Bruxelles-J

Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Il existe de nombreuses IST/infections sexuellement transmissibles (ou MST/maladies sexuellement transmissibles). Auparavant, on les appelait maladies vénériennes. Il en existe plusieurs dont une plus connue que les autres : le SIDA mais il y a aussi : la syphilis, la chlamydia, l’herpès, l’hépatite B et C, la gonorrhée, le papillomavirus humain (HPV) responsable, entre autres, des condylomes (verrues génitales).

Toutes ces maladies sont à prendre au sérieux car elles peuvent avoir des conséquences graves sur ta santé. Elles peuvent devenir des maladies chroniques et même entraîner ta mort. Ainsi, il est judicieux d’éviter les contagions et les épidémies.

Ces dernières années, le relâchement de la prévention du SIDA, et la diminution de l’utilisation du préservatif, ont eu comme conséquence une augmentation des IST, dans de nombreux pays. On constate aussi une augmentation des cas de certaines IST chez les jeunes de 15 à 25 ans, notamment de la chlamydia et de l’herpès génital, qui sont plus souvent dépistées chez les filles, et enfin de la syphilis, qui concernent plus particulièrement les garçons.

Les relations sexuelles avec de nombreux partenaires augmentent aussi le risque de transmission des IST (ou MST). Un seul mot d’ordre : utiliser les préservatifs !

C’est grave ?

Beaucoup d’IST se soignent par antibiotiques. Pour d’autres comme l’hépatite B, il n’existe pas de traitement mais un vaccin à faire en prévention. En revanche, pour l’hépatite C, il n’y a pas de vaccin. Bien que les traitements stabilisent les défenses immunitaires, le SIDA reste une maladie mortelle. On ne guérit donc pas du SIDA.

Les modes de contamination

Les IST se transmettent essentiellement lors de rapports sexuels non protégés, parfois par voie fœtale ou par allaitement de la mère à l’enfant et rarement par voie sanguine (une seringue infectée, par ex.). Pour la transmission par voie sexuelle, il suffit que les muqueuses des organes génitaux soient en contact pour contracter la maladie, que ce soit par voie vaginale, anale ou orale. Dans tous les cas, le risque de transmission de la maladie est très élevé. Certaines IST se transmettent par simple contact sans qu’il y ait nécessairement acte sexuel, c’est le cas du papillomavirus humain.

Symptômes communs aux IST (ou MST)

Les symptômes des IST sont soit très discrets (et donc pas facilement identifiables) soit très visibles. Les IST provoquent des infections au niveau des organes reproducteurs ainsi que sur la peau autour du vagin, du pénis ou de l’anus. Certaines IST provoquent des symptômes systémiques créant des problèmes dans d’autres parties du corps. On peut donc avoir une IST sans qu’il y ait des effets visibles et transmettre la maladie sans le savoir.

Si tu remarques :

  • des écoulements anormaux/pertes provenant du pénis, du vagin ou de l’anus ;
  • des sensations de brûlures en urinant ;
  • des plaies anormales et/ou démangeaisons, principalement, au niveau des organes génitaux ;
  • des douleurs au niveau des organes génitaux et/ou douleurs abdominales ;
  • pour les femmes, des douleurs pendant les rapports sexuels.

Tu peux avoir un de ces symptômes comme tu peux tous les avoir. Il peut arriver que tu sois infecté(e) mais que tu n’aies pas de symptôme. Si tu as des doutes suite à une relation sexuelle sans protection (c’est-à-dire sans préservatif), mieux vaut consulter un médecin qui procédera à un test de dépistage.

Éviter la contagion : se faire dépister régulièrement, se protéger et protéger son entourage

Tu peux transmettre ta maladie à ton ou ta partenaire, si vous avez des relations sexuelles non protégées (sans préservatif). Comme on ne détecte pas toujours rapidement la maladie, il est préférable d’utiliser systématiquement des préservatifs pour ne pas être contaminé(e) ou contaminer son ou sa partenaire.
Si tu as découvert que tu es infecté(e), tu dois prévenir tes partenaires des 3 derniers mois, afin qu’ils ou elles fassent un test de dépistage.

Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin.

La plupart des IST peuvent se dépister 1 mois après la prise de risque. Pour ce qui est du VIH, il est possible de le dépister 6 semaines après la prise de risque grâce aux tests de 4ème génération. Les tests de 3ème génération, quant à eux, permettent de dépister une contamination au VIH, 3 mois après la prise de risque. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant : Où se faire dépister ?

Pour plus d’informations sur une IST en particulier, tu peux te rendre sur la fiche suivante : Les principales IST

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


67 questions pour “ Les Infections sexuellement transmissibles (IST) ou MST, c'est quoi ? Les modes de contamination et leur dépistage.

  1. youyou
    le 13 décembre 2017 à 00:39

    Bonjour, j’ai été voir une professionnelle du sexe qui ma fait un début de fellation sans preservatif ça n’a duré que quelsue seconde puis j’en ai mis un. Est-ce qu’il y a un risque pour moi si oui lesquels et combien de temps dois-je attendre avant de faire un dépistage?

  2. lafrancaise
    le 6 décembre 2017 à 14:28

    Bonjour j’avais fait une fellation a mon copain il y a 2 mois avec le preservatif pour pas avoir de risques , il y a deux jours j’ai refait une mais sans preservatif !! Sachant que mon copain et puceau il m’a raconter que il a deja eu quelques experiences .

