Bruxelles-J

Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».

Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage) ;
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande ;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois ;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande ;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois ;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas) ;
    ET
  • qui ont bénéficiées d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances ;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances ;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile ;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPI et les journées de stage de transition à concurrence de 96 jours maximum ;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité, les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, les jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.

Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.

Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.

Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.

Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.

Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.

Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage ?

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


176 questions pour “ Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

  1. Marie
    le 24 mai 2017 à 17:50

    J’ai travailler pendant 5 ans en 20 semaine et je touchais un complément de chomage temps plien. J’ai recu mon préavis pour fermeture et 1 mois plus tard j’ai trouver un cdd temps plein de 3 mois qui ce termine ce vendredi. Vais retouchée le chômage temps pliens? Merci

  2. Mila
    le 24 mai 2017 à 13:01

    Bonjour,

    Mon frère (36ans) à travaillé un an et trois mois, a temps plein, chez un employeur (qui lui a déjà fourni son certificat de chômage C4, avec lequel il n’a pas eu le droit de toucher le chômage) et avec un intermédiaire de un mois sans travail, le même employeur lui a signé un nouveau contrat de 4mois. Aura-t-il droit de toucher le chômage à la fin de ce contrat, avec ces deux C4?

    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 15:04

      Bonjour Mila,

      Ton frère pourra effectivement ouvrir un droit aux allocations de chômage à la fin de son deuxième contrat. En effet, étant donné qu’il a 36 ans, il doit totaliser 468 jours (soit 1 an et demi) au cours des 33 mois précédant sa demande, ce qu’il sera le cas (pour autant qu’actuellement il travaille à nouveau à temps plein). Tu trouveras l’explication des démarches qu’il aura à faire sur http://bruxelles-j.be/?p=4573 .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. lila
    le 23 mai 2017 à 21:55

    Bonjour, J ai travaillé durant 10ans avec un CDDI j avais 25 semaine suite a la faillite je suis tombé au chômage.2mois après j ai acceptée un CDD qui commence le 9/5/17 au 31/5/16 à la fin de mon contrat je garde toujours les même droit?merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 14:54

      Bonjour Lila,

      Pour le chômage, toute période de travail de moins de 3 mois n’est pas comptabilisée pour suspendre la dégressivité de tes allocations de chômage . Donc si en tant que bénéficiaire des allocations de chômage tu travailles quelques jours, à la fin de ton contrat, tu restes dans la même période. Ce CDD n’étant pas pris en compte et ne pouvant prolonger la période en cours, tu bénéficieras alors du même montant.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  4. doudou
    le 23 mai 2017 à 16:01

    bonjour,

    voila j ai ete raille du chomage ,il y a plus de 3 ans.

    j’ai retrouve un travaille a mi-temps le 1/04/2016 ,malheureusement apres quelques moi de travail,j’ai eu des soucis de sante,je suis restee absente  pdt 4mois et demi.j’ai recommance le travail ,le 19/02/2017

    a ce jour,je recommence des ennuies de santeé et je voudrais savoir si au cas ou je me retrouverais au chomage,si j’aurais droit ades allocations de chomage,et si mais jours de maladies compte pour le nompbre de jour que je dois avoir pour recuperer mes droits.

    je suis vraiment perdue,j espere que vous pourrez m’aider

    merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 10:17

      Bonjour Doudou,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, si tu as été exclu du chômage, tu dois à nouveau remplir les conditions du nombre de jours de travail salarié à totaliser en fonction de ton âge. Cela dit, comme tu travailles à mi-temps, nous te conseillons de te référer à la page suivante pour connaître le nombre de jours que tu dois totaliser dans ton cas : http://bruxelles-j.be/?p=16006 . Sache que tu ouvriras donc un droit à des demi-allocations de chômage.

      Tes journées de maladie peuvent effectivement entrer dans le calcul du nombre de jours requis pour autant qu’elles aient été indemnisées par ta mutuelle (et que tu n’aies pas bénéficier d’allocations d’insertion auparavant).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  5. cassandra
    le 23 mai 2017 à 12:55

    Bonjour, je me suis inscrite comme demandeuse d’emploie en septembre 2016, en juin 2017 j’aurais 25 ans, est ce que j’aurais droit aux allocations de chômage? si oui quand est-ce que je vais les recevoir?

  6. Kevin
    le 23 mai 2017 à 10:24

    Bonjour,

    Après avoir arrêté mes études en 4 ème secondaire, j’ai effectué une formation de 3 ans à l efp et y ai obtenu le diplôme d installateur électricien.
    Après une période d environ 3 mois sans travailler, j’ai obtenu un travail en intérim.
    Cela fait 8 mois que j’y travaille.
    Si j’arrête ce travaille pour entreprendre une formation, aurais-je droit aux allocations de chômage?

  7. Dvide
    le 23 mai 2017 à 08:44

    Bonjour, j’aimerais faire une demande d’insertion pour le chaumage j’ai arreter l’ecole mais j’ai bien fini ma 3e, mais je ne sais pas ou je doit me presenter et avec qu’elle document si quelqu’un peut me dire les etapes a suivre car on ma dit que je doit aller d’abord a actiris ? Svp merci :)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 16:13

      Bonjour Dvide,

      Pour que tu puisses introduire une demande d’allocations de chômage sur base de tes études, tu devras remplir certaines conditions, en fonction de ton âge et de ton niveau d’études. Dans tous les cas, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion avant tes 24 ans à Actiris pour une période de 12 mois et obtenir deux évaluations positives.

      Si tu as moins de 21 ans, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir le droit à ces allocations si tu n’as pas de diplôme.
      Tu trouveras plus d’informations sur les conditions sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  8. ludo
    le 22 mai 2017 à 22:17

    je travaille depuis 10 ans pour le meme patron en maçonnerie , je suis sur le point de changer de patron mais celui ci me propose un contrat cdd et renouvelable , si mon nouveau patron casse le contrat ai je droit au allocation de chomage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 14:24

      Bonjour Ludo,

      Il te faut prester une période de minimum 4 semaines sans interruption chez ton nouveau patron pour éviter que l’Onem te sanctionne d’avoir quitté ton ancien travail sans raisons valables. En effet, dans ce cas, tu risquerais une sanction administrative allant de 4 à 52 semaines. Lors de ta demande à ton organisme de paiement, tu devras prouver au minimum 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois si tu as moins de 36 ans ( voir tableau ci dessus).

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

       

  9. FD
    le 22 mai 2017 à 16:44

    J’ai été indépendant jusqu’au 30/09/2016 – Depuis je suis interimaire chez manpower et travail 38 h semaine pour une entreprise sur Mouscron.  Le 26/05/17 la société fait le pont avec le 25 mai.  Mon contrat de ce fait ne porte que sur 4 jours.  Du

    22/05 au 25/05.  Est-ce-que j’ai droit à une allocation de chômage pour le 26/05.  J’ai 54 ans.

    Merci pour votre réponse.  FD

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 11:39

      Bonjour FD,

      Malheureusement, tu ne pourras pas bénéficier d’une allocation de chômage pour ce jour là. Sauf si tu as travaillé au minium 2 ans comme salarié dans les 42 mois précédant ta demande ou que tu as travaillé maximum 15 ans comme indépendant.

      Dans ce cas, tu devras te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris et remettre le document C4 à ton organisme de paiement (Capac, CSC,FGTB…).

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  10. dam
    le 21 mai 2017 à 14:01

    Je n’ai pas fait ma 7ieme et j’ai arreter l’ecole a 16ans comme puige faire pour avoir le chomage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2017 à 16:27

      Bonjour Dam,

      Si tu n’as pas travaillé après l’arrêt de tes études, tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Par contre, tu pourrais peut-être ouvrir le droit sur base de tes études moyennant un stage d’insertion de 12 mois et deux évaluations positives; en fonction des études secondaires que tu a suivies (général, professionnel, artistique ou technique). Mais n’ayant pas plus d’informations sur ta situation, nous ne pouvons malheureusement pas te renseigner avec précision sur ce sujet. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit à des allocations de chômage sur base des études sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  11. Pat
    le 18 mai 2017 à 23:28

    Où m’adresser pour savoir si je peux déjà avoir droit au chômage. Je travaille depuis 21 mois,j’ai 355jours successifs? complet de travail. J’ai eu 34ans en mai.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mai 2017 à 11:29

      Bonjour Pat,

      Pour ouvrir ton droit à des allocations de chômage sur base du travail, tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande. Ce qui correspond exactement à un an de travail. Tu devrais donc bien pouvoir bénéficier d’allocations de chômage. Nous te conseillons donc d’introduire au plus vite ta demande afin que ta situation soit analysée.

      L’organisme de paiement te remettra une carte de contrôle ou te donnera accès à une carte électronique. A toi de choisir quel procédé te convient. La carte de contrôle « papier » doit être rentrée en fin de mois et si tu as opté pour la carte électronique, il te suffit à la fin de chaque mois de confirmer les données en ligne. Tu dois également prendre contact avec le service régional de l’emploi compétent (Actiris pour Bruxelles)  afin de t’inscrire comme demandeur d’emploi. Tu peux t’inscrire le jour de la demande ou dans les 8 jours calendrier suivants.Il est toujours conseillé de s’inscrire chez Actiris avant de se rendre à l’organisme de paiement car ce dernier aura besoin de l’attestation A23 délivrée chez Actiris. Il est également possible de s’inscrire en ligne sur le site d’Actiris (www.actiris.be)

      Attention, si tu fais une rupture d’un commun accord ou si tu démissionnes, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines; sauf si tu travailles minimum 4 semaines (quel que soit le type de contrat CDI, CDD, intérim) avant d’introduire ta demande d’allocations de chômage.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  12. PO.L
    le 18 mai 2017 à 19:46

    Bonsoir es ce que j’ai droit a des allocation chomage si je ne vais plus a l’école depuis 1 ans et que j’ai 18 ans dans 3mois? Merci d’avance.
    » Il doit avoir terminé au moins l’enseignement secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire professionnel, artistique ou technique. S’il a moins de 21 ans au moment où il demande des allocations, il doit être en possession d’un diplôme. » un diplome de quoi svp vus que j’ai 17 ans un jai arreter en 4 professionel.. Je doit disposer de quelle diplome?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mai 2017 à 14:41

      Bonjour PO.L,

      Cette règle indique que pour prétendre à des allocations de chômage sur base des études, le jeunes doit avoir terminé au moins l’enseignement secondaire général ou sa 3ème secondaire professionnel, artistique, ou technique. Mais sache que depuis septembre 2015, les jeunes qui ont moins de 21 ans au moment de l’introduction de la demande doivent avoir un diplôme avant de pouvoir s’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion. Tu trouveras ici la liste des diplômes qui ouvrent le droit aux allocations de chômage après la fin ou l’arrêt des études: http://www.onem.be/sites/default/files/assets/chomage/insertion/04-03-2016_allocations_insertion_21ans.pdf

      Donc, comme tu n’as que 17 ans et que tu as arrêté tes études en 4ème professionnel (qui n’est pas sanctionnée par un diplôme), tu ne remplis malheureusement pas les conditions pour bénéficier des allocations d’insertion.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  13. Farida
    le 18 mai 2017 à 16:30

    Bonjour, j’ai une question svp si vous savez m’aider on m’a dit que j’avais droit au chommage pendant 1ou2 ans , j’ai arreter l’école en 4éme année (en octobres) puis je me suis inscrit au Efpme (2jours travail,3jours ecoles mais je n’est pas trouver de patron depuis donc je n’est pas le droit de suivre les cours si je n’est pas de patron.) , es ce que j’ai le droit au chommage?

  14. DC
    le 17 mai 2017 à 22:27

    Bonsoir,

    J’ai quitté mon ancien emploi sous contrat CDI pour mon job actuel où l’on m’a proposé d’abord un CDD d’une durée de 6 mois (reconduit ensuite en CDI si ça convient au deux parties).

    Admettons que, si à la fin de cette période de 6 mois de CDD, mon employeur ne vient pas à reconduire mon contrat en CDI comme prévu, ai-je droit à des allocations de chômage (sachant que la période de cotisations/travail étant > 365 jours) pour rechercher un nouvel emploi ?

