Bruxelles-J

Comment bien vivre ta grossesse ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Tu viens d’apprendre que tu es enceinte et une foule de questions envahit ton esprit : comment va se développer le futur bébé ? Puis-je pratiquer un sport pendant ma grossesse ? Et avoir des rapports sexuels ? Quels sont les rendez-vous de suivi médical ? Dois- je faire attention à ce que je mange ? …

Voici quelques pistes et conseils pour t’aider à bien vivre ta grossesse.

Tout d’abord, n’hésite pas à poser toutes les questions qui te passent par la tête, surtout à ta·ton gynécologue. Il·elle pourra notamment donner les informations en détail sur l’évolution du fœtus au fil des mois de la grossesse. Tu en apprendras de plus en plus sur le développement des organes, du système nerveux, des sens de ton bébé.

Est-ce que je devrai passer beaucoup d’examens médicaux ?

Tu peux choisir la·le professionnel·le de santé avec la·lequel tu souhaites effectuer ton suivi de grossesse. Après ta première consultation de grossesse chez ta·ton gynécologue, une prise de sang et une analyse d’urine te seront prescrites afin de faire un bilan. En fonction de tes allergies et des examens effectués, tu pourras déterminer avec un·e professionnel·le·s de la santé quelles sont les recommandations/adaptations à mettre en place pour vivre ta grossesse le mieux possible. Au cours de la grossesse, tu effectueras au minimum 3 échographies et tu auras des examens médicaux une fois par mois (à partir du moment où tu sais que tu es enceinte). Et, à partir du 7ème mois, tu auras un examen de suivi toutes les deux semaines jusqu’à l’accouchement.

Est-ce que je dois changer ma manière de vivre ?

Être enceinte n’est pas une maladie, c’est un état physiologique pendant lequel un embryon/un foetus humain se développe. Ainsi, il n’est donc pas nécessaire de supprimer systématiquement tes loisirs, tes sorties, … En revanche, il est préférable d’éviter de consommer des produit qui pourraient porter atteinte au bien-être du foetus comme, par exemple, des drogues comme l’alcool, le cannabis et d’autres substances. Et si tu fumes ou que tu consommes d’autres substances, et que cela te pose problème, tu peux en parler à ta·ton gynécologue, à un·e médecin en centre de planning familial ou à un service spécialisé comme Infor Drogues. De la même manière, en fonction du bilan du premier examen gynécologique de ta grossesse, tu pourras déterminer avec ta·ton gynécologue quels sont les aliments à éviter et quels sont ceux que tu peux consommer.

Par ailleurs, le plus judicieux est d’éviter au maximum des situations stressantes.

Et le sport ?

Il est recommandé d’adapter sa pratique sportive à son état physiologique. Ainsi, pour une sportive ou pour une femme qui souhaite s’y mettre, le plus judicieux est de consulter sa·son médecin généraliste/gynécologue/sage-femme ou maïeuticien pour recevoir un avis médical et adapter ta pratique sportive à ta situation.

Est-ce que je peux continuer à avoir des rapports sexuels ?

A moins que ta·ton gynécologue/médecin te le déconseille, tu es tout à fait en mesure d’avoir des rapports sexuels.

Dois-je adapter mon régime alimentaire ?

Comme précisé plus haut, au début de ta grossesse, la personne en charge de ton suivi de grossesse effectuera un bilan de santé en fonction de tes allergies et en fonction de ton système immunitaire (tes défenses naturelles). Ainsi, contrairement aux idées reçues, ce n’est que suite à cet avis médical que tu sauras si tu peux ou pas manger certains types d’aliments.

Et ma peau ?

L’élasticité de la peau est sollicité lors de changements de poids brusques. Ainsi, tout au long de la grossesse, tu peux utuliser la  crème hydratante (ou le beurre) de ton choix afin d’améliorer l’élasticité de ta peau ou de la préparer aux changements corporels éventuels.

Et si je me sens malade, fatiguée ?

La fatigue qui survient au cours de la grossesse est liée à cet état physiologique. Ainsi, si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou la personne chargée de ton suivi de grossesse afin de recevoir un avis médical. De la même manière, si tu tombes malade, tu as tout intérêt à consulter un·e professionnel·le de la santé afin de vérifier l’interaction entre les médicaments et le développement du foetus.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


85 questions pour “ Comment bien vivre ta grossesse ?

  1. Sophie
    le 1 octobre 2018 à 18:05

    Salut.
    Avant mes 18ans je bénéficiais de l’aide du SAJ parceque je ne pouvais plus vivre avec mon père à cause de certains problèmes, chose que les services sociaux ont pu constater. Actuellement je suis enceinte(l’auteur n’assume pas) et j’ai déjà mes 18ans. Je suis aller m’inscrire au CPAS à la demande du SAJ pour bénéficier des aides sociaux sauf qu’ils me disent au CPAS que mon père ou Moi risquons de nous faire suspendre de notre droit de séjour pour cause de devenir une charge déraisonnable je suis perdu parceque je vis actuellement en famille d’accueil et c’est très difficile pour moi. Mon père a la nationalité belge et moi j’ai un séjour de 5ans et ça fait deux ans et demie que je vis en Belgique. Si je ne peux demander le RIS pourrais-je prétendre à l’aide sociale équivalente sans pour autant nous faire perdre nos droits de séjour? Je ne comprend plus rien à cette situation aidez moi.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2018 à 17:08

      Bonjour Sophie,

      En effet, dans un certain nombre de cas, demander l’aide du CPAS pendant les cinq premières années de ton séjour légal en Belgique peut comporter un risque au niveau de ton titre de séjour.
      Je te conseille vivement de contacter le Service droit des jeunes pour en discuter et chercher la meilleure solution.
      Voici leurs coordonnées à Bruxelles:
      Rue du Marché aux Poulets, 30
      1000 Bruxelles
      bruxelles@sdj.be
      02 209 61 61
      Sur ce site, tu trouveras également leurs horaires de permanence ainsi que les coordonnées des services droit des jeunes en Wallonie si tu n’habites à Bruxelles.
      http://www.sdj.be

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  2. Lola
    le 4 septembre 2018 à 21:04

    Bonjour, voici ma situation : Je suis enceinte de 4 semaine et d’ici une semaine je reprends les cours en 1ere année en soins infirmiers. Ma question est : Dois-je arrêter les cours ou pourrais-je faire une pause le temps que j’accouche et que je me remette de celui-ci ? (Donc ai-je droit à un « congé maternité » en tant qu’etudiante?)
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2018 à 12:02

      Bonjour Lola,

      Désolé pour la réponse tardive.

      Tout d’abord il faut bien distinguer le congé de maternité et l’indemnisation de ce dernier. Une femme a en effet droit à un congé de maternité, c’est-à-dire à une période de repos pré et post accouchement, mais ce n’est pas pour autant qu’elle bénéficiera d’une indemnisation financière pendant cette période.

      Dans le cas d’une étudiante, celle-ci peut en effet prendre un congé de maternité qui sera couvert par un certificat médical mais elle ne sera par contre pas indemnisée pour cette période. En ce qui concerne le congé à proprement parlé, il faudra qu’elle se renseigne directement auprès de son école afin de connaître les démarches à effectuer en cas de grossesse (remise de certificat, etc). Il faudra généralement qu’elle prévienne la direction à l’avance et qu’elle se renseigne si son école prévoit une aide ou des facilités pour les étudiantes qui accouchent durant l’année scolaire ou non.

      En ce qui concerne l’aide financière, l’indemnisation du congé de maternité n’est prévu que pour les travailleuses, chômeuses ou indépendantes en ordre de mutuelle. Il est donc peu probable qu’une étudiante puisse en bénéficier (à moins de suivre des études à horaires décalés cumulées à l’une des trois situations précédentes).

      Une fois qu’elle aura accouché, l’étudiante peut cependant bien évidemment faire une demande pour l’allocation de naissance (http://dg.famifed.be/fr/familles/naissance-et-adoption/allocation-de-naissance) ainsi que des allocations familiales pour son enfant (http://wallonie.famifed.be/fr/familles/allocations-familiales-de-base-et-suppl%C3%A9ments/allocations-familiales-de-base). Si elle se retrouve malgré tout dans une situation financière difficile, il faudra alors qu’elle se tourne vers le CPAS de la commune dans laquelle elle est domiciliée afin de faire une demande d’aide. Tu trouveras toutes les informations concernant l’aide du CPAS sur ces fiches-ci: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Bien à toi

  3. demy
    le 31 août 2018 à 16:55

    Bonjour , je suis de nationalité belge jai vécu 4 ans en belgique j’était étudiante je bénéficié du CPaS étant isolé , maintenant j’ai abandonné mes études et j’ai rejoint ma famille au pays natale je me suis marié me voila enceinte je retourne en belgique pour pouvoir accouché car j’ai toujours ma mutuelle , je vais donc faire un changement
    de domicile chez mes parents , j’aimerais savoir qu’elle aide puis-je avoir ? pourriez-vous m’orienter ?
    sachant que mon père va être en retraite en mois de décembre et ma mère est au foyer . merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 septembre 2018 à 16:32

      Bonjour Demy,

      En Belgique, toute personne qui a la charge financière d’un enfant ou d’un jeune (0 à 25 ans) et qui ne peut pas ouvrir le droit aux allocations familiales, peut demander ce qu’on appelle les prestations familiales garanties. Tu trouveras plus d’infos sur le site de FAMIFED : http://wallonie.famifed.be/fr/node/280. http://wallonie.famifed.be/fr/node/280

      Tu pourrais également bénéficier de l’allocation de naissance dont le montant est de 1.272,52 euros pour une première naissance. Tu peux faire ta demande d’allocation de naissance au plus tôt à 24 semaines de grossesse. Si -tu le souhaites, tu peux contacter FAMIFED par téléphone via leur numéro gratuit : 0800/94.434.

