Bruxelles-J

Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rappel : pour des allocations d’insertion (allocations de chômage sur base d’études), reporte-toi à la fiche « le stage d’insertion professionnelle ».

Nous n’envisagerons ici que les conditions qu’il faut satisfaire pour bénéficier du chômage complet sur base d’un travail salarié à temps plein en Belgique. Nous n’exposerons pas les conditions à remplir pour bénéficier du chômage à temps partiel sur base d’un travail à temps partiel. Tu trouveras plus d’information à ce propos sur la fiche qui parle du travail à temps partiel ou sur le site de l’ONEM.

Principe de base

Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver :

  • un certain nombre de jours de travail salarié (stage) ;
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

Nombre de jours de travail salarié requis (stage)

Age Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande ;
– soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande ;
– soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande ;
– soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois ;
– soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande ;
– soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois ;
– soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 21, 33 ou 42 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Quels sont les jours pris en considération ?

Les journées de travail prises en considération pour le calcul de ta période de stage sont celles :

  • qui ont donné lieu au paiement de cotisations de sécurité sociale (y compris pour le secteur chômage) ;
    ET
  • qui ont été effectuées dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas) ;
    ET
  • qui ont bénéficiées d’une rémunération que la législation considère comme suffisante.

Certaines journées d’inactivités sont assimilées à des journées de travail :

  • les jours de vacances légales (ou européennes) et les jours de vacances en vertu d’une convention collective de travail rendue obligatoire, s’ils ont donnés lieu au paiement d’un pécule de vacances ;
  • les jours de vacances-chômage couverts par un pécule de vacances ;
  • les journées d’absence non rémunérées à raison de 10 jours maximum par année civile ;
  • les journées de formations professionnelles (organisée ou subventionnée par le service régional de l’emploi et de la formation professionnelle), les journées de PFI et FPI et les journées de Stage First à concurrence de 96 jours maximum ;
  • les congés de circonstance, les journées indemnisées par l’assurance maladie-invalidité, les journées non prestées pour cause d’accident de travail ou de maladies professionnelles, les journées de grève, les absences pour raisons familiales impérieuses, les jours de chômage temporaire, etc.

Comment calculer tes jours ?

Pour le calcul des journées de travail, l’ONEM considère que le travail a été effectué à raison de 6 jours par semaine. Lorsque le travailleur a presté le travail en régime 5 jours par semaine, l’ONEM examine s’il s’agit du régime habituel dans ce secteur et assimile alors le régime 5 jours de travail par semaine au régime 6 jours par semaine sans appliquer de calcul de rapport.

Pour les périodes d’occupation ininterrompues à temps plein (horaire de 35 heures minimum en moyenne par semaine), 26 jours de travail sont pris en considération par mois civil.

Dans les autres cas, le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre de jours de travail effectués pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen de jours de travail.

Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Est-ce que tu gardes ton droit au chômage si tu l’as interrompu ?

Si tu interromps ton chômage (par exemple, pour voyager quelques mois), tu peux récupérer le bénéfice des allocations si tu introduis une nouvelle demande et que tu te réinscris comme demandeur d’emploi au plus tard 3 ans après ton dernier jour indemnisé.

Tu dois avoir bénéficié d’un jour au moins d’allocation avant cette interruption.

Cette période de 3 ans peut dans certains cas (par exemple, reprise d’études ou travail indépendant) être prolongée.

Suite à cette nouvelle demande, tu bénéficieras des allocations sans devoir à nouveau apporter la preuve d’une période de travail. Le montant de tes allocations risque cependant d’être inférieur au dernier montant perçu avant l’interruption. La diminution progressive des allocations continue à courir, même pendant la période d’interruption où tu ne reçois rien. Tu trouveras plus d’information sur cette diminution progressive dans la fiche quels sont les montants des allocations de chômage ?

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


130 questions pour “ Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier des allocations de chômage ?

  1. David
    le 23 juin 2018 à 17:35

    Bonjour, je travail a temps partiel, je touche entre 890 et 920 euros par mois j’habite chez mon père qui est invalide, je voudrai savoir si j’ai droit a une aide supplémentaire ou pas… cela fait déjà 9 mois que je travaille mais je n’ai jamais posé cette question a personne… 900 euros c pas bcp et je ne peux rien faire j’ai un contrat CDI et je cherche un autre travail mais ce n’est pas facile d’en trouver un… merci de me repondre bien a vous

  2. keky07
    le 22 juin 2018 à 13:34

    bonjour j’ai 21 ans je travail en tant que mi temps je touche +-1000€, jhabite avec ma mere qui est invalide

    combien toucherai je en complement de chomage ?

    et si j’enmenage avec mon compagnon qui lui sera mi temps +-1000€ aussi. est ce que nous auron encore droit au complement de chomage ?

     

    merci

  3. Nora
    le 22 juin 2018 à 03:56

    Bonjour
    J ai 22 ans j ai trouver un travail comme serveuses au café mais le problèmes que le patron il veut me déclaré comme indépendant avec lui est une autre serveuse ma question je vie chez ma maman est ma petit soeur qui a l école ma mère touche le chômage est se que il auras des changement pour le chômage de ma mère ?? C est ma mère qui chef de famille
    Merci d avance de votre réponse

  4. Mar*
    le 21 juin 2018 à 19:22

    Hello.
    I work in belgium already 4 years.. The first 3 years i was working for a company 38h/per week with a CDI.. after that i end the contrat because i find another job. In the new job i get 2 contrats already.. the first its a CDD of 6months.. after that 6months they gave me again another CDD of 6months. My contrat will finish in October. What can happen if i decide to stop my contrat now?

  5. AM329
    le 21 juin 2018 à 14:27

    Bonjour,

    J’aurais 2 questions importantes et hypothétiques:

    Je travaille en CDI depuis Octobre 2017

    Si dans le futur je donne mon préavis et j’arrête mon contrat avec cette société ou que ça soit le gérant à me licencier (ayant travaillé au moins 312 jours de travail sur les 21 derniers mois), je pourra bénéficier des allocations de chomage en attendant de trouver un nouveau emploi qui s’adapte à mon profil?
    Si je me marie et que mon marie est travailleur, alors que moi je perçevait une allocation de chomage avant le mariage, est ce que je vais perdre ce droit entièrement ou partiellement?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2018 à 17:10

      Bonjour AM329,

      Si tu as moins de 36 ans, il faudra en effet prouver 312 jours de travail sur les 21 derniers mois pour ouvrir ton droit au chômage. Cela équivaut à une année complète de travail en équivalent temps plein. Attention donc que si ton CDI est ta seule expérience de travail, il faudra attendre que tu aies travaillé un an avant de rompre ton contrat pour bien ouvrir ton droit au chômage.

      Ensuite, même si tu prouves bien ces 312 jours de travail, la manière dont tu romps ton contrat aura un impact sur tes allocations de chômage. En effet, pour pouvoir bénéficier directement des allocations de chômage, il faut que la rupture de contrat soit contre ta volonté, en d’autres termes, que ton employeur te licencie. Si tu remets ta démission ou que tu romps ton contrat d’un commun accord avec ton employeur, tu t’exposes à une sanction de l’ONEm pour avoir abandonné un emploi convenable.  Cette sanction peut être une exclusion du chômage pour une période de 4 à 52 semaines. Toutes les informations sur les sanctions de l’ONEm ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/

      Ensuite, nous supposons que tu nous parles de ton mariage par rapport à ton statut familial ? En fait ce n’est pas le fait d’être mariée ou non qui définit ton statut, c’est le fait d’habiter avec d’autres personnes ou non. Ainsi, si tu habites déjà avec ton futur mari, tu auras le statut de « cohabitant » et toucheras  donc des allocations de chômage au taux cohabitant (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png). Cela vaut pour ton mari mais également les autres personnes avec qui tu vivrais (parents, amis, etc.). Le fait de te marier ne changera rien à ton statut, tu resteras « cohabitant » et continueras à percevoir des allocations en tant que tel.

      Si tu vis actuellement seule, tu toucheras alors des allocations de chômage au taux « isolé » (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/isole-1.png). Dans ce cas, le jour où tu habiteras avec ton mari, il faudra le déclarer à ton organisme de paiement et tu passeras automatiquement au statut de « cohabitant ».  Ton droit au chômage ne dépend donc pas du fait d’être mariée non. Par contre le fait de vivre seule ou avec d’autres personnes aura un impact sur le montant de tes allocations de chômage. Tu trouveras toutes les informations ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  6. Mo
    le 21 juin 2018 à 05:28

    Bonjour, je travaille depuis le mois d’aout 2017, mon contrat se termine fin août.. aurai-je droit au chômage complet vu qu’il y aura un an que je travaille en temps plein?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2018 à 10:50

      Bonjour Mo,

      Tu pourrais effectivement ouvrir le droit aux allocations de chômage après une période de travail d’un an; tout va dépendre de ton âge. Pour bénéficier des allocations de chômage sur base de travail, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent prouver 312 jours de travail salarié au cours des 21 mois précédant leur demande d’allocations.
      Donc, si à la fin de ton contrat en fin août tu n’as pas encore fêté ton 36ème anniversaire, tu pourrais sans problème prétendre aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  7. Asmaa
    le 20 juin 2018 à 19:43

    Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car j’ai besoin d’un petit renseignement..

    Je suis actuellement en stage d’insertion depuis juillet 2015 . En juillet 2018 je clôturerai 3 ans.je suis rémunérée bien-sûr. .

    J’aimerai savoir si après les trois ans mon droit se termine ? Ou tout dépend du statut.

    J’étais sous statut isolée. Mais depuis le 18 juin mon compagnon qui travaille à son compte s’est installé chez moi. Je l’ai déjà signalée à mon syndicat. Et apparemment mon droit se termine le 29 juillet.

    Je me demande juste si mon droit allait quand même prendre fin en juillet 2018 en étant isolée ou alors c’est à cause de l’installation de mon compagnon .

    Je vous remercie d’avance. Une bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2018 à 13:42

      Bonjour Asmaa,

      Si tu n’avais pas changé ta situation familiale (isolée à cohabitante « ordinaire »), tu aurais pu bénéficier de l’allocation d’insertion jusqu’à tes 33 ans. Car en étant isolée, le calcul des 36 mois aurait commencé à ton 30ème anniversaire.

      Etant donné que tu as changé ta situation familiale, le calcul des 36 mois commence le premier jour d’octroi des allocations d’insertion. Dès lors, ton stage d’insertion se terminera en juillet 2018 comme te l’a dit ton syndicat.

      Sache que certains événements prolongent le crédit de 36 mois de la durée de l’événement. Tu trouveras les informations à ce sujet sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  8. Titine1402
    le 19 juin 2018 à 14:47

    Bonjour j’ai 18 ans est j’aimerai savoir si j’ai le droit au chômage tout en sachant que jai fais ma 3 eme professionnelle complet et ma 4 eme a 3/4 :/

    Je suis perdu

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juin 2018 à 17:24

      Bonjour Titine1402,

      Pour bénéficier des allocations d’insertion (allocations sur base des études), il faut avoir été préalablement inscrit comme demandeur d’emploi au service emploi de sa région pendant et avoir obtenu 2 évaluations positives au bout de 12 mois, avoir moins de 25 ans au moment de la demande, pour autant que tu remplisse la condition d’études.

