Bruxelles-J

Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le SIDA

Plus d’informations ici

La syphilis

C’est une infection bactérienne qui peut affecter de nombreux organes et qui provoque des lésions de la peau et des muqueuses. Cette maladie peut devenir très grave si elle n’est pas soignée car l’infection ne disparaît pas (troubles cérébraux, cardiaques). Elle se transmet essentiellement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale) ; par voie fœtale de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.).

L’hépatite B

C’est une maladie du foie, causée par le virus de l’hépatite B. Elle est assez grave car elle peut évoluer en infection chronique et devenir une cirrhose du foie ou un cancer du foie. La transmission peut se faire par différentes voies : contact sexuel (vaginal, anal, oral) avec une personne infectée ; aiguilles infectées ayant servis à injecter des drogues ; aiguille à tatouage infectée ; rasoirs contaminé, grossesse et accouchement (transmission de la mère à l’enfant) ; dans le cadre du travail : être en contact avec du sang ou d’autres liquides organiques d’une personne infectée. Vidéo de l’Hépatite B (INPES)

L’hépatite C

C’est une maladie du foie, dangereuse, causée par le virus de l’hépatite C. Elle est classée dans les IST, mais le mode de transmission par voie sexuelle est très rare (mais peut se produire), l’hépatite C se transmet surtout par voie sanguine : seringue contaminée servant à l’injection de drogue, transfusion sanguine (rares en Belgique car dépistage obligatoire des donneurs de sang), contact avec du sang infecté (tatouage, piercing, sniff, soins dentaires, etc.). La transmission de la mère à l’enfant est très rare. L’hépatite C peut évoluer en maladie chronique, éventuellement avec développement d’une cirrhose du foie ou d’un cancer du foie à long terme

La blennorragie, gonorrhée ou gonocoque

C’est une maladie infectieuse grave et très fréquente due à une bactérie, (appelée familièrement bleno ou chaude pisse). La transmission se fait principalement lors de rapports sexuels avec une personne infectée (par contact avec les sécrétions génitales, anales et orales) mais aussi de la mère à l’enfant (l’enfant risque d’avoir une grave infection oculaire). Vidéo du Gonocoque (INPES)

La chlamydia

C’est une des IST les plus courantes, très grave et très contagieuse. Elle se transmet exclusivement lors de rapports sexuels (par voie vaginale, anale ou orale). Elle est déclenchée par une bactérie qui provoque des infections qui touchent essentiellement l’appareil urogénital mais qui peuvent se propager dans d’autres parties du corps (yeux, péritoine, articulations). Cette IST est transmise par relations sexuelles non protégées (sans préservatifs). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter la chlamydia. Vidéo de la Chlamydia (INPES)

Le lymphogranulome vénérien (ou LGV)

Le LGV est dû à une bactérie comparable à celle de la Chlamydia mais le LGV est plus agressif, il provoque de nombreuses infections. Le LGV se transmet lors des rapports sexuels vaginaux, bucco-vaginaux ou anaux non-protégés (sans préservatif). Un antibiotique est à prendre conjointement avec ton ou ta partenaire pour traiter le LVG.

Les papillomavirus humains (HPV)

Il existe plus d’une centaine de papillomavirus humains. Ce virus est le plus fréquent au monde et peu dépisté. Une infection aux papillomavirus humains peut causer des maladies dans la zone ano-génitale (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis) ainsi que dans la sphère ORL (nez, bouche, gorge, oreilles).

Les HPV peuvent être responsables de l’apparition, autant chez l’homme que chez la femme, de petites verrues (excroissance charnues appelées condylomes, “verrues génitales” ou “crête de coq”).  Il est possible de traiter ces verrues génitales par l’application d’une crème ou de les traiter au laser.

Certains HPV sont responsables de lésions précancéreuses et du cancer du col de l’utérus ou du pénis. Le frottis de dépistage (chez la femme) ou un examen visuel régulier (chez l’homme) permettent la détection des lésions avant le passage au cancer invasif. Bien que dans la plupart des cas les virus s’éliminent naturellement en 1 à 2 ans, lorsque l’infection persiste, il y a, plusieurs stades de développement : les lésions de bas grade (1), les lésions de haut grade (2 & 3) et le cancer du col de l’utérus (chez la femme). A noter que l’évolution en cancer du pénis chez l’homme est très rare. Un traitement adapté à chaque stade de développement est à définir auprès d’un gynécologue, médecin ou centre de planning familial.

Les traitements ont pour objectif de diminuer les lésions visibles des maladies causées par le HPV  (que ce soit pour les verrues génitales ou les lésions pré-cancéreuses et cancéreuses). Cependant, une personne contaminée au HPV restera porteuse du virus.

La transmission du HPV se fait par contact cutanéo-muqueux, le plus souvent lors de relations sexuelles, avec ou sans pénétration. Très rarement, le virus peut être transmis par l’utilisation d’essuies, de gant de toilette et de lingerie contaminés. Lors de l’accouchement, la mère peut aussi le transmettre à l’enfant.

Comme le virus peut être présent à la fois sur la peau et les muqueuses anogénitales (anus, col de l’utérus, vagin, vulve, pénis), l’utilisation des préservatifs (féminin ou masculin) ne protège que partiellement de la contamination par les HPV. Le vaccin (pour les femmes entrant dans les prérequis de ce vaccin) et le dépistage régulier de cette IST et l’utilisation des préservatifs est le moyen le plus sûr pour limiter les conséquences d’une contamination aux HPV.

L’herpès buccal et génital

Il s’agit d’une infection, très fréquente, causée par le virus de l’”herpès simplex” = HSV, il existe 2 sous-types de ce virus : HSV 1= herpès buccal, neuro-méningé, ophtalmique et HSV 2= herpès génital. Une fois la personne infectée par le virus, elle le reste toute sa vie, c’est une maladie chronique mais la personne est moins contagieuse dans l’intervalle des crises. L’herpès génital se transmet lors de rapports sexuels avec une personne infectée par contact direct entre la peau et les muqueuses, mais aussi par contact direct avec la peau ou les organes génitaux lors des rapports génito-génitaux, mais aussi oro-génitaux et ano-génitaux. Le virus n’est pas présent dans le sperme. L’herpès buccal (ou bouton de fièvre) se transmet surtout par la salive, par simple baiser ou tout objet que la personne infectée a introduit dans sa bouche ou par un rapport oro-génital.
Remarque : la transmission peut également se faire lors de l’accouchement si la mère est atteinte d’un herpès génital, elle est très grave pour l’enfant car elle peut provoquer des complications oculaires et neurologiques.

Les informations ci-dessus n’ont pas la prétention d’être des informations médicales, elles te donnent des renseignements généraux sur les IST. N’hésite pas à prendre contact avec ton médecin ou un organisme spécialisé.

Pour plus d’informations sur le dépistage, n’hésite pas à te rendre sur la fiche suivante : Les IST, leur mode de contamination et leur dépistage

 

 

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


132 questions pour “ Les principales IST (Infections sexuellement transmissibles)

  1. Babou
    le 12 août 2017 à 16:22

    Mon copain ma tromper et maintenant sur le côté de la bouche ma levre est comme bruler sa me gratte et sa me brûle je c est pas se que c est et ma bouche seche

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 août 2017 à 12:19

      Bonjour babou,

      Le symptôme que tu évoques peut avoir de nombreuses explications, mais il est possible que ton copain et été contaminé et t’ai transmis un infection.
      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  2. Jo
    le 8 août 2017 à 16:56

    Merci pour votre réponse. Du coup il n’est pas nécessaire de mettre spécialement un préservatif si on pratique la sodomie car on peut être contaminé (ou non) de plein de façons si je comrpends Bien ? Je parle avec un partenaire unique naturellement et avec lequel les test contre les IST ont été faits.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2017 à 17:04

      Bonjour Jo,

      Si votre relation est exclusive et que vous n’êtes ni l’un ni l’autre porteur d’une ou plusieurs IST, l’arrêt du préservatif peut être envisagé.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  3. Jo
    le 7 août 2017 à 15:21

    Bonjour,
    Mon mari et moi pratiquons parfois la sodomie. Nous sommes en couple depuis plus de 4 ans et n’utilisons plus de préservatif. J ai vu récemment que le HPV pouvait se donner par la sodomie. J ai fait un frottis en 2013 (ca faisait deja un an que j étais avec mon mari), et il n’y avait rien. Si j’avais le HPV oncogene l’aurions nous vu au frottis ? Meme Si le sexe anal n’est pas dans la zone du frottis, est ce courant d’avoir dzs problèmes ?
    Je suis vaccinée par gardasil (avant d avoir mes premiers rapports).
    Quand on a un seul partenaire peut on ne plus utiliser du tout le préservatif ? Mon mari a eu pas mal d’aventures avant moi. Moi moins.
    Les test IST avaient été faits.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2017 à 16:29

      Bonjour Jo,

      Le HPV est un virus qui se transmet par voie sexuelle et qui peut provoquer des lésions au niveau des organes génitaux, de l’anus et de la bouche. La transmission a lieu lors des rapports sexuels au sens large, y compris la fellation, le cunnilingus, la sodomie, l’anulingus et autres pratiques qui n’impliquent pas forcément une pénétration. En général, l’infection à HPV est révélée par la détection des cellules infectées par le virus à l’occasion d’un frottis de dépistage. C’est la raison pour laquelle il est très important d’avoir un frottis de dépistage à un rythme régulier toute la vie, pour ne pas méconnaître d’éventuelles anomalies qui auraient pu être occultées au précédent frottis. Bien que le Gardasil protège non seulement contre les HPV 16 et 18 mais également contre les HPV 6 et 11, le dépistage doit se maintenir, y compris chez les femmes vaccinées. Même pour les personnes ayant une relation avec un seul partenaire, les cellules du col utérin peuvent être modifiées par une infection à HPV antérieure. C’est pourquoi des frottis réguliers sont utiles pour toutes les femmes.

