Tu veux quitter tes parents, quelles aides financières peux-tu obtenir ?

Quelles que soient les raisons qui font que tu quittes tes parents, et, en dehors du fait que tu devras trouver un logement, gérer ton argent, poursuivre tes études, tu devras, surtout, subvenir à tes besoins. Comme souvent, c’est l’argent qui sera un de tes soucis principaux et aussi, comment l’obtenir ?

Ana-Maria, 2014, Bruxelles
Ana-Maria, 2014, Bruxelles

Avant 18 ans

Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit ton âge, tant que ta formation ou tes études ne sont pas achevés.
Si tes parents sont d’accord, tu peux aller vivre ailleurs, un de tes parents doit alors t’accompagner à la commune pour effectuer ton changement d’adresse.
En principe, sans l’accord de tes parents, tu ne peux pas aller vivre ailleurs. Même si tu as des problèmes importants avec tes parents, tu ne peux pas décider seul(e) de ce que tu vas faire et si tu le fais, cela peut être considéré comme une fugue. Tu devras alors t’adresser soit au SAJ (Service d’aide à la jeunesse), soit au CPAS (Centre public d’action sociale).

SAJ ou CPAS ?

  • Au CPAS
    En tant que mineur, tu pourrais avoir droit à l’aide sociale du CPAS, c’est à dire à une somme d’argent qui te permette de vivre décemment.
    Attention cette aide n’est pas automatiquement régulière. Elle pourrait être accordée de manière ponctuelle, autrement dit, un coup de pouce si tu as, un moment donné, besoin d’un dépannage.
    L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur.
    Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques: si les parents font défaut, si l’autonomie que tu revendiques te permettra d’avoir des conditions de vie conforme à la dignité humaine. Ou encore si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne te permettent plus de vivre avec tes parents (c’est toi qui devra en apporter les preuves).
  • Au SAJ
    Si tu as des gros désaccords avec tes parents, tu peux contacter le Service d’aide à la jeunesse (SAJ). C’est un service spécialisé qui pourra t’aider au mieux, en fonction de tes problèmes. Tu peux y aller avec un(e) ami(e) majeur(e), un(e) assistant (e) social(e), un(e) avocat(e), par exemple, mais tu peux aussi contacter une des AMO bruxelloises.
    Le SAJ entendra éventuellement tes parents ou mettra en place un suivi familial, t’orientera vers des services qui peuvent t’aider, te placera en famille d’accueil ou dans un service résidentiel.
    Dans certains cas graves, le SAJ peut décider d’envoyer ton dossier à un juge de la jeunesse, qui lui ne sera pas dans la négociation, mais pourra imposer son choix de solution.

Le CPAS et le SAJ sont tous les deux chargés de l’aide aux mineur(e)s mais, il arrive souvent que le mineur qui demande une aide au CPAS soit systématiquement renvoyé au SAJ. Pourtant, le CPAS est tenu d’accorder une aide sociale à toute personne dans le besoin, y compris les mineurs. En principe, tu dois d’abord faire valoir ton droit à l’aide sociale au CPAS, le SAJ t’accordera éventuellement une allocation en complément de l’aide du CPAS, en fonction de ta situation.

Bien entendu, tout ceci ne t’empêche pas de t’adresser directement au SAJ afin de trouver une solution aux problèmes familiaux sans qu’il soit question d’une aide financière dans un premier temps.

Il sera donc utile pour toi de te faire aider par un service social, un centre d’information, une AMO (aide en milieu ouvert).

Par ailleurs, si tu vis seul(e) (domicile distinct de celui de tes parents), tu pourras également demander à percevoir toi-même tes allocations familiales.

Après 18 ans

Tu as envie de plus d’indépendance, tu as besoin de respirer, tu en as marre que tes parents te prennent la tête, ou tes parents en ont marre que tu leur prennes la tête, tu vis une situation difficile que tu ne peux plus gérer au sein de ta famille (violence, grossesse, etc.), tes parents ont décidé de te mettre à la porte, tu penses que tu seras plus heureux (se) si tu ne vis plus avec ta famille de manière permanente… Quitter ses parents n’est pas toujours chose facile, tu devras trouver un petit boulot, un logement proportionnel à tes revenus et continuer éventuellement tes études.

CPAS ou pension alimentaire ?

Même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi (et réciproquement), tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources, comme par exemple lors du stage d’insertion.
Cette obligation d’entretien consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate.

En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans. Mais si tu ne vis plus chez eux et que tu continues tes études, tu es en droit de leur réclamer une pension alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus).

Soit ils décident de te verser volontairement la pension alimentaire qui te permettra de subvenir à tes besoins soit ils refusent.

Il existe alors 2 possibilités, en dehors du fait que tu trouves un job qui te permette de subvenir à tous ou en partie à tes besoins, c’est soit obtenir une pension alimentaire de tes parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire du tribunal de la famille, soit obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui t’est versée tous les mois).

Pour faire le choix entre ces 2 procédures, il ne faut pas oublier que faire une demande de pension alimentaire, est quand même une procédure en justice civile par laquelle tes parents peuvent être condamnés à payer une pension alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations!

Cependant, le CPAS peut exiger qu’une pension alimentaire soit réclamée, il pourrait aussi octroyer l’aide et la récupérer dans un second temps, en tout ou en partie, auprès de tes parents.
Le CPAS dispose d’un très large pouvoir d’appréciation et prend donc sa décision au cas par cas.

Tribunal de la famille: la pension alimentaire

Si tu n’es pas parvenu à un accord à l’amiable avec tes parents sur l’attribution d’une aide financière ou si aucune négociation avec eux n’est possible, il est nécessaire de t’adresser au Tribunal de la famille de ton domicile.
Le rôle du juge sera alors de déterminer si, dans le cadre de l’obligation d’éducation ou d’entretien, tes parents sont tenus de te verser une contribution alimentaire.
Dans le cas où tu ne remplis pas les conditions pour bénéficier d’une aide découlant de l’obligation d’entretien et d’éducation, il est également possible d’introduire une demande d’obligation de secours.

Attention! Le juge peut décider que la contribution alimentaire de tes parents se fera en nature, s’ils n’ont pas assez de moyens financiers, ils peuvent toujours t’accueillir chez eux et t’entretenir.
Il peut également prendre en considération les rapports entre toi et tes parents.
Ainsi, le juge pourrait par exemple refuser de t’accorder une contribution alimentaire si tu es majeur, que tu as quitté le domicile de tes parents sans raison valable, que tu ne les consultes plus et que tu ne les tiens plus informés du déroulement de tes études.

Au CPAS : le revenu d’intégration sociale

Tu peux aussi t’adresser au CPAS de la commune où tu résides, pour obtenir un revenu d’intégration sociale et/ou des aides sociales (cartes médicales, abonnement gratuit, etc.). L’aide du CPAS n’est pas automatique, si tu as “simplement” envie de quitter tes parents parce que tu en as “marre” d’eux, ce ne sera pas suffisant pour obtenir une aide. Par contre si tu es en conflit, que tu vis une situation particulièrement difficile (violence, grossesse), ta demande sera prise en compte.
Avant d’aller au CPAS, réfléchis bien à la manière dont tu vas expliquer ta situation. N’oublie pas que l’assistant(e) social(e) qui te reçoit ne te connaît pas, il faut donc détailler la situation que tu vis chez tes parents, pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
Par ailleurs, en dehors du revenu d’intégration, tu peux aussi obtenir des aides complémentaires pour payer le minerval, les frais de transports, les soins de santé… Il est donc parfois utile de faire une liste de tous tes besoins, pour être certain(e) de ne rien oublier pendant ton entretien avec l’assistant(e) social(e).

Tu recevras un accusé de réception, prouvant que tu as bien introduit une demande (ce document te servira à introduire un recours si ta demande n’est pas prise en considération et que tu n’es pas d’accord avec la décision). L’assistant(e) social(e) du CPAS va, ensuite, faire une enquête sociale, vérifier ta situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles tu ne veux ou peux plus rester en famille, tes différentes déclarations (par exemple si tu as déclaré que tu vis seul(e)) et celle de tes parents (notamment leur situation financière et leur solvabilité).

Le CPAS devra te donner une réponse dans un délai de maximum 30 jours. Attention, ce n’est pas l’assistant(e) social qui te donne la réponse, mais bien le le Comité Spécial du Service Social.

Tes parents ayant toujours une obligation alimentaire envers toi, peuvent être obligés par le CPAS d’intervenir financièrement pour rembourser une partie du montant du revenu d’intégration sociale.

Le CPAS peut également te contraindre à faire une demande de pension alimentaire auprès du tribunal de la famille.

Depuis le 1e septembre 2016, toutes les personnes aidées par le CPAS doivent obligatoirement signer un contrat PIIS. (Projet Individualisé d’Intégration Sociale)
Attention ! Sache que ce contrat et ce qu’il contient peut être négocié avec l’assistant(e) social(e) avant la signature. N’hésite pas à te faire accompagner lors de ce premier entretien.
Plus d’infos sur le CPAS

Et si je ne veux  pas passer par la justice, existe-t-il des alternatives ?

          L’Aide en milieu ouvert (AMO)

Si tu as moins de 18 ans, que tu as besoin d’écoute ou de conseils, tu pourrais prendre contact avec l’AMO la plus proche de chez toi, dans laquelle tu trouveras des travailleurs sociaux qui pourront t’apporter un soutien et un suivi dans les difficultés que tu rencontres (familiales, administratives, juridiques, scolaires, dans le quartier,…).
L’AMO est un service auquel tu peux faire appel de manière volontaire, gratuite, confidentielle et anonyme.

          Le médiateur familial

C’est une méthode pour résoudre des problèmes, des conflits à l’amiable au moyen du dialogue et de la réflexion et dans un cadre confidentiel. Cela permet parfois de débloquer des situations nouées.
Le médiateur familial, en tant que personne extérieure et neutre, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.
Tu peux en trouver au sein de certains plannings familiaux (http://loveattitude.be).
Ou sur le site de la commission fédérales de médiation : http://www.juridat.be/mediation/
Tu pourras recevoir les allocations familiales directement toi-même, dès que tu as changé de domicile. Adresse-toi à
l’Agence Fédérale pour les allocations familiales (FAMIFED)
Rue de Trèves, 9 – 1000 Bruxelles
02 237 21 12 – 02 237 21 11 – 0800 94 434
http://www.famifed.be

En résumé

Les aides existent mais les démarches à accomplir ne sont pas toujours aisées.

