Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.547,39€ (pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.531,93€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.180,66€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 991,64€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 523,90€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 402,14€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :cohabitant avec charge de famille

 

Si tu es isolé :

isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


170 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Chedri1969
    le 3 décembre 2016 à 22:42

    Alain Bonjour j ai 47 ans marié j ai 2 enfant et mon contrat de temps plien prendra fin le 30 /12/2016 heureusement j ai trouvé du travail dans une boulangerie( contrat indéterminé commencera le première semaine de janvier2017) mais en mi-temps 20h/semaine avec un salaire net 750 euro/moi
    Combien j aurai comme complément de chaumage ? Et combien de temps? Et est ce que je dois accepter ce travail ou pas? Et si si possible comment on calcule le complément de chaumage en fonction du salaire? Merci d avance

  2. gwend
    le 2 décembre 2016 à 22:59

    bonjour jai 20 ans je travaille en article 60 mon brut est 1531.93 mon net est dz 1380.02 je suis isolé savez vous me dirz combien j’aurais au chômage merci

  3. Joelle
    le 2 décembre 2016 à 19:44

    Bonjour,

    J´ai 58 ans, au chômage depuis 15 ans (avec des contrats smart ms de qq jours par mois durant ces années). Chef de ménage car je vivaís seule avec me fille (19 ans étudiante ulb), orpheline, son papa est décédé y a 4 ans. Je viens de déménager pour habiter avec mon compagnon. J´ai avertis le syndicat, ils me disent que je serai convoquée qd le changement sera effectif dans la banque de données.

    Quel sera le nouveau montant?

    Et allocations familiales? Je suis déjà sûre que ma fille perdra ses allocations d´orpheline.

    Merci,

    Joelle

  4. Jessica
    le 2 décembre 2016 à 12:01

    Bonjour.

    Jai travaillé durant 6 ans et ai percu un salaire brut de 2700€ par mois.

    Je suis en preavis, que je n’ai pas du presté, depuis 6 mois.

    On me propose un mi-temps a 20h semaine pour une duree de 3 semaines au mois de Decembre.

    En acceptant ce mi-temps,mon chômage, prevu des le 6 janvier, sera-t-il diminué ?

    Merci d’avance pour votre temps.

    Jessica

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 décembre 2016 à 16:03

      Bonjour Jessica,

      Tu peux accepter ce temps partiel de 3 semaine sans crainte à condition que ce contrat se termine bien avant la fin de la période couverte par ton préavis non-presté. Tes allocations de chômage seront bien calculées sur ta rémunération de 2700€.
      Par contre, si ton temps partiel se terminait après le 6 janvier, cela pourrait bien avoir un impact négatif sur le montant de tes allocations de chômage. Pour éviter cela, il faudrait demander le statut de travailleuse à temps partiel avec maintien des droits à la date du 6 janvier au cas où ton contrat serait toujours en cours.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  5. aure
    le 2 décembre 2016 à 11:53

    Bonjour mon fils a repris des études d infirmiers il y a deux ans donc il a obtenu une dispense malheureusement suite a une maladie il a raté sa deuxième année.mais malgré tout il voulait continuer donc il a refait une demande de dispense celle-ci lui a été octroyé a partir du 31 août 2016 jusqu’au 30 juin 2017 jusque la pas de soucis .mais qu elle ne fut pas sa surprise de constater ce moins si qu ils savaient diminué ces allocations de chômage parcequ il était passé dans la deuxième tranche même si je sais qu il y a un nouveau décret normalement il ne s applique pas pour lui puisque sa dispense débutée le 31du 8 et que sa deuxième tranche prenez effet le 14du10 pouvez vois m aidé merci

  6. bassi
    le 2 décembre 2016 à 08:45

    bonjour ,je suis chef de famille et jai a ma charge ma femme et 3 enfant et ma mere handicaper et je suis au chaumage depuis plus de trois ans j arrive pas a trouver un travaille adapter  a ma situation car je m occupe de ma mere ,svp es que je vais perdre mes allocation de chaumage , vous savez me dire quoi faire je suis tres inquiet

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 décembre 2016 à 12:05

      Bonjour Bassi,

      Les allocations de chômage (sur base du travail) ne sont pas limitées dans le temps. Cela veut dire que si tu n’es pas sanctionné, le droit ne s’arrête pas. Par contre, le droit aux allocations de chômage est dégressif donc le montant diminue au fur et à mesure jusqu’à arriver au forfait.

      Attention, si tu dis à l’ONEM que tu n’arrives pas à trouver un emploi parce que tu dois t’occuper de ta mère, l’ONEM risque de te considérer comme non disponible et pourrait alors te retirer le droit aux allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. Rodrigue
    le 1 décembre 2016 à 18:44

    Bonjour, sommes nous considérer comme isolée, si nous louons un appartement isolé chez ses parents ? merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 décembre 2016 à 11:12

      Bonjour Rodrigue,

      L’ONEM se base sur ta déclaration pour indiquer ton statut. Si tu leur dis que tu es isolé, ils l’indiqueront comme tel puis ils vérifieront. A priori, si l’appartement est bien séparé et que vous n’apparaissez pas sur la même composition de ménage (à la commune), l’ONEM devrait pouvoir te considérer comme isolé. Par contre si l’appartement n’est pas clairement séparé, s’il y a des frais partagé au niveau des factures d’électricité, etc, l’ONEM pourrait décider que vous êtes cohabitants. Il est toujours possible de faire un recours auprès du tribunal du travail si tu n’es pas d’accord avec la décision de l’ONEM.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Moun's
    le 1 décembre 2016 à 14:22

    Bonjour, j’ai eu mon chômage complet il y a 3 ans durant ces 3 ans j’ai continué à toujours travailler en tant qu’intérimaire dans l enseignement je ne suis jamais restée plus d’un mois au chômage malgré ça mon chômage continuait à diminuer… L’année passé j’ai travaillé du mois d octobre jusqu’au 30 juin en tant qu’ institutrice et le mois de juillet et août sont payés par la communauté française. Cela fait maintenant 3 mois que je suis au chômage depuis septembre. Ma question est : est ce normal qu’à partir du mois de décembre je toucherai le minimum du chômage car il diminuera encore ??? En sachant que j’ai toujours travaillé avec des petites interruptions et que l’an passé j’ai travaillé 11 mois sans interruption.. merci d’essayer de m éclairer dans ma situation.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2016 à 16:51

      Bonjour Moun’s,

      Les périodes de travail à temps plein (ou à temps partiel avec maintien des droits et sans AGR) de moins de 3 mois n’interrompent pas la dégressivité. Cela veut dire que les allocations de chômage continuent à diminuer durant tes périodes de travail (même si tu ne les perçois pas). Il faudrait donc voir de quelle durée était tes différentes périodes de travail.

      Ensuite, pour revenir en première période d’indemnisation (montant le plus élevé), il faut travailler à temps plein au moins 12 mois sur les 18 mois précédents (il est également possible de revenir en première période avec du travail à temps partiel, tu retrouveras toutes ces informations sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2).

      Si tu penses qu’il y a une erreur dans l’évolution des tes allocations de chômage, n’hésite pas à interpeler ton organisme de paiement pour faire vérifier ton dossier.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. Anais
    le 1 décembre 2016 à 10:52

    Bonjour à vous j ai une question j était au chômage pendant 1ans et demi en t’en que chef de ménage je suis tombée sur la mutuelle car j’ai accoucher en juillet j ai repris le chômage au mois de novembre de cette Anne la fgtb ma payer 435 pour 26 jours pourtemp quand je regarde les payer que j ai signer je suis bien chef de menage ma question est ces normal ou bien si non que doije faire svp ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2016 à 13:40

      Bonjour Anais,

      Ce montant semble étonnant. Es-tu sûre que tu as perçu des allocations de chômage pour le mois complet? Quand s’est arrêté ton congé de maternité?

      Si tu as effectivement perçu des allocations de chômage pour tout le mois de novembre, il doit s’agir soit d’une erreur, soit du fait que tu perçois en réalité des demi-allocations de chômage (parce que tu travaillais à temps partiel avant). En effet, la dégressivité continue à courir durant les périodes où tu bénéficies d’une indemnité de la mutuelle ce qui pourrait expliquer le changement de montant.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  10. Alicesky
    le 30 novembre 2016 à 19:54

    Quelle est la somme d’un complément de chômage pour quelqu’un qui travail a mi-temps, personne isolée et qui touche entre 900 et 1000 euros s’il vous plaît ?

    Bonne journee

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2016 à 10:43

      Bonjour Alicesky,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras
      plus d’informations à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Tu pourrais donc soit utiliser le simulateur de calcul (http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm), soit te rendre auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) pour effectuer le calcul de ton complément de chômage.

      Sache tout de même que tu peux avoir droit à un complément chômage si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) si tu ne travaillais pas

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  11. I&C
    le 30 novembre 2016 à 13:12

    Bonjour,

    Nous sommes deux jeunes, de 27 et 26 ans.

    Je travaille en intérim (c’est a dire que mon patron me fait un contrat par semaine, de 9 ou 12 heures.) ce qui ne me fait qu’un salaire de 400 euros par mois.

    Mon compagnon est en recherche d’emplois. Il touche du chômage seulement 530 euros depuis le mois d’octobre.

    Pour ma part, je ne reçois plus rien depuis septembre. Je cherche à savoir pourquoi je n’ai pas droit au complement chômage… Du coup, on vit avec 930 euros par mois a deux, on a perdu notre appartement, cela devient compliquer et la CAPAC ne me répond pas concrètement. Je tente de joindre une assistante sociale pour poser mes questions, mais personne ne nous répond. Auriez vous quelques pistes pour nous?

    Un grand merci et belle journée.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 17:54

      Bonjour I&am,

      En principe, tu peux avoir droit à un complément chômage si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) si tu ne travaillais pas.

      Par contre, comme ses revenus sont variables, ton compagnon pourrait  introduire un formulaire C110A auprès de la CAPAC pour le mois où ton salaire ne dépasse pas 765,97 euros brut par mois. Dans ce cas là il sera considéré comme cohabitant avec charge de famille.

      Si vous avez perdu votre appartement, et que vous n’avez plus d’adresse, il faudra également s’adresser au CPAS de la commune dans laquelle vous êtes habituellement présents (vous n’avez donc pas besoin d’y être domiciliés).
      Vous pouvez donc vous rendre auprès de ce CPAS, afin de formuler votre demande oralement
      L’adresse de référence est une adresse purement administrative qui vous permettra de régulariser une partie de votre situation administrative.

      L’adresse de référence peut aussi être mise chez un particulier. Vous trouverez plus d’explications concernant l’adresse de référence sur: http://www.atd-quartmonde.be/Comment-obtenir-une-adresse-de-reference-quand-on.html

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. Yemeni
    le 29 novembre 2016 à 18:01

    Bonjour je suis actuellement au chômage et je perçois 1214€ car je suis la chef de famille avec mes 2 enfants je viens de m’inscrire à l’adresse de mon compagnon (cohabitation de fait) du coup je me demande si mes allocations de chômage va changer car je vis avec mon compagnon alors que on cohabite pas légalement ??? Et surtout les allocations familiales aura-t-il aussi un changement suite à cette changement d’adresse ?? Je précise je me suis inscrite seulement à l’adresse de mon compagnon pas une cohabitation légale merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 10:58

      Bonjour Yemeni,

      En principe, l’ONEm tient compte de la situation de fait. Il ne faut donc  pas obligatoirement que vous soyez cohabitants légaux pour que ton statut change. En effet, le simple fait d’habiter avec quelqu’un (même si tu n’étais pas domiciliée dans son logement) pourrait avoir une répercussion sur ton allocation de chômage.

      En fonction des revenus de ton compagnon, tu seras soit considérée comme cohabitante avec charge de famille (s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros brut par mois ou qu’il n’a aucun revenu), soit comme cohabitante simple. Ce sera le cas s’il perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration ou s’il perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois.

      Malheureusement, le fait d’avoir des enfants au sein du ménage n’aura pas d’impact, car c’est la situation financière du conjoint qui prime aux yeux de l’ONEm .

