Bruxelles-J

Que faire en cas de décision négative du CPAS ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Si après avoir introduit une demande d’aide, tu es face à une décision négative du CPAS et que cette dernière te semble injustifiée, tu as deux possibilités : la première est de faire une demande de révision de la décision, et la seconde est d’introduire un recours devant le Tribunal du travail.

Demander la révision de la décision

Le CPAS a la capacité et le pouvoir de revoir sa décision et de la changer éventuellement. L’avantage de la procédure de révision est qu’elle permet de gagner beaucoup de temps par rapport à un recours devant le tribunal du travail.

Rien n’est prévu dans la loi par rapport à une demande de révision, et le CPAS peut dès lors refuser d’entendre une personne qui fait la demande d’être entendu. Cependant, en pratique, la plupart des CPAS acceptent d’entendre une personne qui demande à ce que soit révisée la décision.

Quelle est la procédure ?

Le mieux, à ce moment-là, est de prendre contact avec l’assistant(e) social(e) en charge de ton dossier pour évaluer la meilleure méthode de demande de révision, car chaque CPAS a son mode de fonctionnement propre.

Il faudra accompagner ce contact d’un courrier de « demande d’audition » soit à l’assistant(e) social(e), soit au président du CPAS. Dans ce courrier, il faut bien expliquer les raisons de cette demande.

Après réception de la demande, le CPAS t’enverra une convocation écrite par laquelle il t’invitera à te présenter devant le conseil de l’aide sociale ou le comité spécial de l’aide sociale (parfois accompagné de l’assistant(e) social(e) en charge du dossier et/ou d’un juriste). L’audition aura lieu entre 15 jours et un mois maximum après l’introduction de la demande, et souvent, la nouvelle décision sera prise immédiatement.

Dans quels cas peut-on faire cette demande ?

Si le CPAS a pris sa décision sans tenir compte de certains éléments fournis, ou si de nouveaux éléments peuvent rentrer en ligne de compte dans la prise de décision, s’il y a eu une mauvaise appréciation de la situation ou encore en cas de mauvaise application de la loi, etc.

Cela signifie que si la décision négative du CPAS provient d’une position de principe qu’il prend dans tous les dossiers similaires, ou que le refus résulte du non-respect de certaines conditions permettant l’accès à l’aide, alors il sera inutile de demander une révision, et donc envisager l’introduction d’un recours.

Le recours devant le Tribunal du travail

Lorsque tu n’es pas d’accord avec la décision du CPAS, ou que ce dernier n’a pas respecté le délai pour donner sa décision concernant ton dossier (délai de 30 jours ouvrables), tu peux également introduire un recours devant le tribunal du travail.

La procédure est assez longue et peut prendre entre 2 et 6 mois en fonction des arrondissements judiciaires.
Le Tribunal du travail compétent est celui de ton lieu de domicile (ou lieu de résidence). Il y en a un par arrondissement judiciaire. Tu pourras connaître l’adresse du tribunal du travail compétent en fonction de ton domicile, en consultant le site du Service Public Fédéral

Qu’il s’agisse d’une demande pour un Revenu d’Intégration Social (RIS) ou pour une aide sociale, le recours doit être introduit dans un délai de 3 mois après la notification de la décision du décision. Si le délai de 3 mois est dépassé, il n’y a alors plus la possibilité d’introduire un recours, et la seule option sera alors d’introduire une nouvelle demande auprès du CPAS qui, à ce moment-là, n’est pas tenu de prendre en compte la première demande.

La procédure est totalement gratuite, que tu obtiennes gain de cause ou non. Les seuls frais à prévoir seront alors les honoraires de l’avocat sauf si celui-ci est intervenu dans le cadre de l’aide juridique gratuite.

Procédure de recours

Pour introduire un recours, tu peux déposer une requête auprès du greffe du tribunal du travail. La plupart des greffes proposent des documents pré-imprimés qu’il suffit de compléter. Tu peux aussi adresser une lettre au tribunal qui devra mentionner au minimum ton adresse et ton nom ainsi que le CPAS contre lequel tu introduis ton recours. Tu devras également veiller à dater et signer ce document, et à y joindre une copie de la notification de la décision que tu contestes. Il ne faut pas forcément motiver cette procédure d’autant que tu pourras développer tes arguments en cours de procédure et apporter les pièces justificatives à ce moment-là. Ce recours devra être adressé au greffe du tribunal du travail, soit directement, soit via courrier recommandé.

