Bruxelles-J

Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Principe général pour le travailleur étranger

Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ».

De plus, en tant que travailleur étranger, tu dois :

  • être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
    ET
  • satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

Introduction d’une première demande d’allocations suite à une occupation à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Prise en compte du travail à l’étranger

Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). En outre, la période de travail à l’étranger doit avoir été accomplie dans un pays européen (+ quelques autres exceptions). Des conditions particulières peuvent aussi s’appliquer suivant la nationalité du demandeur. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur le site de l’ONEM.
Avoir travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique (après la période de travail à l’étranger) est une règle en vigueur à partir du 01/10/16. Avant cette date, un seul jour de travail en Belgique était suffisant pour pouvoir valoriser des journées de travail à l’étranger.

Comment introduire ta demande ?

Tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocations.

Si tu as travaillé dans un pays de l’Espace Économique Européen (ou en Suisse), tu devras également remettre un formulaire européen U1 complété par l’institution étrangère compétente en matière de chômage.

Si tu as travaillé dans un autre pays, tu devras remettre une attestation de l’employeur ou une attestation de l’institution de sécurité sociale de ce pays.

Introduction d’une nouvelle demande d’allocations suite à un séjour à l’étranger (que tu sois Belge ou non)

Si tu as déjà bénéficié d’allocations de chômage en Belgique auparavant et que tu souhaites introduire une nouvelle demande, les conditions dépendent de l’activité que tu as exercée à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme salarié

Tu pourras à nouveau bénéficier des allocations si tu as perçu au moins une allocation de chômage dans les 3 ans qui précèdent la demande. Le travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique) prolonge cette période de 3 ans de la durée du travail effectué. Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as travaillé à l’étranger comme indépendant

Tu conserves tes droits pendant 15 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique.
Le montant de l’allocation sera en principe équivalent au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger.

Si tu as séjourné à l’étranger sans travailler

Tu gardes tes droits pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique. Peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Le montant de l’allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger. La diminution progressive des allocations continue en effet à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche “quels sont les montants des allocations de chômage ?“.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


58 questions pour “ Peux-tu bénéficier du chômage en tant que travailleur étranger ou après avoir travaillé à l’étranger ?

  1. Smt
    le 28 novembre 2016 à 14:58

    Bonjour

    Mais mon mari vit avec moi en belgique depuis 2014. Celui ci s est inscrit au forem il y a 9mois mnt et n a toujours pas de trouvé de travail. Seulement voilà il n a pas le droit a d allocation de chomages car pas travailler en.belgique. comment peut il faire pour y a avoir droit. Il a travailler avant en algerie.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 11:30

      Bonjour Smt,

      L’Algérie fait partie des pays dont les ressortissants peuvent faire valoir la période de travail pour demander les allocations de chômage en Belgique. Donc, si votre mari a suffisamment travaillé en Algérie (par exemple 312 jours de travail dans les 21 derniers mois s’il a moins de 36 ans), pour que ces jours soient comptabilisés dans le calcul en Belgique,  il doit prouver au moins 3 mois de travail depuis son arrivée.

      Donc, même s’il a travaillé en Algérie, comme il n’a pas encore travaillé en Belgique, il ne peut pas ouvrir droit au chômage ici. Vous trouverez toutes les informations sur ce site : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas de nous recontacter.

       

       

  2. fleurbleue86
    le 28 novembre 2016 à 10:29

    Bonjour,

    je me trouve en Espagne et aimerait faire continuer mes allocations de chômages ici.

    Est-ce possible de faire les démarches d’Espagne ou je dois remonter en Belgique juste pour un papier.

     

    Merci d’avance,

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 16:31

      Bonjour Fleurbleue86,
      Si tu as vérifié au niveau de la législation espagnole, que tu puisses recevoir des allocations de chômage en Espagne suite à ton droit en Belgique, tu auras sans doute besoin d’un formulaire U1 reprenant tes périodes de travail en Belgique pour justifier ton droit. Tu peux en principe te procurer ce formulaire en contactant le bureau de l’ONEM de ton ancien domicile en Belgique.

      Pour ce faire, tu pourrais donc le demander via un formulaire de contact, par téléphone, ou en envoyant un courrier recommandé demandant de t’envoyer ton attestation par e-mail, ou par courrier.

