Bruxelles-J

Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Il existe de nombreuses IST (infections sexuellement transmissibles). Il en existe plusieurs dont une plus connue que les autres : le VIH (le virus du SIDA) mais il y a aussi : la syphilis, la chlamydia, l’herpès, l’hépatite B et C, la gonorrhée, le papillomavirus humain (HPV) responsable, entre autres, des condylomes (verrues génitales).

Ces infections peuvent avoir des conséquences graves sur ta santé. Elles peuvent devenir des maladies chroniques et/ou même entraîner ta mort. Ainsi, il est judicieux d’éviter les contagions et les épidémies.

Ces dernières années, le relâchement de la prévention du VIH et la diminution de l’utilisation du préservatif ont eu comme conséquence une augmentation des IST, dans de nombreux pays. On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans, notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons.

Une vie sexuelle active et avec de multiples partenaires augmente le risque de transmission d’une ou plusieurs IST, le plus judicieux est d’utiliser une protection en latex comme les préservatifs et le carré de latex.

C’est grave ?

Les effets varient d’une IST à une autre et ils varient en fonction du temps entre le moment où tu es contaminé et le moment où tu le dépistes et le soignes. Certaines IST se soignent par une simple prise d’antibiotiques. Pour l’hépatite B, il n’existe pas de traitement mais un vaccin et disponible en prévention. En revanche, pour l’hépatite C, il n’y a pas encore de vaccin. Bien que les traitements stabilisent les défenses immunitaires, le SIDA (c’est le VIH qui a évolué au stade de Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise) reste une maladie mortelle. On ne guérit donc pas d’une contamination au VIH (qu’il soit au stade SIDA ou non).

Les modes de contamination

Les IST se transmettent lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour ce qui concerne la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour être contaminé·e ou contaminer sa·son partenaire, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement de rapport sexuel complet, c’est le cas du papillomavirus humain (HPV) ou de l’herpès.

Les symptômes communs aux IST

Les IST peuvent être asymptomatiques (cela signifie qu’aucun symptôme n’apparait). Les symptômes peuvent se manifester sur les organes reproducteurs ainsi que sur la peau autour du vagin, du pénis ou de l’anus. Par ailleurs, certaines IST provoquent des symptômes d’autres parties du corps, comme c’est le cas des hépatites B et C qui ont un impact sur le foie. On peut donc avoir une IST sans qu’il n’y ait d’effet visible et transmettre une ou plusieurs IST sans le savoir.

Si tu remarques :

  • des écoulements anormaux/pertes provenant du pénis, du vagin ou de l’anus ;
  • des sensations de brûlures en urinant ;
  • des plaies anormales et/ou démangeaisons, principalement, au niveau des organes génitaux ;
  • des douleurs au niveau des organes génitaux et/ou douleurs abdominales ;
  • des douleurs pendant les rapports sexuels.

Tu peux avoir un de ces symptômes comme tu peux tous les avoir ou n’en avoir aucun. Il peut arriver que tu sois infecté(e) mais que tu n’aies pas de symptôme. Si tu as des doutes suite à une prise de risque, le plus judicieux serait de consulter un·e médecin et/ou effectuer un test de dépistage des différentes IST.

Se protéger : se faire dépister régulièrement, se protéger et protéger son entourage

Tu peux transmettre une ou plusieurs IST à ta·ton partenaire, si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans préservatif ou sans carré de latex). Dans une relation exclusive, il est plus sûr d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt des protections de latex (préservatifs ou carré de latex).
Si tu as découvert que tu es contaminé à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’il·elle·s fassent un test de dépistage.

Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant : Où se faire dépister ?

Pour plus d’informations sur une IST en particulier, tu peux te rendre sur la fiche suivante : Les principales IST   ou sur le site : https://depistage.be/ist/

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


94 questions pour “ Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

  1. tourdemi
    le 18 août 2018 à 16:58

    bonjour,

    si je me fais contaminer par exemple aujourd’hui par une IST, est ce que la maladie est dès cet instant transmissible, ou faut il un minimum de temps avant que je sois susceptible de la transmettre à mon tour??

    en d’autres termes, si je refais l’amour demain avec un autre homme, est ce qu’il y a déjà un risque que je lui file la maladie?

     

    merci d’avance

  2. Marc
    le 17 août 2018 à 11:54

    Concernnt le mst c est negatif aussi

  3. Marc
    le 17 août 2018 à 11:53

    Bonjour,

    J ai eu un rapport a risque le 15 juin, par la suite le 11aout je suis allé chez mon médecin pour une prise de sang afin de voir si j ai été contaminé par le vih j ai obtenu les resultat et c est negatif ma question est le resultata est il fiable dois je refaire un test ultérieurement ? Merci

  4. Lou
    le 16 août 2018 à 15:10

    Bonjour

    Je souhaitais savoir si on peut attraper le VIH en s essuyant les parties intimes avec une serviette de toilette comportant une trace de sang dont on ne connait pas la personne avant (serviette utilisée dans un hotel) cdt

  5. Nonoolivier
    le 7 août 2018 à 01:45

    Bonjour,
    Peut on avoir transmis une ist même si nous sommes négatifs au dépistage ?
    Merci beaucoup pour votre aide !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 août 2018 à 15:23

      Bonjour Nonoolivier,

      Si tu as effectué un test dépistage des différentes IST  en respectant leur délai et qu’il s’avère que tu es négatif à chacune des IST, alors tu ne peux pas transmettre d’IST.

      Cependant, si tu fais ton test de dépistage des IST trop tôt, il est possible que l’IST ne soit pas encore détectable.