      Dans ta situation, comme tu as 18 ans et que tu n’as pas fini tes études secondaires, si tu as arrêté tes études, tu peux t’inscrire comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion. Mais, tu ne pourras malheureusement ouvrir le droit aux allocations d’insertion qu’à partir de 21 ans; même si tu validais ton stage d’insertion au bout de 12 mois d’inscription. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      L’autre manière d’ouvrir le droit aux allocations de chômage serait de travailler comme salarié pendant un certain nombre de jours au cours d’une certaine période de référence. Comme tu as moins de 36 ans, si tu travailles minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précédent ta demande d’allocations, tu pourrais ouvrir le de droit. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  9. Katy
    le 18 juin 2018 à 22:32

    Bonjour. J’ai arrêté mon travaille 6 mois avant. Je peux demande du chômage maintenant ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juin 2018 à 14:56

      Bonjour Katy,

      Comme indiqué dans le haut de cette fiche, pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage sur base du travail il faut pouvoir prouver un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée.

      Ainsi, si tu as moins de 36 ans, il faut pouvoir justifier 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Cela dépend donc de tes précédentes expériences de travail. Mais si tu n’as travaillé que 6 mois au total, cela sera insuffisant.

      Note également que dans le cas où tu ouvres bien ton droit aux allocations de chômage mais que tu as démissionné de ton dernier emploi, tu risques une sanction et donc une exclusion du chômage pour une période allant de 4 à 52 semaines (toutes les informations ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/)

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  10. Sasa
    le 13 juin 2018 à 09:36

    Bonjour, j’ai 29 ans et était rayé du chômage depuis quelque année. Combien de jours de travail dois-je effectué pour récupérer mon droit allocation? Sachant que je travail en temps plein 5j/semaine.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 juin 2018 à 11:16

      Bonjour Sasa,

      Pour rouvrir le droit aux allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Comme tu as moins de 36 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  11. zola
    le 13 juin 2018 à 02:44

    je suis une femme j’ai 49 ans je n’ai jamais travaille je n’est pas droit ni au chomage ni au cpas car mon mari travaille , est ce que  si je sui des etudes est ce que je peux avoir droits au alocation d’insertion comme les jeunes merci, et si il ya une autre procedure pour avoir un petit revenu  pour moi veuillez me conseiller merci

  12. Aicha
    le 13 juin 2018 à 00:26

    Bonsoir on me propose un contrat de deux mi temps pour juillet et août et un an de mi temps et je voudrais savoir combien de moi doit je travailler pour bénéficier de mes droit de chômage et si on ne me renouvelé pas le contrat est ce que j’aurais droit au chômage ou pas

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2018 à 15:03

      Bonjour Aicha,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans travaillant à temps plein doivent travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche ci-dessus.
      Pour le travail à mi-temps, elles devront prouver minimum 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Même si ton contrat n’est pas renouvelé, tu auras suffisamment travaillé en un an pour introduire une demande d’allocations de chômage; pour autant que tu aies moins de 36 ans. Mais comme tu auras ouvert le droit sur base d’un mi-temps, tu bénéficieras de demi-allocations de chômage.

      Pour d’aitres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  13. Kevin
    le 12 juin 2018 à 13:34

    Bonjour,
    J’ai finis mon stage first en mai et mon employeur compte m’engager à partir du 1er septembre.
    Je voudrais savoir si il était possible que je bénéficie d’une allocation de chômage jusqu’au 1 septembre ou pas ?
    Bien à vous, merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2018 à 16:50

      Bonjour Kevin,

      Pour avoir droit aux allocations de chômage il y a deux possibilités :

      – Soit tu prouves suffisamment de jours de travail sur une période déterminée. Si tu as moins de 36 ans il faudra voir travaillé 312 jours sur les 21 derniers mois (cela équivaut à un an de travail complet en équivalent temps plein). Sache que ton stage first peut être comptabilisé, mais si c’est ta seule expérience de travail, ce ne sera pas suffisant. Toutes les informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      – Soit tu valides ton stage d’insertion, c’est-à-dire une période de 310 jours suite à l’arrêt ou la fin de tes études pendant laquelle tu es inscrit en tant que demandeur d’emploi et que tu obtiens deux évaluations positives d’Actiris. Une fois ton stage d’insertion terminé tu peux entrer une demande d’allocations d’insertion (chômage sur base des études) si tu as moins de 25 ans. Sache que si tu étais en stage d’insertion au moment de commencer ton stage first, ce dernier est bien comptabilisé dans les 310 jours. Toutes les informations sur le stage d’insertion ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu ne réponds à aucune des deux situations ci-dessus, tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage.

      Dans ce cas, si tu as besoin d’une aide financière en attendant de commencer ton contrat de travail, ce sera vers le CPAS qu’il faudra te tourner. Tu trouveras toutes les informations sur l’aide du CPAS ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  14. sara
    le 12 juin 2018 à 11:19

    Bonjour,

    j’ai 24 ans et je travaille à temps partiel (20h/semaine) depuis 01/10/2017. mon contrat se termine le 31/07/2018, je suis enceinte et je compte à commencer mon congés de maternité le 15/07/2018. le congés de maternité est il considéré comme jours de travail pour bénéficier du chomage ? si oui, aurai je le droit au chomage dans mon cas, vu que mon contrat se termine le 31/07/2018 (10 mois de travail) mais avec 3 mois congés de maternité je termine 12 mois et demi

    D avance merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 juin 2018 à 14:17

      Bonjour Sara,

      Les jours indemnisés par la mutuelle dans le cadre de ton congé de maternité seront bien pris en compte et assimilés à des journées de travail dans le cadre de ton admissibilité au chômage.

      Mais la première chose à faire est de vérifier avec ta mutuelle si tu remplis les conditions pour avoir droit à des indemnités de la mutuelle pendant le congé de maternité : https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/quelles-conditions-ai-je-droit-au-conge-de-maternite?o=3171

      Tu trouveras les conditions pour ouvrir un droit au chômage sur base d’un temps partiel sur cette page : http://www.bruxelles-j.be/?p=16006
      Si tu ouvres le droit à des indemnités pendant ton congé de maternité, tu devrais bien avoir droit à des demi-allocations de chômage à la fin de ton congé de maternité.

       

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  15. Lisaa34
    le 11 juin 2018 à 20:46

    Bonjour,

    J’ai travailler 9 mois dans un Carrefour en CDD
    Il ont renouveler mon contrat 3 fois.
    Est ce que j’ai droit au chômage ?
    Mon syndicat et actiris mon dit Oui
    Mais attends une décision de l’onem
    Bien à vous Lisa

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2018 à 16:40

      Bonjour Lisaa34,

      Si tu n’as pas eu d’autre emploi et que tu ne prouves que 9 mois de travail (ou journées assimilées), tu ne prouves pas encore suffisamment de jours de travail que pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sauf s’il s’agit de 3 contrat de 9 mois soit 27 mois de travail).

      Par contre, peut-être es-tu dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études).

      L’ONEm devrait normalement pouvoir calculer correctement le nombre de jours de travail (ou assimilés) que tu prouves.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. Eli
    le 7 juin 2018 à 15:30

    Bonjour,

    Voici ma situation,

    J’ai été radié en mars 2016 de mon adresse. Hors j’étais en pleine procédure pour avoir mon chomage. De ce fait, la procédure a été interrompue et j’ai été à la rue 6 mois, sans avoir droit à mon chomage.

     

    Aujourd’hui je retravaille depuis 2 ans à temps plein,j’ai presque fini de payé ma dette suite à ma radiation d’adresse.

    J’ai prit contact avec la CAPAC afin de savoir si j’avais droit à récupérer mon chomage de 2016, étant donné que j’ai cotisé pour celui-ci.

    On m’a bloqué directement en disant que j’avais perdu mes droits !

    J’en doutes fortement !  Est-ce vrai ?

    Que puis-je faire ?

    Bien à vous,

    Eli

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juin 2018 à 17:16

      Bonjour Eli,

      A priori, comme tu n’as pas pu ouvrir le droit après ta période de travail en 2016 (même un seul jour aurait suffi), il nous semble peu probable que tu puisses récupérer les allocations que tu aurais dû percevoir. Mais, nous te conseillons de prendre contact avec l’asbl Atelier Des Droits Sociaux (ADDS): http://www.atelierdroitssociaux.be/page/comment-nous-joindre

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  17. Yasyasss
    le 7 juin 2018 à 03:35

    Bonjour. J’ai reçu mon c4 mon patron as marqué rupture employeur: manque de travail a cause de plaindre répétitive des clients,malgré tous les conseils donné par l’agence le travailleur n’a pas donné des efforts à amélioré son travail suite aux plaindre des clients l’agence a dinc de mal a recomender aux clients (agence titre services) vous pensé que je risque une sanction grave?? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juin 2018 à 15:47

      Bonjour Yasyasss,

      Malheureusement, nous ne pouvons répondre avec précision à ta question. Nous ne sommes pas en mesure de prédire une décision de l’Onem.
      Pour qu’un employeur mette fin à un contrat pour faute grave, il doit le faire dans les 3 jours ouvrables à partir de la connaissance (suffisamment certaine) des faits.
      Si sur ton C4 ton employeur ne fait pas mention d’une  » faute grave », la sanction va dépendre du motif invoqué. Elle peut aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 26 semaines. Dans tous les cas, si l’Onem a des doutes sur le motif de ton licenciement, il te convoquera et tu auras l’occasion de te défendre avant qu’il ne prenne une quelconque décision.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  18. arthurvh
    le 5 juin 2018 à 22:56

    Bonjour,
    Dans quelques jours je termine mes études. J’ai pu comprendre qu’il fallait directement que je m’incrive auprès de l’Onem mais je suis engager à temps pleins (contrat de remplacement) à partir du 1 juillet jusqu’au 31 Décembre inclus. J’aimeraos Simplement savoir si je recevrais de l’argent quand je me réinscriverais auprès d’eux en Janvier. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 14:14

      Bonjour Arthurvh,

      Nous te conseillons de t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion au service emploi de ta région (et non à l’Onem) dès la fin de tes études. Ainsi, ta période de travail de juillet à décembre sera prise en compte dans ton stage d’insertion. Cette inscription te permettra de bénéficier des allocations d’insertion (allocations sur base des études); pour autant que ton stage ait une durée minimum de 12 mois, que tu obtiennes deux évaluations positives et que tu aies moins de 25 ans au moment d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Et, malheureusement tu ne seras pas indemnisé en janvier lorsque que tu te réinscriras comme demandeur d’emploi à la fin de ton contrat de remplacement, une période de travail de 6 mois (même à temps plein) étant insuffisante pour bénéficier des allocations de chômage. Pour prétendre aux allocations sur base de travail, il faut travailler comme salarié pendant un certain nombre de jours au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler 312 jours au cours des 21 mois précédant leur demande. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  19. Hola
    le 5 juin 2018 à 14:50

    Bonjour j’ai un CDD qui a débuté le 26/09/2017 qui terminera le 13/10/2018.
    Donc le premier mois j’ai signé un avenant de temps plein 38/38hjuska 25 octobre 2017.le 2 mois un avenant de 30/38h du mois de décembre au 31 mars 2018 28/38h.du 1 avril on a changé de commission paritaire de 201 à la 311 çest à dire 1 avril 2018 au 13 octobre 26/35h.
    J’ai 23 ans j’aimerais savoir si j’ai droit au chômage complet.
    CORDIALEMENT

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 14:28

      Bonjour Hola,

      Les dates ne sont pas suffisamment précises pour que nous puissions faire le calcul pour toi. Nous n’avons pas ton régime de travail entre le 25/10/17 et le mois de décembre. Si tu as les dates exactes, le calcul n’est pas très compliqué. Il suffit d’additionner toutes les heures de travail prestées sur toute la période puis de multiplier par 6 puis de diviser par le nombre d’heure à temps plein (il faudra donc faire 2 calculs puisqu’il y a un changement à ce niveau-là. Un calcul pour la période en CP201 et un calcul pour la période en CP311 ).

