Bruxelles-J

Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche “quels sont les montants des allocations de chômage ?“.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


80 questions pour “ Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

  1. Josy
    le 28 mars 2017 à 16:16

    Bonjour,

    J’ai obtenu mon diplôme en Belgique (Liège) en septembre 2015. J’ai ensuite effectué 1 mois en tant qu’indépendant puis arrêté (le travail ne me convenait pas) pour ensuite travaillé 5 mois sous contrat intérimaire de Mars 2016 à Juillet 2016.

    Par la suite je suis parti en France où j’ai signé un CDD de 6 mois d’Octobre 2016 à Mars 2017 où maintenant celui-ci arrive à sa fin.

    Etant belge et ayant 24 ans, puis-je solliciter un droit d’allocation de chômage en Belgique ?

     

    merci

  2. corinne
    le 27 mars 2017 à 11:05

    bonjour,

    je souhaiterais une information pour aider ma belle-fille dans ses droits d’allocations

    elle est d’origine espagnole et vit ici en belgique depuis fin 2013 , elle est en possession du U1 car elle a travaillé en espagne avant de venir ici (mais pas droit aux allocations de chômage en belgique car pas de travail ici et elle était enceinte)

    en septembre 2016 elle a été engagée en tant que enseignante jusqu’au mois de juin 2017 (avec interruption de 3mois non payés )

    aura-t-elle droit aux allocations de chômage après ou doit-elle travailler une année complète pour en bénéficier

    merci pour votre réponse

    corinne

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2017 à 14:01

      Bonjour Corinne,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela varie en fonction de l’âge (voir tableau: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Son travail à l’étranger n’est probablement plus dans la période de référence. Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base d’un emploi d’enseignant, il faut faire un calcul particulier en fonction de l’occupation sur l’année scolaire. Normalement une année complète à temps plein permet d’ouvrir un droit aux allocations de chômage (pour une personne de moins de 36 ans). Par contre, si l’année n’est pas complète, il faudra calculer le nombre jours et ce ne sera donc pas suffisant si ce n’est pas compléter avec des journées de travail d’un précédent emploi. Tu trouveras les informations utiles sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_2

      Sa situation étant compliquée, elle pourrait tout de même se rendre auprès d’un organisme de paiement pour que sa situation soit analysée en détail.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  3. marc
    le 23 mars 2017 à 21:23

    Bonjour,

    Je suis un residant belge, je suis parti au canada en mars 2016 jusqu’à fevrier 2017, ou j’ay travaillé pendant 5 mois.

    Ai-je droit à des allocations de chômage en attendant de trouver du travail ici? (en Belgique)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mars 2017 à 16:34

      Bonjour Marc,

      Tout dépend de ce que tu as fait avant de partir au Canada.
      Si tu as travaillé comme salarié ou que tu as bénéficié du chômage avant de partir, tu pourrais avoir droit à des allocations de chômage.
      Par contre, si tu n’as pas travaillé ou bénéficié du chômage en Belgique avant de partir, tu n’auras pas droit à des allocations pour le moment.

      Bien à toi

       

  4. ladypaname
    le 19 mars 2017 à 18:59

    Bonjour,

    J’ai 34 ans et suis de nationalité belge. Je vis en Suisse depuis 20 ans et travaille dans le secteur de l’horlogerie depuis une dizaine d’années. Je n’ai jamais chômé. Suite à un changement de situation personnelle, j’envisage de revenir m’installer en Belgique en vue de reprendre des études. Certes, ma famille m’aidera quelques temps en matière de logement etc mais il me faut à tout prix retrouver une activité rémunérée et/ou bénéficier d’aides ponctuelles (et éventuelles)… Ce déménagement me semble insurmontable tant il y a d’organismes à contacter. Pouvez-vous me dire si le chômage interviendrait dans mon cas? Sachant que je maintiendrai mon activité jusqu’à mon départ. Merci d’avance pour les informations.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 13:57

      Bonjour Ladypaname,

      En principe tu ne pourras malheureusement pas ouvrir de droit aux allocations de chômage. En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en Belgique, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Cela dit, ayant travaillé à l’étranger, ton expérience professionnelle peut être prise en compte. Seulement, depuis le 01/10/2016, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisants pour ouvrir un droit au chômage. Attention, il faut que ta période de travail accomplie en Suisse soit considérée comme ouvrant le droit au chômage en Suisse.

      De plus, lorsque tu souhaites reprendre des études et que tu perçois des allocations de chômage, tu dois généralement introduire une demande de dispense auprès du service emploi de ta Région (Actiris, Forem, ADG et l’ONEm si tu comptes habiter en Flandre) en fonction du type de formation que tu comptes entreprendre. Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/?p=4627

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière mensuelle (revenu d’intégration sociale).
      Tu pourrais également, leur demander une aide sociale (et ce même si tu as ou non droit à un revenu d’intégration sociale) , une aide ponctuelle sous forme d’une aide financière, en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire), d’une caution locative, aide médicale, aide à la gestion financière,… qui pourrait te dépanner. Cela dit, dans les deux cas, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  5. Kimberley
    le 19 mars 2017 à 13:45

    Bonjours ,je suis belge j ai trouvé un travail en France,j ai le droit avec tu chômage après ou pas ,c est un travail césonier .Merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 13:26

      Bonjour Kimberly,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question car ta situation n’est pas très claire.

      Si tu as actuellement droit au chômage, tu pourras effectivement récupérer tes allocations de chômage dès ton retour.

      Si tu interromps ton chômage pendant une période de plus de 28 jours tu devras réintroduire une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (ton Syndicat ou la CAPAC), et te réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ADG) au plus tard dans les 8 jours qui suivent l’introduction de ta demande d’allocations de chômage.

      Si tu n’as actuellement pas droit au chômage, pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage, il faudra que tu totalises un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence (http://bruxelles-j.be/?p=4562). Les jours de travail en France peuvent effectivement être pris en compte à condition que tu effectues au moins trois mois de travail en Belgique après ton retour (Si ce n’est pas le cas, tes jours de travail en France te permettront de prolonger ta période de référence).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  6. willyl
    le 19 mars 2017 à 13:25

    Bonjour,

    Je suis jeune francais, j’ai travaillé plus de 2 ans en France ce qui m’a permis d’ouvrir mes droits au chômage pour 2 ans. Je travaille actuellement à temps partiel (CDI 20h/semaine) depuis 2 mois en Belgique. J’aimerai savoir comment va se passer mon indemnisation et quelles sont mes démarches à faire en cas de fin de contrat.

    Cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 13:34

      Bonjour Willyl,
      Si tu as travaillé minimum 3 mois en Belgique, tu pourras effectivement ouvrir un droit. En effet, en règle générale, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Ayant travaillé à l’étranger, ton expérience professionnelle et ta période de chômage peuvent effectivement rentrer dans le calcul des jours à condition que tu effectues au moins trois mois de travail en Belgique, tout en tenant compte de la période de référence (Cette règle est d’application depuis de 01 octobre 2016).

      Concernant la rémunération prise de compte, voici ce que l’ONEm indique sur son site (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67) : « L’ONEM prend en considération la rémunération de votre dernière occupation d’au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur. Cette rémunération doit être au moins égale au salaire minimum applicable.

      L’employeur doit avoir retenu sur celle-ci des cotisations pour la sécurité sociale, secteur chômage. » Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour introduire une demande, il faudra alors que tu t’adresses à l’organisme de paiement de ton choix ( Syndicat ou la CAPAC) et que tu t’inscrives comme demandeur d’emploi auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ADG) au plus tard dans les 8 jours qui suivent l’introduction de ta demande d’allocations de chômage.
      Tu trouveras une explication détaillées des démarches à effectuer sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/. Sache également  qu’en principe,  pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, tu dois perdre ton emploi de manière involontaire.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  7. Rchisefrou
    le 18 mars 2017 à 23:16

    Bonjour ; je suis marocain nationalete italienne,je suis marie en belgique ma femme elle a sejour carte c en belgique et moi je travaille en belgique depuis decembre 2013 avec contrat CDI en fevrier 2017 j ai fais un accident de travaille .ma question si j ai entre a la maladie sa me fais un probleme pour moi ou non .j ai 3 ans de resident ici je suis pas dans la loi merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 12:23

      Bonjour Rchisfrou,

      Le fait d’avoir eu un accident du travail, d’être en incapacité de travail et d’être indemnisé par la mutuelle n’est pas du tout un problème pour ton titre de séjour en tant que citoyen européen travaillant en Belgique.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. hocine
    le 1 mars 2017 à 22:20

    bonjour

    je suis belge et je touche mes allocation de chômage en Belgique . ma question c

    je voudrai partir pour un c jour de 06 mois en Algérie et je retourne en Belgique . es que mes allocation de chômage seront viré sur mon compte a savoir que je suis en Algérie

    merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2017 à 13:46

      Bonjour Hocine,

      Il n’est pas toujours évident d’exporter ses droit aux chômage pendant qu’on est à l’étranger, mais sache que tout dépend des raisons pour lesquelles tu souhaites partir à l’étranger.

      En effet,

      • si tu pars travailler à l’étranger alors tu n’as plus droit aux allocations de chômage en Belgique.
      • si tu pars pour chercher du travail, tu pourrais peut-être bénéficier de tes allocations de chômage pendant  une période de deux semaines maximum à condition que l’ONEm juge ton séjour à l’étranger comme étant opportun pour retrouver un emploi. Pour pouvoir y prétendre, il faudra également que  tu aies déjà épuisé tes jours de vacances et en faire la demande via le formulaire C66A.
      • si tu pars en vacances, tu pourrais indiquer des « V » sur ta carte de contrôle pendant le début de ton séjour. Dans le cas où tu n’aurais pas travaillé l’année passé (et que tu n’aurais donc pas de jours de congé couvert par un pécule de vacances), tu pourrais garder tes allocations de chômage pendant cette période-là. Par la suite il est alors possible d’indiquer des « A » pour signifier ton absence mais ces jours ne te seront pas indemnisé

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  9. Timothée
    le 22 février 2017 à 17:38

    Bonjour,

    Je suis Français de moins de 36 ans résidant en Belgique. Mon contrat de travail (CDI, TP, statut employé) a débuté le 1er février 2016. Si mon employeur venait à me licencier, serais-je dans les conditions de pouvoir bénéficier des allocations chômage?

    J’ai donc travaillé à TP et de manière ininterrompue depuis le 01/02/2016.

    Il semblerait que l’ONEM compte 78 jours par trimestre, soit 312 jours au total (selon leur calcul).

    Dans la réalité, une année de travail à TP semblerait plus contenir environ 260 jours de travail (uniquement en ôtant les week-ends).

    Pourriez-vous m’éclairer svp?

    Je vous remercie par avance et vous souhaite une bonne soirée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2017 à 09:38

      Bonjour Timothée,

      Comme tu as moins de 36 ans, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser au minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande.

      Donc si tu as travaillé à temps-plein de manière ininterrompue depuis le 01.02.2016, tu pourras vraisemblablement ouvrir un droit aux allocations de chômage si tu perds ton emploi de manière involontaire. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Sache que l’ONEm prend en compte 26 jours par mois civil d’occupation pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine); ce qui fait effectivement 78 jours par trimestre, mais également 312 jours sur l’année.

      D’autre questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. Laly
    le 20 février 2017 à 17:40

    Bonjour,

    Fin juin je rentre en Belgique après 5 années passées en Espagne.  Avant de partir j’étais au chômage, j’ai pu exporter mes allocations á l’étranger pendant 3 mois.  Dans ces 5 années en Espagne j’ai travaille 2 ans comme indépendante de fin 2013 á fin 2015 et en 2016 j’ai travaille 6 jours comme employée.  Ma question est la suivante, a mon retour aurais-je droit au chômage ou devrais-je d’abord travailler trois mois avant de faire ma demande ? Merci d’avance Laly

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2017 à 12:12

      Bonjour Laly,

      En principe, tu peux interrompre ton droit aux allocations de chômage pendant une période de 3 ans. Cela dit, celle-ci peut être prolongée par certains événements tels que ta période de travail en tant qu’indépendante ainsi que ta période de travail en tant qu’employée (pour autant que tu ne demandes pas à ce que cette période de travail soit prise en compte).