      Si tu es affiliée à une mutuelle, tu pourrais également prétendre à une prime de naissance de la mutuelle. Pour ce faire, tu devras leur remettre un certificat médical attestant de ta grossesse.

      En fonction de ta situation, peut-être pourrais-tu également demander une aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vas vivre. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      Nous n’avons hélas pas assez d’information sur ta situation pour chercher des aides plus précises. N’hésite pas à te rendre dans un centre d’action sociale globale pour qu’ils puissent t’aider à analyser ta situation et éventuellement à faire des démarches pour ouvrir des droits. Tu retrouveras la liste des centres d’action sociale globale de Bruxelles sur cette page: http://www.fdss.be/CASG.php

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  4. Justine
    le 24 août 2018 à 19:38

    Bonjour,
    J’ai 20 ans et j’ai appris que j’étais enceinte de 7semaines. Pour diverse raison,je ne veux pas rester chez mes parents. Pourriez-vous me dire quelles aident me seront fournies par le cpas ? Est ce que je dois prendre rdv avec une personne spécifique au cpas ?
    Est ce qu’on nous aident pour trouver un logement ?
    Je vous remercie d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2018 à 12:06

      Bonjour Justine,

      Désolé pour le réponse tardive. Nous arrivons probablement trop tard.

      Sache en tout cas que tu as bien le droit de demander le revenu d’intégration sociale au CPAS. L’aide n’est pas automatiquement accordée. Une enquête sociale aura lieu. Mais le fait que tu sois enceinte sera évidemment un élément pis en compte par le CPAS. Tu trouveras les explications plus détaillées sur les aides du CPAS dans une autre section de ce site: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Les CPAS ont parfois des services logement. Mais les listes d’attente sont souvent longues. Tu peux trouver de nombreux sites utiles pour ta recherche sur: http://www.ijbxl.be/logement-74

      Bien à toi

  5. Jo
    le 19 août 2018 à 14:01

    Bonjour ,
    . Je suis étudiante à la haute école en 1er année . Je suis enceinte de 16 semaines . J’ai passe tout mes examens et j’ai des examens à repasser. Mais je ne compte mettre mes études de côté. Le papa ne veut plus reconnaître l’enfant et je vie en colocation donc je dois déménager. En sachant que tout mon argent va au loyer et àu dépenses de la maison j’ai du payer des grosses factures. Je bénéficie du CPAS mais autant qu’etudiant. Je dois trouver un petit studio . Par où commence ? Et quoi faire ? Puis bénéficier de l’allocation de naissance ou prime de naissance ? Si j’explique ma situation au CPAS le montant changera ? J’ai vraiment besoin d’aide. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 août 2018 à 12:35

      Bonjour Jo,

      Quel est le montant actuel de ton revenu d’intégration ?
      Si pour l’instant tu perçois un montant cohabitant, ton revenu augmentera dès le moment où tu habiteras seule.
      Pour les personnes cohabitantes, le RIS est de 595,13 €/mois pour chacune des personne, pour les personnes vivant seules il est de 892,70 €/
      Quand tu vivras seule avec ton enfant tu pourras percevoir un revenu d’intégration au taux isolé avec enfant à charge soit un montant de 1.230,27 EUR €.

      Tu pourras également solliciter des allocations familiales (si tu travailles ou que tu es une étudiante de moins de 25 ans) ou une prestation familiale garantie (si tu n’as pas de revenus et que tu n’es pas une étudiante de moins de 25 ans) ainsi qu’une allocation de naissance. Celle-ci peut être sollicitée après le 5ème mois de grossesse et pourra être payée deux mois avant la date présumée de la naissance.
      Renseigne toi auprès de FAMIFED : http://bruxelles.famifed.be/fr
      Tu trouveras le formulaire de demande de prestation familiales garanties sur leur site internet.
      Renseigne toi auprès de ta mutuelle car souvent une prime à la naissance est offerte par les mutuelles.

      Tu peux également demander d’autres aides au CPAS. Par exemple, le CPAS peut t’avancer le montant d’une garantie locative lorsque tu trouveras un logement. N’hésite pas à discuter dès à présent avec le CPAS des aides que tu peux recevoir également pour trouver un logement et faire face aux coûts de celui-ci (garantie, ameublement etc)
      Le CPAS peut également intervenir pour t’aider ponctuellement pour faire face à des factures si nécessaire et fournir des aides en nature (vêtements, colis alimentaires, carte stib).

      Renseigne-toi également auprès de ta mutuelle pour vérifier que tu bénéficies bien du statut BIM (normalement, si tu disposes d’un RIS tu devrais en bénéficier). Ce statut te permet d’être mieux remboursée de tes soins de santé et de bénéficier d’avantages par exemple des réductions importantes sur les abonnements STIB et aussi sur les tickets de train (SNCB).

      Pour ta recherche de logement :
      Le CPAS dispose d’un service logement qui pourra t’aider dans ta recherche.
      Tu trouveras aussi ici le contact d’associations qui pourraient t’aider :http://www.vivreenbelgique.be/1-logement/services-et-associations-specialises-en-matiere-de-logement
      Tu trouveras sur notre site des liens vers des sites qui pourront t’aider dans tas recherche : http://www.inforjeunesbruxelles.be/des-sites-de-recherche-de-logement-65

      Enfin, si tu souhaites que le père de l’enfant soit reconnu ou qu’il t’aide financièrement (sans nécessairement qu’il soit reconnu comme le père), des recours sont possibles. N’hésite pas à consulter un conseil juridique, par exemple dans un planning familial. Pour en trouver un, tu peux consulter cette page : http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      Le service droit des jeunes peut également te conseiller sur ce point mais aussi te conseiller sur les aides que tu peux solliciter ainsi que t’aider dans tes démarches : http://www.sdj.be/

      Généralement, n’hésite pas à discuter de ta situation avec ton assistante sociale au CPAS car son rôle est aussi de te guider dans les différentes démarches que tu peux entreprendre (allocations familiales, mutuelle, logement) et n’hésite pas à solliciter des aides complémentaires.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  6. Ano
    le 11 août 2018 à 23:38

    Bonjour,

     

    Je suis enceinte de six mois et je vais passer mes examens de repêchages fin de ce mois et j ‘aurais mon diplôme d’ enseignement supérieur en septembre. Je vis avec mon compagnon qui est actuellement au chômage. Je n’ai pas de revenu a part mes allocations familiales. Je me suis pré-inscrite  au forem comme demandeur d’emploi pour faire mon stage d’attente et  continuer a bénéficier des allocations familiales qui sont élevées à 122 euros par mois. On m’a dit que je pourrais bénéficier du cpas si mon compagnon ne trouve pas de travail à temps plein jusqu’à la naissance de notre enfant? Comment dois-je procéder? est ce que je dois aller m’inscrire au CPAS juste après la naissance du bébé ou je peux y aller plutôt ( dès maintenant ou un mois avant par exemple)?

     

    Bien à vous,

    Ano

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 août 2018 à 16:07

      Bonjour Ano,

      Tu peux déjà introduire une demande au CPAS de ta commune.

      Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On te demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus (job étudiant) et ceux de tes parents, les conditions qui font que tu souhaiterais habiter seule, …

      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration et ce dans un délai de 30 jours.

      En pratique, tu pourrais donc obtenir un revenu au taux cohabitant si tu vis avec ton compagnon ou au taux isolé si tu emménages seule.
      Après la naissance de ton bébé selon ta situation, tu pourrais percevoir un RIS au taux famille à charge.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  7. Sophie
    le 3 août 2018 à 09:20

    Bonjour, ma cousine est placée actuellement en famille d’accueil par le SAJ et aura donc ses 18ans ce mois ci. Dès lors, elle quittera le SAJ pour le CPAS et devra vivre seule. Elle est enceinte de 2mois et desire garder son bébé. Elle est belge et le présumé auteur de la grossesse ne veut pas reconnaître la grossesse. Comment obtiendra t-elle la prime de naissance et les allocations pour son futur bébé?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2018 à 11:06

      Bonjour Sophie,

      Si ta cousine ne se trouve pas dans les conditions liées au travail (travailleuse, chômeuse indemnisée, pensionnée, invalide), elle peut introduire une demande de prestations familiales garanties auprès de FAMIFED: http://wallonie.famifed.be/fr/node/280. http://wallonie.famifed.be/fr/node/280.

