Bruxelles-J

Interrompre sa grossesse - IVG

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu es enceinte, mais que tu ne désires mener ta grossesse à terme, il est possible, sous certaines conditions de bénéficier d’une interruption volontaire de grossesse (IVG) qu’on appelle aussi « avortement ». Il s’agit bien entendu d’une solution d’urgence et non pas d’un moyen de contraception.

Tu l’auras compris, décider de se faire avorter ne se fait pas à la légère, c’est une décision importante qui nécessite d’être bien informée et bien accompagnée.

L’avortement est un droit

La loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) est d’application depuis 1991 dans notre pays : l’IVG est donc dépénalisée, cela signifie que la loi autorise cette pratique, mais uniquement sous certaines conditions bien précises.

Quelles sont ces conditions ?

  • En Belgique l’IVG doit avoir lieu avant la fin de la douzième semaine après la conception ;
  • Un délai de six jours doit s’être écoulé entre la première consultation et le jour de l’intervention ;
  • L’intervention doit avoir lieu dans un centre hospitalier ou extra hospitalier (centre de planning familial pratiquant l’IVG).

Des exceptions à cette règle sont-elles prévues ?

Une seule exception est prévue par la loi, il s’agit des IVG thérapeutiques,  lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou si les examens révèlent que l’enfant à naître est atteint d’une maladie incurable.

A qui t’adresser ?

Tu peux en parler à un médecin ou à un gynécologue de ton choix. Tu peux aussi te rendre dans un hôpital ou dans un centre de planning familial. L’important est de trouver le lieu où tu te sentiras le plus en confiance…

Ce que tu dois savoir, c’est que tous les hôpitaux et planning familiaux ne pratiquent pas nécessairement l’avortement. En effet, selon leur philosophie ou obédience, ou simplement par manque de moyens certaines de ces structures ne pourront t’aider si tu désires interrompre ta grossesse.

Mais, en principe, si le médecin auquel tu t’adresses refuse de pratiquer l’IVG, il doit t’en informer lors de la première visite et te renseigner un service pratiquant l’IVG.

Comment se passe l’IVG ?

Il existe deux méthodes d’IVG : l’IVG médicamenteuse et l’IVG chirurgicale

La méthode médicamenteuse se déroule en deux étapes où la patiente doit prendre différents comprimés : dans un premier temps, ceux-ci stoppent le développement de la grossesse, puis dans un second temps, provoquent l’expulsion de l’embryon. Elle peut être pratiquée jusqu’à 7 semaines de grossesse.

La méthode chirurgicale est pratiquée sous anesthésie locale et consiste à aspirer, avec une sonde, le contenu de la cavité utérine. Elle peut être pratiquée de la 6ème à la 12ème semaine de grossesse.

Comment se déroule une IVG dans un Centre de planning familial ?

Chaque avortement, pratiqué selon les conditions prévues par la loi, suit une certaine procédure. Celle-ci est importante, car elle permet que l’IVG se déroule le mieux possible, en assurant une intervention médicale professionnelle et un accompagnement optimal.

  • Lors d’une première visite, une accueillante (assistante sociale, psychologue, etc.) t’aidera à faire le point : elle te donnera toutes les informations utiles (droits, aides, alternatives à l’IVG, etc.) et répondra à tes interrogations. Tu passeras également un examen gynécologique. Le médecin te donnera toutes les explications sur le déroulement de l’IVG, les risques éventuels, les précautions à prendre, les suites de l’intervention, etc.
  • Tu disposes ensuite d’une période de réflexion de minimum 6 jours pour confirmer ou non, par écrit et le jour de l’intervention, ta volonté d’interrompre la grossesse.
  • Deux semaines après l’intervention, une visite de contrôle permettra de voir si tout va bien tant sur le plan psychologique que médical.

Est-ce que mes parents, mes amis, … seront au courant ?

Tout médecin est tenu au secret médical : il ne peut donc donner aucune information à qui que ce soit sans ton consentement.

Une mineure d’âge peut-elle avorter ?

La loi belge relative à l’avortement n’évoque pas l’âge de la femme. Il n’y a donc pas de restriction pour les jeunes filles mineures d’âge.

Il est néanmoins important que la jeune fille soit suffisamment mature.

Il est donc parfois préférable que la jeune fille soit accompagnée d’un adulte qui pourra la soutenir au niveau psychologique, l’aider à prendre ses médicaments, etc. Cette personne ne doit pas nécessairement être de la famille.

Combien coûte l’IVG ?

Le coût d’un avortement est évalué à +/- 450€.

Cependant il sera pris en charge par l’INAMI à condition que tu sois en ordre de mutuelle.
On ne te demandera qu’une participation pour les consultations (en général 1,80€ x 2).

Pour les personnes sans mutuelle (en général pour les étrangers non-européens), le prix total de l’intervention est à leur charge.
Dans le cas où l’intervention se passe dans un centre (et non pas à l’hôpital), le montant est plafonné aux alentours de 200 €.

Attention, en centres hospitaliers, les frais pour un avortement peuvent être bien plus élevés.

Le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein, si tu te trouves dans une situation financière délicate, des solutions peuvent être trouvées, une aide peut être demandée à différents services sociaux

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


158 questions pour “ Interrompre sa grossesse - IVG

  1. Détresse
    le 29 août 2016 à 01:15

    Bonjour,
    je vous contacte car je suis enceinte et que je voudrais faire une ivg.
    Suis-je obligée d’avoir l’accord de mon conjoint pour le faire?
    Ou je suis libre de le faire sans qu’il le sache où qu’il ait son mot à dire ?

  2. Mggg
    le 25 août 2016 à 21:00

    Bonjour,
    J’aurais aimer savoir les Risques d’un ivg chirurgicale.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 août 2016 à 11:11

      Bonjour Mggg,

      Les risques d’une IVG sont minimes et les complications rares dans la mesure où l’intervention est sécurisée (présence d’un médecin, matériel approprié, …). Cela ne rend pas stérile non plus. Et, il n’y a pas d’incidence sur les grossesses ultérieures.

      Un avortement peut provoquer de la dépression, de la colère ou au contraire un soulagement et un bien-être. Si un malaise intérieur s’installe, si des problèmes sexuels surviennent, si le désir se réduit, … la femme qui vient d’avoir recours à une IVG a tout intérêt à demander de l’aide à son médecin ou à un psychologue (par exemple, celui du centre de planning familial). Il suffira parfois de peu pour qu’elle se sente mieux.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  3. Barbara
    le 24 août 2016 à 12:23

    Bonjour, me revoilà.
    J’ai fait un test urinaire ce matin qui s’est révélé négatif. Cependant, j’ai encore un peu peur. J’ai donc une question..Quand me conseillez-vous de refaire un test? Ou alors est-il tout simplement mieux d’attendre l’arrivée de mes règles? Je ne sais pas trop quoi faire..
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 août 2016 à 16:33

      Bonjour Barbara,

      En général, on conseille d’attendre 15 jours après un rapport à risque avant d’effectuer un test de grossesse sanguin pour que celui soit fiable et 20 jours pour un test de grossesse urinaire. Un test de grossesse urinaire ou sanguin effectué trop tôt pourrait indiquer faussement l’absence de grossesse.

      Par conséquent, le plus judicieux serait de te rendre chez ton gynécologue ou dans un centre de planning familial pour effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin dès que possible. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  4. Barbara
    le 18 août 2016 à 17:45

    Bonjour, c’est encore moi!
    Je reviens vers vous car j’ai un gros doute.. Ce matin j’ai eu des saignements qui ressemblent tout à fait à mes règles habituelles sauf que normalement je n’aurais pas dû les avoir avant le 22 au moins(cycle assez irrégulier). Alors je me dis que c’est sûrement un effet secondaire de la prise de la pilule du lendemain. Mais est-il possible que cela soit quand même mes règles? Cela voudrais dire donc que je ne suis pas enceinte, n’est ce pas?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 août 2016 à 11:51

      Bonjour Barbara,

      Comme nous te l’expliquions dans notre 1er commentaire, la pilule du lendemain peut entraîner des modifications au niveau des règles il est donc possible que le cycle soit perturbé.
      La date des prochaines règles peut donc être légèrement avancée ou retardée (de quelques jours) mais ce n’est pas systématique.
      Si le flux et la durée te semble normale, il peut tout à fait s’agir de tes règles. D’autant plus que tes cycle sont généralement irréguliers.

       

  5. Barbara
    le 15 août 2016 à 13:08

    Bonjour, j’ai 17 ans et viens d’avoir mon premier rapport non-protégé le 12/08. Habituellement je prend la pilule mais lors de mes dernières règles, j’ai oublié. Par peur de tomber enceinte j’ai pris la pilule du lendemain après 20heures environ. Je voudrais savoir quels sont les risques que je sois enceinte et dans combien de temps je devrais faire un test de grossesse. ( je précise que je n’ai encore aucun symptômes tels que saignements, nausées, vertiges,..) Et est ce que mes parents sont obligés d’être au courant si je veux pratiquer une IVG? Est ce qu’il est possible que le majeur accompagnant soit les parents de mon copain?
    J’ai vraiment besoin de réponses.
    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 août 2016 à 14:39

      Bonjour Barbara,

      Puisque tu as pris la pilule du lendemain dans les 24 heures suivant le rapport sexuel non protégé, son taux d’efficacité est de 95%. Ce taux est particulièrement élevé mais cela signifie malgré tout qu’un taux d’échec existe toujours.
      La pilule du lendemain peut entraîner des modifications au niveau des règles et qu’il est possible que ton cycle soit perturbé, à cause du stress par exemple. La date de tes prochaines règles peut donc être légèrement avancée ou retardée (de quelques jours) mais ce n’est pas systématique.
      Reste donc attentive et en cas de retard supérieur à 7 jours, on conseille de faire un test de grossesse (urinaire ou sanguin) afin de vérifier l’absence de grossesse.

