Bruxelles-J

Qu'en est-il pour les étudiants de plein exercice ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

L’accès au revenu d’intégration (RIS) ou à l’aide sociale

Les conditions d’accès de base sont les mêmes que pour les autres bénéficiaires, tu les trouveras sur la fiche ad hoc.

Il y a cependant des exigences particulières à respecter pour les étudiants :

  • faire valoir ses droits aux allocations d’étude éventuelles (allocations versées par la Communauté française) ;
  • en cas de rupture avec les parents, entreprendre toutes les démarches nécessaires en vue d’obtenir de la part des parents le versement direct d’éventuelles allocations familiales et/ou pensions alimentaires ;
  • être disposé à travailler, au moins une partie du temps, pendant les vacances scolaires (par exemple sous contrat étudiant) ; cela peut être dérogé pour des raisons de santé ou autres, à l’appréciation du CPAS.

Le CPAS doit aussi accepter le projet d’études du bénéficiaire (en regard de l’âge de la personne, des perspectives d’emploi liées aux études, de la réussite ou non d’années d’études antérieures, etc.).

Il est important de noter que le CPAS compétent au début des études le restera pendant toute la durée des études en question, même si l’allocataire déménage.

Les aides complémentaires

Le CPAS peut, en plus du revenu d’intégration ou d’une aide sociale, fournir un soutien financier complémentaire pour couvrir des frais liés aux études. Il peut s’agir de payer, en tout ou en partie, un minerval ou des frais d’inscription, des frais de transports, mais aussi du matériel indispensable à la poursuite des études (matériel professionnel, matériel informatique, vêtements spécifiques, etc.).

Tu ne dois donc pas hésiter à faire appel au CPAS en cas de nécessité pour le financement de frais spécifiques.

Les étudiants venant étudier en Belgique

Les étudiants européens venant étudier en Belgique peuvent consulter la fiche de nos collègues d’Infor Jeunes Bruxelles concernant les conditions d’accès au séjour, et la fiche suivante pour les étudiants non européens.
Il est déconseillé de demander une aide au CPAS au risque de recevoir un OQT ou Ordre de Quitter le Territoire. Par ailleurs, le Service Social Étudiants de chaque école peut donner des informations utiles sur les aides éventuelles fournies par l’école.

Le contrat d’intégration ou PIIS

Comme pour tous les autres allocataires, l’accès au RIS/revenu d’intégration sera conditionné à la signature et au respect d’un contrat d’intégration.
Pour les étudiants, ce contrat porte, entre autres éléments, sur la réussite de tes études. Il est conseillé, lorsque c’est possible, de se faire accompagner pour bien négocier toutes les conditions de ce contrat. À ce propos, il est bon de rappeler que le Service Social Étudiants (SSE) de ton école peut intervenir dans certains cas.
Dans le cas d’études de plein exercice, le contrat d’intégration couvrira toute la durée des études, et donc ce sera le même CPAS qui sera le ‘référent’ jusqu’à la fin des études même si l’étudiant déménage.

Éditeur de la fiche : CIDJ

Mise à jour le 13 août 2018

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


66 questions pour “ Qu'en est-il pour les étudiants de plein exercice ?

  1. Neyney
    le 21 octobre 2018 à 20:08

    Bonjour, je perçois le RIS en étant logée chez mes parents. Cependant, l’année prochaine j’aimerais aller koter à Bruxelles pour des raisons professionnelles mais aussi personnelles. Est-ce que je continuerais à percevoir le RIS ou est-ce que je devrais trouver une autre alternative pour financer mon loyer ? Merci beaucoup

  2. Isma
    le 20 octobre 2018 à 11:09

    Bonjour,

    Je bénéficie du ris mais dans deux semaines je vais déménager dans une autre commune. Je suis actuellement dans la commune d’anderlecht et j’irai à celle de forest. J’ai eu un rdv avec mon assistant social et je lui ai expliqué ma situation, il m’a dit que ça seras tjrs lui qui va s’occuper de mon dossier mais je trouve ça bizarre car on m’a dit que c’est la commune de forest qui va s’en occuper. Qui va s’occuper de mon dossier et me payer le ris? Merci de votre réponse

  3. Lola
    le 19 octobre 2018 à 10:32

    Bonjour,
    Je viens vers vous pour savoir si je peux bénéficier d’une aide CPAS. Ma situation est la suivante, je suis étudiante en première année Sbim à l’ulg et je suis en mauvaise situation avec mes parents et ceux si mon mise dehors et ne me donne plus rien. Je vis chez une amie. Je travaille une fois par weekend quand on m’appelle en tant que étudiante, ce qui es très peu. Il y’a trois jours j’ai apris pas un texte à là maison médicale que j’etais Enceinte de deux mois. Je ne sais pas quoi faire. J’ai une carte de séjour B.

    • le 19 octobre 2018 à 16:37

      Bonjour Lola,
      Au niveau du CPAS, par rapport à ton droit de séjour, La carte B te donne droit, en tout cas, à « l’aide sociale équivalente » (il faut distinguer l’aide sociale équivalente’ du RIS).
      Mais, dans l’immédiat, essaye de trouver un planning familial où tu te sentiras bien, près de là où tu te trouves, pour pouvoir discuter de ta grossesse et poser toutes tes questions.
      Voici un endroit que nous te conseillons : http://familleheureuse.wixsite.com/planningfamilial
      Celui-ci dispose d’un Service de consultations sociales qui pourra aussi te renseigner sur le CPAS.
      Il est important que tu saches assez vite ce que tu ‘peux’ faire et « ne peux pas faire » par rapport à ton droit de séjour avant d’aller introduire un dossier de demande d’aide au CPAS.
      Outre la question du droit de séjour, il faut savoir que le CPAS se tourne toujours vers les parents du demandeur d’aide (comme il le fait pour tous les jeunes), le/la travailleur/se social-e, qui te recevra, te posera beaucoup de questions.
      Dans une situation comme la tienne, soit le CPAS intervient directement puis se « fait rembourser » auprès des parents, soit il ne s’adresse pas aux parents et verse une aide directement au jeune.
      Tout dépend de la manière dont la situation est évaluée.
      Attention, le CPAS ne peut pas aggraver une situation familiale déjà difficile. en te demandant, par exemple, d’aller trouver tes parents pour remplir des papiers.
      Concernant les démarches, lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Pour les démarches administratives, si tu ne t’y retrouves, tu peux aussi demander conseil ici : http://www.aliss.be/node/133
      Mais tu peux le faire aussi auprès de ton Service Social Étudiants de l’Ulg !
      Le Service Social Étudiants peut d’ailleurs, peut-être aussi, t’accorder une aide financière (chaque école/université dispose de fonds spécifiques).
      N’hésite pas à revenir vers nous pour d’autres questions
      Bien à toi,