      La période d’incubation, c’est à dire la durée entre la contamination et l’apparition des premiers signes, est assez longue, de plusieurs semaines à plusieurs mois, voire plusieurs années. On ne peut donc pas savoir qui est responsable de la transmission. L’exposition au papillomavirus à risque peut être très lointaine (jusqu’à 10 ans) par rapport au développement des lésions: le HPV peut donc être présent très longtemps sans entraîner de modifications des cellules. Dans un couple qui ne vit pas l’ouverture sexuelle avec d’autres partenaires, la détection d’HPV n’est donc pas un indicateur fiable d’une contamination qui aurait eu lieu avec un autre partenaire. Cela signifie qu’une contamination peut remonter à plusieurs années en arrière, alors que les partenaires actuels ne se connaissaient pas.

      Ainsi, chez les femmes infectées, les lésions pourront ne se développer que vers l’âge de 30 ans, ou 40 ans ou jamais. Le développement des lésions à papillomavirus est essentiellement dû à la tolérance face à ces virus, propre à chacun, et à une immunité suffisante ou non. Les femmes sont donc inégales face aux HPV. Il existe plus de 200 types. Les risques liés varient selon le papillomavirus. Certains HPV n’entraînent aucune maladie ni symptôme. Ils peuvent rester dans l’organisme de manière dormante, ou disparaître spontanément. D’autres génèrent des symptômes bénins, comme des des condylomes (verrues génitales) sur les parois (les lèvres de la vulve et le col de l’utérus chez la femme; le prépuce, la verge ou l’orifice externe de l’urètre chez l’homme; elles peuvent également atteindre l’anus). Si l’on peut traiter les lésions provoquées par HPV, il n’existe malheureusement pas de traitement à l’heure actuelle chez les porteurs sains (absence de lésion détectable). Un vaccin est en cours d’évaluation clinique.

      En Belgique, un test HPV n’est actuellement recommandé qu’en cas de lésions histologiques. Ces recommandations restent valides en l’absence de preuves apportant l’intérêt d’un dépistage de l’HPV. Suite à un frottis normal, le prochain contrôle devra s’effectuer dans un délai de un à trois ans (fréquence à déterminer selon les indications de ton gynécologue). Si votre relation est exclusive et que vous n’êtes ni l’un ni l’autre porteur d’une ou plusieurs IST, l’arrêt du préservatif peut être envisagé.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  4. Anonymepeur
    le 5 août 2017 à 18:56

    Esque sa peux transmettre si je me masturbe les mains sal par exemple si j ai touchée une pogné de porte et je me branle gere 2mn apres

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 août 2017 à 16:58

      Bonjour Anonymepeur,

      La situation que tu décris ne fait pas partie des modes de transmission des IST. Cela dit, il vaut toujours mieux avoir les mains propres pour poser des gestes intimes afin d’éviter la transmission de bactéries. Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination et de dépistage des différentes IST, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  5. Lou
    le 4 août 2017 à 19:03

    Bonjour,

    Je suis depuis très peu de temps avec mon copain (relation homme/femme), j’ai fais un test de dépistage au moment de notre rencontre.  Malheureusement je n’ai pas attendu d’avoir les résultats pour coucher avec lui.  J’ai appris le jour suivant que j’avais une Chlamydia, attrapée par mon ancien partenaire. Comme c’était notre première fois avec mon nouveau copain nous avons mis un préservatif lors de notre rapport mais je lui ai fais une fellation sans. Pensez-vous que j’ai pu l’infecter par la fellation sachant qu’il n’y a pas eu éjaculation ? En me renseignant j’ai vu que les chances étaient assez minces. Depuis j’ai pris depuis le traitement Azythromycine, et j’attends 2 semaines avant de faire un test urinaire

    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 août 2017 à 11:58

      Bonjour Lou,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, que ce soit anal, oral ou vaginal, il existe un risque d’une éventuelle contamination.

      La chlamydia est une bactérie qui peut être présente sur les parties génitales mais aussi dans la gorge. Par conséquent, en fonction de ton activité sexuelle avec ton ancien partenaire, il existe un risque que la chlamydia soit également présente dans ta gorge. Ainsi, il existe un risque faible de contamination en pratiquant une fellation à ton nouveau partenaire. C’est la raison pour laquelle il est préférable de traiter les deux partenaires lorsqu’un des deux est contaminé, de manière éviter une éventuelle re-contamination.

      Par ailleurs, le traitement que tu as reçu est efficace sur la bactérie indépendamment de l’endroit où elle se situe. Après le traitement, le plus judicieux serait de retourner chez ton gynécologue ou chez un médecin dans un centre de planning familial afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      Il est vrai qu’il est préférable, dans une relation exclusive, d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif et, dans le cadre d’une relation hétérosexuelle, de trouver un moyen de contraception qui convient aux deux partenaires, si vous n’avez pas le souhait de concevoir un enfant. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et, si nécessaire, plus d’informations sur les méthodes contraceptives en cliquant ici: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  6. Ordiordi
    le 4 août 2017 à 16:42

    Bonjour
    Peut on attraper une des ces MST en ayant partagé le meme sous vêtement que quelqu’un qui l’avait ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 août 2017 à 15:44

      Bonjour Ordiordi,

      A moins que tu aies mis directement un slip (usagé) sur lequel se trouvaient les secrétions vaginales ou le sperme d’une personne contaminée à une ou plusieurs IST et que les secrétions ou le sperme sont entrés en contact avec tes organes génitaux, les risques d’une éventuelle contamination sont très faibles.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  7. Shade
    le 31 juillet 2017 à 12:16

    Mon ex copain ma tromper il as fait un cuni a la fille et il m’a lecher les seins peu de temps apres j’ai eu ds ecoulement au mamelons le dr m’a dit que c’est une infection.. j’aimeraos avoir votre avis

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 août 2017 à 14:56

      Bonjour Shade,

      Bien qu’il soit possible de contracter une IST en pratiquant un cunnilingus, il n’est pas possible de contracter une IST en se faisant lécher les seins. Ainsi, il est possible que ton copain ait contracté une IST en faisant un cunnilingus à une autre personne, cependant, il n’est pas possible qu’il te l’ait transmis en te léchant les seins.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en cliquant ici: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  8. Nahaa
    le 29 juillet 2017 à 01:49

    J’ai fais l’amour avec mon copain y’a 1 semaine et Mon copain c’est crever un petit bouton sur le pénis maintenant y la de la peau qui s’arrache il ce désinfecte normalement mais est ce que moi je devrais m’inquiéter ? Car je suis hypocondriaque ( peur des mst, ist )

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 juillet 2017 à 12:14

      Bonjour Nahaa,

      Si tu as des rapports non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Le petit bouton sur le pénis de ton copain peut être tout à fait bénin tout comme cela peut être le symptôme d’une éventuelle contamination. En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, la seule façon d’être fixée est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux faire un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyse médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise ici: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et celle des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  9. lolitta
    le 28 juillet 2017 à 16:25

    pour tuer  et ce débarrasser ces virus et bactéries sur tout pour mon cas la chlamydia ou la gonorrhée il suffit de  laver mes sous vetement avec de l’eau et du savon ? ou il faut  tout  laver avec de l’eau chaude  ? a quel point ces maladies sont résistants sur les vêtements et les draps  ?  j’ai peur de me soigner et après de retomber malade a cause de mes sous vêtements  je ne sais pas comment les nettoyer ou faut il tout jeter ?????? j’attend la réponse et merci beaucoup d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 juillet 2017 à 11:10

      Bonjour Lolitta,

      La durée de vie des IST à l’air libre n’est pas très longue. De plus, si tu laves tes sous-vêtements à une température assez élévée, il n’y a pas risque que tu sois à nouveau contaminée. La gonorrhée et la chlamydia  sont des IST qui se traitent facilement. Ainsi, si ton/ta partenaire et toi prenez chacun un traitement pour ces IST en même temps, il n’y a pas de risque de re-contamination.