En plus, n’oublie pas que tu n’obtiendras qu’une aide financière minimale pour vivre dignement. Trouver un job est donc quasi indispensable. Le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 68,06€ pour les boursiers ; 244,03 € pour les non-boursiers.

Partager

Poser une question

N’hésite pas à nous poser une question, un professionel faisant partie du réseau Bruxelles-J te répondra. Nous préservons ton anonymat et ton adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

96 questions déjà posées

  1. Last

    Bonjour, je suis étudiant apprentis cefa

    Je voudrai savoir comment je peux faire

    Es que j’aurai l’aide nécessaire du cpas pour pouvoir subvenir à mes besoins.

    Je ne suis plus très heureux chez mes parents (aucune violence) j’ai 20 ans et je voudrai bien quitter le concon familiale pour pouvoir vivre seul et avoir mon appartement pour être plus épanoui.

    Je ne demande aucune pension alimentaire à mes parents

    Et il possible d’avoir une aide du cpas en étant au cefa ?

    Il me reste encore 2 ans d’études et puis je suis diplômé

    Es qu’il faut une demande en particulier pour que j’ai de l’aide du cpas, cas particulier avec les parents ou autre, ou juste le fait de plus être heureux chez ses parents suffis ?

    Merci de votre compréhension

    Cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Last,

      Tu peux t’adresser au CPAS de la commune dans laquelle tu vis pour en discuter. Il arrive que les CPAS acceptent de tenir compte de situation familiale compliquée pour octroyer un RIS à un jeune sans lui demander de faire appel à l’aide de ses parents. Mais dans la majorité des cas, le CPAS demandera à tes parents d’intervenir s’ils en ont les moyens.

      Quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.

      Dès lors, il ne faut pas faire de demande particulière pour pouvoir bénéficier de l’aide du CPAS mais une situation familiale particulière aura effectivement un impact sur le fait d’accepter d’octroyer une aide ou non.

      Il est tout à fait possible de bénéficier de l’aide du CPAS en étant au CEFA.

      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  2. Ali

    Bonjour, je vais avoir 18 ans dans 6 mois (29/06) je voudrais demander un logement pour mes 18 ans, mes parents sont t’il encore concerné même à mes 18 ans ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Ali,

      Comme tu peux le lire dans la fiche ci-dessus, même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi (et réciproquement), tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources, comme par exemple lors du stage d’insertion.
      Cette obligation d’entretien consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate.

      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  3. TheNayle

    Bonsoir, étant dans une situation embarrassante mes parent sur le point de divorcé dispute conjugale mensuel, j’ai 19 ans fini l’école avec diplôme et brevet, j’aimerais savoir si il y as un moyen de persevoir quelques chose ou une maison social, sans demandé de pension alimentaire.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour TheNayle,
      Tu peux t’adresser au CPAS de la commune dans laquelle tu vis pour en discuter. Il arrive que les CPAS acceptent de tenir compte de situation familiale compliquée pour octroyer un RIS à un jeune sans lui demander de faire appel à l’aide de ses parents. Mais dans la majorité des cas, le CPAS demandera à tes parents d’intervenir s’ils en ont les moyens.
      L’appel au débiteur d’aliments est en principe prioritaire à l’aide du CPAS. En fait, toutes les autres aides possibles sont prioritaires à celle du CPAS.
      Dans une situation comme la tienne, hormis l’aide des parents et celle du CPAS, les aides auxquelles tu peux prétendre se limitent à priori aux allocations familiales, aux allocations d’études (bourse si tu es étudiant) et aux éventuelles aides proposés par les services sociaux des établissements d’enseignement supérieur (si tu es étudiant).
      Si tu n’es pas étudiant, il est conseillé de t’inscrire chez Actiris en stage d’insertion: https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Après un an, tu pourras peut-être bénéficier d’allocations d’insertion.
      Si tu veux être hébergé dans une maison sociale, tu peux t’adresser directement à une d’elle pour en discuter.
      Une autre possibilité pourrait être de t’adresser à un service de médiation familiale pour tenter de trouver des solutions à ta situation. Tu les retrouveras sur le site des plannings familiaux (http://loveattitude.be).
      Si tu veux en discuter par téléphone, n’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11
      Bien à toi

      Répondre
  4. wayne

    bonjour,  je suis majeur et je suis toujours en école secondaire. je souhaite juste avoir mon appartement ou un studio. je voulais savoir si cela était possible que se soit le cpas qui paye ça ? pour que je ne demande rien a mes parents or mit la pensions alimentaire.
    je ne sais pas si aurais droit au cpas car mes parents gagne bien leurs vie..
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Wayne,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  5. Micka

    Bonjour j ai 18ans et j ai envie de quitté mes parent je doit faire comment

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Micka,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  6. Brithney

    Bonjour,je vous explique en gros depuis que je suis petite je vis dans une situation grave avec mes parents il bougent depuis que je suis petite la j ai 17 ans dans 2 mois et je suis à bout de souffle je suis suivie part le spj et aujourd’hui je leur ai téléphoner pour aller au cpas il m’ont dis c est bien tu fais des démarche et ma même dis que ci il y avais des yeux a faire via le cpas quelle m aiderais j aimerais me mettre au cpas pour avoir un logement et une somme d argent car moi vivre chez moi c est plus possible ca se lève a des 9h et ca vous et ca l insulte de tout les noms pouvez vous l aider svp urgent merci a vous

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Brithney,
      Le droit au revenu d’intégration sociale du CPAS est réservé aux majeurs. Cependant un mineur peut se faire aider par un CPAS en sollicitant ce qu’on appelle « l’aide sociale ». Tu pourrais donc te rendre au CPAS de ta commune pour leur expliquer la situation.
      Pour te faire aider dans tes démarches et pour discuter des différents problèmes que tu rencontres, nous te conseillons de prendre contact avec une AMO. C’est un service spécialisé dans l’aide et l’accompagnement des mineurs. Tu peux trouver les AMO de Bruxelles sur: https://bruxelles-j.be/amo/
      Tu peux aussi contacter le Service Droit des Jeunes le plus proche de chez toi: http://www.sdj.be/spip.php?page=contact&v=j
      Bien à toi
       

      Répondre
  7. Lila

    Est-ce que à 15ans peut-on vivre chez mon petit ami?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lila,
      Il semblerait que tu habites en France.
      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      Si tu habites la Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous pour que nous puissions répondre à ta question!

      Répondre
  8. vanessa

    Bonjour,
    J’ai 27 ans et je viens de reprendre des études de plein exercice dans un domaine qui me plaît car j’ai enfin trouvé ma vocation, cependant je ne peux pas continuer à vivre chez mon père avec mes deux soeurs, l’ambiance est nocive, la maison s’encrasse et se détériore sans que ça ne gêne personne (si moi!), l’odeur est nauséabonde. Je n’en peux plus, je n’y arrive plus, j’ai vraiment besoin d’avoir un chez moi mais je suis bloquée, je n’ai aucun revenu, aucun moyen de quitter ce cauchemar.
    Je ne me suis pas trouvé dans les catégories que vous décrivez: j’ai plus de 18 ans et je reprends des études.
    Quelles sont les aides financières qui existent pour des personnes de ma catégorie?
    Svp, aidez-moi.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Vanessa,
      Tu pourrais t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de leur solliciter une aide.
      Cependant dans le cadre de cette demande, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      Le CPAS va également vérifier dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Même si tu es majeure, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi, tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir d’abord.
      Le CPAS pourrait estimer que tes parents ont la possibilité de te prendre en charge entièrement. Il pourrait aussi exiger que tu sollicites une pension alimentaire de tes parents pour rembourser une partie de l’aide que le CPAS t’octroierait. Le CPAS pourrait donc considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et ils pourraient refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      Dès lors si tu ne souhaites pas que tes parents y soient mêlés, cette solution semble peu envisageable.
      Tu pourrais éventuellement t’adresser au service social de ton université afin de leur demander de l’aide.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  9. Reha03

    Bonjour,
    Je vis actuellement avec ma maman et je suis majeur, elle va bientot demenager mais je veux rester ou je suis car c est proche de mon ecole mais aussi car, a 21 ans, je veux avoir mon propre chez moi. Je poursuis des etudes en haute ecole et ai la nationalite belge. Aussi je n ai pas de job etudiant.
    Dans ces conditions, si j ai droit a l aide du cpas, pouvez vous me dire approximativement a combien je pourrais avoir droit de recevoir comme somme (elle paye environs 300€ de loyer, c est un appart social a 2 chambres)
    Merci d avance de votre reponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Reha03,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Même s’il est fort probable que ta demande soit refusée, tu pourras alors te faire une idée de l’avis qu’à la CPAS concernant ta situation et ton projet d’autonomie. Cela t’évitera également de déménager et te retrouver sans certitude d’avoir un revenu. Tu pourras alors éventuellement réintroduire une demande auprès du même CPAS (et ce même si tu as déménagé sur une autre commune entre temps) une fois que ta situation aura concrètement changé. En effet, le CPAS tient compte de la situation au moment de la demande et pourra alors prendre en compte de nouveaux éléments (notamment le fait que tu habites seul).
      Si ta demande est acceptée et que tu habites seul, le montant du RIS est de 910,52 €/mois. Tu trouveras les informations concernant les montants du RIS sur la fiche suivante : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quels-sont-les-categories-et-les-montants-du-revenu-dintegration-et-de-laide-sociale-et-que-se-passe-t-il-si-on-a-des-revenus-par-ailleurs/
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  10. Doriant vt

    Bonjour je m’appelle Doriant Vt j’ai 17 ans bientôt 18 ans je suis En grand conflit familial puis plusieurs années j’aimerais savoir à quel âge peut-on entamer la procédure pour l’inscription au CPAS

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Dorian vt,
      Le CPAS peut octroyer différents types d’aide. Pour obtenir un revenu d’intégration sociale, tu dois avoir 18 ans. Cependant, même si tu es mineur, le CPAS peut déjà t’octroyer une aide, d’un autre type, qu’on appelle une aide sociale.
      Celle-ci peut être une aide matérielle, sociale, médicale, psychologique ou une aide financière ponctuelle ou régulière (mensuelle).
      Tu trouveras des informations concernant l’aide sociale et les conditions pour l’obtenir ici:
      https://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-es-mineur/laide-sociale-comment-subvenir-a-mes-besoins/
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Si tu souhaites être accompagné dans tes démarches, n’hésite pas à contacter le Service droit des jeunes: http://www.sdj.be/spip.php?page=contact&v=j
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

