Bruxelles-J

Tu veux quitter tes parents, quelles aides financières peux-tu obtenir ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Quelles que soient les raisons qui font que tu quittes tes parents, et, en dehors du fait que tu devras trouver un logement, gérer ton argent, poursuivre tes études, tu devras, surtout, subvenir à tes besoins. Comme souvent, c’est l’argent qui sera un de tes soucis principaux et aussi, comment l’obtenir ?

Ana-Maria, 2014, Bruxelles

Ana-Maria, 2014, Bruxelles

Avant 18 ans

Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit ton âge, tant que ta formation n’est pas achevée.
Si tes parents sont d’accord, tu peux aller vivre ailleurs, un de tes parents doit alors t’accompagner à la commune pour effectuer ton changement d’adresse.
En principe, sans l’accord de tes parents, tu ne peux pas aller vivre ailleurs. Même si tu as des problèmes importants avec tes parents, tu ne peux pas décider seul(e) de ce que tu vas faire et si tu le fais, cela peut être considéré comme une fugue. Tu devras alors t’adresser soit au SAJ (Service d’aide à la jeunesse), soit au CPAS (Centre public d’action sociale).

SAJ ou CPAS ?

  • Au CPAS
    En tant que mineur, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est à dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment, qui est en général équivalente au revenu d’intégration.
    L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur.
    Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques : si les parents font défaut, si l’autonomie que tu revendiques te permettra d’avoir des conditions de vie conforme à la dignité humaine par exemple si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne te permettent plus de vivre avec tes parents (c’est toi qui devra en apporter les preuves).
  • Au SAJ
    Si tu as des gros désaccords avec tes parents, tu peux contacter le Service d’aide à la jeunesse (SAJ). C’est un service spécialisé qui pourra t’aider au mieux, en fonction de tes problèmes. Tu peux y aller avec un(e) ami(e) majeur(e), un(e) assistant (e) social(e), un(e) avocat(e), par exemple, mais tu peux aussi contacter une des AMO bruxelloises.
    Le SAJ entendra éventuellement tes parents ou mettra en place un suivi familial, t’orientera vers des services qui peuvent t’aider, te placera en famille d’accueil ou dans un service résidentiel.
    Dans certains cas graves, le SAJ peut décider d’envoyer ton dossier à un juge de la jeunesse.

Le CPAS et le SAJ sont tous les deux chargés de l’aide aux mineurs(es) mais, il arrive souvent que le mineur qui demande une aide au CPAS soit systématiquement renvoyé au SAJ. Pourtant, le CPAS est tenu d’accorder une aide sociale à toute personne dans le besoin, y compris les mineurs. En principe, tu dois d’abord faire valoir ton droit à l’aide sociale au CPAS, le SAJ t’accordera éventuellement une allocation en complément de l’aide du CPAS, en fonction de ta situation.

Bien entendu, tout ceci ne t’empêche pas de t’adresser directement au SAJ afin de trouver une solution aux problèmes familiaux sans qu’il soit question d’une aide financière dans un premier temps.

Il sera donc utile pour toi de te faire aider par un service social, un centre d’information, une AMO (aide en milieu ouvert).

Par ailleurs, si que tu vis seul (domicile distinct de celui de tes parents) tu pourras également demander à percevoir toi-même tes allocations familiales.

Après 18 ans

Tu as envie de plus d’indépendance, tu as besoin de respirer, tu en as marre que tes parents te prennent la tête, ou tes parents en ont marre que tu leur prennes la tête, tu vis une situation difficile que tu ne peux plus gérer au sein de ta famille (violence, grossesse, etc.), tes parents ont décidé de te mettre à la porte, tu penses que tu seras plus heureux(se) si tu ne vis plus avec ta famille de manière permanente… Quitter ses parents n’est pas toujours chose facile, tu devras trouver un petit boulot, un logement proportionnel à tes revenus et continuer éventuellement tes études.

CPAS ou pension alimentaire ?

Même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi (et réciproquement), tant que ta formation n’est pas achevée. Cette obligation d’entretien consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate.

En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans. Mais si tu ne vis plus chez eux et que tu continues tes études, tu es en droit de leur réclamer une pension alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus).

Soit ils décident de te verser volontairement la pension alimentaire qui te permettra de subvenir à tes besoins soit ils refusent.

Il existe alors 2 possibilités, en dehors du fait que tu trouves un job qui te permette de subvenir à tous ou en partie à tes besoins, c’est soit obtenir une pension alimentaire de tes parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire d’un juge de paix, soit obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui t’est versée tous les mois).

Pour faire le choix entre ces 2 procédures, il ne faut pas oublier que faire une demande de pension alimentaire, est quand même une procédure en justice civile par laquelle tes parents peuvent être condamnés à payer une pension alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations !

En justice de paix : la pension alimentaire

Il existe une première “procédure en conciliation” qui est gratuite. Tu adresses une demande au greffe de la justice de paix en demandant une conciliation avec “l’autre partie” (tes parents). Le juge de paix va te convoquer ainsi que tes parents dans les 8 jours. Si vous trouvez un accord, un procès verbal de la conciliation sera établi et devra être respecté.

Si vous ne trouvez pas d’accord, il faudra introduire une “requête en justice de paix“. C’est une procédure qui est payante. Dans les 15 jours, le juge de paix prend une décision contre laquelle, chacune des parties a 1 mois pour faire opposition. Par exemple, tes parents peuvent considérer que tu es un “éternel” étudiant et que tes redoublements sont exagérés, que tu n’accordes plus aucun intérêt à leur avis et que tu veux les quitter sans raison valable, etc. Ce sera à tes parents de prouver au juge de paix que ta demande est abusive.

 ! ! ! Le juge de paix peut décider que la contribution alimentaire de tes parents se fera en nature, s’ils n’ont pas assez de moyens financiers, ils peuvent toujours t’accueillir chez eux et t’entretenir.

Tu dois t’adresser au juge de paix de ton dernier domicile ou de ton lieu de résidence. Pour être certain(e), de t’adresser au juge compétent dans ton cas, mieux vaut contacter, au préalable à toute démarche, la justice de paix proche de chez toi.

Au CPAS : le revenu d’intégration sociale

Tu peux aussi t’adresser au CPAS de la commune où tu résides, pour obtenir un revenu d’intégration sociale et/ou des aides sociales (cartes médicales, abonnement gratuit, etc.). L’aide du CPAS n’est pas automatique, si tu as “simplement” envie de quitter tes parents parce que tu en as “marre” d’eux, ce ne sera pas suffisant pour obtenir une aide. Par contre si tu es en conflit, que tu vis une situation particulièrement difficile (violence, grossesse), ta demande sera prise en compte.
Avant d’aller au CPAS, réfléchis bien à la manière dont tu vas expliquer ta situation. N’oublies pas que l’assistant(e) social(e) qui te reçoit ne te connaît pas, il faut donc détailler la situation que tu vis chez tes parents. Par ailleurs, en dehors du revenu d’intégration, tu peux aussi obtenir des aides complémentaires pour payer le minerval, les frais de transports, les soins de santé… Il est donc parfois utile de faire une liste de tous tes besoins, pour être certain(e) de ne rien oublier pendant ton entretien avec l’assistant(e) social(e).

Tu recevras un accusé de réception, prouvant que tu as bien introduit une demande (ce document te servira à introduire un recours si ta demande n’est pas prise en considération et que tu n’es pas d’accord avec la décision). L’assistant(e) social(e) du CPAS va, ensuite, faire une enquête sociale, vérifier ta situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles tu ne veux ou peux plus rester en famille, tes différentes déclarations (par exemple si tu as déclaré que tu vis seul(e)) et celle de tes parents (notamment leur situation financière et leur solvabilité).

Le CPAS devra te donner une réponse dans un délai de maximum 30 jours. ! !!ce n’est pas l’assistant(e) social qui te donne la réponse, mais bien le Conseil de l’action sociale.

Il faut savoir que, tes parents ayant toujours une obligation alimentaire envers toi, peuvent être obligés par le CPAS à intervenir financièrement pour rembourser une partie du montant du revenu d’intégration sociale.

Le CPAS peut également te contraindre à faire une demande de pension alimentaire en justice de paix.

Les jeunes de – de 25 ans doivent signer avec le CPAS un contrat spécifique qui les contraint à s’inscrire dans un projet professionnel ou de formation/études.
Plus d’infos sur le CPAS

Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile. Adresse-toi à

l’Agence Fédérale pour les allocations familiales (FAMIFED)
Rue de Trèves, 9 – 1000 Bruxelles
02 237 21 12 – 02 237 21 11 – 0800 94 434
http://www.rkw.be/fr

En résumé

Les aides existent mais les démarches à accomplir ne sont pas toujours aisées.

En plus, n’oublie pas que tu n’obtiendras qu’une aide financière minimale pour vivre dignement, trouver un job est donc quasi indispensable. Le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 65,42€ pour les boursiers ; 234,55 € pour les non-boursiers.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


109 questions pour “ Tu veux quitter tes parents, quelles aides financières peux-tu obtenir ?

  1. Inna
    le 30 novembre 2016 à 16:54

    Bonjour

    J’ai 22 ans je vie dans un petit appart avec mes parents et j ai une soeur de 2 ans. Je suis étudiante et j’ai vraiment du mal à continuer mes études car je n’arrive pas à étudier. En plus mon père et moi ne nous supportons vraiment plus il n’est jamais d’accord avec ce que je fais il m’impose tout le temps des choses meme quand je veux sortir pendant un jour il n’a pas du tout envie de me laisser car soit il n’aime pas mes potes soit il n’est pas d’accord avec mon copain et il m’interdit de sortir de la maison. Je suis fortement décidée de partir de chez moi mais je ne sais pas si je pourrais recevoir une petite aide pour commencer puis réussir à trouver un travail. Vous pensez que ma situation pourrait être prise en charge de la cpas?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2016 à 14:47

      Bonjour Inna,

      Tu peux effectivement demander de l’aide au CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration.
      Malheureusement nous ne pouvons prédire à l’avance les décisions prises par les CPAS par rapport à ta situation.
      Chaque situation est traité individuellement, et tes arguments seront donc évalué lors de l’enquête sociale.
      Analyse de la situation, le CPAS pourrait également estimer que même si ton projet de mise en autonomie, tes parents sont en mesure de t’aider. Une intervention pourrait donc être demandé.
      De plus, sache que tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu auras changé de domicile.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  2. Florence
    le 28 novembre 2016 à 23:09

    bonsoir , voila je m’appelle Florence je vis sur liège j’ai 19 ans et toujours aux études, je voulais vous demandez une aide aux cpas car chez moi c’est plus possible mon beau père ma fait vivre plusieurs cauchemar durant plusieurs année en me tripotant , me touchant le bas du dos limite à la culotte , me massais le bas du dos avec du lubrifiant et j en passe.. c’est un type super colérique et nerveux il profites quand ma mere n’est pas la pour me criée dessus et faire se qu’il a fait mais la j’ en peux vraiment plus … je voudrais vraiment partir de chez moi la j’en peux plus j’ose même plus le regarder en face.. c’est horrible!! ma maman le sais pour la situation et elle est ok pour que je parte mais je n’est rien comme argent.. svp aidez moi !! Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 16:48

      Bonjour Florence,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière certaine, car il est impossible de prévoir les décisions prises par le CPAS.

      Cela dit, en principe tu pourrais effectivement introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu comptes emménager et ouvrir le droit au revenu d’intégration. Avant de pouvoir avoir droit au revenu d’intégration, il faut savoir qu’un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.

      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes revenus, le contexte qui t’auras mené à habiter seule et de notamment de prouver ta « rupture familiale » ou plutôt le « danger » que représente le fait de rester chez ta mère. Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit bien informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste, car le CPAS pourrait refuser ta demande d’aide s’il estime que tu as créé ton état de besoin (en déménageant sans avoir de revenu,…).