    En effet, j’ai lu dans un article datant de février 2016 que si le CDD durait au moins 4 semaines, on y avait bien droit. Est-ce toujours correct ?

    Merci d’avance pour votre réponse ! :-)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 mai 2017 à 11:37

      Bonjour DC,

      En cas de démission, le travailleur risque une sanction de l’Onem pour abandon d’un poste convenable de 4 à 52 semaines; sauf s’il travaille minimum 4 semaines avant d’introduire sa demande d’allocations de chômage. Donc, même si ton CDD de 6 mois n’est pas reconduit en CDI, tu auras suffisamment travaillé pour ouvrir le droit à des allocations de chômage. De plus, il ne s’agira pas d’une démission mais plutôt d’une simple rupture  pour fin de contrat.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  15. gege
    le 17 mai 2017 à 18:03

    bonjour,

    J’ai eu  un emploi salariè plein temps du 17 Janvier 2016 au 17 mai 2017.J’aurais 30 ans le 21 juillet 1987.C’etait mon premier emploi.L’indemnitè de rupture dans ma lettre de licenciement est de 9 semaines.Est ce que j’ai droit aux allocations chomages ?Le brut est 2200 € mois.je suis isolè.

    GEGE

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 mai 2017 à 15:06

      Bonjour gégé,

      Si tu as moins de 36 ans , tu devras prouver 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois. Ce qui est ton cas.

      Tu toucheras donc des allocations de chômage aux taux isolé , tu reçois donc 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 991,64€/mois.

      Pour les 3 premiers mois: 2200 x 0.65 = 1430€/mois
      Pour les 9 mois suivants: 2200 x 0.60 = 1320€/mois

      Il est important de préciser que tu ne peux pas cumuler l’indemnité de rupture avec les allocations de chômage. Tu devras donc attendre la fin des 9 semaines pour faire les démarches: http://www.bruxelles-j.be/?p=4573

      N’hésite pas

  16. anani
    le 16 mai 2017 à 22:29

    je viens de démissionné après un an de travail sans interruption ;et je commence un nouveau travail bientôt ; ma crainte c’est que j’ai 1 mois de période d’essai pour le nouveau  boulot ;si après un mois on me dit non, est ce que j’ aurai droit aux allocation de chômage..

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 14:59

      Bonjour Anani,

      S’agit-il d’un contrat intérimaire? Car il faut savoir que depuis le 1/2014, la période d’essai a été supprimée; sauf pour le travail étudiant et le travail intérimaire qui ont une période d’essai de 3 jours. Donc, si ton contrat n’est ni étudiant ni intérimaire, cette clause de période d’essai est nulle; à moins que cela soit prévu expressément dans le contrat.

      Bien sûr rien n’empêche l’employeur de te proposer un contrat d’un mois pour voir si tu corresponds au poste (avant de te proposer un nouveau contrat).

      Quant à tes allocations de chômage, comme tu as démissionné de ton premier emploi, tu pourrais faire l’objet d’une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines. Pour éviter cette sanction, il faut que ton contrat qui va débuter ait une durée effective de minimum 4 semaines; pour autant que tu remplisses toutes les conditions pour bénéficier des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  17. Lili
    le 16 mai 2017 à 22:00

    Voilà j ai travaillé 1 ans temp coupe et la j ai u perte de chantier je suis à 22.30 semaine est de que j ai droit à un complément chômage merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 12:25

      Bonjour Lili,

      Pour ouvrir un droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage), il faut être dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (ou d’insertion), avoir un salaire inférieur à l’allocation de chômage à laquelle on aurait droit si on était totalement au chômage et avoir une diminution du temps de travail involontaire.

      Tu retrouveras toutes ces explications ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si c’est ton cas, tu peux faire une demande de maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur à ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. olivier
    le 16 mai 2017 à 17:53

    bonjour

    ai un contrat 30h semaine en cd1  comme employer  si je tombe au chomage je reste en temps partiel

    mon patron m offre un nouveau contrat plus haut en heures mais combien d heures par semaine dois je faire pour que ce ne soit plus un temps partiel mais complet …

    32h 35h 37h  pour que si au cas ou on me licensie je peux avoir un chomage temps plein

    merci pour votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 11:08

      Bonjour Oliver,

      Pour savoir s’il s’agit d’un emploi à temps plein, il faut se référer à l’horaire d’un temps plein prévu dans cette entreprise. Un temps plein équivaut souvent à 38h/semaine mais cela peut varier en fonction des entreprises.

      Il est possible d’ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes sur base de travail à temps partiel. Pour cela, il faut être assimilés à un travailleur à temps plein. Tu retrouveras ces explications ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Tu verras qu’il faut percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.531,93 euros brut?; s’inscrire comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations?et remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié sur une période de référence (voir tableau ci-dessus).

      Pour voir si tu as suffisamment de jours de travail à prouver, il faut transformer le travail à temps partiel en journées complètes. Pour cela, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant toute l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Donc par exemple si cela fait 3 mois que tu travailles 30h/semaine et qu’un temps plein de l’entreprise est de 38h/semaine cela fait 390h * 6 / 38 = 61 jours de travail complets.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  19. Lolo
    le 16 mai 2017 à 14:48

    Bonjour, je travail depuis decembre 2015 en CDD d insertion.
    Je vai arrivez a la fin de mon contrat de 6 mois, car ce sont plusieur contrat de 6 mois.
    Ai je droit au chomage, et a combien
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 11:39

      Bonjour Lolo,

      Pour ouvrir le droit aux allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler au minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précèdent leur demande. Donc, à la fin de ton dernier CDD, tu pourras t’inscrire comme demandeur d’emploi et introduire une demande d’allocations de chômage à ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Car, tu auras suffisamment travaillé pour prétendre à des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  20. Sanae
    le 16 mai 2017 à 14:09

    Bonjour,

    Merci d’avance :)

     

    Vous pouvez me renseigner quant à ce cas : Homme de 41 ans, ayant travaillé à temps plein plus que 6 ans, et au chômage depuis presque 4 ans, il bénéficie des allocations, sauf que maintenant il a eu une proposition de CDD de 4 mois. Il pourra bénéficier du chômage après les 4 mois, si oui sûr quelle base sera calculé le montant en question ?

     

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mai 2017 à 16:55

      Bonjour Sanae,

      En tant que chômeur, s’il exerce une activité professionnelle, il ne sera pas indemnisé pour ces jours de travail. Et, après sa période de travail de 4 mois, il pourra bénéficier de nouveau des allocations de chômage. Une occupation de 4 mois suspend le bénéfice des allocations mais n’a pas d’impact sur le montant des allocations.

      Pour récupérer ses allocations de chômage au taux octroyé en début de première période, il faut prouver une période de 12 mois de travail dans les 18 derniers mois.
      Un travail de 4 mois n’est donc pas suffisant. Par contre, il permet de prolonger la période de chômage en cours.

      Et, pour qu’une allocation de chômage soit recalculée sur base d’un nouveau salaire brut, il faut une interruption de plus de 24 mois de chômage (et avoir travaillé au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur pendant cette période).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. giovanni
    le 14 mai 2017 à 23:24

    Bonjour,

    Je viens d’italie ou j’y ai travaillé pendant 28 ans. En decembre je me suis retrouvè sans travail. Je suis donc venu en Belgique pour y trouver du travail. J’ai fait toutes les demarches : exportè mes droits, me suis inscris  ici en belgique ect..

    Je sais qu’il faut que je travaille pendant une periode de 3 mois pour que je percoivent des allocations de chomage.

    Cependant, aujourd’hui, je travaille en interim avec des contrats journaliers.

    J’aimerai savoir si ce genre de contrat est valable pour calculer les 3 mois ?

    2. Sur une periode de combien, dois-je travailler 3 mois ?

    D’avance merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 11:58

      Bonjour Giovanni,

      1. Le travail intérimaire peut effectivement être pris en compte pour totaliser les 3 mois de travail que tu dois effectuer.

      2. Il n’y a pas de limitation de temps pour effectuer ces trois mois. Il faut cela dit tenir compte de la période de référence pour qu’au moment où tu introduis ta demande, tu totalises suffisamment de jours pour ouvrir un droit.
      En effet, pour savoir si tu ouvres un droit, tu dois en règle générale totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence.
      Par exemple, une personne de moins de 36 ans, doit totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant sa demande.

      Cela signifie concrètement que dans ce cas, lorsque tu introduiras ta demandes, on regardera sur les 21 mois précédent cette date, pour voir si tu as travaillé au moins 1 an (les 3 mois de travail en Belgique seront compris et te permettront de faire prendre en compte tes jours de travail en Italie) .

      Attention, le nombre de jours à totaliser et la durée de la période de référence est déterminée en fonction de ton âge. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet dans le tableau de la fiche ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  22. Giovi85
    le 14 mai 2017 à 17:04

    Bonjour voici ma question:j avais mon chomage calculé sur la base d un contract mi temp.j ai eu mon chomage pendant un an.
    Maitenant j ai trouvé un travail à temp plain de six moins.
    Quand mon contract va terminer je pourrais faire demande pour reavoir mon chomage mais je voudrais savoir précisément quelle est la rémunération qui sera prise en considération pour le calcule du chomage?la première ou la deuxième?
    Merci en avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 11:37

      Bonjour Giovi85,

      Pour qu’une nouvelle rémunération soit prise en compte pour calculer le droit aux allocations de chômage, il faut ne plus avoir perçu d’allocations de chômage pendant au mois 24 mois. Ce n’est pas ton cas donc tes allocations de chômage seront toujours calculées sur base du ton précédent salaire.

      Si tu prouvais suffisamment de jours de travail à temps plein pour ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes, le droit devrait être recalculer sur base de ta rémunération à temps plein.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. catherine
    le 13 mai 2017 à 16:14

    Bonjour, je m’appelle Catherine et je vien de travailler 1 an et 2 moi à temp plein j’ai commencer le 11 avril 2016 et je termine le 30 juin 2017  j’ai eu 33 ans en mars es que je récupère mon droit au allocation de chômage sur base de travail

    merci beaucoup de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 16:23

      Bonjour Catherine,

      Tu devrais bien obtenir ton allocation de chômage sur base du travail, car tu as moins de 36 ans et que tu as, a priori, travaillé au moins 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      • catherine
        le 15 mai 2017 à 21:21

        merci beaucoup de votre réponse

  24. Doriane
    le 13 mai 2017 à 14:37

    Bonjour.
    Je souhiate mettre un terme a mon CDD avant la fin. (Il reste 3 mois de contrats) Puis-je benefiecier des allocations chomage? Si oui, Quelles peuvent etre les raisons qui me donnent acces aux allocations chomages pour justifier linterruption de mon contrat? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 11:14

      Bonjour Doriane,

      En principe, en cas de démission, tu risques une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si l’ONEm estime que tu as quitté ton emploi pour un motif non-légitime (par exemple pour suivre des études/une formation) ou que ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.

      Les critères qui font qu’un emploi n’est pas convenable et qui pourrait t’éviter une sanction sont prévus dans la loi aux articles 22 à 32 de l’Arrêté ministérielle du 26/11/91: http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=1991112630&table_name=loi

      Une autre solution pour ne pas être sanctionnée serait de trouver n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat) de minimum 4 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      Attention, sache que dans le cas où tu ne bénéficiais pas d’allocations de chômage avant de débuter ton CDD, il faut savoir que pour ouvrir un droit au chômage, tu dois dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. (Plus d’informations sur le fiche ci-dessus)

      De plus, il n’est pas toujours évident de pouvoir quitter un CDD. En effet, si tu te trouves dans la première moitié de ton contrat tu pourras rompre ton contrat moyennant un délai de préavis.

