Bruxelles-J

Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le revenu d’intégration sociale (RIS)

L’aide financière (anciennement appelée minimex), la plus courante, attribuée aux allocataires du CPAS est appelée « revenu d’intégration sociale » ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Trois statuts ou situations sont à distinguer au niveau des bénéficiaires du RIS : le statut ‘personne isolée’, le statut ‘cohabitant’, et le statut ‘personne isolée avec enfant(s) ou personne(s) à charge’.
Attention, à partir du 1er novembre 2016, tous les bénéficiaires du RIS devront signer un contrat d’intégration ou PIIS.

Les conditions pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou RIS sont :

La résidence

Il faut résider de manière habituelle et permanente en Belgique. On dépend du CPAS de la commune dans laquelle on réside. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou à une ‘aide sociale équivalente’ (voir plus bas).

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure, « Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte ». (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale).

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge ou une des nationalités de l’Union européenne (sous certaines conditions), soit être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune, soit être reconnu comme apatride ou réfugié. Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessous).

En ce qui concerne les citoyens européens et les membres de leur famille, il n’y a :

  • pas de droit à l’aide du CPAS pour le citoyen qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
  • pas de droit à l’aide du CPAS pour celui qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge

Il faut savoir que le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un citoyen européen ou non européen, et cela  même s’il  a droit à cette aide ! Normalement, le CPAS doit informer les demandeurs d’aide du risque pour leur droit de séjour. En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

Les revenus insuffisants

Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ».
Si le demandeur d’aide a des revenus, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS), la différence sera complétée par le CPAS.

Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide. On tiendra compte de ses ressources (salaire, allocations,…), mais également,  de celles du conjoint, voire même des parents.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré ou « au noir ») peuvent être pris en compte.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Le demandeur d’aide n’a pas droit au RIS/revenu d’intégration si, par exemple, il a droit à des allocations de chômage pour un montant supérieur, et qu’il n’a pas fait valoir ce droit. Il doit alors se mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant lui prêter de l’argent le temps que sa situation au niveau du chômage soit régularisée.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou des raisons d’équité (raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple) pour avoir droit à l’intégration sociale.

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS doivent, aujourd’hui, signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS dont il est important de bien négocier les conditions. Une fiche spécifique explique de quoi il s’agit.

L’aide sociale

Le CPAS octroie le RIS au demandeur d’aide dans certains cas, dans d’autres cas, il accorde une aide. Cette aide peut prendre différentes formes. Il peut s’agir d’une aide financière (avances sur des allocations de chômage ou familiales par exemple) ; d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire, garantie locative) ; d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri ; d’une autre forme d’aide ( aide pour obtenir une pension alimentaire, aide à la gestion financière, aide administrative), etc.
Une aide peut également être accordée lorsque les revenus du ménage sont momentanément insuffisants.

L’aide sociale équivalente

« L’aide sociale équivalente », ou l’aide sociale équivalente au revenu d’intégration est une aide financière que le CPAS octroie aux personnes qui n’ont pas droit au RIS (car elles ne remplissent pas toutes les conditions requises), mais qui sont dans une situation de besoin similaire.
Deux conditions doivent obligatoirement être remplies pour pouvoir bénéficier de l ’aide sociale équivalente : le demandeur doit avoir sa résidence habituelle et effective sur le territoire belge et y être autorisé au séjour ; et il doit être en état de besoin (il n’est pas en mesure de se loger, se nourrir, se vêtir, d’assurer son hygiène ou d’avoir accès aux soins de santé).
L’aide financière équivalente est généralement liée à certaines conditions visée

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends toi à la page suivante de notre site consacrée à ce sujet.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui :

  • sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au registre des étrangers)
  • ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées

n’ont pas droit au RIS/revenu d’intégration sociale.

Cependant, le CPAS « doit » leur venir en aide et leur accorder une « aide sociale » dont les montants peuvent être équivalents à ceux du RIS.
Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, l’inscription au registre de la population, …).

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les CPAS estiment que les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des demandeurs sans papiers et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, toujours droit à l’aide médicale urgente (voir ci-dessous).

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils se doivent de leur proposer une place au sein d’une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL. Les personnes peuvent refuser l’aide proposée par le CPAS via FEDASIL, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un service spécialisé comme le service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises à ce sujet.

L’aide médicale urgente

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie. Cette obligation, sans équivoque, porte donc aussi sur les personnes en séjour illégal, personnes à qui le CPAS aurait précédemment refusé une aide.
Le caractère urgent doit être prouvé par un certificat médical ou « attestation d’aide médicale urgente » signée par un médecin.
Ils s’agit ici d’une aide médicale, et non d’aide financière ou autre aide sociale en nature.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides :

Une aide financière périodique ou occasionnelle

Une personne peut demander une aide exceptionnelle si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple : un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). Le CPAS peut alors accorder, à titre exceptionnel, une aide spécifique.

Des avances sur les prestations sociales

Il s’agit d’une sorte de prêt si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage, mais tu n’as pas encore pu les toucher pour diverses raisons (problèmes administratifs,…). Les montants doivent bien entendu être remboursés dès que tu touches tes allocations.

Des prestations de services

Par ailleurs, il faut savoir que chaque CPAS peut créer différents services afin de répondre aux besoins de la population comme par exemple : des ateliers d’apprentissage (cuisine, relaxation,…), un service de médiation de dettes, un servi de taxi social, un service d’alphabétisation, un service d’aide à domicile,…
Ces services varient d’un CPAS à l’autre mais chaque CPAS doit informer la population de l’existence de ces services et des conditions pour y avoir droit.

Attention, le CIDJ sera fermé du 15 au 31 août ! Si tu ne trouves pas réponse à ta question sur les fiches de Bruxelles-J , il y a peut-être un centre d’informations pour jeunes près de chez toi, à Bruxelles, en Wallonie,   ou un SDJ/Service Droit des Jeunes .

Le Service Social de ta mutuelle (ou la mutuelle de tes parents) peut aussi te donner des informations utiles.

 

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 9 août 2018

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


76 questions pour “ Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

  1. Sahin
    le 19 août 2018 à 16:22

    Bonjour, je suis actuellement entrain de faire les démarches pour le cpas car je suis a la rue. Mon frère qui détient un appartement ma proposer un studio avec loyer etc mais est ce que le cpas peut m aider en sachant que c mon frère le propriétaire?

