Bruxelles-J

Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le SIDA

Plus d’informations ici

La syphilis

C’est une infection bactérienne qui peut affecter de nombreux organes et qui provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques). Elle se transmet essentiellement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale) ; par voie fœtale de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.).

L’hépatite B

C’est une maladie du foie, causée par le virus de l’hépatite B. Elle est assez grave car elle peut évoluer en infection chronique et devenir une cirrhose du foie ou un cancer du foie. La transmission peut se faire par différentes voies : contact sexuel (vaginal, anal, oral) avec une personne infectée ; aiguilles infectées ayant servis à injecter des drogues ; aiguille à tatouage infectée ; rasoirs contaminé, grossesse et accouchement (transmission de la mère à l’enfant) ; dans le cadre du travail : être en contact avec du sang ou d’autres liquides organiques d’une personne infectée. Vidéo de l’Hépatite B (INPES)

L’hépatite C

C’est une maladie du foie, dangereuse, causée par le virus de l’hépatite C. Elle est classée dans les IST, mais le mode de transmission par voie sexuelle est très rare (mais peut se produire), l’hépatite C se transmet surtout par voie sanguine : seringue contaminée servant à l’injection de drogue, transfusion sanguine (rares en Belgique car dépistage obligatoire des donneurs de sang), contact avec du sang infecté (tatouage, piercing, sniff, soins dentaires, etc.). La transmission de la mère à l’enfant est très rare. L’hépatite C peut évoluer en maladie chronique, éventuellement avec développement d’une cirrhose du foie ou d’un cancer du foie à long terme

La blennorragie, gonorrhée ou gonocoque

C’est une maladie infectieuse grave et très fréquente due à une bactérie, (appelée familièrement bleno ou chaude pisse). La transmission se fait principalement lors de rapports sexuels avec une personne infectée (par contact avec les sécrétions génitales, anales et orales) mais aussi de la mère à l’enfant (l’enfant risque d’avoir une grave infection oculaire). Vidéo du Gonocoque (INPES)

La chlamydia

C’est une des IST les plus courantes, très grave et très contagieuse. Elle se transmet exclusivement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale). Elle est déclenchée par une bactérie qui provoque des infections qui touchent essentiellement l’appareil urogénital mais qui peuvent se propager dans d’autres parties du corps (yeux, péritoine, articulations). Cette IST est transmise par relations sexuelles non protégées (sans préservatifs). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter la chlamydia. Vidéo de la Chlamydia (INPES)

Le lymphogranulome vénérien (ou LGV)

Le LGV est dû à une bactérie comparable à celle de la Chlamydia mais le LGV est plus agressif, il provoque de nombreuses infections. Le LGV se transmet lors des rapports sexuels vaginaux, bucco-vaginaux ou anaux non-protégés (sans préservatif). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter le LVG.

Les papillomavirus humains (HPV)

Il existe plus d’une centaine de papillomavirus humains. Ce virus est le plus fréquent au monde et peu dépisté. Une infection aux papillomavirus humains peut causer des maladies dans la zone ano-génitale (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis) ainsi que dans la sphère ORL (nez, bouche, gorge, oreilles).

Les HPV peuvent être responsables de l’apparition, autant chez l’homme que chez la femme, de petites verrues (excroissance charnues appelées condylomes, “verrues génitales” ou “crête de coq”).  Il est possible de traiter ces verrues génitales par l’application d’une crème ou de les traiter au laser.

Certains HPV sont responsables de lésions précancéreuses et du cancer du col de l’utérus ou du pénis. Le frottis de dépistage (chez la femme) ou un examen visuel régulier (chez l’homme) permettent la détection des lésions avant le passage au cancer invasif. Bien que dans la plupart des cas les virus s’éliminent naturellement en 1 à 2 ans, lorsque l’infection persiste, il y a, plusieurs stades de développement : les lésions de bas grade (1), les lésions de haut grade (2 & 3) et le cancer du col de l’utérus (chez la femme). A noter que l’évolution en cancer du pénis chez l’homme est très rare. Un traitement adapté à chaque stade de développement est à définir auprès d’un gynécologue, médecin ou centre de planning familial.

Les traitements ont pour objectif de diminuer les lésions visibles des maladies causées par le HPV  (que ce soit pour les verrues génitales ou les lésions pré-cancéreuses et cancéreuses). Cependant, une personne contaminée au HPV restera porteuse du virus.

La transmission du HPV se fait par contact cutanéo-muqueux, le plus souvent lors de relations sexuelles, avec ou sans pénétration. Très rarement, le virus peut être transmis par l’utilisation d’essuies, de gant de toilette et de lingerie contaminés. Lors de l’accouchement, la mère peut aussi le transmettre à l’enfant.

Comme le virus peut être présent à la fois sur la peau et les muqueuses anogénitales (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis), l’utilisation des préservatifs (féminin ou masculin) ne protège que partiellement de la contamination par les HPV. Le vaccin (pour les femmes entrant dans les prérequis de ce vaccin) et le dépistage régulier de cette IST et l’utilisation des préservatifs est le moyen le plus sûr pour limiter les conséquences d’une contamination aux HPV.

L’herpès buccal et génital

Il s’agit d’une infection, très fréquente, causée par le virus de l’”herpès simplex” = HSV, il existe 2 sous-types de ce virus : HSV 1= herpès buccal, neuro-méningé, ophtalmique et HSV 2= herpès génital. Une fois la personne infectée par le virus, elle le reste toute sa vie, c’est une maladie chronique mais la personne est moins contagieuse dans l’intervalle des crises. L’herpès génital se transmet lors de rapports sexuels avec une personne infectée par contact direct entre la peau et les muqueuses, mais aussi par contact direct avec la peau ou les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux. Le virus n’est pas présent dans le sperme. L’herpès buccal (ou bouton de fièvre) se transmet surtout par la salive, par simple baiser ou tout objet que la personne infectée a introduit dans sa bouche ou par un rapport oro-génital.
Remarque : la transmission peut également se faire lors de l’accouchement si la mère est atteinte d’un herpès génital, elle est très grave pour l’enfant car elle peut provoquer des complications oculaires et neurologiques.

Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur les IST. N’hésite pas à prendre contact avec ton médecin ou un organisme spécialisé.

Pour plus d’informations sur le dépistage, n’hésite pas à te rendre sur la fiche suivante : Les IST, leur mode de contamination et leur dépistage

 

 

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


99 questions pour “ Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

  1. AO3
    le 23 avril 2017 à 02:32

    bjr j’ai un petit bouton vers le pubis mais j’ai eu rapport sexuel protégé avec un préservatif je voudrais savoir si,je cours un risque puis que je ne connais pas l’État de ma partenaire puis qu’elle était occasionnelle

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 14:51

      Bonjour AO3,
      Si tu as eu un rapport correctement protéger (sans accident) le risque de transmission est particulièrement faible.
      Ce bouton pourrait n’avoir aucun lien avec une quelconque IST, mais en cas de doute, n’hésite pas à en parler à ton médecin.

