Bruxelles-J

Interrompre sa grossesse - IVG

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu es enceinte, mais que tu ne désires mener ta grossesse à terme, il est possible, sous certaines conditions de bénéficier d’une interruption volontaire de grossesse (IVG) qu’on appelle aussi « avortement ». Il s’agit bien entendu d’une solution d’urgence et non pas d’un moyen de contraception.

Tu l’auras compris, décider de se faire avorter ne se fait pas à la légère, c’est une décision importante qui nécessite d’être bien informée et bien accompagnée.

L’avortement est un droit

La loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est d’application depuis 1991 dans notre pays : l’IVG est donc dépénalisée, cela signifie que la loi autorise cette pratique, mais uniquement sous certaines conditions bien précises.

Quelles sont ces conditions ?

  • En Belgique l’IVG doit avoir lieu avant la fin de la douzième semaine après la conception ;
  • Un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention ;
  • L’intervention doit avoir lieu dans un centre hospitalier ou extra hospitalier (centre de planning familial pratiquant l’IVG).

Des exceptions à cette règle sont-elles prévues ?

Une seule exception est prévue par la loi, il s’agit des IVG thérapeutiques,  lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou si les examens révèlent que l’enfant à naître est atteint d’une maladie incurable.

A qui t’adresser ?

Tu peux en parler à un médecin ou à un gynécologue de ton choix. Tu peux aussi te rendre dans un hôpital ou dans un centre de planning familial. L’important est de trouver le lieu où tu te sentiras le plus en confiance…

Ce que tu dois savoir, c’est que tous les hôpitaux et planning familiaux ne pratiquent pas nécessairement l’avortement. En effet, selon leur philosophie ou obédience, ou simplement par manque de moyens certaines de ces structures ne pourront t’aider si tu désires interrompre ta grossesse.

Mais, en principe, si le médecin auquel tu t’adresses refuse de pratiquer l’IVG, il doit t’en informer lors de la première visite et te renseigner un service pratiquant l’IVG.

Comment se passe l’IVG ?

Il existe deux méthodes d’IVG : l’IVG médicamenteuse et l’IVG chirurgicale

La méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés : dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. Elle peut être pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse.

La méthode chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale et consiste à aspirer, avec une sonde, le contenu de la cavité utérine. Elle peut être pratiquée de la 6ème à la 12ème semaine de grossesse.

Comment se déroule une IVG dans un Centre de planning familial ?

Chaque avortement, pratiqué selon les conditions prévues par la loi, suit une certaine procédure. Celle-ci est importante, car elle permet que l’IVG se déroule le mieux possible, en assurant une intervention médicale professionnelle et un accompagnement optimal.

  • Lors d’une première visite, une accueillante (assistante sociale, psychologue, etc.) t’aidera à faire le point : elle te donnera toutes les informations utiles (droits, aides, alternatives à l’IVG, etc.) et répondra à tes interrogations. Tu passeras également un examen gynécologique. Le médecin te donnera toutes les explications sur le déroulement de l’IVG, les risques éventuels, les précautions à prendre, les suites de l’intervention, etc.
  • Tu disposes ensuite d’une période de réflexion de minimum 6 jours pour confirmer ou non, par écrit et le jour de l’intervention, ta volonté d’interrompre la grossesse.
  • Deux semaines après l’intervention, une visite de contrôle permettra de voir si tout va bien tant sur le plan psychologique que médical.

Est-ce que mes parents, mes amis, … seront au courant ?

Tout médecin est tenu au secret médical : il ne peut donc donner aucune information à qui que ce soit sans ton consentement.

Une mineure d’âge peut-elle avorter ?

La loi belge relative à l’avortement n’évoque pas l’âge de la femme. Il n’y a donc pas de restriction pour les jeunes filles mineures d’âge.

Il est néanmoins important que la jeune fille soit suffisamment mature.

Il est donc parfois préférable que la jeune fille soit accompagnée d’un adulte qui pourra la soutenir au niveau psychologique, l’aider à prendre ses médicaments, etc. Cette personne ne doit pas nécessairement être de la famille.

Combien coûte l’IVG ?

Le coût d’un avortement est évalué à +/- 450€.

Cependant il sera pris en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.
On ne te demandera qu’une participation pour les consultations (en général 1,80€ x 2).

Pour les personnes sans mutuelle (en général pour les étrangers non-européens), le prix total de l’intervention est à leur charge.
Dans le cas où l’intervention se passe dans un centre (et non pas à l’hôpital), le montant est plafonné aux alentours de 200 €.

Attention, en centres hospitaliers, les frais pour un avortement peuvent être bien plus élevés.

Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées, une aide peut être demandée à différents services sociaux

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


129 questions pour “ Interrompre sa grossesse - IVG

  1. Maya
    le 8 février 2018 à 09:53

    Bonjour à 36 ans on peux encore faire une IVG médicamenteuse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 15:29

      Bonjour Maya,
      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial.
      L’offre d’aide et d’accompagnement offert par un planning familiale n’est pas condition à l’âge.
      Sache déjà qu’un avortement médicamenteux peut se faire uniquement avant les 7 semaines de grossesse. Après 7 semaines c’est l’IVG chirurgicale qui sera appliquée.
      En Belgique la loi autorise de procéder avec une interruption volontaire de grossesse jusqu’à 12 semaines de grossesse. Lors du premier entretien avec le médecin, il pourra dater l’âge exacte de la grossesse afin de pouvoir déterminer le délai restant. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors du premier rendez-vous médical; il faut attendre un délai de minimum six jours après la première consultations pour que l’avortement soit pratiqué.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf
      Des professionnels pourront t’accompagner dans ta démarche.
      Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG. Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.
      Sache en outre que toute l’équipe d’un centre de planning familial est soumise au secret professionnel et ainsi ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  2. Loolaa
    le 5 février 2018 à 23:12

    Bonjour. Pour commencer,j’ai un cycle un peu irrégulier. J’ai eu deux rapports protégés le mois dernier mais les deux fois le préservatif a craqué. N’étant pas sous pilules j’ai dû prendre deux fois la pilule du lendemain.
    J’étais sensée avoir mes règles le 3/02 (je me réfère au mois dernier, elles étaient sorties le 03/01) mais jusque là toujours rien. Aucun symptômes, juste que mon ventre gargouille (je pense que c’est le stress mais j’en suis pas sûre) Je m’inquiète un peu, dois-je faire le test urinaire demain matin ou attendre?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 16:09

      Bonjour Loola,

      En cas de rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible. Bien qu’il existe certaines périodes plus favorables que d’autres (période d’ovulation, qui dépend de la durée du cycle), tout rapport sexuel non protégé et sans contraception peut mener à une grossesse.
      Puisque tu as constaté un retard à la date supposée de tes règles, nous te conseillons donc de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin afin d’être fixée.
      Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Si tu préfères, tu peux effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de ton médecin traitant, de ton.ta gynécologue ou dans un centre de planning familial. L’analyse sanguine est fiable à 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question:)

  3. Delneste 99
    le 22 janvier 2018 à 21:04

    Je suis en retard de règle depuis trois jours et j’ai tendance à m’inquiéter très vite … Si je prend la pilule est-il possible que je sois enceinte ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 16:15

      Bonjour Delneste 99

      Les fabricants de pilule reconnaissent une efficacité de 99,7% si elle est prise correctement (régulièrement et sans problèmes de digestion). Par conséquent, si tu as pris correctement ta pilule et dès le premier jour de tes dernières règles, les risques de tomber enceinte sont donc très faibles.
      En cas de doute, on conseille d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin 20 jours après le dernier rapport sexuel non protégé. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie ou en centre de planning familial et tu peux effectuer un test de grossesse sanguin auprès de ta·ton médecin, dans un centre de planning familial ou un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      S’il ne s’agit pas d’une grossesse et qu’un tel retard est inhabituel pour toi, n’hésite pas à consulter ta.ton médecin/ta.ton gynécologue afin d’en connaître la cause.
      Enfin, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance, un retard des règles ou des saignements.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  4. Edno
    le 21 janvier 2018 à 10:29

    Bonjour,
    Est ce qu’une personne de 40 ans peut se rendre dans un planning familial pour une IVG, sachant que sa situation financière est précaire ?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 15:15

      Bonjour Edno
      L’offre d’aide et d’accompagnement offert par un planning familiale n’est pas condition à l’âge.
      De plus, le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une position financière délicate, des solutions peuvent être trouvées, par exemple s’inscrire à une mutuelle ou solliciter une aide.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  5. Eva
    le 16 janvier 2018 à 02:08

    Bonjour, j’ai quelques symptômes qui pourrait être signe de grosesse (malaise, nausées, prise de poids, tendances à manger plus que d’habitude,..) et qui m’inquiètent. Je compte arrêter ma pillule plus tot que prévu pour voir si j’ai mes règles ce mois-ci, est-ce une bonne solution ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 janvier 2018 à 14:18

      Bonjour Eva,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible.

      Les signes évocateurs d’une grossesse sont si nombreux et si variables qu’il serait peu judicieux de se baser sur ceux-ci pour diagnostiquer une éventuelle grossesse. S’il ne s’agit pas d’une grossesse et que les symptômes persistent, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin afin de recevoir un avis médical.

      La seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une grossesse éventuelle est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. Ainsi, arrêter ta pilule ne sera pas un bon indicateur pour déterminer si tu es enceinte.
      En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé ou 7 jours de retard de règles avant d’effectuer un test de grossesse urinaire.
      En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Si tu préfères, tu pourras effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de ta·ton médecin traitant, de ta·ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Plus fiable que le test urinaire, il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  6. Tak
    le 12 janvier 2018 à 17:35

    Ma copine est en retard de 3 semaine on ne peut pas le garder ou aller et que faire.merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 12:08

      Bonjour Tak,

      Un retard de règles peut avoir de nombreuses explications et n’est pas forcément l’indicateur d’une grossesse. Ainsi, si l’absence de règles inquiètent ta copine et que ce n’est pas une grossesse, le plus judicieux serait de consulter sa·son gynécologue ou un·e médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.

