Bruxelles-J

Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche “quels sont les montants des allocations de chômage ?“.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


107 questions pour “ Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

  1. Audrey
    le 23 janvier 2018 à 19:12

    Bjr. Ici j’ai un ami Belge qui est parti vivre en Espagne pendant 14ans. Et souhaite revenir vivre en Belgique. Il à une compagne espagnol et 2 enfants de nationalité Espagnole. Quels sont les démarches à entreprendre pour qu’ils s’expatrier? Et auras t’il droit à une aide logement?

  2. Nass
    le 22 janvier 2018 à 15:57

    Bonjour,

    Je suis au chomage complet depuis 1 an aujoird’hui, là j’ai trouvé un job en CDI en France, que dois je faire? Dois je juste faire rentrer ma carte de chomage avec le jour ou je commence à bosser et puis comme en belgique ne plus la faire rentrer car je serai en poste ou bien aller dire a mon syndic que je commence a bosser tel date et donc d’arreter mon chomage ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 15:05

      Bonjour Nass,

      Tout va dépendre de la date de début de ton contrat en France. Si par exemple ton contrat commence le 1er du mois, alors tu ne dois pas rentrer ta carte de contrôle pour tout le mois. Par contre, s’il commence après le premier jour du mois, tu dois mettre des « T » sur les cases correspondant aux jours de travail.

      Dans ta situation, comme tu vas travailler dans un autre pays, il est intéressant de signaler ton départ à ton syndicat. Cela t’éviterait de payer pour des services dont tu ne pourras pas bénéficier.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  3. vivi
    le 17 janvier 2018 à 12:31

    Bonjour,

    J’ai quitte la Belgique avec ma fille en 2002 pour sejourner en Grece. Je suis divorcee depuis 2008, de nationalite grecque, nee en Belgique.  Quand j’ai quitte la Belgique je touchais des allocations de chomage et familiales (ma fille est egalement nee en Belgique), la dernier fois que j’ai travaille en Grece etait pour une duree de 8 mois, du 5 septembre 2017 au 5 mai 2018, je touchais des allocations de chomage jusqu’au mois de novembree 2017.  Quels sont mes droits si je retourne en Belgique avec ma fille de 17 ans.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 14:51

      Bonjour Vivi,

      Il est possible de récupérer son droit aux allocations de chômage si on en refait la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans peut être prolongée par certains événements tels que le travail à l’étranger ou l’interruption pour s’occuper d’un enfant. Tu retrouveras le détail des différents événements qui peuvent prolonger cette période sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Si tu n’es pas dans les conditions pour récupérer ton ancien droit belge (parce que tu n’arrives pas à suffisamment prolonger la période de 3 ans), il faudra ouvrir un nouveau droit et pour cela, il faudra prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence (cela varie en fonction de l’âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Le travail en Grèce peut être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique pour autant que tu travailles au moins 3 mois en Belgique entre le travail en Grèce et la demande d’allocations de chômage.

      Si actuellement, tu as droit aux allocations de chômage en Grèce, tu pourrais peut-être demander à exporter tes droits grecs pour une période de 3 mois renouvelable un fois via le formulaire U2 (export des droits dans un autre pays européen). N’hésite pas à te renseigner auprès de l’organisme grec compétent.

      En ce qui concerne les allocations familiales, si tu es travailleuse ou demandeuse d’emploi indemnisée, tu pourras bénéficier d’allocations familiales pour ta fille sans condition supplémentaire tant qu’elle est mineur. Lorsqu’elle aura 18 ans, elle devra en plus soit prouver qu’elle suit des études, soit prouver qu’elle est en stage d’insertion: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  4. queenadia
    le 14 janvier 2018 à 18:43

    Bonjour,

    J’ai la nationalité belge. J’ai 40 ans. Je travaille à Haïti depuis septembre 2012 en tant qu’employée. Je compte revenir travailler en Belgique en février ou mars 2018.

    J’avais le chômage avant de quitter la Belgique. Je ne me suis jamais réinscrite depuis.

    Quelles conditions s’appliquent à ma situation ?

    D’avance, merci pour votre réponse.

     

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 17:13

      Bonjour,

      En principe, tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Dans ton cas, cette période de 3 ans est prolongée de la durée du travail effectuée à Haiti . Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant que tu as perçu avant ton départ à Haiti.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  5. Jalila
    le 14 janvier 2018 à 00:28

    J’ ai chômage en belgique si je vivre en allemand maintenant que ce que je dois faire pour mon salaire

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2018 à 14:43

      Bonjour Jalila,

      Il est possible d’exporter ses droits à l’étranger mais ce n’est pas toujours évident et cette possibilité dépend des raisons pour lesquelles tu souhaites partir à l’étranger.

      En effet,

      • si tu pars travailler à l’étranger alors tu n’as plus droit aux allocations de chômage en Belgique.
      • si tu pars pour chercher du travail, tu pourrais peut-être bénéficier de tes allocations de chômage pendant une période de 3 mois à condition que l’ONEm juge ton séjour à l’étranger comme étant opportun pour retrouver un emploi. Pour pouvoir y prétendre, il faudra également que tu aies déjà épuisé tes jours de vacances et en faire la demande via le formulaire C66A.
      • si tu pars en vacances, tu pourrais indiquer des « V » sur ta carte de contrôle pendant le début de ton séjour. Dans le cas où tu n’aurais pas travaillé l’année passé (et que tu n’aurais donc pas de jours de congé couvert par un pécule de vacances), tu pourrais garder tes allocations de chômage pendant cette période-là. Par la suite il est alors possible d’indiquer des « A » pour signifier ton absence mais ces jours ne te seront pas indemnisé

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  6. Bengi
    le 13 janvier 2018 à 12:57

    Bonjour,
    Je suis belge, j’ai 45 ans, je suis au chômage depuis juillet 2016. Je travaille en intérim et en ALE actuellement. Je compte partir en Martinique pour y travailler dans un premier temps avec un CDD saisonnier et normalement revenir en Belgique, tout dépendra si je trouve plus qu’un CDD. En attendant d’avoir ce CDD, je sais que je peux ‘expatrier’ mes allocations de chômage en ayant un formulaire de l’onem et en m’inscrivant au pôle emploi dans les 7 jours de mon arrivée. Qu’en est-il du montent des allocations quand j’arrive en Martinique, serait-ce les mêmes qu’en Belgique. Je garderais donc mon domicile en Belgique. Quelles seront mes droits cc la mutualité, Les allocations familiales? Est-ce que je Les perds sachant que cela ne pourrait peut-être que pour un CDD saisonnier et puis retour en Belgique? Je vous remercie d’avance! Bien à vous, Bénédicte

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2018 à 14:02

      Bonjour Bénédicte,

      Lorsque tu exportes tes droits au chômage, le montant de ton allocation de chômage est toujours soumis à la règle de dégressivité (et continue à diminuer comme si tu étais en Belgique). Attention, l’exportation des droits à l’étranger est dans ton cas limitée à  3 mois (éventuellement renouvelable une fois).

      Sache également qu’en revenant en Belgique, si tu as travaillé pour minimum 3 mois, ta période d’indemnisation pourra être prolongée par ta période de travail.

      Au niveau de la mutuelle, les démarches dépendront de la durée de ton séjour à l’étranger. A priori, si tu pars pour une période de moins de 3 mois,n tu pourrais garder ta mutualité belge; au-delà du 3ieme mois il est conseillé d’avoir une assurance complémentaire ou de se souscrire à la mutualité du pays dans lequel tu pars. Nous te conseillons donc de t’adresser à ta mutuelle pour obtenir le conseil le plus adéquat à ta situation.

      Par rapport aux allocations familiales,  cela dépendra de si ton(tes) enfant(s) quitte(nt) la Belgique avec toi . Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en utilisant l’outil de cette page ou en contactant ta caisse d’allocations familiales.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  7. Isabelle
    le 9 janvier 2018 à 13:24

    Bonjour, j ai 52 ans, suis belge et sejourne en france depuis 2004.quand j ai quitte la belgique pour suivre mon mari en france, je touchais des allocations de chomage.je suis divorcee depuis 2007,ai retrouve du travail depuis plus de dix ans (agent ds la fonction territoriale titularisee). Cependant mes enfants etant adultes aujourd hui, j aumerais rentrer au pays aupres de ma famille. Si je n ai pas de droit au chomage car quitte mon emploi, combien de temps dois je travailler en belgique pour recuperer des droits ? Je compte bien sur retrouver un travail au pays. Merci d avance pour vos renseignements.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2018 à 10:26

      Bonjour Isabelle,

      Ta situation n’est pas très claire car nous ne comprenons pas si entre 2004 et 2007 tu as ouvert un droit aux allocations de chômage en Belgique ou en France.

      Si tu as ouvert un droit aux allocations de chômage en Belgique, tu peux récupérer ton ancien droit pour autant que tu en refasses la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans peut être prolongée par certains événements dont le travail à l’étranger.