      Bien à toi,

  2. gedboy
    le 23 avril 2017 à 01:40

    quelle sont les causes de l’hepati?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 14:46

      Bonjour Gedboy,

      Le mode de contamination, dépend du type d’hépatite.

      Hépatite B : risque faible: transmission par la salive (baiser profond) – risque élevé : transmission lors de rapport sexuel non protégé (pénétration anale et vaginale, fellation et cunnilingus), transmission par le sang (partage de seringues et de matériel de sniff), mais aussi de la mère à l’enfant.

      Hépatite C : virus transmis par le sang. La contamination se fait le plus souvent par le partage de seringue et de matériel de sniff et lors de rapports sexuels avec contact avec du sang ou des muqueuses blessées, et plus rarement (5% des cas) de la mère à l’enfant. Attention, ce virus reste actif plusieurs jours à l’air libre, voire plusieurs semaines dans certaines conditions.

      L’hépatite A n’est pas une IST. Cependant, elle peut se transmettre par l’anulingus.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  3. Nathan
    le 20 avril 2017 à 12:08

    Bonjour, il y a pas l’omptemps j’ai eu de rapport non protégé, après quelque temps je suis allé chez le médecin il m’ont dit que j’ai plusieurs mst et il m’a donné des médicaments. Esque sa peut guérir ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 avril 2017 à 16:40

      Bonjour Nathan,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Il est possible de guérir de certaines IST; c’est le cas de la chlamydia, de la gonorrhée, de la syphilis, du trichomonas qui se guérissent par antibiotiques. Le HPV et les hépatites B & C peuvent se guérir également mais peuvent être plus complexes et malheureusement, il n’est toujours pas possible d’être guérit du VIH et de l’herpès.

      Suite à un traitement contre une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage de contrôle afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  4. #JENESMARRE
    le 18 avril 2017 à 08:22

    Salut jai eu relation non protégé. jai depuis 2 moi une sensation de brulure intense sur le gland , dans les testicule et puis les jambres .. jai fait les test herpes(serologie)et echantillon sur une mini cloque surement du a une irritation , negatif!…ghono*,chlam*(5 pisse test periode differente*),syphilis etc .. tous negatif la cerise sur le sunday VIH mais jimaginerais pa avoir ca( en attente de resultat)… les medecin y compris lurologue et le dermatho ne trouvent pas mon probleme ( disent que toutes es normal et rien nest semblable a une its ou mts)les services medicale en gaspésie , cest lenfer!(big sh**t) Jai peur davoir une infection inconnue qui se propage dans mon systeme . Cest par alternance dans la journée. Ils ont diagnostiqué une epididyme enfler et varicocèle .. varicocèle 1 homme sur 3 est atteint , jai ca depuis la jeunesse jammais eu de probleme ! Jai utilisé levocacin pendant 15saine de jours .. je me demande encore si cela a fait effet car jai limpression que rien nest normal en bas du nombril ! Changer de savon la total quoi !Bref mais symptome sont les suivants … sensation de cuisson sur le coter gauche de la courone accompagné de rougeur rouge bleu , cela commence a devenir rouge au dessu de la couronne et un peu rosé rouge autoure du méat . Pas de brulure a la miction ni decoulement (je traite presentement pour mycose ou banalite sa fait exactement 2 semaine et jai limpression que sa sagravent(rougeur) et que sa fait du bien parfois (brulure)les rougeur qui ne sont pas tjr visible) chaleur dans le flan gauche du penis , incofort sensation de brulure dans la testicule gauche (je sent le « fillage » en dessou ) picotement et sensation de brulure dans les jambre jusuquau orteilles , mal dans le dos niveau des reins parfois .. ( jai eu des accident de travail au paravant )bref apres 22 consultation medical ils ne trouvent rien toutes est normal !! Ils sont presque entrain de me prende pour un fou ( c le stress, stress, stress !) Ils ne savent pas ques ce que je ressent et je suis juste ecoeuré davoir toujour cest reponse .. jai besoin daide car cest vrai que je vais devenir fou XD! Japplique dla kethodeme si jme souvien bien du nomq avec un anti inflamatoire et du glaxal les 3 melanger en 1(creme). Jai limpression que soit qune bacterie me donne toutes ces symptome sans faire reelement des lesion ou soit que jai probleme au dos et quel que chose dans les parties genitals.. en gros , les levocacin aurait tué la bactéries au debut .. la cloque du a lirritation je nest pas appercu grand pellage de peau apres 2 3 jour meme 1 semaine lirritation saurait guérit . Sa fait 63 jour je cour de gauche a droite avec enorment trop de repos.jai pu de qualité de vie je me demande juste quescequil fait sa (stress soutenable)! Petit conseille ou experience semblable serait apprécié merci . Ps je sais que jecrit sur un forum qui est vraiment tres loin de la gaspésie mais vous parlez francais et lexperience exterieur desfois ont sais jammais bref sa coute rien dessayé

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 17:11

      Bonjour #JENESMARRE,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Et seul un médecin pourra poser un diagnostic médical sur ta situation. Si tu n’es pas satisfait des diagnostics qui ont été posés jusqu’à présent, le plus judicieux serait de consulter un médecin et/ou un spécialiste dans un autre établissement de soins de santé ou dans un centre de planning familial de Gaspésie qui pourra t’apporter l’aide et la bienveillance nécessaires à ta situation.

      Par ailleurs, Bruxelles-J n’est pas un forum mais une plateforme d’information pour les jeunes, c’est pourquoi nous te recommandons de consulter un autre spécialiste en résumant les symptômes et les traitements reçus que tu nous as décris ici.