      Les centres de planning familial sont soumis au secret médical et respectent donc l’anonymat de toute personne qui passera leur porte et ce même si tu es mineure.
      Aucune information ne sera donc jamais dévoilée à qui que ce soit.
      Tu trouveras plus d’informations sur l’IVG sur cette page:http://www.loveattitude.be/grossesse-avortement,5
      Tu peux si tu le souhaite être accompagné par une personne de ton choix (y compris les parents de ton copain).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

      • Barbara
        le 16 août 2016 à 17:13

        Merci infiniment pour votre réponse, cela me rassure un peu.
        Donc si je comprend bien, il est inutile que je fasse un test de grossesse d’ici quelques jours alors que mon cycle n’est supposé commencer que le 25 du mois? Et j’avais également une autre question… Après ma prise de la pilule du lendemain, j’ai consommer de l’alcool(mais en petite quantité). Est ce que cela a un impact sur l’efficacité de celle-ci?
        Encore merci pour vos précieuses réponses.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 17 août 2016 à 11:15

          Bonjour Barbara,

          En effet, un test fait trop tôt ne permettra pas de détecter le taux hCG (hormone de grossesse) et donc ne permettra pas d’obtenir un résultat fiable.

          Boire de l’alcool quand on prend une pilule contraceptive ou un contraceptif d’urgence n’est pas dangereux pour la santé (comme ça peut effectivement être le cas pour d’autres médicaments) et ça ne réduit pas l’efficacité de la pilule.
          Sauf évidemment en cas de vomissement, si on vomit dans les quelques heures après la prise de la pilule (peu importe la cause) on court le risque que le corps n’ait pas eu le temps d’assimiler la dose et c’est donc comme si on n’en avait pas pris.

          • Barbara
            le 17 août 2016 à 11:43

            Je vois, tout va très bien alors. Merci.
            Je me demandais également si le fait de ne pas avoir d’effets secondaires suite à la pilule du lendemain signifiait que l’on était enceinte? J’ai lu cette théorie sur différents sites et ça m’angoisse un peu car je n’en ai pas eu un seul pour le moment.

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 17 août 2016 à 16:08

              Bonjour Barbara,

              Non, les effets secondaires ne sont pas du tout systématique et ne sont pas liés à l’efficacité de la pilule.

            • Barbara
              le 17 août 2016 à 17:07

              Très bien, je suis soulagée.
              Vous m’avez été d’une aide très précieuse, merci infiniment.

  6. Celine
    le 15 août 2016 à 12:25

    Bonjour,
    J’ai eu un rapport le 18/07 ( ma première fois ), protègé puisque nous avons utilisé un préservatif qui ne s’est pas déchiré. Mais par peur de tomber enceinte j’ai pris la pilule du lendemain (levonorgestrel )48h après. Du 24/07 jusqu’au 30/07 j’ai eu de fort saignement puis des sppoting. La date présumé de mes nouvelles règles était le 1/08 mais j’ai 12 jours de retard sur cés règles présumées..
    J’aimerai donc savoir ce que je dois faire et si j’ai des chances d’être enceinte..
    Si vous pouviez me donner une réponse je serais ravie car cela fais depuis mon rapport que je me pose toute sorte de question par sur de tomber enceinte..

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 août 2016 à 14:04

      Bonjour Céline,

      Les spottings et le retard des règles peuvent être liés à la prise de la pilule du lendemain.
      En effet, la pilule du lendemain peut entraîner des modifications au niveau des règles et il est possible que ton cycle soit perturbé, à cause du stress par exemple.
      La date des prochaines règles peut donc être légèrement avancée ou retardée (de quelques jours) mais ce n’est pas systématique. Cependant, en cas de retard supérieur à 7 jours, on conseille de faire un test de grossesse (urinaire ou sanguin) afin de vérifier l’absence de grossesse.

      Si tu le souhaites, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Les centres sont ouverts à toute question liée à la vie sexuelle et affective. De nombreux sujets peuvent être abordés comme la contraception, la grossesse ou encore les maladies sexuellement transmissibles (IST).

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  7. ness
    le 8 août 2016 à 19:14

    Bonjour,

    Vous dites 12 semaines mais c’est 14 semaines après les dernières règles non?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 août 2016 à 09:59

      Bonjour ness,

      Nous supposons que ta question porte sur le délai autorisé par la loi belge pour pratiquer une IVG. Sauf en cas de problème médical grave, l’avortement doit avoir lieu avant la fin de la 12ème semaine qui suit la conception – donc, 14 semaines après les dernières règles.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  8. Chat1999
    le 7 août 2016 à 00:01

    Peut on avorter à 11 semaines et 6 jours?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 12:22

      Bonjour Chat1999,

      L’interruption volontaire de grossesse est autorisée jusqu’à 12 semaines en Belgique et la loi belge impose un délai de minimum 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG. Aux Pays-Bas, l’IVG est autorisée jusqu’à 22 semaines et jusqu’à 24 semaines au Royaume-Uni.

      Si tu souhaites un soutien et une écoute sans jugement et en toute confidentialité, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  9. Fadimatou
    le 5 août 2016 à 21:55

    Bonsoir j’aimerai savoir pourquoi l’écoulement de sang s’arrête lorsque je fait l’avortement chirrgicale la première fois après l’écoulement s’est arrêté pas moins de 10min j’ai attendu 3 jours sans suite je suis allée refaire l’avortement il s’est arrêté après 4h merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 10:32

      Bonjour Fadimatou,

      Les saignements après une I.V.G. chirurgicale sont très fréquent.
      Généralement ils sont plus faibles que lors du cycle menstruel normal.
      Toutefois, ils peuvent être observés de façon irrégulière, par exemple, lors des deux premiers jours, pas du tout ou à très faiblement.
      Dans certains cas, le saignement peut être plus abondant. Après l’évacuation de l’utérus, le sang peut se coaguler dès qu’il entre en contact avec le vagin. Le sang est ensuite excrété sous forme de caillots (il ne s’agit pas de tissus corporels mais simplement de sang coagulé).

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  10. Céline
    le 2 août 2016 à 23:05

    Bonjour,

    Je dois subir une interruption volontaire de grossesse aux pays-bas car j’ai dépassé le délai en Belgique,
    seulement, j’ai une dizaine de jours pour trouver la somme de 870€, ce que me coutera cette IVG,

    Existe t’il en Belgique des aides financières qui pourraient m’aider a ce niveau la?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2016 à 14:06

      Bonjour Céline,

      A notre connaissance, il n’existe pas d’aide financière permettant de prendre en charge un IVG à l’étranger.
      Tu peux néanmoins contacter le Centre de Planning Familial Rosa des FPS du Brabant au 02/546.14.33 qui pourra t’accompagner en toute confidentialité dans cette démarche et pour prendre rendez-vous au plus vite dans une casa clinique aux Pays-Bas. Ils pourront éventuellement te renseigner sur les aides possibles.
      Aussi, d’après les informations que nous avons reçues de la Free Clinic d’Ixelles, il est possible, parfois, d’obtenir un prêt du CPAS pour cette démarche.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  11. Rachida
    le 31 juillet 2016 à 13:25

    Je voulais enlever mon bébé à 25 semaine est ce qui ya moiyen merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 août 2016 à 13:15

      Bonjour Rachida,

      En Belgique, l’interruption volontaire de grossesse n’est autorisée au delà de 12 semaines. Aux Pays-Bas, elle est autorisée jusqu’à 22 semaines et jusqu’à 24 semaines au Royaume-Uni.

      Si tu souhaites un soutien et une écoute sans jugement et en toute confidentialité, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y seras accueillie par une équipe de professionnels de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  12. laury
    le 29 juillet 2016 à 02:32

    bonjour ,je sus major.le 21 juin j’ais eu un rapport sexuel non protege,hor la penetration na pas eu lieu mais lors de l’ejaculation faite par mon conjoint a atteri sur ces doigts eu sans faire expes il a mis ces doigts dans mon vagin,beh j’ais un retard de 5 jours mes regles ete sence venir ce 24 juil,jaimerai savoir si j’ai belle eu bien un debut de grossesse?? jai tres peur merci de me repondre.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 août 2016 à 10:56

      Bonjour Laury,

      En effet, il est possible de tomber enceinte sans pénétration. Toute relation sexuelle au cours de laquelle du sperme se retrouve près du vagin comporte un risque de grossesse. Même sans pénétration, le risque de tomber enceinte, même s’il est très rare, existe bien: il suffit que la vulve et le vagin aient été en contact direct avec les spermatozoïdes. Les doigts, par exemple, peuvent véhiculer les spermatozoïdes.

      Par conséquent, vu ton retard de règles, nous te conseillons d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin afin d’être fixée. Concernant le test urinaire, le plus sûr est de le faire au réveil, puisque les urines sont plus concentrées et présentent ainsi un taux plus élevé de bêta-hCG. Tu peux te procurer un test urinaire en vente libre dans une pharmacie ou l’effectuer dans un centre de planning familial (le prix varie entre 3 et 5 euros selon les centres). Le test se pratique également en dehors des consultations médicales, lors des permanences d’accueil. Le test de grossesse sanguin permet, quant à lui, d’avoir un résultat plus précis, dont la fiabilité est de 100%. Tu peux te faire prescrire cette analyse sanguine auprès de ton médecin/gynécologue ou dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise sur: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centreshttp://www.loveattitude.be/Liste-des-centres.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  13. ALPAH
    le 25 juillet 2016 à 16:08

    Bonjour ma fiancée et moi avons eu un rapport +-le 16 juillet 2016

    Depuis ma femme est déjà parti en vacances et n’a toujour pa eu ses regle elle devait les avoir le 13 ou le 17

    Ma question est que si elle est enceinte quel est la date limite pour nous rendre dans un planning familial pour faire une ivg car nous sommes pas encor prêt pour cela

    ( nous n’a avons pa eu de rapport avec penettration mais on va dire préliminaire asser osé )

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juillet 2016 à 15:26

      Bonjour Alpah,

      La loi belge impose un délai de minimum 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG. Il faut également savoir que le délai autorisé par la loi belge est de 12 semaines maximum entre la fécondation et l’avortement.