  4. Pikachu
    le 18 octobre 2018 à 23:55

    Bonjour,
    Je fais actuellement une 3ieme première en haute école et je compte faire une formation l’année prochaine ( dans le cas où j’échoue mon année scolaire car je ne serai plus financable)
    Je me demandais si lors de cette formation , j’aurai à l’aide du CPAS ?

    Quelles sont les conditions ?
    Merci

    • le 19 octobre 2018 à 11:11

      Bonjour Pikachu,
      Tout dépend de la formation que tu suivras et de ton parcours.
      Il faut que le CPAS accepte et ‘valide’ ton projet de formation (on te demandera, notamment, si tu es motivé et si tu es sûr de réussir). Par ailleurs, le CPAS vérifiera si cette formation propose de nombreux débouchés par rapport au monde due travail.
      Maintenant, si tu rates ta 3e (première) année, il est possible aussi que le CPAS te demande directement de t’inscrire chez Actiris/Forem (si le CPAS estime que tes chances de mener ta formation à biens sont réduites).
      En attendant les allcations d d’insertion (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/tu-termines-tes-etudes-quelles-demarches-dois-tu-effectuer/), si tu es sans revenus et sans aides familialles, le CPAS peut intervenir pour toi.
      Mais, dans l’immédiat, pour y voir plus clair, tu devrais te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  5. Le patient
    le 18 octobre 2018 à 17:03

    Bonjour. Je suis divorcer depuis 12 ans avec consentement mutuel. Je paye 300 euro de pension pour 4 enfants depuis 12 ans.mon ex femme après 12 ans m’envoie une requête de révision de pension.elle réclame 600/mois et 200/mois de provision frais extraordinaire. D’autre part j’ai 2 de mes 4 enfants chez elle qui perçoivent du cpas pendant les études.

    • le 19 octobre 2018 à 10:54

      Bonjour Le patient,
      Tu es ici sur un site d’informations pour jeunes, sur la rubrique CPAS.
      Peux-tu préciser ta question ?
      Merci
      Bien à toi,

  6. memo
    le 18 octobre 2018 à 10:02

    bonjour j’habite cher mes parents mon pere a un revenu faible ma mère n’a pas de revenu j’ai fais la demande de bourse pourrais je demander une aide sociale au cpas sachant que j’ai 18 ans

    • le 19 octobre 2018 à 10:53

      Bonjour Memo,
      Est-ce que tu kotes ? Est-ce que tu suis des études en Haute École ou à l’université ? Suis-tu une formation en alternance ?
      Voici les conditions à remplir pour recevoir une aide en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      L’aide que le CPAS pourrait éventuellement t’apporter dépendra, entre autres, du types d’études, et de la la situation familiale de tes parents.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Après avoir lu ceci, n’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’infos pour jeunes (12 – 26 ans) près de chez toi:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  7. Montero
    le 18 octobre 2018 à 00:00

    Bonjour, je suis un étudiant qui était au CPAS mais on m’aide plus parce que j’arrêté mes étude et parce que mon père vit chez moi et il travail mais, j’ai repris mes études et j’ai changé d’adresse et j’ai vis avec ma copine qui fait un stage et qui gagne 800€ par mois mais elle resoit aussi 1000€ du gouvernement d’Hollande pour payer ses études et une fois qu’elle termine elle devra tout rembourser.
    Je suis parti au CPAS et mon assistance social m’a démandé les extrait de compte de ma copine ainsi que de mes parents mais normalement je suis plus en charge de mes parents ni de ma copine alors pourquoi a-elle besoin des extraits?

    • le 19 octobre 2018 à 10:47

      Bonjour Montero,
      Le statut de cohabitant est de plus en plus réglementé actuellement.
      En fait, le CPAS prend toujours en compte les revenus du partenaire de vie, que l’on soit marié ou pas.
      Par contre, demander les extraits de compte de ta copine et de tes parents est un peu ‘limite’ si l’on peut parler comme ça.
      C’est bien que, toi, tu te montres coopératif mais, selon nous, ta copine n’est pas obligée de fournir ses extraits de compte.
      De plus, le SPP Intégration Sociale (le Ministère de référence pour les CPAS) fait régulièrement un rappel à ce niveau :
      https://www.mi-is.be/fr/faq/est-ce-que-le-cpas-peut-demander-dans-le-cadre-de-son-enquete-sociale-systematiquement-des
      Concernant les parents, ton assistante sociale peut très bien voir (via ses accès informatiques) quel est le statut (chômeur, travailleur,…) de ton père (et donc s’il a un revenu ou pas).
      Il faut toutefois savoir que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation.
      Donc, lorsque les enfants ont toujours des contacts avec les parents, même si les enfants n’habitent plus avec leurs parents, le CPAS vérifie toujours si les parents peuvent aider dans la mesure de leurs moyens ou pas.
      Concernant la bourse (nous parlons de la bourse annuelle) de ta copine. Le CPAS ne peut pas la prendre en compte selon nous étant donné que, pour un étudiant boursier ici, la bourse n’est pas prise en compte (sauf lorsque l’on travaille comme jobiste). Ou s’agit-il d’une bourse mensuelle ? Dans ce cas, cela risque d’être pris en compte dans les revenus du ménage.
      Dans l’immédiat, il serait utile que tu consultes un service spécialisé tel le SDJ (ils ont plusieurs adresses) : http://www.sdj.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  8. Suzane
    le 17 octobre 2018 à 16:11

