Bruxelles-J

Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le revenu d’intégration sociale (RIS)

L’aide financière (anciennement appelée minimex), la plus courante, attribuée aux allocataires du CPAS est appelée « revenu d’intégration sociale » ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Trois statuts ou situations sont à distinguer au niveau des bénéficiaires du RIS : le statut ‘personne isolée’, le statut ‘cohabitant’, et le statut ‘personne isolée avec enfant(s) ou personne(s) à charge’.
Attention, à partir du 1er novembre 2016, tous les bénéficiaires du RIS devront signer un contrat d’intégration ou PIIS.

Les conditions pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou RIS sont :

La résidence

Il faut résider de manière habituelle et permanente en Belgique. On dépend du CPAS de la commune dans laquelle on réside. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au revenu d’intégration sociale.

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure. « Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte » (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale).

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge ou une des nationalités de l’Union européenne, soit être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune, soit être reconnu comme apatride ou réfugié. Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessous).

En ce qui concerne les citoyens européens et les membres de leur famille, il n’y a :

  • pas de droit à l’aide du CPAS pour le citoyen qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
  • pas de droit à l’aide du CPAS pour celui qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge

Enfin, le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un citoyen européen ou non européen, et ce  même s’il  a droit à cette aide ! Normalement, le CPAS doit en informer les demandeurs. En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

Les revenus insuffisants

Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ».
Si le demandeur d’aide a des revenus, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS), la différence sera complétée par le CPAS.

Pour décider si le CPAS accorde une aide ou non, un assistant social va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide. On tiendra compte de ses ressources (salaire, allocations,…), mais également,  de celles du conjoint, voire même des parents.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré ou « au noir ») peuvent être pris en compte.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Le demandeur d’aide n’a pas droit au RIS si, par exemple, il a droit à des allocations de chômage pour un montant supérieur, et qu’il n’a pas fait valoir ce droit. Il doit alors se mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant lui prêter de l’argent le temps que sa situation au niveau du chômage soit régularisée.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou des raisons d’équité (raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple).

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS qui ont moins de 25 ans doivent signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS dont il est important de bien négocier les conditions. Une fiche spécifique explique de quoi il s’agit.
A partir du 1er septembre, 2016, ce seront tous les nouveaux bénéficiaires du RIS qui devront, en principe, signer ce contrat.

L’aide sociale

L’aide sociale est à distinguer du RIS. Il peut s’agir d’une aide financière (avances sur des allocations de chômage ou familiales par exemple) ; d’une aide en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire) ; d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri ; d’une autre forme d’aide (caution locative, aide médicale, aide à la gestion financière, etc.).

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends toi à la page suivante de notre site consacrée à ce sujet.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui :

  • sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au registre des étrangers)
  • ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées

n’ont pas droit au RIS.

Cependant, le CPAS « doit » leur venir en aide et est sensé leur accorder une « aide sociale » dont les montants peuvent être équivalents à ceux du RIS.
Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, l’inscription au registre de la population, …).
Les moins de 25 ans qui bénéficient d’une aide sociale n’ont pas, contrairement à ceux qui reçoivent le RIS, l’obligation de signer un contrat PIIS.

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les CPAS estiment que les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des demandeurs sans papiers et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, toujours droit à l’aide médicale urgente (voir ci-dessous).

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils se doivent de leur proposer une place au sein d’une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL. Les personnes peuvent refuser l’aide proposée par le CPAS via FEDASIL, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un service spécialisé comme le service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises à ce sujet.

L’aide médicale urgente

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie. Cette obligation, sans équivoque, porte donc aussi sur les personnes en séjour illégal, personnes à qui le CPAS aurait précédemment refusé une aide.
Le caractère urgent doit être prouvé par un certificat médical ou « attestation d’aide médicale urgente » signée par un médecin.
Ils s’agit ici d’une aide médicale, et non d’aide financière ou autre aide sociale en nature.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides :

Une aide financière périodique ou occasionnelle

Une personne peut demander une « aide exceptionnelle » si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple : un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). Le CPAS peut alors accorder, à titre exceptionnel, une aide spéciale.

Des avances sur les prestations sociales

Il s’agit d’une sorte de prêt si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage, mais tu n’as pas encore pu les toucher pour diverses raisons (problèmes administratifs,…). Les montants doivent bien entendu être remboursés dès que tu touches tes allocations.

Des prestations de services

Par ailleurs, il faut savoir que chaque CPAS peut créer différents services afin de répondre aux besoins de la population comme par exemple : des ateliers d’apprentissage (cuisine, relaxation,…), un service de médiation de dettes, un servi de taxi social, un service d’alphabétisation, un service d’aide à domicile,…
Ces services varient d’un CPAS à l’autre mais chaque CPAS doit informer la population de l’existence de ces services et des conditions pour y avoir droit.

 

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 26 août 2016

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


143 questions pour “ Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

  1. Fanfan
    le 19 janvier 2017 à 09:01

    Une personne de 18 ans inscrit àu chômage en stage d attente ayant encore les allocations familiales et étant à charge d un parents à t elle droit à une aide financière . Sachant que la personne ou il vit est à la mutuelle et est handicapée?
    Merci pour l info

  2. Paty
    le 18 janvier 2017 à 22:48

    Bonjour je suis avec qqn qui me menace de me jeter hors de sa maison jai 3 enfants je n’ai aucun revenu comment pourrais je faire pour trouver un logement

  3. Francy
    le 18 janvier 2017 à 19:30

    Bonjour,
    Je suis belge mais, J’ai effectué mes études en france , j’ai obtenue mon bac ( CESS) .
    Je suis revenue en belgique pour poursuivre mes études je voulais faire des études infirmière sauf que je suis arrivée en retard pour les inscriptions.
    Je me suis inscrite comme demandeuse d’emplois chet actiris et au forem, mais pour le moment j’ai toujours pas trouver de travail et j’habite avec mà mère qui vie que du chômage et on arrive pas en nous en sortir . J’aimerais savoir si je peux bénéficier des aides du cpas?

  4. Franouche
    le 18 janvier 2017 à 15:56

    Bonjour, je vis avec mes parents mais je déménage pour un appartement le 1er février. Je n’ai pas de chômage, ni d’emploi puis-je m’inscrire au CPAS de la commune où je vais habiter avant d’avoir mon domicile officiel soit le 1er février. Merci

    • le 19 janvier 2017 à 14:23

      Bonjour Franouche,
      En fait, si tu lis bien les détails des conditions d’octroi ici :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      tu verras que l’on dépend du CPAS de la commune où l’on réside.
      A la date d’aujourd’hui, tu n’es pas certaine d’obtenir une aide du CPAS. Outre les conditions d’octroi à remplir, le CPAS vérifie aussi la situation familiale du demandeur d’aide et donc si par exemple le CPAS estime que tes parents peuvent t’aider financièrement, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Si tu as déjà signé le bail, tu peux peut-être déjà entreprendre les démarches auprès du CPAS de ta future commune. Mais tant tu n’habites pas dans ton lieu de résidence, le CPAS ne pourra pas entreprendre toutes les démarches nécessaires pour l’analyse de ton dossier de demande d’aide.
      Sache que pour recevoir une aide du CPAS, le dossier demande d’aide doit être accepté et le CPAS analyse chaque dossier au cas par cas.
      Le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier et donner sa réponse/décision par voie postale.
      Bien à toi,

  5. MATT88
    le 17 janvier 2017 à 14:17

    Bonjour,

    J’ai 24 ans , je suis actuellement diplômé et demandeur d’emploi mais je ne m’entends pas du tout avec mes parents, nous avons de gros soucis relationnels, je souhaiterais avoir mon « chez moi » le temps de trouver un emploi et d’avoir un revenu. Est-ce que le CPAS peut faire quelque chose?

  6. Maria
    le 17 janvier 2017 à 07:11

    Bonjour, j’aimerais savoir si j ai le droit d arreter mon contrat d étudiante ( je touche du cpas en tant qu isolée) pour travailler en article 60. J’ai quelqu’un qui me propose un boulot. Je n arrive pas a gerer avec mon revenu j’ai besoin de plus d’argent

    • le 18 janvier 2017 à 10:55

      Bonjour Maria,
      Tu n’entres pas dans les conditions pour pouvoir travailler sous contrat article 60 (la condition : avoir perdu ses droits au chômage et tu es toujours étudiante).
      Par ailleurs, si quelqu’un te propose un boulot qui te prend beaucoup de temps, est-ce que cela ne va pas entraver ton parcours d’études ?
      Si tu as des soucis pour gérer ton loyer et tes charges, peut-être peux tu obtenir une ‘aide occasionnelle’ comme tu le liras ici (voir la rubrique ‘les autres aides…):
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Le CPAS est sensé soutenir les étudiants aussi pour les abonnements, les frais scolaires, …
      Dans l’immédiat, si tu as des problèmes de gestion, ton assistant(e) social(e) devrait pouvoir t’aider à trouver une solution, la Cellule Étudiants de ton CPAS peut aussi t’écouter et te conseiller.
      Enfin, le Service Social Étudiants de ton école a peut-être également des aides supplémentaires à proposer pour les étudiants qui sont dans ta situation, ce ne serait pas inutile de les consulter.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  7. Hind
    le 16 janvier 2017 à 19:11

    Bonjour,

    Je suis diplômée de l’université de Liège mais je ne trouve toujours pas d’emploi et vu que j’ai plus de 25 ans je n’ai pas droit aux allocations d’insertion, par conséquent, je n’ai aucun revenu. C’est pourquoi, je me demandai si j’avais droit à une aide sociale ou n’importe quelle autre aide financière de la part du cpas tout en restant chez mes parents en attendant de trouver un emploi.

    Bien à vous.

  8. fils
    le 16 janvier 2017 à 11:31

    Bonjour

    Ma mère qui vit seule dans sa propre habitation et perçoit 1430€ de pension de vieillesse (89 ans) me dit qu’elle n’a pas assez et qu’elle va faire appel au cpas à mon grand étonnement car beaucoup de dépenses inutiles et gaspillage de toutes sortes , à quoi aurait elle droit ?

     

    Merci.

  9. Aleni
    le 15 janvier 2017 à 18:24

    Bonjour,

    J’ai 25ans, je suis encore étudiante à l’université actuellement en 1ère année de master, toutefois je ne touches plus d’allocations familiales et il m’est plus possible de rester chez mes parents. Avec des petits jobs d’étudiants j’ai su me trouver un appartement, mais la situation est assez compliquée puisque je n’ai pas de salaire fixe, je dois me débrouiller de mois en mois. J’ai un échange erasmus que je vais sans doute ne pas pouvoir faire vu on manque de revenus. ai-je droit à une aide du cpas ? et si oui quelles sont les procédures à effectuer ?

    merci pour votre aide

  10. Gwendoliine
    le 15 janvier 2017 à 17:50

    Je vie chez ma mère avec son compagnon et moi mes deux enfants comment sera calculer mon revenus étant donner que j’ai une attestation d’hébergement de mes parents

    • le 16 janvier 2017 à 15:15

      Bonjour Gwendoliine,
      C’est difficile de vous donner une réponse précise car beaucoup d’éléments entrent en ligne de compte.
      Vous devriez être considérée comme personne isolée avec charge de ménage mais, comme vous habitez avec votre maman, si celle-ci a des revenus ou pension, le CPAS en tiendra compte dans le sens où elle peut un peu vous aider (ce qu’elle fait déjà en vous hébergeant).
      Donc selon nous, il est peu probable que vous ayez une aide équivalente à 1156,53€ (RIS avec charge de famille) mais vous devriez avoir une aide en tout cas supérieure au montant d’un RIS pour personne isolée (qui est de 867,40€) si votre famille (votre maman) a des faibles revenus.
      Bien à vous,

  11. Carlou
    le 15 janvier 2017 à 15:42

    Bonjour,

    J’ai 18 ans et je suis en 6ème secondaire, j’aimerais faire des études supérieurs l’an prochain et j’aimerais savoir si c’est possible d’avoir une aide du CPAS afin de financer un kot. Mes parents sont divorcés, ma mère est à mi-temps avec un appartement à payer, elle gagne +/- 900€/mois et mon père travaille au Luxembourg avec 1400€/mois et un prêt de la maison à payer et tout ce qui s’en suivent (eau, électricité, tv,…).