      Elle pourrait également bénéficier de l’allocation de naissance dont le montant est de 1.272,52 euros pour une première naissance. Ta cousine peut faire sa demande d’allocation de naissance au plus tôt à 24 semaines de grossesse. Si elle le souhaite, elle peut contacter FAMIFED par téléphone via leur numéro gratuit : 0800/94.434.

      Si ta cousine est affiliée à une mutuelle, elle pourrait également prétendre à une prime de naissance de la mutuelle. Pour ce faire, elle devra leur remettre un certificat médical attestant de sa grossesse.

      Un travail de collaboration a dû se mettre en place entre le SAJ et le CPAS afin d’organiser la transition. Pour de plus amples informations au sujet des aides octroyées par le CPAS, nous t’invitons à consulter la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/ton-autonomie/tu-veux-quitter-tes-parents-quelles-aides-financieres-peux-tu-obtenir/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  8. Estelle
    le 9 juillet 2018 à 13:27

    Bonjours, ayant finis mes études, je viens de m`inscrire auprès du Forem depuis le 03 juillet 2018. Je dois normalement commencer mon stage d`insertion professionnel mais je suis enceinte de 6 mois. Donc je ne pourrai commencer qu`après mon accouchement qui aura lieu vers le 28 octobre 2018.

    Dois je rendre un certificat médical auprès du Forem pour couvrir cette période d`incapacité de travail ?

    Et ai-je droit a un congé de maternité après l`accouchement en étant inscrite au Forem ? Si oui quelles sont les démarches a accomplirent [ mutuelle, Forem,…]

    Merci d`avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2018 à 12:37

      Bonjour Estelle,

      Ton stage d’insertion débute même si tu es enceinte, tu es donc soumise aux même obligation que tout autre chercheur d’emploi.
      La période d’interdiction de travailler dans le cadre de la protection de la maternité. C’est-à-dire la période à partir du 7ème jour avant la date présumée de l’accouchement jusqu’à la fin de la 9ème semaine à partir du jour de l’accouchement? sera également une période assimilé aux stage d’insertion.

      Cependant, il n’est pas certains que cette période soit indemnisée par ta mutuelle.
      Nous te conseillons de prendre contact avec elle afin d’obtenir plus d’information sur la question.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  9. Sammy
    le 28 juin 2018 à 09:04

    Bonjour,
    Je suis infirmière, je possède une permis de travail B jusqu’à 02/01/19 et un titre de sejour type A jusqu’à 31/03/19, j’ai un contrat cdd d’un an et je suis obligé de renouveler à chaque 1 an pour continuer mon permis. C’est le 3 année de travail à Belgique. Je suis mariée avec un étudiant et on vient dintroduit un regroupement familial pour lui qui va finir ses études en septembre.
    La question c’est la suivante : je suis enceinte de 4 semaines et la prévision d’accouchement c’est em début de mars de 2019, j’ai lu que mon employeur n’est pas obligé de renouveler mon contrat en cas de grossesse. J’ai parlé avec min employer et lui m’assure que dans le délai prévu il va renouveler, mais s’il ne fait pas? Si finis mon séjour sans un renouvellement je serai « ilegal » qui dois je faire? Je dois retourner au Brésil et après trouver un autre boulot retourner à Belgique? Merci de m’aider, je suis désespérée. Merci!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2018 à 17:23

      Bonjour Sammy,

      Nous avons bien reçu ta question. Nous faisons des rechercher concernant la question du séjour et revenons vers toi au plus vite.
      As-tu prévenu ton employeur oralement de ta grossesse où l’as-tu fait par écrit (en te réservant la preuve de cette communication)?
      Pour ton information, sache qu’il est vivement conseillé de prévenir ton employeur de ta grossesse par lettre recommandée en lui envoyant un certificat médical mentionnant la date prévue de l’accouchement.En effet, cette communication te protège contre un licenciement qui serait uniquement du à ta grossesse et t’octroie d’autres droits, comme par exemple celui de t’absenter pour effectuer des examens médicaux prénataux qui ne peuvent avoir lieu ne dehors des heures de travail.

      Je reviens vers toi prochainement avec des informations supplémentaires.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2018 à 15:31

      Bonjour Sammy,

      Je reviens vers toi concernant ta question sur ton permis de travail et de ton titre de séjour.
      Je te conseille de contacter un associations spécialisée qui pourra mieux répondre à tes questions et t’accompagner dans tes démarches.
      Je peux te renseigner les associations suivantes:
      L’association de droit des étrangers : http://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2
      Le Ciré ou Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Etrangers : https://www.cire.be/contacts/nous-contacter
      Le ciré dispose d’un service d’accompagnement en matière de travail.
      https://www.cire.be/services/travail-equivalences-formations-tef/accompagnement-en-matiere-de-travail/accompagnement-en-matiere-de-travail-tef

      Enfin, tu peux également contacter le Service droit des jeunes. Ce service aide de manière globale d’un point de vue juridique et social les familles avec des enfants mineurs (même à naitre).
      Tu trouveras leur contact ici : http://bruxelles-j.be/nos-partenaires/service-droits-des-jeunes/
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  10. Esmeralda
    le 22 juin 2018 à 21:28

    Bonjour
    Je suis étudiante en première année en Belgique et suis enceinte et accouche le mois prochain mon copain aussi est Un étudiant puisque je travaille dans Un restaurant mon patron m’a toujours payé en main aucun virement et vu que j’ai pas de problème avec ma grossesse je continue de jober et direct après mon accouchement je compte après une semaine continuer de travailler ma question est la suivante : lors du renouvellement de ma carte de séjour je peux rencontrer des difficultés je suivais belle et bien mes cours ? Et vu que quand je travaille mon patron me paye en main donc aucun virement sa veut dire qu’il ne me déclare pas ? Il ne m’a jamais fais Un contrat de travail.
    Cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2018 à 10:39

      Bonjour Esmeralda,

      Si ton séjour est lié à tes études , que tu as suivi les cours et que tu t’es présentée aux examen, tu n’auras pas de problème lors su renouvellement de ta carte de séjour.
      Si tu n’as jamais signé un contrat de travail et tu perçois ton salaire en cash, tu n’es probablement pas déclarée.
      Je t’invite à lire la fiche sur le job étudiant sur notre site pour mieux te renseigner sur tes droits et tes obligations en tant que Jobiste; http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  11. Liliane
    le 9 juin 2018 à 12:23

    Bonjour, je suis étudiante et étrangère hors union Européenne et je suis arrivée en Belgique l’année dernière étant enceinte de 2 semaines, j’ai accouché il y a de cela quelque semaine, étant affilié à une mutuelle je suis la procédure de recevoir la prime de naissance. Mais ma preoccupation majeure est la suivante, puisque je suis en train poursuivre mes études en soins infirmiers, je reprendrais les courts en septembre ayant pas assez de moyens pour que mon fils aille à la creche j’aimerais savoir si vous avez quelques suggestions à me faire où me recommander les creches pas chère dans la ville de Bruxelles ou encore tout autre solution qui pourrait éclairer ma lanterne merci pour le travail que vos abbatez pour nous informer.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juin 2018 à 15:05

      Bonjour Liliane,

      La première démarches serait de solliciter une inscription en crèche communale.
      Ces crèches étant subsidié, permettent d’adapter les tarifs à la situation des parents.
      Dans un second temps, nous te conseillons de prendre contact avec le service sociale étudiant de ta Haute école afin de vérifier les aides possible dans ta situation.

      Enfin selon le titre de séjour du papa (nationalité belge par exemple), ton enfant pourrait obtenir un titre de séjour permettant d’ouvrir un droit à des aides sociales.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  12. Dinoula
    le 1 mai 2018 à 19:43

    Bonjour , je suis étudiante et j’ai eu un visa étudiant pour 2ans et je suis à ma dernière année d études .Enceinte d un belge indépendant je suis censé acoucher ce mois. Je voudrais savoir si j acouche aurais je le droit de rester en Belgique car mon visa arrive à terme cette année. Je rappelle aussi que le papa reconnaîtra son enfant .Aurais je la possibilité de trouver un emploi après mes études en Belgique? bref j’aimerais vraiment savoir si je pourrais y résider après l expiration de mon Visa.Car mon homme le souhaite. Je rappelle aussi que j’ai mon domicile et lui le sien.Aurais je aussi droit aux allocations? Merci beaucoup

  13. Laimable
    le 6 avril 2018 à 09:18

    Bonjour…jai 2 jours de retard et jai fait un test de grossesse mais cetait negatif….et des fois jai tres mal au ventre et des fois sa passe est sa recommence…jai tres peur…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 avril 2018 à 12:01

      Bonjour Laimable,

      Les causes d’aménorrhée (absence de règles) sont nombreuses par exemple:

      Une grossesse, l’arrivée de la ménopause, la prise d’une contraception hormonale, l’arrêt de la prise d’un moyen contraceptif (pilules anticonceptionnelles, Dépo-Provera®, stérilet hormonal Mirena®) au bout de plusieurs mois ou années d’utilisation, un stress ou un choc psychologique, une perte de poids rapide ou un comportement alimentaire pathologique,…

      Il est conseillé d’attendre 20 jours après le rapport à risque ou au moins 7 jours de retard de règles avant de réaliser un test de grossesse pouvant être considéré comme fiable.
      Seul un médecin pourra en déterminer la cause après un examen médical.

