Bruxelles-J

Coming out ? ! Sortir du placard ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Parler de ton orientation sexuelle (‘coming out’)

Après avoir été dans le flou de tes questions et de tes doutes (s’il y en a), tu commences à comprendre, à prendre conscience.

Cependant, les pièges sont nombreux. Si tu sais que tu es hétéro, la suite sera un peu moins difficile car tu feras ce que tout le monde attend de toi, ou presque.

Par contre, si tu as compris que tu es homo ou bi, le chemin sera un peu plus sinueux. Tu l’as entendu dans les médias, dans la cour de récré ou au boulot si tu travailles déjà, la société peut encore être réticente à l’image qu’elle se fait de l’homosexualité. L’image oui … car la réalité est plus complexe que des « mecs efféminés » et des « miss camionneuses ». La grande majorité des homos sont comme « monsieur-et-madame-tout-le-monde ».  Pas de quoi se prendre la tête, vraiment. Chaque personne est un univers entier et tu en vaux la peine ! Ne laisse donc personne te dire le contraire.

Ana-Maria, 2014, Bruxelles

Ana-Maria, 2014, Bruxelles

Etre entouré.e, c’est important

Si tu vis dans un contexte (famille, amis, collègues, etc.) où l’homosexualité ou la bisexualité est rejetée, il est très important de t’entourer de personnes qui pourront t’écouter et te soutenir. Il y a (les vrai.e.s) ami.e.s ou un.e membre de la famille ou les centres de planning familial ou encore l’un.e de tes professeurs à qui tu pourrais te confier ; mais il y a aussi des associations qui sont là pour ça.

C’est le cas d’Alter Visio, et il y a en plein d’autres selon tes besoins (voir les adresses utiles). Quand tu te sens prêt.e pour parler de ton orientation sexuelle, si tu en as l’envie et/ou le besoin, fais-leavec les personnes de confiance seulement  !

Quand et à qui parler ?

C’est toi qui choisis à qui tu parles et à quel moment. Là, tu seras reconnu.e avec tes particularités et dans le respect de ta personnalité. Ça fait du bien. Il n’y a pas de formule magique pour réussir son coming out. Il est possible que ça ne se passe pas bien. Il t’aura fallu du temps pour accepter qui tu es (quelqu’un d’extra), alors il est normal que ton entourage ait besoin aussi d’un peu de temps. Mais si vraiment ça ne va pas, que tu le vis mal, ou que les choses s’aggravent, un réflexe : trouver du soutien d’urgence pour passer le cap !  Avec le temps, beaucoup de choses s’améliorent même s’il n’y a pas de recette miracle.

Maintenant, tu sais tout sur le coming out mais toi seul pourras écrire ton coming out et seulement si toi seul décides de le faire… Il s’agit simplement d’un chemin où tu pourras te construire en prenant conscience de qui tu es.

Malheureusement, parfois le coming out se fait par une autre personne que toi… Cela peut être mal intentionné ou parfois maladroit. Cela s’appelle un outing.

Comme il n’y a pas une seule façon d’être hétéro, il n’y a pas non plus une seule façon d’être homo ou bi ! Sois juste toi même, c’est déjà pas mal (« ,) !

Éditeur de la fiche : Alter Visio

Mise à jour le 22 novembre 2016

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*