      Par contre, il n’y aura en principe pas de changement au niveau de tes allocations familiales sauf si tu percevais un complément pour famille monoparentale (auquel tu n’auras plus droit), et s’il y a d’autres enfants dans le ménage. Nous te conseillons de t’adresser à ta caisse d’allocations familiales pour obtenir une réponse complète en fonction de ta situation précise.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  13. nadine
    le 29 novembre 2016 à 17:17

    bonjour

    je suis au chômage et mon mari  pourrait le devenir  d’ici peu

    il a travaillé 38 ans  et a 55 ans  merci de me donner nos deux taux de chômage

    bien à vous

    nadine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 10:46

      Bonjour Nadine,

      Les allocations de chômage sont calculées en fonction du salaire brut pris en compte, de la situation familiale et de la période de chômage. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision sans ces informations. Si vous êtes tous les 2 au chômage, vous serez indemnisé au taux cohabitant. Tu peux donc te baser sur ce tableau pour évaluer vos allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2016/07/cohabitant.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. laluneestbelle
    le 29 novembre 2016 à 17:03

    Bonjour,

    Je commence début janvier  un nouveau travail salarié mais le contrat est un peu particulier. J’ai un contrat qui est renouvelé de mois en mois étant donné que mon horaire ne sera jamais le même d’un mois à l’autre. Je pourrai travailler, le matin, le soir jusque 22h et même le samedi et dimanche. Je travaillerai parfois 8h/semaine parfois 20h/semaine et parfois moins et parfois plus. Etant donné que ce n’est pas un horaire fixe, ils sont obligés de me faire chaque mois un nouveau contrat. Est-ce légal ? Mes droits sont ils les mêmes (pension,…) ? Celle que je remplace m’a dit que je j’aurai droit à un complément de chômage, je devrai noircir sur ma carte C4 les jours où je travaille et le Forem me payera les jours de chômage. Je suis cohabitante mais pas chef de ménage, pensez-vous que je pourrai avoir ce complément d’allocations et surtout pendant combien de temps car je risque en effet de ne gagner pas beaucoup plus que les allocations que je touchais (500 euros) ?

    je tiens à préciser que je n’aurai pas droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément) via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur mais bien ma carte de chômage remplie avec mes jours de travail et mes jours de chômage, car ma collègue a un peu chipoté au début et pour finir le chômage à précisé que ça ne pouvait être AGR mais bien la carte C4 correctement remplie.

    J’espère avoir été claire…

    Un tout grand merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 10:33

      Bonjour Laluneestbelle,

      Cela peut dépendre du type de contrat que tu as. Si tu es sous contrat intérimaire cela est possible. S’il s’agit de CDD, la succession de CDD est soumise à un législation particulière et est parfois limité. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=41992#AutoAncher1 En ce qui concerne ta pension, nous ne pouvons pas y répondre étant une plateforme d’information jeunesse. Cependant, nous ne voyons pas en quoi la succession de contrat pourrait être un problème pour ta pension.

      Il est possible de continuer à percevoir les allocations de chômage entre les contrats lorsqu’on travail occasionnellement (on noirci alors les cases des jours où on ne travaille pas). Cependant cela est possible pour les contrats courts (et on perçoit alors des allocations de chômage entre les contrats). Si tu es sous contrat pendant 1 mois, tu ne peux pas faire cela. Dans ce cas, si pour le contrat en question, tu travailles à temps partiel, tu peux demander une AGR.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Jenn
    le 29 novembre 2016 à 11:34

    Re bonjour merci pour la réponse mais je me demandais si j ai trois enfant à mes charges et je reçois des allocations pour les trois je vais quand même diminuer ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 13:49

      Bonjour Jenn,

      A partir du moment où tu vis avec un partenaire, il n’y a plus que la situation de cette personne qui entre en compte pour déterminer ton statut, peu importe si d’autres personnes vivent avec vous (enfant à charge ou autres).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. Steve parent
    le 29 novembre 2016 à 09:27

    Bonjour, je suis sous contrat depuis 16 mois mais j ai eu une interruption de 6 mois suite à une jambe cassée je suis donc tomber sous la mutuelle pour autre maladie, ces jours ci seront ils comptabilisés dans les journées assimilés pour avoir droit au chômage complet? Merci d avance

  17. Jenn
    le 28 novembre 2016 à 21:31

    Bonsoir j aurais bien voulus savoir pour le moment je suis chef de famille avec trois enfants je travail à temps partiel J aurais bien voulu savoir si je me met en ménage avec mon compagnon qui touche de la cpas il est reconnu comme cohabitant actuellement et touche 500 € j’aurais bien voulu voir si ma situation allait changer si j’allais passer de chef de famille à cohabitants merci

  18. Barbara
    le 28 novembre 2016 à 20:32

    Bonsoir ,
    Je suis indépendante mais actuellement en burn-out depuis 3 mois mais je ne me sens pas capable de recommencer à bosser pour le moment et je repasse devant le médecin conseil je ne c pas ce qu il prendra comme décision car je n aie jamais été dans ce cas car j ai toujours travailler mais je pense me mettre au chômage si le médecin me dis de reprendre mon activité ,
    Alors voici ma question j ai un enfant à charge avec moi et je paye Aussi une pension alimentaire pour une de mes fille qui vis chez sont papa et moi je cohabite légalement et cette personne est indépendant et perçois un salaire net de 700e est ce que je serai comme chef de famille quand même ??
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 11:19

      Bonjour Barbara,

      En principe, tu seras considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille) car lorsqu’on vit avec son conjoint, c’est la situation financière du partenaire/conjoint qui prime sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage aux yeux de l’ONEm . Puisqu’il est indépendant, l’ONEm considérera donc  d’office qu’il dispose de revenu professionnel.

      Par contre il faudra que tu vérifies si tu as droit aux allocations de chômage. Car lorsqu’on est indépendant, on ne peut en principe pas prétendre à des allocations de chômage, sauf si on a travaillé comme salarié avant cette période. En effet, pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail, tu dois en principe totaliser un certain nombre de jour de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Cette période de référence peut être prolongée par ton travail indépendant (de maximum 15 ans).

      Une autre chose: pour pouvoir avoir droit à des allocations de chômage, tu ne dois pas être en incapacité, car être apte à travailler fait partie des obligations des chômeurs.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  19. Mich@
    le 28 novembre 2016 à 15:08

    Bonjour,

    Ayant travaillé et de ce fait ouvert mes droits au chômage en tant que cohabitante, je voudrais partir dans un projet de tour de monde pendant un an. Je termine mon contrat fin décembre. Je pars le 15 janvier 2017 jusqu’à décembre 2017.

    Mes questions sont:

    Est ce que je dois m’inscrire au chômage du 1er au 15 janvier et aussi déclarer mes vacances pro méritées?

    Est ce que je dois prévenir de mon absence ou simplement ne pas rentrer ma carte de pointage après avoir déclaré un mois de vacances?

    Est ce que mon dossier peut être mis en standby durant un an?

    Et le plus important:

    A mon retour de 2018: Est ce que je vais recouvrir mes droits aux allocations de chômage sur base de mon salaire 2016?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Mich@

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 10:37

      Bonjour Mich@,

      Si tu le souhaites, tu pourrais effectivement ouvrir un droit à tes allocations de chômage entre le 1er et le 15 janvier, mais sache que ton organisme de paiement a 2 mois pour envoyer ton dossier, et que l’ONEm dispose d’un mois pour répondre à ta demande.  Par contre, tu ne devras pas déclarer tes vacances étant donné que tu seras à l’étranger et que si tu disposes encore de congés payés, ceux-ci seront automatiquement décomptés de ton chômage.

      Une autre solution serait d’interrompre ton droit aux allocations de chômage. En effet, si tu interromps ton chômage pendant une période inférieure à 3 ans, tu peux récupérer tes allocations en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC). Il faudra également que tu te réinscrives comme demandeuse d’emploi auprès du service de l’emploi de ta région (VDAB, Actiris, Forem, ADG). Sache tout de même que pendant cette période, la dégressivité des allocations de chômage continue effectivement à courir pendant cette période sauf si tu disposes d’événements qui justifierait qu’elle ne s’applique pas tels qu’une période de travail de plus de 3 mois (qui prolonge la période d’indemnisation par la durée du travail), la reprise d’études à temps plein sans bénéfice d’allocation de chômage, ou la reprise d’une formation professionnelle à temps-plein pendant minimum 3 mois sans interruption.

      Tu pourras aussi introduire ta demande à ton retour pour éviter la dégressivité. En effet, lorsque tu introduiras ta demande auprès de ton organisme de paiement, on ne te demandera pas de justifier le fait d’avoir introduit ta demande de manière tardive (par rapport à la fin de ton contrat). Par contre, il faudra veiller à rester admissible (Tu trouveras un tableau sur cette fiche qui te permettra de le vérifier).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Mich@
        le 29 novembre 2016 à 17:21

        « Sache tout de même que pendant cette période, la dégressivité des allocations de chômage continue effectivement à courir pendant cette période sauf si tu disposes d’événements qui justifierait qu’elle ne s’applique pas tels qu’une période de travail de plus de 3 mois (qui prolonge la période d’indemnisation par la durée du travail), la reprise d’études à temps plein sans bénéfice d’allocation de chômage, ou la reprise d’une formation professionnelle à temps-plein pendant minimum 3 mois sans interruption. »

        Je pars en voyage durant 1 an. Donc vous voulez dire que si je m’inscris le 1er janvier 2017 jusqu’au 15 janvier 2017 et que je me réinscris en janvier 2018 mon allocation de chômage baissera, comme si je l’avais touchée durant toute l’année 2017 ?

        Mais alors?: Comment comprendre la suite de votre message?

        « Tu pourras aussi introduire ta demande à ton retour pour éviter la dégressivité. En effet, lorsque tu introduiras ta demande auprès de ton organisme de paiement, on ne te demandera pas de justifier le fait d’avoir introduit ta demande de manière tardive (par rapport à la fin de ton contrat). Par contre, il faudra veiller à rester admissible (Tu trouveras un tableau sur cette fiche qui te permettra de le vérifier). »

        Je suis admissible en janvier 2017, mais le serais-je encore en janvier 2018?? Voilà vraiment ma question!

        J’ai 26 ans et plus de 312 jours de travail fin décembre 2016.

        Merci pour votre réponse. (dans de mots simples et sans me renvoyer vers des textes officiels svp)

        Mich@

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 30 novembre 2016 à 11:06

          Bonjour Mich@,

          Si tu demandes des allocations de chômage avant de partir à l’étranger, le montant de tes allocations de chômage va diminuer pendant que tu seras à l’étranger (même si tu ne reçois aucune allocation pendant cette période). C’est ce qu’on appelle la dégressivité des allocations de chômage.  Cette dégressivité peut être suspendue si par exemple tu travailles à l’étranger plus de 3 mois, tu reprends tes études sans avoir d’allocations de chômage, …

          Pour éviter que tes allocations de chômage diminuent pendant que tu es à l’étranger, tu peux ne pas introduire de demande avant de partir, mais à ton retour.
          Mais il faudra vérifier que tu aies encore assez de jours à faire compter pour ouvrir un droit au chômage en janvier 2018: si tu as 26 ans (et 27 en 2018, ou plus précisément moins de 36 ans lorsque tu introduiras ta demande), tu dois avoir minimum 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande.
          Autrement dit, si tu introduis ta demande en janvier 2018, l’ONEm va regarder si tu as travaillé minimum 312 jours entre Avril 2016 à Janvier 2018.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter au 02/514.41.11 si tu souhaites en discuter de vive voix!

  20. René
    le 28 novembre 2016 à 12:22

    Bonjour je voudrais savoir si on peut renoncer à c’est allocation de chaumage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 16:08

      Bonjour René,

      Tu peux renoncer à tes allocations par écrit avec ce formulaire: http://www.onem.be/fr/formulaires/c5835-declaration

      Mais attention cela se fait pour une durée minimum de 12 mois!
      Si tu ne comptes pas y renoncer pour aussi longtemps, tu n’es pas obligé de renoncer de manière écrite. Il te suffit alors de ne pas rentrer de carte de contrôle pour les mois où tu ne souhaites pas bénéficier du chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  21. patrick
    le 28 novembre 2016 à 11:48

    Bonjours je suis inquièt de retourner au chomage je suis actuellement avec un emploi avec la carte de travail ACTIVA et je risque de retourner au chomage ma question es si mon chomage se coupe quel sont les geste qui peuvent sauvee quelques euro

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 16:02

      Bonjour Patrick,

      Si tu n’ouvres plus aucun droit aux allocations de chômage, et que tu es en difficulté financière, tu pourrais te tourner vers le CPAS de la commune dans laquelle tu vis pour faire une demande d’aide.
      Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  22. Jerome
    le 28 novembre 2016 à 08:12

    Bonjour,

    Je suis actuellement en maladie sur la mutuelle et compte faire une demande de c4 de cas de force majeur à mon employeur.
    Mon allocation de chômage serait elle calculer par rapport à mon dernier revenu de mon employeur ou de mes allocation de la mutuelle?