    Merci d’avance

    • le 16 janvier 2017 à 15:01

      Bonjour Carlou,
      Voici une fiche sur les étudiants et le CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Tu verras, une fois que tu es sûr des études que tu veux suivre et que tu sais où tu veux aller, qu’il est important de demander une bourse ou allocation d’étude : http://www.allocations-etudes.cfwb.be/
      Il faut savoir que les montants des aides du CPAS sont des montants forfaitaires et ne sont pas basés sur les montants des loyers.
      Le CPAS se base aussi sur les revenus des parents du demandeur d’aide. Tes parents travaillent tous les deux. Donc le CPAS estimera que tes parents peuvent t’aider en partie. Et l’on demandera certainement à ton papa d’intervenir. Par contre, comme ta maman a des faibles revenus (étant donné qu’elle a un salaire inférieur au montant du RIS/revenu d’intégration avec charge de famille qui est de 1156,53€), le CPAS ne devrait pas lui demander d’intervenir.
      Si tu dois koter, n’oublie pas de t’y prendre à l’avance et de te faire aider par le Service Social Étudiants de ta future école pour t’aider à trouver un logement.
      Enfin, si le CPAS accepte de t’aider, tu devras signer un contrat PIIS dont il faudra bien négocier les conditions. Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu es domicilié.
      N’hésite pas à revenir vers nous par la suite.
      Bien à toi,

  12. Déborah
    le 15 janvier 2017 à 11:10

    Bonjour j’ai une petite question
    Je réside toujours chez mes parents. Je suis pour l’instant en train de suivre des cours en promotion sociale
    Le seul revenu que nous avons c’est mon père qui l’a il touche du chômage. Je voulais savoir si j’ai droit à une aide pour mes études ou pas ? Merci d’avance.

    • le 16 janvier 2017 à 14:37

      Bonjour Déborah,
      Voici une fiche sur les étudiants et le CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Maintenant, il faut voir si tes études sont considérées comme des études de plein exercice ou non (ce n’est pas le cas de toutes les études en promotion sociale).
      Si le seul revenu du ménage réside dans les allocations de chômage, le CPAS devrait, en principe, intervenir pour toi si tu as d’importants frais scolaires.
      Reste à voir si les études sont reconnues par le CPAS.
      Tu dois t’adresser au CPAS de ta commune. En principe, à l’heure actuelle, tous les CPAS, ou presque, ont une Cellule Étudiants où tu pourras te diriger directement.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  13. w3tz3ls
    le 14 janvier 2017 à 18:25

    Bonjour…
    Je suis un homme seul 42 ans je travaile 1700 nett …
    Ma femme viens de me quitter je dois prendre un appartement mais j’ai pas l’argent pour la caution …je dois payer un loyer. ..crédit. ..dois payer pour mon fils. ..il me reste rien à la fin du mois

  14. Math
    le 14 janvier 2017 à 15:59

    Bonjour,
    J’ai 22 ans je suis étudiant en haute école 2eme , je vis seul avec ma mère ( professeur) qui à un salaire approximatif de 2350 net( locataire 850/ mois) elle perçois des allocations familiales à hauteur de 117 euros/ mois, je voudrai savoir si je pouvais recevoir en mon nom une aide du cpas car je n’ai aucun revenus, les frais scolaires, mon abonnement de train ainsi que mes repas le midi sont à ma charge. Merci d’avance

    • le 16 janvier 2017 à 11:51

      Bonjour Math,
      En fait, comme ta maman (le CPAS prend en compte les revenus des parents) a des revenus largement supérieurs à 1156,53€ (montant équivalent au RIS/revenu d’intégration avec charge de famille), le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      Les montants des aides accordées par le CPAS sont des montants forfaitaires et ne sont pas basées sur les montants des loyers.
      Le Service Social Étudiants de ton école peut certainement te donner des conseils pour réduire tes frais scolaires.
      Par ailleurs, as-tu introduit une demande pour une allocation d’études ?: http://www.allocations-etudes.cfwb.be/
      Enfin, un lien qui peut t’être utile concernant les jobs d’étudiant :
      http://www.inforjeunesbruxelles.be/jobs-etudiants-55
      Bien à toi,

  15. Amina
    le 13 janvier 2017 à 18:40

    Bonjour madame, monsieur

    Je viens d’obtenir ma carte F de 5 ans le 01/2017
    Regroupement familial via mon fils qui est né en 2016/01
    D’un père belge

    Malheureusement le papa m’a quitter
    Aujourd’hui je me trouve avec mon bébé chez ma sœur

    Est ce que j’ai le droit de l’aide de cpas pour un logement ?
    Ou une aide financièrement pour trouver un studio ?

    Est ce que je risque de perde ma carte de séjour même j’ai un enfants Belge ??

    Bien à vous

  16. Ely
    le 13 janvier 2017 à 11:35

    Bonjour,

     

    Est-il possible de reprendre des études (informatique) à 28 ans tout en ayant droit au RIS ?

    • le 16 janvier 2017 à 11:14

      Bonjour Ely,
      Si tu défends bien ton projet de formation auprès du CPAS et si tu es certain (dans la mesure où l’on peut l’être) que cette formation va augmenter tes chances de décrocher un emploi, en principe, oui il est possible d’être aidé par le CPAS si tu n’as pas pas d’allocations de chômage pour l’instant.
      Si tes études sont considérées comme des études de plein exercice, tu devrais être aidé en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Il faudra veiller à bien négocier les conditions de ton contrat PIIS.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  17. Jessie
    le 12 janvier 2017 à 12:27

    La vie m’a réservée une drôle de surprise après 30 ans de vie commune.
    Un divorce à l’horizon qui semble inévitable, maman au foyer depuis la naissance de mon fils, il y 23 ans, une fille de 19 ans.Pas de rémunération, ni allocations, je dépends entièrement de mon mari.
    C’est l’inconnu, l’angoisse de ce qui m’attend. Cela me semble tellement difficile. Je suis seule (ma meilleure amie est décédée) à affronter tous ces problèmes. Je ne sais par où commencer et surtout peur de me retrouver à la rue à 52 ans.
    Puis-je espérer une aide ?
    D’avance, un grand merci.

    • le 13 janvier 2017 à 10:54

      Bonjour Jessie,
      En fait, lorsque l’on introduit une demande d’aide au CPAS, celui-ci vérifie d’abord la situation familiale. Donc vous devrez fournir le document confirmant que vous êtes divorcée (ou sur le point de l’être) et que vous êtes seule et sans revenus (vous n’êtes plus à la charge de votre mari).
      Dans l’immédiat, avez-vous entrepris toutes les démarches pour obtenir une pension alimentaire ? Le CPAS peut en tout cas vous aider aussi dans ce type de démarches (cela fait partie de ses missions).
      Au niveau du CPAS (de votre commune de résidence), si vous n’avez aucune aide extérieure, vous devriez en principe obtenir une aide.
      Voici les détails sur les conditions d’octroi : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Par rapport au logement, vous pouvez rester au domicile familial ou devez-vous chercher un autre logement ?
      Votre CPAS a en principe une ‘Cellule Logements’ et peut vous aider dans vos recherches si vous devez trouver un logement.
      Enfin, sachez que, lorsque l’on introduit une demande d’aide au CPAS, celui-ci a besoin de 30 jours pour analyser un dossier et donner sa réponse/décision par voie postale.
      N’hésitez pas à revenir vers nous.
      Bien à vous,

  18. Dycora
    le 12 janvier 2017 à 03:37

    Actuellement, je vis à l’extérieur où j’ai vécu la plupart du temps. Je suis belge depuis 2014 (père belge, mère belgo-bolivienne). Mais je vais me séparer définitivement de mon mari et retourner en Belgique au plus vite. Pourrais-je avoir droit au cpas? pour pouvoir m’installer, en sachant que j’étais à sa charge et que mes parents habitent aussi à l’extérieur. Merci d’avance pour votre réponse.

    • Cricri
      le 12 janvier 2017 à 12:04

      Cricri

      Bonjour,

      Je suis belge et  vivant actuellement à l’extérieur avec mon compagnon; on s’est séparé depuis le mois de décembre, je compte revenir en Belgique. Mais ma situation est la suivante: je dépends financièrement de lui, puisque je ne travaille pas. Je veux faire appel au cpas  pour m’aider à s’installer mais surtout pour signer un contrat pour travailler ou suivre une formation.

      Je vous remercie de votre réponse.

      • le 13 janvier 2017 à 10:41

        Bonjour Cricri,
        Tu as donc bien une carte d’identité belge valable ?
        Le souci est qu’il faut résider (ou avoir une adresse administrative) en Belgique pour pouvoir introduire une demande d’aide au CPAS.
        Tu trouveras les différentes conditions d’octroi (nationalité, résidence, âge, …) ici :
        http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
        Es-tu certain que tu n’as pas droit aux allocations de chômage ?
        En fait, si tu reviens vivre ici, le CPAS va certainement te dire de vivre avec ta famille/tes parents (le CPAS fait souvent appel à la ‘solidarité familiale’). Ce n’est qu’une fois ta situation administrative réglée ici que tu peux introduire une demande d’aide.
        Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
        Bien à toi,

    • le 13 janvier 2017 à 10:28

      Bonjour Dycora,
      As-tu une carte d’identité belge valable ?
      L’autre souci est qu’il faut résider en Belgique pour pouvoir introduire une demande d’aide au CPAS.
      Tu trouveras les différentes conditions (nationalité, résidence, âge, …) ici :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Dans ta situation, il est peu probable que tu puisses recevoir une aide du CPAS en arrivant ici.
      Par ailleurs, il faut savoir que, par exemple, une personne de nationalité française qui arrive ici et qui demande une aide sociale au CPAS risque de recevoir un Ordre de Quitter le territoire.
      Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
      Bien à toi,

  19. Luci
    le 11 janvier 2017 à 13:23

    Bonjour,
    J’ai 32 ans, nationalité Portugaise.
    Actuellement sous mutuelle depuis le mois de Mars pour suivi psychiatrique (3 fausses couches) percevant un montant de +/- 860€. Je vis avec mon conjoint qui a perdu son travail depuis le 19 octobre (rupture de contrat), ne touchant pas du chômage car pénalité de 3mois.
    Je suis seule à subvenir à nos besoins et il m’est impossible de faire face à toutes nos dépenses ne gagnant même pas assez pour payer toutes nos factures.
    J’ai des dettes à en plus finir, les huissiers de justice sont déjà venus chez nous pour faire la liste de nos biens et ne veulent pas prendre en compte notre situation et refuse de nous accorder une facilitée de payement.
    Nous devons payer 2300€ avant le 22/01/17 sinon une saisie de nos meubles sera faite.
    Nous avons 4 mois de retard auprès d’electrabel (plus de 500€ à payer) donc risque imminent de coupure.

    Je voulais savoir, étant donné notre situation, si nous avons le droit à une aide financière pour régler nos dettes?
    Et est-ce que le CPAS peut intervenir concernant des huissiers de justice?

    C’est assez urgent. Merci d’avance.