      Si tu n’avais pas ouvert ton droit en Belgique avant de partir, il faut voir dans quelle mesure il est possible de l’ouvrir maintenant soit sur base du travail effectué en Belgique avant ton départ en France, soit en faisant prendre en compte ton travail en France. Ayant plus de 50 ans, tu dois prouver au moins 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande (cette période de 42 mois également prolongée par certain événement dont le travail à l’étranger non pris en compte). Il faut donc voir si tu peux prouver suffisamment de jour sur base de ton emploi en Belgique avant ton départ: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/. Le fait d’avoir quitter un emploi pour suivre son conjoint qui est lié professionnellement peut être une raison valable.

      Si tu n’arrives pas à prouver suffisamment de travail en Belgique, il faudra faire prendre en compte ton travail en France pour arriver à prouver suffisamment de jours de travail. Pour cela, tu devras travailler au moins 3 mois en Belgique après ton travail à l’étranger et avant d’introduire une demande d’allocations de chômage (comme expliqué ci-dessus). Si tu ouvres un droit aux allocations de chômage en France, tu peux demander à exporter tes droits français pour une durée de 3 mois renouvelable une fois pour aller chercher du travail dans un autre pays européen. N’hésite pas à te renseigner auprès d’un organisme français compétent.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Renato
    le 7 janvier 2018 à 08:17

    En 2014 je suis parti travailler comme expatrié pour mon entreprise. En novembre 2017 j’ai reçu mon préavis comme expat . Celui-ci prend fin debut 2020 . Auparavant j’ai toujours travaillé en Belgique .Est-ce que j’ai droit au chômage en fin de preavis et quelle est la procedure ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 15:18

      Bonjour Renato,

      Si après la fin de ton contrat de travail, tu reviens vivre en Belgique, tu pourras effectivement bénéficier d’allocations de chômage belge sur base des journées de travail que tu prouves en tant que travailleurs expatrié (pour autant qu’il s’agissait bien d’un contrat de travail belge). Il n’y a pas de démarche spécifique et tu retrouveras donc les démarches à faire pour introduire ta demande d’allocations de chômage sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Tu pourras introduire ta demande dès le lendemain de la fin de ton préavis (ou dès le lendemain de la fin de la période couverte par l’indemnité de préavis).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. Pieri
    le 5 janvier 2018 à 14:47

    Bonjour, Je suis italien, depuis novembre 2015 je travail avec une compagnie de danse, en Belgique, avec des contrats à court terme.  Quand je travaillais en Italie J’avais un chômage qui j’ai perdu car J’ai commencé à travailler à l’étranger.

    J’ai travaillé environs 200 jours dés Septembre 2016 au Decembre 2017. Mais Je n’ai pas encore bougé ma residence et ma fiscalité en Belgique.

    J’ai encore une trentaine des jours de travail jusqu’au  mois de Mai.

    Dès Mai, la compagnie pour laquelle je travail m’a demandé de participer à la création du prochain spectacle (15 semaines de travail).

    Je suis en train de comprendre si je  en Belgique avec ma residence, est-ce que le travail qui j’ai déjà fait en Belgique ça compte pour un éventuel chômage?

    J’espère d’avoir été assez clair,

    Je vous remercie

     

     

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 16:47

      Bonjour

      En principe, pour l’ouverture d’un droit au chômage , il te faut prester 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois. Si tu as travaillé suffisamment de jours (même à l’étranger) , tu pourrais ouvrir un droit au chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ mais pour que ce travail (à l’étranger)puisse être pris en compte, il te faudra travailler au préalable durant 3 mois en Belgique pour ouvrir un droit (ce qui est bien ton cas). Au moment de la demande, une des conditions est bien d’avoir sa résidence en Belgique.

      Le travail artistique est un travail particulier en comparaison avec d’autres activités professionnelles. Il est souvent plus précaire, notamment dû au fait que l’artiste travaille par « projet ». Pour cette raison, l’artiste (jeune et moins jeune) doit souvent combiner les revenus issus de son activité artistique à d’autres activités et/ou à un complément du chômage.
      Conscient de cette situation, le législateur a mis en place une série de règles particulières applicables aux artistes. En réalité, ces règles dérogent aux principes de base applicables aux chercheurs d’emploi qui bénéficient d’allocations de chômage.
      Pour plus d’info, consulte le site d’Artist Project et inscris-toi à la séance d’info.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  10. Fouad
    le 12 décembre 2017 à 16:38

    Bonjour
    Je suis marin j habite en blgique et je travaille a l etranger .
    Jai contract bruto avec societe reside on swisse.
    Pour tous les anne que j ai travail je ss infilie chez OSSOM A BRUXELLE
    MAintenant j ai pas de travail est ce que j ai droit de chomage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 décembre 2017 à 13:30

      Bonjour,

      Pour être admissible au chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage (pour plus d’informations sur ces conditions, consulte la page suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).

      Il faut donc vérifier, après une occupation à l’étranger, si les jours de travail prestés à l’étranger peuvent être pris en compte pour ouvrir un droit au chômage en Belgique.

      D’après les informations que tu nous a donné, ta situation pourrait être une des suivantes :

      1) Tu pourrais avoir droit au chômage en Belgique si tu as travaillé dans l’Union européenne, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège ou en Suisse en qualité de travailleur salarié, tout en conservant ton lieu de résidence habituel en Belgique, c’est-à-dire le centre de tes intérêts. Ainsi ;
      • soit tu étais travailleur frontalier, ce qui signifie que tu rentrais très régulièrement chez toi (au moins toutes les semaines) ;
      • soit tu as résidé temporairement dans un autre pays ; tu es rentré chez toi à l’issue de ton occupation ; à ton retour, tu peux encore toujours faire valoir immédiatement tes périodes de travail à l’étranger.

      2) Si ta situation ne correspondait pas au cas ci-dessus et que tu relèves du régime belge de Sécurité sociale d’outre-mer (ancien OSSOM), les jours couverts par ce régime, prestés où que ce soit dans le monde, entrent en ligne de compte pour l’ouverture de droits, et ce à condition que, par la suite, tu aies encore travaillé en étant assujetti à la sécurité sociale belge au moins 1 jour. Pour bénéficier de ce régime, sache que ta demande doit être impérativement introduite avant le 1er janvier 2019.

      Nous te conseillons cependant de contacter l’Atelier des droits sociaux pour un avis plus précis. Tu trouveras leurs coordonnées ici : http://www.atelierdroitssociaux.be/node/14).

      Nous restons en tous les cas à ta disposition si tu as d’autres questions !

  11. Aurel
    le 12 décembre 2017 à 11:48

    Bonjour, après un licenciement économique (en belgique) puis-je garder mon régime frontalier après un an et demi de chômage en france? Les impôts français me disent oui mais j’ai un doute. Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2017 à 15:57

      Bonjour Aurel,

      Nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge.

      Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation car tu sembles être frontalier et être domicilié en France. Tes droits sont donc à priori liés  à la législation française.
      Nous t’invitons donc à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).

      Bien à toi.

  12. anaelle
    le 11 décembre 2017 à 16:21

    Bonjour,

    Je suis Belge et j’ai travaillé comme salariée belge pendant 8 ans en total, 3 ans sans interruption jusqu’à maintenant.

    Actuellement je suis salariée Belge détachée en France, je voudrais passer mon contrat belge à un contrat français au sein du groupe de mon employeur.

    Si avec ce nouveau contrat français, je perds mon travail pendant ma période d’essai, est-ce que j’ai le droit au chômage en Belgique par la suite?

    En sachant  que dans ce genre de situation, je n’ai pas suffisamment d’ancienneté pour pouvoir accéder à l’allocation de chômage en France.

    Merci pour votre réponse,

    Cordialement,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2017 à 11:58

      Bonjour Anaelle,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela varie en fonction de l’âge. Tu retrouveras le nombre de journées à prouver en fonction de ton âge sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Dans ton cas, tu peux utiliser ton travail en Belgique (et en tant qu’expatrié) pour ouvrir le droit. Le travail sous contrat de travail Français permet de prolonger la période de référence (min 6 mois max 15 ans) et donc d’utiliser le travail salarié belge précédent le travail à l’étranger.