      Tu comprends donc que tu pourras récupérer tes allocations de chômage en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  11. moucha
    le 13 février 2017 à 22:03

    Bonjour,

    je suis au chômage plus de deux ans et j aimerais exportes mes droits en France. Étant marié ma famille se trouve en France. Comment puis je faire les démarches et a qui demander des conseils pour ne pas avoir des mauvaises surprises une fois arrivés la bas ?

    Peut on être inscrit a pole emploi en France  avant même  d’exporter mes droit ?

    merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2017 à 10:44

      Bonjour Moucha,

      Il est possible d’exporter son droit aux allocations de chômage belge pour une durée de 3 mois (renouvelable une fois) afin d’aller chercher du travail dans un autre pays européen. Il faut en faire la demande via le formulaire U2. Une fois en France, il faut voir dans quelle mesure tu peux ouvrir un droit aux allocations de chômage françaises. Pour ce faire, nous te conseillons de te procurer le document U1 en Belgique avant ton départ en France. Ce document te permet de prouver toutes tes périodes de travail et de chômage en Belgique en vue d’ouvrir un droit dans un autre pays.

      Étant une plateforme d’information belge, nous ne sommes pas compétents pour t’informer sur la législation Française. Nous te conseillons donc de poser tes questions à un organisme d’information français tel que le CIDJ: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. ranamich
    le 11 février 2017 à 15:37

    Bonjour,

    Je suis arrivé en Belgique depuis Juin 2016.  J’ai travailler en RD Congo pendant 7 ans. Ai je droit à une allocation de chômage en Belgique?

    Je suis de nationalité Congolaise, marié avec un belge et ayant 03 enfants de notre union.

    Merci de votre réponse.

    Bien à vous.

     

     

  13. Silvana
    le 9 février 2017 à 12:26

    Bonjour,

    Je suis Belge (30 ans), j’ai effectué d’études  en Uk (2013-2016) Je n’ai jamais travaillé en Belgique. Bien que résident sur le territoire Britannique j’ai conservé ma résidence  habituelle chez mes parents en Belgique et y résider de manière effective. Puis-je demander des prestations de chômage en Belgique? Quels documents dois je présenter à l administration?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2017 à 15:31

      Bonjour Silvana,

      Nous ne comprenons pas très bien où tu résides effectivement. En Belgique ou sur le territoire britannique ?
      Pour avoir droit au chômage en Belgique, tu dois y résider effectivement. Si c’est ton cas, tu pourrais ouvrir un droit au chômage à condition:

      • d’avoir travaillée comme salariée en UK pendant au moins 9 mois;
      • de travailler (après ces 9 mois au moins) au moins 3 mois en Belgique;
      • que ces 12 mois de travail minimum se situent dans une période de 21 mois maximum.

      Tu n’as pas droit au chômage sur base des études. Il s’agit des allocations d’insertion. Ces allocations doivent être demandées avant l’âge de 25 ans.

      Bien à toi

  14. Pazderna
    le 8 février 2017 à 17:16

    Bonjour, je suis Belge.59 ans.J’ai travaillé a prague depuis 2005 comme indépendant.
    Par suite d’un mauvais divorce je suis sans resources et voudrais revenir en Belgique.
    J’ai encore deux enfants aux etudes.
    Y a t’il des aides pour ce genre de situation?
    Merci.
    Cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2017 à 10:53

      Bonjour Pazderna,

      Si tu reviens en Belgique est que tu comptes   ouvrir de droit au chômage, il semblerait que tu ne remplisses pas les conditions d’admissibilités.

      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en Belgique, tu dois totaliser 624 jours de travail salarié (soumis aux cotisations sociales , y compris le secteur chômage), à comptabiliser sur une période de référence de 42 mois (=42 mois précédant ta demande).

      Si tu as travaillé à l’étranger, ton expérience professionnelle peut être prise en compte. Seulement, depuis le 01/10/2016, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisants pour ouvrir un droit au chômage.

      Attention! Ton expérience d’indépendante ne pourra malheureusement pas être prise en compte pour le calcul car un travail indépendant n’est pas soumis aux cotisations sociales (secteur chômage). Par contre il peut prolonger la période de référence (de maximum 15 ans), pour pouvoir prendre en compte une période salariée qui précède ton travail indépendant, ce qui ne semble malheureusement pas être ton cas.

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  15. Lancelot
    le 8 février 2017 à 01:20

    Bonjour,

    Je suis belge et ex-etudiant en communication, mais aussi Chef Cuisinier/Maître d’Hotel de 25 ans. Juste après la fin de mes études (en juin 2016), je suis parti en septembre 2016 en Australie pour 11 mois. Je suis donc actuellement au pays des kangourous jusqu’en en août 2017 et me demandais s’il était quand possible de quand même bénéficier du chômage?
    J’ai déjà eu l’occasion de travailler 6 semaines en claire ici.

    Merci pour votre réponse

    Lancelot t’Kint

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2017 à 11:17

      Bonjour Lancelot,

      Est-ce que tu te demandes si tu peux percevoir des allocations de chômage en Australie ou une fois de retour en Belgique?

      Nous ne pouvons pas te répondre par rapport au système australien.

      Par contre, il ne te sera pas possible de percevoir des allocations de chômage Belges en Australie, ni des allocations de chômage belge en Belgique à ton retour car le travail en Australie ne sera pas pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique (seul le travail à l’étranger dans certain pays peut être pris en compte: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1). De plus, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver au moins 312 jours de travail sur une période de 21 mois qui précède la demande d’allocations de chômage (ce qui est équivalent à un an de travail à temps plein).

      Hélas, il ne te sera pas non plus possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion puisque pour ouvrir ce droit, il faut avoir fait son stage d’insertion avant 25 ans et donc introduire sa demande d’allocations d’insertion avant ses 25 ans.

      Une fois de retour en Belgique, si tu es sans ressource, tu pourrais introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vivras. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. GDL65
    le 7 février 2017 à 18:17

    Bonjour je suis arrive en Belgique depuis Novembre 2015.

    J’ai travail en Belgique comme employer da Fevrier 2016 jusque a Octobre 2016 et j’ai eu un période de préavis de 6 semaines que sont terminée le 12/12/2016.

    J’ai fait la demande de allocation au chômage le 13/12/2016 parce que j’ai travaille en Italie (déposée document U1)

    da 1/6/1991 à 14 Janvier 2014 comme travailleur salarié;

    da 1/2/2014 à 31/8/2015 comme indépendant.

