Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.619,09€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.562,59€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.031,94€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 418,39€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :    cohabitant avec charge de famille

 

Si tu es isolé :isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


162 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Laura04
    le 23 février 2018 à 10:37

    Bonjour, renseignements…
    Mon compagnon a travaillé 1an et 6 mois dans une usine (mais sur les 1an et 6mois) il a fait de l’intérim pendant longtemps puis le reste un gros cdd. Mais ici il était retomber encore en intérim depuis le 1er janvier 2018 (toujours dans la même usine) mais ici à partir de lundi 26 février il retombe au chômage. Il doit se réinscrire ect, il avait déjà bénéficier du chômage 1an (quelque chose comme ça), donc on sait qu’il a encore le droit à plus ou moins 2 ans de chômage car c’est 3ans.
    Je suis à la charge de monsieur depuis longtemps (je n’ai aucun revenu). Mais la question est : comme je suis à la charge de monsieur, nous habitons ensemble, il retombe au chômage mais il a travailler plus d’un an et ce tout les jours (temps plein), combien aura-t-il au chômage? Et pendant combien de temps aura-t-il ce montant? Puis il retombera à combien? Car quand il était au chômage complet, il gagnait 1100 euros (j’etais à sa charge donc il était chef de famille)…

    Ici en intérimaire il gagnait +- 160-170 euros par jour pour 8h prester. Merci de vos réponses car c’est assez urgent!

    Bonne journée.

  2. Paul
    le 22 février 2018 à 21:46

    Bonjour. je travaille a mi-temps et touche un complèment du chomage en tant que personne cohabitante. j’aimerais habiter seule et pour cela savoir combien je toucherais en complèment sachant que je travaille a mi-temps et recevant un salaire de plus ou moins 600€ net

  3. Meugui
    le 22 février 2018 à 18:38

    Bonjour, je voudrais savoir je travaille a temps plein j aimerai habiter avec une personne en cohabitant sachant que la personne est au chômage et est isolé avex 2 enfants a charge. Est ce que son chômage restera le même ou bien va diminuer et si il diminue c’est de combien?
    Merci

  4. Violette
    le 22 février 2018 à 11:00

    Bonjour,

    Après des années de travail sans période de chômage,  je me retrouve sans emploi suite à une maladie « grave » mon employeur a préféré me licencier ne voulant pas prendre le risque d’une récidive (je suis de nouveau active et en principe, guérie).

    Mon salaire brut avoisinait les 4770 euros.

    Si je regarde le tableau d’un individu statut isolé, j’en déduis que le montant compensatoire net sera de 1700 euros ?

    Est-ce là le montant qu’une personne qui a bossé des années perçoit ?

    Merci pour votre réponse.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2018 à 16:31

      Bonjour Violette,

      En effet, le montant brut de référence dans le calcul des allocations de chômage pour une personne isolée est plafonné à 2619,09€. Les trois premiers mois tu recevras ainsi 65% de cette somme, ce qui te fait effectivement un revenu net d’environ 1700€. Tes années de carrière te permettront uniquement d’allonger ta deuxième période de chômage, elles n’ont pas d’impact sur le montant des allocations.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  5. Pamela
    le 22 février 2018 à 08:15

    Bonjour,

    Mon CDD vient à terme prochainement. Je vis seule.

    Si j’accueil ma grand-mère chez moi ma situation d’isolé va-t’elle changer vers « Avec Charge de famille » ou  vers « Cohabitant » ?

    Ma grand-mère, 86ans, est pensionnée.

    Si elle habite partiellement chez moi (en alternance chez un autre membre de la famille), qu’en est-il?

    Peut-elle avoir 2 domiciles? Comment régler l’administratif lié à ceci?

    Un grand merci

     

     

  6. Jessica
    le 21 février 2018 à 18:24

    Bonjour alors voila je suis actuellement chef de menage avec mon mari a charge et mon fils de 1an, jai un autre enfant qui lui habite avec son papa et je paie pension alimentaire. Alors voila mon mari va débuter en tant que interimaire. Ma question es es ce que le mois prochain debut mars je vais recevoir mes allocation de chômage, si mon mari travaille quelque jour et kil depasse un certain montant brut???. Sachant que jai plus le droit en tant que cohabitant dapres mon syndicat.merci a vous

  7. samy
    le 21 février 2018 à 12:37

    bonjour, je suis etranger et travaille en belgique avec un permis B et en situation de sejour regulier

    j’ai deux questions a vous poser

    1-je suis en CDD   1 an dans une entreprise et mon contrat s’acheve en mai prochain et j’aimerai mettre fin au contrat pour une autre entreprise ma question est celle de savoir les risque que je cour pour cette interruption, aurais-je droit a qlq chose de la part de l’employeur pour la fin de contrat??

    2-ds ce 2e cas je pensais a me specialise en belgique aurais-je droit au chomage le temp de ma specilisation?? en tant que etranger biensur…

    je suis infirmier

    bien a vous

  8. Jess
    le 21 février 2018 à 08:20

    Bonjour voilà simple question si j ai un contrat cdi temps partiel 20h semaine et que je perd mon emplois en étant mariée mais les enfants à charge de monsieur. Quel serait le montant de mes allocation de chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2018 à 16:36

      Bonjour Jess,

      Cela dépend de nombreux paramètres. Tu ne nous donnes pas assez d’information pour pour pouvoir te répondre avec précison.
      Si tu ne bénéficias pas déjà du chômage avant cet emploi et que tu as travaillé suffisamment longtemps, tu pourras prétendre à des demi-allocations de chômage: http://www.bruxelles-j.be/?p=16006

      Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations.
      Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.
      Le calcul de ce montant est complexe. Fais-toi aider par ton organisme de paiement pour le connaître.

      Si tu veux en discuter avec nous par téléphone, tu peux nous joindre au 02/514.41.11 (et demander François).

      Bien à toi

  9. bruxellois
    le 20 février 2018 à 14:39

    Bonjour,

     

    Je habite avec ma femme dans un appartement, je travaille pour le moment à temps plein. Ma femme ne travaille pas donc n’a pas de revenu.