      Il est également possible d’utiliser du travail effectué en France sous contrat de travail français pour ouvrir un droit pour autant qu’on travaille au moins 3 mois en Belgique entre le travail en France et la demande d’allocations de chômage. Dans ton cas cela ne devrait pas être nécessaire puisque tu devrais avoir suffisamment de travail en Belgique avant ton travail en France que pour pouvoir ouvrir le droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Prisch
    le 5 décembre 2017 à 19:43

    Bonjour,

    Je pars très bientôt au Canada dans le cadre d’un PVT (permis travail vacances; c’est un visa temporaire d’un an). Mon but étant d’y travailler. J’ai reçu mon C4 il y a peu car mon contrat est terminé (en Belgique), mais je suis également (encore actuellement) étudiante où il me reste à défendre mon mémoire en master. Ayant plus de 25 ans, je ne peux prétendre aux allocations de chômage avant mon départ. Pour mon retour, la CAPAC et l’ONEM me disent que je ne pourrais pas non plus y prétendre tant que je n’aurais pas travaillé 3 mois en Belgique. Uniquement dans ce cas, seront pris en compte mes mois de travail au Québec et ceux en Belgique datant d’avant mon départ.

    J’avoue ne pas comprendre… Il existe des conventions bilatérales entre la Belgique et le Québec.

    http://www.canadainternational.gc.ca/belgium-belgique/bilateral_relations_bilaterales/index.aspx?lang=fra
    https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/coming_to_belgium/downloads/a17ab22665b8be304804f74b7b10e1ab
    https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/coming_to_belgium/convention/FODSZ_Convention_-Quebec

    ->

    La convention garantit que

    vous aurez dans le pays où vous allez travailler les mêmes droits et les mêmes obligations en matière de sécurité sociale qu’un travailleur de ce pays;
    les deux pays prendront en considération les périodes d’activité en Belgique et au Québec pour ouvrir le droit aux prestations de sécurité sociale;
    vous pourrez, sous certaines conditions, recevoir des prestations de sécurité sociale de votre pays d’origine lorsque vous résiderez dans l’autre pays ;
    vos périodes d’activité dans les deux pays seront additionnées pour ouvrir droit aux prestations de sécurité sociale et pour en calculer le montant, par exemple pour les pensions de retraite.

    Je pars à l’étranger travailler. J’ai travaillé quelques mois en Belgique. Et pour pouvoir prétendre à des droits, je dois d’office trouver un job à mon retour sinon je ne sais pas comment je vis en somme… Comme je le disais, il y a des accords entre pays, j’y ai donc droit alors pourquoi cette réponse de leur part? Pouvez-vous m’éclairer svp?

    Bien à vous.

     

    • Prisch
      le 5 décembre 2017 à 20:07

      J’ai trouvé sur ce site, ceci:

      « Les journées de travail prestées à l’étranger sont comptabilisées pour ton stage d’insertion professionnelle, pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage).

      Pour faire prendre en compte ces journées de travail, tu devras remplir le formulaire C36.5 (par exemple au moment où tu demandes des allocations d’insertion) sauf si tu as travaillé au moins trois mois en Belgique après les prestations étrangères. »

      Donc si ce document est rempli, je peux prétendre aux allocations de chômage à mon retour?

      Je tiens à préciser que je ne souhaite pas en bénéficier, je veux juste garantir mes droits.

      Bien à vous.

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 6 décembre 2017 à 12:22

        Bonjour Prisch,

        Tu peux trouver les prestations à l’étranger qui peuvent être valorisées pour ouvrir un droit au chômage en Belgique sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1
        Jusqu’au 01/10/16, du travail au Canada pouvait être valorisé. Mais depuis cette date, ce n’est à priori plus possible.

        La citation ci-dessus (c36.5) concerne le stage d’insertion professionnelle. Ce qui, vu ton âge, ne te concerne plus.
        Et les convention bilatérales que tu indiques ne concernent à priori par l’assurance chômage.
        Nous pensons donc que tu ne pourras malheureusement pas, à ton retour, faire valoir tes prestations de travail au Canada pour ouvrir un droit au chômage en Belgique.

        Pour en être certain, nous avons quand même contacté un service juridique pour leur poser  la question. Si nous obtenons une autre réponse à ce sujet, nous viendrons la poster ici.

        Bien à toi

         

  14. hind
    le 4 décembre 2017 à 20:47

    Bonjour monsieur ;

    je suis marocaine 28 ans, Je viens m’installer en Belgique, je suis titulaire d’un master en chimie  au Maroc ; ma question est ce que je peux trouver un emploi sans faire l’équivalence, et dois je m’inscrire comme demandeuse d’emploi pour avoir des allocations.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 11:34

      Bonjour Hind,

      Tu trouveras toutes les informations utiles sur les équivalences sur le site des équivalences: http://www.equivalences.cfwb.be/

      Le fait d’avoir besoin d’une équivalence pour pouvoir travailler en Belgique dépend du métier que tu vas exercer et de ton employeur. Pour travailler dans le secteur public, tu auras d’office besoin d’une équivalence. Si tu pratiques une profession protégée, il faudra également une équivalence pour travailler dans le secteur privé. En dehors de cela, un employeur privé pourrait t’engager sans équivalence.

      Attention, en fonction du titre de séjour que tu as en Belgique, il faudra peut-être demander un permis de travail pour pouvoir travailler. Cela est géré par les Régions. Si tu vas vivre à Bruxelles, tu trouveras les informations utiles ici: http://werk-economie-emploi.brussels/fr_FR/permis-de-travail

      Tu peux effectivement t’inscrire comme demandeuse d’emploi pour être accompagnée dans tes recherches d’emploi et avoir le statut de demandeuse d’emploi. Par contre, pour avoir droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précèdent la demande (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Le travail au Maroc ne peut pas être pris en compte. Il faudra donc travailler d’abord (au moins un an si tu as moins de 36 ans) pour pouvoir ouvrir un droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Nandito
    le 1 décembre 2017 à 22:35

    Bonjour à vous,

    Je suis Espagnol et vie en Belgique depuis 2013. Je travaille en France depuis 2011. Il a un PSE qui se prépare dans mon entreprise et je suis dans la liste des départs. J’aimerai savoir si je toucherai le chômage en Belgique. si oui quelle la période maximum de ce dernier.

    A te lire,

    Merci d’avance,
    Bàt

    Fernando

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 10:50

      Bonjour Nandito,

      Ta question n’est pas très claire.
      Qu’entends-tu par période maximale? Sache en tout cas qu’en Belgique le droit aux allocations sur base du travail n’est pas limité dans le temps. Cependant, le montant est dégressif en fonction de la durée du chômage.

      Vu que tu es domicilié en Belgique, tu devrais bien être considéré comme travailleur frontalier. Pour avoir ce statut, il suffit que tu rentres au moins une fois par semaine chez toi en Belgique; la distance n’ayant pas d’impact.

      Tu devrais donc pouvoir bénéficier des allocations de chômage en Belgique comme tu as visiblement suffisamment travaillé de jours en France. Ces allocations seront calculées sur base de ta rémunération brute française (plafonnée). Tu trouveras tous les montants sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

      • Nandito
        le 8 janvier 2018 à 23:31

        Merci pour ce retour.

         

        Meilleurs vœux pour l’année 2018

  16. Noussa
    le 26 novembre 2017 à 04:31

    Bonjour, je suis belge et je travaille au Maroc comme salarié depuis 5ans, je compte bientôt revenir s’installer en Belgique, est ce que j’ai droit au allocations De chômage, sachant que avant mon départ au Maroc j’ai travaillé comme indépendante pour une durée de 2 ans, merci d’avance pour votre réponse

  17. Tark55pi1ki
    le 25 novembre 2017 à 17:54

    Bonjou j’ai travailler au pays bas pendant une période de 1 ans déclarer et vivant sur place ais je droit à une pension de la Hollande en temp que citoyen belge

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 11:00

      Bonjour Tark55pi1ki,

      Nous sommes désolés mais Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse belge, nous ne sommes donc pas spécialisés pour les questions de pension et n’avons malheureusement pas de connaissances sur la législation hollandaise.
      Nous vous invitons à poser votre question à l’ONP: http://www.onprvp.fgov.be/FR/about/contact/Pages/default.aspx

      Bien à vous

       

  18. Tom
    le 24 novembre 2017 à 09:24

    Bonjour,

    Je suis étranger et j’ai bénéficié du statut d’expatrié pour 1,5 ans. J’ai changé le travail depuis quelques mois et maintenant j’ai un contract Belge standard (CDI). En total, je réside depuis 2 ans en Belgique et j’ai travaillé temps plein. Je souhaiterais alors savoir quels sont mes droit au chômage en Belgique? Un grand merci et bien a vous!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 14:40

      Bonjour Tom,

      Normalement, si ton emploi en tant qu’expatrié donnait lieu à un prélèvement de cotisations sociales pour la sécurité sociales belges (ce qui est souvent le cas), ce travail peut être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. En Belgique, pour ouvrir un droit, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela varie en fonction de l’âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Ensuite, pour pouvoir en bénéficier, il faut également avoir un titre de séjour valable et si nécessaire un permis de travail. Ne connaissant pas ta nationalité et le type de titre de séjour que tu as actuellement, nous ne savons pas te dire ce qu’il en est par rapport à ta situation personnelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  19. Marius
    le 22 novembre 2017 à 14:10