      Cependant, s’il s’agit d’avenants, nous supposons que cette diminution du temps de travail a été faite d’un commun accord. Hélas, le fait de diminuer volontairement son régime de travail a un impact sur l’accès aux allocations de chômage complètes. Voici ce que dit le site de l’ONEm: « Si vous réduisez vos prestations de travail pour convenance personnelle, vous avez droit à des allocations de chômage A TEMPS PLEIN après la période de travail à temps partiel si les conditions suivantes sont réunies:
      – avant la réduction des prestations, vous avez travaillé en tant que salarié à temps plein, le nombre de jours requis pour être admis au bénéfice des allocations de chômage;
      – vous introduisez une demande d’allocations après votre travail à temps partiel et au plus tard 3 ans après la réduction des prestations de travail. » Tu pourrais donc être considéré comme travailleur à temps partiel volontaire et tu ne pourras alors pas être assimilé à un travailleurs à temps plein.

      Nous te conseillons donc de vérifier cela avec un organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  20. Kent
    le 5 juin 2018 à 14:40

    Bonjour,

    De nationalité Belge vivant en France ( 38 ans) , je viens de déménager  récemment en Belgique.

    Auparavant je n’avais jamais travaillé  et ni perçu de chômage en Belgique

    J’étais au chômage en France quand j’ai déménagé en Belgique et mes droits français de chômage sont finis .

    Je peux prétendre au chômage en Belgique sans y avoir travaillé ?

    Sinon Combien de temps faut il pour pouvoir toucher à nouveau le chômage mais cette fois ci- en Belgique.

    Mon temps de travail et chômage en France ne sont pas comptabilisés en Belgique ?

    merci pour votre retour

  21. Sean
    le 4 juin 2018 à 18:31

    Bonjour,
    Après combien de jours de travails retrouve t on notre chômage plein svp ?
    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2018 à 16:13

      Bonjour Sean,

      Si tu as moins de 36 ans tu dois prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande. C’est-à-dire que si tu travailles une année tu auras droit à une allocation de chômage pour autant que ton contrat ne soit pas renouvelé. Si tu mettais fin à ton contrat de ton propre chef, il est possible que tu ne puisses obtenir cette allocation de chômage.

      Si tu es déjà au chômage, tu devras travailler au moins 12 mois sur une période de 18 mois pour retourner en début de première période de chômage.
      Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  22. cyril
    le 4 juin 2018 à 12:01

    Bonjour,

    je travaille en belgique et réside en Belgique également mais je compte bientôt partir en France pour vivre une nouvel vie dans le sud de la France. Ai-je la possibilité de touché mes allocations chômages en résidant en France?

    merci de votre retour

    bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2018 à 14:55

      Bonjour Cyril,

      Il n’est pas toujours évident d’exporter ses droit aux chômage pendant qu’on est à l’étranger.

      Tout d’abord, il faudrait vérifier que tu puisses prétendre à des allocations de chômage. En effet, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jour de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence (voir tableau de la fiche ci-dessus). Une autre condition pour y avoir droit est d’avoir perdu son emploi de manière involontaire (f’in d’un contrat CDD, licenciement,…).

      Ensuite, il faudra voir quelles sont les raisons de ton départ à l’étranger, par exemple:

      • si tu pars travailler à l’étranger, alors tu n’as plus droit aux allocations de chômage en Belgique;
      • si tu pars pour chercher du travail, tu pourrais peut-être bénéficier de tes allocations de chômage pendant une période de deux semaines maximum à condition que l’ONEm juge ton séjour à l’étranger comme étant opportun pour retrouver un emploi. Pour pouvoir y prétendre, il faudra également que tu aies été indemnisé en tant que chômeur complet pendant au moins 4 semaines avant ton départ (dérogation possible), que tu aies déjà épuisé tes jours de vacances et que tu en fasses la demande via le formulaire C66A.
      • si tu pars en vacances, tu pourrais indiquer des « V » sur ta carte de contrôle pendant le début de ton séjour. Dans le cas où tu n’aurais pas travaillé l’année passée (et que tu n’aurais donc pas de jours de congé couverts par un pécule de vacances), tu pourrais garder tes allocations de chômage pendant cette période-là. Par la suite, il est alors possible d’indiquer des « A » pour signifier ton absence mais ces jours ne te seront pas indemnisés.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  23. Martine
    le 4 juin 2018 à 09:56

    Bonjour
    J ai quitté la Belgique pour la Tunisie en 2010.
    Je travail depuis 2015 en Tunisie pour une firme Belge mais sous régime tunisien,j aimerais rentrer en Belgique qu’elles sont les conditions pour avoir droit au chômage
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2018 à 12:27

      Bonjour Martine,

      De manière générale, pour ouvrir un droit au chômage en Belgique, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      En principe, si tu disposais d’un contrat sous le régime tunisien, il est fort probable que cette période de travail ne te permette pas d’ouvrir un droit au chômage (sauf si tu cotises pour le secteur chômage en Belgique), mais te permette par contre de prolonger la période de référence sur laquelle l’ONEm se basera pour voir si tu totalise suffisamment de jours de travail (afin de faire prendre en compte une éventuelle période de travail située avant ton départ en Tunisie).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  24. Mike.jason
    le 2 juin 2018 à 09:36

    Je travaille en intérim depuis novembre 2017 , j’ai eu une période de chômage du 26 avril au 7mai , pourquoi n’ai je pas toucher 65% de mon dernier salaire brut alors que je suis chef de famille ? J’ai toucher 46,70 € par jours soit le montant pour une personne au chômage à charge de famille.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2018 à 14:25

      Bonjour Mike.jason,

      Nous n’avons pas assez d’information sur ta situation pour pouvoir te dire si le montant que tu as perçu est normal ou pas.

      Par contre, sache que le montant des allocations de chômage n’est pas toujours calculé sur le montant du dernier salaire brut. En effet, pour qu’un nouveau salaire soit pris en compte, il faut ne plus avoir perçu d’allocations de chômage pendant au moins 24 mois. A priori, les allocations de chômage que tu as perçu en avril et mai ne sont donc pas calculées sur ton dernier salaire brut (de ton emploi d’intérimaire) mais sur le salaire brut qui avait été pris en compte précédemment. Si tu as calculé 65% du salaire brut de ton emploi en intérim, le problème vient peut-être de là. Il faut également prendre en compte les périodes de dégressivité. Peut-être es-tu passé à une autre période et donc tes allocations ont diminuées. Si tu penses qu’il y a une erreur dans le calcul du montant de tes allocations de chômage, n’hésite pas à interpeler ton organisme de paiement afin de vérifier ta situation avec toutes les informations nécessaires.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Kely
    le 1 juin 2018 à 14:58

    Bonjour,

    Je suis sortie des études après 26 ans. Avec la nouvelle loi, je n’ai pas droit aux allocations de chômage. j’ai travaillé à mi-temps durant 1 an. mon contrat vient de s’achever pour cause une opération dans le mois prochain.

    Je voulais savoir comme j’interromps mon mi-temps durant 1 mois et qu’après je reprends le travail à mi-temps, dois-je recommencer 2 ans pour bénéficier de mes droits, où y a til une continuité dans ce que j’ai travaillé avant et donc il me resterait qu’1 an pour mes droits?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 12:22

      Bonjour Kely,

      Si tu es opéré et que tu ne peux pas travailler, tu dois justifier tout de suite ton absence par un certificat médical auprès de ton employeur (si tu es encore sous contrat, ton contrat est alors simplement suspendu) et auprès de ta mutuelle (si tu es sous contrat, en cas d’absence prolongée dans les 14 jours à partir du début de l’incapacité si tu es ouvrier et dans les 28 jours si tu es employé; si tu n’es pas sous contrat, dans les deux jours qui suivent le début de l’incapacité).
      Si tu perçois une indemnité d’incapacité de travail de la mutuelle (ou un salaire garanti de ton employeur), ces jours d’incapacité de travail seront assimilés à des jours de travail. Ils seront comptabilisés et pris en considération pour le calcul de la période de stage que tu dois accomplir pour ouvrir un droit aux allocations de chômage.
      Pour rappel, au moment de ta demande d’allocations, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail, effectués pendant une période déterminée précédant ta demande. Le fait d’avoir plusieurs contrats différents avec des interruptions ne changent pas la règle et ne fait pas recommencer à zéro ce calcul. En effet, on se place le jour de la demande pour regarder la période qui a directement précédé la demande et on calculera la totalité des jours prestés en qualité de travailleur salarié pendant cette période, ainsi que les jours assimilés.

      Concernant le nombre de jours de travail à prouver et la durée de cette période de référence, tu trouveras les explications sur ce lien concernant les temps partiels ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      En tant que travailleur à temps partiel, tu pourras soit être assimilé à un temps plein (et percevoir des allocations de chômage ordinaires), soit être considéré comme un temps partiel « volontaire ».
      Si tu es un travailleur à temps partiel « volontaire » de moins de 36 ans, tu dois prouver :
      – soit 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande?;
      – soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 demi-jours de travail au cours des 48 mois précédant ta demande.

