Bruxelles-J

Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Le revenu d’intégration sociale (RIS)

L’aide financière (anciennement appelée minimex), la plus courante, attribuée aux allocataires du CPAS est appelée « revenu d’intégration sociale » ou RIS.
Il faut bien différencier le RIS de « l’aide sociale » (lire plus bas). Trois statuts ou situations sont à distinguer au niveau des bénéficiaires du RIS : le statut ‘personne isolée’, le statut ‘cohabitant’, et le statut ‘personne isolée avec enfant(s) ou personne(s) à charge’.
Attention, à partir du 1er novembre 2016, tous les bénéficiaires du RIS devront signer un contrat d’intégration ou PIIS.

Les conditions pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou RIS sont :

La résidence

Il faut résider de manière habituelle et permanente en Belgique. On dépend du CPAS de la commune dans laquelle on réside. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit dans les registres de la population, ni même de disposer d’un logement pour avoir droit au revenu d’intégration sociale ou à une ‘aide sociale équivalente’.

L’âge

Il faut être majeur (18 ans et plus) ou être assimilé à une personne majeure, « Est assimilé à une personne majeure, la personne mineure d’âge qui soit est émancipée par mariage, soit a un ou plusieurs enfants à sa charge, soit prouve qu’elle est enceinte ». (Article 7, 2° de la loi du 26.05.2002 portant sur le droit à l’intégration sociale)

La nationalité

Il faut soit posséder la nationalité belge ou une des nationalités de l’Union européenne, soit être inscrit comme étranger au « registre de la population » de sa commune, soit être reconnu comme apatride ou réfugié. Les étrangers inscrits au « registre des étrangers » de leur commune ont, pour leur part, droit à une « aide sociale » (cf. ci-dessous).

En ce qui concerne les citoyens européens et les membres de leur famille, il n’y a :

  • pas de droit à l’aide du CPAS pour le citoyen qui a invoqué ou possède la qualité de chercheur d’emploi et les membres de sa famille pendant toute la période au cours de laquelle il séjourne en cette qualité sur le territoire belge ;
  • pas de droit à l’aide du CPAS pour celui qui a invoqué ou possède une autre qualité et les membres de sa famille pendant les trois premiers mois de séjour sur le territoire belge

Enfin, le CPAS n’est pas obligé d’octroyer des aides pour les études ou la formation professionnelle au citoyen européen ou non européen.

Attention, cependant, demander une aide sociale peut avoir des conséquences néfastes sur le droit au séjour d’un citoyen européen ou non européen, et cela  même s’il  a droit à cette aide !
Normalement, le CPAS doit en informer les demandeurs. En effet, le citoyen européen, les membres de sa famille, les membres étrangers de la famille d’un Belge, ne doivent pas devenir une « charge déraisonnable » pour le système d’aide sociale, et ce, durant les 5 premières années du séjour en Belgique.

Les revenus insuffisants

Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ».
Si le demandeur d’aide a des revenus, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS), la différence sera complétée par le CPAS.

Pour décider s’il accorde une aide ou pas, le CPAS va effectuer une « enquête sur les ressources » du demandeur d’aide. On tiendra compte de ses ressources (salaire, allocations,…), mais également,  de celles du conjoint, voire même des parents.
Il faut savoir  aussi que des revenus illégaux (comme du travail non déclaré ou « au noir ») peuvent être pris en compte.

L’absence de droit à d’autres prestations sociales

Le demandeur d’aide n’a pas droit au RIS si, par exemple, il a droit à des allocations de chômage pour un montant supérieur, et qu’il n’a pas fait valoir ce droit. Il doit alors se mettre en ordre par rapport à l’ONEM pour toucher ces allocations. Le CPAS peut cependant lui prêter de l’argent le temps que sa situation au niveau du chômage soit régularisée.

La disposition au travail

Il faut être disposé à travailler, sauf empêchement pour des raisons de santé ou des raisons d’équité (raisons familiales qui empêchent de travailler, par exemple) pour avoir droit à l’intégration sociale.

