Bruxelles-J

Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le revenu d’intégration sociale (RIS)

L’aide financière (anciennement appelée minimex), la plus courante, attribuée aux allocataires du CPAS est appelée « revenu d’intégration sociale » ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Trois statuts ou situations sont à distinguer au niveau des bénéficiaires du RIS : le statut ‘personne isolée’, le statut ‘cohabitant’, et le statut ‘personne isolée avec enfant(s) ou personne(s) à charge’.
Attention, à partir du 1er novembre 2016, tous les bénéficiaires du RIS devront signer un contrat d’intégration ou PIIS.

Les conditions pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou RIS sont :

La résidence

Il faut résider de manière habituelle et permanente en Belgique. On dépend du CPAS de la commune dans laquelle on réside. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou à une ‘aide sociale équivalente’.

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure, « Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte ». (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale)

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge ou une des nationalités de l’Union européenne, soit être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune, soit être reconnu comme apatride ou réfugié. Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessous).

En ce qui concerne les citoyens européens et les membres de leur famille, il n’y a :

  • pas de droit à l’aide du CPAS pour le citoyen qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
  • pas de droit à l’aide du CPAS pour celui qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge

Enfin, le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un citoyen européen ou non européen, et cela  même s’il  a droit à cette aide !
Normalement, le CPAS doit en informer les demandeurs. En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

Les revenus insuffisants

Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ».
Si le demandeur d’aide a des revenus, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS), la différence sera complétée par le CPAS.

Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide. On tiendra compte de ses ressources (salaire, allocations,…), mais également,  de celles du conjoint, voire même des parents.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré ou « au noir ») peuvent être pris en compte.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Le demandeur d’aide n’a pas droit au RIS si, par exemple, il a droit à des allocations de chômage pour un montant supérieur, et qu’il n’a pas fait valoir ce droit. Il doit alors se mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant lui prêter de l’argent le temps que sa situation au niveau du chômage soit régularisée.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou des raisons d’équité (raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple) pour avoir droit à l’intégration sociale.

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS doivent, aujourd’hui, signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS dont il est important de bien négocier les conditions. Une fiche spécifique explique de quoi il s’agit.

L’aide sociale

L’aide sociale est à distinguer du RIS. Il peut s’agir d’une aide financière (avances sur des allocations de chômage ou familiales par exemple) ; d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire, garantie locative) ; d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri ; d’une autre forme d’aide (aide à la gestion financière, aide administrative), etc.

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends toi à la page suivante de notre site consacrée à ce sujet.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui :

  • sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au registre des étrangers)
  • ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées

n’ont pas droit au RIS.

Cependant, le CPAS « doit » leur venir en aide et est sensé leur accorder une « aide sociale » dont les montants peuvent être équivalents à ceux du RIS.
Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, l’inscription au registre de la population, …).

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les CPAS estiment que les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des demandeurs sans papiers et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, toujours droit à l’aide médicale urgente (voir ci-dessous).

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils se doivent de leur proposer une place au sein d’une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL. Les personnes peuvent refuser l’aide proposée par le CPAS via FEDASIL, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un service spécialisé comme le service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises à ce sujet.

L’aide médicale urgente

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie. Cette obligation, sans équivoque, porte donc aussi sur les personnes en séjour illégal, personnes à qui le CPAS aurait précédemment refusé une aide.
Le caractère urgent doit être prouvé par un certificat médical ou « attestation d’aide médicale urgente » signée par un médecin.
Ils s’agit ici d’une aide médicale, et non d’aide financière ou autre aide sociale en nature.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides :

Une aide financière périodique ou occasionnelle

Une personne peut demander une « aide exceptionnelle » si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple : un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). Le CPAS peut alors accorder, à titre exceptionnel, une aide spéciale.

Des avances sur les prestations sociales

Il s’agit d’une sorte de prêt si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage, mais tu n’as pas encore pu les toucher pour diverses raisons (problèmes administratifs,…). Les montants doivent bien entendu être remboursés dès que tu touches tes allocations.