      La seule façon d’être fixé·e·s vis-à-vis d’une grossesse éventuelle est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre 7 jours de retard de règles ou 20 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). C’est au bout de 20 jours que l’hormone Beta HCG est présente en quantité suffisamment grande pour être détectée dans les urines et donner un résultat fiable. Si tu préfères, tu pourras effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de ton médecin traitant, de ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Plus fiable que le test urinaire, le test de grossesse sanguin peut être réalisé avant même le retard de règles dès la deuxième semaine après le rapport non protégé. Le test sanguin est fiable à 100%. On recommande toutefois d’attendre au moins 15 jours après le dernier rapport non protégé et sans contraception pour un test sanguin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      Dans le cas où ta copine est enceinte et si elle ne souhaite pas poursuivre sa grossesse, vous pourrez vous rendre dans un centre de planning familial afin d’avoir recours à une I.V.G. (interruption volontaire de grossesse). En Belgique, l’IVG est autorisé jusqu’à 12 semaines de grossesse. Vous serez accueilli·e·s et accompagné·e·s par des professionnel·le·s de la santé en toute confidentialité et sans jugement tout au long de la décision de ta copine et de l’intervention.

      N’hésite pas nous contacter pour toute question supplémentaire.

  7. Kim
    le 10 janvier 2018 à 08:43

    bonjour,
    enceinte mais ayant deja avorte 3 fois et peut etre une ivg pour celle ci aussi, le cout reviendrait a combien svp. je suis en ordre de mutuelle (chretienne).

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2018 à 16:52

      Bonjour Kim,

      Le coût d’une IVG ne varie pas en fonction du nombre d’interventions pratiquées. Le coût sera donc le même que les trois fois précédentes. L’IVG, à la différence de la contraception, intervient une fois que la grossesse a démarré. Son intervention consiste à stopper cette grossesse. Même si dans la plupart des cas ces interventions se passent bien, l’IVG n’est pas une contraception et doit rester le plus exceptionnel possible dans la vie d’une femme.

      Si tu n’as pas de désir de grossesse, le plus judicieux serait de trouver la méthode contraceptive qui te convient le mieux. Il est possible de se faire prescrire une méthode contraceptive par un gynécologue, un médecin traitant ou par un médecin dans un centre de planning familial. Par ailleurs, tu trouveras de plus amples informations sur les méthodes contraceptives sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  8. Kendra
    le 3 janvier 2018 à 00:57

    Bonsoir

    Je ne possède pas de mutuelle à cause de ma situation financière mais je suis issue de la CE
    Comment dois je faire pour obtenir une aide d’urgence pour l’IVG?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2018 à 15:27

      Bonjour Kendra,

      Nous te conseillons de prendre rapidement contact avec un centre de planning familial afin d’envisager la solution la plus appropriée à ta situation.
      En effet, les aides sociales sont variable en fonction de celle-ci.
      Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une position financière délicate, des solutions peuvent être trouvées, par exemple s’inscrire à une mutuelle ou solliciter une aide.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  9. Audrey
    le 29 décembre 2017 à 16:02

    Salut,J ai une préoccupation. J ai eu des rapports non protégés avec mon copain ce 26 decembre et c etait mon dernier jour de période d ovulation. Le 27 j ai pris la pillule du lendemain Norlevo. Je voudrais savoir sije cours toujours des risques d être enceinte. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2018 à 11:02

      Bonjour Audrey,

      Le mode d’action principal est de bloquer et/ou de retarder l’ovulation par la suppression du pic de
      l’hormone lutéinisante (LH). Le lévonorgestrel interfère avec le processus d’ovulation uniquement s’il a été administré avant l’augmentation initiale du taux de LH.
      C’est pour cette raison que l’efficacité d’une pilule du lendemain n’est jamais de 100% et puisqu’elle dépend de nombreux facteur invérifiable au moment de la prise.

      Le plus judicieux est donc de rester attentive aux éventuels signes et de faire un test de grossesse en cas de doute.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  10. opik8991
    le 27 décembre 2017 à 13:26

    Bonjour aujourdhui je me suis rendu compte qu’il y’avait une mini goutte de sang quand j’etais aller au toilette apres m’avoir essuiyer j’au vu cette mini goutte je peux savoir se sue sa signifie?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 16:00

      Bonjour Opik8991,

      Les saignements peuvent avoir de nombreuses explications, si ceux-ci ne se poursuivent pas, il n’y pas de raison de t’inquiéter.

      Bien à toi.

       

  11. opik8991
    le 26 décembre 2017 à 12:58

    Bonjour j’ai une question
    Mon copain et moi etions dans ma chambre et on a commencer a se caresser et puis il a commencer à mettre son organe reproducteur en dessous du mien il me caressait en meme temps le clitoris et puis qnd il a retire son organe reproducteur en dessous de mon vagin nous avons vu qu’il y’avait un liquide mais on ne sais pas si sa vien de moi ou de lui et je voulais savoir si il a juste mit son penis en dessous de mon vagin est ce possible que je suis enceinte ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 15:38

      Bonjour Opik8991,

      Bien que cela soit peu fréquent, une grossesse reste possible sans pénétration si des spermatozoïdes entrent en contact avec ton vagin.

      Concernant la technique du retrait, elle ne peux être considérée comme fiable.
      En effet, il peut exister une réelle difficulté à contrôler parfaitement l’éjaculation.
      De plus, la présence de spermatozoïdes dans le liquide pré-séminal peut-être suffisante pour mener à une grossesse.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  12. Nella
    le 25 décembre 2017 à 19:05

    Je comprends pas trop Quand on dit POur les personnes non européens car je suis à la mutuelle mais je suis pas europeenne du coup je devrai payer 200€ je comprends pas

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 janvier 2018 à 15:00

      Bonjour Nella,

      Il est précisé « généralement », ce qui signifie que si tu es en ordre de mutuelle, tu n’es pas concerné.

      Bien à toi.

  13. Luna
    le 19 décembre 2017 à 01:55

    Combien coute l’IVG dans un centre de planning familiale si on n’est pas en ordre de mutuelle? Je n’ai pas compris si c’est 450€ ou 200€. Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 décembre 2017 à 14:36

      Bonjour Luna,

      Le coût d’une IVG est estimé à +/-450 euros au total.
      Cependant, dans un centre de planning familiale les prix sont généralement plafonné  aux alentours de 200 € ( 200 euros pour la méthode chirurgicale et 225 euros pour la méthode médicamenteuse).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  14. Julianna
    le 13 décembre 2017 à 20:20

    Bonjour, il y a eu plusieurs frottements entre nos 2 sexes, a plusieurs reprises, mais il n y a pas de de pénétrations, puis je tomber enceinte?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 décembre 2017 à 13:46

      Bonjour Julianna,
      Si tu n’as pas eu de rapport vaginal non protégé et sans contraception, tu ne peux pas tomber enceinte. En effet, si le sperme de ton partenaire ou son sexe n’entre pas en contact direct au moins avec ta vulve, une grossesse s’avère impossible.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  15. Lili
    le 1 décembre 2017 à 03:00

    Combien coûte une l’IVG médicamenteuse ? Car je suis encore mineur , je vais à l’ecole , donc j’ai pas vraiment beaucoup d’argent

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2017 à 15:48

      Bonjour Lili,

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y trouveras des professionnels qui pourront t’accompagner dans ta démarche. Sache déjà qu’un avortement médicamenteux peut se faire uniquement avant les 7 semaines de grossesse. Après 7 semaines c’est l’IVG chirurgicale qui sera appliquée.

      Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG. Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.

      Sache en outre que toute l’équipe d’un centre de planning familial est soumise au secret professionnel et ainsi ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  16. La perle
    le 27 novembre 2017 à 22:05

    Je suis à 19semaines de ma grossesses… Je ne le savais pas jusqu’à maintenant.. et j’aimerai avorter comment faire ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 15:29

      Bonjour La Perle,

      Les Interruptions Volontaires des Grossesse en Belgique ne sont pas autorisées au delà de 12 semaines de grossesse (14 semaines d’aménorrhée).

      Cependant, aux Pays-Bas, tu es en mesure d’y avoir recours jusqu’à 22 semaines (CASA cliniques qui pourront t’accueillir en français). Le prix d’une IVG avant 17 semaines de grossesse est de 750€ et après 17 semaines de grossesse de 900€. Tu trouveras plus d’informations sur les Casa Cliniques en cliquant sur le lien suivant: https://www.casaklinieken.nl/fr/casa-cliniques
      En Angleterre, tu es en mesure d’y avoir recours jusqu’à 24 semaines (établissement Marie Stopes). Une IVG coûte jusqu’à la 14ème semaine entre 644£ et 789£, une IVG entre la 14ème semaine et la 19ème semaine coûtera entre 927 £ et 981£. Tu trouveras plus d’informations sur les démarches en Angleterre en cliquant ici: https://www.mariestopes.org/what-we-do/our-services/safe-abortion-and-post-abortion-care/

      Une aide sociale pourrait être envisageable, par exemple auprès d’un CPAS où chaque situation est évaluée au cas par cas. Dans le cas où cette aide t’est accordée, cela pourrait t’aider dans tes démarches.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  17. Bella?
    le 23 novembre 2017 à 12:40

    Bonjour au fait j’ai pris rdv au planning familial pour une ivg.et je suis allée à ma mutuelle (solidaris) aujourd’hui récupérer mon attestation d’assurabilite. Vu que je suis à la charge de mon frère ils m’ont dit qu’il avait du retard sur ces cotisations de mutuelle. Et j’aimerai savoir si cela ne serait pas une pénalité ou je ne paierai pas tous les frais de moi même. Je suis étrangère mon frère est de nationalité belge. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 15:37

      Bonjour Bella,

      Les frais sont pris en charge par l’INAMI pour autant que le titulaire (ton frère) soit en ordre de mutuelle. Dans le cas contraire, le prix total de l’intervention pourrait être porté à ta propre charge. Dans le cas où l’intervention se passe dans un centre de planning familial (et non pas à l’hôpital), le montant est plafonné aux alentours de 200 €. Tu trouveras la liste des centres qui pratiquent l’IVG sur la page suivante: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      Cependant, le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, n’hésite pas à en parler avec le centre de planning familial. Des solutions peuvent être trouvées, par exemple régler la situation auprès de la mutuelle ou demander une aide à différents services sociaux.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  18. Noémie
    le 16 novembre 2017 à 18:54

    Bonjour j’ai 16ans, je ne suis pas encore sur que je suis enceinte mais je ne veux pas l’être et je ne veux surtout pas que quiconque l’apprenne. J’ai eu des rapports sexuels avec mon copain mais le préservatif a craqué. Est-ce que je peux avorter et être remboursée par la mutuelle sans que mes parents soient au courant ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 16:17

      Bonjour Noémie,

      Lorsque le préservatif craque, cela équivaut en effet à un rapport vaginal non protégé et si tu ne prends pas de contraception, une grossesse est en effet possible.