    • le 12 janvier 2017 à 15:56

      Bonjour Luci,
      Concernant ta situation financière actuelle, peut-être as-tu droit à une aide du CPAS de ta commune si ta famille ne peut pas t’aider et si ta mari n’a aucun revenu, tu pourrais avoir droit, en principe, à une aide de 296€ (1156,53-860).
      Le montant de 1156,53€ correspond au RIS avec charge de ménage.
      Au niveau du Service de Médiation de Dettes du CPAS, celui-ci peut t’aider à entamer les démarches nécessaires afin de pouvoir payer de manière échelonnée tes factures ELectrabel notamment. Mais ce service ne fournit pas d’aide financière.
      Au niveau des huissiers de justice, s’ils ne peuvent pas t’aider directement, ils doivent au moins t’orienter vers un service juridique précis.
      Donc, dans l’immédiat, il faudrait te rendre au Service Médiation de Dette du CPAS de ta commune.
      N’hésite pas à revenir vers nous par la suite.
      Bien à toi,

  20. Natha
    le 11 janvier 2017 à 11:42

    Bonjour le cpas peut il aider pour l achat de une voiture de occasion pour un travaille

    • le 12 janvier 2017 à 15:29

      Bonjour Natha,
      Es-tu bénéficiaire du CPAS actuellement ? Si c’est le cas, et si le fait d’avoir une voiture va fortement augmenter tes chances de décrocher un job, il se peut que le CPAS intervienne, dans une certaine mesure, dans l’achat d’une voiture d’occasion mais il faut savoir que ce type d’intervention reste assez rare pour l’instant au niveau des CPAS.
      Pour cela tu dois pouvoir argumenter le fait qu’avoir une voiture va t’aider de manière concrète dans ta recherche d’emploi.
      Bien à toi,

  21. haley
    le 11 janvier 2017 à 07:30

    Bonjour je suis maman de deux enfants de 16 et 13 ans, je suis au cpas depuis le 1 janvier 2015 et je touchais un montant de 1156,34 €. J’aimerais savoir pourquoi depuis le 1 janvier 2017 ce montant n’est plus que de 920,37 € et que mes parents doivent me verser la somme de 262 € alors que pendant les deux années précédentes ils n’ont jamais rien dû verser.

    • le 12 janvier 2017 à 16:11

      Bonjour Haley,
      Il faut savoir que, depuis le 1er novembre 2016, les CPAS sont débordés et deviennent plus ‘stricts’ (ou ‘calculent’ plus). Par ailleurs, les CPAS ont peut-être moins de subsides qu’avant. En fait, seul(e) votre assistant(e) social(e) pourra vous donner une réponse précise.
      Il est un fait que le CPAS fait de plus en plus appel à la ‘solidarité familiale’.
      Par ailleurs, est-ce que vous avez changé d’assistant social récemment ? Cela pourrait, en partie, expliquer ce changement.
      Enfin, sachez (vous avez le temps et les choses peuvent changer) en tout cas que, dans un ménage où le chef de ménage est bénéficiaire du CPAS, dès que l’aîné des enfants devient majeur, celui-ci n’est plus considéré comme étant à charge par le CPAS.
      Et donc le parent touche alors un RIS cohabitant ainsi que l’enfant majeur.
      Bien à vous,

  22. Madisson
    le 9 janvier 2017 à 14:16

    Bonjour, je me permet de vous ecrire pour savoir si les aides pour le chauffage sont pour tout me monde meme ceux qui travaillent?
    Bien a vous

    • le 11 janvier 2017 à 14:58

      Bonjour Madisson,
      Cela dépend de tes revenus.
      Si tes revenus sont largement supérieurs à 1156,53€ (montant équivalent au RIS avec charge de famille), ou, si tu n’as pas le statut BIM, ou, si tu ne fais pas l’objet d’un règlement collectif de dettes, il est peu probable que tu puisses bénéficier d’une aide via le Fonds Social du Chauffage.
      Bien à toi,

  23. Gigergi
    le 7 janvier 2017 à 19:39

    Bonjour ,

    Malgré des recherches et envois CV quotidiennement, mon fils est toujours sans emploi alors qu’il est « jeune » diplômé d’un bac/graduat Marketing 06/2012 et d’un master en Relations & Communications 09/2015.

    Quelle n’a pas été notre surprise en découvrant lors de son inscription au Forem, qu’il n’aurait pas droit aux allocations de chômage après son stage d’insertion !!

    Mais bon, nous nous ne sommes pas trop tracassé ; De tradition, nous partons du principe qu’il vaut mieux faire un maximum d’études supérieures et ce sachant qu’à partir de 25 ans plus d’allocations familiales. Pour encourager nos jeunes, nous n’avons pas hésité à travailler jusqu’à 65 ans pour les financer et notre garçon par les jobs étudiant.

    Voilà le constat :
    – Que ce soit pour notre fille ou pour notre fils, nous les avons donc encouragé à faire plusieurs curcus supérieurs universitaires et hautes écoles car plus dans la tête mieux préparés pour s’adapter à toute situation surtout si inférieure à ce qui est espéré (aléas de la vie).
    – Nous avons financé des Kots et inscriptions Hautes Ecoles et UCL  à chacun (7 années)  après les humanités….plus nous étions toujours d’accord …mais limite de nos âge avec notre fils.
    – Comme à l’époque au sortir des humanités, souvent 1 année (très couteuse) à l’étranger ou spécialisation ou orientation était de coutume pour bien préparer nos enfants dans leurs choix d’ études.
    En ce qui concerne notre fils Maxime : 7 années : 1 année d’orientation, 3 années de Bac/Graduat EPHEC Marketing, 1 2ième Bac UCL Relations Publiques en 1 an, 2 années Master RP & Communication.
    – Après tout ce beau parcours de 7 ans d’études avec bénévolat et job étudiant, Maxime devait faire un break car certaines interventions chirurgicales étaient plus que temps et indispensables sans pour autant avoir des problèmes graves de santé. Plus liées à la mécanique.
    – Conclusion : depuis septembre 2015, Maxime n’a pu que décroché de +/- 2 mois au total de petits jobs ….. et c’est tout !!! le tout sans revenu. Nous n’avons psa imaginé qu’un jour nous devrions allé puiser dans nos réserves (en vue de notre vieillesse) pour permettre de garder notre maison et subvenir totalement aux besoins de notre fils (1 an 1/2). On sait que la situation est difficile pour beaucoup de monde et encore plus difficile pour les personnes sans soutien familial….. mais nous avons beaucoup fait (sans aides et travaillant comme des fous pour avoir les revenus qui en finalité nous pénalisent)  pour leur permettre des études supérieures et universitaires.
    Notre demande :
    Pouvez vous nous renseigner comment Maxime pourrait obtenir des allocations même faibles contre d’éventuelles activités »citoyennes » en compensation ? A la limite si son profil pouvait vous être utile  pour toute activité disponible dans vos bureaux …..car flexible/adaptable …..

    Nous vous remercions infiniment si vous pouviez nous aidez nous et notre fils dans ce parcours du combattant pour trouver une activité et/ou un subside d’attende …..

    Voici sa lettre : (copié/collé) – le CV n’est pas annxé –

    Madame, Monsieur,

     

    En recherche d’activité, je me permets de vous offrir mes services. Je reste ouvert à toute opportunité au sein de votre organisation et suis disponible dès ce mois de janvier.

     

    Vous trouverez en pièces jointes mon curriculum vitae. (Diplômé de la haute école de commerce EPHEC en marketing et de l’Université catholique de Louvain en relations publiques)

    Parallèlement à mon parcours académique, j’ai travaillé comme assistant marketing et responsable de projets web pour Louvain Coopération, une ONG de développement. Plus récemment, j’ai occupé une fonction à la RTBF qui assurait le suivi opérationnel d’un projet transmédia «?Génération Quoi???» qui s’est clôturé en novembre dernier.

     

    N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement complémentaire.

     

    Je vous remercie d’avance pour votre temps et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sentiments distingués.

    • le 10 janvier 2017 à 11:46

      Bonjour Gigergi,
      Nous allons vous répondre par e_mail.
      Bien à vous,

  24. bea 12
    le 6 janvier 2017 à 13:05

    voilà ma question

    je travaillais comme accueillante extra scolaire mais voilà que derpuis le 3octobre dernier je me bat contre un cancer donc je suis en arrêt maladie comme pas droit à la mutuelle je recois 741 eu du cpas je ne sais plus geré seul mes enfants et autres taches du quotidien mon ami aimerait m épouser mais il est invalide sur la mutuelle  je n’ai pas droit au chomage  le cpas m ‘aidera t il jusqu’a ma reprise de travail?

    • le 12 janvier 2017 à 11:28

      Bonjour Bea12,
      Nous sommes désolés de vous répondre si tardivement (mais nous avons pris du retard durant les congés de Noël).
      Si le CPAS vous accorde une aide actuellement, il n’y a pas de raison que cela change tant que votre situation ne change pas.
      Par contre, si vous épousez votre ami, le CPAS prendra ses revenus en compte et donc vous risquez de perdre votre aide si le CPAS estime votre ménage a des revenus suffisants (selon le CPAS le montant de 1156,53€ suffit pour couvrir les besoins d’un ménage).
      Sachez qu’il existe aussi le système d’aide occasionnelle (voir rubrique ‘Les autres aides…’) de la fiche suivante:
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Donc vous pouvez avoir droitn en principe, à un ‘extra’ si une grosse facture arrive.
      Enfin, nous ne comprenons pas pourquoi le CPAS ne vous accorde qu’une aide de 741€? Recevez-vous une pension alimentaire ou recevez-vous une aide supplémentaire (hors CPAS)?
      Merci pour votre réponse.
      Bien à vous,

  25. Grimbergen
    le 5 janvier 2017 à 15:31

    Bonjour, normalement au 01 janvier 2017, j’étais censée ne plus toucher du chômage. Début décembre 2016, j’ai donc fait les démarches nécessaire pour obtenir une aide du cpas, qui à été acceptée. Le cpas a également ouvert un dossier pour ma fille étudiante de 18 ans, elle doit donc toucher comme cohabitante, c’était une réelle opportunité car ses études coûte cher. Mais voilà, aujourd’hui, le forem m’annonce qu’il y a un nouvel arrêté royal qui me permettrais de prolonger mon chômage pour un an. Ma question est si je retombe finalement sur le chômage ma fille va t’elle quand même avoir droit au revenu du cpas ou y avait elle droit car moi j’y étais?