      Symptômes:

      • brûlures du gland testicules & jambes
      • épididyme enflée
      • varicocèle
      • sensation de brûlure sur le côté gauche

      Traitements:

      • ton traitement pour la mycose et la balanite
      • ketoderm
      • levofloxacin…

      Enfin, sache que certaines IST ne sont pas détectables immédiatement après un rapport sexuel à risque. En effet, en général, on conseille d’attendre entre 6 semaines et 3 mois pour effectuer un test de dépistage des différentes IST. Par conséquent, le plus judicieux serait peut-être d’effectuer à nouveau un dépistage des différentes IST afin de confirmer l’absence de contamination ou dépister une ou plusieurs IST afin d’envisager le traitement le plus approprié à ta situation.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  5. Tomi
    le 3 avril 2017 à 19:16

    J’ai eu hier un rapport sexuelle avec ma copine ( elle n’a eu que dès rapport sexuel avec moi dans sa vie, elle a 14 ans ) Donc hier on a eu un rapport sexuelle et je lui est fait un cuni, sa il me semble qu’il n’y a pas de risque de transmition de maladie appart si j’avais une plaie dans la bouche. J’avais mis un préservatif mais en sortant mon penis je me suis aperçut qu’elle avait eu une perte blanche, mon préservatif était un peu relever et sa perte blanche a eu un contact avec mon penis. Depuis se matin j’ai un petit bouton blanc, a l’entrée de la verge au niveau des poils. Je n’ai pas préciser mais à priorie la perte blanche n’as pas toucher mon glan. Est ce qu’il y a risque d’infection ? Est ce que c’est qu’un bouton d’acné (il est douloureux)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2017 à 10:36

      Bonjour Tomi,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. En effet, les boutons sur le pénis peuvent être tout à fait bénins tout comme ils peuvent être le symptôme d’une contamination à une ou plusieurs IST. De la même manière, l’écoulement vaginal de ta copine peut avoir de nombreuses explications. Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait de consulter un médecin/gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’effectuer un dépistage et envisager le traitement le plus approprié à ta situation et à celle de ta copine, s’il s’avère que vous avez contracté une ou plusieurs IST.

      Par ailleurs, sache qu’il existe des IST qui se transmettent même lorsque le rapport sexuel est protégé. C’est le cas de l’herpès génital, le HPV, la syphilis, la chlamydia et la gonorrhée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  6. Nico
    le 1 avril 2017 à 09:43

    Bonjour,
    Quand on est porteur sain d’une ist telle que le HPV peut-elle etre depistée par une prise de sang ?!
    Et peut-elle etre transmise par le sang ?!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 avril 2017 à 12:40

      Bonjour Nico,

      Etant donné que le HPV est présent sur les muqueuses (et pas dans le sang), il ne peut être dépisté que par le constat visuel de signes cliniques effectué lors d’une consultation médicale ou par prélèvement. Par conséquent, en cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, le plus judicieux serait d’en parler à ton médecin ou à un médecin dans un centre de planning familial afin d’effectuer un dépistage d’une ou plusieurs IST.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  7. meurphy
    le 30 mars 2017 à 13:58

    Est ce que on peut soigner ou guérir une infertilité ou une stérilité causée par une infection ?????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 avril 2017 à 10:34

      Bonjour Meurphy / Dan,

      En général, la stérilité n’est pas réversible. Cependant, comme nous te l’avons précisé plusieurs fois auparavant, le plus judicieux serait de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

      Bien à toi,

  8. meurphy
    le 28 mars 2017 à 01:42

    Est ce que l’infection chronique à chlamydia peut provoquer ou conduire à ce que l’on contracte le vih… car j’ai des rapports avec ma partenaire et une autre fille est-ce cela fait en sorte que j’ai le vih si elle est chronique ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2017 à 11:56

      Bonjour Meurphy,

      Comme toutes les IST, la chlamydia fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  9. dan
    le 28 mars 2017 à 01:37

    On dit que si l’infection à chlamydia part de l’urètre pour les testicule cela cause la stérilité. Et j’éprouve certaines douleurs au niveau de mon bas-ventre. Alors je veux savoir vu que cela fait 3 ans que j’ai cette infections et les douleurs et de drôles de sensations dans le corps et depuis un temps ma respiration aussi est amoindri ce sont des symptômes que j’ai qui font partie des symptômes d’une infection chronique à chlamydia peut on dire que mon infections ma rendu stérile ou infertile…???? Et au vue de sa est ce que on peut soigner ou guérir une infertilité causée par ce genre d’infection !???? Peut on soigner linfertilité et en guérir… ????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2017 à 11:51

      Bonjour Dan,

      Comme expliqué précédemment, il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      C’est pour cette raison que nous te conseillons de voir un un médecin, après examen et tests, celui-ci pourra déterminer si la chlamydia que tu as depuis 3 ans a atteint les testicules et si cela t’a rendu stérile et quel impact cette bactérie aura eu.

      Bien à toi,

  10. Christelle
    le 26 mars 2017 à 21:57

    Y’a t’il des risques pour la fille qu’un homme lui fasse un cunilingus? (Peut on transmettre des bactéries par par salive)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2017 à 16:57

      Bonjour Christelle,

      Même s’il y a plus de risques pour la personne qui fait que pour la personne qui reçoit un cunnilingus, il existe tout de même un risque de transmission d’une ou plusieurs IST (hépatite B, syphilis, herpès, HPV, chlamydia & gonorrhée).

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs autres IST, tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  11. dan
    le 21 mars 2017 à 13:46

    Vu que ça fait déjà près de 3ans on peut déduire que la chlamydia à déjà atteint les Testicule alors ??? Et si c’est le cas que peut ton déduire ou conclure ????
    Et la malgré les 3 ans peut on soigner cette infection et que celle dernier n’est rien provoquer de néfaste ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 14:35

      Bonjour Dan,

      Il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      Comme précisé précédemment, seul un médecin, après examen et tests, pourra déterminer si la chlamydia que tu as depuis 3 ans a atteint les testicules et si cela t’a rendu stérile et quel impact cette bactérie aura eu.

      Sache qu’en général, le traitement de la chlamydia dure moins d’une semaine puisqu’une simple prise d’antibiotique suffit pour soigner cette IST.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  12. dan
    le 18 mars 2017 à 17:18

    J’ai la chlamydia depuis près de 3 ans que je n’ai pas traité. Et depuis un moment déjà je n’ai plus d’érection quand je me lève le matin j’aimerais savoir à après combien de temps cette infections rend infertile ou stérile. ??? Et comment expliquer vous le fait que j’ai plus d’érection à mon réveil.?? Ça veut dire que je suis déjà infertile ou stérile ????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 12:23

      Bonjour Dan,

      L’absence d’érection n’est pas un indicateur de stérilité. Cependant, une chlamydia non traitée peut générer des complications telles que des écoulements de la verge, des inflammations, des brûlures, … Et, en effet, si cette infection atteint les testicules, elle peut entraîner la stérilité. Par conséquent, si tu es infecté depuis 3 ans, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial dans les plus brefs délais afin d’envisager le traitement le plus approprié. Sache qu’en centre de planning familial, tu seras accueilli par une équipe de professionnels de la santé, en toute confidentialité et sans jugement. Tu pourras alors y trouver une oreille attentive et bienveillante pour évoquer cette infection et/ou les difficultés que tu rencontres face à l’absence d’érection.

      Sache qu’en général, le traitement de la chlamydia dure moins d’une semaine puisqu’une simple prise d’antibiotique suffit pour soigner cette IST.