      Si tu souhaites savoir si tu peux exporter tes droits au chômage belge en Espagne, tu devras compléter un formulaire U2. Cela dit, il semblerait que tu ne puisses pas faire cette demande depuis l’étranger. Tu pourrais tout de même essayer d’introduire ta demande (pour autant que tu puisses justifier ta présence en Espagne par des jours de vacances ou par des A sur sa carte de contrôle pour les jours de résidence en Espagne). Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. nath
    le 20 novembre 2016 à 03:05

    Bonjour,

    Mon mari, 53ans, bénéficie d’allocations de chômage depuis mai 2015 (allocations qui ont diminuées au fur et à mesure ; actuellement +/- 750€/mois) suite à une fin de contrat en CDD. Avant ce dernier contrat, il a toujours travaillé.  (Pour ma part, je bénéficie d’allocations mutuelles d’invalidité supérieures à ses allocations de chômage – je suis en quelque sorte chef de famille). Nous voudrions emménager dans le sud-ouest de la France (nous avons un logement là-bas et donc une adresse de seconde résidence). Il cherche à distance un travail dans cette région. Il attend des réponses pour débuter un contrat intérimaire (ou CDD). Mes questions sont les suivantes :

    peut-il accepter l’emploi même si c’est un contrat intérimaire ? si oui, quelle durée minimale ? maximale ?  type de contrat à signer ou ne pas signer ?
    a t’il le droit de partir là-bas travailler ?   qui doit-on prévenir pour son départ là-bas ?
    doit-il donc noircir les cases sur sa carte bleue pour les jours travaillés ? les cases non noircies (sans prestations) seront-elles prises en charge par le chômage en Belgique?
    que se passe t’il en cas de maladie, d’accident de travail ?
    que se passe t’il si son contrat en France s’arrête et qu’il réside (reste) en France dans notre maison secondaire pour rechercher un autre emploi ?
    Peut-il donc bénéficier du chômage en France comme en Belgique ou bien doit-il obligatoirement revenir résider en Belgique ?
    Et s’il veut s’installer comme auto-entrepreneur en France ? Le peut-il ? Perdra t’il ses allocations de chômage belge ?
    Que faire au niveau de l’Onem  (Belgique) et de Pôle emploi (s’inscrire oui ? non ?)

    Si mon mari décide au départ, de travailler en France en revenant tous les 15 jours ou 1x par mois en Belgique,en a t’il le droit ou bien peut-on l’obliger de rentrer chaque soir en Belgique ce qui sera impossible?

    Reste t’il alors chômeur belge si son contrat français devrait s’arrêter ?

    j’ai oublié de vous demander ceci (désolée) :

    si mon mari s’installe en auto-entrepreneur en France, et qu’après un certain temps, il doit s’arrêter par manque de travail, aurait-il droit aux allocations de chômage en France (s’il veut rester en France et le peut-il) ou bien aux allocations de chômage en Belgique s’il doit rentrer en Belgique.

    Merci de vos réponses les plus complètes possibles.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:39

      Bonjour Nath,

      Votre mari peut effectivement accepter tout emploi. Il n’existe pas de durée minimum pour pouvoir accepter le contrat.

      Il faut simplement savoir que si votre mais interrompt le bénéfice des allocations de chômage pendant une période de plus de 28 jours et qu’il revient en Belgique, alors il pourra récupérer ses allocations de chômage après s’être réinscrit comme demandeur d’emploi auprès du service emploi de votre région (ADG, Actiris, Forem, VDAB) et avoir réintroduit une nouvelle demande d’allocations de chômage.

      Sache également que s’il prouve une période de 12 mois de travail pendant les 18 derniers mois, il devrait repasser en première période d’indemnisation.

      Par contre, si vous décidez d’aller vivre en France, il ne pourra plus prétendre à des allocations de chômage en Belgique car l’une des obligations du chômeur est de résider de manière effective en Belgique

      Il faudra alors signaler votre départ à votre commune, ainsi qu’à l’ONEm via son organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et auprès du service emploi de votre région. A priori, il n’aura alors plus de carte à compléter.

      Il faudra alors vous référer à la législation française pour voir s’il peut prétendre à quelque chose au niveau de la France.

      Nous ne pourrons malheureusement pas vous renseigner sur ses éventuelles possibilités d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en France ou les différentes démarches et aides possibles dans sa situation car Bruxelles-J est une plateforme d’information belge. Nous ne sommes donc pas spécialisés dans la législation française.
      Nous vous invitons donc à poser vos questions concernant la France au Pôle Emploi (http://www.pole-emploi.fr/accueil/) afin de connaître ses droits. Cela dit, il aura probablement besoin d’un formulaire U1 en Belgique pour ouvrir un droit en France.
      Une alternative serait d’utiliser ses jours de vacances ou de demander l’export de ses droits pour une durée de 3 mois via le formulaire U2. Dans ce cas, il gardera son droit aux allocations de chômage belges pour une durée de 3 mois tout en habitant en France. Cela lui laissera alors le temps de faire les démarches nécessaires pour ouvrir droit en France.

      Si son contrat devait s’arrêter, qu’il revient en Belgique et qu’il a interrompu son chômage pendant une période inférieure à 3 ans (prolongeable de chaque journée de travail prestée), il pourra récupérer ses allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de son organisme de paiement . Il faudra également qu’il se réinscrive comme demandeur d’emploi.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  4. Falco
    le 18 novembre 2016 à 01:12

    Bonsoir,

    Mon nouveau voisin réside et travaille en suisse, avant de venir en Belgique il s’est mis en arrêt maladie concernant son emploi en suisse ( mais il travaille toujours enfin, il perçoit son salaire de son emploi en suisse), depuis son arrivée, il a entrepris des démarches pour bénéficier du chômage ou du revenu d’intégration, J’ajoute qu’il n’a toujours pas effectué sa domiciliation depuis son arrivée dans notre pays.