    • le 12 janvier 2017 à 10:03

      Bonjour Grimbergen,
      C’est une bonne nouvelle que vous puissiez continuer de bénéficier du chômage. Toutefois, si votre fille a des études qui coûtent cher, le CPAS devrait pouvoir rendre en compte cet élément-là et peut-être que votre fille pourrait percevoir une ‘RIS réduit’ si l’on peut dire, ou en tout cas, une ‘aide occasionnelle’ comme vous le lirez sur la fiche ici (voir rubrique ‘Les autres aides.. ‘):
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Il existe différents types d’aide (hors CPAS également), le Service Social Étudiants de l’école de votre fille devrait pouvoir vous en dire plus à ce propos.
      En tout cas, c’est notamment parce que votre ménage était dans les conditions d’octroi du CPAS, et parce que votre fille est majeure, que le CPAS a décidé de lui accorder un RIS cohabitant.
      Dans l’immédiat, vous pouvez vous rendre à votre CPAS, expliquez leur ce changement de statut (avez-vous le nom ou une référence de votre référente du FOREM?) et la volonté de votre fille de terminer ses études.
      Que votre fille n’hésite pas à nous contacter.
      Bien à vous,

  26. Joella
    le 5 janvier 2017 à 14:42

    Je n’ai pas toucher mon indemnité de la mutuelle ce mois ci cause je n’ai pas pris les vacances donc ils on tous déduits à present je n’ai pas d’argent est ce que le cpas peux me venir en aide svp ces urgent merci

    • le 11 janvier 2017 à 11:10

      Bonjour Joella,
      Le CPAS peut te venir en aide si tu es sans revenus pour l’instant et si ta famille ne peut pas t’aider.
      Tu dois te rendre au plus vite au CPAS de ta commune et préciser que tu es en situation d’urgence.
      Sache par ailleurs que le Service Médiation de Dettes du CPAS de ta commune peut t’aider, par exemple, à écrire à ton propriétaire pour le patienter si tu ne peux pas payer ton loyer ce mois-ci.
      Bien à toi,

  27. ben
    le 5 janvier 2017 à 10:46

    bonjour

     

    les gents qui dépondent de la cpas avant 2017? es qu’ils n’avaient pas le droit de partire en vacance?

    bonne journée et bonne année

    • le 11 janvier 2017 à 11:06

      Bonjour Ben,
      En principe, avec accord de leur assistant(e) social(e), les bénéficiaires du CPAS ont toujours eu le droit de partir en vacances (la durée doit correspondre à 20 jours).
      Bien à toi,

  28. Maria
    le 4 janvier 2017 à 20:51

    Bonjour,
    Je touche de la mutuelle 1080 euro

    ‘ je suis seule mais j ai beaucoup du maladies
    est ce que j ai le droit l’aide social pour medicaments ‘
    merci

    • le 11 janvier 2017 à 11:02

      Bonjour Maria,
      Selon le montant de ton allocation de la mutuelle, tu n’as pas droit à une aide du CPAS car le montant du RIS (revenu d’intégration) pour une personne isolée s’élève à 867,40€.
      Mais tu peux essayer de demander une carte médicale au CPAS. Tu alors fournir tous les documents médicaux nécessaires prouvant que tu as besoin de soins et que ton allocation de la mutuelle ne suffit vraiment pas pour tout payer.
      Si le CPAS refuse de t’aider, tu dois alors t’adresser au Service Médiation de Dettes du CPAS de ta commune pour voir comment tu peux gérer ton budget au niveau des soins médicaux.
      Bien à toi,

  29. Zer
    le 4 janvier 2017 à 20:32

    Bonjour, j’ai bientôt 22 ans et j’ai arrêté mes études après avoir compris que je voulais me lancer directement dans le monde du travail. Depuis septembre donc je suis à la recherche active d’un emploi (inscris au Forem) mais c’est plus difficile qu’il n’y paraît, en effet j’ai simplement un baccalauréat français et donc pas de qualifications spécifiques à un métier précis. En bref, impossible d’avoir une réponse favorable de la part d’un employeur.

    Ma famille habite en France et ma mère ne peut pas subvenir à mes besoins (et père inconnu depuis la naissance) donc la seule aide que je puisse recevoir est celle d’un organisme de l’état. Je suis belge et j’ai décidé de vivre ici il y a de ça 3 ans.

    Ma question est :  le CPAS octroi-t-il une aide quelconque aux jeunes en recherche d’emploi étant donné que je n’ai aucun revenu pour vivre… ?

    Bien à vous.

  30. Abel
    le 2 janvier 2017 à 21:49

    Bonjour, j’ai une adresse de référence au cpas. Du à mes problèmes financiers je ne peux pas me permettre de louer un appartement. J’ai passé mon jury centrale en gestion, et je souhaite avoir une aide financière peut-être particulière de la part du cpas si j’en ai le droit?

  31. Klara74
    le 2 janvier 2017 à 14:58

    Bonjour
    Je suis une femme divorce avec des enfants et je souhaite avoir encore un enfant avec mon ex mari.ma question est que ca va affecter mes allocation familliale?
    Est que ca me pose des problemes avec eux vue que [mon mari et moi] nous sommes divorces
    Surtot sure mes droits sociales.
    Je vous remercie de bien vouloir me repondre en details qui concerne ma situation vue que je suis en cpas

    • le 10 janvier 2017 à 11:38

      Bonjour Klara74,
      Nous ne sommes pas sûrs de bien comprendre ta demande. Es-tu bien divorcée actuellement ou non ?
      Pour répondre à ta question : est-ce que le fait d’avoir un troisième enfant va affecter tes allocations familiales ? Si les enfants sont à ta charge actuellement, en principe, tu devrais voir le montant de tes allocations familiales augmenter.
      Cependant, nous te conseillons de t’informer auprès de ton bureau d’allocations familiales pour avoir une réponse plus précise.
      Au niveau du CPAS, pour garder ton statut en tant que personne isolée avec famille à charge, soit tu vis avec un compagnon qui n’a aucun revenus/aides (et donc il est alors « à ta charge »), soit tu continues de vivre seule avec tes enfants à charge.
      Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
      Bien à toi

  32. Anonyme
    le 2 janvier 2017 à 00:15

    Bonsoir alors voila Je possédé un RIS cohabitants que j’ai perdu car mon père gagné de trop visiblement

    mon soucis la est de savoir si le CPAS fournie une aide car suite a des problème de famille qui auront des conséquence sur mon avenir je me vois obligé de partir loin et une personne m’accueille chez elle mais j’ai besoin d’une aide pour payé le transport en commun assez cher

    • le 10 janvier 2017 à 11:07

      Bonjour Anonyme,
      Donc, à présent, tu ne reçois plus du tout d’aide du CPAS actuellement ?
      Il faut savoir que dans certains cas, le CPAS fournit une « aide occasionnelle » comme tu le liras ici (rubrique ‘Les autres aides…’) :
      Tu dois alors bien expliquer ta situation à l’assistant social (de ta commune de résidence si tu y vis encore pour l’instant).
      Sinon, il faut voir si le Service Médiation de Dettes du CPAS de ta commune peut faire quelque chose pour toi.
      Enfin, si tu es sans domicile pendant un certain temps, veille bien à protéger tes droits sociaux et à continuer de recevoir ton courrier administratif. Tu peux utiliser ce que l’on appelle une adresse de référence :
      http://www.droitsquotidiens.be/fr/question/puis-je-avoir-une-adresse-de-reference
      Tu peux mettre cette adresse au CPAS de la commune où tu vis habituellement, ou encore, chez un ami.
      Attention, on ne vit pas là où on a mis son adresse de référence !
      Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
      Bien à toi,

  33. Etudiande96
    le 1 janvier 2017 à 21:44

    Bonjour
    Je suis etudiante et je suis enceinte mon compagnon touche 1700€ par mois mais a des dettes une fois tout payé il ne lui reste plus que 250€
    Aurais-je droit a une aide social si j’en fait la demande?

  34. balzacboule
    le 1 janvier 2017 à 18:47

    bonjour,

    la fille adoptive demon compagnon, a 18ans vit pour lemoment chez ses beaux parents , elle vient d’annoncer  a son papa  qu ‘elle quitte l’enseignement et ses   stages , a demandé  semaine dernière un logement cpas, ainsi qu ‘une rénumération  cpas ris  , mon compagnon est actuellement propriétaire et divorcé  , la question est est-ce que le cpas peut se retourner  et demander amon  compagnon de rembourser  une somme d’argent au cpas  dans ce cas de figure

     

    merci de votre réponse

    • le 9 janvier 2017 à 15:28

      Bonjour Balzacboule,
      En effet, le CPAS peut demander à votre mari d’intervenir. Mais il doit s’agir alors d’une intervention mensuelle à la mesure de ses moyens financiers.
      Mais, tout d’abord, il faut que le dossier de demande d’aide de votre belle-fille soit accepté.
      Bien à vous,

  35. Mmmm
    le 1 janvier 2017 à 13:26

    Bonjour j’ai 26 ans, étudiante et je vis actuellement chez mes parents. Je suis souvent battue par mon père qui est très agressive. J’ai pas de revenu pour aller vivre seul. Récemment j’ai été à nouveau battue par lui et donc j’ai décidé d’aller faire un constat en urgence puis je suis partie j’ai porté plainte. Est ce que le CPAS peut me prendre en charge en attendant que je termine mes études sachant qu’il me reste encore un an et demi pour terminer mes études. Merci

    • le 9 janvier 2017 à 15:19

      Bonjour Mmmm,
      Voici d’abord une fiche sur les étudiants et le CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Il faut savoir que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants durant toute la durée de leur formation. Par ailleurs, le CPAS se tourne généralement vers les parents du demandeur d’aide pour voir si ceux-ci peuvent intervenir financièrement ou non. Si le CPAS estime que les parents ont des revenus suffisants, le CPAS n’intervient pas.
      Mais comme ta situation familiale est conflictuelle (lorsque tu iras au CPAS prends le document de la police ou de l’hôpital avec toi), le CPAS devrait intervenir pour toi, quitte à demander une intervention financière auprès de tes parents.
      Tu devras assez vite trouver un logement, tous les CPAS ont une Cellule Logements aujourd’hui et tu peux y recevoir de l’aide dans tes démarches de recherche.
      Le Service Social Étudiants de ton école peut certainement aussi t’aider dans tes recherches.
      Dans l’immédiat, rends-toi au CPAS de ta commune, explique ta situation d’urgence et montre aussi ta volonté de terminer tes études.
      N’hésite pas à revenir vers nous par la suite.
      Bien à toi,

  36. Ginette
    le 1 janvier 2017 à 13:04

    Bonjours,
    Je voudrais savoir si j’ai droit au cpas.je nes pas de revenue mise a part les alocation familliale
    Mon mari travail et gagne 1.000 par mois .
    Puis je avoir droit au cpas
    Merci

    • le 9 janvier 2017 à 12:27

      Bonjour Ginette,
      Le CPAS fournit une aide aux personnes qui n’ont pas de revenus suffisants pour vivre « dignement ».
      Lorsque l’on introduit un dossier de demande d’aide auprès du CPAS de sa commune de résidence, un assistant social effectue une enquête sur les ressources du demandeur d’aide et déterminera si celui-ci y a droit ou non.
      Il faut savoir que, pour le CPAS, la somme de 1156,53€ (montant équivalent au RIS avec charge de famille) suffit pour couvrir les besoins d’un ménage.
      Donc, dans votre cas, si vous entrez dans les conditions d’octroi (qui sont ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/ )
      et si votre dossier est accepté, le CPAS pourrait, en principe, vous accorder un aide de 156,53€ (1156,53 – 1000) mais nous ne pouvons pas vous le garantir car chaque dossier est analysé au cas par cas.
      N’hésitez pas à revenir vers nous.
      Bien à vous,

  37. Hal
    le 30 décembre 2016 à 14:48

    Bonjour, puis-je avoir doit au RIS ou à l’aide sociale, si je dois rembourser l’onem et que je suis âgée de 64 ans et que si je rembourse pas je n’aurais pas droit à ce qu’elle m’octroi ou à la pension?

  38. val
    le 29 décembre 2016 à 23:29

    bonjour,

    J ai besoin d’un conseil parceque je ne m y retrouve plus.

    En janvier 2015, je me suis inscrite au cpas, quand le chomage a fait une grande liquidation, j étais chef de famille.

    De bonne fois je me suis présentée en tant que tel.

    Ma situation à ce jour, était, un fils majeure sous contrat d’apprentissage  IFAPME  qui vit chez moi en permanence et deux enfants mineurs, eux, en garde alternée, mais le papa voulait qu’ils gardent leurs domicile chez moi, ainsi j’avais les allocations familiales et en contre partie il ne payait pas de pension allimentaire . Le juge a accepté la situation.

    Biensur l’argent que mon fils avait en IFAPME je lui laissais pour lui payer sa voiture sortie etc…

    J ai repris des études pour me mettre à mon compte, je les aie réussie. Je ne voulais pas rester au cpas.

    Mais, j’ai eu un lumbago et pendant pret de 3 mois je ne savais plus bouger.

