Bruxelles-J

Qu'est-ce que la période d'essai, quand le contrat prend-il fin ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Qu’en est-il de la période d’essai ?

Depuis le 1er janvier 2014, les trois premiers jours sont automatiquement considérés comme période d’essai. Durant ce délai, l’employeur et le travailleur peuvent chacun rompre le contrat sans préavis ni indemnité. Pour arriver à ce résultat, aucune clause particulière ne doit être prévue dans le contrat.

Gwenny, 2014, Ixelles

Gwenny, 2014, Ixelles

Durée de l’essai

Avant le premier janvier 2014, la durée de la période d’essai était de minimum 7, maximum 14 jours calendrier. Mais depuis cette date, la durée de la période d’essai est automatiquement de 3 jours.

Une prolongation de la période d’essai est-elle possible ?

La durée de la période d’essai ne peut jamais être prolongée, même en cas de suspension de l’exécution du contrat de travail durant l’essai (exemple : pas de prolongation en cas de maladie).

La fin du contrat

Le contrat prend normalement fin à la date fixée pour son échéance ou à tout moment, par d’autres modes de rupture d’un contrat de travail (pour motif grave, etc.)

Fin du contrat par expiration

Le contrat prend fin à la date qui y est prévue. A la fin du contrat, l’employeur doit te remettre différents documents : un compte individuel (aperçu global des différents salaires perçus et des retenues si elles ont été opérées, une fiche de salaire, une fiche fiscale aux environs du mois de février de l’année suivante), une attestation de vacances annuelles. Quant au bon de cotisation pour la mutuelle, il est transmis directement par l’employeur à la mutuelle.

Rupture du contrat

Rupture du contrat par la volonté de l’employeur ou de l’étudiant

Avant le terme prévu dans le contrat, chacune des parties peut y mettre fin, moyennant un préavis.

Pendant la période d’essai

L’employeur et le travailleur peuvent chacun rompre le contrat sans préavis ni indemnité pendant les trois premiers jours du contrat.

Après la période d’essai

La loi a fixé des délais de préavis qui doivent être respectés après la période d’essai.

Durée du contrat Préavis de l’employeur Préavis de l’étudiant
jusqu’à 1 mois 3 jours 1 jour
plus d’1 mois 7 jours 3 jours

Le préavis doit être notifié à l’aide d’un écrit daté, signé et mentionnant le début et la durée du délai de préavis. Il prend cours le lundi suivant la semaine pendant laquelle il a été notifié.

Remise par l’employeur à l’étudiant la notification doit être signifiée, soit :

  • Par lettre recommandée à la poste. Celle-ci ne sort ses effets que le 3e jour ouvrable suivant la date d’expédition (seuls les dimanches et jours fériés ne sont pas considérés comme jours ouvrables) ;
  • Par exploit d’huissier qui sort ses effets dès sa signification à l’autre partie.

Remise par l’étudiant à l’employeur de la main à la main, la notification doit être signifiée par écrit à l’employeur qui doit apposer sa signature sur le double. Cette signature n’a de valeur que comme accusé de réception et non comme signification d’accord sur le contenu. En cas de refus, tu devras le notifier par lettre recommandée ou exploit d’huissier.

Rupture du contrat pour incapacité de travail

Lorsque tu es en incapacité de travail de plus de 7 jours suite à une maladie ou à un accident, l’employeur peut mettre fin au contrat en payant une indemnité égale au délai de préavis.

Rupture pour motif grave

L’employeur comme toi peut mettre fin immédiatement au contrat pour motif grave.
Tu peux invoquer : des insultes de l’employeur, coups et blessures de l’employeur (à prouver par des témoignages), le refus de l’employeur de se soumettre aux mesures de sécurité, des heures supplémentaires non rémunérées et/ou non autorisées par la loi.
L’employeur peut invoquer : un vol commis par l’étudiant, coups et blessures, communication de secrets de fabrication, ivresse de l’étudiant, falsification de documents, absences répétées, abus de confiance, insubordination.