  2. Ss
    le 19 août 2018 à 14:13

    Je ne bénéfécie pas d’une aide du cpas ni de chomage j’ai un diplome d’employée administrative et je ne trouve pas du travail pour manque d’expérience.je voudrais savoir si l’article 60 s’applique uniquement pour les personnes qui touchent un revenu du cpas.

  3. Michel
    le 16 août 2018 à 16:21

    Bonjour,
    Je vais vivre chez une amie (cohabitation légale ? ) qui travaille en cdi et touche 1400euro par mois. j’aimerais pouvoir l’aider tout en continuant mes etudes et avoir mon propre argent aussi . le cpas serais la solution car je ne sais pas travailler en tant qu’étudiant (trop d’heure d’études). pensez vous que ce sera possible et si oui combien je toucherais ? merci

  4. Djo
    le 15 août 2018 à 11:30

    Bonjour,
    On me propose un travail à temps partiel, qui est de 10heures par semaine seulement. J’aurai un salaire de 400€ par mois seulement. Mon revenu d’intégration est au taux isolé qui est de 892€. Pourriez-vous me dire combien le Cpas va me payer avec l’exonération comptée ? Est-ce avantageux pour moi d’accepter ce travail ou de rechercher un autre ?
    Merci bien à vous.

  5. Elib
    le 15 août 2018 à 10:30

    Bonjour,
    Sachant que ma maman touche déjà le CPAS serait-il possible que je l’ai aussi pour subvenir au besoin de la maison (factures, courses) ? Je viens d’avoir 18 ans il y a 2 mois et je suis née en Belgique. Je suis toujours étudiante. Je vis avec ma maman et mon frère et ma soeur.

  6. Joyce
    le 14 août 2018 à 23:57

    Bonjour,

    J’aurai besoin de vos lumières. Je vis en Belgique depuis 5ans mais je n’ai que ma carte de résidence depuis 3ans. Je suis étudiante, de nationalité française et maman (32ans). À partir de la rentree, mon enfant qui vivait en France viendra me rejoindre (raisons personnelles). Je continue mes études, et doit trouver un emploi pour subvenir à nos besoins, bien entendu. Est ce qu’en attendant, je pourrais bénéficier d’une aide quelconque (allocation familiale, aide CPAS… )? Je ne connais pas vraiment ce qui s’applique côté famille en Belgique.

    Cordialement

  7. Zaynab
    le 14 août 2018 à 19:53

    J’ai 28ans et je suis étudiante.
    dépend de la CPAS il y a un an.
    Je suis tombée enceinte et je ne sais pas ce qu’il faut faire et est ce que cela va changer ma situation?
    Merci

  8. Dauphin
    le 14 août 2018 à 17:15

    Bonjour , étant seule avec 2 enfants avec un travail à mi-temps est-ce que j aurais droit à une aide du cpas merci

  9. Charline
    le 14 août 2018 à 16:17

    Merci

  10. Cerise
    le 14 août 2018 à 15:43

    Bonjour

    Je ne touche pas d’allocations du tout je vis chez un ami, aurais je droit à des allocations du cpas?
    Car je ne m’en sors vraiment pas.

    • le 14 août 2018 à 16:15

      Bonjour Cerise,
      Si tu ne vis pas en couple et si tu entres dans les conditions, tu pourrais être aidée par le CPAS en recevant un RIS cohabitant qui est de 595,13€ actuellement.
      Les conditions d’octroi se trouvent sur la fiche sous rubrique.
      Si ta famille ne peut pas t’aider et si tu es sans revenus, en principe, le CPAS doit intervenir.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu résides. Es-tu domiciliée chez ton ami ?
      Attention, nous ne pourrons plus répondre à tes questions avant le mois de septembre.
      Si tu as d’autres questions, tu devrais trouver les réponses sur les fiches suivantes : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Le Service Social de ta mutuelle peut te conseiller également.
      Bien à toi,

  11. Charline
    le 13 août 2018 à 12:21

    Bonjour je me prénomme Larissa je ai eu des souci avec ma maman j’ai 19ans et je possède une carte de séjour d un ans elle m à mise dehors et la je voudrai m inscrire au cpas afin de continuermes études et avoir un logement. Comment m y prendre ?

    • le 14 août 2018 à 10:29

      Bonjour Charline,
      Tu dois faire attention à ton droit de séjour en fait. Dans certains cas, lorsque l’on a un droit de séjour limité, on risque de perdre son droit de séjour ici si l’on demande une aide financière au CPAS de la commune où l’on réside. Il faut voir maintenant quelle est la nationalité de ta mère et depuis quand elle réside ici.
      Par rapport au CPAS, comme tu es toujours, certainement, domiciliée chez ta mère, tu dois en principe t’adresser au CPAS de la commune où habite ta mère.
      Est-ce que ton copain ou le papa de ton copain ne peut pas aller à ta place chez ta maman chercher ton passeport ?
      En tout cas, dans l’immédiat, pour y voir plus clair, adresse-toi d’abord au Service Droit des Jeunes/SDJ : http://www.sdj.be/
      Ils ont plusieurs adresses.
      Sinon, il y a peut-être un centre d’infos pour jeunes (12-26 ans) près de chez ton copain, voici plusieurs adresses:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous (attention nous serons fermés à partir de ce soir)
      Bien à toi,

  12. Samantha
    le 12 août 2018 à 15:32

    Bonjour
    Quel aide offre le cpas pour les personnes avec des soucis de santé/financiers/courses.
    Peu on demander une seconde fois de l’aide pour une facture annuelle decompte électricité?

    • le 13 août 2018 à 11:39

      Bonjour Samantha,
      Nous ne connaissons pas ta situation, mais, en principe, tu peux demander une seconde fois de l’aide à ton CPAS.
      Au niveau de l’électricité, as-tu déjà consulté la Cellule Énergie de ton CPAS pour y recevoir des conseils pour éventuellement réduire ta consommation ?
      Pour l’aide médicale, voici un exemple (reprise sur le site d’un CPAS bruxellois) :
      http://www.cpas-molenbeek.be/fr/aides-financieres-et-medicales/aides-medicales/carte-medicale
      Si tu n’as pas droit à la carte médicale, le CPAS peut t’aider ponctuellement pour des lunettes par exemple (si ta mutuelle n’intervient pas suffisamment).
      Bien à toi,

  13. Mariam
    le 11 août 2018 à 20:42

    Bonjour Madame, Ai-je le droit d’avoir une aide CPAS ?