    Bonjour,

    Je suis letton et marié avec une Belge. Nous vivons en Lettonie pour le moment mais nous souhaiterions revenir en Belgique. J’ai travaillé en Lettonie durant deux ans et demi, et j’ai démissionné en avril 2017. J’ai vécu auparavant en Belgique, mais je n’y ai pas travaillé ni touché le chômage (j’ai toujours un droit de séjour valable). Si nous revenons en Belgique et que je travaille 3 mois comme intérimaire, ou avec un CDD d’au moins 3 mois, je devrais avoir droit au chômage. Est-ce bien exact? Je souhaiterais alors reprendre une formation pour un métier en pénurie, en étant dispensé de certaines obligations des chômeurs. Pourriez-vous m’indiquer si ceci est bien possible. D’avance, un grand merci. Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2017 à 15:08

      Bonjour Marius,

      Effectivement, dans ta situation, tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage après 3 mois de travail intérimaire ou avec un CDD. N’oublie pas qu’il faut prouver 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage (si tu as moins de 36 ans) : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Tu peux également demander une dispense s’il s’agit d’un métier en pénurie mais tu dois remplir l’ensemble des autres conditions pour des études de plein exercice et des métiers en pénurie dans le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

      • Marius
        le 30 novembre 2017 à 10:43

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour votre réponse! Dans la mesure ou je peux obtenir la dispense pour étudier, je souhaiterais reprendre des études en langues. Soit un bachelier AESI en langues germaniques, soit un master en langues germaniques ou en langues modernes (anglais plus une autre langue). J’ai consulté les listes des études préparant à un métier en pénurie pour le FOREM et Actiris. Un master en langue moderne (anglais plus une autre langue) figure sur la liste d’Actiris, mais non sur celle du FOREM. Ai-je bien compris que si je suis domicilié à Bruxelles, je pourrais suivre ces études durant 5 ans tout en touchant le chômage, dans la mesure ou je réussis chaque année? Ou bien le chômage (ou la dispense) sont limités dans le temps? Déjà un grand merci pour votre réponse!

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 30 novembre 2017 à 16:47

          Bonjour Marius,

          Les dispenses et les conditions à remplir diffèrent selon le type de formation que tu désires suivre et les formalités à remplir diffèrent selon ton service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB, ADG). Par conséquent, il se peut que des différences existent entre régions et services régionaux en ce qui concerne la liste des métiers en pénurie.

          Néanmoins, les études universitaires d’agrégé en langues germaniques se retrouvent bien également sur la liste du Forem https://www.leforem.be/MungoBlobs/221/484/Metiers_penurie_2017_2018_V_04_07.pdf et sur  la liste d’Actiris sur : http://www.actiris.be/Portals/33/17.105%20M%C3%A9tiers%20en%20p%C3%A9nurie%20-%20liste%20FR%20-%20AD%20-%20Annexe%202%20-%20FR.pdf

          Donc tu pourrais avoir la dispense aussi bien en Wallonie qu’à Bruxelles (si tu remplis bien toutes les autres conditions) et si ces études se trouvent toujours sur la liste l’année prochaine (ce qui semble probable).

          La dispense est accordée pour la durée d’une année scolaire, y compris les périodes de vacances. Elle peut être prolongée si l’année est réussie. Pour répondre à ta question, elle peut en principe être accordé durant 5 ans pour autant que tu réussisses chaque année. Tu peux toujours refaire une demande de dispense en cas d’échec mais en principe elle ne sera pas accordée. À la fin de la dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et te réinscrire comme demandeur d’emploi (dans les 8 jours ouvrables).

          Enfin, en règle générale, les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps mais dégressives. Et il existe des avantages supplémentaires pour des études préparant à une profession pour laquelle il existe une pénurie significative de main-d’oeuvre. Pendant la période de dispense, le montant de tes allocations sera maintenu de la manière suivante :

          Si tu es en première période d’indemnisation, la dégressivité s’appliquera jusqu’à ce que tu sois en première phase de la deuxième période, moment où le montant de vos allocations sera maintenu. Si tu es en première phase de la deuxième période, ou dans une phase ultérieure, le montant de tes allocations sera maintenu. Cela signifie que durant tes études, le montant de tes allocations ne diminuera plus du fait de la dégressivité. Cet avantage t’es accordé automatiquement.
          En cas de réussite de tes études, et si tu continues à percevoir des allocations de chômage, tu peux encore conserver ce montant avantageux pour une période de 6 mois « bonus 6 mois » à dater de la fin de ta période de dispense. Tu peux demander le bonus en introduisant un nouveau formulaire C114-Bonus.

          Tu trouveras plus d’ explications à ce sujet sur cette page :
          http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4

          Tu trouveras également plus d’informations sur les montants des allocations et les différentes phases de dégressivité selon ton statut (cohabitant, isolé, etc) sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

          N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

           

           

           

  20. MixxY
    le 21 novembre 2017 à 09:45

    Bonjours, je vie en Suisse depuis toujours et je voudrai venir vivre en Belgique. Actuellement je travail depuis le mois de Février 2017 en Suisse, j’ai déjà étais 2 fois au chômage. Je voudrai savoir si je ne trouve pas d’emploi de suite a mon arrive. Es-que je vais avoir le droit au chômage en Belgique ou autre?

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 14:13

      Bonjour Mixxy,

      Pour avoir droit aux allocations de chômage en Belgique, il faudra prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence. Cela varie en fonction de l’âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Le travail et les périodes de chômage indemnisées en Suisse peuvent être prises en compte pour ouvrir le droit en Belgique, pour autant qu’ils se trouvent dans la période de référence précédent la demande et que tu travailles au moins 3 mois en Belgique entre ton travail en Suisse et ta demande d’allocations de chômage.

      En Europe, il est généralement possible d’exporter son droit aux allocations de chômage dans un autre pays européen pour y chercher du travail pour une période de 3 mois (renouvelable une fois). Cela te permettrait  par exemple, si tu as droit aux allocations de chômage suisses, de conserver ce droit suisse tout en vivant en Belgique pour y chercher du travail. Cela permet de facilité la transition entre 2 pays européens. Nous ne savons pas si ce système s’applique à la Suisse et nous te conseillons donc de t’informer auprès du service compétent en Suisse.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. Tintin67
    le 18 novembre 2017 à 16:04

    Bonjour je viens de recevoir une réponse de l Onem qui me dit que je n ai pas droit au chômage que je doit travaille 3 mois sur la Belgique et que la législation a changé avant j étais sur l Onem de Mons et maintenant sur Bruges a Mons il me dise que normalement j ai droit j était bien indemniser avant de partir et je suis parti que deux ans que faire pouvez vous m aidez merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 10:44

      Bonjour Tintin67,

      Bruxelles-J étant une plateforme d’information, nous ne savons pas t’accompagner dans les démarches pour vérifier ta situation et introduire un recours si nécessaire. Nous te conseillons donc de prendre contact avec un service juridique. Tu peux par exemple contacter ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Si c’est bien des allocations de chômage (sur base du travail) que tu percevais avant, tu devrais effectivement pouvoir récupérer ce droit. Si tu percevais des allocations d’insertion (sur base des études), il faudrait voir où en était ton droit avant de partir. En effet, le droit aux allocations d’insertion est limité dans le temps. Si tu étais à la fin de ton crédit avant de partir, tu n’y as plus droit maintenant. En principe, si tu n’étais pas arrivé à la fin de ton crédit, tu devrais pouvoir récupérer ce qu’il restait.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Tintin67
    le 16 novembre 2017 à 16:07

    Je suis partie de la Belgique il a deux pour la France et j ai travailler sur la France comme intérimaire avant de partir sur la France j était indeminse chômage la je reviens définitivement sur la Belgique ai je droit au chômage avec indemnisation merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 14:01

      Bonjour Tintin67,

      Il est possible de récupérer son droit aux allocations de chômage pour autant que tu en refasses la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Le travail à l’étranger prolonge cette période de 3 ans. Si tu es parti 2 ans et que tu as travaillé en France, tu ne devrais donc avoir aucun problème à récupérer ton droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. Sousou
    le 12 novembre 2017 à 17:37

    Bonjour, je souhaiterais savoir si après avoir travailler 2 ans au canada en revenant en belgique je peut faire une demande pour les allocations de chômage et est ce quelles me seront accordé sachant que j’avais été au chômage pendant 6 mois avant mon départ au canada. Voilà bien a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 15:18

      Bonjour Sousou

      En principe, lorsqu’on a déjà perçu des allocations de chômage avant son départ à l’étranger, il est possible de récupérer son droit directement à son retour pour autant qu’on ait interrompu son droit pendant maximum 3 ans. Ce délai de 3 ans peut être prolongeable, par exemple par des expériences de travail. Dans ce cas, tu pourras directement réintroduire une demande auprès de l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) et te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès du service emploi de la région dans laquelle tu habites (Actiris, VDAB, Forem, ADG). Tu auras également besoin de documents justificatifs de ton/tes activité/s au Canada (formulaire U1).