      Cela t’ouvrira le droit à des demi-allocations.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  26. Marie Josiane
    le 1 juin 2018 à 13:35

    Bonjour,

    Je suis au chômage depuis 2 mois et j’ai pas encore trouvais du travaille. Ma question est j’ai le droit au chômage pendant combien de mois svp ? Je n’arrive pas à trouvais du travaillle

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juin 2018 à 15:55

      Bonjour Marie Josiane,

      Il n’y a pas de limite dans le temps pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage, par contre le montant de celles-ci est dégressif, c’est-à-dire que tu les sommes que vas recevoir vont diminuer avec le temps. Le montant va diminuer en suivant trois périodes. Tu trouveras toutes les explications sur cette fiche-ci : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Attention aussi que pour pouvoir continuer de bénéficier des allocations de chômage tu dois répondre aux obligations des demandeurs d’emploi (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/) C’est notamment ton office régional pour l’emploi (Actiris, Forem ou VDAB) qui contrôlera ta disponibilité sur le marché de l’emploi et tes recherches. Sache que ce dernier est compétent pour sanctionner les demandeurs d’emploi qui ne répondraient pas à toutes leurs obligations.

      Actriris, le Forem ou VDAB peuvent également t’aider dans ta recherche d’emploi. Tu pourrais aussi te tourner vers la Mission Locale de la commune dans laquelle tu habites pour t’aider dans tes recherches.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  27. Fely
    le 1 juin 2018 à 07:54

    Bonjour , si MON chef me licencie avec un mauvais c4 je pourais avoir droit au chomage? Ou je travail je suis plus à l’aise mon patron ne plus content de moi et à chaque fois il crie sur moi je suis ds le secteur nettoyage et j un contrat CDI .je eu la descision de faire une formation. Quel est les saction ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juin 2018 à 10:00

      Bonjour Fely,

      Si tu es licencié pour faute, tu risques effectivement une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 26 semaines. Dans le cadre de la constitution de ton dossier demande, tu seras convoqué par l’ONEm pour expliquer ta situation. Hélas, nous ne savons pas prévoir les décisions de l’ONEm.

      Si tu souhaites reprendre une formation tout en étant demandeur d’emploi, tu devras peut-être demander une dispense. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. Hamza7660
    le 1 juin 2018 à 00:28

    Bonjour
    Une entreprise me propose de travailler comme associé indépendant,et étant agé de 29 ans , est ce que j’aurai droit aux chômage après 312 jours ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juin 2018 à 16:39

      Bonjour Hamza7660,

      Les journées de travail indépendant ne te permettent malheureusement pas d’ouvrir un droit au chômage. Par contre, le travail indépendant permet de prolonger ta période de référence.

      Concrètement, pour ouvrir un droit, tu dois totaliser au minimum 312 jours (soit 1 an) de travail salarié (qui donnent lieu à des cotisations pour le chômage), sur les 21 mois précédant ta demande (les 21 mois étant la période de référence) .

      Aussi, pour ouvrir un droit au chômage, il faut avoir perdu son emploi de manière involontaire (fin de contrat, licenciement, …).

      Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  29. Geert
    le 31 mai 2018 à 08:28

    Bonjour je travaillait contrat temps plein depuis 2010 sa fait 2 ans que la société va mal donc on a eu droit à des chômage économique la j ai fait mon préavis de licenciement par le patron qui va se terminer d ici peut sauriez vous me dire sur quelle montant le chomage va se baser pour mes allocation svp sachant que je suis avec du chômage économique tout les mois à raison de pratiquement 10 à 15 jours de chômage économique tout les mois depuis 2 ans et que j ai 31 ans avec 4 enfant a charge plus mon epouse qui ne travaille pas merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juin 2018 à 15:37

      Bonjour Geert,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question de manière précise car le montant de vos allocations de chômage sera calculé sur base de votre rémunération brute et dépendra également de votre situation familiale.

      En effet, si votre épouse ne travaille pas et ne dispose d’aucun revenu de remplacement (CPAS, mutuelle, pension, …) , vous serez considéré comme cohabitant avec charge de famille.

      Dans ce cas, et comme  les allocations de chômage sont dites dégressive (c’est-à-dire que leur montant diminue avec le temps),  vous recevrez 65?% de votre dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, vous recevrez 60?% de votre dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de votre carrière professionnelle. Lorsque vous arriverez en dernière période de chômage, vous recevrez une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois.

      Le fait d’avoir perçu un chômage économique n’a pas d’impact sur le montant de votre allocation de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  30. Billy.b
    le 30 mai 2018 à 15:51

    J ai travailler de Avril 2017 à Février 2018.
    Je me suis inscrit à pôle emploi vers le 20 avril, je voudrais savoir si je bénéficie du chômage si oui vu que j ai fourni tous les documents demander, dans quel délais je serai indemnisé.
    Merci à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 juin 2018 à 17:17

      Bonjour Billy.b

      En Belgique, pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage sur base du travail, il faut pouvoir justifier un certain nombre de jours de travail sur une période de référence. Tu peux te référer au tableau en haut de cette fiche pour connaître le nombre de jours que tu dois prouver selon ton âge.

      Ainsi, si tu as moins de 36 ans, tu dois pouvoir justifier 312 jours de travail sur les 21 derniers mois. Cela correspond à une année complète de travail en équivalent temps plein. Si l’expérience ton tu nous parles (avril 2017 – février 2018) est ta seule expérience de travail, cette dernière ne sera donc malheureusement pas suffisante pour ouvrir ton droit.

      En outre, tu parles de « Pôle Emploi » dans ta question. Il s’agit d’un organisme français, cela n’existe pas en Belgique. En Belgique il y a trois acteurs principaux en ce qui concerne les demandes d’allocations de chômage :

      1) L’office régional pour l’emploi de la région dans laquelle tu es domicilié. Actiris pour Bruxelles, le Forem pour la Wallonie et VDAB pour la Flandre. Une fois ton contrat terminé tu dois alors t’inscrire dans l’un de ces office afin d’avoir le statut de demandeur d’emploi, indispensable pour faire une demande d’allocation.

      2) Les organisme de paiement. Ils font le lien entre l’ONEm et le demandeur d’allocations. L’organisme de paiements peut soit être un syndicat (FGTB, CSC ou CGSLB) ou la CAPAC. Une fois inscrit comme demandeur d’emploi, tu dois entrer une demande d’allocations à ton organisme de paiement en apportant tous les documents utiles à ta demande, notamment ton C4.

      3) L’ONEm, l’Office National pour l’Emploi qui est une institution publique de sécurité sociale qui gère le système d’assurance-chômage ainsi que certaines mesures pour l’emploi. En ce qui concerne les demandes d’allocations de chômage, tu ne t’adresses jamais directement à l’ONEm. Tu le fais via ton organisme de paiement.

      Pour répondre à ta question, suite à une demande d’allocation entrée à ton organisme de paiement, ce dernier dispose de deux mois pour remettre ton dossier à l’ONEm qui dispose lui-même d’un mois pour donner une réponse à la demande. Cela peut donc prendre trois mois mais, quand un dossier est en ordre, cela prend généralement beaucoup moins de temps.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  31. SaintGilles1060
    le 29 mai 2018 à 13:22

    Bonjour

    je suis employé et je rempli les conditions pour avoir droit au chomage , mais je veux commencer mon activité independant ,ma question est  :

    après mes 50 ans si j’arrete mon activité independant je remplirai pas les conditions de nombre de jour pour quelqu’un de plus de 50 ans . est ce que l’ONEM prends en compte l’age au moment de la demande ou l’age quand je me suis arrété comme employé ?

     

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 mai 2018 à 15:15

      Bonjour Saint Gilles 1060,

      Pour être admis aux allocations de chômage, tu dois prouver?:

      – un certain nombre de jours de travail salarié (stage)?;
      – au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.

      Le nombre de jours et la durée de la période de stage varient en fonction de ton âge au jour où tu demandes des allocations de chômage.

      Si tu introduis une demande d’allocations après cinquante ans il faut prouver:

      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois qui précèdent votre demande;
      – soit 312 jours de travail dans les 42 mois qui précèdent votre demande et 1560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois;
      – soit 416 jours de travail dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      La période de référence de 42 mois peut être prolongée par différents évènements et notamment par l’exercice d’une profession assujettie au statut social des indépendants à condition que cette profession indépendante soit exercée pendant au minimum 6 mois. La prolongation ne peut pas non plus être de plus de quinze ans. Cette prolongation permettra donc de prendre en compte le travail exercé pendant la période précédent l’exercice de ta profession d’indépendant.

      Il existe aussi une autre possibilité.

      Si tu perds ton emploi et que tu sollicites des allocations de chômage aujourd’hui, que tu es indemnisé au moins un jour, tu peux ensuite interrompre ton chômage.
      Si tu interromps ton chômage après au moins un jour d’indemnisation, tu pourras être réadmis au bénéfice des allocations de chômage sans devoir prouver à nouveau des journées de travail si tu introduis une nouvelle demande d’allocation et si tu t’inscris comme demandeur d’emploi au plus tard trois ans après ton dernier jour indemnisé. Ces trois ans peuvent aussi être prolongé par l’exercice d’une profession indépendante à condition que tu ais exercé cette profession minimum 6 ans et maximum 12 ans (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39).

      Penses-tu abandonner ton emploi ou vas tu être licencié ? Sois attentif au fait que si tu abandonnes ton emploi, tu risques une sanction de l’ONEM sauf si tu prouves un motif légitime (pour plus d’information: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/). Cela pourrait retarder le moment de ta première indemnisation en cas d’exclusion.

      J’espère que ça te semble clair,

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  32. Adele
    le 28 mai 2018 à 16:42

    Bonjour je m’appelle adele j’ai 57 ans j’ai travaillé en Italie pendant plus de 20 ans et j’ai quitté mon travail.maintenant je vie ici en Belgique et j’ai commencé à travailler avec des boîtes d’interim puis je demander desi allocations de chômage ici ou que dois je faire pour en avoir droit Merci beaucoup et bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 mai 2018 à 14:41

      Bonjour Adele,

      Si tu as 57 ans, tu dois prouver 624 jours de travail au cours des 42 mois qui précèdent ta demande (d’autres conditions possibles en prouvant du travail sur une plus longue période, voir tableau ci-dessus). Ton travail en Italie peut être pris en compte s’il s’agissait d’un emploi permettant d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en Italie et pour autant que tu prouves au moins 3 mois de travail en Belgique entre ton travail en Italie et ta demande d’allocations de chômage en Belgique.

      Pour prouver tes périodes de travail en Italie et introduire ta demande, tu auras en principe besoin du formulaire U1 que tu dois te procurer auprès de l’organisme compétent en Italie. Tu auras également besoin de tes C4 belges. Pour introduire te demande, tu devras te présenter auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) et tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’un organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg).

      Bien à toi.