Il n’est pas indispensable d’avoir un avocat pour cette procédure. Tu peux en effet te défendre toi-même devant le tribunal. Mais cela peut malgré tout s’avérer utile notamment pour s’assurer que la procédure ne prenne pas de retard, et que tout soit réalisé dans les règles.
Dès lors, tu peux faire appel à un avocat issu de l’aide juridique gratuite : ce que l’on appelle ‘l’aide juridique de deuxième ligne’ (ancien système pro-deo). Pour cela, tu dois soit être bénéficiaire du RIS, soit être bénéficiaire de l’aide sociale ou être tributaire d’un refus dans ces deux matières (il faudra donc fournir la preuve de refus de la décision). Le site fédéral te donnera des informations utiles à ce propos.

Entre l’introduction de la requête et la date de première audience devant le tribunal, il peut se passer un certain temps qui va varier selon les arrondissements judiciaires (entre 15 jours et 3 mois). Il faudra profiter de ce temps pour préparer ton dossier (les arguments et les preuves), et les communiquer à ton avocat ou au CPAS au risque de revoir l’affaire remise à une date ultérieure. Le CPAS déposera lui-même son dossier auprès du tribunal, et il est important d’en prendre connaissance (au greffe ou en demandant une copie au CPAS ou au travers de ton avocat).

Le tribunal entend l’affaire à la première audience, mais ne rend son jugement que dans le mois qui suit celle-ci. Dès que tu recevras le jugement, tu devras te rendre avec au CPAS et demander l’exécution du jugement. En effet, cela permettra de gagner du temps, car le dossier doit repasser devant le conseil de l’aide sociale avant qu’ils ne procèdent au paiement (+/- 15 jours).

Appel de la décision du Tribunal

Si tu n’es pas d’accord avec la décision du Tribunal du travail, tu peux alors faire appel devant la cour du travail. Ils réexamineront tout le dossier et prendre une nouvelle décision.

Cet appel doit être introduit dans le mois qui suit la notification de la décision du tribunal du travail (les modalités de l’appel ainsi que la Cour à laquelle l’adresser seront reprises sur la décision du tribunal). Il faut cependant savoir que cette procédure prend beaucoup de temps (parfois plus d’un an), et que pendant cette période tu ne pourras pas bénéficier de l’aide du CPAS.

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 28 juillet 2016

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


40 questions pour “ Que faire en cas de décision négative du CPAS ?

  1. Christophe
    le 11 juillet 2017 à 19:27

    Bjr je sui actuellement dans une maison de transite voilà sa fait presque un ans que je sui dedans mes voilà la présidence du cpas veux plus nous renouveler les 3 mois mes on n’a toujours rien trouvé et j ai 7 enfants elle nous à dit qu’on avait une semaine pour quitté la maison es qu’elle a le droit et savoir se qu’on peut faire svp merci c’est urgent

  2. Macralle1974
    le 11 juillet 2017 à 18:24

    Bonjour,j ai introduit une demande de RIS au 15/06/2017 car j ai plus aucun revenu! Je vie seule avec mes deux enfants et à ce jour 11/07/2017 la réponse est négative car le service social a pu constater que mon ex-mari,est entré par l arrière de la maison sans sonné à la porte comme s il rentrait chez lui et notre service social a également constaté la présence de 4 brosses à dents dans la salle de bain alors que vous êtes supposée vivre seule avec vos 2 enfants ainsi que la présence d une veste d homme dans le garage. Voilà les raisons! De un mon ex-mari est remarié et habite à plus de 100km de mon domicile! De deux les 4 brosses à dents oui vu que j ai 2 enfants vivant avec moi et 1 grande fille qui vient quand elle sait! De 3 une veste d homme oui vu que j avais de l a visité ce jour là mais dans le garage non j en ai pas! Que dois je faire? Je suis perdue! On me suggère d aller au service juridique de mon syndicat et le Cpas au tribunal du travail?

  3. Luana
    le 15 juin 2017 à 23:50

    Bonjour , Je suis atteinte d’une maladie invalidante. J’ai du déménager pour avoir un logement plus adapté à mon handicape j’en avais parler au par avant à mon assistante sociale . Le comité à refuser de continuer à me payer le revenu d’intégration avec motif  » aucune raison médical et loyer trop cher  » j’ai donc passé une audition devant le comité , je leurs ai fourni un certificat médical qui stipule que j’ai besoin d’un logement adapté. Le comité peut il ne pas prendre en compte l’avis de mon médecin ? Sachant qu’il mets impossible de retourner à mon ancien logement . Merci

  4. Lune3
    le 15 juin 2017 à 22:39

    Bonjour je suis étudiante et à cause de Ma situation à la maison mes études ne vont vraiment pas. La police qui est venu déjà plusieurs fois Ma conseiller de venir cher vous. Car j’aurais le droit d’avoir mon kot et une aide de votre part ?
    Je voulais Aussi savoir si mnt je souhaite travailler Et aretter l’école je ne peux pas rester car c’est un logement social Et ils augementeron le loyer Et Je sais pas si vous aider pour une garantie locative?