      N’hésitez pas à nous recontacter pour toute autre question.

  14. Jrom
    le 29 mars 2018 à 20:47

    Bonjour, je suis étudiante et française, je termine mes études en juin et je serai donc diplomée. Je viens d’apprendre que je suis enceinte. Mon conjoint est de nationalité italienne mais il vit et travaille en Belgique depuis de nombreuses années.

    Ma question est la suivante: actuellement, je dépends toujours du système français. Je comptais m’inscrire à Actiris dés le mois de juin et m’affilier à une mutuelle ici en Belgique, cependant l’annonce de ma grossesse pose question. En effet, je vais avoir des difficultés à trouver un emploi enceinte, et ainsi je vais me trouver dans une situation financière difficile où mes aides pour les études n’existeront plus et où je ne pourrai pas travailler jusqu’à la naissance du bébé.

    A quelles aides pourrais-je eventuellement prétendre dans ce cas là? Puisque je vais me retrouver sans revenus ni aides à partir de juin et qu’il sera presque impossible de trouver un travail avec ma grossesse qui se verra.

    Merci beaucoup pour votre aide et votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 avril 2018 à 17:01

      Bonjour Jrom,
      Il y a plusieurs actions qui te permettront de recevoir une aide pour la naissance de ton bébé ;
      1) Allocations familiales
      Les allocations familiales, c’est une somme d’argent qui est versée chaque mois aux parents pour les aider à subvenir aux besoins des enfants. Le papa de ton enfant peut faire la demande à sa caisse d’allocations familiales. Pour cela, il doit travailler ou avoir déjà travaillé. Si tu n’habites pas avec le papa, celui-ci doit reconnaître l’enfant à la commune avant sa naissance. Le montant des allocations familiales versé pour un premier enfant est de plus ou moins 93 euros. Tu trouveras plus d’info sur notre fiche
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/
      N’oublie pas que tu peux également introduire une demande d’allocation de naissance à partir du 6e mois de grossesse. Le paiement est effectué au plus tôt 2 mois avant la date de naissance présumée. Cette allocation, d’un montant de 1272,52 euros pour un premier enfant, te permet de préparer l’arrivée du nouveau bébé. Le papa de l’enfant peut aussi introduire cette demande. S’il introduit cette demande, il n’y aura plus besoin d’introduire une nouvelle demande pour les allocations familiales, cela se fera automatiquement.
      2) Affiliation à une mutuelle
      Tu peux t’affilier à la mutuelle de ton conjoint en tant que personne à charge. Les conditions pour être affiliée en tant que personne à charge sont vivre avec le titulaire et ne pas avoir de revenus bruts supérieurs à 2 436,10 € par trimestre. La plupart des mutualités offrent une prime de naissance.
      3) Inscription chez Actiris
      Lorsque tu arrives au terme de tes études ou que tu décides de les arrêter, il est recommandé de t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez ACTIRIS. L’inscription doit se faire le plus vite possible dès la fin ou l’abandon des études et dès que tu es disposé à accepter un emploi. Si tu termines tes études en juin, sans avoir de seconde session en septembre, inscris-toi comme demandeur d’emploi au plus tard le 8 août (ton stage d’insertion professionnelle débutera le 1er août).
      Commence alors une période intermédiaire de 12 mois appelée «stage d’insertion professionnelle» avant de pouvoir toucher des allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études). Pour avoir plus de renseignements à ce sujet, tu peux consulter la fiche
      http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu as suivi tes études secondaires en France, tu devras néanmoins travailler au moins 3 mois en Belgique pour pouvoir ouvrir le droit à des allocations d’insertion.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  15. Papii
    le 28 mars 2018 à 17:39

    J’ai 18 ans et ma copine aussi elle est peut être enceinte et je ne sais je ne sais pas comment je pourrais faire pour notre futur comment je pourrais avoir le revenu nécessaire pour recevoir ce bébé, comment j’en peut faire avec mes etudes ? Je finis dans 2 ans…

    Merci :/

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 11:26

      Bonjour Papii,

      Selon les situations des aides sociales sont parfois possible.
      N’hésite pas à nous contacter par téléphone ou à l’une de nos permanences afin de faire le point sur votre situation et déterminer quel type d’aide serait possible.

      Bien à toi.

  16. Nancy88
    le 13 janvier 2018 à 11:24

    Bonjour,je suis une sans papier(clandestine) enceinte de 4 mois déjà mon conjoint est belge et travaille, de ce fait j’ai pas droit à l’aide du CPAS(AMU). Mon conjoint a une mutuelle peut il me mettre sous sa mutuelle comme personne à charge?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 11:09

      Bonjour Nancy88,

      Si tu es en séjour illégal, tu ne peux pas bénéficier de l’assurance soins de santé de la mutuelle en qualité de personne à charge.
      Les personnes en séjour illégal n’ont droit qu’à l’aide médicale urgente. Il s’agit d’une aide sociale dispensée par les CPAS et qui consiste à prendre en charge financièrement certains soins médicaux estimé « urgents » par ton médecin et notamment le suivi de la grossesse.
      Tu trouveras des informations sur l’aide médicale urgente et la procédure à suivre sur la page suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/comment-le-cpas-peut-il-aider-les-personnes-qui-sont-en-sejour-illegal-en-belgique-les-sans-papiers/; ainsi que sur le site de Medimmigrant via ce lien: http://www.medimmigrant.be/?idbericht=62&idmenu=4&lang=fr.

      L’aide médicale urgente peut être octroyée pour un suivi de grossesse mais elle ne sera octroyée, après enquête sociale, que si le CPAS estime que tu es « en état de besoin ». Les revenus de ton compagnon, si tu vis avec lui, sont pris en compte pour déterminer si tu réponds à cette condition et il est possible que le CPAS refuse d’intervenir si il estime que ton compagnon et toi disposez de ressources suffisantes.
      Si ton enfant est reconnu par son père, il pourra être à sa charge pour l’assurance soins de santé.
      As-tu envisagé de demander un regroupement familial pour obtenir un titre de séjour ?
      Pour t’aider à chercher des solutions, pour tes frais médicaux et pour ton séjour, je t’invite à t’adresser au Service droit des jeunes présent dans plusieurs villes de Wallonie et à Bruxelles.
      Si tu habites sur Bruxelles, sache que le Service droit des jeunes organise des permanences tous les après-midis (exceptés le jeudi) de 13h à 17h ainsi qu’une permanence spécifique pour les familles en séjour illégal le mercredi de 10h à 13h. Ces permanences ont lieu rue Van Artevelde 155 à 1000 Bruxelles (02 209.61.61).

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  17. Nadra22
    le 11 janvier 2018 à 18:00

    Bonjour,voici ma situation:mon mari est italien et moi j’ai une carte de séjour italienne de 5ans(statut familial)je suis enceinte de 5mois et actuellement je suis en belgique chez ma sœur car rien ne va avec mon mari il est violent.ma question est que comment ferais-je pour aller à l’hôpital car je ne suis pas couverte en Italie vue que mon doccument de l’hôpital est expiré.De deux comment dois-je faire pour m’installer ici en Belgique,s’il vous plait aidez moi car je suis vraiment perdu je ne sais quoi faire pour m’ensortire merci de bien vouloir me répondre.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 11:33

      Bonjour Nadra,

      Tu pourrais introduire une demande de séjour en Belgique sur base de ton statut de résident de longue durée d’un pays Européen.
      Tu trouveras la procédure à suivre sur la page suivante:
      https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Guidedesprocedures/Pages/Le_statut_de_resident_de_longue_duree_acquis_dans_autre_Etat_UE_Sejour.aspx

      Et la liste des documents à fournir: https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Guidedesprocedures/Pages/Documents_a_produire_+_3_mois_autres_fins.aspx

      Tu pourras donc voir que pour introduire cette demande de régularisation, tu devras fournir la preuve que tu as une assurance maladie couvrant les risques en Belgique (affiliation à une mutuelle belge ou assurance privée).

      Nous te conseillons également de te renseignement à propos de la législation Italienne.
      En effet, ton titre de séjour pourrait être conditionné à une cohabitation avec ton mari.

      Si tu souhaites être accompagné dans tes démarches en Belgique, tu peux contacter différents services tels que:
      le SDJ ( http://www.sdj.be/) ou l’ADDE (http://www.adde.be/)

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  18. Salima
    le 9 janvier 2018 à 00:15

    Bonjour, voici ma situation:
    => J’ai 24 ans, je suis étudiante en Biologie médicale et je vais être diplomée en janvier 2018. Je vis encore avec mes parents mais je viens d’apprendre que je suis enceinte de 6 semaines. Étant donnée que je dois travailler dans des laboratoires donc je serais en contact avec des échantillons contaminées j’ai mis en attente la recherche d’emploi jusque aprés mon accouchement. Ma question est si pendant ce temps d’attente d’accouchement je pourrais bénéficier de l’aide du CPAS ou si j’aurais droit à l’aide du stage d’inserion professionnelle? D’avance, merci!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 14:49

      Bonjour Salima,

      A la fin de tes études, tu devras t’inscrire comme auprès de l’organisme régional de l’emploi (actiris, forem, VDAB).