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  24. Sarikaya
    le 8 novembre 2017 à 12:55

    Bonjour.
    Je vais être exclu du chômage à la fin de l’année 2017. Parce que j’avais gagné mes droits après étude.j’ai entendu dire que je pouvais récupérer mes droits après une période de travail même à l’étranger notamment la Turquie.
    Est-ce vrai ?.
    Je précise que j’ai déjà 52 ans.
    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 16:47

      Bonjour Sarikya,

      Tu trouveras sur cette page les événements qui prolongent le droit aux allocations d’insertion: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Ces événements prolongent le crédit des 36 mois lorsqu’on arrive à la fin de celui-ci mais ne prolonge pas un crédit déjà prolongé ou un droit additionnel. Il semblerait étonnant que tu sois toujours dans ton crédit des 36 mois alors que celui-ci devrait avoir débuté le 1er janvier 2012. Tu peux en discuter avec ton organisme de paiement.

      Sache que le travail en Turquie peut être pris en compte comme dans les journées de travail à prouver pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) pour autant que tu aies travaillé au moins 3 mois en Belgique entre ton travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage. Il faudrait donc voir dans quelle mesure tu pourrais ouvrir un droit à des allocations de chômage (droit qui n’est pas limité dans le temps) plutôt qu’à des allocations d’insertion. Voici les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Bien à toi.

  25. jerome
    le 3 novembre 2017 à 13:40

    bonjour,

    j’ai quitter la Belgique il a 15 ans pour venir en Espagne je me suis toujours débrouiller par moi même pour vivre mais j aimerai rentrée en Belgique pour récupérer mes droit et y vivre comment je peux faire pour récupérer des allocations.

    merci d avance pour vos reponces.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 13:09

      Bonjour Jerome,

      En principe, lorsqu’on a déjà perçu des allocations de chômage avant son départ à l’étranger, il est possible de récupérer son droit directement à son retour pour autant qu’on ait interrompu son droit pendant maximum 3 ans. Ce délai de 3 ans peut être prolongeable, par exemple par des expériences de travail. Dans ce cas, tu pourras directement réintroduire une demande auprès de l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) et te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès du service emploi de la région dans laquelle tu habiteras (Actiris, VDAB, Forem, ADG). Tu auras également besoin de documents justificatifs de ton/tes activité/s en Espagne (formulaire U1).

      Lorsqu’on a jamais perçu d’allocations de chômage (ou que le délai de 3 ans -éventuellement prolongé- est expiré), il faut (à nouveau) totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence. Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ )

      Dans ce cadre-là une expérience professionnelle à l’étranger peut être prise en compte dans le calcul du nombre de jours à totaliser à condition d’avoir travailler au minimum trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  26. Eleonora
    le 1 novembre 2017 à 21:46

    Bonsoir, je vis en Allemagne et ai quitté la belgique lors de mon stage d‘insertion après la fin de mes secondaires. Avant de partir j‘avais effectué quelques job interimaires mais sans plus. J‘ai ensuite quitter la Belgique et à mon arrivée ici j‘ai commencer un temps plein. Seulement voila, après 9 mois de travail je vais bientot perdre mon emploi. J‘aurais aimer savoir si j‘ai le droit de percevoir des allocations de chomage (je suis de nationalité belge) le temps de rebondir ?
    Merci d‘avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 16:03

      Bonjour Eleonora,

      Si tu vis en Allemagne, il n’est pas possible de bénéficier d’allocations de chômage de la part de la Belgique. Il faut en effet résider en Belgique pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage belge. Nous ne pouvons pas te dire si tu pourrais y prétendre en Allemagne, il faut te renseigner auprès d’un organisme allemand.

      Si tu souhaites revenir en Belgique et que tu as moins de 25 ans, il se pourrait que tu puisses ouvrir un droit à des allocations d’insertion. Le travail presté en Allemagne pourra être valorisé pour ton stage d’insertion (en utilisant le formulaire C36.5).

      Si tu as plus de 25 ans, tu dois travailler au moins un an pour ouvrir un droit au chômage en Belgique sur base du travail. Le travail en Allemagne pourra être pris en compte à la condition que tu prestes au moins 3 mois de travail en Belgique avant de demander des allocations.

      Bien à toi

  27. Robert
    le 1 novembre 2017 à 11:55

    Bonjour, j’ai obtenu 2 évaluations positives par le forem ce qui me donne droit au allocations d’insertion.
    Malheureusement, l onem dit que je ne suis pas en condition de les obtenir car je suis camerounais et il ny a pas eu de convention entre la Belgique et le Cameroun. Ma maman étant camerounaise perçois son chaumage.
    Qu’à t’il lieu de faire? Merci

  28. AudreyL
    le 28 octobre 2017 à 13:53

    Bonjour,
    Une amie française est en Belgique depuis 5 ans. Elle a fait ses études ici pendant 3 ans, travail depuis 2 ans et vit ici également. Elle est donc en ordre de papier. Malheureusement, le centre dans lequel elle travaille va fermer ses portes d’ici la fin de l’année. Cela veut dire qu’elle va perdre son travail. On aimerait un peu savoir ce qui est mit en place dans ce genre de situation. A t’elle droit au chômage ? Doit-elle s instrire au forem et attendre quand même 1 an avant de pouvoir y avoir droit ? Elle ne s’est pas inscrite au forem après ses études car elle a directement trouvé du travail.
    Merci de votre aide.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 15:50

      Bonjour Audrey,

      Si elle a travaillé en Belgique et qu’elle vit en Belgique, elle peut tout à fait ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base de son travail. Si elle a moins de 36 ans, elle devrait être dans les conditions pour ouvrir un droit (prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande). Lorsque son contrat de travail sera terminé, elle devra donc s’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès du Forem (si elle vit en Région Wallonne) et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il n’y a à priori aucune différence due à sa nationalité pour autant qu’elle ait travaillé en Belgique et qu’elle vive bien en Belgique.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Kati
    le 25 octobre 2017 à 02:00

    Bonjour je suis parti au Royaume-Uni pour un entretien d embauche et on m à accepté quel étapes à faire pour garder mon droit de chommage pour après en Belgique

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 11:03

      Bonjour Kati,

      Il n’y a pas de démarches particulière à effectuer. Il faudra informer ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et le service emploi de ta région (Actiris, VDAB, ADG ou Forem) de ton départ à l’étranger.

      En principe, si tu as interrompt ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu pourras directement récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement et en te réinscrivant comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de ta région.  Ce délai de 3 ans peut être prolongé. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  30. gaboune
    le 23 octobre 2017 à 14:43

    bonjour,

    Je vis en Belgique depuis 17ans  et pendant 17 ans j ai travaille en France malheureusement  j ai été licencie car j ai des soucis de santé et mon employeur n a pas su me reclasser .J ‘ai été aussi reconnu travailleuse handicapé par la MDPH du nord (France).Je viens d apprendre que je ne peux pas bénéficier du chômage belge car je n ai jamais travaille en Belgique .Que faire je ne peux malheureusement pas faire les 3 mois de travail que l on me demande sauf si j ai un emploi adapté à mon handicap .Seulement mes documents français de la MDPH ne valent rien pour la Belgique . Y a t il des aides

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 octobre 2017 à 11:55

      Bonjour Gaboune,

      En ayant travaillé 17 ans en France tout en résidant en Belgique, tu es considérée comme travailleuse frontalière. Ce statut te permet d’être dispensée de la condition d’avoir travaillé au moins 3 mois en Belgique pour pouvoir valoriser tes journées de travail en France vis-à-vis du chômage belge.
      Si tu es apte au travail (moins de 66% d’incapacité), tu devrais donc bien pouvoir prétendre à des allocations de chômage en Belgique.
      Si tu rencontres des difficultés pour faire valoir tes droits, tu peux contacter ce service juridique gratuit :
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Bien à toi

  31. barakka
    le 18 octobre 2017 à 11:08

    Bonjour, je travaille en Belgique depuis presque 6 ans mais suis toujours domiciliée en France avec mon mari et mes enfants. Aujourd’hui, à l’âge de 55 ans, je risque de perdre mon emploi. Je voudrais savoir quels sont mes droits au chômage (Belgique ou France) et s’il est préférable de me domicilier en Belgique pour avoir droit au chômage ici. Si oui, y a t il un délai de domiciliation avant de recevoir son C4 pour bénéficier des allocations de chômage en Belgique?

    Merci pour votre réponse complète et détaillée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 octobre 2017 à 14:17

      Bonjour Barakka,

      Pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage belges, il faut effectivement vivre en Belgique (il ne suffit pas d’être domicilié, il faut vraiment y vivre). Il n’y a pas de période de référence à remplir par rapport au domicile pour pouvoir bénéficier d’allocations (il faut vivre en Belgique tant qu’on reçoit des allocations).