    Merci d’avance de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 14:05

      Bonjour Jerome,

      En principe, l’ONEm  prendra en compte  ton dernier salaire brut pour autant que tu ais effectué une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez ton employeur.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  23. D.
    le 27 novembre 2016 à 12:30

    Bonjour,

    Je n’ai pas (plus) de questions.

    Je tenais simplement à vous remercier pour la rapidité et la précision de vos réponses aux questions posées.

    C’est vraiment fort appréciable !

    Merci beaucoup !

    D.

  24. ipes
    le 25 novembre 2016 à 22:32

    bonjour

    je perçoit des allocations de chommage et je suis dispensé de chercher de l’emploie ‘ dispense accordé par le forem car je repris des études;

    si ma copine demenage chez moi sachant qu’elle travaille a plein temps, quels répercussion y’aurais t’il sur mes allocations de chommage?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 11:29

      Bonjour Ipes,

      A partir du moment où ta copine viendra vivre chez toi, ton statut va changer. Tu ne seras plus considéré comme isolé; donc tu bénéficieras du montant cohabitant. Tu trouveras toutes les informations sur les montants en fonction des statuts sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres informations, n’hésite pas de nous recontacter.

  25. F.
    le 25 novembre 2016 à 12:28

    bonjour,

    je perçoit des allocations de chômage et je vis seule avec ma fille je suis donc cohabitant avec charge de famille,

    je voudrais me mettre en cohabitation de fait avec le père de ma fille qui perçoit également des allocations de chômage

    en tant qu’ isolé, qu’est qui changera dans nos revenus pour moi et pour lui, est ce que ma fille pourra rester a ma charge ou devra être a sa charge puisqu’il est le père.

    merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 13:37

      Bonjour F.,

      Si vous vivez ensemble, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.
      Aucun des deux ne pourra prétendre au taux le plus avantageux de cohabitant avec charge de famille (sauf si un de vous deux renonce à ses allocations de chômage).
      Le fait que vous ayez une fille ne change rien par rapport au chômage dans ce cas de figure.
      Bien à vous

  26. laura
    le 24 novembre 2016 à 20:23

    bonjour,

    je vis actuellement seule avec mes deux enfants a charge, dans le mois qui suivent j’envisage

    d’amenager chez mon nouveau compagnon qui est au chomage depuis le mois de novembre 2016

    j’aurais aimer savoir si mon revenue serais modifier

    sachant que son frére qui habite au meme domicile travail

    merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 11:59

      Bonjour Laura ,

      Si tu habites avec ton conjoint , tu seras considéré comme cohabitante et non comme cohabitante avec charge de famille, et ce, même si tu as deux enfants. En effet, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus comme c’est le cas du frère de ton compagnon.

      Si ton compagnon n’avait pas de revenus de remplacement alors tu aurais pu être considéré comme cohabitante avec charge de famille.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’infos.

       

  27. Fatima
    le 24 novembre 2016 à 17:54

    Bonjour , en es famille composer dun couple et 2 enfants a charges
    Ma femme touche +/_ 720 euro net par mois et moi jaurai droit au chomage fin danne jaimerai savoir svp combien je pourai toucher par mois ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 13:18

      Bonjour Fatima,

      Pour pouvoir être indemnisé au taux le plus avantageux de cohabitant avec charge de famille, il faut que les revenus bruts de votre femme soient inférieurs à 765,97 euros. S’ils sont supérieurs, vous serez indemnisé au taux cohabitant.

      L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      – le montant brut ne dépasse pas 765,97 euros par mois.

      Pour d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

  28. D.
    le 24 novembre 2016 à 16:25

    Juste pour info, et pour compléter ma demande :

    Comment l’ONEM prétend-il définir ma situation de fait ?

    Je vis dans un appartement et je suis le seul domicilé dans cet appartement

    j’ai une attestation de la commune – composition de ménage – disant que je vis seul
    mon collocataire n’est pas domicilé dans cet appartement
    je n’ai jamais présenté notre contrat de bail à l’administration

    Ma question est donc la suivante : quelles sont les sources / pouvoirs d’investigation de l’ONEM pour définir la situation de fait d’une personne ?

    En somme, personne n’est censé être au courant que cette personne vit dans cet appartement.
    A titre complémentaire, il n’est aucunement interdit pour une personne d’être domiciliée à un endroit et de vivre – en l’occurence pour une question de facilité d’accès au travail – dans un autre endroit. Ou bien ais-je tort ?

    Je vous remercie en tout cas pour vos réponses qui, je crois, en intéresseront plus d’un !

    Salutations distinguées

    D.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 10:31

      Rebonjour D.,

      Pour compléter notre réponse, il est vrai que si tu es déclaré à la commune comme isolé et que l’autre colocataire n’y est pas domicilié, il ne serait pas étonnant que votre situation de cohabitation passe inaperçue pour l’ONEM.
      Il faut cependant savoir que l’ONEM envoie tous les mois des convocations à certains chômeurs (tirés au hasard) afin de vérifier que la déclaration du chômeur correspond bien à sa situation de fait. L’ONEM pourrait donc te demander d’apporter les preuves que tu es bien isolé (en amenant bail, facture,…).
      Un autre risque qui se produit parfois est celui de la dénonciation.
      Par ailleurs, il faut aussi rappeller (même si cela semble se produire très rarement pour l’instant) que la loi autorise les contrôleurs de l’ONEM à se rendre directement au domicile des chômeurs soupçonnés de frauder leur situation familiale.

      Par rapport à la question de la domiciliation, tout citoyen est censé s’inscrire à la commune du lieu où il résidé principalement de manière effective. Tu peux trouver les informations à ce propos sur:
      http://www.ibz.rrn.fgov.be/fr/population/faq/linscription-aux-registres-de-la-population/

      Toute personne doit être inscrite dans les registres de la commune où elle a établi sa résidence principale. La détermination de celle-ci se fonde sur une situation de fait, c’est-à-dire que l’on constate que la personne séjourne effectivement dans la commune durant la plus grande partie de l’année. Cette constatation s’effectue sur base d’éléments tels que le lieu que rejoint la personne après le travail, le séjour habituel du conjoint ou des autres membres du ménage, les consommations de gaz, d’électricité, les frais de téléphone, etc.
      La seule intention manifestée par une personne de fixer sa résidence principale à un endroit donné n’est pas suffisante pour justifier l’inscription à titre de résidence principale.

      Bien à toi

  29. D.
    le 24 novembre 2016 à 16:13

    Chère Madame, cher Monsieur, bonjour,

    Je me permets de vous écrire en ce jour car j’ai une question en rapport avec le statut de « cohabitant légal ».

    Je vis actuellement avec une personne dans un appartement. Cette personne n’est ni mon conjoint, ni un membre de la famille, pas même un ami.

    Nous vivons dans le même appartement, mais chacun a sa chambre. Nous payons chacun la moitié du loyer et des charges. A mon sens, il s’agit d’une collocation.

    Je suis le seul à être domicilié dans cet appartement. Mon collocataire est domicilié ailleurs.

    Je viens de perdre mon emploi et je me retrouve donc au chômage.

    Et j’apprends que l’ONEM me considère comme un « cohabitant légal » et les allocations que je recois sont donc moindre.

    Ma question est donc la suivante – et je me permets de vous l’envoyer car je n’ai trouvé aucune réponse précise sur les sites que j’ai consultés – :

    Sommes nous des cohabitants légaux alors que tout ce que nous faisons c’est partager un toit ?

    Je lis sur votre site que :

     » Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. »

    Cette description correspond exactement à ma situation.

    Ne devrais-je donc pas être considéré comme « isolé » ?

    Je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ma question – qui est essentielle dans la situation précaire qui est la mienne- et vous souhaite une bonne journée.

    Veuillez agréer, chère Madame, cher Monsieur, mes salutations distinguées.

    D.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 10:15

      Bonjour D.,

      Tout d’abord, il ne faut pas confondre le statut de « cohabitant légal » (https://www.notaire.be/se-marier-vivre-ensemble/la-cohabitation-legale) avec la cohabitation de fait. Même si aucune déclaration de cohabitation légale n’a été introduite à la commune, cela n’empêche pas pour l’ONEM de considérer que vous habitez ensemble et que vous devez être considérés comme cohabitants (même si aucun lien affectif ne vous lie).

      Tu peux cependant prétendre au statut isolé si tu es capable de prouver que tu ne partages aucun frais avec ton colocataire. Ce qui risque de poser problème pour l’ONEM est donc le partage des frais concernant le loyer et les charges. L’idéal dans ce genre de situation est d’avoir chacun un bail distinct et des charges forfaitaires (payées directement au bailleur).
      Sinon l’ONEM considère souvent que le chômeur est cohabitant et non isolé.

      Cependant, certains chômeurs obtiennent parfois gain de cause en contestant la décision de l’ONEM en allant en justice.
      A titre d’illustrations, dans un jugement du 24 avril 2015, le Tribunal du travail de Nivelles, division Wavre a octroyé le statut d’isolé à un jeune chômeur qui vivait dans une maison unifamiliale avec d’autres personnes, chacune y occupant une chambre et les autres pièces étant communes. Le chômeur a invoqué que le loyer global était de 1.200€, que chaque occupant paye 300€ – argent versé sur un compte au nom du chômeur qui paye le loyer global au propriétaire – et que les charges sont partagées en quatre, même s’il n’y a qu’un seul compteur pour l’eau, le gaz et l’électricité. Le tribunal a constaté que l’ONEM a pris sa décision sur la base des données du registre national et de la déclaration du demandeur lui-même, sans effectuer d’enquête sur place et sans vérifier si ces éléments permettaient de conclure à un règlement principalement en commun des questions ménagères.

      Dans un arrêt du 2 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles a aussi estimé que le fait de vivre au sein de la même maison, de payer chacun une partie du loyer et des charges et de partager certaines pièces n’est pas suffisant pour constater une cohabitation au sens de la réglementation du chômage. Elle prescrit qu’il faut opérer une analyse détaillée des faits et avoir égard à la volonté des colocataires de mettre en commun un patrimoine et de partager la majorité des frais de la vie quotidienne.

      Bien à toi

  30. Giu
    le 24 novembre 2016 à 13:25

    Bonjour une petite question je suis inapte au travail accident de circulation et cervicofrimyovalgie pourriez vous me dire si l’invalidité est possible à obtenir en plus de la mutuelle que je perçois ? Si oui que faudrait il faire ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2016 à 17:01

      Bonjour Gui,

      Ta question n’est pas très claire.

      Cela dit, si tu souhaites savoir s’il existe une possibilité d’obtenir des allocations de chômage tout en étant indemnisé par la mutuelle, sache que ce n’est malheureusement pas possible car l’une des obligations pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage est d’être « apte à travailler » (Plus d’infos sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-tes-obligations-en-tant-que-chomeur)

      Mais sache que tu pourras être considéré comme invalide après un an d’incapacité de travail.

      Par contre, si tu souhaites savoir s’il existe un complément au niveau de la mutuelle, nous ne pourrons malheureusement pas te dire s’il existe des compléments à ce niveau car nous ne sommes pas spécialisés dans les questions de mutualité.
      Tu peux aussi en discuter avec le service juridique de l’Atelier des droits sociaux:

      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h

      Une alternative serait d’éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  31. Mamach
    le 24 novembre 2016 à 10:47

    Bonjour,

    Je suis actuellement chômeuse isolée avec un enfant à charge, je désire une cohabitation avec mon partenaire qui n’a aucun revenu pour le moment. Dans ce cas, je reste chef de famille et mes allocations de chômage ne diminue pas ?