    Je suis vraiment perdu entre etudier ou tous arrêter et partir travailler Mais j’ai très peur pour mon avenir de ne pas m’en sortir financièrement.

    • le 16 juin 2017 à 11:27

      Coucou Lune3,
      En fait tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la page CPAS. Nous ne sommes donc pas le CPAS.
      Le CPAS peut intervenir pour toi en tant qu’étudiante si tes parents ont des revenus insuffisants pour te soutenir durant tes études :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Lorsque l’on reçoit un RIS/revenu d’intégration sociale du CPAS, on doit signer un contrat dont il faut bien négocier les conditions avant de le signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      On dépend du CPAS de la commune où l’on est inscrit au Registre de la Population et donc c’est là que l’on introduit un dossier de demande d’aide.
      Si, dans quelques temps, tu te retrouves dans de bonnes conditions et si tu es motivée pour étudier, il est préférable aujourd’hui que tu étudies au lieu d’aller directement travailler.
      Concernant ta question sur la garantie locative, oui le CPAS peut intervenir dans le paiement de la garantie locative (qu’il faut rembourser ensuite petit à petit).
      Dans l’immédiat, il serait utile que tu t’adresses au Service Social Étudiants de ton école pour t’aider dans tes démarches au niveau du CPAS.
      Si tu dois déménager pour pouvoir étudier et si tu dois koter, le Service Social Étudiants peut t’aider à trouver un logement (via sa base de données) et aussi te donner des conseils pour pouvoir réduire tes frais scolaires.
      Bien sûr, pour l’an prochain, n’oublie pas d’introduire une demande de bourse : http://www.allocations-etudes.cfwb.be/
      Enfin, dans l’immédiat, tu peux recevoir écoute et conseils auprès d’un centre d’informations pour jeunes, ne sachant pas dans quelle région tu habites voici plusieurs liens :
      Le réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Le réseau CIDJ (voir page ‘Les Centres’) : http://www.cidj.be/
      Enfin, au niveau de tes droits et démarches plus spécifiques, le SDJ ou Service Droit des Jeunes peut t’accompagner également : http://www.sdj.be
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  5. Mike
    le 13 juin 2017 à 15:23

    Bonjour,

    suit a une conversation téléphonique, le cpas m’annonce qui sont refuse ma demande d’aide financier. pour les raison suivantes:
    – cette année, je rate mon année universitaire
    – parce que j’ai quitté ma famille (cause problème familiale) sans prévenir le cpas (ma premier demande de cpas a été demande après mon souci familiale et quand j’avais un loyer, auparavant j’ai jamais eu un aide sociale)

    je vie actuellement seul et dispose d’aucun revenue.

    ps: la décision du cpas, j’ai l’ai reçu 60 jours après ma demande. (légalement il sont le droit a 30 jours).

    que dois-je faire?

    • le 14 juin 2017 à 15:55

      Bonjour Mike,
      Nous venons de te répondre via la rubrique ‘Qu’en est-il pour les étudiants…’
      Bien à toi,

  6. Rahima
    le 7 juin 2017 à 23:18

    Bonjour,

    je vous contacte juste pour vous me donner des information concernant ma situation actuelle.

    je suis mineur enceinte (17 ans), j’habite à Mons avec mon copine depuis le 12 Mai 2017. j’étais au CPAS de Mons pour faire une demande d’aide sociale le 22 Mai 2017, l’assistante sociale m’a dit que la CPAS de Mons est incompétent et je dois aller faire la demande auprès du CPAS de Dour au raison que j’ai commencé mes études à Dour, alors que maintenant je fais mes étude à saint ghislain.
    je suis aller au CPAS de Dour le 07 juin 2017, l’assistante sociale m’a dit que la CPAS de Dour est incompétent alors que je dois retourner au CPAS de Mons ??!!!

    je vous prie de bien vouloir me donner des informations concernant ma situation actuelle, et je dois contacter quel service dans ce cas.

    Bien à vous.