      Si ta fiancée souhaite pratiquer une IVG, vous devrez d’abord consulter un médecin, un assistant social, un psychologue, ou une gynécologue avec qui vous aurez un premier entretien afin de discuter de votre décision. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors de cette première visite. Cette première rencontre permet, d’une part, de rencontrer une accueillante qui prend le temps de vous expliquer les méthodes, de répondre à vos questions et, éventuellement, de vous aider à y voir plus clair dans votre décision. En principe, il s’écoule généralement une semaine entre la première et la deuxième consultation, afin de vous laisser le temps de réfléchir et de confirmer votre choix. Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Si votre décision est prise, ne perdez pas trop de temps afin de ne pas dépasser les délais. Vous trouverez le centre de planning familial le plus proche de chez vous sur: http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  14. Dana
    le 20 juillet 2016 à 23:33

    Bonjour, hier j’ai fait le test de grossesse et il était positif. Je suis venue en Belgique pour 3 semaines et je voudrais faire l’avortement ici. Combien de temps dure tout ça? Pourrais-je le faire en Belgique et comment se passe-t-il?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 juillet 2016 à 13:22

      Bonjour Dana,

      En effet, il est possible
      La loi belge impose un délai de minimum 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG.
      Il faut également savoir que le délai autorisé par la loi belge est de 12 semaines maximum entre la fécondation et l’avortement.
      Si tu le souhaites, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge.
      Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Tu pourras t’y présenter seule ou accompagnée. Tu trouveras le centre de planning familial le plus proche de chez toi sur : http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

      N’hésite pas à nous contacter pour toute autre question.

  15. Pam
    le 19 juillet 2016 à 17:52

    Bonjour cela fait 2 mois que je ne n’est plus mais règles et je n’osé pas le dire à mon père car j’ai peur qu’il le prenne mal que puis je faire ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2016 à 14:41

      Bonjour Pam,

      Le retard ou l’absence de règles peuvent avoir de nombreuses explications et n’est donc pas forcément lié à une grossesse.

      Le plus judicieux serait alors d’effectuer un test de grossesse urinaire ou sanguin dans les plus brefs délais pour être fixée. Les tests de grossesse urinaires sont en vente libre en pharmacie et tu peux te faire un prescrire un test de grossesse sanguin auprès de ton gynécologue ou d’un médecin en centre de planning familial.

      S’il ne s’agit pas d’une grossesse et qu’un tel retard est inhabituel pour toi, n’hésite pas à consulter ton médecin/gynécologue afin d’en connaître la cause. En effet, les hormones sexuelles réagissent fortement à toutes les variations psychologiques (un choc, une angoisse, voire même un voyage). Parmi les causes possibles, le stress est l’un des facteurs qui avance la date de début des règles car il influe sur la régularité des périodes de menstruation. N’importe quelle situation de stress (problèmes familiaux, soucis au travail, difficultés scolaires, etc) dérèglent les hormones du corps, qui perdent leur équilibre naturel. De brusques changements de poids peuvent également dérégler le cycle de menstruation. L’organisme se trouve alors déstabilisé ce qui peut provoquer en certaines occasions une avance ou un retard des règles.

      S’il s’agit d’une grossesse, sache que l’IVG est autorisée jusqu’à 12 semaines de grossesse en Belgique. Pour pratiquer une IVG, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y sera accueillie et accompagnée dans ta démarche, sans jugement et en toute confidentialité par une équipe professionnels de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-centres

      Si tu es en ordre avec ta mutuelle, les prix sont pris en charge au maximum et l’intervention te revient à 4 euros. Tu trouveras plus d’informations sur les prix en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Combien-cela-coute-t-il,137

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  16. Stella
    le 18 juillet 2016 à 22:04

    Bonjour je suis enceinte de 6 semaines je souhaite avorter pas parce que j en ai envie mais parce que la situation financière ne me permet pas de le garder . Je voudrais avorter sous anesthésie générale dans un hôpital en belgique je suis en ordre de mutuelle mais je n’arrive pas a trouver le prix pour me faire une idée un minimum est ce que vous pourriez m’aidez ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2016 à 14:03

      Bonjour Stella,

      Pour pratiquer une IVG, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Tu y sera accueillie et accompagnée dans ta démarche sans jugement et en toute confidentialité par une équipe professionnels. La manière dont l’IVG sera pratiquée dépend de plusieurs facteurs et sera déterminé après un entretien avec un médecin. Tu trouveras la liste des centres de planning familial pratiquant l’IVG en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-centres

      Si tu souhaites te rendre dans un hôpital, le prix dépend de l’hôpital dans lequel tu te rends et de la couverture que ta mutuelle t’octroie. En revanche, dans un centre de planning familial, les prix sont pris en charge au maximum et l’intervention te revient à 4 euros. Tu trouveras plus d’informations sur les prix en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Combien-cela-coute-t-il,137

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  17. Une maman qui souffre
    le 3 juillet 2016 à 12:48

    Bonjour,
    Mon compagnon et moi étions désireux tous les deux à l’envie d’avoir un bébé.
    Il faut savoir que je suis déjà maman de deux enfants que j’ai élevée seule.
    Mon compagnon depuis l’annonce de ma grossesse est devenu complètement différent et même verbalement agressif envers moi.
    Nous venons de nous séparez et je ne peut pas assumer un troisième enfant seule.
    J’aimerais savoir si légalement je peux lui faire assumer une partie des frais de l’ivg?
    je souffre de cette situation et ne fait pas ça de gaieté de coeur surtout qu’il a été désiré

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 16:55

      Bonjour une maman qui soufre,

      Puisque la filialation paternelle n’est pas clairement établie, il ne nous parait pas possible de forcer ton ex compagnon à assumer une partie des frais pour une éventuelle IVG.
      Sache que si tu es en ordre de mutuelle, une partie importante du coût sera prise en charge par l’INAMI. La partie à ta charge sera alors de +/- 2 fois 1,60 euros.

      Dans tous les cas, n’hésite pas à te rendre dans une planning familiale afin d’évaluer avec les travailleurs sociaux les différentes possibilités.
      Des solutions peuvent être trouvées, le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, les travailleurs des centres de planning familial chercheront avec toi une solution.Tu trouveras la liste des centres qui pratiquent l’IVG à Bruxelles sur : http://www.loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

  18. nini77
    le 27 juin 2016 à 10:25

    ma fille de 17 ans vient d apprendre qu elle etait enceinte de 13 semaines mais elle n en veut pas es ce encore possible car dans tous les hôpitaux du coin me disent non

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2016 à 15:51

      Bonjour Nini77,

      L’interruption volontaire de grossesse au delà de 12 semaines n’est pas autorisée en Belgique.

      Cette intervention sera donc très couteuse puisque elle devra l’effectuer à l’étranger.

      Aux Pays-Bas, l’IVG est autorisée jusqu’à 22 semaines et elle pourra l’effectuer auprès des CASA cliniques qui pourront l’accueillir en français lors de cette IVG: http://www.casaklinieken.nl/fr/casa-cliniques
      Une IVG coûte, avant 17 semaines : 750€ et après 17 semaines: 900€.
      En Angleterre, l’IVG est autorisée jusqu’à 24 semaines et elle pourra l’effectuer auprès des cliniques Marie Stopes. Une IVG coûte, jusqu’à la 14ème semaine: entre 644£ et 789£, entre la 14ème semaine et la 19ème semaine: entre 927 £ et 981£. Vous trouverez le détail des prix en cliquant sur le lien suivant: https://www.mariestopes.org.uk/our-private-services/private-abortion/private-abortion-fees
      Vous pouvez contacter le Centre de Planning Familial Rosa des FPS du Brabant au 02/546.14.33 qui l’accompagnera en toute confidentialité dans cette démarche et pour prendre rendez-vous au plus vite dans une casa clinique aux Pays-Bas ou une clinique Marie Stopes en Angleterre. Aussi, d’après les informations que nous avons reçues de la Free Clinic d’Ixelles, il est possible, parfois, d’obtenir un prêt du CPAS pour cette démarche.
      N’hésitez pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  19. Chacha
    le 15 juin 2016 à 18:50

    Est ce que l ont peut venir seule ou doit être accompagné sachant que je suis majeur

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2016 à 11:30

      Bonjour Chacha,

      Tu peux t’y rendre seule si tu le souhaites. Tu ne dois pas obligatoirement être accompagnée par quelqu’un.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  20. Sicaah
    le 27 mai 2016 à 20:45

    Si l’avortement par médicaments à échouer est ce que sais possible que sa ne touche pas le bébé et qu’il se développe normalement sans endicap ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2016 à 16:08

      Bonjour Sicaah,

      Comme cité précédemment, si l’avortement avec des médicaments a échoué, cela peut augmenter légèrement les risques de problèmes à la naissance comme des déformations des pieds et des mains ou des problèmes avec les nerfs du fœtus. Ce n’est cependant pas systématique.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. Sicaah
    le 26 mai 2016 à 22:17

    Si l’avortement se fait par médicaments mais qu’on dépasse d’une semaine pour la faire que s’y passera-t-il ?
    Et si le bébé est toujours là et qu’il y a rien eu pendant l’avortement des médicaments l’enfant ne risque rien plus tard si on décide de le garder ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mai 2016 à 12:02

      Bonjour Sicaah,

      Le choix pour la méthode médicamenteuse ou la méthode chirurgicale dépend de plusieurs facteurs : l’avancement de la grossesse, l’appréciation du médecin, les éventuelles contres-indications ainsi que les conditions sociales et économiques dans lesquelles tu te trouves. La méthode médicamenteuse est possible jusqu’à 5 semaines de grossesse, soit 49 jours d’aménorrhée. La méthode chirurgicale, quant à elle, peut être pratiquée jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse.
      Une fois l’IVG pratiquée, une visite aura lieu dans les 2 à 3 semaines qui suivent l’intervention pour vérifier si l’utérus est bien vide. Si l’avortement avec des médicaments a échoué, cela peut augmenter légèrement les risques de problèmes à la naissance comme des déformations des pieds et des mains ou des problèmes avec les nerfs du fœtus. Pour traiter une grossesse qui continue, il faut répéter l’avortement médical ou pratiquer un avortement chirurgical (également appelé « curettage ») permettant d’évacuer le contenu de l’utérus.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  22. Rita
    le 25 mai 2016 à 11:48

    Bonjour,
    Etudiante pas belge résidante en Belgique je suis tombée enceinte. Je viens a peine d etre majeure. On m’a informe que le prix est de 450 euros. Cependant je suis etudiante, je recois pas assez par mois pour me le permettre. Ma mere ne peut pas du tout savoir. meme si j’ai une mutuel etrangere. Je sais pas quand ils remboursent et si ils le feront totalement. Et les papiers iraient chez ma grand mere ! Il y a t il pas une aide ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2016 à 15:57

      Bonjour Rita,

      La loi ne précise pas la nationalité donc toutes les femmes, peu importe leur nationalité, ont le droit de demander un avortement en Belgique. Cependant, le coût pourrait varier en fonction de ta situation en Belgique et de ton pays d’origine. En effet, si ta situation en Belgique te permet d’être assimilée à un belge, ton IVG pourra être prise en charge par la mutuelle. Pour certains pays, il existe également des conventions Internationales permettant des remboursement au niveau des soins à l’étranger. N’hésite pas à te renseigner auprès de ta mutuelle pour savoir s’il existe des accords avec la Belgique, s’ils comprennent l’avortement et dans quelle mesure des informations seront communiquées à ta maman.