    Mes parents vivent eux aussi vivent dans un appartement, mon père, il est au chômage pour le moment, ma mère n’a pas de revenu. Voilà, j’ai décidé que mes parents viennent habiter ici chez moi, car ils peuvent pas rester tout seul. Mais la question est, vu que je travaille, je touche un salaire.. mon père touchera encore le chômage? ou pas du tout? quel sera sa situation familiale?

    Merci, bonne journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2018 à 17:42

      Bonjour bruxellois,

      Ton papa pourra bien continuer à toucher des allocations de chômage. Et vu qu’il aura toujours sa compagne sans revenu à sa charge, il sera toujours indemnisé au même montant (cohabitant avec charge de famille). Tes revenus n’ont donc aucun impact sur ses allocations de chômage.

      Bien à toi

  10. Diva
    le 20 février 2018 à 10:56

    Je suis enceinte et je touche du chômage je voulais savoir si je pouvais le prendre à ma charge en étant aux chômages et si cela changerait quelque chose sur le montant de mes allocations ? Je touche actuellement comme cohabitante

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2018 à 11:29

      Bonjour Diva,

      Pour analyser la situation familiale d’un demandeur d’emploi, à partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec un partenaire, seule la situation du partenaire est prise en compte peu importe qu’il ait d’autre personne ou enfant dans le ménage. Le fait d’avoir un enfant n’aura donc en principe aucun impact sur le montant de tes allocations de chômage.

      Tu pourrais par contre bénéficier d’allocations familiales si tu réponds aux conditions. N’hésite pas à contacter ta caisse d’allocations familiales si tu la connais ou FAMIFED: 0800/94.434.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  11. Loumath
    le 19 février 2018 à 23:25

    Bonjour, je travaille actuellement dans le service public, je risque prochainement de recevoir un c4 pour longue maladie car j’ai dépassé mon quota de jours. Actuellement, j’ai un mi-temps pour assistance médicale pour mon fils handicapé. Si je tombe sur le chômage qu’elle sera la suite pour moi et comment seront calculées mes allocations ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2018 à 11:18

      Bonjour Loumath,

      Les allocations de chômage sont calculées sur base du salaire brut pris en compte (donc à priori sur base de ton salaire brut complet comme si tu n’étais pas en mi-temps médical).

      Cependant, tu dis travailler dans le secteur public. Dans ce cas, si tu es fonctionnaire, il se peut qu’il faille contacter ton service du personnel pour voir si des cotisations sociales ont bien été payées pour toi. N’étant pas spécialisés dans les questions touchant au secteur public, nous te conseillons de poser tes questions à ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Bien à toi.

      • Loumath
        le 21 février 2018 à 15:17

        Merci pour votre réponse . Et oui mes cotisations sociales sont bien payées .

  12. Lea
    le 19 février 2018 à 19:28

    Bonjour mon fils va avoir 18 ans au mois d octobre il est étudiant il est en 3 ème secondaire il aimerais passer son cess via le forem et faire un supérieur ensuite . Combien touchera t il au chômage en tant qu’ isolé ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 février 2018 à 10:53

      Bonjour Lea,

      Pour ouvrir un droit à des allocations d’insertion ou de chômage, il faut répondre à certaines conditions.

      Puisqu’il est actuellement étudiant, il n’est pas dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail).

      En ce qui concerne les allocations d’insertion, il faut d’abord avoir fait un stage d’insertion d’un an, obtenu 2 évaluations positives et pour les moins de 21 ans, avoir obtenu un diplôme d’études secondaires.

      Il ne semble donc pas dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations de la part de l’ONEm pour le moment.

      Dans certains cas, il est possible d’obtenir un allocations de formation en fonction du type de formation suivie. Pour cela, nous te conseillons de contacter directement le Forem.

      A partir de 18 ans, il est en droit de demander le revenu d’intégration social au CPAS mais l’aide du CPAS n’est pas automatique. Une enquête sociale sera faite pour évaluer son état de besoin. Sache que tant que le jeune est aux études et donc dans l’incapacité de subvenir à ses besoins tout seul, c’est normalement aux parents de subvenir à ses besoins. Dans ce cas, le CPAS prendra donc également en compte la situation familiale dans sa globalité.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. rud
    le 19 février 2018 à 18:49

    bonjour ma fille es sur contrat acs ,elle fini en mai pouvez vous me dire combien indemnité de chômage va t’ elle touchez comme isoler ou comme cohabitant elle a un salaire brut de 1750 euros par mois merci d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2018 à 17:07

      Bonjour Rud,

      Votre fille aura droit à : 1750 x 0.65 = 1137,5€/mois pour les 3 premiers mois
      Et à 1050€/mois (1750 x 0.6) pour les 9 mois suivants.

      Si elle est cohabitante, il faudra retirer de ces montants 10,09% de précompte professionnel.

      Bien à vous

  14. Sasa
    le 19 février 2018 à 13:18

    Bonjour les salaires indiqué brut ou net merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2018 à 10:00

      Bonjour Sasa,

      Les montants des allocations de chômage indiqués dans les tableaux ci-dessus sont les montants nets pour les tableaux « Cohabitant avec charge de famille » et « isolé ». Par contre, il s’agit des montants bruts pour le tableau « Cohabitant ». Il faut donc retirer un précompte professionnel de 10,09?%. Ceci est expliqué juste en dessous des tableau.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Yas
    le 16 février 2018 à 23:09

    Bonjour j’aimerai savoir si l’onem retire 10% chaque moi de notre salaire ou c tout les 3 mois ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 février 2018 à 10:48

      Bonjour Yas,

      En principe, les allocations de chômages des cohabitants simples (sans charges de familles) sont soumises chaque mois à un précompte professionnel de 10,09?%.

      Au delà de ce principe pour les cohabitants simples, il faut savoir que toutes les allocations de chômages sont dites dégressives, c’est-à-dire qu’elles diminuent avec le temps: à différentes périodes, un certain pourcentage de ton dernier salaire brut (pris en compte par l’ONEm) défini le montant de tes allocations de chômage. Ce pourcentage diminue donc avec le temps (les 3 premiers mois, ton allocation de chômage équivaut à 65% de ton salaire, puis 60% pendant 9 mois,…).