      La seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une grossesse éventuelle est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin.
      En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé ou 7 jours de retard de règles avant d’effectuer un test de grossesse urinaire.
      En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Si tu préfères, tu pourras effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de ta·ton médecin traitant, de ta·ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Plus fiable que le test urinaire, il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Toute l’équipe d’un centre de planning familial est soumise au secret professionnel et ainsi ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG. Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial qui pratiquent les IVG en Belgique francophone: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  19. Helene
    le 15 novembre 2017 à 20:42

    Bonjour, où peut- on se procurer des médicaments pour l’IVG Médicamenteuse ? Est-elle fiable à 100% ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2017 à 16:51

      Bonjour Helene,

      Comme tu peux le lire plus haut dans la fiche, la méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés: dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. Deux à trois semaines après, la patiente est tenue d’effectuer un contrôle échographique, afin de vérifier que l’avortement est effectif. Cette méthode peut être pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse. Le taux de réussite de l’IVG médicamenteuse est supérieur à 95 %.

      Étant donné que l’IVG nécessite une surveillance et des soins médicaux par des professionnels de la santé, il n’est pas possible de pratiquer soi-même un avortement sans mettre sa vie en danger. Il est donc préférable d’avoir recours à une IVG dans un hôpital ou dans un centre de planning familial. Tous les hôpitaux ne pratiquent pas l’avortement. Il vaut mieux se renseigner au préalable. Pour contacter un hôpital dans ta région, tu peux consulter la page suivante: http://www.hospitals.be. Attention, en centre hospitalier, les frais pour un avortement peuvent être bien plus élevés.

      Concernant les centres de planning familial en Belgique, tous peuvent t’accueillir si tu es confrontée à une grossesse non désirée. En revanche, au même titre que les hôpitaux, seuls certains centres pratiquent l’avortement dans leurs locaux. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur la page suivante: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/. Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  20. Coline
    le 13 novembre 2017 à 21:05

    Combien coûte un avortement de 3 semaines si je n’ai pas de mutuel et si je suis étranger. .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2017 à 12:15

      Bonjour Coline

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité.Le coût d’un avortement est évalué à +/- 450€. Pour les personnes sans mutuelle (en général pour les étrangers non-européens), le prix total de l’intervention est à leur charge. Cependant, n’hésite pas à évoquer ta situation financière en centre de planning familial afin d’envisager la solution la plus appropriée. Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées, une aide peut être demandée à différents services sociaux.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  21. Athoise_9
    le 8 novembre 2017 à 07:47

    Puis -je etre enceinte meme apres 2 fois mes regles ? Si oui , a partir de quand compter les semaine pour l’Ivg?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 16:57

      Bonjour Athoise-9,

      A priori il n’y a pas de raison de penser à une éventuelle grossesse.

      En effet, si tu as eu tes règles à deux reprises depuis ton dernier rapport sans protection, cela signifie que l’ovule n’a pas été fécondé et que donc tu n’es pas enceinte.  En cas de grossesse avéré et le souhait de ne pas poursuivre la grossesse, en Belgique la loi autorise de procéder avec une interruption volontaire de grossesse jusqu’à 12 semaines de grossesse.  Lors du premier entretien avec le médecin, il pourra dater l’âge exacte de la grossesse afin de pouvoir déterminer le délai restant. En tout cas l’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors du premier rendez-vous médical; il faut attendre un délai de minimum  six jours après la première consultations pour que l’avortement soit pratiqué.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre questions :)

       

  22. Yolande
    le 8 octobre 2017 à 22:09

    Bonjour,j’ai une question qui vise le fœtus ! A t’il un ressenti , a t’il déjà tous les organes pour souffrir …je suis enceinte de 9 semaines,j’ai déjà 5 enfants dont des jumeaux de 14 mois … j’aurai voulu le garder mais à 33 ans ça fait bcp d’enfants.bien que j’aime les enfants mais après des jumeaux …je ne veux plus d enfant du tout et je vais faire l opérations pour mettre des clips …merci d avance de me donner de l info sur le fœtus car je ne veux en aucun cas qu’il souffre et j’aimerais savoir la vérité car quand je regarde sur internet …on voit que les mamans ayant subi une IVG par inspiration …dans l aspirateur on voit les mains du bébé …et niveaux moralité je trouve ça mal …mais bon j attend votre réponse merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 octobre 2017 à 16:40

      Bonjour Yolande,

      Bonjour Yolande,

      À la fin de cette semaine, le fœtus mesurera environ 2,3 centimètres et pèsera moins de 2 grammes. Que ce soit en termes de forme ou de taille, il ressemble assez à une cosse de pois.
      Envisager une IVG peut s’avérer difficile, on peut vivre des émotions multiples et se trouver tiraillée entre des sentiments souvent contradictoires.

      Lorsqu’on est submergée par les émotions engendrées par une grossesse surprise, il est essentiel de pouvoir en discuter, avec son conjoint, une personne de confiance ou encore un.e professionnel.le.

      Tu peux par exemple te rendre dans un centre de planning familial. Tu y sera accueillie et accompagnée dans ta démarche, sans jugement et en toute confidentialité par une équipe de professionnel.les de la santé.
      Tu pourras y trouver toutes les réponses que tu cherches et être guidé de manière à prendre une  décision adapté à ta situation.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/ .

      Concernant l’aspect douloureux, il est difficile de généraliser dans la mesure où chaque être humain a son propre seuil de tolérance à la douleur. Celle-ci dépendra donc de chaque femme, bien qu’elle soit généralement comparée à la douleur des règles. Enfin, il est possible d’avoir des saignements pendant les deux jours qui suivent l’IVG mais ce n’est pas systématique.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  23. anonyme
    le 27 septembre 2017 à 23:11

    Bonjour , pourriez vous me dire ce que dis la loi quant au rôle que le médecin prend
    Le médecin à t il une obligation de faire une IVG ? Y a t il un article de loi qui est destiné directement aux médecins  ?
    Par ailleurs j’aimerais également savoir ce qu’en dit la déontologie dans ce cas ci de L’ivg ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2017 à 11:42

      Bonjour Anonyme,

      Tout d’abord, la loi belge autorise les médecins à refuser de pratiquer une interruption volontaire de grossesse en raison de leur objection de conscience. En effet, la loi stipule que: « Aucun médecin, aucun infirmier ou infirmière, aucun auxiliaire médical n’est tenu de concourir à une interruption volontaire de grossesse. Le médecin sollicité est tenu d’informer l’intéressée dès la première visite de son refus d’intervention. »
      Ainsi, c’est seulement si un.e médecin omet d’en informer la patiente dès la première visite qu’elle.il encourt une sanction civile. Le bénéfice de l’objection de conscience vis-à-vis de l’interruption volontaire de grossesse ne concerne que les médecins, les infirmier.es et les auxiliaires médicaux.
      Par ailleurs, la.e médecin qui refuse de pratiquer une IVG n’est pas tenu.e de désigner une personne, un centre ou un établissement auprès duquel la personne demandeuse peut obtenir cette aide, excepté pour tous les membres d’une équipe de centre de planning familial (médecin y compris).

      Enfin, la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme énonce que:
      « Les États sont tenus d’organiser leurs services de santé de manière à garantir que l’exercice effectif de la liberté de conscience des professionnels de la santé dans un contexte professionnel n’empêche pas les patients d’accéder à des services auxquels ils ont légalement droit. »

      Si tu as plus de questions vis-à-vis de la législation sur l’IVG, le plus judicieux serait de contacter un juriste ou un centre de planning familial: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/ et pour ce qui est de la déontologie, de poser directement ta question auprès du comité de vigilance en travail social: http://www.comitedevigilance.be/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  24. Ella
    le 23 septembre 2017 à 11:24

    Bonjour, il faut prendre rendezvous ? Quels sont les procedures ? Je peux faire allé retour France belgique ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 septembre 2017 à 17:15

      Bonjour Ella,

      Si tu ne souhaites plus poursuivre ta grossesse, le plus judicieux serait de contacter le centre de planning familial dans le pays dans lequel tu résides. Que ce soit en France ou en Belgique, la loi autorise de procéder à une interruption volontaire de grossesse jusqu’à 12 semaines de grossesse. Le plus judicieux serait alors de te rendre dans un planning dès que possible afin d’évaluer ta situation avec un.e professionnel.le de la santé.

      En Belgique, un délai d’une semaine minimum est imposé entre la première prise de contact et la pratique de l’IVG.

      Si tu es en France, le plus judicieux serait alors de te rendre dans un centre de planning familial afin de te renseigner sur les démarches à suivre en France.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en France en cliquant ici: https://www.planning-familial.org/annuaire Et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      Dans le cas où le délai des 12 semaines est passé, sache qu’il est encore possible de recourir à une IVG aux Pays-Bas dont le délai légal est étendu à 22 semaines de grossesse. En revanche, le prix de l’intervention risque d’être plus élevé. Tu trouveras plus d’informations sur la procédure aux Pays-Bas en cliquant sur le lien suivant: https://www.casaklinieken.nl/fr

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  25. Laeticia
    le 22 septembre 2017 à 12:34

    Bonjour,

    Je suis actuellement en France, je ne suis ici que pour trouver un travail. J’ai fais un test de grossesse positif, mais je ne peux malheureusement pas garder cet enfant.