      Répondre
  11. Tortue_707

    Bonjour, j’ai 23ans, je suis tout juste sortie des études et après 6 mois de formation puis 2 mois d’attente j’ai trouvé un travail sous CIP. Depuis longtemps maintenant j’ai de gros problèmes familiaux qui m’empêchent de vivre normalement, d’ordre physique et mental (je passe les détails)
    J’habite sous le toit de mes parents et ça fait quelques années que je pense à déménager (par manque de moyens je ne peux malheureusement le faire, je vis dans un foyer mono-parental et mon parent n’a pas beaucoup de moyens non plus)
    J’habite en Flandre mais j’aimerais déménager sur Bruxelles, plus près de mon lieu de travail et loin de ma maison familiale.
    Est-ce que le CPAS d’une commune de Bruxelle pourrait m’aider à déménager ? La Belgique est vraiment un pays compliqué à ce niveau, il y a 3 ans j’ai essayé de déménager en cherchant de l’aide du CPAS et on m’a dit de me rendre dans ma commune (donc ma commune en Flandre) mais ce n’est pas là que je voudrais déménager.  Après avoir expliqué ma situation ils ne se sont pas montrés très motivés de m’aider.
     
    Donc ma question c’est : J’aimerais déménager depuis le foyer de mes parents en Flandre dans une commune de Bruxelles, est-ce que selon vous je pourrais obtenir de l’aide du CPAS de la commune dans laquelle je voudrais déménager?
    Merci d’avance de votre réponse
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tortue_707,
      Si tu souhaites solliciter une aide du CPAS (revenu d’intégration, aide pour constituer une garantie locative, autre…) tu dois t’adresser au CPAS du lieu de ta résidence habituelle.
      Cela dépendra donc du moment auquel tu introduis ta demande.
      Si tu introduis ta demande avant de t’installer dans ton nouveau logement, tu dois t’adresser au CPAS de la commune ou tu résides pour l’instant avec tes parents.
      Si tu introduis ta demande après avoir déménagé tu dois t’adresser au CPAS de la commune où se trouve ton nouveau logement.
      Si tu as obtenu une aide dans ta commune actuelle, tu devras, quand tu déménage, introduire une nouvelle demande dans ta nouvelle commune de résidence.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!
      ________________________________________

      Répondre
  12. Lolilove

    Bonjour, j’ai 17 ans, je veux partir de chez moi car ce n’est plus vivable, je me sens pas à ma place des conflit permanent avec ma maman a cause de son compagnon.. je veux prendre mon indépendance, sans passer par saj,mediateur, et que mes parent ne soit pas au courant de mon  ».projet »
    Je suis un apprentissage,et j’aimerais trouver un appartement, et bénéficier de l’aide du cpas , es que ca serais possible??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lililove,
      En principe, avant tes 18 ans, sans l’accord de tes parents, tu ne peux pas aller vivre ailleurs. Même si tu as des problèmes importants avec ta maman, tu ne peux pas décider seule de ce que tu vas faire et si tu le fais, cela peut être considéré comme une fugue. Tes parents devront alors être informés de ton départ si par exemple tu te rends au sein d’un service d’accueil d’urgence pour mineurs.
       
      Tu comprends donc que pour pouvoir concrètement t’adresser au CPAS et demander une aide financière, il faut au minimum avoir 18 ans. Ceci dit, il faut savoir que le CPAS n’aide pas les jeunes de manière automatique et se montre souvent assez réticent à aider un jeune qui souhaite prendre son autonomie; il évaluera d’abord dans quelle mesure le fait de quitter le domicile familial ne favorise pas la création d’un état de besoin pour le jeune.
      Pour prendre sa décision, le CPAS explorera ta situation avant de te l’accorder. Une enquête sociale sera alors effectuée par un(e) assistant(e) social(e) et un dossier, basé sur cette enquête, sera transmis au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui prendra alors une décision te concernant.
      Dans cette enquête sociale, les CPAS ont la possibilité d’explorer les possibilités d’aide autour de toi. Il n’est donc pas possible de t’assurer que tes parents ne seront pas impliqués dans celle-ci. En effet, ils  déduiront automatiquement tes revenus de stage du montant théorique auquel tu pourrais avoir droit mais demanderont probablement quelles sont les ressources dont disposent tes parents ainsi que leurs possibilités d’intervenir pour te soutenir, d’autant plus qu’ils estiment généralement que lorsque tu es étudiante, c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins jusqu’à la fin de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs.
      C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste possible.
      Actuellement, tu pourrais par contre discuter de ta situation familiale au sein d’une AMO près de chez toi (http://amobxl.be/) où tu trouveras des professionnels qui pourront te conseiller et/ou te réorienter vers des services plus spécifiques aidant les mineurs. Tu pourrais par exemple te diriger vers le Service Droit des Jeunes. Tu trouveras leurs coordonnées sur http://www.sdj.be/spip.php?page=contact&v=j.
      Si tu habites Bruxelles, sache qu’ils organisent leurs permanences du lundi au vendredi (sauf le jeudi) du 13h à 17h au sein de notre service situé à la Rue Van Artevelde, 155; 1000 Bruxelles.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  13. Anonyme

    Bonjour,
    J’ai 19 ans, je suis étudiant et j’entre à l´universite l’année prochaine. Je voudrais emménagé avec mon copain qui a un salaire (pas suffisant pour nous deux, l’appartement, etc.). Je voudrais savoir si je pourrais disposer de d’une aide financière sans que mes parents y soient mêlés.
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Anonyme,
      Tu pourrais t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de leur solliciter une aide.
      Cependant dans le cadre de cette demande, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      Le CPAS va également vérifier dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi, tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir d’abord.
      Le CPAS pourrait estimer que tes parents ont la possibilité de te prendre en charge entièrement. Il pourrait aussi exiger que tu sollicites une pension alimentaire de tes parents pour rembourser une partie de l’aide que le CPAS t’octroierait. Le CPAS pourrait donc considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et ils pourraient refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      Dès lors si tu ne souhaites pas que tes parents y soient mêlés, cette solution semble peu envisageable.
      Tu pourrais éventuellement t’adresser au service social de ton université afin de leur demander de l’aide.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  14. Fa

    Bonjour,j’ai 19 ans toujours étudiante en secondaire général, je vis avec ma mere et 7 frères et sœur qui vont et viennent pour certains d’entre eux ,je vis au sein de cette famille un enfer je n’en peux plus des cris ,colères,etc.. qui perturbe mon parcours scolaire. Je n’arrive plus à faire semblant que tout vas bien je songe souvent à partir de chez moi,m’installer seule et pouvoir continuer mes etudes dans un milieu calme et vivre de façon autonome ,du moins j’aurais bien aimé mais je ne sais rien de ce qui m’est accordé comme aide et si cela est possible à ce niveau là , pouvez vous s’il vous plaît me dire si oui j’ai droit à une aide et où et à qui m’adresser je vous remercie .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fa,
      Tu pourrais t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de solliciter une aide de leur part.
      Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seul. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins.
      Le CPAS pourrait estimer que tes parents ont la possibilité de te prendre en charge entièrement. Il pourrait aussi exiger que tu sollicites une pension alimentaire de tes parents pour rembourser une partie de l’aide que le CPAS t’octroierait. Le CPAS pourrait donc considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et ils pourraient refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      Cependant, le CPAS va tenir compte de ta situation particulière. Le CPAS pourrait en effet estimer qu’il ne peut exiger de toi que tu demandes une aide financière à tes parents (par exemple en raison de conflits familiaux) ou encore que ceux-ci n’ont pas les moyens de t’aider et accepter de t’octroyer un revenu d’intégration sans tenir compte des ressources de tes parents.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Puisque cette aide n’est pas automatique, je te conseille de t’adresser au CPAS avant de prendre la décision de partir pour voir avec eux s’ils te soutiendraient dans le cas où tu quitterais le foyer familial.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  15. leab

    Bonjour,
     
    je vous contacte concernant une amie qui a 19 ans et qui est partie de chez ses parents pour maltraitante morale depuis qu’elle a 16 ans. Le CPAS subvient à ses besoins financiers mais cela ne suffit pas au niveau psychoaffectif. Elle est souvent seule, a fait déjà une tentative de suicide et demande souvent à aller aux urgences psychiatrique au risque de faire une bêtise. Elle a déjà essayer les stages en institue mais cela ne lui correspond pas car à chaque fois elle est la seule jeune et le fait qu’elle soit haut potentiel apporte une difficulté supplémentaire.
     