      Pour t’aider à comprendre l’évolution de ces allocations, tu trouveras sur la fiche ci-dessus des tableaux récapitulatifs de la dégressivité.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  16. olivier
    le 16 février 2018 à 14:01

    Bonjour,

    je suis en invalidité depuis plusse 3ans et je le resterai.J’aimerai me mettre en cohabitation non légale avec une amie,qui elle est isolée avec chômage complet.

    Je perçois un indemnité de 1050 euro et ma cohabitante 950 euro.

    Serons-nous diminué de nos indemnités,l’un ou l’autre ou les deux.

    Et de combien si c’est le cas?
    Je signale aussi que je serai en Wallonie,Namur et plus Bruxelles.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 16:44

      Bonjour Olivier,

      Ta situation n’est pas très claire.

      En principe, il semblerait que le montant de ton indemnité d’incapacité de travail risque de diminuer. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://www.inami.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/salaries-chomeurs/Pages/calculer-indemnite.aspx#.Wob4-nzjKUk. N’étant pas spécialisés pour cette matière, nous te conseillons tout de même de t’adresser à ta mutuelle et de leur expliquer ta situation.

      Par contre, si ta cohabitante est ton amie qui perçoit des allocations de chômage au taux isolé, sache qu’en habitant avec toi, elle sera considérée comme cohabitante simple aux yeux de l’ONEm et le montant de ses allocations de chômage risque de diminuer.

      Si tu vis déjà en collocation avec une cohabitante et que ton amie (bénéficiant d’allocation de chômage) vient vous rejoindre, le montant des allocations de chômage de ton amie risque de diminuer mais pourrait peut-être également avoir un impact sur les allocations de ta cohabitante.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • olivier
        le 17 février 2018 à 10:32

        Merci.

        Je vais me renseigner à ma mutuelle.

        Bien à vous

         

      • olivier
        le 17 février 2018 à 10:49

        Bonjour,

        merci pour les réponses.

        Pourtant,il me semble être clair.

        Je suis en invalidité,je ne peux plus travailler.cela fait trois ans et mon dossier est,on va dire »clôturé ».

        Je reste donc sur la mutuelle.Mon amie habite un appartement et bénéficie du chômage en tant qu’isolée.

        Elle perçoit 950 euro et moi 1050 euro.

        Si je me domicilie chez elle,en cohabitant non légaux,nos indemnités devraient diminuer d’après vos dire.Je vais me renseigner comme vous dites à ma mutuelle.

        Il n’est pas question d’une troisième personne dans mon cas.Je voudrais aller vivre avec ma copine.c’est tout simple.

        Merci d’avance

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 19 février 2018 à 11:18

          Bonjour Olivier,

          Comme dit dans la réponse précédente, si ton amie et toi emménagez ensemble, elle sera considérée comme cohabitante simple aux yeux de l’ONEm car lorsqu’on vit avec un conjoint/partenaire l’ONEm vous considère comme cohabitant simple (sans charge de famille) dès que le conjoint/partenaire perçoit soit un revenu professionnel soit un revenu de remplacement (les allocations d’invalidité étant toujours considérées comme un revenu de remplacement, quel que soit leur montant). Le montant de ses allocations de chômage risque donc de diminuer.

          Par contre, par rapport à tes revenus, nous te conseillons effectivement de t’adresser à la mutuelle pour savoir si tu seras également considéré comme cohabitant et si tes indemnités risquent effectivement de diminuer aussi.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  17. Louise
    le 16 février 2018 à 09:33

    Bonjour,

    Je vais devoir quitter mon travail en temps plein pour des soucis de dos (je suis vendeuse en tissu d’ameublement et je porte des charges bien superieures à ce que je devrais). Puis-je demander une rupture de contrat pour raison médicale ? Sachant que ce ne sont, pour le moment, pas des dommages irréversibles mais qui risquent de le devenir sur le long terme…

    De plus, suivant un bachelier en cours du soir, ai-je droit à des conditions particulières vis-à-vis du chômage ?

    Je cherche à me renseigner au maximum avant de donner ma démission.

    Merci !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 15:56

      Bonjour Louise,

      Avant d’arriver à un rupture pour force majeure médicale, la possibilité de pouvoir mettre en place un trajet de réintégration sociale sera d’abord évaluée. Après évaluation, si le médecin du travail estime que tu n’es plus capable de travailler dans cette entreprise, cela pourrait mener à une rupture du contrat pour force majeure médicale (solution D dans l’explication ci-dessous). Il n’y a alors pas de sanction de l’ONEm.

      La demande d’un trajet de réintégration peut se faire à l’initiative:
      – du travailleur (dès le 2e jour d’incapacité).
      – de l’employeur (au plus tôt 4 mois après le début de l’incapacité)
      – du médecin conseil de la mutuelle (au plut tôt 2 mois après le début de l’incapacité).

      Le médecin du travail effectue alors un rapport d’évaluation (formulaire) en concertation avec le médecin conseil (de la mutuelle), l’employeur et le travailleur (via son médecin traitant) au terme duquel 5 options de trajet sont possibles :

      A. Il y a une possibilité que le travailleur puisse à terme reprendre son travail (à son poste de base), mais entre-temps il réintègre l’institution à un poste adapté.

      B. Il y a une possibilité que le travailleur puisse à terme reprendre son travail (à son poste de base), mais entre-temps il n’existe pas de poste adapté au sein de l’institution (et reste donc en incapacité de travail).

      C. Le travailleur est définitivement inapte à reprendre son travail à son poste de base, mais il y a une possibilité de réintégrer l’institution pour exercer un poste adapté.
      Dans ce cas, l’employeur dispose d’un délai de 12 mois pour le mettre en place.  S’il n’est concrètement pas en mesure de mettre en place ce projet de réintégration ou que le travailleur refuse le projet de manière motivée, une rupture de contrat pour force majeure médicale est possible. Si c’est le travailleur qui refuse le projet de réintégration, il devra amener des arguments pour lui permettre de maintenir son droit au chômage, même si  pour l’instant un refus n’a officiellement pas de réelles conséquences en matière de sanction.

      D. Le travailleur est définitivement inapte à reprendre son travail à son poste de base et n’est pas en état d’effectuer un autre travail dans cette institution.
      C’est donc ce qu’on appelle la rupture de contrat pour force majeure médicale.  Le contrat de travail est rompu immédiatement et le travailleur récupère ses droits au chômage.