      Tu pourrais aussi, si tu le souhaites, contacter un service d’aide aux victimes qui pourrait t’apporter d’autres renseignements et un soutien, notamment dans tes démarches . Il en existe deux à Liège:

      LIEGE I
      rue du Parc 79
      4020 LIEGE
      Tél : 04 340 37 90
      asjliege@skynet.be

      LIEGE II
      rue St Lambert 84,
      4040 HERSTAL
      Tél : 04 264 91 82
      asj.liege2@aigs.be

      De plus, sache que le CPAS pourrait également te demander dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, il estime généralement que c’est aux parents de subvenir aux besoins de leurs enfants pendant toute la durée de leurs études, et ce même s’ils sont majeurs et/ou qu’ils résident ailleurs. Ainsi, si tes parents en ont les moyens, il est probable que le CPAS leur demande d’intervenir, ou te demande même de leur solliciter une pension alimentaire par conciliation ou en passant par le Tribunal de la famille, sauf s’il estime que la situation familiale pourrait se détériorer à cause de cette demande.

      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration (ou non) dans un délai de 30 jours maximum.

      Si tu souhaites discuter de ta situation ou obtenir un soutien plus régulier, tu pourrais également te rendre auprès d’un planning familial près de chez toi. Tu trouveras plus d’informations sur  http://www.loveattitude.be/Liste-centres?debut_liste=60#pagination_liste ou sur http://www.loveattitude.be/Liste-centres?debut_liste=80#pagination_liste

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. Sousou4
    le 25 novembre 2016 à 20:41

    Voila , mon copain arrive de paris moi je suis en vendee et in veux s’installer ensemble .. Moi je ne travail pas et lui du coup n’a pas encore de travail mais il a ses bulletin de paye mais a m’adresse de paris donc peuvent t’il refuser notre demande ?

  4. Kevin5660
    le 25 novembre 2016 à 18:05

    Bonsoir je suis tombé par hasard sur votre site et j ai justement une question à vous poser voilà ,j ai 25 ans je n ai aucun revenu je n ai pas de diplôme car je n ai pas su finir mes années en raison d un soucis de santé , mais il y a un mois d ici ma mère a mis ma femme et mon fils a la porte elle est donc retournée vivre avec sa maman , je fais un travail pour aider mes parents depuis pas mal d années mnt mais je n y gagne absolument rien pas un sous je suis exploiter et j en peux plus , je veux partir de chez moi donc quitter mes parents définitivement , donc je voulais savoir si le cpas de ma commune serais en charge de m aider afin que je puisse trouver un logement et aussi avoir une allocation du cpas afin que je puisse subvenir à mes besoin et ece possible aussi de trouver une bonne formation pour pouvoir me rattraper aux niveaux travaille ? Merci à l avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 13:11

      Bonjour Kevin,

      Tu peux effectivement introduire une demande auprès de la commune où tu es domicilié.
      Une enquête sociale sera alors organisée avec d’évaluer ta situation dans sa globalité (revenu, raison de ta demande,…)
      Nous ne pouvons malheureusement pas prédire à l’avance la décision qui sera prise par le CPAS, cependant ton souhait de vivre avec ta femme et votre enfant devrait être pris en compte.
      Concernant les formations possible, le plus simple serait de te présenter à l’une de nos permanence (http://inforjeunesbruxelles.be/contact) afin que nous puissions faire le point avec toi sur les différentes possibilités.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  5. Megane
    le 23 novembre 2016 à 21:07

    Bonjour,
    Voila je trouve votre site tres bien fait et j’aurais besoin que vous répondiez à plusieurs questions parce que je suis un peu perdue…

    Alors ma situation est très compliquée, j’ai du mal à voir ce que je dois faire et comment je dois faire.

    En grand résumé, je suis étudiante (23 ans) à mons et domiciliée chez mon papa ( juste administrativement parce que en vrai je suis 24h/24 chez mon copain à Mons). Mes parents sont divorcés et je n’ai plus de contacte avec ma maman et de brèves contacts avec mon père.

    Alors mon idée est de me domicilier à Mons, mais je n’ai aucune idée des documents que je dois amener à la commune, car une fois on m’avait dit qu’il fallait des fiches de salaire mais étant etudiante je n’en ai aucune sauf celles que je reçois de mon job étudiant, alors j’avais arrêté l’idée mais maintenant je veux vraiment changer d’adresse pour d’une part pouvoir toucher mes allocations familiales personnellement et peut être ensuite voir si j’ai le droit à une aide cpas .

    J’ai aussi un autre point qui la touche plus mes études.
    Je suis en 3eme année de bachelier relations publiques en promotion sociale et il se pourrait que lors de ma 4eme annee je perds le statut d’étudiant, mais alors je vois pas trop ce que je dois faire car j’ai encore donc ma 4eme a faire plus mes stages et je ne sais pas ce que la perte du statut d’étudiant implique.

    J’espere que vous comprenez l’ensemble parce que j’avoue que je m’y perds moi meme . Je vous remercie d’avance de l’attention que vous porterez à mon message.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 13:52

      Bonjour Megane,

      Tu ne précises pas si tu souhaites emménager avec ton compagnons ou seule.
      Dans le cas où tu souhaites vivre seule, la commune est en droit de te demander si tu es financièrement autonome ou non, puisque tu devrais en principe payer le montant de ton loyer et de tes charges seule.
      Si tu ne disposes pas de revenus qui te sont propre, la commune peut estimer que tu dépends toujours de tes parents et que par conséquent, il ne s’agit pas de ta résidence principale mais juste de ton kot.
      Tu peux si tu le souhaite introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.
      Une enquête sociale sera alors réalisée afin d’évaluer la situation, notamment les raisons de ton projet de mise en autonomie.

      Concernant la perte du statut étudiant et des allocations familiales pourrais-tu nous donner quelques précisions (cours du jours?, nombres d’heure ou de crédit?,…)

      N’hésite pas à nous recontacter par mail ou téléphone au 02/5144111 pour que nous puissions répondre plus précisément à ta dernière question.

  6. louis
    le 23 novembre 2016 à 13:06

    Bonjour, j’ai 17 ans et je ne m entend plus avec ma famille, mes parents ne veulent plus de moi chez eux et j’ai moi même envie de m’en aller mais étant mineur et n’ ayant pas d’argent je souhaiterais savoir s’il y a une solution.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 17:22

      Bonjour Louis,

      Il semblerait que tu sois Français, si c’est le cas nous sommes désolés mais nous ne pourront pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possible dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

      Par contre si tu habites en Belgique ou que ta question est en lien avec la Belgique, n’hésite pas à nous recontacter.

      Bien à toi,

  7. maud
    le 23 novembre 2016 à 09:41

    Bonjour,
    Je suis actuellement en kot a l unif…malheureusement je decide d arrêter car je constate que j ai fais le mauvais choix d études….je compte reprendre en septembre 2017 les cours…je reçois une aide pour le cpas pour moi vivre mais sur base d études car situation problématique en famille..mes questions sont dois je m inscrire au forem? Même si je reprends les cours en septembre? Et au niveau du revenu que le cpas me verse j aurais toujours droits?
    merci bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 13:48

      Bonjour Maud,

      En principe, si tu reçois une aide du CPAS, tu as sans doute dû signer un PIIS avec ton assistant(e) social(e).

      Sache qu’en principe ce contrat peut être modifié, adapté en cours d’année en fonction de la situation du jeune. Tu pourrais à priori passer du PIIS étudiant au PIIS emploi, mais il faudra que ton assistant(e) social(e) marque son accord étant donné que ce contrat est signé par lui/elle et toi. Si ta demande est acceptée, tu aurais alors un autre contrat à signer avec d’autres obligations à remplir. Il serait donc peut-être judicieux d’en parler au préalable avec ton assistant(e) social(e) pour voir les possibilités de changement et éviter que cela ait des répercussions au niveau de ton revenu.
      Comme tu es dans kot universitaire, il faudra également vérifier que ton changement de situation ne t’empêche pas de pouvoir occuper ton actuel logement.
      Aussi, si tu as plus de 18 ans et que tu perçois des allocations familiales, sache que ton droit est en principe conditionné par le fait de suivre des études. Tu comprends donc qu’en principe, tu n’auras plus droit aux allocations familiales, sauf si tu t’inscris comme demandeuse d’emploi auprès du Forem (en stage d’insertion: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ ). En effet, pendant cette période, tu peux continuer à bénéficier d’allocations familiales.
      Si ton projet d’étude se confirme, tu pourras simplement te désinscrire du Forem et récupérer le statut étudiant après réinscription en Haute école ou Université.
      Autre chose: si tu as bénéficié d’une bourse d’étude, sache qu’en arrêtant tes études maintenant (et ce jusqu’au 1er mars 2017), il faudra que tu rembourses 60% de ton allocation d’études.

      Par contre, si tu as payé toi même ton minerval, tu pourras le récupérer si tu te désinscris avant le 1er décembre. Dans ce cas, il faudra que tu signes une attestation de désinscription auprès du secrétariat de ton université. Mais sache qu’à partir de décembre, cette possibilité de remboursement est malheureusement perdue.

      Sache également que si tu te désinscris avant le 1er décembre, ton année actuelle ne sera pas comptabilisée comme une année d’échec.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. Jésus 777
    le 22 novembre 2016 à 18:14

    Bonjour,
    Un jeune de 18 ans étudiant en Belgique depuis 8 ans mais qui n’a pas ses papiers peut obtenir une aide ??
    Et peut elle commencé son dossier à elle et quitter celui de sa mère??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 14:28

      Bonjour Jésus777,

      Les personnes en séjour illégal ne peuvent pas,  légalement, obtenir de l’aide du CPAS, excepté pour l’aide médicale urgente. L’aide médicale urgente concerne non seulement les services d’urgences en cas d’accident ou de maladie (aide curative), mais aussi l’aide préventive (opération, médicaments, kinésithérapie, etc.). Cette aide est une intervention financière du CPAS dans les frais médicaux. Le CPAS doit donc obligatoirement rembourser le médecin ou l’institution qui a pris en charge le patient?; il s’agit bien d’une aide médicale et non financière. Le CPAS ne verse pas d’argent au demandeur d’aide.
      Pour plus d’information : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/comment-le-cpas-peut-il-aider-les-personnes-qui-sont-en-sejour-illegal-en-belgique-les-sans-papiers/

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  9. marferre
    le 21 novembre 2016 à 15:49

    Bonjour,

    C’est en qualité de parent (mère)  que je vous écris. Mon fils est âgé de 28 ans en possession du certificat de maturité et 3 ans de droit à l’université de genève (a doublé la première) mais il n’a pas obtenu le diplôme car il a décidé d’arrêté il y a 1an et demi. Grand ras le bol. Il aura la possibilité s’il le souhaite de s’inscrire en septembre 2017 pour terminer ses études mais il ne sait pas encore. Aussi, il traverse une période difficile de grand découragement et ce qu’il souhaiterait par dessus tout serait de quitter genève pour un séjour à l’étranger. Comme il n’a pas d’activité lucrative, il n’a donc aucun revenus, l’idée serait de trouver de quelle façon il pourrait partir à l’étranger et pourquoi pas travailler dans l’humanitaire, peu importe. Il a vraiment besoin de changer d’environnement et partir pour s’enrichir personnellement et redonner un sens à sa vie.

    Comment peut-il procéder?

    Merci par avance de votre attention.

    Cordialement

    Mnf

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 11:44

      Bonjour Marferre,

      Nous sommes désolés mais nous ne pourront pas répondre de manière précise car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans les différentes structures en Suisse.