  33. Fifi
    le 26 mai 2018 à 14:38

    Bonjour ,le question mon chef veux me licencié il me reproche que je travail plus bien.
    -Quel est son délai de préavis ?
    Le chômage sera il accordé ?
    Le premier contrat est de 20h par semaine depuis 10/2015

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2018 à 17:21

      Bonjour Fifi,

      Pour répondre à ta première question, s’il souhaite te licencier ton employeur devra respecter les délais de préavis légaux qui se calculent selon ton ancienneté. Si tu travailles pour lui depuis octobre 2015, ton préavis sera ainsi de 6 semaines. Tu trouveras les informations concernant les délais de préavis ici : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42152

      Ensuite, en ce qui concerne ton droit aux allocations de chômage, il faudra voir si tu comptabilises suffisamment de nombre de jours de travail pour l’ouvrir. Tu parles d’un «premier» contrat en 20h/semaine. Travailles-tu à temps partiel depuis 2015? Si c’est le cas, il faudrait voir si tu peux assimiler ton temps partiel à un temps plein. Pour cela il faut que tu aies touché plus de 1562,59€ pars mois. Si c’est le cas, tu pourras faire le calcul afin de voir si tu peux ouvrir ton droit aux allocations de chômage à temps plein. Si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours de travail. Pour transformer tes jours de temps partiel en jours de temps plein, le calcul est le suivant: Le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Si, suite au calcul, tu obtiens plus de 312 jours, tu ouvriras alors ton droit.

      Si tu ne peux pas assimiler ton temps partiel à un temps plein (car ton salaire était inférieur à 1562,59€ par mois), tu devras alors voir si tu peux ouvrir ton droit à des demi-allocations de chômage. Tu trouveras toutes les informations sur le chômage à temps partiel dans le bas de cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  34. SP
    le 25 mai 2018 à 15:29

    Bonjour, j étais au chômage il y a 5ans, suite à une dépression sévère j ai été sous certificat et indemnisée par le cpas pendant 5ans (car la mutuelle refusait de payer suite à un problème de manque de nombre de jour dans l année) cependant j avais donc un statut « maladie » vu ma dépression , aujourd hui je commende à aller mieux et voudrais retrouver du travail, ma question est , ai-je toujours droit au chômage ? Ma période de maladie ne m a t elle pas supprimé mon droit au allocation de chômage ? D avance je vous remercie de votre réponse .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2018 à 16:54

      Bonjour SP,

      Une interruption du chômage ne te fait pas perdre tes droits si l’interruption est de maximum 3 ans. Cependant ces 3 ans sont prolongés par certains événements, comme la force majeure: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Si tu recevais des allocations de chômage sur base du travail avant la maladie, tu devrais pouvoir récupérer ton droit au chômage dès que tu es apte au travail.

      Bien à toi

  35. ben
    le 25 mai 2018 à 12:56

    Boujour,

    je suis Français et je suis résident en Belgique, est ce que je le doit au chômage sachant que je viens de finir un CDD d’un 1 an  comme chercheur à l’université (j’ai 33 ans ). Puis-je demander une allocation de chômage pour m’aider pendant cette période sans financement?
    Merci.

    ben

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2018 à 11:40

      Bonjour Ben,

      Si tu as moins de 36 ans, pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage, tu dois prouver 312 jours ( 1 an) de travail salarié sur une période référence de 21 mois. (Voir tableau plus haut). Tu peux donc ouvrir le droit à des allocations de chômage.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

       

  36. AO
    le 24 mai 2018 à 16:17

    Boujour,

    Je faire mes études de doctorat comme chercheur et j’ai une bourse FRNS que si termine bientôt mais j’aura besoin de quelques mois plus pour compléter et écrire ma thèse. Puis-je demander une allocation de chômage pour m’aider pendant cette période sans financement?
    Merci.

    Ana

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2018 à 17:26

      Bonjour Ana,

      En Belgique, pour pouvoir ouvrir son droit aux allocations de chômage il faut :

      – Soit prouver suffisamment de jours de travail sur une année de référence (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Dans ce cas-ci, si ta bourse d’études fait l’objet de retenues de cotisations sociales – secteur chômage – et qu’elle te couvre depuis plus d’un an, tu devrais alors bien ouvrir ton droit car ton travail de doctorant est dès lors considéré comme un travail à part entière.

      – Soit avoir validé son stage d’attente à la fin de ses études et introduit une demande d’allocations d’insertion avant ses 25 ans (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/)

      Si tu n’entre dans aucune des deux conditions ci-dessus, tu ne pourras pas bénéficier d’allocations de chômage.

      Si tu te retrouves dans une situation financière difficile il faudra alors te tourner vers le CPAS afin de faire une demande d’aide. Nous ne connaissons pas ta situation mais sache que si tu n’es pas belge et que tu fais un doctorat dans le cadre d’un projet international, il y a des conditions de résidence et de nationalité pour obtenir l’aide du CPAS. Ainsi tu dois être inscrite au registre de la population dans la commune dans laquelle tu résides. Si c’est bien le cas, tu pourras introduire une demande d’aide au CPAS de ta commune. Pour ce faire il te suffit de te rendre directement sur place.

      Attention que le CPAS n’accorde pas automatiquement une aide. Ils examineront d’abord ta situation et te remettront une réponse dans les 30 jours. Ils pourraient en outre décréter que tu bénéficies déjà d’une bourse et que tu n’aurais ainsi pas droit à une aide complémentaire. Cela dépend donc de ce que tu leur expliqueras de ta situation.

      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  37. Romain
    le 24 mai 2018 à 12:49

    Bonjour, j’aimerai savoir combien je toucherai au chômage après avoir travailler 1 ans en tant que intérimaire en temps plein

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mai 2018 à 15:31

      Bonjour Romain,

      Le calcul de ton allocation de chômage s’effectuera sur la base de ton dernier salaire brut (65% pendant 3 mois et 60% pendant 9 mois).
      Exemple pour un salaire brut de 2000 euros par mois:
      – 2000*0.65 = 1300 euros pendant 3 mois
      – 2000*0.60= 1200 euros pendant 9 mois

      Par la suite ton chômage diminuera progressivement en fonction de tes années de travail pour atteindre un minimum forfaitaire.

      Je t’invite à consulter le tableau approprié à ta situation familliale sur cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  38. jona3312
    le 24 mai 2018 à 12:29

    bonjour

    le travail interimaire est il pris en compte dans le no,bre de jours de travail …

     

    ;erci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mai 2018 à 14:42

      Bonjour Jona,

      Tout travail pour lequel tu payes des cotisations de sécurité sociale est pris en compte par l’Onem. Dès lors, tes jours de travail sous le statut d’intérimaire seront pris en compte.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  39. Mel
    le 24 mai 2018 à 09:33

    J’ai un ami qui a travailler pendant 6 mois dans un delhaize son contract se fini le 30 mai et il vient d’avoir une petite fille et sa copine , ils viven ensemble mais il n’a pas encore ses papiers belges , peut il avoir droit au chômage s’il a pas fait 1 an de contract de travail ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mai 2018 à 15:22

      Bonjour Mel,

      Pour avoir droit aux allocations de chômage, il faut répondre à plusieurs critères. Il faut posséder un titre de séjour valable (et si nécessaire un permis de travail) et prouver au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande (s’il a moins de 36 ans). 312 jours de travail correspond à 12 mois de travail. Il n’est donc en principe pas encore dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  40. belgabi
    le 24 mai 2018 à 03:25

    Pouvez vous me répondre à cette question: le CPAS à proposer travailler par une période de 1 ans et demi accose de l’ar 60, mais ils ont changé d’avis de 1 ans et demi accose de mon âge, j’ai 42 ans. Ils ne veulent pas dire exactement combient de temps je vais travailler pour le poste de travail. Combient de temps avec mon âge dois-je travailler pour aux afin d’av Le chômage ?
    Merci d’avance.

  41. Marie
    le 23 mai 2018 à 15:02

    Si je quitte un CDI mi temps pour un CDD mi-temps, ai-je droit au chômage à la fin de celui-ci ?

    Et dans le cas d’un CDI mi temps pour un autre CDI mi-temps ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mai 2018 à 15:48

      Bonjour Marie,

      Tu peux quitter un emploi CDI mi-temps pour un autre emploi CDD mi-temps pour autant que ce dernier ait une durée minimale de 13 semaines. Dans ce cas tu pourras bénéficier d’une allocation de chômage si bien sûr tu entres dans les conditions.

      Tu ne peux rompre un contrat CDD de manière unilatérale que dans la première partie du contrat moyennant un préavis:
      – si ton contrat est de 6 mois, tu peux uniquement le rompre les 3 premiers mois.
      – Si tu souhaites rompre ton contrat en 2ème partie, tu devras payer une indemnité de rupture à ton employeur (ou trouver un arrangement avec lui)
      (voir sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/)
      Sache que si tu romps ton contrat CDD sans avoir signé un autre contrat, tu risques d’être privée de ton allocation de chômage (sanction de ‘lOnem). Voir sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/)

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  42. mansour
    le 22 mai 2018 à 13:54

    bonjour, je travail comme intérimaire temps plein.

    je voudrai savoir combien de jour je doit travailler pour avoir le droit au chômage j’ai 26 ans.

    bien a vous

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 14:05

      Bonjour Mansour,

      Si tu as moins de 36 ans, pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage, tu dois prouver 312 jours ( 1 an) de travail salarié sur une période référence de 21 mois. (Voir tableau plus haut)

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  43. leila
    le 22 mai 2018 à 09:41

    bonjour j’ai fait un remplacement de 2 semaine comme éducatrice doit je demander mon c4 a mon employeur ? ou aller directement me réinscrire à actiris merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 17:44

      Bonjour Leila,

      Tu n’as pas besoin de ton C4 pour t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez Actiris. Tu pourras le faire dès la fin de ton contrat.

      Si, par contre, tu es en droit de faire la demande d’allocations de chômage (parce que tu as justifié suffisamment de jours de travail sur une période déterminée selon ton âge comme expliqué sur la fiche ci-dessus), tu auras alors besoin de ton C4 pour introduire une demande d’allocations à ton organisme de paiement (syndicats ou CAPAC). Si tu avais déjà droit aux chômage avant ce contrat il faudra également en refaire la demande munie de ton C4.

      Dans le cas où tu n’as pas encore travaillé suffisamment de jours pour ouvrir ton droit aux allocations, veille à bien garder le C4 que ton employeur te remettra. Il te permettra de faire entrer ces jours de travail dans le calcul afin d’ouvrir ton droit par la suite.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  44. fabi
    le 18 mai 2018 à 18:42

    Je suis étudiante en dernière année d’un baccalauréat +3,Je serais donc diplomé cette année.

    Etant donné que j’aurais en ma possession un diplôme, ouvrirai-je le droit à des allocations de chômage même si je continue mes études en faisant un master ou une spécialisation ?

    merci de votre attention.

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2018 à 15:50

      Bonjour Fabi,

      Nous supposons que tu parles des allocations d’insertion (allocations sur de tes études).

      Tu peux effectivement ouvrir le droit à des allocations d’insertion en étant diplômée d’un bachelier. Mais avant de pouvoir bénéficier des allocations d’insertion, tu devras t’inscrire comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion au service emploi de ta région pour une durée minimum de 12 mois à la fin de tes études, obtenir 2 évaluations positives et avoir moins de 25 ans au moment d’introduire ta demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Dans ta situation, tu ne pourras pas immédiatement ouvrir le droit aux allocations d’insertion sans avoir rempli ces conditions ci-dessus. Et, si tu t’inscris pour un master avant la fin de ton stage d’insertion, celui-ci sera annulé. La reprise des études n’étant pas compatible avec le stage d’insertion.