      Par contre, si tu te trouves dans la seconde moitié de ton contrat et que tu décides de quitter ton emploi, tu devras payer à ton employeur une indemnité (généralement égale à la rémunération que tu aurais dû percevoir pour les jours que tu ne presteras pas. Cependant, le montant de l’indemnité est plafonné : il ne peut excéder le double de la rémunération correspondant à la durée du délai de préavis qui aurait dû être appliqué si le contrat de travail n’avait pas été conclu pour une durée déterminée mais au contraire pour un CDI).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  25. Cnia
    le 12 mai 2017 à 21:40

    Bonjour,
    Je me suis inscrite comme demandeuse d’emploi après mes études et sur la feuille que j’ai reçu il est marquer que j’ai droit à 3 ans de chômage mais j’aimerais savoir si après ses 3 ans j’aurais encore droit au chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 11:06

      Bonjour Cnia,

      Les allocations d’insertion (sur base des études) sont différentes des allocations de chômage (sur base du travail). En effet, les allocations d’insertion sont limitées à un crédit de 36 mois (3 ans). Ce crédit de 36 mois commence à s’écoule dès le jour de la demande si tu as le statut de cohabitant mais il ne commencera à s’écoule qu’à tes 30 ans si tu as un autre statut. Certains événements prolongent également le droit aux allocations d’insertion. Tu retrouveras toutes ces informations sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  26. Dede
    le 12 mai 2017 à 11:38

    Bonjour, j ai travaille septembre 2015 en régime 13 heures semaine jusque septembre 2016 donc 1 année, ensuite de septembre 2016 j’ai travaillé jusque janvier 2017 en temps plein et depuis janvier 2017 j’ai repris un mi temps 20h semaine qui se termine en juillet 2017, aurais je droit au chômage ? Merci d’avance pour votre temps

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 14:49

      Bonjour Dede,

      Le nombre de jours de travail à prouver et la période de référence sur laquelle tu dois les prouver varie en fonction de ton âge (comme expliqué dans le tableau ci-dessus). Nous ne pouvons donc pas te répondre avec précision sans cette information.

      Si tu as moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Cela te permet donc de remonter à novembre 2015. Il est parfois possible d’ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes sur base d’un travail à temps partiel. Selon nos calculs approximatifs (parce que nous n’avons pas les dates précises de tes contrat), nous arrivons à environ 283 jours de travail complet, ce qui ne sera donc pas suffisant pour ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes.

      Cependant, tu devrais être dans conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. N’hésite pas à te rendre auprès d’un organisme de paiement avec tous tes C4 pour que ta situation soit analysée.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  27. Phil2017
    le 11 mai 2017 à 21:35

    Bonjour,

    Auriez-vous l’amabilité de me renseigner quant à ma situation? Je suis actuellement salarié pour une société basée au Luxembourg mais je suis domicilié en Belgique. Je ne suis pas sous le statut de « travailleur frontalier » car la distance géographique est largement dépassée. Mon travail se déroulait aussi bien en France, qu’en Belgique ou qu’au Grand Duché. L’Entreprise ne se porte pas très bien et elle risque fort de déposer le bilan dans les semaines à venir. Si cela se produit, suis-je dans les conditions pour toucher des allocations de chômage? Et comment calculer ces dernières? Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Salutations,

    Philippe

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 11:46

      Bonjour Phil2017,

      Vu que tu es domicilié en Belgique, tu devrais bien être considéré comme travailleur frontalier. Pour avoir ce statut, il suffit que tu rentres au moins une fois par semaine chez toi en Belgique; la distance n’a pas d’impact.

      Tu devrais donc bien avoir droit aux allocations de chômage en Belgique si tu as suffisamment travaillé de jours ( voir le tableau ci-dessus). Ces allocations seront calculées sur base de ta rémunération brute luxembourgeoise (plafonnée). Tu trouveras tous les montants sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  28. Tanguy
    le 11 mai 2017 à 14:30

    Bonjour,

    Je suis Belge, j’ai 27 ans et j’ai travaille ces 5 dernieres annees, a temps plein, dans le secteur prive en Angleterre tout en etant domicilie la bas.

    Je compte revenir en Belgique pour faire des etudes superieures d’ingenieur du son soit a l’INSAS ou l’IAD et je vais devoir donner ma demission a mon employeur en Angleterre.

    Si je n’arrive pas a trouver de travail a mi-temps en Belgique, puis je toucher le chomage en tant qu’etudiant?

    Je vous remercie d’avance pour votre temps et aide.

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 16:01

      Bonjour Tanguy,

      En Belgique, il existe deux systèmes d’allocations: les allocations d’insertion sur base des études et les allocations de chômage sur base du travail.

      Le droit aux allocations d’insertion doit être ouvert avant 25 ans. Il peut être ouvert après si par exemple comme tu travaillais, tu n’avais pas besoin d’allocations d’insertion. Cela pourrait peut-être être une possibilité si tu réponds aux conditions: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (généralement plus intéressantes financièrement), il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande. Pour que du travail effectué dans un autre pays européen puisse être pris en compte, tu dois travailler au moins 3 mois en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations.

      Si tu ouvres un droit, quel qu’il soit, tu devras demander une dispense pour pouvoir suivre des études tout en bénéficiant d’allocations. Pour des études de plein exercice, les critères sont assez précis. Tu les retrouveras sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/ Tu verras qu’une des conditions que tu ne rempliras pas en septembre 2017 est d’avoir perçu au moins 312 allocations (soit un an de chômage indemnisé). Cette condition tombe pour les personnes qui entame des études préparant à un métier en pénurie mais ingénieur du son n’est pas un métier en pénurie. S’il est possible de suivre ces études en promotion sociale, tu pourrais alors demander une autre dispense (Dispense pour une autre formation ou études) pour laquelle les critères sont moins précis.

      De plus, sache que si tu quittes volontairement ton emploi, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Lynette
    le 10 mai 2017 à 22:48

    Bonjour,

    J’ai travaillé pendant 16 ans non stop et ai été licenciée en décembre 2015 pour faute grave.
    Je suis partie à l’étranger, c’est pour cela que je ne me suis pas encore inscrite à l’ ONEM. Y a t’il un délai, jusque quand je peux m’inscrire? J’ ai 57 ans. Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 13:34

      Bonjour Lynette,

      S’il s’agit d’une première demande, il y a effectivement un délai lié au fait qu’il faut prouver un certains nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela veut dire que si tu ne travailles pas depuis décembre 2015, tu as à présent plus d’un an sans travail dans ta période de référence.

      S’il ne s’agit pas d’une première demande, il faut introduire sa demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé (évidemment les périodes de travail ne sont pas prise en compte dans ces 3 ans et certains autres éléments peuvent prolonger cette période).

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage à partir de 50 ans, il faut prouver 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande (il est également possible de remonter plus loin dans le passé professionnel, voir tableau dans la fiche ci-dessus). Nous te conseillons donc d’introduire au plus vite ta demande afin que ta situation soit analysée.

      Si tu n’avais pas introduit de demande avant de partir à l’étranger et qu’il s’agit de ta première demande après ce licenciement pour faute grave, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 26 semaines. N’hésite pas à prendre contact avec un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) afin de discuter de ta situation.

      Sache également que si tu as travaillé à l’étranger, ce travail peut être pris en compte pour éviter la sanction ou pour prouver plus de jours si nécessaire) mais dans ce cas, ce travail doit avoir été effectué dans un pays pris en compte et tu dois travailler au moins 3 mois en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. Syde
    le 10 mai 2017 à 18:47

    Bonjour,

     

    J’ai un peu de mal à comprendre par rapport à ma situation. En effet je me suis fait licencier pour faute grave il y a 1 mois (j’ai travaillé 7 ans en temps pleins) et je me suis retrouvé sans allocation étant donné que le motif était faute grave, seulement je retravaille depuis et j’ai déjà fait 6 jours en intérim + 3 jours cette semaine et semaine prochaine j’ai déjà 6 jours de programmé.

    En gros je souhaites savoir combien d’heures/jours je dois prester pour avoir de nouveaux des  allocations?

    Bien à vous

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 15:37

      Bonjour Syde,

      Si tu as introduit une demande d’allocations de chômage suite à ton licenciement, tu devras malheureusement attendre la fin de ta sanction (pouvant être d’une durée de 4 à 26 semaines) avant de pouvoir récupérer tes allocations de chômage.

      En revanche, si tu n’as pas introduit une demande d’allocations de chômage suite à ton licenciement et que tu trouves n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat) de minimum 4 semaines avant d’introduire ta demande d’allocations de chômage, alors tu ne seras pas sanctionné par l’ONEM.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  31. Nana
    le 10 mai 2017 à 15:44

    Bonjour j’aimerai savoir quelle sont les démarche pour avoir droit au chômage ?
    Jai arrête l école à 18 ans et depuis je n’ai jamais eu de contrat de travaille et donc je n’ai jamais eu de revenue de chômage et ca fait 4 ans que jai quitter l’école sans travaille à l’heure actuelle je suis enceinte et marier

  32. boulieh
    le 8 mai 2017 à 17:53

    Bonjour,

    J’ai une question un peu complexe…

    J’ai été exclue du chomage en janvier 2015 comme de nombreuses personnes…soi disant parce que j’avais le chomage sur base des etudes, or en 1997 j’avais travaillé en article 60!!!

    Bref, le 17/12/15 j’ai conclu un contrat article 60 avec le cpas comme accompagnatrice de vie. je devais travailler jusqu’au 16/06/2017. cependant, je suis en incapacité de travail depuis le 26/12/2016. Le syndicat me dit que les jours d’incapacité de travail comptent comme des jours de travail pour la recuperation de mon chomage a condition que je recoive bien une remuneration de la mutuelle… Or, mon assistante sociale et l’onem me disent que non, alors que des collegues sous contrat article 60 n’ont eux pas dû represter les jours qu’ils ont été en incapacité de travail…

    Alors qu’est ce qui est vrai ou faux? la loi est elle à la tete du client??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 10:44

      Bonjour Boulieh,
      En principe, les jours de maladie peuvent être pris en compte dans le calcul du nombre de jour à totaliser pour ouvrir un droit au chômage pour autant que ces journées sont indemnisées par la mutuelle.
      Pour rappel, lorsque tu souhaites ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité sont assimilées à des jours de travail SAUF si tu as perçu des allocations d’insertion (chômage après étude) avant ton emploi, ce qui semblerait être ton cas. (Par contre, ces journées peuvent prolonger ta période de référence)
      Si c’est  effectivement le cas, il faudra donc que tu demandes à ton assistante sociale de prolonger ton contrat de la durée de maladie afin de totaliser suffisamment de jours.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • boulieh
        le 10 mai 2017 à 11:11

        Ok merci pour la réponse.

        Je ne comprends pas pourquoi j’ai perçu des allocations d’insertion (base des études) alors qu’ayant quitté l’ecole en juin 1994, mon stage d’attente, étant à l’époque de 9 mois, prenait fin debut mai 1995. Or, j’ai effectivement commencé à travailler à temps plein au luxembourg, et ce, jusqu’au 26/01/1996. Suite à cela, j’ai travaillé à mi temps de mai 1996 à février 1997. Suite à cela on m’a annoncé que je n’avais pas droit aux allocations de chomage car il me manquait des jours de travail. J’ai donc été engagée en article 60 à temps plein de juin 1997 à fin aout 1997. J’estime donc que mes allocations de chômage étaient donc sur base des jours de travail que j’avais presté et que j’ai donc été exclue abusivement en 2015.

        Je précise que j’ai travaillé à temps partiel en 2012 pour environ 6 mois et avant cela je travaillais dans une école à temps partiel également du 01/09/2007 – 30/06/208, du 01/09/2008 – 30/06/2009 et du 01/09/2009 – 30/06/2010

        A chaque fois j’ai signé un document auprès de mon syndicat pour conserver mes allocations à temps plein en cas de rechute vers le chomage…

        Après mon exclusion j’ai bénéficié du RIS durant 9 mois

        C’est assez bizarre tout cela et j’ai l’impression que les lois sont à la tête du client…

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 10 mai 2017 à 13:22

          Bonjour Boulieh,

          Ta situation nous semble particulière: as-tu ouvert un droit aux allocations de chômage sur base du travail après ton Article 60 en 1997 ?