      Il est préférable, dans le cadre d’une relation exclusive, d’effectuer un test de dépistage des IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination et de dépistage des différentes IST, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  10. Owen
    le 27 juillet 2017 à 03:41

    Si deux personnes sont sans infections( homme et femme) , et qu’ils pratiquent la sodomie sans préservatifs, y a t’il un risque de complications !?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juillet 2017 à 14:51

      Bonjour Owen,

      Lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, il est préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif. En effet, une fois qu’il est certain que les deux partenaires en relation exclusive ne sont pas contaminé à une ou plusieurs IST, un rapport sexuel qu’il soit anal, oral ou vaginal ne présente plus de risque de contamination à une ou plusieurs IST.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de contamination et de dépistage des différentes IST, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  11. Lali
    le 22 juillet 2017 à 23:28

    Bonsoir Est ce que le VIH se transmet par la nourriture lorsqu il y a du sang? J ai ete manger un hamburger Et j ai pas remarqué tout de suite Mais le pain du dessous était imbibé de sang sur 1/3 du pain Je n ai pas remarqué tout de suite Par ce que c était en rue à 2:00 du matin et que Avec la sauce piquante j ai pas goûté directement le sang ce n est qu à la quatrième bouchés que j ai vu qu il y avait du sang sur le pain de dessous alors on m a dit que Par La nourriture pas de contamination connue Mais comme j ai de la gyngivite Et 2 Carrie encore Non soignée Est ce que je risque une contamination du VIH si ce Sang Est contaminé sachant que j ai commencé à le manger directement après l avoir reçu

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 juillet 2017 à 17:52

      Bonjour Lali,

      Le VIH n’est pas un virus très robuste, il ne résiste pas bien longtemps à l’extérieur. La transmission par le sang n’existe que lors de contacts plaies contre plaies, plaies béantes et sanguinolentes de part et d’autre. Même si la nourriture contenait du sang infecté au VIH, l’exposition à l’air, la chaleur de la cuisson ou l’acide dans l’estomac détruirait le virus. 

      Par ailleurs, si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  12. pauline7
    le 10 juillet 2017 à 17:50

    Bonjour,

     

    Je dois effectuer un test de dépistage et pour ce faire, ne pas avoir de relations sexuelles non protégées pendant 6 semaines. Je voulais savoir si les préliminaires et les baisers étaient à risque du fait de la salive en contact avec les muqueuses ?

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2017 à 11:59

      Bonjour Pauline7,

      En effet, n’importe quel rapport sexuel non protégé est susceptible de transmettre une ou plusieurs IST que ce rapport soit oral, anal ou vaginal. Par conséquent, le plus judicieux, même pour les rapports sexuels oraux, serait d’utiliser un préservatif ou un carré de latex (pour le cunnilingus et l’anulingus).

      Par ailleurs, la seule IST qui peut se transmettre par baisers profonds est l’hépatite B et le risque de contamination est faible.

      Si tu as besoins de plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  13. paul
    le 29 juin 2017 à 19:58

    bonjour je dois fai depsitage ITS et VIH rapide avant qui est probage cest mieux guerie avand. IST LES SYMTOM APPARAI au bout combien de temp ou certain sont discret merci repond

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2017 à 10:42

      Bonjour Paul,

      Certaines IST sont asymptomatiques car l’apparition des symptômes dépend du stade d’évolution de l’infection. Si l’infection évolue vite, elle présentera donc très rapidement des symptômes. Cependant, il est possible qu’elle puisse rester silencieuse (asymptomatique) pendant plusieurs mois. C’est, par exemple, le cas de la chlamydia ou de la gonorrhée dont les symptômes peuvent apparaître au bout de quelques jours tout comme ils peuvent ne jamais apparaître.

      Il est possible de guérir de certaines IST; c’est le cas de la chlamydia, de la gonorrhée, de la syphilis, du trichomonas qui se guérissent par antibiotiques. Le HPV et les hépatites B & C peuvent se guérir également mais peuvent être plus complexes et malheureusement, il n’est toujours pas possible de guérir du VIH et de l’herpès. Suite à un traitement contre une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage de contrôle afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné.

      Comme expliqué précédemment, en cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  14. paul
    le 29 juin 2017 à 10:29

    bonjour jai party en voyage vietnam en 3 semaim seul et je fais 2 aventure avec les fille en fellation sans protection est ce que jai courir des risque (IST) ou (MST) merci de votre conseil

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2017 à 14:59

      Bonjour Paul,

      Certaines IST peuvent se transmettre par fellation non protégée telles que: la syphilis, l’herpès et l’hépatite B dont le risque de transmission est élevé et la gonorrhée et la chlamydia dont le risque est moyen. Par contre, concernant la transmission du VIH, le risque est faible. Si tu as des doutes, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Par ailleurs, si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  15. lisa 12
    le 28 juin 2017 à 18:10

    dernierement j’ai costaté que mon partenaire saigne du penis, sans avoir des rapport et sans qu il se masturbe, on n est ensemble que depuis peu de temps et touts les rapport que j’ai eu avec lui etait protegé, je panique tout l temps parce qu’il est discret par rapport a ca et il me dis qu il a vu un medecin mais je crois pas… je me demande zn 1er lieu quelles sont les maladies ayant un saignement abandant comme symptomes?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2017 à 11:49

      Bonjour Lisa,

      Il n’est pas possible de poser un diagnostic simplement sur ces saignements.
      En effet, il pourrait s’agir d’une IST mais pas uniquement.
      Le plus judicieux serait vraiment qu’il consulte un médecin afin de faire le point sur la situation.
      Vous pouvez également décider de faire un test de dépistage, seul ou en couple mais il est important que les partenaires le fassent au même moment, ainsi que le traitement si une IST est détectée.
      Afin d’éviter de recontaminer l’autre si on ne s’est pas encore soigné.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  16. stone
    le 27 juin 2017 à 09:35

    J’ai des rapport avec ma meuf on a pas de contamination à vih mais juste une infection mal traité j’aimerai savoir est ce le fait d’avoir des rapports tout le temps pour conduire avec être contaminer par le vih par rapport à cette infection

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2017 à 17:23

      Bonjour Stone,

      La seule infection qui est susceptible de te contaminer au VIH, c’est le VIH lui-même. Par conséquent, si tu n’es pas contaminé au VIH, que ta partenaire ne l’est pas non plus et que vous avez des rapports sexuels non protégés, il n’y a pas de risque d’une éventuelle contamination au VIH.

      Cependant, cela n’empêche pas une contamination à une ou plusieurs autres IST dont toi ou ta partenaire seriez porteurs. En cas de contamination, il est préférable de consulter ton médecin ou un médecin en centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager le traitement le plus approprié à votre situation à tous les deux.

      Lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, il est préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST (et de trouver un moyen de contraception qui vous convient si vous n’avez pas de désir d’enfant) avant d’envisager d’arrêter l’utilisation du préservatif.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras le lien vers la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  17. Inconito94
    le 26 juin 2017 à 17:32

    Bonjour j’ai chope la chaude pisse après un rapport anal sans protection il ni a eu aucun rapport bucal de ma part … Par la suite j’ai fait une félation a mon copain je peux lui transmettre par ma salive ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2017 à 12:05

      Bonjour Inconito94,

      La gonorrhée ou blennorragie (appelée familièrement chaude pisse) est une maladie infectieuse fréquente due à une bactérie. La gonorrhée se transmet par les rapports sexuels via l’échange de liquides biologiques au contact des muqueuses génitales, orales ou anales. La maladie est donc transmise principalement par la pénétration vaginale ou anale non protégée, et par le sexe oral — la fellation ; elle est rarement transmise par cunnilingus. Le virus se développe dans les 2 à 7 jours qui suivent le rapport sexuel à risque, des symptômes surviennent alors mais il se peut qu’il n’y ait aucun symptôme. Pendant cette période imprécise, la personne est contagieuse et peut donc contaminer son partenaire sans même le savoir.

      Cela signifie que tu as pu transmettre la maladie à ton copain, si la fellation prodiguée n’était pas protégée par un préservatif. Nous te conseillons de le prévenir afin qu’il fasse un test de dépistage. Un test de dépistage peut s’effectuer en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription d’un médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres et la liste de centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant ici: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/

      Cette IST peut être traitée avec des antibiotiques en comprimés ou en injection. Les symptômes peuvent disparaître au début du traitement mais il faut, bien entendu, le poursuivre jusqu’à la fin pour être guéri. Il faudra passer un examen de contrôle à la fin du traitement. En attendant, les rapports sexuels doivent impérativement être protégés. Attention, le traitement ne protège pas contre une nouvelle infection. Dans ta situation, si ton partenaire a été contaminé mais que tu es le seul à suivre un traitement, cela signifie que tu pourras être contaminé à nouveau. A long terme, si la maladie n’est pas traitée, les conséquences peuvent être graves. Mal ou non traitées, la gonorrhée peut provoquer une inflammation des testicules, de la prostate ou causer la stérilité.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  18. poetgim
    le 23 juin 2017 à 15:50

    Bonjour,

    D’abord merci pour votre site.

    ma question est: peut-on être contaminé, et de quoi, via un gant de toilette passé à l’eau et avec un essuie apparemment déjà utilisé (utilisé après le passage du gant de toilette)?

    La question peut aussi être posée différemment: les bactéries (et lesquelles) survivent combien de temps à l’air libre?

    Quel médicament (pommade) peut-on mettre pour limiter les risques après coup? Gyno-dactarin?

    Déjà je vous remercie de votre réponse.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 13:00

      Bonjour Poetgim,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, la contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible. Cependant, en dehors de l’hépatite B dont la durée de survie « à l’air libre » peut aller jusqu’à plusieurs heures, les IST ne « survivent » que quelques minutes « à l’air libre ». Par conséquent, les risques de contamination via le matériel de toilette (en dehors de l’hépatite B) sont inexistants.

      Le Gynodaktarin est prescrit dans le cadre d’une mycose vaginale. Bien qu’elles puissent se transmettre par rapport sexuel non protégé, les mycoses sont le résultat d’un déséquilibre de la flore vaginale entraîné par la prolifération (production excessive) d’une bactérie naturellement présente dans la flore vaginale.