    Moi lannée derniere j’ai fait des test car javais des relations sexuelles mais pas de pénétration avec un homme et jetais totalement clean !

    Ma question est ais je des risques d’avoir une ist ou mst

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 décembre 2017 à 14:25

      Bonjour lafrancaise,

      Bien que ton copain n’ai pas eu de relation vaginal précédemment, cela ne signifie pas qu’il est impossible qu’il soit porteur d’une IST.
      En effet, en cas de rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal ou vaginal, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.
      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage afin de confirmer l’absence de contamination ou de recevoir le traitement approprié à ta situation.
      Dans tous les cas, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex.
      Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

       

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  3. nico7777
    le 5 décembre 2017 à 20:07

    bonjour,
    c pas malin, mais j’ai eu un rapport avec une professionnelle carresse mutuelles, sans penetration.
    j’ai fait le test vih syphilis chlamydia et gonococque. mais je suis toujours inquiet, de temps a autres j’ai des demangeaison au penis et le testicule droit sensible. dois-je effectuer d’autres tests ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 16:46

      Bonjour Nico7777

      Certaines IST peuvent, en effet, se transmettre par caresses sexuelles. C’est le cas de la gonorrhée, la chlamydia, l’herpès, le papillomavirus et la syphilis. A noter qu’il existe également un risque faible de transmission de l’hépatite B lors de l’échange de baisers profonds (car le virus de l’hépatite B est présent dans la salive).
      Les symptômes d’une éventuelle contamination sont nombreux et très variables. Par conséquent, il nous est impossible de poser un diagnostic sur base de tes explications. Seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage, poser un diagnostic médical et si nécessaire, envisager un traitement approprié à ta situation.
      Si tu as un doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST de manière à être fixée et envisager les traitements appropriés en cas de contamination. Grâce aux tests de dépistage de 4ème génération, il est possible de déceler une infection au VIH seulement 6 semaines après une prise de risque. Les autres IST sont décelables entre 6 semaines et 3 mois. Donc, pour obtenir un résultat fiable, il est important de respecter ce délai avant de se faire dépister.
      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ta·ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://depistage.be/depistage/ et la liste des centre de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/services/repertoire/
      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur modes de transmission, tu peux consulter la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  4. Lily
    le 9 novembre 2017 à 19:30

    Bonjour,combien de jeunes son touchés entre 15 et 25 ans tous les ans en Belgique
    Pour le chlamydia,gonorrhée,syphilis,papilloma virus, herpès génital et l’hepatite B et c ?

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2017 à 14:39

      Bonjour Lily,

      Si tu es à la recherche de sources statistiques, nous t’invitons à les chercher sur le site du Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé: https://www.kce.fgov.be/fr

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  5. Tonny
    le 8 octobre 2017 à 00:56

    Bonjour,
    J’ai plusieurs problèmes en un. Tout d’abord, j’ai eu une relation sexuelle protégée avec une prostituée. Il se trouve que ce jour là j’avais un début d’herpès labial et ai quand même pratiqué un cunnilingus. Par ailleurs, il se trouve aussi que je suis un sujet immuno-defficient en raison d’un transplantation. Depuis cette relation avec cette femme, je n’ai quasiment plus d’erection et ressent quelques douleurs spasmodiques au niveau de mon sexe. Quelles sont concraitement les risques d’attraper le VIH ou un MST ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 10:46

      Bonjour Tonny,

      Si tu as prodigué un cunnilingus à ta partenaire sans couvrir les parties avec une barrière, tel qu’une digue dentaire (carré de latex), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.
      Les symptômes d’une éventuelle contamination sont nombreux et très variables. Par conséquent, il nous est impossible de poser un diagnostic sur base de tes explications. Seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage, poser un diagnostic médical et si nécessaire, envisager un traitement approprié à ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  6. louve
    le 15 septembre 2017 à 11:53

    Bonjour, mon très récent partenaire m’informe avoir le virus d’herpès génital. Il semble n’avoir eu de lésions apparentes qu’une seule fois en 10 ans. Est-ce qu’une contamination est possible hors phases de lésions? si oui, un préservatif sera t’il nécessaire a vie?

    Nous avons eu des rapports non protégés avant que j’aie cette information, est-ce que je dois me faire dépister? c’est par le biais d’une prise de sang?

    Merci d’avance

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 septembre 2017 à 15:25

      Bonjour Louve,

      Le virus de l’herpès génital est transmis par les contacts sexuels.
      Il peut se transmettre par simple contact de la peau (organes génitaux) ou par contact avec des sécrétions génitales contaminées. Ceci veut dire qu’il y a un risque associé à la pénétration sexuelle (vaginale, anale ou buccale), mais aussi à un contact direct sans pénétration.
      Une fois qu’on est exposé à ce virus, une période d’incubation de 2 à 20 jours s’ensuit avant le développement des premiers symptômes (infection initiale primaire).
      Selon de nombreuses études, la majorité des personnes infectées par l’herpès génital ne développent pas de symptômes.
      ce qui explique que de nombreuses personnes ignorent être infectées.