    Quelle sera ma situation si il signe un contrat à temps partielle? Devient il chef de ménage et moi à sa charge? et dans ce cas quelles seront mes revenus du chômage?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2016 à 14:45

      Bonjour Mamach,

      Si tu décides d’emménager avec ton partenaire, il faut savoir que c’est sa situation financière qui primera sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage. Cela signifie que l’ONEm tiendra compte de son revenu pour définir le tien.

      En effet, en fonction de ses revenus, tu seras soit considérée comme cohabitante avec charge de famille (s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’il n’a aucun revenu), soit comme cohabitante simple (sans charge de famille). Ça sera le cas s’il perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration ou s’il perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois. Si ses revenus sont variables, alors tu devras introduire un formulaire C110A auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour le mois où sont salaire ne dépasse pas ce montant.

      Par contre, nous ne pourrons pas te dire quel sera le montant exact de ton allocation de chômage car il dépendra de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouves actuellement.

      Tu trouveras cela dit, sur la fiche ci-dessus, un tableau récapitulatif, qui t’aidera dans le calcul du montant de tes allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  32. Bico
    le 22 novembre 2016 à 20:02

    Bonjour,

    mon frère est chômeur et va habiter avec ma soeur(proprio) qui est mariée. Est-il considéré comme isolé par l’ONEM? je précise qu’il ne partage aucun frais avec les autres habitants de la maison.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 10:49

      Bonjour Bico,

      En principe, ton frère ne sera malheureusement pas considéré comme isolé, mais comme cohabitant simple ou avec charge de famille. En effet, l’ONEm considérera ta sœur et son mari comme les partenaires de ton frère car pour déterminer un statut, l’ONEm se réfère à la situation de fait et évalue si celle-ci constitue un certain avantage économique pour ton frère.

      Dans ce genre de situation, si ta soeur et ton beau-frère ne disposent d’aucun revenus professionnels ou de remplacement, l’ONEm considèrera ton frère comme cohabitant ayant charge de famille. Par contre, si au moins l’un d’eux dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement, alors l’ONEm va  considérer ton frère comme cohabitant simple (sans charge de famille).

      Pour bénéficier d’un statut isolé, il faudrait qu’il parvienne à démontrer le contraire à l’ONEm en prouvant qu’il ne partage aucun frais (qu’ils ont chacun un bail, des factures différentes,..), mais aussi qu’il n’y a aucun avantage économique pour lui de vivre chez ta soeur.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. Bico
    le 22 novembre 2016 à 19:58

    Bonjour,

    j’habite dans la maison d’une personne qui n’a pas de lien de parenté avec moi. La personne est propriétaire de la maison, et a une fille. J’ai une chambre pour moi.

    Est-ce que je serai considéré comme isolé par l’ONEM dans ce cas là ?

    Merci.

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 10:22

      Bonjour Bico,

      En principe, tu ne seras malheureusement pas considéré comme isolé, mais comme cohabitant simple ou avec charge de famille. En effet, même si tu n’as pas de lien de parenté avec la personne chez qui tu vis, l’ONEm le considérera comme un partenaire et tiendra compte de ses revenus pour définir ton statut.
      L’ONEm entend par partenaire la personne avec qui tu formes un ménage de fait. Il faut savoir que pour déterminer ton statut, l’ONEm se réfère à la situation de fait et évalue si ta situation constitue un certain avantage économique, ce qui est souvent le cas d’une collocation.

      Dans ce genre de situation, si ton partenaire ne dispose pas de revenus professionnels ou de remplacement, l’ONEm te considèrera comme cohabitant ayant charge de famille. Par contre, si ton partenaire dispose de revenus professionnels ou de remplacement, alors l’ONEm va te considérer comme cohabitant simple (sans charge de famille).

      Pour bénéficier d’un statut isolé, il faudrait que tu parviennes à démontrer le contraire à l’ONEm en  prouvant que vous ne partagez aucun frais et que vous avez chacun un bail, des factures différentes,….

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  34. Paul
    le 22 novembre 2016 à 18:05

    Bonjour pourriez vous me dire est-ce qu’il es possible de travailler chez ubereat en étant plus étudiants merci a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2016 à 14:17

      Bonjour Paul,

      A priori, tu devrais pouvoir signer un autre type de contrat que le contrat étudiant mais cela dépend bien évidemment de la politique de l’entreprise. Est-ce qu’Ubereat ne recrute que des étudiants? Le mieux est que tu ailles poser directement la question au service RH de Ubereat pour savoir si ils proposent un autre type de contrat qu’un contrat étudiant et dans quelles conditions?

      N’hésite pas si tu as d’autres questions

  35. leyla
    le 22 novembre 2016 à 13:36

    Bonjour,

    Je suis en CDD depuis octobre (jusque mars 2017), mais je suis enceinte (accouchement prevu pour aout 2017). Que se passe il pour moi? je perds mon cdd? J’ai droit au chomage une fois le cdd termine? ou est ce que je dois m’adresser a ma mutuelle? quand ai je droit a la periode de conge maternite?

    merci pour vos reponses et aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 15:20

      Pour Leyla,

      Une fois ton CDD terminé, tu peux effectivement t’inscrire comme demandeuse d’emploi. Tu auras droit aux allocations de chômage si tu avais déjà ouvert un droit avant cette période de travail ou si tu as déjà travaillé avant et que tu prouves donc au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précédent ta demande (si tu as moins de 36 ans).

      Même en tant que demandeuse d’emploi, tu dois prendre ton congé de maternité. Ce congé a une durée de 15 semaines et doit commencer au plus tard une semaine avant la date prévue de l’accouchement. Durant le congé de maternité, tu n’es plus indemnisée par l’ONEm mais par la mutuelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • leyla
        le 22 novembre 2016 à 15:46

        Merci pour les réponses.

         

        Mais pour etre certaine:

        quand mon cdd prendra fin en mars 2017, pour pouvoir bénéficier du chomage je dois avoir absolument travaille au préalable 312 jours sur les 21 derniers mois? Ou y a t il une autre regle qui me permettre de directement toucher du chomage?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 22 novembre 2016 à 17:22

          Bonjour Leyla,

          Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail, il faut obligatoirement prouver un certain nombre de jour de travail sur une période de référence (soit 312 jours de travail su les 21 derniers mois si tu as moins de 36 ans). Si tu as déjà ouvert le droit une fois, il ne faut plus reprouver ces jours, tu peux simplement récupérer ton droit.

          Si tu n’as pas déjà ouvert le droit et si tu n’as pas encore suffisamment travaillé pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais peut-être ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études). Dans ce cas, il faut entre autre avoir moins de 25 ans, avoir fait un stage d’insertion professionnelle d’un an et avoir obtenu 2 évaluations  positives. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

          Si tu n’ouvres aucun droit, et que tu es en difficulté financière, tu pourrais te tourner vers le CPAS de la commune dans laquelle tu vis pour faire une demande d’aide. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. arthur
    le 22 novembre 2016 à 10:28

    Si je suis cohabitant avec charge de famille et que je travaille à temps partiel, quels sont mes droits a un complément de chomâge.  Les montants sont-ils a considérer en revenu brut ou imposable ou net ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 14:03

      Bonjour Arthur,

      Si tu commences à travailler à temps partiel alors que tu as droit aux allocations de chômage complètes, il faut faire une demande de maintien des droits et d’allocation de garantie de revenu (AGR=complément) à ton organisme de paiement via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur (la déclaration de l’employeur peut être faite électroniquement). Cette demande doit être faite au plus tard dans les 2 mois qui suivent le début de l’occupation à temps partiel. Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après la période de travail à temps partiel, et l’AGR, de compléter ses revenus (pour atteindre un revenu global au moins égal (voir supérieur) à l’allocation de chômage complète).

      Tu devrais pouvoir avoir droit à l’AGR si ton salaire brut est inférieur à 1.531,93 euros et que tes revenus sont inférieurs à ton allocation de chômage complète (à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas). Tu retrouveras toutes les informations nécessaire sur cette page de notre site: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ et sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. Eric
    le 22 novembre 2016 à 08:39

    Bonjour j ai une question dans le passer j etait au chomage avec ma mére qui vivais avec moi je l avez a charge elle touché une pansion

    si je re tombe au chomage esque je peut la prendre a charge elle a une pansion de 1060 euro

    et elle a 78 ans

    merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 13:35

      Bonjour Eric,

      Tu seras considéré comme cohabitant avec charge de famille si tu vis exclusivement avec ta mère et qu’elle ne perçoit ni de revenu professionnel, ni de revenu de remplacement.

      La pension de ta mère ne sera pas considérée comme revenu de remplacement si celle-ci ne dépasse pas plus de 1.322,02 euros brut par mois (éventuellement cumulées). Il faudra donc vérifier le montant brut de la pension de ta mère.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Eric
        le 22 novembre 2016 à 14:09

        Merci de votre réponse elle touche une pension de 1060 euro pas plus

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 22 novembre 2016 à 16:20

          Bonjour Eric,

          Comme dit dans la réponse précédent, il faudra bien vérifier que le montant que tu indiques n’est pas le montant net (ce qu’elle reçoit directement sur son compte) mais bien le montant brut .

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

          • Eric
            le 22 novembre 2016 à 16:52

            Merci de vos réponse oui c’es bien sa enfin 1067 euro precicement

  38. andaille
    le 22 novembre 2016 à 08:31

    Bonjours je viens  de louer une maison avec un ami  avec deux portes individuelles ,deux boite aux lettres portant le meme numéro  deux jardins deux garages deux salons deux chambres deux caves deux grenier mais la salle de bain et la cuisine sont en communs.                     je suis en préavis jusque fin décembre  je travaillais 30h/s    mon statut sera t il isolé ou cohabitant  et a combien se monte les allocations de chomage                                   Merci d avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 13:19

      Bonjour Andaille,

      Il nous sera malheureusement difficile de répondre à ta question de manière précise car nous ne pouvons prédire une décision de l’ONEm.

      En principe, si tu vis en collocation tu seras considéré comme cohabitant simple. En effet, pour l’ONEm, cohabiter signifie que deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères. Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun.

      Pour déterminer ton statut, l’ONEm se réfère à la situation de fait. Dans ce cadre là, le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et  vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique.

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu es cohabitant ou isolé. Si tu considères que tu as une situation d’isolé, il faut que tu te déclares comme isolé et que tu parviennes à le démontrer à l’ONEm en prouvant que vous ne partagez aucun frais et que vous avez chacun un bail, des factures différentes,…

      Si l’ONEM constate ensuite que tu cohabites, ils pourraient te considérer comme cohabitant. Dans ce cas, si tu n’es pas d’accord, il faudra faire un recours au tribunal du travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • andaille
        le 22 novembre 2016 à 14:03

        Merci pour votre réponse; Mon coloc travaille a temps plein    nous avons chacun un bail  et vu qu il y a deux boites  je pensais demander a ma proprio  de mètre  numéro 5A  ET 5B   pour etre isolé                                        Encore merci

         

  39. Nel
    le 21 novembre 2016 à 22:00

    Bonjour,

    J’ai travaillé de 2013 à février 2016 sans interruption. En février, j’ai touché des allocations de chômage pour 15 jours. Ensuite, j’ai travaillé de février à mi juin en temps plein comme enseignante et en parallèle comme saisonnière à raison de 30h/sem de mi février au 15 novembre. En juillet-août, j’ai reçu mon salaire différé.

    En septembre, j’ai posé la question auprès de mon syndicat si je toucherai une indemnisation complète , ils m’ont répondu que oui que l’on tenait compte des années de travail. Aujourd’hui, j’apprends que l’on calcule sur base de mon temps plein et ensuite temps partiel et sur votre site on donne comme info que l’indemnisation est calculée sur base du dernier salaire.

    Ce matin , mon syndicat me parlait de 63 euros / jours pendant 2 mois 1/2 …..

    Pourriez-vous m’éclairer ou me communiquer un numéro de contact qui pourrait m’aider?

    D’avance merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 14:48

      Bonjour,

      Etant donné que vous avez ouvert un premier droit aux allocations de chômage suite à votre période de travail de 2013 à 2016, vous continuerez à percevoir des allocations sur base de celui-ci. Le montant sera donc toujours calculé en fonction du salaire brut de votre emploi à temps plein qui s’est arrêté en février 2016 plafonné à 2.547,39€.

