Bruxelles-J

De quelles aides financières peux-tu bénéficier pour ta santé ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Pour permettre un meilleur accès aux soins de santé à tous, l’Etat Belge a mis en place différentes aides qui permettent de payer moins pour tes soins médicaux. Bien sûr, tout le monde n’a pas accès à ces avantages, cela dépend de critères comme tes revenus, ton statut, etc.

Voici un aperçu des mesures qui existent en Belgique et des critères pour pouvoir en bénéficier. Si tu penses que l’une ou l’autre te correspond, n’hésite pas à contacter ta mutuelle et à leur demander !

Le BIM – L’intervention majorée

L’intervention majorée permet aux personnes avec de faibles revenus et à leur ménage, d’obtenir de meilleurs remboursements des consultations chez les médecins, des médicaments moins chers, le système du tiers payant (payer uniquement la part personnelle) ou ticket modérateur lors d’une consultation, sans devoir avancer la totalité de la somme et attendre le remboursement) … Mais aussi, des tarifs préférentiels pour le gaz et l’électricité, le téléphone, les transports en commun, etc.

Quelles conditions pour obtenir l’intervention majorée (BIM) ?

Sans contrôle des revenus : tu entres automatiquement dans les conditions pour l’intervention majorée si tu entres dans l’un des critères suivants :

  • tu bénéficies d’un revenu d’intégration ou d’une aide équivalente du CPAS pendant 3 mois complets consécutifs ;
  • tu bénéficies d’une allocation de handicapé (entre 21 ans et 65 ans) ;
  • tu bénéficies d’une allocation familiale majorée pour un enfant souffrant d’un handicap physique ou mental d’au moins 66 % ;
  • tu es inscrit à la mutualité en tant que titulaire mineur étranger non accompagné (MENA) ou en tant que titulaire orphelin.

Avec contrôle des revenus (sur base du revenu mensuel du mois qui précède la demande) : tu entres dans les conditions pour l’intervention majorée si tes revenus ne dépassent pas un plafond ET si tu entre dans un des critères suivants :

  • tu es invalide ;
  • tu es veuf/veuve ;
  • tu es en chômage contrôlé et/ou en incapacité de travail sans interruption depuis plus d’1 an ;
  • tu es reconnu handicapé (sans bénéficier d’allocations spécifiques) ;
  • tu es une famille monoparentale (c’est-à-dire que tu vis uniquement avec des enfants inscrits à ta charge).

MAF – Maximum A Facturer

Le système du maximum à facturer (MAF) te garantit de ne pas dépenser plus d’une certaine somme pour tes soins de santé (on parle ici de soins remboursables et nécessaires). Si tes frais médicaux atteignent cette somme maximum (calculée en fonction de tes revenus) au cours de l’année, tu es entièrement remboursé du reste des frais médicaux.

Pour bénéficier du MAF, tu ne dois entreprendre aucune démarche. C’est ta mutualité qui fait le calcul. Une fois que tu as dépassé un certain plafond, les remboursements auxquels tu as droit sont versés automatiquement sur ton compte bancaire.

Le plafond varie en fonction des revenus nets imposables du ménage : plus tes revenus sont bas, plus le plafond est bas et donc plus tôt tu seras remboursé.

Consultation à 1 euro chez un médecin généraliste (conventionné)

Cette aide s’adresse à toutes les personnes qui ont de faibles revenus. Si c’est ton cas, le prix de la consultation chez ton généraliste (ta part personnelle à payer, appelée ticket modérateur) pourrait ne te coûter que 1 €. Le reste étant directement payé par ta mutualité au médecin.

Tu peux avoir accès à ces consultations à 1 € si tu entres dans un des critères suivants :

  • tu bénéficies de l’intervention majorée (BIM), c’est-à-dire si tes revenus ne dépassent pas un certain montant et que tu es veuf/veuve, invalide, orphelin(e) ou au chômage complet depuis au moins un an ;
  • tu bénéficies du revenu d’intégration (CPAS) ;
  • tu bénéficies d’une des allocations aux personnes handicapées.

Une autre condition est d’avoir un dossier médical global (DMG) chez ton médecin généraliste. Le DMG est un dossier qui regroupe toutes les informations sur ta santé. Si tu n’as pas encore de DMG, tu peux demander à ton médecin de le faire. Sinon, tu devras payer un supplément de 0,50 € par consultation, soit 1,5 €.

Seuls les médecins conventionnés (qui appliquent les tarifs de base convenus entre les mutualités, les médecins et l’INAMI) permettent de bénéficier d’une consultation médicale à 1 €. N’hésite pas à poser la question à ton médecin généraliste ou à consulter le site de l’IMANI qui répertorie ici tous les prestataires de soins (médecins, kinés, infirmiers, etc.) conventionnés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*