      Vous pouvez néanmoins contacter les structures suivantes pour les projets de  volontariat/échanges (avec ou à partir de Suisse)

      Agences nationales
      http://www.jeunesseenaction.fr
      Informations sur le Service volontaire européen (SVE), sur les échanges des jeunes, recherches de partenaires européens.

      http://www.ch-go.ch/
      Centre suisse de compétence pour les échanges et la mobilité. Gère le programme européen jeunesse en action.

      http://www.cotravaux.org
      Réseau des associations proposant des chantiers bénévoles internationaux.

      Offres
      http://www.evsdatabase.eu
      Liste des associations agréées proposant de recevoir des jeunes dans le cadre du Service volontaire européen (SVE).

      http://www.youthnetworks.eu/
      Projets vacants SVE.

      http://www.civiweb.com
      Volontariat International en Entreprise (VIE) et en Administration (VIA).

      http://www.mladiinfo.com/category/volunteering/
      Offres de volontariat et bénévolat.

      http://www.benevolat-fr.ch/fr
      Plateforme d’échanges entre associations et bénévoles.

  10. tittine1
    le 21 novembre 2016 à 14:07

    Bonjour, j’ai 18 ans et je suis en terminale . Depuis 5 ans je ne m’entend plus avec ma mère et mon beau père . C’est difficile à vivre pour tout le monde. Je souhaite trouver un studio où je pourrai enfin être chez moi. Ma mère veut bien m’aider financièrement mais elle pourra pas tout prendre en charge . Est ce que j’ai droit à des aides ?
    Cordialement
    Dylan

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:49

      Bonjour Dylan,

      Il semblerait que tu habites la France.

      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourront pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possible dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

      Bien à toi,

  11. Cheme
    le 21 novembre 2016 à 12:30

    Bonjour, je suis femme belge âgée de 18ans, j’ai le droit au CPAS cette année,mon fiancé va venir me rendre visite..avec une visa touristique. Ma question est ce que on peut se marier ici en Belgique même s’il rentré que avec visa touristique?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:47

      Bonjour Cheme,

      En Belgique, un mariage peut être célébré lorsque l’un des futurs époux :
      est Belge au moment de la célébration
      réside en Belgique depuis plus de trois mois
      La résidence en Belgique depuis plus de trois mois peut être prouvée par tous les moyens possibles : billet d’avion, quittances de loyers, preuves de formalités administratives accomplies auprès des autorités, …
      En cas de doute, l’officier de l’état civil prendra une décision.

      L’officier de l’état civil ne peut pas refuser un mariage pour le seul motif qu’un  étranger séjourne de manière illégale dans le pays ou un séjour touristique.

      Cependant, si vous souhaitez par la suite qu’il s’installe définitivement en Belgique, il faudra alors introduire une demande de regroupement familiale.
      Cette demande est soumise à de nombreuses conditions relativement strictes, que tu ne sembles pas remplir.
      Par exemple si tu es belge: avoir 21 ans ou avoir des moyens de subsistance suffisants (doivent être au moins équivalents à 120% du montant du RIS, c.-à-d., 1.387,84 € net/mois.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  12. Celine18
    le 19 novembre 2016 à 22:57

    Je voudrais quitter de cher moi, mais je suis toujours au étude et je travaille en etudiant mais j’ai que 52 jours de travaille par ans je ne serais pas survivre avec si peu,comment je peut faire? Le CPAS peut m’aider?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:31

      Bonjour Céline18,

      Tu peux effectivement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Cependant, il faut savoir que l’aide octroyé par le CPAS n’est pas automatique, chaque situation est évalué.
      Dans la pratique cela signifie qu’une enquête sociale sera réalisé afin d’évaluer ta situation (un(e) assistant(e) social(e) te demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour prétendre à une aide). Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.Le simple fait de vouloir prendre son autonomie ne suffit généralement pas.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  13. Ankha
    le 19 novembre 2016 à 14:51

    Bonjour,
    J’ai 20 ans et La situation que je vis en ce moment avec ma mère est très difficile. J’ai perdu mon papa dans d’atroces circonstances et ça a fait de l’effet dans notre famille, je veux dire par là que tout lien est rompu et depuis mes 13 ans, la violence est notre seule source de communication et je n’arrive plus à supporter ça.Je n’ai aucun logement, ni revenus pour subvenir à mes besoins. J’ai l’impression qu’elle m’a totalement effacée de sa vie pour me laisser seule comme ça. Ma situation est vraiment compliqué sachant que je ne sais où m’adresser. J’aimerais débuter une formation d’aide-soignante et rentrer dans la vie active mais meme pour ça c’est compliqué.
    de plus je n’ai plus de domiciliation…
    Que dois-je faire?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:26

      Bonjour Akha,

      Tu peux si tu le souhaite introduire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.
      Une enquête sociale sera alors réalisé afin d’évaluer ta situation (c’est-à-dire qu’un(e) assistant(e) social(e) te demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour prétendre à une aide). Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      Outre l’aspect financier de cette mise en autonomie, tu peux si tu le souhaite envisager une médiation familiale, c’est une méthode de résolution amiable des conflits dans un cadre confidentiel, ce qui permet de débloquer des situations nouées.

      Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.Vous trouverez des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be/Liste-centres).

      Pour la question de formation, n’hésite pas à nous nous contacter afin de faire le point avec toi, sur les différentes possibilités en fonction de ton parcours et de ton projet.
      http://inforjeunesbruxelles.be/contact

      Bien à toi

       

  14. Mimi
    le 19 novembre 2016 à 03:22

    Bonsoir,
    J’ai 20ans je suis étudiante à l’université de Louvain La Neuve et j’habite à Bruxelles chez mes parents. Je suis littéralement tombé amoureuse de cette petite ville cependant faire le trajet en train tout les jours m’est vraiment contraignant, je perds beaucoup de temps et je risque mon année, je voudrais donc prendre un kot la bas pour pouvoir me concentrée pleinement à mes études. Le problème c’est que mon père est ouvrier et il est souvent en chômage économique, ma mère est également ouvrière mais à mis temps. J’ai un petit frère et une petite sœur, on s’en sort déjà pas chaque fin de moi car il faut payer loyer, nourriture, abonnements, factures etc. Je suis rongé de culpabilité quand je vois combien ils ont dépenser pour mon inscription à l’université. Actuellement je me contente de 5 euro par jour, je n’oserais pas leur demander un centime de plus mais je me sens pas bien du tout et s’il m’arrivait de rater cette année je n’oserai encore leur demander de payer mon minerval. Cette situation m’empêche réellement de m’épanouir dans ma formation. Est ce que le CPAS peut me venir en aide ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 17:08

      Bonjour Mimi,

      Effectivement, tu peux demander de l’aide au CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration.
      Malheureusement nous ne pouvons prédire à l’avance les décisions prises par les CPAS.
      Il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      Si tu évoques la raisons que tu es tombé amoureuse de LLN, ça ne sera sans doute pas suffisant.
      Celui-ci te demandera quels sont tes arguments afin de pouvoir évaluer ta situation. ( Situation des parents, horaire de train ne concordant pas avec tes horaires de cours; ce qui pourrait te faire rater ton année,… )
      Même si tu ne souhaites pas demander d’aide à tes parents, le CPAS pourrait estimer qu’ils sont en mesure de t’aider après l’analyse de la situation.
      De plus, sache que tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile.

      J’espère t’avoir éclairé

      N’hésite pas ! ;)

  15. Marie Louise
    le 17 novembre 2016 à 19:03

    Bonjour
    J’ai 19 ans et suis en fac de psychologie, j’aimerais poursuivre mes études a Montpellier (du coup quitter le domicile parental) l’année prochaine afin d’intégrer la meilleur fac de psycho de France.
    Je voulais donc savoir quelles aides je peux toucher, sachant que je suis boursière.
    Merci d’avance !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 13:21

      Bonjour Marie Louise,

      Il semblerait que tu habites la France.

      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourront pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possible dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

      Bien à toi,

  16. doudou
    le 17 novembre 2016 à 15:32

    si un enfant majeure ayant un revenu et marié vit toujours au domicile parentale et ne quitte pas se domicile il y a t il une loi qui permette aux parents de leurs demander de partir sans se mettre la justice a dos

  17. Dany
    le 16 novembre 2016 à 12:51

    Bonjour,
    J’ai 20ans
    Je suis partie me domicilier dans le ménage des parents de mon petit ami qui travaille. Je suis étudiante en promotion sociale
    Mon papa touche mes allocations familiales par ma demande.
    Par contre ne me verse pas ma pension alimentaire car il estime avoir perdu trop d’argent car je ne suis plus domiciliée chez lui.
    Mes études, frais de santé, déplacements etc me reviennent trop chère. Puis je réclamer une aide? À mon père ou autre
    D’ailleurs pour avancer 200€ à l’école j’ai demandé 80€ à mon père qui me les a directement déduit de mon prochain versement des allocations familiales

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2016 à 15:02

      Bonjour Dany,

      Puisque tu n’as pas encore de revenu, tu pourrais théoriquement demander à tes parents de subvenir à tes besoins à hauteur de leurs moyens.
      Dans la pratique, cela peut se faire soit à l’amiable soit en passant par le juge de paix.

      Il existe une première “procédure en conciliation” qui est gratuite. Tu adresses une demande au greffe de la justice de paix en demandant une conciliation avec “l’autre partie” (tes parents). Le juge de paix va te convoquer ainsi que tes parents dans les 8 jours. Si vous trouvez un accord, un procès verbal de la conciliation sera établi et devra être respecté.

      Si vous ne trouvez pas d’accord, il faudra introduire une “requête en justice de paix“. C’est une procédure qui est payante. Dans les 15 jours, le juge de paix prend une décision contre laquelle, chacune des parties a 1 mois pour faire opposition. Par exemple, tes parents peuvent considérer que tu es un “éternel” étudiant et que tes redoublements sont exagérés, que tu n’accordes plus aucun intérêt à leur avis et que tu veux les quitter sans raison valable, etc. Ce sera à tes parents de prouver au juge de paix que ta demande est abusive.

      Tu peux également faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée, le CPAS évaluera alors la situation. Notamment les raisons de ta mise en autonomie mais également la situation financière de tes parents et les possibilités d’une intervention financière de leur part.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  18. lilique
    le 16 novembre 2016 à 09:03

    bonojur j’ai 18 ans pour l’instant sous contract jeune majeur avec le conseil general mais je souhaiterai l’arreter en sachant que je suis lyceenne je n’est pas de job de quelle aide puis je beneficier pour me payer un studio ou un apparte et pour pouvoir payer mais etude. en sachant aussi je je nest encore aucune resource financier.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 13:20

      Bonjour Lilique,

      Nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge.
      Nous ne sommes donc pas en mesure de répondre à ta question car il semblerait que tu ne vives pas en Belgique.

      Par contre si tu habites en Belgique ou que ta question est en lien avec la Belgique, n’hésite pas à nous recontacter.

      Bien à toi.

  19. Elo
    le 16 novembre 2016 à 01:49

    Bonjour,
    J’ai beaucoup de problèmes a la maison, Ma mère veut que je parte d’ici (de la maison).
    Je suis encore étudiante en secondaire et j’ai 18 ans.
    J’aimerais tellement partir pour déjà pouvoir vivre mieux loin des disputes et des prises de tête et autres pour pouvoir me concentrer sur mes études et moi même aussi.
    Je pourrais avoir de l’aide pour mon cas? Qu’elles démarches devrais-je effectuer?
    J’aimerais vraiment vivre comme je le mérite ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 16:08

      Bonjour Elo,

      Tant que tu n’as pas de revenus suffisants pour vivre, c’est à tes parents de t’aider financièrement. Et ce, même si tu es majeure. S’il est nécessaire que tu quittes le domicile parentale, tes parents doivent te verser une pension alimentaire censée couvrir tous tes besoins (ou en fonction de leurs moyens).