    L’ONEM as approuvé ma demande de chômage mais m’a reconnu par entier seulement le mois de Janvier 2017.

    Pour Décembre 2016 m’a reconnu seulement 1jour de chômage parce que ils ont déduit les jours de congé en 2015.

    Je ne comprends pas pourquoi parce que je travaillais de Février 2014 à Août 2015 comme un indépendant qui n’a pas droit à des congés payés.

    En attente de votre aimable réponse salue cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2017 à 16:08

      Bonjour GDL65,

      Ta situation nous semble particulière.
      En effet, comme tu le dis toi-même, lorsqu’on travail comme indépendant, tu n’as en principe pas de congés légaux. Il n’est donc techniquement pas possible de déduire des jours de congés payés de ton mois de Décembre (sauf si tu as travaillé entre août et décembre 2015, ce qui ne semble pas être ton cas). Tu trouveras d’ailleurs plus d’informations au sujet des vacances des chômeurs sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/.

      Le mieux serait donc de contacter ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) afin de vérifier s’il n’y a pas d’erreur dans ton dossier.
      Sache aussi qu’il est possible d’introduire un recours contre une décision de l’ONEm auprès du Tribunal du travail (Plus d’informations sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t88)
      Si tu souhaites être accompagné pour tes démarches, tu pourrais également contacter ce service juridique gratuit et leur expliquer ta situation:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale?:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • GDL65
        le 8 février 2017 à 16:22

        Merci.

  17. Nadia
    le 7 février 2017 à 14:30

    Bonjour je suis belge jai travaille pendant de nombreuses années au Maroc jamais en Belgique et quelques temps en France …je souhaite connaître mes droits et conditions aux allocations chômage ? Merci

  18. AngelaC
    le 4 février 2017 à 23:35

    Bonsoir,

    Je suis colombienne (42) et je suis en Belgique depuis 3 ans avec un permis de travail B pour le secteur privé et le contrat de travail n’a pas été fixé terme.

    La société a décidé de la mettre fin à la fin de ce mois (février 2017). Je suis titulaire d’un permis de séjour temporaire qui expire en janvier 2018.

    1) Puis-je demander des prestations de chômage en Belgique?

    2) Comme le contrat a été résilié et le permis de travail est celui qui accorde la résidence, combien de temps ai-je avant de quitter la Belgique?
    Puis-je rester jusqu’à ce que le permis de séjour temporaire expire expire en janvier 2018?

    Ça m’inquiète que ma fille soit au milieu de la cinquième année scolaire et je n’ai pas reçu l’homologation complète du ministère de l’Éducation.
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2017 à 16:07

      Bonjour AngelaC,

      1) En principe, comme tu as perdu ton emploi (et que par conséquent tu perds automatiquement ton permis de travail tu pourrais percevoir des allocations de chômage pendant une durée de maximum 60 jours puisque tu es encore en ordre de séjour. Sache que si tu habites à Bruxelles, Actiris refuse d’inscrire les personnes qui ne disposent pas de permis de travail. Il faudra donc demander le chômage pour 60 jours auprès de ton organisme de paiement en demandant une dérogation sur base du refus d’inscription d’Actiris.

      2)  Tu peux normalement résider en Belgique tant que ton titre de séjour est en ordre de validité (donc jusque janvier 2018) . Par contre, au moment de le renouveler, il faudra que tu sois à nouveau dans les conditions pour pouvoir obtenir une prolongation de ton droit au séjour.
      Par contre, nous ne sommes pas assez spécialisés dans la question pour te conseiller à ce niveau. Nous te conseillons donc de t’orienter vers ce service:
      ADDE (Association pour le Droit Des Étrangers)
      Rue du BOULET, n° 22

      1000 Bruxelles

      TEL: 02 / 227.42.42

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Acaycedo
        le 7 février 2017 à 23:47

        Merci beaucoup pour votre guide. Je vais contacter pour ADDE.

        Cordialement,
        AngelaC

  19. Said
    le 2 février 2017 à 00:45

    Bj,je suis italien et je mesuis transfere en belgique avec ma propre famille de 3enfants e ma femme pour l instant je travaille a temps plein.ma question est ce que j ai le droit au chomage ou cas ou la restaurant ou je travaille ferme tenant de savoir que j ai 51 ans e j ai toujoure travaille en italie .est ce que j ai le droit du chomage et combien ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 février 2017 à 11:51

      Bonjour Said,

      A partir de 50 ans, il faut prouver 624 jours de travail au cours des 42 mois qui précèdent ta demande. Le travail en Italie pourra être pris en compte dans ces 624 jours pour autant que tu travailles au moins 3 mois en Belgique avant d’introduire ta demande d’allocations de chômage. A partir du moment où tu as travaillé 3 mois en Belgique, et si tu as toujours travaillé en Italie, tu devrais pouvoir prouver suffisamment de jours de travail et devrais donc pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  20. Lizette29
    le 31 janvier 2017 à 20:51

    Bonsoir !

    Vous êtes tellement efficace que jai une nouvelle question!
    D’après vous Ma situation me permettrait elle de prolonger la période? Est ce l’interruption de carrière qui s’appliquerait?

    Merci d’avance pour votre nouvelle réponse!
    Bonne soirée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2017 à 11:26

      Bonjour Lizette29,

      Il faut entendre « interruption de carrière » au sens de l’ONEm. Il s’agit donc d’un système prévu tel que le crédit-temps qui permet aux personnes d’interrompre momentanément leur contrat de travail. Démissionner et partir à l’étranger n’est pas considéré comme une interruption de carrière au sens de l’ONEm.

      Ce qui pourrait prolonger la période des 3 ans ou la période de référence est le travail à l’étranger. Si tu exerces une activité professionnelle à Hong-Kong, cela devrait prolonger les délais.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. LADAN
    le 31 janvier 2017 à 19:29

    BONJOUR

    je suis d’origine iranienne et j’ai travaillé en temps plein en iran entre 2006 et 2012 (2043 jours prestés) dans le secteur privé et en tant qu’employée.

    Je suis venue en Belgique avec un visa de regroupement familial au début de l’année 2013, à l’heure actuelle je possède une carte de séjour de type F. J’ai travaillée quatre mois (entre août et décembre 2016) en temps plein dans le secteur privé, dans une société où j’exerçais en tant qu’employée.