Des prestations de services

Par ailleurs, il faut savoir que chaque CPAS peut créer différents services afin de répondre aux besoins de la population comme par exemple : des ateliers d’apprentissage (cuisine, relaxation,…), un service de médiation de dettes, un servi de taxi social, un service d’alphabétisation, un service d’aide à domicile,…
Ces services varient d’un CPAS à l’autre mais chaque CPAS doit informer la population de l’existence de ces services et des conditions pour y avoir droit.

 

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 27 juillet 2017

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


39 questions pour “ Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

  1. Olive
    le 24 juin 2018 à 10:04

    Dans le bâtiment ou vis mon copain.
    Il y a une femme qui vit à un autre étage on sait qu’elle fume des joints à longueurs de journées et elle embête les voisins en mettant sa musique super fort que ça soit la journée ou en pleine nuit,et elle se met à crier. Ça fait plusieurs années que ça dur. La police est venu pleins de fois chez elle,en pleine nuit pour tappage nocturne.
    A t’elle droit encore aux revenus du cpas avec ce comportement ?
    Peut-elle être exclue ?
    Elle fait vivre un enfer depuis plusieurs années aux personnes qui habitent dans le même bâtiment qu’elle.

  2. Veronica
    le 22 juin 2018 à 22:42

    Je bénéficie d’un salaire d’intégration sociale . Je me suis engagé avec le CPAS de travailler en tant que job étudiant, malheureusement j’ai pas encore trouver . Je voulais savoir si j’aurais une saction .

    Merci d’avance

    Veronica

  3. Kevin Leduc
    le 22 juin 2018 à 18:48

    Bonjour,
    Je suis actuellement en dernière année d’études supérieure et je vais devoir faire un stage à la fin de mes études afin d’avoir accès à ma future profession. Cela consiste en une période de 6 à 8 mois de stage en tant qu’indépandant à temps complet avant que je ne puisse percevoir un salaire.
    Je me demandais si j’ai le droit à une aide afin de pouvoir me déplacer et continuer à payer l’assurance et le carburant de ma voiture?

    Merci d’avance

    Kévin

  4. Julie
    le 22 juin 2018 à 14:17

    Bonjour, j’ai signé un contrat à temps partiel de 21h par semaine, avant j’étais au chômage avec un complément Cpas étant encore domicilié chez mes parents avec mon de fils de 12 ans. Puis-je encore avec mon 21h semaine bénéficier de mon complément cpas ? Car le chômage non je garde juste mes droits d’ouverture de chômage.

  5. Jzc
    le 21 juin 2018 à 20:02

    Bonjour si mon fils 27 ans est à la rue et n a aucun revenu le cpas va t il l aider

    • le 22 juin 2018 à 11:02

      Bonjour Jzc,
      En principe, le CPAS doit intervenir pour lui.
      Il doit s’adresser au CPAS de la commune où il se trouve habituellement.
      Dans l’immédiat, il faudrait qu’il ait une « adresse de référence » pour protéger ses droits (et recevoir son courrier), voici une explication d’un site d’un CPAS bruxellois:
      http://www.anderlecht.be/fr/les-differentes-aides#10
      Il se peut le CPAS te demande d’intervenir financièrement (et alors le CPAS ‘complète’) dans la mesure de tes moyens.
      Une personne isolée, sans domicile, a droit au RIS/revenu d’intégration au taux isolé : 892,70€
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant(e) social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Que ton fils n’hésite pas à nous contacter
      Bien à toi,

  6. Florian
    le 21 juin 2018 à 19:32

    Bonjour, je suis actuellement étudiant et je viens ai une prolongation de session. Je me demandais si je decide de vivre comme locataire d un appartement pourriez vous m aider a avoir un revenu le temps de mon diplome afin de payer loyer et charges?

    • le 22 juin 2018 à 10:56

      Bonjour Florian,
      Nous sommes en fait un service d’informations pour jeunes et tu es ici sur la rubrique CPAS.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      Il faut, par ailleurs, entrer dans les conditions suivantes :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant(e) social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      On dépend du CPAS de la commune où l’on réside.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Mais, dans l’immédiat, tu devrais te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      N’hésite pas à revenir vers nous pour d’autres questions
      Bien à toi,

  7. Fla
    le 21 juin 2018 à 15:50

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si en tant qu’étudiante c’est possible de bénéficier d’une aide pour un kot ou studio ?

