Bruxelles-J

Du neuf concernant la finançabilité après la promotion sociale

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Au moins 30 crédits : du neuf concernant la finançabilité après la promotion sociale

Par : Infor Jeunes Bruxelles

Jusqu’il y a peu, la réussite d’un certain nombre de crédits dans l’enseignement de promotion sociale permettait, moyennant le respect d’autres conditions, de se réinscrire dans l’enseignement dispensé en Ecole supérieure des Arts, en Haute Ecole ou à l’Université. Cette possibilité n’est pas supprimée mais il faudra désormais avoir été inscrits à au moins 30 crédits dans l’enseignement de promotion sociale pour que les crédits réussis puissent être pris en compte.

Certains étudiants, qui étaient devenus « non-finançables », s’étaient réinscrits à des études supérieures dispensées dans l’enseignement de promotion sociale.En effet, il n’est pas nécessaire d’être considéré comme « finançable » pour être autorisé à s’inscrire à des études dans l’enseignement de promotion sociale. Toutefois, et l’intérêt de la démarche résulte de cette différence entre les législations applicables, les crédits qui sont acquis lors de ces études dans l’enseignement de promotion sociale sont bel et bien pris en compte en cas de réinscription dans une Ecole supérieure des Arts, une Haute Ecole ou une Université. Dès lors, certains étudiants, après s’être réinscrits dans l’enseignement de promotion sociale et y avoir acquis suffisamment de crédits, décidaient de se réorienter, précisément, dans une Ecole supérieure des Arts, une Haute Ecole ou une Université.

Pour lire la suite, voici l’article d’Infor Jeunes Bruxelles

IJ

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


2 questions pour “ Du neuf concernant la finançabilité après la promotion sociale

  1. Cristina
    le 11 octobre 2018 à 13:38

    Bonjour,

    Quels sont les cours en promotion sociale qui peuvent, si la perlière année est réussie, redonner la qualité de finançabilité à un étudiant ayant échoué à l’université et qui souhaiterai y retourner ?

     

    Merci