      De plus, certaines IST sont asymptomatiques (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de symptôme visible), il est donc possible d’être porteur·euse d’une IST sans ressentir de symptôme.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les modes de transmission et les délais de dépistage, tu peux te rendre sur le site: https://depistage.be/depistage/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  6. Annasue
    le 6 août 2018 à 22:18

    Bonsoir j’aimerais savoir ce que c est qu empatement annexiel bilatérale

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 août 2018 à 15:08

      Bonjour Annasue,

      Il semblerait qu’un empattement annexiel soit une masse de densité anormale dans les ovaires. Cette situation a de nombreuses explications et si cela t’inquiète, et étant donné que nous ne sommes pas médecins, nous te conseillons d’en parler à ta·ton gynécologue ou à un·e médecin en centre de planning familial. Tu pourras alors trouver une solution avec un·e professionnel·le de la santé. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  7. Unknow2
    le 25 juillet 2018 à 23:43

    Est ce qu’on peut diagnostiquer ou traiter les IST/MST 3ans après la prise de risque ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juillet 2018 à 11:06

      Bonjour Unknow2,

      Il est toujours possible de se faire dépister pour une IST même plusieurs mois/année après la prise de risque.
      Concernant le traitement, cela dépend du type d’IST et de son évolution.
      En effet, ces infections sont plus faciles à soigner si elles sont détectées assez tôt.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  8. Kira
    le 6 juillet 2018 à 14:30

    Merci pour votre retour.

    J’ai fait un test de dépistage le : 20/06/2018, tout était négatif.

    On m’a dit tout est normal.

    >>SERODIAGNOSTIC DE LA TREPONEMATOSE

    V.D.R.L charbon – Négative

    >>Anticorp ANTI TP- Négative

    Index Anticorps Anti TP 0.5

    >>SEROLOGIE HIV

    HIV 1 ET 2 – Négative

    Antigene BHs Négative

    >>SEROLOGIE DE LA L’HEPATITE B

    Antigne HBs – Négative

    Index Antigène HBs 0.16

    Anticorps anti-HBs tracage – 5 UI/I

    Anticorps Anti – HBc – Négative

    Index Anticorp Anti HBs – 0.13

    >>EXAMEN A L’ETAT FRAIS

    Leucocytes: Nombreux

    Hématies : Nombreux

    Celliles épthéliales : Nombreux

    Levures : Absence

    Filaments Myceliens : Absence

    Trichomonas : Absence

    Mycoplasmes

    Origine : Endocol

    Culture : Anseces de germes

    >>Chylamydia et Gonocoque : Négative

    Mes règles : 22/06 au 25/06.

    Suis souvent en décalé.

    Rapports sexuels avec préservatifs le 25/06 et 28/06.

    Depuis le 30/06 et à ce jour, j’ai un petit saignement.

    Ne sais pas si le saignement est lié suite aux règles ou aux rapports sexuels.

    Je m’inquiète BEAUCOUP. J’ai une « sensation » de brûlure au lieu de clitoris je pense.. OU du picotement très léger sur le vagin. Mais pas sure si c’est bien/vraiment des brûlures ou pas, Ou si c’est le stress qui me fait ça.

    Test dépistage : 20/06/2018, sous bien de temps je dois faire un autre teste ?

    Pensez-vous que suis contaminé ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2018 à 12:40

      Bonjour Kira,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centreshttp://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  9. Kira
    le 4 juillet 2018 à 20:08

    Bonjour,

    Une personne suit déjà le traitement de MST, il a déjà fait l’injection musculaire et prend des antibiotiques.

    Il doit refaire un autre test après 1 mois et demi environ.

    Est-ce il possible d’être contaminé après des rapports « protégés » pendant son traitement??

    Quel le pourcentage de risques de contamination ??

    D’avance, merci..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2018 à 13:54

      Bonjour Kira,

      Certaines IST se transmettent même lorsqu’une protection de latex est utilisée lors des rapports sexuels: c’est en effet le cas de l’herpès et du papillomavirus humain. D’autres IST peuvent se transmettre par de simples caresses sexuelles. Ainsi, si tu souhaites avoir plus de précision sur les risques de transmission, tu peux te rendre sur la page suivante: https://depistage.be/prise-de-risque/

      Par ailleurs, lorsque tu es traité pour une IST, le plus judicieux est en effet d’effectuer un test de contrôle afin de vérifier que le traitement a été efficace et un test de dépistage des différentes IST avec ta·ton partenaire exclusif·ve avant d’arrêter d’utiliser une protection de latex (préservatifs ou carré de latex).

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/depistage/et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  10. Sali
    le 4 juillet 2018 à 18:42

    Peut on être porteur d’une ist et en transmettre une autre à son partenaire? Mon partenaire est positif chlamydia et moi au gonocoque

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2018 à 16:54

      Bonjour Sali,

      Il est possible, notamment dans le cas de la gonorrhée et de la chlamydia, qu’une personne contaminée ne présente pas les symptômes. En revanche, si ton partenaire et toi avez des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est possible. Ainsi, si ton partenaire a la chlamydia et toi la gonorrhée et que vous avez des rapports sexuels non protégés, le risque que vous vous soyez contaminés mutuellement est élevé. C’est pour cette raison que, pour de nombreuses IST, il est recommandé que les partenaires soient traités et que l’efficacité du traitement soit testée, par après, auprès des deux partenaires avant que les partenaires puisse envisager d’arrêter les protections de latex (préservatifs et carré de latex) lors de rapports sexuels. En effet, un traitement qui n’aurait pas fonctionné chez l’un pourrait amener à une nouvelle contamination chez l’autre partenaire (pour qui le traitement avait fonctionné).