    Bonjour
    Je touche le cpas autant qu isolée j ai acceuilli ma fille qui vivait au Maroc de nationalité belge après avoir eu son baccalauréat au Maroc elle a demandé l équivalence on lui a donné type cours entre temps elle avait passé ARES elle ne l a pas réussi s est inscrite directement en sciences biomedicale elle a déposé tous les documents necessaire ils ont validé son inscription et donner un identifiant au moment du payment ell elle a entamé ses cours de 3 semaines et passé TP elle reçoit un email du 9 octobre qui dit qu elle est desinscrite pour faute d équivalence et qu il faut passer DAES problème trop tard date limite le 12 octobre elle a été se renseigner pour 7 années préparatoire c mort depuis début septembre complet aujourd’hui ma fille est en dépression ne veut rien savoir et veut continuer à aller au cours librement le souci d ici début décembre elle va avoir 18 ans je passerai autant que cohabitante elle ne veut pas faire autres études à part universite pour année prochaine et passer son DAES j ai peur que le cpas ne comprends pas son cas et nous refuse de l aide où l obliger à se mettre au marché du travail et que moi je beneficie que de 607 euro et je paie 600 euro de loyer qu est ce que je risque et qu est qu elle peut risquer ma fille aussi je vous pris de m aider.
    Dans l attente d une réponse favorite merci

    • le 19 octobre 2018 à 10:25

      Bonjour Suzane,
      Juste une petite précision. Nous sommes en fait un site généraliste d’informations pour jeunes, et tu es ici sur la rubrique CPAS.
      Au niveau du CPAS, en effet, ta fille sera considérée comme cohabitante à ses 18 ans mais elle a le droit de demander que tu gardes (ou aies) ton statut de chef de ménage (elle doit pour cela signer un document).
      Concernant les études, il faudrait vérifier que les droits de ta fille ont bien été respectés et que les délais ont été respectés également.
      Est-ce que ta fille a déjà consulté un centre (il y en a plusieurs à Bruxelles) comme une centre Infor Jeunes :
      http://inforjeunes.eu/contact/
      http://www.inforjeunesbruxelles.be/nos-permanences
      Il existe aussi des centres en Wallonie : https://www.inforjeunes.be/
      Malheureusement de notre côté, nous ne pouvons en dire plus.
      Bien à toi,

  9. Dee
    le 17 octobre 2018 à 11:59

    Bonjour,
    La cpas vient de refusé de continuer à me soutenir dans mon projet d’étude car je raté la deuxième fois en 2 ème mais il me reste 71 crédit pour avoir mon bacheliers. Je voulais donc savoir si je peut demande une aide à nouveau dans une autre cpas car je viens de changé mon adresse ?

    • le 17 octobre 2018 à 16:11

      Bonjour Dee,
      En fait, pour un étudiant, c’est un seul et même CPAS qui est responsable de l’étudiant même si celui-ci déménage plusieurs fois;
      Mais, dans ton cas, ton contrat (PIIS) a été rompu comme le CPAS refuse de continuer de t’aider en tant qu’étudiant.
      Dans l’immédiat, tu devrais te rendre au plus vite au CPAS de ta commune de résidence actuelle et expliquer l’historique de ta situation (pour éviter de perdre du temps dans les conflits de compétences territoriale).
      Si ton contrat PIIS a été rompu, selon nous, c’est le CPAS de ta nouvelle commune qui doit te prendre en charge.
      Maintenant, il faut voir si le CPAS va accepter et soutenir ton projet de formation ou pas, et si le CPAS ne va pas te proposer un autre projet de formation.
      Tu devras bien défendre ton projet et montrer que tu es motivé pour terminer ton bachelier.
      Si tu as des soucis avec ton CPAS actuel ou le futur CPAS, n’hésite pas à revenir vers nous, ou à t’adresser à un service spécialisé tel que le SDJ: http://www.sdj.be/
      Bien à toi,

  10. Célia
    le 16 octobre 2018 à 18:24

    Bonjour,

    Je suis actuellement majeur (18 ans) et étudiante en haute école (HELDB). Je suis sensé emménager avec le compagnon de ma maman qui est violent avec moi. Je ne souhaite pas emménagé avec eux et donc je voudrais avoir mon propre logement. Est-ce que j’ai droit a une aide du CPAS pour pouvoir loger et continuer mes études ?

    Bien a vous

    • le 17 octobre 2018 à 15:43

      Bonjour Célia,
      Comme tu le sais certainement, l’aide que tu pourrais éventuellement recevoir du CPAS, dépendra, entre autres, de la situation financière du parent qui t’a à sa charge.
      Si, par exemple, le CPAS estime que ta maman a des revenus largement suffisants pour couvrir tous tes frais scolaires (même si tu loues un kot), le CPAS n’interviendra pas pour toi, ou alors, dans une faible mesure.
      Le CPAS prend en compte la situation financière, mais aussi, la situation familiale (conflictuelle ou pas).
      Mais c’est au CPAS à estimer si une situation familiale est difficile ou pas (et donc s’il intervient ou pas). Dans ton cas, il faudra argumenter et pouvoir expliquer ta situation (le CPAS pose beaucoup de questions).
      Nous ne pouvons pas te répondre à la place du CPAS et te dire à l’avance si tu seras aidée ou pas car chaque dossier de demande d’aide est analysé au cas par cas.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Au niveau du compagnon de ta maman, s’il est violent avec toi, sache qu’il existe plusieurs associations où l’on peut t’écouter et te conseiller comme un SDJ/Service Droit des Jeunes : http://www.sdj.be/
      Dans l’immédiat, pour y voir plus clair par rapport au CPAS, tu devrais peut-être te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  11. Élise
    le 16 octobre 2018 à 16:14

    Bonjour , lorsqu’on bénéficie déjà du revenir d’integration en étant étudiant, pouvons nous demander l’intervention du CPAS dans des frais supplementaire Tels que le permis de conduire? Si l’on prouve qu’il est nécessaire à la réussite de nos études? Merci