    J ai remis un certificat a l assistante de l’insertion, mais pas à mon assistante sociale, je ne savais pas qu il fallait en remettre 2,  pas de communication entre service.

    J’avais demandé à l assistante de  l insertion pour travailler au sein du cpas pour porter les repas ou autre, pour voir du monde et me réinsérer, surtout me retirer de ce mauvais pas, toute gentille et décue pour moi, elle me dis qu avec mon dos ca ne passera pas pour le control médicale

    Apres 2 convocations non reçue. Problème de courrier. ( ben oui je suis vernie ).

    En mai 2016, révision de mon dossier , je suis passée devant le conseil et à ma grande surprise, ils me disent que j ai fraudé, que je ne remet pas mes papiers en temps voulu etc ( sous certicat et bloquée)et que je leur suis redevable du surplus que j ai touché du 01/01/2015 au 01/12/2015 , la modeste sommes de 3 248.79 euros,parceque j ai les 2 plus jeune enfants en alternance. Alors que j avais dit que les avait une semaine sur deux .Et mon grand fils aux études.

    Donc on ne tient pas compte ni du jugement, ni de mon fils qui est toujours à ma charge, et scolarisé jusqu’au 22/01/2016

    Sous médocs et sédatifs, toujours pour dos, j ai fait que pleurer durant l audience, je me serais crue au tribunal, on aurait dis que j avais tué quelqu un.

    Je leur aie meme dis que je voulais changer d assistante sociale,   le courant ne passe pas entre nous, bien sur ce n’ est  pas ce qu ils voulaient entendre.on m a répondu qu on avait pas une assistante sociale à la carte… ,

     

    Décision du conseil: j ai le papier en face de moi, je vois…

    Maintien du droit au revenu d’intégration sociale isolé au taux plein pour chaque première quinzaine du mois et du droit au revenu d’intégration sociale famille à charge au taux plein pour chaque seconde quizaine du mois.

    Donc mon fils ne rentre toujours pas en ligne de compte ..

    Hors depuis janvier 2016,  je touche…. 573.74 euros qui correspond à la moitié famille à charge .

    et   ….218.94 ca correspond à la moitié d’un cohabitant et non d’un isolé.

    Tient la mon fils existe….

    je m appercois de plus en plus qu elle m a mal orienté, ne m a pas dit tout mes droits, et même omit certains avantages, encore à l heure actuel.

    Pour exemple l année passée elle ne m a pas dit que le taxe poubelle était payée par le cpas.Quand je lui aie fait remarquer elle m a dit qu il y avait des papiers dans le bureau… , fallait lire.

    Pas le choix je dois communiquer avec mon assistante sociale, Je lui demande pourquoi la somme de 218.94 eur, elle me dit que le comité l’a décidé ainsi et que je suis considérée comme cohabitante alors que je vois isolé sur le papier,  que mon fils aurait du faire une demande de rsi alors qu il était scolarisé jusque janvier 2016.A ne plus rien comprendre…

    De plus, je ne touche plus d’allocation  familliale pour lui depuis janvier 2016.

    Il ne prétend pas faire de démarche en ce sens et je ne peux pas la demander pour lui. Il trouve ca dégradant et je le comprends quelque part.

    Malgrès tout il vit sous mon toit,à ma charge fiscale comme les petits et il ne se soucie de rien.

    Je ne sais plus quoi faire, il a 21 ans, à chaque fois que j essaie de lui faire entendre raison il me dit que le fais ch..ou il part de la maison et plus de nouvelles.Et je vous passe certains détails.

    J aime mon fils et je n aie pas envie de le mettre dehors mais je dois me serrer la ceinture et tout calculer.

    Je suis toujours considérée comme cohabitante alors qu il ne touche rien.

    Si il ne veut rien faire quels sont mes droits ?

    Et biensur la cerise sur le gateau, on va passer en 2017, apres divers traitements et calmant pour le dos, je suis bloquée régulièrement, on ne trouve pas la cause, je vais devoir refaire une infiltration sous radio cette fois début janvier, y en a marre.

    Mon assistante veut que je me déclare comme handicapée, mon médecin n est pas d accord, celon ses dires il ne me manque ni bras ni jambes donc pas de handicap ,normal quoi,et puis moi je veux juste retrouver ma mobilité pour avancer.

    . Ca coute bonbon l air de rien les médicament, les visites, l essence pour s y rendre etc..

    Désolée pour la tartine mais y en a marre , je tourne en rond, pouvez vous me conseiller ou me diriger ,

    • le 9 janvier 2017 à 11:14

      Bonjour Val,
      Nous sommes un site d’informations pour jeunes et donc nos conseils seront ‘limités’.
      Néanmoins, nous pouvons vous dire, comme vous le faites remarquer, que ce vous touchez actuellement ne correspond pas à ce que vous devriez ‘officiellement’ recevoir vu le courrier suite à la décision du conseil.
      Nous ne savions pas non plus qu’il fallait remettre 2 certificats (?). L’idéal aurait été de remettre votre certificat à votre assistante sociale et non à la référente en insertion mais, comme vous le dites, celle-ci aurait pu le transférer à votre assistante.
      Malheureusement, il est difficile de changer d’assistant social;
      Dans les ménages (où les parents ou le parent sont/est bénéficiaire du CPAS) où un enfant est sur le point d’avoir 18 ans/d’être majeur, dès que celui-ici a son anniversaire, le CPAS accorde automatiquement le RIS auquel il a droit sans que l’enfant entame les démarches de son côté.
      Pour obtenir une meilleure entente, et afin que votre fils se rende compte de la situation, peut-être devez-vous faire appel à un service de médiation familiale? Votre commune devrait pouvoir vous renseigner ce type de service.
      Au niveau des allocations familiales, n’a-t-il plus droit parce qu’il a un certain revenu (certain montant) actuellement ou a-t-il terminé sa formation ?
      Par ailleurs, au niveau des convocations non reçues, avez-vous la preuve ou l’explication de ce problème ?
      En tout cas, il est important de garder une copie de tous vos documents (reçus de la part du et envoyés au CPAS) et de noter toutes vos démarches.
      Enfin, ne sachant pas où vous habitez.
      Sur Bruxelles il existe uns service juridique de première ligne (vous pouvez les consulter gratuitement) qui est l’Atelier des Droits Sociaux :
      http://www.atelierdroitssociaux.be/page/comment-nous-joindre
      Il existe une association qui peut aussi vous orienter : http://www.infordroits.be/
      Si vous êtes en Wallonie, vous pouvez adresser à un bureau d’aide juridique : http://www.avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj
      Sachez aussi que le Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté peut être aussi de bons conseils : http://www.rwlp.be/
      Il est clair, dans votre situation, qu’une aide spécifiquement juridique est nécessaire pour votre dossier.
      A notre niveau, nous ne pouvons malheureusement vous en dire plus.
      Courage pour vos démarches futures.
      Bien à vous,

  39. CHichi189
    le 28 décembre 2016 à 23:31

    Je suis une etudiante agée de 18 ans et je vis avec mes parents et freres/soeurs. Ma mere ne travaille pas et mon pere gagne peu) j’aimerai savoir si dans ma situation, on me permettra une aide social (pour pouvoir me depaner avec mon propre argent, payer mes etudes moi meme etc) sachant que jai beau chercher un job etudiant pendants les vacances scolaires, je n en trouve pas.

  40. Mimi
    le 27 décembre 2016 à 23:03

    Je vis en couple est avec notre bebe .mon homme ne travaille pas et ne perçoit aucun revenu il est à ma charge .moi je suis au chômage.ma question est : est ce que je peut demandé de l aide pour l alimentation de mon bébé ?car j ai du mal à la nourrir je la nourri tjr au biberon et ci cela étais aussi possible pour moi et mon compagnon car ont à du mal à bien se nourrir car si je paye la maison les facture il me reste plus que 200 euro à vivre pour le mois donc c est vrmt difficile et je suis vrmt désespère je sais que bcp ont plus de mysère que moi mais je ne sais plus koi faire si cela serai possible de m aider.

    • le 6 janvier 2017 à 15:00

      Bonjour Mimi,
      Si le montant de tes allocations de chômage est inférieur à 1156,53€, et si ta famille ne peut pas t’aider, en principe le CPAS de ta commune devrait intervenir pour toi.
      Si le montant de tes allocations de chômage est, par contre, supérieur à 1156,53€, tu peux demander une aide ponctuelle ou occasionnelle au CPAS comme tu le liras ici (voir la rubrique ‘les autres aides…’) : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Par ailleurs, dans l’immédiat, tu peux demander conseil auprès du Service Médiation de Dettes de ta commune : ils pourront t’aider dans les démarches nécessaires afin de pouvoir, notamment, payer tes factures de manière échelonnée.
      N’hésites pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  41. sel
    le 27 décembre 2016 à 16:41

    Bonjour,Mme,Mr.

    Mon fils a oublier un rendez-vous et de suite nous avons signere et demander un autre et nous sommes presenter au rendez-vous.

    Mai malheurement l asistant n etait pas la il etait absent. et nous avont obtenus un autre rendez-vous trees tard 2 mois apres.

    et nous n avont de virement pour mon fils. sont dossier n est pas passer au conseil. donc troi mois rien. le proprietaire quand j ai prevenu de retarder le louer me dit de sortir.

    il me demande le louer et il ont raison mai moi je ne sais plus quoi faire. sont assistant me dit y falait pas rater un rendez-vous . je lui dit que nous sommes venus et il etait en conge que faire????????????

    cordiamlent

    sel

    • le 6 janvier 2017 à 14:34

      Bonjour Sel,
      Lorsque vous vous êtes présentés au nouveau rendez-vous, normalement, un autre assistant social (le remplaçant) aurait dû vous recevoir, ou alors, on aurait dû vous donner un autre rendez-vous assez rapidement.
      Si votre dossier est en cours d’analyse, vous avez droit en principe à une aide d’urgence de la part de votre CPAS.
      Par ailleurs, le Service Médiation de Dettes du CPAS de votre commune peut vous aider à écrire une lettre afin de demander à votre propriétaire de patienter si cela est possible.
      Enfin, il serait utile toutefois de consulter un service juridique (concernant le dossier n’a pas encore été présenté au conseil).
      Voici des liens internet utiles pour les bureaux d’aide juridique: http://www.avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj
      Pour un service juridique de première ligne (conseils gratuits aussi) situé à Bruxelles : http://www.atelierdroitssociaux.be/page/comment-
      nous-joindre
      Dans l’immédiat, nous vous conseillons en tout cas de consulter un service juridique au plus vite.
      Bien à vous,

  42. Vanille
    le 26 décembre 2016 à 13:53

    Bonjour, je suis en accident du travail depuis 2ans et je n’arrive pas à me débrouiller avec 40% de mon salaire. Ai-je droit à quelque chose ?

  43. etudiante18
    le 25 décembre 2016 à 06:43

    Bonjour,

    Je viens d’avoir 18ans, et à mes 12 ans mes parents se sont expatriés à l’ile maurice (je suis née de pere belge et de mere belgo-mauricienne). Mon père a été  en invalidité pratiquement 10ans, aujourd’hui il touche sa pension et ma mere ne percoit aucun revenu. Je souhaite retourner en Belgique pour mes etudes, mais je sais trés bien que mes parents n’auront pas les moyens de les payer (meme une pension alimentaire sera trés limite) et à mon arrivée en Belgique je n’aurai donc aucun revenu (je me trouverai un job etudiant mais ce sera pas évident pendant mes études). Pouvez vous m’indiquer que faire exactement s’il vous plait?

     

    Cordialement,

  44. juliette
    le 21 décembre 2016 à 22:18

    Bonjour je suis une jeune maman considéré comme chef de famille (1 enfant à charge) par le cpas si je décide d’héberger mon compagnon sans le domicilié chez moi vont t’il lui payer un cohabitant ou vont t’il considéré que je dois l’entretenir moi même ?