      E. Il n’est actuellement pas opportun d’envisager une réintégration professionnelle pour des raisons médicales (le travailleur reste donc en incapacité de travail).

      Attention! Le formulaire d’évaluation de réintégration ne constitue pas une preuve de la rupture du contrat. Il faudra donc obtenir une notification écrite pour que l’incapacité définitive du travailleur à effecteur le travail convenu soit constatée.

      Une alternative serait de demander à ton employeur de te licencier à l’amiable en évoquant une autre raison que tes soucis de dos. Cependant, si l’ONEm l’apprend (dans le cas ou ton employeur te dénonce ou l’indique sur le C4 par exemple), tu pourrais être sanctionnée d’avoir refusé un emploi convenable.

      Concernant ton bachelier en cours du soir, tu ne pourras malheureusement pas bénéficier de  dispense car pour toute formation se déroulant en semaine après 17 heures ou le samedi, la dispense n’est pas accordée. Tu pourras néanmoins continuer à bénéficier d’allocations si tu continues à respecter les obligations imposées aux chômeurs, mais il te sera difficile de justifier une indisponibilité par ce élément.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  18. Mélanie
    le 15 février 2018 à 17:34

    Bonjour je travaille en France depuis 10 ans mon contrat prend fin le 30 mars 2018 , j’habite en Belgique et j’aimerais savoir si je doit me tourner vers le chômage en France ou en Belgique ?? merci de votre réponse . bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 14:27

      Bonjour Mélanie,

      Si tu es domiciliée en Belgique, il serait plus probable de pouvoir ouvrir un droit en Belgique (Tu seras d’ailleurs considérée comme travailleuse frontalière et ne devras pas prouver 3 mois de travail en Belgique avant de pouvoir prétendre à des allocations de chômage, comme c’est généralement le cas pour les personnes qui ont travaillé à l’étranger). Par contre, tu pourras ouvrir un droit si tu as perdu ton emploi de manière involontaire (si tu arrives à la fin d’un CDD ou si tu t’es fait licencié). En effet, en cas de démission ou de rupture pour commun accord, tu risques une sanction de l’ONEm (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines)si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.

      Par contre, nous ne connaissons malheureusement pas les conditions pour ouvrir un droit au chômage en France, et ne pourrons donc te dire s’il est possible d’ouvrir un droit au chômage en France tout en étant domicilié en Belgique. Pour le savoir, nous te conseillons de contacter le CIDJ de la région de ton lieu de travail afin de connaître tes droits: https://www.cidj.com/nous-rencontrer (en bas de page).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  19. Mathieu
    le 15 février 2018 à 11:52

    Bonjour,

     

    Actuellement ma compagne est inscrite au chômage et elle dispose d’une dispense pour cause de reprise d’études. Elle était travailleuse mi-temps et elle est cohabitante.
    Moi de mon côté je travaille à mi-temps et gagne 1195€ brut / mois.

     

    Ma question est la suivant : elle vient de recevoir une nouvelle diminution de ses indemnités mensuelles  et elle est désormais à 280€/mois d’indemnités. Est ce normal de pouvoir aller aussi bas ? Notre situation était déjà très précaire mais désormais c’est pire et j’aurais voulu savoir si ceci était logique ou si nous pouvons faire quelque chose pour se battre ?

     

    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 février 2018 à 16:48

      Bonjour Mathieu,

      Si ta compagne a travaillé à mi-temps, il est effectivement probable que son allocation de chômage soit aussi basse.

      La seule aide financière supplémentaire à laquelle vous pourriez prétendre est celle du CPAS. Cependant, le CPAS tiendra compte de tes revenus pour déterminer le droit à un revenu d’intégration de ta compagne.

      En effet, il  prend en compte tous les revenus de votre ménage (prioritairement les tiens) qui dépassent du montant auquel elle pourrait théoriquement avoir droit en tant que cohabitante (soit 595,13  euros par mois) et veille à ce qu’ensemble, vos deux revenus équivaux à 1190,27 € (soit 2 x le montant pour un cohabitant). Tu comprends donc qu’il est fort probable qu’elle n’ait malheureusement pas droit à un complément de revenu d’intégration du CPAS.

      Vous pourriez par contre peut-être solliciter une aide sociale auprès du CPAS: une aide ponctuelle sous forme d’une aide financière, en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire)?, d’une caution locative, aide médicale, aide à la gestion financière,… Celle-ci est différente du revenu d’intégration du CPAS. Plus d’informations concernant le CPAS sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  20. Zizou330
    le 15 février 2018 à 09:24

    Bonjour,
    J ai actuellement 60ans.Je suis en rupture de contrat( suite à une restructuration) jusqu’au 30 juin 2019, si je n ai pas trouvé de travail d ici là, je serai au chômage à partir du 1er juillet 2019, mon dernier salaire Brut était de 4099€ pour un temps plein, pouvez-vous me dire quels seront les indemnités de chômage ?
    J aurai à ce moment là 41ans et 10 mois de carrière,
    Je vous remercie d avance,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 février 2018 à 12:31

      Bonjour Zizou330,

      Pour que vous puissiez ouvrir un droit au chômage, il faut que vous totalisiez 468 jours (soit 1 an et demi) au cours des 33 mois précédant votre demande. Il faudra donc vérifier qu’en plus de vos 10 mois d’ancienneté vous ayez travaillé suffisamment de jours pour ouvrir un droit. Sachez d’ailleurs que les jours de préavis peuvent entrer dans le calcul de ce nombre de jour à totaliser.