      Le moment le plus risqué de transmettre ou de contracter l’herpès génital est lorsque que la personne infectée souffre d’une crise d’herpès.
      La période à risque de transmission inclut les 12 à 24 heures précédant l’apparition visuelle des lésions de la peau (lorsque le virus se reproduit dans les cellules nerveuses).

      Les risques de transmission diminuent en l’absence de lésions, mais demeurent toujours présents.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  7. Kelly
    le 26 août 2017 à 12:23

    Bonjour, j’ai un souci,je suis gay passif et mon mec a une ist dont il est sur un traitement. Bon moi je pense que je n’ai rien mais je suis pas tranquille. Alors je voudrais savoir quels sont les symptômes qu’un mec passif doit avoir existe il un test de ist .j’ai besoin de la réponse d’un médecin
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2017 à 12:06

      Bonjour Kelly,

      Si tu es contaminé à une ou plusieurs IST, certains symptômes peuvent apparaître, certains peuvent ne pas apparaître. En effet, certaines IST sont asymptomatiques. L’apparition des symptômes varie d’une personne à l’autre mais pas en fonction de s’il est passif ou actif.

      En cas de doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différents IST et de, en effet, consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus appropriée à ta situation. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  8. Roger
    le 25 août 2017 à 14:12

    Bonjours, si tu crache dans l’anus de ta partenaire, peut il y avoir un risque de transmission d’IST ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 août 2017 à 16:36

      Bonjour Roger,

      La seule IST qui est présente dans un salive est l’hépatite B. Ainsi, si tu es porteur de l’hépatite B, le faire de cracher dans l’anus de ta partenaire représente en effet un risque de transmission de cette IST.

      La chlamydia et la gonorrhée sont des bactéries qui peuvent être présentes dans la bouche, cependant, la transmission de ces bactéries aura tendance à se produire lors d’une fellation et non lors de crachat dans l’anus un.e partenaire.

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait de faire un test de dépistage des différentes IST. Tu peux faire un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  9. Osi
    le 19 août 2017 à 13:50

    Est-ce que je peux attraper une chlamydia ou un gonocoque ou syphilis par quelqu’un qui me fait une fellation?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 août 2017 à 15:48

      Bonjour Osi,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés que ce soit oral, anal ou vaginal, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      En cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage afin de confirmer l’absence de contamination ou de recevoir le traitement approprié à ta situation. Tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses médicales sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/ et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.spfb.brussels/sites/default/files/documents/Liste_planning_familial.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  10. JML
    le 13 juin 2017 à 04:05

    Bonjour,

    Je suis un homme qui a
    la suite d’un rapport sexuel récemment ( il y a 3 semaines) a plusieurs symptômes qui apparaissent. Je ne sais pas s’il y a un lien.
    Le rapport sexuel a été protégé, il y a eu de + cunnilingus et annulingus de ma part pour ma partenaire et elle m’a fait une fellation.

    Depuis j’ai une diarrhée qui persiste ( selles molles lorsque je vais aux toilettes ), ventre qui grouille parfois avec ballonnement et gaz parfois également, ainsi que des sensation de gène abdominale.
    J’ai la langue qui me semble blanche, la bouche et la gorge sèche ( nécessité de boire souvent) car déshydratation. De plus j’ai eu des saignement de nez
    qui se sont actuellement stoppés, j’ai un prurit anal ( est il du à la diarrhée persistante ou pas ?).
    J’ai également beaucoup de glaires qui remontent de la gorge ( sensation aussi d’une gène dans la gorge).
    Ces symptômes sont apparus progressivement entre 2 et une dizaine voir quinzaine de jours après ce rapport.

    J’ai déjà vu 2 fois le médecin qui m’a donné des traitements pour la diarrhée mais ce n’est pas passée.
    Par contre je n’ai rien eu contre la gorge et bouche sèche.
    J’ai fait une coproculture qui s’est révélée normale.

    Actuellement pas d’amélioration.
    De quoi s’agit t’il à votre avis? Dois je m’inquiéter d’une IST, MST ?

    Merci de votre réponse.

    JML

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2017 à 14:03

      Bonjour JML,

      Si tu as prodigué un annulingus et un cunnilingus à ta partenaire sans couvrir les parties avec une barrière, tel qu’une digue dentaire (carré de latex), une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible. Les symptômes d’une éventuelle contamination sont nombreux et très variables. Par conséquent, il nous est impossible de poser un diagnostic sur base de tes explications. Seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage, poser un diagnostic médical et si nécessaire, envisager un traitement approprié à ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  11. EKS
    le 23 mai 2017 à 14:54

    bjour mn nom est EKS, jai une questoion sur la transmission Mere enfant a travers le cordon ombilical,le macanisme surtout, puique cela est comme une barriere contre les infections en generale

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mai 2017 à 16:18

      Bonjour Eks,

      Le risque de transmission du VIH de la mère à l’enfant est de 30% chez une mère qui ne reçoit pas de traitement. Ce risque tombe à 5% (ou peut même être annulé) si la mère reçoit un traitement.