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST et de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à votre situation. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial et dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  11. Tieks
    le 27 juin 2018 à 00:42

    Peut on attraper la chlamydia en embrassent quelqu’un avec la langue ?

  12. JC_Tecar
    le 25 juin 2018 à 23:54

    Bonjour,

    J’ai eu il y a quelques jours une relation avec une prostituée: elle m’a fait une courte fellation (protégée) et je l’ai surtout  caressé et embrassé ses seins. Y-à-t’il un risque d’avoir une IST en embrassant ses seins?

    Il n’y a pas eu de pénétration et je me suis masturbé (avec le préservatif).  Y-à-t’il à aussi un risque d’avoir une IST (ou autre), en sachant que j’ai mis ma main là ou elle avait mis sa bouche (et donc potentiellement de la salive)?

    D’avance je vous remercie pour vos réponses.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 juillet 2018 à 17:09

      Bonjour JC_Tecar,

      Si tu as eu une relation protégée et si les contacts étaient limités à des caresses non sexuelles, il n’y a presque aucun risque de contamination. Rentrer en contact avec les mains avec la salive d’une autre personne ne donne pas lieu à une contamination. De toute façon, en cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plusjudicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  13. Jiji
    le 24 juin 2018 à 20:27

    Bonjour,

    J’ai rencontré un homme qui n’a plus de prostate et qui a une éjaculation rétrograde. D’après lui, il n’a plus aucun fluide qui sort de son sexe.
    Dans ce cas, l’utilisation d’un préservatif est-elle utile? Quels sont les risques? Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2018 à 12:44

      Bonjour Jiji,

      Si tu as des rapports vaginaux non protégés et sans contraception, une grossesse est en effet possible. Par ailleurs, en plus d’une grossesse éventuelle, n’importe quel rapport sexuel non protégé (oral, anal, vaginal) est susceptible de mener à une contamination à une ou plusieurs IST.

      Tout d’abord, le fait que les éjaculations soient rétrogrades ne garantie pas que la totalité du sperme passe vers la vessie. Ainsi, il est toujours possible que du sperme susceptible de féconder un ovule soit émis et mène à une grossesse.

      Ainsi, lorsqu’on est dans une relation exclusive, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage et de trouver un moyen de contraception (si tu n’as pas de désir de grossesse) avant d’envisager l’arrêt du préservatif. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant ici: https://depistage.be/prise-de-risque/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  14. Jeremy22
    le 23 juin 2018 à 19:15

    Bonjour tout a l’heure j’ai sucé mon amis et là j’ai un ou plusieur espèce de bouton blanc ou rouge sur la langue et j’ai la langue blanche

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juillet 2018 à 12:05

      Bonjour Jéremy,

      La période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie), varie d’une infection à l’autre.
      Cependant, il est peu probable de ressentir de tels symptômes si rapidement.

      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      En cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plusjudicieux est d’effectuer un test de dépistage afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  15. Dodjimag
    le 19 juin 2018 à 14:59

    Bonjour, un médicament de traitement d’infection peut-il causer des douleurs dans le penis

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 juin 2018 à 14:28

      Bonjour Dodjimag,

      Les douleurs au pénis peuvent avoir des causes multiples. C’est pourquoi le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centreshttp://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  16. Carmen72
    le 5 juin 2018 à 07:28

    Bonjour, je viens vers vous, car je n’ai personne de neutre a qui me confier .

    Il  y a trois mois, j‘ai découvert que mon mari me trompe. Il m’a trompé plusieurs fois avec plusieurs femmes. Tout ceci sur un laps de temps de 3 ans. Durant ces trois années, j’ai eu de temps autre des brûlures aux bord des lèvres génitales, qui duraient que qques jours et disparaissaient  comme c’était venu. Je ne me suis donc jamais inquiétée ni posée de grande question.

    Mais aujourd’hui , rebelote, j’ai à nouveau des brûlures et mon mari à le pénis enflé , rouge et avec des petits boutons au bout du pénis sous la peau .

    Déjà, que le pardon et de redonner ma confiance est difficile pour moi, c’est un long chemin , alors maintenant, je pense que c’est à cause de lui mes brûlures , à cause de ses infidélités. D’autant plus que une de anciennes  maîtresses est une alcoolique, drogué et sous antidépresseur. Mon jugement est donc tout sauf objectif.

    Je me demande donc, s’il est possible, que mon mari ait été infecté il y a 3 mois et seulement maintenant les symptômes arrivent?

    Je vous remercie de vos nouvelles, avis d’expert , de votre aide et vous souhaite de vivre une merveilleuse journée.

    Carmen

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 11:39

      Bonjour Carmen72,
      Les symptômes des IST sont soit très discrets (et donc pas facilement identifiables) soit très visibles.
      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible d’être contaminé pendant une longue période sans ressentir de symptôme.
      C’est à cause de cela que le plus judicieux, en cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, est d’effectuer un test de dépistage et se rendre chez ta·ton gynécologue et/ou médecin ou chez un·e médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.
      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  17. gervededieu
    le 4 juin 2018 à 14:21

    4 exemple d’ ist

     

  18. franc
    le 25 mai 2018 à 23:20

    deux moi après avoir contracte un IST que je me suis fait traiter je sens toujours une légère sensation de brulure et mon urine te tant vers le vert.qu’est ce que cela veut dire?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2018 à 17:08

      Bonjour Franc,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. C’est pourquoi, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical.
      Après un traitement pour une IST, il est généralement conseillé de revoir son médecin afin de faire le point sur la situation et de vérifier si l’infection à été complétement traitée.
      Tu trouveras la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centreshttp://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  19. Mihs ?
    le 24 mai 2018 à 01:21