Le contrat d’intégration ou Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS)

Tous les bénéficiaires du RIS doivent, aujourd’hui, signer avec le CPAS un « contrat d’intégration » ou projet PIIS dont il est important de bien négocier les conditions. Une fiche spécifique explique de quoi il s’agit.

L’aide sociale

L’aide sociale est à distinguer du RIS. Il peut s’agir d’une aide financière (avances sur des allocations de chômage ou familiales par exemple) ; d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire, garantie locative) ; d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri ; d’une autre forme d’aide (aide à la gestion financière, aide administrative), etc.

L’aide pour les mineurs belges

En tant que mineur, tu as droit aussi à l’aide sociale, si tu te trouves dans une situation non conforme à la dignité humaine. Pour en savoir plus rends toi à la page suivante de notre site consacrée à ce sujet.

Étrangers en séjour légal

Les personnes étrangères qui :

  • sont en séjour légal, mais ne sont pas inscrites au « registre de la population » (mais  inscrites au registre des étrangers)
  • ne sont pas reconnues comme apatrides ou réfugiées

n’ont pas droit au RIS.

Cependant, le CPAS « doit » leur venir en aide et est sensé leur accorder une « aide sociale » dont les montants peuvent être équivalents à ceux du RIS.
Il y a bien sûr toujours des conditions d’accès à respecter (statut, l’inscription au registre de la population, …).

Étrangers majeurs en séjour illégal

Les CPAS estiment que les personnes en séjour illégal sur le territoire (les « clandestins », les « sans-papiers ») n’ont pas droit à l’aide sociale.
Cependant, certains tribunaux ont donné raison à des demandeurs sans papiers et ont ainsi condamné les CPAS incriminés à verser une aide sociale.
Les étrangers en séjour illégal ont, par ailleurs, toujours droit à l’aide médicale urgente (voir ci-dessous).

Étrangers mineurs en séjour illégal

Dans le cas des mineurs en séjour illégal, ou dont les parents sont en séjour illégal, l’État doit apporter secours à ceux-ci.
Les CPAS ne peuvent pas les aider directement, mais ils se doivent de leur proposer une place au sein d’une structure d’accueil gérée par FEDASIL. Dans certains cas, les parents peuvent également être accueillis dans un centre FEDASIL. Les personnes peuvent refuser l’aide proposée par le CPAS via FEDASIL, mais le CPAS n’est pas dans l’obligation de les aider (en dehors de l’aide médicale urgente).
Comme il s’agit d’une thématique spécifique, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un service spécialisé comme le service Droits des Jeunes afin d’obtenir des informations précises à ce sujet.

L’aide médicale urgente

Le CPAS doit aider la personne sans ressources qui se trouve sur son territoire communal si cette personne a besoin de soins immédiats suite à un accident ou une maladie. Cette obligation, sans équivoque, porte donc aussi sur les personnes en séjour illégal, personnes à qui le CPAS aurait précédemment refusé une aide.
Le caractère urgent doit être prouvé par un certificat médical ou « attestation d’aide médicale urgente » signée par un médecin.
Ils s’agit ici d’une aide médicale, et non d’aide financière ou autre aide sociale en nature.

Les autres aides fournies par le CPAS

En dehors des aides énoncées ci-dessus, le CPAS peut fournir d’autres types d’aides :

Une aide financière périodique ou occasionnelle

Une personne peut demander une « aide exceptionnelle » si elle doit faire face à une dépense imprévue (par exemple : un remboursement de dette à un fournisseur d’électricité qui menace de couper le service). Le CPAS peut alors accorder, à titre exceptionnel, une aide spéciale.

Des avances sur les prestations sociales

Il s’agit d’une sorte de prêt si, par exemple, tu as droit à des allocations de chômage, mais tu n’as pas encore pu les toucher pour diverses raisons (problèmes administratifs,…). Les montants doivent bien entendu être remboursés dès que tu touches tes allocations.