      Et, si tu ouvres le droit à des allocations d’insertion plus tard, pour reprendre tes études, tu devras introduire une demande de dispense auprès service emploi de ta région. Tu trouveras plus d’informations sur les dispenses sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  45. Marie
    le 18 mai 2018 à 11:30

    Bonjour

    je vais être licenciée.

    Mon employeur souhaite réengager. Et moi en profiter du coup pour me (re)former et me réorienter (métiers en pénurie)

    Je vais prester mon préavis.

    Pour que l’employeur puisse réengager et moi ne pas être sanctionner par l’Onem, que doit-on indiquer sur le C4 svp ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2018 à 16:15

      Bonjour Marie,

      Il n’existe pas de motif de licenciement « parfait » et l’ONEm peut toujours enquêter sur une fin de contrat s’ils ont un doute sur le motif de cette fin de contrat. En principe, le licenciement ne mène pas à une sanction de l’ONEm sauf s’il s’agit d’un licenciement de complaisance (demandé par l’employé) ou d’un licenciement pour faute. Nous ne savons donc pas conseiller de motif.

      Bien à toi.

  46. Joakim
    le 17 mai 2018 à 16:05

    Bonjour,
    J’ai arrêter mon apprentissage en décembre 2015 et depuis je n’ai repris aucune étude et j’en n’etais pas au courant des droits au chômage à ce moment, que puis je avoir maintenant ? Et comment faire ? Car je ne remplis pas les conditions des -36 ans, j’ai bientôt 20 ans et j’ai dans les 1200 heures de travailles mais cela remonte à Environ 35 mois

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2018 à 16:20

      Bonjour Joakim,

      Les contrats en alternance, dans le cadre d’une formation en apprentissage, ne permettent pas d’ouvrir un droit au chômage sur base du travail. Par contre, tu peux peut-être ouvrir un droit à des allocations d’insertion après un stage d’insertion professionnelle d’un an: http://www.bruxelles-j.be/?p=520

      Sache que les heures de stage prestées pendant pendant ta formation en alternance peuvent être déduites de ton stage d’insertion d’un an à condition que tu aies suivi ton apprentissage jusqu’au bout. Chaque journée de stage en entreprise permet de diminuer un jour du stage d’insertion. Si tu n’as pas réussi ton apprentissage mais que tu l’as suivi jusqu’au bout, le stage d’insertion doit néanmoins durer au moins 6 mois (156 jours).
      Si ce n’est pas encore fait, nous te conseillons donc de t’inscrire au plus vite comme demandeur d’emploi chez Actiris.

      Bien à toi

       

  47. laurence
    le 15 mai 2018 à 18:49

    bonjour, ma fille est scolarisée en Belgique en secondaire , elle n’a pas encore terminé son parcours. Elle aura en principe 21 ans accompli lorsqu elle sera diplomée. Etant donné que nous résidons en France, pourra-t-elle s’inscrire comme demandeuse d’emploi en Belgique ou doit elle le faire en France? Nous sommes non-resident, nous habitons à 1kms de la frontière Belgo-Française. Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2018 à 14:51

      Bonjour Laurence,

      Ta fille pourrait effectivement s’inscrire comme demandeuse d’emploi libre en Belgique à la fin de ses études secondaires. Par contre, comme elle n’a pas été domiciliée en Belgique, son stage d’insertion ne sera pas validée 12 mois plus tard; donc elle ne remplira malheureusement pas les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base de sa période d’études en Belgique. Comme elle vit en France, c’est bien là-bas qu’elle doit s’inscrire comme demandeuse d’emploi. Elle peut se renseigner chez Pôle Emploi.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  48. Hamza
    le 14 mai 2018 à 17:51

    Bonjour,je suis belge ,il y a 2 ans j’ai quitté la Belgique pour des raisons personnelles sans prévenir aucun bureau administratif (onem,actiris …) il se trouve que à partir décembre 2017 je suis considéré belge résident en Espagne (changement adresse effectué…) Ok. Maintenant je veux revenir m’installer en Belgique alors ma question est : est ce que j’ai toujours droit à mon chômage un certain temps ??pour pouvoir premièrement prendre un appartement et deuxiament chercher du travail. Merci à tous

  49. Linda
    le 14 mai 2018 à 13:59

    Bonjour,

    Jai commencé a travaillé le 05 juin 2017, jaimerai savoir si jai droit aux allocations de chomage apres combien de temps de travail?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mai 2018 à 14:28

      Bonjour Linda,

      Ta question n’est pas très précise. Travailles-tu à temps plein ou à temps partiel?
      Car, le nombre de jours de travail salarié à prouver et la période de référence pour ouvrir le droit au chômage varie selon le régime de travail.

      Pour ouvrir le droit aux allocations, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; en fonction de ton âge. Par exemple, pour les personnes de moins de 36 ans travaillant à temps plein, il faut travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.
      Par contre, pour prétendre aux allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel, il faudra prouver 312 demi-jours de travail salarié au cours des 27 mois précédant la demande. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Dans les 2 cas, il faut avoir perdu son emploi de manière involontaire; au risque d’être sanctionné par l’Onem. Sanction pouvant aller d’un simple avertissement à une exclusion du droit de chômage de 4 à 52 semaines. Tu trouveras plus d’informations sur les sanctions sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  50. Loulou
    le 13 mai 2018 à 18:28

    Bonjour,
    Ai-je droit au chômage en arrêtant l’ecole En 6em professionnel en section secrétariat et faire une formation d’esthéticienne ? Je suis âgé de 21 ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2018 à 17:09

      Bonjour Loulou,

      Il est malheureusement très peu probable que tu puisses percevoir des allocations de chômage tout de suite.

      En effet, il existe deux possibilités pour ouvrir un droit au chômage:

       

      Sache aussi que lorsque tu bénéficies d’allocations de chômage, il n’est pas toujours automatique que l’ONEm t’autorise à suivre une formation. En effet, il te faudra une dispense pour pouvoir suivre des cours, et l’obtention de cette dispense dépend de critères déterminés en fonction du type de formation que tu comptes entreprendre. Tu trouveras toutes les informations sur les dispenses en lisant la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  51. Rr
    le 11 mai 2018 à 21:07

    Bonjour, j, ai commencé à travailler depuis 1/04/2017 de 5h/semaines dans une garderie à l, école primaire et je demande il me faut combien d, heures de travail pour avoir le droit au chômage, merci j, ai plus que 36ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2018 à 16:10

      Bonjour Rr,

      Tu trouveras le nombre de demi-jours de travail nécessaire (et la manière de faire le calcul) sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Mais tu verras que pour pour ouvrir un droit au chômage sur base d’un travail à temps partiel, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein.
      Avec 5 heures/semaine, tu ne pourras probablement pas atteindre suffisamment de jours de travail sur une période de référence donnée. Il faut donc que tu trouves un travail complémentaire pour pouvoir bénéficier de l’assurance du chômage à la perte de ton emploi.

      Bien à toi

  52. Julie
    le 9 mai 2018 à 17:57

    Bonjour,

    Après mes études j’ai été enceinte (pas le droit au allocations après études car après la réforme j’étais devenue trop vieille) je n’ai pas travaillé  tout ce temps là et donc et j’étais au CPAS.

    Puis,  l’année dernière j’ai travaillé 4 mois à mi-temps (à partir du 8 février 2017 jusqu’au 8 juillet 2017) sous contrat ACS en remplacement, puis en été 2017 3 semaines à temps plein sous article 17, puis en septembre 2017 j’étais au cpas, puis en octobre stage fpie de 3 mois à mi-temps (je sais ça ne compte pas pour mes droits), puis j’ai été embauchée pour 5 mois à mi-temps en contrat normal, ça se termine le 30 juin 2018. A côté j’ai des contrats à la tâche ou pas, via la smart (activité artistique depuis mars 2018 d’ à peu près 25 demies journée je dirais) et encore à côté j’ai eu le maximum possible de RPI (activité artistique qui ne comptent pas non plus..?) et puis aussi quelques droits d’auteurs pour des articles.

    Tout ça s’arrête le 30 juin pensez-vous que j’ai le droit à quelque chose?

    Où dois-je aller pour étudier mon dossier plus en profondeur et mieux comprendre comment tout cela sera traduit afin de me retrouver dans ce joyeux cocktail de contrats de toutes formes ?

    Ah oui et j’ai 29 ans, 30 ans en juillet

     

    Un grand merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mai 2018 à 16:21

      Bonjour Julie,

      En effet, cela fait un beau cocktail de contrats. En principe, si tu as moins de 36 ans, tu dois arriver à prouver 312 jours de travail sur une période référence de 21 mois. Les contrats que tu mentionnes semblent déjà se situer dans cette période de référence et c’est une bonne chose.

      Pour info, l’Article 17 et RPI ne seront pas pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage (parce que pas de cotisations pour le chômage). Par contre le FPIE peut être pris en compte à concurrence de 96 jours maximum. A priori, il semble que tu aies travaillé (tout juste) suffisamment pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage (chômage sur base du travail à temps partiel): http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Nous te conseillons en effet d’introduire officiellement une demande auprès d’un organisme de paiement pour que tout cela soit analysé de près par l’ONEM. Tu peux trouver les coordonnées des organismes de paiement sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/a-qui-t%e2%80%99adresser/

      Et tu peux également te rendre sur cette page pour avoir plus d’informations sur les démarches à effectuer pour ouvrir un droit aux allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  53. India
    le 9 mai 2018 à 11:30

    Bonjour,

    Je suis doctorante à l’université, sous contrat FNRS. Je pense mettre fin à mon contrat après 18 mois de travail (j’ai presté plus de 312 jours, c’est mon premier emploi). Je me demandais s’il m’était possible de toucher le chômage étant donné le statut particuliers des boursiers FNRS (peu de cotisations sociales) et étant donné que je ne recevrai très probablement pas de C4 (mon employeur étant le FNRS que je ne connais pas). Savez-vous si je pourrais tout de même toucher le chômage?

    Je cherche également à savoir quelles répercussions sur mes futurs droits au chômage a le fait de mettre fin à un contrat de travail sans être licencié? Est-ce que cela veut dire que mes jours prestés en tant que doctorant ne comptent pour rien? Si, par la suite, j’ai un CDD de 6 mois dans un autre endroit, pourrais-je ensuite toucher le chômage car j’aurais travailler au total 2 ans ou, devrais-je à nouveau presté 312 jours en 21 mois?