          Le mieux serait peut-être que tu nous contactes par téléphone au 02.514.41.11 pour que nous puissions essayer de clarifier ta situation.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. Lily
    le 8 mai 2017 à 14:51

    Bonjour, je n’ai jamais été au chômage car je suis sortie des études il y a 1 ans et demi, je travaille depuis le 10/02/2016 en tant qu’intérimaire à raison de 25h/semaine avec des contrats hebdomadaire, c’est pourquoi je crains de me retrouver sans revenus si mon contrat venait à ne pas être renouvelé. Pourrais-je dès lors toucher des allocations de chômage sous certaines conditions? Si oui, lesquelles? Faut-il prester une période minimum?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2017 à 14:47

      Bonjour Lily,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise, mais sache qu’en travaillant à temps-partiel, tu ouvriras plus probablement un droit à des demi-allocations de chômage.

      En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de demi-jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 demi-jours, soit 1 an, sur les 27 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour calculer le nombre de demi-jours qui seront pris en compte dans ton cas, tu devras effectuer le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  34. morganelpsp
    le 7 mai 2017 à 15:43

    Bonjour,

    je travaille actuellement en France depuis le 29 Août 2016 a temps plein, en Septembre je vais commencer mes études d’infirmière à Hornu et donc je vais habiter en Belgique afin de pouvoir réaliser mes études.

    Aurais-je le droit au chômage en tant qu’étudiante?

    vers qui dois-je me tourner pour faire la demande?

  35. doudi
    le 7 mai 2017 à 12:36

    bonjour je suis algérienne jai travailler 7 ans en Algérie je viens de m’installer en France.  esque jai le droit au chaumage

  36. lksf
    le 5 mai 2017 à 17:37

    Bonjour j’ai 34ans et je suis chômeuse libre (sans aucun revenus) depuis janvier 2015 car je suis cohabitante. J’aimerais reprendre une formation du forem de logistique en milieu médical. Celle ci dure6mois et se déroule du lundi au vendredi de 8h 30 à 16h30. Vais je récupérer mes droits au chômage pendant ma formation?ou peut être après?
    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2017 à 10:38

      Bonjour Iksf,

      Le fait de faire une formation ne permet de récupérer le droit aux allocations de chômage. Le fait de faire une formation avec le Forem, permet parfois d’obtenir une allocation de formation d’un euro de l’heure. Nous te conseillons d’en discuter avec un conseiller du Forem.

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu devras prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Une formation au Forem peut être pris assimilée à des journées de travail pour un maximum de 96 jours.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. olga
    le 5 mai 2017 à 10:42

    Bonjour

    Je suis au chomage complet de puis 2 mois  je perçois 52 euro par jour et j’ai 51 ans mon marie est indépendant .

    Si je travail 1/3 du temps ,  je percevrai  un complément du chomage ! et si oui de combien !

    merci

     

     

     

  38. Antonio
    le 4 mai 2017 à 17:19

    Bonjour,

    Donc vu que mon salaire brut était de 2107 euros par mois brut je toucherai 1369 euros par mois car ma compagne n’a aucun revenu et que j’ai aussi à charge mon fils.

    1369 euros net? Car nous ne sommes pas marié.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 mai 2017 à 11:13

      Bonjour Antonio,

      En principe, le montant de ton allocations de chômage est un montant exprimé en brut. En effet, un précompte de 10,09 % peut être déduit pour certaines catégories (notamment les cohabitants simples).

      Tu comprends donc qu’en tant que cohabitant avec charge de famille tu n’y seras pas soumis. Le montant brut de tes allocations de chômage sera donc équivalent à ce que tu percevras directement (le net).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  39. aurelie
    le 4 mai 2017 à 13:19

    Bonjour

    j’ai moins de 30 ans

    j’ai été en PFI depuis septembre 2016 jusque janvier 2017

    puis CDD mi janvier 2017 jusque mai 2017 en temps partiel

    je voudrai savoir si il y’a une possibilité de demande de chaumage

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 11:29

      Bonjour Aurélie,

      Si tu n’as jamais travaillé avant septembre 2016, tu n’as pas droit au chômage sur base du travail.
      Pour y avoir droit, il faut travailler au moins un an.
      Les périodes en PFI peuvent être prises en compte mais à concurrence de 96 jours maximum.

      Tu trouveras les explications pour ouvrir un droit au chômage sur base d’un travail à temps partiel sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/?p=16006

      Bien à toi

  40. Mireille
    le 4 mai 2017 à 12:35

    Je suis étudiante, j’habite Liège,j’ai travaillé depuis juillet 2014 – novembre 2016, en contrat étudiant, je voudrais savoir si j’ai droit au chômage

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 11:26

      Bonjour Mireille,

      Tout dépend si tes contrats étudiants étaient soumis à des cotisations sociales pour le secteur chômage. Ce n’est généralement pas le cas. En tout cas, ce n’est pas le cas pour les jours qui ont été prestés dans le « régime des 50 jours ».
      Si tu as moins de 36 ans et que tu as cotisé pour le chômage pendant :

      soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?;
      soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande;

      alors, tu as bien droit au chômage.

      Bien à toi

       

  41. Angel
    le 4 mai 2017 à 12:32

    Bonjour ma.fille.na pas 21ans et elle a deux evaluations positive que doit elle faire

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 15:19

      Bonjour Angel,

      Si votre fille ne dispose pas de  l’un des diplômes de la liste suivante (http://www.onem.be/fr/nouveau/droit-aux-allocations-dinsertion-pour-les-personnes-de-moins-de-21-ans), elle devra malheureusement attendre son 21 ième anniversaire pour pouvoir ouvrir son droit aux allocations d’insertion.

      Par contre, si votre fille dispose l’un des diplômes répertorié, elle devra se réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de votre région (Actiris, VDAB, ADG, Forem) et introduire une demande d’allocations d’insertion auprès du syndicat de son choix ou de la CAPAC. Vous pourrez vous référer à la fiche suivante pour obtenir plus de détails sur les démarches à effectuer: http://bruxelles-j.be/?p=7221

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  42. murat
    le 4 mai 2017 à 08:15

    mon fils a aretee cest etude a 18 ans e je voudrait savoir si il y a droit au chomage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 11:53

      Bonjour Murat,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question de manière précise.

      En effet, lorsqu’on a moins de 25 ans, il existe deux possibilités pour ouvrir un droit au chômage:

      • Soit, en s’inscrivant auprès du service emploi de votre région (Actiris, ADG, VDAB, Forem), il devra alors effectuer un stage d’insertion de 310 jours (soit 1 an) à la fin de ses études et obtenir deux évaluations positives au cours de ce dernier pour pouvoir avoirs droit à des allocations de chômage après études (allocations d’insertion). Vous trouverez plus d’informations concernant le stage d’insertion sur : http://bruxelles-j.be/?p=520
      • Soit en totalisant au minimum 312 jours, soit 1 an, de travail salarié sur les 21 mois précédant sa demande.C’est ce qu’on appelle le droit aux allocations de chômage sur base du travail. Plus de détails sur http://bruxelles-j.be/?p=4562/ .

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  43. Sisi
    le 3 mai 2017 à 20:10

    Bonjour, je voudrais bien savoir si j’ouvre le droit au chômage sachant que j’ai travaillé en Algérie dans la période de septembre 2013 jusqu’à mars 2015, et actuellement je travaille à temps partiel 26 h par semaine depuis le 6janvier 2017.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 11:01

      Bonjour Sisi,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise.

      En effet, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Cela dit, une expérience professionnelle à l’étranger peut effectivement rentrer dans le calcul du nombre de jours à condition que tu aies effectué  au moins trois mois de travail en Belgique, ce qui est actuellement ton cas; et pour autant qu’ils soient situés dans la période de référence.
      En outre, il faut que ta période de travail accomplie en Algérie soit considérée comme ouvrant le droit au chômage en Algérie.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  44. Antonio
    le 3 mai 2017 à 13:05

    Bonjour,

    Je travaillais mon salaire brut était de 2107 euros par mois. Je suis tomber malade 6 mois sur la mutuelle. J’ai droit au allocations de chômage que serait le montant du chômage par moi.

    Je suis en couplé non Marie avec un enfant à charge ma compagne n’a pas de revenu.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 16:42

      Bonjour Antonio,

      Si tu as droit aux allocations de chômage, et que ta compagne ne dispose d’aucun revenu, ni professionnel , ni de  remplacement (c’est-à-dire allocations de chômage ou revenu d’intégration du CPAS) alors tu seras considéré comme cohabitant avec charge de famille.

      En principe, lors des 3 premiers mois, tu percevras donc 65 % de ta rémunération brute, soit +/-1369, 55 euros. Puis, dans ton cas, 60%(soit +/-1264, 20 euros) pendant les 11 mois suivants. Ensuite la diminution de tes allocations dépendra te ta carrière professionnelle.

      En effet, il faut savoir que les allocations de chômage sont dégressives, cela signifie qu’elles diminuent avec le temps jusqu’à atteindre un montant forfaitaire. Pour comprendre l’évolution du montant des allocations de chômage, nous te conseillons de te référer à ce tableau : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2016/07/cohabitant-avec-charge-de-famille.png

      D’autres questions ?N’hésite pas à nous recontacter!

  45. Micha
    le 3 mai 2017 à 09:34

    Bonjour,

    Ma fiancée était sur contrat FPI de Novembre 2016 à Avril 2017 donc j’aurais aimé savoir si les heures prestées en FPI étaient comptées dans les heures pour bénéficier du chômage ?

    Mais elle était en CDI de Août 2015 à Août 2016 dans un autre emploi.

    en FPI de Novembre 2016 à Avril 2017.

    en CDD pour le mois de Juin 2017.

     

    Aura-elle droit à du chômage ?

     

    J’aurais voulu savoir également le nombre exacte de jour qu’il faut prestés pour bénéficier du chômage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 11:54

      Bonjour Micha,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela varie en fonction de l’âge. Si ta fiancée à moins de 36 ans, elle devra prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande.

      La partie formation du FPI n’est pas un emploi mais maximum 96 jours peuvent être assimilés à des journées de travail pour l’ouverture du droit. Pour un mois complet à temps plein, l’ONEm compte 26 jours de travail. Pour les mois incomplets ou pour les périodes de travail à temps partiel, il faut faire un calcul (comme expliqué ci-dessus). Nous n’avons pas les dates précises et nous avons donc fait un calcul approximatif en nous basant sur des mois complets à temps plein, mais il semble qu’elle ait suffisamment de jours à prouver pour pouvoir ouvrir un droit : (26×11)+96+26=408.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Erham
    le 3 mai 2017 à 01:57

    Bonjour j a?merai bien donne mon dro?t de chomage a ma cop?ne est ce que c est poss?ble au pas?
    Comme carte de identite elle a carte E est ce que c eat poss?ble ou pas svp repondez a ma questionne. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 11:40

      Bonjour Erham,

      Le droit aux allocations de chômage est individuel. C’est-à-dire qu’il faut personnellement remplir toutes les conditions pour pouvoir en bénéficier. Il n’est donc pas possible de donner son droit à quelqu’un.

      Ta copine pourra ouvrir un droit aux allocations de chômage lorsqu’elle pourra prouver un certain nombre de jours de travail, comme expliqué ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  47. Nabil
    le 2 mai 2017 à 03:23

    Bonjour,

    Je voulais savoir si après un contrat CPE temps pleins d’une durée de 1 an je pourais avoir droit au chomage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 16:34

      Bonjour Nabil,

      Pour ouvrir ton droit à des allocations de chômage sur base du travail, tu dois avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande.

      Ce qui correspond exactement à un an de travail. Tu devrais donc bien pouvoir bénéficier d’allocations de chômage.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  48. lydieden
    le 29 avril 2017 à 22:51

    Bonjour,

    depuis le 10/2010, je suis en contrat CDI dans la vente en 19h semaine, mon employeur m’a donné mon préavis debut janvier qui se termine donc le 7/7/17 inclu.