    • le 17 octobre 2018 à 15:24

      Bonjour Élise,
      Il a été possible, en Wallonie, de bénéficier d’une aide dans des régions où se déplacer en transports publics est difficile et lorsque, avoir son permis, augmente fortement ses chances d’obtenir un emploi (on parle d’emploi aussi).
      Mais, dans le cas des études, cela sera plus difficile (il faudrait faire le calcul : aller en voiture (d’occasion) à l’école doit revenir moins cher que louer un kot en principe).
      En tout cas, tu dois te renseigner auprès de ton assistant-e social-e car de plus en plus d’initiatives se mettent en place à ce niveau.
      Voici un exemple (pour la ville de Charleroi) : https://www.cpascharleroi.be/fr/bottin-social/formations-diverses-education-permanente/auto-ecole-socialebe
      Bien à toi,

  12. Moi même
    le 12 octobre 2018 à 21:01

    Bonjour j’aurais une question théorique, si dans le cas où mes parents viennent à divorce, il serait possible pour moi étant majeur, d’avoir une aide afin d’avoir un foyer, une aide financière pour subvenir à mes besoins ?
    Tout en continuant mes études

    Bien à vous

    • le 15 octobre 2018 à 15:26

      Bonjour Moi même,
      Il faut savoir que les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-cis sont en formation.
      Si tes parents se séparent, tu vivras très certainement avec l’un ou l’autre parent.
      L’aide que le CPAS pourrait éventuellement t’accorder en tant qu’étudiant cohabitant, dépendra, entre autres, des revenus de tes parents.
      Par ailleurs, pour être soutenu financièrement en tant qu’étudiant, il faut entrer dans les conditions suivantes :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Chaque dossier de demande d’aide est analysé au cas par cas.
      Pour y voir plus clair, nous t’invitons à te rendre dans un centre d’infos près de chez toi:
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  13. G.
    le 12 octobre 2018 à 15:25

    Bonjour Madame, Monsieur

    J’en suis étudiant et vis actuellement chez mes parents, mais je voudrais vivre seul car je ne m’entend pas très bien avec mes parents.
    Je suis domicilié actuellement à Renaix (chez mes parents) mais je viens d’acquerir un studio où je ne pourrai payer le loyer continuellement sans aide à Bruxelles où je voudrai vivre.
    Je voulais donc savoir quelles sont toutes les démarches à faire pour obtenir le CPAS étudiant pour pouvoir vivre dans mon studio et allez à l’école.
    J’ai 21 ans et es en 1ère année à la haute école (Ephec)

    Bien à vous

    • le 15 octobre 2018 à 15:08

      Bonjour G.,
      Il faut savoir que, au niveau du CPAS, le statut d’étudiant est particulier. L’étudiant qui kote et qui retourne tous les w-e chez ses parents, dépend du CPAS du domicile familial.
      La situation est différente quand il n’y a plus de liens avec les parents.
      Dans ton cas, c’est au CPAS à estimer si la situation familiale est critique ou pas.
      En fait, les parents ont le devoir de soutenir leurs enfants tant que ceux-ci sont en formation. Et donc le CPAS renvoie régulièrement les étudiants vers leurs parents. Mais chaque situation familiale est différente et est analysée au cas par cas par le CPAS.
      Dans certains cas, par exemple, le CPAS aide directement le jeune puis « se fait rembourser » progressivement par les parents.
      Il faut savoir aussi, pour que le CPAS te soutienne financièrement, qu’il accepte/valide ton projet de formation (en principe cela devrait le cas pour toi).
      Voici les conditions à remplir en tant qu’étudiant :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      Lorsque l’on est aidé sous forme de RIS, on doit respecter un contrat qu’il faut bien lire avant de signer :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      Dans ton cas, il se peut qu’il y ait un problème de ‘compétence territoriale'(le CPAS de Renaix va dire que tu dépends de Bruxelles et celui de Bruxelles va dire que du dépends de celui de Renaix).
      Mais, en principe, l’étudiant dépend du CPAS du domicile familial (toutefois il faut voir si tu vas continuer de rentrer chaque w-e chez tes parents).
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      Mais, dans l’immédiat, pour y voir plus clair, nous te proposons de te rendre dans un centre d’infos : http://www.inforjeunesbruxelles.be/nos-permanences.
      Mais n’hésite pas à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  14. Ghost
    le 11 octobre 2018 à 17:36

    Bonjour,

    Je suis au Cpas et je souhaite aussi travailler en tant qu’étudiant indépendant,ce qui veut dire que j’aurais des impôts à payer (max 79e / trimestre) . Serais-je toujours rémunérer par le cpas ou pas ?

    • le 12 octobre 2018 à 14:57

      Bonjour Ghost,
      Nous ne connaissons pas encore très bien le statut de l’étudiant indépendant.
      As-tu pris tous les renseignements nécessaires à ce niveau ? As-tu des garanties au niveau de l’activité ? Connais-tu les coûts que cela va impliquer ?
      Concernant le CPAS, hormis le statut, l’aide éventuellement accordée dépendra de la totalité de tes revenus.
      As-tu déjà parlé de ton projet à ton assistant-e social-e?
      En tout cas, si tes revenus dépassent un peu le montant de ton RIS actuel, le CPAS doit continuer d’appliquer le système d’exonération.
      Pour rappel, voici un exemple (qui n’est pas adapté à ta situation, mais c’est pour rappeler le principe).
      Si par exemple tu as un salaire de 300€ et que tu es étudiant boursier, le CPAS déduira la somme de 230,58€ de ton RIS (300-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
      Si tu n’es pas boursier, on déduira 51,10€ de ton RIS (300-248,90), l’exonération étant de 248,90€ dans ce cas.
      Il faudra faire attention au système de calculs (le CPAS doit remettre un document attestant des calculs effectués).
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  15. enes
    le 11 octobre 2018 à 16:55

    bonjour,je suis etudiant(18 ans) je suis enfant unique mon pere travaille à mi-temps et touche 1450 € par mois et ma mere n’a pas de revenu.Est ce que je peux demander une aide financiere(social) au cpas?