  14. artlife
    le 11 août 2018 à 12:44

    bonjour, je suis franco-belge, mon père belge m’a imposé de venir faire mes études supérieures à bruxelles et de loger chez sa mère ( ma grand-mère ). Ma mère habite en France et ne gagne que le smic .

    je suis étudiante en école d’art à Saint-Gilles, je subits quotidiennement un harcelement moral et est menacée de me retrouvée à la rue sans revenu. Aujourd’hui je me tourne vers vous pour savoir quelles solutions vous pouvez m’apporter

    • le 13 août 2018 à 11:29

      Bonjour Artilfe,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS. Nous ne sommes donc pas le CPAS.
      Si tu as droit de séjour illimité ici (tu as la carte d’identité belge + la carte française ou ?), tu peux demander une aide financière au CPAS de la commune où tu es inscrite.
      Pour les étudiants venant étudier en Belgique, il faut toujours faire attention au droit de séjour car celui-ci peut être retiré, dans certains cas, si l’on demande une aide financière au CPAS.
      Voici une fiche qui t’en dira plus : http://bruxelles-j.be/etudier-se-former/venir-etudier-en-belgique/acces-au-sejour-pour-venir-etudier-en-belgique-etrangers-eee/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Mais est-ce que ton papa ne peut pas t’aider financièrement ? Le CPAS vérifie toujours, dans quelle mesure les parents peuvent aider.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou à te rendre ici (permanences d’Infor Jeunes) : http://pij1060.brussels/
      Bien à toi,

  15. Amira
    le 11 août 2018 à 00:02

    BONJOUR
    JE SUIS UNE FEMME ÉTRANGÈRE AVEC SÉJOUR ILLIMITÉ AVEC DEUX ENFANTS 3 ANS ET 1 ANS… MON MARI VEUT QUE NOUS QUITTE SA MAISON… QU’EST CE QUE JE DOIS FAIRE POUR AVOIR UN LOGEMENT ET A QUI JE DOIS S ADRESSER POUR TROUVER UNE SOLUTION… AU BOUT DE QUELQUES JOURS JE SERAIS avec mes petits dans la rue.

    • le 13 août 2018 à 11:06

      Bonjour Amira,
      Tu dois penser à défendre tes droits, ton mari ne peut pas vous mettre à la porte, tes enfants et toi.
      Le CPAS de ta commune peut te conseiller et t’aider à défendre tes droits.
      Si tu as une mutuelle, tu devrais téléphoner à ta mutuelle et demander le service juridique ou social de ta mutuelle pour savoir ce que tu peux faire pour te défendre.
      Le CPAS intervient, financièrement (dans un cas comme le tien), lorsque l’on peut prouver que l’on n’est « plus à charge » du mari.
      Au niveau du CPAS et du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      Sache aussi que, dans des situations d’urgence, le CPAS peut loger des mères seules avec enfants dans des lieux d’accueils spécifiques ou logements communaux.
      Voici les conditions d’octroi pour demander une aide :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Enfin, sache que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et donner sa réponse par courrier recommandé. Veille bien à recevoir « l’accusé de réception » lorsque tu introduiras ton dossier.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  16. JeuneChomeuse
    le 10 août 2018 à 17:03

    Bonjour, je suis à la recherche d’un logement. Je suis actuellement une jeune chômeuse et il m’est difficile de trouver un logement en raison de ce statut alors que je suis totalement solvable, pas de dettes etc. De plus, ma situation familiale est compliquée voilà la raison pour laquelle je dois déménager.

    Ou est ce que je peux trouver de l’aide à la recherche d’un logement avec cette situation la?

    Un grand merci de votre réponse.

  17. Valene
    le 10 août 2018 à 16:38

    Étant sur le cpas peut on demander une aidé pour devenir indépendante ?

  18. Laëtitia
    le 10 août 2018 à 10:05

    Bonjour je suis a la rue avec mon fils de 1ans dans 2semaine que puije faire pour avoir un revenu et pouvoir avoir un logement merci bonne journée

    • le 10 août 2018 à 14:41

      Bonjour Laëtitia,
      Tu dois te rendre dès que tu le peux au CPAS de la commune où tu habites pour demander une aide d’urgence.
      Le CPAS vérifiera toutefois que tu remplis bien les conditions (âge, nationalité,;..) suivantes :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Si, par exemple, tu vivais en couple jusqu’il y a peu, tu dois prouver que tu n’es plus à la charge de ton compagnon : c’est à dire que tu es seule à assumer la charge de ton fils.
      Nous ne savons pas quelle est ta situation. Dans certains cas, il est possible, même si l’on ne vit plus avec eux, que le CPAS demande aux parents (du demandeur d’aide) d’intervenir dans la mesure de leurs moyens.
      Au niveau du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      En tout cas, dans des situations d’urgence, le CPAS peut loger des mères seules avec enfants dans des lieux d’accueils spécifiques ou logements communaux.
      Enfin, sache que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et donner sa réponse par courrier recommandé.
      Veille bien à recevoir « l’accusé de réception » lorsque tu introduiras ton dossier de demande d’aide.
      Le Service Social de ta mutuelle peut aussi te donner des conseils utiles.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  19. Martine 196668
    le 9 août 2018 à 19:27

    Mon mari ne touche plus rien car il à été licencié car fermeture de l établissement ,ici ont arrive plus à payé notre loye moi je touche à la mutuelle 860 euro notre loyer est de 760 euro que faire merci

  20. Garb88
    le 9 août 2018 à 15:15

    Le cpas peut il aidé à faire son permis de conduire pour une personne qui possède un droit au c pas ?