Des prestations de services

Par ailleurs, il faut savoir que chaque CPAS peut créer différents services afin de répondre aux besoins de la population comme par exemple : des ateliers d’apprentissage (cuisine, relaxation,…), un service de médiation de dettes, un servi de taxi social, un service d’alphabétisation, un service d’aide à domicile,…
Ces services varient d’un CPAS à l’autre mais chaque CPAS doit informer la population de l’existence de ces services et des conditions pour y avoir droit.

 

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 27 juillet 2017

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


41 questions pour “ Quelles sont les aides fournies par le CPAS ? A qui s'adressent-elles ? Quelles sont les conditions ?

  1. M M
    le 23 octobre 2017 à 14:06

    J’ai une annexe 19 ter, j’ai introduit une demande pour avoir l’aide du cpas, ma demande était acceptée. Mais après 1 mois et demi d’attente, ils m’ont appelé pour me dire que avec un article 19 ter on a droit à l’aide qu’ à partir du 4 ème mois ( pas de droit durant les 3 premiers mois ). Je me demande est ce bien vrai ?

  2. RUBENS
    le 23 octobre 2017 à 12:28

    Je vous écrit en tant que ex belle-fille de la grand-mère de ma fille.

    Une dame de mes connaissance,  âgée de 85 ans, vit dans un appartement social qui lui a été attribué depuis de longues années, donc pour elle seule. Son fils, 65 ans, ayant eu des problèmes financiers à une époque est venu s’installer chez elle, est maintenant pensionné.

    La cohabitation se passe très mal depuis longtemps et la maman âgée n’ose pas prendre des dispositions pour le faire partir. Elle préconise donc de rentrer dans une résidence pour personnes âgées, mais n’a pas une pension assez élevée pour payer une chambre dans une résidence.

    Mes questions sont les  suivantes :  pouvez-vous lui attribuer une aide financière complémentaire afin de rentrer dans un home, ou nous informer quelle démarche pourrait-on faire pour que le fils parte de son appartement social discrètement pour que ceci n’envenime pas la relation mère et fils. En effet, dans  le  cas où elle occuperait son appartement seule elle pourrait subvenir à ses besoins.

    Merci pour votre réponse

     

  3. Alice
    le 23 octobre 2017 à 10:27

    Bonjour,
    J’ai un CDD pour 19h/semaine et je touche +/- 800€/mois
    Je vis actuellement avec mon marie et 2 enfants mineurs (15 et 17 ans). Je voudrais quitter mon mari depuis des années, mais mon revenu ne serait peut-être même pas suffisant pour les frais de logement.
    Existe-t-il une aide à laquelle je pourrais bénéficier ?
    Merci

  4. Carol
    le 22 octobre 2017 à 19:01

    Bonjour,
    Mon patron n a pas résigné mon CDD de 24h/semaine (temps partiel) après une période d un an.
    Je me suis inscrite au chômage et je ne touche que 25,43€ par jour, en habitant seule avec 3 enfants qui ne sont pas à ma charge.
    Comment vais-je faire pour payer un loyer de 650€ avec les charges à part plus nourrir mes enfants ???
    Le chômage 605€+530€ d allocations = 1135€
    650€ loyer
    200€ élect + gaz
    90€ d eau
    70€ tv
    ————
    1110€
    Il me restera 25€ pour vivre!!!
    Avez-vous une solution pour moi ???
    De plus, je viens de recevoir le décompte pour l eau, il me demande ~350€
    Pouvez-vous me trouvé une solution, je suis ouverte à toute proposition !!!!
    Merci

  5. Kelly
    le 22 octobre 2017 à 15:39

    Bonjour,

    J’ai 24 ans avec un bachelier en droit mais ça fait déjà un an que je cherche un emploi et j’ai pas trouvé du coup je décide de continuer mes études seulement la cpas refuse ma demande de reprise d’etude alors que ma copine est dans le même cas que moi et pour elle ils ont pas refusé nous sommes dans le même cas au niveau des études je trouves ça injuste. Sachant que mon père est invalide et ma mère est femme de foyer j’ai pas les moyens d’assumer mes charges. De plus je ne peux plus habiter chez mes parents. Je ne sais plus quoi faire. Et j’aurais voulu avoir une réponse à ma question svp. Je souhaite continuer mes études et habiter seul. Pourrais-je avoir droit au RIS et si oui, de combien sera t-il svp??