    • le 8 juin 2017 à 16:39

      Bonjour Rahima,
      Les étudiants (ici nous parlons des étudiants qui kotent) dépendent du CPAS de la commune où ils sont domiciliés, donc en général de la commune (leur commune d’origine) où se trouvent le domicile familial (là où résident les parents).
      Si tu n’as plus de ménage, ni de foyer dans ta commune d’origine et que tu n’es plus dépendante financièrement de ta famille, tu dépends du CPAS de la commune où tu es inscrite, aujourd’hui, au registre de la population, donc là où tu résides de manière effective.
      Donc c’est ton lieu de résidence actuel qui compte.
      Dans l’immédiat, pour préparer ton entrevue avec le CPAS, tu peux te faire conseiller par Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre-4-Mons
      Ou encore par le SDJ (Service Droit des Jeunes) : http://www.sdj.be/Mons?v=p
      N’hésite pas à revenir vers nous pour d’autres questions
      Bien à toi,

  7. archelle2345
    le 6 juin 2017 à 20:16

    Bonsoir,

    Je dois vous faire part d’une tragédie assez triste. Une famille de 4 enfants et une mère isolée se retrouve à la rue. La maman, avant de se retrouver à la rue, bénéficiait d’un RIS auprès du CPAS à un taux s’élevant à 1,080 €/mois plus ou moins. Après s’être fait expulsée de son logement, elle demanda de l’aide à son assistante sociale afin de trouver un logement. Elle aurait entendu que le CPAS avait à sa disposition des logements d’urgence, ou de transit. L’assistance sociale dénie cette information. Quelque temps plus tard, la mère, se retrouve à dormir dans un lieu autre que celui de sa commune où elle s’est faite expulsée, elle y voulu introduire une demande mais le CPAS de l’ancienne commune dise à ce moment qu’il état compétent. Quelque temps plus tard, l’assistante social dit à la maman qu’elle ne percevrait plus du CPAS. La maman par après, vit que le CPAS a décidé de lui accorder une aide mais uniquement de 340€ car son adresse est « inconnue ». Il me paraît pourtant logique pour un SDF de voir son adresse inconnue. Et pas tellement pour cette mère car elle ne s’est toujours par faite radier de son ancienne commune. De plus, la maman cherche en vain de ses propres moyens une place dans une maison d’accueil afin de remettre sa situation de manière stable mais personne ne l’aide pas même le CPAS à moitié compétent. Que peut-elle faire ?

    Excusez-moi pour la longueur du texte, mais croyez-moi, j’ai vraiment tenté de résumer au maximum !

     

    Merci mille fois à celui ou celle qui répondra !

     

    Bien à vous,

  8. Illy
    le 2 juin 2017 à 10:34

    Bonjour
    J’ai fait mes 18 ans en avril passé et puis en mois de Mai jai quitté le domicile de mon père et ma belle mère jai trouvé un studio et jai fait le chzngement d’adresse auprès de la commune et jai introduit une demande d’aide au cpas et aujourd’hui jai été voir mon assistante sociale qui me dit que c’est refusé j’ai pris tout de suite un rendez-vous pour une audion de la comité
    Que pouvez-vous me conseiller en attendant le rendez-vous ?
    Merci

    • le 2 juin 2017 à 12:25

      Bonjour Illy,
      Peux-tu nous dire dans quelle région tu habites pour voir si nous pouvons te conseiller une association près de chez toi ?
      Merci
      Bien à toi,

  9. Oussama
    le 20 mai 2017 à 13:28

    Bonjour
    J’ai introduit une demande d’aide depuis 2 mois, j’ai bien entendu rentrée tous les documents que la cpas m’a demandé, suite à ça l’assistance m’a dit que je vais avoir une visite à domicile.
    Depuis 2 mois j’attend toujours cette visite.
    Bien entendu je me suis rendu à plusieur reprise sur place, mais chaque fois ils me disent que l’assistance va venir chez moi.
    Encore hier l’accueil me dit qu’elle va passé dans l’après midi, mais malheureusement aucune nouvelle.
    Dans ce cas, qu’est ce que je dois fair ?

  10. Soumeya 1983
    le 11 mai 2017 à 21:22

    Bonjour,

    Ma copine est enceinte ,date prévu d’accouchement le 01/07/2017;elle est en séjour illégal depuis août 2016 rentré en Belgique par un visa français.

    Son mari reçois un salaire du CPAS et il avait obtenu la garde de ses deux enfants d’un précédent mariage .

    Elle s’est renseignée au niveau du CPAS de Liège pour un droit d’aide mais ils ont dit qu’elle n’a pas le droit car elle doit être en Belgique depuis au moins 02 ans pour ouvrir droit à cette aide.