    • le 10 août 2018 à 14:52

      Bonjour Garb88,
      Le CPAS peut intervenir pour le permis de conduire dans certains cas.
      Il faut que le bénéficiaire habite dans une région où les déplacements en transports publics sont difficiles et que l’obtention du permis augmente fortement les chances du bénéficiaire de décrocher un emploi.
      Bien à toi,

  21. Lauryn01
    le 9 août 2018 à 13:07

    Bonjour, petite question. Es ce que le CPAS de Quiévrain peut tenir compte de nos allocations familiales et pensions alimentaires ?( Les retirés de la somme octroyé qu’il doivent nous verser en temps que cohabitants es de 595€ chacun.. ce qui fait à mon compagnon 347,75€ qui reçoit tout les mois au CPAS.. Car à mon compagnon et à moi même le cpas nous retire la sonne de 122,25€ pour nos allocations familiales et 125,00€ pour la pension alimentaire. Ce que mon compagnon reçoit tout les mois par le CPAS de Quiévrain : ( 595,00€ -122,25€ – 125,00€.) Et moi même je reçois 472,75€ par mois par car moi je ne perçois pas de pension alimentaire. ( 595,00€ somme eu Cpas – 122,25€ somme des allocations familiales = 472,74€ ce qu’ils me verse.. Hors que quand mon compagnon était au CPAS de Dour eux ne retiraient pas les allocations familiales et la pension alimentaire. Ils versaient la somme exact, et lui avait les 122,25€ et 125,00€ en plus de la somme du CPAS. ET ce la fait pour mon compagnon 3ans que sa dure et moi 2mois. Donc es ce que le CPAS de Quiévrain peut il retiré les allocations familiales et la pension alimentaire ??

    • le 10 août 2018 à 14:59

      Bonjour Lauryn01,
      En fait les allocations familiales peuvent être déduites/prises en compte lorsque ce sont des allocations familiales que les étudiants/jeunes touchent eux-mêmes ces allocations, directement à leur nom.
      Au niveau des pensions alimentaires, le seul cas où celles-ci ne sont pas déduites, c’est le cas de la maman qui touche la pension alimentaire pour son enfant, enfant qu’elle élève elle-même.
      N’hésite pas à revenir vers nous ou à te rendre ici : http://www.infor-jeunes.be/site/centre-4-Mons
      Bien à toi,

  22. Bebe2019
    le 8 août 2018 à 16:26

    Bonjour j ai 19ans je suis enceinte et n habitude plus chez mes parents mais je suis toujours domicilié là bas pour l’instant je n ai pas de diplôme aurais je droit au cpas? Le temps de trouver un travail stable après la naissance du bébé ? Merci de votre compréhension et de votre aide

    • le 9 août 2018 à 16:09

      Bonjour Bebe2019,
      Il faut savoir que le CPAS vérifie souvent (dans le cas de jeunes de ton âge) si les parents du demandeur d’aide peuvent aider ou pas (le CPAS encourage la ‘solidarité familiale’).
      Tu devras donc bien expliquer te situation. Le CPAS n’a pas le droit d’insister et d’envenimer une situation familiale si celle-ci est déjà difficile au départ, ou si les liens sont tout à fait coupés.
      On dépend du CPAS de la commune où l’on réside, donc, en principe, dans l’immédiat, tu devrais te rendre au CPAS du domicile de tes parents.
      Il faudra demander conseil afin que tu ne sois plus enregistrée à l’adresse de tes parents.
      Es-tu hébergée temporairement chez quelqu’un pour l’instant ? Si tu dors chez des amis, ici et là, pour l’instant, tu as le droit d’avoir ce que l’on appelle une ‘adresse de référence’ pour être certaines que tu reçoives bien tout ton courrier (documents importants comme ceux de la mutuelle, chômage…).
      Tu peux mette cette adresse de référence chez quelqu’un de confiance, ou encore au CPAS (là les conditions sont plus strictes) de la commune où tu te trouves habituellement, de la commune où tu habites. Attention on n’habite pas là où on a mis son « adresse de référence ».
      Il faudra aussi insister sur ta situation d’urgence car, lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Et il faut savoir que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Au niveau du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      Sache aussi que, dans des situations d’urgence, le CPAS peut loger des mères seules avec enfants ou des femmes seules dans des lieux d’accueils spécifiques ou logements communaux.
      Pour le suivi de ta grossesse, l’idéal est de te rendre directement dans un planning familial, on y prendra le temps de te conseiller (et pas seulement au niveau de ta grossesse): http://www.loveattitude.be/
      N’hésite pas à revenir vers nous si tu n’en trouves pas.
      Enfin, dans l’immédiat, ne sachant pas où tu te trouves, saches que tu peux te rendre dans un SDJ (il y a plusieurs adresses, il y en a peut être un près de là où tu te trouves) pour demander conseil par rapport à ta situation : http://www.sdj.be/
      Ou encore un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  23. Yanissa
    le 8 août 2018 à 15:29

    Bonjour, je vous avais envoyé un message et vous m’avez répondu en le disant que mon cousin n’était pas considéré comme un parents et que donc j’avais le droit de toucher le cpas si je complétais bien toutes les conditions et c’est le cas. Le problème c’est que j’y suis déjà allée et à cette époque j’étais en couple avec mon cousin et ils m’ont donc refusé le cpas mais actuellement c’est terminé entre nous mais j’ai peur qu’ils neont me croient pas, qu’ils pensent que je fais exprès pour avoir le pas. De plus j’avais été au cpas de le commune de mon lieu de résidence actuel et elles m’ont dit que je devais aller à celui ou je vivais avant avec mes parents alors que je suis bien domiciliée à mon adresse actuelle, est ce vrai? Ce jour là je n’étais pas très bien je venais de leur expliquer mon histoire et je les trouvais assez dures avec moi et au final elles m’ont fait signer un papier ou je renoncais à m’a demandé, est ce que cela veut dire que je n’aurais plus jamais droit au cpas? J’espère ne pas avoir tout mélangé et avoir été compréhensible, je vous remercie pour vos réponses.