    Aussi je voulais savoir est ce que j’ai le droit de bénéficier des allocations du chômage en Belgique?

    merci

  22. Lizette29
    le 31 janvier 2017 à 13:58

    Merci de nouveau pour votre réponse !!
    Jai une dernière question , que se passera t’il si jamais j’ouvre mon droit maintenant , reviens en Belgique d’ici 5 ans, que mon cas ne permette pas le prolongement et que je ne trouve pas de travail?
    Je perds alors tous mes droits? Ou finalement je me retrouve dans la même situation que si j’avais ouvert mon droit à mon retour?

    Merci encore!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2017 à 15:46

      Bonjour Lizette29,

      Effectivement, si tu pars plus de 3 ans et que tu ne peux prouver aucun événement qui prolonge la période de 3 ans, tu devras à nouveau prouver un certain nombre de jours de travail pour ouvrir le droit aux allocations de chômage. Dans ce cas-là le droit est perdu et il faut donc à nouveau prouver les conditions d’octroi (nombre de jours de travail). Et tu ne pourras à priori pas utiliser les journées de travail faite en Belgique avant ton départ car si tu ne prouves pas d’événement qui prolonge la période des 3 ans, c’est qu’à priori, tu ne prouves pas non plus d’événement qui puisse prolonger la période de référence (pour pouvoir utiliser ton travail belge d’avant ton départ).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. pilous
    le 30 janvier 2017 à 18:42

    bonjour

     

    jai travailler en france et j ‘habite en belgiques jai solder mes conges en france et l onem ma reclamer 21 jours de conges a renbourser , l onem a t elle droit de reclamer cela

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2017 à 11:20

      Bonjour Pilous,

      Ta situation n’est pas très claire. Généralement, lorsqu’on quitte un emploi, on perçoit le pécule de vacances (pour les jours de congés de l’année en court si on a pas encore tout pris et pour les jours de congé auxquels on aura droit l’année d’après au prorata des prestation de l’année en court). Ces jours couverts par le pécule de vacances ne sont pas indemnisés par l’ONEm. Lorsque le demande d’emploi ne prend pas ses congés (payés à l’avance via le pécule) durant une période de chômage, l’ONEM les retire généralement automatiquement de l’allocation du mois de décembre.

      Ta situation n’étant pas très claire, tu peux en discuter avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Louisa loops
    le 30 janvier 2017 à 15:28

    Bonjour, ma compagne est française de base mais réside maintenant officiellement en Belgique. Pour avoir droit à son transfert de chômage pour une durée de 3 mois, actiris lui demande de leur remettre un document U1 qu’elle est apparemment obligé d’aller chercher jusqu’à Paris! Est-ce normal? Y a-t-il peut-être une autre solution? Un tout grand merci !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2017 à 10:12

      Bonjour Louisa Loops,

      Le formulaire U1 est un document qui va attester de ses périodes de travail et du motif de la rupture de son contrat de travail de France. Donc, si elle n’etait pas en possession de ce document lors de sa demande de transfert de ses allocations de chômage, il est normal que Actiris lui demande de le fournir. Il devrait être possible de se le procurer sans devoir se rendre jusque-là.

      Si tu veux discuter des astuces techniques pour se le procurer, tu peux contacter ce service juridique gratuite :

      L’Atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  25. Lizette29
    le 30 janvier 2017 à 15:26

    Merci pour votre réponse si rapide et complète (cf question posée ci
    Dessous).
    Jai un doute quant à la signification de « ouvrir son droit ».
    Qu’entendez-vous exactement par cela? Une demande de chômage ?
    D’ailleurs , quel est l’intérêt d’ouvrir mon droit des maintenant alors que je quitte la Belgique? et le risque en le faisant à mon retour?
    (Pour information jai 30 ans)
    Merci encore pour votre aide!!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2017 à 10:15

      Bonjour Lizette29,

      Par « ouvrir son droit » nous voulons effectivement dire « introduire une demande et percevoir au moins une allocation de chômage ».  En fonction de ton activité à Hong-Kong, il pourrait être plus intéressant d’ouvrir son droit avant de partir. En effet, si tu fais ta demande directement, tu pourras prouver les 312 jours de travail sur la période de 21 mois qui précède. Ce droit ouvert est un droit acquis (il ne faut par la suite plus prouver un certain nombre de jours de travail) pour autant que si tu interromps ton droit, tu fasses les démarches pour le récupérer dans les 3 ans qui suivent le dernier jours indemnisé (cette période peut être prolonger par certains événements).

      Si tu fais ta demande à ton retour, cela veut dire que tu devras prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent le jour de ta demande (voir 468 sur 33 mois qui précèdent si tu reviens alors que tu as déjà 36 ans). Il faut donc voir si les activités que tu vas faire à Hong-Kong peuvent suffisamment prolonger la période de référence pour que tu puisses toujours utiliser le travail fait en Belgique avant ton départ pour ouvrir le droit. Sinon, tu devras retravailler un certain nombre de jours pour pouvoir ouvrir le droit.

      Nous espérons que la différence entre ouvrir son droit avant et ouvrir son droit après est plus claire pour toi.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  26. Lizette29
    le 30 janvier 2017 à 08:44

    Bonjour,

    Je travaille depuis plus de 4 ans dans le secteur privé en Belgique et n’ai jamais touché le chômage.
    En mars, mon mari et moi partons pour Hong Kong où il est muté par sa société.
    Je dois donc quitter mon travail (démission).
    A notre retour (d’ici 3 et 5 ans) ,puis je bénéficier du chômage en attendant de pouvoir retrouver un emploi?

    Merci pour votre réponse !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2017 à 14:36

      Bonjour Lizette29,

      Si tu quittes ton emploi, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage pour une durée de 4 à 52 semaines. Le fait de quitter ton emploi pour suivre ton mari qui doit partir pour raison professionnelle, pourrait être une raison valable pour quitter ton emploi et pourrait te permettre de ne pas avoir de sanction.