    • le 12 octobre 2018 à 14:44

      Bonjour Enes,
      Est-ce que tu kotes ou ? As-tu des frais scolaires importants ?
      En fait, pour pouvoir être aidé en tant qu’étudiant (sous statut étudiant) par le CPAS, il faut entrer dans les conditions suivantes (notamment suivre des études de plein exercice) :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      As-tu introduit une demande de bourse (le délai est la fin du mois d’octobre) ?
      Un étudiant qui kote et rentre chaque w-e chez ses parents dépend du CPAS de la commune du domicile familial.
      Comme tu fais partie d’un ménage à faibles revenus, si tu remplis les conditions au niveau des études, tu devrais en principe recevoir une aide du CPAS.
      Mais nous ne pouvons rien t’assurer car chaque dossier de demande d’aide est analysé au cas par cas.
      Dans l’immédiat, tu devrais peut-être te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des informations supplémentaires « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  16. Sulia
    le 10 octobre 2018 à 08:32

    Bonjour , je suis étudiante et je demande une aide financière . Mon père travaille en tant que technicien de surface et ma mère non on est 6 à la maison est ce que je pourrais voir c’est aides là ?

  17. Margaux1401f
    le 9 octobre 2018 à 20:48

    Hello,
    Actuellement étudiante en école d’infirmière en Belgique je ne reçois aucun argent.. ce qui me contrarie beaucoup, est ce qu’il existe des aides de la part du cpas pour cela ? Merci

    • le 11 octobre 2018 à 11:40

      Bonjour Margaux1401f,
      Si tu es Belge et si tu entres dans les conditions suivantes en tant qu’étudiante :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quen-est-il-pour-les-etudiants-de-plein-exercice/
      En principe le CPAS devrait intervenir pour toi si tu fais partie d’un ménage à faibles revenus.
      Lorsque l’on se rend la première fois au CPAS pour introduire un dossier de demande d’aide, à ce moment-là on reçoit un « accusé de réception » (document important) et ensuite un rendez-vous avec un assistant·e social-e qui écoute la situation du demandeur d’aide en détails et indique la procédure à suivre.
      Il faut savoir aussi que le CPAS a un délai d’un mois pour analyser un dossier de demande d’aide et envoyer sa décision par courrier recommandé.
      N’hésite pas à revenir vers nous (si ce n’est pas ton cas), ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  18. Hali
    le 9 octobre 2018 à 12:04

    Bonjour, je voudrais savoir s’il y a un moyen de garder le ris même si on n’a pas réussi les études qu’on avait entamer et qu’on ai changer de filière ?

    • le 11 octobre 2018 à 11:36

      Bonjour Hali,
      Au niveau de tes études et de ta réorientation, as-tu fait le point avec ton assistant-e social-e ? Ta réorientation doit se faire en accord avec ton/ta référent-e.
      As-tu consulté la Cellule Études pour ton changemnet ?
      Par ailleurs, il faut voir aussi si c’est la 1ère fois que tu rates ou si c’est la seconde fois ? Qu’est-il indiqué dans ton contrat PIIS?
      En dehors de la question des études, si par exemple demain, tu es sans revenus et tu n’as plus le statut étudiant, le CPAS doit continuer d’intervenir pour toi.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  19. Fifi
    le 9 octobre 2018 à 11:57

    Bonjour
    Je suis etudiante en assistant social j’ai la carte f avec une petite de 20 mois qui est belge par son papa.ce dernier est au chômage mais nous donne 3 euros par mois.ne bénéficiant d’aucune aide je voudrais savoir si le cpas peut moctroyerle RIS

    • le 11 octobre 2018 à 11:27

      Bonjour Fifi,
      Tu devrais te renseigner, d’une part, auprès du Service Social Étudiants de ton école pour voir s’il n’existe pas d’aides spécifiques dans ton cas (toutes les écoles ont des fonds et interviennent auprès de leurs étudiants sous certaines conditions).
      D’autre part, tu peux t’adresser au CPAS de la commune où tu résides. Le souci est que, si tu avais une carte F+, tu pourrais demander une aide sans problème.
      Mais, dans ta situation, actuellement, tu dois demander ce que l’on appelle une ‘aide sociale équivalente’, et non un RIS!
      Voici un exemple (repris sur le site d’un CPAS bruxellois):
      http://www.cpas-molenbeek.be/fr/aides-financieres-et-medicales/aides-financieres/aide-sociale-equivalente
      Maintenant, il faut voir si tu peux demander cette aide pour une longue période ou pas. Aussi, nous te recommandons, pour savoir pendant combien de temps tu peux demander cette aide, de contacter une association spécialisée en droit des étrangers : http://www.vivreenbelgique.be/sejour-en-belgique/services-juridiques-et-sociaux-specialises-en-droit-des-etrangers
      Bien à toi,

  20. marie
    le 4 octobre 2018 à 12:03

    bonjour monsieur,madame

    je me dirige vers vous afin d’obtenir une aide et votre avis et une sensibilisation concernant ma situation.

    tout d’abord moi  je suis syrienne (refugée) je suis en Belgique depuis environ 3 ans .

    j’ai obtenue l’aide sociale depuis le 01/03/2017 C.P.A.S ..quand  j’avais eu le droit au CPAS j’étais dèja inscrite à l’université pleine exercices en science pharmaceutique je veux dire par la que j’avais déjà terminés d’étudier la langues français ,les cours d’intégration ,deux niveau de cours néerlandais et ils avaient pas besoin à m’obliger à faire des choses ou des cours …

    j habite avec mes parents …et ma première année à l’unif  n’ai pas tellement bien passée surtout premiier quadri …jai pas réussi mon  année mais j ai des dispense en 7 marière  C-à-d 35 credit en tout .

    et je suis obligé de rester en première année ..pour seulement 4 cours .

    j’ai décide de chercher un job étudiants ..mais malheureusement toutes les candidature que   j’ai  postulé ont été refusés car  bien évidemment j’ai pas d’expérience en Belgique.

    un jour je me réveille avec une merveille proposition d’une amie belge q’elle a une société à Bruxelles pour travailler avec eux  comme une administrative logistique .je n’ai pas hésité à accepter toute de suit et jai été faire l’entretien et tout s’est bien passé.

    maintenant moi j’ai pris rdv de cpas pour leur dire que je vais travailler et je vais prendre un kot près de l’unif et comme ça j’exploite le temps libre que j’ai cette année pour  améliorer mes compétence.