    Si je me fais avorter en France, est ce que ma mutuelle rembourse l’avortement?

     

    Merci de vos réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 septembre 2017 à 15:14

      Bonjour Laeticia,

      En tant que chômeuse, soumise à la sécurité sociale belge, tu peux te rendre dans un autre Etat membre pour y rechercher un emploi. Tu conserveras alors ton allocation de chômage pendant une durée de trois mois, si tu remplis certaines conditions. Cette durée de 3 mois peut être étendue jusqu’à un maximum de six mois. Pendant cette période, tu conserves le bénéfice de l’assurance maladie belge pour des soins de santé reçus dans le pays dans lequel tu te rends pour y rechercher un emploi.

      Tu as alors droit aux prestations de santé conformément à la législation d’assurance maladie française.

      Pour pouvoir bénéficier de la prise en charge des soins médicaux nécessaires dispensés en France, tu devras être en possession de ta carte européenne d’assurance maladie (la CEAM délivrée par ton organisme assureur belge).

      Attention, à partir du moment où tu commences à travailler pour un employeur en France, tu n’es plus rattachée au système de sécurité sociale belge mais à celui du pays dans lequel tu exerces ton activité professionnelle. Il en résulte qu’en matière de soins de santé, tu n’auras plus droit aux prestations à charge de la législation belge, et que tu devras t’adresser à l’organisme assureur français qui est le seul compétent pour traiter toutes les matières qui relèvent de l’assurance maladie.

      Ainsi, si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial de la ville où tu séjournes afin de demander une prise en charge ou être orientée vers une structure qui pratique les IVG. Tu trouveras le liste des centres de planning familial en France en cliquant sur le lien suivant: https://www.planning-familial.org/annuaire

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • Laeticia
        le 22 septembre 2017 à 16:54

        Merci pour votre réponse.

        J’ai contacté ma mutuelle en Belgique et ces derniers m’ont dit que pour l’avortement dans un pays étranger ils n’intervenaient pas.

        Le planning m’a dit qu’ils trouveraient une solution. Sinon je devrais payer moi même l’avortement.

        C’est pas évident, surtout que je n’aurais pas eu ce contrat, je l’aurais bien gardé.

  26. Essie
    le 30 août 2017 à 11:15

    Bonjour, est-ce qu’une femme étrangère qui vient d’un pays où l’accès à l’avortement n’est pas possible mais elle remplit les critères légaux en Belgique  peut se faire avorter en Belgique? elle est prête à couvrir les frais médicaux. Pourriez-vous m’indiquer la demarche à suivre? Merci d(‘avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 août 2017 à 12:03

      Bonjour Essie,

      Si cette personne obtient un visa lui permettant de venir en Belgique, elle pourra effectivement bénéficier de soin de santé en Belgique (y compris une interruption volontaire de grossesse).

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  27. Lkl
    le 21 août 2017 à 16:05

    Bonjour je suis une maman de trois enfants deux garçon et une fille ma fille vas avoir 1 ans le 26 de se mois mais je suis encor en ceinte de 1 mois je ne pas assertion de moyen financiers pour avoir un autre bebe pour le moment je vient juste de m’installer en belgique donc je deja un assurance maladie mais je sait pas s’il vont accepte de payer mon avortement et vos numero de contact details tout les hopitaux passe pas doc je suis perdu je sait pas quoi faire ou bien qui demander

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 août 2017 à 14:05

      Bonjour Lkl,

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité.

      Le prix d’un avortement ou ta situation administrative ne doivent en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.
      Le plus judicieux serait de contacter rapidement un planning afin d’envisager les différentes possibilités.Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  28. Anonyme
    le 17 août 2017 à 21:42

    Re bonjour je suis la fille de 17 ans qui pense être enceinte je voulais vous demandez mes parents vont le voir sur leur carnet de mutuel l’avortement ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 août 2017 à 11:15

      Bonjour Anonyme,

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité. Toute l’équipe d’un centre de planning familial est soumise au secret professionnel et ainsi ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non. N’hésite pas à évoquer l’importance de la confidentialité auprès de l’équipe du planning familial.

      Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  29. Anonyme
    le 16 août 2017 à 12:02

    Bonjour j’ai 17 ans j’ai eu un rapport non protégé il y a une semaine
    J’ai extrêmement peur d’être enceinte
    Quand pourrais je faire le test ?
    J’ai eu ce rapport 2 jour après mes règles et la je dois les avoir le 30
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 août 2017 à 14:12

      Bonjour Anonyme,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés, une grossesse est en effet possible.

      Bien qu’il existe certaines périodes plus favorables que d’autres (période d’ovulation, qui dépend de la durée du cycle), il n’existe pas de période sans risque. En effet, l’ovulation n’arrive pas toujours au même moment du cycle menstruel, même si son cycle est régulier.
      On ne peut donc pas savoir avec précision quand des rapports sexuels peuvent mener ou non à une grossesse.

      En cas de doute vis-à-vis d’une grossesse éventuelle, la seule façon d’être fixée est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé ou 7 jours de retard de règles avant d’effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Si tu préfères, tu peux effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription de ton médecin traitant, de ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Plus fiable que le test urinaire, le test de grossesse sanguin peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception.

      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familiale où tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité. Toute l’équipe d’un centre de planning familial est soumise au secret professionnel et ainsi ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire, à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      Si tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. M. Bbb
    le 12 août 2017 à 17:07

    J’ai pas d’argent je fais comment ? Et je sais pas si j’ai une mutuelle…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 août 2017 à 13:34

      Bonjour BBB,

      Le prix d’un avortement ou ta situation administrative ne doivent en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées.
      Le plus judicieux serait de contacter rapidement un planning afin d’envisager les différentes possibilités.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

       

  31. Anonyme
    le 10 août 2017 à 14:56

    Bonjour j’ai 17 ans et je souhaite avorter , je suis en ordre de mutuelle . Combien je devrais payer pour me faire avorter?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 août 2017 à 10:21

      Bonjour Anonyme,

      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines. Si tu ne souhaites plus poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial pratiquant l’IVG. Tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé en toute confidentialité.

      Toute l’équipe des centres de planning familial est soumise au secret professionnel. Ainsi aucun membre de l’équipe ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      Etant donné que tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  32. Anonyme
    le 7 août 2017 à 16:37

    Bonjour, j ai eu un rapport non protégé avec ma copine avant ses règles. Ses règles sont venus les jours suivants, ses règles sont irréguliers. Le mois suivant, ses règles ont apparus aussi, ont a fait aussi un test de grossesse urine et il est sorti négatif mais elle dit que depuis un mois, quelques chose comme ça, elle a des nausées le matin et le soir + elle se sent comme si elle voudrait vomir et elle a toujours ça. Mes questions: est il possible d’être enceinte même si ses règles sont apparus? Quelle cause peut causer ses symptômes ? Refaire le test pour être sûrs ? Ils sont passés 8 semaines depuis le fait.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2017 à 11:02

      Bonjour Anonyme,

      En matière de test de grossesse urinaire, les faux-négatifs peuvent être liés à une mauvaise utilisation du test de grossesse par exemple lors d’une utilisation à une date inappropriée, trop précoce après le rapport sexuel non protégé. C’est pourquoi on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé avant d’effectuer un test de grossesse urinaire. Si ce délai a été respecté, il n’y a pas lieu de douter du résultat. De plus, si ta copine a eu ses règles normalement (pas différentes, pas plus plus courtes, pas de flux moins abondant) les deux mois suivants ce rapport non protégé et que depuis lors, vous n’avez pas eu d’autres rapports à risque, cela signifie que ta copine n’est pas enceinte. Les symptômes que ta copine évoque peuvent avoir différentes explications. Dès lors, le plus judicieux serait que ta copine consulte son médecin traitant ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’avoir un avis médical.

      Par ailleurs, si vous n’avez pas de désir de grossesse, le plus judicieux serait trouver une méthode contraceptive qui vous convienne. Il est possible de se faire prescrire une méthode contraceptive par un gynécologue, un médecin traitant ou par un médecin dans un centre de planning familial. Tu trouveras de plus amples informations sur les méthodes contraceptives sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  33. Yasmina
    le 23 juillet 2017 à 18:37

    Bonjour

    Agee de la 40aine. J ai subi une agression le 14
    Absence de regle de plus 3 mois mais d apres les medecins ; taux horm ok donc toujours fertile

    Me suis adresse au generaliste qui m a fait prise de sang le 5 jours apres mst et hgc
    Une autre est prevue que le 18 aout

    Je trouve que c est un peu tard pour qq qui a un choc suite a l agression pr qui il est hors de question de garder cet enfant le cas echeant

    L hopital parle igv apres 6 semaines

    Est ce normal?de procede ainsi? J ai oublié de demander ce que cela engendre comme frais en hopital. Est il preferable d opter pr un zutre etablissement pr le cote financier

    Merci
    B a v

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juillet 2017 à 12:56

      Bonjour Yasmina,

      Nous comprenons bien que dans ta situation, le délai d’attente soit trop long. Il est possible que la première prise de sang ait été faite précocement par le médecin, dès lors, il était peut-être trop tôt pour détecter l’hormone béta HCG. La deuxième prise de sang a sans doute été planifiée dans le but de voir l’évolution du taux de HCG et donner une évaluation plus précise de la situation.

      Avant d’envisager une IVG, il faut d’abord confirmer la présence d’une éventuelle grossesse. Tu n’es toutefois pas obligée d’attendre le 18 août. Si tu le souhaites, tu peux effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://pro.guidesocial.be/associations/?z=&c=1619&arrondissement=bruxelles.