    Je souhaiterais reprendre une année d’étude tous les jours de 8h30 à 16h30 en tant qu’assistante en pharmacie à l’IETS à Charleroi, je souhaiterai savoir si je rentre dans les conditions pour pouvoir avoir une dispense et donc garder mes allocations de chomage (paiement).

    a ce jour, cela fait donc 5 ans que je n’ai plus perçu de complément de chomage étant donné un changement dans ma situation familiale.

    je souhaiterai vraiment faire ces études afin de trouver un emploi dans le domaine que j’aime.

    je vous remercie d’avance

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 11:06

      Bonjour Lydieden,

      Pour pouvoir suivre des études de promotion sociale tout en percevant des allocations de chômage, il faut demander la dispense via le formulaire D94A (si tu dépends du Forem). Tu retrouveras toutes les explications ici: https://www.leforem.be/particuliers/dispenses-formation-stage-certaines-etudes.html

      Les critères d’octroi pour cette dispense ne sont pas précis. Il faut juste être demandeur d’emploi indemnisé (ce qui sera ton cas) et que cette formation augmente tes chances de réinsertion sur le milieu du travail. Le Forem devra donc analyser ta situation personnelle pour voir si cette formation est réellement un plus pour toi ou pas. Nous ne pouvons donc pas te dire si oui ou non tu pourras bénéficier de la dispense.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. Rime
    le 28 avril 2017 à 16:10

    Bonjour, je ss d’origine étrangères et travaillé à temps complet de 2012 à juillet 2014 en france.après j’ai eu un refus de renouvellement de carte de séjour et je n’est pas travaillé depuis juillet 2014. Je viens de régulariser ma situation est ce que j’aurais droit à mes allocations chômage ou pas?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 10:18

      Bonjour Rime,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information belge. Nous ne sommes donc pas compétents en ce qui concerne la législation française et nous ne savons donc pas t’informer sur les conditions pour bénéficier d’allocations de chômage en France. Tu peux poser tes questions à un service d’information français tel que le CIDJ: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine

      Si tu vis en Belgique et que tu as un titre de séjour valable (et si nécessaire un permis) de travail, tu pourrais ouvrir un droit aux allocations de chômage si tu prouves au moins 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Hélas, presque 3 ans sans emploi, tu ne ne semble pas dans les conditions. De plus, puisque tu as travaillé en France et non Belgique, tu devras travailler au moins 3 mois en Belgique avant de pouvoir demander des allocations de chômage.

      Bien à toi.

       

  50. Jeanne
    le 27 avril 2017 à 21:56

    Bonsoir,
    J’ai travaillé à mi temp( 30h semaine) du 12 mai 2015 jusque juin 2016 mon contrat a pris fin le 12 août 2016. Depuis juin jusqu’à ce jour je suis en maladie. Est ce que ces jours de maladie seront pris en compte pour le calcul des allocations de chômage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 avril 2017 à 15:13

      Bonjour Jeanne,

      En principe les jours de maladie indemnisés par la mutuelles sont en principe pris en compte pour le calcul du nombre de jours requis pour ouvrir un droit au chômage, pour autant que tu n’aies pas bénéficié d’allocations d’insertion (chômage après études) auparavant.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  51. Maud
    le 27 avril 2017 à 14:46

    Bonjour,
    Je décide de ne plus retourner travailler à mon poste de travail car cela ne ce passe plus bien du tout après 5 ans dans la même boite, et après demande de ma part ils ne veulent pas me licencier.
    Que se passerait-il pour moi?
    Aurais-Je droit aux allocations de chômage ?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2017 à 16:43

      Bonjour Maud,

      Si tu fais une rupture d’un commun accord ou si tu démissionnes d’un emploi convenable, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Dans le cadre de la constitution de ton dossier de demande d’allocations, tu seras convoquée par l’ONEm pour expliquer les raisons de cette fin de contrat. Hélas, nous ne savons pas prévoir la décision de l’ONEm.

      Sache que l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent leur emploi pour un autre (quel que soit le type de contrat CDI, CDD, intérim) pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimale de 4 semaines (et évidemment que la fin de contrat pour ce nouveau contrat ne soit pas à nouveau une fin de contrat volontaire).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  52. Samantha
    le 27 avril 2017 à 10:47

    Bonjour ,

    Actuellement au chômage depuis janvier, je touche des allocations.

    Je souhaite commence une formation en août donnée par le forem et où je ai droit à une dispense .

    D ici la j ai la possibilité de travailer en cdd de 3 mois 30h/semaine.
    Puis je accepter ce travail et après commencer la formation ou vais je perdre mes droits de chômage ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2017 à 14:51

      Bonjour Samantha,

      Le fait de travailler ne fait pas perdre le droit aux allocations de chômage. Une fois que le droit aux allocations de chômage (sur base du travail) est ouvert, il ne faut plus reprouver une certaine période de travail pour ouvrir à nouveau le droit.

      Si tu commences à travailler à temps partiel, nous te conseillons de demander un maintien des droits (et éventuellement une AGR si tu y as droit) via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur à ton organisme de paiement. Le maintien des droits te permet de récupérer tes allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  53. CB
    le 27 avril 2017 à 07:48

    Bonjour, les jours de travail en tant que salarié sous contrat à durée déterminée comptent-ils, au même titre qu’un CDI, dans le nombre de jours minimum à prester (selon la tranche d’âge) pour pouvoir bénéficier d’une allocation de chômage ? Merci beaucoup pour votre réponse!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 avril 2017 à 10:07

      Bonjour CB,

      Oui, les jours de travail prestés dans le cadre d’un CDD sont comptabilisés pour le chômage.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  54. Joana
    le 25 avril 2017 à 19:43

    Bonjour!
    Je voulais savoir si j’ai le droit de toucher le chômage vu que j’ai commencé à travailler dès le mois de juin 26, 2016 et mon contrat il se terminera le mois de juin 30, 2017, temps pleins.
    Merci beaucoup!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 avril 2017 à 11:48

      Bonjour Joana,

      Si tu as moins de 36 ans, tu auras bien travaillé suffisamment pour avoir droit à des allocations de chômage sur la base de ton travail.

      Bien à toi

  55. Simo
    le 25 avril 2017 à 16:05

    Bonjour
    Svp je voulais savoir si j’ai le droit de toucher le chômage vu que j’ai commencé à travailler dès le mois de juin et mon contrat il se terminera le mois de août,mais j’ai pas travailler tout le temps en mode temps pleins mais en total j’ai dépassé les 1000 et quelques heures pour le moment

    Merci
    :)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 avril 2017 à 13:20

      Bonjour Simo,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, tu dois prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras travaillé minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Ne connaissant pas ton âge, nous ne pourrons te dire avec précision si tu ouvriras le droit à des allocations de chômage à la fin de ton contrat au mois d’août. Mais, sache que dans le calcul du droit aux allocations de chômage, c’est le nombre de jours de travail salarié qui est pris en compte, et non le nombre d’heures.

      Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  56. Sophie
    le 25 avril 2017 à 11:31

    Bonjour,

    Je viens d’être licencié avec un préavis de 11 semaines. Dois-je déjà m’inscrire au chômage ou bien dois-je attendre la fin de mon préavis?

    Merci pour votre réponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 13:28

      Bonjour Sophie,

      Si tu dois prester ton préavis de 11 semaines ou que tu as reçu  une indemnité de licenciement tu dois attendre la fin de ton préavis pour demander tes allocations de chômage. Par contre tu peux  t’inscrire auprès d’Actiris comme demandeuse d’emploi.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  57. Edwin:)
    le 24 avril 2017 à 21:03

    Dites moi pour le moment je perçoit des allocations d’insertion avec une date de fin prévue après cela comment sa se passe t’il j’ai souvent des périodes d’intérim de 3/5 mois par ans es ce que sa peux prolonger ou faire devenir mes allocation de chômage indéterminé ?
    Bonjour admeton j’ai les 312 jour de travail sur 21 mois j’aurais droit au chômage sur quel forme ? Combien de temps?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 11:23

      Bonjour Edwin,

      Effectivement tu ouvriras ton droit à des allocations de chômage si tu as travaillé 312 jours au cours des 21 mois qui précède ta demande.

      Le montant perçu de tes allocations de chômage dépendra de ta situation familiale, de ton dernier salaire perçu et de ton passé professionnel.
      Les allocations de chômage sont octroyés pour une duré indéterminée.
      A savoir les allocations seront dégressives. Cela signifie que le montant des allocations va diminuer après un certain temps.
      Tu passeras par une première, une deuxième et enfin une troisième période d’indemnisation.

      Les périodes de travail d’au moins trois mois prolongent le stage d’insertion.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  58. soraya9015
    le 24 avril 2017 à 20:13

    Bonjour à tous on droit à des allocation de chômage après une interruption des allocations ?? Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 10:39

      Bonjour Soraya9015,

      Tu retrouveras les informations concernant la possibilité de récupérer ses allocations de chômage après une interruption sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Tu verras que tu peux récupérer tes allocations de chômage si tu en refais la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé. Cette période de 3 ans est prolongée par certain événements.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. Valérie
    le 24 avril 2017 à 18:25

    Bonjour je suis logopede temporaire du 1 septembre au 30 juin à raison de 25 périodes (temps plein =30 periodes) dans un enseignement spécialisé .
    Je suis à côté de ça ine pendante quelques heures en complementaire.
    Ai je droit au chômage au 1 juillet?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 10:27

      Bonjour Valérie,

      Tu trouveras les informations concernant l’ouverture du droit aux allocations de chômage sur base d’un emploi dans l’enseignement sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_2

      Si tu n’étais pas à temps plein, une année scolaire risque de ne sera pas être suffisant. Il faut calculer tes jours de travail comme expliqué sur le site que nous t’avons indiqué. Le travail indépendant n’est pris en compte pour l’ouverture du droit aux allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  60. Pascalibiza
    le 24 avril 2017 à 16:35

    Bonjour j étais au chômage en 2001/2002 puis je suis parti vivre en espagne jusqu’à aujourd’hui j ai été salarié de 2003 à 2008 puis comme indépendant jusqu’à 2012 ensuite de nouveau salarié de juin2016 et mon contrat se termine en octobre 2017 et ensuite je reviens en Belgique ai-je droit au chômage ? Merci de votre réponse pascal

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 10:38

      Bonjour Pascal,

      En principe, tu ne devrais malheureusement pas pouvoir rouvrir un droit à tes allocations de chômage à ton retour.
      En effet, en règle générale, on peut récupérer son droit aux allocations si on l’a interrompu pour une période de maximum 3 ans. Mais celle-ci peut être prolongée par tes périodes de travail salariée à l’étranger et ton travail indépendant.
      Étant donné que ton travail à l’étranger te permet de prolonger cette période de 3 ans de 10 ans supplémentaires, cela te permettait de prolonger ton droit au chômage jusqu’en 2015.

      Tu devras donc en principe remplir, une nouvelle fois les conditions d’octroi. Cela dit, ton expérience professionnelle salariée à l’étranger pourrait rentrer dans le calcul du nombre de jours (tout en tenant compte de la période de référence)  à condition que tu aies effectué  au moins trois mois de travail en Belgique. Cette règle est d’application depuis de 01 octobre 2016.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  61. E.
    le 24 avril 2017 à 10:45

    Bonjour,

    Je vous écris car l’an prochain je n’aurai plus droit au chômage sur base de mes études car j’aurai atteint l’âge de 33ans. Entre temps, on me propose un contrat FPI pour une durée de formation de 6mois + 6 mois minimum de CDD. Je me demandais donc si à la fin de ce contrat d’un an, si celui-ci n’est pas prolongé, si je pourrai bénéficier des allocations de chômage (j’aurai travaillé un an mais les 6 premiers mois sont des mois de formation donc je ne sais pas s’ils sont pris en compte et si je pourrai donc bénéficier du chômage).

    Bonne journée,

    E.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 16:21

      Bonjour E.,

      Malheureusement, tu ne pourras pas immédiatement avoir droit aux allocations de chômage à la fin de ton FPI car tu n’auras pas suffisamment travaillé; la partie formation du FPI n’étant pas considérée comme du travail. En effet, la première moitié du FPI étant consacrée à la formation (donc pas soumise aux cotisations sociales ordinaires), tu ne pourras en valoriser que maximum 96 jours.