    Bref… il n’a pas caché ses réelles intentions concernant le motif de son séjour chez nous, pour vous dresser le tableau de ce voisin, ses journées se limitent essentiellement à boire, fumer, sortir en discothèque, draguer et flemmarder puisqu’il considère son logement en Belgique comme un lieu de plaisance.

    Ma question est simple, puisqu’il a fait une fausse déclarations concernant ses revenus afin de bénéficier lesdites aides. qu’encourent-ils, et est-ce que l’ONEM peut savoir qu’ils touchent un revenu en suisse ?!

    Cordialement,

     

    Falco.

     

  5. Denis
    le 15 novembre 2016 à 09:04

    Bonjour,

    J’ai 30 ans et j’ai travaillé 4 mois en Autriche, et avant 7 ans an Belgique non interrompus. Je n’ai jamais touché un euro du chômage.

    Ai-je droit au chômage en Belgique directement à mon retour?

    Merci d’avance,

    Cordialement,

    Denis

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 10:43

      Bonjour Denis,
      En principe, tu pourras effectivement bénéficier d’allocations de chômage dès ton retour.
      Sache qu’en principe tu dois totaliser 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois précédant ta demande. Cela dit, tes jours de travail à l’étranger ne peuvent entrer dans le calcul que si tu as travaillé 3 mois en Belgique après ton arrivée.
      Par contre, ta période de travail en Autriche te permet de prolonger ta période de référence et de prendre en compte tes jours de travail situés avant ton départ à l’étranger.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  6. Mariehelene
    le 14 novembre 2016 à 10:26

    Bonjour. Mon fils a travaillé 3 ans au Portugal et compte rentrer en Belgique. En attendant de retrouver un boulot quels sont les documents à fournir?
    Merci à vous. Ça fait une semaine que J essaie par tel sans succès.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 14:43

      Bonjour Mariehelene,

      Pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande (S’il a moins de 36 ans, il doit prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent). Soit, il avait déjà ouvert un droit aux allocations de chômage avant de partir au Portugal et dans ce as, il peut le récupérer. Soit il n’avait pas encore ouvert de droit et doit donc faire prendre en compte son travail au Portugal pour pouvoir ouvrir le droit. Pour pouvoir faire prendre un compte du travail dans un autre pays européen, il doit travailler 3 mois en Belgique entre son travail à l’étranger et sa demande d’allocations de chômage.

      Une fois qu’il aura suffisamment travaillé en Belgique (ou s’il avait déjà ouvert un droit avant), il devra s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès d’un organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et faire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il aura besoin de son C4 belge ainsi que du U1 qu’il doit pouvoir obtenir auprès de l’organisme pour l’emploi compétent au Portugal.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

       

  7. Victoria
    le 8 novembre 2016 à 05:26

    Bonjour. Mon fils et ma belle-fille aimerait me rejoindre dans les îles Fiji afin d’y trouver un emploi et une sécurité d’emploi. En effet, aux Fiji règne le plein emploi. Il n’y a pas assez de travailleurs pour remplir tous les postes.

    Mon fils a 25 ans et travaille à mi-temps avec un contrat CDI depuis presque un an dans une pizzéria. Avant cela, il a travaillé pour ce même patron durant deux ans comme intérimaire. Avant ces intérims, il a travaillé en cdd ou intérim pour un autre pizzaiolo un ou deux ans, à temps partiel. Il ne possède que le diplôme d’école primaire. Ma belle-fille a donné sa démission à son boulot à la suite de harcèlement avec son patron. Elle n’a pas droit au chômage ni au cpas.

    Mon fils aîné gagne 1000 euros par mois et le patron lui avait promis des augmentations pour lesquelles il n’a pas tenu ses promesses.

    Quelles sont les formalités que mon fils et ma belle-fille doivent effectuer pour garder leurs droits au chômage et ailleurs et leur permettre de nous rejoindre aux iles Fiji pour y trouver du travail et y construire une vie, une famille ?

    Ils aimeraient me rejoindre fin février, mars 2017. Pouvez-vous nous aider efficacement, svp, par des conseils judicieux, des documents, etc ?

    Je vous remercie de votre bonne attention, et, vous prie de recevoir mes salutations distinguées.

    Victoria

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 novembre 2016 à 17:30

      Bonjour Victoria,

      Votre fils semble actuellement totaliser suffisamment de jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage puisqu’il faut avoir travaillé au minimum 312 demi-jours sur les 27 mois qui précèdent la demande (période de référence) lorsqu’on a moins de 36 ans.

      Cependant, une il existe une autre condition essentielle pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, celle d’avoir perdu son emploi de manière involontaire.

      En effet, lorsqu’on quitte son emploi en remettant sa démission ou en concluant une rupture de commun accord, on risque une sanction de l’ONEm (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du bénéfice des allocations de chômage pendant une période de 4 à 52 semaines), ce qui pourrait expliqué pourquoi votre belle-fille n’a actuellement pas droit à des allocations de chômage.