    5 consignes à suivre lorsqu’on a un IST

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 10:08

      Bonjour Mihs ?,

      Le plus judicieux, en cas de doute d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, est d’effectuer un test de dépistage et se rendre chez ta·ton gynécologue et/ou médecin ou chez un·e médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation. Par la suite, nous te recommandons de suivre le traitement que la·le médecin t’aura prescrit.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: https://depistage.be/ et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  20. Phélilie
    le 23 mai 2018 à 21:53

    Bonjour, mon copain et moi n’avons jamais eu de rapports sexuels auparavant avec d’autres partenaires, y a-t-il quand même des risques de contracter une IST/MST lors d’un rapport non protégé ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 12:41

      Bonjour Phélilie,

      Bien qu’elles soient moins nombreuses certaines IST peuvent se transmettre sans rapport sexuel.
      Par exemple, la trichomonas ou l’herpès peuvent se transmettre autrement par exemple via une serviette humide et souillée ou par la cuvette des toilettes,…
      C’est pour cette raison qu’un dépistage reste toujours préférable.

      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.

      Le plus judicieux, donc, lorsque l’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi aussi un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835
      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  21. Pauline
    le 22 mai 2018 à 20:28

    Bonjour
    Si on a jamais eu de rapport sexuel
    On peut deja evoir des mst???
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2018 à 15:38

      Bonjour Pauline,

      Les IST se transmettent en effet principalement par rapport sexuel. Cependant, ce ne sont pas les seuls modes de contamination. Ainsi, il existe un risque faible de transmission de l’herpès génital et de l’hépatite B en s’embrassant (baiser profond). De plus, il existe un risque de transmission de certaines IST par partage de seringue, de matériel de sniff ou encore de la mère à l’enfant (pendant l’accouchement et/ou pendant l’allaitement).

      Si tu souhaites plus d’informations à ce sujet, tu trouveras un tableau récapitulatif des risques et des modes de transmission en cliquant ici: https://depistage.be/prise-de-risque/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  22. pierre
    le 14 mai 2018 à 10:49

    Bonjour,

    J’ai rencontré une prostituée qui m’a craché sur le gland pour me masturber sans préservatif.

    Quels sont les risques que je cours ?

    Merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mai 2018 à 16:41

      Bonjour Pierre,

      Si quelqu’un crache sur ton pénis, il existe un risque de transmission de l’hépatite B.

      En cas de doute suite à un rapport à risque, le plus judicieux serait de consulter ta·ton médecin ou un·e médecin en centre de planning familial. Le dépistage peut être réalisé en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. azerty.
    le 3 mai 2018 à 16:42

    Ma question est. Je suis une fille de 20ans et jai EU resament un rapport (protégée)avec in garçon. Le probleme cest que jai decouverte pleines de grosse boule anormale sur ces testicules et donc jai quand meme peur davoore attraper une maladie sachant quon a EU une relations sexuelle orale sans preservatif et 2raport sexuelle avec preservatif. selon lui I’ll me dit que cest due au rasage et quil est parties voire la dermatologue. Se garçon nest pas mon petit amie et je sais quil a pas male de conquete. Alors pouvez vous me repondre a tout sa SVP? Je suis en stress. Merci beaucoup davance!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2018 à 13:55

      Bonjour Azerty. ,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés (oral, anal ou vaginal), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible. Une fellation non protégée implique un risque de transmission élevé de l’hépatite B, de la syphilis, de l’herpès génital; un risque de transmission moyen de la chalmydia, de la gonorrhée et du VIH; et enfin un risque de transmission faible du papillomavirus humain (HPV).

      Ainsi, en cas de doute, la seule façon d’être fixée vis-à-vis d’une éventuelle contamination est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST en respectant les délais nécessaires à l’obtention d’un résultat fiable. Ce délai varie d’une IST à l’autre, pour le VIH, par exemple, il est possible de détecter une contamination seulement 6 semaines après la prise de risque. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription médicale. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant:  https://depistage.be/depistage/ et la liste des centre de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  24. v.lps
    le 29 avril 2018 à 18:30

    est ce que tout les gars ont des IST

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2018 à 15:05

      Bonjour v.lps,

      Les infections sexuellement transmissibles (IST) frappent autant les filles que les garçons.

      Le dépistage est le seul moyen de savoir si on est atteint d’une IST car elles sont parfois « asymptomatiques » (= pas de signes visibles). C’est pourquoi, dans le cas d’une relation exclusive, il est préférable d’effectuer un test de dépistage complet des différentes IST afin que les partenaires soient certains de ne pas être contaminés avant d’envisager l’arrêt du préservatif. Le préservatif est, à ce jour, la seule protection efficace contre toutes ces infections.

      En cas de doute suite à un rapport à risque, mieux vaut consulter un médecin qui procédera à un test de dépistage. Le dépistage peut être réalisé en centre de dépistage (https://depistage.be/depistage/), en centre de planning familial (http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/) et dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  25. Miss-srl
    le 11 avril 2018 à 17:47

    Si, j’ai contracté la Chlamydia il y a deux ans, et que j’ai été immunisée en produisant les anticorps par la prise d’antibiotiques, puis-je malgré tout, la transmettre à mon partenaire masculin qui lui n’est pas immunisé ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2018 à 12:03

      Bonjour Miss-srl,

      Attention, les antibiotiques ne t’immunisent pas contre l’infection, ils ne font que la traiter. Après la prise d’antibiotiques tu n’es donc pas protégée contre une nouvelle infection et tout rapport non protégé présente dès lors un nouveau risque.

