Bruxelles-J

Peux-tu obtenir une dispense pour te former pendant ton chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

La dispense te permet de ne pas devoir répondre à toutes les obligations imposées par l’ONEM et ton service régional de l’emploi. Si tu remplis certaines conditions, tu peux bénéficier des allocations de chômage (ou d’insertion) tout en te formant. Les dispenses et les conditions à remplir diffèrent selon le type de formation que tu désires suivre et les formalités à remplir diffèrent selon ton service régional de l’emploi (Actiris, Forem, VDAB, ADG).
Depuis le 1er janvier 2016, le Forem est compétent pour attribuer les dispenses aux chômeurs de Wallonie et l’ADG est compétent pour les chômeurs de la Communauté germanophone.
Depuis le 1er mars 2016, Actiris est compétent pour attribuer les dispenses pour ceux qui habitent en Région de Bruxelles-Capitale.
Depuis le 1er janvier 2017, le VDAB accorde les dispenses des chômeurs qui vivent en Flandre.

Dans tous les cas

Quel que soit le type de formation que tu souhaites entreprendre, la dispense ne sera accordée que si la formation se déroule en semaine et pendant la journée.
Si ta formation se déroule en semaine après 17 heures ou le samedi, la dispense ne sera pas accordée. Tu peux néanmoins continuer à bénéficier d’allocations si tu continues à respecter les obligations imposées aux chômeurs (voir la fiche « quelles sont tes obligations en tant que chômeur ? » ).

Dispense pour une formation professionnelle

Il doit s’agir :

  • soit d’une formation organisée ou subventionnée par Bruxelles formation ou par un autre organisme public de l’emploi et de la formation (FOREM, VDAB, ADG) ;
  • soit d’une formation professionnelle individuelle dans une entreprise ou dans un établissement d’enseignement, reconnue par Bruxelles formation, le FOREM, le VDAB ou l’ADG et agréée par le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris.

Tu dois être chômeur complet indemnisé pour bénéficier de cette dispense. Si tu n’es pas indemnisé, sache qu’il existe des allocations de formation destinées aux jeunes qui suivent une formation professionnelle individuelle en entreprise (FPI – PFI).

Pour obtenir cette dispense, tu dois introduire ton contrat de formation auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Lorsque tu bénéficies de la dispense, tu ne dois plus être disponible sur le marché de l’emploi et tu peux refuser un emploi proposé.

Tu dois, par contre, continuer à respecter les autres obligations : être privé de travail et de rémunération, être apte au travail, résider en Belgique et être en possession d’une carte de contrôle (auquel tu dois joindre chaque mois une attestation prouvant que tu suis les cours).

A la fin de la dispense, le responsable de la formation te délivre un formulaire C 91 que tu dois remettre à ton organisme de paiement.

Dispense pour une formation en alternance

Une formation en alternance est une formation qui répond aux conditions suivantes :

  • la formation est composée d’une partie effectuée en milieu professionnel et d’une partie effectuée au sein d’un établissement d’enseignement ou de formation ;
  • la formation mène à une qualification professionnelle ;
  • la partie effectuée en milieu professionnel prévoit une durée de travail moyenne d’au moins 20 heures par semaine ;
  • la partie effectuée au sein ou à l’initiative de l’établissement d’enseignement ou de formation comporte, au moins 150 heures de cours ;
  • les deux parties de la formation sont effectuées dans le cadre d’un contrat d’apprentissage auquel l’employeur et toi êtes parties ;
  • le contrat d’apprentissage prévoit une rétribution financière qui est à charge de l’employeur.

Tu peux obtenir cette dispense si tu es chômeur complet et que tu appartiens à l’une de ces deux catégories :

  • tu n’as pas de diplôme ou de CESS (certificat d’études du cycle secondaire supérieur)
    ET tu as bénéficié d’au moins 156 allocations (= 6 mois d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la formation en alternance ;
  • cette formation prépare à des professions pour lesquelles il existe une pénurie significative de main-d’œuvre (la liste des professions concernées à Bruxelles est consultable sur le site d’Actiris).
    ET tu as bénéficié d’au moins 78 allocations (= 3 mois d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la formation en alternance.

Pour avoir la dispense, les avantages financiers du contrat d’apprentissage doivent se limiter à l’indemnité à charge de l’employeur (fixée conformément à la réglementation applicable en matière de contrat d’apprentissage).
Pour obtenir cette dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et laisser compléter un formulaire DV94.7 par l’établissement d’enseignement ou de formation.

Lorsque tu bénéficies de la dispense, tu ne dois plus :

  • rester inscrit comme demandeur d’emploi ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable.

Tu dois, par contre, continuer à respecter les autres obligations : être apte au travail, résider en Belgique, être en possession d’une carte de contrôle (auquel tu dois joindre chaque mois une attestation prouvant que tu suis les cours) et être privé de travail et de rémunération. Tu reçois cependant une indemnité à charge de ton employeur durant la formation en alternance. Elle peut être cumulée avec le bénéfice des allocations mais dans une mesure limitée.
A la fin de la dispense, tu dois te présenter à ton antenne Actiris et te réinscrire comme demandeur d’emploi (dans les 8 jours ouvrables).

Dispense pour des études de plein exercice

Pour obtenir cette dispense, tu dois remplir toutes ces conditions :

  • être chômeur complet indemnisé ;
  • avoir terminé depuis 2 ans au moins tes études ou ton apprentissage à la date officielle du début de la première année scolaire académique. L’ONEM prend en compte les études qui précèdent le moment où le demandeur d’emploi a été admis pour la première fois au bénéfice des allocations de chômage ou d’insertion ;
  • avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année. Si tu n’as pas bénéficié d’au moins 312 allocations, tu peux néanmoins obtenir une dispense pour entamer de telles études pour autant que ces études préparent à des professions pour lesquelles il existe une pénurie significative de main-d’œuvre. La liste des professions concernées pour Bruxelles est consultable sur le site d’Actiris.
  • être inscrit comme élève régulier (pas comme élève libre) et suivre les activités imposées par le programme ;
  • reprendre des études d’un niveau équivalent ou supérieur aux études déjà suivies ou bien d’un niveau inférieur aux études déjà suivies à condition que ces études relèvent de l’enseignement supérieur (universitaire ou non) ;
  • ne pas avoir un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur (sauf dérogation exceptionnelle accordée par le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris) ;
  • les études doivent être organisées, subventionnées ou reconnues par une Communauté. Aucune dispense ne peut être accordée pour suivre des études de plein exercice à l’étranger.

Pour obtenir cette dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et laisser compléter un formulaire DV 93 par l’établissement d’enseignement.

Lorsque tu bénéficies de la dispense, tu ne dois plus :

  • rester inscrit comme demandeur d’emploi ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • rechercher activement un emploi ;
  • accepter tout emploi convenable.

Tu dois, par contre, continuer à respecter les autres obligations : être privé de travail et de rémunération, être apte au travail, résider en Belgique et être en possession d’une carte de contrôle.

La dispense est accordée pour la durée d’une année scolaire, y compris les périodes de vacances. Elle peut être prolongée si l’année est réussie.
À la fin de la dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et te réinscrire comme demandeur d’emploi (dans les 8 jours ouvrables).

Dispense pour une autre formation ou études

Les formations ou études visées par cette dispense sont toutes celles qui ont une autre forme que celles décrites plus haut. Cela concerne notamment l’enseignement de promotion sociale.

Une dispense spécifique peut être acceptée par le directeur directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris si tu es chômeur complet. Cette dispense concerne essentiellement des chômeurs peu ou pas qualifiés qui désirent réintégrer le marché du travail grâce au suivi d’une formation. Pour octroyer une dispense, le directeur prendra en considération ton âge, les études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée de ton chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut t’offrir sur le marché de l’emploi. Il s’agit de démontrer au directeur que la formation que tu veux suivre augmente tes chances de réintégrer le marché du travail.

Pour certaines formations qui sont proposées par Actiris (ou Forem, VDAB, ADG) et qui sont prévues dans ton plan d’action individuel, la dispense est automatiquement accordée.

Aucune dispense n’est en principe accordée lorsque les cours ou les activités du programme de formation n’atteignent pas au moins 4 semaines et au moins 20 heures en moyenne par semaine.

Pour obtenir cette dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et laisser compléter un formulaire DV 94A par l’établissement d’enseignement ou l’organisateur de la formation.

Lorsque tu bénéficies de la dispense, tu ne dois plus :

  • rester inscrit comme demandeur d’emploi ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable.

Tu dois, par contre, continuer à respecter les autres obligations : être privé de travail et de rémunération, être apte au travail, résider en Belgique et être en possession d’une carte de contrôle (auquel tu dois joindre chaque mois une attestation prouvant que tu suis les cours).

Tu peux également obtenir cette dispense pour suivre une formation ou un stage à l‘étranger.
Dans ce cas, tu es également dispensé de l’obligation d’avoir ta résidence habituelle en Belgique et de résider effectivement en Belgique. La dispense est accordée pour une période de 3 mois maximum par année civile. Pour prendre sa décision, le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris tiendra également compte des possibilités de suivre un stage ou une formation similaire en Belgique.

À la fin de la dispense, tu dois te présenter à ton antenne Actiris et te réinscrire comme demandeur d’emploi (dans les 8 jours ouvrables).

Si tu cherches des informations sur les différentes formes d’enseignement qui existe, tu peux consulter la section étudier et se former de notre site.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


99 questions pour “ Peux-tu obtenir une dispense pour te former pendant ton chômage ?

  1. Linda25
    le 23 février 2018 à 12:40

    Bonjour j’envisage de reprendre mes études à l’université à la rentrée septembre 2019… Je suis employée pour le moment en administration depuis janvier 2017 , mon contrat se termine en novembre 2018… Je ne sais pas si il sera renouvelée mais d’ici là j’aurais besoin de quelques informations ..

    Si mon contrat est prolongée ou si je trouve un autre emploi pour un petit temps , étant donnée que je reprendrais les cours qu’à partir de sept 2019 , vais-je avoir une dispense ?