      Lorsqu’on souhaite partir à l’étranger et qu’on est/va être sanctionné par l’ONEm, il est souvent conseillé de tout de même introduire la demande d’allocation (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/) et de laisser courir la sanction pendant son séjour à l’étranger, afin de réintroduire une demande à son retour.

      S’il souhaite quitter son emploi sans être sanctionné, il peut soit demander à ton employeur de te licencier.  Cependant, si l’ONEm l’apprend (si par exemple son employeur te dénonce), il pourrait être sanctionnée d’avoir refusé un emploi convenable.

      Soit trouver n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat) de minimum 4 semaines avant de demander tes allocations de chômage, car l’ONEm ne sanctionne pas les personnes dans ce cas-là.

      Mais en principe, votre fils ne sera pas sanctionné à son retour en Belgique pour sa démission actuelle pour autant qu’il travaille au moins 4 semaines.

      Dans son cas, il est peut-être préférable de ne pas demander d’allocations avant de partir (sauf s’il n’est pas certain de trouver du travail). Il aura donc bien droit à des demi-allocations de chômage en Belgique (sauf s’il reste longtemps sans travailler aux îles Fiji).

      Il faut également savoir que s’ils travaillent au Fiji et qu’ils reviennent en Belgique, ils ne pourront malheureusement pas faire prendre en compte leur période de travail dans le calcul des jours suffisants pour ouvrir un droit, par contre, celle-ci leur permettra de prolonger leur période de référence.

      Une autre option serait d’exporter leur droit au chômage à l’étranger. Dans ce cas, il faudra donc que votre fils n’ait pas été sanctionné par l’ONEm. Cela dit, il n’est généralement pas facile de partir à l’étranger tout en bénéficiant d’allocations de chômage. En effet, il est possible de partir dans n’importe quel pays du monde pour chercher du travail pour une période de deux semaines maximum. Pour ce faire, il devra en faire la demande via le formulaire C66A. L’ONEM lui accordera une autorisation si ce séjour à l’étranger est jugé opportun pour retrouver un emploi Plus d’informations sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      Vous comprendrez que votre belle-fille n’aura malheureusement pas la possibilité d’exporter ces droits à l’étranger.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. Aleko
    le 5 novembre 2016 à 05:44

    Bjr je suis 30 ans je travail 2 ans en Belgique.Actuelment je procède titre de séjour model E je suis origine bulgare!Est ce que je droit au chômage ? Merci d’avance!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 11:37

      Bonjour Aleko,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Tu devrais donc être dans les conditions. Pour pouvoir percevoir les allocations de chômage, il faut également être en possession d’un titre de séjour valable. Tant que tu as ta carte E, tu devrais donc pouvoir en bénéficier.

      Attention, pour ouvrir le droit, il faut avoir perdu son travail involontairement (Si tu démissionnes, tu pourrais être sanctionné). Il faut donc être licencié.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. MDG
    le 3 novembre 2016 à 12:43

    Bonjour,

    Je suis française et je vis depuis 5 ans à Bruxelles. Licenciée dans quelques jours, (après 2 ans de travail salarié), je me pose la question de rentrer en France et demander à exporter mes droits chômage (comme pour la Belgique, le document U1, et une période de travail en France suffisent).

    Cependant, je me pose la question : que se passerait-il au niveau de l’Onem et d’éventuelles allocations de chômage Belge, si je revenais m’installer en Belgique dans le futur ? (après 2 ans par exemple – sachant que dans ce cas, j’aurais épuiser les droits ouverts en France). Mes droits seraient-ils toujours ouverts en Belgique ?  Combien de temps après mon départ du territoire ? Faudrait-il mieux que je m’inscrive déjà en Belgique afin de bénéficier d’au moins une allocation avant de faire le transfert en France (avec le document U2)  ?

    En vous remerciant par avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2016 à 14:53

      Bonjour MDG,

      Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jour de travail sur une période de référence. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Tu remplis donc actuellement cette condition.

      Tu as deux possibilités:

      • Partir directement en France sans ouvrir ton droit aux allocations de chômage en Belgique. Dans ce cas, tu dois toujours remplir les conditions ci-dessus. Or si tu pars en France pendant 2 ans, tu ne seras plus en mesure de prouver 312 jours de travail dans les 21 mois qui précèdent. Certains événement peuvent prolonger la période de 21 mois. C’est notamment le cas si tu travail en France. Tu trouveras les différents événement qui prolongent la période de 21 mois sur cette page (en dessous du tableau): http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#pdf-hide-source
      • Ouvrir ton droit en Belgique, puis partir en France (en exportant temporaire tes droits belge via le U2 pour faire la transition entre les 2 systèmes). Dans ce cas, si tu reviens en Belgique, tu peux récupérer tes allocations de chômage belge pour autant que tu en refasses la demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est également prolongeable (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39)

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  10. Rodo
    le 1 novembre 2016 à 19:12