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs autres IST, tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  13. Quentin ctr
    le 17 mars 2017 à 07:29

    J’ai eu une fille qui m’a fait une fellation sans capote plusieurs fois avec ejaculation y a y il des risque d’attraper une insta ou autre maladie ? J’ai eu une diarrhée de 1 jour pour le moment y a t’il des risques si je n’est pas de symptômes et si je ne me guéri pas car je ne sais pas si j’ai ou pas un ist

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mars 2017 à 15:55

      Bonjour Quentin,

      Certaines IST peuvent aussi se transmettre par fellation non protégé telles que: la syphilis, l’herpès et l’hépatite B dont le risque de transmission est élevé et la gonorrhée et la chlamydia dont le risque est moyen.

      Cependant, il st impossible de poser un diagnostic sur le simple fait que tu as constaté une diarrhée.

      Si tu as des doutes, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autre question.

  14. MIMI
    le 15 mars 2017 à 19:55

    Bonjour,

    ma dernière analyse de sang montre que j’ai attrapé le cytomégalovirus, dans mes cours de microbilogie, il est noté qu’il s’agit d’une transmission vénérienne lorsqu’un jeune adulte est atteint…

    est-ce le seul mode de transmission?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2017 à 11:09

      Bonjour Mimi,

      Non il existe de nombreux mode de transmission :
      – transmission par l’intermédiaire des gouttelettes de sécrétions oro-pharyngées le plus souvent,
      – par contact des muqueuses avec des mains souillées par des liquides biologiques infectés (urines, salive…) ou, plus rarement, par un support inerte fraîchement souillé,
      – par transfusion de sang non-déleucocyté (rare), greffes d’organes ou de moelle,
      – transmission sexuelle (sperme, glaire),
      – transmission materno-fœtale (cf. Grossesse),
      – transmission post-natale par allaitement.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  15. diel vick christ
    le 10 mars 2017 à 03:55

    les clamydia sorte les bouton sur le penis lorsque l infections est de 1/256

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mars 2017 à 13:39

      Bonjour Diel Vick Christ,

      Le taux d’immunoglobuline n’est pas lié à l’apparition d’un ou plusieurs symptômes. Par conséquent, il n’y a pas un niveau particulier auquel des boutons sur le pénis pourraient ou ne pourraient pas apparaître.

      Les boutons sur le pénis peuvent être tout à fait bénins, tout comme ils peuvent être le symptôme d’une contamination à une ou plusieurs IST. Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un dépistage des différentes IST afin de poser un diagnostic médical sur tes symptômes et envisager le traitement le plus approprié à ta situation avec un médecin.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  16. Alix567
    le 6 mars 2017 à 06:11

    Je ne suis pas sur d etre au bon endroit mais il faut vraiment m aider svp.j ai perdu ma virginité le 24/02 et nous sommes le 6/03 sans protection .je ne sais pas si sa a un rapport.mtn j ai des aphtes ds la bouche et genitaux. Je sais pas si c est des aphtes et de plus sur genital ,c est irrité,l urine me brule,j ai des perte plus visqueuse et moin blanche, j ai des sortent de boutons,aphtes,champion. .aucune idée de se que c est.c est rouge autout ,un peu blanc au milieu, donc 2 ou c est jaune pu au milieu et crevé ,pas glamour haha.au debut sa me demangeais et c t douloureux mtn c juste douloureux. Sa fait vraiment 1 ou 2 jours j ai eu de la fievre et mal a la gorge avant .pourrai vous m éclairer sur le sujet?je suis assez stressé en ce moment. Merci d avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mars 2017 à 15:46

      Bonjour Alix,

      Il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      En général, les écoulements vaginaux colorés ou dont la texture (épais/crémeux) ne te semble pas habituelle peuvent être le symptôme d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST.

      Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  17. pat402017
    le 3 mars 2017 à 22:28

    bonsoir

    un renseignement  avec les résultats  de la prise de sang que j’ai  fait hépatite B ses négatif

    hépatite C  ses négatif

    la  syphilis ses négatif

    je peut attraper le SIDAS

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 mars 2017 à 14:27

      Bonjour Pat,

      Les différentes IST peuvent fragiliser les muqueuses et augmenter considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
      Cependant, cela ne veut pas dire que la contamination du Sida soit automatiquement liée à une autre IST.
      Il st donc tout à fait possible d’être contaminé par le virus du sida sans être porteur d’une autre IST.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  18. dan
    le 2 mars 2017 à 18:01

    Comment contracte ton la chlamydia pneumaniae??? Quelles sont les symptômes ? Comment la diagnostiquer? Et comment la traiter?
    On dit qu’elle est la cause de crise d’asthme et je suis asthmatique de naissance alors j’aimerai savoir après combien de temps cette maladie peut provoquer ces crise ou devenir un problème pour mon asthme

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mars 2017 à 16:52

      Bonjour Dan,

      La chlamydia trachomatis se transmet par pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus et caresses sexuelles. En revanche, la chlamydia pneumoniae n’est pas une infection sexuellement transmissible, elle peut se transmettre par simple contact des voies respiratoires ou par gouttelettes respiratoires. Ces deux chlamydia peuvent, en effet, occasionner des problèmes respiratoires.

      En cas de doute, vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu as des doutes vis-à-vis d’une contamination à la chlamydia pneumoniae, tu peux te rendre chez ton médecin ou consulter un médecin en centre de planning familial afin d’avoir un avis médical et effectuer un dépistage d’une infection à cette bactérie.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  19. doumbia aly
    le 2 mars 2017 à 15:54

    si tu as la fièvre typhoïde est que les nerfs te pique de la tête juste qu’à les pieds ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mars 2017 à 09:56

      Bonjour Doumbia Aly,

      Les symptômes de la thyphoïde sont:

      • constipation;
      • toux;
      • maux de tête;
      • perte d’appétit;
      • douleurs d’estomac;
      • mal de gorge.

      Et plus rarement: saignements par le rectum, délire, diarrhée, taches roses temporaires sur le tronc et la poitrine.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications, par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  20. Dunia
    le 1 mars 2017 à 15:36

    La blennoragie est-elle un symptome du VIH ou non

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2017 à 10:33

      Bonjour Dunia,

      Non, la blennorragie est une autre infection sexuellement transmissible.
      Cependant, comme toutes les IST, la blennorragie gonococcique fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  21. Sara 237
    le 25 février 2017 à 05:19

    Bjr je pense que j’ai une infection a chlamydia depuis 3 mois deja a quel stade celle ci peut deja ce trouver mon copain lui n’a pas de symptome
    Au depart on m’a dit a l’hopital que j’avais juste une mettroragie mais la sa persiste j’ai des perte anormale et j’ai peur je me demande si je peux encore traité le chlamydia avec des anthibiotique au bout de 3 mois d’infection

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 15:01

      Bonjour Sara 237,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal, vaginal, pénis), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Les métrorragies que tu évoques sont des saignements qui surviennent en dehors de la période de règles et peuvent être tout à fait bénins ou être le symptôme d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST. Si ces symptômes persistent et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial.