      Les antibiotiques ont un effet unique et traitent l’infection au moment où elle a été dépistée. Ainsi, les antibiotiques que tu as pris il y a deux ans ont combattu l’infection que tu as attrapée il y a deux ans mais ne t’ont pas immunisée contre une éventuelle nouvelle infection. Si, entre-temps, tu as eu d’autres rapports non protégés, il est possible que tu aies été une nouvelle fois infectée. Il faudra alors recommencer le traitement antibiotique.

      Cela vaut également pour ton partenaire. Si l’un de vous a été infecté par la chlamydia et n’a pas été traité pour cette infection, il peut la transmettre à l’autre.

      En cas de doute, le mieux sera que vous fassiez tous les deux un test de dépistage afin d’être fixés. Vous pouvez effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage (https://depistage.be/depistage/), en centre de planning familial (http://www.loveattitude.be/services/repertoire_v2/portal/) et dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      Si vous êtes dans une relation exclusive il est préférable d’effectuer un test de dépistage complet des différentes IST afin que vous soyez toutes les deux sûres que vous n’êtes pas contaminés avant d’envisager l’arrêt du préservatif.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  26. Bchick
    le 11 avril 2018 à 12:12

    En relation stable avec un partenaire depuis onze mois, il a des doutes sur ma fidélité.
    Ai je pu avoir été contaminée par un partenaire il y 11 mois sans que la maladie ne se soit déclarée ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2018 à 11:51

      Bonjour Bchick,

      Les symptômes des IST sont soit très discrets (et donc pas facilement identifiables) soit très visibles.
      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible d’être contaminé pendant une longue période sans ressentir de symptôme.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  27. MATT04
    le 10 avril 2018 à 01:39

    Bonjour est-il possible de ressentir des signes d’une Mst genre sueurs nocturnes, constipation,diarhées dans l’heure qui suit le rapport non protégé?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2018 à 11:27

      Bonjour Matt04,

      La période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes d’une maladie), varie d’une infection à l’autre.
      Cependant, il est peu probable de ressentir de tels symptômes si rapidement.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  28. Molo
    le 8 avril 2018 à 21:38

    Combien de jour après un rapport sexuel le garçon peut avoir les signes d’un ist?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 avril 2018 à 15:05

      Bonjour Molo,

      Toutes les Ist sont différentes, ils n’existent donc pas de délai ou de symptôme commun.
      Par ailleurs, certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible d’être contaminé sans ressentir de symptôme.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  29. Emima
    le 27 mars 2018 à 09:16

    Bonjour j’ai fait un dépistage, qui est négatif.
    Apres quelque préservatif craquer, et dès rapport oral, est ce que cela signifie que mon partenaire n’est pas porteur du virus?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2018 à 13:21

      Bonjour Emima,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, il existe un risque de transmission d’une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Certaines IST sont asymptomatiques, c’est-à-dire qu’aucun symptôme ne se manifeste chez la personne porteuse de l’IST. Ainsi, il est possible que ton partenaire et/ou toi soit contaminé·e sans ressentir de symptôme.

      Ce n’est que si tu as fait un dépistage pour toutes les IST, en respectant le délai de dépistage de minimum 6 semaines après le dernier rapport à risque et dans le cas où tu as une relation exclusive avec lui (et lui avec toi) que tu pourrais estimer que ton partenaire n’est pas contaminé non plus.

      Lorsqu’on est dans une relation exclusive, il est préférable d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin que les deux partenaires soient sûr·e·s de ne pas être contaminé·e·s. avant d’envisager le arrêt du préservatif.

      Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial et dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. mb01
    le 22 mars 2018 à 23:14

    bonjour,

    mon copains et moi nous protégions jusqu’à ce que qu’il aille se faire dépister et que je prenne la pillule, après avoir fait les analyses aucune infection ou maladie n’a été détectée, je n’ai jamais rien fait avec quelqu’un d’autre que mon copain que ce soit les préliminaires ou l’acte en lui même mais est-il possible que je sois porteuse de maladies ou autre malgré ça ?

    merci par avance de notre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2018 à 11:52

      Bonjour Mb01

      Bien qu’elles soient moins nombreuses certaines IST peuvent se transmettre sans rapport sexuel.
      Par exemple, la trichomonas ou l’herpès peuvent se transmettre autrement par exemple via une serviette humide et souillée ou par la cuvette des toilettes,…
      C’est pour cette raison qu’un dépistage reste toujours préférable.
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.
      Le plus judicieux, donc, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi aussi un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  31. Mimi 12
    le 16 mars 2018 à 19:52

    peut on avoir une IST deux fois, si on l’a traiter une fois auparavant est il possible de le contracter une deuxieme fois si notre. Partenaire n’est pas infecte?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 17:45

      Bonjour Mimi12

      Le fait d’avoir été traité pour une IST ne signifie pas que l’on est immunisé.
      C’est pour cette raiso, qu’en général on recommande de traiter les deux partenaires lorsqu’un des deux est infecté. Ainsi, même si ton partenaire ne présente pas de symptômes de l’infection, il est possible qu’il soit porteur de la bactérie. Par conséquent, si tu as été traitée pour une infection sans que ton partenaire le soit, il est possible qu’il ait pu te réinfecter.
      Le plus judicieux serait alors d’en parler à ta·ton gynécologue ou à un·e médecin dans un centre de planning familial afin que ton partenaire et toi soyez traités en même temps et ainsi éviter toute réinfection. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      Tu trouveras plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission en cliquant sur le lien suivant: http://depistage.be/prise-de-risque/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  32. arnaud125
    le 16 mars 2018 à 11:34

    Bonjour,

    Je me pose une petite question concernant le mode de transmission d une MST.