      Au cas où tes parents ne sont pas en mesure de le faire, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence. Mais, sache que l’aide du CPAS n’est pas automatique. Une enquête sociale sera menée suite à laquelle il pourra estimer que tu t’es mise en situation de besoin (ou pas) en déménageant de chez tes parents. Tu trouveras ci-dessus toutes les informations concernant les aides financières que tu peux obtenir en quittant tes parents.

      Nous te conseillons de faire d’abord ta demande au CPAS avant de partir de la maison, au risque de te retrouver à la rue.

      Une autre piste qu’il est parfois intéressant de privilégier est celle de la résolution des conflits avec les parents. Pour cela, un service de médiation familiale peut vous aider. Tu peux trouver un service de médiation familiale dans un planning familial: http://www.loveattitude.be/Trouver-un-pro?centre=&ftous=1&fc%5B%5D=m%C3%A9diateur-trice+familial-e<ous=1&consult=&ok=Chercher

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  20. Uri
    le 15 novembre 2016 à 22:21

    je veux savoir comment se passé les aides? parce que je vais bientot quitter mes parents pour la capitale et je serai obligé a loué une maison.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 15:16

      Bonjour Uri,
      Si tu es mineur, tu pourrais théoriquement t’adresser au CPAS de ta commune pour demander une aide sociale, mais tu ne pourras malheureusement pas solliciter un revenu d’intégration, car c’est une une aide accordée aux majeurs.

      Dans la pratique, il est malheureusement assez rare que le CPAS aide des mineurs et aura plutôt tendance à réorienter vers le SAJ qui pourra intervenir et chercher avec toi une solution adaptée.

      Par contre, si tu es majeur, tu peux demander l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration.
      Sache que l’aide du CPAS n’est pas automatique; si tu souhaites quitter tes parents juste parce que tu as envie de vivre seul, ça ne sera pas suffisant.
      Le CPAS te demandera quels sont tes arguments, afin d’évaluer ta situation.

      Lorsque tu seras domicilié ailleurs, tu pourras également percevoir tes allocations familiales toi même ainsi que tes allocations d’études si tu es encore à l’école.

      Je te propose de relire la fiche ci-dessus pour plus d’informations.

      N’hésite pas! ;-)

  21. Sychoux
    le 14 novembre 2016 à 19:29

    Bonjour je suis d’origine africaine , j ai 20ans , je suis étudiante en 6e , et j aimerai quittée chez ma mère car depuis plusieurs moi sa ne va plus du tout , elle n accepte pas que je sort avec un homme d une autre culture que la mienne et me menace elle et mon père ,elle m’impose un homme que je ne veux pas , me coupe les vives . J aimerai savoir si j ai une chance d’obtenir un revenu d’aide social pour pouvoir quitter chez mes parents.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 14:23

      Bonjour Sychoux,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question car nous ne pouvons prédire les décisions prises par les CPAS.

      En effet, chaque situation est analysée individuellement et beaucoup de critères entrent en compte tels que ta situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles tu souhaites quitter le domicile familial, tes différentes déclarations, les ressources de tes parents et leurs possibilités d’intervenir,…

      Dans la pratique, le CPAS effectuera d’abord une enquête sociale (c’est-à-dire qu’un(e) assistant(e) social(e) te demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour prétendre à une aide). Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  22. Kikimo
    le 10 novembre 2016 à 15:00

    Bonjours .
    J’ai 18 ans et j’ai eu un accident de scooteur lors de mais 17ans cela fzit maintenant un ans et quelque môi et la dernière opération date de moin d’un mois , je ne peut plus vivre chez mais parent cela est un vrai calvaire être les dispute et les fzit attention à si ét à sa .. De olus jai besoins d’argent pour vivre une vie apeut près normale je ne suis pas comme les autres ét je me sens tres dévaloriser à cause de tôute C chose que je ne peut fzire pour gagner de l’argent et partîr je n’en peut plus ..
    Aurais Til des aide ou des indemnités pour que je puisse prendre ma vié én main ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 11:20

      Bonjour Kikimo,

      En principe, il n’existe malheureusement pas d’aide spécifique pour les personnes qui ont subit un accident. Lorsque l’on est travailleur ou chômeur, on a la possibilité de bénéficier d’indemnité de mutuelle (pour remplacer le salaire qu’on avait).
      Théoriquement, tu pourrais donc demander une aide au CPAS de ta commune mais sache que l’octroi de celle-ci dépend de différents critères (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/) qu’un(e) assistant(e) sociale(e) vérifie au cours d’une enquête sociale.
      Tu pourrais demander une aide sociale, c’est à dire une aide ponctuelle que t’offre le CPAS pour régler un soucis (factures, …); ou une aide mensuelle, un montant déterminé en fonction de ta situation familiale (statut) au moment de ta demande.
      Il faut tout de même savoir que le CPAS présente souvent des réticences à aider un jeune qui n’a pas de revenu car  en principe, lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familiale, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. De ce fait, le CPAS pourrait estimer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé ton état de besoin, et pourrait donc refuser ta demande d’aide.
      De plus, si tu ouvres le droit à cette aide, tu devras signer un Plan Individualisé d’Intégration Social (PIIS), un contrat entre le CPAS ton assistant(e) sociale(e) et toi où tu devras être disposé à accomplir certaines actions (chercher un emploi, suivre des études, des cours de langues)  afin de pouvoir prouver que tu mets tout en oeuvre pour sortir du cycle du CPAS.

      Par contre, il semblerait que tu habites la France.

      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourront pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possible dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

      Nous te souhaitons bon courage!

      Bien à toi

  23. ashrat
    le 9 novembre 2016 à 21:35

    Je suis etudiante étrangère. Je suis en Belgique que depuis 3mois et je suis inscrite dans une haute ecole. Je vis chez ma soeur ou je ne me sens pas bien car un peu abusée, maltraitee. Et aussi je suis menacee de me retrouver a la porte. Je connais personne d autres. J ai vraiment envie de m en aller. Je trouve pas de job. C est difficile pour moi car je suis stressee tout le temps, ca m empêche d être au top a l école, je suis en pleure tout le temps. J ai perdu du poids. Je souffre.
    j aimerai savoir si je peux bénéficierd une aide sociale pour pouvoir me trouver un kot ou vivre me nourrir et aussi m acheter des manteau pour l hiver qui approche car. J en ai pas et j ai pas de moyen pour m en procurer….

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 16:21

      Bonjour Ashrat,

      Techniquement tu pourrais demander une aide au CPAS de ta commune (pour autant que tu sois majeure).

      Cela dit, dans la pratique, lorsque tu es une citoyenne de l’union européenne, tu dois savoir subvenir à tes besoins de par toi-même. Tu ne peux donc en principe pas devenir une charge déraisonnable pour l’état. C’est pourquoi,  généralement après trois mois d’aide du CPAS, l’Office des étrangers est informé de la situation et peut décider de retirer ton titre de séjour (ou de ne pas renouveler ton titre de séjour pour l’année prochaine).

      Sache que le CPAS ne peut en principe pas refuser d’octroyer une aide sociale sous prétexte que le demandeur risque de perdre son droit au séjour, mais il informera toujours la personne du risque et la laissera prendre la décision de maintenir l’introduction de sa demande ou d’y renoncer.

      Si tu n’es pas européenne, ta demande pourrait par contre t’être refusée parce que l’une des conditions pour pouvoir venir étudier en Belgique est d’avoir un garant qui est censé subvenir à tes besoins. De plus, sache que si tu obtiens une aide du CPAS pour cette année, tu risques probablement d’avoir des difficultés à renouveler ton titre de séjour, voire de recevoir un ordre de quitter le territoire que pour l’année 2017-2018.

      Il faut savoir qu’à la base le CPAS est un centre d’aide résiduaire, c’est à dire la dernière aide à laquelle tu as droit lorsque tu ne disposes pas d’autres moyens de subsistance. A part cette aide, il n’existe malheureusement pas de soutien financier particulier pour les étudiants étrangers, mais le CPAS peut constituer une solution transitoire.

      Par contre, si tu obtiens l’aide du CPAS et que tu cherches un logement à Bruxelles, tu pourrais éventuellement consulter notre site : http://ijbxl.be/liens-vers-d-autres-sites-concernant-le-logement-63

      Nous pouvons également te donner des pistes si tu as besoin d’une aide pour te nourrir : tu trouveras en cliquant sur ce lien,  un répertoire  des lieux distribuant des colis alimentaires et une liste des restaurants/épiceries sociaux (ales) : http://www.fdss.be/uploads/Aide%20Alimentaire/Repertoire_Aide_Alimentaire_Bruxelles.pdf).

      Un bon plan pour trouver une veste d’hiver à moindre cout serait de te rendre dans des boutiques de seconde main comme celles d’Ofxam  http://www.oxfam-secondemain.be/  (Onglet « VETEMENTS ») ou celles des Petits Riens http://petitsriens.be/ (Onglet « BOUTIQUE »)

      Pour ta situation familiale, tu peux si tu le souhaites envisager une médiation familiale, c’est une méthode de résolution amiable des conflits dans un cadre confidentiel, ce qui permet parfois de débloquer des situations nouées.

      Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.  Tu trouveras des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be/Liste-centres).

      Nous espérons que nos quelques pistes pourront t’aider et te souhaitons bon courage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  24. seul
    le 8 novembre 2016 à 15:01

    bonjour,

    alors voila j’ai 26ans et chez moi on ne quitte pas la maison sans etre mariée mais voila j’en peu plus de vivre ici mon frere de 22ans ne fais que me menacer quand on s croise sa part en bagarre mes parent sont de mon coté mais j’en peu plus. pour ne pas le croiser je reste dans ma chambre en attendant qu’il sorte. je suis au chomage j’aimerai prendre un appartement mais je ne c’est pas quel demarche faire.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 novembre 2016 à 16:53

      Bonjour Seul,

      Puisque tu es majeure et que tu bénéficie déjà d’allocation de chômage, il n’existe pas de démarche particulière.
      Tu peux donc entamer une recherche de logement a partir de critère établis (région, appartement, maison, taille, …)
      Il existe de nombreux sites spécialisés tu pourras trouver une liste sur la page suivante: http://www.inforjeunesbruxelles.be/des-sites-de-recherche-de-logement-65

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  25. Naomi
    le 7 novembre 2016 à 22:25

    Bonjour, je suis une jeune fille de 19 ans,je suis etudiante . Je voudrais demenager avec mon copain de 21 ans mais lui aussi est etudiant. Nous voudrions savoir quelle aide pourrions nous avoir pour demenager ensemble sachant que je n’ai pas de emoploi et lui nomplu, nous habitons acruellement chez nos parents mais ca fait 6 ans que nous somme ensemble et souhaiterions vivre a deux. Pourriez vous me renseigner svp je ne sais pas vers qui me tourner pour m’informer. Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2016 à 15:08

      Bonjour Naomi,

      Si tu as décidé de vivre seule, saches que tu as plusieurs possibilités qui s’offrent à toi afin de subvenir à tes besoins financièrement mais les démarches ne sont pas faciles.

      Vous pouvez  demander une pension alimentaire à vos parents, soit à l’amiable soit en passant par le juge de paix.
      Le montant sera alors calculée en fonction de leurs revenus par l’intermédiaire d’un juge de paix. Etant donné qu’un juge statuera la décision, cela peut compliquer vos relations avec vos parents.
      Pour avoir plus d’infos sur la procédure à suivre,  je t’invite à te référer à la page ci-dessus dans la rubrique « En Justice de paix, la pension alimentaire » : http://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-veux-quitter-tes-parents-quelles-aides-financieres-peux-tu-obtenir/#comment-447914

      Une deuxième possibilité est de te rendre au CPAS de la commune où tu résides afin de demander un revenu d’intégration qui te sera versé à la fin de chaque mois. Tu pourras aussi obtenir des aides complémentaires (minerval, frais de transports, soins de santé, etc.)