    mais eux il y a une possibilité qu’ils refusent…il sont très difficile chez nous..je ne sais pas qcq je dois vraiment  faire s’il refuse ???je ne sais pas aussi si ça va influencer  le revenu que mes parents touchent de CPAS ..

    sil vous plait pourriez vous me donner un avis

    bien cordialement

    • le 5 octobre 2018 à 14:54

      Bonjour Marie,
      Tu dois d’abord vérifier que tu conserves bien ton statut d’étudiant en acceptant cet emploi (auras-tu un contrat étudiant? et non un contrat de travail ordinaire).
      Le Service Social Étudiants de ton école/université doit pouvoir te renseigner à ce niveau.
      Voici une fiche utile sur le contrat étudiant :
      http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quel-autre-type-de-contrat-un-etudiant-peut-il-conclure/
      Aujourd’hui, si tu reçois du CPAS un RIS/revenu au taux cohabitant, tu reçois un RIS de 607,01€. Il se peut que tu reçoives une aide sociale équivalente et non un RIS, cela dépend de ta situation familiale.
      Maintenant, si demain tu reçois un salaire important et qu’il dépasse largement le montant de ton RIS ou aide actuelle, le CPAS n’interviendra plus pour toi, ou alors, dans une moindre mesure.
      Il ne faut pas oublier que le CPAS prend en compte les revenus des membres du ménage (du/de la bénéficiaire), et donc il peut s’agir des parents comme des enfants qui travaillent.
      Toutefois, pour les étudiants qui travaillent, il existe le système « d’exonération socioprofessionnelle » c’est-à-dire que le CPAS ne peut pas déduire l’entièreté du salaire du RIS.
      Si par exemple tu as un salaire de 300€ et que tu es étudiant boursier, le CPAS déduira la somme de 230,58€ de ton RIS (300-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
      Si tu n’es pas boursier, on déduira 51,10€ de ton RIS (300-248,90), l’exonération étant de 248,90€, et donc plus importante pour les non-boursiers.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi pour avoir des conseils « en direct » :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  21. Samia
    le 3 octobre 2018 à 10:12

    Bonjour,
    J’ai perçois actuellement un RIS et je me demandais si je ne travaillais qu’un jour, est-ce que le Cpas vas me retirer ce jour de travail de mon revenu ou pas ? Je suis étudiante de plein exercice.
    Merci à vous.

    • le 4 octobre 2018 à 11:42

      Bonjour Samia,
      Le CPAS prend en compte (déduit donc du RIS) les revenus mais il existe le système d’exonération socioprofessionnelle.
      Donc, le CPAS ne peut pas déduire l’entièreté du salaire de ton RIS!
      Si par exemple tu as un salaire de 300€ et que tu es étudiante boursière, le CPAS déduira la somme de 230,58€ de ton RIS (300-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
      Si tu n’es pas boursière, on déduira 51,10€ de ton RIS (300-248,90), l’exonération étant de 248,90€ dans ce cas.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  22. CB
    le 2 octobre 2018 à 17:21

    Bonjour,
    Je viens de France alors j’aimerai savoir s’il existe une aide de ce style pour les personnes majeures (21 ans) qui vivent toujours chez leurs parents et avec qui ils sont en danger (père violent, harcèlement psychologique, acharnement sur son enfant etc). N’ayant pas les moyens financiers pour prendre un appartement (nous vivons en région parisienne, c’est très cher + pas de bourse car en attente pour une formation payante), nous voudrions savoir s’il y a le moindre espoir de se sortir de cette situation…
    merci

  23. Helphelp
    le 1 octobre 2018 à 18:38

    Bonjour,

    je suis étudiante, je vis seule (isolée). Pendant les grandes vacances j’ai travaillé en tant qu’étudiant et j’ai perçu une somme qui était supérieur au revenu d’intégration (RI) auquel j’avais droit. j’ai fourni tous les justificatifs (fiches de paie etc…)

    Suite à cela, le droit du revenu d’intégration a été retiré. je ne possède aucun autre revenu. ma question est celle ci (le RI peut être retiré définitivement même en travaillant comme étudiant?) tout en sachant qu’actuellement je continue mes études de pleines exercices mais je n’ai pas perçu le RI du mois suivant le mois de ma prestation. je me retrouve donc sans revenu. je suis obligé de refaire une nouvelle demande, donc repartir à zéro, introduire une lettre de motivation pour bénéficier du RI.

    Merci de me lire.

    • le 2 octobre 2018 à 16:58

      Bonjour Helphelp,
      Avant de travailler durant les grandes vacances, recevais-tu un RIS ? As-tu signé un contrat PIIS ?
      Il faut que ton salaire (job d’étudiant) soit largement supérieur à ton RIS pour que tu ne puisses pas le recevoir (car il y a le système « d’exonération socioprofessionnelle »).
      Le RIS au taux isolé est aujourd’hui de 910,52€.
      Le RIS peut être « retiré » temporairement. Pour qu’il soit retiré définitivement, il faut avoir fraudé (mais il y a toute une procédure dans ce cas).
      Mais, dans l’immédiat, tu devrais voir ton assistant-e social-e au plus vite pour avoir des explications.
      Tu as bien une assistant-e social-e ?
      N’hésite pas à revenir vers nous si ce n’est pas clair ou si tu as d’autres questions.
      Et voici une explication concernant l’exonération :
      Si par exemple tu as un salaire de 300€ et que tu es étudiant boursier, le CPAS déduira la somme de 230,58€ de ton RIS (300-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
      Si tu n’es pas boursier, on déduira 51,10€ de ton RIS (300-248,90), l’exonération étant de 248,90€ dans ce cas.
      Bien à toi,

  24. Nouscinq
    le 30 septembre 2018 à 21:07

    J’ai 35 ans, mariée, je suis aide-soignante, j’ai trois enfants et je suis demandeuse d’emploi. Cette année j’ai repris mes études pour devenir infirmière, j’ai eu une dispense du VDAB pour cette première année d’études. Nous avons reçu de la part de notre propriétaire une demande pour rendre les clés de notre appartement, nous n’avons pas où aller… je me demande si nous sommes prioritaires pour une demande de maison sociale et si je pourrais avoir de l’aide pour payer mon minerval à l’école ? Merci de me lire

  25. Alison
    le 29 septembre 2018 à 07:05

    Bonjour,

    je suis étudiante de plein exercice aussi.
    J’ai donc fait une première demande de RIS qui a été acceptée mais le soucis est que je travaillais ( en intérim ) en tant qu’étudiante et que mon assistante m’a expliquée qu’une nouvelle loi était sortie en juillet 2018. Cette loi est que si on fait une demande de RIS et que l’on travaillait avant de faire la demande, ils déduisent ce que l’on gagne du revenu d’intégration qu’il nous versent tous les mois. J’ai donc arrêté de travailler… Ma question est: Si je reprend un autre contrat d’étudiant, sera-t-il déduit aussi de mon salaire ? Ou non comme c’est un nouveau contrat après la demande de RIS ?