      Commence alors une période intermédiaire de 12 mois appelée «stage d’insertion professionnelle» avant de pouvoir toucher des allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études). Ces allocations ne te seront accordées que si tu remplis les conditions d’admissions (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/).

      Pendant ce stage, tu pourrais effectivement introduire une demande d’aide auprès du CPAS de ta commune.
      Lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectue une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide.

      On te demandera à nouveau de fournir toute une série de documents et d’informations sur ta situation familiale, tes revenus et ceux des personnes qui vivent avec toi.

      Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration et ce dans un délai de 30 jours.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  19. Chacha92
    le 10 décembre 2017 à 17:24

    Bonjour,
    Je m’appelle chacha je suis actuellement en Bruxelles chez ma sœur et je suis enceinte de 4mois. Mon mari est italien et moi j’ai un titre de séjour de 5ans.rien ne va avec mon mari c’est pour cela que je suis actuellement chez ma soeur.j’aimerais savoire comment dois-je faire pour accoucher ici en Belgique étant donné que mon mari n’est pas résident ici en Belgique.et après mon accouchement comment ferais-je pour regrouper ma famille ici je suis désolé pour les fautes.merci

  20. layanna
    le 8 décembre 2017 à 22:08

    Slt retard de 7 jours premier test urinaire positif mal o seins,aujourd’hui 2 em test sanguin négatif,j n sais pas à quoi pensé,dans 7 jours j dois voir le gynécologue.J’ai peur

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 15:07

      Bonjour Layanna,

      Le taux de fiabilité des tests de grossesse urinaires est très élevé (entre 98 et 99 %). Rarement, il arrive que les résultats soient erronés. On parle alors de « faux-positifs » ou de « faux-négatifs ». On dira d’un résultat qu’il est un « faux-négatif » s’il indique que tu n’es pas enceinte même si la fécondation a bien eu lieu. Il arrive aussi, même si c’est beaucoup moins commun, qu’un test révèle que tu es enceinte, alors que tu ne l’es pas. Il s’agit dans ce cas d’un « faux-positif ».

      Le test de grossesse sanguin, quant à lui, permet de calculer très précisément la concentration de l’hormone béta-hCG. Il est fiable à 100%. Si le résultat du test sanguin était négatif, il n’y a pas lieu de douter du résultat.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. Lysa
    le 17 novembre 2017 à 19:02

    Bonjour ,

    Je m’appelle Lysa et j’ai 22 ans  avec un visa étudiant. Je suis inscrite à l’ecole ECB bruxelles à uccle et pendant ma formation je suis en stage alterné école entreprise. Je viens d’apprendre que je suis enceinte de deux mois et mon copain avec qui je ne suis plus ne vis pas en Belgique. Etant de famille modeste je voudrais savoir quelles sont les options qui s’offrent à moi en termes d’allocations.

    cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 14:48

      Bonjour Lysa,

      Nous sommes désolés pour la réponse tardive; nous avons rencontré un problème technique. Il nous manque certaines informations pour pouvoir répondre adéquatement à ta question. Depuis combien de temps résides-tu en Belgique ?

      Il y a peut-être des possibilités pour ouvrir un droit aux allocations familiales :

      Si tu ne peux pas bénéficier d’allocations familiales en Belgique ni dans un autre pays, tu peux demander les prestations familiales garanties. Pour cela, tu dois remplir plusieurs conditions relatives à ton statut:

      • Tu dois avoir un titre de séjour légal, et résider en Belgique depuis au moins 4 ans sans interruption ;
      • ou être apatride ;
      • ou être réfugié reconnu ;
      • ou bénéficier de la protection subsidiaire ;
      • ou être ressortissant d’un Etat de l’Union européenne ou d’un Etat ayant ratifié ou signé la Charte sociale européenne;
      • ou être né en Belgique.

      Bien entendu, tu peux contacter FAMIFED pour expliquer ta situation. Il est toujours intéressant d’introduire une demande et en cas de refus, envisager de demander une dérogation exceptionnelle au ministre.

      Par ailleurs, tout étudiant étranger qui vit en Belgique doit être couvert par une assurance soins de santé appelée «mutuelle» ou «mutualité». L’assurance couvre une partie des frais médicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation, ceux-ci étant très coûteux en Belgique. Es-tu affiliée à une mutuelle ? Si c’est le cas, tu pourrais prétendre à une prime de naissance. Nous t’invitons à te renseigner à ce sujet auprès de ta mutuelle. Si tu n’es pas encore affiliée, nous te conseillons de le faire le plus vite possible. Tu trouveras un répertoire des mutualités à la page suivante: http://www.riziv.fgov.be/fr/professionnels/autres/mutualites/Pages/contactez-mutualites.aspx#.Wi5r6FXT6Uk

      Pour le suivi de ta grossesse, tu peux t’adresser à un centre de planning familial ou à l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance). Si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées. Toutefois, si tu possèdes un garant (que ce soit pour une année académique ou pour la durée de tes études), nous te rappelons que celui-ci s’engage à couvrir tes frais de séjour, tes frais de santé, et tes frais de rapatriement. S’il refuse, tu pourrais théoriquement faire appel à l’aide du CPAS mais dans ce cas, cette aide pourrait entraîner le retrait de ton droit de séjour.

      Si tu as besoin d’être accompagnée dans tes démarches, tu peux également faire appel gratuitement à différents services :

      • Medimmigrant : cette asbl offre un soutien individuel aux personnes en situation de séjour précaire qui ont des besoins médicaux. Tu peux les contacter au numéro gratuit 0800/14.960 (lundi, jeudi et vendredi de 10h00 à 13h00 et le mardi après-midi de 14h00 à 18h00).
      • Le Service Droit des Jeunes : tu peux également te rendre sans RDV à l’une des permanences du SDJ. La permanence est accessible tous les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 13h00 à 17h00, rue Van Artevelde 155 à 1000 Bruxelles. Le SDJ est joignable par téléphone au 02/209.61.61.
      • L’atelier des droits sociaux : cette asbl propose des permanences juridiques, notamment liées à la sécurité sociale et à l’aide sociale. Tu peux également les joindre par téléphone au 02/512.71.57

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  22. Suzanna
    le 7 novembre 2017 à 13:40

    Bonjour,

    Ma nièce est étudiante hors UE âgée de 26 ans et enceinte. Est-ce qu’elle peut ouvrir le droit aux allocations familiales sachant qu’elle effectue un job étudiant soumis à l’onss depuis quelques années? A-t-elle droit à une prime de naissance vu son statut? Sinon, qui pourrait le faire à sa place (sachant qu’elle réside dans un ménage avec des belges retraités). Sinon à quels autres organismes peut-elle recourir afin de bénéficier d’une aide après son accouchement, sachant qu’une aide du cpas ne serait pas à son avantage. D’autre part, si son copain est dans la même situation (jobiste étudiant hors ue, soumis à l’onss), le fait de pouvoir reconnaitre son enfant changerait quelque chose au niveau de leurs statuts (père, mère, enfant) et des éventuelles aides?

    Je vous remercie,

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 novembre 2017 à 17:02

      Bonjour Suzanna,

      Les cotisations sociales prélevée dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant sont beaucoup plus faibles que celles prélevées sur le salaire d’un travailleur « classique », par conséquent, un travail étudiant ne permettra pas à ni à ta nièce, ni à son copain d’ouvrir un droit aux allocations familiales sur base de leur activité sous contrat d’occupation étudiant.

      En revanche, si elle a dépassé les 475 heures de travail étudiant, il est possible qu’elle soit prélevée autant qu’un travailleur « classique ». Dans ce cas de figure, elle sera en mesure de demander l’ouverture du droit aux allocations familiales sur base de son activité.

      Si ta nièce est domiciliée chez des belges retraités, elle peut introduire une demande d’allocation familiale sur base de l’activité des personnes chez qui elle est domiciliée. En fonction de l’activité de ces personnes avant leur retraite, elle pourrait percevoir des allocations familiales pendant une certaine période.

      Dans le cas où elle n’obtient pas le droit aux allocations familiales sur base de l’activité des personnes chez qui elle est domiciliée, elle peut introduire une demande de prestation familiale garantie. Afin de percevoir les prestations familiales garanties, elle devra soit être belge ou ressortissante d’un pays ayant signé la charte européenne, soit être inscrite au registre national depuis, au minimum 4 ans. Si cette demande est refusée, ta nièce sera encore en mesure d’introduire une demande de dérogation particulière.

      Etant donné que les conditions d’octroi sont nombreuses et varient en fonction de chaque situation, le plus judicieux serait de contacter directement le service de médiation des allocations familiales au 02 237 23 20. De cette manière, tu pourras avoir des informations plus précises et adaptées à la situation de ta nièce.