      Pour rappel, en Belgique, l’avortement peut se dérouler soit dans un centre extrahospitalier : c’est-à-dire les centres de planning familial (attention, seuls certains centres pratiquent l’avortement dans leurs locaux), soit dans un hôpital, soit dans une clinique privée. Le prix de l’IVG n’est toutefois pas le même. A titre exemplatif, le centre de planning familial et de sexologie d’Ixelles situé Rue du Vivier, 89-93 à 1050 Bruxelles pratique l’IVG et a une permanence gynécologique sans rendez-vous aujourd’hui, de 13h30 et 15h30. Un médecin pratiquant l’IVG sera présent. Tu pourras faire un test de grossesse urinaire ou sanguin et selon la situation, une échographie précoce afin de confirmer la présence d’une éventuelle grossesse. Si tu es en ordre de mutuelle et qu’une IVG doit être pratiquée, le prix s’élève à 3,60 euros. Ce tarif comprend le premier entretien avec une accueillante et un médecin et le second entretien au cours duquel se déroulera l’IVG (1 semaine après le 1er entretien). Dans tous les cas, le prix ne doit jamais être un frein. N’hésite pas à en parler aux professionnels.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. Emma89
    le 23 juillet 2017 à 10:12

    Bonjour,j’ai une question ma petite a 15 et à eu une relation non protégées mais à la fin de ses règle..esque c’est possible qu’elle sois enceinte ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 juillet 2017 à 16:32

      Bonjour Emma89,

      En cas de rapport sans protection, une grossesse est toujours possible. Bien qu’il existe certaines périodes plus favorables que d’autres (période d’ovulation, qui dépend de la durée du cycle), il n’existe pas de période sans risque. En effet, l’ovulation n’arrive pas toujours au même moment du cycle menstruel, d’autant plus si le cycle est irrégulier. On ne peut donc pas savoir avec précision quand des rapports sexuels peuvent mener ou non à une grossesse.

      La seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une grossesse éventuelle est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé ou 7 jours de retard de règles avant d’effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Il est également possible d’effectuer un test de grossesse sanguin sur prescription d’un médecin traitant, d’un gynécologue ou dans un centre de planning familial. Plus fiable que le test urinaire, il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  35. Manon2504
    le 20 juillet 2017 à 09:21

    Bonjour,
    Je suis française, j’ai 21 ans et je suis étudiante, enceinte de 14 semaines, le délai d’avortement en France est de 14 semaines, ma gynécologue m’à conseillée la Belgique pour avorter à l’étranger. Cependant sur beaucoup de site je vois que le délai en Belgique pour un avortement est de 12/14 semaines également.
    Il y a-t-il des exceptions sachant que psychologiquement je ne pourrai pas assumer cet enfant. Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2017 à 12:37

      Bonjour Manon2504,

      Le recours à une IVG en Belgique est, en effet, autorisé jusqu’à 12 semaines de grossesse, comme en France.

      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines en Belgique et la loi belge impose un délai de minimum 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG. Aux Pays-Bas, l’IVG est autorisée jusqu’à 22 semaines et jusqu’à 24 semaines au Royaume-Uni.

      Tu trouveras plus d’informations sur la procédure après 13 semaines de grossesse aux Pays-Bas en cliquant sur le lien suivant: http://www.casaklinieken.nl/fr/service-de-sante/ivg/a-partir-de-13-semaines

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  36. Celia
    le 16 juillet 2017 à 17:13

    Est ce qu on peut avorter sou même à la maison ? Je l explique j’ai déjà eu deux avortement précédemment et là hé suis de nouveau enceinte et je sais comment ça se passe mais j aimerai ne plus retourner dans un planning car je me sens honteuse a chaque fois !! Est ce que unnmedecin peut nous prescrire ses médicament ? A t il le droit ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juillet 2017 à 11:42

      Bonjour Celia,

      Étant donné que l’IVG nécessite une surveillance et des soins médicaux par des professionnels de la santé, il n’est pas possible de pratiquer soi-même un avortement sans mettre sa vie en danger. Par conséquent, même si cela peut te gêner, il est préférable d’avoir recours à une IVG dans un centre de planning familial. Les professionnels de la santé de plannings familiaux t’accueilleront en toute confidentialité et sans jugement.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      Par ailleurs, si tu n’as pas de désir de grossesse, tu pourras discuter avec un médecin afin de trouver le moyen de contraception le plus adapté à ta situation. En attendant, tu trouveras plus d’informations en cliquant sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  37. OKALOU
    le 12 juillet 2017 à 07:20

    Nous somme un couple africain,tous deux etudiant en allemengne. Il a deux semaines que nous avons eu des rapports et sachant que xa pouvais engendrer une grossesse, ma chérie a du prendre une pillule de lendemain. Nous voila deux semaine apres, pas de regle alors nous faisons un test et il est positif.
    Nous aimerons savoir es qu’il est possible pour nous d’avorter en Belgique?(Nous residons en Allemengne)
    Si oui combien sa va nous couter?
    Combient de temps devrions nous séjourner en Belgique?

    Merci de d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 14:24

      Bonjour Okalou,

      Si ta chérie ne souhaite pas poursuivre sa grossesse, elle pourra avoir recours à une interruption volontaire de grossesse. L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée en Belgique jusqu’à 12 semaines de grossesse. Elle pourra effectuer cela en centre de planning familial. Elle y sera accueillie par une équipe de professionnels de la santé en tout confidentialité et sans jugement.

      Pour ce qui est du prix, cela dépendra de sa situation vis-à-vis de sa sécurité sociale. Pour les personnes sans mutuelle (en général pour les étrangers non-européens), le prix total de l’intervention est à leur charge. Dans le cas où l’intervention se passe dans un centre de planning familial (et non pas à l’hôpital), le montant est plafonné aux alentours de 200 €. N’hésitez pas à évoquer votre situation financière en centre de planning familial afin d’envisager la solution la plus appropriée.

      Avant de recourir à une IVG, il est nécessaire de rencontrer un médecin. Ainsi, ta chérie pourra affirmer son choix et planifier l’IVG au plus tôt une semaine après la première rencontre avec le médecin (délai minimal entre le premier rendez-vous et l’IVG).

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  38. Nathalie
    le 3 juillet 2017 à 09:46

    J’ai 17ans,Je suis en ordre avec la mutuelle et j’aimerais avorté sans que les membres de ma famille soit au courant.Ma grossesse est de 2 semaines svp aidées moi.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2017 à 14:05

      Bonjour Nathalie,

      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines. Si tu ne souhaites plus poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial pratiquant l’IVG. Tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé en toute confidentialité.

      Toute l’équipe des centres de planning familial est soumise au secret professionnel. Ainsi aucun membre de l’équipe ne peut divulguer à d’autres personnes des informations sur leurs patients à propos de leur santé (maladies, opérations …), de leur situation familiale, professionnelle, scolaire, etc. Le secret professionnel s’étend à tout ce qui est évoqué lorsque tu es en centre de planning familial. Ils ne peuvent même pas dire (à qui que ce soit (ta famille y compris) s’ils t’ont rencontrée ou non.

      Etant donné que tu es en ordre de mutuelle, le centre de planning familial ne te demandera qu’une participation de 2 x 1,80€ pour pratiquer l’IVG.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  39. Lovebulle
    le 24 juin 2017 à 08:40

    Bonjour mon taux de grossesse est de 510 ont ma dit 3/4 sa de grossesse.
    Le ivg sera médicament ou aspiration?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 15:11

      Bonjour Lovebulle,

      Jusqu’à la 7ème semaine, les deux méthodes peuvent se pratiquer.
      Le choix pour l’une ou l’autre méthode dépend de plusieurs facteurs : l’avancement de la grossesse, l’appréciation du médecin, les éventuelles contres-indications, la personnalité de la femme ainsi que les conditions sociales et économiques dans lesquelles elle se trouve au moment de l’IVG.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  40. Carole
    le 23 juin 2017 à 16:43

    Bonjour.
    J’habite en France.
    Je suis a 32 sa et on a disgnostique une malformation sur mon bébé. Celle ci ne rentre pas dans le cadre d’une Img en France malgré l’importance du handicap.
    Je suis en profonde detresse psychologique et ne sais plus quoi faire.
    Est il possible de faire une img en belgique ?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 15:09

      Bonjour Carole,

      En Belgique, l’interruption thérapeutique de la grossesse est toléré au-delà de 12 semaines dans deux cas particuliers,
      lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou lorsque les différents examens médicaux révèlent que
      l’enfant à naître sera atteint d’une affection grave, reconnue comme incurable au moment du diagnostic.
      Dans ces circonstances, et pour consolider son diagnostic, le médecin consulté par la femme enceinte doit demander l’avis d’un confrère. Cet avis sera ensuite ajouté au dossier médical.
      Nous ne pouvons malheureusement pas savoir si dans ta situation, cet intervention pourrait être acceptée.

      Le plus judicieux serait donc de consulter rapidement un médecin en Belgique pour faire le point sur la situation.

      Bien à toi.

      • Carole
        le 26 juin 2017 à 16:08

        Bonjour,

        Merci pour votre retour.

        Pourriez-vous m’indiquer par MP, les coordonnées de personnes vers qui je pourrais me tourner car je ne connais personne.

        Merci de votre compréhension.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 27 juin 2017 à 10:49

          Bonjour Carole,

          En Belgique, l’avortement peut se dérouler :

          • Soit dans un hôpital,
          •  Soit dans un centre extrahospitalier : c’est-à-dire les centres de planning familial (à Bruxelles et en Wallonie) et les « Abortus centra ?» (en Flandre). ==> tu trouveras la liste complète sur le site http://www.loveattitude.be

          Bien à toi.