    J’ai plusieurs questions :
     
    y aurait il moyen de faire appel à une famille d’accueil même si elle a plus de 18 ans? d’avoir une chambre dans un foyer familial ou même seulement deux jours par semaine ou qu’elle partage un ou deux soupers dans une famille
    au moment de Noel le 25/12 , existe t’il une association qui peut l’accueillir le temps d’un souper ?
    Un grand merci à vous
     
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Leab,
      En principe, le service d’accueil et de famille d’accueil ne peuvent prendre en charge que des jeunes âgés de moins de 18 ans. Malheureusement, il est assez compliqué de trouver des services hébergeant des majeurs hormis les services d’accueil d’urgence dans lesquels elle se retrouvera effectivement entourée de personnes plus âgées. Par contre, si elle souhaite obtenir un suivi psychologique destinés aux jeunes adultes, elle pourrait se renseigner auprès de centres de santé mental tel que celui-ci : http://chapelle-aux-champs.be/accueil/consultations/ (en bas de page)
      Pour ce qui est du repas de Noël, il existe différentes initiatives de » Noël solidaire » organisées par des associations ou des ASBL (opération thermos, Samaritains, les Restos du Cœur, Jamais sans toit,…).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  16. BAT

    Bonjour,
    L’année passée j’ai dû quitter mon domicile à cause de problèmes familiaux graves, mes parents m’ont mit à la porte, étant donner que ma famille‘ habite à l’autre bout de la Belgique, je n’ai pas la possibilité d’aller Chez eux. Je suis revenue en pendant que ça allait s’arranger, mais cela ne fait que s’aggraver ( violence morale et tentative physique.) je suis aux études, je travaille beaucoup en étudiant le week end car étant donner que mes parents n’ont pas bcp d’argent je suis obligée de me payer tout.( train, école, vêtements, chaussures, médicaments, médecins…). Mais je veux absolument continuer mes études mais j’ai besoin de vivre seule car à cause de mes problèmes familiaux je suis tombée en dépression…est-ce que le CPAS pourrait m’aider à ce que je prenne mon envol pour être apaisée et libre ? (Bien sûr je ne donne pas tous les détails ici, mais c’est bien plus grave que ce que l’on ne pense…)

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour BAT,
      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car nous ne pouvons prédire une décision du CPAS.
      Mais si tu es majeure, tu peux introduire une demande d’ide financière auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es domiciliée.
      Ceci dit, il faut savoir que l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, lorsque tu introduiras une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes revenus, le contexte qui t’as mené à habiter seule, et notamment de prouver des difficultés au niveau familial voire une rupture, ce qui n’est pas toujours évident.
      Puisque tu es étudiante, il faut savoir que le CPAS tiendra compte de tes revenus étudiants et demandera potentiellement dans quelle mesure tes parents peuvent t’aider (pour autant qu’ils en aient les moyens) .
      En effet, comme les CPAS estiment que c’est en principe aux parents de subvenir aux besoins de leurs enfants pendant toute la durée de leurs études (et ce même ceux-ci sont majeurs et/ou qu’ils résident ailleurs), il faut savoir qu’ils présentent généralement des réticences à aider un jeune qui souhaite prendre son autonomie s’ils ne disposent pas d’éléments pour constater que le contexte familiale peut s’avérer nocif/contraignant pour le jeune.
      C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Ceci dit, il est parfois conseillé d’introduire une demande en étant encore dans ton domicile familial et en expliquant ton souhait de vouloir le quitter (ainsi que les raisons de ta décision). Même s’il est fort probable que ta demande soit refusée, tu pourras alors te faire une idée de l’avis qu’à la CPAS concernant ta situation et ton projet d’autonomie. Cela t’évitera également de déménager et te retrouver sans certitude d’avoir un revenu. Tu pourras alors éventuellement réintroduire une demande auprès du même CPAS (et ce même si tu as déménagé sur une autre commune entre temps) une fois que ta situation aura concrètement changée. En effet, le CPAS tient compte de la situation au moment de la demande et pourra alors prendre en compte de nouveaux éléments (notamment le fait que tu habites seule).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  17. Saphir

    mon fils aura 18 ans en juillet prochain. Actuellement en 1° il veut arrêter ses études trouver un petit boulot pas trop fatiguant . Il veut un appart le soucis c est que ns ne pouvons pas ns porter garant. A la maison il a sa chambre de quoi manger même si cela ne lui plait pas rjrs.
    Devons ns obligatoirement dire oui à ses caprices risquant de ns mettre dans la merde financièrement.
    Je lui paye déjà ses etudes ses vêtements. …
    Merci de votre
    cordialement

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Saphir,
      En principe, lorsqu’un jeune est mineur, il ne peut quitter le domicile familial sans l’accord des parents ou sans décision des services d’aide ou de protection à la jeunesse.
      Par contre, lorsqu’il est majeur, un jeune à la possibilité de quitter le domicile familial mais doit, pour ce faire, en principe disposer de ses propres moyens de subsistance.
      Lorsque ce n’est pas le cas, il peut éventuellement introduire une demande auprès du CPAS pour demander une aide financière, mais celle-ci n’est pas octroyée de manière automatique et nécessite une enquête sociale avant qu’une décision soit prise par le CPAS.
      Il faut également savoir que pour les jeunes, le CPAS a la possibilité de demander des informations sur la situation financière des parents et de refuser une aide en leur conseillant de faire appel à leurs débiteurs d’aliments (qui souvent sont les parents et qui peuvent répondre à l’obligation de subvenir aux besoins de leurs enfants en nature : loger, nourrir, vêtir, veiller à sa formation, …). En effet, le CPAS présente souvent des réticences à aider les jeunes qui souhaitent prendre leur autonomie sans disposer de leurs propres moyens et qui, selon eux, créent leurs propres états de besoin en quittant le domicile familial.
      Le CPAS peut également décider d’aider partiellement le jeune en lui imposant de solliciter une pension alimentaire à ses parents (à l’amiable ou contrainte par la justice).
      Il faut tout de même savoir qu’en cas de demande de pension alimentaire en justice, le juge tiendra compte de votre situation financière avant de décider du montant de celle-ci ou même de l’octroyer. Celle-ci sera toujours analysée afin de définir vos possibilités d’intervention en fonction des ressources dont vous disposez mais également des motifs invoqués par le jeune pour son projet de mise en autonomie.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  18. Chen

    Bonjour,
    Je viens de quitter mon domicile suite à des problèmes familiaux qui ont un assez gros impact sur mon bien-être. Je suis actuellement sans domicile, je loge chez des amis par ci par là. Pouvez vous m’eclairer sur les aides que je pourrai obtenir (trouver un logement, payer mes études à l’universite,…) sachant que j’ai un job étudiant ou je gagne approximativement 200€/mois ? Merci d’avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Chen,
      En matière de logement, si tu es à Bruxelles, tu pourrais consulter et t’abonner à nos offres de logements pour étudiants en les sélectionnant par rapport à tes envies (commune et type de logement).
      En cherchant un logement, tu te rendras sans doute compte que tu auras des difficultés à trouver un logement sur le marché privé avec les revenus dont tu disposes actuellement. Si tu te rends compte qu’avec ton salaire, le loyer des logements qui te plaisent ne t’est malheureusement pas accessible, tu pourrais également penser à rechercher un kot étudiant ou une colocation.
      Une alternative serait d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle tu es le plus (tu n’as donc pas besoin d’y être domicilié). Tu pourras alors leur demander une adresse de référence (https://www.droitsquotidiens.be/fr/categories/logement/domicile/adresse-de-reference) en expliquant que tu es hébergé chez des amis de jour en jour, et une aide financière pour pouvoir subvenir à tes besoins.
      L’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique, mais un assistant(e) social(e) mènera une enquête sociale sur ta situation afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation, ta situation familiale (notamment de « prouver » une rupture familiale), tes revenus, parfois ceux de tes parents,… Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Nous te conseillons également de t’adresser au service social de ton école pour explorer les possibilité d’aides qu’il offre. En effet, il existe parfois la possibilité de bénéficier de kot étudiant universitaire ou d’une aide pour te permettre de financer tes études.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  19. Roro

    Bonjour, je vous contacte parce que je part de chez ma mère j’ai trouver un appartement mais je suis encore étudiant je fini en juin je dois faire quoi pour pouvoir avoir un revenu pour payer mon appartement? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Roro,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. Dès lors, je te recommande de ne pas signer de bail sans avoir la certitude que le CPAS accepte ta demande de revenu d’intégration sociale ! En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul(e).
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Si tu habites seul, tu pourras aussi toucher directement tes allocations familiales.
      Une autre possibilité serait de te trouver un job étudiant même si cela ne sera probablement pas suffisant pour assumer le fait de payer un loyer mensuellement.
      Tu trouveras toutes les informations sur le travail étudiant dans le guide édité par Infor Jeunes Bruxelles et JEEP et disponible au format PDF via le lien suivant : http://www.inforjeunesbruxelles.be/IMG/pdf/guide_legislation_version_finale_maj_.compressed.pdf
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  20. sandra.hgt

    Bonjour, mon compagnon et moi vivons actuellement chez son père. Je suis employée en CDD jusqu’au 31 décembre 2018 (qui débouchera sur un CDI) je gagne 1178€ net/mois. Mon compagnon quant à lui est étudiant et boursier, il travaille tous les samedis, gagne 400€ net/mois et 100€ de bourse mais ce ne pas suffisant aux yeux des loueurs d’appartements. Nous souhaiterions partir de chez son père de toute urgence, car la cohabitation n’est plus possible. Si nous partons, nous sommes à la rue car nous n’avons personne qui  peut nous héberger. Que peut-on faire comme démarches? Comment partir en urgence ?
    Merci de toute votre attention.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sandra.hgt,
      Il semblerait que tu habites la France.
      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      Si tu habites la Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous pour que nous puissions répondre à ta question!

      Répondre
  21. Manon

    Bonjour, j’ai 19 ans et je suis actuellement en 1e année dans une haute école. J’aimerai partir de chez ma mère et mon beau père pour des raisons de facilité (je vais en cours à Bruxelles et nous habitons Lembeek) mais aussi parce que j’aimerai avoir mon indépendance. De plus, ça ne se passe pas toujours bien à la maison  et mon état psychologique en souffre beaucoup. Néanmoins, je n’ai aucune envie de leur réclamer de l’argent puisque le but de ma manœuvre est également de leur prouver que je suis capable de me débrouiller et que je ne suis pas une incapable, comme ma mère me le reproche assez souvent. Il m’est également impossible de réclamer de l’argent à mon père parce qu’il est dans une situation assez délicate dont je ne donnerai pas les détails.
    Dans un premier temps, j’envisage de me mettre en colocation avec mon demi frère, le temps de pouvoir me mettre sur pied et de mettre de l’argent de côté. Ma question est donc la suivante, quelles démarches je dois suivre pour pouvoir quitter la maison et avoir de l’aide, sans que de l’argent soit réclamé à mes parents?
    Et je voulais savoir également si ma mère a le droit de refuser que je quitte son domicile? Ayant 19 ans et étant majeure, je me dis qu’elle n’a pas à prendre cette décision à ma place et que si j’ai envie de partir, j’en ai totalement le droit mais j’aimerai être sûre qu’elle n’est pas un autre moyen de me bloquer?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Manon,
      A priori, lorsque tu es majeure, tu peux décider de partir de ton domicile familial et de vivre seule mais pour se faire il faudra disposer de tes propres moyens de subsistances (par exemple en travaillant). En effet, lorsque tu ne disposes pas de ressources suffisantes pour vivre seule, il est possible de faire appel au CPAS pour leur demander une aide financière.
      Seulement le CPAS n’octroie pas cette aide de manière automatique et explorera ta situation avant de te l’accorder. Une enquête sociale sera alors effectué par un(e) assistant(e) social(e) et un dossier, basé sur cette enquête, sera transmis au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui prendra alors une décision te concernant.
      Dans cette enquête sociale, les CPAS ont la possibilité d’explorer les possibilités d’aide autour de toi. Il n’est donc pas possible de t’assurer que tes parents ne seront pas impliqué dans celle-ci. En effet, ils demanderont probablement quelles sont les ressources dont disposent tes parents et leurs possibilités d’intervenir pour te soutenir. Il faut savoir que le CPAS n’est pas friand d’aider les jeunes  qui souhaitent prendre leur autonomie sans avoir leurs propres revenus, et qui, selon eux, créent alors leur propre état de besoin. De plus, il estime généralement que lorsque tu es étudiante, c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins jusqu’à la fin de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  22. Marine29

    Bonjour, j’ai 15ans et je voudrais avoir déjà mon independence..vivre seul mais je ses pas si c’est possible car j’ai des éducateur depuis mais 12 13ans j’avais arrêter l’école car je m’ennuie en cour cela ne m’intéresse plus… mais j’ai du reprendre car mais éducateur veul me mettre en foyer… et a mais 16ans je voudrait prendre un appartement mais avec mais éducateur je ses pas si Sava etre possible…
    Merci à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Marine29,
      Il semblerait que tu habites la France.
      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      Si tu habites la Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous pour que nous puissions répondre à ta question!