    Son mari ne peut vraiment pas payer les frais de son accouchement ,qu’est ce qu’elle doit faire pour obtenir une aide financière ?

    Cordialement,

    Soumeya

    • le 12 mai 2017 à 15:40

      Bonjour Soumeya 1983,
      Au niveau de l’accouchement, et même avant, comme elle a besoin de soins médicaux urgents, elle peut faire appel à « l’aide médicale urgente »:
      http://www.medimmigrant.be/?idbericht=50&idmenu=3&lang=fr
      Elle doit se rendre au CPAS de la commune où elle vit habituellement (munie d’un certificat médical) et le CPAS lui indiquera vers quel hôpital elle peut aller.
      Le CPAS interviendra pour les frais hospitaliers uniquement.
      Voici des associations spécialisées d’aide situées en Wallonie:
      Aide aux Personnes Déplacées asbl : http://www.aideauxpersonnesdéplacees.be
      Les Centres Régionaux d’Intégration
      Caritas Secours International : http://www.caritas-int.be
      Bien à toi,

  11. sarah
    le 10 mai 2017 à 15:58

    Bonjour voila j’ai pris un rdv avec une assistante social. on ma donner un rdv pour le 16 mars 2017. Je n’ai pas laisser de numéro de tel car je n’en avais pas. bref je me suis présenté le jour de se rdv on ma dit qu’il est reporter et que l’on m’avais appeler pour me prévenir hors se n’est pas possible car je n’ai pas laisser de  numéro de tel. ils mon donner un autre rdv pour le 21 mars 2017 a 8h45 je ne me suis pas présenter. jai re demander un rdv on ma dit pour le 04 avril 2017. je me suis présenter a ce rdv et donc jai expliquer ma situation et jai demander quel droit je pourrais avoir. l’assistante ma dit que je pouvais faire une demande de revenu, d’une carte de sante et d’une garantie locative. donc j’ai dis ok. l’assistante ma demander des documents a fournir et ma donner un accuser de réception de se que je doit fournir avec délai de 7 jour. j’ai fourni les document que jai pu donner. je lui est donner mon numéro personnelle pour que l’on puisse se contacter. elle ma contacter le 27 avril 2017 donc 23 jour après. elle ma laisser un message vocale en me disant que je n’est pas fourni un document important le c4. sauf le 04 avril 2017 elle ma donner un acusé de réception qui site les document que je devais fournir et le c4 n’est pas demander. chaque foi que j’appel on me dit que mon dossier et en cour. Aujourd’hui j’ai appeler il mon rappeler se n’était pas mon assistante c’était un messieur. je lui est demander ques qu’il en ais de mon dossier il ma dit que la demande et automatiquement refuser car jai donner le c4 avec un mois de retard hors c’est faux. et donc il ma sucgeré de refaire une demande. ils ne mon toujours pas donner la réponse par courrier alors que sa fait 1 mois et 4 jours. que dois je faire svp. j’ai pris un rdv au moi de mars j’ai étais reçu au moi d’avril et nous somme en mais.

     

  12. person-nadege
    le 2 mai 2017 à 19:16

    voila aujourd’hui nous avons recu la décision de notre cpas qui est refusée car ma conjointe na pas chercher d’emploi pendant l’année que j’été en article 60 hors quelle été sous certificat car elle a perdu deux bébé pendant l’année que je travailler hors qu’elle la demander derniérement au cpas pour faire un article 60 on lui a répondu d’attendre que le dossier soit passer au conseille conclusion nous somme sans revenu depuis 2 mois avec un enfant de 1 ans et j’ai un loyer de 400 euro a payer donc on ma dit que je devait faire appel j’ai pris contacte avec un avocat de ma ville esqu’on n’a une chance ?

     

    • le 3 mai 2017 à 15:26

      Bonjour Person-nadege,
      Nous sommes en fait un service pour jeunes et pouvons répondre à un certain nombre de questions concernant le CPAS.
      Mais nous ne sommes pas un service spécialisé et sommes mal placés pour répondre à ta question.
      Tout ce que nous pouvons te dire c’est que bien souvent, les personnes qui entament des démarches comme les tiennes, obtiennent généralement gain de cause.
      L’association suivante devrait pouvoir te donner des exemples précis : http://www.rwlp.be/index.php/contact
      Bien à toi,

  13. visiteur
    le 30 avril 2017 à 19:00

    Bjr j ai pris un avocat pour ma procédure de recours, mais la procédure a été renvoyée pour une première fois parce qu’elle ne s est pas présenté et voici la seconde fois que le procès est renvoyé toujours pour la même raison… Et la date du prochain recours n à pas ete communiquée qu’est ce que je fais ??