     

    Merci à vous

  2. Omar
    le 15 février 2018 à 12:00

    Bonjour

    J’habite en Flandre est je voudrais suivre une formation de techniciens pc à Bruxelles quelle document je dois demandé au vdab pour pouvoir suivre la formation tout en gardant mon droit au chômage.

    Merci d’avance pour votre réponse.

  3. Nada
    le 12 février 2018 à 19:39

    Bonjour
    Je suis mère de 25 célibataire avec un enfant de 10mois je voulais reprendre mes études j’ai pas de cess j’ai passé 2 teste d’admission mais j’ai raté les 2 un pour infirmière et un pour auxiliaire d’enfants À cause mon niveau de français j’ai entendu que fspbxl il fait préformation pour auxiliaire d’enfance et heureusement j’ai réussi le teste et je commence pour le mois mars jusqu’à juin et après c’est j’ai réussi en juin 65% j’ai une place 100% pour septembre pour commencer ma formation directe. est-ce que j’ai droit d’avoir dispense et quoi faire des papier que j’ai besoin etc…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 17:21

      Bonjour Nada,

      Il semblerait que tu entames une formation en promotion sociale. Il faudra alors que tu demandes une dispense spécifique au directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris. Cette dispense concerne essentiellement des chômeurs peu ou pas qualifiés qui désirent réintégrer le marché du travail grâce au suivi d’une formation. Pour octroyer une dispense, le directeur prendra en considération ton âge, les études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée de ton chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut t’offrir sur le marché de l’emploi. Il s’agit de démontrer au directeur que la formation que tu veux suivre augmente tes chances de réintégrer le marché du travail.

      Note qu’aucune dispense n’est en principe accordée lorsque les cours ou les activités du programme de formation n’atteignent pas au moins 4 semaines et au moins 20 heures en moyenne par semaine.

      Pour obtenir cette dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et laisser compléter un formulaire DV5 (http://www.actiris.be/Portals/33/version%2024%2001%202018%20%20Article%205%20DISP.pdf ) par l’établissement d’enseignement ou l’organisateur de la formation.

      Lorsque tu bénéficies de la dispense, tu ne dois plus?:
      – rester inscrit comme demandeur d’emploi
      – être disponible sur le marché de l’emploi?;
      – accepter tout emploi convenable.

      Tu dois, par contre, continuer à respecter les autres obligations?: être privé de travail et de rémunération, être apte au travail, résider en Belgique et être en possession d’une carte de contrôle (auquel tu dois joindre chaque mois une attestation prouvant que tu suis les cours).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  4. nina
    le 5 février 2018 à 22:24

    Bonsoir,

    Je suis au chômage et j’ai eu une dispense ( jusqu’au mois d’Aout) pour suivre ma formation.

    Je viens d’accoucher le début Janvier, mon congé se termine début d’Avril.

    Suite à mon accouchement, j’ai dû interrompre ma formation que je peux prendre qu’en début Septembre.

    Mes questions :

    A la fin de mon congé de maternité (Avril), et étant en dispense jusqu’à Aout, mais je ne peux pas suivre ma formation, car j’ai du l’interrompre  suite à mon accouchement. je suis toujours en dispense ? comment est gérer une telle situation au du chômage.  Je risque de perde mon chômage ?

    Est ce que je peux prolonger ma dispense encore un an, pour finir ma formation ?

    Merci, pour vos réponses

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 11:35

      Bonjour Nina,

      Dès que ton congé de maternité sera terminé, tu devras te réinscrire comme demandeuse d’emploi et te présenter à ton organisme de paiement pour récupérer ton chômage. Tu les informeras que tu as dû interrompre ta formation et tu ne seras donc plus considérée sous dispense.

      Si tu comptes reprendre ta formation début septembre, tu devras introduire une nouvelle demande de dispense. Le fait de l’avoir interrompu à cause de la maternité devrait bien sûr être considéré comme un motif légitime. Tu devrais donc pouvoir obtenir une nouvelle dispense pour l’année prochaine. Tu ne risques aucune sanction pour la situation que tu nous décris.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  5. Kwaku
    le 25 janvier 2018 à 08:43

    Bonjour,

    J’envisage de faire un séjour linguistique d’un an en Nouvelle-Zélande pour améliorer mon anglais. Est-ce que pendant cette période j’ai droit au chômage? Si non, puis-je interrompre mon chômage et le reprendre de la où je l’ai laisser à la fin de mon voyage?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2018 à 11:19

      Bonjour Kwaku,

      Il est possible de maintenir son droit aux allocations de chômage en partant à l’étranger mais les conditions sont très strictes et concernent peu de cas. Voici les situations où il est éventuellement possible de maintenir son droit sous certaines conditions :
      – Partir à l’étranger pour suivre une formation (à valider par Actiris, Forem ou VDAB)
      – Partir à l’étranger pour chercher du travail (à valider par l’ONEm)
      – Partir à l’étranger pour participer à une manifestation culturelle ou sportive (à valider par l’ONEm)
      – Partir à l’étranger pour participer à une action humanitaire (à valider par l’ONEm)
      – Partir à l’étranger pour travailler dans un pays en voie de développement (à valider par l’ONEm)

      Si ton voyage ne répond pas à une des conditions précitées, ce qui semble être ton cas, tu ne pourras malheureusement pas continuer à percevoir tes allocations de chômage à l’étranger. Tu trouveras toutes les informations concernant le droit aux allocations de chômage à l’étranger sur cette fiche : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/partir-a-letranger-tout-en-beneficiant-dallocations-de-chomage/

      A ton retour, tu pourras rouvrir ton droit aux allocations de chômage mais il faudra pour cela refaire la demande et te réinscrire comme demandeur d’emploi auprès du service régional pour l’emploi de ta région (Actiris, Forem ou VDAB). Attention que dans le cas où tu pars à l’étranger plus de trois ans tu perdras ce droit aux allocations et tu devras justifier une nouvelle fois le nombre de jours de travail sur une période de temps déterminée (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) Note également que la dégressivité du montant des allocations de chômage continue lors de ton voyage, le montant de tes allocations pourra donc avoir diminué à ton retour.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  6. Sarah
    le 22 janvier 2018 à 09:57

    Bonjour, je suis chômeuse depuis juillet 2017 , jai arrêtée les études en 2004 et je souhaite reprendre dans le but d’avoir un diplôme et trouver un job.puis je avoir une dispense pour suivre des cours à distance (e-learning)? Carje souhaite me préparer aux examens du jury central pour obtenir mon cess ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 14:31

      Bonjour Sarah,

      A priori, il n’est pas possible d’obtenir une dispense de disponibilité pour suivre un enseignement à distance. En effet, pour obtenir une dispense il faut suivre des cours durant la journée. L’enseignement à distance en répond en principe pas à ce critère. Il t’est cependant possible d’étudier à distance tout en continuant à respecter tes obligations de demandeuse d’emploi (sans dispense donc).

      L’octroi des dispenses étant géré par les organismes régionaux pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg), il pourrait y avoir certaines variations en fonction des régions. Nous te conseillons donc de contacter ton organisme régional pour l’emploi afin de vérifier cette information.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. Kim
    le 21 janvier 2018 à 12:30

    Bonjour,

    je m’appelle Kimberley et j’ai 23ans. J’ai déjà eu un diplôme du supérieur en graphisme il y a un an, mais malgré ma volonté, j’ai eu un accident de voiture qui ne me permet plus de continué cette voie.

    J’ai donc décidée de reprendre des études ( domaine infirmier ), je suis seule, et j’ai été refusé à la dispense, que puis-je faire ?

    Puis-je retournée à travailler ? ai-je le droit à un recours ( vue ma situation ) ? Comment faire pour annulé mes allocation de  chômage ? puis-je rester au études et recevoir les allocations si je recherche un travail en fonction de mes horaires d’études ?

     

    merci de votre réponse, Kimberley.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 12:25

      Bonjour Kimberley,

      Il est normalement toujours possible de faire un recours contre une décision de refus de dispense. Les dispenses étant accordées par les organismes régionales pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) nous ne savons pas te répondre avec précision sur les modalités mais celles-ci devraient être indiquées dans le courrier t’informant de la décision. Normalement, tu devrais de toute façon pouvoir faire un recours auprès du tribunal du travail.

      En tant que demandeuse d’emploi, tu peux évidemment toujours travailler. Il est également possible de refuser ses allocations de chômage. Soit en ne remettant plus ses cartes de contrôle et en se désinscrivant, soit en faisant une renonciation officielle d’au moins un an.

      Si tu n’as pas obtenu la dispense, tu ne peux pas continuer à percevoir tes allocations de chômage tout en suivant des études. En principe, si tu suis quand même tes études, l’ONEM pourra te demander de rembourser toutes les allocations de chômage que tu as perçu depuis que tu es inscrite et tu pourrais également être sanctionnée.

      Si tu souhaites faire un recours, n’hésite pas à en parler d’abord avec un service juridique gratuit tel que l’Atelier des droits sociaux:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Jo
    le 21 janvier 2018 à 09:56

    Bonjour,

    Je souhaite suivre les cours d’infirmière. J’ai un contrat de travail à durée indéterminée de 26h par semaine. Je peux avoir une dispense ? Ou avoir des allocations ? Est il possible d’arrêté de travaillé et quel est la procedure a suivre.j’ habite en Flandre.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 12:11

      Bonjour Jo,

      Si tu quittes ton emploi (démission ou rupture d’un commun accord), tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Le fait de quitter son emploi pour suivre une formation (même pour une formation menant à un métier en pénurie) n’est pas une raison valable pour l’ONEm.

      Sache également que pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (pour la première fois), il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence. Cela varie en fonction de l’âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Dans ton cas, comme tu travailles à temps partiel, il est possible que tu n’ouvres un droit qu’à des demi-allocations de chômage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Ensuite, si tu ouvres bien un droit aux allocations de chômage (éventuellement après une sanction), pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage tout en suivant une formation, il faut en principe demander une dispense. Les conditions de la dispense et le type de dispense dépendent du type d’études. Si tu compte suivre des études d’infirmière dans l’enseignement de plein exercice, il faut répondre aux conditions d’octroi prévues pour cette dispense. Puisque tu habites en Flandre, ce sera alors au Vdab d’analyser ta demande de dispense.