      Ensuite, il faut voir ce que tu vas faire à l’étranger. Soit tu ouvres ton droit et dans ce cas, tu peux le récupérer dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé (ces 3 ans sont prolongeables par certains événements: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39 le travail à l’étranger non pris en compte est assimilé au travail indépendant et prolonge donc la période). Soit, tu ouvres ton droit à ton retour et dans ce cas, tu dois prouver un certain nombre de jour de travail sur une période de référence (cela dépend de ton age: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). La période de référence peut également être prolongée par certains événements (voir détail en dessous du tableau: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31)

      Si tu travailles à Hong-Kong, tu ne pourras pas faire prendre en compte ce travail car ce pays n’est pas dans la liste des pays pouvant être pris en compte.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  27. Ambrinette
    le 26 janvier 2017 à 12:01

    Bonjour,

     

    Je suis travailleuse en CDD en Belgique ( CDD renouvelés depuis 2010 ) mais je suis résidente en France pouvez vous me dire si j’ai des droits au chômage en Belgique la procédure et le montant de l’allocation .

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2017 à 14:00

      Bonjour Ambrinette,

      Non tu n’y as pas droit. Pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage en Belgique, tu dois avoir ta résidence habituelle en Belgique et y résider de manière effective.

      Je t’invite à te renseigner auprès du Pôle emploi de ta région de résidence pour voir si tu n’aurais pas droit à des allocations de chômage en France : http://www.pole-emploi.fr/candidat/contactez-nous-@/article.jspz?id=250474

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  28. Reni988
    le 22 janvier 2017 à 00:26

    Salut je suis esagnol résidant en Belgique je suis indépendant cela fait un an et demi je voulais savoir si j’ai le droit de toucher le chômage et Belgique si toutefois je ne suis plus indépendant sachant que avant de venir ici je travaillais comme salarié en Espagne et mon dernier emploi était dans le mois d’août de 2015 à temps plein.merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2017 à 10:59

      Bonjour Reni988,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence (voir tableau: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).

      Pour que le travail à l’étranger puisse être pris en compte, il faut prouver au moins 3 mois de travail salarié en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage. Si tu as uniquement travaillé comme indépendant depuis que tu es en Belgique, tu n’es hélas pas dans les conditions pour faire prendre en compte ton travail en Espagne et donc tu ne prouves pas de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (le travail indépendant n’étant pas pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage).

      Tout ceci est expliqué en détail sur la page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. liander
    le 20 janvier 2017 à 02:06

    Landier,

    Bonjour,
    Je suis au chômage depuis le 9 décembre 2016 je me suis marié en mars 2016 à Kinshasa et quand j avais fait ma.demande de.regroupement familial je travaillais encore et suite à un cas de force majeur mon cdi a pris fin après 5 ans de travail…. Et ma femme accouche en mars et je dois être sur place pour déclarer mon fils a l ambassade oui qu il ait son passeport belge et faire le regroupement pour ma femme. Puis je resté jusqu’à l obtention de son visa tout en gardant mes droit de chômage en sachant que le.dossier à l office pour le.visa prend 3 à 6 mois.

    Merci pour les informations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 janvier 2017 à 14:19

      Bonjour Liander,

      En tant que chômeur complet, tu as droit à 24 jours (4 semaines) de congés par an.

      Que tu aies travaillé ou chômé l’année précédente, tu as droit à ces 24 jours de congés. Mais ces jours seront indemnisés différemment selon ta situation.

      Puisque tu as travaillé l’année précédente, tu as dû recevoir, au moment de quitter ton emploi, un pécule de vacances couvrant tes jours de congés.
      Tu peux donc prendre ces jours de congé pour partir à l’étranger mais pour ces jours, tu ne recevras pas d’allocations de chômage.

      Si tu ne prends pas les jours de congés couverts par un pécule avant la fin de l’année, ces jours seront déduits d’office des allocations du mois de décembre.

      Au- delà de ces 24 jours, il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde pour chercher du travail pour une période de deux semaines maximum. Tu dois faire la demande via le formulaire C66A.
      L’ONEM t’accordera l’autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi (et si tu as déjà épuisé tes jours de vacances).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  30. Fanfan
    le 19 janvier 2017 à 15:42

    Mon fils travaillait en Suisse temps pleins depuis 2010. Son permis de travail n’a pas été renouvler.le 6 janvier . Il est Belge . Que faire .il a 40 ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 janvier 2017 à 09:55

      Bonjour Fanfan,

      S’il revient en Belgique et qu’il souhaite ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il doit prouver 468 jours de travail au cours des 33 mois qui précèdent sa demande. Puisqu’il travaille en Suisse depuis 2010, il doit bien pouvoir prouver ce nombre de jours. Cependant, pour que le travail en Suisse puisse être pris en compte, il doit d’abord prouver au moins 3 mois de travail en Belgique entre son travail à l’étranger et sa demande d’allocations de chômage (sauf s’il était travailleur frontalier alors le travail à l’étranger est directement pris en compte). Il aura également probablement du formulaire U1, à se procurer en Suisse, qui prouve toutes ses périodes de travail en Suisse.

      S’il avait déjà ouvert un droit aux allocations de chômage en Belgique avant de partir en Suisse, il pourrait directement récupérer son ancien droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. Pasquale
    le 19 janvier 2017 à 09:32

    Bonjour,

    Je suis chômeur en Belgique, que se passe-t-il si on m’offre (et j’accepte) un temps partiel au Luxembourg?

    Est-ce que je conserve mes droits en Belgique?

    Merci de votre aide.

    Pasquale

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 janvier 2017 à 11:28

      Bonjour Pasquale,

      Tu pourras récupérer tes allocations de chômage belges lorsque tu seras à nouveau demandeur d’emploi (pour autant que tu vives en Belgique au moment de bénéficier d’allocations de chômage). Cependant, il ne te sera pas possible de bénéficier d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage) en travaillant à temps partiel l’étranger (même en temps que travailleur frontalier).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  32. sasa
    le 15 janvier 2017 à 11:54

    Ayant travaillé en France 3 ans avc carte de séjour avant et d un coup plus de carte de séjour..je n ai donc pas pu m inscrire au chômage…ça fait 1 ans et demi que je suis sans papier…mais maintenant sous peu je vais reavoir ma carte de séjour. .puis-je m inscrire au chômage? Mm 1 ans et demi après?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2017 à 13:01

      Bonjour Sasa,

      Il semblerait que tu habites la France et que ta question concerne le système français.