  14. Esteve
    le 30 avril 2017 à 14:28

    Bonjour ,

    J’ai eu un petit soucis dernièrement concernant l’épargne automatique qui voyait mon RI raboté de 250 euros par mois par le CPAS . Je suis actuellement SDF à Saint-Gilles en recherche d’un logement et bénéficie de l’adresse de référence et du RI au taux isolé . L’assistante sociale ne m’avait pas dit que cette épargne était facultative . J’ai signé le document puis me suis rétracté en considérant que 250 euros déduits de mon RI était abusif . Ils m’ont fait passé en conseil à ce sujet pour connaître les motifs de mon refus le lundi 24/04/2017 et mon assistante sociale n’y était pas . Il s’est engagée une conversation entre moi et le président. Celui-ci a tout de suite débordé sur mon passé professionnel et privé de manière assez intrusive puis a continué dans un monologue . Je me suis donc levé en justifiant que ma convocation par le conseil n’était pas légale et encore moins cette épargne automatique . Dégoûté de ne pas pouvoir m’exprimer ( je suis sous médicament pour un gros problème d’hypertension ) , j’ai claqué la porte du conseil . Le président est sorti en en me poursuivant dans le couloir ,en me saisissant le bras gauche de manière agressive en m’empêchant d’accéder aux escaliers vers la sortie . Il m’a dit que je n’irai nulle part . Puis son coordinateur social et un agent d’accueil sont arrivés . J’ai dit au président que cette méthode de faire les choses n’étaient pas acceptable de la part d’un mandataire politique et président du CPAS . Ce dernier m’a rétorqué que si jamais j’allais me plaindre , il dira que j’ai voulu le pousser dans les escaliers . C’est assez fort comme chantage . Depuis lors , je suis bouleversé et triste de tout ceci .
    Sont-ce là des méthodes admissibles vis-à-vis d’un SDF sans défense ?

    • le 2 mai 2017 à 12:13

      Bonjour Esteve,
      En fait, les CPAS mettent régulièrement en place des épargnes pour permettre à certains bénéficiaires de trouver un logement mais, selon nous, tu as le droit de négocier le montant cette épargne.
      Par ailleurs, le CPAS a le devoir d’informer en détails (les implications) ses bénéficiaires sur les documents que l’on leur fait signer.
      Malheureusement, les CPAS sont de plus en plus débordés aujourd’hui et ce devoir d’information est de moins en moins respecté.
      Dans l’immédiat, ne sachant pas quelle sera l’issue de cette entrevue avec le Conseil, nous ne pouvons, dans l’immédiat, que te conseiller de consulter (gratuitement) un service juridique de 1 ère ligne qui pourra avoir toi ce que tu peux entreprendre comme démarches.
      Voici une liste d’adresses :
      http://www.aidejuridiquebruxelles.be/index.php/ou-obtenir-une-aide-juridique-de-premiere-ligne/91-caj/aide-juridique-de-premiere-ligne/121-associations-de-la-caj
      Bien à toi,