Rupture pour non respect des dispositions légales

Tu peux rompre ton contrat sans préavis ni indemnité si tu n’as pas de contrat écrit ou si ton contrat ne comporte pas les mentions obligatoires.
Si le contrat n’est pas écrit, tu peux, de plus, te prévaloir d’être lié par un contrat oral à durée indéterminée. Tu peux alors mettre fin au contrat sans préavis ni indemnité. Par contre, l’employeur qui désire te licencier doit respecter les délais de préavis normaux en vigueur pour les ouvriers et les employés ou payer des indemnités compensatoires équivalentes.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


32 questions pour “ Qu'est-ce que la période d'essai, quand le contrat prend-il fin ?

  1. Julie
    le 5 octobre 2018 à 11:45

    Bonjour, cela fait deux ans que je travail en job étudiant dans une boulangerie et chaque mois je suis systematiquement payer en retard. Mon employeur trouve toujours des excuses pour expliquer les retards mais maintenant apres des mois et des mois je n’ ai plus envie de travailler la bas. Les payements systematiquements en retards sont ils un considérés comme faute grave et peuvent ils etre une raison valable de mettre fin au contrat sans preavi?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 octobre 2018 à 16:38

      Bonjour Julie,

      Non, le fait de te payer en retard ne sera pas considéré comme une faute grave. Comme indiqué sur le site du SPF emploi, « Constitue un motif grave, toute faute qui rend immédiatement et définitivement impossible toute collaboration professionnelle entre les deux parties.  La partie, qui invoque ce motif grave, doit en prouver la réalité. » Toutes les informations ici : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42145

      Il est donc peu probable que tu puisses rompre ce contrat sans prester ton préavis pour ce motif uniquement.

      Tu pourrais par contre contacter le Contrôle des Lois Sociales de la région dans laquelle tu travailles afin de dénoncer les retards de paiement de ton employeur. Ce service est notamment en charge de surveiller que les employeurs répondent à leurs obligations légales : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  2. caro
    le 30 septembre 2018 à 17:18

    je fais 60 jours d’essais mon empolyer ma dit ce finir mo n periode d’essais g un contrat avec lui cdi est ce normal apres il me dit quon vas signer un autre contrat

  3. Avery
    le 10 septembre 2018 à 17:34

    Bonjour,
    Est-ce que la période d’essai de 3 jours est obligatoirement rémunérée dans tous les établissements ?
    Bien à vous,
    Avery.

  4. Melissa
    le 4 septembre 2018 à 15:02

    Doit on obligatoirement faire un préavis lors d’une démission ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 septembre 2018 à 10:20

      Bonjour Melissa,

      Le préavis est la façon la plus courante de mettre fin à un contrat. Tu n’es pas obligé de faire un préavis mais dans ce cas là, tu devras payer des indemnités à ton employeur.

      Voilà ce que dit le SPF emploi:

      « La partie qui rompt le contrat de travail sans motif grave ou sans respecter le délai de préavis ou encore moyennant un délai de préavis insuffisant, doit payer à l’autre partie une indemnité de rupture (on parle aussi d’indemnité de congé ou encore d’indemnité compensatoire de préavis).
      Dans une telle hypothèse, le contrat est rompu immédiatement.
      L’indemnité est égale à la rémunération en cours correspondant soit à la durée du délai de préavis qui aurait dû être notifié, soit à la partie de ce délai restant à courir.  »

      En d’autres mots, si tu démissionnes sans prester de préavis tu devras à ton employeur l’équivalant de ta rémunération brute pour la durée de préavis qui aurait été prévue normalement. Ex: si tu avais eu à prester 10 semaines de préavis, tu devras à ton employeur 10 semaines de salaire brut et les éventuelles primes de travail. Cela peut représenter une somme importante et, dès lors, quitter un emploi sans remettre de préavis est une solution risquée..

      En outre, si tu n’as pas trouvé un autre emploi et que tu abandonnes ton poste tu seras sanctionné par l’ONEM et aura plus que certainement une exclusion du droit aux allocations de chômage allant de 4 à 52 semaines.