      Ce n’est pas aussi simple d’obtenir une aide au CPAS. Ta demande doit être motivé par des relations difficiles avec tes parents (violences, grossesses) et non pas par une simple volonté de les quitter. Tu rencontreras une assistante sociale à qui tu expliqueras ta situation et qui mènera une enquête globale sur ta situation.

      Le CPAS doit te répondre dans un délai de maximum 30 jours par le Conseil de l’action sociale. Ils peuvent décider que tes parents doivent obligatoirement te verser une partie du montant du revenu d’intégration sociale ou te contraindre à faire une demande de pension alimentaire en justice de paix. Puisque tu as – de 25 ans, tu seras également amené à signer un contrat spécifique te contraignant à t’inscrire dans un projet professionnel ou de formation/études.

      Tu peux également trouver un job étudiant à côté mais le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 65,42€ pour les boursiers; 234,55 € pour les non-boursiers.

      Voici un lien pour te donner une idée des montants du RIS octroyée par le CPAS : http://www.bruxelles-j.be/?p=160

      Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu auras changé de domicile.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  26. Amand7700
    le 7 novembre 2016 à 16:37

    Bonjour ma petite soeur vie cher son copain mais à son adresse encor cher mes parent elle as fait c’est démarche au près du cpas pour avoir des revenu au près d eu mais il ne veulent pas la son copain envoy des message à mes parents en disant que les parents d ouverture envoyer une somme d argent sur son compte que le cpas à envoyer un courrier

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2016 à 14:49

      Bonjour Amand7700,

      Si votre sœur a fait une demande d’aide auprès du CPAS, il est possible que le résultat de l’enquête sociale est que vos parents soient en mesure d’intervenir financièrement.

      Par conséquent, le CPAS refusera d’intervenir et votre sœur pourra faire une demande d’intervention auprès de vos parents soit à l’amiable, soit en passant devant un juge.

      Le CPAS n’ayant pas de pouvoir contraignant, ne pourra forcer vos parents à octroyer une somme déterminé.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  27. MajeureJuillet
    le 5 novembre 2016 à 17:18

    Bonjour,

    Je suis majeure depuis le 28 juillet 2016 et j’ai envie de quitter le cocon familiale mais ma mère me dit que je serai incapable de vivre seule et de gérer l’argent pour payer le loyer et les factures.

    J’ai des tendances suicidaires depuis 1 an et demi sans que ma mère et son compagnon n’aient été au courant et depuis les environs d’un mois ils le savent.

    Je ne supporte plus l’ambiance familiale et le fait de voir le compagnon de ma mère boire et constater que je ne me sens guère à ma place dans cette maison. De plus le faite que le compagnon de ma mère est ou était alcoolique.

    Je suis suivie par une psychiatre qui me conseille de partir de la maison mais je crains que le CPAS de ma commune ne m’octroie pas le revenu d’intégration et donc que je sois obligée de rester chez ma mère.

    Comment puis-je faire pour avoir les aides nécessaires  du CPAS de ma commune?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 15:18

      Bonjour MajeureJuillet,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question car nous ne pouvons prédire les décisions prises par les CPAS.

      En effet, chaque situation est analysée individuellement et beaucoup de critères entrent en compte tels que ta situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles tu souhaites quitter le domicile familial, tes différentes déclarations, les ressources de tes parents et leurs possibilités d’intervenir,…

      Dans la pratique, le CPAS effectuera d’abord une enquête sociale (c’est-à-dire qu’un(e) assistant(e) social(e) te demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que tu sois bien dans les conditions pour prétendre à une aide). Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Un document de ton psychiatre concernant ton projet de mise en autonomie pourrait par exemple être ajouté.

      Outre l’aspect financier de cette mise en autonomie, sache que tu peux, si tu le souhaite, contacter certains services afin de parler de ta situation et obtenir de l’aide.
      Les Services de Santé Mentale par exemple ont pour mission d’accueillir toute personne en difficulté psychique, sociale et relationnelle.
      Il s’adresse aux enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, couples et familles.
      Le paiement est adapté à la situation financière des personnes, en aucun cas il ne doit être un obstacle à la prise en charge.
      Tu pourras trouver la liste des centres agréés par la COCOF sur la page suivante: http://www.lbfsm.be/spip.php?rubrique39

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

       

  28. Isa
    le 5 novembre 2016 à 10:50

    Bonjour,
    Je suis travail en intérim, quel moyen puis je avoir du cpas pour un logement? sachant que mon travail est assez loin de chez moi (1h20)..il me faut donc un petit logement. Sachant que mon CDI est dans 3 mois.quel moyens,aides, puis je obtenir pour un logement plus près de mon travail?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 15:03

      Bonjour Isa,

      Tu peux si tu le souhaites faire une demande de logement sociaux ou logement communaux selon la ville dans laquelle tu souhaites t’installer.
      Tu peux également faire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domicilié, afin de constituer la garantie locative.
      Si ta demande est acceptée, le CPAS peut octroyer une garantie sous 3 formes :
      – sous forme de lettre de caution : le CPAS s’engage par écrit à l’égard du propriétaire à intervenir en cas de problème à la fin du bail;
      – sous forme d’avance directe du montant de la garantie : le CPAS remet directement l’argent dans les mains du locataire qui fera lui-même les démarches pour placer cet argent;
      – sous forme de garantie bancaire : le CPAS bloque la somme équivalente à la garantie sur un compte en banque. Elle couvrira soit toute somme due (arriérés locatifs et dégâts), soit uniquement les dégâts locatifs.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  29. Dono
    le 4 novembre 2016 à 20:23

    Lorsqu’on est majeur, peut-on avoir le droit au revenu d’intégration social et en plus la pension alimentaire ? Ma mère me dit que normalement oui mais en préfère poser la question

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 14:49

      Bonjour Dono,

      Si le résultat de l’enquête sociale est positive, tu pourras effectivement percevoir un revenu d’intégration sociale.
      Cependant, le CPAS déduira les autres revenus que tu perçois. (Par exemple : RIS taux isolé: € 867,40- 120 (allocation familiale) -100 pension alimentaire = 647,40 euros)

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  30. Majeurmars
    le 3 novembre 2016 à 13:45

    Bonjour , je voudrais partir de chez mes parents , je suis majeur depuis le 03 mars 2016 , à la maison ce n’est plus vivable pour moi , des cris tout les jours , on ne sait pas manger un repas sans que sa crie , se disputer , se traiter tout les jours , je vis dans une famille asser complexe , j’ai le malheur de partir pendant 2 jours quand je rentre 1h après être rentré je me fais insulter de gros tas de gros thon de pute , de salope , que c’est mieux quand je ne suis pas la , que c’est moi qui fou la merde à chaque fois que je reviens , mes parents ne veulent pas s’en préoccuper et savent que je veux partir , je ne peux plus continuer comme ça tout les jours …  Qu’est – ce que je peux faire ?

    envie de continuer mes études malgré tout … Je suis en 5 ème secondaire …
    Puis – je avoir une aide financière , ou un logement que je puisse prendre mon indépendance et mieux vivre mentalement et physiquement .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2016 à 16:57

      Bonjour Majeurmars,

      En principe, à partir du moment où tu es majeur et décide d’emménager seul, tu dois normalement être capable de subvenir toi-même à tes besoins (car il est souvent très difficile de trouver un logement sans revenus).

      Si ce n’est pas le cas, tu pourrais théoriquement ouvrir le droit au revenu d’intégration et introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.

      Dans la pratique, un(e) assistant(e) social(e) effectuera enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier d’une aide financière. L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera , dans un délai de 30 jours, si tu as droit au revenu d’intégration ou non.

      Lors de celle-ci on te demandera de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus, le contexte qui t’as mené à habiter seul, et de notamment de prouver ta rupture familiale, ce qui n’est pas toujours évident.

      En effet, il faut savoir que le CPAS présente généralement des réticences à aider un  jeune qui veut prendre son indépendance et risquerait de refuser ta demande d’aide s’il estime que tu as créé ton état de besoin (en déménageant sans avoir de revenu,…) et te proposer de chercher un job étudiant, d’introduire une demande de bourse pour l’année prochaine,… Mais, comme tu t’en doutes, ces revenus ne sont malheureusement pas suffisants pour subvenir à tout tes besoins et financer ta prise d’autonomie.

      De plus, comme tu es toujours étudiant, le CPAS part souvent du principe que c’est à tes parents de subvenir à tes besoins pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeur et/ou que tu résides ailleurs.

      Il est donc probable que le CPAS cherche à savoir dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins et leur demande d’intervenir (dans la mesure du possible). Si tes parents en ont les moyens, le CPAS peut leur demande d’intervenir, ou même te demande de leur solliciter une pension alimentaire par conciliation ou en passant par la Justice de Paix (sauf s’il estime que la situation familiale pourrait se détériorer à cause de cette demande).

      Concernant ta situation familiale, tu peux si tu le souhaite envisager une médiation familiale, c’est une méthode de résolution amiable des conflits dans un cadre confidentiel, ce qui permet de débloquer des situations nouées.

      Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.Vous trouverez des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be/Liste-centres).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  31. habone
    le 2 novembre 2016 à 13:31

    ma fac et tres loin chez moi donc chaque matin je suis obligé de reveiller ma mère pour quel me dépose et ma sœur elle me ramenait souvent me elle repart finalement donc ce la que je galère jai 18ans je veux loué une maison donne parents sont daccord me après voila il ce peux que les parents me disent non et si ce comme sa je suis obliger de prendre 3bus ce à djibouti sa passe me y’a til une solution pour sa svp répondez moi vite jai cour chaque jour me pas le mardi toute la journée que faire

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 15:52

      Bonjour Habone,

      Nous sommes désolés mais Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge,  nous ne sommes donc pas spécialisés dans la législation djiboutienne et les différentes aides possibles dans ton lieu de vie.

      Le mieux serait de te renseigner auprès de ton entourage (amis, famille), école pour savoir quel(s) organisme(s) pourrait éventuellement t’aider dans ta situation.

      Cela dit, nous te souhaitons bon courage.

  32. Mam1
    le 1 novembre 2016 à 21:09

    Bonjour,j’ai 17 ans dans 7mois j’aurai 18ans ça fait 8ans que je me fait maltraité par ma mère et je ne peux rien faire car elle me menasse… Je voulais savoir si a 17ans c’est possible que le cpas m’aide à quitter la maison.mais j’ai peur que ma mère sache que j’ai été les voir .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 16:56

      Bonjour Mam1,

      En théorie, tu pourrais t’adresser au CPAS de ta commune pour demander une aide sociale, mais tu ne pourras malheureusement pas solliciter un revenu d’intégration, car c’est une une aide accordée aux majeurs.

      Dans la pratique, il est malheureusement assez rare que le CPAS aide des mineurs et aura plutôt tendance à réorienter vers le SAJ qui pourra intervenir et chercher avec toi une solution adaptée.

      Tu pourrais, si tu le souhaites, parler de ta situation à une AMO. Une AMO est un service qui aide les jeunes à leur demande dans tout problème qu’ils peuvent rencontrer. Dans les AMO tu pourras rencontrer des professionnels qui te conseilleront ou te réorienteront vers des services spécialisés.

      Tu trouveras les adresses des AMO de Bruxelles  sur  http://bruxelles-j.be/amo/ , et hors Bruxelles sur http://pro.guidesocial.be/associations/services-d-aide-milieu-ouvert-amo-1580.html .