      Le plus judicieux serait de te rendre rapidement dans un centre de planning familial dès que possible afin d’exposer ta situation. Généralement, des solutions peuvent être trouvées, le prix d’un avortement ne doit en aucun cas être un frein. Si tu te trouves dans une situation financière délicate, les travailleurs des centres de planning familial chercheront avec toi une solution.Tu trouveras la liste des centres qui pratiquent l’IVG à Bruxelles sur : http://www.loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

      Si tu n’es pas en séjour légal en Belgique et que tu n’as pas assez de ressources, il est parfois possible de recourir à ce qu’on appelle « l’aide médicale urgente» (AMU) pour la prise en charge des coûts. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : http://www.ocmw-info-cpas.be/index.php/fiche_FV_fr/laide_medicale_urgente#m2

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  23. Evvvv
    le 23 mai 2016 à 08:51

    Bonjour ,

    Actuellement je suis dans une situation délicate , je suis enceinte de 8 semaines et je ne désires pas garder là grossesse …
    Mon deuxieme problème est que j’ai des soucis financier et je n’ai donc pas d’argents pour l’instant pour payer une simple consultation ( 5- 10 euros ) au planning familial et je n’ai personne vers qui me tourner pour m’aider ..
    Je travail donc j’attends mon salaire qui est normalement prévu le 15 de ce mois , mais il sera trop tard .
    Je ne suis plus à jour de mutuelle non plus , je dois attendre 30 joues ouvrable pour que ma nouvelle mutuelle soit valable et que je puisse bénéficier de l’IVG Gratuitement …
    J’ai l’impression que la vie me force à garder ce bébé … Mais je ne suis pas prête .. Je ne sais plus quoi faire .
    Avez vous peut être une solution pour moi ?

    Merci à vous

  24. Stef
    le 19 mai 2016 à 18:07

    Bonjour je voudrai savoir si 4 semaines de grossesse correspondent a 4 semaines depuis les dernieres règles merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mai 2016 à 11:06

      Bonjour Stef,

      Deux méthodes distinctes sont utilisées pour calculer l’avancée d’une grossesse : le calcul des semaines de grossesse et le calcul des semaines d’aménorrhée.

      Semaines de grossesse

      Ce calcul prend pour point de départ le jour de fécondation. Même s’il permet d’estimer l’âge réel du bébé, il est moins facile à établir, car la période de fécondité s’étend de 1 à 5 jours (période d’ovulation). La date précise du rapport sexuel n’est par ailleurs pas toujours connue.

      Semaines d’aménorrhée

      Cette méthode est couramment utilisée par les médecins, car elle est plus précise : le point de départ est le premier jour des dernières règles, soit environ 14 jours avant la fécondation. Ce point de repère est utilisé car il peut être plus facilement daté.

      Une grossesse normale (à partir du jour de fécondation) dure 9 mois, soit 39 semaines de grossesse. Concrètement, 39 semaines de grossesse correspondent à 41 semaines d’aménorrhée. Autrement dit, quand ton médecin évoque 4 semaines de grossesse, cela correspond à 6 semaines d’aménorrhée (absence des règles).

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  25. lili
    le 18 mai 2016 à 16:42

    Je suis a 100% à la secu j ai droit a l’IVG JC sa parait bête je demande quand même personne ces voilà

  26. Emi
    le 10 mai 2016 à 20:47

    Ma mutuelle est en ordre mais c’est mes parents qui ont les papiers et je ne peux pas les leurs demander, je ne peux pas me procurer 400€, qu’est ce que je dois faire ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2016 à 15:53

      Bonjour Emi,

      En principe, le simple fait de présenter un vignette de mutuelle suffit.
      Dans tout les cas, n’hésite pas à prendre dès que possible contact avec un centre de planning familial.
      Tu pourras y accueillie en toute confidentialité, des solutions pourront être mise en place si tu n’es pas en mesure de te procurer de vignette de mutuelle.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant:
      http://www.planningfamilial.net/index.php/la-federation/centres-affilies/a-bruxelles

  27. Edwin
    le 8 mai 2016 à 22:26

    Bonjour j’ai 16 ns enceinte de 4 semaine je veux le garder prendre ma vie avec mon copain le soucis es mes parent .. Que faire .. Il me menace.. Mon dis que si je suis enceinte Ca va mal se passer Étc…. A l’aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mai 2016 à 15:49

      Bonjour Edwin,

      Nous te conseillons de prendre contact avec une AMO dans la région où tu vis.
      http://bruxelles-j.be/amo/
      Une AMO (Service d’aide aux jeunes en milieu ouvert) est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, d’orientation, de soutien et d’accompagnement pour le jeune. Elle tente de remédier aux problèmes qui touchent les jeunes dans leur quotidien.
      Tu pourras alors expliquer ta situation, envisager avec eux les différentes possibilités et être accompagné dans tes démarches si nécessaire.

  28. coco
    le 8 mai 2016 à 00:49

    Bonjour , l avortement en Belgique  es t il anonyme  comme en France , merci de me répondre  c est urgent .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2016 à 15:07

      Bonjour Coco,

      Si tu souhaites mettre un terme à ta grossesse, tu seras accueillie en toute confidentialité dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial sont soumis au secret médical et respectent donc l’anonymat de toute personne qui passera leur porte.

      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant:
      http://www.planningfamilial.net/index.php/la-federation/centres-affilies/a-bruxelles

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question.

  29. Emi
    le 7 mai 2016 à 22:12

    J’attends la deuxième semaine après la crainte conception pour effectuer un test de grossesse. Si il s’avère positif je devrai avorter, j’ai 15 ans. Il est écrit que le prix de l’ IVG est de 450 €. Est-ce toujours le cas ? Je ne sais pas comment me procurer cette somme. Où sont les centres pratiquant l’avortement à Bruxelles et qui accepteront de ne pas me voir accompagnée d’un adulte ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2016 à 15:06

      Bonjour Emi,

      Si tu es en ordre de mutuelle, le coût ne sera pas de 450 euros, puisqu’une partie importante sera prise en charge par l’INAMI.
      La partie à ta charge sera alors de +/- 2 fois 1,60 euros.
      Concernant l’accompagnement d’un adulte, bien que cela soit généralement conseillé, ce n’est pas obligatoire.
      Tu pourras donc t’y rendre seule si tu le souhaites.
      La carte interactive sur le site suivant http://www.loveattitude.be/, permet de trouver la liste des plannings par région ou commune.
      Pour chaque centre une présentation permet de savoir s’il l’IVG y sont pratiquée ou non.

      N’hésite pas à nous contacter pour toutes questions supplémentaires.

  30. kan
    le 5 mai 2016 à 11:25

    Bonjour pouvez vous m’indiquer les hôpitaux et lès centre de planingues familiale à Bruxelles où on pratique l’avortement. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2016 à 14:57

      Bonjour Kan,

      La carte interactive sur le site suivant http://www.loveattitude.be/, permet de trouver la liste des plannings par région.
      Pour chaque centre une présentation permet de savoir s’il l’ IVG y sont pratiquée ou non.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute questions supplémentaire.

  31. babo
    le 4 mai 2016 à 15:32

    Bonjour,

    Il y a-t-il un délai minimum à attendre avant de pouvoir pratiquer une IVG par voie chirurgicale? On m’a affirmé qu’il fallait attendre la huitième semaine de grossesse pour pouvoir pratiquer l’opération étant donné le risque important de fausse couche avant ce stade. Est-il vrai que c’est une exigence légale en belgique?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2016 à 16:57

      Bonjour Baboo,

      En effet, la méthode chirurgicale est généralement pratiquée entre la 8ème et la 12ème de grossesse.
      Ce n’est cependant pas le seul critère qui sera pris en compte, puisque la technique utilisée dépend du choix de la femme, du terme de la grossesse et des recommandations médicales en fonction de ses antécédents (recherche des contre-indications). Le médecin expose les modalités des deux techniques avec les risques respectifs, afin de prendre la décision une adaptée.

  32. Emi
    le 2 mai 2016 à 14:47

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si vous avez des adresses de cliniques où avorter à Londres ou en Angleterre.

    Merci,

    Emi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2016 à 16:29

      Bonjour Emi,

      Les cliniques Marie Stopes (http://www.mariestopes.org.uk/) dont l’accès est gratuit et qui sont spécialisées dans la santé sexuelle sont des lieux incontournables si l’on souhaite avoir des conseils et pratiquer une IVG .
      Le BPAS (British Pregnancy Advisory Service, http://www.bpas.org/) est également une organisation qui conseille, oriente, assiste et accompagne les femmes de la prise de décision à l’après-intervention.

  33. Hjit18
    le 29 avril 2016 à 18:26

    Mn test sais revele negative et j ai u les regle la nuit meme es que je dois toujour fait le test senguin vue le retard de mes regle d une semain et le test a etes fait 24 jour apre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2016 à 16:11

      Bonjour Hjit18,

      Si tu as eu tes règles, cela signifie qu’il n’y a pas eu de fécondation lors de ton dernier rapport non protégé. Tu n’es donc pas enceinte.
      Ton retard de règles était sans doute lié à d’autres paramètres (physiologie individuelle du cycle, état de santé, état psychologique, stress, fatigue, variations de poids, déplacements mais également la pré-ménopause) qui peuvent avancer ou retarder l’ovulation et donc la date des règles.