           

  41. Jessy123
    le 19 juin 2017 à 19:39

    bonjour,il y a une semaine j’ai fais une ivg, un ami infirmier ma donne une plaquette de medicament. j’ai mis 1gelulle dans le vagin et 3gelulles en prise orale, apres 45min j’ai eu un ecoulement de sang durant 7jours.
    avant cette prise j’etais enceinte de 3semaines et 5jours. est ce que cette prise a pus me faire avorter? comment savoire si cella a marcher? et y- a- t’il des signes pour savoir si elle a echoué?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 juin 2017 à 15:17

      Bonjour Jessy123,

      Une visite de contrôle est indispensable dans les jours qui suivent la prise des médicaments pour s’assurer que l’interruption a bien eu lieu et qu’elle est bien complète. Ce contrôle devrait idéalement être effectuée entre 2 à 3 semaines après l’I.V.G. Même si les saignements sont en général le signe de la réussite de l’IVG, ils ne doivent pas dispenser de la visite de contrôle. Los de ce contrôle, le médecin procèdera à une vérification de l’expulsion complète de l’embryon par un examen clinique, une analyse de sang et/ou une échographie. Par conséquent, nous t’invitons à prendre rendez-vous avec ton médecin/gynécologue afin d’être définitivement fixée.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  42. Lilli161213
    le 18 juin 2017 à 14:56

    Bonjour, j’habite en France, a 5 minutes de la Belgique, je suis enceinte et il faut que j’avorte mais le planning le plus proche en France est à Paris alors que j’en ai un à 10 minutes en Belgique. Est ce possible d’effectuer une IVG la? Est ce que ma mutuelle prendrait en compte? Parce que je n’ai pas beaucoup de moyens.. aidez moi.. ça devient urgent..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juin 2017 à 13:54

      Bonjour Lilli,

      Nous sommes désolés mais nous ne pourrons pas répondre à tes questions car Bruxelles-J est une plate-forme d’information belge. Nous ne sommes donc malheureusement pas spécialisés dans la législation française et l’intervention de ta mutuelle possible dans ta situation
      Nous t’invitons à poser ta question directement auprès du planning familiale.
      En effet, étant proche de la frontière, il est probable qu’ils aient plus d’information sur la question.

      Bien à toi.

  43. Anonyme
    le 16 juin 2017 à 20:23

    Bonjour, je suis un garçon de 16 ans qui a eu un rapport sexuel non protégé avec ma copine de 15 ans, le samedi 10/06/2017, donc y a une semaine. On a eu un rapport non protégé comme je l’ai dit, mais j’ai pas éjaculé dans son vagin, je pense car y avait pas de sperme entre ses pieds, fesses, aucune trace mais moi j’ai eu un orgasme… Je suis très inquiète. Peut elle tomber enceinte juste à cause de ça ? Quelles sont les chances ? Y a t il un risque de grossesse ? Ses regles devaient commencer le 12/06/2017 mais elles ont tardé jusqu’à 14/06/2017. Je tiens compte aussi de vous dire qu’elle n’a pas ses règles régulièrement. Aider moi……

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juin 2017 à 13:45

      Bonjour Anonyme,

      En cas de rapport sans protection, une grossesse est toujours possible.
      Bien qu’il existe certaines périodes plus favorables que d’autres (période d’ovulation, qui dépend de la durée du cycle), il n’existe pas de période sans risque. En effet, l’ovulation n’arrive pas toujours au même moment du cycle menstruel, d’autant plus si son cycle est irrégulier.
      On ne peut donc pas savoir avec précision quand des rapports sexuels peuvent mener ou non à une grossesse.

      Par ailleurs, la technique du « retrait » ne peut être considérée comme une méthode de contraception fiable puisque qu’il existe une réelle difficulté à contrôler parfaitement l’éjaculation et que le liquide pré-séminal peut contenir des spermatozoïdes pouvant mener à une grossesse.

      Par conséquent, la seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une grossesse éventuelle est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé avant d’effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse.
      Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie (environ 7€) ainsi que dans les centres de planning familial (environ 3€). Si tu préfères, tu peux effectuer un test de grossesse sanguin auprès de ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Le test de grossesse sanguin permet d’avoir un résultat plus précis, dont la fiabilité est de 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si vous n’avez pas de désir de grossesse, le plus judicieux serait de trouver une méthode contraceptive classique adapté : http://bruxelles-j.be/?p=9436

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  44. Emi
    le 29 mai 2017 à 18:50

    Bonjour, combien coûte un ivg pour quelqu’un de mineure avec une mutuelle?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2017 à 16:54

      Bonjour Emi,

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie sans jugement et en toute confidentialité par une équipe de professionnels de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu es en ordre de mutuelle, l’IVG (en dehors des consultations médicales préalables) te coûtera une participation de 2 x 1,80€.

      Sache que le recours à une IVG est autorisé par la loi jusqu’à 12 semaines de grossesse en Belgique.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  45. priscilla
    le 14 mai 2017 à 16:31

    voila je suis enceinte depuis le debut le 20 mars 2017 et jaimerais savoir si ces posible faire encore le l ivg ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 10:49

      Bonjour Priscillia,

      Il existe deux méthodes permettant de calculer une grossesse:

      Le calcul en semaine de grossesse
      Le début d’une grossesse correspond au jour de la fécondation, c’est à dire le jour où le spermatozoïde rencontre l’ovule.
      Ce calcul de semaine de grossesse prend pour point de départ le jour de fécondation, c’est pour cela que l’on demande la date du rapport, or la date précise n’est pas toujours bien connue. Même s’il permet d’estimer l’âge réel du bébé, il est moins facile à établir, car la période de fécondité s’étend de 1 à 5 jours (période d’ovulation) et un rapport le jour J peut donner lieu à une fécondation quelques jours après.

      Le calcul en semaine d’aménorrhée
      C’est le calcul qu’utilise les gynécologues ou les sage-femmes pour connaitre l’avancée d’une grossesse. L’aménorrhée correspond à l’absence des règles ou menstruation, qui est l’un des principaux signes d’un début de grossesse. Ce symptôme se manifeste aux premiers jours théoriques du début d’un nouveau cycle menstruel. Cette méthode est donc couramment utilisée par les médecins, car elle est plus précise : le point de départ est le premier jour des dernières règles, soit environ 14 jours avant la fécondation. Ce point de repère est utilisé car il peut être plus facilement daté. C’est ce que votre gynéco regarde à chaque début de consultation sur le fameux petit disque en carton.

      Dans ta question, tu ne précises pas si le point de départ du 20 mars correspond à la date de tes dernier règle ou à ton ovulation.

      S’il s’agit du 1er jour de tes dernières règles cela veut dire que tu es à:
      – 7 semaines de grossesse et 9 semaines d’aménorrhée
      S’il s’agit de la date de ta fécondation (tes dernières règles ont eu lieu +/- 14 jours avant) cela veut dire que tu es à :
      -9 semaines de grossesse et 11 semaines d’aménorrhée

      Puisque l’IVG peut être réalisée jusqu’à 12 semaines de grossesse en Belgique, elle est encore possible dans ta situation.
      Il faut également savoir que la loi impose un délai de 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG.
      Il ne faut donc pas consulter le médecin traitant ou le gynécologue trop tard, par exemple à la 11ème semaine de grossesse.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  46. Ted
    le 11 mai 2017 à 12:23

    Si c’est le cas je voudrais avorter je ne pourais pas le garder jai 17 ans et je vais bientôt avoir 18 ans comment je peux faire s’il vous plaît

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 16:50

      Bonjour Ted,

      Si ton retard de règles persiste, n’hésite pas à consulter ton médecin/gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’avoir un avis médical.
      Tu pourras ensuite recevoir toutes les informations relatives aux différentes options qui s’offrent à toi si une grossesse à débuté.

      Si tu ne souhaites plus poursuivre ta grossesse, tu y seras accueillie et accompagnée dans ta démarche, sans jugement et en toute confidentialité par une équipe professionnels de la santé. Lors d’un entretien avec un médecin, vous pourrez déterminer quelle méthode pour pratiquer l’IVG sera la plus judicieuse.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-centres Si tu es en ordre avec ta mutuelle, les prix sont pris en charge au maximum et l’intervention te revient à 4 euros. Tu trouveras plus d’informations sur les prix en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Combien-cela-coute-t-il,137

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  47. Ted
    le 11 mai 2017 à 12:21

    Bonjour jai un retard de 5 jours de mes règles jai fleureteravec mon copain mais il avait un préservatifs et je voudrais savoir est ce que c’est possible que je tombe en ceinte jai les seins gonflées et jai mak au bas ventre légèrement sa pourais etres des symptômes de grossesses aider moi s’il vous plaît

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2017 à 16:31

      Bonjour Ted,

      Si tu as eu rapports vaginaux correctement protégés, il n’y pas de vraiment de risque de grossesse.
      Un retard de règles peut avoir de nombreuses explications et n’est donc pas forcément lié à une grossesse. En effet, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui avance la date de début des règles car il influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance ou un retard des règles.