      Une autre possibilité, si tu es dans les conditions est de garder ton contrat de travail mais de demande un crédit-temps pour formation. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t160

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. Geronimo
    le 17 janvier 2018 à 07:07

    Bonjour je m’appelle Geronimo muanza j’aimerais suivre des cours de maçon gros œuvre à Bruxelles Formation mes j’habite en Flandre que puis je faire

  10. arzu2401
    le 5 janvier 2018 à 11:14

    Bonjour,

    suite à une restructuration au travail je risque d’être licenciée du poste que j’occupe depuis 10 ans.

    Je compte reprendre des etudes pour un métier en penurie: « institutrice primaire ».

    Par contre, je viens de voir sur le site du forem que pour bénéficer des dispenses je dois: ne pas être titulaire d’un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur. Or, je possède un diplôme de baccalauréat en marketing. Je vis en région flamande et mon néerlandais n’est pas top je ne sais même pas si ce sont les mêmes conditions à la VDAB et je n’ai pas trouvé si le métier d’institutrice est considéré en pénurie chez VDAB.

    Y a t-il des possbilités quand même? ou je dois abandonner mon rêve de devenir institutrice :-(? Je n’ai pas les moyens financiers de suivre des études sans aucun revenu surtout que j’ai des enfants.

    De plus je trouve cette loi pas très logique, je dois faire quoi jetter mon diplôme pour avoir une dispense et faire le métier que je veux? à 20 ans je pensais autrement et j’ai fais un mauvais choix donc je suis pénalisée? :-(

    merci d’avance

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 14:48

      Bonjour arzu2401,

      Le métier d’institutrice maternelle est bien dans la liste de métier en pénurie de la région flamande (https://www.werk.be/online-diensten/betaald-educatief-verlof/erkende-opleidingen/beroepsopleidingen) et pour bénéficier d’une dispense auprès du VDAB tu dois effectivement ne pas disposer de diplôme du supérieur. Cela dit le VDAB peut faire abstraction de cette dernière condition si il estime que ton diplôme actuel te donne peu d’occasion de t’insérer sur le marché de l’emploi.

      Tu trouveras l’ensemble des autres conditions sur : https://www.vdab.be/vrijstellingen/niet-erkend#wat

      Malheureusement, sans dispense, tu ne pourras pas suivre des études et percevoir des allocations de chômage sauf si tu suis ton bachelier en cours du soir (http://www.vinci.be/fr-be/Encbw/Pages/Horaire-Adapte.aspx) tout en continuant à respecter les obligations imposées aux chômeurs.

      Concernant la logique de cette règle, nous pensons que l’ONEm souhaite laisser aux personnes non/peu qualifiées l’opportunité de se former afin d’obtenir plus de chance de s’intégrer sur le marché de l’emploi, mais ne laisse effectivement et malheureusement que peu de possibilité aux personnes qui ont déjà un diplôme de l’enseignement supérieur.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  11. sadjoss
    le 4 janvier 2018 à 21:17

    je vis en Flandre et le VDAB m’a donné négatif pour le document de l’autorisation du mobilité interrégionale. mais cela ne m’a pas empêché de suivre ma formation avec Bruxelles formation comme installateur électricien résidentiel. Donc ma question est que: puis je percevoir mon droit au chômage toute la durée de ma formation?

    Et ou dois je déposer mon contrat de formation?  Merci d’avance pour la réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 13:23

      Bonjour Sadjoss,

      Théoriquement, étant donné que tu n’as pas été autorisé à suivre une formation au sein d’une autre région que la région flamande il nous semble fort probable que tu ne puisses bénéficier d’allocations de chômage pendant ta période de formation. Il n’est donc pas nécessaire de déposer ton contrat de formation auprès du VDAB.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. Marjorie1307
    le 31 décembre 2017 à 00:22

    Bonjour, je m’appelle Marjorie, j’ai une question assez importante à poser.

    Voila je suis chômeuse entièrement indemnisée en taux chef de famille car j’ai 2 enfants (un garçon de 2 ans et demi-il vient de rentrer à l’école il y a 1 mois et une fille de 16 mois).

    Je perçois donc 1214€ d’allocation de chômage et bien évidemment les allocations familiales pour mes deux enfants.

    Seulement voilà en ayant 2 diplômes, 2 formations acquises et de multiples stages, avec les nombreuses recherches d’emploi qui suivent, je ne parviens pas à trouver du travail.

    Venant de déménager et possédant une école de promotion sociale juste à coté comprenant un métier que je rêve depuis toujours (secrétaire médicale) j’aimerais enfin entreprendre mes études secondaires dans ce domaine.

    J’aimerais donc savoir si en commençant ces études j’obtiendrais toujours mes allocations de chômage et mes allocations familiales pour moi-même ? mais surtout mes allocations de chômage ??

    Merci beaucoup.

    Dans l’attente d’une réponse claire, sincère et précise, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

    Marjorie.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 11:40

      Bonjour Marjorie,

      Désolé pour le délai. Ta question était passée inaperçue à cause d’un problème technique.
      Si ta formation se déroule en cours du jour, tu peux introduire une demande de dispense qui te permettra de cumuler les allocations de chômage et le suivi de ta formation. Il s’agit de la dispense pour « autre formation et études ». Si tu vis à Bruxelles, c’est via Actiris que tu dois demander cette dispense au moyen du formulaire DV94A: http://www.actiris.be/Portals/33/DV94A%20-%20FR.pdf

      En pratique, cette dispense n’est généralement acceptée que si tu es au chômage depuis au moins un an ou si tu vises des études pour un métier en pénurie (ce qui n’est pas le cas ici).
      Même si la dispense était refusée, il est probable qu’Actiris accepte que tu suives des cours de promotion sociale en journée tout en restant disponible pour le marché de l’emploi.
      Si les cours se donnent en soirée, la dispense n’est pas envisageable mais tu peux suivre les cours tout en restant disponible pour le marché de l’emploi en journée.

      Quoi que tu décides, tu devrais garder ton droit aux allocations familiales pour tes enfants. Par contre, tu n’auras pas droit à tes allocations familiales pour toi (même si tu as moins de 25 ans) si tu bénéficies d’allocations de chômage.

      Bien à toi

  13. toozi
    le 22 décembre 2017 à 00:18

    Bonjour

    Depuis septembre ,j’ai obtenu une dispense pour suivre des études , actuellement je suis des études en sciences pharmaceutique à l’universiter de louvain UCL.

    Cependant , lors de mes labos de chimie , il semblerait que j’aille des réactions allergique à pas mal de produit comme des gonflement au niveau de la gorge , nez qui se bouche et douleur en bref des réactions allergique désagréable.

    En ayant discuter avec la faculter, ayant une bonne moyenne lors de mes TP, pour eux la meilleur des options et de réussir tout mes examens en janvier et de me réorienter dans mon cas le choix le plus judicieux serait en science de la motricité ou kinésithérapie , toujours à l’UCL donc je ne change pas d’institution.

    Mais je me demande au niveau du Forem comment cela se passe t’il ? doit-je faire quelques choses en particulier ?

    Je précise que ayant plus d’une année de chômage, je n’était pas obliger de prendre des études supérieur en pénurie

    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 janvier 2018 à 10:19

      Bonjour Toozi,

      En principe, tu ne peux obtenir de dispense pour poursuivre des études qu’une seule fois et donc si tu rates ou abandonnes des études pour en commencer d’autres, le Forem peut refuser de t’octroyer une nouvelle dispense.
      Cependant, si tu as du changer d’études pour des raisons indépendantes de ta volonté -raisons de force majeure- telle que tes allergies, tu devrais pouvoir obtenir une deuxième dispense sur cette base. Cependant, pour faire valoir cet argument tu dois prouver l’existence d’une cause de force majeure.
      Je te conseille donc de consulter un médecin pour qu’il constate ton impossibilité de poursuivre des études de sciences pharmaceutiques pour raison médicales. Tu pourras accompagner ta demande du certificat ou du rapport médical pour appuyer celle-ci.
      Je t’invite à te renseigner auprès du Forem et de ton organisme de paiement sur les démarches à suivre dans ce cas précis.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  14. pegakai
    le 17 décembre 2017 à 20:05

    bonjour

    puis je avoir une dispense ( tout en gardant mes allocation de chômage)  d’actiris pour rester au près de ma belle mère handicaper a la maison

    merci a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 décembre 2017 à 16:55

      Bonjour Pegakai,

      Depuis le 1er janvier 2015, les chômeurs complets indemnisés peuvent être dispensés, sous certaines conditions, de l’obligation d’être disponibles pour le marché du travail lorsqu’ils se trouvent dans une situation d’aidant proche. Un arrêté royal prévoit la possibilité pour un chômeur complet indemnisé d’agir en qualité d’aide proche avec dispense de disponibilité pour le marché du travail. Cette disposition permet en effet d’être dispensé des obligations en tant que chercheur d’emploi mais la rémunération est beaucoup moins avantageuse.

      Pendant la période de dispense, le chômeur reçoit un montant diminué correspondant à environ 265 EUR par mois (en cas de soins palliatifs ou pendant les 24 premiers mois de la dispense) ou à 215 EUR (à partir du 25ème mois de la dispense). La dispense pour soins à un membre du ménage ou de la famille (parent ou allié) jusqu’au deuxième degré, qui est gravement malade peut être demandée pour une période renouvelable de trois mois au moins et 12 mois au plus et ceci pour une durée totale de maximum 48 mois.

      Il est entendu par aidant proche, l’apport de soins:

      palliatifs;
      à un membre du ménage ou de la famille (parent ou allié) jusqu’au deuxième degré, qui est gravement malade;
      à un enfant handicapé de moins de 21 ans.

      La deuxième condition semble par conséquent correspondre à votre situation (parent allié jusqu’au deuxième degré). En principe, on entend par maladie grave chaque maladie ou intervention médicale qui est considérée comme telle par le médecin traitant  et pour laquelle le médecin est d’avis que toute forme d’assistance sociale, familiale ou mentale est nécessaire pour la convalescence. Ceci doit apparaître d’une attestation du médecin traitant. La demande se fait via l’organisme de paiement moyennant le formulaire C90 qui est complété avec le médecin traitant (soins palliatifs ou soins pour une personne gravement malade). Si vous souhaitez avoir cette dispense, nous vous invitons par conséquent simplement à en faire la demande.

      Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/nouveau/aidant-proche-nouvelle-reglementation-pour-le-chomeur

      mais également: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t154

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

      • pegakai
        le 18 décembre 2017 à 18:06

        bonjour

        puis je avoir une dispense, en étant chef de famille (ma fille et mon copain a ma charge  ( tout en gardant mes allocation de chômage) d’actiris pour rester au près de la tante de mon copain étant en formation plein temps, la tante de mon copain  a 92 ans et a ceci comme handicape

        2 points pour les difficultés a se déplacer

        2 points pour les difficultés a absorber ou préparer sa nourriture

        1 points pour les difficultés a assurer son hygiène personnelle ou s’habiller

        3 points pour les difficultés a assurer l’hygiène de son habitat  ou accomplir les tache ménagère

        2 points pour les difficultés a vivre seule sans surveillance et être conscient des dangers et être en mesure de les éviter

        2 points pour les difficultés a communique et avoir des contacts sociaux

        merci a vous

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 21 décembre 2017 à 16:12

          Bonjour Pagakai,

          Si vous demandez une dispense d’aidant proche et l’obtenez, vous serez en effet dispensé des obligations en tant que chercheur d’emploi mais la rémunération sera beaucoup moins avantageuse que les allocations de chômage ordinaires. Comme expliqué dans la précédente réponse, pendant la période de dispense, le chômeur reçoit un montant diminué correspondant à environ 265 EUR par mois (en cas de soins palliatifs ou pendant les 24 premiers mois de la dispense) ou à 215 EUR (à partir du 25ème mois de la dispense).

          Comme expliqué précédemment, ceci doit apparaître sur une attestation du médecin traitant. La demande se fait via l’organisme de paiement moyennant le formulaire C90 qui doit être complété avec le médecin traitant (soins palliatifs ou soins pour une personne gravement malade). Si vous voulez obtenir cette dispense malgré tout, nous vous conseillons d’introduire la demande et attendre une réponse de l’Onem.

          Nous ne sommes pas en mesure de prévoir les décisions de l’ONEm et que seucelui-ci pourra prendre une décision sur base des éléments indiqués dans le formulaire C90 (http://www.onem.be/fr/formulaires/c90). Il n’existe pas d’autre dispense qui permette de maintenir un droit aux allocations de chômage complète pour s’occuper d’un membre de la famille qui est malade.

          N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

  15. annik
    le 4 décembre 2017 à 10:56

    Bonjour, j’ai introduit une demande de dispense pour faire une formation artisanale chez un patron. Cette demande a été refusée.

    Ce métier n’ayant pas de formation officielle en Belgique, je veux introduire une plainte au tribunal du travail contre la décision du Forem. Pourriez-vous me dire comment je dois m’y prendre?

    En vous remerciant.

  16. Nour
    le 1 décembre 2017 à 18:40

    Bonjour,

    J’ai obtenu mes allocation de chômage il y a très peu.

    J’ai repérée une formation en auxiliaire de l’enfance, en cours du jours, temps plein, en promotion social.

    Je me suis renseignée au service dispense qui m’a dit que la formation était bien assimilée à la puériculture qui est un métier en pénurie.

    Donc en principe, la dispense devrait être accepté, le seule souci, c’est au niveau de la dégressivité des allocations de chômage, car comme c’est en promotion social et non en plein exercice, le montant n’est apparemment pas geler.

    Y’a t il une alternative à cela?

    Il y a une amie à moi qui suit des cours du jours aussi en promotion social dans le domaine de la comptabilité en bachelier, aussi en promotion social en cour du jour.

    Elle m’affirme que le syndicat lui aurait demander d’avoir quelques heures en plus pour que son montant des allocation de chômage soit bien geler, elle en a donc pris et apparemment, c’est geler.

    Donc y a t il pas une solution à mon cas? sachant que chez moi c’est déjà en temps plein, de 8h00 ç 16h00, 5 fois par semaine.

    J’ai aussi une dernière question.

    Mes cours commence le lundi 4 décembre, et comme j’ai obtenue l’accord de l’Onem seulement cette semaine ci, je comptait déposer ma demande de dispense au syndicat dans leurs boite aux lettre, pour qu’il l’est ce lundi, pour qui puisse directement la traitée, entre temps, puis-je déjà suivre les cours?

    Car je devais absolument avoir l’accord de mes droit aux allocation de chômage pour prétendre à une dispense et entre temps, les cours commence déjà ce lundi.

     

    Merci de vos réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 10:57

      Bonjour Nour,

      La dispense DV94A (dispense pour autres études ou formations) qui est la dispense à demander pour suivre des études en promotion sociale ne permet pas d’avoir l’avantage de l’arrêt de la dégressivité même s’il s’agit d’un métier en pénurie. Tu verras sur cette page les formations qui permettent d’interrompre la dégressivité: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4 Si tu suis une formation en promotion sociale, selon nous, il n’y a pas d’alternative.

      La dispense doit être demandée avant le début de la formation. Tu peux déjà suivre les cours. Si tu n’as pas eu la réponse d’Actiris avant le début de ta formation, et que la dispense est refusée, tu devras rembourser les allocations perçues depuis de début des cours.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. Sassou
    le 22 novembre 2017 à 12:49

    Bonjour , je suis sous dispense mais cette formation ne me convient pas . Je souhaite arrêter ? Que dois je faire et est ce que ce je serais sanctionné ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 13:25

      Bonjour Sassou,

      Tu es tout à fait en mesure d’arrêter les études que tu as entreprises sous dispense d’Actiris. De plus, ta dispense peut être retirée s’il apparaît que tu ne suis pas régulièrement les activités imposées par la formation. Ainsi cela signifie que tu devras répondre aux obligations de chômeur·euse. Tu trouveras plus d’informations sur tes obligations en tant que chômeur·euse en cliquant sur le lien suivant : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur/
      En principe, tu ne risques pas de sanction. Sauf éventuellement si cette formation avait été exigée par Actiris. Ainsi, le plus judicieux serait d’aborder cela avec ton conseiller Actiris pour vérifier s’il s’agit d’une formation exigée par Actiris ou non.

      Enfin, il peut être important de prendre en compte qu’en général, la dispense d’Actiris n’est accordée qu’une seule fois. Tu trouveras plus d’informations sur les dispenses d’Actiris en cliquant sur la fiche info suivante : http://www.actiris.be/ce/tabid/917/language/fr-BE/Dispense-de-disponibilite.aspx

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  18. ASSIA
    le 21 novembre 2017 à 14:57

    Bonjour,

    J’ ai terminé mon CDD à la fin du mois d’octobre, j’attend actuellement la décision de l’onem pour mes allocation de chômage, entre temps j’ai  passée des tests pour intégrée des cours de promotion social en jour dans le domaine de la puériculture.

    Cette formation fait partie de la liste des métiers en pénurie de cette année, en considérant que j’obtienne mes allocation de chômage, la dispense doit donc m’être accordée automatiquement si j’ai bien compris ?

    Concernant mes allocation de chômage, la dégressivité du montant perçu va t elle s’arrêter ou continuer si j’obtiens la dispense ?

    Au sujet de la demande de dispense, dois je la faire avant l’inscription au cours ou je peut aussi la faire pendant le début de ceci,

    Car j’attend toujours leur réponse, sans leurs accords, je ne peut encore entamer aucune démarche.

    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 13:31

      Bonjour Assia,

      Pour obtenir une dispense pour suivre une formation, il faut être chômeur complet indemnisé. Pour les cours de promotion sociale, la dispense n’est pas accordée automatiquement. C’est une décision qui appartient à Actiris comme expliqué ci-dessus (dispense pour autres études et formation). Il est cependant exact que lorsque les cours de promotion sociale préparent à un métier en pénurie, la dispense est généralement accordée. Le métier de puéricultrice fait en effet partie de la liste des professions en pénurie. Cependant, la puériculture n’existe pas en promotion sociale. La formation d’auxiliaire de l’enfance n’est pas exactement la même chose. Nous ne pouvons donc pas te garantir que la dispense te sera accordée. Nous te recommandons d’introduire ta demande de dispense au plus vite pour savoir au plus vite si tu peux bénéficier de cette dispense.

      Pour obtenir cette dispense, tu dois te présenter à ton organisme de paiement et laisser compléter un formulaire DV 94A par l’établissement d’enseignement ou l’organisateur de la formation.

      Quant à tes allocations de chômage, malgré qu’il s’agisse d’une formation préparant à un métier en pénurie, comme ce ne sont pas des études de plein exercice, le montant de tes allocations diminuera du fait de la dégressivité. La période de dispense n’arrêtera pas la dégressivité. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche de l’Onem: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • AF
        le 11 décembre 2017 à 21:29

        Bonjour,

        J’avais tout à fait bien compris vos réponse, mais j’ai eu l’occasion de me rendre à mon syndicat ainsi qu’une ami dans le siens  entre temps.

        On leurs avait déjà posé la question chacun de notre coté,  ils nous ont répondu tous les deux, que tant que c’était à temps plein, en cours du jour et que la dispense était accordée par Actiris, la non dégressivité des allocation de chômage était automatique à partir du montant de la deuxième phase, même en promotion social.

        Je ne remets pas du tous votre réponse en cause, mais pourquoi deux syndicat différents nous ont répondu cela? car quand on entends des réponses différentes, c’est un peu délicat.

        Peut être est-ce du à un changements du à la nouvelle réforme ou autres ? et que les syndicat ne sont pas encore au courants.

        Car ma belle sœur ayant aussi fait des cours du jours en promotion social, il y a maintenant 3 ans, m’affirme qu’elle avait aussi une non dégressivité sur ses allocation à l’époque.

         

        Merci de votre complément de réponse et bien à vous.

  19. AF
    le 21 novembre 2017 à 10:28

    Bonjour,

    Peut-on avoir une dispense pour des cours en langue de jour?

    Si oui, combien d’heure faut il au minimum ?

    Le principe du gèle des allocation de chômage s’applique t il aussi ?