      Si tu as l’accord (un accord écrit) de ton employeur, il y a moyen de rompre le contrat sans préavis et sans payer d’indemnités.

      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut plus d’infos!

  5. Marine
    le 4 septembre 2018 à 14:57

    Bonjour, j’ai signé un contrat à durée indéterminée dans un supermarché celà fait moins d’un an que je travail là bas. Je souhaite démissionner, sur mon contrat de travail il n’y a aucune indication de préavis. Comment pourrais-je savoir la durée du préavis lors de ma demission ?

  6. Amina
    le 20 juin 2018 à 22:00

    Bonsoir,
    J’ai reçu une offre d’emploi, l’employeur m’a proposé une journée d’essai non rémunéré et m’a stipulé que je ne devais pas signer le contrat et qu’elle fera la dinoma. Je ne sais pas si je dois accepter de travailler un jour sans contrat et non rémunéré.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2018 à 11:08

      Bonjour Amina,

      Non, il n’est pas légal de te faire travailler une journée complète sans te faire signer de contrat ou te rémunérer.

      S’il s’agit d’un job étudiant, la période d’essai est automatiquement intégrée dans le contrat et il sera possible pour toi ou ton employeur de rompre ce dernier pendant les trois premiers jours. Mais ces trois jours sont donc bien sous contrat et rémunérés.

      Si ce n’est pas un contrat étudiant, sache que les périodes d’essai n’existent simplement plus depuis le 1er janvier 2014. En travaillant sans être sous contrat, tu n’es pas couverte en cas d’accident de travail et, en cas de contrôle, il sera considéré que tu travailles au noir. Nous te déconseillons donc fortement de prester cette journée.

      Il faut bien distinguer un essai d’un test. L’employeur pourrait en effet tester tes aptitudes par rapport au poste, mais ce test ne peut durer plus de quelques heures et ne peut profiter à ton employeur.

      Finalement, nous ne comprenons pas très bien quand tu nous dis que ton employeur t’a stipulé que tu ne devais pas signer ton contrat. Méfiance une fois encore, il n’est pas logique que, si un contrat existe bien, ton employeur ne te le fasse pas signer. Signer un contrat permet d’être certaine que ton travail est déclaré et que ton employeur est en règles.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  7. serge
    le 6 mai 2018 à 20:05

    Bonjour

    J’ai reçu une rupture de contrat étudiant de mon employeur (Orchestra zaventem) . Il me signifie 7 jours de préavis à partir de lundi 07/05 donc jusque samedi prochain et ils veulent que j’aille travailler samedi prochain. J’ai signé 2 contrats , 1 francophone avec une durée déterminée du 03/04/18 au 30/04/18 et 1 néerlandophone du 03/04/18 au 30/06/18. Je suis francophone et j’habite bruxelles et le siège administratif d’orchestra est a Bruxelles. La différence entre les contrats est dans le francophone 3 jours de préavis ( contrat de durée 1 mois ) et dans le néerlandophone 7 jours de préavis ( cotrat de + de 1 mois) .Ils me disent que dans le contrat francophone , c’est une faute de frappe et que c’est le contrat néerlandophone qui est valable . Je ne suis pas sûre de cela car étant francophone habitant BXL et que le siège social est à bXL aussi, je crois que c’est le contrat francophone qui est valable. Ma question , est-ce correct ???? et suis obligé de prester ce préavis , c-à-d de travailler samedi  ???

    Serge

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2018 à 15:16

      Bonjour Serge,

      Ta situation n’a malheureusement rien avoir avec le fait que tu sois francophone, ou le fait que le siège soit néerlandophone. En effet, c’est la durée de ton contrat qui détermine la durée de ton préavis.

      Comme tu l’as dit toi-même lorsqu’un employeur décide de licencier une personne qui a un contrat étudiant de moins d’un mois, le délai de préavis est de 3 jours. Une personne qui a plus d’un mois de contrat chez un employeur qui le licencie devra prester un préavis de 7 jours.