      Vos périodes de travail ont prolongé les périodes d’indemnisation. Vous reprenez donc exactement là où vous en étiez lorsque vous avez touché votre dernière allocation de chômage.Vos allocations de chômage seront donc de 65% du salaire pris en compte pour les premiers 2 mois et demi (période 1 phase 1.1), ensuite, vous passerez à 60 % durant les 9 mois suivants (Période 1 phases 1.2 et 1.3). Par la suite, les allocations de chômage diminueront progressivement en fonction de la longueur de votre carrière professionnelle et de votre situation familiale (période 2), jusqu’à arriver au forfait (période 3).

      Il est difficile de vous dire le montant que vous percevrez sans avoir toutes les informations vous concernant mais le montant que le syndicat vous a donné a très certainement pris en compte l’ensemble de votre situation. Vous pouvez vous référer aux tableaux ci-dessus pour évaluer le montant de vos allocations de chômage.

       

      N’hésitez pas à les recontacter ou vous pouvez également nous contacter par téléphone au 02/514.41.11 si vous avez encore des questions.

  40. Melmel
    le 21 novembre 2016 à 18:38

    Bonjour,
    J’ai perçu pendant 1 an mon droit au chômage qui était de 2 ans.
    Entre temps je suis tombé enceinte de jumelle et j’ai pris un congé parental jusqu’au 3 ans de les filles.
    Ma question est, ai je encore le droit à mes 1 an de chômage restant après mon congé parental ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 13:27

      Bonjour Melmel,

      Ta situation n’est pas très claire, mais nous supposons que si ton droit aux allocations de chômage est limité, c’est que tu as sans doute droit à des allocations d’insertion(chômage sur base des études).

      En effet, si tu percevais des allocation d’insertion, sache qu’en principe, si tu as bénéficié d’allocations d’interruption pendant ton congé parental, le délai de 36 mois sera effectivement prolongé par la période de ton congé parental. Tu pourras donc percevoir les allocations de chômage qu’il te reste.

      Si ce n’est pas le cas, il se pourrait que ton crédit de 36 mois soit expiré. Tu pourrais tout de même vérifier que ton délai de 36 mois n’a pas été modifié en fonction du changement dans ta situations familiale. En effet, si par exemple, tu vis exclusivement avec tes filles, il se pourrait que le délai des 36 mois ne débute qu’à partir de tes 30 ans. Ça sera également le cas si tu habites avec ton conjoint et qu’il ne dispose ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  41. Véronique
    le 21 novembre 2016 à 15:42

    Bonjour travaillée en contrat cdd du 3juin 2015 au15 octobre 2016.avec plan activa g eue une période de maladie de 6mois du a une opération mais g pu reprendre le boulot le 3octobte mon contrat se terminant le 15. Ici je viens de voir que je suis au statut cohabitant ce qui est logique car mon compagnon travaille mais je suis au statut le plus bas cad 20,15 par jour soit 535e par mois. Je voulais savoir si c était normal ou pas car je m attendait a toucher plus surtout que je faisait un 30h semaine merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2016 à 11:30

      Bonjour Véronique,

      Si tu as travaillé en 30h /semaine (temps-partiel), tes allocations de chômage ont été calculée sur base de ta dernière rémunération. Tu perçois donc sans doute des demi-allocations de chômage. Il faudrait donc savoir si le montant que tu perçois ne correspond pas à 65% de ta rémunération.

      Si tu avais introduit une demande de maintien des droits, cela prolongera ta période d’indemnisation, par contre ce n’est pas le cas si tu percevais une AGR (complément de chômage) : dans ce cas tes allocations de chômage continuent à diminuer.

      Une autre éventualité serait le fait que tu percevais déjà des allocations de chômage avant ton CDD de 6 mois. En effet, une période de travail de moins de deux ans n’a pas d’impact sur le montant de tes anciennes allocations de chômage.

      Par contre, il peut prolonger la période de chômage en cours (c’est le cas d’une période de travail de plus de 3 mois). Cela dit, étant donné que tu as été malade et que cette période ne peut pas être prise en compte pour pouvoir prolonger ta période d’indemnisation, tu n’as peut-être pas 3 mois de travail à prouver et donc la période d’indemnisation n’a pas été prolongée, ce qui expliquerait la diminution soudaine de tes allocations : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2 (en dessous du 3e tableau)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  42. Auré
    le 20 novembre 2016 à 18:17

    Bonsoir, je vie seule et je perçoit des allocations de chômage comme isolé je n’est pas travaillé c’est dernière années, donc je touche dans les 800 et j’aimerai savoir si je me met en couple avec une personne touchant du chômage en cohabitant qui perçoit dans les 500 est qu’il viendrais a mettre son adresse avec moi comment cela vas ce passé ? Est-ce moi qui va être diminué ou lui ? Si oui combien toucherons nous ? Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:01

      Bonjour Auré,

      Malheureusement, si vous habitez ensemble, vous serez tous les deux indemnisé au taux cohabitant. Si vous êtes tous les deux au taux isolé, vous risquez donc tous les deux de constater une diminution de vos allocations. Cependant, nous supposons que la personne avec qui tu veux habiter est déjà au taux cohabitant (vu le montant qu’elle touche) et donc ses allocations devraient rester identiques.
      Bien à toi

  43. faa10
    le 20 novembre 2016 à 03:42

    Bonjour

    je vis avec ma mère qui est handicapée à 66% avec tout les document qui le prouve comme elle vient de perdre son travail pour cause de maladie  elle est considérée  comme invalide et à une pension de plus ou moins 1100 euros

    moi comme je gagne environ 500 euros par mois il n’y a pas de répercutions sur son revenu

    mais voilà j’ai trouvé un travail comme livreur de pissa et je gagne beaucoup plus

    de ce faire ma mère va se voir diminuer son revenu d’invalidité par la mutuelle ….. que dois je faire sachant que ma mère ne peu pas resté seule très longtemps et qu’elle fait des bêtises comme jeté de l’eau sale par les fenêtres se disputé avec les voisins ect ect  mais comme les sais que je suis là elle elle est beaucoup plus calme …. alors ma question est dois je déménager et laisser ma mère se débrouiller seul ou puis je bénéficier d’une dérogation

    et continuer a vivre avec et a m’occupé d’elle.. merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 16:57

      Bonjour Faa10,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te dire ce que tu dois faire dans ta situation car la décision te revient.
      En effet, nous ne sommes pas spécialisés pour les questions d’indemnités mutuelle pour personnes déclarées invalides.

      Nous t’invitons donc à expliquer ta situation à ce service juridique gratuit afin de voir avec eux quelles sont tes possibilités d’action (dérogations, …) et de voir ce qui serait le plus avantageux pour toi:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale?:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  44. Dany
    le 18 novembre 2016 à 19:28

    Bonjour!
    Je suis au chômage (3eme période) et ma femme est au chômage depuis un an aussi, nous habitons avec nos deux fils (qui ont plus de 25ans) qui n’ont aucun revenu. En tant que chef de ménage, puis-je savoir à combien s’élève le montant de mes allocations?!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 15:11

      Bonjour Dany,

      En principe, si ta femme et toi percevez des allocations de chômage, il faut savoir que tu seras considéré comme cohabitant sauf si ta femme décide de renoncer à ses allocations de chômage. Il est alors probable que tu sois considéré comme chef de ménage.

      Un cohabitant avec charge de famille perçoit 45,41 euros/mois en période forfaitaire, soit 1180,66 euros/mois.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  45. Giu
    le 18 novembre 2016 à 16:16

    Bonjour une question si une personne est à la mutuelle et il retourne au chômage en étant isolé il percevrais combien comme montant ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 12:52

      Bonjour Giu,
      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car le montant de tes allocations de chômage dépendra de ta dernière rémunération brute et de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouvais avant ta période de maladie.

      Sache également que la dégressivité des allocations de chômage continue malheureusement à courir pendant une période de maladie.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  46. Mari
    le 17 novembre 2016 à 18:02

    Bonjour,jai toujours travaillé en mi temps et mon dernier emplois était un 24h/sem cela fait depuis janvier 2014 que je suis demandeuse d’emploi,situation isolée et je n’ai pas cette rémunération de 991,64€ mais entre 790€ et 850€ maximum, pourquoi?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 novembre 2016 à 15:35

      Bonjour Mari,

      Puisque tu travaillais à mi-temps, tu as probablement ouvert un droit à des demi-allocations de chômage. Les montants indiqués sur cette page ci-dessus sont les montants des allocations de chômage complètes. Il semble donc normal que le montant de tes demi-allocations de chômage soit inférieur aux montants indiqués ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  47. Daniellaura
    le 17 novembre 2016 à 12:50

    Bonjour j’ai une question je vais vivre avec un amis qui perçois des allocations de chômage en tant que ISOLE, moi aussi je touche au chômage avec enfants a charge , un de nous deux diminuent du chômage et combien +- merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 novembre 2016 à 13:50

      Bonjour Daniellaura,

      En habitant ensemble, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant. Les allocations de chacun d’entre vous risquent donc de diminuer.
      Bien à vous

  48. Khadri
    le 17 novembre 2016 à 11:59

    Mon salaire brut de travail pendant 2 mois de l’année 2015 est de 2060,96euro.Apres je suis tomber sous la mutue
    Avant de reprendre le travail le mois de septembre 2015 je touchait 814euro le mois d’août 2015

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 novembre 2016 à 13:48

      Bonjour Khadri,

      Tu récupéreras des allocations de chômage au même montant qu’en août 2015. Ni ton dernier salaire, ni tes indemnités de mutuelle ne seront pris en compte pour le calcul de tes allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. patrick
    le 17 novembre 2016 à 01:05

    Pourriez-vous me donner l’adresse e-mail de la capac a bruxelles rue des plante merci a vous continuez vous faite du bon boulot !!!!!!!!!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2016 à 12:09

      Bonjour Patrick,

      Voici l’adresse e-mail de la CAPAC: info.bxl@hvw-capac.fgov.be

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  50. auiop
    le 17 novembre 2016 à 00:33

    bonjour, j’ai reçu une convocation de l’onem pour la recherche d’emploi…cependant, lors de mon dernier entretien la chef du service de l’onem m’a stipulé que je ne devais plus prouver mes recherches d’emploi parce que j’ai une incapacité à 33% reconnu par l’onem. cette incapacité a été renouvellé cette semaine par mon médecin et ce document je l’ai envoyé aujourd’hui par recommandé et accusé de récetpion à l’onem et à mon bureau syndical. puisqu’il me demande de prouver mes recherche d’emploi depuis un an et que je n’ai rien tenu , ni écrit, ni garder , vais je être sanctionné?…je trouve injuste qu’il me dise d’un côté que je ne dois plus rien prouver et en même temps j’ai une convocation pour une évalution des efforts de recherche d’emploi!!!

    que dois je faire?

    Merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 novembre 2016 à 13:26

      Bonjour Auiop,

      Tout dépend de la procédure d’activation du comportement de recherche d’emploi dont vous dépendez (il y en a plusieurs). Si vous dépendez de l’ancienne procédure (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t83), la règle est la suivante:

      Depuis le 01/11/2012, vous êtes également convoqué si vous présentez une inaptitude permanente au travail d’au moins 33%, constatée par le médecin agréé de l’ONEM, sauf si vous êtes dispensé de l’obligation d’être inscrit comme demandeur d’emploi parce que vous avez effectué 180 heures d’activités ALE dans une période de 6 mois.
      Depuis le 01/11/2012, vous pouvez uniquement demander un examen médical par le médecin agréé de l’ONEM pour faire constater une inaptitude au travail permanente ou temporaire d’au moins 33% (pour une durée minimum de 2 ans) dans le cadre de cette procédure de suivi si, pour une procédure en cours, vous avez reçu la lettre d’avertissement avant le 01/11/2012. Si une inaptitude au travail permanente ou temporaire de 33% est constatée, la procédure en cours est arrêtée et vous recevrez une nouvelle lettre d’avertissement pour un entretien qui aura lieu en principe 12 mois plus tard.

      Si vous dépendez de la nouvelle procédure (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t153), la règle est la suivante:
      Que se passe-t-il si j’ai une inaptitude au travail d’au moins 33%?
      Vous serez convoqué même si vous présentez une inaptitude permanente au travail d’au moins 33%, constatée par le médecin agréé de l’ONEM, sauf si vous êtes dispensé de l’obligation d’être inscrit comme demandeur d’emploi parce que vous avez effectué 180 heures d’activité ALE dans une période de 6 mois.