      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

      Si, par contre, tu comptes demander des allocations de chômage en Belgique, il faudra que tu totalises un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, une personne de moins de 36 ans doit avoir travaillé au minimum 312 jours, soit 1 an, sur le de 21 mois précédant sa demande (=période de référence). Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Ton expérience professionnelle peut parfois être prise en compte, mais pour ce faire, tu dois effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser tes jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisant pour ouvrir un droit au chômage. De plus, il faudra vérifier que cette période de travail en France entre dans la période de référence de ta catégorie d’âge.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. Lotte
    le 14 janvier 2017 à 07:28

    Bonjour,

    J’ai effectué un stage de 10 mois en Uk (2015) dans une ferme conventionnelle à titre d’employée. Bien que résident sur le site, j’ai conservé ma résidence en Belgique n’étant pas certaine d’être engagée après la période de stage. Puis je faire valoir ces périodes pour le calcul de l’allocation de chômage ? Quels documents dois je présenter à l administration (mon contrat de travail, fiche de dernier salaire ou autre)?

    Un grand merci,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2017 à 15:53

      Bonjour Lotte,

      Sache que tes 10 mois de stage ne seront considérés comme du travail par l’Onem que si tu as cotisé pour le chômage en Uk. Si c’est le cas, alors tu devras prouver 3 mois de travail à ton arrivée en Belgique avant de pouvoir introduire une demande d’allocations de chômage. D’autres conditions peuvent s’appliquer suivant ta nationalité; tu trouveras plus d’informations sur ce site de l’Oenm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Mais, si tu étais déjà bénéficiaire des allocations de chômage avant ton départ à l’étranger, tu devras juste te réinscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations de chômage à un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) dans les 3 ans qui suivent la dernière journée indemnisée par le chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. Disu N
    le 9 janvier 2017 à 18:01

    Bonjour,
    J ai une carte F en Belgique faute de travaille je suis allé travail 6 mois au Canada 2016.En 2014 j ai travaille un moi en belgique et 5 mois en Angleterre.
    De retour en belgique depuis Aout 2016.Est ce que je peux applique pour le chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2017 à 11:23

      Bonjour Disu N,

      A priori, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir directement de droit aux allocations de chômage (sauf si tu en bénéficiais avant ton départ).

      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en Belgique, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, une personne de moins de 36 ans doit avoir travaillé au minimum 312 jours, soit 1 an, sur le de 21 mois précédant sa demande (=période de référence). Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Ton expérience professionnelle peut parfois être prise en compte, mais pour ce faire, tu dois effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser tes jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisant pour ouvrir un droit au chômage.

      Dans ce cas, en fonction de l’endroit où tu as travaillé, on regardera principalement dans quel pays le travail a-t-il été effectué, ainsi que ta nationalité pour déterminer si cette période de travail peut être prise en compte, ou non. Par exemple, ta période de travail en Angleterre pourrait être prise en compte si elle se situe dans la période de référence (ce qui ne semble malheureusement pas être le cas); en revanche, ta période de travail au Canada ne pourra pas du tout être prise en compte.

      Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31

      (Sache cela dit qu’une période de travail que ne peut être prise en compte pour le calcul du nombre de jours suffisant permet de prolonger la période de référence).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. nour
    le 6 janvier 2017 à 16:14

    bonjour info jeunes

    mille merci pour votre réponse si rapide qui ma donner des idées claires seulement j’ai encore d’autre questions pour bien comprendre pourquoi L’ONEM  en date de 2015 a refuser mon dossier sous pretesse  que le travail que j’ai exercer  en Algérie était  considéré comme statutaire et non salariée ,,,,ce n’est pas vrai moi jetait soumise a un contrat de travail indéterminé et mon employeur a  cotiser pour lmoi a la  sécurité sociale et meme pour le secteur de chômage et j’ai mème donner le modèle du cote part pour chaque cotisation et pour toutes les retenues faites  sur mon salaire brut mensuellement et annuellement ::quand j’ai dèposer ma demande la première fois jetait encore en mise en disponibilitè et selon un ami a moi l’onem a considèrè que en Algérie ya tjrs un poste budgétaire rèservè pour moi donc et  je dois faire  une démission  de travail  en algerie  pour ouvrire le doit aux allocations de chômage en Belgique ?? alors es ce que a cause de la mise en disponibilité   L’ONEM ma considèrè comme statutaire ???

    pour le C4 ancien datè en 2015 es ce qu’il est tjrs valable pour dèposer a nouveau une deuxieme demande selon le changement de mon statue ( de la mise en disponibilité a la démission )??ou bien je dois traviller obligatoirement trois mois avant de dèposer mon dossier malgrè mon C4 ancien

    merci pour votre compréhension

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 11:03

      Bonjour Nour,

      Comme dit précédemment, la dernière fois que tu as introduit ta demande, l’ancienne règlementation était en place. C’est-à-dire qu’il fallait que les périodes de travail que tu as effectué en Algérie soit considérée comme période de travail pouvant ouvrir le droit au chômage en Belgique (autrement dit comme si le travail effectué en Algérie avait été presté en Belgique), ce qui n’est pas le cas puisque en Belgique, un travail en tant que statutaire n’ouvre pas de droit aux allocations de chômage.

      Si tu introduis une nouvelle demande maintenant, tu seras soumis à la nouvelle réglementation. L’ONEm va donc effectivement regarder :

      1. si tu as travaillé 3 mois en Belgique pour pouvoir prendre en compte tes jours de travail à l’étranger. Ton C4 de 2015 ne sera donc pas forcément bon pour introduire ta demande sauf si celui-ci signifie la fin de ta période de travail de 3 mois en Belgique.
      2. si tu totalises 468 jours de travail sur les 33 mois qui précède ta demande. Par exemple, si tu introduis ta demande aujourd’hui (le 09.01.2017), on regardera si entre aujourd’hui et avril 2014 tu totalises les 468 jours requis.Dans ce cas, si tu as travaillé 3 mois en Belgique, on pourra  prendre en compte ton travail en Algérie, puisque que ta période de travail accomplie en Algérie est considérée comme ouvrant le droit au chômage en Algérie.