    Un grand merci pour votre réponse,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2018 à 11:25

      Bonjour,
      Pour pouvoir ouvrir des droits au chômage il faut avoir travaillé comme salarié et cotisé à la sécurité sociale, y compris pour le secteur chômage. Aussi il faudrait vérifier si, sous contrat FNRS, tu cotises également pour le secteur chômage.
      Je t’invite à contacter directement le FNRS ou l’Office national de Sécurité Sociale (ONSS) pour le vérifier.
      Si c’est le cas, tu pourrais ouvrir des droits au chômage à la fin de ton occupation.
      Si tu ouvres des droits au chômage et que tu quittes volontairement ton travail, tu risques une sanction de l’ONEM. En effet, si tu abandonnes ton emploi sans motif légitime, tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines.
      La notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation. C’est ton bureau de chômage qui décidera si ta situation donne lieu ou non à une sanction.
      Certains cas précis ne donnent pas lieu à une sanction?:
      • lorsque tu abandonnes ton travail pour un autre emploi de minimum 13 semaines?;
      • lorsque tu abandonnes ton emploi pour éduquer ton enfant pendant une durée minimale de 6 mois et que ton dernier employeur refuse de te réengager?;
      • lorsque tu abandonnes ton emploi pour exercer une activité indépendante d’une durée minimum de 6 mois et que ton dernier employeur refuse de te réengager.
      Si tu veux quitter ton emploi et que tu te demandes si ton motif sera considéré ou non comme légitime par ton bureau de chômage, il est conseillé de leur demander directement leur avis. Tu peux en effet demander à ton bureau de chômage si ta situation donnera lieu à une sanction ou non.
      Pour cela, il faut écrire au Service Ruling de ton bureau de chômage. Dans ta lettre, tu décriras de la manière la plus exacte et complète possible, la situation concrète à laquelle tu es confronté et en joignant le cas échéant les pièces justificatives qui appuient ta demande. Tu sauras dans les 14 jours si ta situation (telle que tu l’as décrite) donnera lieu ou non à une sanction. Plus d’info sur la procédure de ruling sur le site de l’ONEM : http://www.onem.be/fr/formulaires/ruling

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  54. Abdel
    le 8 mai 2018 à 20:54

    Bonjour,

    Je suis actuellement sans emploi après avoir travailler comme indépendant pendant 1 an et trois mois. aujourd’hui après être parti à l’onem pour connaître le montant des allocations de chômage que je pourrais toucher en attendant de trouver un nouveau job. on m’annonce que j’ai droit qu’à un montant qui s’élève à 375 euros, sachant que je suis chef de famille et j’ai à ma charge ma femme et mes deux enfants (ma femme travail 16h/semaine)!

    on me dit que je n’ai pas droit à plus car j’ai déjà toucher les allocations de chômage pendant la période de avril 2015 jusqu’à novembre 2016. ces allocations que j’ai touché à cette période la précisément étaient calculés sur base de mon emploi juste avant (contrat intérimaire à prestation variable). au final, j’ai touché aux environs de 1030 euros pendant cette période, somme qui avait été calculé par rapport à mon emploi précédent!

     

    aujourd’hui on me dit que l’on doit suivre le régime antérieur, même si entre temps j’ai travailler comme indépendant ils ne veulent pas tenir compte du régime salariale de cette période. leur calcul se base uniquement, d’après leurs dires, sur la période 2015-2016…ainsi ils ont évalué la somme à laquelle j’ai droit qui est de 375 euros!

     

    Pourriez vous m’aider, m’orienter et m’indiquer les démarches que je dois entreprendre, car je ne réussirais jamais à m’en sortir avec cette somme en fin de mois. Surtout que je suis chef de famille!

     

    Merci d’avance pour votre réponse et l’intérêt que vous pouvez apporter à mon cas

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2018 à 15:27

      Bonjour Abdel,

      Voici ce que prévoit l’ONEm (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87#h2_5)

      « Si vous avez travaillé suffisamment longtemps comme travailleur salarié avant la profession indépendante, vous pouvez toutefois, après l’arrêt de votre profession indépendante, être admis au bénéfice des allocations sur la base de cette occupation salariée précédente. Le nombre de jours requis d’occupation salariée et la durée de la période de référence au cours de laquelle ce travail doit être situé, dépendent de votre âge au moment de la demande d’allocations. La possibilité de prendre en compte l’occupation salariée précédente ne vaut toutefois que si vous avez exercé votre profession indépendante pendant une période qui est limitée. La période de référence peut en effet être prolongée par la période d’exercice d’une profession indépendante pendant minimum 6 mois et maximum 15 ans…..
      Si vous introduisez une demande d’allocations après votre profession indépendante, le montant de votre allocation sera calculé sur la base de votre ancien salaire.
      […]
      Le montant de l’allocation de chômage est influencé par la durée de la période de chômage. Une activité indépendante de courte durée est toutefois assimilée à du chômage. Par contre, une période d’activité indépendante de 6 mois au moins n’est pas comptabilisée comme une période de chômage. Si l’activité dure 6 mois au moins, vous percevrez en principe, après l’arrêt de votre activité, une allocation égale à celle que vous perceviez auparavant.»

      A priori, si tu as travaillé comme indépendant pendant un an et six mois, tu devrais donc effectivement percevoir le même montant que celui que tu percevais avant d’entamer ton activité.

      Si ton organisme de paiement est un syndicat, nous te conseillons de te faire épauler afin de régler cette situation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  55. Mimi08
    le 7 mai 2018 à 09:51

    Mon contrat ptp fini le 31 aout apres 2 ans de travail si je ne suis pas renouvelée est ce que je gagnerai chômage plein car travailler pendant 2 ans 38h semaine ou je retombe au minimum du chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2018 à 14:31

      Bonjour mimi08,

      Ta période de travail sous contrat PTP entre bien en compte dans le calcul d’ouverture du droit aux allocations de chômage. Ainsi, après deux années complètes de travail en équivalent temps plein, tu ouvres bien évidemment ton droit au chômage complet.

      En ce qui concerne le montant de tes allocations, celui-ci sera calculé selon ton dernier salaire brut, celui que tu gagnes actuellement donc. Tu peux te référer à cette fiche-ci pour connaître le calcul précis selon ton statut (cohabitant, isolé ou avec charge de famille) : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  56. Meryl
    le 4 mai 2018 à 19:55

    Bonjour,
    J’ai 30ans,mariee sans enfant. Je travail avec un contrat intérimaire temps plein de 39h/semaine depuis 5 mois (le contrat est en cours et je ne sais pour le moment quand il prendra fin).En 2017 j’avais fais 6mois de stage first temps plein et, 3 mois après la fin de mon stage j’ai débuté le travail intérimaire jusque maintenant.
    J’étais inscrite en tant que demandeur d’emploi pendant tout se temps jusqu’au 30/04/18 ou on m’informe que mon inscription a pris fin.
    Je suis toujours employé en tant qu’interimaire.
    Dois-je me réinscrire auprès d’actiris?
    Pourrais-je introduire une demande d’allocation de chômage?
    Si oui a partir de quel moment et auprès de qui?

    Merci de votre aide.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2018 à 15:11

      Bonjour Meryl,

      Tant que tu travailles à temps plein, il n’est pas nécessaire de t’inscrire comme demandeuse d’emploi ou de demander des allocations. Lorsque ton contrat sera terminé, tu peux te réinscrire comme demandeuse d’emploi. Si tu es dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage ou aux allocations d’insertion, il faudra alors à ce moment-là introduire une demande auprès d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faudra prouver 312 jours de travail (si tu as moins de 36 ans) sur les 21 mois qui précèdent ta demande. La formation professionnelle (comme le stage first) peut être assimilée à des journées de travail pour un maximum de 96 jours. Tout ceci est expliqué dans le fiche ci-dessus. Au jour d’aujourd’hui, tu ne sembles pas encore avoir suffisamment de jours de travail.

      Pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, il faudra avoir fait un stage d’insertion d’un an, avoir moins de 25 ans au moment de la demande, avoir obtenu 2 évaluations positives et avoir terminé certaines études. Le stage first et le travail sont bien sûr pris en compte dans ton année de stage d’insertion et peuvent même mener l’obtention d’évaluations positives. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  57. Rob
    le 4 mai 2018 à 09:16

    Bonjours, j’ai travaillé de septembre 2011 à avril 2018 dans une entreprise au Luxembourg , voulant voir autre chose , je suis depuis le 1er avril dans une autre entreprise avec un cdi avec période d’essais de 3 mois, finalement je voudrai rompre mon contrat car, je ne suis pas loin de la dépression vu que le travail ne me convient pas du tout, ai-je droit au chômage dans se cas?

  58. lili
    le 4 mai 2018 à 04:53

    Bonjour,

    J’ai terminé es études en juin 2017. J’ai commencé à travailler en septembre en tant qu’ enseignant primaire pour un contrat à l’année. Je me suis arrêtée mi avril pour mon congé de maternité. Étant donc une enseignante temporaire, je tombe sur la mutuelle! Je n’ai donc aucune sécurité de retrouver un travail en septembre!Si je tombe donc au chômage, malgré mon congé de maternité, est ce que je comptabilise bien les jours pour un chômage complet? Mon dernier salaire brut, sur lequel le chômage se basera, sera celui payé en mars par mon employeur ou celui de la mutuelle?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mai 2018 à 16:42

      Bonjour Lili,

      Il faudrait effectivement d’abord vérifier si tu es dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande (si tu as moins de 36 ans). En principe, cela correspond à 12 mois de travail. Les périodes indemnisées par la mutuelle peuvent être assimilées à des journées de travail si tu n’as jamais perçu d’allocations d’insertion avant. Si tu as droit à une rémunération différée en tant qu’enseignante, celle-ci est également assimilées à des journées de travail. Nous te conseillons donc de t’adresser à un organisme de paiement pour évaluer le nombre de jours de travail qui tu pourras prouver (en prenant en compte la rémunération différée).

      Si tu ouvres effectivement un droit aux allocations de chômage, tes allocations seront alors calculées sur base de ton salaire brut (et non sur base de tes indemnités de la mutuelle).

      Si tu n’ouvres pas de droit aux allocations de chômage, peut-être pourras-tu ouvrir un droit aux allocations d’insertion (sur base des études) puisque les périodes de travail et le congé de maternité (période à partir du 7ème jour avant la date présumée de l’accouchement jusqu’à la fin de la 9ème semaine à partir du jour de l’accouchement) sont pris en compte dans le stage d’insertion professionnelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. jean
    le 3 mai 2018 à 15:03

    bonjour je travail à temps plein depuis +- 30 ans  j ai 51 ans  pouvez vous me dire comment calculer mon préavis a combien de jour ai je droit et après mon préavis  après autant d année de travail mon chômage complet sera t il digressive?  et comme je n ai pas de syndicat   ou dois je faire mes demarches  merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mai 2018 à 15:33

      Bonjour Jean,

      Tu retrouveras toutes les explications sur le calcul du préavis sur cette page du SPF emploi: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42152 Tu peux également utiliser un calculateur: http://www.fgtb.be/preavis ou encore https://www.csc-en-ligne.be/csc-en-ligne/modules-de-calcul/non-affilie-delais-preavis.html

      Tu verras qu’un changement de loi ayant eu lieu le 1er janvier 2014 implique qu’il faut parfois calculer 2 préavis (un calcul de préavis pour la période de travail avant le 1er janvier 2014 et un calcul de préavis pour la période de travail à partir du 1er janvier 2014). Nous n’avons à priori pas assez d’information pour faire ce calcul à ta place. En effet, il faut savoir s’il s’agit d’une démission ou d’un licenciement, et pour la première période de préavis, il faut connaitre le statut (ouvrier ou employé), le salaire annuel brut au 31 décembre 2013 et parfois le secteur (pour le statut ouvrier). Pour cette raison, utiliser un calculateur où tu peux introduire toutes ces informations semble le plus facile.