    Bonjour, je vais avoir 55 and, intérimaire a plein temps depuis 5 mois ( 38h/semaine) Combien de jours ou mois travaillés pour ouvrir des droits aux allocations chômage? ( j’ai des contrats à la semaine) Merci

  11. Faycal1505
    le 31 octobre 2016 à 20:48

    bon soir

    Madame et Monsieur

    je viens de venir en Belgique avec une visa de regroupement  familial , je suis algérienne j’ai travailler pendant 5 ans  a temps plain  assuré , je doit savoir es-que j ai le droit pour avoir les allocation du chômage en Belgique

    les poste que j ai occupée:

    informaticienne (I2C), assistante administrative (SAH ALGERIE LILAS), responsable de l administration (OGI), chargée des approvisionnement (CITAL)

    et j’aimerais bien savoir les conditions à remplir

    cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 14:31

      Bonjour Faycal ,

      Tout d’abord, deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage:

      – Etre en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable
      – Satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

      Pour être admis aux allocations de chômage, tu devras prouver?:

      – un certain nombre de jours de travail salarié (stage)
      – au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage (Voir Tableau):
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Dans ton cas, la période de travail accomplie à l’étranger peut être considérée comme une période de travail salarié ouvrant le droit aux allocations de chômage pour autant que tu aies travaillé durant 3 mois comme salarié en Belgique (nouvelle législation) après ta période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande d’allocations de chômage en Belgique).

      N’hésite pas à nous recontacter pour plus d’informations

  12. nauna
    le 30 octobre 2016 à 11:47

    bonjour,

    j’ai une sœur qui vient de l’Italie (nationalité italienne) après 15 ans de travail comme aide soignante

    et voulant transférer ses allocations de chômage en Belgique.

    j’aimerais bien savoir les conditions à remplir?

    merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 12:20

      Bonjour Nauna ,

      La période de travail accomplie à l’étranger par votre sœur peut être considérée comme une période de travail salarié ouvrant le droit aux allocations de chômage aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges pour autant qu’elle ait travaillé durant 3 mois comme salarié en Belgique après sa période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande d’allocations de chômage en Belgique).

      En Belgique, le principe de base pour être admis aux allocations de chômage, est de prouver?:
      un certain nombre de jours de travail salarié (stage)?;
      au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

      Je vous invite à consulter ces différentes périodes sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Vous pouvez toujours demander au service compétent en Italie si ils peuvent continuer à payer des allocations durant les premiers mois que votre soeur passera en Belgique pour régulariser sa situation.

      N’hésitez pas nous recontacter pour plus d’informations

       

  13. Nazha ha
    le 27 octobre 2016 à 10:00

    Bonjour,
    Est ce que votre réponse sur ma question concernant le droit au chômage est valable même si j’ai une carte séjour à temps déterminé renouvelable chaque année.
    Merci bien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2016 à 13:55

      Bonjour Nazha ha,

      Hélas, depuis le premier octobre 2016, seul le travail dans certains pays étrangers peut être pris en compte. Le Maroc ne semble pas faire partie des pays pris en compte: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Ce changement de législation étant récent, nous te conseillons de vérifier cette information avec le service juridique gratuit « L’Atelier des droits sociaux »:
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Damba
    le 27 octobre 2016 à 09:29

    Bonjour, j’ai travaillé en Erythrée dans la corne de l’Afrque, comme professeur de francais à l’alliance française sous des cdd de 3 mois depuis septembre 2012 jusqu’a fin juin 2016 pour un total de 88h de travail par sessions de 3 mois (excepté juillet et Aout où je revenais en Belgique). Est-ce que ceci me donne droit aux allocations de chomage en Belgique? Il y avait des retenues de salaire de l’ordre de 30 pourcents sur ce que je touchais dans la monnaie locale. Merci et bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2016 à 12:21

      Bonjour Damba,

      Pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base d’un emploi à l’étranger, il faut que celui-ci ait été presté dans un pays figurant dans la liste sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1 Hélas, l’Erythrée n’est pas dans cette liste. Ces règles ayant été modifiées le 1 octobre 2016, nous te conseillons de vérifier avec le service juridique « L’atelier des droits sociaux »:
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      De plus, pour faire prendre en compte du travail à l’étranger, il faut également prouver 3 mois de travail salarié entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Nazha ha
    le 25 octobre 2016 à 16:04

    Bonjour,
    Je suis marocaine,j’ai travaillée en Italie 5 ans comme salariée,je suis venu en Belgique depuis 10 mois pour le regroupement familiale. Est ce que j’ai droit au chômage?si oui comment et où je peux le obtenir? Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 octobre 2016 à 10:15

      Bonjour Nazha ha,

      En principe, tu ne pourras malheureusement pas directement ouvrir un droit aux allocations de chômage, sauf si tu as travaillé au moins 3 mois en Belgique (sur les 10 mois depuis ton arrivée).