      Comme tu auras moins de 36 ans à la fin de ton FPI, si ton contrat de 6 mois n’est pas prolongé, pour avoir droit aux allocations de chômage, tu devras prouver 312 jours de travail salarié au cours des 21 mois précédant ta demande. Dans ce cas, il te manquera 60 jours de travail avant de pouvoir bénéficier des allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  62. tatiana2308
    le 21 avril 2017 à 22:29

    Bonjour,

    Peut on me retirer mes allocations d’insertions alors que je suis actuellement en formation professionnelle agréée par le Forem c’est une formation de +30H semaines qui dure environs 6mois.

    j’ai récemment reçu un courrier de l ‘onem m’informant que je n’y avais plus droit vu mon age et ma situation de cohabitante, au syndicat on me dit que j’ai toujours droit à mes allocations d insertion jusqu’à la fin de ma formation mais le courrier de l’onem me dis le contraire. J’attends une réponse de leur part suite à une nouvelle demande introduite par le syndicat!

    Selon vous j’ai toujours droit à ses allocations jusqu’à la fin de ma formation?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 15:36

      Bonjour Tatiana2308,

      En devenant cohabitante, il se peut effectivement que tu perdes le droit aux allocations d’insertion.
      Tu trouveras les explications à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Cependant, tu verras que si, au moment de l’expiration du crédit de 36 mois (éventuellement prolongé), le demandeur d’emploi bénéficie d’une dispense soit parce qu’il suit une formation professionnelle, des études ou une formation, il peut continuer à bénéficier des allocations d’insertion jusqu’à la fin de cette dispense.
      Tu devrais donc bien garder le droit aux allocations d’insertion jusqu’à la fin de ta formation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  63. Asia
    le 21 avril 2017 à 12:36

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter pour avoir un renseignement .

    Après mes études , j’ai eu droit à des allocations d’insertion pendant 2 ans ensuite j’ai trouvée un travail à temps partiel ( mi-temps) que j’ai acceptée ( CDR). Sachant que je dois prouver 312 jours de travail sur une période de 21 mois pour bénéficier d’allocation de chômage . Je ne pourrais jamais atteindre ce nombre de jours sur cette période de référence car je travaille à mi-temps. Alors à la fin de mon contrat de remplacement pourrais je quand même bénéficer d’allocation de chômage? quand est il pour le travail à temps partiel ?

    merci de m’éclairer à ce sujet

    Bien à vous

     

  64. Luna Sen
    le 21 avril 2017 à 12:35

    Bonjours
    voila ma situation,Durant ma formation j’ai effectié des stages non rémunérés et un mois de job étudiant dans la petite enfance. Puis j’ai travaillé temps plein de Novembre 2015 jusqu’au 10 Mars 2017 avec un statut ACS. Je voulais vous demander si je peux prétendre à une allocation chaumage.Votre aide sur situation me sera dun grands secours

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse

  65. Tchenks
    le 21 avril 2017 à 09:16

    Bonjour,

    Je suis francais et j’ai travaillé 1ans et 2 mois en belgique. Mon employeur a voulu résilier le contrat d’un commun accord. Jai accepté puis par la suite jai monté mon dossier aupres de la CAPAC et l’ONEM pour exporter mes allocations afin de toucher le chomage tout en recherchant un emploi en France. C’est alors qu’on me refuse le droit de toucher le chomage car la raison pour laquelle je suis sans emploi est que nous avons résilié le contrat d’un commun accord.
    Je voulais savoir si c’etait un motif valable pour ne pas me donner mes allocations.
    Merci de bien vouloir me répondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 avril 2017 à 11:49

      Bonjour Tckenks,

      En principe, dans le cas d’une convention mutuelle avec ton employeur , l’Onem peut considérer celle-ci comme un abandon de ton emploi et tu risquerais alors des sanctions administratives allant de 4 à 52 semaines. Il peut également arriver que l’Onem décide de t’exclure à durée indeterminée du droit au chômage pour les mêmes raisons.

      Pourrais-tu nous préciser la décision prise par l’Onem à ton égard? Tu as probablement dû recevoir une lettre te notifiant leur décision..

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  66. cc
    le 20 avril 2017 à 11:36

    Bonjour,

    je travail depuis un an en prestations intérimaires à temps partie fixe »via « theater « ,je preste des activités d’animateur sportif et j’ai quelques contrats d’artistes …comédien.

    Est ce que les jours de formations pendant mes périodes inactives(à Bruxelles formation peuvent être considérée comme du travail)?

     

    cordialement,

    CL

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 avril 2017 à 16:39

      Bonjour Cc,

      Dans le calcul des jours qui ouvrent le droit aux allocations de chômage, les journées de formation organisées par Bruxelles Formation sont effectivement prises en compte. Mais attention, quelque soit la durée de ta formation, maximum 96 jours seront comptabilisés.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  67. Co
    le 18 avril 2017 à 22:01

    Bonjour,
    J’ai fais une formation de directrice de crèche à l efpme à Bruxelles. J’avais cours le samedi et j’étais en stage rémunéré pendant 1 ans et 4 mois en temps plein dans une crèche.
    A la fin de ma formation je pouvais toucher les allocations d’insertion ou un autre nom je ne suis pas certaine c’était des allocations que l’ont reçoit lorsqu’on termine ses stages.
    Mais à la fin de mon stage m’a patronne ma embauchée pour 3 mois de cdd. Ensuite à la fin de celui ci j’ai eu un nouveau cdd de 6 mois. Celui-ci termine le 30 juin. Si elle me renouvele pas de contrat puis je avoir des allocations de chômage ou autre sachant que du coup j’aurai bossé que 9mois consecutif et 1 ans et 4 mois de stage avant???
    Ou dois je être en stage d’insertion pendant quelques mois ?
    J’ajoute que j’ai 27 ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2017 à 14:28

      Bonjour Co,

      Ce sont bien les allocations d’insertion (chômage après études) que tu vises. Cependant, tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des allocations d’insertion étant donné que tu as plus de 25 ans.

      En effet, pour ce faire, il faut avoir terminé son stage d’insertion de 310 jours, avoir obtenu 2 évaluations positives et introduit sa demande d’allocation d’insertion avant son 25 ème anniversaire. Il y a bien exception à la règle des 25 ans, notamment si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’a pas introduit ta demande avant tes 25 ans, ce qui ne semble pas puisque tu sembles avoir commencé à travailler après ton 25ième anniversaire.
      A partir de 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur base d’un travail salarié (soumis aux cotisations sociales, secteur chômage compris). En effet, tu pourras ouvrir un droit au chômage sur base du travail si tu as effectué au moins 312 jours de travail salarié (soit un an) sur les 21 mois précédant ta demande; cette règle est valable jusqu’à tes 36 ans.

      Tu ne pourra malheureusement pas en bénéficier tout de suite, car à priori, il te manquera 3 mois de travail pour pouvoir ouvrir un droit. En effet, ton expérience de stage pendant ta formation ne peut malheureusement pas être pris en compte puisqu’elle ne donne pas lieu à des cotisations secteur chômage.

      Tu trouveras cela dit plus d’informations au sujet de l’ouverture du droit au chômage sur base du travail en cliquant ici :  http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  68. Dino
    le 17 avril 2017 à 15:10

    Bonjour.

    J’ai 35 ans et je étais occupe les derniers 2 et 1/2 ans comme ouvrier temps plein.

    je tombe au chômage a décembre 2016 et a 10 janvier j’ai eu une proposition pour 4 semaines de travail temps partiel de mon premier employeur.le maintenir mes droits en touchant le complement de chômage.Mais après de cette occupation mon chômage a été recalcule et maintenant il est 450e plus bas.Est que je peux faire quelque chose pour change la decision de l onem?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 16:28

      Bonjour Dino,

      Cela semble étonnant. Mais il faudrait connaître le dossier en détail pour pouvoir essayer de comprendre.
      Tu peux demander des explications à ton organismes de paiement. Si tu penses qu’une erreur a été commise, tu peux demander une révision de ton dossier à ton bureau de chômage.
      Si tu veux en discuter par téléphone, tu peux nous joindre au 02/514.41.11

      Bien à toi

  69. UsaBe20017
    le 15 avril 2017 à 19:18

    Nous revenons en Belgique après avoir travaillé 10 ans (sans interruption) aux USA avec des contrats américains.
    Nous avons des enfants et la double citoyenneté US-BE.
    Nous avons entre 39 et 49 ans.
    Pouvons-nous pretendre aux allocations de chômage ?
    Pouvons-nous prétendre aussi aux allocations familiales (à savoir que nous avons un enfant avec un handicape).
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 15:33

      Bonjour UsaBe20017,

      Tu trouveras plus d’informations sur la possibilité d’ouvrir le droit aux allocations de chômage en Belgique sur base d’un travail à l’étranger sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%e2%80%99etranger/ ou plus en détail sur le site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Depuis le 1er octobre 2016, seul le travail dans certain pays peut être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique et hélas, les États-Unis n’en font pas partie. Vous ne pourrez donc pas utiliser votre carrière à l’étranger pour pouvoir ouvrir un droit.

      Il faudrait donc analyser votre situation en Belgique avant votre départ. Avez-vous déjà ouvert un droit aux allocations de chômage avant de partir? Dans ce cas, ce droit pourrait être récupérable puisqu’il peut être récupéré si on en fait la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé (et ces 3 ans son prolongeable jusqu’à 15 ans par du travail à l’étranger). Peut-être avez-vous travaillé en Belgique avant votre départ? Dans ce cas, il faudrait voir si vous pouvez prouver suffisamment de travail en Belgique avant votre départ (voir tableau ci-dessus), en sachant de la travail à l’étranger prolonge également pas période de référence (et vous permettrait donc d’utiliser du travail datant d’avant votre départ).

      Pour ouvrir un droit aux allocations familiales, il faut qu’une personne en lien avec l’enfant (et vivant avec) ait une situation liée à l’emploi (travailleur, chômeur indemnisé, pensionné, …). Cependant, s’il n’existe aucun droit aux allocations familiales dans le régime des travailleurs salariés et indépendants en faveur d’un enfant reconnu atteint d’une incapacité égale ou supérieure à 66% (à titre transitoire) ou d’une affection telle que prévue à l’art. 47 LGAF, ce dernier peut devenir attributaire pour ses propres allocations familiales. A votre retour en Belgique, vous pouvez donc contacter FAMIFED pour voir ce qu’il y a lieu de faire et pour faire analyser votre situation familiale pour voir comment ouvrir un droit: http://bruxelles.famifed.be/fr/contact ou numéro gratuit: 0800/94.434

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  70. youman
    le 15 avril 2017 à 18:23

    Bonjour j ai travaille pondant 3 mois comme salarié et puis j’ai repris mes études je fait une demande de chômage j ai obtenue le chômage et après 4 mois j ai reçu une lettre de l’onss qui dit que mon dernier tranquille de trois mois il n’est était pas déclaré ce que je ne comprends pas c’est que j’ai recu les fiches de paie et mon patron ma montré la déclaration dimona ?? Je voulais savoir j ai je risque quelque choses … Et comment faire pour se protéger Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 15:04

      Bonjour Youman,

      Effectivement, le travail non-déclaré est interdit. En tant que travailleur, s’il est prouvé que tu faisais consciemment du travail non-déclaré, tu risques une amande.

      De plus, si la rémunération n’a pas fait l’objet de retenues de sécurité sociale ou n’a fait l’objet que de retenues insuffisantes, le droit aux allocations sera ouvert s’il est satisfait aux conditions suivantes:
      – les prestations de travail ont été effectuées dans une profession ou dans une entreprise assujettie à la sécurité sociale, secteur chômage;
      – ET « le travailleur s’est plaint de la carence de son employeur auprès des services d’inspection compétents ou son organisation syndicale a invité l’employeur, par lettre recommandée à la poste, à s’acquitter de ses obligations ».

      Si tu n’as pas porté plainte, tes prestations seront toutefois prises en considération avec effet à la date de la demande d’allocations, si tu apportes la preuve que l’employeur a versé effectivement les cotisations manquantes à l’organisme compétent.

      Il est probable que l’ONEM refuse de te verser des allocations dès qu’elle sera au courant et ce tant que tu ne portes pas plainte OU que ton employeur ne paie pas les cotisations manquantes.