    • le 9 août 2018 à 15:45

      Bonjour Yanissa,
      Nous nous souvenons très bien de ta question, et tes explications sont claires. Hier, nous n’avions pas compris que tu vivais en couple. En effet, le CPAS prend en comptes les revenus des partenaires de vie (mariés ou pas) comme les revenus des parents, ou encore, des enfants qui travaillent.
      Comme tu le dis, le CPAS va difficilement croire que tu ne vis plus en couple si ton cousin est toujours domicilié à la même adresse que toi actuellement.
      Concernant le document que l’on t’a fait signer nous sommes un peu perplexes. Il faudrait savoir exactement ce qu’il est écrit sur ce document et quelle valeur cela a.
      En tout cas, on a le droit de s’adresser à plusieurs reprises au CPAS, même si l’on a reçu des refus auparavant.
      On dépend du CPAS de la commune où l’on réside (inscrit dans le registre de la population).
      La situation est différente pour les étudiants: ceux-ci dépendent du CPAS qui les a aidés au début de leurs études (supérieures) et dépendent du même CPAS tout au long de leurs études même s’ils déménagent.
      Il serait utile, si tu as des problèmes avec ton CPAS, de te rendre dans un SDJ pour défendre tes droits : http://www.sdj.be/
      Tu peux aussi te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  24. Taxis
    le 7 août 2018 à 21:21

    Bonjour je me sépare de mon compagnon j’ai une fille 16 ans et un garçon 25 ans qui va perdre son chômage sa fait 3 ans je vais être chef de famille avec complément chômage je travaille 13h semaine en titre service es que mon fils a droit au cpas ou alors ses mieux d’être cohabitant je sais pas quoi faire sinon mon fils peut il être chef de famille a ma place

    • le 9 août 2018 à 14:05

      Bonjour Taxis,
      Par rapport au CPAS, ce qui est certain, c’est que ton fils ne pourra pas être considéré comme chef de ménage par le CPAS car il y a un enfant mineur et cet enfant est à ta charge, de plus c’est toujours la mère qui est chef de ménage/perçoit le RIS au taux ménage pour le CPAS. La situation serait différentes si tes enfants étaient tous les deux majeurs.
      Comme tu es chef de ménage, c’est toi, en principe, qui percevras l’aide du CPAS, si ton ménage a droit à une aide.
      Si, au total, ton ménage a des revenus inférieurs ou équivalents à 1190,27€ (RIS au taux ménage), le CPAS devrait intervenir pour ton ménage.
      Maintenant, pour en revenir au chômage, il est préférable qu’une seule personne soit considérée comme chef de ménage et prenne à sa charge les autres membres (attention dans ce cas-là personne ne doit toucher un RIS/revenu d’intégration du CPAS !), à ce niveau, tu devrais consulter nos collègues spécialisés via la fiche suivante :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Sache toutefois, même si tu reçois des allocations de chômage, qu’il est toujours possible de recevoir une « aide occasionnelle » du CPAS (pour une facture d’énergie, un stage scolaire…).
      Enfin, dans l’immédiat, il serait utile que ton fils se rende dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  25. Merveilleuse
    le 7 août 2018 à 17:18

    Question d’un membre :

    Message anonyme

    Bonjour tout le monde j’ai 58 ans je suis indépendant depuis 16 ans aujourd’hui mon épouse et moi-même avons décidé de remettre le bâtiment une fois que celui-ci sera vendu je vais être hébergé chez ma fille car je n’ai pas le droit au chômage et une fois le bâtiment vendu je n’ai nulle part où aller et j’aurais aimé savoir si je pourais avoir recours au cpas j’ai téléphoné pour prendre quelques renseignements mais on ne peut rien me dire par téléphone qui pourrais m’éclairer et me dire quels sont les critères pour toucher du cpas et surtout avoir une idée de la Somme merci beaucoup à tous

    • le 9 août 2018 à 12:39

      Bonjour Merveilleuse,
      Voici les conditions à remplir pour recevoir une aide du CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Dans le cas des personnes qui ont eu un statut d’indépendant, le CPAS demande, entre autres documents, l’avertissement extrait de rôle au demandeur d’aide afin d’évaluer l’état des ressources.
      Le RIS/revenu d’intégration pour une personne cohabitante est de 595,13€. On dépend du CPAS de la commune où l’on réside/inscrit au registre de la population.
      Il faut savoir par ailleurs que le CPAS prend toujours en compte les revenus des membres du ménage (partenaires de vie, enfants travaillant, pères/mères) et donc si ta fille a des revenus largement supérieurs à 1190,27€ (montant du RIS avec charge de ménage), le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors dans une faible mesure.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Au niveau des documents demandés, ceux- ci sont : la carte d’identité, et celle de chaque membre du ménage, le contrat de bail, les preuves de paiement de tes 3 derniers loyers, la dernière facture d’énergie (électricité, eau, gaz), les preuves des ressources de chaque membre du ménage (salaire, chômage, indemnités de mutuelle, allocation familiales, pension, etc.), la liste de charges (si tu as des dettes et/ou des ouvertures de crédit, prêts en cours).
      Bien à toi,

  26. newxa
    le 6 août 2018 à 23:36

    Bonjour, je viens d’avoir 18 ans et je ne m’entend plus très bien avec mes parents, j’aimerai donc pouvoir prendre mon indépendance et vivre seule en continuant les études et si possible un job le week-end, aurai-je le droit a une aide du CPAS?

    Merci, bien a vous.

    • le 7 août 2018 à 12:47

      Bonjour Newxa,
      Il faut savoir que les démarches auprès du CPAS peuvent être longues et que le CPAS s’adresse avant tout aux personnes sans ressources et sans famille pour les aider.
      Par ailleurs, si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Dans certains cas, quand la situation familiale est vraiment critique (critique aux yeux du CPAS), le CPAS ne peut pas aggraver la situation et peut, par exemple, verser une aide au demandeur d’aide et « se rembourser » ensuite auprès des parents.
      Il y a en fait différents types de situations ou de réactions.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Sache aussi que, lorsque l’on est aidé par le CPAS sous forme de RIS, on doit signer un contrat PIIS avec le CPAS qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu vis habituellement.
      Comme tu le constateras, pour notre part, nous ne pouvons pas te dire à l’avance si tu seras aidée par le CPAS ou pas.
      Enfin, le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Dans l’immédiat, tu devrais te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  27. Linaa
    le 6 août 2018 à 23:10

    Bonjour je suis étudiante et je suis actuellement au Cpas et j’ai trouvée un job étudiant de quelques heures par mois. Est ce que le Cpas va déduire mes heures prestés ?
    Sachant que je suis aussi boursière.
    Merci pour votre réponse!

    • le 7 août 2018 à 12:46

      Bonjour Linaa,
      Tu auras donc un salaire d’un montant inférieur à ton RIS, c’est bien ça ?
      Le CPAS peut tenir compte de ton salaire (le déduire de ton RIS), mais dans une certaine mesure.
      Comme tu es boursière (l’exonération est plus faible dans ce cas malheureusement), si par exemple tu as un salaire de 400€, le CPAS peut déduire la somme de 331,94€ (400-68,06) de ton RIS.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  28. Un citoyen
    le 6 août 2018 à 19:36

    Bonjour. Je suis étudiant en médecine à l’université, et j’ai 21 ans. Je voudrais savoir pendant combien de temps encore j’aurais le droit de bénéficier du revenu mensuelle que le CPAS me verse (le RIS) . Jusqu’à quel âge, par exemple. Pourriez-vous s’il vous plait me renseigner ? Merci !

