Bruxelles-J

Quels sont les dangers de l’extrême droite ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

L’extrême droite est incarnée en Flandres par le Vlaams Belang (ex Vlaams Blok). Du côté francophone, l’extrême droite a volé en éclat. Le Front National est devenu Démocratie Nationale (DN).

Partis démocratiques et non démocratiques

Tout en ayant des idées et des conceptions différentes, la grande majorité des partis et courants politiques respectent les règles les plus essentielles pour la vie en société : les droits de l’Homme, l’égalité entre les citoyens, l’organisation d’élections au suffrage universel, la liberté de conscience, etc. Ils partagent des valeurs fondées sur la primauté de l’arbitrage raisonné entre les citoyens pour déterminer l’avenir de la société et résoudre les conflits. Cet arbitrage démocratique ne fait pas appel à une raison supérieure ou extérieure (Dieu, la tradition, la raison du plus fort) mais à la liberté et à l’intelligence des hommes. Qu’ils soient de « droite » (plus sensible à l’ordre…) ou de « gauche » (plus sensible à la solidarité…), les partis qui respectent ces règles et partagent ces valeurs sont dit démocratiques.

Les partis d’extrême droite refusent ou ne reconnaissent pas ces règles ; ils considèrent que d’autres idées tels que l’ordre, la nation, l’État, la race, ou des valeurs traditionnelles ou religieuses sont supérieures aux règles démocratiques et justifient le cas échéant de ne pas respecter ces règles démocratiques.

L’extrême droite construit sur la peur

Dans son discours politique, l’extrême droite fait appel à la peur et aux craintes : peur du progrès, du changement, peur de l’autre. Elle propose ainsi des solutions simplistes (et totalement inefficaces) à des questions compliquées et réelles (chômage, précarisation, mondialisation, sociétés multiculturelles, etc.). Loin de s’attaquer aux causes des peurs, elle les cultive pour agrandir son influence électorale.

Rejet de la différence

Un des thèmes récurrents des partis d’extrême droite est celui du rejet des personnes d’origine étrangère qui vivent en Belgique. Ils essaient de faire passer ces citoyens comme les responsables du chômage, de la crise du logement, de la délinquance, etc. Un de leurs objectifs affirmé est donc de renvoyer tous les étrangers dans leur pays d’origine.

Programme de l’extrême droite

En plus d’être xénophobes et souvent racistes, les partis d’extrême droite veulent supprimer de nombreux droits et progrès que les citoyens ont acquis au fil du temps (et quelque fois à travers de longs combats) : la Sécurité sociale (allocations familiales, allocations de chômage, remboursement des soins de santé, etc.), le droit de manifester ou de faire grève, la liberté d’opinion et d’expression, la liberté religieuse et la laïcité de l’organisation sociale, l’égalité des sexes, les droits des femmes, la liberté syndicale, etc.

L’extrême droite refuse le modèle des droits et des solidarités qui caractérise la société Belge.

Partisans des valeurs traditionnelles, les partis d’extrême droite ont également une idée très précise de ce que devrait être la famille. Pour eux, la femme ne devrait pas travailler mais s’occuper des enfants (nombreux de préférence) et du ménage pendant que l’homme seul travaillerait.

De manière générale, ces partis veulent diminuer les libertés et obliger les citoyens à respecter un ordre traditionnel.

L’extrême droite en Belgique

Ces dernières années, l’extrême droite a connu des scores importants. En 2004, le Vlaams Belang a obtenu 35 % des votes à Anvers. Le 8 octobre 2006, le nombre de conseillers communaux Vlaams Belang a presque doublé par rapport à 2000.  Les élections régionales et européennes de 2009  et les élections fédérales de 2010 ont heureusement vu un recul du Vlaams Belang (et du Front National côté francophone). Lors des élections de 2012 et de 2014, le parti a encore subi un recul important au profit de la N-VA. Mais la menace que représente ce type de parti est loin d’être éliminée de notre paysage politique. Le programme de la N-VA, parti le plus important de Flandre, présente certaines similitudes avec le Vlaams Belang.

Le danger de l’extrême droite ne réside pas uniquement dans son programme politique mais également dans l’influence qu’elle exerce sur les partis politiques traditionnels. Ceux-ci semblent de plus en plus souvent tentés d’utiliser certaines de leurs idées afin de séduire les trop nombreux électeurs d’extrême droite. Certains politiciens se déclarent même prêts à accepter des alliances avec le Vlaams Belang pour rester ou accéder au pouvoir.

Comment lutter contre l’extrême droite ?

Il n’existe malheureusement pas de formule magique pour contrer cette « marée brune ».

Mais plusieurs facteurs sont susceptibles de diminuer l’influence des discours extrémistes :

  • combattre toutes les formes d’exclusion (chômage, misère, etc.) ;
  • éviter la banalisation de l’extrême droite et des discours xénophobes et racistes ;
  • encourager la rencontre et le dialogue entre les différentes communautés religieuses, philosophiques, culturelles ou ethniques ;
  • enseigner l’histoire, la citoyenneté et éduquer à la tolérance ;
  • soutenir et participer aux actions des différents organismes luttant contre l’extrême droite et le racisme. Tu peux trouver plusieurs de ces organismes dans les adresses et coordonnées utiles.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


5 questions pour “ Quels sont les dangers de l’extrême droite ?

  1. Christelle
    le 16 juin 2016 à 22:03

    Bonjour, selon vous une reconnaissance du statut de l’éducateur spécialisé et la protection de son titre serait-il possible avec la montée de l’extrême droite au pouvoir ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 juin 2016 à 17:42

      Bonjour Christelle,

      Il est difficile de répondre à ta question. Le rapport entre les deux n’est pas forcément évident. Même si on peut supposer que le métier d’éducateur spécialisé n’est certainement pas un métier valorisé par un programme d’extrême droite où l’axe sécuritaire sera beaucoup plus important que celui de la prévention.
      Nous pouvons heureusement lutter contre ce type de parti et d’idéologie.
      Bien à toi

  2. cassiephanie
    le 9 mai 2016 à 08:54

    depuis quand existe t-elle? Merciiiiiiii

    • jerome91998
      le 9 mai 2016 à 08:59

      quels sont concrètement les dangers de l’extrême droites ?

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 10 mai 2016 à 11:39

        Bonjour Cassiephanie et Jerome,

        Il n’est pas évident d’identifier une « date de naissance » de l’extrême droite. Tout dépend si tu veux savoir quand sont apparues les premières idées d’extrême droite ou la date d’apparition d’un parti en particulier ou de l’importance de ce mouvement dans notre pays, etc.
        Les dangers que représentent l’extrême droite sont le sujet de cette fiche. Il s’agit d’inciter à la peur, à la haine, au rejet de l’autre, à supprimer les libertés individuelles, … Si l’extrême droite s’empare du pouvoir, un risque de guerre et de génocide pourrait être important. La deuxième guerre mondiale en est un triste exemple.

        Pour discuter plus en détail de tes deux questions, tu peux contacter Résistances:

        Résistances
        Quai du Commerce 9 – 1000 Bruxelles
        info@resistances.be
        http://www.resistances.be

        Ou encore le Mrax:

        Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie
        Rue de la Poste 37 – 1210 Bruxelles
        Tél.?: (32) 2 209 62 50
        Fax?: (32) 2 218 23 71
        mrax@mrax.be
        http://www.mrax.be