    Bien à vous.

    • le 1 octobre 2018 à 11:51

      Bonjour Alison,
      En fait, il existe le système d’exonération socio-professionnelle lorsque l’on travaille et que l’on reçoit une aide du CPAS.
      Si par exemple tu as un salaire de 300€ et que tu es étudiante boursière, le CPAS déduira la somme de 230,58€ de ton RIS (300-69,42), l’exonération étant alors de 69,42€.
      Si tu n’es pas boursière, on déduira 51,10€ de ton RIS (300-248,90), l’exonération étant de 248,90€ dans ce cas.
      Comme tu as arrêté de travailler aujourd’hui, et comme L’exonération ISP pour un étudiant peut toujours être appliquée dès l’instant où le CPAS conclut un PIIS avec cet étudiant (le but étant l’acquisition d’une expérience professionnelle), tu devrais pouvoir bénéficier de cette exonération selon nous si tu signes un PIIS (on doit respecter un PIIS si on reçoit un RIS) :
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quest-ce-que-le-contrat-dintegration/
      N’hésite pas à te faire aider ou conseiller par un SDJ/Service Droit des Jeunes (http://www.sdj.be/) si le CPAS te dit le contraire.
      Ou à revenir vers nous.
      Bien à toi,

  26. Thalia
    le 27 septembre 2018 à 10:15

    Bonjour ,
    Je suis étudiante supérieure au CPAS.
    Seulement voilà les frais d’études et les frais pour les fournitures me reviennent vraiment cher!
    Je reçois le montant cohabitants moins les allocations familiales.
    Une fois j’ai demandé à mon assistante si c’ était possible de recevoir une aide complémentaire pour mes études, que ce soit transport…matériel, minerval, elle m’a dit que tout de qu’ Ils pouvaient faire était de m’avancer l’argent mais que chaque mois ils enlèveraient un pourcentage de ce prêt.
    Je voudrais savoir si il y a des solutions.

    Cordialement

    • le 28 septembre 2018 à 12:27

      Bonjour Thalia,
      Tu as bien reçu une bourse et un minerval réduit vu ta situation ?
      En principe, les aides complémentaires pour les étudiants ne doivent pas toujours être remboursées (dans le sens où cela n’est pas obligatoire mais le CPAS peut décider que l’aide est remboursable)
      T’es-tu déjà renseignée auprès du Service Social Étudiants de ton école/université pour voir s’ils ne peuvent pas t’aider ? Il existe en fait des fonds spécifiques aux écoles qui peuvent alors aider leurs étudiants dans certains cas.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  27. Syn
    le 27 septembre 2018 à 07:42

    Bonjour. Est ce que le cpas pourrait m aider pour l achat d un pc pour mes études ? Et à quel niveau? Merci.

    • le 27 septembre 2018 à 12:50

      Bonjour Syn,
      Es-tu bénéficiaire d’une aide du CPAS actuellement ?
      Merci pour ta réponse
      Bien à toi,

  28. Abdel
    le 24 septembre 2018 à 19:03

    Bonjour,

    Je suis actuellement à la CBC (Chambre belge des comptables) et je bénéficie du RIS. Cette année je dois effectuer un stage rénuméré. Je voulais savoir comment cela va se passer en sachant que je percois du CPAS 580€ par mois et que le stage pourrait me payer 750€ max, mon aide financiere va t-elle etre modifiée? Ps. Je n’ai cours que le lundi et jeudi et apparement je n’ai plus le statut « étudiant ».

    • le 27 septembre 2018 à 12:49

      Bonjour Addel,
      Il existe les exonérations pour les étudiants, mais aussi les « exonérations socioprofessionnelles » (248,90€) pour les travailleurs qui débutent.
      Attention qu’aujourd’hui le RIS cohabitant est de 607,01€ (depuis le 1er septembre).
      Si le CPAS applique l’ISP dans ton cas, il doit effectuer le calcul suivant:
      750 – 248,90 = 501,10€
      Donc, pour ton CPAS, c’est comme si tu avais un salaire de 501,10€, et donc tu es toujours, en principe (il y a peut-être des éléments que nous ne connaissons pas), dans les conditions pour recevoir une aide complémentaire de ton CPAS.
      Bien à toi,

  29. jordan
    le 24 septembre 2018 à 14:43

    Bonjour,

    Je suis bénéficiaire du RIS. Hors je travaille comme étudiant de la période du 30 aout au 29 septembre.
    J’habite avec copine, et elle a travaillé comme étudiante pendant le mois d’aout. Elle a touché 1178 euros. Tandis que moi, pour le mois d’aout, j’ai touché 112 euros.

    L’AS me dit que je ne peux pas prétendre à un complément RIS pour le mois d’aout car, voici leurs calculs:

    Revenu de la compagne: 1178 x 12 = 14 136
    – 7141 (RIS A)
    = 6995/an

    Mes revenus: 112,64 – 68,06 (etudiant boursier)
    = 44,58 x 12 = 534,96

    Total: 7529 euros soit un revenu supérieur au RIS catégorie A (7141,58 euros/an)

    Cela me parait illogique de prendre une base annuelle alors que nous n’avons travaillé que un mois chacun sur l’année. Pour moi le calcul devrait être le suivant: Montant mensuel du RIS – (112 – 68,06).
    Qu’en pensez-vous?