    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 14:39

      Bonjour AF,

      Il est possible d’obtenir une dispense pour suivre une formation en promotion sociale. Il s’agit de la dispense pour une autre formation ou études (DV 94A) expliquée dans la fiche ci-dessus. Il faut suivre au moins 20h de cours par semaine en journée. En principe, cette dispense ne permet pas d’interrompre la dégressivité. L’octroi de cette dispense n’est pas automatique et le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris évaluera si cette formation te permettra d’intégrer plus rapidement le marché de l’emploi.

      Tu retrouveras ces informations ici: http://www.actiris.be/ce/tabid/917/language/fr-BE/Dispense-de-disponibilite.aspx

      Il est également possible de suivre des cours de langue via Bruxelles-Formation (http://www.bruxellesformation.be/Demandeurs-d-emploi/j-ai-un-projet/catalogue-des-formations—2.html). Dans ce cas, la dispense est différente. Nous te conseillons d’en discuter avec ton conseiller emploi d’Actiris.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • AF
        le 21 novembre 2017 à 14:45

        Merci de votre réponse,

        Il y a juste un passage que je n’est pas très bien compris, pourquoi cette dispense, si elle est accordée, n’empêche t elle pas la dégressivité ?

        Une dispense en principe gèle le montant des allocation de chômage perçu après la deuxième phase non?

         

        Merci de vos précisions.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 21 novembre 2017 à 16:20

          Bonjour AF,

          Cet avantage n’est pas automatique pour toutes les dispenses. Il y a en effet une interruption de la dégressivité prévue pour les personnes qui obtiennent une dispense pour suivre des études de plein exercice préparant à un métier en pénurie mais ce n’est pas le cas pour les personnes qui ont une dispense pour suivre des études de plein exercice pour un autre métier ou pour les personnes bénéficiant d’une dispense DV94A.

          En effet, tu verras sur cette page de l’ONEm que la dispense DV94A ne se retrouve pas dans les dispenses menant à ce type d’avantage: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4

          Bien à toi.

          • zizette
            le 23 novembre 2017 à 10:41

            bonjour,

            je me permets d’intervenir à propos des dégressivités. Je suis moi-même (42 ans et après 18 années de travail dans le privé) en reprise d’étude pour devenir institutrice dans le primaire et en 1 an j’ai déjà subi 3 dégressivités. J’ai démarré avec une allocation de +/- 1400 € en juillet 2016, je suis maintenant à 1200€ et étant donné qu’il faut inclure 24 jours de congés non payés j’établi une répartition de 2 jours par mois (+/- 90€ en moins), je suis donc à 1100€ pour payer mes factures, essayer de manger plus ou moins décemment, payer mes frais d’étudiante…Et on m’a déjà prévenu que en juillet 2018, une autre dégressivité tomberait…J’ai réussi ma première année et il me reste 2 ans à faire…

            Mais face à mes difficultés financières, mes retards de paiement, la charge de travaux à fournir importante…, je pense stopper mes études et me remettre sur le marché du travail.

            Est-ce possible?

            Je rajoute que: instit primaire fait partie de la liste des métier en pénurie et que mes horaires de cours sont journaliers et de 8h30 à 16h / 17h et encore plus souvent 18h…

             

             

             

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 27 novembre 2017 à 09:15

              Bonjour Zizette,

              En tant que chômeuse complet indemnisée ayant obtenu une dispense, tu peux arrêter tes études. Mais cela implique que tu devras te remettre activement sur le marché de l’emploi; car tu ne bénéficies plus des avantages de la dispense.
              Et, sache que la dispense n’est accordée qu’une seule fois. Donc, sauf si tu as dû arrêter tes études une raison exceptionnelle (maladie par exemple) tu ne pourras plus en bénéficier (même si c’est pour reprendre ces études).

              Concernant la dégressivité des allocations de chômage pendant une dispense, pendant la première période d’indemnisation, la dégressivité s’applique jusqu’à atteindre la première phase de la deuxième période. Dès cet instant, le montant des allocations est maintenu.

              Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  20. Che
    le 19 novembre 2017 à 17:48

    Bonjour,

    Après avoir travaillé pendant 4 ans, j’ai décidé de démissionner pour reprendre des études en cours du jour à l’Université qui dureront une année (jusqu’en Juin 2018). Ces études me permettent de me perfectionner dans une discipline qui m’est chère et de me perfectionner en langue (cours dispensés en anglais).

    Je viens de recevoir mon C4 et je me demandais ce que je devais/pouvais en faire. Dois-je le transmettre à mon organisme de paiement en espérant commencer ma période de blâme ou, dois-je attendre la fin de mes études? Existe-t’il une quelconque possibilité pour recevoir une aide financière pendant cette année?

    Je vous remercie pour votre retour!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 15:23

      Bonjour Che,

      Pour effectuer des études de plein exercice compatibles avec les allocations du chômage, tu dois au préalable obtenir une dispense du service de l’emploi compétent de ta région (Actiris/Forem/VDAB). Celui-ci pourra t’accorder la dispense si tu remplis toutes les conditions reprises en haut de cette page pour entreprendre des études de plein exercice.

      Dans ton cas, cela ne semble pas possible car une des conditions pour effectuer des études de plein exercice est de ne pas avoir obtenu un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur (sauf dérogation exceptionnelle accordée par le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris). Nous comprenons dans ta question que tu sembles déjà avoir un master et que tu comptes te spécialiser dans un domaine précis à l’Université.

      Par ailleurs, étant donné que tu as démissionné, tu risques bien une sanction de l’Onem allant de 4 à 52 semaines. Par conséquent, nous te conseillons néanmoins de t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez Actiris et introduire une demande d’allocations de chômage auprès de ton organisme de paiement pour que la sanction prévue s’écoule durant la durée de ta formation scolaire et que tu puisses bénéficier d’allocations à la fin de celle-ci. N’oublie pas de signaler à ton organisme de paiement, dans la déclaration prévue à cet effet sur ta situation personnelle,  que tu poursuis des études de plein exercice.

      De plus, tu peux toujours demander une aide au CPAS de ta commune de référence mais il est peu probable que cette demande puisse aboutir également puisque le CPAS risque aussi de mettre en avant le fait que tu es déjà hautement diplômée. Une assistante sociale du CPAS examinera ta situation et te tiendra au courant de la décision suite à l’enquête qui sera menée. Plus d’infos: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/comment-le-cpas-decide-t-il-daccorder-ou-pas-un-revenu-ou-une-aide/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  21. kles
    le 16 novembre 2017 à 15:19

    bonjour ,

    je suis chomeur mais j’ai repris les etudes au debut de l’année scolaire et en meme temps j’ai fait ma demande de dispense .

    Ma demande a été refusé car j’ai pas encore fait 312 jours dans mon syndicats. j’aimerais savoir quelles possibilités j’ai pour pourvoir continuer mes études ???

     

    merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 09:55

      Bonjour Kles ,

      Pour obtenir une dispense, il faut remplir toute une série de conditions que tu retrouveras sur la fiche ci-dessus. L’une d’entre elle est d’avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année. Ta demande semble avoir été refusé sur cette base car comme tu le dis , tu n’as pas complété le nombre de jours requis.

      Si tu poursuis des études de plein exercice malgré un refus de la dispense, tu risques une exclusion des allocations de chômage et tu seras amené à devoir rembourser les allocations perçues indûment. Il aurait fallu que tu introduises une demande de dispense en ayant complété tes 312 jours de travail et débuter ta formation l’année prochaine.

      Néanmoins, si tu es chômeur complet indemnisé et qu’il s’agit de cours de promotion sociale, une souplesse est accordée en cas de refus de dispense. C’est à dire que tu peux suivre ces cours mais tout en respectant tes obligations en tant que chercheur d’emploi. Cependant, nous te conseillons vivement de demander au service dispense du Forem ou d’Actiris selon ta situation pour le confirmer.
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’information

  22. Django
    le 16 novembre 2017 à 09:35

    Bonjour,

    Je viens d’avoir 19 ans et je n’ai pas mon cess  (j’ai le cs2d). Après avoir arrêté une formation à l’Ifapme en janvier 2016 (pas trouvé de stage),je me suis inscrit au forem de La Louvière comme demandeur d’emploi en janvier 2017. Ayant eu difficile à m’orienter et après avoir beaucoup réfléchi à ma situation, je me suis inscrit au Format 21 à La Louvière (promotion sociale) en éducateur A2 ( niveau secondaire supérieur 800 h par an, les cours débutant le 2 octobre 2017 et se donnent la journée)

    N’ayant jamais rencontré mon accompagnateur au Forem, je n’ai pas fais de démarche pour une dispense quelconque (Pas au courant). Visiblement, je n’ai pas droit à une dispense et le gestionnaire de dossier aux allocations familiales me conseille de me désinscrire du Forem. J’ai déjà eu un contrôle de l’Onem qui s’est avéré positif vu qu’à ce moment là je recherchait du boulot.

    Que dois-je faire?

    Django

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 09:49

      Bonjour Django,

      Alors il y a plusieurs choses qui s’entremêlent un peu dans ta question. Mais pour résumer :

      En ce qui concerne les dispenses, pour pouvoir en bénéficier il fallait de toute façon que tu perçoives déjà des allocations de chômage au moment de la demande. Ce n’est pas ton cas, donc tu ne remplis effectivement pas les conditions.

      Ensuite, quand tu t’es enregistré comme demandeur d’emploi, tu as commencé ton stage d’insertion en vue d’ouvrir ton droit aux allocations d’insertion. Tu as donc commencé ce stage en janvier 2017 et tu as comptabilisé un certain nombre de jour pour ton stage (qui devra en comptabiliser 310 au total + deux évaluations positives). Malheureusement, en reprenant des études tu interromps ce stage et perds ces jours ainsi que l’évaluation positive que tu avais déjà eue durant cette période. Une fois que tu auras terminé ta formation, tu devras alors te réinscrire comme demandeur d’emploi et recommencer ce stage afin d’ouvrir ton droit aux allocations d’insertion.

      Par contre, en te réinscrivant en promotion sociale avec un régime de 800h/an, tu récupères ton statut d’étudiant. Bien que ça n’ait aucun impact direct sur tes allocations familiales, que tu continueras à percevoir, il est vrai qu’il est inutile de cumuler ces deux statuts (demandeur d’emploi ET étudiant). Il faudra donc que tu te désinscrives du Forem le temps de ta formation.