  6. Warda
    le 21 octobre 2017 à 12:04

    Je suis actuellement seul avec main trois enfants et au logement social et il me demande de payer 2079€ cache et je n’ai pas cette argent par ce je suis au chômage et au cpas et le cpas veulent pas m’aider il me demande de aller cherché l’argent je leur dit je suis orpheline je n’ai personne il me dise débrouille toi ou sinon je serais dans la rue mercredi 25/10/2017 à 9h dans la rue ma fille de 10ans et en 5primair mon fils de 6ans en 1primair et mon fils de 3et en maternelle et et il son néerlandais j’ai tou essayé j’ai même été à la police je perdu

  7. Ornel
    le 20 octobre 2017 à 21:49

    Merci pour la reponse deuxième question les revenus de chômage est de combien? Et quel type de personnes peut s’inscrire au chômage?

  8. val
    le 20 octobre 2017 à 14:33

    Bonjour

    je suis actuellement au cpas ma fille va avoir 18ans  elle va toucher l’héritage de sont papa décèder et le cpas veut me supprimer mes droit que faire .

    merci a vous

  9. Minou
    le 19 octobre 2017 à 21:34

    Je travailler mnt je suis en maladie j ai ma femme a
    Charge je paye 1000eouros de dette prêt personnel je m en sort plus

    • le 23 octobre 2017 à 10:23

      Bonjour Minou,
      Il faut entrer dans les conditions suivantes pour recevoir une aide du CPAS de la commune où tu résides.
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Tu peux peut-être demander une « aide occasionnelle » pour, par exemple, payer une grosse facture d’énergie. En fait, si tes revenus ne dépassent pas largement le montant du RIS avec charge de famille (qui est de 1190,27€) et si ta famille ne peut pas t’aider, il est possible que le CPAS intervienne pour toi.
      Il faut savoir que le CPAS ne se base pas sur les montants des charges mais sur les montants des revenus pour décider d’accorder une aide ou pas.
      Si le CPAS refuse de t’aider, tu dois t’adresser au Service Médiation de Dettes du CPAS de ta commune pour voir quelles démarches tu peux entreprendre.
      Bien à toi,

  10. Yas
    le 19 octobre 2017 à 20:00

    Bonsoir, je viens de quitter de chez mes parents, je suis toujours mes études et je suis majeur. Quels sont les démarches à suivre et les aides que le cpas pourra m’accorder ?

    • le 23 octobre 2017 à 10:14

      Bonjour Yas,
      Il faut savoir que les démarches auprès du CPAS peuvent être longues.
      Par ailleurs, il faut savoir que, si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider, le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Dans certains cas, quand la situation familiale est vraiment critique, le CPAS ne peut pas aggraver la situation et peut, par exemple, verser une aide au demandeur d’aide et « se rembourser » en suite auprès des parents. Il y a différents types de situations ou de réactions en tout cas.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Sache aussi que, lorsque l’on est aidé par le CPAS sous forme de RIS, on doit signer un contrat PIIS avec le CPAS qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Tu dois t’adresser au CPAS de la commune où tu vis habituellement.
      Enfin, le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Dans l’immédiat, tu devrais te rendre dans un centre d’informations pour jeunes près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      Bien à toi,

  11. guy leon
    le 19 octobre 2017 à 18:11

    j’ai le revenu intégration de la vierge noir depuis un ans le cpas ne veux pas payer les médicaments je suis sqyzophrene bi polaire suivi pas psy psychiatres toute les 15 jours  que dit la loi je n’ai pas pris les medicament depuis 3 jours et je suis super agressif je veux tuer des gens pouvez vous me répondre merci