    Merci

    • le 22 décembre 2016 à 11:33

      Bonjour Juliette,
      Si tu héberges ton compagnon et qu’il loge chez toi pour une courte durée (il faudra d’abord en persuader le CPAS), cela ne devrait pas avoir d’incidence.
      Par contre, s’il se domicilie chez toi et/ou qu’il vit un certain temps chez toi, tu devras signaler au CPAS que ta situation a changé (il faut éviter de dissimuler des éléments).
      Dans ton cas, pour garder ton statut de chef de ménage, il est préférable qu’il ne demande pas d’aide au CPAS sinon, s’il demande une aide, le CPAS va vous considérer chacun comme cohabitant.
      Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
      Bien à toi,

  45. chaima1987
    le 21 décembre 2016 à 17:45

    bonjour je vais bientôt perdre mon droit a mes allocations d’insertion mon mari est actuellement indépendant mais impossible de s’en sortir avec un seul salaire beaucoup de factures et dettes a payer je voudrais savoir si j’aie droit au cpas d’avance merci

  46. julie
    le 21 décembre 2016 à 14:30

    Bonjour je suis actuellement hébergée chez un ami qui travaille dans un atelier protégé, de mon côté j’ai été radiée du chômage dont je ne possède plus mon taux cohabitant hors l’ami chez qui je suis ne sais pas prendre ni mes plans de paiements ni mes prêt à tempérament et la pension alimentaire que je dois payer à mon ex-mari . Est-ce que le CPAS de ma commune pourrait m’octroyer un taux cohabitant pour que je n’ai pas d’ennuis avec mes papiers à payer?

    Bien à vous.

    • le 21 décembre 2016 à 17:00

      Bonjour Julie,
      Dans le cas présent, il faut peut-être envisager 2 situations :
      Soit tu t’installes chez ton ami et le CPAS vous considère comme cohabitants. Le CPAS prendra en compte les revenus de ton ami et si ses revenus sont supérieurs à 1156,53€ (montant du RIS avec charge de ménage), le CPAS n’interviendra pas pour toi.
      Soit tu es hébergée de manière temporaire et tu entreprends les démarches pour obtenir une ‘adresse de référence’ (tu as le droit de mettre cette adresse au CPAS) pour conserver tes droits sociaux : http://www.droitsquotidiens.be/fr/question/puis-je-avoir-une-adresse-de-reference
      Et ensuite tu cherches un logement avec l’aide éventuelle de la Cellule Logements de ton CPAS.
      Par ailleurs, il faut savoir, avant de s’adresser au CPAS, qu’il y a des conditions (nationalité, âge,…) à remplir pour introduire un dossier de demande d’aide au CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Enfin, sache que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et donner sa réponse/décision par voie postale.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  47. Manu
    le 21 décembre 2016 à 12:25

    Bonjour je me tourne vers vous car j arrive a cour d idée et suis fatigué de tt ca
    En gros 36ansj etais marié séparé proprio ensuite mon ex indépendant à fait faillite du coup maison et autrès saisie vendu à la rue
    J ai un enfant 12ans à charge et vie ici et là une adresse pour garder mes droits car cpas n avait pas de logements et je suis en maladie depuis 2014
    La j me retrouve avec encore qq dettes de mon ex mais j ai grâce à mon avocate pu payé et gagner du temp
    Suite à une opération j ai de nouveau une dette car dkv ne prend pas en charge c était au tribunal j ai perdu et la de 1500 suis à 2500 à rembourser comment a qui puis je m adresser car cpas m a déjà dit non pour une adresse puis non pour une aide loyer caution j suis sdf mais pour eux pas car une adresse et si j suis sdf j ai plus mon allocation mutuelle j en peux plus de vivre com ca et c est mon fils qui M aide à tenir j veux pas qu il souffre de bêtise d adulte merci

    • le 21 décembre 2016 à 16:38

      Bonjour Manu,
      Nous supposons que ton fils est pris en charge par un service social actuellement ?
      Concernant l’adresse de référence, as-tu déjà essayé de mettre ton adresse chez un ami/une amie de confiance chez qui tu ne loges pas ? (on ne loge pas là où on met son adresse de référence).
      Tu le sais certainement déjà, on dépend du CPAS de la commune où on vit la plupart du temps.
      Est-ce que ton avocate ne peut t’aider à faire reconnaître ta situation actuelle auprès du CPAS pour qu’ils interviennent enfin au niveau du logement?
      Nous ne comprenons pas le fait que le CPAS refuse de reconnaître ta situation et refuse de t’accorder une aide ? Es-tu rayé du registre de la population de ta commune ?
      Peux-tu nous dire dans quelle région tu vis pour voir si nous pouvons t’indiquer des lieux d’écoute et d’aide.
      Merci d’avance.
      Bien à toi,

  48. Renseignement
    le 21 décembre 2016 à 00:13

    Bonjour,
    Je suis marié, j’ai deux enfants 4 et 2 ans, aucun revenu, ma femme touche le chômage depuis un moment environ 1100 euros, on vit sous le même toit. Je voudrai savoir si j’ai droit à une aide du cpas ou autre, si oui cela changera quelque chose au revenu de ma femme ou est ce juste un complément? Y a t il des aides pour les factures électricité gaz, téléphonie, transport,ou autres? Et nous avons l’intervention majoré (bim ou vipo).
    Cordialement

  49. domyinfi
    le 20 décembre 2016 à 19:32

    Bonsoir

    Pourriez vous me faire savoir quoi faire.

    Une dame agée de 92 ans pouvait subvenir a ses besoins jusqu’a présent mais maintenant plus moyen de faire face aux frais de la vie courante (maison de repos – médicaments – lessives ….)

    Elle est veuve et n’a aucune famille .Elle n’est pas non plus propriétaire

    Merci a vous pour votre réponse.

    • le 21 décembre 2016 à 15:48

      Bonjour Domyinfi,
      Nous sommes un site d’informations pour jeunes et donc nous connaissons moins la thématique des personnes âgées par rapport au CPAS.
      Il faut savoir, en tout cas, que le CPAS se base sur les revenus, notamment, pour décider d’accorder une aide ou non.
      Et donc si cette dame a une pension d’un montant largement supérieur à 1156,53€ (montant équivalent au RIS avec charge de famille), il sera plus difficile d’obtenir une aide de la part du CPAS.
      Mais sa mutuelle devrait pouvoir vous renseigner sur les aides éventuelles.
      En tout cas, chaque CPAS a à présent un service spécifique pour les seniors où vous pouvez obtenir toutes les informations nécessaires ainsi que l’administration communale !
      Nous ne pouvons malheureusement vous en dire plus à notre niveau.
      Bien à vous,

  50. So
    le 20 décembre 2016 à 18:39

    Bonjour, je suis actuellement en formation d’auxiliaire à l’enfance, et j’habite chez ma mère qui est veuve. Elle paye un crédit hypothécaire, et moi ne perçoit aucun revenu. J’aimerai savoir quels sont les démarches a faire svp pour pouvoir obtenir une aide du cpas ? Merci

    • le 21 décembre 2016 à 11:30

      Bonjour So,
      Il y a d’abord des conditions (nationalité, âge,…) à remplir:
      bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Par ailleurs, comme tu vis avec ta maman, si tu demandes une aide au CPAS, celui-ci prendra en compte ses revenus. Et si ta maman a des revenus largement supérieurs à 1156,53€ (montant équivalent au RIS avec charge de ménage), le CPAS estimera que tu n’as pas besoin d’aide. Le CPAS se base sur des montants forfaitaires et non sur les montants des loyers et charges.
      Pour demander une aide au CPAS, tu dois introduire un dossier de demande d’aide au CPAS de ta commune (veille bien à recevoir « l’accusé de réception » prouvant que tu as introduit une demande).
      Voici la manière dont le CPAS procède :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/comment-le-cpas-decide-t-il-daccorder-ou-pas-un-revenu-ou-une-aide/
      Si le CPAS refuse de t’aider, sache que ta maman peut demande une ‘aide occasionnelle’ au CPAS si elle a des difficultés pour payer certaines factures (comme par exemple le décompte annuel de la consommation en eau).
      Bien à toi,

  51. Bérengère
    le 19 décembre 2016 à 16:14

    Bonjour,

    Je suis majeure en janvier et vis en famille d’accueil depuis 9 ans. Je dépends de l’aide à la jeunesse depuis mes 2 ans mais cela sera fini en janvier. Je continuerai à vivre chez mes parents d’accueil. Pourrais je introduire une demande d’allocation d’intégration? Ma mère n’a aucun revenu et est en séjour illégal, mon père est décédé. Je dépends entièrement de ma famille d’accueil qui ne recevra plus de subsides  à partir de janvier. Est ce que cette allocation pourrait m’être refusée sous prétexte que mes parents d’accueil ( qui n’ont aucun lien familiaux avec moi) pourraient m’entretenir?

    En vous remerciant

    Bérengère

    • Vincent
      le 21 décembre 2016 à 10:55

      Je suis père d’accueil d’un jeune homme qui vient d’avoir ses dix-huit ans. Nous avons préparer un dossier pour qu’il puisse avoir un revenu d’intégration social pendant qu’il termine ses études.Cependant le cpas redemande régulièrement qu’on refasse le dossier et notamment il demande des extraits de compte démontrant que les charges familiales sont payées régulièrement.Hors je les paye moi-même et je dois donc lui envoyer mes propres extraits de compte.Il y a là je pense une entorse à la protection de la vie privée. Même chose pour ses résultats scolaires.L’école délivre une attestation de fréquentation scolaire régulière mais je me demande si exiger ses résultats d’examens par exemple, ne relève pas non plus des lois sur la protection de la vie privée.Je pense qu’il y a là des abus de pouvoir et je me demande si c’est bien légal ?.

    • le 21 décembre 2016 à 11:16

      Bonjour Bérangère,
      Nous ne connaissons pas très bien ce type de situation.
      Mais, si tu as reçu une aide de l’Aide de la Jeunesse jusqu’à aujourd’hui, tu devrais avoir droit, en principe, à une aide du CPAS (une aide et non un revenu d’intégration sociale dont le montant est plus élevé).
      Pour cela, tu dois t’adresser au CPAS de ta commune de résidence (veille bien à recevoir ‘l’accusé de réception’ prouvant que tu as introduit une demande d’aide). Tu peux le faire dés que possible car le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et donner sa décision par voie postale.
      Par ailleurs, le CPAS tiendra certainement compte des revenus de tes parents d’accueil et estimera que ceux-ci peuvent certainement t’aider dans une certaine mesure.
      Aussi, dans l’immédiat, avant de t’adresser au CPAS, il serait utile que tu consultes le Service Droit des Jeunes (ils ont plusieurs antennes) pour obtenir une réponse plus précise que la nôtre : http://www.sdj.be/
      N’hésite pas à revenir vers nous par la suite quand tu auras procédé à la demande d’aide.
      Bien à toi,

  52. martine
    le 17 décembre 2016 à 19:01

    bonjour , je suis au cpas , j ai maman qui ai dans un home pour l Alzheimer ce qui nous coûte 1575euro , plus les médicaments , pédicure , les petits voyages , coiffeur , visite du docteur et j en passes , je suis seule avec ma sœur pour tout ces frais , je suis moi même atteinte d une sep , sclérose en plaque , mais je n est pas les moyen de me soigné convenablement , donc je ne prend que de la morphine pour mes douleurs , comme j ai la chance d être toujours sur mes jambes et que je suis en pleine capacité de mes gestes , je n est pas droit a la vierge noir , ça c est ce que le médecin de la mutuelle m as répondu , je ne m en sort plus , maman refuse de manger la nourriture du home donc nous somme obligée d acheté fruit , biscuit , et faire son souper , en plus elle fume deux a trois paquet de cigarettes pas jour car elle ne ce rend plus compte qu elle fume cigarette sur cigarette , je n en peut plus , quelque fois j ai envie de mettre fin a ma vie , a qui je peut m adressé pour avoir un peu d aide , je suis fatiguée si fatiguée