      Un déséquilibre de la flore vaginale peut être dû à la prise de certains anti-biotiques, à des rapports sexuels trop fréquents, à certaines IST, le stress, le tabac, des habitudes d’hygiène agressives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé). Sache que le vagin s’auto-nettoie, il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.

      En cas de doute vis-à-vis d’une contamination à une ou plusieurs IST et/ou de la présence d’une mycose vaginale, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et une analyse de la flore vaginale permettant de détecter quelle est la bactérie à l’origigne de la mycose (s’il s’agit d’une mycose). A la suite de ce dépistage, tu pourras envisager avec un médecin la solution la plus adaptée à ta situation.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres   Et la liste de centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant ici: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire

       

  19. solo
    le 22 juin 2017 à 21:23

    Je suis Solo, merci pour votre réponse. Une curiosité le sécrétion d’une femme dans le préservatif représente t il un danger quand on retrait le préservatif? Parce que là nos mais entre en contact avec ça, et si jamais après avoir retrait le préservatif on touche le pénis qui a de lésions, cela présente t—il un risque?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 juin 2017 à 14:49

      Bonjour Solo,

      Si ton pénis est entré en contact avec la vulve de ta partenaire, il y a, en effet, un risque de transmission d’une ou plusieurs IST de ta partenaire vers toi ou de toi vers ta partenaire.

      Comme précisé précédemment, le plus judicieux, en cas de doute, est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et consulter ton médecin ou un médecin en centre de planning familial afin d’envisager le traitement le plus approprié à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant:http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres  Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: http://loveattitude.be/2-1

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  20. solo
    le 22 juin 2017 à 13:37

    Je suis Solo, j’ai eu le rapport bien protégé avec une fille mais j’avais une lésion dans mon pénis,ya-il un risque et quel est le degré du risque

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2017 à 17:34

      Bonjour Solo,

      Les fabricants de préservatifs garantissent une efficacité de  99,9% lorsque le préservatif est utilisé correctement (pas rupture du préservatif ou de retrait pendant le coït). Par conséquent, si tu as utilisé un préservatif correctement lors de ce rapport sexuel, les risques que tu aies contaminé ta partenaire ou que tu aies été contaminé par ta partenaire sont inexistants.

      La lésion sur ton pénis que tu évoques peut avoir de nombreuses explications. Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager le traitement le plus approprié à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Par ailleurs, en cas de doute, tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage , en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  21. Iverson
    le 16 juin 2017 à 12:03

    Bonjour,

     

    Est-ce que lors d’une fellation (HOMME reçoit la fellation d’une FEMME), l’homme peut-il être contaminé par une MST ou le VIH par le biais de la salive ?
    Est-ce que pour l’HOMME c’est une situation à risque et si oui pourquoi ?
    La salive transmet les MST ?

     

    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2017 à 16:02

      Bonjour Iverson,

      Certaines IST peuvent se transmettre par fellation non protégé telles que: la syphilis, l’herpès et l’hépatite B dont le risque de transmission est élevé et la gonorrhée et la chlamydia dont le risque est moyen.

      Par contre, concernant la transmission du VIH, le risque est faible.

      Si tu as des doutes, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autre question.

  22. franklin
    le 10 juin 2017 à 03:53

    Bsr je m’appelle Franklin je suis camerounais residant a Yaoundé j’ai 25ans je suis malade de hépatite B dc la charge virale est De 33ul/ml sur une échelle de 10-1000000000ul/ml et je suis minutieusement le traitement chaque 3mois ma question est de savoir si mon état de santé actuel peut constitué un obstacle pour l’obtention du visa étudiant sur le territoire de Belgique? vue que mes équivalences,et l’inscription dans une université belge ont été validé me restant dc de se fait a constituer le dossier de demande de visa

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juin 2017 à 16:00

      Bonjour Franklin,

      A priori, le médecin ne sera pas obligé de mentionner ton infection à l’hépatite B sur ton certificat médical. Par conséquent, cela ne constituera pas un obstacle à l’obtention de ton ASP pour venir étudier en Belgique.

      Tu trouveras sur le lien suivant, un exemple de certificat médical à fournir dans le but d’obtenir ton ASP: https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Documents/Certificat_medical.pdf

      Par ailleurs, tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer pour venir étudier en Belgique en cliquant sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=3777

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. Benoît
    le 7 juin 2017 à 23:48

    Est-il nécéssaire de mettre un préservatif si l’on sait que le couple n’est pas infecté par une maladie quelconque ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2017 à 11:35

      Bonjour Benoît,

      Lorsqu’on a une relation exclusive avec un ou une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager d’arrêter l’utilisation du préservatif. Si aucun des partenaires n’est infecté et que vous avez trouvé, si nécessaire, une méthode contraceptive qui vous convient, alors, il est possible d’arrêter l’utilisation du préservatif sans qu’il y ait un risque de transmission d’une ou plusieurs IST.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de transmission et leur dépistage, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  24. Andrea
    le 6 juin 2017 à 18:38

    Est ce qu’une personne infectee par l’ume iu l’autre de ces ITss la transmet Automatiquement a son partenaire des la premiere relation??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 14:16

      Bonjour Andrea,

      Non la contamination n’est pas automatique mais le risque de transmission est plus ou moins important selon le type d’infection (VIH
      Hépatites, Syphilis, Herpès génital, HPV, Chlamydia ou Gonorrhée) et le type de pratique sexuelle (Pénétration, Fellation, Cunnilingus, Anulingus, Caresse sexuelle, …)

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  25. Benja
    le 6 juin 2017 à 12:39

    Bjr peut on avoir mst ou ist chez homme sans avoir une infection urinaire ou d office infection urinaire également mst ou ist

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 14:12

      Bonjour Benja,

      En effet, certaines IST sont asymptomatiques car l’apparition des symptômes dépend du stade d’évolution de l’infection. Si l’infection évolue vite, elle présentera donc très rapidement des symptômes. Cependant, il est possible qu’elle puisse rester silencieuse (asymptomatique) pendant plusieurs mois. C’est, par exemple, le cas de la chlamydia ou de la gonorrhée dont les symptômes peuvent apparaître au bout de quelques jours tout comme ils peuvent ne jamais apparaître.

      En cas de doute, tu peux effectuer un dépistage des différentes IST dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  26. cedric1998
    le 4 juin 2017 à 17:39

    Bonjour,

    J’ai eu une relation sexuelle hier soir avec une inconnue. Nous nous sommes protégé pendant le rapport. A la fin j’ai enlever le préservatif et me suis masturbé (ma main ayant été en contact avec  des sécrétions vaginales).

    J’ai  19 ans et peu d’expérience, pouvez-vous me dire si j’ai pris un risque ou si il est possible que je contracte une IST.

    Merci de votre aide j’angoisse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 12:49

      Bonjour Cedric,

      Si tes rapports ont été protégés, le risque est relativement faible cependant, certaines IST peuvent se transmettre par caresse sexuelle.
      C’est par exemple le cas de la Syphilis, Herpès génital, HPV, Chlamydia, Gonorrhée.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  27. Joe
    le 2 juin 2017 à 22:56

    Bonsoir,
    Je suis jn jeune homme d’une trentaine d’années. Ma copine s’est fait examinée car elle avait genre écoulement anormal, se grattait tout le temps côté intime et elle disait qu’elle avait des douleurs au bas ventre. Après examens de labo, on a trouvé une chlamydia trochomatis. Je dois avouer qu’on a fait des rapports non protégés il y a de cela 2 semaines. Voilà la question en est que moi je suis passé me faire examiner et voilà que les resultats sont négatifs. Y a eu prise de sang, prise d’un écouillon uréthral, et l’urine mais rien. Comment est-ce possible surtout que ma copine clame haut et fort qu’elle n’est jamais passée butiner ailleurs. On m’a prescrit le même traitement qu’elle. Devrais-je m’inquiéter? Comment est-ce possible que moi le labo ne trouve rien de pas sain?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2017 à 10:06

      Bonjour Joe,

      Les symptômes de la chlamydia peuvent apparaître quelques jours à quelques mois après la contamination.
      En d’autre terme ta partenaire aurait pu contracter cette IST avant avec un autre partenaire.
      Le fait que tu n’ai pas été contaminer ne signifie pas automatiquement qu’elle n’était pas porteuse lors de votre dernier rapport sans protection.

      La chlamydia est traitée avec des antibiotiques. Selon les cas, on prescrit un traitement d’un seul comprimé ou un traitement qui doit être pris sur plusieurs jours. Il est important de prendre le traitement en entier, même si les symptômes disparaissent avant la fin du traitement. Ta partenaire et toi-même devez prendre ce traitement en même temps pour éviter que l’un contamine l’autre à nouveau. Au plus tôt vous traiterez cette infection, au moins il y aura de risque de développer des complications. En effet, une infection à la chlamydia qui n’est pas traitée correctement peut entraîner des infection des testicules, de l’utérus, des trompes, des ovaires, la stérilité, de l’arthrite ou de la conjonctivite.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. u trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  28. Explorman007
    le 31 mai 2017 à 17:39

    Bonjour,
    Un rapport anal buccal suivi d’un rapport auriculo buccal peut il transmettre des infections dans l’oreille (sensation de gêne) , lesquelles, qu’elle consultation? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juin 2017 à 11:27

      Bonjour Explorman007,

      Pourrais-tu préciser ce que tu entends par « rapport anal buccal » ? S’il s’agit d’un annulingus prodigué à ton partenaire et que celui-ci n’était pas protégé par une digue dentaire ou un carré de latex, le risque de contracter une IST est réel. En cas de doute, vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Cependant, il n’y a pas de relation de cause à effet entre ces deux pratiques sexuelles et les symptômes évoqués au niveau de la partie auriculaire. A cet égard, si les symptômes persistent, nous t’invitons à consulter ton médecin généraliste ou un médecin en centre de planning familial afin d’avoir un avis médical.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  29. dan
    le 28 mai 2017 à 22:53

    Pourquoi dit que les ist augmentent le risque de contraction du vih!!??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2017 à 11:48

      Bonjour dan,

      Car les différentes IST, peuvent fragilisé les les muqueuses, ce qui augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
      De plus dans certains cas, le système immunitaire et l’appareil génital sont fragilisés et plus réceptifs à toute autre infection. Une IST augmente donc le risque de contracter une autre IST.