    • le 7 août 2018 à 12:40

      Bonjour Un citoyen,
      Si tu respectes ton contrat PIIS, et si tu mènes tes études à bien, le CPAS devrait continuer de t’aider tant que tu n’as pas un diplôme professionnalisant.
      Mais nous ne pouvons pas te dire jusque quand le CPAS t’aidera car cela dépend de ton parcours et de la législation générale (si par exemple, dans 2 ans, de nouvelles lois impactent fortement les conditions d’octroi des aide sociales).
      T’es-tu déjà renseigné auprès de la Cellule Études de ton CPAS pour obtenir des précisions ?
      Bien à toi,

  29. Valy
    le 6 août 2018 à 16:16

    Bonjour j’aurais voulu savoir je suis en procédure de divorce habitant chez ma mère celle ci ne veut plus que je reste chez elle et ne veut même plus survenir à mes besoin mes le problème étant sens revenu et ayant deux enfants don j’aie la garde une semaine sur deux et un week-end sur deux qu’est que je peu faire d’autant plus que je ne veux plus rester dans la commune ou j’habite pour mon bien je doit partir pour m’éloigner d’elle vue l’entente j’en peu plus es que si je part j’aurais de l’aide venant du spas de cette commune je suis prête à faire tous les efforts possibles travailler pour remonter la pente par ce que la je vie l’enfer merci à l’avance pour votre réponse

    • le 7 août 2018 à 12:34

      Bonjour Valy,
      Si tu es sans revenus et s’il est impossible de continuer de vivre chez ta mère, le CPAS peut éventuellement t’aider.
      Mais c’est au CPAS à estimer qu’une situation est difficile ou pas, et donc si la situation familiale est devenue intenable au point que tu doives partir. Il faut savoir que le CPAS ‘encourage’ souvent les demandeurs d’aide à rester le plus longtemps possible chez leurs parents tant qu’ils n’ont pas de revenus/ressources.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu résides actuellement.
      Au niveau du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      Si maintenant, le CPAS t’accorde une aide sous forme de RIS/revenu d’intégration et que tu remplis toutes les conditions, tu auras droit à un RIS isolé la moitié du mois et à un RIS avec charge de famille, l’autre moitié du mois comme tu as des enfants en garde alternée.
      Voici les conditions à remplir pour recevoir une aide du CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Bien à toi,

  30. Elodie
    le 6 août 2018 à 00:21

    Bonjour, ma maman rentré en pension obligatoire le 1er novembre et va touche environ 320 € pas de quoi payer un loyer ni autre étant une personne isolée.
    Aurais t-elle éventuellement la possibilité d’une aide financière pour vivre ‘dignement.
    Merci d’avance pour le temps que vous m’accorderez.
    Bien à vous.
    Mlle Elodie

  31. Cocoloann
    le 5 août 2018 à 18:03

    Bonjour ma maman retombe au cpas et moi je suis salarie mais avec 1 30h semaine 1250 euros par mois…

    Aura t elle droit a quelque chose du cpas?

    On habite juste elle et moi

    Merci de votre reponses

    • le 6 août 2018 à 11:03

      Bonjour Cocoloann,
      Comme tes revenus dépassent le RIS au taux ménage (1190,27€), le CPAS peut dire à ta maman qu’elle fait partie d’un ménage qui a des revenus ‘suffisants’.
      Dans ce type de situation familiale, certains CPAS disent non, mais d’autres peuvent accorder une aide minime mais une aide régulière.
      Il faut savoir que les montants des différents RIS devrait augmenter en septembre.
      Par contre, si ta maman a besoin de soins médicaux, elle devrait avoir droit à une « carte médicale ».
      Enfin, en tant que chef de ménage, même si tu n’as pas droit au CPAS, tu peux demander des « aides occasionnelles » pour une facture d’énergie ou d’eau par exemple, et peut-être une aide (via le droit d’accès à la culture) pour les frais d’abonnement internet.
      Bien à toi,

  32. Paul
    le 5 août 2018 à 12:04

    Bonjour,

    Actuellement au CPAS je veux passe independant comme infopreneur et j’aimerai savoir deux choses!

     

    Le CPAS peut-il m’accorder une aide au debut pour faire face au charges de mon lancement comme independant?
    Si dans le cas d’une faillite ai-je droit au chomage? si oui apres combien de temps de statut independant?

    Merci

     

  33. Philippo
    le 5 août 2018 à 11:36

    Bonjour,

    J’ habite la région flamande, je suis en contact avec les services sociaux d’ici mais à cause de la langue c’est très difficile de bien tout comprendre,  j’ai du mal à faire assez d’ effort (pour des raisons de santé) pour tout comprendre dans cette langue qui n’est pas la mienne.

    Je devais signer un contrat art. 60, mais à cause de raison de santé je ne suis pas prêt à faire un plein temps, alors j’ai demandé un mi-temps mais mon salaire sera plus bas que mes ressources d’ en ce moment et je ne pourrais pas payer mon loyé et les charges. Je pensais que le cpas compléterait la partie manquante pour que mes ressources restent les mêmes même avec un emploi à mi-temps.  Mais on me dit que si je travaille à mi-temps je n’aurais que mon salaire de mi-temps.

    Pourtant je veux travailler ca aide aussi pour apprendre le Néerlandais à apprendre et rencontrer des gens mais à cause de ma santé je ne peux vraiment pas faire un plein temps.
    Est-ce qu’en trouvant un autre emploi qui ne soit pas art 60 par exemple chez un employeur, si je trouve un mi-temps qui n’est pas art 60 est ce que le cpas complète ce qui manquera à mon salaire pour que mes ressources restent au moins égal à ce que je touche en ce moment, en attendant au moins que quand ca va mieux je peux faire un plein temps?