    Si ils ont en effet raison, dans ce cas cela n’encourage pas du tout à travailler car si je n’avais pas travaillé au mois d’Aout j’aurai reçu le RIS complet au lieu de 112 euros.

    • le 27 septembre 2018 à 12:38

      Bonjour Jordan,
      Nous sommes désolés de te répondre si tardivement.
      Il semble que les travailleurs sociaux des CPAS soient obligés d’effectuer leurs calculs (notamment pour l’exonération) sur base annuelle.
      Par ailleurs, le CPAS encourage souvent les jeunes à travailler car les CPAS y sont ‘gagnants’ dans le sens où ils doivent moins intervenir lorsque les étudiants reçoivent un salaire.
      Dans ton cas, il y a deux périodes différentes à distinguer. Le mois d’août durant lequel ta copine a travaillé et le mois de septembre durant lequel tu as travaillé.
      Le CPAS prend toujours en compte les revenus du partenaire, donc durant le mois d’août, ton ménage était ‘couvert’ (si l’on peut parler comme ça) par le salaire de ta copine.
      Maintenant, pour nous, les calculs ne sont pas très clairs (mais nous ne sommes pas suffisamment rodés en la matière).
      Où apparaît le montant de ton salaire (du mois de septembre) dans ce calcul ?
      De plus, les montants ont changé (depuis le 1er septembre!) : Le RIS A annuel est de 7284,12€ aujourd’hui.
      L’exonération est à présent de 69,42€.
      L’idéal, si tu en as la possibilité, serait de te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      ou dans un SDJ : http://www.sdj.be/
      Bien à toi,

  30. IK
    le 24 septembre 2018 à 12:22

    Bonjour,

    Je suis étudiante en année préparatoire à l’université. Après avoir raté mon année le CPAS ne veut plus me prendre en charge alors que j’ai signé un contrat de 3 ans pour toute la durée de mes etudes. (Master)
    Es ce possible de les convaincre de me laisser continuer une deuxième année ?

    • le 24 septembre 2018 à 16:32

      Bonjour IK,
      Le CPAS devrait te proposer une autre formation. En tout cas, le CPAS devrait te proposer une alternative (hors université peut-être) pour que tu puisses quand-même suivre une formation afin que tu aies un diplôme professionnalisant.
      Par contre, si aujourd’hui, tu as déjà un bachelier professionnalisant, il arrive souvent que les CPAS ne continuent plus de soutenir les étudiants qui ont (déjà) un diplôme leur permettant d’être sur le marché de l’emploi. Ils soutiennent alors les jeunes, non plus en tant qu’étudiants, mais en tant que chercheurs d’emploi.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  31. Zahra
    le 23 septembre 2018 à 02:44

    Que se passe t-il si on ne me donne pas l’accusè de reception lors de mon inscription au cpas ?

    • le 24 septembre 2018 à 16:23

      Bonjour Zahra,
      Si tu n’as pas reçu d’accusé de réception, prends contact avec ton assistant-e social-e qui pourra t’envoyer une copie. Tu peux aussi envoyer une lettre au CPAS en vue de rectifier la situation.
      Pour la rédaction de la lettre, tu dois utiliser la phrase suivante : « par la présente, je confirme que je me suis rendu à la permanence du CPAS … (le nom de la commune) à la date …/…/… (la date de l’introduction de votre demande d’aide) pour introduire ma demande d’aide … (spécifier l’aide que vous demandez) ». N’oublie pas de la signer !
      Tu peux aussi présenter la lettre au CPAS (c’est mieux) et demander qu’on te la signe pour réception en indiquant la date.
      N’hésite pas à revenir vers nous
      Bien à toi,

  32. Safia
    le 23 septembre 2018 à 00:09

    Bonjour je suis étudiante en première année, j’aime savoir si je double durant mes études je ne pourrais plus bénéficier du CPAS ?? Merci de votre réponse

    • le 24 septembre 2018 à 16:14

      Bonjour Safia,
      Nous ne connaissons pas ton parcours et ne savons pas ce qui a été convenu dans ton contrat PIIS.
      Mais, en principe, tu as le droit d’échouer (tant que tu t’es présentée à tous les examens).
      N’hésite pas à te rendre à la Cellule Jeunes de ton CPAS, ou encore, à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  33. Etudiantx
    le 22 septembre 2018 à 15:05

    Un étudiant qui perçoit le minimex au CPAS et ayant travaillé durant 3 semaines pour une rémunération de 1000€ peut-il tout de même prétendre à recevoir un montant de la part du CPAS ce même mois de travail.

    Merci bien,

    • le 24 septembre 2018 à 16:05

      Bonjour Étudiantx,
      Tu parles du RIS cohabitant(607,01€) ou du RIS isolé (910,52€) ?
      Si l’étudiant recçoit un salaire qui est largement supérieur au montant de son RIS, le CPAS estimera que, durant le mois où l’étudiant a travaillé, il ne « doit » pas être aidé.
      Maintenant, il faut voir dans quelle mesure tu es aidé par le CPAS et voir si le sytème d’exonération peut être applicable dans ton cas.
      N’hésite pas à revenir vers nous, ou à te rendre dans un centre d’informations pour jeunes (12-26 ans) près de chez toi :
      Réseau CIDJ (voir onglet ‘Les centres CIDJ’): http://www.cidj.be/
      Réseau Infor Jeunes : http://www.infor-jeunes.be/site/centre
      http://www.jeminforme.be/
      Bien à toi,

  34. Thomas
    le 21 septembre 2018 à 18:31

    Bonjour je suis un étudiant âgé de 22 ans de je suis venu en Belgique par regroupement familial depuis 2016.
    Mais comme je suis majeur on ma octroyé un visa humanitaire.
    Mes parents sont sur le marché de l’emploie (Cpas) et moi suis étudiants qui bénéficie aussi du (cpas)
    Ma question est la suivante:je me disais
    Est-ce que le faite de bénéficié du Cpas n’aura pas un impact pour le renouvellements de mon titre de séjour vu que j’ai un titre de séjour temporaire carte A.
    Au cas où on me renouveler pas mon titre de séjour,qu’est ce que je risque.

    NB:je vue toujours avec mes parents.

    Merci