      Bien à toi.

  30. Victor
    le 26 mai 2017 à 19:56

    Bonjour, petite question, si une fellation est pratiqué avec un préservatif et que le préservatif comporte une anomalie ou une petite déchirure au moment de l’ouverture par exemple…
    Es ce que le risque de contracté une ist ou hépatite B…
    Est elle possible?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2017 à 11:22

      Bonjour Victor,

      Lorsque le préservatif est déchiré ou abîmé, il est existe bien un risque de contamination.
      En effet, puisque celui-ci n’est plus imperméable, et plusieurs IST peuvent donc se transmettre.
      Exemple:
      – L’herpès
      – La gonorrhée (chaude pisse) et la chlamydia
      – L’hépatite B
      – La syphilis

      Cependant, les risques de contamination par le VIH ou une autre IST, lorsqu’un préservatif s’est déchiré, ne peut pas être évalué en pourcentages.
      Il dépend de plusieurs facteurs :

      • si ton partenaire sexuel est contaminé par le VIH ou une IST
      • l’endroit où le préservatif s’est déchiré (à la pointe ou à la base)
      • le moment où il s’est déchiré (au début des rapports ou à la fin)
      • si tu t’es dégagé immédiatement (plus le contact sans protection est long, plus le risque est élevé)
      • la quantité de liquide contaminé qui pénètre ton corps
      • la quantité de virus ou de bactéries présents dans le liquide
      • le bon fonctionnement de ton système immunitaire

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  31. dan
    le 26 mai 2017 à 14:28

    L’infection à chlamydia fragilise la muqueuse et augmente la contamination à vih.. mais est ce que on peut être contaminé au vih ou attraper le vih en ayant des rapport avec une personne qui ne la pas ???? Si ça fragilise la muqueuse cela veut il dire que si j’ai des rapports avec une personne infecté par le vih je l’aurais facilement ???
    J’ai une infection à chlamydia et ma copine aussi. Est ce que cette infections peut provoquer l’infection à vih ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2017 à 11:14

      Bonjour Dan,

      Non, pour qu’il y ait une contamination, il faut que le virus du sida soit présent de l’organisme.
      Une IST ne peux donc pas se transformer et transmettre un autre type d’IST.

      Bien à toi,

  32. Camille
    le 18 mai 2017 à 19:50

    Après un test de dépistage, on a détecté chez mon copain le virus de l’hépatite B. Le médecin lui a dit qu’il avait été contaminé il y a de ça plusieurs années mais qu’à ce jour il était guéri (cela sans traitement vu que mon copain était dans l ignorance).
    Je voulais savoir s’il était possible que le virus se mette en mode « veille » mais puisse se réactiver de lui même par après.
    Est-il bon aussi de prévoir un régime spécial après contamination au VHB (limitation d’alcool, tabac etc…) ?
    Faut-il faire surveiller son foie après avoir été porteur de la maladie ?
    De mon côté, J’ai eu le vaccin anti VHB enfant. Suis-je dès lors protégée à 100 % contre ce virus ?
    Merci d’avance pour vos réponses.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2017 à 11:39

      Bonjour Camille,

      Si ton copain n’est plus considéré comme contaminé au virus de l’hépatite B, il n’y a pas de précaution particulière à prendre. Cependant, si cela l’inquiète, il peut consulter son médecin qui sera le plus à même à donner son avis sur sa situation et les précautions éventuelles qu’il devrait prendre.

      La protection acquise dure au moins 20 ans et s’exerce probablement tout au long de la vie. Ainsi, l’OMS ne préconise pas de vaccination de rappel pour les personnes ayant reçu le calendrier complet de vaccination en 3 doses. Par conséquent, si tu as été vaccinée quand tu étais enfant, cela signifie que tu es immunisée contre cette IST.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  33. Christophe
    le 10 mai 2017 à 21:35

    Bonjour le 22/02/2016 mois, j’ai eu une relation sexuel non-protégé avec un homme, anal sachant que je suis passif, il y’a une semine j’ai fais le test du VIH anonyme mais pas les ist   le mercredi 3/05/2016 . le lendemain je sens que mon zizi me brule et quand je fais pipi aussi J’ai l’impression que mon zizi a rétréci, j’ai  du mal à bandé  pris de peur je stressait car je me disait peut être que c’est un symptôme du VIH car je n’avais pas encore les résultats de mon test VIH et que je devais attendre lundi pour les avoir, Grosse angoisse en sachant que je n’ai que 17 ans  pendant tous les week-end. Lundi je me rends au centre de dépistage pour prendre mes test il s’avère négatif merci seigneur et j’explique à l’infirmière ma douleur et  elle examina mon pénis et dis rien d’anormal et me dis qu’on va faire tous les test des IST et je le fais directement .Maintenant je dois attendre jusqu’à Lundi prochain vous pensez que c’est quoi ? Parce que depuis le 22/02 je n’ai plus eu de rapports des tous riens ! Dois-je mettre une crème ou quoi ?Est-ce une infection urinaire qui dure une semaine ? Est-ce que les test Vih  Elisa est 100 pourcent fiable ouje dois refaire un autre  .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 10:51

      Bonjour Christophe,

      Si tu as des rapports non protégés une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Les douleurs et brûlures au pénis peuvent avoir de nombreuses explications. C’est pourquoi, il est préférable d’attendre le résultat de ton test de dépistage afin qu’un médecin puisse poser un diagnostic médical et que vous puissiez envisager le traitement le plus approprié à ta situation. Si la gêne occasionnée par ces brûlures persiste, n’hésite pas à te rendre dans une pharmacie afin qu’ils puissent te donner une crème ou un médicament qui permette de soulager la douleur en attendant les résultats de lundi prochain.

      Les tests de dépistage Elisa, aussi appelés tests de 4 génération, garantissent un résultat fiable à 100% s’ils sont effectué 6 semaines après une prise de risque. Par conséquent, si le test que tu as effectué le 03/05/2017 est négatif, cela signifie que tu n’es pas contaminé au VIH.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  34. Maxuel
    le 10 mai 2017 à 13:47

    Dois je changer tous mes sous vêtements déjà portés au moment jtai infecté par la gonococcie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 10:20

      Bonjour Maxuel,

      Après une infection à la gonorrhée, il n’est pas nécessaire de changer tous les sous-vêtements portés auparavant mais simplement de les laver.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  35. sazra
    le 5 mai 2017 à 17:44

    est ce que ces infections bloque les régles?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2017 à 14:37

      Bonjour Sazra,

      Les IST ne provoquent pas de retard de règles ou la disparition des règles. Cependant, un retard de règles ou la disparition de tes règles peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent, si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour tout question supplémentaire.

  36. dan
    le 2 mai 2017 à 22:18

    Bonjour,

     

    j’ai attrapé des morpions, je les ai reconnu sur mes poils, pas de doutes que c’était bien eux,

    j’ai acheté SprayPax, j’ai lavé tous mes vêtements et literie à 60C°, j’ai passé l’aspirateur partout, et je me suis rasé le publis.

    Deux semaines, après ça me gratte encore, mais j’en vois aucun,

    est -ce normal?

    merci beaucoup!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 16:35

      Bonjour Dan,

      Il existe de nombreux produits pour traiter les morpions. En effet, tu peux utiliser des lotions, des crèmes, des shampooings. Lorsqu’on a effectué le traitement, le plus judicieux est de mettre des vêtements propres immédiatement.

      Etant donné que les traitements ne fonctionnent pas sur les œufs de morpions, il est nécessaire d’effectuer à nouveau le traitement 7 jours après le premier traitement afin de couvrir la période de ponte des œufs.

      Par ailleurs, sache qu’il est possible de ressentir encore des démangeaisons plusieurs jours après le traitement.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  37. phil
    le 1 mai 2017 à 19:18

    Bonjour,

    après la pratique d’anulingus, j’ai une éruption de petits vésicules douloureux sur la langue (deux semaines à trois semaines), c’est arrivé en février puis en avril

    selon les examens il ne s’agit pas d’herpés, ni de gonorée, ni de mycose, ni de syphilis.. On a rien trouvé.. Après un temps d’abstinence, les symptomes disparaissent mais j’ai peur d’avoir de nouveau des rapports sexuels

    qu’est ce que ça peut bien être?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 16:33

      Bonjour Phil,

      Seul un médecin pourrais poser un diagnostic après un examen médical.
      Si ces symptômes persistent, nous te conseillons donc de prendre rendez-vous dès que possible.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  38. Benja
    le 27 avril 2017 à 17:30

    Bjr j ai picotement uretre avec tache blanche quant je regarde à l intérieur de uretre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 avril 2017 à 11:07

      Bonjour Benja,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. C’est pourquoi, en cas de doute, le plus judicieux est de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de poser un diagnostic sur ces symptômes et envisager le traitement le plus approprié à ta situation.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  39. FULBERT
    le 26 avril 2017 à 17:45

    PEUT-ON AVOIR DE RAPPORT SEXUEL EN TRAITANT LA TYPHOÏDE?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2017 à 15:24

      Bonjour Fulbert,

      La typhoïde n ‘est pas une maladie sexuellement transmissible, elle se transmet généralement par l’eau ou les aliments, sensiblement de la même façon que le choléra.
      Les personnes infectées excrètent des bactéries vivantes dans leurs selles et leur urine.

      La transmission peut donc être directe ou indirecte :

      Indirecte:
      Par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés par les excréments ou les urines de sujets infectés.
      L’eau polluée est la source la plus fréquente de la fièvre typhoïde. L’infection peut aussi être provoquée par la consommation de fruits de mer issus de bassins contaminés par des eaux usées,
      de légumes crus ou peu cuits provenant de cultures utilisant les excréments comme engrais,
      de lait et de produits laitiers contaminés.

      Directe:
      Au sein de la famille ou de l’entourage d’un malade ou d’un porteur chronique après contact avec des selles infectées, du linge souillé, ou absorption d’aliments manipulés par un porteur de germe.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  40. AO3
    le 23 avril 2017 à 02:32

    bjr j’ai un petit bouton vers le pubis mais j’ai eu rapport sexuel protégé avec un préservatif je voudrais savoir si,je cours un risque puis que je ne connais pas l’État de ma partenaire puis qu’elle était occasionnelle

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 14:51

      Bonjour AO3,
      Si tu as eu un rapport correctement protéger (sans accident) le risque de transmission est particulièrement faible.
      Ce bouton pourrait n’avoir aucun lien avec une quelconque IST, mais en cas de doute, n’hésite pas à en parler à ton médecin.

      Bien à toi,

  41. gedboy
    le 23 avril 2017 à 01:40

    quelle sont les causes de l’hepati?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 14:46

      Bonjour Gedboy,

      Le mode de contamination, dépend du type d’hépatite.

      Hépatite B : risque faible: transmission par la salive (baiser profond) – risque élevé : transmission lors de rapport sexuel non protégé (pénétration anale et vaginale, fellation et cunnilingus), transmission par le sang (partage de seringues et de matériel de sniff), mais aussi de la mère à l’enfant.

      Hépatite C : virus transmis par le sang. La contamination se fait le plus souvent par le partage de seringue et de matériel de sniff et lors de rapports sexuels avec contact avec du sang ou des muqueuses blessées, et plus rarement (5% des cas) de la mère à l’enfant. Attention, ce virus reste actif plusieurs jours à l’air libre, voire plusieurs semaines dans certaines conditions.

      L’hépatite A n’est pas une IST. Cependant, elle peut se transmettre par l’anulingus.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  42. Nathan
    le 20 avril 2017 à 12:08

    Bonjour, il y a pas l’omptemps j’ai eu de rapport non protégé, après quelque temps je suis allé chez le médecin il m’ont dit que j’ai plusieurs mst et il m’a donné des médicaments. Esque sa peut guérir ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 avril 2017 à 16:40

      Bonjour Nathan,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Il est possible de guérir de certaines IST; c’est le cas de la chlamydia, de la gonorrhée, de la syphilis, du trichomonas qui se guérissent par antibiotiques. Le HPV et les hépatites B & C peuvent se guérir également mais peuvent être plus complexes et malheureusement, il n’est toujours pas possible d’être guérit du VIH et de l’herpès.

      Suite à un traitement contre une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage de contrôle afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  43. #JENESMARRE
    le 18 avril 2017 à 08:22

    Salut jai eu relation non protégé. jai depuis 2 moi une sensation de brulure intense sur le gland , dans les testicule et puis les jambres .. jai fait les test herpes(serologie)et echantillon sur une mini cloque surement du a une irritation , negatif!…ghono*,chlam*(5 pisse test periode differente*),syphilis etc .. tous negatif la cerise sur le sunday VIH mais jimaginerais pa avoir ca( en attente de resultat)… les medecin y compris lurologue et le dermatho ne trouvent pas mon probleme ( disent que toutes es normal et rien nest semblable a une its ou mts)les services medicale en gaspésie , cest lenfer!(big sh**t) Jai peur davoir une infection inconnue qui se propage dans mon systeme . Cest par alternance dans la journée. Ils ont diagnostiqué une epididyme enfler et varicocèle .. varicocèle 1 homme sur 3 est atteint , jai ca depuis la jeunesse jammais eu de probleme ! Jai utilisé levocacin pendant 15saine de jours .. je me demande encore si cela a fait effet car jai limpression que rien nest normal en bas du nombril ! Changer de savon la total quoi !Bref mais symptome sont les suivants … sensation de cuisson sur le coter gauche de la courone accompagné de rougeur rouge bleu , cela commence a devenir rouge au dessu de la couronne et un peu rosé rouge autoure du méat . Pas de brulure a la miction ni decoulement (je traite presentement pour mycose ou banalite sa fait exactement 2 semaine et jai limpression que sa sagravent(rougeur) et que sa fait du bien parfois (brulure)les rougeur qui ne sont pas tjr visible) chaleur dans le flan gauche du penis , incofort sensation de brulure dans la testicule gauche (je sent le « fillage » en dessou ) picotement et sensation de brulure dans les jambre jusuquau orteilles , mal dans le dos niveau des reins parfois .. ( jai eu des accident de travail au paravant )bref apres 22 consultation medical ils ne trouvent rien toutes est normal !! Ils sont presque entrain de me prende pour un fou ( c le stress, stress, stress !) Ils ne savent pas ques ce que je ressent et je suis juste ecoeuré davoir toujour cest reponse .. jai besoin daide car cest vrai que je vais devenir fou XD! Japplique dla kethodeme si jme souvien bien du nomq avec un anti inflamatoire et du glaxal les 3 melanger en 1(creme). Jai limpression que soit qune bacterie me donne toutes ces symptome sans faire reelement des lesion ou soit que jai probleme au dos et quel que chose dans les parties genitals.. en gros , les levocacin aurait tué la bactéries au debut .. la cloque du a lirritation je nest pas appercu grand pellage de peau apres 2 3 jour meme 1 semaine lirritation saurait guérit . Sa fait 63 jour je cour de gauche a droite avec enorment trop de repos.jai pu de qualité de vie je me demande juste quescequil fait sa (stress soutenable)! Petit conseille ou experience semblable serait apprécié merci . Ps je sais que jecrit sur un forum qui est vraiment tres loin de la gaspésie mais vous parlez francais et lexperience exterieur desfois ont sais jammais bref sa coute rien dessayé

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 17:11

      Bonjour #JENESMARRE,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Et seul un médecin pourra poser un diagnostic médical sur ta situation. Si tu n’es pas satisfait des diagnostics qui ont été posés jusqu’à présent, le plus judicieux serait de consulter un médecin et/ou un spécialiste dans un autre établissement de soins de santé ou dans un centre de planning familial de Gaspésie qui pourra t’apporter l’aide et la bienveillance nécessaires à ta situation.

      Par ailleurs, Bruxelles-J n’est pas un forum mais une plateforme d’information pour les jeunes, c’est pourquoi nous te recommandons de consulter un autre spécialiste en résumant les symptômes et les traitements reçus que tu nous as décris ici.

      Symptômes:

      • brûlures du gland testicules & jambes
      • épididyme enflée
      • varicocèle
      • sensation de brûlure sur le côté gauche

      Traitements:

      • ton traitement pour la mycose et la balanite
      • ketoderm
      • levofloxacin…

      Enfin, sache que certaines IST ne sont pas détectables immédiatement après un rapport sexuel à risque. En effet, en général, on conseille d’attendre entre 6 semaines et 3 mois pour effectuer un test de dépistage des différentes IST. Par conséquent, le plus judicieux serait peut-être d’effectuer à nouveau un dépistage des différentes IST afin de confirmer l’absence de contamination ou dépister une ou plusieurs IST afin d’envisager le traitement le plus approprié à ta situation.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

    • Easyboy
      le 1 mai 2017 à 08:02

      Bonjour
      Depuis 6 mois j’ai eu des rapports non protégés avec 2 filles dans la même soirée,2 mois après je me suis fait dépisté une blennoragie que j’ai traité. Après le traitement tous les symptômes avaient disparu et voilà qu’aujourd’hui je présente les symptômes suivants: douleurs qui voyage sur tout le long du corps(qui dure un temps), brûlure (comme si y’avait du feu dans mes veines) fatigue générale accompagnées de maux de tête, écoulement d’un liquide clair de mon penis(souvent après que je pisse), douleurs au niveau du coeur( j’ai fait un Ecg qui était normale) et des reins, apparition d’hémorroides, des douleurs dentaires et une détérioration de mes facultés mentales.Après une série de consultations et de traitement je reste toujours inquiet. Ma question est de savoir si je dois m’en faire parce que je ne dors presque plus la nuit et je passe toute la journée à dormir

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 2 mai 2017 à 16:30

        Bonjour EasyBoy,

        Si tu as réalisé différents tests et qu’ils sont négatifs, il n’ y à pas vraiment de raison de s’inquiéter.
        Ces symptômes n’ont put-être aucun lien avec une IST.
        S’ils persistent n’hésite pas à aborder la question avec ton médecin généraliste.

        Bien à toi.

  44. Tomi
    le 3 avril 2017 à 19:16

    J’ai eu hier un rapport sexuelle avec ma copine ( elle n’a eu que dès rapport sexuel avec moi dans sa vie, elle a 14 ans ) Donc hier on a eu un rapport sexuelle et je lui est fait un cuni, sa il me semble qu’il n’y a pas de risque de transmition de maladie appart si j’avais une plaie dans la bouche. J’avais mis un préservatif mais en sortant mon penis je me suis aperçut qu’elle avait eu une perte blanche, mon préservatif était un peu relever et sa perte blanche a eu un contact avec mon penis. Depuis se matin j’ai un petit bouton blanc, a l’entrée de la verge au niveau des poils. Je n’ai pas préciser mais à priorie la perte blanche n’as pas toucher mon glan. Est ce qu’il y a risque d’infection ? Est ce que c’est qu’un bouton d’acné (il est douloureux)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2017 à 10:36

      Bonjour Tomi,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. En effet, les boutons sur le pénis peuvent être tout à fait bénins tout comme ils peuvent être le symptôme d’une contamination à une ou plusieurs IST. De la même manière, l’écoulement vaginal de ta copine peut avoir de nombreuses explications. Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait de consulter un médecin/gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’effectuer un dépistage et envisager le traitement le plus approprié à ta situation et à celle de ta copine, s’il s’avère que vous avez contracté une ou plusieurs IST.

      Par ailleurs, sache qu’il existe des IST qui se transmettent même lorsque le rapport sexuel est protégé. C’est le cas de l’herpès génital, le HPV, la syphilis, la chlamydia et la gonorrhée.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  45. Nico
    le 1 avril 2017 à 09:43

    Bonjour,
    Quand on est porteur sain d’une ist telle que le HPV peut-elle etre depistée par une prise de sang ?!
    Et peut-elle etre transmise par le sang ?!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 avril 2017 à 12:40

      Bonjour Nico,

      Etant donné que le HPV est présent sur les muqueuses (et pas dans le sang), il ne peut être dépisté que par le constat visuel de signes cliniques effectué lors d’une consultation médicale ou par prélèvement. Par conséquent, en cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination, le plus judicieux serait d’en parler à ton médecin ou à un médecin dans un centre de planning familial afin d’effectuer un dépistage d’une ou plusieurs IST.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  46. meurphy
    le 30 mars 2017 à 13:58

    Est ce que on peut soigner ou guérir une infertilité ou une stérilité causée par une infection ?????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 avril 2017 à 10:34

      Bonjour Meurphy / Dan,

      En général, la stérilité n’est pas réversible. Cependant, comme nous te l’avons précisé plusieurs fois auparavant, le plus judicieux serait de consulter un médecin dans les plus brefs délais.

      Bien à toi,

  47. meurphy
    le 28 mars 2017 à 01:42

    Est ce que l’infection chronique à chlamydia peut provoquer ou conduire à ce que l’on contracte le vih… car j’ai des rapports avec ma partenaire et une autre fille est-ce cela fait en sorte que j’ai le vih si elle est chronique ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2017 à 11:56

      Bonjour Meurphy,

      Comme toutes les IST, la chlamydia fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  48. dan
    le 28 mars 2017 à 01:37

    On dit que si l’infection à chlamydia part de l’urètre pour les testicule cela cause la stérilité. Et j’éprouve certaines douleurs au niveau de mon bas-ventre. Alors je veux savoir vu que cela fait 3 ans que j’ai cette infections et les douleurs et de drôles de sensations dans le corps et depuis un temps ma respiration aussi est amoindri ce sont des symptômes que j’ai qui font partie des symptômes d’une infection chronique à chlamydia peut on dire que mon infections ma rendu stérile ou infertile…???? Et au vue de sa est ce que on peut soigner ou guérir une infertilité causée par ce genre d’infection !???? Peut on soigner linfertilité et en guérir… ????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2017 à 11:51

      Bonjour Dan,

      Comme expliqué précédemment, il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      C’est pour cette raison que nous te conseillons de voir un un médecin, après examen et tests, celui-ci pourra déterminer si la chlamydia que tu as depuis 3 ans a atteint les testicules et si cela t’a rendu stérile et quel impact cette bactérie aura eu.

      Bien à toi,

  49. Christelle
    le 26 mars 2017 à 21:57

    Y’a t’il des risques pour la fille qu’un homme lui fasse un cunilingus? (Peut on transmettre des bactéries par par salive)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2017 à 16:57

      Bonjour Christelle,

      Même s’il y a plus de risques pour la personne qui fait que pour la personne qui reçoit un cunnilingus, il existe tout de même un risque de transmission d’une ou plusieurs IST (hépatite B, syphilis, herpès, HPV, chlamydia & gonorrhée).

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs autres IST, tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  50. dan
    le 21 mars 2017 à 13:46

    Vu que ça fait déjà près de 3ans on peut déduire que la chlamydia à déjà atteint les Testicule alors ??? Et si c’est le cas que peut ton déduire ou conclure ????
    Et la malgré les 3 ans peut on soigner cette infection et que celle dernier n’est rien provoquer de néfaste ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 14:35

      Bonjour Dan,

      Il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      Comme précisé précédemment, seul un médecin, après examen et tests, pourra déterminer si la chlamydia que tu as depuis 3 ans a atteint les testicules et si cela t’a rendu stérile et quel impact cette bactérie aura eu.

      Sache qu’en général, le traitement de la chlamydia dure moins d’une semaine puisqu’une simple prise d’antibiotique suffit pour soigner cette IST.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  51. dan
    le 18 mars 2017 à 17:18

    J’ai la chlamydia depuis près de 3 ans que je n’ai pas traité. Et depuis un moment déjà je n’ai plus d’érection quand je me lève le matin j’aimerais savoir à après combien de temps cette infections rend infertile ou stérile. ??? Et comment expliquer vous le fait que j’ai plus d’érection à mon réveil.?? Ça veut dire que je suis déjà infertile ou stérile ????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 12:23

      Bonjour Dan,

      L’absence d’érection n’est pas un indicateur de stérilité. Cependant, une chlamydia non traitée peut générer des complications telles que des écoulements de la verge, des inflammations, des brûlures, … Et, en effet, si cette infection atteint les testicules, elle peut entraîner la stérilité. Par conséquent, si tu es infecté depuis 3 ans, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial dans les plus brefs délais afin d’envisager le traitement le plus approprié. Sache qu’en centre de planning familial, tu seras accueilli par une équipe de professionnels de la santé, en toute confidentialité et sans jugement. Tu pourras alors y trouver une oreille attentive et bienveillante pour évoquer cette infection et/ou les difficultés que tu rencontres face à l’absence d’érection.

      Sache qu’en général, le traitement de la chlamydia dure moins d’une semaine puisqu’une simple prise d’antibiotique suffit pour soigner cette IST.

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs autres IST, tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  52. Quentin ctr
    le 17 mars 2017 à 07:29

    J’ai eu une fille qui m’a fait une fellation sans capote plusieurs fois avec ejaculation y a y il des risque d’attraper une insta ou autre maladie ? J’ai eu une diarrhée de 1 jour pour le moment y a t’il des risques si je n’est pas de symptômes et si je ne me guéri pas car je ne sais pas si j’ai ou pas un ist

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mars 2017 à 15:55

      Bonjour Quentin,

      Certaines IST peuvent aussi se transmettre par fellation non protégé telles que: la syphilis, l’herpès et l’hépatite B dont le risque de transmission est élevé et la gonorrhée et la chlamydia dont le risque est moyen.

      Cependant, il st impossible de poser un diagnostic sur le simple fait que tu as constaté une diarrhée.

      Si tu as des doutes, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autre question.

  53. MIMI
    le 15 mars 2017 à 19:55

    Bonjour,

    ma dernière analyse de sang montre que j’ai attrapé le cytomégalovirus, dans mes cours de microbilogie, il est noté qu’il s’agit d’une transmission vénérienne lorsqu’un jeune adulte est atteint…

    est-ce le seul mode de transmission?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2017 à 11:09

      Bonjour Mimi,

      Non il existe de nombreux mode de transmission :
      – transmission par l’intermédiaire des gouttelettes de sécrétions oro-pharyngées le plus souvent,
      – par contact des muqueuses avec des mains souillées par des liquides biologiques infectés (urines, salive…) ou, plus rarement, par un support inerte fraîchement souillé,
      – par transfusion de sang non-déleucocyté (rare), greffes d’organes ou de moelle,
      – transmission sexuelle (sperme, glaire),
      – transmission materno-fœtale (cf. Grossesse),
      – transmission post-natale par allaitement.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  54. diel vick christ
    le 10 mars 2017 à 03:55

    les clamydia sorte les bouton sur le penis lorsque l infections est de 1/256

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mars 2017 à 13:39

      Bonjour Diel Vick Christ,

      Le taux d’immunoglobuline n’est pas lié à l’apparition d’un ou plusieurs symptômes. Par conséquent, il n’y a pas un niveau particulier auquel des boutons sur le pénis pourraient ou ne pourraient pas apparaître.