      Par conséquent, la seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une grossesse éventuelle, est d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. En général, on recommande d’attendre au moins 20 jours après le rapport non protégé avant d’effectuer un test de grossesse urinaire. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie ainsi que dans les centres de planning familial. Si tu préfères, tu peux effectuer un test de grossesse sanguin auprès de ton gynécologue ou dans un centre de planning familial. Le test de grossesse sanguin permet d’avoir un résultat plus précis, dont la fiabilité est de 100%. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  48. 1039-bbal
    le 13 avril 2017 à 19:21

    Bonjour,
    Je suis enceinte, mais étant très jeune, je ne veux pas que mes parents soient au courant de la démarche à laquelle je suis prête à assumer seule. Je voudrais m’informer tout d’abord sur le prix de cette démarche medicamenteuse (IVG). Ensuite est-ce que il y’aurai moyen de pouvoir payer et avorter via médicaments sans que mes parents soient au courant? Si oui, en région Bruxelloise, quel clinique serait la plus professionnelle et la moins coûteuse ?
    Cordialement, bonne soirée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 avril 2017 à 16:46

      Bonjour 1039-bbal,

      Le personnel des services pratiquant l’IVG sont soumis au secret professionnel, tes parents ne seront donc pas informés si tu ne le souhaites pas.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      La liste reprend les différents centres par communes, en cliquant sur le lien tu trouveras une description des activités et s’ils pratiquent ou non l’IVG.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  49. Poupette 1030
    le 7 avril 2017 à 14:01

    Je pense être enceinte, mais je ne sais pas si le père de l’enfant est assez m’ature pour élevé un enfant. Pour m’a part à moi je n’en veux plus’ je pense ‘Et lui aimerai garde l’enfant que faire ? Le garder pour le lui donner ou pas ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 avril 2017 à 16:21

      Bonjour Poupette 1030,

      Tu es la seule à pouvoir prendre une décision quant à la poursuite de la grossesse. Personne ne peut décider à ta place et personne n’a le droit de t’influencer dans un sens ou dans l’autre. Personne d’autre que toi ne peut disposer de ton corps. Le médecin que tu consulteras et l’établissement de soins dans lequel tu te rendras doivent l’aider à clarifier ton propre choix. Pour cela tu peux te rendre chez ton gynécologue ou consulter un médecin dans un centre de planning familial. Tu y seras accueillie sans jugement et en toute confidentialité par une équipe de professionnels de la santé.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  50. you22you
    le 23 mars 2017 à 16:09

    Bonjour ja un probleme svp

    je suis enceinte depuis 3 semaines et jaimerai me faire avorter  en belgique a bruxelles si possible.mais je ne vis pas laba donc je n ai pas d assurance maladie .je vis en autriche et je suis nouvelle laba jai pas encore d assurance et la duree pour avoir une assurance est tres longue ,je ne peux pas attendre.est ce possible de le faire a bruxelle sans assurance?Et si oui que me faut il et combien dois je payer?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2017 à 10:50

      Bonjour You22you,

      Le plus judicieux serait de te rendre dans un centre de planning familial en Autriche ou en Belgique.

      En Autriche, tu peux te renseigner auprès d’une des organisations listées au lien suivant: https://www.womenonwaves.org/en/page/4754/austria–organizations-and-clinics

      En Belgique, tu peux te rendre dans un centre de planning familial et aborder ta situation vis-à-vis de ta mutuelle. Tu seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé sans jugement et en toute confidentialité. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  51. Rayan2018
    le 22 mars 2017 à 21:43

    Salut les filles mois je un problème que je ne comprends pas .
    Je vue mes règles le 31/1/2017 le mois suivant je vue mes règles le 25/2/2017
    Je fait le rapport sexuel le 5/3/2017 et le 6/3/2017 je crois pouvoir être enceinte car le 6/3/2017 ce la date où débute Ma fécondation. je trop peur cet ainsi que je commence
    à compté le début du rapport sexuel je trouve que ce déjà deux semaine de grossesse
    alors je acheté deux testere de grosses au pharmacie pour confirme
    si je suis belle et bien enceinte.
    Les résultats est sorties négatif .
    Alors que je le gonflement des seins et les douleurs abdominales.
    D’habitude car je vais entrée dans mes règles il y’a des signes que je voi avant d’y entrée
    Ce qui mes fait inquiète ce par ce que je ne vois aucune signe ,et il me reste 2jrs pour que je vois mes règles . Alors je suis trop inquiète car je ne sais pas ci je suis enceinte.
    je besoins de conseils.
    Quel méthode puje appliqué pour être sûre que je ne suis pas enceinte .et si il y’a un méthode de provoque les règles svp dite le mois.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 11:56

      Bonjour Rayan2018,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible.

      Les signes évocateurs d’une grossesse sont si nombreux et si variables d’une personne à une autre qu’il serait délicat de faire reposer sur eux le diagnostic de la grossesse. Les symptômes que tu évoques peuvent donc avoir de nombreuses explications. Si ceux-ci persistent, n’hésite pas à consulter ton médecin/gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’avoir un avis médical.

      Cependant, si tu as effectué un test de grossesse urinaire deux semaines après ton dernier rapport non protégé et qu’il est bel et bien négatif, cela signifie que tu n’es pas enceinte. Par conséquent, le plus judicieux serait d’effectuer un test de grossesse sanguin afin de confirmer l’absence de grossesse. Le test de grossesse sanguin permet quant à lui d’avoir un résultat plus précis. Il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception. Tu peux effectuer un test sanguin auprès de ton gynécologue, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu n’as pas de désir de grossesse, il serait peut-être judicieux de trouver un moyen de contraception qui te convienne. En effet, il est préférable d’opter pour une contraception hormonale classique qui, prise correctement, est efficace à 99,9%. Tu pourras te faire prescrire une méthode contraceptive par ton gynécologue, par ton médecin traitant ou par un médecin dans un centre de planning familial. Pour plus d’informations sur les méthodes contraceptives classiques, tu peux te rendre sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  52. Oceaned
    le 19 mars 2017 à 21:33

    Jes ce que la mère de mon copain peut signer les papiers pour me faire avorter

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 13:05

      Bonjour Oceaned,

      Que tu sois mineure ou majeure, tu es la seule à pouvoir décider de poursuivre ou non ta grossesse. Par conséquent, légalement, tu n’as pas besoin d’être autorisée à avoir recours à une interruption volontaire de grossesse. Tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie par des professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité.

      Si tu es en ordre de mutuelle, on ne te demandera alors qu’une participation pour les consultations (en général 1,80€ x 2).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  53. Ornela nan
    le 12 mars 2017 à 22:54

    Bonsoir,il y’a de cela un mois à une soirée j’ai été violé par u inconnu,j’etais très saoule je crois même qu’on m’avait drogué. Maintenant je crois que je suis enceinte et étant donné que je suis majeure(18 ans) et que les frais d’une IVG sont élevés je ne sais quoi faire. Je n’ai personne qui peut m’aider et je ne souhaite en aucun cas garder ce bb quit à en mourir.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 11:15

      Bonjour Ornela nan,

      En principe l’intervention est directement prise en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.
      On ne te demandera alors qu’une participation pour les consultations (en général 1,80€ x 2). Pour cela, tu peux te rendre dans un centre de planning familial où tu seras accueillie par des professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité.

      A la suite d’un viol, que tu sois enceinte ou non, sache qu’en centre de planning familial, tu pourras également trouver une oreille bienveillante et attentive à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres Tu peux également contacter SOS Viol au 0800/98100 (l’appel est gratuit).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  54. pt07
    le 19 février 2017 à 00:09

    Bonsoir, j’ai 15 ans Pendant les vacances d’été 2016 alors que j’avais encore 14 ans j’ai été agressee sexuellement par un inconnu sans pénétration, j’en ai jamais parlé à personne. ma maman a remarqué que j’avais gonfle du ventre et de l’estomac et a donc pris rdv chez le médecin hier. J’ai appris que j’étais enceinte de 27 semaines, ils disent tous que l’avortement est impossible mais moi je suis au bord du suicide, je ne sais pas comment faire pour regarder mes amis en face, je ne sais même pas comment le dire à mon petit copain. Je ne sais plus quoi faire ma seule solution est de me tuer
    Avez vous une solution, une opération est elle possible, surtout que ca nuit à mon mental, aidez moi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 17:33

      Bonjour Pt07,

      Nous sommes vraiment désolé, mais malheureusement, l’information qui t’as été communiqué est correcte.
      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines en Belgique et la loi belge impose un délai de minimum 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG. Aux Pays-Bas, l’IVG est autorisée jusqu’à 22 semaines et jusqu’à 24 semaines au Royaume-Uni.
      Dans ta situation cela ne sera donc plus possible.
      Si tu souhaite parler de ton mal-être et de ta situation, sache qu’il existe de nombreuse personne qui peuvent te venir en aide.
      Si tu souhaites un soutien et une écoute sans jugement et en toute confidentialité, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Tu peux également, contacter le centre de prévention du suicide. (http://www.preventionsuicide.be/fr/besoinaide.html)
      Ce centre s’efforce de proposer à chaque personne une écoute active permettant aux personnes d’exprimer leur(s) souffrance(s), de clarifier leur situation, de prendre du recul et d’ouvrir d’autres possibles.
      Tu peux également en parler dans ton entourage, auprès de personne de confiance, afin qu’ils puissent comprendre ce que tu traverses actuellement et qu’ils puissent t’aider.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  55. faziou
    le 11 février 2017 à 14:36

    bonjour

    je viens de faire un test de grossesse, lequel est positif.

    ma situation personnelle et financiere ne me permet en aucun cas de mener cette grossesse a terme.

    j ai 34 ans, je travaille, mais je rencontre d enormes difficultes financieres. Je ne serai donc pas en mesure d avancer les frais relatifs a une IVG

    est il possible d avoir recours a une IVG sana avancer les frais ?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2017 à 12:10

      Bonjour Faziou,

      En principe l’intervention est directement prise en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.
      On ne te demandera alors qu’une participation pour les consultations (en général 1,80€ x 2).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  56. Titi4300
    le 5 février 2017 à 21:34

    Voila il ya un mois le 6 janvier j ai eu un rapport sans penetration ni ejaculation mais juste frottement 30 h apres ce rapport j ai pris la pillule du lendemain et maintenant j ai un retard de regles de plus de deux semaines ai je des raisons de m inquiéter ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2017 à 10:51

      Bonjour Titi4300,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible.