      Si tu habites Bruxelles, tu pourrais par exemple t’adresser à SOS Jeunes à Ixelles qui dispose également d’un centre d’accueil ( http://www.sosjeunes.be/spip.php?article89&lang=fr).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  33. Juliette
    le 1 novembre 2016 à 15:06

    Bonjour , je suis sans revenu, je suis copropriétaire de ma maison avec mon ex-mari. Ma fille est étudiante et domiciliée chez moi. Je ne reçois que les allocations familiales. À très elle droit à l’aide du CPAS?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 16:46

      Bonjour Juliette,

      Si votre fille est majeur, elle peut en effet introduire une demande auprès du CPAS de la commune où vous êtes domicilié.
      Après introduction de la demande, une enquête sera réalisée afin d’évaluer la situation dans sa globalité.
      Vos revenu seront pris en compte mais également ceux de votre ex-mari, si le CPAS estime qu’il est en mesure d’intervenir, une demande de contribution alimentaire devra être faite.
      Si vous ne disposez d’aucun revenu et que vous ne pouvez prétendre à aucune aide, une demande de revenu d’intégration sociale pourrait également être introduite en votre nom.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  34. lolo05
    le 1 novembre 2016 à 01:34

    Bonsoir, petite question en plus,

    Et quoi pour le saj si on veut allée chez une personne que on connait on peut?

    Pour se sentir mieux, être heureuse et bien.

    car je vous avoue que je supporte plus vivre chez moi sa devient un désactre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 16:35

      Bonjour Lolo,

      Chaque situation est évalué individuellement, il est donc possible que le SAJ estime que dans ta situation un placement chez des personnes que tu connaît soit la solution idéal.
      Cependant, cela ne se fera pas automatiquement, sur simple demande de ta part.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  35. thea
    le 31 octobre 2016 à 14:21

    Bonjour,

    Je vis avec ma fille de 22 ans à Bruxelles. Etant seule avec un enfant et ayant un salaire brut de moins que 2270 euros par mois, j’ai des allocations familiales majorées de 80 euros je crois.

    Ma fille est en école supérieure.

    Ma question est celle-ci:

    Une amie de ma fille( qui a perdu son papa et qui ne vit plus avec sa maman), qui loge à droite à gauche mais qui étudie toujours et qui fait des jobs étudiants me demande si elle pourrait partager notre appartement et se faire domicilier chez nous? Sa maman qui refait sa vie n’aurait  plus ses allocs d’orphelins , peu importe, elle n’aide de toute façon pas sa fille.

    Si cette jeune fille se domicilie avec ma fille et moi, perdrais-je mes avantages de femme seule avec enfant?

    Et cette jeune fille pourrait- elle bénéficier des allocations d’ophelins?

    D’avance je vous remercie pour toute votre attention.

    Thea.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 16:32

      Bonjour Thea,

      Si vous percevez un supplément pour famille monoparental, vous pourriez être amené à le perdre puisque la législation prévoit que pour en bénéficier il ne faut pas constituer un ménage de fait avec une personne autre qu’un parent ou allié jusqu’au 3e degré inclusivement.

      Concernant l’amie de votre fille, si sa maman s’est remarié ou cohabite ce sont les allocations familiales ordinaires qui lui seront payées.
      Cependant, il est prévu que des allocations au taux majoré puisse être versées, même lors de remariage ou de ménage de fait du parent,
      en cas d’abandon de l’enfant par son parent survivant.
      Dans la situation de la jeune fille, il serait donc judicieux de contacter sa caisse d’allocation familiale afin de savoir si sa situation sera prise en compte.

      N’hésitez pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

      • thea
        le 5 novembre 2016 à 07:55

        Je vous remercie pour votre réponse.

        Nous allons contacter sa caisse d’allocations.

        Bien à vous.

        Théa

  36. X
    le 26 octobre 2016 à 00:02

    Bonjour,

    J’ai 25 ans, je vis une situation difficile avec mes parents. Je subis tous les jours les moqueries et les insultes de mes parents.

    Je sais que c’est assez pitoyable d’en venir la a 25 ans, de pas avoir de boulot et de n’etre pas parti de mes propres moyens, mais j’ai vraiment du mal a trouver un emploi. Je suis pas difficile, je pense que n’importe quoi serait mieux que de subir ce que je subis. Je prendrai n’importe quel travail.

    Pour exemple si j’ose sourire devant eux, je vais me faire insulter, si ils sont nerveux pour une raison ou une autre, ce qui est le cas presque tous les jours, je vais me faire gueuler dessus. Mais par insulter je sous entends pendant parfois des heures. Je suis responsable de tout pour eux juste un punching ball humain.

    Je ne supporte plus cette vie. Je veux savoir si j’ai droit a quelque chose pour partir d’ici ?
    Est-il possible d’avoir de l’aide dans mon cas ?
    Je vais encore tenir le coup un peu mais ca fait quelques annes que ca dure, depuis mes 16 ans je crois. Je crois que je vais m’ouvrir les veines un jour. Je dois partir d’ici le plus vite possible, je suis a bout.

    Pour info : j’ai 6 mois de stage, un diplome universitaire. C’est tout.

    Merci d’avance pour votre aide.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 octobre 2016 à 13:51

      Bonjour X,

      Puisque tu as 25 ans, tu ne remplira pas les conditions permettant d’obtenir des allocations d’insertion (chômage sur base des études) à la fin de ton stage d’insertion.
      Par contre, tu pourras faire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domicilié.
      Après analyse de la situation un revenu d’intégration social pourrait être accordé.

      Outre l’aspect financier de cette mise en autonomie, sache que tu peux, si tu le souhaite, contacter certains services afin de parler de ta situation et obtenir de l’aide.
      Les Services de Santé Mentale par exemple ont pour mission d’accueillir toute personne en difficulté psychique, sociale et relationnelle.
      Il s’adresse aux enfants, adolescents, adultes, personnes âgées, couples et familles.
      Le paiement est adapté à la situation financière des personnes, en aucun cas il ne doit être un obstacle à la prise en charge.

      Tu pourras trouver la liste des centres agréés par la COCOF sur la page suivante: http://www.lbfsm.be/spip.php?rubrique39

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  37. Anne-Laure
    le 25 octobre 2016 à 01:42

    Bonjour, je m’appelle Anne-Laure et j’ai 18 ans, je suis aux Cadrans Solaires, c’est une clinqiue médicale qui prend en charge les soins médicaux et la scolarité de leurs patients. Je vais bientôt quitter cette clinique et je vais retourner chez mes parents mais le problème c’est que je ne les supporte plus et que je ne peux plus vivre avec eux.
    Donc j’aimerai savoir comment faire pour trouver un studio pas cher à Nice, quelles démarches dois-je suivre pour ne plus avoir à vivre avec mes parents en sachant que je suis encore au lycée et que je n’ai pas de travail ?

  38. Vivi2407
    le 24 octobre 2016 à 18:25

    Bonjour j’ai 21 ans, habitant avec mon amie qui m’héberge et je suis sur son carnet de mutuelle ! Pourquoi on me dit qu’on peut pas m’aider par rapport à sa !? Question école au mois de février je suis à la porte car pas de stage (autre école tout est complet) … comment peut t on m’aider ? (Et en plus j’ai pas de ceb, ni de qualification de 4e prof) pfff que faire … aider moi s’il vous plaît

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 octobre 2016 à 14:46

      Bonjour Vivi2407,

      Ta question concernant ta mutuelle n’est pas très claire, nous ne pourrons donc pas t’aider directement par écrit.

      Par contre, il semblerait que tu habites dans les environs de Liège.

      Si c’est le cas, nous te conseillons de prendre contact avec le Centre J (http://www.liege.be/jeunesse/centre-j), un service qui pourra t’accueillir et t’aider pour toutes tes questions concernant ta formation, mais à qui tu pourras également expliquer ton problème lié à ton hébergement et à la mutuelle de ta compagne.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter (http://ijbxl.be/contact)!

  39. Mattéo
    le 24 octobre 2016 à 16:57

    Bonjour,

    J’ai 24 ans, j’ai un diplôme d’aide soignant et je suis toujours à l’école ( je serai normalement infirmier en janvier si mes examens se passent bien. ) Je suis également pompier volontaire avec un salaire rémunéré et enfin, j’ai un mi-temps de job d’étudiant. Mon adresse est toujours chez mes parents.

    J’ai quitté le domicile de mes parents mais en gardant mon adresse chez eux et donc j’habite chez les parents de ma compagne. Ai-je droit à l’obligation alimentaire tout en sachant que ceux-ci me versent mes allocations familiales ( je ne suis déjà pas sûr qu’ils y sont obligés ), mes parents interviennent toujours pour tous les frais médicaux ( mutuelle, assurance hospitalisation,… )

    Bien à vous.

    Mattéo

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 octobre 2016 à 14:30

      Bonjour Mattéo,

      En principe, tes parents ont effectivement l’obligation de subvenir à tes besoins pendant la durée de tes études et ne sont pas dispensés de celle-ci si tu quittes le domicile familial.

      Dans la pratique, si tu souhaites demander une pension alimentaire, tu pourrais soit en négocier une, soit contraindre tes parents à te payer une pension alimentaire en passant par la Justice de Paix.

      En effet, dans le cas où tu introduis une demande auprès du Juge celle-ci n’est accordée systématiquement. Pour prendre sa décision et déterminer un montant de pension alimentaire éventuel, le Juge tiendra compte du revenu et des charges de tes parents ainsi que de ta situation globale (allocations familiale, job étudiants, …). Il évaluera alors si l’exécution en nature de l’obligation alimentaire de tes parents n’est pas/plus possible, ce qui ne semble malheureusement pas être ton cas.

      Sache que « l’obligation de subvenir à tes besoins » signifie que tes parents doivent répondre à tous tes besoins matériels (dans la mesure du possible et proportionnellement aux ressources dont ils disposent). Cette obligation, se fait généralement de façon spontanée et en nature. Elle consiste à te loger, te nourrir, te vêtir, mais aussi veiller à tes soins de santé, tes loisirs, ta formation, etc.

      Il faut également tout de même savoir qu’en principe une pension alimentaire n’est pas un revenu suffisant pour subvenir à tous tes besoins.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  40. mary92
    le 21 octobre 2016 à 09:48

    Bonjour j’ai 24 ans et je déménage de cher mes parents cher mon copain mais voilà je n’ai plus droit au chômage depuis mi septembre et mon copain va me prendre a charge je suis une formation mais n’ai pas de boulot étant donner que mon copain touche toujours sont chômage le mois suivant comment sent sortir niveau financier le premier mois. Je n’ai pas droits au CPAS si mon copain me prend a charge. Merci d’avance pour vos reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 octobre 2016 à 14:50

      Bonjour Mary92,

      Il est difficile de répondre à ta question de manière précise, car nous ne pouvons prédire les décisions prises par les CPAS.

      En effet, chaque situation est analysée individuellement et beaucoup de critères entrent en compte tels que la situation financière de ton copain, ta formation, les ressources de tes parents et possibilités d’intervenir,…

      En effet, en règle générale, c’est aux parents du jeune à subvenir à ses besoins pendant toute la durée de ses études, et ce même s’il est majeur et/ou qu’il réside ailleurs. Il est donc probable que le CPAS demande à tes parents d’intervenir (dans la mesure du possible).

      Par ailleurs, sache que si tu obtiens une aide du CPAS et que tu es domiciliée avec ton copain, ton copain ne sera plus considéré comme isolé avec personne à charge mais comme cohabitant. Ses allocations de chômage risquent donc de diminuer.