      Les boutons sur le pénis peuvent être tout à fait bénins, tout comme ils peuvent être le symptôme d’une contamination à une ou plusieurs IST. Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un dépistage des différentes IST afin de poser un diagnostic médical sur tes symptômes et envisager le traitement le plus approprié à ta situation avec un médecin.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  55. Alix567
    le 6 mars 2017 à 06:11

    Je ne suis pas sur d etre au bon endroit mais il faut vraiment m aider svp.j ai perdu ma virginité le 24/02 et nous sommes le 6/03 sans protection .je ne sais pas si sa a un rapport.mtn j ai des aphtes ds la bouche et genitaux. Je sais pas si c est des aphtes et de plus sur genital ,c est irrité,l urine me brule,j ai des perte plus visqueuse et moin blanche, j ai des sortent de boutons,aphtes,champion. .aucune idée de se que c est.c est rouge autout ,un peu blanc au milieu, donc 2 ou c est jaune pu au milieu et crevé ,pas glamour haha.au debut sa me demangeais et c t douloureux mtn c juste douloureux. Sa fait vraiment 1 ou 2 jours j ai eu de la fievre et mal a la gorge avant .pourrai vous m éclairer sur le sujet?je suis assez stressé en ce moment. Merci d avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mars 2017 à 15:46

      Bonjour Alix,

      Il n’est pas possible de poser un diagnostic à partir de la description de symptômes.

      En général, les écoulements vaginaux colorés ou dont la texture (épais/crémeux) ne te semble pas habituelle peuvent être le symptôme d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST.

      Par conséquent, en cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html  et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  56. pat402017
    le 3 mars 2017 à 22:28

    bonsoir

    un renseignement  avec les résultats  de la prise de sang que j’ai  fait hépatite B ses négatif

    hépatite C  ses négatif

    la  syphilis ses négatif

    je peut attraper le SIDAS

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 mars 2017 à 14:27

      Bonjour Pat,

      Les différentes IST peuvent fragiliser les muqueuses et augmenter considérablement le risque de contamination par le virus du sida.
      Cependant, cela ne veut pas dire que la contamination du Sida soit automatiquement liée à une autre IST.
      Il st donc tout à fait possible d’être contaminé par le virus du sida sans être porteur d’une autre IST.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  57. dan
    le 2 mars 2017 à 18:01

    Comment contracte ton la chlamydia pneumaniae??? Quelles sont les symptômes ? Comment la diagnostiquer? Et comment la traiter?
    On dit qu’elle est la cause de crise d’asthme et je suis asthmatique de naissance alors j’aimerai savoir après combien de temps cette maladie peut provoquer ces crise ou devenir un problème pour mon asthme

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mars 2017 à 16:52

      Bonjour Dan,

      La chlamydia trachomatis se transmet par pénétration, fellation, cunnilingus, anulingus et caresses sexuelles. En revanche, la chlamydia pneumoniae n’est pas une infection sexuellement transmissible, elle peut se transmettre par simple contact des voies respiratoires ou par gouttelettes respiratoires. Ces deux chlamydia peuvent, en effet, occasionner des problèmes respiratoires.

      En cas de doute, vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu as des doutes vis-à-vis d’une contamination à la chlamydia pneumoniae, tu peux te rendre chez ton médecin ou consulter un médecin en centre de planning familial afin d’avoir un avis médical et effectuer un dépistage d’une infection à cette bactérie.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  58. doumbia aly
    le 2 mars 2017 à 15:54

    si tu as la fièvre typhoïde est que les nerfs te pique de la tête juste qu’à les pieds ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mars 2017 à 09:56

      Bonjour Doumbia Aly,

      Les symptômes de la thyphoïde sont:

      • constipation;
      • toux;
      • maux de tête;
      • perte d’appétit;
      • douleurs d’estomac;
      • mal de gorge.

      Et plus rarement: saignements par le rectum, délire, diarrhée, taches roses temporaires sur le tronc et la poitrine.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications, par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical. Tu trouveras la liste des centres de planning familial Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  59. Dunia
    le 1 mars 2017 à 15:36

    La blennoragie est-elle un symptome du VIH ou non

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2017 à 10:33

      Bonjour Dunia,

      Non, la blennorragie est une autre infection sexuellement transmissible.
      Cependant, comme toutes les IST, la blennorragie gonococcique fragilise les muqueuses et augmente considérablement le risque de contamination par le virus du sida.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  60. Sara 237
    le 25 février 2017 à 05:19

    Bjr je pense que j’ai une infection a chlamydia depuis 3 mois deja a quel stade celle ci peut deja ce trouver mon copain lui n’a pas de symptome
    Au depart on m’a dit a l’hopital que j’avais juste une mettroragie mais la sa persiste j’ai des perte anormale et j’ai peur je me demande si je peux encore traité le chlamydia avec des anthibiotique au bout de 3 mois d’infection

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 15:01

      Bonjour Sara 237,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal, vaginal, pénis), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Les métrorragies que tu évoques sont des saignements qui surviennent en dehors de la période de règles et peuvent être tout à fait bénins ou être le symptôme d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST. Si ces symptômes persistent et que cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial.

      La chlamydia est une IST qui peut être asymptomatique, cela signifie qu’elle ne présente pas forcément de symptômes. Par conséquent, même si ton partenaire ne présente aucun symptôme, il est possible qu’il soit infecté à la chlamydia.

      La chlamydia est traitée avec des antibiotiques. Selon les cas, on prescrit un traitement d’un seul comprimé ou un traitement qui doit être pris sur plusieurs jours. Il est important de prendre le traitement en entier, même si les symptômes disparaissent avant la fin du traitement. Ton partenaire et toi-même devez prendre ce traitement en même temps pour éviter que l’un contamine l’autre à nouveau. Au plus tôt vous traiterez cette infection, au moins il y aura de risque de développer des complications. En effet, une infection à la chlamydia qui n’est pas traitée correctement peut entraîner des infection des testicules, de l’utérus, des trompes, des ovaires, la stérilité, de l’arthrite ou de la conjonctivite.

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. u trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  61. Khalil
    le 24 février 2017 à 12:12

    Est ce qu’une personne qui n’est pas contaminer de ces maladies peut il les transmettre à autrui

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 février 2017 à 17:05

      Bonjour Khalil,

      Il n’est pas possible de contaminer les autres si tu n’es pas porteur d’une infection toi-même.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  62. Marie
    le 23 février 2017 à 01:30

    Bonjour,
    Mon copain m’a masturbé juste après avoir caressé nos chats, sans s’être lavé les mains entre deux.
    Je voulais savoir s’il y avait des risques d’une quelconque infection, sachant que je sors en plus d’une mycose…
    Est ce que laver mon vagin au savon de Marseille est une solution pour nettoyer l’intérieur de mon vagin? J’avouerai être stressée des bactéries pouvant avoir été introduite.
    En vous remerciant de votre aide,
    Marie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2017 à 14:49

      Bonjour Marie,

      Sache que le vagin s’auto-nettoie et régule la flore vaginale. Cependant, le fait que ton copain introduise ses doigts dans ton vagin sans les avoir lavés au préalable pourrait occasionner un déséquilibre de ta flore vaginale.

      Ce déséquilibre favorise la prolifération de bactérie. C’est la présence en trop grand nombre de certaines bactéries dans la flore vaginale ou sur le pénis qui est problématique et qui cause des mycoses vaginales

      Un déséquilibre de la flore vaginale peut être dû à :

      –          la prise de certains anti-biotiques,

      –          à des rapports sexuels trop brutaux et/ou fréquents,

      –          à certaines IST

      –          le stress, le tabac,

      –          des habitudes d’hygiène excessives (douches vaginales, toilettes trop fréquentes, savons avec un pH trop élevé).

      Il est donc important de limiter sa toilette à la vulve et éviter de faire entrer de l’eau ou du savon dans le vagin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  63. maeva
    le 22 février 2017 à 12:19

    es possible d’attraper le VIH sida même en faisant les rapports protégés? ou bien par contact vulve pénis sans pénétration?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 16:22

      Bonjour Maeva,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés qu’il y ait pénétration ou non, tu risques d’être contaminée à une ou plusieurs IST, notamment le VIH. Etant donné que le VIH est présent dans les sécrétions vaginales et séminales, il y a effectivement un risque de contamination par simple contact vulve-pénis.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  64. Doleor
    le 21 février 2017 à 15:16

    Bonjour, est IL possible d’avoir des risques de contamination de lhepatite B un jour apres la prise du 1er vaccin (contamination via salive

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 11:05

      Bonjour Doleor,

      Etant donné que le processus de vaccination contre l’hépatite B peut varier entre 21 jours (schéma accéléré) et 6/12 mois (schéma classique), l’immunité à une éventuelle infection à l’hépatite B ne peut être avérée qu’après vérification à la fin du processus de vaccination. Par conséquent, étant donné que tu n’es qu’au début de ton processus de vaccination contre l’hépatite B, si tu as des rapports non protégés, une éventuelle contamination à l’hépatite B est toujours possible. Par ailleurs, sache que la transmission d’autres IST que l’hépatite B est également possible.

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  65. val
    le 18 février 2017 à 20:58

    EST CE QUE LA SYPHILIS SE TRANSMET SEULEMENT LORSQUE L UN DES PARTENAIRES A DES PLAIES,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 10:48

      Bonjour Val,

      Qu’un des partenaires ait des plaies ou non, la syphilis se transmet par rapport sexuel non protégés (oral, anal, vaginal, pénis).

      En cas de doute, le plus judicieux serait de faire un dépistage. Tu peux effectuer un dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistages en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.