      Si tu ne souhaites pas tomber enceinte, le plus judicieux serait d’opter pour un moyen de contraception qui te convient. Tu trouveras plus d’informations sur les différents moyens de contraception en cliquant sur la fiche suivante: http://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/comment-choisir-une-methode-contraceptive-qui-te-convienne/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute questions supplémentaire.

  34. Hjit18
    le 29 avril 2016 à 15:45

    Bonjour j ai u tout les singne d une femme enceint j ai fait le test d urine et il et negatif mes refle ce sont deplacr de 4 jour dois je fair un test avec mn sens ou le test d urine et fiable

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 avril 2016 à 17:23

      Bonjour Hjit18,

      En général, on recommande de ne faire un test de grossesse urinaire qu’après quelques jours de retard de règles ou au moins 20 jours après le dernier rapport sexuel non protégé. En effet, un test de grossesse réalisé trop tôt risquerait d’indiquer faussement l’absence de grossesse. Pour un test urinaire, le plus sûr est de le faire au réveil, puisque les urines sont les plus concentrées au réveil et présentent ainsi un taux plus élevé de bêta-hCG. Si ces recommandations ont été suivies et que ton test s’est avéré négatif, cela signifie à priori que tu n’es pas enceinte. Cependant, si un doute persiste, tu peux faire un test de grossesse sanguin qui permet d’avoir un résultat plus précis et dont la fiabilité est de 100%. Tu peux t’adresser à ton médecin/gynécologue afin d’obtenir un prescription médicale ou te rendre dans un centre de planning familial. Tu trouveras les centres de planning familial à proximité de chez toi sur : http://www.loveattitude.be/Liste-centres.
      S’il s’avère que tu es enceinte et si tu souhaites interrompre ta grossesse, sache que certains centres de planning familial peuvent t’accueillir et t’accompagner en toute confidentialité dans cette démarche. Tu trouveras la liste des centres qui pratiquent l’IVG en Belgique sur : http://www.loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  35. Sysy59
    le 17 avril 2016 à 17:53

    Bonjour, Je suis enceinte de 4mois et je suis beaucoup trop jeune pour le garder, Comment puis je avorter sans pouvoir depenser une sommes enormes car je nen ai pas les moyens

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2016 à 16:41

      Bonjour Sysy59,

      L’interruption volontaire de grossesse au delà de 12 semaines n’est pas autorisée en Belgique.

      Cette intervention sera donc très couteuse puisque tu devras l’effectuer à l’étranger. Aux Pays-Bas, tu peux l’effectuer auprès des CASA cliniques qui pourront t’accueillir en français lors de cette IVG: http://www.casaklinieken.nl/fr/casa-cliniques
      Une IVG coûte, avant 17 semaines : 750€ et après 17 semaines: 900€.

      Tu peux contacter le Centre de Planning Familial Rosa des FPS du Brabant au 02/546.14.33 qui t’accompagnera en toute confidentialité dans cette démarche et pour prendre rendez-vous au plus vite dans une casa clinique aux Pays-Bas. Aussi, d’après les informations que nous avons reçues de la Free Clinic d’Ixelles, il est possible, parfois, d’obtenir un prêt du CPAS pour cette démarche.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  36. Maria
    le 8 avril 2016 à 14:34

    Bonjour,

    Pouvez vous me donner l’adresse d’un planning familiale qui pratique l’IVG sur Bruxelles ?
    Merci d’avance

  37. coco
    le 21 mars 2016 à 16:01

    Comment et qui consulter consulter pour un avortement a l à l etranger gérer pays bas ou belgique comment se procurer le nom des hopitaux

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2016 à 11:33

      Bonjour Coco,

      Puisque tu es en France le plus simple serait sans doute de contacter un centre de planning familial français, tu trouveras la liste sur le site suivant: http://www.planning-familial.org/carte/metropole

      Concernant les centres pratiquant l’IVG en Belgique tu pourras retrouver la liste sur la page suivante: http://www.loveattitude.be/
      Tu pourras y trouver les coordonnées ainsi que l’information sur la pratique d’IVG ou non.

      Nous ne disposons malheureusement pas de l’information pour les Pays-Bas.

  38. Chris
    le 20 mars 2016 à 16:53

    Bonjour je m’appelle christian j’ai un sérieux problème avec ma copine elle et enceinte de 11 semaines elle veut avorter moi je suis ne suit pas d’accord ce n’est possible que vous aider ?
    Mes distinguées salutations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2016 à 17:01

      Bonjour Chris,

      Nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un centre de planning familial afin d’être informé et accompagné dans vos démarches.

      La personne qui vous recevra dans un premier temps (l’accueillante (assistante sociale, psychologue, etc.) pourra vous aider à faire le point?permettant de prendre la meilleure décision possible pour vous.

      Elle donnera toutes les informations utiles (droits, aides, alternatives à l’IVG, etc.).

       

  39. Mimiwiwi
    le 14 mars 2016 à 18:02

    Je viens d apprendre que ma fille de 16ans est enceinte moi ça maman esque j ai le droit de demander l avortement étant donnée sont jeune âge et sa maturité pas assez reponsable

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mars 2016 à 13:39

      Bonjour Miniwiwi,
      Non, elle seule décide de demander une IVG.
      La mineure doit demander cette intervention à un médecin, en dehors de la présence de toute personne, que le consentement parental soit recueilli ou non.

  40. Emmy
    le 11 mars 2016 à 18:34

    Bonjour je l’appel Emmy je PE se être enceinte . Tout les symptômes sont la :( j’ai peur de fait le test . Je suis déjà maman seul d un petit garçon de 4ans ,hyper-kinetique et caractériel d’où me refus d’avoir un nouvel enfant .j’ai très peur d en parler a mon compagnon :( . Je voydraos fait ça seul sans le dire tellement j’ai honte . Ou puis-je trouver un endroit (clinique ou autres ) en régions de Charleroi ? J’ai besoin d aide :( svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2016 à 11:53

      Bonjour Emmy,
      Le site de love attitude te permettra de retrouver la liste des plannings familiaux dans la région de Charleroi.
      http://www.loveattitude.be/
      A partir de la carte interactive, tu pourras retrouver la liste des centres pratiquant l’IVG.
      Il faut savoir que le délai autorisé par la loi belge est de 12 semaines maximum entre la fécondation et l’avortement.
      Il faut donc éviter de consulter trop tard, par exemple à la 11ème semaine de grossesse, car la loi impose un délai de 6 jours entre la première visite médicale et l’IVG.
      Tu pourras alors être reçue par un(e) accueillant(e) qui t’offrira un espace de parole et une écoute spécifique où tu auras le loisir de t’exprimer librement sans tabou ni jugement et de poser toutes tes questions.
      Cette entrevue sera suivie par une rencontre avec le médecin qui répondra à tes questions d’ordre médical.

  41. Daniella
    le 8 mars 2016 à 21:18

    salut, je m’appele Daniella, j’ai 20 ans et je suis enceinte.. je suis dans une situation tres complique, je veux faire le Ivg mais dans le moment j’ai pas de travail, mon copain veut pas m’aider a payer l’avortement et ma famille peut pas decouvrir, je suis vraiment desespere et j’essaye de trouver une solution plus facille. je besoin d’aide, merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mars 2016 à 11:14

      Bonjour Daniella,

      Si tu le souhaites, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Les entrevues se font en toute confidentialité et dans le respect des convictions. Les centres sont ouverts à toute question liée à la vie sexuelle et affective. De nombreux sujets peuvent être abordés comme la contraception, la grossesse, l’avortement ou encore les maladies sexuellement transmissibles (IST).
      Si tu souhaites pratiquer une IVG, tu devras d’abord consulter un médecin, un assistant social, un psychologue, ou une gynécologue avec qui tu auras un premier entretien afin de discuter de ta décision. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors de cette première visite. Cette première rencontre permet, d’une part, de rencontrer une accueillante qui prend le temps de t’expliquer les méthodes, de répondre à tes questions et, éventuellement, de t’aider à y voir plus clair dans ta décision. En principe, il s’écoule généralement une semaine entre la première et la deuxième consultation, afin de te laisser le temps de réfléchir et de confirmer ton choix. Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Tu pourras t’y présenter seule ou accompagnée. Tu trouveras le centre de planning familial le plus proche de chez toi sur : http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  42. Rita
    le 2 mars 2016 à 02:39

    Je suis une mère de 21 semaines de grossesse, mais mon enfant a une malformation. Je suis sous la garde d’un hôpital à Bruxelles mais mon prochaine réunion est la semaine prochaine, je ne l’ai toujours pas informé que je décidé de Interrompre ma grossesse. Que dois-je faire parce que je ne veux pas passer 22 semaines. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2016 à 15:04

      Bonjour Rita,
      En Belgique l’avortement est autorisé jusqu’à 12 semaines, cependant, il est toléré au-delà de 12 semaines dans deux cas particuliers: lorsque la grossesse met en danger la santé de la mère ou lorsque les différents examens médicaux révèlent que l’enfant à naître sera atteint d’une affection grave, reconnue comme incurable au moment du diagnostic.
      Tu peux donc en parler au médecin rapidement afin d’évaluer les différentes possibilités.