      Nous ne savons pas te dire si le système belge est plus avantageux que le système français car étant une plateforme d’information jeunesse belge, nous ne sommes compétents qu’en matière de législation belge. Pour voir quelles sont les modalités pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage en France, nous te conseillons de poser ta question à Pôle-emploi ou à ce service d’information: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine

      Bien à toi.

      • Barakka
        le 26 octobre 2017 à 11:58

        Rebonjour et merci pour votre réponse. Je vis effectivement en Belgique tout en étant domiciliée en France. Dois-je me domicilier en Belgique ou juste prouver que j’y vis (factures à l’appui) pour bénéficier des allocations de chômage?

        Merci d’avance.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 30 octobre 2017 à 13:03

          Bonjour Barakka,

          Légalement, il faut être domicilié là où on vit effectivement. Si pour certaines raisons, il t’est impossible de te domicilier là où tu vis, il faudra le déclarer à l’organisme de paiement. En effet, lorsque tu déclareras vivre là où tu vis effectivement, ton organisme de paiement va vérifier cela avec la banque carrefour de la sécurité sociale. Si tu n’es pas domicilié, tu ne seras pas repris dans le registre et cela posera problème. Il faut donc le préciser et compléter le C1 annexe-régis afin d’expliquer pourquoi tu n’es pas domicilié à l’adresse à laquelle tu vis. L’ONEm pourrait alors te demander de prouver (par des factures, bail, témoignages) que tu vis effectivement en Belgique.

          Bien à toi.

  32. Christian
    le 17 octobre 2017 à 16:45

    Bonjour ,

     

    Avant de venir au Luxembourg , j’étais Ouvrier d’entretien dans une école en CDI depuis 01/2013 tout en appartenant toujours à l’école en CDI j’ai eu un soucis de dos ,  depuis 2015 , sur la mutuelle après en, invalidité 60 pour cent , mais toujours apte sur le marché du travaille .

    J’ai trouvé ce travail , sans savoir que mon soucis de dos allait se réveiller , malheureusement , mon patron va probablement me donner un C4 stipulant que je ne conviens pas pour ce boulot .

    Je suis travailleur frontalier .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2017 à 18:04

      Bonjour Christian,

      Il semble fort probable que tu puisses ouvrir un droit aux allocations de chômage si ton employeur te remet ton C4. En effet, sache que comme indiqué dans notre réponse précédente, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Cela dit, les périodes de maladie indemnisées par la mutuelle peuvent être prises en compte pour ce nombre de jours à totaliser. En travaillant depuis 2013 (et en prenant en compte tes journées de maladie) tu semblerais pouvoir ouvrir un droit (pour autant que tu n’ai pas perçu d’allocations d’insertion/d’attente auparavant).

      De plus, si tu peux être considéré comme travailleur frontalier (http://europa.eu/youreurope/citizens/work/work-abroad/cross-border-commuters/index_fr.htm), tes journées de travail au Luxembourg pourront également être prise en compte pour le calcul du nombre de jours à totaliser sans devoir effectuer au moins 3 mois de travail par la suite en Belgique.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. Christian
    le 16 octobre 2017 à 16:12

    Bonjour

     

    Je travail au Luxembourg  avec contrat CDI depuis le 9 Octobre , suite à un soucis de dos depuis 2010 , malheureusement pour moi je suis arrêter depuis le 11 octobre des douleurs me sont réapparues au niveau de mon dos .

    Mon patron m’explique qu’il va devoir me faire mon C4 , car avec ce soucis je ne convient pas pour les travaux demandés .

    Pourrais -je m’inscrire au chômage ? et avoir droit aux Allocations ?

    Merci bien à vous

    Christian

     

     

  34. Amed
    le 13 octobre 2017 à 01:27

    Bonjour
    Ma femme réside encore au Maroc
    Elle est employé ( salariée)
    Et elle va bientôt venir s installer en belgique
    Est ce que son travail au Maroc est pris en considération ou non?
    Amada

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2017 à 12:38

      Bonjour Amed,

      Depuis le 01/10/2016, les travailleurs marocains ne peuvent malheureusement plus ouvrir de droit au chômage en faisant valoir leurs périodes de travail à l’étranger.

      Si ta femme souhaite ouvrir un droit au chômage en Belgique, il faudra donc qu’elle totalise un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de son âge, ce nombre de jours étant à comptabiliser sur une période de référence.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet dans le tableau récapitulatif de la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Bibou
    le 9 octobre 2017 à 13:16

    Bonjour,

    Une mère de nationalité sénégalaise, résidant en Belgique, percevant des allocation de chômage en tant que cohabitant à charge (1 enfant -12ans), va-t-elle voir ses allocations de chômage diminuer si elle perçoit du père (Belge, résidant et travaillant en Belgique) une rente alimentaire?

    Merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 15:36

      Bonjour Bibou,

      Percevoir une pension alimentaire n’est pas un élément ayant un impact sur les allocations de chômage pour la personne qui les reçoit. Dans votre cas, si vous n’habitez plus avec votre conjoint mais exclusivement avec? un ou plusieurs enfant(s) à condition que vous puissiez prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci, vous serez considéré comme cohabitante avec charge de famille.

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

  36. San
    le 6 octobre 2017 à 14:08

    Bonjour,j ai travaillé plus de 7au Maroc entant que fonctionnaire mais j ai abandonné mon poste pour raison familiale,alors dès mon arrivée en Belgique je me suis inscrite au Forem.ma question est ce j devrai m inscrire à l’onem aussi? Puisse je bénéficier des allocations d intégration.merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 09:56

      Bonjour San,
      Malheureusement, il semblerait que vous ne puissiez pas ouvrir de droit aux allocations de chômage. En effet, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de son âge,  à comptabiliser sur une période de référence (Plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Ceci dit, les expériences de travail au Maroc ne peuvent pas être prises en compte pour voir s’il est possible d’ouvrir un droit au chômage; mais elles permettent tout de même de prolonger la période de référence. Cela signifie que si vous avez travaillé en Belgique avant votre période de travail au Maroc, il vous sera peut-être possible d’ouvrir un droit au chômage.
      Sachez toutefois qu’il n’est pas possible de s’inscrire à l’ONEm, qui est l’organisme en charge de l’assurance chômage. En effet, une personne ne communique que rarement avec l’ONEm car toutes demandes qui lui est adressées se fait via un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat); Plus d’informations en cliquant sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/a-qui-t%E2%80%99adresser/
      Si vous n’avez pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, vous pourriez éventuellement vous adresser au CPAS de votre commune afin de leur solliciter une aide financière (appelée revenu d’intégration sociale). Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si vous remplissez les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  37. yahi
    le 5 octobre 2017 à 15:25

    bonjour,

    j habite en Belgique et on me propose un travail en France a la frontière donc je reste vivre en Belgique.

    Quels sera les avantages, les inconvénient ainsi que les démarche administrative ?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 15:36

      Bonjour Yahi,

      Tu es ici sur une page qui parle des allocations de chômage. Nous ne savons donc pas te dire tous les avantages ou inconvénients qui peuvent être liés à un emploi de frontalier. Si tu te poses des questions par rapport à ta situation fiscale, tu peux en parler avec le SPF finance: https://finances.belgium.be/fr/Contact. Il n’y a à priori aucune démarche particulière à faire pour pouvoir travailler comme frontalier.

      Sache que si tu es travailleur frontalier, tu n’auras aucun problème à ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique par la suite.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  38. digual
    le 4 octobre 2017 à 12:03

    Bonjour,

    J’ai une question à propos de mon retour.

    Je bénéficiais avant de partir au Portugal d’allocation de chômage, le minimum du minimum (vivant encore chez mes parents et n’ayant pas travaillé plus d’un an)

    Je suis partie en septembre 2016 et n’ai donc plus touché de chômage à partir de cette date.

    Je travaille toujours actuellement là-bas mais je compte revenir. Je voulais trouver du travail avant de rentrer, mais à distance, c’est impossible. J’aurai donc besoin de mes allocations le temps de trouver un autre emploi.

    D’après ce que je comprends, je n’aurai pas plus d’allocation de chômage qu’avant de partir (450€) même si j’ai travaillé plus d’un an dans un pays européen. Pouvez-vous me dire si j’ai bien compris?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 12:44

      Bonjour Digual,

      Le travail à l’étranger prolonge le crédit des 36 mois (allocations d’insertion sur base des études). Si tu n’étais pas arrivé au bout de ton crédit, tu devrais donc pouvoir bénéficier du crédit qu’il te reste.