      Pour porter plainte, tu peux contacter ton syndicat ou le Contrôle des lois sociales de ta région: http://www.emploi.belgique.be/defaulttab.aspx?id=6552

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  71. camille
    le 15 avril 2017 à 13:05

    Bonjour,

    je reçois actuellement des allocations chômages, en tant que personne seul dans mon appartement mais j’ai un nouveau colocataire qui va se domicilier chez moi. Je vais donc perdre une bonne partie de mon chômage… Pensez vous qu’il y ai une alternative à cela ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2017 à 10:09

      Bonjour Camille,

      Si tu souhaites continuer à vivre dans ton logement actuel, il semble assez compliqué de trouver une alternative à ta situation.

      En effet, si cette personne se domicilie chez toi, il faut savoir que pour déterminer ton statut, l’ONEm se réfèrera à ta situation de fait et évaluera si le fait de  vivre sous le même toit  constitue pour vous un certain avantage économique (par exemple si vous régler en commun les questions ménagères).

      Pour bénéficier d’un statut isolé, il faudrait que tu parviennes à démontrer le contraire à l’ONEm en  prouvant que vous ne partagez aucun frais et que vous avez chacun un bail, des factures différentes,…

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  72. Alex
    le 15 avril 2017 à 07:45

    Je souhaite faire une « Bachelier en ELECTROMECANIQUE »,  avec une durée de 3 ans, je me demande
    si j’ai le droit au chômage?
    Par contre je ne bénéficie pas du chômage ni du CPAS, enfaite aucun
    bénéficie. Mais Je me suis inscrit comme demandeur d’emploi à Actiris. Merci d’avance.

    Bien à vous,

     

    Alex

  73. kelly
    le 13 avril 2017 à 17:46

    j’ai 35 ans, cela fait quatre ans que je suis invalide avant j’étais au chômage depuis 2mois, j’ai une proposition pour travailler en France en cdd de 3 à 6mois. Aurais je droit au chômage à mon retour?

    merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 avril 2017 à 10:48

      Bonjour Kelly,

      Puisque tu as déjà ouvert un droit aux allocations de chômage, tu peux récupérer ce droit après une période d’invalidité (C6) ou de travail (C4) sans problème. Le travail en France ne pourra pas être pris en compte pour recalculer tes allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  74. Evaluna
    le 13 avril 2017 à 14:19

    Bonjour,

    J’ai 40 ans.

    J’ai travaillé en tant qu’employée de 1999 à 2010 inclus.

    De 2010 à 2015, pas de travail en tant qu’employée mais alloc chômage à certaines périodes et à d’autres pas (bénévolat à l’étranger, couveuse d’entreprise,…).

    De début décembre 2015 à mi-novembre 2016, j’ai travaillé 290 jours en tant qu’employée. Il me manquait donc apparemment 22 jours pour repasser en « période 1 » (je suis au barème minimum pour le moment).

    Je suis au chômage depuis mi-novembre 2016, combien de jours dois-je travailler au minimum pour pouvoir repasser en période 1, dans quel délai ?

    1 mois ? 6 mois ? 12 mois ?

    sur une base des derniers 12 mois ? 21 mois ? 33 mois ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2017 à 16:39

      Bonjour Evaluna,

      Pour pouvoir retourner un première période d’indemnisation, il faut prouver 12 mois de travail à temps plein sur les 18 dernier mois. Si tu travailles à temps partiel, la période de travail à prouver est plus longue. Tu retrouveras cette information sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2 (2e tableau).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Evaluna
        le 18 avril 2017 à 15:36

        Merci ! :-)

  75. pandard
    le 13 avril 2017 à 08:33

    Bonjour,

    J’aurais une petite question.

     

    Voici ma situation:

    de septembre 2010 à février 2011 : contrat PFI

    de mars 2011 à février 2012: cdi dans la même société

    de mars 2012 à aujourd’hui: activité d’indépendant à titre principal

    J’ai une proposition pour un contrat de salarié (CDD de 6 mois d’abord et CDI ensuite).

    Est ce que, à la fin du CDD, je pourrais prétendre à des droits au chômage si jamais ce n’était pas concluant?

    (région wallonne)

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2017 à 13:46

      Bonjour Pandard,

      Comme tu peux le voir ci-dessus, cela dépend de ton age. Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail (ou journées assimilées) sur les 21 mois qui précèdent ta demande. Les périodes de travail en tant qu’indépendant prolongent la période de référence. Donc si tu as moins de 36 ans, tu sembles déjà prouver suffisamment de jours que pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage (CDI d’environ 1 an + 96 jours de PFI assimilés). Ce sera donc également le cas après ton CDD de 6 mois.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  76. Mgslvs
    le 11 avril 2017 à 14:31

    Bonjour ,

    excusez-moi de vous déranger mais j’ai besoin d’éclaircissement, voici ma situation :

    de Mars 2015 à janvier 2016 j’ai travaillé au Québec soit 10 mois complets . Je suis rentrée le 22 mars 2016 et là que ce soit le Forem, le CPAS et le service de l’Onem tous m’ont dit que je n’avais pas droit au chômage ayant 29ans, plus de stage d’attente et ayant travaillé à l’étranger. Je suis donc depuis 1an à la recherche d’un travail dans un secteur bouché – la psychologie. Depuis, je vis chez mes parents n’ayant pas le choix et vivant sur le reste de mes économies n’ayant eu droit à aucune aide.

    Or, il y a 2 semaines j’ai appelé l’Onem et les services à l’emploi (concernant un travail ) où on m’a dit (après 1 an de mauvaise information ) que si j’avais travaillé 3 mois en Belgique rapidement à mon retour, j’aurais pu faire valoir mon travail à l’étranger et percevoir une aide. De plus, j’ai une connaissance qui revenu d’Irlande m’a dit avoir perçu le chômage…

    Depuis, je suis perdue… Sauriez-vous me dire exactement les conditions de chômage dans mon cas? Comprenez bien que je ne tiens pas à vivre sur le compte de la société comme certains mais j’ai perdu cette dernière année mes 6000 euros d’économie qui aurait du m’aider à acheter un bien d’ici quelques années. De plus, le travail n’arrivant pas (et pourtant je postule) je vais doucement devoir m’endetter atteignant la limite de mes ressources. Je suis donc perdue.

     

    Merci à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 avril 2017 à 16:14

      Bonjour Mgslvs,

      Tu as effectivement été mal renseignée lors de ton retour en Belgique. Avant le 1er octobre 2016, le travail à l’étranger (peu importe le pays) effectué par une personne de nationalité belge pouvait être pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage pour autant qu’elle prouve 1 jour de travail en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage. Dans ton cas, ne prouvant que 10 mois de travail au Canada, tu aurais du travailler encore 2 mois (pour arriver à 312 jours de travail) pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage (et ton travail au Canada aurait été pris en compte).

      Depuis le 1er octobre 2016, la législation en matière de prise en compte du travail à l’étranger pour l’ouverture du droit aux allocations de chômage a changée. Maintenant, seuls certains pays peuvent être pris en compte et il faut prouver 3 mois de travail en Belgique entre le travail à l’étranger et la demande d’allocations de chômage (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%e2%80%99etranger/). Le Canada ne fait pas partie des pays où le travail peut être pris en compte et tu n’es donc pas dans les conditions pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage. Il faudra donc attendre de pouvoir prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande.

      Cependant, si tu es sans ressource, tu peux introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment. Ce n’est pas parce que tu as encore un peu d’argent de coté ou parce que tu vis avec tes parents que l’aide du CPAS te sera automatiquement refusée.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  77. ml
    le 10 avril 2017 à 13:30

    ma fille, française, n’a pas été prise après ses 6 mois à l’essai ; a t elle droit à quelque chose en attendant de trouver un autre job, et peut elle s’inscrire à un organisme pour en trouver (comme pôle emploi en France) ; elle a 6 semaines de préavis pour l’instant ; elle habite Bruxelles ; Merci bien

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2017 à 16:49

      Bonjour Ml,

      Pour chercher un emploi votre fille peut effectivement s’adresser à Actiris (l’équivalent du pôle emploi à Bruxelles). Vous trouverez les missions de ce service sur http://bruxelles-j.be/?p=527 , et  des pistes pour débuter une recherche d’emploi sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/?p=533

      Par contre, elle ne pourra prétendre à des allocations de chômage. En effet, pour ce faire, elle doit totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de son âge à comptabiliser sur une période de référence (le plus petit nombre étant de 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence. Ce nombre de jours est valable pour les personnes âgées de moins de 36 ans) Vous trouverez un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Une alternative, si votre fille ne dispose pas de moyens pour subvenir à ses besoins, serait de s’adresser au CPAS de la commune dans laquelle elle est domicilié afin de solliciter une aide financière. Cela dit, sachez que l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique car c’est une aide résiduaire. En effet, lorsqu’on introduit une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que la personne est bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/?p=22211

      De plus, un citoyen de l’union européenne a la possibilité de circuler librement dans l’union européenne mais lorsqu’il a l’intention de s’installer en Belgique, il doit normalement disposer de moyens suffisants pour subvenir à ses besoins (ou faire en sorte de pouvoir les obtenir). Lorsque ce n’est pas le cas, il ne peut en principe pas devenir une charge déraisonnable pour l’état (par exemple en sollicitant l’aide du CPAS).  C’est pourquoi, après un délai de trois mois d’aide du CPAS, l’Office des étrangers est informé de la situation et peut décider de retirer le titre de séjour de la personne.

      Sachez que le CPAS ne peut en principe pas refuser d’octroyer une aide sociale sous prétexte que le demandeur risque de perdre son droit de séjour, mais il informera toujours la personne du risque et la laissera  prendre la décision de maintenir l’introduction de sa demande d’aide ou d’y renoncer.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  78. fatihanae
    le 9 avril 2017 à 12:13

    Bonjour. J ai travaillé l annee 2014 9 mois plein temps apres j ai arreté. Ce mois avril 2017 je reprends u autre travail plein temps . Est ce que les neuf mois precedent seront admis pour un chomage apres . Vu que j ai l age de 47 ans . Est ce que je doit terminer que 15 mois pour avoir mon chomage.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2017 à 14:19

      Bonjour Fatihanae,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car il faudrait savoir à quelle période tu as travaillé en 2014.

      En effet, en règle générale, pour ouvrir un droit au chômage, tu dois totaliser 468 jours de travail salarié (soit 1 an et demi) sur une période de 33 mois.

      Cela signifie concrètement que le jour où tu iras introduire ta demande, l’ONEm va regarder sur les 33 mois qui précèdent ce jour, si tu as bien travaillé 468 jours. Il semble donc peu probable que tes jours de travail en 2014 pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, sauf si tu disposes d’éléments qui te permettront de prolonger ta période de référence tels qu’une naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  79. Lolita
    le 7 avril 2017 à 22:50

    Bonjour,
    Moi je travaillais à temps plein de 2013 à 2015 , mais j’ai été virée pour abondons de poste , car je suis partis de la Belgique suite à quelque problème personnel, j’aurais aimer savoir , car je voudrais revivre à bruxelles, mais vont il m’accepter au chômage APRES 2 ans Que j’ai reçu mon c4 ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2017 à 10:51

      Bonjour Lolita,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, lorsque tu introduiras ta demande, l’ONEm considérera probablement que tu as été licencié par ta faute. Dans ce genre de situation, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit au chômage pendant une période de 4 à 26 semaines.

      Tu comprends donc que si tu as introduit ta demande d’allocations de chômage avant ton départ, il est fort probable que tu puisses ouvrir ton droit aux allocations car tu auras eu l’occasion de laisser ta sanction courir pendant ton séjour à l’étranger.

      Si, par contre, tu n’as pas introduit de demande d’allocation avant ton départ, tu risques donc une sanction, mais il faudra également vérifier que tu remplis toujours les conditions d’admissibilité, à savoir totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, et à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  80. Nico
    le 6 avril 2017 à 18:12

    Bonjour

    J’ai une question urgente

    En Janvier, sur la période des 21 mois, je n’avais pas les 312 jours requis, mais sur la période de 33 mois, j’avais quelques jours de plus que les 468 jours requis (car j’ai eu une interruption de carrière, il fallait donc voir plus loin pour compter mes heures). J’ai donc droit au chômage complet depuis Janvier.