      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail en Belgique, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Cela dit, si tu as travaillé à l’étranger, ton expérience professionnelle peut être prise en compte. Seulement, depuis le 01/10/2016, l’ONEm impose aux personnes ayant travaillé à l’étranger d’effectuer au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser leurs jours de travail à l’étranger dans le calcul du nombre de jours suffisant pour ouvrir un droit au chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  16. micoud85
    le 24 octobre 2016 à 12:36

    Bonjour,

    Je suis Italien et j’ai travaillé en Belgique depuis juin 2013 jusqu’à Mai 2016 comme salarié.

    J’ai quitté la Belgique pour aller travailler en Suisse, mais c’est pas bien passé. Je serais donc viré bientot apres avoir travaillé 7 mois.

    Je m’étais desanscrit de la commune ou je résidais. Je vais rentrer en Belgique sans emploie (ma femme est Belge).

    Je vais à nouveau m’inscrire é la commune me mettre à étudier le néerlandais pour pouvoir trouver un nouveau emploie.

    En sachant que j’ai travaillé presque 3 ans avant de partir à l’étranger et après j’ai été en Suisse, pourrais-je demander les allocations de chaumage en Suisse (quand je serais à nouveau résidant en Belgique)? Quels documents dois-je amener de la Suisse?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 octobre 2016 à 15:23

      Bonjour Micoud85,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Tu pourrais donc ouvrir un droit en Belgique sur base de ton travail en Belgique (sans avoir besoin de faire prendre en compte ton travail en Suisse). Les périodes de travail à l’étranger qui ne sont pas prises en compte, prolongent la période de référence et tu devrais donc bien être dans les conditions pour ouvrir un droit sur base de ton travail belge.

      Si jamais cela n’était pas le cas et que tu devais faire prendre en compte ton travail en Suisse pour ouvrir un droit, tu devrais travailler au moins 3 mois en Belgique entre ton travail en Suisse et ta demande d’allocations. Tu auras besoin du formulaire U1 qui reprend tes périodes de travail en Suisse.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • micoud85
        le 24 octobre 2016 à 18:59

        Merci beaucoup.

        J’aurais droit même si quand j’étais en Belgique j’avais démissionné?

        Vous êtes très gentille.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 25 octobre 2016 à 13:42

          Bonjour Micoud85,

          Si tu as démissionné, tu risques une sanction de l’ONEM pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Durant la constitution de ton dossier tu seras convoqué par l’ONEM pour expliquer les raisons de cette fin de contrat mais nous ne pouvons pas prévoir les décisions de l’ONEM. Si tu es sanctionné, tu récupères ton droit aux allocations de chômage après la sanction.

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

          • micoud85
            le 25 octobre 2016 à 15:50

            Merci beaucoup.

            Donc j’ai démissionné en Belgique en Mai pour partir en Suisse.

            Après 7mois je serais viré en Suisse.

            Comme je serais viré, je ne peux pas demander dès allocations en Belgique en montrant que j’ai été en Suisse?

            Merci de votre aide

            Je promets, c’est la dernière question

  17. Martin
    le 23 octobre 2016 à 12:16

    Bonjour,

    Je suis Belge et j’ai travaillé pendant 5 ans comme salarié en Belgique (CDI Belge). Cependant, j’ai quitté la temporairement la Belgique il y a 3 mois pour aller travailler comme salarié en France (CDI Français). La vie ne me plaisant pas, j’ai démissionné la semaine passée. Je suis, aujourd’hui, de retour en Belgique et je voudrais savoir si j’avais droit à des allocations de chômages ?

    D’avance merci pour votre temps.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 octobre 2016 à 13:54

      Bonjour Martin,

      Puisque tu as travaillé en Belgique 5 ans, tu devrais pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base de ton dernier C4 Belge. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail salarié sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Si tu avais déjà introduit une demande avant de partir en France, tu peux tout simplement réintroduire une demande pour récupérer tes allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. Amira
    le 22 octobre 2016 à 01:23

    Bonjour,
    Je travaille en Belgique depuis Juillet 2014, avec un permis de travail B, et je viens perdre mon travail en Août 2016. Pour déposer mon dossier de chômage, je suis allé à Àctiris pour faire l’inscription, mais ils ont refusé vu que j’ai un titre de séjour type A et un permis de travail B, alors qu’ils ne font l’inscription que pour ceux qui ont un permis C ou À. Dû coups je n’ai pas pu faire l’inscription et ils m’ont donné une attestation de refus d’inscription, par la suite , je suis allé à la CAPAC,pour déposer mon dossier, mais ils ne voulait pas accepté mon dossier vu qu’il n y a pas attestation d’inscription de Actris et quand j’ai expliqué la situation, ils m’ont dit qu’il n’est possible de bénéficier du chômage que pendant 60 jours max (période propagation…) même si j’ai le droit de bénéficier du chômage et je payais tout mes impôts depuis 2 ans. Ma question est ce qu’il n y a pas une possibilité de bénéficier du chômage d’une façon normale comme les belges puisque je payais tout mes impôts complets comme eux ? Est ce qu’il y dès procédure que je dois faire ?