    J’utilise bien un preservatif lors de mes rapports sexuels avec les filles que je ne connais pas, or apres le rapport j enleve le preservatif. Je me rends bien compte que lors du rapport sexuel, il y a toujours forcement des secretions vaginales ou autres qui se repandent autour de mon pubis, sur mon ventre etc…., par exemple lorsque le preservatif usage n est pas retire immediatement, il entre un peu en contact avec ma peau autour de ma region pubienne, mon ventre, …

    Bref, ma question est la suivante: lorsque je retire le preservatif usage, y a t il encore de ce fait un risque de m’auto-contaminer (entre guillemets) lorsque mon penis entre en contact avec mon ventre ou mes cuisses sur lesquelles peut encore se trouver des secretions de ma partenaire (je sais, je reflechi peut-etre un peu trop loin mais ca m inquiete un peu lol)? Est t il donc prudent de prendre une douche tout de suite apres le rapport sexuel?

    Merci

    Arnaud

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 16:25

      Bonjour Arnaud,

      L’auto-contamination (ou auto-inoculation) n’est possible que pour l’herpès: en effet, la personne porteuse peut contaminer une autre partie de son propre corps (yeux, zones génitales, etc.) par l’intermédiaire des doigts. Toutefois, si tu as réalisé un dépistage et que tu n’es porteur d’aucune IST, une auto-contamination est impossible. Sache que tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  33. Lion
    le 4 mars 2018 à 10:17

    Après avoir eu des rapports protégés avec mon conjoint 24h après il a des écoulements de pu hors j’ai fait des tests de chlamydia VIH syphilis tous négatifs qu’en pensez vous ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 mars 2018 à 12:17

      Bonjour Lion,

      Tout écoulement inhabituel impose de consulter un médecin. En effet, seul un médecin sera à même de poser un diagnostic médical. Par conséquent, le plus judicieux serait que ton conjoint consulte son médecin traitant ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à sa situation.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. tronet
    le 1 mars 2018 à 13:44

    bonjour jai commencer a avoir de la temperature la semaine derniere dont lundi mardi niveaux grosse levre niveaux vagin des gros boutons rouge et pointe blanc  dessus sans demangesons mal a lanus ltres fatiguer le gyneco parle dun rasoir   infecter quelle sont les consequence  je nest plus de bouton un antibiotique et biafine a ete donner mais encore des glandillon niveaux de laine des 2 cotés  je suis toujours fatiguees

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2018 à 15:12

      Bonjour Tronet,

      Nous sommes désolées mais un diagnostic ne peut être donné en ligne.
      Nous te conseillons de suivre le traitement prescrit par ton médecin et de le consulter à nouveau si les symptômes persistent après la fin du traitement.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  35. Le Suisse
    le 19 février 2018 à 17:53

    Bonjour, en fait j’ai eu un rapport avec une fille de 14 ans et moi 15 ans et elle n’a jamais fait l’amour avec d’autre personne ( et on était passé protégé on a fait que du anal et une fellation ) et si elle n’a jamais eu de rapport peut elle avoir une IST ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2018 à 14:51

      Bonjour Le Suisse,

      Bien qu’elles soient moins nombreuses certaines IST peuvent se transmettre sans rapport sexuel.
      Par exemple, la trichomonase ou l’herpès peuvent se transmettre autrement par exemple via une serviette humide et souillée ou par la cuvette des toilettes,…
      C’est pour cette raison qu’un dépistage reste toujours préférable.

      Bien à toi.

  36. Le Suisse
    le 17 février 2018 à 17:57

    Bonjour en fait ma partenaire n’a aucune IST et n’a pas le VIH du coup je peux supprimer le préservatif ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 février 2018 à 16:07

      Bonjour Le suisse,

      Le plus judicieux, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi et ton/ta partenaire, un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex (et trouver une méthode contraceptive qui vous convient, si vous n’avez pas le désir de concevoir un enfant ou si nécessaire).
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  37. Le Suisse
    le 17 février 2018 à 15:07

    Bonjour en fait il y a 2 jours j’ai eu une fellation de 20 secondes et du sex anal mais très peu de temps 2-3 Minutes et je me demandes si c’est possible que je développe une IST ? Vu que ma partenaire a 14 ans a jamais eu de rapport sexuel avec quelqu’un d’autre merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 février 2018 à 16:04

      Bonjour Le Suisse,

      En effet, certaines IST peuvent se transmettre par simple contact sexuel, même si celui-ci ne dure que quelques minutes.
      Par ailleurs, il faut savoir que dans de nombreux pays la majorité sexuelle est fixé à 16 ans.
      Il est donc possible que ce soit également le cas dans le pays où tu vis et que les relations sexuelles avec une personne de moins de 16 ans soient interdites.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  38. Boun
    le 12 février 2018 à 02:59

    Bonjour,
    Est ce qu’il y’a des possibilités de faire le rapport sexuel vaginal avec un(e) infecté(e) sans transmission du IST

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 16:10

      Bonjour Boun,
      Le seul moyen pour éviter la transmission d’une ou plusieurs IST, est d’utiliser systématiquement des préservatifs pour ne pas être contaminé(e) ou contaminer son ou sa partenaire.
      Les IST se transmettent essentiellement lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour contracter la maladie, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Dans tous les cas, le risque de transmission de la maladie est très élevé. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement acte sexuel, c’est le cas du papillomavirus humain.
      Si tu as découvert que tu es infecté(e), tu dois prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’ils ou elles fassent un test de dépistage.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin.
      La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  39. Violine
    le 8 février 2018 à 06:14