      Si vous voulez en discuter avec un service juridique, vous pouvez contacter ce service:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale?:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h

      Bien à vous

  51. Laura
    le 16 novembre 2016 à 13:56

    Bonjour , je travaille actuelle et j’arrive à mon 4eme CDD . Cela fait 1 ans et demi que je travaille j’habite chez ma maman avec ma sœur donc je suis cohabitante je touche à peut près 1200e ai je droit au chômage ? Et à peu près combien ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2016 à 13:30

      Bonjour Laura,

      Tu devrais bien avoir droit au chômage. Le montant de ton allocation dépend de ta rémunération brute.
      Cela dépend aussi du fait que tu travailles à temps plein ou à temps partiel.Si tu travaillais à temps plein, tu trouveras la façon dont sont calculées les allocations de chômage ci-dessus.
      En tant que cohabitant, tu peux te fier à ce tableau: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2016/07/cohabitant.png

      Bien à toi

       

  52. Khadri
    le 16 novembre 2016 à 11:15

    J’ai travaillé un ans 2014 -2015.J’ai été au chômage a partir du mois de février 2015 jusque août 2015. J’ai travaillée le mois de septembre, octobre mis novembre 2015 à la commune de jette , ensuite je suis tombé enceinte.
    J’ai été sous la mutuelle de décembre 2015 jusque octobre 2016.
    Est ce que j’ai droit à mon chômage complet ? Combien je vais toucher de mon chômage pendant 6mois? Le temps d’être sous les conditions acs.
    Je suis mariée mon marie est ouvrier et j ai un bébé de 5mois
    Merci de m’aider svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 13:51

      Bonjour Khadri,

      Tu pourras récupérer tes allocations de chômage au taux cohabitant. Les allocations de chômage sont calculées sur base du salaire brut qui a été pris en compte, de ta situation familiale et de ta période de chômage. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision. Tu peux te baser sur le tableau cohabitant: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2016/07/cohabitant.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  53. Megan
    le 16 novembre 2016 à 10:03

    Bonjour j’aurai une question voilà je suit une formation de vendeuse en ifapme depuis 1 ans et demi mais je souhaiterai arrêter ai je droit au chômage sachant que je n’ai aucun diplôme sauf mon ceb… merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 12:39

      Bonjour Megan,

      Tu n’auras pas droit aux allocations de chômage sur base du travail. Tu pourrais peut-être ouvrir un droit aux allocations d’insertion après un stage d’insertion (d’un an). Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour les jeunes de moins de 21 ans, il faut obligatoirement avoir le CESS ou avoir réussi un apprentissage. A partir de 21 ans, on peut ouvrir le droit pour autant qu’on ait terminé (pas spécialement réussi) une 6e année en général ou une 3e année en technique de qualification ou en professionnel.

      Si tu as fait un apprentissage, ton stage d’insertion pourrait être diminué de la moitié du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage. Mais dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  54. Sarah
    le 16 novembre 2016 à 09:22

    Bonjour, je vis avec mon compagnon qui est au chômage. Nos enfants et moi sommes à sa charge. Il perçoit un montant de 1062 € par mois… ai-je droit une aide de cohabitation par le CPAS ? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 12:25

      Bonjour Sarah,

      Le montant du revenu d’intégration sociale pour une famille est de 1156,53 €/mois. Vous pourriez donc demander un complément au CPAS afin d’arriver à ce montant. Il n’agit donc pas d’une aide au taux cohabitant pour toi mais d’un complément pour la famille.

      Il faut introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  55. John
    le 15 novembre 2016 à 17:42

    Bonjour,

    Je suis employé à temps partiel (volontaire). Je suis actuellement en maladie depuis un an. Si je ne sais pas re-démarrer, je peux demander un C4 médical qui me donne droit au chômage (à temps partiel, je suppose).

    Mais dans ce cas, sur quelle base sera calculé mon indemnité de chômage? Sur mon dernier salaire (d’il y a un an) ou sur mon allocation maladie?

    En plus, ça complique les choses, je compte me lancer comme indépendant, mais il me faudra encore du temps (peut-être 6 mois avant de me lancer). On peut parfois toucher le chômage avec un projet d’indépendant, non? mais uniquement si on suit une formation?

    Merci!!

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 10:26

      Bonjour John,

      Tu devrais effectivement pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations. Celles-ci seront calculées sur ton dernier salaire brut.

      Depuis le 1er octobre, il est possible de commencer une activité d’indépendant complémentaire tout en percevant ses allocations de chômage (cela peut être une première étape avant de se lancer comme indépendant complet). Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/node/20364

      Il existe également d’autres systèmes qui permettent de préparer l’activité indépendante (mais pas de l’exercer): http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • John
        le 16 novembre 2016 à 11:51

        Merci pour votre réactivité et vos conseils. Peu de sites et de lieux offrent ce service!

      • John
        le 16 novembre 2016 à 12:02

        Je reviens quand même avec une question.

        Comme j’étais employé à mi-temps, quelle sera alors mon allocation?

        Si je reprends votre tableau, pour un chef de ménage, l’allocation mensuelle min est de 1180 et max de 1655. Qu’est-ce que cela donne pour une demi-allocation? On divise par deux? Le plafond est lui aussi divisé par deux ou reste le même?

        Merci!

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 16 novembre 2016 à 13:56

          Bonjour John,

          Le montant des allocations de chômage est calculée sur base du salaire brut. C’est la même chose pour les demi-allocation. Hélas, le calcul des demi-allocations de chômage est plus complexe que celui des allocations de chômage complètes et nous ne pourrons donc pas te répondre avec précision.

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  56. Vanene
    le 15 novembre 2016 à 05:08

    Je termine mon congé parental mais désire ne pas reprendre le travail. Les jumeaux ont 17mois ai je droit de demander mon c4 pour m occuper de mes enfants ? Aurai je une sanction?je travaille ds les titres services depuis 2007

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2016 à 14:52

      Bonjour Vanene,

      Si tu abandonnes ton emploi sans motif légitime, tu risques un avertissement ou une exclusion au bénéfice des allocations pour une durée entre 4 et 52 semaines. La notion de « motif légitime » n’est pas définie par la réglementation. C’est ton bureau de chômage qui décidera si ta situation donne lieu ou non à une sanction.

      Dans ta situation , le fait d’abandonner ton emploi pour éduquer ton enfant si c’est pour une durée minimale de 6 mois et que ton dernier employeur refuse de te réengager, cela pourrait effectivement constituer un motif valable qui font partie des motifs acceptés par l’Onem. Tu pourrais donc récupérer ton droit au chômage après y avoir renoncé pendant 6 mois minimum. La réglementation prévoit « seulement » que si tu demandes des allocations de chômage 6 mois après ta démission pour t’occuper d’un enfant et que tu apportes la preuve que ton ancien employeur ne veut plus te réengager, alors, tu ne sera pas sanctionnée par l’ONEM à cause de ta démission. Mais cette « souplesse » de l’ONEM n’intéresse souvent pas grand monde puisqu’on n’a pas droit au chômage pendant 6 mois minimum pendant cette période où on s’occupe de son enfant . C’est une période où tu n’es pas disponible sur  le marché du travail et n’a donc pas droit aux allocations!

      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/

      N’hésite pas si tu as d’autres questions

       

       

       

       

       

  57. Robert
    le 14 novembre 2016 à 18:34

    Je rentre du Congo avec mon enfant et sa maman .quels sont les démarches à faire pour avoir mes droits

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2016 à 16:16

      Bonjour Robert,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car ta situation n’est pas très claire (As-tu déjà travaillé en Belgique, as-tu déjà bénéficier d’allocations de chômage,…? ).

      En effet, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut totaliser un certain nombre de jour de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Sache que si tu habites avec la mère de ton enfant le montant de tes allocations dépendra de ses revenus. En effet, en fonction de ceux-ci tu auras soit le statut de cohabitant avec charge de famille, soit celui de cohabitant simple (sans charge de famille), et ce même si tu vous vivez avec un enfant à charge.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites repréciser ta situation!

  58. nick
    le 13 novembre 2016 à 22:32

    Bonjour,
    Voici ma question:je suis au chômage depuis trois mois, mon conjoint apres 6 mois comme interimaire na plus été repris dans l entreprise donc se retrouve à nouveau au chômage. Moi ayant un enfant d une première union , je verse une pension alimentaire d une somme de 135 euros. Est ce que je serais chef de famille dans ce cas, en disant que lui perçois des allocations? Ce serait gentil de votre part de me donner votre réponse à ce sujet.
    Je vous remercie d avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 13:21

      Bonjour Nick,

      A partir du moment où tu vis avec un partenaire, l’ONEM ne prend en compte que la situation du partenaire pour évaluer ton statut. Si tu vis avec une personne qui perçoit des allocations de chômage, tu auras le statut de cohabitant même si tu payes une pension alimentaire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. Lamona
    le 13 novembre 2016 à 16:57

    Bonjour,
    J’ai travaille pendant 3ans et demie dans une ONG humanitaire belge.J avais un CDI mais j ai décidé de l’arrêter pour entreprendre un travail different dans la même ONG.Par contre cette fois-ci j ai un contrat de remplacement congé maternité. Quand mon contrat sera fini mon idée c est de partir travailler avec la même ong mais sur le terrain,avec un contrat d expatrié. La durée du contrat dépend du contexte du pays(de 3mois a un an).je compte faire plusieurs missions terrain.
    Ma question c est: entre une mission et l’autre,aurais je droit aux allocations?
    J habite avec mon conjoint et il est ma charge.

    Merci beaucoup.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 15:13

      Bonjour Lamona,

      A priori, tu pourrais effectivement ouvrir un droit aux allocations de chômage pendant tes périodes d’inactivités pour autant que ton contrat de remplacement dure plus de 4 semaines. En effet, comme tu as démissionné de ton CDI, en principe tu pourrais être sanctionnée par l’ONEm, sauf si tu travailles pendant une période de 4 semaines avant de faire la demande d’allocations de chômage, car dans ce cas, l’ONEm ne te sanctionnera pas.

      Sache que lorsqu’on interrompt son droit au chômage pendant une période de plus de 28 jours, il est possible de rouvrir un droit en réintroduisant une nouvelle demande auprès de son organisme de paiement (ton Syndicat ou la CAPAC).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  60. Marc
    le 13 novembre 2016 à 00:00

    Bonjour j’ai besoin d’aide
    J’aimerais louer un appartement avec un temp partiel je gagne actuellement 849€/mois

    Est-ce possible d’avoir un appartement avec un salaires comme celui ci

    Merci a vous j’espère une bonne nouvelles ;) ;))

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 12:53

      Bonjour Marc,

      Malheureusement, nous n’avons pas de logement concret à te proposer et n’avons pas de contact réel avec les propriétaires.
      Tu peux par contre consulter les différents liens répertoriés sur notre site  http://ijbxl.be/liens-vers-d-autres-sites-concernant-le-logement sur lequel tu trouveras des sites spécialisés en recherche de logements.

      En effet, pour chercher un logement, il existe différentes méthodes: tu pourrais te rendre auprès d’une agence immobilière, consulter les annonces dans les journaux locaux, être attentif aux affiches lorsque tu te promènes ou faire jouer ton réseau (bouche à oreille). Tu trouveras également quelques pistes sur http://bruxelles-j.be/te-loger/rechercher-un-logement-a-louer-a-bruxelles-longue-ou-courte-duree-comment-faire/
      Il existe également l’option des logements sociaux, mais malheureusement il n’est pas souvent simple de pouvoir y accéder, car il faut remplir certains critères (http://logement.brussels/louer/trouver-un-logement/offre-sociale)

      Par contre, il sera difficile de te dire si tu trouveras un logement qui te convient (y compris au niveau financier) avec ton salaire car beaucoup de critères détermine le montant d’un loyer.