      Sache que le travail dans un autre pays européen peut être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), pour autant que tu travailles au moins 3 mois en Belgique entre ton emploi à l’étranger et ta demande d’allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Emi
    le 4 octobre 2017 à 11:10

    Bonjour,

    suite à une fin de contrat CDD je me retrouve au chomage, j’en ai fait la demande le 19/06, mais voilà, je ne comptabilisais pas 312 jours de travail, pour y arriver il fallait donc aller chercher dans mes jours de travail en Espagne (qui se situent bien entendu dans les 21 mois précédents la demande), seul hic dans l’histoire, les autorités espagnoles ne répondent pas et ne renvoient pas le formulaire U1 ni ma carte d’assurance de l’époque (demande envoyée le 27/07), je suis donc actuellement au cpas en attente des allocations de chomage mais lorsque je contacte l’onem, ils me disent qu’il n’y a pas de délais pour donner une réponse, qu’il faut attendre la réponse des autorités espagnoles.  Seulement voilà, la cpas m’a donné un délais, le 31/10, au delà de ça il n’est pas garanti que je puisse encore bénéficier des allocations d’insertion.  Problème : je vis seule avec mon fils et suis donc seule à subvenir à nos besoins… sans revenus cela me paraît compliqué… Enfin j’admets que je commence à stresser.

    L’onem m’a également dit que je ne pouvais rien faire et étant donné la situation actuelle en Espagne, je ne pense pas que remplir mon dossier soit pour eux une priorité.

    Mes questions après « bref » résumé de ma situation :

    Quelles sont mes possibilités de recours?
    Savez-vous quelles sont les autorités espagnoles compétentes en la matière?
    Puis-je aller les trouver moi même?
    Avez vous d’autres idée s que je n’aurais pas eues?

    Merci D’avance

    Emi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 14:50

      Bonjour Emi,

      Etant donné que nous ne sommes pas spécialisés dans la législation espagnole, nous te conseillons de contacter les services jeunesse suivants qui pourront mieux te conseiller (Voir Spain): http://eryica.org/page/member-organisations

      Tu peux aussi en discuter avec le service juridique gratuit :
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 2

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  40. Will
    le 24 septembre 2017 à 17:17

    Bonjour,

    Voilà ma situation :

    Je suis francais, j’ai 23 ans et je suis à Bruxelles depuis janvier 2017, j’ai un contrat Activa start CDI à temps partiel (25h/sem) depuis février 2017.

    Je viens de me faire licencier (aucun litiges avec mon patron, il a mis fin à mon contrat), je suis donc en préavis jusqu’à fin octobre.

    N’étant pas sûr de trouver un emploi durant cette période, je voudrais savoir si je peux bénéficier du chômage en Belgique.

    En France, j’ai travaillé de 2013  à fin 2015 ce qui m’a permis d’ouvrir mes droits au chômage français pour une période de 2 ans. Je n’ai pas travaillé en 2016 et il me reste 1 ans de chômage.

    Je suis allé voir mon syndicat, on m’a dit que je pouvais exporter ce qu’il me reste de mes droits au chômage français en Belgique si j’y avais travaillé plus de 3 mois. Cependant on ne m’a pas expliqué comment m’y prendre et quels documents fournir.

    J’aimerai être sûr que ma situation remplit les conditions nécessaires afin de bénéficier de cette information, et savoir comment m’y prendre, quels document fournir et où me les procurer.

    J’espère avoir bien décris ma situation, j’attends votre réponse.

    Cordialement.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 septembre 2017 à 15:50

      Bonjour Will,

      En règle générale pour pouvoir ouvrir ton droit à des demi allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser 312 demi-jours de travail salarié sur une période de référence de 27 mois.
      Ton expérience professionnelle en France pourra effectivement être pris en compte dans le calcul des 312 jours à totaliser puisque tu as travaillé plus de 3 mois en Belgique. Par contre il faudra veiller à ce que ces jours de travail en France soient situés dans la période de référence des 21 mois. A priori,  ton expérience professionnelle située entre juillet et décembre 2015 pourrait donc être prise en compte et te permettraient de bénéficier de demi allocations de chômage. De plus  les journées de chômage à l’étranger sont assimilées à des journées de travail pour l’admissibilité au chômage belge. Tu auras besoin du formulaire U1 pour prouver tes périodes de travail à l’étranger. Pour l’obtenir, il faudra sans doute s’adresser au Pôle emploi de ta région .

      Peut-être pourras-tu ouvrir un droit à des allocations de chômage à temps plein. En effet, la rémunération brute mensuelle de ton emploi à temps partiel est supérieure à 1562,59 euros, alors tu pourras effectuer le calcul suivant pour savoir combien de jours de travail à temps partiel peuvent être assimilés à des jours de travail à temps-plein : Le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Pour information, pour ouvrir un droit à temps plein, il faut également totaliser 312 jours de travail salarié sur une période de 21 mois.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Will
        le 3 octobre 2017 à 16:28

        Bonjour et merci pour votre réponse,

        Si j’ai bien compris j’entre dans les conditions pour ouvrir un droit à temps plein ?

        Il me reste encore une paire de questions:

        Comment sont considérées mes journées de chômage en France ?

        Quels documents doit me fournir mon employeur ?

         

        Merci d’avance.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 6 octobre 2017 à 14:03

          Bonjour Will,

          Tu as la possibilité d’ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. Pour ton droit à temps-plein, nous ne pourrons malheureusement pas te répondre car il faudra :

          • vérifier que la rémunération brute mensuelle de ton emploi à temps partiel est supérieure à 1562,59 euros
          • effectuer le calcul suivant pour savoir en combien de jours à temps-plein  tes journées de travail à temps-partiel peuvent être convertis
          • effectuer le calcul pour savoir si tu totalises suffisamment de jours de travail à temps plein (soit 312 jours) sur une période de 21 mois.

          Pour ce faire, tu pourrais te rendre auprès de l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC) afin de le vérifier avec eux.

          Concernant tes journées de chômage à en France, sache que celles-ci sont assimilées à des journées de travail pour l’admissibilité au chômage belge.

          Au niveau des documents à demander à ton employer, sache que tu auras besoin de ton C4 (attestation de fin de contrat)  pour introduire ta demande d’allocations de chômage.(Ainsi que du document U1 et d’une inscription comme demandeur d’emploi auprès du service emploi de ta région -Forem, VDAB, ADG, Actiris-)

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

          • Will
            le 30 octobre 2017 à 16:05

            Bonjour et merci encore pour votre réponse,

             

            J’aimerais savoir par quel document je dois justifier mes jours de chômage en France ?

            Vont ils figurer sur le document U1 ?

             

            Cordialement

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 31 octobre 2017 à 15:49

              Bonjour Will,

              En principe, les journées de chômage devraient effectivement être reprises sur le formulaire U1.

              Bien à toi.

  41. MARY 7434
    le 22 septembre 2017 à 17:08

    Bonjour ,

    Je suis Belge et réside en Belgique.Je travaille en France depuis 3 ans (avant ça j’ai toujours travaillé en Belgique).Il y a de forte chance qu’il y ai un licenciement économique.

    Ai-je droit aux allocations de chômage en Belgique si oui comment ce fait le calcul de celui-ci.

     

    D’avance merci pour votre réponse

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2017 à 10:32

      Bonjour Mary7434,

      Tu auras bien droit à des allocations de chômage en Belgique si tu perds ton emploi en France.
      En tant que travailleuse frontalière, tes allocations seront calculées sur base de ta rémunération brute française.

      Bien à toi

  42. Dirk1986
    le 18 septembre 2017 à 16:02

    Bonjour,

    Suite à notre mariage ma femme vient s’installer en Belgique.

    Elle est de nationalité non européène et réside en France.(jusqu’au 31/09/2017)

    Elle arrive en fin de contrat de travail en France , aura t-elle droit à des allocations de chomage en Belgique?

    D’avance merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 septembre 2017 à 17:57

      Bonjour Dirk1986,

      Comme ton épouse aura effectué sa période de travail dans un pays membre de l’UE, elle pourrait ouvrir le droit à des allocations de chômage en Belgique; sous certaines conditions. Pour que sa période de travail en France soit prise en compte pour une admissibilité aux allocations de chômage en Belgique, il faudrait qu’elle travaille au moins 3 mois en Belgique après son travail en France et avant de demander des allocations de chômage en Belgique. Elle trouvera plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour avoir droit au chômage il faut aussi qu’elle ait travaillé suffisamment longtemps comme salariée (au moins un an si elle a moins de 36 ans).
      Si elle ouvre un droit au chômage en France, elle pourrait peut-être exporter ce chômage français pour pouvoir venir chercher du travail en Belgique (pendant 3 mois maximum). C’est-à-dire qu’elle continuerait à recevoir le chômage de la France tout en vivant en Belgique. Pour ouvrir un droit en Belgique, elle devra, dans ce cas aussi, travailler au moins 3 mois en Belgique.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  43. Nibla
    le 15 septembre 2017 à 13:50

    Bonjour,

    Je suis français et j’ai travaillé pour une boite Belge sous contrat a durée déterminée Belge (contrat de 3 mois suivit d’un contrat de 1an), mais mon poste était a l’étranger en Afrique (donc je n’étais pas résident en Belgique sur la période de mon contrat).