      La chlamydia est une IST qui peut être asymptomatique, cela signifie qu’elle ne présente pas forcément de symptômes. Par conséquent, même si ton partenaire ne présente aucun symptôme, il est possible qu’il soit infecté à la chlamydia.

      La chlamydia est traitée avec des antibiotiques. Selon les cas, on prescrit un traitement d’un seul comprimé ou un traitement qui doit être pris sur plusieurs jours. Il est important de prendre le traitement en entier, même si les symptômes disparaissent avant la fin du traitement. Ton partenaire et toi-même devez prendre ce traitement en même temps pour éviter que l’un contamine l’autre à nouveau. Au plus tôt vous traiterez cette infection, au moins il y aura de risque de développer des complications. En effet, une infection à la chlamydia qui n’est pas traitée correctement peut entraîner des infection des testicules, de l’utérus, des trompes, des ovaires, la stérilité, de l’arthrite ou de la conjonctivite.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. u trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  22. Khalil
    le 24 février 2017 à 12:12

    Est ce qu’une personne qui n’est pas contaminer de ces maladies peut il les transmettre à autrui

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 février 2017 à 17:05

      Bonjour Khalil,

      Il n’est pas possible de contaminer les autres si tu n’es pas porteur d’une infection toi-même.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. Marie
    le 23 février 2017 à 01:30

    Bonjour,
    Mon copain m’a masturbé juste après avoir caressé nos chats, sans s’être lavé les mains entre deux.
    Je voulais savoir s’il y avait des risques d’une quelconque infection, sachant que je sors en plus d’une mycose…
    Est ce que laver mon vagin au savon de Marseille est une solution pour nettoyer l’intérieur de mon vagin? J’avouerai être stressée des bactéries pouvant avoir été introduite.
    En vous remerciant de votre aide,
    Marie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2017 à 14:49

      Bonjour Marie,

      Sache que le vagin s’auto-nettoie et régule la flore vaginale. Cependant, le fait que ton copain introduise ses doigts dans ton vagin sans les avoir lavés au préalable pourrait occasionner un déséquilibre de ta flore vaginale.

      Ce déséquilibre favorise la prolifération de bactérie. C’est la présence en trop grand nombre de certaines bactéries dans la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique et qui cause des mycoses vaginales

      Un déséquilibre de la flore vaginale peut être dû à :

      –          la prise de certains anti-biotiques,

      –          à des rapports sexuels trop brutaux et/ou fréquents,

      –          à certaines IST

      –          le stress, le tabac,

      –          des habitudes d’hygiène excessives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé).

      Il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  24. maeva
    le 22 février 2017 à 12:19

    es possible d’attraper le VIH sida même en faisant les rapports protégés? ou bien par contact vulve pénis sans pénétration?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 16:22

      Bonjour Maeva,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés qu’il y ait pénétration ou non, tu risques d’être contaminée à une ou plusieurs IST, notamment le VIH. Etant donné que le VIH est présent dans les sécrétions vaginales et séminales, il y a effectivement un risque de contamination par simple contact vulve-pénis.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  25. Doleor
    le 21 février 2017 à 15:16

    Bonjour, est IL possible d’avoir des risques de contamination de lhepatite B un jour apres la prise du 1er vaccin (contamination via salive

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 11:05

      Bonjour Doleor,

      Etant donné que le processus de vaccination contre l’hépatite B peut varier entre 21 jours (schéma accéléré) et 6/12 mois (schéma classique), l’immunité à une éventuelle infection à l’hépatite B ne peut être avérée qu’après vérification à la fin du processus de vaccination. Par conséquent, étant donné que tu n’es qu’au début de ton processus de vaccination contre l’hépatite B, si tu as des rapports non protégés, une éventuelle contamination à l’hépatite B est toujours possible. Par ailleurs, sache que la transmission d’autres IST que l’hépatite B est également possible.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  26. val
    le 18 février 2017 à 20:58

    EST CE QUE LA SYPHILIS SE TRANSMET SEULEMENT LORSQUE L UN DES PARTENAIRES A DES PLAIES,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 10:48

      Bonjour Val,

      Qu’un des partenaires ait des plaies ou non, la syphilis se transmet par rapport sexuel non protégés (oral, anal, vaginal, pénis).

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  27. Marie
    le 16 février 2017 à 05:23

    Mon mari etait etteindre de la Herpès buccal IL a pris see medicaments et I’ll est geri maintenant.Ma question : est CE que he peux avoir Des rapports sexuel non proteger ou avoir Des baisers Boucher a bouche.Dites moi svp comment me proteger puisque he suis trop stresée par Vette question.sans oublier nou dormons sur le meme lit.

  28. meurphy dan
    le 11 février 2017 à 03:10

    Donc alors si ma partenaire n’est pas porteuse du vih cela voudrait dire que je ne le suis aussi alors?? Malgré mon infection à chlamydia.. je veux juste savoir si j’ai pu obtenir cette maladie si ma partenaire n’est pas porteuse.. car vous avez si dans l’éventualité elle est porteuse…. est ce que le fait d’avoir une infection à chlamydia peut provoquer la contraction du vih!???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2017 à 16:04

      Bonjour Meurphy,

      Si ta partenaire n’a pas le VIH et que tu ne l’as pas non plus, il n’y a pas de risque de transmission de ce virus. En effet, la transmission du VIH ne se produit que d’une personne infectée vers une personne qui ne l’est pas. Si la personne a contracté la chlamydia et qu’elle a des rapports sexuels non protégés avec une personne porteuse du VIH, le risque de contracter le VIH (pour la personne qui a la chlamydia) est augmenté car les lésions causées par la chlamydia favorisent la transmission du virus. En revanche, si aucun de vous deux n’a le VIH, le fait que tu aies une chlamydia ne va pas générer une infection au VIH.

      Par ailleurs, étant donné que tu as eu des rapports sexuels non protégés avec ta partenaire en étant infecté à la chlamydia, les risques que tu lui aies transmis la chlamydia sont élevés et réels. Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter un médecin ou un gynécologue pour qu’il vous prescrive à tous les deux un traitement contre la chlamydia. En effet, comme précisé en réponse à un de tes précédents commentaires, sache que non traitée, la chlamydia peut être une cause de stérilité chez les femmes, mais aussi d’infection des testicules, de l’utérus, des trompes, ou encore d’arthrite, ou de conjonctivite.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  29. meurphy dan
    le 10 février 2017 à 00:57

    Et j’ai une certaines douleur au bas ventre depuis un temps.. du moins sa repris depuis notre dernier rapport

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2017 à 11:20

      Bonjour Meurphy,

      Étant donné que tu es porteur de la chlamydia, le plus judicieux serait de consulter un médecin afin de traiter cette IST dans les plus brefs délais. En effet, sache que non traitée, la chlamydia peut être une cause de stérilité chez les femmes, mais aussi d’infection des testicules, de l’utérus, des trompes, ou encore d’arthrite, ou de conjonctivite.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. meurphy dan
    le 10 février 2017 à 00:53

    J’ai eu des rapports non protégés avec ma compagne alors qu’elle était en règles je l’ai constaté après est il possible d’avoir contracter le vih ? Tout en sachant que j’ai déjà une infection ( chlamydia)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2017 à 10:58

      Bonjour Meurphy,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés et sans contraception, en plus de mener à une grossesse, ces rapports peuvent donner lieu à la transmission d’une ou plusieurs IST.