  43. ara
    le 28 février 2016 à 09:27

    Bonjour, voilà étant enceinte de 5 mois je voudrais mettre un terme à ma grossesse je sais que ce n’est plus possible en France et j’ai vraiment besoin d’aide merci

  44. Mogojas
    le 28 février 2016 à 01:21

    Bonjour,

    Je prend la pillule depuis bientot 3 mois, j’ai eu le malheur de l’oublier une fois, j’ai bien sûre dépassé le delais de 12h (OPTIDRILL) depuis ça, nausées, mal être, dégoût de la nourriture, pourtant je mange quand même, bas du ventre gonflé.. Mal au bat de ventre quand j’effectue une pression, j’ai continué de prendre ma pillule à la même heure cette fois sans oublie.. Mais je voulais savoir quand es ce que je pourrais faire un test? Quelle est la période la plus sûre? En sachant que mon cycle est sur le point de se terminer, ma tablette de pillule aussi d’ailleurs, enfin bref mes règles approchent, je suis mineure. Pardon, j’ai oublié de demander, si une ovulation a eu lieu il y’a plus d’un mois, est-ce qu’une IVG serait quand même envisageable tout en prenant compte que je suis mineure, et que si l’enfant doit voir le jour je ne pourrais en aucun cas m’en occuper..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 février 2016 à 13:13

      Bonjour Mogojas,

      On conseille généralement d’attendre au moins 20 jours après le dernier rapport non protégé pour effectuer un test de grossesse. Si tu le souhaites, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Les entrevues se font en toute confidentialité et dans le respect des convictions. Les centres sont ouverts à toute question liée à la vie sexuelle et affective. De nombreux sujets peuvent être abordés comme la contraception, la grossesse, l’avortement ou encore les maladies sexuellement transmissibles (IST).
      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu souhaites avorter, tu devras d’abord consulter un médecin, un assistant social, un psychologue, ou une gynécologue avec qui tu auras un premier entretien afin de discuter de ta décision. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors de cette première visite. Cette première rencontre permet, d’une part, de rencontrer une accueillante qui prend le temps de t’expliquer les méthodes, de répondre à tes questions et, éventuellement, de t’aider à y voir plus clair dans ta décision. En principe, il s’écoule généralement une semaine entre la première et la deuxième consultation, afin de te laisser le temps de réfléchir et de confirmer ton choix. Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Tu pourras t’y présenter seule ou accompagnée. Tu trouveras le centre de planning familial le plus proche de chez toi sur : http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  45. sun
    le 27 février 2016 à 21:18

    Bonjour, je suis majeure et je pense etre enceinte et je voudrai avorter sans que mes parents soient au courant. cependant j’aimerai savoir si, etant donné quil faut donner la mutuelle, mes parents risque de sen appercevoir? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 février 2016 à 11:38

      Bonjour Sun,
      Cela ne devrait pas poser de problème si l’IVG est pratiquée dans un centre de planning familial.
      Le personnel est soumis au secret professionnel, de plus ce type de structure se faisant directement rembourser auprès de l’INAMI, ton adresse et ton nom n’apparaîtront sur aucun document.

  46. AySh
    le 23 février 2016 à 20:43

    Bonjour alors voila j’ai eu une petite aventure avec mon ex copain et qui malheureusement je pense a reussi a me mettre enceinte mais sans pour autant me dévierger . Si je pratique l’avortment est ce que cela changera ? et quelles sont les centres du planning familial pratiquant lavortement a Bruxelles svp ?

  47. Urgent !
    le 22 février 2016 à 22:13

    Bonjour , mes parent n’ettant pas au courant que j’ai deja fait ma première fois et encore moin que je suis sans doute enceinte, je me demande comment je pourais faire poir me faire avorter sans quil soit au courant? Est ce que si j’en parle a mon medecin, mes parent verons que je me suis fait avorter a cause de la mutuelle ?
    Si oui , ou doit-je aller pour ne pas quil le sache ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2016 à 14:12

      Bonjour Urgent,

      Cela ne devrait pas poser de problème si l’IVG est pratiquée dans un centre de planning familial.
      Le personnel est soumis au secret professionnel, de plus ce type de structure se faisant directement rembourser auprès de l’INAMI, ton adresse et ton nom n’apparaîtront sur aucun document. En outre, une IVG ne sera jamais nommément mentionnée dans le récapitulatif (si le/la titulaire en faisait la demande).

  48. Mina
    le 21 février 2016 à 13:44

    Comment peut-on avorter en toute discretion sans que mes parents sacher

  49. Bat
    le 9 février 2016 à 16:58

    Bonjour, je suis française mais je suis en Belgique pour mes études.
    Je ne rentre qu’un week-end par mois en France pour raison financière, il m’est donc impossible de pratiquer une IVG là-bas. Je voulais savoir si je pouvais pratiquer une IVG en Belgique en ayant une sécurité sociale française. Si oui quels sont les papiers à fournir et combien dois-je avancer ?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2016 à 14:54

      Bonjour Bat,
      Si tu n’as pas de mutuelle en Belgique, tu devras avancer la totalité du coût de l’intervention (+/-450 euros), une facture te sera alors remise afin d’obtenir un remboursement par la sécurité sociale française.
      Une autre solution serait de te rendre dans une mutualité en Belgique afin de régulariser ta situation pour que l’intervention financière puisse se faire directement.

  50. Sav
    le 6 février 2016 à 00:49

    Bonsoir,
    Voilà, j’ai eu un rapport sexuel avec mon petit ami mais le préservatif a craqué. J’ai donc pris la pilule du lendemain. 4j plus tard, le préservatif a recraqué et sur conseils du pharmacien, j’ai repris une pilule. Le problème est que j’étais censée avoir mes règles il y a 4j. Je précise que j’ai pris la premiere pilule du lendemain 1j avant mes règles.
    Je suis mineur j’ai 17ans. Si je suis enceinte, je voudrais savoir si il est possible d’avorter médicalement, si le docteur acceptera de me fournir les médicaments?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2016 à 11:46

      Bonjour Sav,

      Si la pilule du lendemain est prise dans les 24 heures suivant le(s) rapport(s) sexuel(s) non protégé(s) (ce qui semble être ton cas), son taux d’efficacité est de 95%. Ce taux est particulièrement élevé mais cela signifie malgré tout qu’un taux d’échec existe toujours. Sache que la pilule du lendemain peut entraîner des modifications au niveau des règles et qu’il est possible que ton cycle soit perturbé, à cause du stress par exemple. La date de tes prochaines règles peut donc être légèrement avancée ou retardée (de quelques jours) mais ce n’est pas systématique. Cependant, en cas de retard supérieur à 7 jours, on conseille de faire un test de grossesse (urinaire ou sanguin) afin de vérifier l’absence de grossesse.
      Si tu le souhaites, tu peux te rendre dans un centre de planning familial. Les centres de planning familial constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide quel que soit son âge. Les entrevues se font en toute confidentialité et dans le respect des convictions. Les centres sont ouverts à toute question liée à la vie sexuelle et affective. De nombreux sujets peuvent être abordés comme la contraception, la grossesse, l’avortement ou encore les maladies sexuellement transmissibles (IST).
      S’il s’avère que tu es enceinte et que tu souhaites avorter, tu devras d’abord consulter un médecin, un assistant social, un psychologue, ou une gynécologue avec qui tu auras un premier entretien afin de discuter de ta décision. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors de cette première visite. Cette première rencontre permet, d’une part, de rencontrer une accueillante qui prend le temps de t’expliquer les méthodes, de répondre à tes questions et, éventuellement, de t’aider à y voir plus clair dans ta décision. En principe, il s’écoule généralement une semaine entre la première et la deuxième consultation, afin de te laisser le temps de réfléchir et de confirmer ton choix. Les consultations médicales s’organisent avec ou sans rendez-vous selon les centres. Tu pourras t’y présenter seule ou accompagnée. Tu trouveras le centre de planning familial le plus proche de chez toi sur : http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher
      Par ailleurs, si tu ne souhaites pas tomber enceinte, il serait peut-être judicieux de trouver un autre moyen de contraception qui te convienne. Tu trouveras plus d’info sur les différents moyens de contraception sur la fiche suivante: http://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/comment-choisir-une-methode-contraceptive-qui-te-convienne/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  51. Toutdelui
    le 30 janvier 2016 à 16:06

    merci, de m avoir repondu pouvez vous encore m aider? la date du debut de mes dernieres regles sont le 2decembre et elle se sont termine le 5 si je calcule bien je suis de 9semaines donc il me reste 3semaines pour avorter? merci

  52. M'zd
    le 29 janvier 2016 à 09:20

    Bonjour , je fais un ING médicamenteuse sans que ma famille le sache . Et la mutuelle est sur le nom de ma mère , est-ce possible qu’elle sait ce que j’ai fais? Je sais pas , sur un prélèvement ou .. autre svp ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 janvier 2016 à 14:49

      Bonjour M’zd,

      Cela ne se produira pas si l’IVG a été pratiquée dans un centre de planning familial. Ce type de structure se faisant directement rembourser auprès de l’INAMI, ton adresse et ton nom n’apparaîtront sur aucun document. En outre, une IVG ne sera jamais nommément mentionnée dans le récapitulatif (si le/la titulaire en faisait la demande).

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  53. Toutdelui
    le 26 janvier 2016 à 21:12

    Bonjour,
    j ai 20ans j ai deja un petit garcon de 2ans je viens d apprendre que je suis enceinte de 8semaines (d apres un test de grossese) mon compagnon voudrait que j avvorte moi pas vraiment… j ai entendu qu on voyait une psycologue avant est ce que cette psy peut nous « interdire » de faire IVG par exemples si je suis vraiment contre est ce qu elle peut dire a mon compagnon que elle refuse d autorisé IVG? merci de vos reponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 janvier 2016 à 12:09

      Bonjour Toutdelui,

      Un psychologue ne peut pas imposer un choix aux futurs parents. L’avortement doit se dérouler dans un établissement de soins : centre hospitalier ou extrahospitalier, c’est-à-dire un centre de planning familial pratiquant des avortements (car tous ne le pratiquent pas). Lorsque tu souhaites avorter, tu dois d’abord consulter un médecin, un assistant social, un psychologue, ou une gynécologue avec qui tu auras un premier entretien afin de discuter de ta décision. L’avortement ne pourra jamais avoir lieu lors de cette première visite. Cette première rencontre permet, d’une part, de rencontrer une accueillante qui prend le temps de t’expliquer les méthodes, de répondre à tes questions et, éventuellement, de t’aider à y voir plus clair dans ta décision.
      En principe, il s’écoule généralement une semaine entre la première et la deuxième consultation, afin de te laisser le temps de réfléchir et de confirmer ton choix.
      Tu peux donc t’adresser à un planning familial près de chez toi (http://loveattitude.be/Trouver-un-centre?nom=&postal=&ville=&ivg=1&samedi=0&ok=Chercher) afin de rencontrer un professionnel et de discuter de ta situation. Sache tout de même qu’après 12 semaines de grossesse (14 semaines depuis le premier jour des dernières règles, en terme d’aménorrhée), les gynécologues et médecins n’ont plus la possibilité de pratiquer une IVG. Tu trouveras toute une sérié d’informations à propos de l’avortement sur le lien suivant: http://loveattitude.be/IVG