    • le 23 octobre 2017 à 09:54

      Bonjour Guy Leon,
      Tu n’as pas droit à une carte médicale ? Il faut savoir que lorsque l’on est aidé par le CPAS dans ce cadre on doit se rendre chez les médecins et spécialistes conventionnés par le CPAS.
      Peut-être que le CPAS estime que ton allocation de la vierge noire suffit ?
      Par ailleurs, t’es-tu déjà renseigné auprès du Service Juridique de ta mutuelle ? Est-ce que la vierge noire ne peut pas augmenter ton allocation ?
      Dans l’immédiat, tu devrais contacter le Service Juridique de ta mutuelle pour savoir quelles sont tes possibilités.
      Pour notre part, nous ne pouvons malheureusement t’en dire plus.
      Bien à toi,

  12. Ytteb
    le 19 octobre 2017 à 15:52

    Peux-t-on bénéficier d’une aide pour les garanties à payer lors de la signature d’un bail (frais d’agence, caution, loyer d’avance).

  13. Ornel
    le 18 octobre 2017 à 22:21

    Bonjour je suis inscrite au cpas de Bruxelles mais je déménage a charleroi je quitte la classe de cohabitante de 595€ eske jaurai droit au meme revenu ou a plus de revenus? Et dois—je me réinscrire?

    • le 19 octobre 2017 à 12:13

      Bonjour Ornel,
      En fait tu dois prévenir ton CPAS actuel afin que celui-ci prépare un dossier de transfert pour ton futur CPAS à Charleroi.
      Dés que tu seras inscrite à la commune à Charleroi, tu pourras t’inscrire au CPAS de Charleroi.
      Si tu vis seule à Charleroi et si tu remplis toutes les conditions d’octroi, en principe tu devrais recevoir le RIS au taux isolé qui est de 892,70€ aujourd’hui.
      La procédure sera plus rapide si tu as un dossier de transfert.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  14. Mochriq
    le 18 octobre 2017 à 20:11

    Bonjour voilà je suis un citoyen de UE avec carte séjour permanent et un chômage de 600 euros âgé de 62 ans
    Ma question si je ai le droit d un aide sociale
    Merci

    • le 19 octobre 2017 à 11:57

      Bonjour Mochriq,
      Êtes-vous cohabitant ou êtes-vous isolé ?
      En tout cas, si votre famille ne peut pas vous aider, et si l’allocation de chômage est votre seul revenu, en principe le CPAS doit intervenir pour vous.
      Vous devez entrer un dossier de demande d’aide au CPAS de votre commune de résidence (bien veiller à recevoir « l’accusé de réception »).
      Il faut savoir que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Bien à vous,

  15. kenzacam
    le 18 octobre 2017 à 18:04

    Bonjour,

    Je sais qu’on a droit à une allocation d’installation et de loyer.
    Je voudrais savoir si on reçoit l’allocation de loyer tous les mois ou une seule fois comme l’allocation d’installation ?

    D’avance merci.

    • le 19 octobre 2017 à 11:44

      Bonjour Kenzacam,
      C’est difficile de te répondre hors contexte et n’ayant aucun élément sur ton parcours.
      Nous supposons que tu perçois un RIS du CPAS actuellement?
      L’allocation de loyer est payée chaque mois. Par contre, es-tu sûre que tu as droit à la prime d’installation ?
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  16. bird
    le 18 octobre 2017 à 12:56

    Est-ce que l’aide sociale est limitée dans le temps (1 an, plus ou moins que cette période ? ) malgré une situation de précarité inchangée ?
    Si elle est refusée, est-ce qu’il y a un recours possible ? Merci d’avance pour vos réponses.