      La transmission de la mère à l’enfant peut se produire lors de la grossesse, pendant le travail, pendant l’accouchement ou encore pendant l’allaitement. Si tu souhaites plus d’informations sur les mécanismes de transmission, le plus judicieux serait de consulter ton gynécologue ou un médecin dans un centre de planning familial. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  12. 2712
    le 19 mai 2017 à 22:06

    Salut!Sa fais un temps que j’ai deux ganglions dans ma bouche , l’un sur la joue et l’autre qui est apparu après quelques jours sur le maton de mes dents et j’ai des muqueuses blanche dans la bouche. ça peut être quoi ? car j’ai eu de rapport non protégé il ya un mois et maintenant je trop peur de ne pas avoir attrapé les Mst

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2017 à 12:26

      Bonjour 2712,

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Par conséquent, si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin en centre de planning familial afin de poser un diagnostic sur ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  13. Nathan
    le 9 mai 2017 à 08:13

    Bonjour, je ne sais pas ce que j’ai mais j’ai des ganglion dans la bouche et ma langue est devenu blanche avec des petits bouton rouge. j’ai aussi des muqueuses blanche dans la bouche et sa ne disparaît pas.sa peut être quoi ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2017 à 15:32

      Bonjour Nathan,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Cependant, les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. Cela peut être tout à fait bénin, tout comme cela peut être le symptôme d’une maladie ou infection plus grave. Cependant, seul un médecin sera à même à poser un diagnostic médical. Par conséquent, si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager la solution la plus adaptée à ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  14. Améthyste
    le 7 mai 2017 à 22:53

    Bonjour,

    Mon compagnon m’a récemment annoncé qu’il avait contracté l’herpès génital… Je n’ai encore rien fait avec lui, donc pas de soucis à ce niveau-là. Le problème, c’est que je ne connais pas bien cette maladie, j’ai donc peur d’elle. Je ne veux pas l’attraper à mon tour… Comment faire pour se protéger au mieux? Le préservatif est-il un bon moyen de ne pas l’attraper? Quels sont les risques que j’encoure? Je ne veux pas mettre fin à notre relation à cause de ça, mais je ne veux pas non plus l’attraper alors que je n’ai encore rien fait avec un mec… Pouvez-vous répondre à mes questions?

    Un grand merci!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2017 à 15:53

      Bonjour Améthyste,

      L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible. Il peut être causé par deux types de virus herpétiques: l’herpès simplex de type 1 (HSV1) et l’herpès simplex de type 2 (HSV2). Ces virus peuvent également infecter la bouche, provoquant ainsi un herpès labial (plus communément connu sous le nom de « bouton de fièvre »). La plupart des cas d’herpès génital sont causés par le HSV2, toutefois le HSV1 peut également être responsable. L’infection des organes génitaux par le HSV1 est souvent causée par le contact des lésions de l’herpès labial avec les voies génitales, au cours de relations sexuelles buccogénitales. Quant à l’infection de la bouche par le HSV2, elle est souvent attribuable au contact de la muqueuse buccale avec les lésions de l’herpès génital, au cours de relations sexuelles buccogénitales.

      Une fois le virus contracté, celui-ci reste à vie dans l’organisme, caché dans un ganglion nerveux au bas du dos. Il ressort plus ou moins régulièrement, reprend le même trajet nerveux qu’à l’aller et réapparaît là où il a été contracté : ce sont les poussées d’herpès, appelées aussi « récidives » ou « crises » dont la fréquence et l’intensité varient d’une personne à l’autre. Pendant cette période, l’utilisation d’un préservatif est recommandée, et ce dès le début des relations amoureuses, qu’il y ait ou non pénétration. Il ne s’agit pas en effet de se protéger du sperme émis, mais d’éviter tout contact entre la peau et les muqueuses, responsables de la transmission. C’est pourquoi, pour assurer une meilleure protection, on peut employer un préservatif féminin, qui permet de recouvrir la vulve. La digue dentaire (carré de latex) peut également servir de protection durant les activités sexuelles orales. Au cours des poussées, il est donc recommandé de s’abstenir de tout rapport sexuel ou d’utiliser un préservatif tant que subsistent les lésions afin de limiter les risques de contamination du partenaire.

      Au sein d’un couple discordant, il est nécessaire de connaître le statut sérologique de chacun. En cas d’infection à HSV2, le partenaire séronégatif est plus vulnérable dans l’année qui suit la première lésion visible. Le risque d’infection du partenaire augmente avec le nombre de récidives. La liste des lieux où faire un dépistage des différentes IST est disponible sur le lien suivant: http://preventionsida.org/2340-2/ou-faire-faire-un-depistage-vih/

      À l’heure actuelle, il n’existe pas de médicaments capables d’éliminer le virus de l’herpès. En d’autres termes, l’abstinence est la seule méthode sûre pour prévenir la transmission de l’herpès d’une personne à une autre. Le préservatif (masculin ou féminin), quant à lui, représente un bon moyen de diminuer la transmission du virus de l’herpès, même si le risque n’est pas éliminé à 100 %, comme expliqué précédemment. L’utilisation du préservatif à long terme dans une relation monogame stable, demeure une décision qui doit être prise au niveau du couple.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  15. Nathan
    le 1 mai 2017 à 11:45

    Bonjour, après avoir pris les médicaments je suis aller faire le test est toute sont négatif mais j’ai remarqué des muqueuses blanche dans ma bouche au niveau de la joue.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 15:28

      Bonjour Nathan,

      Si tu as réalisé des tests et que les résultats étaient négatifs, il n’ y pas de raison de s’inquiéter, le traitement a bien fonctionné.