    Merci et bien à vous?
    Amira

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 octobre 2016 à 15:25

      Bonjour Sousisou100,

      Pour avoir droit au chômage en tant que travailleuse étrangère, tu dois :

      être en règle de séjour, c’est-à-dire posséder un permis de séjour valable ;
      ET
      satisfaire à la réglementation sur l’emploi de la main-d’œuvre étrangère, c’est-à-dire posséder un permis de travail valable (sauf si tu es dispensé de cette obligation).

      Ces deux conditions doivent être réunies simultanément au moment de la demande d’allocations et durant toute la durée du chômage.

      Si tu possèdes un titre de séjour modèle « A » et que tu es, donc, inscrite à la commune comme travailleuse étrangère, tu pourrais théoriquement avoir droit à des allocations de chômage au moment où tu perds ton emploi. MAIS le problème est que si tu perds ton emploi, tu perds aussi automatiquement le permis B (qui est lié à un emploi déterminé) et tu n’es donc plus dans les conditions pour avoir droit au chômage.

      Cependant, lorsqu’on perd son permis de travail mais qu’on est toujours en ordre de séjour, il est possible d’avoir le droit au chômage pour maximum 60 jours (seulement).

      Nous n’avons donc malheureusement pas de solution à te proposer pour ouvrir un droit au chômage pendant plus de 60 jours.

      N’hésite pas à nous recontacter.

      Bien à toi

  19. Malik
    le 20 octobre 2016 à 15:15

    Bonjour ayant travaillé en Suisse pendant deux ans et demi et démissionner je suis de retour en France depuis le 31 août et depuis je n’ai pas travaillé sauf un jour donc je voulais savoir si mes droits peuvent-t-il être ouvert je n’ai eu aucune réponse de la part de Pole emploi merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 octobre 2016 à 13:38

      Bonjour Malik,

      Bruxelles-j est une plateforme d’information bruxelloise. Nous ne sommes pas compétents en ce qui concerne la législation sur le travail en France. Nous te conseillons de te renseigner auprès de l’agence Pôle Emploi de la circonscription.

      Bonne continuation.

  20. Samya
    le 19 octobre 2016 à 23:00

    Bonjour,j ai travailler 25 ans au maroc,comme fonctionaire ,en 2001 je suis rentrer en belgique en regroupement familliale.est ce que j ai le droit au chomage?.merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 octobre 2016 à 10:12

      Bonjour Samya,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence. Cela dépend de ton age. Tu retrouveras le nombre de jours correspondant à ton age sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour que le travail à l’étranger puisse être pris en compte, il faut que ce soit un travail qui aurait donné lieu à des cotisations sociales (ce qui n’est pas toujours le cas des fonctionnaires en Belgique) et tu dois également travailler au moins 3 mois en Belgique avant d’introduire ta demande.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. Kourou
    le 13 octobre 2016 à 01:25

    Bonjour
    Je suis italien ayant travaillé durant des années en italie et je me suis licencié moi même. Ici en Belgique, j’ai trouvé du travail depuis trois mois mais mon patron me dit que bientôt il ne pourra plus me tenir au boulot. Aurais-je droit au chômage ? Même si en italie c’est moi qui ai quitté le travail ?

  22. Ludovic
    le 12 octobre 2016 à 14:39

    Bonjour,
    J’ai quitté la Belgique fin octobre 2013 pour partir travailler aux Usa. Je suis actuellement employé.
    J’étais employé et rémunéré par une bourse du fnrs. Avant de quitter le pays, l’université m’avait dit de m’inscrire au Forem, ce que j’ai fait. Mon retour au pays se fera mi-décembre. Est-ce que j’ai droit à bénéficier du chômage?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 octobre 2016 à 10:57

      Bonjour Ludovic,

      A priori, comme ta bourse semble être soumises aux cotisations sociales (ONSS;  y compris secteur chômage) et que tu as été embauché depuis la Belgique, tu pourras en principe, ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Par contre, tu devras alors introduire une demande auprès de ton organisme de paiement (ton Syndicat ou la CAPAC)  et te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès du Forem au plus tard dans les 8 jours qui suivent l’introduction de ta demande d’allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  23. Jess
    le 10 octobre 2016 à 14:58

    Bonjour,je suis inscrite comme demandeur d’emploi,mais je ne beneficie pas du chomage pour cause je nest jamais travaillee en belgique car je suis etrangee,jaimerais savoir si je trouve une formation estceque je beneficierai des allocations de chomage?merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2016 à 12:14

      Bonjour Jess,

      Le fait de suivre une formation ne te permet malheureusement pas de pouvoir prétendre à des allocations de chômage en Belgique. En effet, pour bénéficier d’allocations de chômage en Belgique, il existe deux possibilités:

      Cela dit, si tu as travaillé à l’étranger, ton expérience professionnelle peut effectivement rentrer dans le calcul des jours à condition que tu effectues au moins trois mois de travail en Belgique pour pouvoir faire comptabiliser tes jours de travail à l’étranger, tout en tenant compte de la période de référence. Cette règle est d’application depuis de 01 octobre 2016.