      Répondre
  23. Paga213

    Bonjour,
    Je voudrais savoir s’il existe une aide pour les étudiants qui sont boursiers, qui ont l’allocation familial.
    Merci à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Paga213,
      Nous supposons que tu parles d’une aide financière ?
      Il nous faudrait également plus d’informations pour pouvoir te répondre plus précisément. Habites-tu seul(e) ? Envisages-tu de le faire ?
      Quoiqu’il en soit, tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, tes projets, etc. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul(e).
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration (RIS). C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider dans tes projets, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      Note que ce n’est pas parce que tu bénéficies d’une bourse d’études et des allocations familiales que tu ne peux introduire une demande. Les allocations d’études ainsi que les allocations familiales sont d’ailleurs exonérer pour le calcul du montant du RIS si tu y as droit.
      Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      Répondre
  24. sophie

    Bonjour
    je suis majeur (20ans) et je suis en dernière année secondaire
    Fin de cette année scolaire mon projet et de quitter le domicile familial car j ai besoin de mon indépendance
    Pouvez-vous me dire les aides que je pourrez éventuellement bénéficiez et si le C.P.A.S peux me guider et m’aider dans les démarches?
    merci d’ avance

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Sophie,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes pas d’assez de revenus pour t’installer seul. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seul. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Si le CPAS estime que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider à louer un appartement, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      De quelle démarches parles-tu quand tu parles de guidance et d’aide ? Si cela concerne une aide au niveau de ta recherche de logement, il existe différentes associations qui offrent des services de ce type.
      Tu trouveras une série de contacts d’association sur la page suivante : https://pro.guidesocial.be/associations/logements-1488.html
      Si tu cherches un accompagnement plus généraliste, tu pourrais également t’adresser aux CASG: http://www.fdss.be/index.php?page=centres-d-action-sociale-globale
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  25. mel

    Bonjour,
    Je suis sortie des secondaires et je suis actuellement dans une année préparatoire. J’ai 22 ans et j’aimerais quitter le domicile familiale cependant je cherche encore un job et je dois payer une partie de mes études, est-ce possible de bénéficier d’un revenu du CPAS même si la raison de mon départ n’est pas forcément de la maltraitance mais juste une facilité ?
    Si non, vers où puis-je me tourner?
    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour mel,
      Tu pourrais introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes d’aucuns revenus. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seul. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Cette aide octroyée par le CPAS est loin d’être automatiquement accordée. Si le CPAS estime que les motifs évoqués ne sont pas suffisants ou que tes parents ont des revenus suffisants pour t’aider à louer un appartement, l’aide pourrait t’être refusée. En effet, même lorsque l’on est majeur il existe une obligation alimentaire des parents envers leurs enfants.
      J’espère avoir répondu à ta question ! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos !

      Répondre
  26. Question

    Bonjour,
    Je suis majeure et je suit des cours dans une école secondaires, je suis dispensée des cours généraux (j’ai deja le cess) J’aimerai prendre un kot parceque j’ai du mal avec les trajets malheureusement mes parent (mère et beau père) sont incapable de m’aider et je n’ai pas la possibilité de travailler assez pour payer le kot.
    Je n’ai pas compris vers quel solution me tourner pouvez vous m’éclairer d’avantages ? merci .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Question,
      Tu pourrais te tourner vers le CPAS de la commune dans laquelle tu es domicilié.
      En effet, le CPAS est un service communal qui permet de te soutenir financièrement lorsque tu n’ouvres le droit à aucune autre aide et que tu ne disposes d’aucun autres moyens de subsistance (chômage, emploi, pension alimentaire…).
      Cela dit, sache que l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique. Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus (job étudiant, allocations familiales) et ceux de tes parents,… Il est donc important que tu expliques précisément que tes parents ne sont pas en mesure de t’aider et que ton job étudiant n’est pas suffisant pour obtenir un kot afin que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation  et que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Sache tout de même que le CPAS présente souvent des réticences à aider un jeune à prendre son autonomie. C’est pourquoi, il est parfois conseillé d’introduire une demande en étant encore dans ton domicile familial, et en expliquant ton souhait de vouloir le quitter.
      Même s’il est fort probable que ta demande soit refusée, tu pourras alors te faire une idée de l’avis qu’à la CPAS concernant ta situation et ton projet d’autonomie. Cela évitera également de déménager et te retrouver sans certitude d’avoir un revenu.Tu pourras alors éventuellement réintroduire une demande une fois que ta situation aura concrètement changé, car le CPAS tient compte de la situation au moment de la demande et pourras alors prendre en compte de nouveaux éléments. (Attention, si tu es encore étudiant, même si tu changes de commune, sache que le CPAS compétent pour ton dossier restera celui dans lequel tu auras introduit ta première demande, même si cette dernière a été refusée)
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  27. Tony

    Si je décide de quitter mes parents et aller prendre un studio pour moi seul combien environ je serais rémunéré mensuellement par le cpas en sachant que je suis majeur et étudiant ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Tony,
      Il est effectivement possible d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune de résidence si tu ne disposes d’aucun revenus. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique. En effet, quand une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seul. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration.
      C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Cette aide octroyée par le CPAS est loin d’être automatiquement accordée, dès lors, si tu désires louer un appartement en comptant sur le RIS pour ce faire, il est plus que recommandé d’attendre l’accord du CPAS sur l’octroi du revenu d’intégration sociale avant de louer ton studio.
      Si le RIS t’es accordé, en tant que personne isolée (si tu habites seul) tu devrais toucher 910,52 €/mois.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  28. Eric

    Bonjour Je voudrais savoir, actuellement j’habite à tamines depuis 3ans avec mes parents, j’ai le mal de la Wallonie je suis inscrit au forem formation en ce moment je fais une formation à namur qui se termine en janvier et j’aimerais quitter la Wallonie pour m’installer à Bruxelles ou j’ai tous mes repaires car je ne suis pas bien ici et je voudrais revenir à Bruxelles habiter seul et suivre une formation d’educateur Spécialisé et reprendre goût à la vie et retrouver mes bonnes habitudes.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eric,
      Je suppose que tu voudrais savoir quelles aides financières tu pourrais obtenir si tu vis seul ?
      Je suppose que tu es inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle? Quand celui-ci se termine-t-il? Si tu termines ton stage d’insertion et que tu es dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion, tu pourras percevoir des allocations. Si tu vis seul, tu percevras un taux isolé. Sur ce sujet tu peux consulter la page suivante : https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Si tu perçois des allocations d’insertion et que tu souhaites reprendre des études d’éducateur spécialisé, en journée, tu devras introduire une demande de dispense pour pouvoir suivre ta formation sans devoir être disponible pour un emploi (pour plus d’info: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/)
      Tu peux également suivre les cours en soirée dans le cas où tu ne peux obtenir de dispense. Tu devras alors chercher un emploi et rester disponible pour un emploi en journée tout en continuant à étudier en soirée.
      Dans le cas où tu ne perçois pas encore d’allocations d’insertion, et que tu n’as pas de revenu, tu peux te tourner vers le CPAS de ta commune de résidence.
      En principe, lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux
      introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      L ’aide du CPAS n’est pas automatique: pour percevoir une aide sociale il ne faut pas disposer de ressources suffisantes pour te permettre de vivre dignement.
      Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seule, tes revenus, .. Le CPAS va également vérifier dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi, tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources, comme par exemple lors du stage d’insertion. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir d’abord.
      Le CPAS pourrait estimer que tes parents ont la possibilité de te prendre en charge entièrement. Il pourrait aussi exiger que tu sollicites une pension alimentaire de tes parents pour rembourser une partie de l’aide que le CPAS t’octroierait. Le CPAS pourrait donc considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et ils pourraient refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      Cependant, le CPAS va tenir compte de ta situation particulière. Le CPAS pourrait en effet estimer qu’il ne peut exiger de toi que tu demandes une aide financière à tes parents (par exemple en raison de conflits familiaux) ou encore que ceux-ci n’ont pas les moyens de t’aider et accepter de t’octroyer un revenu d’intégration sans tenir compte des ressources de tes parents.
      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Puisque cette aide n’est pas automatique, je te conseille de t’adresser au CPAS avant de prendre la décision de partir pour voir avec eux si ils te soutiendraient dans le cas où tu quittais le foyer familial.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  29. Jordan