  8. gta
    le 21 juin 2018 à 15:00

    ai je droit de toucher les cpas pas un perdiod livre avec bracelet

     

  9. Geo
    le 20 juin 2018 à 14:00

    Si on demande une aide de revenu faut t il rembourse apres qu’on a pu besoin de cette aide

    • le 21 juin 2018 à 11:08

      Bonjour Geo,
      On rembourse les aides perçues uniquement lorsqu’il y a eu un cas de fraude, ou dans le cadre d’une ‘avance’ reçue lorsqu’il y a une mise en ordre au niveau des allocations de chômage (mise en ordre qui peut durer plus d’un mois).
      Si tu es sans revenus actuellement, si ta famille (parents) ne peut pas t’aider et si tu entres dans les conditions suivantes, en principe, le CPAS de ta commune doit intervenir pour toi, voici ces conditions : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant(e) social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  10. choco63
    le 19 juin 2018 à 13:18

    bonjour, ma maman est occupée de lapider tout l’argent que mon pere lui a laissé a son déces. Elle m’a dit que de toute facon le cpas devra l’aider car elle n’a que 1200e pension et elle est partie habiter un grand appartement ou elle paye 700e. Hors elle etait dans une maison de cité ou elle ne payait que 250e.

    De plus elle envisage d’aller dans une maison de retraite assez cher, et dit que je devrais payer pour elle. Ce qui ne serait pas juste car elle n’a jamais été la pour moi. J’ai du passer par une maison de femme battue avec mes enfants et j’ai jamais rien eu.

    Que dois je faire pour me protéger ???

  11. Christopher
    le 18 juin 2018 à 18:44

    Bonjour, je souhaiterais savoir si en tant qu’isolé avec un revenu de maximum 1100€ brut par mois, est ce que j’ai droit à une aide pour avoir des provisions alimentaires ?

    • le 20 juin 2018 à 11:51

      Bonjour Christopher,
      Le RIS pour une personne isolée est de 892,70€ actuellement.
      Donc, en principe, tu n’as pas droit à une aide du CPAS car tes revenus sont supérieurs à 892€.
      Mais tu peux certainement demander une aide via les ‘aides occasionnelles’, pour payer une facture d’énergie ou d’eau par exemple comme tu le liras ici (rubrique ‘Les autres aides…’) :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      La Cellule Énergie du CPAS peut d’ailleurs te donner des conseils à ce niveau. Par contre, nous ne pensons pas que tu auras accès aux colis alimentaires mais tu peux te renseigner auprès de ton CPAS qui doit t’informer sur les possibilités (épiceries sociales) dans ta commune.
      Malheureusement, pour notre part, nous ne pouvons t’en dire plus.
      Bien à oti,

  12. Femme
    le 18 juin 2018 à 13:03

    Bonjour,

    Je suis étudiante Française en belgique (Hainaut) j’attends mon premier enfant, je vis en Belgique depuis 2 ans ( pas de statut salarié en belgique).
    Ai-je le droit à des aides financière de la Belgique ( si oui lesquelles, quelles sont les démarches) ou dois-je me tourner vers la France ?

  13. Matt
    le 17 juin 2018 à 19:05

    Puis je travailler comme etudiant alors que je suis au cpas et suis des études?

  14. lio
    le 17 juin 2018 à 16:19

    bonjour

    on ma dit que si je fessais une demande  aux CPAS pour bénéficier

    du 18 ans 25 tout en étant a l école je devrais rembourser quand j aurais un travaille tout ce que le cpas

    j aurais  voulus savoir cella étais vrais

    • le 18 juin 2018 à 11:06

      Bonjour Lio,
      Les cas où l’on doit rembourser les aides perçues sont des cas très rares : cela arrive lorsqu’il y a une fraude ou lorsque le CPAS accorde une avance durant le mois où on attend ses allocations de chômage.
      Si on remplit les conditions et l’on est sans revenus/allocations, le CPAS accorde une aide ou un RIS et si, par la suite, on trouve un travail,
      à ce moment-là on n’est plus dans les conditions pour être aidé par le CPAS et donc le CPAS stoppe l’octroi de l’aide.
      Voici les conditions à remplir si tu es étudiant : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Bien à toi,
      Bien à toi,

  15. Ben
    le 17 juin 2018 à 15:17

    Bonjour,

    J’ai 20 ans et vis actuellement chez mes parents et je suis en dernière année secondaire. Mon père est pensionné et ma mère au chômage. Puis-je recevoir une quelconque aide ?