      Ta nièce serait en mesure de demander une aide ponctuelle au CPAS de sa commune, cependant il est vrai que cette aide ne peut pas excéder 3 mois au risque qu’elle reçoive un ordre de quitter le territoire de la part de l’Office des Etrangers. Ainsi, comme tu le précises, sur le long terme, recevoir une aide du CPAS ne serait pas à son avantage.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. Barry
    le 30 octobre 2017 à 22:04

    Bonjour
    Je m appel Barry, je suis residente à uccle, je travail.
    Mon conjoint étudie en France à Toulouse. Je suis enceinte de 6mois et j aimerai continuer mon suivie de grossesse à Toulouse et y accouché là-bas.

    Quels sont les démarches à suivre pour obtenir une assurance en France ? A savoir que dans les cliniques ils ne prennent pas la carte européenne de maladie ? Quels organisme peux je appeler pour avoir plus d information ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2017 à 15:46

      Bonjour Barry,

      Tant que tu es résidente en Belgique et que tu y travailles, tu dépends de la sécurité sociale belge. Si tu souhaites continuer ton suivi de grossesse et accoucher à Toulouse, le plus judicieux serait de quitter la Belgique et te domicilier en France. Par ailleurs, tu peux également te renseigner auprès de ta mutuelle sur les différentes conditions pour bénéficier de soins de santé planifiés à l’étranger.

      Si tu as des questions concernant l’assurance maladie en France, le plus judicieux serait de contacter le CRIJ de la région dans laquelle tu souhaites t’installer. Tu trouveras les coordonnées du CRIJ de Toulouse en cliquant sur le lien suivant: http://www.crij.org/fr/contact.php

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  24. obe
    le 13 octobre 2017 à 00:22

    bonsoir,

    je suis étudiante en 3é année assistant de direction. J’ai une carte A ,séjour limité aux études. Mon copain a une carte de 5ans avec un statut de refugié. Je suis enceinte de 6 semaines. Nous ne vivons pas ensemble et nous avons tous 2 ,un contrat de travail. J’aimerai savoir si avec cette grossesse et via un regroupement familial, je pourrais changer mon statut?( c’est-à-dire obtenir une autre carte que celle dont je dispose actuellement).Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2017 à 14:17

      Bonjour Obe,

      Pour introduire une demande de regroupement familiale, il faut remplir l’une des conditions suivantes:

      • Être le conjoint, ou être lié au regroupant par un partenariat enregistré considéré comme équivalent à un mariage en Belgique
      • Être le partenaire enregistré conformément à une loi
      • Être l’enfant: –  d’un ressortissant de pays tiers qui séjourne de manière illimitée en Belgique, de son conjoint, ou de son partenaire;
        – d’un ressortissant de pays tiers qui réside temporairement en Belgique, des son conjoint, ou de son partenaire.
      • Être l’ enfant, ou un descendant: –  d’un citoyen de l’Union, de son conjoint, ou de son partenaire ;
        – d’un Belge, de son conjoint, ou de son partenaire.
      • Avoir plus de 18 ans, être célibataire, et être l’enfant handicapé d’un ressortissant de pays tiers qui séjourne de manière illimitée
      • Être le père, ou la mère d’un enfant belge ou citoyen de L’union Européenne mineur ;
      • Être un ascendant d’un citoyen de l’Union majeur
      • Être un membre de la famille éloigné d’un citoyen de l’Union (partenaire de fait, personne à charge
      • Rejoindre un étranger auquel la Belgique a reconnu le statut de réfugié ou auquel la Belgique a accordé la protection subsidiaire.

      Dans ta situation, tu ne semble remplir aucune des conditions puisque ton enfant n’est pas encore né et que ton compagnon et toi n’êtes pas marié ou cohabitant légal.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  25. Rattly
    le 27 septembre 2017 à 19:54

    Bonjour,
    Avec mon copain, on aimerait avoir un enfant. Le problème c’est qu’on est étudiants et qu’on a peur… Peur de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins. Car mon copain est actuellement au CPAS avec le taux cohabitant, il a trouvé un job étudiant récemment et aimerait arrêté avec le CPAS quand je trouverais moi-même un job étudiant.
    Le soucis c’est qu’on ne sait pas vraiment comment faire pour s’en sortir car si j’accouche, je ne pourrais plus travailler ni aller à l’école.
    Pour donner une idée,
    Mon père me passe 400€ ( Pension et allocations familiales ) , mon copain perçoit actuellement le RIS cohabitant donc 580€ plus ou moins. Pour le moment par mois on en a pour 900 euros de frais ( loyer, nourriture etc.. ). Le CPAS ne veut pas m’accorder d’aide car mon père touche énormément avec son travail mais il a mon frère et ma mère a charge. On arrive pas à s’en sortir et notre peur c’est que si on devient parents ce serait pire.
    Quelles aides peut-on percevoir ?
    Et imaginons qu’une fois que je suis maman le CPAS m’accepte au taux cohabitant, combien mon copain pourrait il toucher en travaillant en tant qu’étudiant maximum sans que le CPAS me le retire ?
    Si vous avez d’autres propositions d’aide je suis preneuse. Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2017 à 12:00

      Bonjour Rattly,

      Si tu as un enfant avec ton partenaire et que vous être tous les deux domiciliés dans votre logement, vous serez en mesure de toucher des allocations familiales pour votre enfant pour autant que vous êtes toujours étudiants. Ainsi, étant donné que vous avez un droit aux allocations familiales pour vous-mêmes, vous serez en mesure de toucher des allocations familiales pour votre enfant.

      Il sera alors important que vous soyez inscrits dans un établissement d’enseignement (secondaire ou supérieur) pour justifier de ton statut étudiant. Pendant le congé maternité, tu seras alors couverte par un certificat médical et ton partenaire devra tout de même être présent en cours. Par ailleurs, il sera important de vous présenter aux examens (que vous réussissiez ou non) afin de continuer à chacun justifier votre droit aux allocations familiales ainsi que le droit aux allocations familiales de l’enfant à naître.

      Si tu es domiciliée chez ton père, il sera alors en mesure d’ouvrir le droit aux allocations familiales pour votre enfant sur base de son travail.

      Par ailleurs, sache que vous pourrez bénéficier d’une allocation de naissance. Tu trouveras plus d’informations sur l’allocation de naissance en cliquant sur le lien suivant : http://bruxelles.famifed.be/fr/familles/naissance-et-adoption/allocation-de-naissance

      Le montant des allocations familiales versé pour un premier enfant est de plus ou moins 93 euros et ne couvre pas la totalité des frais engendrés par la naissance d’un enfant. Ainsi, si ton partenaire et toi avez besoin d’un soutien dans votre projet de future parentalité, le plus judicieux serait de vous rendre dans un centre de planning familial. Vous y serez accueillis par une équipe pluridisciplinaire en toute confidentialité et sans jugement.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  26. Lilou
    le 16 septembre 2017 à 14:06

    Bonjour je viens de finir mes études j ai 23ans et je suis inscrite depuis deux semaines en tant que demandeuse d emploi, comment cela se passe t il si je suis enceinte pendant mon stage d insertion professionnelle? Quelles aides financière aurais je droit? Sachant que je suis au cpas depuis deux ans et que je vis seule
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 septembre 2017 à 14:39

      Bonjour Lilou,

      Si tu es déjà aidé par le CPAS et que tu continues à remplir les conditions, tu pourras continuer à percevoir l’aide.
      Concernant ton stage d’insertion, cela n’aura à priori pas d’impact puisque la période d’interdiction de travailler dans le cadre de la protection de la maternité. C’est-à-dire la période à partir du 7ème jour avant la date présumée de l’accouchement jusqu’à la fin de la 9ème semaine à partir du jour de l’accouchement?sera prise en compte.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  27. lorie
    le 9 juillet 2017 à 12:29

    bonjour,
    je suis étudiante française résidente à Bruxelles. je suis encore au début de ma grossesse.
    et je voudrai savoir vers quelle organisme m’orienter pour entamer la reconnaissance du bebe par mon copain (qui est en situation irrégulière) et par la meme occasion regulariser la situation de mon copain.
    aussi est ce que mes demandes d allocations doivent se faire ici en belgique ou alors il faut que tous ces démarches se fassent en France dans mon pays d origine?

    merci d avance de vous reponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 14:00

      Bonjour Lorie,

      D’après l’article 328, paragraphe 3 du Code Civil belge, ton copain peut effectuer une reconnaissance prénatale de votre enfant à la commune.
      Par la suite, à la naissance de votre enfant, le plus judicieux serait que tu te rendes à l’ambassade française afin de déclarer l’enfant. De cette manière, il aura la nationalité française.
      Ainsi, sur base de cette nationalité française, tu pourras entamer une procédure de regroupement familial afin de régulariser la situation de ton copain.
      Tu trouveras plus d’informations sur la procédure du regroupement familial en cliquant sur la fiche suivante: http://www.adde.be/docman/formations-et-colloques-1/formations-2012-1/fde-2012-1/module-2-1/1537-regroupement-familial-des-citoyens-ue-1/file.html ou en contactant le SDJ au : 02/209.61.61.