      Bien à toi,

  16. Nathan
    le 26 avril 2017 à 12:53

    Bonjour, je suis entrain de prendre des médicaments mais j’ai toujours des sensations des brûlure dan la hanche et au niveau des cuisses et mon pipi a la couleur jaune. Que faire ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2017 à 11:07

      Bonjour Nathan,

      Tu ne précises pas le type d’IST pour lesquels un traitement t’a été prescrit.
      Il est possible de guérir de certaines IST; il est donc important de suivre ton traitement jusqu’au bout. Et d’effectuer un test de dépistage de contrôle afin de vérifier que le traitement a bien fonctionné à la fin de celui-ci.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

       

  17. Mokandjo
    le 22 avril 2017 à 10:09

    Bonjour
    D’après vos propos et vos expériences ‘ quel infections cela peut être je vous prie, puisque les medecins n’arrivent pas a depiste ce que c’est.
    Merci je compte sur vous .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 10:51

      Bonjour Mokandjo,

      Nous ne pouvons malheureusement pas poser un diagnostic sur base de tes commentaires.
      En effet, seul un médecin pourrait, sur base d’un examen médical et d’un test de dépistage.
      Nous te conseillons donc de prendre rapidement contact avec un médecin.

      Bien à toi,

  18. Hey22
    le 18 avril 2017 à 23:49

    Bonjour, en fait j ai eu des relations avec une meuf de 17 ans et le capot à été déchiré, après une heure de la relation j’ai eu envie de vomir, et le jour après j’ai eu la grippe mais sans fiebre est que ce possible d’avoir des synotmes un jour après? Alors pourquoi je ai la grippe le jour après de la relation?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2017 à 16:59

      Bonjour Hey22,

      Les symptômes d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs IST sont nombreux et très variables. Cependant, ils n’apparaissent pas dans l’heure qui suit le rapport sexuel non protégé. Par conséquent, si les symptômes que tu évoques t’inquiètent, le plus judicieux serait de consulter ton médecin généraliste afin de poser un diagnostic médical sur ta situation.

      Les tests de 4ème génération permettent de dépister une contamination au VIH 6 semaines après la prise de risque. Par conséquent, il serait judicieux d’effectuer un test de dépistage des différentes IST après ce délai de 6 semaines afin d’envisager, avec un médecin, le traitement le plus approprié à ta situation.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  19. dan
    le 8 avril 2017 à 19:30

    J’aimerai savoir si j’ai une infection par exemple à chlamydia et qu la meuf avec qui j’ai des rapports en a aussi mais nous ne sommes pas infectés par le vih est ce qu’il est possible de contracter le vih lors de nos rapport ????? Est ce que. On peut avoir le vih avec une personne qui ne la pas mais qui a une autre infections.???????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2017 à 11:59

      Bonjour Dan,

      Non, il n’est pas possible d’être contaminé par le VIH si ta partenaire n’est pas porteuse du virus.
      En effet, une IST ne peux pas « se transformer » en un autre infection.

      Bien à toi,

  20. Mokandjo
    le 22 mars 2017 à 14:00

    j’aimerais éclaircir mes doutes et être en pair, après avoir pratiquer un rapport eu a faire la charte a ma copine après deux semaines la gorge qui me faisait un genre et osi des boutons sur ma la langue, et après un moment un moment j’ai plus eu le problème de la gorge, et ces bouton sont restes et ce qui es marrant es que c’est boutons la ane me gratte pas, ne me fait pas mal j’ai ps de douleur sur langue même quand je mange, et mange normalement je bois de l’eau sans pb et sans douleur, ce que je ne comprends pas c’est que quand je pars a l’hôpital les docteurs me disent rien de bon que ce sont les champignon, j’aimerais partager cela avec vous pour en savoir plus qu’es ce ça peut être et me dit le remède que je dois prendre pour être épargné de cela . Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 10:43

      Bonjour Mokandjo,

      Si tu as des rapports sexuels non protégés, une contamination à une ou plusieurs IST est en effet possible.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications. C’est pourquoi, le plus judicieux serait de consulter ton médecin ou un médecin dans un centre de planning familial afin de recevoir un avis médical et envisager le traitement le plus approprié à ta situation.

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • Mokandjo
        le 28 mars 2017 à 11:42

        bonjour
        Oui j’ai eu un rapport non protégé avec ma copine, après deux a troix semaines de ces rapport j’ai eu des boutons rouges sur ma langue,ce que je ne comprends pas dans tout ça est que pourquoi j’ai pas eu aussi ces boutons sur mon pénis alors que j’ai pénètre ma copine sans préservatif,et le véritable problème encore es que ma copine n’a pas eu ces boutons sur sa langue alors que après avoir lécher don vagin nous nous sommes bien embrasser l’une contre l’autre dans la bouche, et même mon doigt que j’ai envoyé dans don vagin ce jour la n’a pas eu de bouton, comment m’expliquez vous cela .