    Bonjour, voilà à partir de fin juin j’aurais fini l’école et ma mère me met dehors.. parce qu’elle perd trop… je pensais donc trouver un travail seulement si j’ai un travail au quelle je touche 950 euro.. pour payer un appartement et facture + mes meubles c’est pas possible vous savez si le cpas peut m’aider ? Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Jordan,
      Lorsque l’on demande de l’aide au CPAS et que l’on a des revenus par ailleurs, un certain nombre de revenus sont « immunisés » et ne seront pas déduits du montant de l’aide sociale ou du revenu d’intégration. C’est ce qu’on appelle l’ « immunisation des revenus de l’intégration socioprofessionnelle« . Les montants exonérés varient suivant les situations.
      Dans le cas d’une personne qui commence à travailler cette exonération de maximum 248,90€/mois est possible pour une période de trois ans.
      Donc, dans le cas où tu trouverais un emploi d’un salaire de 950,0€, le montant du RIS pour une personne isolée étant de 910,52€ / mois sans cette exonération le CPAS n’interviendrait pas. Si l’on déduit cette somme de 248,90€ (qui est l’exonération maximum) de ton salaire de 950,0€ on obtient la somme de 701,1€. Le RIS pour personne isolé étant de 910,52€, tu pourrais bénéficier éventuellement au maximum d’une somme de 209,42€ d’intervention du CPAS en plus de ton salaire pour une période de 3 ans.
      Il faudrait que tu ailles te renseigner sur cette potentielle exonération au CPAS de ta commune de résidence.
      Tu trouveras les informations relatives aux montants du RIS sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quels-sont-les-categories-et-les-montants-du-revenu-dintegration-et-de-laide-sociale-et-que-se-passe-t-il-si-on-a-des-revenus-par-ailleurs/
      J’attire quand même ton attention sur le fait que ta mère est soumise à l’obligation d’éducation et d’entretien même si tes études sont terminées. Dès lors ta maman ne peut en principe pas te mettre dehors si tu n’as pas de revenus suffisants.
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  30. Celia

    Bonjour,
    J’ai 17 ans est je suis en 5eme secondaire.Je vis seule avec ma mére et ma soeur de 13 ans et rien ne va.On a de violentes disputes et je me retrouve souvent avec des blessures,j’ai beaucoup de cicatrices sur le corp et le visage.Je voulait attendre jusqu’a ce que je finisse les secondaire pour partir mais je vois que je ne peux plus vivre comme cela.
    Je voudrais savoir si je peut déjà partir de chez moi maintenant (j’ai 17 ans ) et je pense que j’aurais son accord parental.Puis je avoir l’aide du CPAS alors que je suis encore mineur ? A quel services m’adresser pour avoir de l’aide  ?Quelles sont les démarches que je dois faire?
    Merci d’avance .

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Celia,
      Tu pourrais effectivement faire appel aux services du CPAS de ta commune de résidence afin de bénéficier d’une aide pour quitter tes parents. Le droit au revenu d’intégration sociale (RIS) est réservé aux personnes de 18 ans minimum, mais un mineur peut recevoir l’aide sociale (équivalente) du CPAS.
      Néanmoins, au regard des faits que tu exposes et vu l’urgence apparente de la situation, tu pourrais t’adresser au Service Droit Des Jeunes (SDJ) qui pourront t’informer et éventuellement t’accompagner dans les démarches à faire par rapport à ta situation.
      Voici le site du service droit des jeunes où tu pourras trouver les contacts des différentes antennes du SDJ: http://www.sdj.be/spip.php?page=contact&v=j
      Tu pourras trouver des explications sur le SDJ sur la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/nos-partenaires/service-droits-des-jeunes/
      Tu peux également contacter SOS enfants pour leur exposer la situation: http://sos-enfants.ulb.ac.be/fr/nos-services/les-consultations
      N’hésite pas non plus à nous contacter au numéro suivant si tu as besoin d’informations en urgence: 02/514.41.11
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres informations!

      Répondre
  31. Azrail

    bonjour,
    j’ai 20 ans et je fais des études de droit,
    je voulais savoir si j’aurais droit à une aide de la part du CPAS.
    Adorant travailler, dès que du travail se présente je cours vite bosser. Seulement, ma passion du travail a été remarqué par mes parents et du coup j’ai du bosser pour eux (oui exactement…de l’esclavagisme), mais ça ne fait pas 1 an ou deux, voila 5 ans que je suis dans cette situation et j’ai très difficile à me concentrer pour mes études. lorsque l’argent ne rentre pas, les pressions (psychologique, physique) débute jusqu’à que j’aille bosser  et quand je me met à bosser tout va bien.
    Je pense que le meilleur à faire pour moi et l’avenir que je me réserve, c’est de quitter la maison mais je ne sais absolument pas comment je peux me faire aider. Comment je dois partir de rien dans la poche ? comment payer un logement ? me vêtir et passer une vie « normale » si je n’ai rien quand je sors de chez moi ? J’ai un peu lu vos réponses, mais je me demande comment je peux prouver que je n’aie pas d’argent malgré tout mes fiches de paies ? la situation est délicate : soit je me laisse faire et donc de toute manière je vais crier à l’aide plus tard, soit je fais ce que je crois le meilleur et j’essaye de m’en sortir. Que proposez-vous?
    merci.
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Azrail,
      Il faudrait aller expliquer la situation à laquelle tu es confronté au CPAS de ta commune. Il s’agira de les convaincre que la travail n’est plus compatible avec ton projet d’études.
      Si tu souhaites essayer de résoudre les problèmes avec ta famille, nous te conseillons d’en discuter avec un service de médiation familiale auprès d’un planning: http://loveattitude.be/
      Si ta demande auprès du CPAS n’aboutit pas et que tu ne trouves pas de solution à la situation, n’hésite pas à nous recontacter.
      Bien à toi
       

      Répondre
  32. Lilpoye

    Bonjour…Je vais avoir maintenant 24 ans et Je ressens ce besoin d’indépendance donc je veux quitter mes parents et m’installer toute seule…J’ai terminé mes études et la je suis en attente pour du boulot…Mais question est simple est ce qu’on tant que jeune encore on peut demander de l’aide au cpas ( trouverun logement, un peu nous guider dans nos démarches )
    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lilpoye,
      A la fin de tes études tu dois t’inscrire comme demandeur d’emploi chez Actiris, au Forem ou au VDAB (selon la région dans laquelle tu es domiciliée) et commencer ton stage d’insertion qui dure 310 jours (1 an). Si à la fin de celui ci tu n’as pas encore atteint l’âge de 25 ans, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion.
      Sache que pendant toute la durée de ton stage tu percevras tes allocations familiales.
      Ton inscription comme demandeuse d’emploi se fait soit en te rendant dans une antenne d’Actiris, Forem ou VDAB, soit directement sur leur site. Une fois inscrite, tu dois alors contacter ta caisse d’allocations familiale afin de leur indiquer que tu es désormais en stage d’insertion.
      Pendant ton stage d’insertion, il est possible d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune si tu ne disposes d’aucun revenu mis à part tes allocations familiales. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsqu’une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seule.
      Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seule. La période de stage d’insertion est donc bien une période où tes parents doivent t’aider s’ils en ont les moyens.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration.
      C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Et pour terminer tu peux consulter notre site internet qui reprend différents sites qui pourront te permettre de trouver un logement: http://www.inforjeunesbruxelles.be/logement-74
      Je t’invite à consulter ces fiches:
      https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/tu-termines-tes-etudes-quelles-demarches-dois-tu-effectuer/
      https://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/
      https://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/allocation-dinsertion
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  33. Footix

    Bonjour,
    Mon frère a 30 ans et il est en dernière année d’études. Il n’en peut plus de rester chez mes parents et il voudrait trouver un petit logement pour pouvoir étudier en paix.
    A-t-il droit à une quelconque aide ? Mes parents étant tous deux pensionnés avec une seule pension, donc pas de moyens.
    Merci d’avance pour votre réponse, votre aide et que vous faites 🙂

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Footix,
      Il est possible d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de la commune dans laquelle ton frère réside actuellement. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsqu’une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On lui demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur sa situation familiale, le contexte qui fait que qu’il souhaite habiter seul. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à ses besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à ses besoins tant qu’il n’a pas de ressources suffisantes pour se débrouiller seul.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si il aura droit au revenu d’intégration.
      C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute sa situation et de son contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Malheureusement si le CPAS n’est pas en mesure de l’aider aucune autre aide n’existe. Dans ce cas il devra trouver un job étudiant qui lui permettrait d’obtenir ses propres ressources afin de financer lui même son projet (voir sur: http://www.inforjeunesbruxelles.be/job-etudiant-55).
      Pour plus d’informations, contacte nous

      Répondre
  34. Kaio_pein

    Bonjour,
    J’ai 23 actuellement en formation à l’IFAPME de Liège. J’aimerais depuis des années, apprendre correctement la 3D et j’ai trouver une école à Mons, seulement, je suis en très bon terme avec mes parents, là n’est pas le soucis, mais je ne sais pas qu’elle type d’aide je peux avoir pour me permettre de payer un kot pendant le cursus et mes parents n’auront pas énormément les moyens de m’aider, de plus je ne veux pas trop les handicapés avec ça et les mettre, excuser moi du termes, dans la merde.
    Seulement voilà, j’ai vraiment envie d’aller dans cette école, j’ai regarder plusieurs autres, ils n’y en a pas qui m’intéresse.
    Bon journée et merci pour votre réponse.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kaio_pein,
      Il est possible d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune. Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsqu’une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaites habiter seule. Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. En effet, tes parents sont censés continuer à subvenir à tes besoins tant que tu n’as pas de ressources suffisantes pour te débrouiller seule.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu auras droit au revenu d’intégration.
      C’est pourquoi il est important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation (ton projet d’étude, démontrer que seule cette école te correspond) et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Tu peux aussi introduire une demande d’allocation d’étude voir sur: http://www.allocations-etudes.cfwb.be/
      Malheureusement si le CPAS n’est pas en mesure de t’aider aucune autre aide n’existe. Dans ce cas tu devras trouver un job étudiant qui te permettrait d’obtenir tes propres ressources afin de financer toi même ton projet (voir sur: http://www.inforjeunesbruxelles.be/job-etudiant-55) afin de financer toi même ton projet.
      Pour plus d’informations, contacte nous !