      Note quand même que, dans le cas, peu probable, où tes cours d’éducateur sont organisés (en moyenne sur l’année) en moins de 20 heures par semaine (en prenant en compte les éventuels stages), alors le stage d’insertion serait compatible avec tes études. Dans ce cas, il serait conseillé de rester inscrit comme chercheur d’emploi et tu pourrais ouvrir un droit à des allocations d’insertion dès que tu atteindrais les 310 jours requis.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  23. David
    le 8 novembre 2017 à 10:40

    Bonjour, Je suis une formation par modules. Que se passe t’il si je rate un module et que je e réinscrit a ce module?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 15:54

      Bonjour David,

      Ta question n’est pas très claire. En effet, cela dépend du type de dispense que tu as obtenu (quel type d’études?). As-tu obtenu une dispense juste pour ce module? ou pour une formation complète composée de plusieurs modules? Nous te conseillons d’en discuter avec ton conseiller emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) pour connaitre en détail les modalités liées au type de dispense dont tu bénéficies.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites préciser ta situation ou si tu as d’autres questions.

  24. Hamma
    le 4 novembre 2017 à 21:10

    Bonjour,

    Je m’appel Hamma après 10 ans d ‘activité professionnel sans interruption je suis tombée au chômage .

    je me suis inscrite au chômage pour la première fois  le 1 sep 2016 et après  six mois d’inactivité j’ai recommencera a travailler pour un contrat 6 mois de avril 2017 jusqu’a fin septembre .

    Apres la fin de mon contrat de 6 mois  je me suis réinscrite a nouveau au chômage on octobre 2017.

    Je viens de recevoir la réponse de l ONEM pour mes indemnites, surprise!!!  la dégressivité des indemnités ont continue a courir pendant mes 6 mois d’activité et ils  n’ont pas était suspendue.

    Et la je vais recevoir  directement les indemnités dégressives de la deuxième période c’est a dire après les 12 mois de chômage, sans prendre en considération les 6 mois de travaille pendant la premier période .

    est ce que c ‘est logique que les indemnités continuent a baisser et ne sont pas suspendue malgré une période d’activité ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Hamma

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 13:29

      Bonjour Hamma,

      Les périodes de travail à temps plein ou les périodes de travail à temps partiel sans allocations de garantie de revenu d’au moins 3 mois doivent normalement prolonger la période d’indemnisation. Si tu as eu ce type d’emploi, il semble donc étonnant que tes allocations soient passées en 2 période d’indemnisation. Dans ce cas, nous te conseillons d’interpeler ton organisme de paiement pour vérifier ton dossier.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Jessy
    le 1 novembre 2017 à 22:58

    Est ce que quand on suit une formation et qu on a une dispense , si on rate les examens en cours d Année ( janvier ) est ce qu on perd nos allocation de chômage ? Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 10:00

      Bonjour Jessy,

      En ratant tes examens en cours d’année, il ne t’est pas possible de perdre ton droit aux allocations de chômage car une dispense te permet de suivre tes cours tout en bénéficiant d’allocations de chômage en parallèle tout au long de l’année scolaire.

      Cependant, le fait de rater en fin d’année pourrait faire que tu n’aies plus droit à ta dispense pour l’année prochaine puisque celle-ci est généralement octroyée une seule fois (c’est notamment le cas pour des études de plein exercice).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  26. Thomas
    le 31 octobre 2017 à 18:08

    Bonjour,

    J’ai effectué ma demande de dispense qui a été accordée par Actiris à partir du 11 octobre 2017 et ce pour toute la durée de l’année académique 2017-2018. Je suis inscrit en 1ère bachelier à l’Université Libre de Bruxelles. Cependant, depuis le 11 octobre 2017, mon organisme de paiement, la Capac, ne paie plus aucun jour du mois. J’ai donc reçu mon chômage pour la période allant du 1er octobre au 11 mais ensuite, plus rien. L’année passée, j’avais repris des études secondaires de plein exercice afin d’obtenir mon CESS et ma dispense m’avait été accordée sans aucun souci de paiement.
    Je ne comprends pas pourquoi je n’ai plus droit à mes allocations de chômage alors que ma dispense a été accordée.
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 13:59

      Bonjour Thomas,

      Si tu as obtenu une dispense, tu devrais normalement continuer à percevoir tes allocations de chômage comme l’année passée. Nous ne comprenons donc pas non plus pourquoi tu ne reçois plus tes allocations. Peut-être as-tu oublié de remettre ta carte de contrôle dûment complétée auprès de la CAPAC?

      Nous te conseillons donc d’aller leur poser directement la question.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  27. Sarouh
    le 24 octobre 2017 à 22:27

    Bonjour .
    Est ce obligatoire de faire une demande de dispense pour faire un stage non rémunéré de 6 semaine ?
    Je suis au vdab.
    Si je continue de remplir mes obligation de chercheuse d’emploi je ne dois pas prévenir le vdab?

    Il s’agit d’un stage en lien avec la formation que j’ai suivi pendant 1ans et demi ( j’avais une dispense a ce moment la) .
    En effet il me reste ce stage de 6 semaine à effectuer ainsi qu’un stage de 4 semaine ( qui celui ci sera morcelé car ce passera pendant les congés scolaire) .
    Que faire ? Je ne peux pas poser la question au vdab car si ceux ci ne sont pas pour mon stage ils risquent d’ensuite ne plus me lâcher.. ( convocation chaque semaine etc..) voilà pourquoi j’ai peur.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 10:37

      Bonjour Sarouh,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise, car la décision revient au VDAB.

      En principe, il est généralement conseillé de prévenir les de toutes formations/tous stages que tu souhaites entreprendre.

      Ceci dit, si ton stage est prévu dans ta formation, ta dispense couvre cette période. Si ce n’est pas le cas, tout dépendra du type de stage que tu comptes entreprendre. Mais en principe, il est effectivement toujours mieux de demander l’accord du VDAB. Nous ne pouvons donc pas te garantir avec certitude que le VDAB ne te reprochera rien malgré que tu continues à respecter les obligations des chômeurs en parallèle à ton stage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  28. MDS
    le 24 octobre 2017 à 11:33

    Bonjour,

    J ai quitter mon emploi, je ne beneficie a ce jour pas encore d allocations de chômage. J en ai fait la demande et j attends ma sanction. Entre temps j ai repris des cours de promotion sociale en cours de jours de plus de 20h/semaine et j ai obtenu une dispense du vdab. Si j ai une sanction de plusieurs mois du chômage, est ce que mon attestation est toujours valable ? Si pas que dois je faire ?? J ai réellement besoin de suivre ses cours
    Merci pour votre reponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 16:32

      Bonjour MDS,

      En principe ta dispense est valable et donc lorsque ta sanction sera terminée, tu pourras percevoir tes allocations de chômage tout en suivant ta formation. Tu peux en discuter avec ton conseiller au Vdab.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Toniscia
    le 20 octobre 2017 à 11:24

    Bonjour j’ai 26 ans je travaille actuellement dans le nettoyage depuis 2013. Je suis cohabitant et je suis changer de métier , serait il possible de commencer une formation en peinture avec un employeur tout en ayant droit aux allocations de chômage. Car j’ai certaine chargés qui ne me permette pas de rester sans revenue.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 16:18

      Bonjour Toniscia,

      Si tu démissionnes avec motif de vouloir suivre une formation, cela ne sera malheureusement pas considéré par l’ONEM comme un motif légitime d’abandon d’emploi.
      Cela signifie que tu risques une exclusion du droit aux allocations de chômage pour une durée entre 4 et 52 semaines.
      Pour éviter cela, il faudrait que ton employeur soit d’accord de te licencier (sans indiquer de faute de ta part) ou que tu travailles au minimum 4 semaines ailleurs après ta démission et avant de demander des allocations de chômage.

      Si tu ouvres le droit au chômage, tu pourras demander une dispense (comme expliqué ci-dessus) pour pouvoir cumuler le suivi de ta formation avec le chômage.

      Bien à toi

  30. ALEX
    le 17 octobre 2017 à 00:06

    bonjour.
    j’aimerai introduire une dispense en flandre pour une formation en plein exercice qui se fait à bruxelle.
    pouvez m’expliquer les demarches á faire.
    merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 octobre 2017 à 11:21

      Bonjour Alex,

      Pour avoir une dispense te permettant d’entreprendre des études, tu dois introduire une demande de dispense auprès du VDAB comme tu vis en Flandre. Les conditions à remplir vont dépendre du type de formation que tu veux faire et elle devra se dérouler en semaine pendant la journée. Tu trouveras toutes les informations sur la fiche ci-dessus.

      Le fait que tu souhaites suivre une formation à Bruxelles alors que tu vis en Flandre ne devrait pas être un motif de refus pour t’accorder la dispense.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  31. coco
    le 9 octobre 2017 à 18:14

    bonjour, je viens de recevoir une dispense pour suivre une formation en promotion sociale , je voulais savoir quel statut l’on a quand on à cette dispense ? (étudiant ?) et puis-je travailler le dimanche ? merci bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2017 à 14:21

      Bonjour Coco,

      Lorsque tu obtiens une dispense cela signifie que tu peux suivre tes études en promotion sociale tout en percevant tes allocations de chômage (et en étant dispensé de recherche d’emploi pendant ta période d’études). Tu gardes donc le statut de chômeur (et donc demandeur d’emploi indemnisé). En effet, il faut savoir que le statut de demandeur d’emploi prime toujours sur celui d’étudiant.