        par rapport aux examens médical j’en ai fait jusqu’à deux examens,le premièr examen que j’ai fait c’était après quatre semaines que j’ai eu ces boutons, et la deuxième fois c’était après 7mois,voici la liste de ces examens que j’ai effectués: ( Antigène HBS, Sérologie de l’hépatite A,B,C,Serologie HIV1 et HIV2 ,Serologie Syphilis, Hémogramme:Leucocytaire , Formule leucocytaire: plaquettes, Glycémie, proteine C reative , Transaminases )tous ces résultats ont été négatif, après ces examens le docteur m’a prescrit quelques solutions telque : Darkarin, Eludril,j’ai utilisé ces solutions il y’a pas eu de changement. ce qui es marrant dans tout cela es que j’ai pas de douleur au niveau de ma langue, je mange bien, je bois de l’eau sans souci, je parle très bien même,j’ai eu a touché cela mainte fois j’ai pas eu contamination sur le doigt avec lequel j’ai touché,ce qui es étonnant dans tout ça encore es que je suis déjà 9mois avec j’ai pas de douleur sur ces boutons. j’aimerais que vous m’orientez qu’es ce que ça peut être apres avoir eu a faire tout ces examens qui ont été negatif, et me donner le non du remède qui éliminer tout ça.

        Merci beaucoup

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 28 mars 2017 à 16:46

          Bonjour Mokandjo,

          Comme précisé précédemment, si tu as des rapports vaginaux non protégés, il est possible de contracter une ou plusieurs IST.

          Cependant, les IST peuvent être asymptomatiques et les boutons que tu évoques peuvent être le symptôme d’une ou plusieurs IST. Seul un médecin sera à même de poser un diagnostic sur ta situation et te prescrire le traitement le plus approprié à ta situation.

          Par conséquent, en cas de doute vis-à-vis d’une éventuelle contamination à une ou plusieurs autres IST, tu peux effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la listes des centres de dépistage en cliquant ici: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.htmlTu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

          Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, leur mode de contamination et traitement, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835
          Enfin, lorsqu’on a une relation exclusive avec un/une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Tu peux effectuer un test de dépistage des différentes IST en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin.
          N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

          • Mokandjo
            le 29 mars 2017 à 17:17

            Bonjour
            Je précise encore ceci j’ai faire des examens pour les IST en deux temps la premiere fois c’etait le quatrieme mois ou j’ai eu a faire les rapports et la druxieme fois c’etait apres 7mois, et ces résultats ont été negatif,en passant je vous ai même envoyé la liste des différents examens que j’ai effectue dans le courrier précédent du 28 mars 2017 la liste de ces examens que j’ai effectué sont dans ce courrier veuillez lire attentivement ce courrier et le dit vraiment ce qui marque, j’ai même posé la question au docteur a savoir si c’était l’herpès ils m’ont faire comprendre que l’herpès ne se présente sur cette qui es au fond de ma bouche,moi même je ne sait plus quoi faire.

            J’ai besoin de vos suggestion .

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 30 mars 2017 à 11:02

              Bonjour Mokandjo,

              Comme précisé précédemment, seul un médecin pourra te suggérer le traitement le plus approprié à ta situation.

              Bien à toi

  21. dan
    le 18 mars 2017 à 17:30

    Mais comment expliquer vous le fait de ne plus avoir d’érection au réveil ??? Et aussi Ça fait déjà 3ans est,ce que je peux avoir des chances que je ne sois pas non encore stérile ou infertile ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 11:26

      Bonjour Dan,

      Le fait de ne plus avoir d’érection au réveil ne signifie pas que tu es stérile ou infertile.

      Comme précisé précédemment, le plus judicieux serait de consulter un médecin dans les plus brefs délais afin de traiter ton infection à la chlamydia. Tu pourras également effectuer des tests afin de confirmer ou non une éventuelle stérilité et faire par de ton absence d’érection au réveil à un médecin qui sera le plus à même à poser un diagnostic médical sur ta situation. Tu peux également avoir une consultation médicale dans un centre de planning familial. En centre de planning familial, tu seras accueilli par un équipe de professionnels de la santé en toute confidentialité et sans jugement. Tu trouveras la liste des centres de planning familial en Belgique francophone en cliquant sur le lien suivant: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

       

  22. marion
    le 17 mars 2017 à 09:34

    Bonjours une fille de ma classe à une maladie sexuellement transmissible. Peut-on l’attraper à la piscine??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2017 à 11:35

      Bonjour Marion,

      Les IST ne sont pas transmissibles en allant à la piscine.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST, tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=9463

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  23. Chacha
    le 16 mars 2017 à 20:06

    Bonjour, j aimerais savoir si je risque une contamination par le VIH ou autres IST apres avoir bu dans un verre de quelqu un qui vient de se masturber sachant que j avais une inflammation de la gencive et que j avais un bouton de fièvre sur LA bouche qui était éclos donc ouvert en me donnant le verre il le tenait par le dessus LA donc ou on boit et comme juste avant il avait ejaculer dans sa main j ai peur qu il y ait du sperme sur le verre donc j aurais bu du sperme au pire Et en second si le sperme à été en contact de mon bouton de fièvre ouvert Est ce un risque de contamination pour moi On a pas coucher ensemble.sur le moment’ Même j ai pas réfléchis et maintenant je me pose des questions MERCI

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2017 à 13:20

      Bonjour Chacha,

      L’organisme est un milieu ambiant propice à la survie des virus, bactéries, et champignons qui peuvnt donc se montrer très résistant.
      Cependant, ces micro-organismes sont très fragiles en dehors de leur milieu ambiant.
      Ainsi, à l’air libre ils peuvent mourir rapidement ou devenir inoffensifs. Une baisse du système immunitaire peut également favoriser le risque de contamination par une IST (par exemple, une personne séropositive a davantage de risque d’être contaminée par une autre IST et inversément).