      Si vous pouvez ouvrir un droit au chômage, et comme votre salaire brut dépasse les plafonds, vous percevrez  pendant les 3 premiers mois  65% du plafond salarial fixé (2619,09 euros), soit 1702,48 euros . Ensuite, vous percevrez pendant les 3 mois suivants 60% de ce même plafond, soit 1571,44 euros; puis à nouveau 60% d’un second plafond salarial (2441,04 euros), soit 1464,58 euros,…  Vous trouverez sur la fiche ci-dessus des tableaux récapitulatifs de l’évolution des allocations de chômage (en fonction de votre situation familiale) et pourrez alors comprendre la suite de l’évolution du montant de vos allocations de chômage. Vous constaterez donc que celles-ci sont dégressives; c’est-à-dire que leurs montants diminuent avec le temps.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  21. Jessica23
    le 14 février 2018 à 21:31

    Bonjour , je suis employée à temps partiel (20h semaine). Je cohabite avec mon compagnon qui n’a pas droit au chômage ni au cpas. En sachant que je touche entre 1000 et 1150 euros par mois , aî je droit à une aide financière? Mon copain est un ex sdf et à donc des dettes . Je donner 350 euros par mois . Notre loyer avec charges est de 570 euros a sa j ai ma facture tv mutuelle mon gsm .. ce qui fait que je n ai pas d argent pour les courses..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 14:42

      Bonjour Jessica,

      Le fait d’avoir une ou plusieurs personnes à charge permet de bénéficier d’un avantage fiscal, à savoir une majoration de la quotité du revenu est exemptée d’impôt. Cela signifie que la partie des revenus qui n’est pas taxée est augmentée d’une certaine somme, diminuant ainsi l‘impôt.

      Ensuite, si tu bénéficiais d’allocations d’insertion ou de chômage (sur base du travail) ou si tu travaillais dans un régime de travail plus important (à temps plein par exemple) et que tu as été contraint de diminuer ton régime de travail de manière involontaire , tu peux peut-être prétendre à une allocation de garantie de revenus (complément du chômage à ta rémunération) si ce n’est déjà pas le cas: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Le CPAS accorde, en principe, une aide aux personnes qui ne disposent pas de ressources ou de revenus suffisants pour pouvoir vivre « dignement ». Si le demandeur d’aide a des revenus, mais que ceux-ci sont inférieurs au montant du revenu d’intégration (RIS), la différence sera complétée par le CPAS.  Le montant maximum du R.I.S (Cohabitant avec charge de famille) est de 1190,27 €. Etant donné que tu es en dessous de cette limite , tu pourrais peut être avoir un léger complément à tes revenus actuels situé entre 1000 et 1150 euros.

      Par ailleurs, tu pourrais peut être demander l’aide sociale. Il peut s’agir d’une aide financière (avances sur des allocations de chômage ou familiales par exemple)?; d’une aide en nature (colis alimentaires, chauffage, fourniture scolaire, garantie locative)?; d’une demande d’adresse de référence pour personne sans abri?; d’une autre forme d’aide (aide à la gestion financière, aide administrative), etc. N’hésite pas à te rendre au CPAS de ta commune de référence: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  22. Boxy
    le 14 février 2018 à 16:26

    Boxy
    le 14 février 2018 à 11:00
    Bonjour

    Je suis de la région Athoise .

    J’ai 61 ans , chômeur de longue durée et isolé .

    je touche actuellement une allocation de 39 .75 euros par jour .

    A combien se monterait mon allocation de chômage si mon fils

    qui perçoit une allocation d’insertion de 450 euros mensuel

    vient  habiter  chez moi .

     

    Vous m’avez répondu  »

    Infor Jeunes Bruxelles
    le 14 février 2018 à 15:45
    Bonjour,

    Les allocations d’insertion de votre fils au taux cohabitant n’auront aucun impact sur le montant de vos allocations de chômage.

    En effet, l’ONEM n’en tiendra pas compte si le montant de ses allocations ne dépassent pas 456,04 euros par mois.

    Bien à vous

     

    Donc si j’ai bien compris , je continuerais a toucher 39 . 75 euros .

  23. Chacha
    le 14 février 2018 à 14:18

    Bonjour, je suis actuellement au chômage et étudiante avec enfants à charge d une première union (env 1200). J ai un ami qui va perdre son adresse mais qui perçoit le chômage comme isolé et parfois travaille comme intérimaire. Si je le domicilie chez moi combien toucherons nous chacun? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 15:56

      Bonjour Chacha,

      Si vous vivez ensemble, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant.
      Un de vous deux ou tous les deux pourrez peut-être bénéficier des montants du cohabitant dit « privilégié » (à ne pas confondre avec ceux du cohabitant avec charge de famille) si les allocations de l’autre cohabitant sont inférieures à 35,09€ par jour:  http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Bien à toi

  24. Boxy
    le 14 février 2018 à 11:00

    Bonjour

    Je suis de la région Athoise .

    J’ai 61 ans , chômeur de longue durée et isolé .

    je touche actuellement une allocation de 39 .75 euros par jour .

    A combien se monterait mon allocation de chômage si mon fils

    qui perçoit une allocation d’insertion de 450 euros mensuel

    vient  habiter  chez moi .

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 15:45

      Bonjour,

      Les allocations d’insertion de votre fils au taux cohabitant n’auront aucun impact sur le montant de vos allocations de chômage.

      En effet, l’ONEM n’en tiendra pas compte si le montant de ses allocations ne dépassent pas 456,04 euros par mois.

      Bien à vous

  25. Rasty007
    le 14 février 2018 à 10:07

    Bonjour, je vis seul donc je suis isolé. Apres plus d’un an de temps plein en CDI je me retrouve au chomage car mon patron ferme le magasin donc restructuration, il m’a payé mes indemnités donc c’est réglé mais depuis mon premier mois de chomage ( decembre 2017 ) je percois entre 800-840€ sachant que mon salaire net etait de 1450€… a la fgtb on me dis que c’est normal… que dois je faire ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 15:48

      Bonjour Rasty007,

      Si tu es bénéficiaire d’allocations de chômage à temps plein en tant qu’isolé, tu peux te fier aux montants indiqués dans ce tableau: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/isole-1.png
      Tu verras que le montant minimum est de 1031,94€ (pour un mois de 26 jours indemnisés). Il semble donc anormal que tu reçoives moins.
      Il faudrait demander à la FGTB pourquoi tu reçois moins. Tu peux aussi interpeller directement ton bureau de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  26. Touré
    le 13 février 2018 à 18:45

    Bonjour,

    Je suis isolé et au chômage partiel depuis les attentats de Zaventem de 2016 qui ont affecté notre entreprise.

    En novembre et décembre 2017 alors que je touchais plus de 45 euros par jour de chomage, le syndicat m’a demandé des documents de l’actiris et du boulot pour une nouvelle demande d’allocations de chomage.

    Mon extrait de compte montre 39,68 euros par jour de chomage.

    Ma question est de savoir si la dregressivité doit continuer ou est interrompue après la nouvelle demande.