      Si tes deux contrats sont des temps-partiels tu devras effectivement prester 7 jours (étant donné que le préavis de 3 jours sera déjà arrivé à terme et qu’il te restera alors à terminer la fin du préavis de ton deuxième contrat) et terminer ton préavis samedi (pour autant que tu as reçu une notification de la fin de chaque contrat).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. étudiant 1999
    le 13 avril 2018 à 15:52

    Bonjour j’ai effectuer 13 heures de travail en deux jours considéré comme ‘période d’éssai’ je ne suis donc pas rémunéré pour c’est 13 heures.. est-ce légal ? même si j’ai signé une feuille comme quoi j’acceptais de ne asnières être rémunérée merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 avril 2018 à 10:03

      Bonjour étudiant 1999,

      Je suppose que tu parles d’un job étudiant étant donné ton pseudo.
      En dehors de la période d’essai, qui est encore valable pour les contrats de travail étudiant et qui doit être rémunérée, il est aussi possible pour l’employeur de faire passer ce qu’on appelle un « test préalable à l’embauche »pendant la procédure de sélection et avant la conclusion d’un contrat.
      Il faut vérifier qu’il s’agissait bien de cela et non de l’exécution d’un contrat de travail à proprement parlé (conclu même oralement) comprenant une période d’essai ou non. Il faut vérifier ce qui a été convenu et également si l’éventuel test correspondait aux conditions pour être considéré comme tel.

      Un test préalable à l’embauche consiste en une mise à l’épreuve permettant à l’employeur d’apprécier, dans un laps de temps limité, l’attitude et les connaissances du travailleur par rapport à la fonction
      proposée. Pour être considéré comme un test, il faut que celui-ci soit limité dans le temps, non rémunéré et non rentable pour l’employeur.
      Tout est une question d’appréciation qui doit être faite au cas par cas.
      On considère que la durée des tests et/ou épreuves pratiques doit être limitée au temps nécessaire à l’appréciation de tes capacités. Il faut donc évaluer concrètement si la durée du test était trop longue ou au contraire raisonnable pour évaluer tes compétences.
      Il faut aussi évaluer si l’opération a été rentable pour l’employeur (on estime que la productivité du test doit être aléatoire et ne peut constituer une activité rentable vu le temps passé pour le chef d’entreprise à l’organisation de l’épreuve et à la surveillance de celle-ci… ).
      Aussi, il est possible que cet employeur soit dans son droit bien que selon moi, pour un job étudiant, un tel test de 13 heures n’est pas valable car trop long pour faire partie d’une procédure de sélection et pour rester non rentable pour l’employeur.

      Si tu veux un avis plus précis, je t’invite à prendre contact avec la Direction du Contrôle des lois sociales du lieu de l’exécution de ton contrat de travail comme indiqué précédemment.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  9. étudiant 1999
    le 12 avril 2018 à 22:37

    Bonjour j’ai effectuer 13 heures de travail en deux jours considéré comme ‘période d’éssai’ je ne suis donc pas rémunéré pour c’est 13 heures.. est-ce légal ? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2018 à 15:37

      Bonjour étudiant 1999,

      Non, ce n’est pas légal. Tu dois être rémunéré pour tes prestations de travail, même pendant la période d’essai.
      Si ton employeur refuse, nous te conseillons de lui envoyer une mise en demeure. Et, s’il ne régularise pas la situation, tu peux prendre contact avec la Direction du contrôle des lois sociales du lieu de l’exécution de ton contrat de travail: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  10. Yuhan
    le 13 mars 2018 à 09:40

    Bonjour je suis étudiant,

    J’avais travaillé dans une pâtisserie 3 jours  à savoir chaque dimanche. Nous avons signé un contrat de 6 mois.

    J’ai demandé congé à mon employeur pour le dimanche suivant pour célébrer mon anniversaire. Il était assez contrarié et ne m’a pas donné de suite.

    Quelques jours plus tard, je reçois un recommandé de mon employeur me faisant savoir que mon contrat a pris fin sans indemnité de rupture étant donné qu’il respecte les délais de préavis.