      En outre, la période de travail accomplie à l’étranger doit être considérée comme une période de travail salarié ouvrant le droit aux allocations de chômage si elle avait été effectuée en Belgique. C’est presque toujours le cas.

      • Soit, si tu as moins de 25 ans, après avoir effectué un an de stage d’insertion et à certaines conditions, il est possible d’ouvrir un droit à des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base des études). Tu trouveras plus d’informations à ce sujet en cliquant ici, et le détail des conditions (si par exemple tu n’as pas suivi d’études en Belgique), en cliquant ici .

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  24. ANNIY
    le 6 octobre 2016 à 18:49

    Monsieur, Madame,

    Je suis belge, jái 52 ans. et jáimerai avoir quelque information.

    Je vis depuis  16 ans a Tenerife au iles canarie. Jai travaillé pendant 15 ans comme salarier.

    depuis toutes cést année jái cotisé. depuis 2 ans et demi je suis indepandante.  Je voudrais rentré en belgique et je voudrais savoir quel serais mes droit.

    Merci de bien vouloir me répondre.

    Cordiales salutations.

    Annick

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 octobre 2016 à 14:05

      Bonjour Annick,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certains nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Pour les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, il faut prouver:
      – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande?;
      – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois?;
      – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      Comme tu peux le lire ci-dessus, le travail à l’étranger (hors travail indépendant) peut être pris en compte pour l’ouverture du droit pour autant que tu aies travaillé au moins 3 mois en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. hassou
    le 3 octobre 2016 à 22:22

    Je suis résidente belge depuis 3 ans et je travaillais en France. Mon contrat est fini. Quelles démarches dois-je faire pour toucher une allocation chomage, vers qui dois-je me tourner la France ou la Belgique  ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2016 à 15:28

      Bonjour Hassou,
      Tu pourras éventuellement ouvrir un droit au bénéfice d’indemnité de chômage sur base d’un travail à l’étranger, dans ton cas la France.
      Pour cela, il y a deux conditions à remplir :
      – Avoir travaillé suffisamment: http://www.bruxelles-j.be/?p=4562
      Et
      – Faire compléter un formulaire européen U1 par Pôle-emploi et le remettre à un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat).

      Généralement pour faire valoir du travail étranger pour l’ouverture d’un droit au chômage en Belgique, il faut travailler au moins un jour (et même au moins 3 mois depuis le 1er octobre 2016) en Belgique après la période de travail à l’étranger.
      Toutefois, cette règle ne s’applique pas pour les travailleurs frontaliers. Pour être considéré comme travailleur frontalier, il faut travailler à l’étranger et rentrer tous les jours chez soi (en Belgique). Mais on peut également accéder à ce statut en rentrant au minimum une fois par semaine chez soi (en Belgique).

      Lors de l’introduction de ta demande à ton organisme de paiement, nous te suggérons de bien insister sur le fait que tu es travailleur frontalier.

      N’hésite pas à nous recontacter.
      Bien à toi.

  26. Adriane
    le 20 septembre 2016 à 23:57

    Bonjour,

    je suis en chômage complet et je reçois chaque moi mes allocations de chômage. j ai travaillé au pays bas 3 mois intérimaire a partir du mai 2016 jusqu au juillet 2016. j ai rempli ma carte de chômage pour le mois août comme d habitude . la semaine dernière j ai reçu une lettre du syndicat il m a demande de leur fournir C4 a nouveau pour qu`il puisse me payer.

    ma question est ce qu`il existe un autre formulaire a demander au pays bas sachant qu`ils ont pas c4 comme chez nous? et ca va combien durer pour demander ce document?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 septembre 2016 à 12:56

      Bonjour Adriane,

      En principe, tu devras faire la demande du formulaire européen U1 (ou E301) complété par l’organisme étranger compétent (qui serait l’UWV – Uitvoering WerknemersVerzekeringen).

      A priori, il serait possible d’introduire ta demande en ligne via ce formulaire : http://www.uwv.nl/particulieren/Images/aanvragen-formulier-e301-via-internet-frans.doc

      Par contre nous ne pourrons malheureusement pas te renseigner sur les délais pour obtenir tes documents. Le mieux serait donc de leur poser  la question.  Tu trouveras leurs coordonnées sur : http://www.onem.be/fr/international

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

      • Adriane
        le 21 septembre 2016 à 14:17

        Merci pour votre réponse.

        je viens de demander ce formulaire en ligne.

        est ce que RVA va me demander de travailler un jour en Belgique avant de continuer de me payer les allocations de chômage?

        Merci

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 22 septembre 2016 à 10:03

          Bonjour Adriane,

          En principe tu ne devras pas effectué de jour de travail en Belgique, étant donné que tu as intérrompu ton droit aux allocations de chômage pendant une période de moins de 3 ans.

          Par contre, tu devras sans doute te réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès du VDAB et réintroduire une demande auprès de ton organisme de paiement.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!