  15. Michaela
    le 25 avril 2017 à 11:20

    J’ai fait la demande pour une aide financière pour moi et ma fille depuis le 29/06/2016 ma demande a été acceptée, j’ai vue Monsieur T.S ou ça c’est très bien passé il m’a tout explique j’ai apporté tout les documents demandés il est venu voir ou j’étais avec ma fille je devais prouver que ma fille vivais avec moi une attestation de l’école à été fourni, de la j’ai été transféré à mon assistante sociale ou on m’avait que je ne changerai plus Madame ou j’ai commencé un projet qui n’a pas abouti vue qu’on ne m’a pas aidé correctement, j’avais demander une aide sur le fête que ma fille étai toujours domicilié à mon ancienne adresse ( depuis le 10 juins 2016, j’ai appelé l’agent de quartier ou j’habitais avant elle ne voulait pas railler ma fille ) j’ai demandé à Madame L de téléphone pour moi car j’avais beaucoup de difficultés rien a été fait, j’avais demander une attestation comme quoi ma fille vivais bien avec moi Mr T.S est venu au mois de juin 2016. Mon attestation ne m’a pas été fourni. Après mon évaluation de 3 mois ou j’ai tout fait pour trouver un logement et sa n’a rien donné je suis inscrite à toute les maison maternelle sur Bruxelles, je suis inscrite au cemo pour un logement, de la on m’a transféré cher Madame a ou les choses ne se sont pas arrangé, elle n’a pas regarder mon dossier, j’ai du lui prouver que Monsieur T.Simone étai passer pour voir si ma fille vivais bien avec moi après 10 mois j’ai eu mon attestation pour FAMIFED vue que mes allocations familiales étai bloqué, j’ai eu rendez vous cher madame Tle 06/04/2017 elle me fait la remarque car je ne dois rien envoyé par email, mes moi je sais pas faire autrement vue que depuis le mois de juin 2016 je suis à la rue avec mon enfant et je vais à gauche et à droite, ce jour là j’étais à bout devant elle j’ai pleuré devant madame T car là où j’étais c’était invivable plus de ça j’étais enceinte de 3 semaine, je ne le savais pas encore je lui est expliqué que j’en avais marre de ne pas trouver un logement ça fait 10 mois que je suis à la recherche d’un appartement et ça ne donnait rien je lui avais explique aussi que je ne voulais plus rester sur Bruxelles et de la madame a ma dit que si je revenais avec un baille même en dehors de Bruxelles qu’elle allait me débloquer mon premier mois de loyer et ma prime d’installation, je me suis confiée à cette femme et je n’aurai même pas du le faire, le lendemain donc le 07/04/2017 je me retrouve à nouveau à la rue, le papa de ma fille nous héberge en se moment à la Louvière, le jour même j’ai essayé de contacter Madame T pour lui demander ce que je devais faire. Elle m’a contacté 1 semaine après seulement par téléphone elle me dit que je toucherai jusqu’à la fin du mois car mon dossier ce prend fin au mois de mai, le lundi de Pâques j’ai fait une fausse couche ma tension étai élevé car on c’est fichu de moi on m’a manipuler, après ça j’ai contacter Madame T car j’avais besoin des derniers documents quel ma fait signer le 06/04/17 au rendez-vous et par email Madame T ma répondu sur le fête que je ne toucherai pas le 28/04/2017 et elle sais attribué le mérite de mes recherches de logement et refuse de me donner les documents que j’ai signé ce jour là.., et elle refuse de me donner mon papier de réfugié car soit disant je n’y est pas droit, je me suis renseignée j’aurai du l’avoir deja au moment où j’étais en adresse de référence au CPAS de Anderlecht, la je suis toujours en adresse de référence au CPAS de Anderlecht, je vais est écrit hier voilà tout ce qu’il c’est passé en 10 mois et je sais plus quoi faire merci de votre soutien ?

  16. Michaela
    le 24 avril 2017 à 14:02

    Bonjour,

    J’aurai une question

    À mon dernier rdv cher Mon assistante sociale du cpas de Anderlecht donc le 06/04/2017 ça fait 10 mois que je suis à la rue et que je fais du gauche à droite et cette cloche ce jour là m’a dit que si je trouvais un baille même en dehors de bxls elle me débloquerai mon premier mois de loyer et ma prime d’installation, c’est ce que je fais, et 1 semaine après elle me contacte pour me dire que mon dossier prend fin au mois de mai et que je toucherai jusqu’à la fin du mois et par email je ne toucherai plus. J’ai constaté tout le monde du cpas même la Présidente je ne sais que faire. À cause du cpas j’ai fait une fausse couche, le lundis de Pâques l’hôpital même, je sais plus où vert le tourné :( je vous remercie

    • le 25 avril 2017 à 10:39

      Bonjour Micheala,
      Toutes les décisions et les changements de situation doivent être bien « notifiés » et expliqués par le CPAS. En principe, tu dois chaque fois recevoir un courrier recommandé dans la mesure du possible (n’as-tu pas une adresse de référence pour l’instant?) lorsque le CPAS décide ou annonce une modification.
      Connais-tu la raison pour laquelle tu es en fin de droit ? Es-tu bien en fin de droit ?
      Est-ce qu’il n’est pas plutôt question de ‘compétence territoriale’?
      Comme tu vas résider une nouvelle commune (où tu as trouvé un logement), ton CPAS actuel est, en principe, obligé de transférer, dans les plus brefs délais, ton dossier au CPAS de ta future/nouvelle commune.
      Est-ce que ton assistant(e) social(e) a bien préparé un dossier de transfert ? T’es-tu déjà présentée à ton futur CPAS ?
      Pour l’instant, note bien de ton côté, si tu le peux, les rendez-vous, les dates et les noms des personnes qui tu as rencontrées (CPAS, propriétaire,…) pour pouvoir te défendre par la suite s’il y a « oubli » de la part de ton CPAS actuel.
      Enfin, si tu es à Bruxelles pour l’instant, consultes au plus vite un Service juridique de 1ère ligne (tu peux les consulter gratuitement) où tu auras des conseils précis et concrets pour que ton dossier soit défendu.
      Voici une liste d’adresses à Bruxelles (à voir selon la commune où tu te trouves actuellement) :
      http://www.aidejuridiquebruxelles.be/index.php/ou-obtenir-une-aide-juridique-de-premiere-ligne/91-caj/aide-juridique-de-premiere-ligne/121-associations-de-la-caj
      Si tu es en Wallonie, tu dois consulter une Maison de Justice :
      http://www.maisonsdejustice.be/index.php?id=4629
      N’hésite pas à revenir vers nous si ce n’est pas clair.
      Bien à toi,