      Concernant les allocations familiales, si tu travailles en Belgique, tu pourras en effet ouvrir un droit aux allocations familiales en Belgique en t’adressant à la caisse d’allocations familiales de ton employeur.
      Dans certains cas, une étudiante peut ouvrir un droit pour son propre enfant (puisque ton copain ne sera probablement pas dans les conditions pour ouvrir le droit) : http://bruxelles.famipedia.be/fr/themes/entitled-one/student-entitled-one/theory/notion_and_conditions

      Il faudrait donc voir au niveau international si tu dépends du système français (dans le cas où tu es toujours domiciliée là-bas, que tu as ta mutuelle là-bas, tes parents-là bas ou autre…) ou si tu peux entrer dans le système belge. Tu pourras décrire ta situation en détail au service international de Famifed pour voir ce qu’ils en pensent : mediation.internationale@famifed.be

      Si tu ne peux pas ouvrir un droit aux allocations familiales en Belgique, il faudra que tu t’adresses à la CAF en France afin de savoir si tu peux bénéficier d’allocations familiales françaises. Tu trouveras la liste des centres d’information français qui pourront te renseigner à ce sujet en cliquant sur le lien suivant: http://www.crij.org/france

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  28. Wassi
    le 24 juin 2017 à 17:27

    Bonjour je suis une femme marie étudiante et mon marie ne travaille pas il viens d’avoir les papier de 6 mois on habite chez ma mere et je reçois une aide de cpas de 490€ mtn je viens de savoir que je suis enceinte et je ne peux pas vivre avec ma mére parce que il ya pas accès de place on dort dans le salon , ou va dormir mon bebe ? On doit obligatoirement prendre un appartement je me demande si le cpas va accepté que je déménage et combien je vais recevoir par mois? Merci bcp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 16:08

      Bonjour Wassi,

      Nous ne pouvons malheureusement pas prévoir la décision qui sera prise par le CPAS, puisque chaque situation est évaluée au cas par cas.
      Il est donc important que tu expliques globalement ta situation à l’assistante sociale afin que le CPAS dispose de tous les éléments pour prendre sa décision. Tu trouveras plus d’infos sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      Si le CPAS accepte ton projet de mise en autonomie, tu pourras alors percevoir un revenu au taux chef de famille puisque vous allez avoir un enfant.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  29. Michael
    le 8 juin 2017 à 18:19

    Je suis en situation irréguliere et ma copine est enceinte, elle est en possession de la carte E. Que se passera–t–il en cas de naissance de l’enfant pour moi ? Perdra–t–elle ses droit ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2017 à 14:51

      Bonjour Michael,

      Cela n’aura pas d’impact sur le titre de séjour de ta compagne.
      Cependant, la position  de l’office des étrangers quant au titre de séjour attribué à l’enfant à été modifié récemment.
      Nous te conseillons donc de contacter l’ADDE,
      Rue du BOULET, n° 22, 1000 Bruxelles (02 / 227.42.42)
      Permanence mardi et jeudi 9h – 11h, sans rendez-vous.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

       

  30. Lisa
    le 3 mai 2017 à 15:02

    Bonjour,

    Je suis étudiante pour devenir réalisatrice audiovisuelle, j’ai compris il y a 1 semaine que j’étais enceinte.

    Si je suis toujours inscrite dans la formation, comment dois je faire pour inscrire mon enfant dans une crèche ?

    Les prix des crèches pour les parents étudiants peuvent ils changer ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 14:26

      Bonjour Lisa,

      En principe, le fait que tu sois enceinte n’a aucun impact sur la poursuite de ta formation, (sauf contre-indication de la part de ton médecin).

      Concernant l’inscription en crèche, il est conseillé de s’y prendre dès que possible puisqu’il existe un manque de place important dans de nombreuses régions.
      Les prix peuvent varier en fonction du salaire des parents lorsqu’il s’agit d’une crèche subsidié par l’O.N.E ou Kind en Gezin.
      Tu peux contacter le service petite enfance de ta commune afin de savoir si des places sont disponible et recevoir les informations quant aux inscriptions.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  31. Marilyn
    le 1 mai 2017 à 00:29

    Bonjour,

    Je suis enceinte de 3 mois, je suis étudiante l’Efp à Uccle.

    J’ai entendu pas mal de personnes qui disent que normalement nous pouvons pas continuer l’école en étant enceinte, que nous pouvons avoir une exclusion définitive de l’école ou je suis la formation.

    Un renvoie définitive de l’école est il possible?

    Sinon, quel conséquences pour lecole pourrais je avoir après l’accouchement?

    Bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 14:52

      Bonjour Marilyn,

      Un grossesse n’est absolument pas un motif d’exclusion pour l’EFP.
      Cependant, dans la pratique cela pourrait avoir un impact sur ta formation. Selon ton option, ton médecin pourrait estimer que la partie pratique de ta formation est contre indiqué.
      Dans l’hypothèse ou tu serais écarté, tu ne pourras poursuivre normalement ton apprentissage mais cela n’est pas automatique.

      Concernant l’impact de ta grossesse sur la partie cours et sur tes examen, tu peux contacter le Pôle cours généraux (au sein du site 1 de l’EFP).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  32. laure
    le 9 avril 2017 à 21:56

    Bonjour je suis étudiante étrangere avec un sejour legal et enceinte de 6mois. Je suis enrregistré à la commune de liege mais je vis à bruxelles pour le suivi de ma grossesse et j’y compte accoucher. Etant demunie financierement j’aimerai faire une demande d’aide à un CPAS de Bruxelles et je voudrais savoir si cela est possible compte tenu du fait que mon adresse se trouve à Liege. Merçi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2017 à 14:21

      Bonjour Laure,

      Même si tu vis dans une autre commune, c’est la commune dans laquelle tu es domiciliée qui reste compétente pendant ton la durée de tes études. Il faudra donc t’adresser au CPAS de liège.

      Par ailleurs, tu ne précises pas quelle titre de séjour tu possèdes. S’il s’agit d’une ASP dans le cadre de tes études, sache que tu as en principe un garant qui s’est engagé à te prendre en charge.
      Dans l’hypothèse où tu ferais une demande d’aide sociale, au CPAS de ta commune, tu risque de ne plus remplir les conditions de base requis pour ton titre de séjour et par conséquent celui-ci ne pourras être renouvelé.

      En cas de doute sur ta situation n’hésite pas à nous recontacter au 02/514.41.11 afin que nous puissions répondre de manière précise à ta question en fonction de ta situation.

  33. Lola
    le 31 août 2016 à 11:07

    Bonjour j’ai du mes dernières règles le 7 aout un cycle de 28j des rapport le 12 et le 15 aout non proteges est ce possible d’être enceinte mon ovulation était censé être le 21 j’ai fait une pds le 29 qui s’est révélé négatif était elle faite tro to

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 septembre 2016 à 10:18

      Bonjour Lola,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est, en effet, possible.

      Etant donné que tes dernières règles datent du 7 août et en admettant que tu as un cycle de 28 jours, ton ovulation était en effet le 21 août. En général, on conseille d’attendre 20 jours après le dernier rapport non protégé pour effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. Par conséquent, la prise de sang du 29 août a été effectuée trop tôt et le plus judicieux serait d’effectuer un test de grossesse à partir du 2 septembre au plus tôt.

      Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie et tu peux effectuer un test de grossesse sanguin auprès de ton médecin, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  34. Sarah
    le 28 août 2016 à 18:28

    Bonjour
    J’ai commencé à travailler le 8/8/2016 et j’ai tombe enceinte par erreur parce que j’avais dès problème règles et j’ai déjà étais chez à gyco pour ça .

    Ma question c’est je travaille comme vendeuse 8h début prendre dès carton Avec des marchandises lourd et à la fin de journée j’ai toujour mal au dos et à ma ventre
    mon médecin m’a dit que je dois arrêter et être sur certificat médicale parce que c’est dangereux j’ai droit de 28jours payante par mon patron mais après ces jours est-ce que c’est le mutuelle qui prend ma charges ou chômage ou CPAS merci

  35. Sarah
    le 28 août 2016 à 16:22

    Bonjour, je suis actuellement enceinte de 3 mois. Je vie chez mon copain et sa mère à Bruxelles du coter flamand, car mes parents m’ont mise à la porte (je vient de Liege). Je n’ai actuellement rien du tout comme revenus…
    J’etait étudiante en communication. mais je vais arrêter les études, car mon accouchement est prévu pour mars..

    Ça fait 2 mois que je vie avec eux..
    J’ai besoin d’aide pour tout ce qui est administrative, un soutient, de l’aide pour trouver un logement (c’est très dur), de l’aide financières.

    J’ai fait une demande au CPAS, mais avant que l’analyse de mon dossier commence.. J’ai pleins de document à leurs fournirs, pleins d’inscription à faire (Vdab, actiris, cours de néerlandais). Ils me disent que dans une communes flamande c’est obligatoire). Est ce vrai?

    Ma belle mère à accepter que je me domicilie chez eux pour au moins que je puisse toucher les allocations familial, est ce que cela se fait automatiquement où est ce que je vais devoir attendre 1-2 mois?

    Est ce que vous connaissez des centres qui pourrait m’aider à gérer tout ça? Je suis totalement perdu.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2016 à 12:55

      Bonjour Sarah,

      Il est effectivement normal que le CPAS te demande toute une série de documents. Ceux-ci leur permettront de vérifier que tu es bien dans les conditions pour prétendre à une aide du CPAS. Il est effectivement possible que le CPAS te demande une preuve d’inscription comme demandeuse d’emploi (étant donné que tu n’es plus étudiante).