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 14:11

      Bonjour Touré,

      Ta situation n’est pas très claire. Nous comprenons que tu perçois une allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage) prévu pour les personnes qui travaillent à temps partiel. La dégressivité ne s’applique pas à ce type d’allocation et donc leur montant ne diminue pas avec le temps. Tu nous dis qu’une nouvelle demande a été introduite. Est-ce parce que ton régime de travail a été modifié (temps de travail augmenté ou diminué)? Si c’est le cas, nous imaginons que ton régime de travail a augmenté et que donc puisque l’AGR est calculée entre autre sur base de ton salaire (qui a à priori augmenté aussi avec ton régime de travail) l’AGR a diminuée. En principe donc si ton régime de travail n’est plus modifié, ton AGR ne devrait pas changer non plus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites préciser ta situation ou si tu as d’autres questions.

  27. Adèle
    le 13 février 2018 à 16:15

    Bonjour,

    Je vis seule et j’attend un enfant. Je serais donc isolé avec un enfant à charge.

    Combien vais-je percevoir ? Sachant que je serais 15 semaines en congés maternités et donc payée par la mutuelle ?

     

    Merci pour votre réponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 13:43

      Bonjour Adèle,

      Nous ne serons malheureusement pas répondre à ta question car le montant de tes allocations de chômage dépend, en plus de ta situation familiale, de:

      • ta dernière rémunération brute
      • de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouves (si tu es actuellement bénéficiaire d’allocations de chômage).

      Sache par contre que si à l’heure actuelle tu perçois déjà des allocations de chômage, la dégressivité continuera à courir. Cela signifie que le montant de tes allocations aura diminué à la fin de ton congé de maternité. Tu pourras te référer à ce tableau pour te faire une idée de l’évolution des allocations de chômage : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-avec-charge-de-famille-1.png

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  28. Pato2018
    le 12 février 2018 à 23:16

    J’ai un enfant mais pas à charge si je prend une maison quel son le montant

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 16:07

      Bonjour Pato2018,

      Ta question n’est pas suffisamment précise.
      Si tu veux connaître ta situation personnelle et familiale aux yeux de l’ONEM, il faut que tu nous décrives la composition de ménage complète et les revenus de chacune des personnes qui en font partie.
      Bien à toi

  29. trinity
    le 12 février 2018 à 22:26

    Bonjour voila je travail en tant intérimaire depuis août 2015 je perçois un peu moins de 1000 euros mais je connais une personne ou j’ai eu un enfant avec il y a 5 mois elle touche comme chef de famille avec sa 1 fille d’une première union et notre fille en commun quel a a sa charge donc la somme de plus ou moins 1200euros par moi et un loyé de 750 euros nous avons décidé de vivre ensemble donc ma question es simple décendera t’elle du chômage et si oui elle perd tous son chômage ? ou elle peut bénéficier du cohabitant si oui combien? ma deuxième question peut t elle gardé les enfants a sa charge même en cohabitant si oui combien elle percevra ? ou suis je obligé de prendre les enfants moi a ma charge en sachant que je suis intérimaire et que je peut perdre mon travail a n importe quel moment? pour être plus précis sans vivre ensemble on a moi 1000 euros elle 1200 euros avec les deux filles a charge et si on décide de vivre ensemble combien on auras a nous deux  merci de votre réponse trinity

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 15:58

      Bonjour Trinity,

      Si vous vivez ensemble, elle sera indemnisée au taux cohabitant ordinaire si tu gagnes plus de 781,27 euros brut par mois.
      Si tu gagnes moins, elle sera indemnisée au taux cohabitant avec charge de famille.
      Le fait d’avoir des enfants ne change rien (pour le chômage) si vous vivez ensemble.
      Les montants précis auxquels elle peut prétendre dépendent de la phase dans laquelle elle se trouve au chômage (ancienneté) et de la rémunération brute qui sert de base de calcul à ses allocations.

      Bien à toi

  30. Adel
    le 12 février 2018 à 11:31

    Bonjour, je suis au chomage 2eme annee. Est mon mari est a ma charge. Je suis aussi au CSC

    Depuis mois fevrier 2018 il a commance de travailler 32h/semaine CDD.

     

    Je voudrais savoir si je dois aller au csc aves son contrat ou ils vont savoir que il a commance de travailler?

     

     

    Merci pour info!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 11:24

      Bonjour Adel,

      Vous devez informer votre organisme de paiement de tout changements dans votre situation personnelle et familiale à l’aide du formulaire C1: http://www.onem.be/fr/formulaires/c1 Il n’est pas nécessaire de prendre le contrat de travail de votre mari avec vous pour remplir cette déclaration.

      Si votre mari gagne plus de 781,27 euros brut par mois, il sera indemnisé au taux cohabitant et vos allocations de chômage risquent donc de diminuer.

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

  31. Ju
    le 12 février 2018 à 10:44

    Bonjour,

    Je souhaite faire louer 2 chambres dans mon appartement à des étudiants ou des travailleurs.
    Etant propriétaire, deviendrais-je cohabitant ?

    Si oui, comment seront calculer mes allocations de chômage, si je perds mon emploi?
    Que dois-je faire pour rester personne isolée?
    Et y-t-il un barème/plafond ou un pourcentage pour l’appréciation de ce type de revenus?

    Merci,

    J

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 11:43

      Bonjour Ju,

      Si tu habites dans ton appartement et que les personnes à qui tu loues les chambres se domicilient à la même adresse que toi, tu deviendras effectivement cohabitant et cela aura un impact sur le montant de tes allocations de chômage. Tu peux te référer à la fiche ci-dessus pour voir la différence de montant entre une personne isolée (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/isole-1.png) et une personne cohabitant (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png).

      En principe il ne sera pas possible que tu gardes ton statut d’isolé si tu partages ton appartement avec d’autres personnes et que vous formez donc une colocation. Souvent, les bureaux de chômage se basent uniquement sur une attestation de la commune et sur le registre de la population pour déterminer le statut d’isolé ou de cohabitant d’un chômeur. L’ONEM considère que si tu es domicilié à la même adresse que d’autres personnes, tu es cohabitant.