      Répondre
  35. grgrg

    Bonjour,
    je vis une situation assez complexe, je suis étudiant âgé 23 ans, je voulais savoir si il était possible de pouvoir prétendre avoir un ris par rapport à ma situation, je vis avec mon père et ma sœur mais chaque jour je me lamente sur ma vie, et ai moins de motivation en vivant avec eux, maison toujours mal entretenue, moi qui range chaque jours car je suis assez ordonnée mais rien à faire j’ai beau le leur dire aucun résultat,  ma sœur qui ce met à faire des conneries et mon père qui ne dit rien je ne comprend pas du tout vue la gravité, quand à mon cas chaque jours j’ai droit à des remarques totalement déplacée et inadéquate, jours après jours critique sur critique, que je vais arrivée à rien que je fais des conneries or que pas du tout mais réellement, j’ai reçus 200€ de ma belle famille l’an dernier il me les a réclamée pour payée du mazout car il ne savais pas le payée pour l’hiver, je le lui ai prêtée il ne me les rend plus, me rouspète dessus quand je lui demande pour m’accompagnée cherchée ma copine car le diesel coûte chère or qu’il roule toute la journée à déposée ma sœur sur plusieurs entité pour voir des copines là il ne dit rien, et ma dit que je pouvais partir de la maison quand il aurait finie de payée ses près (en sois il me voie comme un portefeuille) je me sens réellement mal dans mon milieu de vie que puis-je faire pour partir ? je suis au courant pour l’aide au cpas j’y ai déjà effectuer un stage mais est-ce que je peux y prétendre ? sachant qu’il ne voudrais jamais signée une décharge que l’ont est en très mauvais terme étant donnée que je suis un peux comme une bourse pour lui.je précise également que d’autre choses me pousse aussi à partir, en sois le lien est réellement coupée.Je vous remercie pour vos réponse et le temps que vous y prendrai pour me répondre.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour grgrg,
      En principe, lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux théoriquement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Comme tu le sais, si tu pourrais théoriquement ouvrir le droit au revenu d’intégration, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seul, tes revenus, parfois de prouver une rupture familiale (ce qui n’est pas toujours évident)… Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir.
      L’enquête sociale sera soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Sache que si tu es toujours étudiant, le CPAS présentera sans doute plus de réticences à t’aider car il estime généralement que c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins jusqu’à la fin de ta formation ou pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeur et/ou que tu résides ailleurs. Le CPAS pourrait estimer que tes parents ont la possibilité de te prendre en charge entièrement et refuser d’intervenir pour cette raison. Il pourrait aussi exiger que tu sollicites une pension alimentaire de tes parents pour rembourser une partie de l’aide que le CPAS t’octroierait.
      Le CPAS pourrait donc considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et ils pourraient refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      Cependant, le CPAS va tenir compte de ta situation, et notamment de vos conflits. Le CPAS pourrait en effet estimer que la situation de conflit est telle qu’il ne peut exiger de toi que tu demandes une aide financière à tes parents ou encore que ceux-ci n’ont pas les moyens de t’aider et accepter de t’octroyer un revenu d’intégration sans tenir compte des ressources de tes parents.
      Je ne peux malheureusement pas te donner d’indications plus précises sur la manière dont le CPAS évaluera ta situation.
      Je te conseille de t’adresser au CPAS avant de prendre la décision de partir pour voir avec eux si ils te soutiendraient dans le cas où tu quittais le foyer familial. En cas de refus, tu peux consulter un service juridique pour t’aider à déterminer si un recours vaut la peine dans ta situation ( tu peux par exemple contacter l’Atelier des droits sociaux:http://www.atelierdroitssociaux.be/page/permanences-juridiques)
      Une alternative à ces démarches administratives seraient d’éventuellement envisager une médiation familiale. Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel. Vous trouverez des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://www.loveattitude.be/services/repertoire/).
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

      Répondre
  36. Fkvvf

    Bonjour, je vis une situation difficile chez ma mère parce qu’elle m’oblige de travailler après les cours (j’ai 18 ans) et pendant les weekends. Sachant que je suis en 1er et je finis presque tous les jours à 18h. Puis samedi et dimanche je passe mon temps libre à apprendre mes leçons et faire mes devoirs. Au mois 5h par jour. J’ai pas de temps pour moi et je sais vraiment pas comment je peux avoir un travail en plus. Elle me dit que si je ne travaillerai pas elle me laissera sur la route. Elle a un nouveau bébé qui a 10 mois et elle me dit des phrases comme „il est plus important que toi”, „tu me sers à rien, tu peux travailler comme une p*te, ça t’a irait bien comme travail” et elle urulise de la violence vers moi. Je ne sais pas quoi faire.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Fkvvf,
      Si ta question est de savoir si tu peux quitter le domicile familial, sache que lorsqu’on est majeure, il faut en principe disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins, ce qui devient généralement possible lorsque tu disposes d’un emploi.
      Lorsque ce n’est pas le cas, tu peux effectivement demander une aide financière auprès du CPAS de ta commune
      Dans le cas où tu envisages d’introduire une demande d’aide au CPAS, tu dois savoir que même si tu pourrais ouvrir le droit au revenu d’intégration l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus et ceux de tes parents, …
      Même si ta mère envisage de te mettre à la rue, sache qu’en principe le CPAS est en mesure de te demander dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins car les parents disposent de ce qu’on appelle une obligation d’entretien. Cette dernière consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate te permettant d’avoir accès au marché de l’emploi. Celle-ci ne cessera donc que lorsque tu auras acquis un diplôme qui lui permet de te lancer dans la vie professionnelle. C’est pourquoi, pour les étudiants les CPAS estiment généralement que c’est en principe à leurs parents de subvenir à leurs besoins jusqu’à la fin de leurs études, et ce même si le jeune est majeur et/ou qu’il réside ailleurs.
      Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS refuse de t’aider en te demandant de te retourner vers tes parents (afin de solliciter une pension alimentaire par exemple : https://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-es-mineur/les-pensions-alimentaires-comment-ca-marche/) ou parce qu’il considère qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin.
      Après l’enquête sociale, ta situation est soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Une solution alternative serait, dans un premier temps, d’éventuellement envisager une médiation familiale:  c’est une méthode de résolution de conflits à l’amiable et dans un cadre confidentiel, ce qui permet parfois de débloquer des situations nouées.
      Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.Vous trouverez des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://www.loveattitude.be/services/repertoire/).
      D’autres questions ?N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  37. Nina

    Bonjour,
    J’ai 20 ans et je vis chez ma mère mais depuis quelques années on ne s’entend vraiment plus.(conflits permanents et violents)Je souhaite donc vivre seule. Mais j’aimerai savoir si dans mon cas, j’ai droit a des aides financières.
    Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Nina,
      En principe, lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux théoriquement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Dans le cas où tu envisages d’introduire une demande d’aide au CPAS, tu dois savoir que même si tu pourrais théoriquement ouvrir le droit au revenu d’intégration, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seule, tes revenus, parfois de prouver une rupture familiale (ce qui n’est pas toujours évident)… Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir.
      Sache que si tu es toujours étudiante, le CPAS présentera sans doute plus de réticences à t’aider car il estime généralement que c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins jusqu’à la fin de ta formation ou pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs. Il pourrait alors considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  38. kenza15

    Bonjour, j’ai 19 ans je fais un BTS SAM actuellement et je voudrais créer mon entreprise mais de la créée je voudrais avoir mon appartement, je n’ai aucune ressources ni aucune aide pouvez me dire comment faire s’il vous plaît?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Kenza,
      Il semblerait que tu habites la France.
      Si c’est le cas, nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et les différentes aides possibles dans ta situation.
      Nous t’invitons à poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      Si tu habites la Belgique, n’hésite pas à revenir vers nous pour que nous puissions répondre à ta question!

      Répondre
  39. lola

    Bonjour,
    j’ai 23ans, je suis étudiante en bac1 et je ne m’entends plus avec mes parents.
    Je possède un chien type Husky et j’aimerais avoir mon indépendance.
    Cela est-il possible tout en garder mon chien?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Lola,
      Si tu désires quitter tes parents pour prendre ton indépendance mais que tu ne bénéficies pas d’allocations de chômage ou d’allocations d’insertion, tu pourrais t’adresser au CPAS de ta commune de résidence afin de leur demander le Revenu d’Intégration Sociale (RIS).
      Tu trouveras toutes les informations relatives aux aides du CPAS et les conditions pour les obtenir dans la fiche suivante: https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Le fait d’avoir un chien n’entrave nullement le fait de pouvoir demander de l’aide auprès d’un CPAS 😉
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut d’autres infos!

      Répondre
  40. Alexandra

    Bonjour,j’ai 18ans,je suis actuellement en 5ème secondaire,je voudrais déménager de chez mes parents pour commencer un vie indépendante et d’ailleurs ne plus m’en prendre la tête avec mes parents et eux non plus avec moi..
    Quels aides je pourrais obtenir et par qui?
    Merci d’avance.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Alexandra,
      En principe, lorsqu’on est majeur et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux théoriquement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Dans le cas où tu envisages d’introduire une demande d’aide au CPAS, tu dois savoir que même si tu pourrais théoriquement ouvrir le droit au revenu d’intégration, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seule, tes revenus, parfois de prouver une rupture familiale (ce qui n’est pas toujours évident)… Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins. Si tes parents en ont les moyens, il est donc probable que le CPAS leur demande d’intervenir.
      Sache que puisque tu es toujours étudiante, le CPAS présentera sans doute plus de réticences à t’aider car il estime généralement que c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins jusqu’à la fin de ta formation ou pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs. Il pourrait alors considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et refuser de t’aider en t’invitant à te tourner vers tes débiteurs d’aliments (tes parents) par exemple, via une demande de pension alimentaire.
      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!
       