      Par conséquent, dans l’éventualité où ta partenaire est porteuse du VIH, le risque de transmission du VIH est élévé. En revanche, était donné qu’il est avéré que tu as une chlamydia et que vous avez eu des rapports non protégés, le risque que tu aies transmis la chlamydia à ta partenaire est élevé. Il est possible de traiter la chlamydia par une prise d’antibiotiques qui te seront prescrits par un médecin. Étant donné que tu as eu des rapports non protégé en étant porteur d’une IST, le plus judicieux serait que ta partenaire et toi-même preniez ce traitement en même temps afin d’éviter des recontamination ultérieures.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  31. Reine
    le 7 février 2017 à 06:06

    Pourquoi les pertes blanches de certaines femmes sont de couleur jaune?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2017 à 12:51

      Bonjour Reine,

      Les écoulements vaginaux peuvent avoir de nombreuses explications. Il peut s’agir de pertes blanches qui sont tout à fait normales, tout comme cela peut être le symptôme d’une ou plusieurs IST. En général, les écoulements vaginaux colorés (jaunes/verdâtres) ou dont la texture (épais/crémeux) ne te semble pas habituelle peuvent être le symptôme d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST.

      Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  32. Manix
    le 6 février 2017 à 00:52

    Bonjour moi c rodrigue ma question est la suivante: pourquoi les parents et les professeurs du cours de vih/sida interdisent aux adolescents d’avoir les rapport sexuel avant le mariage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2017 à 14:12

      Bonjour Manix,

      Il est difficile de répondre à ta question mais si tu estimes que des opinions circulent au sein de ce cours, n’hésite pas à en discuter avec le responsable de l’établissement scolaire qui prendra certainement les dispositions nécessaires si des erreurs ont été commises de la part de certains enseignants ou parents.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  33. jackdunhill
    le 4 février 2017 à 16:46

    Bonjour,

    Je voulais avoir quelques petits éclaircissements sur une IST en particulier, la syphilis. J’ai pu lire beaucoup de choses (parfois contradictoires) sur internet.

    Premièrement, est-ce que la salive peut transmettre cette IST? Par exemple, si je reçois un postillon dans la bouche ou sur une lèvre coupée, la transmission peut-elle se faire? J’ai lu en effet sur certains sites qu’il fallait un contact direct avec une lésion syphilitique (chancre, syphilides) pour que la transmission se fasse. Sur d’autres sites, j’ai pu lire qu’une personne syphilitique pouvait transmettre la maladie même lorsque celle-ci n’est pas apparente à travers des sécrétions (vaginales, sperme, salive (?)). Un postillon qui tomberait directement dans la bouche ou sur une lèvre lors d’une discussion peut-il être contaminant?

    J’ai pu lire aussi que le « baiser profond » pouvait transmettre la maladie… Par quel moyen? Par le simple contact avec la salive ou par un contact direct entre la langue de la personne saine et le chancre situé dans la bouche de la personne infectée?

    Merci d’avance pour vos éclaircissements

    Bonne journée

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2017 à 14:20

      Bonjour Jackdunhill,

      La syphilis est avant tout une infection sexuellement transmissible (IST) causée par la bactérie Treponema pallidum. La maladie possède plusieurs apparences cliniques, souvent regroupées en stades, selon le moment où elles se produisent. L’infection se transmet par des rapports sexuels avec une personne infectée et en phase contagieuse, par contact génital, oral ou anal (même s’il n’y a pas de pénétration). Il est également possible de transmettre la syphilis par la salive lors de certains stades de la maladie. Au cours de la première étape de la syphilis, ulcères indolores connus comme chancres se forme autour de la zone du premier contact avec la bactérie, si les bactéries pallidum entrent en contact avec les tissus mous de la bouche, des chancres peuvent se former sur les lèvres, la langue ou de l’intérieur de la bouche. Durant cette phase, la transmission de la syphilis par la salive est possible.

      Les signes de la syphilis sont très variables d’une personne à l’autre et surtout selon le stade de l’infection non traitée. Non traitée, la syphilis peut évoluer à bas bruit pendant des dizaines d’années en provoquant de graves complications. Souvent, les personnes qui ont la syphilis ne se rendent pas compte qu’elles ont des signes de l’infection. Une personne peut donc être infectée sans le savoir et transmettre l’infection. Classiquement, si elle n’est pas traitée, la syphilis peut évoluer en 4 stades : primaire (« chancre »), secondaire (infection de la peau et des muqueuses), de latence et tertiaire (complications tardives, en particulier neurologiques). Désormais, on parle plutôt de phase précoce (moins d’un an d’évolution non traitée) et de phase tardive (plus d’un an d’évolution non traitée).

      Il n’existe actuellement aucun vaccin pour prévenir la syphilis. La seule prévention reste donc l’utilisation de protections (préservatifs) lors des rapports sexuels et le dépistage régulier. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites obtenir de plus amples informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. Jérôme
    le 31 janvier 2017 à 14:54

    Bonjour, je souhaiterai vous poser une question sur le HPV. Lors d’une soirée un peu arrosée, une femme m’a fait un bisou sur mon pénis. Est-ce que je pourrais attraper le HPV avec ce simple contact furtif et si oui ce HPV sera t’il visible.

    Merci d’avance pour votre réponse, je me fait peut être des films mais je flippe un peu avec toutes ces IST.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2017 à 10:22

      Bonjour Jérôme,

      Le risque de transmission du HPV par fellation est faible. Cependant d’autres IST peuvent aussi se transmettre par fellation non protégé telles que: la syphilis, l’herpès et l’hépatite B dont le risque de transmission est élevé et la gonorrhée et la chlamydia dont le risque est moyen.