    J’aurais voulu savoir si c’est normal q’il ne m’a versé ma rémunération pour mes prestations.

     

    En vous remerciant

  11. Puravida
    le 10 février 2018 à 13:44

    Bonjour,

    J’ai déposé mon CV, dans une pâtisserie qui recherchait des étudiants. Ils m’ont alors appelée pour faire un essai le dimanche qui suivait, j’ai accepté par téléphone.
    Je me suis rendue dans celle-ci dimanche passé et ai travaillé 5 heures. Au bout de ces heures, la patronne me dit : « envoie moi par e-mail une copie de ta carte d’identité, de carte de banque et tes disponibilités. »
    Chose que je fais mais jamais eu de réponse. Je me suis alors rendue sur place le samedi afin de savoir si je travaillais le lendemain et la réponse fut : « tes disponibilités ne correspondent pas avec ce que nous recherchons. »
    Évidement aucun papier n’a été signé.

    Suis-je en droit d’etre rémunérée ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 15:08

      Bonjour Puravida,

      En principe si tu as travaillé dans la pâtisserie de manière effective et profitable à la patronne (si par exemple, tu as travaillé à la caisse, servi des clients, confectionné des pâtisseries, … ) alors tu es en droit d’être rémunérée.

      En effet, pour un contrat étudiant, les 3 premiers jours d’un contrat de travail sont automatiquement considérés comme période d’essai.

      Lorsqu’un employeur souhaite qu’un étudiant effectue un essaie en dehors de ce principe, l’étudiant doit disposer d’un contrat de travail (contrat à durée déterminée) et doit être rémunéré. Tu trouveras plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-que-la-periode-dessai/

      Nous te conseillons donc d’envoyer à la patronne une mise en demeure expliquant que suite au travail effectué tu souhaites être rémunérée pour une certaine date. Si elle ne réagit pas à ce courrier, tu pourrais alors t’adresser au service du Contrôle des Lois sociales de la ville de ton lieu de travail (http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. cool
    le 1 janvier 2018 à 16:10

    7 jour de travaille d essai c est payant?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 16:46

      Bonjour Cool,

      La période d’essai existe encore dans le cadre d’un contrat de travail intérimaire et dans le cadre d’un contrat de travail étudiant. Il s’agit d’une période de 3 jours maximum qui se situe au début du contrat travail mais qui fait bien partie du contrat de travail (on a déjà signé le contrat de travail d’une durée plus longue) et on est donc déjà employé et payé. Cette période permet simplement de rompre le contrat de travail plus facilement.

      Si un employeur a voulu te tester durant 7 jours avant de signer un contrat plus important avec toi, il faut avoir signé un contrat de travail à durée déterminée et il faut bien évidemment être payé pour le travail presté. Un test de 7 jours non rémunéré est tout à fait illégal.

      En cas de problème, n’hésite pas à en discuter avec le contrôle des lois sociales (de la ville de ton entreprise): http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Une étudiante
    le 8 octobre 2017 à 22:04

    Bonsoir, j’ai travaillé durant 2 jours ( considérés comme des formations/essais), l’employeur m’a fait signé un contrat à durée déterminée ( 1 mois) m’a dit que tout était  » Ok » mais quand j’ai essayé de la rappeler afin de fixer mon horaire, plus aucunes nouvelles, rien du tout. en sachant qu’elle m’avait dit que tout était bon et que je commencerais mes jours de travail la semaine qui suit..

    Donc,ni préavis de sa part , ni messages, ni  » rémunérations » pour ces deux jours..