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  54. Lara
    le 24 janvier 2016 à 18:03

    Bonjour,
    J’ai eu mon premier rapport avant-hier mais nous n’avons pas utilisé de préservatifs et je ne prend pas la pillule… J’ai un peu peur mais je ne sais pas quoi faire… Pouvez vous m’aider s’il vous plait ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2016 à 16:02

      Bonjour Lara,

      Si tu as eu des rapports sans protection, une grossesse est possible.
      La seule façon d’être fixée est de faire un test de grossesse urinaire ou sanguin si tu constates un retard à la date présumée de tes prochaines règles. Si tes cycles menstruels sont irréguliers et que tu ne connais pas la date approximative de tes prochaines règles, on conseille d’attendre au moins 20 jours après le dernier rapport non protégé pour effectuer un test de grossesse.
      Par ailleurs, si tu ne souhaites pas tomber enceinte, n’hésite pas à te renseigner sur les différents moyens de contraception qui existent sur : http://bruxelles-j.be/amour-sexualite/comment-choisir-une-methode-contraceptive-qui-te-convienne/

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  55. Lola
    le 23 janvier 2016 à 21:37

    Bonsoir,

    Je pense être enceinte, cependant je n’ai pas fait de teste de grossesse et j’ai toujours mes règles.
    Je suis tellement angoissée que je n’ose pas faire le test, j’ai été faire une prise de sang général sans parler des soupçon que j’ai à mon Medecin (médecin de famille) .
    Il n’a donc pas coché la case pour savoir si mon taux d’hormone est plus élevé. Peut on savoir si on est enceinte sans cocher cette case dans l’analyse de la prise de sang?
    Si je le suis, cela voudrait dire que je suis à ma 14eme semaine donc trop tard pour pouvoir pratiquer une IVG.
    Je suis vraiment perdue pouvez vous m’aider svp ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2016 à 15:56

      Bonjour Lola,

      Si tu as eu tes règles chaque mois suite à ton/tes rapport(s) sexuel(s) non protégé(s) et qu’elles ne te semblaient pas anormales (moins abondantes, plus courtes, etc.), il n’y a pas lieu de penser à une éventuelle grossesse. Si la case correspondant au taux d’hormone béta-hCG n’a pas été cochée, il est en effet impossible de connaître le dosage sanguin de l’hormone HCG qui permet de mesurer précisément la quantité de cette hormone dans le sang et de confirmer ou d’infirmer une grossesse.
      Nous te conseillons de te rendre rapidement dans un centre de planning familial afin d’évaluer la situation avec eux. Sache que dans l’hypothèse où tu serais effectivement hors délai, il est possible de se rendre dans un autre pays de l’Union Européenne. En effet, les délais varient d’un pays à l’autre.
      La situation la plus fréquente est de se rendre aux Pays-Bas où la pratique d’interruption de grossesse se fait jusqu’à 22 semaines. Pour la patiente, la première démarche reste la même : prendre un rendez-vous dans un centre de planning familial en Belgique en informant de l’âge de la grossesse. Le centre fixera un entretien psycho-social et médical préalable et prendra ensuite contact avec une clinique hollandaise. Dans la plupart des cas, la prise de rendez-vous se fait via le centre « casa » qui gère l’orientation vers plusieurs cliniques en fonction des disponibilités et de l’âge de la grossesse.
      Tu trouveras le centre de planning familial le plus proche de chez toi sur : http://www.loveattitude.be/Liste-centres

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  56. Puli
    le 12 janvier 2016 à 17:38

    Bonjour,

    Ma copine est enceinte et on ne veut pas garder l’enfant. Elle n’ose pas trop avorter mais moi je préférerais. Elle a entendu parler des « risques » qu’il y a après un avortement, notamment au niveau psychologique.
    Pourriez-vous m’en dire plus? Est-ce vrai?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 janvier 2016 à 13:35

      Bonjour Puli,
      Les réactions de la femme à l’avortement dépendent d’un grand nombre de variables : les circonstances dans lesquelles l’avortement a été envisagé, l’âge et la maturité de la femme, son contexte socioculturel, son arrière-plan religieux ou philosophique,…
      Il est avant tout important que la décision soit prise sans pression pour ta compagne, puisque la décision d’avorter ou non lui appartient pleinement.

  57. Magalie1
    le 30 décembre 2015 à 03:27

    Est ce que tu pourrais retomber enceinte au bout de 2 semaine après avoir avorter par médicamenteuse et en même temps il ya de sang qui coule

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 janvier 2016 à 15:07

      Bonjour Magalie,
      Même si plusieurs semaines peuvent s’écouler avant que les règles, il est possible que d’ovuler au cours de la première ou de la deuxième semaine après l’avortement, ce qui signifie qu’il est possible de tomber enceinte tout de suite.
      Il est donc important de commencer à utiliser un moyen de contraception immédiatement pour éviter une nouvelle grossesse.

  58. Sisi
    le 3 décembre 2015 à 15:13

    Bonjour
    Ma belle fille serait enceinte de 16 semaines ,elle a fait une écho le 24/9 et la genyco lui a dit qu’elle avait une œuf clair !! Donc elle lui a donner du cyto…( je n ai plus le nom exact , mais c était pour évacuer la poche) elle a perdu ce qui devait partir apparemment
    Et la, on lui dit qu’elle est enceinte depuis fin août !!! L écho le dit ! Il y a des risques avec ce médicament pris pendant la grossesse !! C est à ne rien comprendre !! Elle a déjà fait plusieurs fausses couches !!
    Elle a du coup dépasser le délai légal en France
    Combien cela coûte environ pour une ivg et est ce que l on peut se faire rembourser vu que cela n est pas dans notre pays?
    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2015 à 14:13

      Bonjour Sisi,
      Si elle est enceinte de 16 semaines, le délai légal est également dépassé en Belgique (12 semaines)
      Il est cependant possible de se rendre dans un autre pays de l’Union européenne puisque les délais varient d’un pays à l’autre.
      La situation la plus fréquente est de se rendre aux Pays-Bas où la pratique d’interruption de grossesse se fait jusqu’à 22 semaines.
      En Belgique, le centre de planning familiale (http://www.loveattitude.be/) accompagner les jeunes filles dans les démarches nécessaires si elle le souhaite.

  59. fleure
    le 23 novembre 2015 à 13:06

    Bonjour voila je suis encainte de mtn 11 semaine je ne désire pas le garder comment je doit faire car il me reste 1 semaine :(

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2015 à 10:35

      Bonjour Fleure,
      Rends toi rapidement dans un centre de planning familial afin d’évaluer la situation avec eux.
      Sache que dans l’hypothèse ou tu serais effectivement hors délai, il est possible de se rendre dans un autre pays de l’Union européenne .
      En effet, les délais varient d’un pays à l’autre.
      La situation la plus fréquente est de se rendre aux Pays-Bas où la pratique d’interruption de grossesse se fait jusqu’à 22 semaines.
      Pour la patiente, la première démarche reste la même ; prendre un rendez-vous dans un centre de planning familial en Belgique en informant de l’âge de la grossesse. Le centre fixera un entretien psycho-social et médical préalable et prendra ensuite contact avec une clinique hollandaise. Dans la plupart des cas, la prise de rendez-vous se fait via le centre « casa » qui gère l’orientation vers plusieurs cliniques en fonction des disponibilités et de l’âge de la grossesse.

  60. Lu
    le 23 novembre 2015 à 11:48

    Je dois faire une recherche sur l’IVG; et j’aimerais savoir si les parents d’une mineure peuvent imposer à leur fille d’avorter ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2015 à 11:16

      Bonjour Lu,

      Les parents ne peuvent en aucun cas obliger une jeune fille mineure à avorter.
      Avant tout avortement, la jeune fille doit être reçue par un(e) accueillant(e) qui lui offrira un espace de parole et une écoute spécifique où elle aura le loisir de s’exprimer librement sans tabou ni jugement et de poser toutes ses questions.
      Cette entrevue sera suivie par une rencontre avec le médecin qui répondra à ses questions d’ordre médical, et réalisera un examen gynécologique, un frottis et une échographie si nécessaire.

      Si les parents ne sont pas d’accord avec sa décision de garder l’enfant, elle pourra rencontrer un(e) accueillant(e) dans un planning familial ou dans un service tel que le Service Droit des Jeunes par exemple. Les Services droit des jeunes sont des services sociaux qui assurent une aide sociale et juridique et, à la demande, un accompagnement du jeune. Concernant les centres de planning familial, les adresses des différents plannings se trouvent sur http://www.loveattitude.be.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Lu
        le 30 novembre 2015 à 11:32

        Quelle solutions s’offre à la jeune fille à part d’avorter ?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 30 novembre 2015 à 14:09

          Bonjour Lu,
          La jeune fille a également la possibilité de garder son enfant ou de le faire adopter après la naissance.

  61. Cla
    le 19 novembre 2015 à 01:17

    Bonjour, j’aimerais faire une ivg, je suis en ordre de mutuelle, combien dois-je prendre d’argent avec moi sur place pour payer dans un centre de planning familial le jour de cette ivg ?
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 novembre 2015 à 11:35

      Bonjour Cla,
      La part payée par le patient après remboursement de la mutualité est d’environ 3,60 €.
      Cependant sache que l’IVG ne sera pas pratiqué le jour même, en effet, plusieurs étapes doivent être respectées.
      Lors d’une première visite, une accueillante (assistante sociale, psychologue, etc.) t’aidera à faire le point?: elle te donnera toutes les informations utiles et répondra à tes interrogations. Tu passeras également un examen gynécologique. Le médecin te donnera toutes les explications sur le déroulement de l’IVG, les risques éventuels, les précautions à prendre, les suites de l’intervention, etc.
      Tu disposes ensuite d’une période de réflexion de minimum 6 jours pour confirmer ou non, par écrit et le jour de l’intervention, ta volonté d’interrompre la grossesse.
      Enfin, deux semaines après l’intervention, une visite de contrôle permettra de voir si tout va bien tant sur le plan psychologique que médical.