      Si tu te rends compte qu’avec ton salaire, le loyer des logements qui te plaisent ne t’est malheureusement pas accessible,  tu pourrais également penser à une colocation. Tu trouveras des sites pouvant t’aider dans ce type de recherche en cliquant sur : http://ijbxl.be/des-sites-pour-trouver-une-colocation-66

      En fonction de ta situation familiale (si par exemple tu as des personne à ta charge), peut-être pourrais-tu aussi bénéficier d’un complément du CPAS. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  61. angelique
    le 12 novembre 2016 à 15:28

    Bonjour,

    Si je suis Isolée, avec deux enfants ( 8ans et 10 ans) que je suis chômeuse depuis le mois septembre 2015, mais que mon dernier emploie etait un petit mi-temps, et que je percevais un complement du chomage, Dois bien prendre pour information la colonne remuneration minimum de 991 euro? Est ce bien le momtant que je toucherai?

    D’avance merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 11:45

      Bonjour Angélique,

      L’allocation de chômage est calculée sur base du dernier salaire brut pris en compte. Si tu avais ouvert un droit aux allocations de chômage complète puis que tu as travaillé à temps partiel avec une AGR (complément chômage), ce sera à priori toujours le salaire brut qui avait été pris en compte la première fois qui sera utilisé pour calculer tes allocations de chômage. Tu peux te référer à la colonne minimum si ton salaire brut était inférieur à 1.531,93€ et que c’est bien des allocations de chômage complètes que tu avais.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  62. Thefabilou
    le 12 novembre 2016 à 11:35

    Bonjour, mon compagnon vient de me laisser et je me retrouve seule avec mes deux enfants un de 21 ans qui suit toujours des étude et un de 8 ans qui vas à l’école je travaille mon contrat est de  15 heures par semaines et je voulais savoir si je peut avoir une aide du chômage ou autres, car les frais de toute mes facture ne me permet pas avec ce que je gagne même avec les allocations familial en plus de payer tout et pouvoir m’en sortir.

  63. xcana10
    le 10 novembre 2016 à 15:16

    Bonjour je travail depuis 6 mois sous cdd mon patron m’a pas renouvelé le contrat
    Je touche 1100€ par mois net
    Je suis Mariee j’ai ma femme à ma charge elle est étudiante
    Combien JE pourrai avoir D allocations de chômage merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 11:08

      Bonjour Xcana10,

      Pour savoir si tu as droit à des allocations de chômage, il faudrait tout d’abord vérifier que tu aies travaillé suffisamment de jours.

      En effet, pour ouvrir un droit , tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge, à comptabiliser sur une période de référence (au minimum 312 jours sur une période de 21 mois si tu as moins de 36 ans). Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Il faudrait donc savoir si tu as eu d’autres contrats avant ce CDD.

      Si tu as travaillé suffisamment de jours pour ouvrir un droit, sache que le montant de tes allocations de chômage dépendra également de ton statut. En fonction des revenus de ta femme (job étudiant, CPAS, …) l’ONEm te considèrera:

      • soit comme cohabitant avec charge de famille si elle perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’elle n’a aucun revenu. Dans ce cas tu percevras 65% de ta rémunération brute en première période d’indemnisation;
      • soit comme cohabitant simple si ta femme perçoit un revenu d’intégration du CPAS,  des allocations de chômage, ou un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois. Dans cette situation, tu percevras 10,09 % de moins que si tu étais cohabitant avec charge de famille.

      Il faut également savoir que les allocations de chômage sont dégressives, c’est-à-dire qu’elle diminuent avec le temps. Tu trouveras une explication de la dégressivité en consultant les tableaux ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  64. Bruco
    le 10 novembre 2016 à 15:02

    Bjr’mon fils viens de finir sont ccd de 2 ans avec un salaire de +- 1750 eur par moi il habite chez moi ( pere) quel sera sont allocation de chômage.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 10:12

      Bonjour Bruco,

      Pour répondre à votre question de manière précise, nous avons besoin de connaître plusieurs éléments.

      En effet,

      • votre situation influencera celle de votre fils: si vous ne disposez d’aucun revenu professionnel ou de remplacement, l’ONEM considèrera votre fils comme cohabitant ayant charge de famille. Si vous disposez d’un revenu professionnel ou de remplacement, votre fils sera alors considéré comme cohabitant simple(sans charge de famille). Plus d’informations sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147
      • il faudrait savoir si le montant du salaire que vous nous avez communiqué est bien la rémunération brute de votre fils. Si c’est le cas, il percevra en première période d’indemnisation 65% de son salaire brut, soit +/-1137,50 euros/mois (s’il est cohabitant avec charge de famille) ou 1022,80 euros/mois (s’il est considéré comme cohabitant simple), c’est à dire 10,09 % de moins que s’il était cohabitant avec charge de famille.

      Il faut également savoir que les allocations de chômage sont dégressives, c’est-à-dire qu’elle diminuent avec le temps. Vous trouverez une explication de la dégressivité en consultant les tableaux ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  65. lolita9213
    le 9 novembre 2016 à 21:08

    bonjour. je vais me mettre en menage avec mon copain. moi, je touche du chomage en tant que isolé et mon compagnon il est encore en stage d’insertion du forem. est-ce-que je vais toucher plus ou moins? en sachant que lui touche de rien?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2016 à 11:00

      Bonjour Lolita9213,

      Si tu vis avec ton copain, tu vas perdre ton statut d’isolé. Si ton copain ne dispose ni de revenu professionnel, ni de revenu de remplacement, alors tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille. Tu trouveras les montants des allocations de chômage en fonction des situations familiales et personnelles sur la fiche ci-dessus.

      En tant que cohabitante avec charge de famille, il est possible que tu reçoives plus. Mais en tout cas, tu ne recevras pas moins.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  66. robin.
    le 9 novembre 2016 à 16:33

    Bonjour, je suis actuellement en formation chef d’entreprise à l’IFAPME. Durant cette formation de 3 ans ( dont 2 déjà réalisés ) j’effectue un stage de 38h/ semaine en entreprise avec un salaire de 867€ / mois. J’ai reçu une évaluation positive de mon dossier forem. Si à l’heure d’aujourd’hui je devais me réinscrire comme demandeurs d’emploi quel serait le montant de mes allocations?

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 novembre 2016 à 09:55

      Bonjour Robin,

      A priori, ta formation n’est pas compatible avec un stage d’insertion professionnelle. Sauf si ta formation était de moins de 20 heures par semaine (stage compris). Si elle n’est pas compatible, il n’est pas possible d’ouvrir un droit à des allocations d’insertion tant que ta formation n’est pas terminée. De plus, rappelons que pour avoir droit à des allocations d’insertion, il faut avoir moins de 25 ans.
      Si tu as déjà eu droit à des allocations de chômage par le passé et que tu veux les récupérer, il faudrait que tu rentres dans les conditions pour obtenir une dispense : http://www.bruxelles-j.be/?p=4627
      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation, n’hésite pas à nous téléphoner au 02/514.41.11 (et demander François).

      Bien à toi

  67. van
    le 7 novembre 2016 à 21:34

    Bonjour , combien de temps faut il travailler pour que ce soit statuer sur nos revenus? Cmb nous percevrons ensemble pour moi qui suis au chômage depuis le mois de juin et monsieur intérimaire qui travaillais à temps plein ? Nous avons une fille à charge de monsieur également . Est ce qu’on percevra des allocation de chomage tout les deux ou bien juste une personne ? Merci de votre aide.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2016 à 16:17

      Bonjour Van,

      Si tu travailles tout en bénéficiant d’allocations de chômage, tu dois en principe noircir préalablement la case correspondant au(x) jour(s) pendant le(s)quel(s) tu as travaillé. Tu ne seras pas indemnisé par l’ONEm pour les jours où tu auras travaillé.

      Par contre nous ne pourrons malheureusement pas répondre à tes autres questions de manière précise car :

      – Il faudrait savoir si Monsieur peut prétendre à des allocations de chômage. Pour ce faire, il faut savoir s’il totalise suffisamment  de jours de travail salarié en fonction de son âge, à comptabiliser sur une période de référence. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur le lien suivant: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      – En fonction de ses revenus, tu seras soit considérée comme cohabitante avec charge de famille (s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’il n’a aucun revenu), soit comme cohabitante simple. Ça sera le cas s’il perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration ou s’il perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois. Si ses revenus sont variables, alors tu devras introduire un formulaire C110A auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour le mois où sont salaire ne dépasse pas ce montant.
      Le fait d’avoir une fille à sa charge n’a donc pas d’impact dans votre cas puisque la situation financière du partenaire/conjoint prime sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage.

      – De plus, le montant de tes allocations de chômage dépendra de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouves actuellement.

      Tu trouveras cela dit, sur la fiche ci-dessus, un tableau récapitulatif, qui t’aidera dans le calcul du montant de tes allocations de chômage.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  68. Carine
    le 7 novembre 2016 à 19:56

    Bonsoir,
    Je viens de me marier mon état civil à donc changé et j’ai également changer d’adresse. Je suis au chômage depuis maintenant 11 mois. Lorsque j’étais encore à charge de mes parents je touchais 400€ je me rend compte que maintenant je touche encore 400€ étant cohabitante ne dois je pas etre plus payer ? Sachant que mon Mari touche +ou- 1200€
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2016 à 15:11

      Bonjour Carine,

      Si ton mari a des revenus professionnels supérieurs à 765,97 euros brut par mois ou des allocations de chômage, tu gardes le statut de cohabitant. Il semble donc normal que tu gardes le même montant d’allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  69. Axel
    le 7 novembre 2016 à 12:35

    Bonjour.

    Je voudrais obtenir quelque renseignement que mon syndicat na pas su me fournir.en sois je voudrais enmenager avec ma copine qui perçoit un salaire entre 400 et 500 euro. pour ma part je perçoit une allocation de chomage en tant que chef de famille comme je vis toujours chez ma mère.
    Quel statut je vais avoir si on enmenager ensemble et vais je garder mon statut de chef de famille puis-je trouver t elle l’a mettre à ma charge .
    Merci d avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 16:08

      Bonjour Axel,

      Tu peux garder le statut de cohabitant avec charge de famille si tu déclares ces revenus auprès de ton organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) et que le montant brut de son salaire ne dépasse pas 765,97 euros par mois.
      Si les revenus de ta copine sont variables, alors tu dois également introduire auprès de ton organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant. Si tu utilises une carte de contrôle papier, tu peux joindre ce formulaire à cette carte de contrôle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  70. Milana
    le 6 novembre 2016 à 22:10

    Quel sera mon taux de chômage , si je suis mère isolée avec deux enfants à charge? Je suis au chômage depuis deux ans, mon dernier revenu brut etait de 1050 euros, temps partiel, 30 heures semaine. Jusqu’à présent je cohabitais et recevais 430 euros. Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 13:51

      Bonjour Milana,

      Si tu vis seule avec tes enfants, tu auras le statut de cohabitant avec charge de famille. Tu sembles recevoir des demi-allocations de chômage (parce que tu travaillais à temps partiel). Hélas, le calcul des demi-allocations de chômage est complexe et nous ne pouvons donc pas évaluer le montant de tes futures allocations. Tu peux en parler avec ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  71. Del12
    le 6 novembre 2016 à 21:17

    Bonsoir je touche 389€ et je j’habite seul j’ai travail mes 3 ans et je n’est que mon ceb comme diplôme est ce que je devrais avoir plus ? Certaine personne me dise que ce n’est pas normal …

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 13:47

      Bonjour Del12,

      Il est difficile de te dire si ce montant est normal ou pas. Si tu perçois des demi-allocations de chômage parce que tu as travaillé à temps partiel ce montant est possible. Par contre, si tu as toujours travaillé à temps plein, ou si tu perçois des allocations d’insertion, ce montant semble trop bas. Si tu as un doute sur le montant de tes allocations de chômage, n’hésite pas à en parler avec ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  72. Cri
    le 6 novembre 2016 à 17:57

    Voila j aimerai que mon pere vive avec moi car il est en très mauvaise santé cela me permettrai de prendre mieux soin de lui,je suis au chômage j ai deux enfants que j éleve seule donc suis isolé,mon pere lui est pensionné,est ce que l on va me diminuer du chômage ?quelle solution suivre,?merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 16:21

      Bonjour Cri,

      Si tu cohabites  avec tes enfant et ton père et que le montant brut total de sa pension, éventuellement cumulés, ne dépasse pas 2.144,34 euros par mois, celle-ci ne sera pas considérée comme un revenu de remplacement et tu pourras alors prétendre à des allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille, comme actuellement.