      Cela dit, rien ne t’empêche de travailler le dimanche. Sache que malgré que ce jour n’est pas indemnisé par le chômage, il faudra tout de même noircir la case de ta carte de contrôle correspondant au jour pendant lequel tu auras travaillé.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  32. Yohan
    le 7 octobre 2017 à 16:33

    Bonjour,

    J’ai repris des études de plein exercices en promotion sociale et la dispense ne m’a pas été accordée car je ne comptabilisais pas 312 jours d’allocations. Dans ce cas, faut-il informer l’Onem (par le biais de mon syndicat) afin  de stopper mon droit aux allocations de chômage pour pouvoir continuer mes cours ou l’Onem est-elle automatiquement au courant  de ma reprise des cours (du fait d’avoir prévenu actiris et mon syndicat en introduisant ma demande de dispense) et arrêtera automatiquement mes allocations de chômage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 09:40

      Bonjour Yohan,

      Théoriquement, ils coupent automatiquement les allocations de chômage et il n’est possible de les récupérer qu’en montrant une attestation de désinscription. Cependant, pour éviter tout mal-entendu et tout remboursement, tu peux contacter ton organisme de paiement pour signaler ta situation. Si tu as perçu des allocations de chômage pour le mois de septembre et que tes cours commençaient le 15 septembre, il se peut que tu doives rembourser une partie de tes allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  33. Pauline
    le 1 octobre 2017 à 17:57

    Bonjour, début septembre j’ai fait la demande de dispense pour reprendre des études de plein exercice (Bachelier AS),J’ai malheureusement eu un refus de la part du service dispense car je n’avais pas 312 allocations de chômage. IL faut savoir que pour que l’école accepte de me remplir le document j’ai du m’inscrire ( j’ai payé un minimum et on m’a dit que si  la dispense n’était pas acceptée, je serai remboursée.) J’ai donc annulé mon inscription dès que j’ai eu la réponse négative du forem car il est impossible pour moi de suivre ses études si je ne suis pas aidé financièrement. Je suis donc demandeuse d’emploi jusqu’a mon éventuelle prochaine inscription scolaire.

    A ce jour, je constate que mon nombre d’allocations (312 est atteint, en fait à ma première demande j’étais a 300 jours)

    Je me pose la question suivante : si je réintroduis une demande de dispense maintenant, je retourne donc m’inscrire en Haute Ecole, est ce que celle ci pourrait être acceptée?

    Sur le site du forem je vois qu’il est noté que lors de  demande de dispense tardive, c’est la date de la demande qui prendra effet. Admettons qui je me réinscrie à l’école le 5/10, je suis donc demandeuse d’emploi avant cette date et pour moi il me semble que le début de ma formation ( nouvelle inscription)  serait le 5/10 date a laquelle les 312 jours d’allocations sont atteint.

    Sur le document de refus que j’ai reçu du forem il est noté que la dispense était refusée car je n’avait pas atteint le nombre de 312 jours pour le début de ma formation.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 octobre 2017 à 11:42

      Bonjour Pauline,

      Non malheureusement, cela ne marchera probablement pas.

      Pour avoir la dispense, il faut avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année.

      Le fait que tu t’inscrives le 5 octobre n’empêchera en principe pas le Forem de prendre en compte la date normale du début des cours comme échéance pour atteindre les 312 jours nécessaires.

      Bien à toi

  34. Vleugels
    le 29 septembre 2017 à 10:09

    j’ai fait 1 an de formation aide soignante que j’ai réussi. J’entame ma é ieme annee et ont me refuse une dispense. Je percoit des allocations de chaumage comme cohabitant etant mariee.ont veux me suprimer ces allocations pourquoi?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2017 à 12:40

      Bonjour Vleugels,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      Mais sache qu’en principe, pour obtenir une dispense il faut remplir toute une série de critère en fonction du type de formation que tu comptes entreprendre (tu trouveras ceux-ci sur la fiche ci-dessus) et généralement l’introduire avant de débuter ta formation.

      Si par exemple tu souhaites suivre des cours de plein exercice tu dois remplir l’ensemble des critères suivants:

      • être chômeuse complète indemnisée
      • à la date officielle du début de ta formation, avoir terminé depuis 2 ans au moins tes études;
      • avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année.
      • être inscrit comme élève régulière (pas comme élève libre) et suivre les activités imposées par le programme;
      • reprendre des études d’un niveau équivalent ou supérieur aux études déjà suivies ou bien d’un niveau inférieur aux études déjà suivies à condition que ces études relèvent de l’enseignement supérieur (universitaire ou non);
      • ne pas avoir un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur (sauf dérogation exceptionnelle accordée par le directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris);
      • les études doivent être organisées, subventionnées ou reconnues par une Communauté. Aucune dispense ne peut être accordée pour suivre des études de plein exercice à l’étranger.

      Peut-être que l’un des critères n’est dans ton cas pas remplis. Cela suffirait pour que ta demande de dispense soit refusée.

      Si ce n’est pas le cas, nous te conseillons de contacter le service disponibilité du service emploi de ta région (Forem : dispenses@forem.be; Actiris: dispo@actiris.be) afin d’obtenir une explication.

      Sache qu’en principe, si le service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ADG) a refusé de t’accorder une dispense, il t’a sans doute également demandé de te désinscrire de ta formation parce qu’il estime que suivre tes cours n’est pas compatible avec une recherche active d’emploi, une des obligations imposées aux chômeurs. Dans certains cas, ce service estimera que ta formation ne te permettra pas d’augmenter tes chances de réintégrer le marché du travail, et te refusera la dispense.

      De ce fait, si tu décides de poursuivre tes études (ou que tu ne leur apportes pas ta preuve de désinscription), il est effectivement possible que tes allocations de chômage se voient supprimées.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Samantha
    le 28 septembre 2017 à 14:53

    Bonjour,

    Je suis actuellement une formation donnée par le forem qui dure 6 mois et une semaine. (+ un stage non obligatoire de 160h)

    Avant de commencer celle ci je rentrais dans ma 3eme période de dégressivité ( à partir de juillet) ( Je suis au chômage depuis janvier 2017 – 1er période jusqu’au 08 janvier 2018) . J’ai donc eu une dispense pour suivre cette formation et je n’est plus de dégressivité.

    Nous devons effectué un stage de 160h après la formation qui n’est pas obligatoire pour valider la réussite de la formation . MA question est la suivante: A la fin de mes 6 mois de formations, a quelle période de ma dégressivité vais je retombé ? si j’effectue mon stage, celle ci sera t’elle retardé ? quand vais je commencer la deuxième partie ? A partir de quels moments, je dois être à nouveau sur le marché de l’emploi ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2017 à 10:04

      Bonjour Samantha,
      En principe, la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouvais avant le début de ta formation (1- phase 3) devrait être prolongée pendant 6 mois (= la période de formation imposée par le Forem), soit jusque juillet 2018.

      Mais il semblerait que pendant la période de stage la dégressivité de tes allocations de chômage continuera à courir puisque ce dernier n’est pas obligatoire. Cela sous-entendrait également que tu devras être disponible sur le marché de l’emploi dès la fin de ta formation.

      Ceci dit, le mieux serait de voir avec ton conseiller emploi  du Forem si dans ton cas il est conseillé d’effectuer ce stage ou non.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  36. Pauline
    le 28 septembre 2017 à 11:41

    Bonjour, actuellement au chômage, j’ai décidé de reprendre des études en plein exercice ( Bachelier assistant social) j’ai fais une demande auprès du forem pour la dispense de recherche d’emploi mais cela a été refusé car je ne dispose pas de 312 allocations au jour de mon inscription.
    Je suis à 306 jour et je me demande si je refais ma demande dans quelques semaine celles-ci pourrait alors être acceptée car mon nombre de jours dépasserait alors les 312?
    Je me suis desinscrit de l’école pour le moment car il est pour moi impossible de ne pas avoir d’allocation de chômage.
    Puis je me réinscrire et demander à nouveau la dispense ?
    Si pas, y a t’il d’autres services qui pourront m’aider financièrement ?

    Bien à vous
    Pauline

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 octobre 2017 à 16:42

      Bonjour Pauline,

      En tant que chômeuse complet indemnisée, tu dois prouver 312 jours de bénéfice d’allocations de chômage avant d’introduire une demande de dispense pour suivre des études. Comme tu n’as pas suffisamment de jours de référence, tu pourrais effectivement attendre de comptabiliser le nombre de jours nécessaires avant de réintroduire une nouvelle demande de dispense.

      Malheureusement, nous ne pourrons prédire une décision du Forem quant à l’accord des dispenses. Mais, sache que tes cours devront se donner en semaine et pendant la journée. Sauf dérogation exceptionnelle accordée par le directeur du Forem, tu ne devras pas non plus posséder posséder un diplôme de l’enseignement supérieur au moment de ta demande.

      Tu trouveras plus d’informations sur les dispenses sur la fiche ci-dessus ainsi que sur cette fiche du Forem: https://www.leforem.be/particuliers/dispenses-etudes-plein-exercice.html

      Comme tu es déjà bénéficiaire d’allocations de chômage, c’est ce droit que tu devras faire valoir. Tu ne pourras donc pas bénéficier d’un autre système d’aide financière; même pas du CPAS. L’aide sociale du CPAS étant une aide résiduaire.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  37. caro
    le 26 septembre 2017 à 17:44

    Bonjour,

    j’ai repris des cours en Sciences de l’éducation  et psychologie à l Umons en cours du soir (métier n’étant pas en pénurie) J’aimerais cependant suivre ces cours en cours du jour. Conserverais-je mes allocations de chômage, sachant que je compte 312 jours de chômage indemnisé au cours de ces deux dernières années ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 septembre 2017 à 16:18

      Bonjour Caro,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car il faudra que tu introduises une demande de dispense auprès du service emploi de ta région (Actiris, VDAB, ADG, Forem) préalablement au début de tes cours.

      Pour pouvoir en bénéficier, il faut remplir l’ensemble des conditions citées ci-dessus. C’est à dire qu’en plus de la condition des 312 allocations, tu dois également :

      • avoir terminé depuis 2 ans au moins tes études à la date officielle du début de la première année scolaire académique.
      • ne pas avoir un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur (sauf dérogation exceptionnelle)
      • reprendre des études d’un niveau équivalent ou supérieur aux études déjà suivies ou bien d’un niveau inférieur aux études déjà suivies à condition que ces études relèvent de l’enseignement supérieur (universitaire ou non)?;
      • être inscrite comme élève régulière (pas comme élève libre) et suivre les activités imposées par le programme?;
      • les études doivent être organisées, subventionnées ou reconnues par une Communauté. Aucune dispense ne peut être accordée pour suivre des études de plein exercice à l’étranger.

      Il faudra donc vérifier que tu remplis ces dernières.