      En supposant que ton ami soit porteur d’une IST, il est donc peu probable que tu ai été contaminer en buvant dans ce verre.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  24. dan
    le 15 mars 2017 à 20:17

    J’ai la chlamydia depuis bientôt 3ans et je l’ai pas traiter et depuis un temps déjà j’ai lois d’érection e le matin quand je me lève j’aimerais savoir si elle possible que je sois déjà infertile ou stérile ??? Aussi après combien de temps la chlamydia peut rendre stérile ?????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2017 à 11:15

      Bonjour Dan,

      Chaque personne réagis différemment, il est donc impossible de déterminer un délai avant que ce type de complication se pose.
      Cette infection, peut se propager de l’urètre jusqu’aux testicules. Elle provoque alors une épididymite (une infection du conduit spermatique) ou une prostatite. L’épididymite peut causer la stérilité. Les symptômes incluent généralement la fièvre, une enflure et une douleur intense aux testicules.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  25. maxime
    le 10 janvier 2017 à 12:12

    Bonjour,

    Je suis un homme de 26 ans. Je suis avec ma femme depuis 9 ans et je n’ai jamais eu aucun rapport avec une autre personne. Récemment, j’ai eu une aventure avec ma collègue de travail. On a échangé des caresses de tout le corps, on s’est frotté, nu l’un contre l’autre, on s’est embrassé avec la langue, on s’est masturbé mutuellement. Il n’y a pas eu de pénétration et nous n’avions pas de préservatif. Il n’y a pas eu d’éjaculation. Nous nous sommes vus 5 fois pour ces choses.

    Je suis aujourd’hui inquiet d’avoir pris un risque pour ma femme en ayant cette aventure. J’ai peur d’avoir « attrapé » quelque chose que je pourrai lui transmettre. Principalement, mes craintes concernent le fait de l’avoir embrassé avec la langue, d’avoir introduit mes doigts dans son vagin alors qu’elle « mouillait » et évidemment de ne pas m’être lavé les mains tout de suite après. Avec donc le risque de m’être touché par exemple, la bouche ou mon pénis. J’espère que vous pourriez me renseigner et me dire ce que je dois faire car cela m’inquiète.

    je vous remercie d’avance,

    Maxime.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2017 à 15:07

      Bonjour Maxime,

      Certaines IST peuvent, en effet, se transmettre par caresses sexuelles. C’est le cas de la gonorrhée, la chlamydia, l’herpès, le papillomavirus et la syphilis. A noter qu’il existe également un risque faible de transmission de l’hépatite B lors de l’échange de baisers profonds (car le virus de l’hépatite B est présent dans la salive).

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835  ou consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  26. Ague
    le 4 décembre 2016 à 17:23

    Apparition des plaie sur mon corps et le penis après chaque rapport sexuel avec ma partenaire

  27. homme
    le 30 novembre 2016 à 14:35

    Je ressens comme une fatigue et un peu de fièvre. Est-ce que c’est dû à l’échange de notre baiser entre moi et ma partenaire où tout simplement le paludisme parce que c’est hier ça s’est passé sinon normalement le symptôme réagit après 15 jours ou plus. S’il vous plaît je souhaites avoir une explication approfondie merci .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2016 à 09:39

      Bonjour Homme

      Comme répondu par mail précédemment, le paludisme ne se transmet pas par la salive et les symptômes de l’hépatite B mettent entre 2 et 8 semaines à apparaître.

      Les symptômes que tu évoques peuvent avoir de nombreuses explications, par conséquent si cela t’inquiète, le plus judicieux serait de consulter un médecin afin de poser un diagnostic médical vis-à-vis de ta situation.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de contamination, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835 et consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  28. Jimmy
    le 1 novembre 2016 à 18:43

    Bonjour,

    Est il possible d’être contaminer par la syphilis lors d’un baiser profond, si oui y a t’il un risque réel ?

    Merci pour votre réponse

    Jimmy

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2016 à 16:18

      Bonjour Jimmy,

      Il n’est pas possible de transmettre la syphilis lors de l’échange d’un baiser profond.

      Les modes de transmission de la syphilis sont:

      • par contact sexuel (oral, anal, vaginal, pénis).
      • par contact avec une lésion de la peau (le chancre est très contagieux, les éruptions du 2ème
        stade sont également contagieuses).
      • par le sang (partage de seringues, de matériel de sniff).
      • par transmission de la mère à l’enfant

      En cas de doute, le plus judicieux est d’effectuer un test de dépistage des différentes IST. Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de ton médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835  ou consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  29. dan
    le 26 septembre 2016 à 18:43

    Bonjour j’aimerais savoir j’ai une infection à chlamydia..depuis plus d’un an déjà.. j’ai lu récemment un document disant que le fait d’avoir des rapports avec cette infection peut provoquer la contraction du vih…et récemment j’ai eu des rapports non protégée. La filles quand à elle n’est pas infecté par le vih.. je crois du moins. depuis un temps j’ai quelque petit boutons qui sortent au épaules j’aimerais savoir si est possible que j’ai le vih. Suite à cela

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 septembre 2016 à 16:39

      Bonjour Dan,

      Une infection à la bactérie de la chlamydia non traitée facilite la transmission du VIH, en provoquant une inflammation des muqueuses (intérieur de la bouche, de l’anus, du pénis, du vagin), fragilisant ainsi les défenses naturelles (la peau). Cela se produit lorsque tu as des rapports sexuels non protégés avec une personne séropositive au virus du SIDA (VIH).