    • le 18 octobre 2017 à 15:47

      Bonjour Bird,
      L’aide est liée au contrat PIIS (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/).
      As-tu ce contrat sous les yeux ? Est-ce qu’il y a des conditions qui n’ont pas été respectées? En principe, à la fin du contrat PIIS, si la situation n’a pas changé et si tu es toujours dans les conditions, d’octroi, tu dois continuer à recevoir une aide.
      Mais ton assistant(e) social(e) doit en principe faire une mise au point avec toi et te faire signer un nouveau contrat.
      En as-tu déjà parlé avec ton assistant(e) social(e)?
      Bien à toi,

  17. Laurence
    le 18 octobre 2017 à 12:08

    Bonjour
    Ma filleule à demandé une avance pour ses cautions 1500 euros pour louer son kot en proposant de les rendres par mois cela à été refusé est ce normal
    Merci

    • le 18 octobre 2017 à 15:39

      Bonjour Laurence,
      C’est difficile de donner une réponse précise. Est-ce que ta filleule est déjà bénéficiaire d’une aide du CPAS actuellement ? A-t-elle demandé une aide au CPAS en d’autres circonstances?
      Il semble qu’elle n’entre pas dans les conditions mais c’est difficile de répondre sans connaître le contexte.
      Bien à toi,

  18. Viviane
    le 17 octobre 2017 à 18:40

    Mon mari est indépendant moi je ne pas de revenue c’est possible que je puis touche revenue de cpas?

    • le 18 octobre 2017 à 12:10

      Bonjour Viviane,
      Il faut savoir que, pour le CPAS, la somme de 1190,27€ (montant du RIS avec charge de ménage) suffit pour couvrir les besoins d’un ménage. Donc si les revenus/ressources de ton ménage sont supérieurs à ce montant, le CPAS n’interviendra pas pour toi/ton ménage.
      Il faut, par ailleurs entrer dans les conditions suivantes :
      Peut-être peux-tu travailler avec ton mari et être engagée comme ‘conjointe aidante’ ? : https://www.belgium.be/fr/economie/entreprise/creation/independants/conjoint_aidant
      Bien à toi,

  19. Marie
    le 17 octobre 2017 à 13:27

    Je suis maman et chez de menage avec un jeune de 20ans sans emploi et qui n a pas droit au chômage vu son arrêt scolaire en apprenti suite à un grave accident je ne peux plus travailler suis à la mutuelle s il ne trouve pas un travail avant le 30juin 2018 fini pour moi je serais cohabitent avec lui donc 400euros par moi et lui si pas un contrat rien est ce que le cas de ma commune m aidera et si oui comment et qu’ est ce que je devrais faire svp merci pour votre aide par réponse

    • le 18 octobre 2017 à 12:06

      Bonjour Marie,
      Le CPAS de ta commune doit intervenir pour toi si la situation ne change pas pour ton fils d’ici là.
      Il faut savoir que, pour le CPAS, la somme de 1190,27€ (montant du RIS avec charge de ménage) suffit pour couvrir les besoins d’un ménage. Donc si les revenus/ressources de ton ménage sont inférieurs ou avoisinent ce montant, le CPAS doit intervenir pour toi/ton ménage après avoir entré un dossier de demande d’aide (le CPAS a besoin d’un mois pour analyser un dossier et envoyer sa décision par courrier recommandé).
      Il y a bien sûr des conditions (que tu remplis certainement) à remplir :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Tu verras qu’il existe, en dehors du RIS, les ‘aides occasionnelles’. Peut-être peux-tu déjà demander une aide occasionnelle aujourd’hui si tu dois faire face à une grosse facture d’énergie par exemple.
      Si la situation ne change pas d’ici le mois de juin et si, par exemple, tu reçois 400€, en principe, tu devrais recevoir 195,13€ et ton fils 595,13€ (au total 1190,27€).
      Enfin, même si ton fils n’a pas droit au chômage, il est important qu’il soit inscrit chez Actiris/au Forem (il faut savoir que l’on peut être inscrit dans les 2 organismes en même temps!) pour pouvoir bénéficier de certaines offres (offres d’emploi, cours de langues, ateliers,…).
      Bien à toi,

  20. Lyna
    le 16 octobre 2017 à 20:22

    Bonjour je suis étudiante et je bénéficie du revenu d’intégration social avec un enfant à charge et j’ai postulé pour un job étudiant afin de pouvoir compléter le montant car je n’arrive pas à joindre les deux bouts.
    Je souhaiterais savoir de combien sera complété mon revenu? Et quel sera le plafond a ne pas dépasser pour continuer de recevoir mon revenu?