      Répondre
  41. Eddy

    Bonjour,
     
    Je suis actuellement à l’université en Bac 2 Physique, j’ai reussi ma premiere année avec une mention de distinction, et les rapports avec ma famille ne sont pas les meilleurs, j’ai un kot, je voudrais me rapprohcher de ma ville d’etudes en laissant ma famille derriere moi et en ne devant plus dependre d’eux, est-ce possible? Ca ne me derange pas de travailler pendant les vacances, et je l’ai deja fait.
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Eddy,
      Tu peux effectivement introduire une demande auprès du CPAS de ta commune.
      Cependant, l’aide n’est pas automatique et un enquête sociale est systématiquement organisée pour vérifier si vous remplissez les conditions requises.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seule, tes revenus, parfois de prouver une rupture familiale (ce qui n’est pas toujours évident)…  Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins.
      Tu ne peux pas décider seul de renoncer à cet aide, c’est le CPAS qui devra évaluer la capacité financière.
      Sache que puisque tu es toujours étudiante, le CPAS pourrait présenter des réticences à t’aider car il n’aide généralement pas les jeunes qui veulent prendre leur indépendance, mais estime surtout que c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs.
      Il pourrait alors, s’ils estiment que tes parents en ont les moyens, leur demander d’intervenir, considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et par conséquent te refuser l’aide financière.
      Mais il pourrait également accorder l’aide s’il estime ton projet justifié.
      Cela dit sache tout de même que l’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est  important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Tu trouveras tout de même les montants théoriques que le CPAS peut octroyer sur : https://bruxelles-j.be/?p=160
      En plus, n’oublie pas que tu n’obtiendras qu’une aide financière minimale pour vivre dignement. Trouver un job est donc quasi indispensable. Le revenu provenant d’un job étudiant est déduit du RIS mensuel sauf les premiers 68,06€ pour les boursiers?; 244,03 € pour les non-boursiers.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  42. Mom

    Bonjour, j’ai 23 ans, j’ai fini mes études et je travail sous CDD. Je vie actuellement chez mes parents et j’aimerais partir pour aller vivre tout seul. J’aimerai savoir si même en ayant un travail, est ce que je pourrais avoir de l’aide du cpas pour une petite durée histoire de finaliser mon déménagement ?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Mom,
      Si tes revenus sont inférieurs au revenu d’intégration sociale, tu pourrais obtenir un complément de la part du CPAS de ta commune.
      Cependant, si tu travail à temps- plein, il est peu probable que tes revenus soit inférieur au RIS taux isolé ( 910,52 €/mois?).
      Si la situation le justifie, il est parfois possible d’obtenir une aide sociale ponctuelle.
      Pour plus d’information : https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  43. Meguy

    Quelle son les aides et les sommes que on peux toucher pour partire de chez ses parents et avoir un petit appartement ou logement, j’ai des annimeau et je veux les prendre avec moi. Merci.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Meguy,
      A priori, il n’existe pas de somme que tu peux automatiquement toucher en quittant tes parents.
      En effet, lorsqu’on est mineur, sans l’accord de tes parents, on ne peut pas aller vivre ailleurs sous peine d’être considéré en fugue. Lorsqu’on est majeur, et que l’on souhaite quitter le domicile familial, il faut généralement disposer de ses propres moyens pour subvenir à ses besoins. Lorsque ce n’est malheureusement pas le cas, tu peux théoriquement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Cela dit, sache que l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique. Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus et ceux de tes parents,… Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Ceci dit, il semblerait que tu habites la France. Si c’est le cas, nous sommes désolés mais notre réponse n’est malheureusement pas adaptée à ta situation car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés en lois françaises ou pour t’aider à trouver les différentes aides possibles dans ta situation. Nous te conseillerons plutôt de poser ta question au CIDJ de ta région afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      Répondre
  44. Popo208

    Comment faire pour avoir des preuves si on vit de la violence psychologique verbal..?

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Popo208,
      Si tu souhaites obtenir des preuves des violences que tu subis, tu pourrais faire intervenir un médecin et te rendre par exemple auprès d’un psychologue afin de lui expliquer ta situation. Pour ce faire, tu pourrais, si tu le souhaites, te rendre auprès d’un centre de planning familial.
      Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil dans lesquels chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Tu pourras t’y présenter seul ou accompagné. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal
      Une autre option, si des personnes sont témoins (proches, PMS, enseignant,..) de ce que tu vis, serait de leur demander de rédiger un témoignage.
      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter !

      Répondre
  45. Doudoune

    Bonjour je viens de rater ma première année en haute école , mais j’aimerai aller en promotion sociale cette année, mon assistante sociale peut-elle refuser ?
    Merci

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Doudoune,
      Nous ne pouvons pas prévoir la décision du CPAS par rapport à ta situation.
      Le contrat d’intégration sociale qui tu as signé contient un « projet individualisé d’intégration sociale », projet qui comprend un certain nombre d’engagements ou de devoirs de l’allocataire par rapport à sa situation, ses études, etc.
      De son côté, le CPAS s’engage à verser le revenu d’intégration sociale (RIS) et à assurer un accompagnement et un soutien.
      Concrètement, il te faudra renégocier les termes de ce contrat avec l’assistante sociale qui est en charge de ton dossier.
      Le CPAS pourrait donc accepter ton projet ou refuser s’il estime qu’il n’est pas réalisable par exemple.
      n’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question 🙂

      Répondre
  46. Loic0504

    Bonjour j’ai 19 ans et je viens actuellement de rater ma 5eme secondaire et ma mère veut me jeter à la porte et m’a donné jusqu’à la fin du mois de septembre pour partir de la maison, quel aide puis je bénéficier du cpas pour pouvoir poursuivre mes études et avoir un logement??

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Loic0504,
      Même si tu es majeur, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi (et réciproquement), tant que ta formation n’est pas achevée ou que tu ne disposes pas de tes propres ressources, comme par exemple lors du stage d’insertion.
      Cette obligation d’entretien consiste à t’héberger, t’entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à t’offrir une formation adéquate.
      En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans. Mais si tu ne vis plus chez eux et que tu continues tes études, tu es en droit de leur réclamer une pension alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus).
      Soit ils décident de te verser volontairement la pension alimentaire qui te permettra de subvenir à tes besoins soit ils refusent.
      Il existe alors 2 possibilités, en dehors du fait que tu trouves un job qui te permette de subvenir à tous ou en partie à tes besoins, c’est soit obtenir une pension alimentaire de tes parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire du tribunal de la famille, soit obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui t’est versée tous les mois).
      Pour faire le choix entre ces 2 procédures, il ne faut pas oublier que faire une demande de pension alimentaire, est quand même une procédure en justice civile par laquelle tes parents peuvent être condamnés à payer une pension alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations?!
      Cependant, le CPAS peut exiger qu’une pension alimentaire soit réclamée, il pourrait aussi octroyer l’aide et la récupérer dans un second temps, en tout ou en partie, auprès de tes parents.
      Le CPAS dispose d’un très large pouvoir d’appréciation et prend donc sa décision au cas par cas.
      Pour tout ce qui concerne les aides offertes par le CPAS, je t’invite à lire cette fiche sur laquelle tu trouveras toutes les infos:
      https://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/
      Une alternatives à ces démarches administratives seraient d’éventuellement envisager une médiation familiale. Le médiateur familial, en tant que tiers impartial, aide les personnes en conflit à trouver elles-mêmes et ensemble, à partir de leurs besoins, des solutions concrètes, durables et acceptables pour chacun dans un climat constructif et confidentiel.Vous trouverez des médiateurs familiaux au sein de certains plannings familiaux (http://www.loveattitude.be/services/repertoire/).
      J’espère avoir répondu à ta question! N’hésite pas s’il te faut plus / d’autres infos!

      Répondre
  47. justine396

    Bonjour, je suis actuellement étudiant en 5 ième secondaires. J’ai 18 ans et j’ai un copain qui lui a un travaille et qui reçoit mensuellement plus de 1000 euros par moi.
    D’ici deux ans j’aimerais faire des études supérieurs à Liège. Et vivre avec lui.
    J’aimerais savoir si cela est-il possible ? Quelles aides financières puis-je obtenir?
    Merci et bien à vous.

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Justine,
      Tu peux effectivement introduire une demande auprès du CPAS de ta commune.
      Cependant, l’aide n’est pas automatique et un enquête sociale est systématiquement organisée pour vérifier si vous remplissez les conditions requises.
      On te demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur ta situation familiale, le contexte qui fait que tu souhaiterais habiter seule, tes revenus, parfois de prouver une rupture familiale (ce qui n’est pas toujours évident)…  Mais également dans quelle mesure tes parents peuvent subvenir à tes besoins.
      Tu ne peux pas décider seul de renoncer à cet aide, c’est le CPAS qui devra évaluer la capacité financière.
      Sache que puisque tu es toujours étudiante, le CPAS pourrait présenter des réticences à t’aider car il n’aide généralement pas les jeunes qui veulent prendre leur indépendance, mais estime surtout que c’est en principe à tes parents de subvenir à tes besoins pendant toute la durée de tes études, et ce même si tu es majeure et/ou que tu résides ailleurs.
      Il pourrait alors, s’ils estiment que tes parents en ont les moyens, leur demander d’intervenir, considérer qu’en quittant ta maison sans avoir de revenu, tu as créé toi-même ton état de besoin et par conséquent te refuser l’aide financière.
      Mais il pourrait également accorder l’aide s’il estime ton projet justifié.
      Cela dit sache tout de même que l’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration. C’est pourquoi il est  important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Tu trouveras tout de même les montants théoriques que le CPAS peut octroyer sur : https://bruxelles-j.be/?p=160
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

      Répondre
  48. papillon

    Bonjour,
    Dans mes connaissances, une jeune fille de 21 ans qui vient de terminer ses études vit chez ses parents et est enceinte. Son copain ne travaille pas, et ils souhaitent tous les deux garder l’enfant.
    Bien évidemment, dans ce contexte, la priorité sera de trouver un logement pour abriter le couple et la naissance à venir car c’est difficilement imaginable que madame habite chez ses propres parents et idem pour monsieur de son côté.
    Quels sont les aides possibles ? Tant au niveau revenu qu’au niveau logement?
    C’est urgent.
    Un grand merci
    Bien à vous et bonne journée!
     

    Répondre
    1. Infor Jeunes Bruxelles

      Bonjour Papillon,
      Il est possible d’introduire une demande d’aide auprès du CPAS de sa commune si elle ne dispose d’aucun revenu.
      Cependant, l’aide du CPAS n’est pas automatique.
      En effet, lorsqu’une demande est introduite, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que les conditions soient respectées pour bénéficier de cette aide.
      On lui demandera alors de fournir toute une série de documents, d’informations sur sa situation familiale, le contexte qui fait qu’elle souhaite habiter seule, ses revenus.
      Mais également dans quelle mesure ses parents peuvent subvenir à ses besoins et ce même si elle est enceinte.
      L’enquête sociale est ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si elle a droit au revenu d’intégration.
      C’est pourquoi il est  important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation et de ton contexte familial qui peuvent parfois constituer des éléments considérables pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.
      Tu trouveras tout de même les montants théoriques que le CPAS peut octroyer sur : https://bruxelles-j.be/?p=160
      Le montant maximum correspond au taux isolé si elle vit seule ou au taux cohabitant si elle emménage avec son compagnon.
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.
       

      Répondre