    De plus, durant les jours d’essais , elle n’était quasiment pas présente et j’ai du faire le plus gros du travail pfff. ‘ J’ai essayé de la joindre mais pas moyen.. elle nie en bloc. Que suis-je sensé faire svp ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 11:52

      Bonjour Une étudiante,

      Tout travail doit être rémunéré. Tes 2 jours d’essai doivent être rémunérés et si tu as signé un contrat de travail d’un mois et qu’elle n’a pas rompu le contrat en t’envoyant un préavis par recommandé, le contrat de travail est valable et tu dois être rémunéré pour les jours de travail. T’es-tu présenté lors du premier jour de travail prévu? Nous te conseillons d’en discuter avec le contrôle des lois sociales (de la ville de l’entreprise) afin de faire valoir tes droits: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Une étudiante
        le 10 octobre 2017 à 23:13

        Oui le contrat commençait le 06 septembre pour se terminer le 30 septembre.

        Elle n’a donné aucuns préavis de rupture de contrat ou autres ( rien du tout). Quand je lui ai envoyé un message, tout juste après mes jours d’essais, pour lui demander mon horaire de travail, elle ne m’a plus répondu. je l’ai rappelé plusieurs fois mais elle ne décroche pas. je lui ai envoyer un dernier message 1 semaine après mais rien en retour :/ ( sympathique quoi)

        Donc, pour répondre à votre question, non je ne me suis pas présentée le  » jour » de travail prévu vu que je n’ai reçu aucuns horaires de travail et le contrat ne mentionne pas les jours et heures précises de travail. il est indiqué  » 13h/semaine réparties sur 2-3 jours » donc je devais attendre sa  » réponse », mon horaire, pour débuter.

        Merci beaucoup pour vos conseils en tout cas :)

  14. Lara
    le 5 juillet 2017 à 18:23

    Bonjour,

    J’ai commencé mon job d’étudiant le 3 juillet 2017, mais je n’y suis restée que deux jours, nous avons rompus le contrat par consentement mutuel, serais-je tout de même payée pour les deux premiers jours de travail effectués? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2017 à 14:53

      Bonjour Lara,

      Tout travail effectué mérite un salaire. Même si tu n’es restée que deux jours, ces deux journées de travail te seront payé par l’employeur. En principe, il aurait dû te verser ce salaire depuis ton dernier jour de travail. S’il persiste à ne pas te le payer, n’hésite pas à lui envoyer une mise en demeure.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  15. kami
    le 28 juin 2017 à 18:07

    Est-il normal de ne pas être payé les 2 premiers jours de job étudiant sous prétexte que c’est le temps de formation?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2017 à 11:42

      Bonjour Kami,

      Non, ce n’est pas légal. L’employeur doit te payer les 2 premiers jours de ton contrat même s’il considère que ce sont des jours de formation.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  16. Kitty Pride
    le 21 novembre 2016 à 11:43

    Bjr, j’ai signé un contrat étudiant (CDD) le 26 Septembre et débuter le travail le 1er Octobre. Le contrat expire le 1 janvier 2017 mais je me demandais si il y avait moyen pour moi de démissionner avant cette date? (Avec préavis bien sure) et si mon employeur pouvait refuser de me laisser partir et si il fallait payer quelque chose a mon employeur??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 17:00

      Bonjour Kitty Pride,

      Sache qu’on peut mettre fin à tout moment à un contrat de travail. Dans ta situation, comme il s’agit d’un contrat d’occupation étudiant d’une durée de 3 mois, tu devras prester un préavis de 3 jours.

      Tu dois envoyer ta lettre de démission à ton employeur soit par courrier recommandé, soit la lui remettre de main à main en échange d’une signature; en y mentionnant le début et la durée de ton préavis. Ton préavis prendra effet le lundi suivant sa notification. Donc, si tu l’envoies demain par exemple, ta période de préavis débutera le lundi 28 novembre.

      Par contre, si tu décides de partir sans prester tes jours de préavis, tu devras payer une indemnité de préavis de 3 jours à ton employeur.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  17. Alex
    le 26 mars 2016 à 14:29

    Bonjour, je vais aller prester un jour d’essai dans le secteur de l’horeca. Mon temps à l’essai sera t-il rémunéré?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2016 à 13:39

      Bonjour Alex,

      En effet, la période d’essai est une période de travail rémunérée (à ne pas confondre avec un éventuel test).