      Si tu as des doutes, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • Jérôme
        le 1 février 2017 à 14:13

        Merci de m’avoir répondu. Je voudrais juste vous poser une dernière question : dans votre réponse vous me suggérez un test de dépistage pour le HPV papillomavirus. Hors, je pensais qu’il existait juste pour les femmes avec le frottis vaginal. Pourriez vous me dire comment s’appelle ce test pour les hommes ? merci

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 1 février 2017 à 17:59

          Bonjour Jérôme,

          Le dépistage du HPV n’est, en effet, pas proposé aux hommes. Cependant il est possible de se faire examiner régulièrement par un professionnel de la santé afin de déterminer si des symptômes apparaissent dans la zone ano-génitale. En général, une contamination au HPV se manifeste par des verrues ano-génitales chez l’homme.

          N’hésite pas nous contacter pour toute question supplémentaire.

  35. Doleor
    le 31 janvier 2017 à 11:08

    Bonjour, est-il possible que l’hepatite B soit transmit d’un animal a une être humain ou d’un etre humain a un animal?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2017 à 15:18

      Bonjour Doleor,

      Les IST humaines sont transmissibles si un animal est pénétré par deux humains de manière successive ou que l’animal pénètre deux humains successivement. L’animal est donc vecteur d’une ou plusieurs IST humaines.

      Par ailleurs, de nombreuses maladies animales sont transmissibles sexuellement de l’animal à l’humain.

      Sache qu’en Belgique, il n’est pas autorisée d’avoir des relations sexuelles avec des animaux.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  36. Simbal
    le 27 janvier 2017 à 14:29

    Bonjour, est ce possible que les symptomes d’une ist soit visible uniquement chez la femme ( mal de ventre) apres 1 semaines

    or que chez l’homme aucun symptomes n’a été ressenti, et même apres plusieurs mois ?

    merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 janvier 2017 à 16:38

      Bonjour Simbal,

      Le fait de ressentir des douleurs au ventre, ne constitu pas à lui seul un symptome d’IST.
      Ces douleurs peuvent avoir de nombreuses explications.

      Cependant, certaines IST sont effectivement asymptomatiques chez les femmes (tout autant que chez les hommes) car l’apparition des symptômes dépend du stade d’évolution de l’infection. Si l’infection évolue vite, elle présentera donc très rapidement des symptômes. Cependant, il est possible qu’elle puisse rester silencieuse (asymptomatique) pendant plusieurs mois. C’est, par exemple, le cas de la chlamydia ou de la gonorrhée dont les symptômes peuvent apparaître au bout de quelques jours tout comme ils peuvent ne jamais apparaître.

      En cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  37. Jubal
    le 26 janvier 2017 à 21:54

    Comment Peut-on Se Contaminer Par Des Carresses?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 janvier 2017 à 14:42

      Bonjour Jubal,

      Il est en effet possible de transmettre une IST par caresses sexuelles. Les IST transmissibles par caresses sexuelles sont la syphilis, herpès génital, virus du papillome humain, chlamydia, et gonorrhée.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  38. sungmo
    le 26 janvier 2017 à 09:21

    Bonjour, j’ai ete depisté positif avec un taux d’iGg 1/32′ ma petite ami quand à elle a eu un taux de 1/64, elle m’a accusé, au départ elle disait que la maladie viens de moi,puisqu’elle se fait depisté la 1ere, on lui a priscris doccicycline 100 pendant21 jour, quand à moi, pendant 14jrs, j’aimerais savoir qui a contaminé l’autre, s’est vrai que je l’ai trompé une fois, mais c’est le résultat des examens qui me font douté d’elle.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2017 à 15:05

      Bonjour Sungmo,

      Les taux seuil d’iGg pour le dépistage de la chlamydia sont de 1/32 pour les hommes et 1/64 pour les femmes. Par conséquent, les résultats chiffrés ne permettent pas de déterminer qui a été contaminé en premier.

      Il est possible d’avoir contracté une chlamydia lors d’un rapport sexuel non protégé (rapport vaginal, anal ou oral) datant d’avant la relation et que cette infection soit restée asymptomatique (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de signe visible d’une éventuelle contamination). Par conséquent, il est possible que tu aies contracté cette IST lors d’une relation précédente ou que ta copine l’ait contractée lors d’une relation précédente, tout comme il est possible que tu aies contracté cette IST lorsque tu as eu une relation non protégée avec un ou une autre partenaire.

      Dans tous les cas, le plus judicieux serait que tu prennes également un traitement pour soigner cette infection. En effet, si un seul des deux partenaires suit le traitement contre la chlamydia, il est possible que celui qui a suivi le traitement soit recontaminé par le partenaire qui n’a pas suivi ce traitement.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  39. Serrena
    le 23 janvier 2017 à 15:41

    Mon partenaire à eu une hépatite C’est dont il a guéri après traitement. Y a toujours il toujours risque de contamination par voies sexuelles?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2017 à 12:04

      Bonjour Serrena,

      Cela dépend de l’efficacité du traitement.
      Même en cas de traitement approprié, il arrive qu’on ne guérisse pas de l’hépatite B et C: l’hépatite devient alors chronique.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toutes autres questions.

  40. Nounouille
    le 22 janvier 2017 à 20:49

    Bonsoir peut-il avoir contamination après avoir eu un rapport sexuel sans préservatif ? Sachant que ma partenaire après l’avoir fait elle a eu des petits saignements à la fin sur les côtés ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2017 à 10:49

      Bonjour Nounouille,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage dès que possible. Grâce aux tests de 4ème génération, en Belgique, il est possible d’effectuer un test de dépistage du VIH 6 semaines après une prise de risque. Les autres IST sont détectables entre 2 et 6 semaines après la prise de risque.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  41. choucroute
    le 17 janvier 2017 à 14:14

    pourquoi les IST sont elles preocupantes et quelles sont les voix de contamination? quel est leur devenir au sein du corps?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 janvier 2017 à 10:23

      Bonjour Choucroute,

      Toutes les IST ne sont pas semblable, cependant elles peuvent toutes avoir un impact négatif sur notre santé.
      Les IST sont des infections sexuellement transmissibles. Ce sont des infections provoquées par des bactéries, des virus ou des parasites. Les principaux symptômes des IST sont la fièvre, des douleurs dans le bas ventre, des écoulements anormaux au niveau des organes génitaux, des rougeurs des organes
      génitaux, des éruptions cutanées,…
      Aujourd’hui, on parle davantage d’IST que d’MST car certaines d’entre elles n’ont pas de symptômes visibles
      c’est-à-dire qu’aucun signe extérieur ne montre la présence de l’infection. On peut donc être infecté par une IST sans le savoir.
      La plupart des IST, mis à part le VIH/Sida, peuvent être traitées et guéries sans laisser de séquelles. Mais
      il ne faut pas laisser ces infections sans traitement. Une IST non traitée peut être une porte d’entrée au VIH ou à une autre IST. D’autres IST, comme l’hépatite B et C par exemple, peuvent être traitées sans pour autant être guéries, on parle d’hépatites chroniques (hépatites qui persistent et qui durent).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toutes autres questions.