      Il est parfois possible de demander à être considéré comme isolé à son bureau de chômage mais il faudra alors prouver que tu ne partages pas les frais ménagers avec tes colocataires. Tu pourras par exemple le prouver en apportant des factures et extraits de compte prouvant les paiements séparés des factures, des aliments, des produits ménagers, des vacances, des photos montrant la séparation nette des espaces de vie, des documents prouvant le paiement séparé des taxes de poubelles ou de télévision, etc. Mais nous ne pouvons te garantir que ton bureau de chômage acceptera cette demande.

      Tu trouveras plus d’informations sur le statut de cohabitant/isolé pour les colocataires ici : https://www.droitsquotidiens.be/fr/actualites/pour-les-allocations-sociales-les-colocataires-ne-sont-pas-necessairement-des-cohabitants

      En ce qui concerne ta question de barème ou de pourcentage pour l’appréciation de ce type de revenus, nous supposons que tu poses ta question par rapport à ta fiscalité ? Dans ce cas tu peux te référer à cette page-ci pour avoir les informations concernant la fiscalité des propriétaire bailleurs : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/habitation/location/revenus_locatifs

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  32. lado
    le 12 février 2018 à 00:16

    Bonjour, j’ai benificier du chomage complet sur base d’étude.

    J’ai toujours été isolé, mais d’ici peu je vais etre cohabitante, et mon compagnon travail temps pleins.

    J’aimerais savoir si j’aurais toujours droit à une rentrée d’argent? sachant que j’ai déjà dépasser la durée sur base d’étude.

     

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 09:53

      Bonjour Lado,

      Ta question n’est pas très claire, mais si nous comprenons bien, tu touches actuellement des allocations d’insertion et tu as moins de 30 ans et es isolée, donc la période des 36 mois ne débutera qu’à tes 30 ans ? Dans ce cas, le fait que tu emménages avec ton compagnon changera effectivement la situation. En passant au statut de cohabitant, tu n’auras plus droit aux allocations d’insertion si tu en as déjà bénéficié pendant 36 mois (la règles des 30 ne sera plus valide). Tu trouveras toutes les informations sur la période pendant laquelle tu as droits à ces allocations ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      La seule façon de récupérer des allocations est d’ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail. Pour ouvrir ce droit il faudra que tu justifies un nombre de jours de travail sur une période de référence. Si tu as moins de 36 ans il faudra que tu prouves 312 jours de travail sur les 21 mois précédant ta demande. Toutes les informations concernant les allocations de chômage sur base du travail se trouvent sur cette fiche : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu ne justifies pas ces jours de travail, tu seras alors effectivement sans aucuns revenus. Dans ce cas, si tu te retrouves dans une situation financière fragile, c’est vers le CPAS qu’il faudra te tourner. Tu trouveras toutes les informations sur l’aide du CPAS ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  33. Yas
    le 11 février 2018 à 13:37

    Bonjour combien doit on prendre de jour de conger par ans ? Sont il obligatoire ? ? Et peut on les prendre quand on veux ? Et est ce que on reçois un courrier de la part du syndicat pour nous prévenir de prendre les conger avant 2109 etc.. merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 15:07

      Bonjour Yas,

      Comme chômeur, tu as droit à 24 jours (samedis compris) ou 4 semaines de vacances par an. Les jours de vacances qui ont déjà été pris pendant une période de travail sont compris.

      Tu perçois en principe des allocations de chômage pour les jours de vacances que tu prends pendant ton chômage. Pour les jours de vacances qui sont couverts par un pécule de vacances (c’est le cas si tu as été occupé comme salarié pendant toute l’année passée ou pendant une partie de celle-ci) tu ne percevras pas d’allocations de chômage.

      Tu peux librement choisir le moment de tes vacances et décider de les prendre en une ou plusieurs fois. Les restrictions suivantes existent néanmoins:

      Tu dois prendre au moins une période de vacances ininterrompue de six jours (sauf si tu as déjà pris au moins 6 jours de vacances – consécutifs ou non- pendant une période de travail);
      Si ton pécule de vacances ne couvre pas 24 jours, tu dois d’abord prendre les jours couverts par ce pécule de vacances;
      Tu dois prendre les jours de vacances couverts par le pécule de vacances avant la fin de l’année. Si tu ne le fais pas, ceux-ci seront déduits de tes allocations du mois de décembre;

      Je t’invite à consulter cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/as-tu-droit-a-des-vacances-lorsque-tu-es-chomeur/
      Pour plus d’informations, contacte nous !

  34. joel
    le 11 février 2018 à 11:48

    bonjour, mon employeur m’a mis en chomage économique tout le mois de janvier 2018 ensuite il a voulu me remettre tout le mois de février 2018 en chomage économique en me payant les 7 jours prévue entre 2 périodes de chomage economique nous sommes actuellement le 11 février 2018 et je n’ai toujours pas recu mon chomage du mois de janvier est ce normal ? je commence a avoir vraiment besoin de cet argent d’autant plus que j’ai du rompre mon contrat de travail pour travailler ailleurs étant donné que j’ai des charges à payer en fin de mois merci pour votre réponse

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 15:42

      Bonjour Joel,

      As-tu bien complété le formulaire C.3.2 (carte de contrôle) et l’as-tu bien déposé à ta caisse de paiement d’allocations de chômage ?
      Je t’invite à contacter ta caisse de paiement (CAPAC ou syndicat) pour avoir des informations sur le suivi de ton dossier.
      Ils devraient pouvoir t’indiquer si il y a un problème dans ton dossier.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  35. Koula
    le 9 février 2018 à 13:13

    Bonjour,

    je viens de recevoir mon licenciement, je dois prester 8 semaines. a partir du mois de mai je serai au chômage. j’ai un salaire brut de 2300 €.et suis cohabitant légal. pouvez-vous me dire comment calculer et savoir quelle sera mon net? je ne comprend pas bien les tableaux.