    Bonjour , je suis prostituée depuis peu de temps, je n’ai aucune ist, voici mes pratiques ….
    1Je ne fais RIEN sans préservatif.
    2Uro: je demande au client de boire de l’eau et pas de médocs ou vitamines 24h avant le rdv, pas d’uro après aver joui, je prends l’urine sur tout le corps, dans ma bouche mais n’avale pas, pas dans l’anus ni les parties génitales, il arrive que l’urine coule le long de mon sexe et anus (ruissellement éclaboussures )
    3Scato: je n’accepte sur mon corps que mes propres déjections et pas dans la bouche ni sur parties génitales
    4sperme: ni sur les parties génitales ni anus ni en bouche. Lors d’un facial bouche et yeux fermés.
    5je n’embrasse pas sur les lèvres

    Voici ma question, ces pratiques ou une partie de celles-ci comporte-t-elle un risque de transmission D’IST et si oui lesquelles ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Violine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 17:12

      Bonjour Violine,
      En général pour la scatophilie, dans la mesure où les selles ne contiennent pas de sang, il n’y a pas de risque pour le VIH mais il peut y en avoir pour les hépatites puisque les selles contiennent des bactéries.

      N’ayant pas beaucoup d’infrmation sur la question, nous te conseillons de contacter SIDASOS pour plus d’information http://www.sidasos.be/contact/

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

       

  40. Peter
    le 29 janvier 2018 à 04:56

    Le premier jour du regle de ma coupine j ai voulu l exciter un peu . J ai mis doucement mon doight en bas sur l entree du vagin pour le mouiller puis j ai toucher son clitoris avec mon doight . Apres j ai succer seulement son clitoris doucement . J ai voulu savoir est ce que il y un risque sur ma sante car j ai utilise ma bouche et ma salive pendant les regles sur son clitoris sachant bien que la sante de ma copine est en bonne etat . Je suis un peu inquiet car le faite de toucher l entree du vagin puis le clitoris avec mon doight comportant son liquide et peut etre melanger avec le sang menstruel.
    j ai pas vu du sang sur mon doight juste il est mouiller par son liquide.
    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 15:38

      Bonjour Peter

      Lors de rapport sexuel sans protection, plusieurs IST (Hépatite, Syphilis, Herpes,…) peuvent se transmettre même sans pénétration. C’est pour cette raison que l’utilisation de protection est important.
      Le plus judicieux, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi et ton/ta partenaire, un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex (et trouver une méthode contraceptive qui vous convient, si vous n’avez pas le désir de concevoir un enfant ou si nécessaire).
      De plus, il est possible d’être porteur de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) sans nécessairement en ressentir les symptômes (et donc être apparemment en « bon état »). En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats.
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription de votre médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Une fois ces dépistages effectués, il est tout à fait possible de pratiquer ce que l’on souhaite sans protection, notamment la fellation et le cunnilingus.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  41. Nodéions
    le 26 janvier 2018 à 15:32

    Bonjour,

    Mon petit copain et moi n’avons jamais eu de rapports non protégés. Cependant nous avons pratiqué le sexe oral. Nous nous demandions s’il était alors nécessaire de nous faire dépister. Y a-t-il des risques de contaminations si nous n’utilisons plus de préservatifs ?

    Est-il possible d’avoir une I.S.T. « inactive » et de la transmettre à quelqu’un, chez qui elle sera « active » ?

     

    Merci de votre temps,

    Cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2018 à 17:02

      Bonjour Nodéions

      En effet, dans le cas de certaines IST (Infection Sexuellement Transmissible) l’on peut être porteur d’une infection sans nécessairement en ressentir les symptômes (mais les infections restent toujours transmissibles et pas « inactives » !).
      Les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats mais peuvent être transmissent malgré tout.

      C’est pour cette raison que le plus judicieux, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi et ton partenaire, un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex (et trouver une méthode contraceptive qui vous convient, si vous n’avez pas le désir de concevoir un enfant ou si nécessaire).
      Vous pouvez effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription de votre médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres
      Une fois ces dépistages effectués, il est tout à fait possible de pratiquer ce que l’on souhaite sans protection.
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  42. Torres 99
    le 16 janvier 2018 à 16:28

    Quel est le lien entre une MST et une IST

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 17:45

      Bonjour Torres 99,

      Si l’on emploie de plus en plus le terme « IST » au détriment du terme « MST », c’est simplement pour une question de terminologie exacte. Le terme MST (Maladie Sexuellement Transmissible) induit la présence de symptômes de la maladie alors que le terme IST (Infection Sexuellement Transmissible) implique que l’on peut être porteur d’une infection sans nécessairement en ressentir les symptômes. L’utilisation du terme « IST » a donc pour objectif d’inciter le public au dépistage, même en l’absence de symptômes. En effet, les infections provoquées par des microbes (virus, bactéries, parasites) ne sont pas forcément visibles et ne provoquent pas toujours des symptômes immédiats. Autrement dit, que l’on parle de MST ou d’IST, il s’agit de la même chose.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  43. Tom
    le 15 janvier 2018 à 13:44

    Bonjour

    Est ce qu on peut attraper une mst en mettant des doigts dans un vagin?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 17:02

      Bonjour Tom,

      Certaines IST peuvent, en effet, être transmises par caresses sexuelles car il est difficile d’être sûr à 100% qu’il n’y a pas eu de contact avec entre son propre sexe, sa main et le sexe de l’autre partenaire. En revanche, à moins que tu aies une plaie sur ta main/tes doigts, le seul fait de mettre des doigts dans le vagin de ta partenaire ne présente pas de risque de transmission d’une IST à ta partenaire ou de ta partenaire à toi.