    • le 21 décembre 2016 à 10:40

      Bonjour Martine,
      Nous pouvons bien comprendre que ce n’est pas facile pour vous et votre soeur.
      Pour ce qui est du CPAS, en fait, il faut savoir que celui-ci se base d’abord sur les revenus du demandeur d’aide.
      Si le demandeur a des revenus largement supérieur à 1156,53 (montant équivalent au revenu d’intégration sociale avec charge de famille), le CPAS « estime » que la personne a des revenus suffisants pour couvrir les besoins du son ménage.
      Est-ce que votre maman a une pension d’un montant supérieur à 1156,53€ ? Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander une aide pour elle afin qu’elle ait droit, notamment, à une aide médicale du CPAS sous forme de carte médicale :
      L’octroi de la carte médicale est en outre lié à la signature de la procuration ”Maximum à Facturer“ et à l’ouverture d’un ”Dossier Médical Global“ chez un médecin généraliste conventionné avec le CPAS.
      Elle offre des avantages :
      lors des consultations chez le médecin généraliste choisi par le titulaire parmi ceux qui sont conventionnés avec le CPAS ;
      lors de la délivrance, à l’une des pharmacies conventionnées avec le CPAS, de certains produits prescrits par le médecin attitré ou faisant l’objet d’un bon de commande du CPAS ;
      lors des consultations chez certains médecins spécialistes
      L’asbl télé-accueil de votre région (http://www.tele-accueil.be/ ) peut également vous fournir les lieux d’aide et d’information de votre région.
      Voici ce que nous pouvons vous dire pour l’instant à notre niveau, n’hésitez pas à revenir vers nous après avoir lu ceci.
      Bien à vous,

  53. val
    le 17 décembre 2016 à 14:00

    bonjour, j ai deux enfants mineur en alternance domicilié chez moi et un fils majeure , lui en permanence chez moi. Il n a plus droit au allocation familiale puisque plus inscrit a l école.

    on considère que je suis 1 semaine sur 2 comme chez de famille, ca je trouve ca logique.

    et 1 semaine sur 2 comme cohabitant alors qu il n a fait aucun revenu et qu il n a fait aucune demande est ce normal?

     

    • le 19 décembre 2016 à 15:01

      Bonjour Val,
      En effet, dés qu’un enfant (de parents bénéficiaires du CPAS) devient majeur (l’enfant en général n’a pas de démarches à entreprendre), le CPAS considère que cet enfant n’est plus à la charge du parent et donc cet enfant devient cohabitant et perçoit un RIS en conséquence.
      Votre fils doit alors s’organiser avec vous pour répartir entre vous les frais ménagers.
      Le CPAS aurait dû vous prévenir mais nous remarquons malheureusement qu’ils préviennent rarement les parents de ce type de situation.
      Bien à vous,

    • val
      le 22 décembre 2016 à 13:27

      Re,effectivement mon assistante me dis qu il doit entreprendre des démarches .

      Malheureusement, malgres de nombreuses solicitations,  il ne veut rien faire en ce sens.

      Je ne peux pas non plus faire les démarches pour lui.

      Je n aie pas envie de le mettre dehors, c est mon fils.

      Mais je l aie quand même à ma charge depuis plus d un an, nourriture etc…

      Auriez vous une solution ?

      Je ne sais plus quoi faire, je me sens comme coincée.

      Bien a vous,

       

      • le 22 décembre 2016 à 15:16

        Bonjour Val,
        Est-ce que votre commune ne dispose pas d’un service de médiation familiale qui pourrait vous conseiller ?
        Ne sachant pas où vous vous trouvez, vous pouvez éventuellement contacter le Télé-accueil de votre région pour qu’ils vous indiquent quelles associations consulter dans votre région : http://www.tele-accueil.be/
        En espérant que vous trouverez vite écoute et conseils concrets.
        Bien à vous,

  54. Ketty
    le 16 décembre 2016 à 03:09

    Mon épouse est placée alzeimer le home me coûte 1400 euros,je paye un loyer de 575euri +180 de charge il b ne me reste pratiquement rien pour vivre que faire

    • le 19 décembre 2016 à 14:54

      Bonjour Ketty,
      Nous supposons que votre mutuelle intervient déjà dans les frais médicaux. En tout cas, votre mutuelle peut vous donner des informations à ce niveau et voir avec vous comment réduire vos frais (avez-vous le statut BIM ?)
      En ce qui concerne le CPAS, celui-ci pourra vous aider selon vos revenus. Si le CPAS estime que vous avez des revenus (ou pension) « trop élevés » (à leurs yeux), le CPAS n’interviendra pas.
      Il doit toutefois pouvoir vous conseiller un home où votre épouse pourrait être aussi bien soignée mais en payant des soins moindres.
      Nous ne pouvons malheureusement vous en dire plus.
      Bien à vous,

  55. Pikatchou
    le 16 décembre 2016 à 00:15

    Bonjour je suis seule avec un bébé je n’ai ni travail ni chômage peut on maider

    • le 19 décembre 2016 à 14:29

      Bonjour Pikatchou,
      Si ta famille ne peut pas t’aider et si tu entres dans les conditions (âge, nationalité, résidence…) suivantes :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      en principe le CPAS devrait intervenir pour toi. Il faut savoir que le CPAS se tourne souvent vers les parents pour voir si ceux-ci ne peuvent pas intervenir dans la mesure de leurs moyens (une aide adaptée à leurs revenus qu’ils pourraient t’accorder et le CPAS ‘compléterait)’.
      Pour recevoir une aide du CPAS, tu dois te rendre au CPAS de ta commune et introduire un dossier de demande d’aide (garde bien « l’accusé de réception »), ensuite tu auras un rdv avec un assistant social pour donner des détails sur ta situation.
      Il faut savoir que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et faire connaître sa décision par courrier postal.
      Le CPAS peut aussi t’aider pour, par exemple, accomplir les démarches nécessaires pour avoir une pension alimentaire (cela fait partie des missions du CPAS) si tu en as la possibilité.
      N’hésite pas à revenir vers nous par la suite.
      Bien à toi,

  56. jaja
    le 15 décembre 2016 à 20:25

    Mon fils vit chez moi et nous a aucun revenu il voudrait habiter seul mais le cas ne veut pas l aider est ce normal

    • le 19 décembre 2016 à 14:14

      Bonjour Jaja,
      Il est vrai que le CPAS pousse souvent les enfants (même âgés) à rester avec leurs parents par solidarité familiale notamment.
      Par ailleurs, il faut savoir qu’il y a un certain nombre de conditions à remplir :
      De plus, chaque dossier de demande d’aide doit répondre à un certain nombre de critères et est analysé au cas par cas.
      C’est difficile de vous dire pourquoi le CPAS refuse d’aider votre fils car un certain nombre de critères entre en jeu.
      Sachez enfin que votre fils a le droit de contester la décision du CPAS :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/que-faire-en-cas-de-decision-negative-du-cpas/
      Qu’il n’hésite pas à nous contacter.
      Bien à vous,

  57. La poule
    le 15 décembre 2016 à 00:41

    Bonjour voilà je voudrai savoir si j’ai droit au cpas en sachant que je suis un apprentissage mais ma mère m’a foutu à la porte et je vie chez des amis pour pas être à la rue je touche 360€ par mois et je vais 2 jour semaine à l école et le reste chez le patron

    • le 19 décembre 2016 à 13:47

      Bonjour La poule,
      Si tu entres dans les conditions suivantes (âge, nationalité,…) :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      et si ta famille ne peut pas t’aider financièrement (les parents ont l’obligation de soutenir leurs enfants durant toute la durée de leur formation), en principe, tu as droit à une aide du CPAS de la commune où tu habites.
      Dans le cas où tu serais sans domicile (si ta maman signale à la commune que tu ne résides plus chez elle par exemple–> donc tu es sans domicile), tu peux utiliser le système d’adresse de référence : http://www.droitsquotidiens.be/fr/question/puis-je-avoir-une-adresse-de-reference
      Attention on n’habite pas là où on mis son adresse de référence (si tu la mets chez des amis par exemple)! Tu peux la mettre au CPAS.
      En tout cas, il est important d’avoir une adresse pour protéger ses droits.
      Pour te faire aider par le CPAS, tu dois introduire un dossier de demande d’aide (garde bien « l’accusé de réception »), ensuite tu auras un rdv avec un assistant social pour donner des détails sur ta situation. Il faut savoir que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et faire connaître sa décision par courrier postal;
      Tu devras expliquer, notamment, que la situation est conflictuelle chez toi et que tu as été mis à la porte (parfois le CPAS essaye d’agir en tant que médiateur mais pas toujours).
      Enfin, si tu dois chercher un logement, la plupart des CPAS ont à présent une Cellule Logements où tu peux trouver des conseils (mais les démarches de recherche seront à faire de ton côté).
      Le RIS (ou revenu d’intégration sociale) pour une personne isolée est de 867€ : le CPAS tiendra compte de ton salaire s’ils acceptent de t’accorder une aide.
      N’hésite pas à revenir vers nous après avoir lu tout ceci.
      Bien à toi,

  58. gaby
    le 14 décembre 2016 à 15:16

    bonjour,

    je dois obligatoirement mettre mon enfant en crèche suite à la demande de l’assistante sociale, ici je le met deux matinées par semaines, mais a partir de janvier je dois le mettre à temps plein. je sais qu’il existe un fond pour m’aider car cela va devenir difficile. mais je ne sais pas ou m’adresser en sachant que l’assistante sociale me dit que je n’y ai pas droit (pour payer la crèche). ou dois-je m’adresser pour avoir cette aide? merci

    • le 14 décembre 2016 à 16:45

      Bonjour Gaby,
      Tu dois mettre ton enfant à la crèche car tu suis une formation actuellement ? Ou participes-tu à un atelier ?
      Dans certains cas, selon nous, le CPAS peut intervenir dans les frais de crèche.
      Mais si ton assistant(e) social(e) te dit que tu n’y as pas droit, c’est qu’il y a une raison.
      Est-ce que ta commune ne dispose pas d’un « Service Social » qui pourrait te donner des renseignements sur les crèches et les aides ou t’indiquer un endroit où obtenir des renseignements précis par rapport à ta situation?
      Si tu es à Bruxelles, il existe aussi ‘le Centre d’Action Sociale Globale pour les Familles’ qui peut certainement te conseiller également aussi :
      http://www.casgpourlesfamilles.be/
      Voici ce que nous pouvons te dire pour l’instant.
      Bien à toi,

  59. Nat
    le 14 décembre 2016 à 13:06

    Bonjour, j’étais bénéficiaire du RI depuis environ 5 ans lorsque je faisais mes études, chaque été je travaillais en tant qu’étudiante toujours dans la même entreprise car j’avais ma place assurée et je m’y plaisais bien je n’ai donc jamais cherché autre chose. J’ai toujours fait part de mes journées de travail et ai toujours envoyé mes contrat en temps et en heure à mon AS qui m’affirmait que mon RI serait calculé en fonction de mes journées de travail, à savoir 10 jours de RI payés si je travaillais 20 jours.

    Et voilà qu’aujourd’hui je reçoit un courrier m’informant que je devrais rembourser les montants perçu durant l’été 2014 et 2015 mais pas 2016 étonnement car c’était considéré comme un travail récurrent.