      En ce qui concerne les allocations de chômage, celles-ci seront calculées sur base de ton dernier salaire brut plafonné et de ta situation familiale. Le passé professionnel (à partir du 25 ans de carrière) ou l’âge (à partir de 55 ans) sont effectivement pris en compte et interrompent la dégressivité. Cependant, Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas compétents pour t’informer de manière précise sur l’évolution de la dégressivité dans ce cas-là. Si tu n’es pas syndiqué, tu peux contacter le service règlementation de l’ONEm pour obtenir des informations détaillées sur la dégressivité des allocations de chômage en fonction de ton passé professionnel: reglement@onem.be

      Pour plus d’informations sur les démarches à faire pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage à la fin de ton préavis: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Nous attirons ton attention sur le fait qu’une démission (ou une rupture d’un commun accord) peut mener à une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      Bien à toi.

  60. Laure
    le 2 mai 2018 à 10:37

    Bonjour,
    Étudiante hors union européenne,je travaille à temps partiel 20h/semaine avec des avenants de temps en temps depuis deux ans contrat cdd. Je suis actuellement enceinte et mon contrat se termine en août.
    Je voudrais savoir si j’ai droit au chômage?
    J’ai moins de 30 ans et lequivalent temps plein est de 35h.
    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2018 à 16:53

      Bonjour Laure ,

      Nous supposons que tes contrats de 20h par semaine sont des contrats d’occupation étudiants.
      Comme ces contrats ne sont pas soumis à des cotisations sociales ordinaires, ils n’ouvrent malheureusement pas le droit à des allocations de chômage.
      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faut travailler sous contrat salarié ordinaire et prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une certaine période de référence. Tu trouveras plus d’explications sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  61. Pidzo
    le 1 mai 2018 à 22:04

    Bonjour,pour les jour de congé c’est possible de les calculer pour compléter les jours au niveau de LONEM pou mon chômage. Bien à vous merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2018 à 16:21

      Bonjour Pidzo,

      Si tu as moins de 36 ans, tu dois prouver 312 jours de travail dans les 21 derniers mois pour ouvrir un droit au chômage. Les jours de congés payés sont bien comptabilisés comme des journées de travail. Tu peux donc les prendre en compte dans ton calcul.
      S’il ne te manque que quelques jours et qu’il te reste des congés payés, tu peux prendre ces congés pour ensuite les valoriser et demander des allocations de chômage (si tu as atteint les 312 jours requis après tes congés).

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  62. mel
    le 1 mai 2018 à 21:28

    Bonjour. Je suis actuellement en contrat ptp j ai une allocation d insertion de l onem de 547eur et le restant de l employeur. Un total bbrut de 1533eur. j ai commence mon contrat travail le 9 janvier 2018. J étais un chômeur a temps plein. Pendant les grandes vacances je vais retomber deux mois au chômage. Pourriez vous m éclairer sur le montant que je devrais recevoir pour ces deux mois de chômage que ce sois cohabitant ou isolé. Merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2018 à 16:18

      Bonjour Mel,

      Si nous comprenons bien, ton contrat se termine le 30 juin et un nouveau contrat te serait proposé à partir du 1e septembre. Si tu es dans ce cas de figure, tu récupéreras les mêmes allocations de chômage en juillet que celles que tu recevais avant le 9 janvier.
      Tu trouveras les montants des allocations en tant qu’isolé ou cohabitant sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/?p=4605
      Pour retourner en début de dégressivité, il faut prouver au moins 12 mois de travail dans les 18 derniers mois.

      Si ton contrat n’est pas interrompu (et que tu es en CDI par exemple) en juillet et août, alors tu devrais pouvoir prétendre au chômage temporaire pendant ces 2 mois. Le calcul de ces allocations est différent.

      Bien à toi

  63. Mimed
    le 1 mai 2018 à 20:56

    Bonjour,
    Je vous écris cet e-mail afin de savoir si j’ai droit au chômage.
    Je suis une formation en alternance en électricité. J’effectue un stage rémunéré depuis novembre 2016 et jusqu’à présent j’ai travaillé plus ou moins 330 jours. De plus, j’ai obtenu mon titre de compétence.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mai 2018 à 12:40

      Bonjour Mimed,

      Les stages dans le cadre d’une formation en alternance ne sont malheureusement pas comptés dans le cadre des jours pris en considération pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail sauf s’il s’agit d’un contrat de travail ordinaire signé avec l’employeur et qui a été accepté par ton établissement comme lieu de stage.

      Si tu as terminé une formation en alternance et que tu as moins de 25 ans, il se peut par contre que tu puisses bénéficier immédiatement des allocations d’insertion (chômage sur base des études). Généralement, il est nécessaire d’accomplir d’abord un stage d’insertion professionnelle d’un an (310 jours). Mais les jeunes qui terminent une formation en alternance en l’ayant réussie peuvent déduire des 310 jours leurs jours de stage sous contrat d’apprenti. Tu as donc apparemment suffisamment de jours sous contrat de stage pour n’avoir plus aucun jour de stage d’insertion à effectuer. Dans ce cas, tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=7221

      Si tu as terminé ta formation en alternance sans l’avoir réussie, tu peux aussi déduire des 310 jours tes jours de stage sous contrat d’apprenti. Mais le stage d’insertion professionnelle ne pourra pas être inférieur à 6 mois.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

       

  64. TDF
    le 1 mai 2018 à 20:13

    Bonjour,

     

    Je suis actuellement employé à plein temps, j’ai 26 ans, et j’ai envie de reprendre mes études l’année prochaine.

    Je me souviens qu’à l’époque ou j’étais encore étudiant (car j’ai été étudiant pendant 5 ans) certains de mes camarades étaient au chômage tout en poursuivant leurs études…

    J’aimerais savoir quelles sont les démarches à suivre pour s’inscrire dans un tel programme. Car en toute honnêtetée, sans ce revenu de base, je ne vois pas de possibilités pour terminer mes études.

     

    Tout renseignement dans ce sens est la bienvenue!

     

    Bien à vous,

     

    TDF

  65. Catain
    le 1 mai 2018 à 00:46

    Bonsoir je tenais à vous remercier pour vos réponses. Mon syndicat m’a dit la même chose cad travailler un an afin de rouvrir mon droit au chômage

  66. Christian
    le 29 avril 2018 à 10:18

    Bonjour, mon épouse travail depuis 2007 avec un contrat de travail 30heures/semaine cdi. Elle a repris dernièrement son travail suite à une pose carrière de 2 ans et demi pour élever notre enfant.
    Quelle serait ses droits en allocations de chômage s’il elle perdrait son emploi en sachant que je suis salarié depuis plus de 10ans .
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2018 à 13:51

      Bonjour Christian,

      Si ton épouse était en interruption de carrière, sache que la période d’interruption permet de prolonger la période de référence pendant laquelle il faut pouvoir justifier un certain nombre de jour de travail (voir fiche ci-dessus). Ainsi, en ayant travaillé presque 10 ans avant son interruption, elle ouvre naturellement son droit aux allocations de chômage. Dans le cas où elle est licenciée et devra dès lors faire une demande d’allocations auprès de son organisme de paiement (attention que cela ne vaut qu’en cas de licenciement, si ton épouse remettait sa démission elle risquerait dès lors une sanction de l’ONEm, http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/).

      Le fait que tu sois salarié n’aura aucun impact quant à l’ouverture de son droit ou non. Cela en aura par contre un au niveau du montant de ses allocations. Elle sera certainement indemnisée au taux cohabitant (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png)

      Si tu as besoin d’autres information, n’hésite pas !

  67. Claude
    le 27 avril 2018 à 18:37

    Bonjour,

    Je suis au chômage depuis aout 2009 et j’ai 54 ans. Vu mon âge je souhaite aller chercher un emploi au Congo vu que j’ai du mal à en trouver ici, mon pays d’origine. Pour ce faire, je voudrais demander à être omis du chômage pour un temps.

    Par ailleurs, si je trouve un emploi, pourrais-je m’inscrire de nouveau au chômage en Belgique si je perdais  mon emploi. Au moment ou je vous écrit, j’ai été sanctionné de 9 semaines pour n’avoir pas répondu à 2 convocations du Vdab.

    Quelle est la procédure en la matière s’il y en a.

    F. Claude

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2018 à 15:12

      Bonjour Claude,

      En règle générale, lorsqu’on part à l’étranger pour travailler, il n’est plus possible de percevoir des allocations de chômage en Belgique.

      Cela dit, si tu es sanctionné par l’ONEm, rien ne t’empêche de partir à l’étranger. Dans ce cas, tu n’as pas de démarche particulière à effectuer et ta sanction continuera à courir pendant que tu seras à l’étranger.
      Sache d’ailleurs, que tu gardes tes droits au chômage pendant 3 ans à dater de ta dernière indemnisation en Belgique, et ce peu importe le motif de ton séjour à l’étranger. Donc même si tu es encore à l’étranger après la fin de ta sanction, tu pourras récupérer ton droit au chômage pour autant que tu sois domicilié en Belgique et que tu aies perçu ta dernière indemnisation dans les 3 ans précédant ta nouvelle demande. Cette période de 3 ans  peut être prolongée par un travail salarié effectué à l’étranger (ne pouvant pas être pris en compte pour l’ouverture d’un droit au chômage parce qu’il n’est pas suivi d’une période de travail en Belgique). Tu trouveras plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%E2%80%99etranger/

      Par contre, le montant de ton allocation risque d’être inférieur au dernier montant perçu avant le départ à l’étranger, sauf si tu disposes d’une expérience de travail qui te permet de prolonger la période d’indemnisation à laquelle tu étais avant ton départ à l’étranger. En effet,  dans certains cas, une période de travail de minimum 3 mois prolonge la période d’indemnisation par la durée du travail.
      Aussi, si tu décides de rester en Belgique pendant ta sanction, sache qu’il est parfois tout de même conseillé aux personnes sanctionnées de continuer à remettre leur carte de contrôle malgré qu’elles ne perçoivent aucune allocation de chômage afin de maintenir certains droits, notamment pour les indemnités de mutuelle lors d’incapacité de travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  68. sara
    le 8 juin 2018 à 12:20

    Mon contrat se termine bien le 31/07/2018 et pas le 31/06/2018