Bruxelles-J

C’est quoi un poids normal ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Tu t’interroges sur ton poids ? Tu te trouves trop gros/grosse ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le surpoids et l’obésité se définissent comme une « accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé ».

Pour te situer par rapport à ton poids, il existe un indicateur : l’IMC (ou Indice de Masse Corporelle). L’IMC est un repère, il a pour but de donner une indication sur ton état de santé, et n’a donc rien à voir avec des critères esthétiques ! D’ailleurs, selon les critères de beauté actuels, nous devrions tous être maigres, ce qui n’est pas nécessairement favorable à la santé !

large

Voyons Large, 2016

Sache aussi que l’IMC a ses limites. Même si son utilisation s’avère pratique, il devrait idéalement tenir compte de critères tels que le sexe, l’âge, la morphologie, etc. Car tous ces facteurs influencent le poids. Par exemple, certains sportifs, du fait de leur masse musculaire, ont un IMC élevé alors que cela ne présente pas de risque pour leur santé. De même, selon sa morphologie, une personne trapue, sans être grasse, aura peut-être le même IMC qu’une personne longiligne ayant une masse graisseuse trop importante.

Attention à ne pas confondre surpoids (IMC entre 25 et 30) et obésité (IMC >30), d’autant que les conséquences potentielles sur la sante ? sont plus particulièrement marquées pour des obésités sévères (IMC >35).

Si tu veux calculer ton IMC : tu prends ton poids (en kg) et tu le divises par ta taille (en m) au carré. Tu trouveras un calculateur de ton IMC sur le site www.voyonslarge.be

Si tu te demandes si ton poids représente un risque pour ta santé, parles-en avec ton médecin généraliste. Seul un professionnel de la santé pourra t’informer correctement sur cette question et, si nécessaire, il pourra te conseiller une stratégie pour perdre du poids sans prendre de risque pour ta santé.

Pour aller plus loin : tu trouveras plus d’infos sur le site www.mangerbouger.be

Le surpoids et la discrimination

Le rejet et la discrimination se fondent bien souvent sur des critères liés à l’apparence physique : couleur de peau, sexe, handicap, âge… Aujourd’hui, la corpulence aussi est devenue un facteur de stigmatisation et d’exclusion.

Sais-tu qu’il existe une loi contre la discrimination ?

Aissatou, Molenbeek 2016

Aissatou, Molenbeek 2016

Il s’agit de la loi du 10 mai 2007 qui « donne des définitions et établit des procédures pour lutter plus efficacement contre les discriminations. »
Elle prévoit une série de mesures visant les discriminations basées sur l’orientation sexuelle, l’état civil, la naissance, la fortune, l’âge, la conviction religieuse ou philosophique, la conviction politique, l’état de santé, le handicap, la caractéristique physique ou génétique ou l’origine sociale.

Selon le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (www.unia.be), le critère de l’apparence physique peut être défini comme « les caractéristiques innées ou apparues indépendamment de la volonté de la personne (exemples : tache de naissance, cicatrices chirurgicales, mutilations…). En plus, pour être considérées comme caractéristiques physiques, les caractéristiques innées ou apparues doivent ensuite être stigmatisantes ou potentiellement stigmatisantes pour la personne dans un contexte social public. C’est pourquoi, les tatouages, piercings, coiffures ou autres caractéristiques de ce type ne sont pas considérés comme une « caractéristique physique. »

Comment signaler une discrimination liée au poids ?

Tu peux t’adresser au Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (www.unia.be), ou appeler le numéro gratuit 0800 12 800 pour soumettre une question, une plainte, une observation ou toute autre interpellation se rapportant à la législation anti discrimination.

Ce service public traite les signalements individuels en toute indépendance et en toute confidentialité. N’hésite pas à les contacter !