    • le 18 juin 2018 à 10:56

      Bonjour Ben,
      Il faut savoir que les démarches auprès du CPAS peuvent être longues et que le CPAS s’adresse avant tout aux personnes sans ressources et sans famille pour les aider.
      Par ailleurs, si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Sache aussi que, lorsque l’on est aidé par le CPAS sous forme de RIS, on doit signer un contrat PIIS avec le CPAS qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu vis habituellement.
      Comme tu le constateras, pour notre part, nous ne pouvons pas te dire à l’avance si tu seras aidée par le CPAS ou pas.
      Enfin, le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Mais, dans l’immédiat, nous te conseillons de te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Bien à toi

  16. Nicolas
    le 16 juin 2018 à 10:53

    Bonjour,

    Je suis actuellement au chômage et mon revenu m’empêche de louer une camionnette pour un déménagement (la caution est trop élevée).

    Existe-t-il un service du CPAS permettant de bénéficier d’un véhicule avec remorque ou une petite camionnette ? Le tout ne prenant qu’une heure maximum.

    Le cas échéant, pourriez-vous, SVP, me diriger vers quelqu’un qui pourrait répondre à mon besoin ?

    Je vous en remercie d’avance.

    • le 18 juin 2018 à 10:51

      Bonjour Nicolas,
      Certains CPAS ont des contacts avec des associations. Cela dépend de ton CPAS en fait.
      Tu devrais te renseigner auprès de ton assistant-e social-e.
      Le Service Médiation de Dettes peut peut-être te renseigner également.
      Bien à toi,

  17. Joyce
    le 15 juin 2018 à 20:00

    Bonjour merci de m avoir répondu.je ne vis pas avec mon copain.et pour le moment j ai fais une demande au cpas avec le nom de ma fille.au cpas il m on dis que je pouvais refaire une autre demandé quand mon annexe 19ter aura 3mois.mais je voulais juste me rassurer que cela ne me causera pas de problème par rapport à mon titre de séjour.
    Merci

  18. Santino
    le 15 juin 2018 à 02:09

    Bonjours j ai 35 ans je touche de rien pour le moment j etai au chômage mais il ne me paye plus je suis domicilier chez mon parrain et j aimerai partir pour habiter seul quel son les démarche à faire pour que le cpas m aide à payer les cautiôn d un appartement et que je perçois quelque chose par mois pour subvenir à mes besoin merci d avance

    • le 18 juin 2018 à 10:16

      Bonjour Santino,
      On dépend du CPAS de la commune où l’on réside, dans l’immédiat (en restant chez ton parrain) tu as droit certainement à un RIS/revenu d’intégration au taux cohabitant (595,13€).
      Par contre, il faut savoir que le CPAS ne va pas te trouver un logement mais peut te conseiller, et intervenir pour la garantie locative si tu trouves un logement correct (mais il faut savoir que les démarches peuvent être longues pour obtenir la garantie locative).
      Vérifie toutefois que tu entres bien dans les conditions :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant(e) social(e) qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Au niveau des documents demandés, ceux- ci sont : la carte d’identité, et celle de chaque membre de votre ménage
      le contrat de bail, les preuves de paiement de tes 3 derniers loyers, la dernière facture d’énergie (électricité, eau, gaz), les preuves des ressources de chaque membre du ménage (salaire, chômage, indemnités de mutuelle, allocation familiales, pension, etc.), la liste de charges (si tu as des dettes et/ou des ouvertures de crédit, prêts en cours)
      Bien à toi,

  19. Amel
    le 14 juin 2018 à 16:57

    Bonjour, je vie seul est je suis au chômage, je n’arrive pas à m’ensortir … ma question esque jai droit à une aide venant du cpas merci

    • le 15 juin 2018 à 12:20

      Bonjour Amel,
      Si le montant de ton allocation de chômage dépasse le montant du RIS au taux isolé (qui est de 892,70€ actuellement), le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      Maintenant, le CPAS peut intervenir si tu as difficultés, par exemple, pour le paiement d’une facture d’énergie ou d’eau.
      La Cellule Énergie peut également te donner des conseils.
      Enfin, le Service Médiation de Dettes du CPAS de ta commune peut également te donner des conseils et t’aider dans tes démarches afin de pouvoir, par exemple, payer tes factures de manière échelonnée.
      Bien à toi,

  20. Mael
    le 14 juin 2018 à 16:19

    Bonjour je suis etudiant infirmier en derniere année et si je suis diplomer je vais faire un master en santer publique. Sa fait 6 ans que j’habite à bruxelles et je suis français . Ma question est : est ce que je peux recevoir une aide financiere de votre part ? A qui je dois m’adresser. Merci de votre compréhension.