    Je viens de passer un entretien positif aujourd’hui, pour un travail de deux mois et 10 jours, à raison de 24h/semaine. Mon salaire sera donc absurdement plus bas ou presque égal à ce que je reçois du chômage, mais j’ai envie de solidifier mon CV pour après alors ça ne me dérange pas trop. CEPENDANT : aurais-je encore droit au chômage par la suite, le 8 juillet? Car comme du temps sera passé, et que c’est presque un mi-temps, je ne serai ni dans les 312 jours, ni dans les 468 jours.

    C’est une question assez urgente car je dois leur dire dans les jours qui viennent si j’accepte ou pas… svp soyez sur de vous, car une fois l’onem m’a dit que j’avais droit au chômage en septembre, mon chef a alors interrompu mon contrat, puis l’onem m’a finalement dit qu’il y avait une erreur et que je ne n’y avais pas droit!

    Je vous remercie d’avance pour vos infos et confirmations,

     

    Bien à vous,

    Nico

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 avril 2017 à 11:57

      Bonjour Nico,
      En principe, si tu perçois des allocations de chômage avant de commencer ton contrat, tu pourras les récupérer en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) dès la fin de ton contrat. Tu ne devras pas remplir une nouvelle fois les conditions d’admissibilité, mais il faudra tout de même que tu aies perdu ton emploi de manière involontaire.

      A la fin de ton contrat, tu devras donc tu te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG). Ta période d’indemnisation sera d’ailleurs prolongée par ta période de travail.

      Par contre, le montant de tes allocations ne sera pas recalculé sur base de ton nouveau salaire, car pour ce faire, il faut une interruption de plus de 24 mois de chômage et avoir travaillé et au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur pendant cette période.
      Nous te conseillons également de faire une demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR)  dans les deux mois qui suivent le début de ton contrat.  Cela te permettra de pouvoir rouvrir un complément du chômage pendant ta période de travail à temps partiel (Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/?p=16006).
      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail).
      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Nico
        le 7 avril 2017 à 16:45

        Bonjour

        Je voulais juste vous remercier pour la rapidité et la précision de votre réponse

        Vous faites un excellent travail et c’est très pratique pour nous tous!

        Bonne continuation

        Nico

  81. Michael
    le 5 avril 2017 à 19:07

    Madame, Monsieur,

    En espérant que vous allez pouvoir m’aider dans ma recherche de réponse, merci d’avance,

    Je suis engagé avec un CDI depuis quelques mois (dans le cadre du programme Activa). Le patron de la compagnie m’a annoncé qu’il y a moins de travail pour moi, ce que j’ai ressenti, et il m’a annoncé de rompre notre contrat d’un commun accord à la fin de ce mois.

    Est-ce que je perds mes droits aux allocations de chômage après avoir signé la rupture du contrat?

    Sous quelles forme je dois signer cet accord (documents, lettre recommandée)?

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 avril 2017 à 10:27

      Bonjour Michael,

      Comme c’est ton employeur qui veut mettre fin au contrat, nous te conseillons de lui demander qu’il te fasse une rupture par licenciement. Cela t’évitera tout risque de sanction de l’Onem qui peut aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines; la rupture d’un commun accord étant considérée par l’Onem comme un abandon de poste convenable.

      Donc, si le patron doit te licencier, tu n’as aucune démarche particulière à faire. Ce sera à lui de t’envoyer une lettre de licenciement (en y mentionnant le début et la durée de ton préavis). Ainsi, à la fin de ton préavis, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région et introduire une demande d’allocations de chômage; pour autant que tu remplisses les conditions pour en bénéficier. Tu trouveras toutes les informations pour avoir droit aux allocations de chômage sur cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Surtout, tu n’as donc rien à signer. Et si l’employeur te propose de signer un document, vérifie bien que cela ne te rende pas responsable de la perte de ton emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  82. Mariam
    le 4 avril 2017 à 23:53

    Bonjour

    Je vais vous exposer en détail ma situation et les questions nécessitant une réponse. J’ai besoin de votre aide, j’espère svp que vous saurez m’éclairer.
    Merci d’avance.

    Je suis française et j’ai 28 ans. J’étais venu en Belgique il y a 2 ans pour étudier les soins infirmiers, j’ai validé mes 2 premières années mais au cours de ma 3 ème année je l’ai interrompu car je devais retourner en France pour des raisons personnelles. Je suis revenu en Belgique en janvier 2016 et j’ai entamé un travail d’aide soignante mi temps des le 1er mai 2016 puis un temps plein des le 1er juin 2016 jusqu’à en cours actuellement. (Pour info avant mai 2016 je n’ai pas travaillé en france).
    Donc actuellement je travaille toujours mais j’aimerais reprendre ma 3eme et dernière année d’étude en soins infirmiers à compter de septembre 2017.
    Cependant je souhaiterais au cours de mon année d’école bénéficier des allocations de chômage et avant cela prendre 1 mois de vacances en juillet août 2017, sachant qu’aujourd’hui j’ai un pécule de vacances de 40 jours.

    Mes questions:
    Est ce correct que je dois avoir travaillé 12 mois avant de pouvoir bénéficier des allocations de chômage, donc dans mon cas de debut mai 2016 à fin avril 2017?
    Si j’arrive à obtenir un licenciement à l’amiable (ils sont au courant de mon projet d’études), selon vous quand devrai je accepter d’arrêter avec eux afin de pouvoir aller me déclarer au chômage auprès d’actiris grâce à ce document C4 mais aussi avoir mon mois de congés en juillet août.
    Je sais pas si j’ai été clair, je l’espère.
    Le truc aussi c’est que j’aimerais savoir si en revenant de mon mois de congé je pourrais bénéficier des allocations de chômage tout en étudiant?
    Que dois je faire pour que ce soit le cas, y a t il des conditions?

    Bon pour l’instant ce sont ces questions qui me viennent, je reviendrais probablement vous embêter avec d’autres questions. :)

    Merci encore. J’espère avoir été le plus clair possible.

    Bien à vous,

    Mariam

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2017 à 14:00

      Bonjour Mariam,

      Pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage, tu dois totaliser au minimum 312 jours de travail salarié , soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence.

      Dans ton cas, il faudra donc attendre juin pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage à temps-plein. (Si tu prends en compte le mois de mai, il faudra soit calculer à combien de jours temps-plein équivaut ton travail à mi-temps, ou envisager la possibilité d’ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=16006).

      Sache que pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, il faut également perdre son emploi de manière involontaire. Cela signifie que en cas de rupture de commun accord, tu risques une sanction de l’ONEm (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.

      Si tu t’entends bien avec ton employeur actuel, le fait de pouvoir négocier avec lui la possibilité qu’il te licencie pourrait effectivement t’éviter une sanction. Tu pourrais aussi, pour ne pas être sanctionnée,  trouver n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat) de minimum 4 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      Au niveau de tes congés, sache qu’en Belgique, le droit au congé se constitue par rapport à l’exercice de l’année précédente. Cela signifie qu’en travaillant en 2016, tu as ouvert le droit à un certain nombre de jours de congé en fonction de ton régime de travail. C’est une information dont tu dois en principe disposer sur l’attestation de vacances que tu as dû recevoir de ton employeur en début d’année.

      Tu as donc soit la possibilité de demander tes allocations de chômage après avoir pris tes congés (puisque l’ONEm ne questionne pas sur les raisons d’une demande tardive) ; soit en étant au chômage. Dans le deuxième cas, tu devras indiquer, sur une carte de contrôle, des « V » dans les cases correspondantes aux jours pendant lesquels tu étais en vacances. Cela dit, comme ces jours auront été rémunérés par ton employeur (sans doute lorsqu’il te versera un pécule de sortie), il est fort probable que l’ONEm ne t’indemnise pas pour ces jours là. Tu trouveras plus d’informations concernant les vacances des chômeurs sur cette fiche.

      Concernant ta reprise d’études, sache que pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage tout en suivant des études, il faut préalablement demander une dispense auprès d’Actiris. Tu trouveras les conditions pour l’obtenir sur http://bruxelles-j.be/?p=4627 .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  83. Niky
    le 4 avril 2017 à 19:21

    J’ai travaillé 7 mois interim non continue en 2015. Sous le Cpas pdt qlq temps.apres en mars 2016 jsq mars 2017 independant.

    Ai-je droit au chomage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2017 à 12:31

      Bonjour Nicky,

      En principe tu ne devrais pas pouvoir ouvrir de droit aux allocations de chômage. En effet, pour ce faire il faut  totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence).

      Certains événements peuvent permettre de prolonger cette période de référence, tels que ta période de travail indépendant.

      Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  84. Laura
    le 4 avril 2017 à 13:21

    Bonjour,

    J’ai travaillé de avril 2015 à juin 2015 à raison de 20h/semaine en CDD de trois mois.

    Ensuite j’ai travaillé de mars 2016 à décembre 2016 à raison de 38h/semaine en CDI.

    Je suis actuellement gérante dans une entreprise et donc indépendante depuis décembre 2016, mais j’ai une petite fille à charge seule.

    Nous sommes 3 dirigeants d’entreprise et je ne gagne que 1.000,00 euros car nous reprenons une société qui a des difficultés.

    Ma question est de savoir s’il serait éventuellement possible de bénéficier d’un complément de chômage?

     

    Cordialement

     

    Laura

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2017 à 13:00

      Bonjour Laura,

      En principe, tu n’auras malheureusement pas droit à un complément chômage. En effet, pour avoir droit à celui-ci, il faut travailler à temps-partiel alors que l’on ouvre/ouvrirait un droit à des allocations de chômage ou d’insertion.

      Cela dit pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage, il faut être privé de rémunération, ce qui n’est malheureusement pas ton cas. De plus, l’ONEm considère qu’une personne indépendante dispose de revenus professionnels (et ce peu importe le montant qu’il gagne réellement).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  85. karim
    le 3 avril 2017 à 16:08

    Bonjour

    Depuis 1997 je vis en Belgique comme étudiant et j ai été admis comme doctorant chercheur entre 2000-2008 et depuis ce temps là j n’ ai  commencé à travailler  qu à partir de janvier 2017 pour un CCD de 4 mois et j’ai  maintenant 57 ans; est ce que j’aurais le droit au chômage et merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 avril 2017 à 11:18

      Bonjour Karim,

      Malheureusement, vous ne pourrez pas bénéficier d’allocations de chômage tout de suite. En effet, pour ouvrir votre droit aux allocations de chômage sur base du travail, vous devez totaliser 624 jours de travail salarié , à comptabiliser sur une période de référence de 42 mois. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=4562

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  86. Infor Jeunes Bruxelles
    le 4 avril 2017 à 15:10

    Bonjour Jo,

    L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit?:

    les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein?;
    les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits?;
    les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

    Cela dépendra donc de ton contrat futur. Tu trouveras plus d’information sur la page suivante:
    http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

    N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  87. Infor Jeunes Bruxelles
    le 18 avril 2017 à 16:50

    Bonjour Carmi,

    Désolé si jamais tu n’avais pas encore reçu de réponse, il semble que ta question nous ait échappée.

    Normalement, tu peux récupérer ton droit aux allocations de chômage dès que ta sanction est terminée. Pour cela, il faut te réinscrire comme demandeur d’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et introduire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). La plupart du temps, les sanctions de l’ONEm sont limitées dans le temps. Si jamais tu as été exclu définitivement, il faut à nouveau prouver un certain nombre de jours de travail comme pour ouvrir son droit la première fois.

    Pour chercher du travail, tu peux regarder les annonces sur les sites d’Actiris, Forem, Vdab et t’inscrire dans des agences intérim plus spécialisées dans ton secteur.

    N’hésite à nous recontacter si tu as d’autres questions.

     

  88. Infor Jeunes Bruxelles
    le 18 avril 2017 à 17:11

    Bonjour Diallo,

    Excuse-nous si jamais tu n’as pas encore reçu de réponse mais ta question semble nous avoir échappée.

    Les formations professionnelles telles que le PFI ou le stage de transition peuvent effectivement être assimilées à des journées de travail pour ouvrir le droit aux allocations de chômage mais pour un maximum de 96 jours au total (pas 96 jours chacune). Donc, tu ne sembles pas encore prouver suffisamment de jour de travail (96 jours assimilés + environ 156 jours de travail).

    N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.