    Merci

    • le 6 août 2018 à 10:38

      Bonjour Philippo,
      Peux-tu nous préciser ta situation ? Reçois-tu un RIS isolé ou chef de ménage pour l’instant ?
      T’a-t-on donné un montant exact pour ton salaire ? Vas-tu recevoir des chèques repas ?
      En fait, le CPAS doit compléter : Par exemple, tu touches actuellement un RIS isolé de 892,70€. Si tu perçois un salaire de 600€ (en principe tu recevoir un montant supérieur), le CPAS doit ‘compléter’ à raison de 292,70€.
      Au niveau des problèmes de la langue, il faudrait voir si tu ne peux pas consulter un CAP pour être bien informé sur ce que le CPAS te propose, mais aussi sur tes droits :
      http://www.fdss.be/index.php?page=centres-d-aide-aux-personnes
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  34. Marie
    le 4 août 2018 à 18:51

    Bonsoir,

    Bruxelloise de naissance, j’y ai vécu une dizaine d’années pour ensuite déménager en Région Flamande. Actuellement âgée de 23 ans, je poursuis mes études à l’ulb. Pour faciliter mes chances de réussite et diminuer mes temps de trajet entre la maison, l’école et mon futur stage, j’ai pour projet d’habiter en septembre à Bruxelles. Depuis l’été passé, ma mère est à la retraite et je suis à sa charge encore pour 2 ans. Sa retraite étant trop minime pour m’aider dans le financement de mon hébergement, je me tourne vers vous afin de savoir si il y a des aides dans mon cas ?

    Cordialement,

    Marie.

    • le 6 août 2018 à 10:25

      Bonjour Marie,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, nous ne sommes donc pas le CPAS.
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu résides pour introduire un dossier de demande d’aide. L’aide que le CPAS peut éventuellement t’accorder dépendra, entre autres, de la situation financière de ta maman.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Il faut savoir lorsque l’on est aidé par le CPAS, on doit respecter un contrat qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      As-tu déjà trouvé un kot, t’es-tu déjà renseignée auprès du Service Social Étudiants de ta future école ?
      Voici un autre lien utile : http://www.inforjeunesbruxelles.be/chercher-un-logement-etudiant-59
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  35. Maya
    le 4 août 2018 à 09:19

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je bénéficie du RIS. De ce fait, je ne peux pas bénéficier du tarif « abonnement scolaire » pour mon abonnement de train. J’ai donc demandé à mon CPAS une intervention de leur part pour payer mon abonnement revenant à 1300€ pour une année (la réduction BIM n’est accordée que sur les allers simples et non sur les abonnements, et en prenant un ticket journalier, en plus d’être chiant, cela revient quand même à 1200€ pour l’année) et mon assistante sociale a refusé. Le montant est trop important et je ne saurais le décompter de mon RIS. Il est pourtant vital que j’aie un abonnement de train pour pouvoir continuer à me rendre à l’Université, qui est à plus d’une heure de route. Que puis-je faire ?

    • le 6 août 2018 à 10:16

      Bonjour Maya,
      Au niveau du CPAS, des aides sont spécifiquement prévues pour les abonnements SNCB/Stib/TEC (comme les étudiants sont lésés étant donnés qu’ils sont bénéficiaires du RIS).
      Est-ce que le CPAS ne peut pas, au moins, payer la moitié de ton abonnement si tu parles à nouveau avec ton assistante sociale ?
      Par ailleurs, as-tu introduit ta demande de bourse ?
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  36. Miikadoow
    le 3 août 2018 à 15:16

    Bonjour,
    Je suis une étudiante de 18 ans et ma mère menace de me mettre à la porte assez régulièrement, je n’ai aucun revenus et j’aimerais continuer mes études assez onéreuse.

    Disposez vous d’une aide permettant de vivre seule en continuant mes études ?

    Merci d’avance.

    • le 6 août 2018 à 09:48

      Bonjour Mikadoow,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, nous ne sommes donc pas le CPAS.
      Il faut savoir que les démarches auprès du CPAS peuvent être longues et que le CPAS s’adresse avant tout aux personnes sans ressources et sans famille pour les aider.
      Par ailleurs, si le CPAS estime que ta parents ont des revenus suffisants pour t’aider/payer tes études, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      D’autant que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation.
      Par contre, dans certains cas, quand la situation familiale est vraiment critique (critique aux yeux du CPAS), le CPAS ne peut pas aggraver la situation et peut, par exemple, verser une aide au demandeur d’aide et « se rembourser » ensuite auprès des parents.
      Il y a en fait différents types de situations ou de réactions.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant pour recevoir une aide la commune où l’on réside :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Sache aussi que, lorsque l’on est aidé par le CPAS sous forme de RIS/revenu d’intégration, on doit signer un contrat PIIS avec le CPAS qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Comme tu le constateras, pour notre part, nous ne pouvons pas te dire à l’avance si tu seras aidée par le CPAS ou pas.
      Dans l’immédiat, tu devrais te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  37. Emilie
    le 3 août 2018 à 13:49

    Bonjour
    J ai 23 ans et j occupe un contrat CDD d un an. Je suis actuellement en cohabitation avec mon compagnon sur Forest et cohabitante légale. Mais celui ci me quitte et je dois trouver un logement pour ma fille et moi. Seulement vus mon salaire seule, je ne serai pas rester ni dans cet appartement ni dans Bruxelles vus les loyers chers. J aimerai retrouver un logement auprès de ma famille du coup dans la région de Charleroi et vus les prix plus abordables. A quelle cpas dois-je m adresser pour avoir de l aide pour trouver un logement sur Charleroi ?Sachant que je suis domiciliée à Forest mais que je souhaite partir sur Charleroi. À quelles aides puis je avoir droit étant seule avec un enfant à garde partagée une semaine sur deux avec mon salaire de 1500 euros par mois? Je ne serai également pas financierement payer une caution pour ce nouveau logement … Merci beaucoup. Bien à vous.