      Si ta partenaire et toi n’êtes pas contaminé au VIH et que vous avez des rapports sexuels non protégés, vous ne risquez pas de vous contaminer au VIH. En revanche, si tu as une chlamydia non traitée et que tu as des rapports sexuels non protégés avec ta partenaire, tu risques de lui transmettre la chlamydia. Le plus judicieux serait alors de consulter un de vos médecin traitant ou un médecin dans un centre de planning familial afin que vous effectuiez tous les deux un dépistage des différentes IST et d’envisager le traitement approprié à la chlamydia que tu as contracté un an auparavant.

      En effet, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, le plus judicieux est d’effectuer un dépistage des différentes IST et si nécessaire de trouver un moyen de contraception qui vous convient à tous les deux (si vous n’avez pas envie de concevoir un enfant), avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex. Vous pouvez vous faire dépister dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoired’analyses médicales sur prescription d’un médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux te rendre sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835  ou consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. Tomtom
    le 13 septembre 2016 à 23:15

    Les Hpv transmis par contact peau a peau sont ils cancereux?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 septembre 2016 à 12:05

      Bonjour Tomtom,

      Les HPV peuvent tous être transmis par contact dit « peau à peau », c’est à dire lors de simples caresse sexuelles. Parmi ces HPV, certains peuvent être responsables du développement de cellules pré-cancéreuses et d’un éventuel cancer (si ces cellules ne sont pas détectées et traitées à temps). Il existe aussi d’autres HPV qui peuvent être responsables de verrues génitales, aussi appelées crêtes de coq.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur modes de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf ou la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  31. Gg
    le 9 septembre 2016 à 15:31

    Merci pour la Reponse. enfaite je l’ai fait juste une fois!! et c’est lui qui m’a fait une fellation. Est ce que moi qui a été sucé je pourrais attraper des maladies?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 septembre 2016 à 10:28

      Bonjour Gg,

      Les risques sont les mêmes pour celui qui reçoit la fellation que pour celui qui la fait. Par conséquent si tu as reçu une fellation sans être protégé, tu t’es, en effet, exposé à une ou plusieurs IST.

      On considère que lorsqu’on pratique une fellation avec une personne infectée par:

      • le VIH, la chlamydia et la gonorrhée constitue un risque moyen de contamination.
      • l’hépatite B, la syphilis et l’herpès génital constitue un risque élevé de contamination.
      • le HPV constitue un risque faible de contamination.

      Pour celui qui fait la fellation, le fait d’avaler le sperme d’une personne infectée au VIH ou à n’importe quelle autre IST augmente encore plus les risques d’être contaminé.

      Si tu as un doute, le plus judicieux serait d’effectuer un test de dépistage des différentes IST de manière à être fixée et envisager les traitements appropriés en cas de contamination. Grâce aux tests de dépistage de 4ème génération, il est possible de déceler une infection au VIH seulement 6 semaines après avoir été contaminé. Les autres IST sont décelables entre 6 semaines et 3 mois.

      Tu peux effectuer un test de dépistage en centre de dépistage, en centre de planning familial ou dans un laboratoire d’analyses sur prescription de médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centre de planning familial en cliquant ici: http://www.planningsfps.be/CPF/contacter/Pages/default.aspx

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur modes de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf ou la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=30835

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  32. 47211432
    le 2 septembre 2016 à 19:13

    ma question est la suivante; une femme qui vie avec toi et depister comme toi puis declarer propre sans maladie aucune il ya donc pas de proble de vous lapper le sexes lors des rapports sexexuels?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 septembre 2016 à 11:51

      Bonjour 47211432,

      En effet, le plus judicieux, lorsqu’on est dans une relation exclusive avec un ou une partenaire, est d’effectuer, toi et ton/ta partenaire, un test de dépistage des différentes IST avant d’envisager l’arrêt du préservatif ou du carré de latex (et trouver une méthode contraceptive qui vous convient, si vous n’avez pas le désir de concevoir un enfant ou si nécessaire).

      Vous pouvez effectuer un test de dépistage dans un centre de dépistage, dans un centre de planning familial ou dans un laboratoire sur prescription de votre médecin. Tu trouveras la liste des centres de dépistage en région bruxelloise en cliquant sur le lien suivant: http://www.stpierre-bru.be/fr/service/autres/elisa.html et la liste des centres de planning familial en région bruxelloise en cliquant ici: http://www.loveattitude.be/Liste-des-centres

      Une fois ces dépistages effectués, il est tout à fait possible de pratiquer ce que l’on souhaite sans protection, notamment la fellation et le cunnilingus.

      Si tu souhaites plus d’informations sur les IST et leur mode de transmission, tu peux consulter le guide disponible au lien suivant: http://preventionsida.org/v2/objects/docs/WP/brochureIST-2014.pdf

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.