Bruxelles-J

Voyager et travailler : le working holiday visa

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Tu as entre 18 et 30 ans ? Tu souhaites visiter un autre continent tout en y travaillant ?

Emma, Molenbeek 2016

Le WHV ou Permis vacance travail (PVT) est une façon simple de te faire découvrir un autre pays, une nouvelle culture dans une optique de « vacances », tout en pouvant les financer grâce à des boulots. Certains jeunes partent en PVT pour travailler dans leur domaine et augmenter leur expérience professionnelle, d’autres partent à l’aventure et préfèrent effectuer différents petits boulots.

Le terme Programme Vacances Travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHV) en anglais, recouvre un ensemble de visas temporaires permettant aux jeunes de 18 à 30 (35 pour le Canada) de voyager dans des pays étrangers tout en y travaillant.

Les Belges ont accès à 5 pays : Canada / Australie / Nouvelle-Zélande / Taïwan / Corée du Sud

Ces programmes sont le fruit d’accord bilatéraux entre les pays, donc l’offre n’est pas la même pour les jeunes de nationalité française. Pour toutes les infos, rendez-vous sur le site Working Holiday Visas.

Tu pourras voyager et travailler durant un an (6 mois pour Taïwan). Le compteur démarre dès que tu poses pied sur le territoire. Le visa est renouvelable en Australie, Nouvelle-Zélande et Taiwan. Cependant, cela est impossible au Canada et en Corée du sud. Pour les conditions de renouvellement, voir le site du PVT.

Conditions pour accéder au visa

  • Avoir moins de 31 ans au départ (sauf pour le Canada),
  • Être de nationalité belge (ou française)
  • Montrer que l’on dispose de ressources nécessaires pour subvenir à ses besoins pendant minimum 3 mois
  • Avoir un billet retour ou prouver que tu as les fonds nécessaires pour l’acheter
  • Ne pas avoir d’enfants à charge
  • Prendre une assurance maladie/hospitalisation/rapatriement
  • Ne pas avoir déjà participé à un PVT dans le même pays

Comment obtenir son visa ?

Trois types de procédures

  • Australie – Nouvelle Zélande : la procédure se fait en ligne. Tu devras remplir des informations personnelles, en anglais. A la fin de la procédure, tu devras payer les frais de visa, n’oublie donc pas ta carte de crédit. Tu devrais recevoir la réponse endéans une semaine.
  • Canada : procédure en ligne, cependant le Canada n’acceptant que 750 Pvtistes belges, la procédure est plus longue que pour l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Voici un lien qui t’explique tout : pvtcanada.com/pvt-canada/la-procedure-en-bref
  • Taïwan – Corée du Sud : il te faudra te présenter en personne avec un dossier de candidature complet. Tu trouveras les procédures et les adresses sur le site officiel du WHV.

Il existe un tas de sites internet où tu pourras trouver des réponses à tes questions :

Site officiel du working holiday visa où tu trouveras toutes les informations nécessaires : working-holiday-visas.com/belge.

Site des PVTistes, une véritable communauté francophone où tu trouveras toutes les réponses à tes questions, tu pourras télécharger tous les guides pratiques en fonction du pays choisi, et un forum : pvtistes.net/le-pvt

Sites dédiés aux pays : Site PVT Canada / Site PVT Australie

Tu peux également contacter Dynamo International qui pourra t’accompagner dans tes démarches.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


1 question pour “ Voyager et travailler : le working holiday visa

  1. pascale
    le 18 juillet 2017 à 12:35

    Bonjour, Ma fille âgée de 19 ans termine une année de séjour en australie dans le cadre d’un visa « job and travel ». Elle devrait rentrer fin aout pour engager des études supérieures mais souhaite prolonger de plusieurs mois, voire une petite année cette expérience – soit jusque juin ou juillet 2018.

    Elle veut ainsi s’assurer de consolider son autonomie via cette experience d’emploi/langue et s’assurer de son choix d’études pour le retour.

    Elle a un job étudiant en australie. Elle a obtenu de l’Onem d’assimiler ces 112 mois de voyage comme stage d’insertion professionnelle. Elle est domicilée chez moi et perçoit encore aujourd’hui un montant d’allocation alimentaire de son père. Par contre, le bénéfice des allocations familiales lui a été retiré depuis novembre.  Elle est toujorus sur ma mutuelle mais je la couvre via une assurance maladie prise par l’intermédiaire du WEP, celle ci se termine fin aout.

    Je m’inquiète si elle prolonge qu’elle perde statut et droit en  Belgique en matière de mutuelle, alloca familiale, emploi.

    Et voudrais également connaître l’incidence fiscale si son père accepte de prolonger une aide financière (ainsi que moi).

    Comme les matières sont complexes, je ne trouve aps cela – ni elle – sur le WEB. Pouvez vous nous répondre ou nous conseiller à qui nous adresser ?

    Un grand merci à vous.  P. R-G