      Tu trouveras plus d’informations sur les CPAS en cliquant ici.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  41. Laulaufrefre
    le 17 octobre 2016 à 18:01

    Bonjours j’ai 20 ans je vais avoir 21 le 15 janvier
    Sa va pas à la maison de la faute de mon frère
    Je travail comme fleuriste
    Et je n’est pas les moient de louer un parte et je n’arrive plus à rester La se trop dure
    Comment je peux faire

    • Martine
      le 18 octobre 2016 à 10:00

      Bonjour,

      J ai une fille de bientôt 23 ans elle vient de trouver un emploi pour un mois peut être renouvelable je part début 2017 vivre en France avec pour seule revenu la pension de mon mari car je serai en congé sans solde je ne veut pour des raison d incompatibilité d humeur avec ma fille qu’ elle m accompagne il faut savoir qu’ elle se met a dos tout le monde famille amis et autres avec c est mensonges et sa manipulation  mais elle fait tout pour ne pas partir de la maison es que je peut la laisser en Belgique ? et se débrouiller. ou j en cours des poursuite ou autre que dois je faire je suis perdue aidez moi svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2016 à 16:33

      Bonjour Laulaufrere,

      Puisque tu bénéficie d’un revenu, tu ne pourrait a priori par bénéficier d’un revenu d’intégration sociale (CPAS).
      Cependant, si ton revenu est inférieur au montant du RIS, tu pourras bénéficier de la différence.
      Par exemple: le montant de l’aide au taux isolé (si tu vis seule) est de 867,40 €/mois.
      Si ton salaire est de 500 €/ mois, tu pourrais percevoir un complément de 367,40 €/mois.

      Par contre, si tu bénéficies de revenus qui sont supérieurs au revenu d’intégration ou l’aide sociale, tu ne pourras pas avoir droit au revenu d’intégration ou l’aide sociale pendant la période où tu touches les revenus en question.

      Tu pourras trouver plus d’information sur le logement sur les fiches suivante: http://bruxelles-j.be/te-loger/

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  42. doudou97
    le 17 octobre 2016 à 17:54

    Bonjour je vis chez ma mère qui vis au dessus du seuil donc en restant ici je ne peux pas bénificiez du cpas et ma mere menace de me jeter dehors qu’elles sont les démarches à effectuer pour pouvoir habiter seul et toucher une aide pour subvenir à mes besoin? ses un cas assez urgent ..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2016 à 15:23

      Bonjour Doudou97,

      Nous sommes désolés mais ta question manque quelque peu de précision.
      Il faudrait connaitre la situation globale afin de savoir ce que vous pourriez être en droit de demander. (perçois-tu un revenu, pourrais-tu ouvrir un droit à des allocations de chômage,es-tu toujours étudiant, es-tu majeur,…)

      Le plus simple serait de nous contacter par téléphone au 02/5144111 pour pouvoir faire le point sur la situation et t’informer de manière précise.
      Tu peux également nous laisser tes coordonnées par mail (bruxelles(@)ijbxl.be) pour être recontacté.

      Bien à toi,

  43. 628718409
    le 17 octobre 2016 à 12:34

    est ce possible d’avoir d’aide pour financer mes études car suis pauvre pouvez vous me contacter

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2016 à 15:19

      Bonjour 628718409,

      Nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge.
      Nous ne sommes donc pas en mesure de répondre à ta question car il semblerait que tu vives pas en Belgique.

      Par contre si tu habite en Belgique ou que ta question est en lien avec la Belgique, n’hésite pas à nous recontacter.

      Bien à toi.

  44. Dylan
    le 15 octobre 2016 à 22:02

    Bonjour,
    Mes parents et moi-même avons de nombreux différents qui font que je voudrai quitter le cocon familiale, cependant je n’ai pas les ressources financières pour me le permettre. Je suis actuellement une formation en tant qu’agent immobilier à l’ifapme, je serai donc sous peu en stage en contrat déterminé. D’après les informations que j’ai recueilli, je devrai toucher 433€ par mois. Auriez-vous une solution à me proposer pour me permettre de quitter la maison familiale (sans devoir passer par le juge de paix, cela ne ferait qu’aggraver nos relations)?
    Ps: Je ne vous écris pas sur un coup de tête, j’ai quotidiennement des conflits avec eux (qui ne font que s’aggraver; je subis des moqueries, rabaissement à longueur de journée).

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2016 à 12:45

      Bonjour Dylan,

      Tu peux si tu le souhaites, faire une demande auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.
      Après analyse de ta situation une aide sociale ou un revenu d’intégration pourrait t’être accordé.
      Sur base de l’enquête sociale (c’est-à-dire qu’un(e) assistant(e) social(e) demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que votre fille soit bien dans les conditions pour prétendre à une aide), le CPAS pourrait estimé que tes parents ont la capacité pour t’aider et donc demander une intervention financière (sans forcément passer par le juge).

      Par ailleurs, si tu bénéficies d’autres revenus (par ex pour ta formation), et que ceux-ci sont inférieurs au montant auquel tu pourras garder le droit aux aides.
      Néanmoins, le montant de l’aide sera diminué du montant des revenus perçus par ailleurs.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute d’autre question.

  45. Cath
    le 15 octobre 2016 à 09:28

    Je suis une jeune de 18 ans étudiante en 6 elle professionnel et perçoit le revenu d’intégration social. Je vien d’une institution et je me suis installé dans un studio à mons. Aujourd’hui je change de logements, mon logement à beaucoup de problème et peut nuire à ma santé. Je me suis adressée au Cpas pour obtenir une prime d’installation car je ne serais pas le meubler moi même le nouveau logement et de plus ou moins 70 mètre carrée. Je recherche des aides mais ne sait pas vers où me tourner, pouvez vous me dire se que je dois faire ? Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2016 à 16:25

      Bonjour Cath,

      Pour pouvoir obtenir la prime d’installation, cinq conditions doivent être remplies.
      Au moment de l’introduction de la demande, le CPAS vérifiera si les cinq conditions sont bien remplies.
      Condition 1: avoir trouvé un logement
      Condition 2: Ce logement doit servir de résidence principale
      Condition 3: être sans-abri ou habitant de camping avant d’avoir trouvé ce logement
      Condition 4: percevoir l’un des revenus ci-dessous
      Un revenu d’intégration du CPAS (RIS)
      Une aide sociale équivalente du CPAS (ERIS)
      Une allocation de chômage ou d’invalidité ou un autre revenu à charge de la sécurité sociale
      Le revenu garanti aux personnes âgées (RGPA) ou la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA)
      Condition 5: n’avoir encore jamais reçu de prime d’installation

      Dans ta situation il semblerait que tu ne remplisses pas toutes les conditions, puisque tu possédais un logement précédemment même si celui-ci était plus petit.

      Tu pourrais par contre solliciter une allocation de relogement. Cette allocation est constituée d’une allocation de déménagement et d’une allocation de loyer.
      Ces aides financières peuvent accordées aux locataires qui déménagent à cause de l’insalubrité de leur habitat, de son étroitesse ou de son inadaptation aux personnes à mobilité réduite et aux seniors.
      Dans ce cas, le logement doit avoir été loué et habité pendant au moins un an.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute d’autre question.

       

  46. Infor Jeunes Bruxelles
    le 14 octobre 2016 à 14:02

    Bonjour K.n18,

    Nous sommes désolés mais Bruxelles-J est une plateforme d’information belge, nous ne sommes donc pas en mesure de répondre à ta question.
    Par conséquent, nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ij

    N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  47. aye9887
    le 14 octobre 2016 à 12:13

    aidez nous si vous plaît

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 octobre 2016 à 14:26

      Bonjour Aye9887,

      Pourrais-tu préciser ta question? En quoi pouvons-nous t’aider?

      Bien à toi,

  48. PamyA
    le 13 octobre 2016 à 23:38

    Bonjour, j’ai 18 ans et je suis étudiante en bac1 en droit. Ma situation et celle de mon frère étant difficile, avec mes parents, qui ne sont ni mariés ni cohabitants légales et ma mère étant cheffe de ménage avec revenu inférieur à celui de mon père, en particulier avec mon père car celui-ci s’intéressant peu à nous; ne nous fournit pas l’aide financière et matérielle nécessaire, subviens encore moins aux dépenses du ménage, de plus il exerce sur nous une pression psychologique déroutantes et immorale depuis notre enfance. Tous les 3 hormis mon père souhaitons que cette situation cesse, quel type de procédure dois-je entamer pour l’exclure de notre vie, ou alors faire en sorte qu’il n’intervienne d’aucune manière (mais par contre qu’il accomplisse totalement ses devoirs)?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 octobre 2016 à 13:56

      Bonjour PamyA,

      Nous sommes désolés mais ta question manque quelque peu de précision.
      Il faudrait connaitre la situation globale afin de savoir ce que vous pourriez être en droit de demander. (Une pension alimentaire est-elle versée?, Qu’entends-tu par l’exclure de votre vie? ,…)

      Le plus simple serait de nous contacter par téléphone au 02/5144111 pour pouvoir faire le point sur la situation et t’informer de manière précise.
      Tu peux également nous laisser tes coordonnées par mail (bruxelles(@)ijbxl.be) pour être recontacté.

      Bien à toi,

  49. Mumu
    le 11 octobre 2016 à 16:07

    Bonjour,

    Je vais déménager et ma fille ne peut venir avec moi car elle poursuit ses études.

    Elle a trouvé un kot étudiant mais elle ne peut s’y domicilier.

    Dans le cas où elle laisse son domicile chez moi, mais habite seule dans son kot, le cpas va-t-il lui fournir une aide financière ?

    Comment cela se passe-t-il ?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2016 à 14:37

      Bonjour Mumu,

      Il sera difficile de répondre à votre question de manière précise, car nous ne pouvons prédire les décisions prises par les CPAS.

      En effet, chaque situation est analysée individuellement et beaucoup de critères entrent en compte tels que la situation financière, scolaire de votre fille, vos propres ressources et possibilités d’intervenir,…

      En effet, en règle générale, c’est aux parents du jeune à subvenir à ses besoins pendant toute la durée de ses études, et ce même s’il est majeur et/ou qu’il résides ailleurs. Il est donc probable que le CPAS vous demande d’intervenir (dans la mesure du possible).

      Dans la pratique, le CPAS effectuera d’abord une enquête sociale (c’est-à-dire qu’un(e) assistant(e) social(e) demandera toute une série de documents et fera une visite à domicile pour vérifier que votre fille soit bien dans les conditions pour prétendre à une aide).

      Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute la situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste. Par exemple, le fait de devoir rester pour poursuivre ses études est un argument qui pourrait éventuellement être pris en compte par le CPAS.

      Il faudra donc que votre fille introduise une demande auprès du CPAS de la commune dans laquelle elle est domiciliée. Vous trouverez plus d’informations sur les CPAS en cliquant ici.

      Il est cependant toujours conseillé d’introduire la demande avant de quitter le logement familial car le CPAS n’aide généralement pas les jeunes qui veulent prendre leur indépendance; il pourrait donc estimer qu’elle a créé son état de besoin (en « déménageant » sans avoir de revenu,…) et refuser sa demande d’aide.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Mumu
        le 12 octobre 2016 à 14:45

        Elle est allée au cpas et ils lui conseillent de laisser son domicile chez moi et de se mettre en cohabitant.

        Mais dans ce cas, je passe aussi cohabitant au chômage et cela ne me permettra pas de payer son kot en plus de mes charges propres…

        Ou alors, il faudrait qu’elle dise que je « la met dehors », et dans ce cas, ils la prendraient en charge.

        Ils ne prennent pas en compte le fait qu’elle poursuit ses études et que là où je vais déménager, il lui sera impossible de continuer son année scolaire (je déménage en France).

        Y a-t-il un recours quelconque dans ce cas particulier ?

        Encore merci :)

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 14 octobre 2016 à 13:58

          Bonjour Mumu,

          La réponse du CPAS que vous nous transmettez n’est pas très claire.

          Pendant la période où vous habitez en Belgique, si vous cohabitez exclusivement avec votre fille et qu’elle perçoit un revenu du CPAS, vous ne serez en principe pas considérée comme cohabitante (mais à priori comme chef de famille). Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/ .

          Sachez qu’à partir du moment où vous déménagez en France, vous perdrez en principe vos droits au chômage en Belgique. (Une alternative serait de demander l’export de vos droits pour une durée de 3 mois via le formulaire U2. Dans ce cas, vous garderez votre droit aux allocations de chômage belges pour une durée de 3 mois tout en habitant en France. Plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/)

          Dans tous les cas, si votre fille habite dans un kot et que le CPAS refuse de l’aider, elle pourrait effectivement introduire un recours auprès du Tribunal du Travailafin de contester la décision ou demander à être entendue par le Comité Spécial du Service Sociale.