      En principe, il n’y a pas d’obligation légale de t’inscrire à un cours de néerlandais, mais chaque CPAS dispose de ses pratiques internes. Il arrive donc souvent que les CPAS flamands imposent une inscription à un cours de néerlandais car tu es dans une commune flamande;  c’est souvent le cas pour les personnes qui présentent des difficultés à parler le néerlandais.

      En ce qui concerne tes allocations familiales, à partir du moment où tu ne vis plus chez tes parents, tu peux en principe les percevoir toi-même. Pour ce faire, tu devras téléphoner à ta caisse d’allocations et le demander (au minimum pour communiquer ton numéro de compte). Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire en combien de temps le changement sera effectué. Nous te conseillons de poser également cette question à ta caisse d’allocations familiales.

      Par contre, sache que le CPAS tient généralement compte du montant de tes allocations familiales, autrement dit, il est possible que ce montant soit déduit du revenu d’intégration auquel tu auras droit.

      Si tu souhaites être accompagnée pour toutes tes démarches, tu pourrais éventuellement t’adresser à un centre de planning familial, dans lesquels tu trouveras des assistant(e)s social(e)s qui pourront t’écouter, te conseiller et t’aiguiller dans tes démarches (administratives ou en lien avec ta grossesse, ce qui permettrait, si tu le souhaites, de centraliser différents suivis) ou encore t’orienter vers un service d’accompagnement adapté.
      Si tu n’es pas trop loin de Bruxelles, il existe le service aiguillage (http://www.aiguillages.be/dotclear2/index.php) qui pourrait te soutenir dans tes démarches administratives.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  36. A. Laya
    le 11 août 2016 à 18:40

    Bonjour,
    Mon amies est enceinte de 4mois elle a 17 ans et est encore a l école. .. elle se demandait si une ecole pouvait refuser de l inscrire a cause de sa grossesse ou pas ? Et si non, doit elle les mettre au courant? Et a partir de quand ? Merci.

  37. Florine
    le 17 mars 2016 à 10:22

    J’ai accouche sa fais 2 semaines et on m’a dis qu’il me faudrais declarer l’enfant a la commune dans les 15 jours qui precede l’accouchement mais jai pas pu le faire a temps quel sera ma penalite svp?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 mars 2016 à 16:43

      Bonjour Florinne,
      Lorsque la déclaration n’a pas été faite dans le délai prescrit légalement, l’officier de l’état civil, dans les trois jours ouvrables qui suivent l’expiration du délai, doit aviser la personne qui l’a averti de l’accouchement (dans la plupart des cas, l’hôpital).
      Celle-ci est tenue de faire la déclaration dans les trois jours qui suivent la réception de l’avis: si le troisième jour est un samedi, un dimanche ou un jour férié légal, la déclaration peut encore être faite le premier jour ouvrable qui suit.

      Il est donc dans votre intérêt de faire cette déclaration rapidement afin que l’acte de naissance soit dressé.

  38. stephy04
    le 8 mars 2016 à 14:12

    bonjour je suis une étudiante étrangère en 3émé année chimie et j’aimerai savoir quelle aide je pourrais avoir car j’habite avec mon copain et notre fils nous sommes tous les 2 à sa charge et lui touche 1300 euro .A toutes nos dépenses j’ajoutes celle de la crèche mes abonnement car je fais mes études à liège et j’habite verviers . Que dois je faire

    bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mars 2016 à 17:04

      Bonjour Stephy,
      Cela dépend pourrait dépendre de ta situation administrative, quelle est ton titre de séjour en Belgique?
      Le plus simple serait que tu nous contact par téléphone (02/514.41.11) ou en permanence http://www.inforjeunesbruxelles.be/contact.
      Afin que nous puissions clarifier ta situation et les différentes possibilités.

  39. aponin
    le 24 février 2016 à 13:18

    Bonjour j’aimerais savoir puisque en calculant la date de ma dernière règle j’ai constaté un cycle de 42 c’est a dire du 20 décembre au 1 fev et cela du fait que j’ai pas eu mes règles au mois de janvier bref du au stress et autres
    Quelle est ma date de fécondité sachant que ma dernière regle est le 1er fev merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 février 2016 à 14:50

      Bonjour Aponin,
      En supposant que tous tes cycles soient de 42 jours (ce qui n’est probablement pas le cas, s’il était plus long qu’habituellement du au stress) cela signifierait que la prochaine période d’ovulation est situé autour du 27 mars.

  40. Perla
    le 1 février 2016 à 12:20

    Bonjour,

    Je suis étudiante en dernière année de Communication et
    j’accouche au mois de Juin. Je suis à la recherche d’une crèche à
    mi-temps à partir du mois de septembre car j’ai quelques cours à repasser
    l’année prochaine.

    Je souhaite savoir s’il existes des crèches réservées pour des parents-étudiantes sur Bruxelles ou s’il y a d’autres alternatives car je déjà sur une longue liste d’attente de la commune.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2016 à 16:04

      Bonjour Perla,

      A notre connaissance, il n’existe malheureusement pas ce type de structure.
      Les places en crèche communale sont effectivement rapidement complètes.
      Si aucune place ne se libère tu pourrais essayer de l’inscrire dans une crèche privée ou rechercher une accueillante. Tu trouveras la liste des structures existantes sur le site de l’ONE.
      http://www.one.be/chercher-un-milieu-d-accueil0/

  41. Infor Jeunes Bruxelles
    le 3 août 2015 à 10:52

    Bonjour Sophie,
    Si vous décidez de vivre ensemble avec un enfant à charge, l’un de vous deux pourra percevoir un revenu d’intégration social de 1089.82 pour tout le ménage.

  42. Infor Jeunes Bruxelles
    le 27 novembre 2015 à 16:18

    Bonjour Clarisse,
    En effet, il est possible qu’une aide du CPAS te soit accordée.
    Cependant, celle-ci ne sera pas automatique, après ta demande, une enquête sociale sera organisé afin d’évaluer ta situation dans sa globalité (les raisons qui justifie ta demande de mise en autonomie mais également ta situation financière et celle de ta grand-mère).
    Nous ne pouvons malheureusement pas prévoir la décision qui sera prise par le CPAS en fonction des éléments qui leur aura été communiqué.
    Il est donc important que tu expliques globalement ta situation à l’assistante sociale afin que le CPAS dispose de tous les éléments pour prendre la décision.

  43. Infor Jeunes Bruxelles
    le 12 mai 2016 à 16:34

    Bonjour Madame Cha,

    En dehors de l’aide médicale urgente, il n’existe malheureusement pas de service pouvant t’aider financièrement.
    Nous te conseillons cependant de prendre contact avec un Centre d’Action Sociale Globale (CASG).

    Ce sont des centres de service social généralistes bruxellois ont pour objectif d’améliorer les relations entre leurs bénéficiaires et la société.
    Ils permettent de favoriser l’accès de leurs bénéficiaires aux droits fondamentaux ainsi qu’aux ressources sociales, sanitaires, économiques, culturelles, etc.
    Ils pourront donc t’aider à faire valoir tes droits si des aides existent.
    Tu pourra trouver la liste de ces centre sur le site suivant: http://www.fdss.be/index.php?page=centres-d-action-sociale-globale

     

  44. Infor Jeunes Bruxelles
    le 8 août 2016 à 14:33

    Bonjour Camnour,

    Nul ne peut obliger une jeune femme à avorter, même si elle est mineure. Cela signifie que même en étant mineure, si tu décides de poursuivre ta grossesse, la loi protège ton choix.

    Une aide du CPAS pourrait t’être accordée. Cependant, celle-ci ne sera pas automatique. Après ta demande, une enquête sociale sera organisée afin d’évaluer ta situation dans sa globalité. Nous ne pouvons malheureusement pas prévoir la décision qui sera prise par le CPAS. Il est donc important que tu expliques globalement ta situation à l’assistante sociale afin que le CPAS dispose de tous les éléments pour prendre sa décision. Tu trouveras plus d’infos sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

    A partir de ton sixième mois de grossesse, tu pourras faire la demande d’une allocation de naissance. C’est un montant qui te sera octroyé par ta caisse d’allocations familiales une seule fois pour la naissance de ton enfant. Pour l’obtenir, tu dois en faire la demande auprès de ta caisse d’allocations familiales et remettant un certificat médical de ton médecin attestant ta grossesse. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur ce lien : http://www.allocationsfamiliales.be/Les-prestations-familiales/L-allocation-de-naissance

    Après la naissance de ton enfant, tu auras droit à des allocations familiales pour ton enfant. C’est un montant que tu percevras de manière mensuelle. Pour obtenir plus d’informations à ce propos, tu peux consulter la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/les-allocations-familiales/tu-vas-avoir-un-bebe-quen-est-il-des-allocations-familiales/

    Enfin, si tu es affiliée à une mutuelle, tu pourrais également prétendre à une prime de naissance de la mutuelle. Pour ce faire, tu devras leur remettre un certificat médical attestant de ta grossesse.

    Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.