    • le 17 octobre 2017 à 14:42

      Bonjour Lyna,
      Il faut savoir qu’il existe « l’exonération professionnelle » et l’exonération générale.
      Ce qui veut dire que le CPAS ne pourra pas déduire l’entière de ton salaire de ton RIS (sauf si ton salaire dépasse largement le montant de ton RIS actuel).
      Si, par exemple, tu as un salaire de 300€ et que tu es ‘étudiante boursière’ (pour les boursiers l’exonération prof. est de 68,06€), le CPAS déduira la somme de 231,94€ de ton RIS (300-68,06) si nous calculons bien. Pour les non boursiers, l’exonération est de 244,03€.
      Il y a aussi l’exonération générale qui est de 25,83€ pour les personnes avec charge de famille. Donc ce n’est pas 231,94€ que l’on doit déduire mais 206,11€ (231,94-25,83) du RIS pour un étudiant boursier.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  21. Locas
    le 16 octobre 2017 à 18:43

    Venez vous en aide au personne qui cherche un logement ?

  22. Paty
    le 16 octobre 2017 à 17:17

    Bonjour je suis à la recherche d’un appartement pour mes 3 enfants et moi je dois déménager car ça ne va plus avec leur père. Je nai pas de revenue je suis a sa charge cmt pourrais je m’en sortir? Je recherche un travail et rien ….Pouvez vous m’aidez ?

    • le 17 octobre 2017 à 12:13

      Bonjour Paty,
      En fait, pour pouvoir recevoir une aide du CPAS, tu dois d’abord pouvoir prouver que tu es seule à assumer la charge du ménage (et donc que tu ne dépends plus des revenus de ton mari). Est-ce que la procédure de séparation est en cours ?
      Sache, en tout cas, que le CPAS peut t’aider dans tes démarches administratives au niveau du divorce et t’aider aussi à demander une pension alimentaire (cela fait partie des missions du CPAS).
      Pour cela, tu dois t’adresser au CPAS de ta commune.
      Au niveau du logement, le CPAS peut, via sa Cellule Logements, te donner des conseils, mais toutes les démarches (recherches) seront à faire de ton côté.
      Le CPAS intervient, dans certains cas, dans le paiement de la garantie locative (à rembourser par la suite petit à petit).
      Sache aussi que, dans des situations d’urgence, le CPAS peut loger des mères seules avec enfants dans des lieux d’accueils spécifiques ou logements communaux.
      Voici les conditions d’octroi pour demander une aide au CPAS de sa commune :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Enfin, sache que le CPAS a besoin de 30 jours pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision sa réponse par courrier recommandé.
      Veille bien à recevoir « l’accusé de réception » lorsque tu introduiras ton dossier.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  23. Nomade
    le 16 octobre 2017 à 11:36

    Je suis actuellement  » à la rue »,

    1) est-ce que je dois absolument trouver un logement « conventionnel » (appartement/propriétaire) pour conserver mon cpas ?

    2)mon assistante a-t-elle le droit de retenir 200euros de mon revenu mensuel et cela sans me prévenir ni me faire signer un quelconque papier, pour la constitution d’une future garantie locative?

    Merci.

    • le 16 octobre 2017 à 16:33

      Bonjour Nomade,
      Tu n’es pas obligé d’avoir une adresse de résidence (à distinguer de « l’adresse de référence ») à court terme mais, à long terme, il est important que tu trouves un toit, que ce soit via une colocation ou pas (tu n’es pas obligé de louer pour une longue durée : http://bruxelles-j.be/te-loger/rechercher-un-logement-a-louer-a-bruxelles-longue-ou-courte-duree-comment-faire/ ).
      Par contre, le CPAS doit te faire signer un document concernant cette ‘épargne’ pour la garantie locative et bien sûr t’expliquer au préalable en quoi consiste ce document et à quoi « l’épargne » te servira.
      N’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,