          Une autre possibilité, serait de faire une demande au taux cohabitant, et demander une révision de son dossier pour être considérée comme isolée, une fois que vous serez partie.

          D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  50. Julie
    le 9 octobre 2016 à 21:12

    Bonjour, j’ai 21 ans ce mois-ci, je suis encore aux études et je vis actuellement chez mes parents avec lesquels je ne m’entends plus du tout depuis trois ans (davantage depuis 1 an, vu qu’ils m’ont déjà mis à la porte quelques fois). J’ai un chien dont je ne veux pas me séparer et c’est pour cela que je suis encore sous leur toit, sinon j’aurai trouvé une solution pour vivre chez quelqu’un temporairement (sachant que mes parents pourraient se débarrasser de mon chien; j’ai déjà eu des menaces). Aux yeux de mes parents, je ne suis plus leur fille. Je suis avec quelqu’un depuis trois ans et ils ne supportent pas cette union, ils trouveront toujours une excuses quand je rentre de chez mon copain pour me faire des reproches à longueur de journée, d’une façon réellement blessante. Ils ne mettent pas -plus- à la porte parce qu’ils savent que ce sera beaucoup plus « facile » pour moi au niveau de mon couple, et évidemment ça ne les arrange pas, par simple égoïsme. Je ne peux plus supporter cette situation, c’est pour cela que j’ai quelques questions: même si mes parents ne me mettent pas à la porte, est-ce que le CPAS m’aiderait financièrement pour que je puisse me trouver un logement? Est-ce qu’ils tiendraient compte que j’ai un chien et qu’il faut que je trouve un logement où les animaux sont acceptés? Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 octobre 2016 à 14:24

      Bonjour Julie,

      Tu es majeure et par conséquent, tu es libre de tes choix, fréquentations.

      Par contre, et pour répondre à ta question, saches que tu as plusieurs possibilités qui s’offrent à toi afin de subvenir à tes besoins financièrement si tu devais quitter le logement familial, mais les démarches ne sont pas faciles.

      Tu peux demander une pension alimentaire à tes parents qui sera calculée en fonction de leurs revenus par l’intermédiaire d’un juge de paix. Étant donné qu’un juge statuera la décision, cela peut compliquer tes relations avec tes parents. Pour avoir plus d’infos sur la procédure à suivre, je t’invite à te référer à la page ci-dessus dans la rubrique « En Justice de paix, la pension alimentaire » : http://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-veux-quitter-tes-parents-quelles-aides-financieres-peux-tu-obtenir/#comment-447914

      Une deuxième possibilité est de te rendre au CPAS de la commune où tu résides afin de demander un revenu d’intégration qui te sera versé à la fin de chaque mois. Tu pourras aussi obtenir des aides complémentaires (minerval, frais de transports, soins de santé, etc.)

      Ce n’est pas aussi simple d’obtenir une aide au CPAS. Ta demande doit être motivée.

      Tu rencontreras un assistant social à qui tu expliqueras ta situation et qui mènera une enquête globale sur ta situation.

      Le CPAS doit te répondre dans un délai de maximum 30 jours. En cas de décision positive et étant donné que tu n’as pas encore 25 ans, tu seras également amené à signer un contrat spécifique te contraignant de t’inscrire dans un projet professionnel ou de formation/études.

      Tu peux également trouver un job étudiant à côté mais le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 65,42€ pour les boursiers?; 234,55 € pour les non-boursiers.

      Voici un lien pour te donner une idée des montants du RIS octroyée par le CPAS : http://www.bruxelles-j.be/?p=160

      Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile.

      Adresse-toi à l’Agence Fédérale pour les allocations familiales (FAMIFED)
      Rue de Trèves, 9 – 1000 Bruxelles
      02 237 21 12 – 02 237 21 11 – 0800 94 434
      http://www.rkw.be/fr

      Enfin, nous ne voyons pas sur quelle base, le CPAS pourrait te reprocher d’avoir un chien. Par contre, il s’agit clairement d’un élément dont il faudra tenir compte dans ta recherche de logement.

      En principe le propriétaire peut interdire une location en raison de la présence d’un animal de compagnie.
      http://www.droitsquotidiens.be/fr/question/animaux-de-compagnie-le-proprietaire-peut-il-les-interdire

      N’hésite pas à nous recontacter.

      Bien à toi.

  51. BilalJonque
    le 8 octobre 2016 à 00:45

    Bonjour

    Je m’appelle Bilal. J’habite à Anderlecht. J’ai 19 ans et je suis étudiant à Erasmus Hogeschool en première année Bachlor. Mes parents comptent me mettre à la porte pour je ne sais quel raison. Je voudrai engager un avocat Pro Deo et obtenir une aide du CPAS.

    Je voulai savoir si le CPAS peux me trouver un logement dans un courte terme ? Parce-que je suis étudiant est être a la rue ça sera très difficile pour moi .

    Merci

    Bilal

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2016 à 12:43

      Bonjour Bilal,
      Tout d’abord, nous t’invitons à aborder le sujet ouvertement avec tes parents. Que te reprochent-ils exactement, peut-être s’agit-il d’un malentendu. Tu peux également t’adresser à TCC Accueil, par exemple.

      Tu peux aussi consulter ce lien : http://www.loveattitude.be/Trouver-un-pro

      Par contre, et pour répondre à ta question, saches que tu as plusieurs possibilités qui s’offrent à toi afin de subvenir à tes besoins financièrement mais les démarches ne sont pas faciles.

      Tu peux demander une pension alimentaire à tes parents qui sera calculée en fonction de leurs revenus par l’intermédiaire d’un juge de paix. Étant donné qu’un juge statuera la décision, cela peut compliquer tes relations avec tes parents. Pour avoir plus d’infos sur la procédure à suivre,  je t’invite à te référer à la page ci-dessus dans la rubrique « En Justice de paix, la pension alimentaire » : http://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-veux-quitter-tes-parents-quelles-aides-financieres-peux-tu-obtenir/#comment-447914

      Une deuxième possibilité est de te rendre au CPAS de la commune où tu résides afin de demander un revenu d’intégration qui te sera versé à la fin de chaque mois. Tu pourras aussi obtenir des aides complémentaires (minerval, frais de transports, soins de santé, etc.)

      Ce n’est pas aussi simple d’obtenir une aide au CPAS. Ta demande doit être motivée.

      Tu rencontreras un assistant social à qui tu expliqueras ta situation et qui mènera une enquête globale sur ta situation.

      Le CPAS doit te répondre dans un délai de maximum 30 jours. En cas de décision positive et étant donné que tu n’as pas encore 25 ans, tu seras également amené à signer un contrat spécifique te contraignant de t’inscrire dans un projet professionnel ou de formation/études.

      Tu peux également trouver un job étudiant à côté mais le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 65,42€ pour les boursiers ; 234,55 € pour les non-boursiers.

      Voici un lien pour te donner une idée des montants du RIS octroyée par le CPAS : http://www.bruxelles-j.be/?p=160

      Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile. Adresse-toi à l’Agence Fédérale pour les allocations familiales (FAMIFED)
      Rue de Trèves, 9 – 1000 Bruxelles
      02 237 21 12 – 02 237 21 11 – 0800 94 434
      http://www.rkw.be/fr

      N’hésite pas à nous recontacter.
      Bien à toi.

  52. Annie
    le 5 octobre 2016 à 23:34

    Bonjour, voilà ma situation est assez compliqué.
    J’ai deux grands frères et une grande sœur, deux d’entre eux vivent seuls et ont leurs vies de leur côté. Je vis donc avec le dernier de mes frères et ma mère. Mon frère a arrêté les cours l’année dernière et ma mère qui est au chômage survit avec mes allocations et l’aide du chomage.
    Il y a quelque mois je suis tombée enceinte et j’ai fais une fausse couche. Ça a été très rapide et connaissant ma famille je n’ai pas jugé bon de leur en faire part. Mon copain de 23ans(avec qui je suis depuis plus d’un an) et moi avons géré ça de notre côté. Je viens d’apprendre que je suis de nouveau enceinte et bien qu’il m’ait assuré que si je retombais enceinte nous garderions l’enfant il a changé d’avis et si je le garde j’ai bien peur qu’il ne me quitte ou c’est moi qui le ferai probablement s’il m’oblige à avorter. Je sais que je ne peux pas me tourner vers ma famille car ils me mettront à la porte à la seconde ou ils apprendront pour le bébé. Je voulais savoir quelles étaient les choix qui s’offrent à moi?
    Je pense partir de la maison sans leur dire le pourquoi du comment dès que la grossesse sera trop voyante mais je sais que si je fais ça ma mère aura de grosses difficultés financières et je ne peux pas lui faire ça. Je suis en 6eme secondaire et compte aller à l’université l’année prochaine. J’aimerai savoir si en demandant une aide du CPAS ou de n’importe quelle aide que ce soit ma mère pourrait continuer à percevoir mes allocations? Je ne veux vraiment pas qu’elle ait plus de soucis bien que je sais que je serai mise à la porte très prochainement. Je ne sais vraiment pas quoi faire. L’idée davorter me donne des nausées mais tout me pousse à cette option. Les futurs pressions et chantages m’effraient déjà beaucoup. Après ma fausse couche j’ai fais une dépression et men suis voulu énormément bien que ce n’était pas vraiment de ma faute mais la, si j’avorte je ne me le pardonnerai jamais. Sil vous plait aidez moi. Je ne sais vraiment pas quoi faire.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 octobre 2016 à 15:09

      Bonjour Annie,

      Tu peux effectivement faire une demande auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.
      Après analyse de ta situation une aide sociale ou un revenu d’intégration pourrait t’être accordé.
      Concernant tes allocations familiale, dès que ton changement de domicile sera officiel, elles te seront automatiquement versées. Tu ne pourra malheureusement pas y renoncer au profit de ta maman, car même si tu ne les perçois pas personnellement, elles seront prises en compte par le CPAS dans le calcul de l’aide versé.

      Si tu souhaites un soutien et une écoute sans jugement et en toute confidentialité, n’hésite pas à te rendre dans un centre de planning familial.
      Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé qui pourront t’accompagner.
      Au sein de certains planning, tu pourras également trouver un médiateur familiale.

      Le médiateur familial, en tant que personne neutre, aide les famille en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.
      De manière générale c’est une méthode de résolution des conflits à l’amiable dans un cadre confidentiel, ce qui permet de débloquer des situations nouées.
      Tu trouveras des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be/Liste-centres).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  53. +2577125719
    le 26 octobre 2016 à 00:23

    le22/10/2016

    bonjour!
    je m’appel venuste ,j’ai 22ans ,je viens ,juste de terminer mes etudes secondaire sc,et je voudrais continuer mais je vois pas vraiment les moyens(et si possible j’aimerais aller dans un autre pays )
    donc je vois pas comment faire,
    je sais pas si vous pouvz me guider??

  54. Infor Jeunes Bruxelles
    le 26 octobre 2016 à 15:03

    Bonjour +2577125719,

    Bruxelles-J est une plate forme d’information belge, nous pouvons donc t’informer en matière de législation belge.
    Les information seront donc différentes en fonction du pays où tu souhaites entamer des études.

    Pour la Belgique, tu trouveras la procédure à suivre et les conditions pour venir étudier sur la fiche suivante.
    http://bruxelles-j.be/etudier-se-former/venir-etudier-en-belgique/acces-au-sejour-pour-venir-etudier-en-belgique-etrangers-hors-eee/

    Une équivalence sera également nécessaire. http://bruxelles-j.be/etudier-se-former/venir-etudier-en-belgique/equivalence-de-diplome/

    N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.