    • le 15 juin 2018 à 11:59

      Bonjour Mael,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, nous ne sommes donc pas le CPAS.
      En dehors de la question du droit de séjour, si aujourd’hui tu as un diplôme professionnalisant, le CPAS ne soutiendra pas ton projet d’études car, pour eux, tu as un diplôme que te permet d’accéder directement au marché du travail actuellement.
      Pour ton droit de séjour, si tu as une carte F+ ou E+, tu peux t’adresser au CPAS (si tu n’as pas de revenus, le temps de trouver un emplooi).
      Si ce n’est pas le cas, tu peux demander une « aide sociale équivalente’ et non un RIS comme tu le liras ici sur un site bruxellois :
      http://www.cpas-molenbeek.be/fr/aides-financieres-et-medicales/aides-financieres/aide-sociale-equivalente
      N’hésite pas à consulter un site d’infos pour jeunes (12-26ans) :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Bien à toi,

  21. Joyce
    le 14 juin 2018 à 13:53

    Bonjour je suis camerounaise et j ai un statut étudiant en belgique.je viens d avoir in enfant avec mon copain belge et j’ai introduit la demande de regroupement familial.a la commune il m on remit l annexe 19 ter.j aimerai savoir si après 3 j aurai droit à l aide du cpas étant donné que j ai encore mon statut étudiant.
    Merci

    • le 15 juin 2018 à 11:49

      Bonjour Joyce,
      Dans ton cas, en attendant, si tu vis avec ton copain, c’est plutôt à ton copain à demander une aide au CPAS s’il est Belge afin d’éviter tout problème au niveau de ton droit de séjour.
      Le fait que tu sois mère d’un enfant belge te donne des droits mais il est préférable que tu consultes un service spécialisé pour en savoir plus.
      Nous te conseillons de te rendre dans un SDJ/Service Droit des Jeunes (ils ont plusieurs adresses) : http://www.sdj.be/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour d’autres questions
      Bien à toi,

  22. Gab
    le 14 juin 2018 à 10:13

    Bonjour, cette année j’ai du arrêté mes études parce que je devais quitter la maison familiale et je devais me financer toute seule avec un job étudiant. J’ai dépasser mes 500h d’etu et j’ai dépasser la rémunération totale qu’un étudiant peut gagner du coup je ne suis plus considéré comme enfant à charge. En septembre je veux commencer une formation ou d’aide soignante ou un brevet d’infirmière mais c’est en plein exercice (surtout le 2ème) du coup je ne peux pas travailler comme fixe ni étudiant parce que je devrai étudier. Ma question est si je m’inscrit comme demandeur d’emploi est-ce que je recevrai des aides pour payer mon kot, « ma vie » et je pourrai étudier en journée ou non? Parce que je ne sais vraiment plus quoi faire.. merci

    • le 14 juin 2018 à 14:34

      Bonjour Gab,
      Si tu t’inscris comme comme demandeuse d’emploi, tu ne peux pas avoir le statut d’étudiante. Soit tu es étudiante, soit tu es demandeuse d’emploi.
      Certains chômeurs peuvent suivre une formation tout en étant au chômage mais il s’agit de cas particuliers (par exemple ce sont des personnes qui touchent des allocations de chômage depuis quelques temps.)
      Tu peux continuer de travailler tout en étant aux études mais évidement, ce sera pour beaucoup moins d’heures.
      Mais le CPAS devrait soutenir ton projet de formation (le brevet d’infirmière) s’il s’agit d’études de plein exercice.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiante :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Il faut savoir aussi, lorsque l’on est aidé sous forme de revenu d’intégration/RIS, on doit respecter un contrat :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Dans l’immédiat, il serait utile de te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,