    • le 3 août 2018 à 16:08

      Bonjour Emilie,
      Si t’installes à Charleroi, tu devras t’adresser au CPAS de la commune où tu as trouvé un logement (en t’y rendant avec le bail que tu es sur le point de signer).
      Le CPAS ne trouve pas un logement pour ses bénéficiaires mais peut conseiller, via son Service Logement notamment.
      Le problème est que, vu ton salaire, nous ne pensons pas que le CPAS interviendra pour toi si tu lis les conditions. Il y a 3 conditions à remplir pour que le CPAS intervienne :
      Condition 1 : avoir sa résidence habituelle et effective sur le territoire belge – Condition 2 : être en état de besoin (être en état de besoin si tu n’es pas en mesure de faire au moins une des choses suivantes: te loger, te nourrir, .. C’est au CPAS à estimer cela.) – Condition 3 : L’octroi d’une aide sous la forme d’une intervention pour la constitution d’une garantie locative est nécessaire.
      En fait, pour le CPAS, la somme de 1190,27€ (montant du RIS avec charge de ménage) suffit pour couvrir les besoins du ménage et ton salaire dépasse ce montant.
      Mais tu peux t’adresser à d’autres organismes, tu dois pour cela contacter la Région Wallonne : 071/20 60 80 (Espace Wallonie de Charleroi – Service Logements)
      Bien sûr n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  38. Olivia
    le 3 août 2018 à 13:43

    Bonjour, je vie chez mon copain, il vit encore chez sa maman, donc elle nous a tous les deux à sa charges. Mon copain va commencer à travailler en septembre, est-ce que le cpas peut obliger mon copain à me prendre à sa charge même si on n’habite pas que tous les deux? Car la semaine je suis en kot ailleurs et je reviens que les week-ends chez sa maman..

  39. caroline
    le 3 août 2018 à 10:36

    Bonjour,

    J’aimerais savoir : est-ce qu’un mineur d’âge (17 ans) peut recevoir l’aide du CPAS pour une caution?

    PS: le jeune habite seul dans un kot (mise en autonomie).

     

    Bien à vous.

  40. Ness
    le 3 août 2018 à 00:50

    Suis mariée mais ça va pas entre nous je voudrais partir avec mes 3 enfants mais aucun revenu c est 1 cercle vicieux j en peux plus

    • le 3 août 2018 à 14:14

      Bonjour Ness,
      En fait, pour pouvoir recevoir une aide du CPAS, tu dois d’abord pouvoir prouver que tu es seule à assumer la charge du ménage (et donc que tu ne dépends plus des revenus de ton mari).
      Sache, en tout cas, que le CPAS peut t’aider dans tes démarches au niveau du divorce et t’aider aussi à demander une pension alimentaire (cela fait partie des missions du CPAS). Pour cela, tu dois t’adresser au CPAS de ta commune.
      Au niveau du logement, si tu cherches un logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté. Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite ou non selon la situation).
      Sache aussi que, dans des situations d’urgence, le CPAS peut loger des mères seules avec enfants dans des lieux d’accueils spécifiques ou logements communaux.
      Voici les conditions d’octroi pour demander une aide :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Dans l’immédiat, il serait peut-être utile que tu demandes conseil auprès d’une association spécialisée (comme un service de médiation que ta commune pourrait te renseigner) ou en contactant le télé-accueil de ta région : http://www.tele-accueil.be/
      Enfin, sache que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et donner sa réponse par courrier recommandé. Veille bien à recevoir « l’accusé de réception » lorsque tu introduiras ton dossier.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  41. Olivia
    le 2 août 2018 à 17:46

    Bonjour, je vie chez mon copain, il vit encore chez sa maman, donc elle nous a tous les deux à sa charges. Mon copain va commencer à travailler en septembre, est-ce que le cpas peut obliger mon copain à me prendre à sa charge même si on n’habite pas que tous les deux? Car la semaine je suis en kot ailleurs et je reviens que les week-ends chez sa maman

    • le 3 août 2018 à 14:01

      Bonjour Olivia,
      Le CPAS prend toujours en compte les revenus du/de la partenaire de vie et donc si ton copain a un salaire largement supérieurs à 1190,27€, le CPAS estimera que tu fais partie d’un ménage qui a des revenus suffisants et donc que tu n’as pas besoin d’aide.
      Mais il faut voir maintenant si le CPAS peut te considérer comme cohabitante ou pas car tu passes la majorité de ton temps en kot et non avec ton copain.
      Par ailleurs, quand tu parles de ta belle-mère, quelle est la situation ? Elle t’a réellement à sa charge ? Tu es domiciliée là ?
      Nous te posons ces questions pour y voir un peu plus clair et essayer de mieux te répondre.
      Bien à toi,

  42. Elone
    le 2 août 2018 à 17:06

    Bonjour etant au cpas si je m’inscris à lifapme est vrai que je reçois 250€ en plus d’en ce que je perçois du cpas ?

  43. Etudiante
    le 2 août 2018 à 15:17

    Bonjour, je suis étudiante et je loue un kot. J’ai recemment perdu mon job etudiant donc je n’ai plus de revenue a part mes allocations familiales. Est ce que je peux bénéficier d une aide du cpas ?

    • le 3 août 2018 à 10:45

      Bonjour Étudiante,
      Cela dépend, entre autres, de ta situation familiale. Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus largement suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Est-ce que tu es toujours domiciliée chez tes parents ? Si c’est le cas, tu dois t’adresser au CPAS de la commune de ton domicile familial.
      Sache que les démarches peuvent être longues (délai d’un mois pour analyser un dossier.
      Lorsque tu iras au CPAS, veille bien à recevoir « l’accusé de réception » attestant que tu as introduit une demande d’aide.
      Dans l’immédiat, il serait utile que tu te rendes d’abord dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  44. Hassan
    le 27 juillet 2018 à 20:18
    Ton commentaire est en attente d'approbation.

    Je voudirais déposer plainte contre deux fonctionnaires (guichets) de Cpas d’Anderlecht qui traitent les citoyens si comme si on est en Afrique : ma question où et comment la déposer .
    Merci

  45. le 3 août 2018 à 14:26

    Bonjour Line,
    Quel que soit l’âge, il est vraiment important d’être inscrit chez Actiris (et même d’être inscrit dans les 2 organismes au Forem et chez Actiris) pour avoir accès aux offres de formation, d’emploi, d’atelier….
    Cela même si tu n’as pas droit au chômage!
    Concernant ton parcours, ce n’est pas une situation de « je-m-en-foutiste ».
    De plus, tu sembles motivée pour suivre une formation ou chercher un travail. Le CPAS dispose de différents services pour t’aider si Actiris ne l’a pas fait dans ton cas.
    Enfin, comme tu fais partie d’un ménage à faibles revenus, tu dois recevoir une aide.
    N’hésite pas à te rendre dans un centre d’infos pour jeunes pour te « préparer » (cela est possible) à ton entrevue avec un travailleur social du CPAS.
    Bien à toi,