  17. JohnBXL
    le 22 mars 2017 à 16:57

    Bonjour,

    L’Asistant Social en charge de mon dossier au sein du CPAS vient de me contacte par téléphone pour me signifier le refus d’octroi d’une aide (RIS), justifié par « trop de revenus et décision personnelle d’avoir quitté le foyer parental » (à noter que les montants perçus m’ont été donnés par mes parents afin que je puisse me nourir et me faire soigner (psychologue, neurologue, constulations générales, …) et que le « foyer parental » n’a pas de place pour une personne supplémentaire (je reviens d’un séjour-emploi d’un an à l’étranger).

    Y a-t-il une lettre type afin d’introduire un recours ? A qui l’adresser ? Faut-il y joindre des documents complémentaires ? Y a-t-il moyen d’exiger de se faire entendre (par le Conseil lui-même) avant que le recours passe devant celui-ci ?

    Je vous remercie pour vos coneils et informations.

    JohnBXL

    • le 24 mars 2017 à 14:38

      Bonjour JohnBxl,
      Oui tu peux demander d’abord à être écouté par le Conseil du CPAS d’abord.
      Dans ce cas on parle de ‘demande de révision de la décision’ comme tu le liras ici :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Ton assistant social peut t’expliquer quelle est la meilleure procédure à suivre pour ton CPAS en cas de demande de révision. Cette procédure est préférable avant d’entamer la procédure qui te conduirait au Tribunal du travail (cette procédure est plus longue).
      N’hésite pas à te faire accompagner par une personne de confiance lors de l’audition et surtout, prépare bien cette entrevue.
      Nous ne connaissons pas ton âge mais n’hésite pas à t’adresser au Service Droit des Jeunes pour obtenir des conseils précis si cela se
      complique avec le CPAS.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  18. Sameke
    le 16 mars 2017 à 18:05

    CPAS
    Je n’ai jamais eu de réponse par lettre après 1 mois j’ai été au hasard après 3 mois je ne savais pas le reglement

    • le 22 mars 2017 à 11:09

      Bonjour Sameke,
      Dans l’immédiat, tu dois te rendre à ton CPAS avec l’accusé de réception (document que tu as reçu lorsque tu as introduit ton dossier de demande d’aide), tu es tout à fait en droit en demandant/exigeant quelle a été la décision quant à ton dossier.
      Le CPAS a dû prendre une décision à l’heure actuelle si cela fait déjà 3 mois. Ce n’est pas normal que tu n’aies reçu aucun courrier jusqu’à présent.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  19. papa
    le 14 mars 2017 à 11:06

    bonjour

    Une aide sociale a été octroyée par un cpas à une famille démunie pour la constitution d’un garantie locative.La cheffe de famille a bénéficié d’un cdi et travaille au cpas comme technicienne de surface afin de régulariser sa situation administrative en 2009.Au bout d’u an en  2010 elle est remerciée par le cpas et se retrouve au chomage jusqu’en 2012.A cette date elle est victime d’un accident cardio vasculaire et est déclarée handicapée à près de 90% à vie.le cpas vient de lui reclamer en 2016 et 2017 le remboursement de l’aide sociale.Elle bénéficie une indemnite de la mutuelle ne lui permettant pas de faire face à ce remboursement.Que doit elle entreprendre face à cet endettement?

  20. Boul
    le 7 mars 2017 à 10:52

    Bonjour
    Je suis sans abris mais j ai mon chômage le cpas ma donné une adresse de référence de 3 mois pour trouver un appartement.j ai du mal à trouver avec mais 850 Euro ……La on m’a retiré mon adresse de référence et j ai plus rien ?

  21. le 8 mars 2017 à 10:11

    Bonjour Elyes,
    Nous venons de te répondre par e_mail.
    Bien à toi,