      N’hésite pas à t’adresser à ton syndicat pour pouvoir t’aider à calculer le nombre de jours qui pourrait être pris en compte.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  36. nour
    le 5 janvier 2017 à 00:46

    bonsoir

    je suis algerienne agèe de 43 ans e,j’ai travailler en algerie dans un secteur ètatique pendant presque 15 ans en 2013 je suis venue en belgique suite a un regroupement familiale ;en 2015 j’ai dèposer mon dossier a la CAPAC pour demander l’octroi au allocations de chomage apres avoie travailler une semaine en belgique (ya une convention entre les deux pays qui donne le droit aux algeriens de toucher le chomage en belgique )

    apres le traitement de mon dossier complet l’onem a refuser mon dossier il disent que j’etait statutaire et non salarièe ;;;;pouvez vous me dire c’est quoi la diference entre les deux sachant que j’ai des amis qui ont dèposer presque le meme dossier que moi et il touche les allocations et moi non

    en septembre 2016 j’ai dèposer une dimission de travail en algerie parceque avant j’eatait en mise en disponobilitè  et je compte refaire les dèmarches au pret de la CAPAC ,,, es ce que ma dimission va changer qualque chose dans mon dossier ???

    et es ce que je dois introduire juste l’ancien C4 qui date en 2015 ??ou bien je suis obliger de travailler a nouveau TROIS MOIS selon la nouvelle loi ??

    merci de votre intention

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 janvier 2017 à 15:39

      Bonjour Nour,

      Un travailleur salarié effectue du travail pour un employeur qui exerce une autorité sur lui, en échange d’un salaire (pour lequel sont retenus des cotisations sociales dont une partie pour le secteur chômage).

      Une personne statutaire n’a pas de contrat de travail individuel mais est soumis au statut spécifique des fonctionnaires. Elle ne cotise pas pour le secteur chômage.

      Or, au moment où tu as introduit une demande,  pour que tes jours de travail en Algérie soient pris en considération, il fallait que la période de travail accomplie en Algérie soit considérée comme une période de travail salariée ouvrant le droit aux allocations de chômage si elle avait été effectuée en Belgique, ce qui n’est malheureusement pas le cas pour les statuaires.

      Concernant ta prochaine demande, le fait d’avoir démissionné de ton emploi en Algérie n’aura pas d’effet sur l’ouverture de ton droit, mais il faudra effectivement que tu aies travaillé 3 mois en Belgique pour que l’ONEm puisse prendre en compte tes jours de travail à l’étranger. Attention! Il faudra vérifié que tu sois bien de nationalité algérienne ou européenne, que la période de travail accomplie en Algérie soit considérée comme ouvrant le droit au chômage en Algérie. Il faudra également tout de même tenir compte de la période de référence pour savoir si tous les jours pourront être pris en compte (à savoir que tu dois totaliser 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  37. Ju07
    le 30 décembre 2016 à 16:13

    Bonjour, je suis Belge et je vis en France depuis deux ans. Avant cela, je touchais le chomage en Belgique. Si je souhaitais quitter mon emploi (CDI), en France pour revenir vivre en Belgique, aurais-je droit au chomage (belge)durant ma recherche d’emploi en Belgique? Merci. Cdlt

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 janvier 2017 à 11:11

      Bonjour Ju07,

      Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent ta demande, ce qui est bien ton cas. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant ton départ à l’étranger.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  38. Murielle
    le 27 décembre 2016 à 19:05

    Bonjour, j’ai 48 ans. J’ai arrêtée de travailler en 2013 . Je travaillais en temps partiel avec complémént chômage sous Activa. Je suis en pleine rupture et je n’ai plus aucun revenu. Est ce qu il est possible de récupérer mes droits de chômeur indemnisé  apres tant d’années surtout que je n’ai pas travaillée depuis?

    Je n’arrive pas à retrouver d’emploi étant donné que je ne donne aucun avantage aux futurs employeurs car je ne bénificie d aucun revenu.

    En vous remerciant.

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 janvier 2017 à 14:41

      Bonjour Murielle,

      Normalement, tu dois pouvoir récupérer tes allocations de chômage si tu en refais la demande au moins dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Étant en 2017, il semble que ces 3 ans soient dépassé. Cette période de 3 ans est prolongeable par certains événements: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Si tu n’es pas dans un de ces cas, tu ne pourras probablement pas récupérer tes allocations de chômage et il faudra donc pouvoir prouver à nouveau un certain nombre de jours de travail sur un période de référence (comme expliqué dans le tableau de cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Nous te conseillons de t’adresser à un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour faire analyser ta situation et voir si effectivement tu peux récupérer ou ouvrir un droit.

      Si tu n’arrives pas à ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais t’adresser au CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      Sache que même si tu n’es pas indemnisée, tu peux t’inscrire comme demandeuse d’emploi libre. Le simple fait d’être inscrit comme demandeur d’emploi (pendant un certain temps même sans être indemnisé) peut ouvrir l’accès à certain plan d’embauche).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Stella
    le 16 décembre 2016 à 18:01

    Bonjour
    Je suis partie vivre en suisse pendant 5 ans puis en France pendant 6mois. Je suis belge et avant mon départ j’étais bénéficiaire ses allocations de chômage.j’ai travaillé pendant ses 5 et demi depuis.
    Je reviens vivre en belgique pour février 2017 et j’aimerais savoir comment récupérer mes droits ( même si je préférerai trouver un travail de longue durée ) ?
    Merci de la réponse
    Stella

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 décembre 2016 à 10:39

      Bonjour Stella,
      En principe, tu pourras récupérer tes allocations de chômage directement à ton retour car tes périodes de travail à l’étranger permettent de prolonger ton bénéfice aux allocations de chômage. Pour ce faire, il faudra que tu réintroduises une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) et que tu te réinscrives comme demandeuse d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG).

      Par contre, il est possible que tu sois arrivée à la période d’indemnisation forfaitaire car la dégressivité continue généralement à courir pendant une interruption du chômage,  sauf si tu disposes d’événements qui justifierait qu’elle ne s’applique pas tels qu’une période de travail de plus de 3 mois. Il faudra donc vérifier auprès de ton organisme de paiement si ta période de travail à l’étranger ne permet pas de suspendre cette dégressivité. Nous te conseillons donc de te procurer un certificat U1 (document qui retrace tes périodes de travail à l’étranger) avant ton retour, afin de pouvoir prouver tes périodes de travail en France et en Suisse.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!