Bruxelles-J

Les dépresseurs, les stimulants, les perturbateurs : késako ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

En fonction de leurs effets sur le système nerveux, les types de drogues se regroupent selon trois grandes catégories : les dépresseurs, les stimulants et les perturbateurs.

Les dépresseurs sont des drogues qui vont avoir un effet calmant sur le système nerveux central.

On retrouve dans cette catégorie l’alcool, les opiacés (codéine, héroïne, méthadone, etc), les médicaments tranquillisants (benzodiazépines, barbituriques), les solvants (éther) et les anesthésiants (GHB, Kétamine).

Les stimulants vont augmenter l’activité du système nerveux central comme la caféine, la cocaïne ou les amphétamines.

Les perturbateurs sont des drogues qui perturbent l’activité du cerveau en termes de perceptions. On y retrouve notamment le cannabis ou les hallucinogènes (LSD, champignons).

 

Éditeur de la fiche : Infor-Drogues

Mise à jour le 10 octobre 2018

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*