      Une alternative serait de demander un avis (ruling) au préalable en introduisant une demande de ruling auprès du service compétent (pour le Forem: dispenses@forem.be , pour Actiris: http://www.actiris.be/Portals/33/RULING%20-%20FR%20-%20SP.pdf). Dans ta demande de ruling, tu pourras expliquer ta situation au service emploi de ta région afin d’obtenir un avis dans le but de voir quelle serait leur décision avant d’introduire une réelle demande de dispense et de t’inscrire aux cours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  38. Sous la meme étoile
    le 24 septembre 2017 à 21:50

    Bonsoir,

    Je vous explique voilà j’ai 9 mois de chomage et j’ai commencé une formation en aide soignant en promotion social cours du jour a temps plein j’ai envoyé mon document de dispense et leforem refuse de m’accorder La dispense j’ai 9 mois de chômage mais avant cela j’ai travailler en article 60 durant un an donc pq me refusent t ils cette dispense

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 septembre 2017 à 13:18

      Bonjour ,

      Pour obtenir une dispense, il faut remplir toute une série de conditions que tu retrouveras sur la fiche ci-dessus. L’une d’entre elle est d’avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année. Ta demande aurait pu être refusé sur cette base car comme tu le dis , tu n’as perçu que 9 mois de chômage jusque maintenant.
      Néanmoins, si tu es chômeur complet indemnisé et qu’il s’agit de cours de promotion sociale, une souplesse est accordée en cas de refus de dispense. C’est à dire que tu peux suivre ces cours mais tout en respectant tes obligations en tant que chercheur d’emploi. Cependant, nous te conseillons de demander au service dispense du Forem de le confirmer.
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’information

  39. Choubi
    le 21 septembre 2017 à 13:22

    Bonjour,

    J’ai demandé une dispense pour des cours de promotion sociale et je l’ai obtenu! Mais à ce jour et avant d’avoir reçu l’accord du Forem, j’ai arrêté les cours entamés et me suis dirigée vers un autre domaine dans une autre école. Ces cours ne rentrent plus dans les conditions d’obtention de dispense, que dois-je faire ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 septembre 2017 à 16:46

      Bonjour Choubi,

      Le risque est que ta nouvelle formation ne coïncide plus avec le droit aux allocations de chômage et tu risquerais d’en être exclu et de devoir rembourser les allocations reçues indûment pendant le suivi de cette formation. Mais tout dépend de la formation précise que tu suis. Il est peut-être possible d’obtenir une nouvelle dispense pour cette formation.

      N’hésite pas à en nous en dire plus pour que nous puissions te renseigner plus précisément.

  40. Mag
    le 21 septembre 2017 à 13:08

    Bonjour,

    J’ai demandé une dispense pour des cours de promotion sociale pour l’obtention du complément CESS à raison de deux-mi jours+ un jour semaine.

    Celle-ci a été refusée.

    Quels sont les risques si je suis les cours jusqu’en juin et continuant ma recherche d’emploi?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2017 à 11:43

      Bonjour ,

      En principe, si tu es chômeur complet indemnisé et qu’il s’agit de cours de promotion sociale, une souplesse est accordée en cas de refus de dispense. C’est à dire que tu peux suivre ces cours mais tout en respectant tes obligations en tant que chercheur d’emploi. Cependant, nous te conseillons de demander au service dispense de l’organisme compétent en cette matière (Actiris, Forem,..).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’information

  41. Alessandre
    le 21 septembre 2017 à 12:32

    Bonjour,

    Je suis assistant pharmacien et au chômage Depuis 7 ans.
    Le monde de la pharmacie ayant beaucoup évolué, un pharmacien me propose un Stage De 10 jours (non rémunéré) pour me remettre à niveau. Ai-je le droit En étant au chômeur ? Quels sont les démarches administratif à suivre ?

  42. ali
    le 15 septembre 2017 à 13:51

    bonjour

    une amie étant demandeuse d’emploi , donc censée être disponible sur le marché de l’emploi, n’a pas obtenu sa dispense pour reprise d’études de plein exercice.

    Elle est convaincue qu’elle peut quand même s »inscrire à L’université pour reprendre ses études, qu’elle est dans ses droits et qu’il n’y aura pas de problèmes pour ça, qu’elle ira travailler lorsque »elle sera convoquée.

    Moi je suis septique là dessus car ayant repris des études l’année dernière, je passe en deuxième année, j’ai du obtenir une dispense, que j’ai eu, mais je ne pouvais pas me réinscrire à l’école si je n’avais pas cette dispense, mais mon amie me certifie que l’université lui a dit qu’il n’y avait pas de soucis avec ça;

    Quelle est donc « la vérité  »

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 septembre 2017 à 10:54

      Bonjour Ali,

      Il n’y a pas de problème pour l’université pour l’inscrire par contre, il y aura un problème par rapport à ses allocations de chômage. Si elle n’a pas obtenu la dispense pour suivre des études de plein exercice et qu’elle suit quand même ces études, elle ne peut légalement plus percevoir d’allocations de chômage. Si l’ONEm apprend qu’elle suit des études de plein exercice sans dispense, elle devra rembourser toutes les allocations de chômage qu’elle aura perçu depuis le début de sa formation et elle risque également une sanction pour fraude (même si dans les faits elle continue à chercher un emploi).

      Il arrive que l’ONEm autorise à suivre des études sans avoir la dispense pour autant que la personne continue à respecter ses obligations (chercher activement un emploi, répondre aux convocations, accepter tout emploi convenable) mais cela est généralement le cas pour des études de promotion sociale et pas pour des études de plein exercice.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  43. lylyk
    le 14 septembre 2017 à 12:50

    bonjour je suis actuellement en fin de contrat  (qui se termine fin septembre), je souhaiterais retourner suivre une formation de sage femme ou infirmier en plein exercice.Pourrais- je obtenir une dispense pour cette année?On peut s’inscrire pour la formation jusqu’au 31 octobre.Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 septembre 2017 à 12:01

      Bonjour Lylyk,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, pour obtenir une dispense, il faut remplir toute une série de conditions que tu retrouveras sur la fiche ci-dessus. Attention, l’une d’entre elle est d’avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année. Ceci dit, cette règle n’est pas d’applications pour les personnes qui souhaitent entreprendre des études d’infirmer car ce métier se retrouve dans la liste des métiers en pénurie.

      Pour être sûr, il est possible d’obtenir un avis au préalable en introduisant une demande de ruling auprès du service compétent (pour le Forem: dispenses@forem.be , pour Actiris: http://www.actiris.be/Portals/33/RULING%20-%20FR%20-%20SP.pdf). Dans ta demande de ruling, tu pourras expliquer ta situation au service emploi de ta région afin d’obtenir un avis dans le but de voir quelle serait leur décision si tu entreprenais tes cours avant d’introduire une réelle demande de dispense et de t’inscrire aux cours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  44. Mimicha
    le 13 septembre 2017 à 23:25

    Bonjour,

    Au mois d’octobre je serais licenciée de mon boulot après avoir y travailler 2 ans et demi.
    Je reprend donc des études. J’ai déjà un bachelier et je voudrais poursuivre avec un master en Business international .

    Je voudrais savoir si je peux demander le chômage et avoir une dispense de ses obligations.

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 septembre 2017 à 16:20

      Bonjour Mimicha,

      Si tes études sont de plein exercice et organisées en journée, en principe tu ne pourras malheureusement pas obtenir une dispense pour suivre ton master. En effet, il semblerait essentiellement que certaines conditions ne soient pas remplies dans ta situation, notamment:

      • avoir bénéficié d’au moins 312 allocations (= un an d’allocations) au cours des 2 années qui précèdent la date officielle du début de la première année.
      • ne pas avoir un diplôme de fin d’études de l’enseignement supérieur (sauf dérogation exceptionnelle accordée par le directeur de la Direction Disponibilité du service emploi de ta région -Actiris, VDAB, Forem, ADG)?.

      Tu trouveras l’ensemble des conditions sur la fiche ci-dessus.

      Si tu le souhaites, tu peux également essayer d’obtenir un avis au préalable en introduisant une demande de ruling auprès du service compétent (pour le Forem: dispenses@forem.be , pour Actiris: http://www.actiris.be/Portals/33/RULING%20-%20FR%20-%20SP.pdf).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  45. Aissatou
    le 13 septembre 2017 à 09:36

    Bonjour j’aimerais savoir si je fais un bachelier en commerce extérieur dans une école de promotion sociale , si je garderais mes allocations de chômage.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 septembre 2017 à 15:18

      Bonjour Aissatou,

      Il nous sera difficile de répondre de manière précise à ta question car la décision revient au directeur de la Direction Disponibilité d’Actiris qui, pour prendre une décision, tiendra compte de ton âge, les études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée de ton chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut t’offrir sur le marché de l’emploi.

      Une alternative si tu le souhaites obtenir un avis au préalable , serait d’introduire une demande de ruling auprès du service compétent (: http://www.actiris.be/Portals/33/RULING%20-%20FR%20-%20SP.pdf). Dans ta demande de ruling, tu pourras expliquer ta situation au service emploi de ta région afin d’obtenir un avis dans le but de voir quelle serait leur décision si tu entreprenais ton bachelier avant d’introduire une réelle demande de dispense et de t’inscrire aux cours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  46. titbouchon
    le 13 septembre 2017 à 15:05

    Bonjour,

     

    Merci pour votre réponse rapide.

    Je voulais savoir et si je faisais mon année et que l’année prochaine le métier de comptable se retrouve dans la listé des métiers en pénurie et que je fais ma demande de dispense pour la deuxième année, celle-ci sera aussi refusée car ce n’est pas pour la première année?

     

    Merci

  47. Infor Jeunes Bruxelles
    le 14 septembre 2017 à 13:18

    Bonjour titbouchon,

    Bien qu’il y’ait un certain nombre de métiers qui entrent et sortent de la liste des métiers en pénurie chaque année, nous te conseillons de ne pas trop compter sur cette possibilité l’an prochain car il semble peu probable que le métier de comptable soit justement repris dans la liste des métiers en pénurie l’année prochaine.
    Mais si cela se produisait, tu devrais bien avoir droit à la dispense l’année prochaine.

    N’hésite pas si tu as besoin d’informations