      Si ce n’est pas le cas, tu seras alors considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille) et tes allocations de chômage vont effectivement diminuer.

      Tu pourrais également demander une dispense pour aidant proche, si ton père est gravement malade. Tu pourras alors être dispensée de recherche d’emploi et d’inscription comme demandeuse d’emploi, ainsi que de refuser un emploi qui te serait proposé. Mais sache que si ta demande est acceptée, tu ne percevras que 266 euros par mois, soit une allocation journalière de seulement 10,24 euros pendant les 24 premiers mois et de 8,64 euros après cette période.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  73. Shirley
    le 6 novembre 2016 à 00:44

    Bonjour ,  mon copain étant au chômage encore en cohabitation avec sa maman aimerait prendre un appartement. Quels droit pourrais-t’il bénéficier pour avoir de l’aide ?
    Ma deuxiéme question est : j’ai 18 ans et je n’ai ni diplôme , ni revenu est ce qu’il pourra me prendre a sa charge ? Deviendrons nous cohabitant ou il deviendras chef de famille? Merci

  74. Jacq
    le 4 novembre 2016 à 17:13

    Bonjour,

    J’ai été virée de mon travail alors que j’étais en incapacité de travail. La mutuelle, profitant de la perte de protection par la médecine du travail, m’a virée à son tour. Je suis actuellement en procès contre mon ancien employeur et en recours contre la décision de la mutuelle (je souffre de trois pathologies chroniques et invalidantes). Je bénéficie, dans l’attente de la décision du tribunal, d’une allocation de chômage provisoire sur ordre du tribunal et sur base de mes quinze années de travail. Ayant reçu des informations contradictoires sur ces sujets, j’aimerais savoir

    Suis-je soumise à la dégressivité des allocations de chômage ?
    Suis-je soumise au contrôle des chômeurs concernant le recherche d’emploi ? Sachant que j’ai été reconnue en handicap grave par l’INAMI et que j’ai un dossier AWIPH. J’ai reçu un courrier de l’Onem m’avertissant de ce contrôle.                            J’ai également été convoquée par l’ALE qui me propose de faire des ménages et du jardinage pour 4.10€ de l’heure avec menaces de sanctions éventuelles si je refuse. Si j’étais capable d’effectuer ces travaux, j’aurais plutôt choisi de continuer de pratiquer mon métier d’infirmière tout de même plus valorisant et nettement mieux payé.                                                                                                                                                                 Dans l’attente de vous lire, je vous remercie de votre attention.

  75. question
    le 3 novembre 2016 à 20:07

    Bonjour,

    Mon copain et moi avons finis nos études en juin 2016. J’ai commencé à travailler à mi-temps en février 2016 et je suis passée à temps plein en juillet.

    A temps plein, je perçois 1650 net. Mon compagnon lui a commencé à travailler à temps plein en septembre 2016 il perçoit 1450 euros net.

    N’ayant jamais été au chômage, nous ne nous sommes pas inscrits comme demandeurs d’emploi. Nous avons continué nos études après 25 ans. Que devons-nous faire comme démarches? Si jamais nous nous installons ensemble et que l’un de nous perd son emploi que va t-il se passer?

     

    merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 novembre 2016 à 11:17

      Bonjour Question,

      Si vous avez plus de 25 ans, vous n’êtes pas dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études).

      Vous pourriez ouvrir un droit aux allocations de chômage si vous prouvez 312 jours (1 an) de travail sur une période de 21 mois qui précède la demande. Pour transformer du travail à temps partiel en journées de travail complètes, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant toute l’occupation à temps partiel, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si vous perdez votre travail avant d’avoir atteint 312 jours de travail, vous ne pourrez pas encore ouvrir un droit aux allocations de chômage. Dans ce cas, si vous êtes sans ressource, vous pouvez faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle vous vivez. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut vous aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • question
        le 4 novembre 2016 à 16:51

        merci pour votre réponse, là à l’heure actuelle nous ne devons rien effectuer comme démarches alors? pas de stage d’attente ni rien?

         

        Désolé merci d’avance

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 7 novembre 2016 à 10:56

          Bonjour Question,

          Pour le moment, puisque vous travaillez, vous n’avez aucune démarche particulière à faire. Si vous perdez votre emploi, il faudra vous inscrire comme demandeurs d’emploi auprès d’un organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) et si vous êtes dans les conditions, faire une demande d’allocations de chômage auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC).

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  76. Riva
    le 3 novembre 2016 à 16:47

    Bonjour,je suis au chomage complet et j’ai ma fille à ma charge. Elle a 18 ans et elle a droit à allocation familiale . Récemment elle a fait demande d’aide sociale au CPAS et si son dossier est accepté , elle peut avoir le statut de cohabitant. C’est à dire toucher environ 500 euro.Est que dans ce cas je suis pénalisée au niveau de mon montant?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 novembre 2016 à 11:16

      Bonjour Riva,

      Le montant de tes allocations de chômage resteront inchangées. En effet, le revenu d’intégration du CPAS n’a d’impact sur le montant des allocations de chômage que si c’est le conjoint/partenaire avec qui tu vis qui les perçoit.

      Dans ta situation, étant donné que c’est ta fille qui va les percevoir, ce revenu (du CPAS) ne sera donc pas pris en compte par l’ONEm.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  77. hb
    le 3 novembre 2016 à 15:48

    Bonjour, après une absence de plusieurs années de Belgique, je compte revenir m’installer à Bruxelles.

    Mon épouse et moi-même étions salariés à temps partiel jusqu’avant notre départ. Nous aimerions pouvoir nous informer sur notre situation en rapport avec les allocations de chômage que nous pourrions percevoir à notre retour. Pourriez-vous nous indiquer à Bruxelles (nous étions domiciliés à 1000 Bruxelles) à quel adresse et dans quelle plage horaire nous pourrions recevoir ces renseignements? Comme nous feront un passage en Belgique du 9-13 novembre et qu’il y aura un jour légal férié pourriez-vous nous dire s’il y a des jours de fermeture pendant cette période?

    Nous vous remercions.

     

    HB

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 novembre 2016 à 11:09

      Bonjour HB,

      Ton épouse et toi pouvez venir nous rendre visite lors de nos permanences du 9 et 10 novembre (le 11 étant effectivement un jour férié). Tu trouveras nos différentes adresses et nos horaires d’ouverture sur http://ijbxl.be/contact .

      Nous avons effectivement une permanence située à 1000 Bruxelles, au 155 de la rue Van Artevelde.

      Cela dit, nous te conseillons de te rendre au Pôle Jeunesse (170 boulevard Léopold II à 1080 Molenbeek) entre 10h et 18 h, si tu souhaites venir nous rencontrer le 9 novembre; et au Point Info Jeunesse (8, Rue Emile Ferron à 1060 Saint-Gilles) entre 13 et 17h, si tu comptes passer le 10 novembre.

      En effet, notre collègue, François, spécialisé pour les questions concernant le chômage pourra vous y recevoir. Pour info, notre service ne fonctionnant pas par rendez-vous, vous pourrez vous y rendre en fonction de vos disponibilités.

      En attendant, si vous avez travaillé à l’étranger, vous pourrez déjà trouver quelques informations en consultant la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-beneficier-du-chomage-en-tant-que-travailleur-etranger-ou-apres-avoir-travaille-a-l%E2%80%99etranger/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  78. ray
    le 3 novembre 2016 à 09:24

    Bonjour,

    Ma mère âgée de 58 ans est au chomage longue durée et moi meme le suis depuis 11/2016, pour la première fois, avec la convention de premier emploi. Combien vais je toucher? Sera t elle à ma charge? Sera t elle pénalisé au niveau de son montant ?

     

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2016 à 14:23

      Bonjour Ray,

      Non, ta mère ne peut être à ta charge si elle perçoit des allocations de chômage. Et, si elle à des allocations de chômage aux taux cohabitant avec charge de famille, il y a deux possibilités pour qu’elle garde ce statut:
      -Si tu disposes de revenu professionnel, celui-ci ne doit pas dépasser 410,19 euro par mois. Ou, s’il s’agit du premier revenu professionnel perçu après la fin de tes études, elle peut garde ce statut pendant 12 mois, peu importe le montant.
      -Si tu perçois des allocations de chômage, le montant ne doit pas dépasser 442,78 euro par mois.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  79. Anny
    le 3 novembre 2016 à 02:01

    Peut on percevoir le chômage si on est demandeur d’emploi et les conditions à remplir

  80. Prof
    le 2 novembre 2016 à 22:40

    Bonjour,

    Je suis enseignante dans l’enseignement secondaire et je dois expliquer brièvement le calcul des allocations de chômage à mes élèves. Pourriez-vous svp m’indiquer si mon raisonnement est correct?

    Voici l’énoncé du cas:

    Rose et Ali  sont cohabitants légaux et au chômage depuis 2 ans pour elle et 18 mois pour lui. Ils ont travaillé tous les 2 pendant 3 ans dans une usine textile en perte de vitesse. Ils avaient de faibles rémunérations et n’ont droit qu’au minimum en termes d’allocations de chômage. Ils ont deux enfants.

    Ali : 1180,66 euros car cohabitant avec charge de famille: il est toujours dans la 2 ième période car 2 mois + (2X3 mois)= 8 mois en plus de la première période qui est de 12 mois.

    Rose : 523,90 euros car cohabitant: n’est plus dans la 2 ième période car elle a duré pour elle 8 mois en plus des 12 mois de la première. Elle se retrouve donc dans la troisième période avec le forfait.

    Est-ce exact?

    Je vous remercie

    Je vous remercie

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2016 à 10:34

      Bonjour Prof,

      Hélas, l’exemple n’est pas correct. En effet, lorsque 2 partenaires cohabitent, l’ONEM ne prend en compte que ces 2 personnes et pas les autres personnes (comme les enfants par exemple). Ali et Rose percevront donc chacun des allocations de chômage au taux cohabitant. Ali est en période 2B (12 mois + 2 mois + droit à 6 mois en plus sur base de sa carrière ce qui fait un total de 20 mois avant de tomber au forfait). Il percevra donc 743,60 euros par mois (pendant encore 2 mois). Rose est effectivement au forfait et percevra donc 523,90 euros par mois.

      Si tu veux être précise, les allocation de Rose seront augmentées à 26,46 euros par jour (au lieu de 20,15) soit environ 687,96 euros par mois parce que Ali perçoit des allocations de chômage inférieures à 34,13 euros par jour (voir astérisque en bas du tableau cohabitant) .

      Tu peux te baser sur la fiche de l’ONEM qui reprend toutes les situations familiales ainsi que les revenus pris en compte ou non en fonction de qui les perçoit et du montant: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  81. kalinou61
    le 2 novembre 2016 à 17:22

    Bonsoir,

    Pourriez-vous me renseigner sur la situation suivante, svp ?

    Mon compagnon, suite à un accident du travail survenu le 26.5.2014 a été payé dans un 1er temps par l’assurance et ensuite (depuis le 16 août 2015), c’est la mutuelle qui le paye.  Il a été reconnu invalide à + de 66% et bénéficie du statut  BIM depuis juin 2016.  Il est ouvrier isolé (vit seul) et reçoit +/- 1.100€/mois. Il donne une pension alimentaire de 150€/mois (décision à « l’amiable », sans jugement) pour son fils.

    Moi, je suis chômeuse de longue durée, employée isolée (je vis seule également) et j’ai +/- 1.000€/mois.

    Si nous nous marions et donc habitons ensemble, quelle sera l’incidence sur nos revenus ? Les montants des allocations de chômage et de la mutuelle vont-ils être diminués ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2016 à 09:57

      Bonjour Kalinou61,

      En principe, au niveau de tes revenus, tu seras considérée comme cohabitante puisque le revenu de ton compagnon est perçu comme revenu de remplacement aux yeux de l’ONEm. Tes allocations de chômage vont donc vraisemblablement diminuer.

      Par contre au niveau des revenus de ton compagnon, il semblerait que ce changement de situation familiale provoque également une diminution de ses allocations (http://www.inami.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/salaries-chomeurs/Pages/calculer-indemnite.aspx#.WBr5R8moM94).

      Nous te conseillons tout de même de contacter directement sa mutuelle pour avoir plus informations sur sa situation précise ou de contacter ce service juridique gratuit :
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale?:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!