    Cette période de travail m’octroie t’elle des droits aux chômage en Belgique ?

    Si oui, ces droits sont il transférables en France ? ou faut’il que je réside en Belgique pour pouvoir les toucher ?
    Je prevois de me rendre prochainement sur Bxl, ou me serait’il possible de rencontrer une assistante sociale pour obtenir des informations a ce sujet ?

     

    Merci par avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 septembre 2017 à 12:16

      Bonjour Nibla,

      En règle générale, pour ouvrir un droit au chômage en Belgique, il faut notamment totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande. (Si ce n’est pas le cas, tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      En principe, si ton contrat a été conclu en Belgique et que tu as moins de 36 ans, tu devrais donc pouvoir ouvrir un droit au chômage pour autant que tu ais perdu ton emploi de manière involontaire. Il faudra tout de même vérifier ton emploi ait donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) et que tu remplisses les autres obligations imposées aux chômeurs (notamment celle de résider en Belgique).

      En ce qui concerne ton droit au chômage en France, sache qu’en principe, si tu décides d’aller vivre en France, tu ne pourras malheureusement plus prétendre à des allocations de chômage en Belgique.

      Il faudra alors te référer à la législation française pour voir si tu peux prétendre à quelque chose, mais étant une plate-forme d’informations belge et par conséquent pas spécialisés dans la législation française, nous ne pourrons malheureusement pas te renseigner sur tes éventuelles possibilités d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en France ou les différentes aides possible dans ta situation. Pour cette question, nous t’invitons à poser la question au Pôle Emploi (http://www.pole-emploi.fr/accueil/) ou au CIDJ de ta région (http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ijafin).

      Cela dit, tu auras probablement besoin d’un formulaire U1 en Belgique pour ouvrir un droit en France.

      Une alternative si tu ouvres un droit en Belgique, serait de demander l’export de tes droits pour une durée de 3 mois via le formulaire U2. Dans ce cas, tu gardes ton droit aux allocations de chômage belges pour une durée de 3 mois tout en habitant en France. Cela te laissera le temps de faire les démarches nécessaires pour éventuellement ouvrir ton droit en France. Plus d’infos concernant l’export des droits en cliquant sur http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter (http://ijbxl.be/contact)!

  44. drissia
    le 12 septembre 2017 à 12:00

    Bonjour
    Je suis marocaine je réside en belgique depuis août 2016. J’ai travaillé au maroc pendant 9 ans en CDI. Est ce que j’aurai droit à des allocations de chômage ou pas??

  45. valérie
    le 7 septembre 2017 à 20:37

    Bonjour,

    Je suis belge, j’habite en France depuis 25 ans, je vais avoir 50 ans, je suis employée depuis 15 ans mais je vais bientôt me retrouver au chômage.  Je voudrais profiter de ce changement de situation pour revenir vivre en Belgique et me rapprocher de ma famille.  Aurais-je droit aux allocations chômage en Belgique?  (j’ai déjà bénéficié du chômage en Belgique mais il y a plus de 25 ans)  A l’époque l’indemnisation basculait d’un pays à l’autre dans l’UE et on gardait les mêmes droits, est-ce encore le cas?

    Merci pour votre réponse et éclaircissement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 septembre 2017 à 11:50

      Bonjour Valérie,

      Il ne sera pas possible de récupérer ton ancien droit belge parce que tu dépasses les délais (max 15 ans dans ta situation). Il faut donc remplir les conditions pour pouvoir ouvrir un nouveau droit en Belgique. Ton travail en France pourra être pris en compte pour répondre à la condition d’emploi (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) pour autant que tu travailles au moins 3 mois en Belgique après ton emploi en France et avant ta demande d’allocations.

      Il est possible d’ouvrir ton droit en France et de l’exporter en Belgique pour une durée de 3 mois renouvelable un fois via le formulaire U2. Il faut faire les démarches en France. Cela te permettra de faire la transition plus facile (pour trouver un emploi qui te permettra d’ouvrir un droit en Belgique). Nous te conseillons également de demander le formulaire U1 en France qui te permettra de prouver à la Belgique tes périodes d’emploi et de chômage en France.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • valérie
        le 8 septembre 2017 à 19:09

        Bonjour Infor Jeunes Bxl

        Merci beaucoup pour votre réponse claire et rapide.  J’ai bien sûr d’autres questions concernant le logement cette fois et plus précisément la domiciliation/adresse de référence.  Pendant ces 3 mois où je suis indemnisée par l’organisme de chômage français, et durant les 1ers jours de mon nouvel emploi en Belgique,  puis-je être hébergée chez une personne qui est au chômage ou sur la mutuelle sans que cela les pénalise ?  Je me demande comment faire mes 1ers pas de retour, car pour m’inscrire au registre de la commune il faut une adresse.. et puis et puis..

        Merci d’avance pour votre réponse

        Coeurdialement

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 11 septembre 2017 à 10:14

          Bonjour Valérie,

          Avoir une adresse de référence n’a pas d’impact chez la personne chez qui on met son adresse parce qu’on ne vit pas avec cette personne. En effet, l’adresse de référence est prévue pour les personnes sans domicile fixe qui mettent leur adresse administrative chez quelqu’un afin de recevoir leur courrier mais qui n’y vivent pas. Si tu vis effectivement chez une personne, il ne s’agit pas d’une adresse de référence et ta présence pourrait donc avoir un impact sur ses indemnités (et éventuellement sur les tiennes). L’évaluation de la situation familiale est différente entre la législation du chômage et la législation de l’assurance maladie-invalidité. Il faudrait donc que la personne qui souhaite t’héberger puisse se renseigner à l’avance en connaissant le montant des tes allocations de chômage.

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Malika
    le 7 septembre 2017 à 17:06

    Bonjour à vous

    je suis français, travaillant en Belgique et domicilié en France  .L’age légal de retraite en France est de 62 ans ,mais en Belgique il est de 65

    Je voudrai partir en retraite à l’age de 62.

    Es que la Belgique peut me contraindre de travailler jusqu’à 65 ans ?

    Merci bcp pour votre réponse

  47. alain
    le 6 septembre 2017 à 11:44

    j’ai été au chômage 1 mois en belgique en 2015

    malheureusement je n’ai pas déposé mon c4 à mon syndicat car je venais de trouver du travail au congo

    donc je n’ai pas été indemnisé par l’onem

    l’onem refuse de me payer mes allocations a cause de cela alors que normalement

    j’avais droit a des indemnités de chômage

    peux t on me pénaliser maintenant a cause de cela ?

    j’ai remis mon c4 de 2015 a mon syndicat qui l’as transmis à l’onem

     

    donc le problème est le suivant : j’avais droit théoriquement a des des indemnités de chomage

    en 2015 mais j’ai commis l’erreur de ne pas remettre mon c4 a mon syndicat et donc à l’onem

    dois je maintenant être pénalisé de cette erreur

    cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 septembre 2017 à 11:53

      Bonjour Alain,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Une fois le droit ouvert, celui-ci peut être récupéré dans les 3 ans.

      Si tu n’as pas complété ton dossier en 2015, cette demande n’est pas prise en compte et tu ne peux donc à priori pas récupérer ton ancien droit.

      Par conte, peut-être pourrais-tu tout de même ouvrir pour la première fois ton droit aux allocations de chômage sur base ce précédent emploi en Belgique. En effet, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précèdent la demande (Par exemple 312 jours sur les 21 mois qui précèdent la demande si tu as moins de 36 ans) et cette période de référence est prolongée par certains événements dont le travail à l’étranger non pris en compte. A priori, tu pourras donc ouvrir un droit sur base de ton C4 de 2015 (si tu as toujours travaillé à l’étranger et que donc ta période de référence est suffisamment prolongée).

      Tu retrouveras ces informations sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  48. véro
    le 10 octobre 2017 à 11:39

    Bonjour,

    j’ai regardé sur mon C4 et c’est un abandon volontaire de travail par le travailleur. Forcément, je suis restée là-bas. Donc, je n’aurais pas droit à des allocations de chômage ici en Belgique malgré mon expérience passée.

    Pouvez-vous me confirmer que si je signe un contrat de travail d’un mois, ceci suffit à ce que je puisse retrouver mes droits aux allocations de chômage belge ?

    Merci beaucoup.

     

     

  49. Infor Jeunes Bruxelles
    le 16 octobre 2017 à 11:40

    Bonjour Véro,

    Effectivement, l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui trouve un autre emploi (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimal de 4 semaines et que tu n’aies pas interrompu ce nouveau contrat de manière volontaire avant de demander des allocations de chômage.

    D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter !