Bruxelles-J

Le SIDA

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Qu’est-ce que le SIDA ?

Le SIDA (initiales de Syndrome d’Immuno Déficience Acquise) est une maladie, provoquée par un virus appelé VIH (Virus de l’Immmunodéficience Humaine) qui s’introduit dans les cellules du sang jouant un rôle important dans la défense immunitaire du corps. Celui-ci perd ses défenses naturelles qui habituellement le préservent contre les atteintes des microbes.

Le SIDA est aussi une infection sexuellement transmissible (IST) (aussi appelé MST : maladie sexuellement transmissible) comme les hépatites, l’HPV (Papillomavirus Humain pouvant être responsable du cancer du col de l’utérus), la syphilis, l’herpès, etc.

Actuellement, on distingue deux types de VIH : le VIH-1 et le VIH-2. Le VIH-1 est le virus majoritaire dans le monde. Le VIH-2 se retrouve surtout en Afrique de l’ouest, il est moins pathogène que le VIH-1 dont il est cousin mais très différent génétiquement. Dans ces deux types de VIH, il existe plusieurs souches du SIDA, ce qui en fait sa complexité et engendre de grandes difficultés quant à la mise au point d’un vaccin.

Comment se transmet le virus du SIDA ?

Le virus du SIDA se transmet essentiellement de 3 façons : rapports sexuels non protégés, transmission sanguine (notamment lors de l’utilisation d’aiguilles ou de seringues non stérilisées) ou transmission de la mère séropositive à l’enfant (pendant la grossesse ou par allaitement).

Modes de transmission du virus du SIDA

  • Pénétration vaginale : Oui, risque important
  • Pénétration anale : Oui, risque important
  • Partage de seringues : Oui, risque important
  • Fellation : Oui, risque modéré pour la personne qui fait la fellation et pour la personne qui la reçoit, si blessures importantes dans la bouche, si éjaculation dans la bouche
  • Grossesse, accouchement, allaitement : Oui transmission mère/enfant
  • Cunnilingus : Non mais il existe une risque exceptionnel de transmission à la personne qui fait le cunnilingus ; si lésions buccales ou pendant les règles
  • Utilisation d’un godemiché ou d’un autre objet sexuel : Non mais il y a un risque uniquement s’il a été utilisé par plusieurs personnes et qu’il n’est pas recouvert d’un préservatif
  • Anulingus : Non. Aucun cas de transmission du Sida mais il y a risque de transmission des autres IST et de l’hépatite A
  • Circoncision : Non sauf si le matériel utilisé pour l’intervention chirurgicale n’est pas stérilisé
  • Piercing, tatouage : Non sauf si le matériel utilisé pour l’intervention chirurgicale n’est pas stérilisé
  • Don de sang, transfusion : Non, en principe il n’y a plus de risques de contamination dans nos pays, (sauf si matériel non stérilisé)
  • Soins dentaires : Non (sauf si matériel non stérilisé mais plus de risques en ce qui concerne la transmission d’autres m.s.t.)
  • Moustiques, animaux domestiques : Non
  • Baisers, caresses, masturbation : Non
  • Se prendre dans les bras, se serrer la main : Non

Comment se protéger ?

Utiliser un préservatif est le seul mode de protection efficace contre les risques de transmission du SIDA lors de rapports sexuels. Il faut donc l’utiliser à chaque rapport, principalement au début d’une relation avec un(e) nouveau(velle) partenaire (même si l’on n’ose pas aborder le sujet !), à plus forte raison si celui ou celle-ci a eu une ou des relations à risque ou si un dépistage au VIH n’a pas été effectué récemment par toi ou ton partenaire.

En cas d’usage de drogues, le partage d’une seringue entre plusieurs utilisateurs est à exclure. Le risque de contamination encouru est très important. Lors de l’injection, il ne faut partager ni seringue, ni aiguille, ni filtre, ni coton, ni cuillère, car la transmission du virus du SIDA se fait également par le matériel d’injection et pas seulement par la seringue !

Le test de dépistage du sida, c’est quoi ?

C’est une prise de sang que l’on peut faire pratiquer dans un Centre de planning familial, un centre de dépistage, un laboratoire d’analyses médicales, un hôpital ou chez son médecin généraliste. Pour qu’un test de dépistage de 4ème génération soit fiable, une période de 6 semaines est requise entre une prise de risque (une relation sexuelle sans préservatif par exemple) et le test, pour laisser le temps aux anticorps du virus de se développer dans l’organisme. Si le dépistage est fait 3 mois après la prise de risque, il est possible de le faire via une piqure au bout du doigt. Dans les deux cas, il ne faut pas être à jeun pour le faire.

Si le 1er test s’avère positif, c’est-à-dire révèle la présence d’une infection par le VIH, le même échantillon est soumis à un test de confirmation appelé Western Blot.
Les résultats sont généralement disponibles après une semaine. C’est seulement si ce second test est également positif qu’on a la certitude que l’échantillon analysé renferme l’infection au VIH. Dans ce cas, on effectue une 2ème prise de sang pour confirmer ce résultat afin d’exclure le risque de toute erreur de manipulation.

Une personne séropositive, est-elle pour autant malade du SIDA ?

Une personne séropositive a été contaminée par le virus du SIDA. Pendant des années, elle peut avoir très peu de symptômes (état grippal les 15 premiers jours qui suivent la contamination) et vivre normalement mais le virus se développe dans son corps et détruit petit à petit les défenses immunitaires. Le VIH vit aux dépens des cellules humaines, les attaques et détruit les globules blancs qui protègent des infections. La transition vers le stade Sida est liée à l’apparition d’infections opportunistes (dues à des germes habituellement peu agressifs mais qui sont susceptibles de provoquer de graves complications en affectant des personnes ayant un système immunitaire très affaibli), de certains cancers et d’infections neurologiques.

Rappelons aussi qu’une personne contaminée par le VIH qui a des relations sexuelles non protégées pourrait être recontaminée par une souche virale plus résistante du SIDA.

Traitement du SIDA

Le SIDA est une maladie incurable. Actuellement, grâce aux multi-thérapies, on arrive à contrôler la réplication du virus, donc à éviter cet effondrement du système immunitaire et à ralentir l’évolution de la maladie. Chaque traitement est adapté à la personne en fonction de l’état de son système immunitaire. On y combine différentes classes de médicaments : les inhibiteurs de la transcriptase inverse, les antiprotéases, les inhibiteurs de fusion, les interleukines. Ces traitements sont très lourds au niveau physique (effets secondaires), au niveau économique (le prix), au niveau de la vie quotidienne (pour de meilleurs résultats, il faut prendre ses médicaments à horaire fixe).

Quelles sont les statistiques de l’épidémie du SIDA en Belgique ?

En 2012, 1227 nouveaux cas de VIH ont été diagnostiqués. Il s’agit du nombre le plus élevé enregistré depuis le début de l’épidémie. Cela signifie que presque 3 ,4 personnes sont diagnostiquées séropositives au VIH en moyenne chaque jour en Belgique.

On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans, notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons .

Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur le SIDA. N’hésite pas à prendre contact avec ton médecin ou un organisme spécialisé.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


78 questions pour “ Le SIDA

  1. Kris
    le 24 novembre 2016 à 19:57

    Mon conjoint a fait le test dû vih il s’est avéré négatif moi je ne l’ai jamais fais. Cela fais 6 ans que nous sommes ensemble. Si il ne l’a pas cela veux dire que je ne l’ai pas non plus? Ou dois je quand même faire le test

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 11:43

      Bonjour Kris,

      Ta sérologie ne peux être évaluée à partir de celle de ton conjoint, il est donc conseillé de faire ton propre test en cas de doute.

      Plus la charge virale est élevée, plus le VIH peut être transmis et, vice versa, plus la charge virale est faible (idéalement indétectable), moins il y a de chance de transmettre le VIH. Or, dans les semaines qui suivent l’infection par le VIH (période de séroconversion), la charge virale de la personne séropositive est très élevée. Cela augmente considérablement le risque de transmission du VIH. Le VIH est ainsi beaucoup plus susceptible d’être transmis par des personnes qui ne savent pas qu’elles ont été infectées, généralement très peu de temps après que le virus est entré dans leur corps. C’est pourquoi il est si important de faire un dépistage quand on a pris un risque et d’utiliser des préservatifs tant qu’on ne sait pas si on a été infecté(e) ou pas.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  2. dydy94
    le 17 novembre 2016 à 16:46

    bonjours un depistage du vih (negatif) apres 3-4 semaines de prise de risque est il- considérée comme deja fiable sachant que 6 semaines n’est que due point de vue juridique.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 novembre 2016 à 16:19

      Bonjour Dydy4,

      Les tests de dépistage de 4ème génération ne sont fiables que 6 semaines après une éventuelle contamination. Un test de dépistage effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de contamination.

      Par conséquent, le plus judicieux est d’effectuer ce dépistage en respectant les délais entre le moment de l’éventuelle contamination et le test.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  3. fahdahmadi
    le 16 novembre 2016 à 00:12

    bonjour,

    j’ai eu plusieurs relations avec des filles mais c’étais uniquement des masturbations par les seins et les mains  des filles

    et parfois on fait le massage corps à corps sans pénétrations ,sans que mon pénis approche aux parties sexuelles de la fille

    aussi la fille a embrassé mon cou par sa langue ( présentation de sa salive dans mon cous )

    est ce que cette situation coure un risque d’être contaminé par virus HIV ?

    merci  pour vos réponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 12:56

      Bonjour Fahdahmadi,

      Le VIH est présent dans le sang, le sperme et les sécrétions vaginales. En revanche, il n’est pas présent dans la salive, l’urine, les selles, les larmes ou encore la sueur. La présence de salive dans ton cou ne constitue donc pas un risque de transmission du VIH.

      Le risque de transmission est élevé par contact sexuel avec pénétration, par échange de seringue ou de la mère à l’enfant et le risque est moyen par fellation.

      Par conséquent, s’il n’y a pas eu de contact entre ton pénis et les muqueuses de tes partenaires, il n’y a pas de risque que tu aies transmis le VIH à tes partenaires ou qu’elles te l’aient transmis.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  4. jones
    le 9 novembre 2016 à 16:41

    bonjours

    dans une altercation j ai reçus du sang sur mes mains pas de coupure ni de plaie

    possible reçus du sang sur mois possible risque ou pas svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 12:32

      Bonjour Jones,

      Etant donné que le VIH ne survit que quelques minutes à l’air libre. Par conséquent, s’il n’y a eu de contact de plaie à plaie, il n’y a pas de risque que tu aies contracté le VIH ou que tu l’aies transmis.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  5. jack
    le 9 novembre 2016 à 15:41

    bonjours

    je travaille en boite de nuit une filles et tomber a terre je l ai ramasser en la tenant par le bras j ai eux du sang sur les mains j ai laver directement  a l eau savonneuse ensuite la même soirée je m ouvre l arcade 3 heures plus tard point de suture  ma question le sang peut vivre combien de temps a l extérieur du corps humain sais possible que j ai reçus du sang de cette fille sur ma veste     possible prise de risque ou pas… j angoisse un peut

    j’avais pas de plaie sur les mains mais c est mon arcade ouverte qui me préoccupe possible sang sécher sur le manche de ma veste

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2016 à 10:43

      Bonjour Jack,

      Etant donné que le VIH ne survit que quelques minutes à l’air libre. Par conséquent, s’il n’y a eu de contact de plaie à plaie, il n’y a pas de risque que tu aies contracté le VIH ou que tu lui aies transmis.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  6. TOM
    le 6 novembre 2016 à 15:54

    Bonjour Madame, Monsieur,

    J’ai embrassé (baiser profond) mon partenaire et ma gencive s’est mise à saigner, je me suis immédiatement retiré (goût de sang dans la bouche), mon partenaire a priori ne saignait pas, je suis inquiet, pouvez vous me dire si j’ ai  pris un risque d’être infecté par le Sida (VIH)?, sachant que je ne peux pas exclure la présence de plaie éventuellement saignante chez mon partenaire.

    merci de votre aide.

    TOM

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 novembre 2016 à 11:47

      Bonjour Tom,

      Le VIH ne peut pas être transmis en embrassant son partenaire même s’il s’agit d’un baiser profond. Le risque est également nul pour les caresses et la masturbation.

      Le risque de transmission du VIH est élevé par pénétration anale ou vaginale, les échanges de seringue et de la mère à l’enfant. Ce risque est moyen pour la fellation et il est faible pour les échanges de matériel de sniff.

      Le plus judicieux, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un partenaire est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’abandon du préservatif. Tu peux effectuer un dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

  7. Assi
    le 11 septembre 2016 à 11:18

    Je suis en ceinte .mais je suis en Guinée conakry pour le moment j’ai une charge viral indectable je prend le médicament atripla.Est il possible que jacouche par voie base

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 septembre 2016 à 16:58

      Bonjour Assi,

      Si jusqu’au moment de l’accouchement, ta charge virale a été constamment inférieure à 50 copies/ml, tu pourras peut-être avoir un accouchement par voie basse activement contrôlé. C’est à dire que les médecins et la sage femme te surveilleront de près pour assurer que tes contractions ne durent pas trop longtemps, de façon à réduire les risques de transmission du VIH au bébé. Le plus judicieux serait de consulter ton gynécologue ou un médecin afin d’envisager toutes les possibilités pour éviter de transmettre le VIH à ton bébé.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  8. elmi
    le 1 septembre 2016 à 17:09

    Bonjour,
    Je suis très angoissé. J ai eu un rapport sexuel à risque il ya environ 97 jours. Test 4em gen negatif à 22 jours et un autre test negatif au 84em jours mais je suis tjrs inquiet. J’ai eu ce rapport en afrique et là bas c’est le vih2 qui domine et en europe on parle souvent du vih1. Je me demande encore s’il y a le moindre probabilité pour que je sois infecté par le vih2 et que ça positive un peu tardivement.
    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 septembre 2016 à 09:58

      Bonjour Elmi,

      Les tests de 4ème génération permettent de détecter une éventuelle contamination au VIH 6 semaines après un rapport à risque (soit 45 jours après le rapport à risque). Par conséquent, si le test de dépistage du VIH que tu as effectué au 84ème jour est négatif, cela signifie que tu n’es pas contaminée au VIH.

      En revanche, il est possible que tu aies été contaminée à une ou plusieurs IST (autre que le VIH). Il serait donc judicieux d’effectuer également des tests de dépistage pour les autres IST.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 ou consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • elmi
        le 3 septembre 2016 à 18:30

        Re-bonjour,

        Merci de votre réponse si rapide. Mon médecin m’avait prescrit des analyses supplémentaires à faire et je viens d’avoir les résultats et certaines m’inquiètent malgré que vous’ m’ayez rassuré.

        Leucopénie :  1156/mm3 (N 1800, 7500) et toutes les autres lignées sont normales

        Taux de Gammaglobuline en augmentation: 15,1g/l (N 8, 13,5)

        Le prélèvement, je l’ai fait le 27 aout soit 97 jours après.

        Je continue d’angoisse.

        Qu’en Pensez-vous?

        Mon médecin je le verrai le mercredi si vous pouvez me donner quelques informations en attendant. Merci

         

        • elmi
          le 3 septembre 2016 à 18:32

          Une petite correction sur les leucocytes: c’est une neutropénie.

          • Infor Jeunes Bruxelles
            le 5 septembre 2016 à 13:20

            Bonjour Elmi,

            Les résultats que tu as reçus peuvent avoir de nombreuses explications et ce sera ton médecin qui sera le plus à même à les interpréter.

            Les autres IST que tu peux demander à te faire dépister sont: Gonorrhée, Chlamydia, Syphilis, Hépatite B et C, HPV et l’herpès génital.

            N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

            • elmi
              le 5 septembre 2016 à 19:03

              D’accord, merci de votre réponse.

  9. Vrai ou faux
    le 25 août 2016 à 22:05

    Vous dites a Nirva qui je pense vit en Belgique que si le résultat est bon à 6 semaines, il faudra qu’elle réalise un autre à 3 mois pour QUE LE  résultat FINAL soit fiable. C’est quoi ce truc? alors si je comprends bien on dit que c’est 100% fiable à 6 semaines, on croit sorti de nos angoisses, on refait l’amour avec nos partenaires et puis HOPpp on apprend qu’il fallait attendre 3 mois, dites moi que c’est pas vrai, je lis mal ou je comprends mal votre commentaire. je suis un peu troublé parce que je pense que votre site est vraiment sur à terme d’info VIH/Sida.

    http://www.les-bons-reflexes.org/ (ils disent 6 semaines pour être certaine du résultat, alors pourquoi refaire à 3 mois encore pour avoir un résultat Final fiable en sachant que tous les tests sanguins  par la méthode classique sont de 4ème génération en Belgique). Désolé, je suis entrain de lire les messages et a chaque fois, je découvre ou je comprends mal les commentaires. je pense que le bon réflexes est un site officiel, ils disent déjà 4 semaine c’est bon mais il faut 6 semaines pour une fiabilité totale.

  10. Vrai ou faux
    le 25 août 2016 à 20:54

    Bonsoir,

    j’étais tellement contente après mes résultats  y ‘a quelques jours négatifs (j’ai fait à 6 semaines 4 jours de ma prise de risque, j’en avais fait à 5 semaine 3 jours, aussi négatif). j’ai été en contact avec une personne d’un centre de dépistage, qui m’a dit que les résultats négatifs à 6 semaines sont 100%. Après les semaines d’attente, j’ai finalement refait l’amour avec mon partenaire sans préservatif (comme d’habitude parce que j’avais arrêté le temps d’être sur de ma situation à l’époque je comptais attendre 3 mois avant toute relation sexuelle). Après lecture sur certains sites, forum et même sur des sites officiels (sur un en particulier, il est dit que les résultats sont hautement surs à 6 semaines). ce HAUTEMENT est-il nécessaire. J’ai fait mes tests dans un grand hôpital et aussi laboratoire (A l’hôpital ils m’ont dit, qu’en Belgique, tous les tests étaient de 4ème génération ce qui rend le résultats sur à 6 semaines).  Je vous écris parce que je suis perdu J’avais eu des crampes dès la 4ème semaine et depuis ça continue, alors je me dis es-ce que je n’ai pas fait une grosse bêtise en croyant à cette histoire de 6 semaines mais le problème si mon resultat est un faux négatif (j’ai aussi lu que les faux négatif son rare mais……..), au lieu d’être seule dans ma situation j’aurais impliqué une autre personne et ça j’en dors pas.

    Merci d’avance

    • Vrai ou faux
      le 25 août 2016 à 21:19

      j’ajoute que tous mes autres examens IST sont négatifs, j’ai lu un truc, je ne sais pas si c’est une connerie ou quoi? au fait je suis vaccinée contre l’hépatite B. je vous jure que j’ai lu que ceux qui étaient vaccinés contre l’hépatite B, pouvaient avoir un Faux négatif ( si cette information est juste, ça serait catastrophique parce que sur le site de la plateforme prévention sida je n’ai pas lu ou vu l’info) y a un commentaire sur le même forum qui dément ce commentaire de l’influence du vaccin de l’hépatite B sur le test VIH. Je sais que je ne serai pas d’ici tôt tranquille, mais après une certitude que mes résultats sont réellement bons, je quitte définitivement sur les forums et autres sites d’information VIH/SIDA.

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 30 août 2016 à 10:52

        Bonjour Vrai ou faux,

        Les tests de 4ème génération effectués en Belgique sont à 100% sûrs. Il n’y a pas d’influence de vaccin contre l’hépatite B sur les résultats du test de dépistage au VIH. Par conséquent, si tes tests de dépistage au différentes IST que tu as effectué sont négatifs, tu n’es pas contaminée.

        Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf ou contacter directement la plateforme prévention SIDA: 02 733 72 99

        N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  11. chicca
    le 22 août 2016 à 15:01

    Bonjour,
    Doit on laisse une personne seropositive soccupe bebdunbebein(donne le bain,changé la couche,enlevee la merde du bebe,donnee le bibi…etc)ya til des risques?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 août 2016 à 11:01

      Bonjour Chicca,

      Le VIH ne se transmet pas au touché, il n’y a donc pas de risque à ce qu’une personne séropositive s’occupe d’un bébé.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  12. chicca
    le 22 août 2016 à 07:29

    Jai utilise la lime dune personne infecté par le vih.sans le savoir,mais je ne me suis pas blessee avec estce dangereux?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 août 2016 à 13:08

      Bonjour Chicca,

      Non, d’une part tu n’as pas été en contact directe avec du sang infecté.
      D’autre part, le VIH ne survit pas assez longtemps à l’air libre: c’est pourquoi personne n’est contaminé après un contact indésirable avec du métal utilisé par une personne séropositive.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  13. choups
    le 22 août 2016 à 07:26

    Jai touche le sang dune personne infecté avec mon doigt lorsquil a perce un bouton sur son visage,il yavait un peu de sang.ai je courru un risque?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 août 2016 à 13:05

      Bonjour Choups,

      Non, ta peau n’est pas perméable au vih.
      Pour qu’il y ait une contamination par le sang, il faut plaie ouverte, partage de seringues
      ou de matériel de sniff ou encore le sang des règles.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  14. philips
    le 18 août 2016 à 02:08

    Bonjour

    Un membre de ma famille ma toucher avec une petite blessure ( blessure de deux jours ) sur ma main  , mais il y’avais pas de sang.

    est ce que je dois m’inquiéter

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 août 2016 à 15:04

      Bonjour Philips,

      Comme précisé plus haut sur la fiche: les baisers, les caresses, la masturbation, se prendre dans les bras et se serrer la main ne repésentent pas un risque de transmission du VIH.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  15. ouz
    le 17 août 2016 à 19:02

    J’ai fais les rapport sexuels protégé avec une séropositive mais le préservatif avec un trous vers le bord car ejectait de l’eau en plus j’ai intoduit mon doigt ayant une petite lésion dans son vagin. Donc je veux savoir si c’est possible d’être infecté?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 août 2016 à 14:39

      Bonjour Ouz,

      Si le préservatif que vous avez utilisé était troué, il existe effectivement un risque élevé d’être contaminé au VIH. Par ailleurs la contamination en l’ayant pénétrée avec un doigt ayant une petite lésion représente un risque moyen.

      Si tu as pris ce risque unique et avéré avec une personne séropositive pour le VIH ou suspectée de l’être, le plus judicieux serait de te rendre, dans les heures qui suivent la prise de risque auprès d’un médecin rattaché à un centre de référence sida qui évaluera avec toi la nécessité de débuter un traitement post-exposition. Pour être efficace, ce traitement doit être prescrit dans les heures qui suivent la prise de risque au plus tard dans les 48h-72h. Il s’agit d’un traitement de 28 jours et non pas d’une «pilule du lendemain».

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  16. riska
    le 13 août 2016 à 23:11

    Bonjour

    Svp comment savoir si on a étais infecter par une seringue contaminée du virus vih lors de dépistage ( faute médicale)

    Je m’angoisse trop depuis que j’ai passer mes analyses j’avais tout négatif mais j’avais mal a la tète et a la gorge juste après les analyses est ce que je dois m’inquiéter ?

    Merci beaucoup pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 août 2016 à 15:11

      Bonjour Riska,

      Lors d’une prise de sang chez le médecin, à l’hôpital, dans un centre de dépistage ou dans un laboratoire, les aiguillez sont, en effet, à usage unique et emballées dans une pochette stérile. Le risque d’être contaminé par le VIH dans cette situation est donc inexistant.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial pour avoir un avis médical sur ta situation.

      Enfin, si tu souhaites avoir plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  17. XXI
    le 3 août 2016 à 11:13

    Bonjour,
    Si mon partenaire a déjà eu des rapports non protégés deux ans plus tôt, et n’a jamais contracté le virus du sida, pourrait-il me le transmettre lors d’un de nos rapports, sachant que je suis vierge? Ou pourrai-je le lui transmettre alors que je n’ai pas contracté la maladie?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2016 à 14:43

      Bonjour XXI,

      Les rapports sans préservatifs sont à risque uniquement si le partenaire est contaminé par le virus du SIDA. Cependant, il est impossible d’être certain(e) de ne pas être porteur du virus sans avoir fait, au préalable, un test de dépistage. Quand une personne est contaminée par le VIH, il peut se passer plusieurs années avant qu’elle ne développe des symptômes liés à la maladie. On peut donc être porteur du VIH pendant longtemps sans le savoir si on n’a pas fait ce test. Quand on a une relation suivie avec quelqu’un et qu’on veut avoir des rapports sans préservatif, il faut que les deux partenaires fassent un test de dépistage. Si les résultats des tests de dépistage sont négatifs pour tous les deux, cela signifie que ni l’un ni l’autre n’est porteur du VIH. On peut donc avoir des rapports sans préservatif, à condition bien entendu qu’aucun des deux partenaires n’ait des relations non protégées avec d’autres personnes. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      En attendant, si vous décidiez d’avoir des rapports sexuels, il est recommandé d’utiliser des préservatifs. C’est le seul mode de protection efficace contre les risques de transmission du SIDA mais également contre les IST. En effet, pour la plupart des IST, les modes de transmission sont identiques à celles du VIH mais à cela s’ajoute en plus la salive, le baiser profond, l’échange de sous-vêtements… Les IST peuvent donc se transmettre par pénétration sexuelle mais aussi parfois par contact sexuel sans pénétration: c’est notamment le cas de l’herpès et des condylomes (verrues génitales).  Il faut donc utiliser un préservatif à chaque rapport, principalement au début d’une relation avec un(e) nouveau(velle) partenaire, à plus forte raison si celui ou celle-ci a eu une ou des relations à risque ou si un dépistage n’a pas été effectué récemment.

      Si tu souhaites obtenir plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide créé à cet effet sur le lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  18. Abdiik
    le 21 juillet 2016 à 22:12

    Bonjour s’il vous plait j’ai une question si par exemple une personne non infecte a fais des analyses du sang par une seringue contamine du virus vih est ce que les résultat de cette personne non infecte vont être positif ? parce que j’ai fais lé dépistage dans un laboratoire medicale toute est négatif mais après 5 jours, j’avais une douleur dans la tète , une grippe pas tres forte , et j’ai peur d’Être infecter par une seringue infecte, mais des gens m’ont dis que les labo changent toujours les seringue a chaque patient
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 juillet 2016 à 14:14

      Bonjour Abdiik,

      Les risques d’une contamination au VIH lors d’un dépistage du VIH sont inexistants. En effet, le matériel utilisé pour les dépistages est à usage unique.

      Si tu souhaites plus d’information sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur le guide dispniuble au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  19. j ai pris un risque ou pas
    le 20 juillet 2016 à 14:01

    Bonjour ,

    Je vous écrit car je suis très angoissé , j ai eu un rapport à risque avec une transsexuelle escorte , c était un fantasme , il m’a pénétré enfin y ,a juste son gland qui est rentré , une première fois ensuite une deuxième fois et au bout de la troisième fois la capote a craqué on a entendu un gros shplack , son gland était rentré , il sait retiré immédiatement dans la seconde qui a suivi la rupture du préservatif.
    J aimerais savoir si il y a un risque de transmission ?
    Sachant qu’ensuite on a refait une 2eme fois mais cette fois-ci le préservatif n’a pas craqué.
    c’était une première et dernière expérience.
    J’aimerais savoir si il y a un risque de transmission du VIH au moment où la capote a craqué.
    Merci a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2016 à 16:10

      Bonjour J’ai pris un risque ou pas,

      Etant donné que tes organes sexuels ont été en contact avec les siens, le risque de contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible. Les IST auxquelles tu t’es exposé sont: le VIH, les hépatites B & C, la syphilis, l’herpès génital, le HPV, la chlamydia et la gonorrhée.

      Se faire dépister une éventuelle infection au VIH ou autre IST est une démarche difficile, mais sache que la crainte d’apprendre une séropositivité (vivre sans savoir) aura un impact beaucoup plus important sur ta vie que si tu fais la démarche de faire le dépistage. Le plus judicieux serait de faire un test de dépistage des IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Si tu as effectivement été infecté, tu pourras envisager un traitement adapté à ta situation avec ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • j ai pris un risque ou pas
        le 20 juillet 2016 à 21:20

        Dans les 8h qui ont suivie ce rapport a risque je suis allez voir les urgence il m’ont transcrie le TPE et 2 jours âpre j ai eu un rendez vous avec un médecin spécialisé dans les maladie infectieuse n il ma fait arrêter le traitement , car il estime le risque faible

         

        Mais je suis toujours angoissé et paniqué

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 25 juillet 2016 à 13:43

          Bonjour J’ai pris un risque ou pas,

          Bien que la situation soit angoissante, le plus judicieux est de se fier à l’avis médical qui a été posé par ton médecin, d’autant que les maladies infectieuses sont son domaine d’expertise.

          Grâce aux tests de 4ème génération, il est possible de dépister une éventuelle infection au VIH 6 semaines après le dernier rapport à risque. De cette manière, tu pourras confirmer d’ici peu l’absence de contamination au VIH.

          N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  20. La poste
    le 13 juillet 2016 à 04:03

    Je conais une personne qui a des rapports aussi bien avec les femmes que les homme, y’a 2jours il a eu un rapport anal avec une personne ou y’a eu penetration et il a saigner au niveau anal ils m’a dit qu’après ce saignement son partenaire la tout de même toucher sur la partie qui saignais, risque il d’avoir une ist malgres que sont partenaire ne saignait pas?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juillet 2016 à 11:14

      Bonjour La poste,

      Si cette personne a des rapports sexuels non protégés et qu’il y a contact entres les organes sexuels des deux partenaires, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible (qu’il y ait du sang ou non et qu’il y ait pénétration ou non). Les IST transmissibles dans ce cas sont: Sida, Hépatites B et C, Syphilis, Herpès génital, Virus du Papillome Humain, Chlamydia et Gonorrhée.

      Le plus judicieux serait de faire un dépistage de ces différentes IST. Tu peux te rendre dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales. De cette manière, s’il y a contamination, cette personne pourra envisager, avec un médecin, le traitement le plus approprié à sa situation. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  21. allaone
    le 12 juillet 2016 à 07:25

    je suis un homme adulte et j’ai eu une fellation sans préservatif (pénis dans la bouche de la femme) avec une partenaire dont j’ignore la sérologie. mais après deux jours,je sentais des brûlures en urinant accompagnées d’une mauvaise odeur et la présence de deux petites taches noires sous le tronc du penis. j’ai pris des antibiotiques et depuis là, tout à disparu et je ne ressens plus ses brûlures ni même la présence de ses deux petites taches noires. mais une grande angoisse me traverse depuis dans la tête.
    de quoi s’agissait-il exactement? et est-il possible d’être infecté du sida de la sorte?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 juillet 2016 à 10:05

      Bonjour Allaone,

      Le risque de transmission du SIDA, de la chlamydia et de la gonorrhée par fellation est considéré comme moyen. Le risque est élevé pour la transmission de la syphilis, l’herpès génital et l’hépatite B. Enfin le risque est considéré comme faible pour la transmission du HPV.

      Les taches ou cloques sur le pénis peuvent être le symptôme de différentes infections/maladies et peuvent ne pas être liés à la fellation que tu as reçue. Par conséquent, le plus judicieux vis-à-vis des symptômes que tu as développé serait de consulter un médecin afin de poser un diagnostic clair sur ce que tu as eu et de faire un dépistage des différentes IST listées ci-dessus.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur le guide suivant : http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  22. Caro84
    le 29 juin 2016 à 19:22

    Bonjour,
    Est il possible de contracter le HIV si des petits plaies sur les mains entrent en contact avec des plaies de qqn d’autres par exemple chez un kine qui masserait un certain temps une zone du corps ou en serrant la main de qqn? Et si une plaie entre en contact avec du sang sur un objet comme une clinche de porte? Un grand merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 juillet 2016 à 11:48

      Bonjour Caro 84,

      Etant donné que le VIH est peu résistant à l’air libre, une contamination au VIH via une clenche de porte ou dans le cadre d’un massage chez le kiné est impossible.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux faire ces test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyse sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant : http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en cliquant ici : http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, n’hésite pas à consulter le guide disponible au lien suivant : http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. Chab007
    le 13 juin 2016 à 10:28

    Bonjour,

    D’après mes infos il faut un certain délai au virus pour passer les défenses naturelles de l’organisme avant qu’il y ait véritablement infection.

    Alors 4 à 5 jours après une prise de risque, si par malheur on est contaminé, sommes nous déjà contagieux alors que le virus ne s’est peut-être pas encore installé dans l’organisme?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 juin 2016 à 15:26

      Bonjour Chab007,

      Pendant la période qui suit la contamination (appelée « primo-infection »), les risques de transmission du virus à d’autres personnes sont particulièrement importants. La charge virale augmente rapidement au cours des premières semaines suivant la contagion. Il s’agit de l’intervalle de temps qui passe entre le moment de la contamination et l’apparition des anticorps contre le VIH dans le sang. En effet, l’organisme contaminé, dès le premier contact avec le VIH, commence à produire des anticorps spécifiques ciblés contre le virus, qui sont détectables dans le sang après quelques semaines. Durant cette « période fenêtre », la personne est séronégative au VIH, car les anticorps ne sont pas encore détectables dans son sang. Cependant, la personne est quand même en mesure de transmettre le VIH.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  24. TONY
    le 6 juin 2016 à 13:33

    BONJOUR J’AIMERAIS SAVOIR SI UNE PRIMO INFECTION SE MANIFESTE D’UN COUP OU SI LES SYMPTOMES PEUVENT VENIR UN A UN. C’EST LORS DE L’ÉTAT GRIPPAL QUE LES MAUX ARTICULAIRES SURVIENNENT ? ET EST CE POSSIBLE D’AVOIR ENCORE DES SIGNES APRÈS 3 MOIS VU QU’EN GÉNÉRAL IL EST INDIQUÉ QUE CELA DURE LE TEMPS DE LA GRIPPE ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juin 2016 à 10:21

      Bonjour Tony,

      Les symptômes d’une infection au virus du SIDA peuvent apparaître 2 semaines après la contamination et durent entre 1 et 2 semaines. En revanche, ils n’apparaissent pas forcément tous et peuvent aussi passer inaperçus. Les symptômes liés à la contamination au VIH sont: fièvre, diarrhée, éruption cutanée, fatigue, apparition de ganglions et douleurs musculaires. A noter que ces symptômes peuvent aussi être les symptômes d’une autre maladie (comme la grippe) et ne sont pas uniquement liés à une infection au VIH.

      Le VIH détériore lentement le système immunitaire et c’est lorsque les défenses immunitaires sont débordées que des infections peuvent apparaître et que l’infection au VIH passe au stade « SIDA ». En revanche, le système immunitaire tient bon, en général, plusieurs années avant ce passage au stade « SIDA ». Il paraît donc peu probable qu’il soit possible d’avoir des symptômes 3 mois après une prise de risque puisque les symptômes apparaissent pendant le premier mois (si ils apparaissent) ou plusieurs années après la contamination.

      Le seul moyen de savoir si on est infecté par le VIH est de faire un test de dépistage dans un centre de dépistage ou un centre de planning familial. Les tests de 4ème génération permettent de détecter la présence du virus à partir de 6 semaines après la prise de risque.
      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  25. frank
    le 26 mai 2016 à 11:01

    Bonjour,

    Est t-il possible de contracter le hiv en allant faire une prise de sang chez le médecin?

    Je lis que non car, en belgique les aiguilles sont à usages unique et sont jetés directement après usage.

    Cependant en pratique, au délà de la loi, une erreur humaine/médicale peut toujours arriver non?(par exemple confondre une aiguille neuve avec une aiguille usagée qui n’a pas été jeté et qui traine sur la table du médecin et l’utiliser pour la prise de sang). Ca frôle une peu la parano j’avoue mais bon…

    y’a t il un moyen qui empeche à coup sur la réutilisation accidentelle d’une aiguille de prise de sang? (par ex impossibilité de remettre le capuchon à l’aiguille une fois qu’elle est utilisée ou autre).

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mai 2016 à 16:34

      Bonjour Frank,

      Lors d’une prise de sang chez le médecin, à l’hôpital, dans un centre de dépistage ou dans un laboratoire, les aiguillez sont, en effet, à usage unique et emballées dans une pochette stérile. Le risque d’être contaminé par le VIH dans cette situation est donc inexistant.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  26. Toti
    le 13 mai 2016 à 15:20

    Je sais qu’il est fiable à trois mois mais si il est réaliser à deux mois est qu’il est négatif est ce que c’est déjà un bon signe ? Et kon embrasse et aussi tôt on se lave la bouche avec de l’eau ça peu diminuer le risque ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2016 à 13:41

      Bonjour Toti,

      Puisque le résultat n’est pas fiable avant trois mois, un résultat obtenu à deux mois n’a aucune valeur.
      Une fois que le virus est présent dans l’organisme, il y a contamination et ce même si la personne se lave directement après.

      • Vrai ou faux
        le 25 août 2016 à 21:31

        je ne sais pas de quel résultat Tito parle, mais dans votre commentaire, vous dites que les résultats ne sont pas fiables avant 3 mois? rassures moi que vous ne parlez pas du VIH, vu que ce commentaire est de 2016 et en Belgique (selon mes infos) tous les tests (par prise de sang) sont de 4ème génération et donc fiables à 6 semaines. sauf si la personne avait pris un traitement post exposition ou un test rapide (dans ces cas les délais sont a 3 mois ou plus). Peut-être que je me trompe ou j’ai été trompée tout ce temps.

        • Vrai ou faux
          le 25 août 2016 à 21:38

          Ok j’ai lu les autres commentaires de TIto, il vit en Afrique. Désolé j’avais eu peur, je pensais qu’il vivait en Belgique.

  27. bichette
    le 13 mai 2016 à 14:14

    Bonjour… peut on attraper le sida si on mastrurbe son copain un peu apres quil est ejaculé puisqu’on s’essuie les mains contre les draps et que quelques minutes apres on met ses doigts a la bouche ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mai 2016 à 15:30

      Bonjour Bichette,

      Le VIH n’est pas un virus très robuste, il ne résiste pas bien longtemps à l’extérieur. Pour qu’il y ait danger de contamination lors d’une masturbation « classique », il faut qu’une plaie sur la main, avec présence de sang, soit mise en contact avec des secrétions vaginales, du sperme ou encore du liquide séminal infectés par le virus VIH. Cette probabilité de transmission est donc assez rare.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  28. Toti
    le 12 mai 2016 à 21:32

    Merci de votre réponse, mais ce ke je voulais savoir si une petite quantités de sang qui se trouve dans la salive de la bouche me quantaminer si elle touche le gland ou lors d’un baiser avec la langue ou sans la langue, si c’est oui pouvait vous nous préciser quelle dois être cette quantités sur une échelle… ? Quand au test je voulais savoir on ce qui concerne le test de 3 génération car je me trouve en Afrique du nord là les labos me dise qu’il faut maxi trois mois,d’autres même six mois, supposant qu’il est fiable à 100% si il est fait à trois mois, est ce que ces test de 3 génération peuvent quand même donne un résultat à 6 semaines ou de mois même si elle n’est pas de 100%,ou au contraire même 2 mois après on peu même pas dire qu’ils donnent un résultat fiable par exemple de 50% genre ils n’ont aucune réaction même infime si le délai de trois mois complet (12 semaine) n’est pas passé, merci de détaillé vos réponses et merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mai 2016 à 14:49

      Bonjour Toti,

      S’il y a présence de sang dans sa bouche, peu importe la quantité, il y a un risque de contamination. La salive, en elle-même, n’est pas contaminante. En revanche, s’il y a du sang dans sa bouche et qu’il y a des plaies dans ta bouche, il y a un risque de contamination lorsque tu l’embrasses avec la langue. Cela peut être aussi contaminant si sa bouche rentre en contact avec ton gland.

      Concernant le test de 3ème génération, ce test sera fiable s’il est fait à partir de 3 mois uniquement. Si tu fais ce test avant le délai de 3 mois, tu n’auras pas de résultat fiable.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  29. Toti
    le 10 mai 2016 à 19:26

    Voilà, je voulais savoir si le fais d’avoir étais un peu toucher par la bouche et la salive de la fille au moment d’éjaculer dans sa bouche fais qu’on risque le VIH ? Sachant que les dents de la filles sont en mauvaise états et qu’elle as ds petites gouttes de sang et est ce que de l’embrasser avec la langue présente un grand risque ? D’autre part quand on dis si il y a écorchures, plaie,saignement de la bouche, pouvez vous m’expliquer comment doivent êtres ces plaies et la quantité du sang pour que ça présente un risque ? Car quand je me pose la question je me dis que presque tout le monde à des petits saignements dans la bouche

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2016 à 10:01

      Bonjour Toti,

      Les risques de transmission par la fellation sont considérés comme moyens.
      Cependant, si tu avais déjà été porteur d’une IST ou du SIDA, le fait d’avoir éjaculé dans sa bouche aurait augmenté le risque, pour elle, d’être contaminée.

      Le virus du SIDA est en quantité trop faible dans la salive, la sueur, les larmes, les vomissures ou l’urine pour être contaminant.

      En revanche, le sang, le sperme, le liquide séminal (liquide transparent qui s’écoule au début de l’érection), les sécrétions vaginales, le lait maternel peuvent transmettre l’infection par le VIH.

      Par conséquent n’importe quel rapport non protégé (vaginal, anal ou oral) constitue un risque d’être contaminé par le virus du SIDA ou une IST.

      Le virus du SIDA n’est détectable qu’à partir de 6 semaines, par conséquent, effectuer le test avant ce délai de 6 semaines ne te donnera pas de résultat fiable.

      Tu peux donc faire un test de dépistage par prélèvement veineux 6 semaines après ta prise de risque dans un centre de dépistage, un centre planning familial ou un laboratoire d’analyses médicales. Sur le lien suivant, tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. malarie
    le 6 mai 2016 à 04:19

    Est ce qu’une seule relation non protégée suffit pour qu’une personne soit contaminé si son partenaire est seropositif

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2016 à 14:15

      Bonjour Malarie,

      N’importe quel rapport sexuel non protégé constitue un risque de contamination. Si ton partenaire est séropositif au VIH, il est important que vous vous protégiez à chaque rapport sexuel.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  31. Abdel
    le 27 mars 2016 à 01:04

    Salut j’ai fait le test de HIV1et 2 la première fois apres 2 semaines l 2 eme apres 7 semaines et le 3 eme apres 99 jours après la prise de risque .les test sont tjrs négatifs est ce que c’est suffisant de dégager cette angoisse de ma tête et mrc

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2016 à 11:08

      Bonjour Adbel,

      En effet, le résultat d’un test de dépistage, peut aujourd’hui, être considéré comme fiable s’il est fait 6 semaines après la prise de risque.
      Dans ta situation, tu peux donc être rassuré.

  32. bernabe
    le 16 mars 2016 à 10:45

    après avoir eu des rapport non protégé avec une personne du vih,le virus peut etre detecté une semaine après?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2016 à 14:14

      Bonjour Bernabe,
      Non, le résultat négatif d’un test de dépistage du VIH est totalement fiable si ce test est effectué au moins 6 semaines après le risque de contamination.

      Dans le cas de prises de risques multiples le délai de 6 semaines doit être calculé à partir du dernier risque encouru.

      Dans certaines situations le médecin qui prescrit le test peut proposer des analyses sanguines avant le délai de 6 semaines. Des analyses effectuées avec un délai minimum de 4 semaines peuvent fournir une indication intéressante, mais c’est seulement le délai de 6 semaines qui apporte un résultat totalement fiable.

      En cas d’exposition récente, il est possible de réduire le risque de contamination par le VIH en prenant un traitement préventif (appelé aussi traitement post-exposition).
      Il est donc possible de contacter un médecin qui évaluera avec vous la nécessité de vous proposer un traitement post-exposition. Tu trouveras la liste de ces services sur la page suivante: http://infectio-saintpierre.be/web/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=12&lang=fr

  33. Bradox
    le 10 mars 2016 à 17:53

    Reponse : mais je pense que la fatigue est lié a mon manque de sommeil par ce que durant environ 1 semaine, je dormais a des heure très tardive et a la reprise du travaille, je me lève a 5h40 du mat sachant que j’ai repris le travaille lundi et que je ne trouve pas le sommei avant minuit ou 1h du mat. Je pense que cela peux expliquer que j’ai sommeil durant la journé car mon sicle est incomplet. Pour les courbature je n’en est eu au abdo après la natation ( et oui j’ai fait des abdos en bord de piscine ) et pour finir le nez bouché je pense que ça peux s’epliquer du fait que je dort avec la climatisation+un ventilo et le ventilo est en permanence pointé sur mon visage, sa peux m’avoir fais attraper froid? Et pour la fièvre, j’avais l’impression d’avoir de la fièvre mais au thermomètre, je suis parfaitement dans la normale 36,9 exactement. Mais depuis un certain moment j’essaye de dormir moin tard et quand je rentre chez moi je ratrape mes heure de sommeil et je me sans deja moin fatiguer mais je n’est pas terminer de les ratrapés et je commence a me sentir mieux. Vous pensez que je peu être rassuré?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mars 2016 à 16:53

      Bonjour Bradox,
      Comme expliqué précédemment, si tes rapports étaient protégés il n’y a pas vraiment de raison de penser à une contamination.
      De plus, les symptômes que tu évoquais peuvent être très clairement liés aux éléments que tu expliques dans ton dernier commentaire.

  34. Bradox
    le 10 mars 2016 à 13:00

    Reponse: je ne sais pas de quel IST elle est porteuse et bien que je me sois corectement protégé je stress

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mars 2016 à 16:12

      Bonjour Bradox,
      Puisque la relation était protégée tu peux être rassuré.
      Cependant, si cela continue à t’inquiéter n’hésite pas à refaire un test dans deux semaines afin d’avoir un résultat définitif.

  35. Bradox
    le 9 mars 2016 à 22:38

    Bonjour, j’ai eu une relation sexuel. Je precise pour commencé que je n’est pas ejaculer durant le rapport sexuel. Au debut du rapport, j’ai mis le preservatif a l’envers, avant la penetration, je m’en suis rendu compte et je l’est mis a l’endroit. Tout c’est derouler normalement, je n’est pas pue finir le rapport par presipitation. Durant le rapport, penetration lente et verrification au toucher durant le rapport avec le toucher si la preservatif n’avait pas craquer. A la fin du rapport m’a partenaire m’a retiré le preservatif, puis elle a fait un noeud et le bout du preservatif a gonflé ce qui montrait qu’il n’avait pas craquer. J’ai fait un premier test 1 semaine et 1j après le rapport, resultat: negatif. Apresent j’entame la 4 ème semaine après le rapport et j’ai le nez bouché, j’ai sommeil ( mais je pense que c’est lié a mon manque de sommeil ) et j’ai eu 1 ou 2 fois des mal de ventre de courte durée et au moindre sport j’ai des courbatures, devrais m’inquiété ? Je pense refaire un teste a 4 semaine exactement, sera t’il fiable? Je precise que je suis vacciné contre l’hepatite et que il n’y eu aucune felation ni cunilongus durant le rapport. Merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mars 2016 à 10:55

      Bonjour Bradox,
      Pour qu’un résultat négatif soit considéré comme fiable il faut attendre 6 semaines après un contact potentiellement à risque.
      Dans ta situation, il est peu probable que tu aies été contaminé, ta compagne est-elle porteuse du virus?
      Les différents symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications (grippe, indigestion, fatigue,…) et ne sont pas forcément liées les unes aux autres.