    Est-ce bien légal de faire ça? A mon sens dans un premier temps je doute qu’un job d’étudiant puisse être considéré comme travail récurrent, ensuite j’estime ne pas devoir rembourser ces sommes car je n’ai pas agit de manière frauduleuse je n’ai fait que respecter la demande de mon AS. Je travaille depuis peu, je commence seulement à économiser pour mon avenir et après m’avoir aidé à une époque, mtn ils m’enfoncent! Vont-ils me réclamer les montants de 2016 une fois que j’aurais remboursés ceux de 2014 et 2015?

    Que puis-je faire pour régler cette situation hormis payer ce qu’ils me demandent?

     

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • le 14 décembre 2016 à 16:15

      Bonjour Nat,
      Est-ce que durant ces périodes de travail le CPAS te comptait une exonération ?
      Le montant de l’exonération varie selon que l’on soit étudiant boursier ou non boursier.
      Merci pour ta réponse.
      Bien à toi,

      • Nat
        le 14 décembre 2016 à 16:31

        Je suppose que je n’avais pas d’exonération puisque je n’ai jamais été boursière.

        Bien à vous,

        Nat

  60. Mamour
    le 13 décembre 2016 à 16:57

    Bonjour je suis indépendant depuis 6ans mon travail je suffit plus pour me payer mon salaire et j’ai des enfants en charge je vie avec Les enfants dans les pièces qui survie de réserve du restaut je cherche de aide pour une logement et savoir avec qui parler merci

  61. Tata
    le 13 décembre 2016 à 13:37

    Bonjour, je suis a la recherche de l’appartement, le propriétaire n’accepte pas le gens qu’on des revenue d’intégration sociale.
    Mon question s’il ya des agences immobilières sociales en Belgique. En préférence j’aimerais bien trouvé en Flandre occidentale.

    Merci.

    • le 13 décembre 2016 à 14:14

      Bonjour Tata,
      Il y a des agences immobilières sociales en Belgique (voici un exemple pour Bruxelles : http://aisb.be/ )
      Mais est-ce que ton CPAS n’a pas une « cellule logements » pour t’aider dans ta recherche de logements ?
      N’oublie pas que l’on dépend du CPAS de la commune où l’on réside.
      Bien à toi,

  62. Natalia
    le 13 décembre 2016 à 13:31

    Bonjour, je suis mere d’un enfant. Mon mari a mon charge. Nous avons l’aide de cpas 1156 par mois. Le père de mon mari doit quitte son appart, vue que c’est trop defficile de trouvait un appartement, il nous a demander de lui incrire chez nous en attendant. Je voulais savoir s’il pourra avoir une aide de cpas si je lui inscrit chez moi? Et moi j’aurais pas de problème? Mon appart et avec 2 chambre a
    couché.
    Merci.

    • le 13 décembre 2016 à 14:11

      Bonjour Natalia,
      Si ton ménage s’agrandit, tu dois prévenir le CPAS de ce changement de situation.
      Si ton père n’a aucun revenu ou aide sociale, cela ne devrait pas avoir de conséquence quant à ton aide actuelle du CPAS.
      Mais nous supposons qu’il bénéficie d’une aide sociale (mutuelle, pension, chômage??) actuellement ? De quel type d’aide s’agit-il ?
      Nous pourrons mieux te répondre en ayant des précisions.
      Bien à toi,

  63. fbnelsen
    le 12 décembre 2016 à 10:30

    J’aimerai partir a l’étranger pour travailler. N’importe quelle travaille j’aimerai et je peux mais est-ce que vous pouvez aider parce que j’ai pas des moyen pour partir a l’étranger et en plus des famille ou personne qui peut ma chargé. et s’il y de famille cherche un employé je peux. pardon!

     

    • le 13 décembre 2016 à 14:01

      Bonjour Fbnelsen,
      Nous sommes un site d’informations pour jeunes et donc nous ne sommes pas tout à fait indiqués pour pouvoir te répondre avec précision.
      Il existe une association comme le BIJ qui soutient des jeunes qui veulent partir à l’étranger dans le cadre de projets spécifiques (volontariat notamment).
      Mais, apparemment, ce n’est pas tout à fait ce que tu recherches.
      Nous ne pouvons que te conseiller de consulter les sites comme : Actiris, le Forem, les agences intérimaires…qui proposent parfois des jobs à l’étranger.
      Nous ne pouvons malheureusement t’en dire plus à notre niveau.
      Bien à toi,

  64. Chrichri
    le 12 décembre 2016 à 01:58

    Bonjour je suis maman célibataire de 23 ans et j’habite avec ma maman qui elle a un revenu de 1200 sauf que notre relation n’est pas spécialement la meilleure des relations je voudrais suivre une formation tout en m’occupant de ma fille de 2mois .. ai je droit a un type d’aide quelconque ?

    • le 12 décembre 2016 à 16:39

      Bonjour Chrichri,
      Dans l’immédiat, si tu veux suivre une formation tout en vivant seule, tu devras trouver une crèche ou une garderie, ce qui n’est pas toujours facile comme tu le sais certainement.
      Tant que tu vis avec ta mère, comme celle-ci a des revenus d’un montant supérieur au montant du « RIS avec charge de famille » (qui est de 1156,53€), tu n’obtiendras pas un RIS ou revenu d’intégration sociale du CPAS.
      Comme tu mère célibataire, tu peux éventuellement (mais c’est loin d’être certain), si ton CPAS n’est pas « débordé », obtenir une aide qui sera minime.
      Par contre, tu pourrais peut-être recevoir une aide si tu as un projet de formation qui te donne des chances de décrocher un emploi. Dans ce cas-là le CPAS pourrait te soutenir si tu n’as aucune aide du Forem ou d’Actiris actuellement à ce niveau.
      Tu peux en tout cas t’adresser à la Cellule Formations/Études du CPAS de ta commune.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  65. salma
    le 11 décembre 2016 à 13:50

    avez vous un lien avec l’ONE?

    Si oui, pouvez vous m’expliquez en detail le lien que vous avez avec et dans quelles conditions agissez vous ?

    • le 12 décembre 2016 à 12:03

      Bonjour Salama,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Nous n’avons aucun lien avec l’ONE.
      Bien à toi,

  66. Jessi5
    le 10 décembre 2016 à 18:23

    Bonjour,
    J’ai eu un enfant avec mon ancien propriétaire (voisin une nuit ) que je connais depuis tjrs (amis) on à garder un lien pour l’enfant mais pas intime jusqu’à un voyage au USA où il m’a demander en mariage , nous étions deux femmes avec nos enfants respectifs présente pour le fun
    Pour ma part ce n’avais aucune valeur c’était un mariage de complaisance .
    Mais à notre retour en Belgique on a repris nos vie de simple voisins… Seulement 5 mois plus tard il m’incombe de quitter les lieux de manière obsessionnelle et insistent pour se mettre en couple avec l’autre femme qui nous avais accompagner au USA , ce que j’ai fait pour après me faire accuser de vol ect…. Du coup j’ai fait des recherches pour savoir si mon mariage USA etait valable histoire de me protéger de ses accusations…. Bref j’apprends que je risque de fraude fiscale cars j’etait marier et que je toucher le revenu d’intégration,
    Si effectivement je suis accusé de fraude es que je risque donc de perdre mon revenu d’intégration….
    Je suis complètement perdue j’ai deux enfants de 3 ans et 15 ans …aider moi ….

    • le 12 décembre 2016 à 11:57

      Bonjour Jessi5,
      Nous ne savons pas depuis quand tu reçois une aide du CPAS.
      Il faut que tu puisses prouver, si c’est le cas, que tu as toujours vécu seule avec tes enfants, que tu as toujours assumé toutes les charges familiales seule. Le CPAS va te reprocher d’avoir ‘menti’ ou caché l’information comme quoi tu étais mariée.
      Via une ‘enquête’, le CPAS peut, en tout cas, vérifier si ton voisin/mari t’a aidée financièrement ou non.
      Dans ta situation, si serait utile que tu contactes un service juridique au plus vite :
      Lien vers les bureaux d’aide juridique : http://www.avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj
      Lien vers un service juridique de première ligne (consulter un service juridique de première ligne est gratuit).
      A Bruxelles il existe l’Atelier des Droits Sociaux : http://www.atelierdroitssociaux.be/page/comment-nous-joindre
      A notre niveau, nous ne pouvons malheureusement t’en dire plus.
      Bien à toi,

  67. lala
    le 10 décembre 2016 à 00:46

    Bonsoir je vis en France je souhaite partir de chez mes parents mais je n’ai aucun revenu  . Quelles sont les aides mises à disposition pour des personne dans mon cas .Comment procéder pour avoir ces aides si ces aides existent , je précise j’ai 23 ans aidez moi je suis dans une situation qui relève de l’urgence .Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

    • le 12 décembre 2016 à 11:46

      Bonjour Lala,
      Comme tu vis en France (tu es ici sur le site belge) nous te conseillons de contacter au plus vite le CIDJ en France ou un centre d’information pour jeunes dans ta région : http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine
      Nous ne pouvons malheureusement te dire plus.
      Courage pour tes démarches
      Bien à toi,

  68. Karima
    le 9 décembre 2016 à 16:05

    Bonjour, j’ai divorcé par consentement mutuel et je ne bénéficie d’aucun biens. Je n’ai aucun revenus, je ne peux pas bénéficier de l’allocation de chômages, je cherche du travaille mais je n’ai pas de CESS donc c’est assez compliqué…
    Puis-je bénéficier de l’aide du CPAS?
    Pour l’instant je vis chez mes parents sinon je serais restée dans la rue !!
    Merci

  69. Perdue
    le 9 décembre 2016 à 12:53

    Bonjour j’ai plusieurs question. voilà je suis bénéficiaire du CPAS j’étais engagé dans une formation que j’ai bientôt fini mais que j’arrête pour le moment car je suis enceinte ce qui n’était pas prévu. est-ce que pour ces raisons elle peut me couper mon revenu car selon elle je n’étais pas censé avoir de relation. Deuxième question j’ai déménagé à une heure de route de mon précédent logement et elle ne veut pas que je change de CPAS car soi-disant je dois rester là le temps de ma formation mais en précisant que je dois arrêter pour cause de grossesse et que je comprendrais l’année suivante je ne peux pas rester en attendant sans revenu que puis-je faire pour que le CPAS de ma nouvelle région puisse me prendre en charge merci beaucoup des renseignements

    • le 9 décembre 2016 à 15:36

      Bonjour Perdue,
      On ne peut pas stopper ton revenu du fait que tu sois tombée enceinte. As-tu signé un contrat PIIS? Quelles sont les conditions de ce contrat ? Est-ce que ton assistante sociale s’appuie sur ce contrat pour te sanctionner?
      Au niveau de ta formation, est-ce qu’il n’y avait pas moyen de la suivre jusqu’à un certain moment pour gagner du temps par la suite ? (nous posons la question mais nous ne connaissons pas ta situation exacte)
      Lorsque le CPAS soutient un bénéficiaire lors de ses études (il faut voir quel type de formation tu suis), c’est le même CPAS qui est responsable durant toute durée des études.
      Comme tu interromps ta formation (ce qui semble être le cas ici), le CPAS de ta nouvelle région peut te prendre en charge selon nous étant donné qu’il y a une interruption.
      L’idéal, étant donné que tu as deux questions bien spécifiques, est de contacter un service juridique.
      Voici un lien vers les bureaux d’aide juridique : http://www.avocats.be/fr/bureaux-daide-juridique-baj
      Et, voici un lien vers un service juridique de première ligne, il s’agit de l’Atelier des Droits Sociaux : http://www.atelierdroitssociaux.be/
      Un service juridique devrait pouvoir te donner une réponse plus précise.
      Bien à toi,