  42. Femme
    le 12 janvier 2017 à 17:40

    Bonsoir

    Mwen gen lang mwen ki tou blanch e lap pikem ,yo banm yon farmadine map pranl menm pe toujou paske mwen wel poko bon.Ki konsey nou ka banm silvouple

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 janvier 2017 à 10:39

      Bonjour Femme,

      Farmadine buccal est prescrit pour traiter les infections buccales, stomatites, gingivites, pyorrhées, pharyngites et amygdalites chroniques.

      Farmadine gynécologique est prescrit pour traiter les leucorrhées, vaginites, cervicites.

      Si tu as des doutes vis-à-vis du diagnostic qui a été posé ou du traitement qu’on t’a prescrit, n’hésite pas à consulter un médecin dans un centre de planning familial ou dans un centre de dépistage.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  43. Adam
    le 12 janvier 2017 à 12:58

    Est ce que un germe est grave ou.non?et est ce que sa peux attraper quand y’avais les relation sexsuiel ?et si attraper pas sa. Y peux attraper un germe à.combien du temps.de que y’avais la relation sexsuiel.et merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 janvier 2017 à 09:48

      Bonjour Adam,

      Si tu as rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Grâce aux tests de 4ème génération, il est possible de dépister une contamination au VIH 6 semaines après la prise de risque. Il est possible de dépister les autres IST entre 1 semaine et 6 semaines après la prise de risque.

      En cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage de la région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  44. WaruB
    le 12 janvier 2017 à 01:29

    Bonjour,

    Jai eu plusieurs rapports non protegés en Asie avec la même partenaire au cours des derniers.
    Je suis rentré en France ou jai effectué tous les tests possibles et tout est négatifs.

    Je suis de retour en Asie depuis 10 jours et ai recouché avec cette même personne plusieurs fois et je ressens depuis ce matin une douleur assez vive en début d’urinage.

    Cela pourrait-il correspondre à une gonhorée ?
    Si oui, comment se fait-il que je n’ai pas été infecté avant ? (Ma partenaire n’a à priori pas eu d’autres rapports sexuels pendant mon absence).

    Je vais faire de nouveau tests aujourdhui.

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2017 à 11:35

      Bonjour WaruB,

      Les brûlures lorsque tu urines peuvent être le symptôme d’une ou plusieurs IST ou être le symptôme d’une infection urinaire. Certaines IST sont asymptomatiques car l’apparition des symptômes dépend du stade d’évolution de l’infection. Si l’infection évolue vite, elle présentera donc très rapidement des symptômes. Cependant, il est possible qu’elle puisse rester silencieuse (asymptomatique) pendant plusieurs mois. C’est, par exemple, le cas de la chlamydia ou de la gonorrhée dont les symptômes peuvent apparaître au bout de quelques jours tout comme ils peuvent ne jamais apparaître. Par conséquent, il est possible que ta partenaire ait été porteuse d’une IST depuis longtemps, sans le savoir (car n’ayant eu aucun symptôme) ou que tu aies été porteur d’une IST depuis longtemps sans le savoir non plus.

      En cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage de la région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • WaruB
        le 14 janvier 2017 à 22:23

        Bonjour et merci pour votre réponse.

        Voici mon interrogation : jai eu des rapports non protégés avec ma petite amie de septembre à novembre dernier.
        Je suis rentré en France pendant 1 mois et demi et jai fait tous les tests concernant les ist et tout etait négatif.
        J’ai retrouvé ma petite amie début janvier et nous avons à nouveau eu des rapports non protégés, or j’ai contracté une urétrite.

        Cela signifie – t – il que ma petite amie à eu des rapports avec une autre personne pendant mon absence et quelle a été ainsi contaminée ?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 16 janvier 2017 à 10:39

          Bonjour WaruB,

          Une urétrite peut avoir de nombreuses explications. En effet, cela peut être le symptôme d’une IST que ta partenaire aurait contracté récemment mais cela peut également avoir une cause non infectieuse. Cela peut en effet être une inflammation tout à fait benigne.

          Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un diagnostic médical sur ce symptôme. Si tu es au Vietnam, n’hésite pas à te rendre dans un centre de planning familial tel que le Vietnam Family Planning Association à Hanoi ou en France dans un des centres listés sur le lien suivant: Centres de planning familial en France

          N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

          • WaruB
            le 16 janvier 2017 à 11:16

            Merci pour votre réponse, si la cause est non infectieuse et est une inflammation Begnine quel est le traitement svp ?
            Je n’ai pas d’écoulement, seuleument brûlure en urinant, urètre un peu collée, et lorsque j’ouvre mon urètre je peux apercevoir les signes de l’infection/inflammation sur la parroi interne.

            Dois je commencer une antibiothérapie d’après vous, ou est il préférable d’attendre les resulstats de l’analyse urinaire ?

            Merci mille fois pour votre aide.

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 16 janvier 2017 à 14:00

              Bonjour WaruB,

              Comme expliqué précédemment, le plus judicieux est de consulter ton médecin traitant ou un médecin dans un centre de planning familial dans les plus brefs délais afin d’envisager le traitement le plus approprié à ta situation.

              N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  45. Perdu2service
    le 8 janvier 2017 à 15:39

    Jai des boutons sur les jous et la tete et sur mon penis quesque ca pourrais bien etre svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 13:13

      Bonjour Perdu2service,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de poser un diagnostic médical sur ces boutons.

      Tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  46. Roland
    le 8 janvier 2017 à 06:55

    Bonjour,

    Est ce que c’est possible d’attraper de l’herpes après avoir utiliser une brosse a dents par accident qui possiblement a été en contact avec une salive contaminée. La brosse avait été utilisé au préalable plusieurs jours avant l’utilisation.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 13:10

      Bonjour Roland,

      Le virus de l’herpès ne survit que quelques minutes à l’air libre. Par conséquent, une brosse à dent utilisée après quelques jours ne comporte pas ou peu de risques de contamination. Cependant, il est préférable d’éviter de partager tout matériel en contact avec la bouche de la personne contaminée par le HSV, surtout si cette personne est en période de crise d’herpès.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage.Tu peux effectuer un dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  47. Catarina
    le 6 janvier 2017 à 14:24

    Porquoi certaines IST sont sans symptômes chez les femmes ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 10:36

      Bonjour Catarina,

      Certaines IST sont asymptomatiques chez les femmes (tout autant que chez les hommes) car l’apparition des symptômes dépend du stade d’évolution de l’infection. Si l’infection évolue vite, elle présentera donc très rapidement des symptômes. Cependant, il est possible qu’elle puisse rester silencieuse (asymptomatique) pendant plusieurs mois. C’est, par exemple, le cas de la chlamydia ou de la gonorrhée dont les symptômes peuvent apparaître au bout de quelques jours tout comme ils peuvent ne jamais apparaître.

      En cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.