      • Cla
        le 19 novembre 2015 à 14:27

        Oui je sais que ce ne sera pas me jour même mais je veux savoir combien je dois avoir sur moi car je suis en ordre de mutuelle mais je n’ai pas de carte bancaire…

        • Cla
          le 19 novembre 2015 à 14:28

          Est-ce que je dois avoir 450 euro avec moi le jour de l’intervention ou alors +- 3,60 ?

          • Infor Jeunes Bruxelles
            le 19 novembre 2015 à 16:45

            Bonjour Cla,
            Seul les +/-3.60 à ta charge devront être payé le jours de ton rendez-vous.

            • Cla
              le 20 novembre 2015 à 18:37

              Parfait merci beaucoup

  62. Maria
    le 16 novembre 2015 à 01:30

    Bonsoir , j’ai 17 ans et j’aimerai prendre la pilule je suis de Belgique je me suis présenté au planning familial car j’aimerai prendre la pilule sans que mes parents le sachent seulement il m’a fixé un rdv avec un médecin jusqu’à là pas de soucis mais il m’a donner un papier à faire compléter par ma mutuelle et j’ai peur que mes parents seront au courant à cause de ca ? C’est un papier pour voir si je suis en ordre que je dois aller faire compléter mais je suis sur la mutuelle de mes parents ect ce qu’ils seront au courant ? Et aussi pour la consultation je dois emmener une vignette ils peuvent être au courant grâce à ca aussi ?
    Merci de me répondre au plus vite j’ai peur !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2015 à 10:26

      Bonjour Maria,
      Même si tu fais remplir ce document par la mutuelle, aucune information ne sera transmise à tes parents. Par ailleurs, ces consultations n’apparaitraient pas dans le relevé fournis par la mutuelle.
      Concernant le planning familial même, il faut savoir que même si tu es mineure, ils sont soumis au secret professionnel. Dans certains cas, il est possible que l’assistante sociale t’accompagne dans les démarches permettant de prouver que tu es bien en ordre de mutuelle.

  63. BébéJojo
    le 9 novembre 2015 à 20:41

    Je pense être enceinte, et je suis en ordre de mutuelle combien pense vous que je vais payé pour me faire avorter ?
    Je suis avec la mutualité socialiste

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2015 à 14:18

      Bonjour BébéJojo,
      Pour les femmes en ordre de paiement de cotisations, la mutuelle prend en charge la quasitotalité des frais de l’IVG. Dans les faits, la patiente ne paie donc que le ticket modérateur (la part payée par le patient après remboursement de la mutualité : environ 3,60 €).

  64. soleil33
    le 26 octobre 2015 à 18:57

    Bonjour je suis francaise, je viens de faire une IVG et je suis en ordre de mutuelle (mutualité chretienne). Mais j’ai fait cette mutuelle grace à ma carte europeenne d’assurance maladie (liée donc à la france). Je voulais savoir si le remboursement était fait par la france, ou la belgique directement? merci :)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2015 à 13:59

      Bonjour Soleil33,
      En principe, si tu es inscrite à une mutualité en Belgique c’est elle qui fera le remboursement dans un premier temps.
      Cependant, il est possible qu’elle se retourne par la suite vers ta mutualité Française.

  65. charmelle
    le 12 octobre 2015 à 19:22

    Que signifie le fait que je viens de faire un avortement et puis une semaine après je refait le texte de grossesse et c’est encore positif?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 octobre 2015 à 16:05

      Bonjour Charmelle,
      Le corps peut prendre jusqu’à 4 semaines pour éliminer l’hormone de grossesse hCG.
      Les tests habituels de grossesse, effectués sur l’urine, sont très sensibles et peuvent continuer à fournir un résultat positif jusqu’à la prochaine période menstruelle, même après un avortement réussi.
      Seule une échographie peut fournir une confirmation fiable et immédiate de la réussite de l’avortement. Cette échographie devrait idéalement être effectuée immédiatement après une I.V.G. chirurgicale et entre 1 à 3 semaines après une I.V.G. par médicament

  66. Mercedes
    le 14 août 2015 à 16:44

    Je peux réaliser un avortement à la clinique Saint Luc? Saint-Luc c’est mon hôpital de référence. Merci de votre réponse !

  67. Claudiane
    le 5 août 2015 à 09:05

    J’ai 7 semaine 5 jours de grossesse et j’aimerai faire une IVG SVP esceke vous pouvez me donner les medicaments a prendre?

  68. clair
    le 29 juillet 2015 à 23:23

    Bonjour,
    Je viens juste de faire un test de grossese et c positive. Je voudrais faire une ivg mais je ne suis pas en ordre avec ma mutualite. Est-ce que jpx beneficier dune aide ou d’un tarif plus reduit

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juillet 2015 à 12:52

      Bonjour Clair,
      Le plus simple serait de prendre contact rapidement avec un centre de planning familiale afin d’évaluer la situation avec eux.
      Il sera alors peut-être possible de régulariser rapidement ta situation auprès de la mutuelle, et si ce n’est pas possible de trouver un arrangement.
      http://www.loveattitude.be/Carte-des-centres

  69. francoise
    le 27 juin 2015 à 11:15

    J’ai 27ans est ce que je peux toujours aller dans un centre planning familial?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2015 à 16:09

      Bonjour Françoise,
      Absolument, les services offerts sans un centre de planning familial, ne sont pas limités à l’âge.

  70. walo
    le 16 juin 2015 à 00:39

    Bonjour,quel est l intervention la moins douloureuse et quel est le montant qui sont à charge de la patiente en règle à la mutuelle
    pour moi c est un souci financier merci de bien me reporépondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2015 à 14:09

      Bonjour Walo,
      L’une des deux méthodes n’est pas vraiment plus douloureuse que l’autre.
      En effet, il est difficile de généraliser dans la mesure où chaque être humain a son propre seuil de tolérance à la douleur. Celle-ci dépendra donc de chaque femme, les douleurs sont généralement comparées à la douleur des règles.
      Le choix pour l’une ou l’autre méthode dépend de plusieurs facteurs : l’avancement de la grossesse, l’appréciation du médecin, les éventuelles contre-indications, la personnalité de la femme ainsi que les conditions sociales et économiques dans lesquelles elle se trouve au moment de l’IVG.
      Concernant le coût, si tu es en ordre de mutuelle, l’IVG est pris en charge par l’INAMI.
      Ça ne te coûte donc que 2 fois 1,60 euros.

  71. Trevis
    le 11 juin 2015 à 01:36

    Je viens de coucher avec ma petite amie hier et aujourd’hui elle me dit que elle a mal au bas ventre et elle a la fatigue vue que le rapport étais sans préservatif et pourtant elle avait fini de réglé la semaine passé le 2juin alors sa veux dire quoi?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juin 2015 à 10:33

      Bonjour Trevis,

      Pour éviter une grossesse, il faut utiliser des moyens contraceptifs. Tu trouveras plus d’informations sur les moyens contraceptifs sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/comment-choisir-une-methode-contraceptive-qui-te-convienne/

      Dans ce cas, il est trop tard pour utiliser ces moyens de contraception (ils sont à utiliser avant ou pendant le rapport sexuel). Il existe des contraceptifs d’urgence tel que la pilule du lendemain. Il est conseillé de la prendre dans les 24h qui suivent la relation sexuelle à risque. Plus elle est prise tard, moins elle est efficace. Plus d’informations ici: http://www.bruxelles-j.be/amour-sexualite/la-contraception-durgence-la-pilule-du-lendemain-et-du-surlendemain-et-le-sterilet-du-lendemain/

      Les règles apparaissant entre 2 ovulations lorsque l’ovule n’a pas été fécondé. Donc ce n’est pas parce que ta copine a été réglé avant, que vous pouvez avoir des rapports sexuels sans risque. L’ovulation a lieu environ 14 jours après le premier jour des règles. C’est à ce moment-là (mais pas seulement!) que la femme a le plus de chance de tomber enceinte.
      Comme tu l’as probablement compris, il y a un risque que ta copine soit enceinte. Si elle constate un retard lors de ses prochaines règles, elle peut faire un test de grossesse urinaire ou se rendre chez un médecin pour faire un test de grossesse.

  72. Trevis
    le 11 juin 2015 à 01:34

    Comment éviter une grossesse?

  73. Annesobaval
    le 7 juin 2015 à 08:30

    Bonjour, je suis majeur, j’ai une mutuelle avec ma famille ( maman… ). Je suis enceinte de 3 semaines. Et je n’ai pas les moyens d’avancer les frais. J’aimerai savoir si il y aurait une éventuelle possibilité d’éviter les avances de frais ? Mais aussi de garder l’anonymat ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 12:48

      Bonjour Annesobaval,

      Concernant les frais, il toujours possible de trouver un arrangement avec l’institution dans laquelle tu souhaites pratiquer l’avortement. Certains centres, ne font payer que la partie non remboursée par la mutuelle (soit environs 3 euros). Le prix ne doit pas être un frein donc n’hésite pas à en parler avec le centre que tu auras choisi.
      Étant donné que l’avortement est un acte médical et que tu dois remplir certains papiers (notamment pour la mutuelle), tu ne pourras pas faire cet acte en gardant l’anonymat. Cependant, tous les professionnels sont tenus au secret professionnel et ta situation ne sera donc jamais dévoilée à qui que ce soit.
      Tu trouveras plus d’informations sur l’IVG sur cette page: http://www.loveattitude.be/grossesse-avortement,5

  74. céline
    le 24 mai 2015 à 20:32

    Bonsoir, je suis âgée de 17ans le 14 mai j’ai eu des rapports sexuels non protégé avec mon conjoint suivis du 21 mai et encore non protégé. J’aimerai tout d’abord prendre la pilule du lendemain en sachant bien que cela ne me couvre pas du rapport du 14mai mais pour le 21.
    S’il m’arriverai d’être enceinte comment pourrais je faire pour que les documents de la mutuelle ne puisse pas arriver par courrier mais plutôt sur mon adresse email ou que sais – je.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2015 à 12:30

      Bonjour Céline,

      Excuse-nous pour la réponse tardive, ta question nous avait échappé.
      Si tu vas toi-même à ta mutuelle avec le papier de remboursement, tu pourrais demander à ce que celui-ci soit versé sur ton propre compte. Normalement, ces papiers ne sont pas envoyés mais donnés au patient qui doit les transmettre à la mutuelle.