      Si souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de transmission et leur dépistage, tu peux te rendre sur le site suivant: http://depistage.be/prise-de-risque/

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  44. Amel
    le 4 janvier 2018 à 23:44

    Bonjour j’ai les même symptômes de JML et je ne trouve pas la réponse merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 14:03

      Bonjour Amel,

      Au vu des symptômes, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin qu’un diagnostic puisse être posé.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  45. youyou
    le 13 décembre 2017 à 00:39

    Bonjour, j’ai été voir une professionnelle du sexe qui ma fait un début de fellation sans preservatif ça n’a duré que quelsue seconde puis j’en ai mis un. Est-ce qu’il y a un risque pour moi si oui lesquels et combien de temps dois-je attendre avant de faire un dépistage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2018 à 17:09

      Bonjour Youyou,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal, vaginal ou des caresses sexuelles, une contamination à une ou plusieurs IST est possible.

      Lors d’une fellation, le risque pour la personne qui reçoit la fellation est considéré comme:

      • élevé pour: Hépatite B, syphilis, herpès génital, papilloma virus humain, trichomonas (parasite)
      • moyen pour: Gonorrhée et chlamydia
      • faible pour: VIH

      En cas de doute suite à une prise de risque, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation.

      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ta·ton médecin.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  46. lafrancaise
    le 6 décembre 2017 à 14:28

    Bonjour j’avais fait une fellation a mon copain il y a 2 mois avec le preservatif pour pas avoir de risques , il y a deux jours j’ai refait une mais sans preservatif !! Sachant que mon copain et puceau il m’a raconter que il a deja eu quelques experiences .

    Moi lannée derniere j’ai fait des test car javais des relations sexuelles mais pas de pénétration avec un homme et jetais totalement clean !

    Ma question est ais je des risques d’avoir une ist ou mst

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 décembre 2017 à 14:25

      Bonjour lafrancaise,

      Bien que ton copain n’ai pas eu de relation vaginal précédemment, cela ne signifie pas qu’il est impossible qu’il soit porteur d’une IST.
      En effet, en cas de rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal ou vaginal, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.
      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage afin de confirmer l’absence de contamination ou de recevoir le traitement approprié à ta situation.
      Dans tous les cas, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

       

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  47. nico7777
    le 5 décembre 2017 à 20:07

    bonjour,
    c pas malin, mais j’ai eu un rapport avec une professionnelle carresse mutuelles, sans penetration.
    j’ai fait le test vih syphilis chlamydia et gonococque. mais je suis toujours inquiet, de temps a autres j’ai des demangeaison au penis et le testicule droit sensible. dois-je effectuer d’autres tests ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 16:46

      Bonjour Nico7777

      Certaines IST peuvent, en effet, se transmettre par caresses sexuelles. C’est le cas de la gonorrhée, la chlamydia, l’herpès, le papillomavirus et la syphilis. A noter qu’il existe également un risque faible de transmission de l’hépatite B lors de l’échange de baisers profonds (car le virus de l’hépatite B est présent dans la salive).
      Les symptômes d’une éventuelle contamination sont nombreux et très variables. Par conséquent, il nous est impossible de poser un diagnostic sur base de tes explications. Seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage, poser un diagnostic médical et si nécessaire, envisager un traitement approprié à ta situation.
      Si tu as un doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST de manière à être fixée et envisager les traitements appropriés en cas de contamination. Grâce aux tests de dépistage de 4ème génération, il est possible de déceler une infection au VIH seulement 6 semaines après une prise de risque. Les autres IST sont décelables entre 6 semaines et 3 mois. Donc, pour obtenir un résultat fiable, il est important de respecter ce délai avant de se faire dépister.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://depistage.be/depistage/ et la liste des centre de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur modes de transmission, tu peux consulter la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  48. Lily
    le 9 novembre 2017 à 19:30

    Bonjour,combien de jeunes son touchés entre 15 et 25 ans tous les ans en Belgique
    Pour le chlamydia,gonorrhée,syphilis,papilloma virus, herpès génital et l’hepatite B et c ?

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2017 à 14:39

      Bonjour Lily,

      Si tu es à la recherche de sources statistiques, nous t’invitons à les chercher sur le site du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé: https://www.kce.fgov.be/fr

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  49. Tonny
    le 8 octobre 2017 à 00:56

    Bonjour,
    J’ai plusieurs problèmes en un. Tout d’abord, j’ai eu une relation sexuelle protégée avec une prostituée. Il se trouve que ce jour là j’avais un début d’herpès labial et ai quand même pratiqué un cunnilingus. Par ailleurs, il se trouve aussi que je suis un sujet immuno-defficient en raison d’un transplantation. Depuis cette relation avec cette femme, je n’ai quasiment plus d’erection et ressent quelques douleurs spasmodiques au niveau de mon sexe. Quelles sont concraitement les risques d’attraper le VIH ou un MST ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 10:46

      Bonjour Tonny,

      Si tu as prodigué un cunnilingus à ta partenaire sans couvrir les parties avec une barrière, tel qu’une digue dentaire (carré de latex), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.
      Les symptômes d’une éventuelle contamination sont nombreux et très variables. Par conséquent, il nous est impossible de poser un diagnostic sur base de tes explications. Seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage, poser un diagnostic médical et si nécessaire, envisager un traitement approprié à ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.