      En général, on conseille d’attendre quelques jours de retard de règles pour effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie et tu peux effectuer un test de grossesse sanguin chez ton médecin/gynécologue ou dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant : http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Cependant, un retard de règles peut avoir de nombreuses explications et n’est donc pas forcément lié à une grossesse. S’il ne s’agit pas d’une grossesse et qu’un tel retard est inhabituel pour toi, n’hésite pas à consulter ton gynécologue ou un médecin dans un cente de planning familial afin d’en connaître la cause.
      En effet, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui avance la date de début des règles car il influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance ou un retard des règles.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  57. Aïcha
    le 23 janvier 2017 à 15:36

    Bjr j’ai eu mes dernières règles le 27/12 ,le 9 et le 10/01 j’ai eu des rapports mais protégés .je devrais avoir mes règles ce 23/01 mais rien. Entre temps j’ai commencé à prendre certains médicaments car j’avais les infections vaginales (primalan 10mg ,poligymax,et amiderm crème) je veux savoir si ces médicaments peuvent influer sur mon cycle svp.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2017 à 14:53

      Bonjour Aïcha,

      Les fabricants de préservatifs garantissent une efficacité de 99,9% si le préservatif est utilisé correctement. Par conséquent, si tu as eu des rapports vaginaux protégés, les risques de tomber enceinte sont inexistants.

      La seule façon d’être fixée quant à une grossesse éventuelle est de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. On conseille toutefois d’attendre au moins 20 jours après le dernier rapport non protégé pour effectuer un test de grossesse urinaire pour que celui-ci soit fiable. Le test de grossesse sanguin permet quant à lui d’avoir un résultat plus précis. Il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie et tu peux effectuer un test sanguin auprès de ton gynécologue, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Si tu n’as pas de désir de grossesse, il serait peut-être judicieux de trouver un moyen de contraception qui te convienne. En effet, il est préférable d’opter pour une contraception hormonale classique qui, prise correctement, est efficace à 99,9%. Tu pourras te faire prescrire une méthode contraceptive par ton gynécologue, par ton médecin traitant ou par un médecin dans un centre de planning familial. Pour plus d’informations sur les méthodes contraceptives classiques, tu peux te rendre sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      Enfin, sache que les traitements pour une infection vaginale ou l’infection en elle même n’a pas d’influence sur ton cycle menstruel. En revanche, un retard de règles peut avoir de nombreuses explications et n’est donc pas forcément lié à une grossesse. S’il ne s’agit pas d’une grossesse et qu’un tel retard est inhabituel pour toi, n’hésite pas à consulter ton médecin/gynécologue afin d’en connaître la cause.
      En effet, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui avance la date de début des règles car il influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance ou un retard des règles.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  58. dansandra
    le 23 janvier 2017 à 10:47

    bjr, j’ai saigné le 15 décembre 2016 et jusqu’aujourd’hui je n’ai pas encore eu mes prochaines règles et je ne sais pas si je suis enceinte; je n’ai pas fait de test de grossesse.samedi le 14 janvier 2014 j’ai pris 12 comprimés de Misoprostone après 3 heures de temps je prenais 4 comprimés dans la bouche et je n’ai pas eu de saignement. Hier, dimanche 22 janvier 2017 j’ai encore pris 8 comprimés de Misoprostone et rien ne s’est toujours produit.Aidez moi svp car je ne comprends rien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2017 à 15:15

      Bonjour Dansandra,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible.

      En revanche, sache qu’il est préférable de vérifier que tu es bel et bien enceinte avant de prendre du Misoprostol car il est possible qu’aucun saignement n’ait eu lieu car tu n’es peut-être tout simplement pas enceinte. Si tu as des doutes vis-à-vis de ta situation, le plus judicieux serait de consulter ton médecin traitant ou ton gynécologue afin de recevoir un avis médical.

      La seule façon d’être fixée quant à une grossesse éventuelle est de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin. On conseille toutefois d’attendre au moins 20 jours après le dernier rapport non protégé pour effectuer un test de grossesse urinaire pour que celui-ci soit fiable. Le test de grossesse sanguin permet quant à lui d’avoir un résultat plus précis. Il peut être réalisé avant même le retard de règles, dès la deuxième semaine après la conception. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie et tu peux effectuer un test sanguin auprès de ton gynécologue, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.

      Enfin, si tu n’as pas de désir de grossesse, il serait peut-être judicieux de trouver un moyen de contraception qui te convienne. En effet, il est préférable d’opter pour une contraception hormonale classique qui, prise correctement, est efficace à 99,9%. Tu pourras te faire prescrire une méthode contraceptive par ton gynécologue, par ton médecin traitant ou par un médecin dans un centre de planning familial. Pour plus d’informations sur les méthodes contraceptives classiques, tu peux te rendre sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=9436

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  59. Rosie2908
    le 18 janvier 2017 à 00:54

    J’ai un problème,

    je prend de la drogue(je sais que cest mauvais) et je suis enceinte. Je ne veux pas me faire avorter et jaimerais savoir si mon enfant a des risques garve ou si il aura seuleemnt des legers deficit.9Je prend de la drogue 1 fois semaine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 janvier 2017 à 15:14

      Bonjour Rosie2908,

      Il est difficile voire impossible d’affirmer avec certitude quelles sont les conséquences exactes de telle ou telle consommation. Car pour bien vivre sa grossesse, c’est tout un ensemble de paramètres qui sont en jeu, et non juste le fait de consommer ou pas quelque chose. Mais de manière générale, la consommation de drogues est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement.

      Ton corps peut accueillir certains produits avec modération sans qu’il y ait forcément de conséquences. En revanche, ton bébé est beaucoup plus fragile car il se construit tout doucement dans ton ventre et les produits risquent de perturber son développement ou de le mettre en danger.

      C’est également valable pour les médicaments. Il est donc préférable de ne pas prendre de médicament sans avoir vérifié d’abord auprès de ton médecin si celui-ci était inoffensif pour le fœtus.

      Si arrêter de consommer te semble trop difficile, ne te culpabilise pas. Le plus judicieux serait déjà simplement de diminuer un peu ta consommation. Rien ne sert de se mettre une trop grande pression ou des objectifs irréalisables, le stress n’est pas bon non plus pour le fœtus. N’hésite pas à en parler avec ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial afin d’évaluer avec lui ce qu’il convient de faire ou pas tout en tenant compte de la réalité de ta consommation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres Si tu as besoin d’une aide ou simplement de parler de ta consommation de drogues, n’hésite pas à contacter l’équipe Infor Drogues qui t’accueillera sans jugement et en toute confidentialité au 02 227 52 52

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  60. henryford
    le 17 janvier 2017 à 22:13

    Bonjour je voudrait savoir si les 450 euro ( en moyenne ) doivent etre avancer a l agence / hopital etc etc ? merci de votre reponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 janvier 2017 à 11:28

      Bonjour Henryford,

      Dans un centre de planning familial, il n’est pas nécessaire d’avancer l’argent. Si la personne souhaitant interrompre sa grossesse est en ordre de mutuelle, cette IVG ne coutera pas plus de 4 euros.

      Les équipes des centres de planning familial garantissent un accueil et une écoute par des professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité. En centre de planning familial, il est possible d’accéder aux soins de santé peu importe les moyens financiers dont tu disposes. N’hésite pas à en parler à l’équipe afin d’envisager les solutions les plus appropriées à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  61. Kika22
    le 4 janvier 2017 à 14:25

    Bonjour
    J’ai 22ans et je suis encore aux etudes. Je viens de faire un test de grossesse qui est positif. Je me trouve dana l’impossibilité d’élever cet enfant et aimerait savoir comment procéder tenant en compte qu’il doit s’agir d’une grossesse d’environ5 semaines.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 janvier 2017 à 17:01

      Bonjour Kika22,

      En Belgique, l’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse.

      Si tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial qui pratique les IVG. Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité. Tu pourras alors envisager avec un médecin, la méthode la plus approprié à ta situation pour pratiquer cette IVG. Il sera possible de procéder à l’IVG une semaine après le premier rendez-vous. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  62. Céline
    le 14 décembre 2016 à 19:34

    Bonjour

    cela fait maintenant un peu plus d’une semaine que j’ai des pertes de sang (de couleur brune) alors que je prends la pilule et que ce n’est pas ma semaine de règles. Samedi et aujourd’hui j’ai eu des envies de remettre (mais je n’ai pas remis).

    Lundi j’ai fait un test de grossesse qui disait que je ne suis pas enceinte mais je sais que ce n’est pas fiable à 100%. IL y a-t-il des chances que je sois enceinte?

    Si oui j’aimerais prendre la pilule abortive. SAvez-vous si c’est remboursé par la mutualité chrétienne?

     

    Merci beaucoup

    une jeune fille en stress…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 décembre 2016 à 11:49

      Bonjour Céline,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par ailleurs, les signes évocateurs d’une grossesse sont si nombreux et si variables d’une personne à une autre qu’il serait délicat de faire reposer sur eux le diagnostic de la grossesse. Par conséquent, le plus judicieux serait de te rendre chez ton gynécologue ou dans un centre de planning familial afin d’avoir un avis médical sur ta situation.

      Sache qu’en général, on conseille d’attendre 20 jours après un rapport non protégé et sans contraception avant d’effectuer un test de grossesse. En effet, un test de grossesse effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse.

      Enfin, si tu es enceinte et que tu ne souhaites pas poursuivre ta grossesse, tu peux te rendre dans un centre de planning familial qui pratique les IVG. Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé, sans jugement et en toute confidentialité. Tu pourras alors envisager avec un médecin, la méthode la plus approprié à ta situation pour pratiquer cette IVG. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  63. Leya
    le 10 décembre 2016 à 01:29

    bonjour, j’ai envie de prendre la pilule du lendemain mais elle n’est pas conseillé pour celle qui on une personne de leur famille atteinte d’une thrombose, que dois-je faire ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2016 à 12:32

      Bonjour Leya,

      Sache que le fait d’être enceinte augmente plus le risque de thrombose que le fait de prendre une pilule du lendemain ou une pilule contraceptive.

      Par conséquent, si tu n’as pas de désir de grossesse et que tu te trouves dans les délais nécessaires à l’efficacité de la pilule du lendemain, le plus judicieux serait de consulter un médecin dans les plus brefs délais afin d’évaluer, selon ton cycle, s’il est préférable que tu prennes la pilule du lendemain ou celle du surlendemain. Tu pourras également envisager avec un médecin de prendre un moyen de contraception qui te convient. Pour cela, tu peux consulter ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.