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 11:19

      Bonjour Koula,

      Si tu ouvres un droit à des allocations de chômage complètes, tu percevras 65% de ton salaire brut durant les 3 premiers mois soit 1495 euros/mois (phase 1.1). Durant les 9 mois suivants, tu percevras 60% de ton salaire brut soit 1380 euros/mois (phase 1.2 et 1.3). Après un an, le taux prévu pour les cohabitants passe à 40% du salaire brut soit 920 euros/mois pendant au moins 4 mois (phase 2A et 2B). Ensuite les allocations vont continuées à diminuer progressivement en fonction de la durée de la carrière professionnelle pour arriver au montant forfaitaire de 539,76 euros/mois comme expliqué sur le tableau: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Veronique
    le 8 février 2018 à 10:07

    Je suis cohabitante mon compagnon travail moi au chômage depuis 1 semaines avec 1 enfants à charge qui est chef de famille moi ou lui

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 18:13

      Bonjour Véronique,

      Ta question n’est pas très claire. A quelle législation fais-tu référence?

      Aux yeux de l’ONEm vous êtes tous les deux considérés comme conjoints/partenaires. Tu es considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille) étant donné que ton compagnon dispose de revenus professionnels de plus de 781,27 euros brut/mois et que tu vis avec lui. Personne n’est donc vu comme chef de famille aux yeux de l’ONEm.

      En effet, il faut savoir que pour l’ONEm, la situation financière d’un conjoint prime toujours sur le fait d’avoir un (des) enfant(s). Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche de l’ONEm suivante :http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter pour repréciser ta demande!

  37. Steph
    le 8 février 2018 à 08:59

    Bonjour

    Avant 2015 j étai en interim puis j ai signe mon cdd 1 ans janvier 2015 fevrier 2015 je me suis faite braquer en caisse pendant 2 mois c est le travaille qui a payer puis leur assurence puis la mutuelle jusque maintenant et mon cdd a pris fin janvier 2016 comment je peu calculer combienj aurai en taux cohabitant?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 18:05

      Bonjour Steph,

      A priori, si tu remplis les conditions pour ouvrir un droit au chômage et que tu es de nouveau apte à travailler (plus sous certificat médical), l’ONEm prendra comme référence le montant brut de la dernière rémunération que tu as perçue chez un employeur pendant minimum 4 semaines.

      Pour ce qui est du calcul, comme tu pourras le voir sur le tableau en bas de la fiche ci-dessus, les allocations de chômage diminuent avec le temps. En première période d’indemnisation tu recevras donc 65% du salaire qui aura été pris en compte, et ce pendant 3 mois; puis tu percevras 60% de ton salaire pendant les 9 mois suivants; …

      Attention, les allocations de chômage des cohabitants simples (sans charge de famille) sont soumises à un précompte professionnel de 10,09?%.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  38. Erik
    le 7 février 2018 à 20:27

    Bonsoir

    Je travail à temps partiel depuis septembre 2017 (après plusieurs année à temps plein), je bénéficie pour le moment du maintien des droits avec une AGR.

    Est-il possible de renoncer à l’AGR tout en gardant le maintien des droits? Si oui, que faut-il faire come démarche?

    Le fait de renoncer à l’AGR arrête la dégressivité?

    Merci pour la reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2018 à 13:23

      Bonjour Erik,

      Il semble étonnant de vouloir renoncer à l’AGR puisque c’est un avantage compensatoire qui est mis en place pour les personnes dont le temps de travail a été réduit de manière involontaire et qui te permet d’avoir des revenus plus importants. Mais tu as le droit d’y renoncer. Pour cela, il te suffit de ne plus rentrer de carte de contrôle C3-temps partiel et tu peux te désinscrire d’Actiris. Si tu souhaites y renoncer pour au moins 12 mois, tu peux le faire de manière écrite (mais ce n’est pas obligatoire) : http://www.onem.be/fr/formulaires/c5835-declaration

      Une occupation d’au moins 3 mois à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenus prolonge la période de chômage en cours de la durée de l’occupation. Donc, oui, si le travail est d’au moins 3 mois, la dégressivité est mise en pause.

      Tu continues à bénéficier des avantages « maintien des droits » même en renonçant à ton AGR : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t29#h2_1 Si tu perds ton emploi à temps partiel, tu devrais à nouveau avoir droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

       

  39. BF
    le 7 février 2018 à 17:22

    Bonjour,

    Je vais prendre un exemple pour poser ma question.

    Soit l’échéancier suivant pour les allocations:

    65,48 euros journaliers par mois pendant 3 mois (mois 1-3)

    60,44 euros journaliers par mois pendant 3 mois (mois 4-6)

    56,33 euros journaliers par mois pendant 6 mois (mois 7-12)

    35,09 euros journaliers par mois ensuite.

    Après plusieurs années de travail à temps plein, admettons que la personne travaille à temps partiel entre le mois 1 et le mois 12, avec maintien des droits et allocations de garantie de revenus selon cet échéancier.

    Au début du mois 13, en cas de chômage complet, est-ce que cette personne sera considérée comme une personne ayant été au chômage complet entre le mois 1 et le mois 12 ? C’est à dire avec une mensualité nette de (26*35,09)*(1-0.1009) ? (seulement)

    Si c’est le cas, autant rester au chômage et refuser les jobs à temps partiels …

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 17:54

      Bonjour BF,

      Si la personne bénéficie d’une allocation de garantie de revenus (AGR) pendant cette première année de chômage, elle sera bien indemnisée en phase 2A (35,09€) si elle retombe au chômage après 12 mois.

      Le bénéfice d’une AGR ne suspend malheureusement pas la dégressivité des allocations de chômage. Pour bénéficier d’un retour en début de première période d’indemnisation, il faut travailler au moins 24 mois à temps partiel (et même 36 mois si c’est moins qu’un mi-temps).

      Vous trouverez les explications détaillées à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2

      Vous verrez aussi qu’une occupation d’au moins 3 mois à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenus prolonge la période de chômage en cours de la durée de l’occupation.

      Nous attirons votre attention sur le fait que si l’ONEM ou le service régional de l’emploi apprend que vous avez refusé un travail à temps partiel sans motif légitime, vous risquez une exclusion du bénéfice des allocations de chômage (pendante 4 à 52 semaines) pour refus d’emploi convenable.

      Bien à vous

      • BF
        le 7 février 2018 à 19:18

        Merci pour votre réponse.

        Je trouve que c’est quand même peu compréhensible qu’une personne qui a pris la peine de travailler à temps partiel pendant un an et qu’une autre personne qui est resté 100% au chômage durant la même période soient indemnisées de la même façon au bout d’un an. Pas très juste?

        Bien à vous

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 8 février 2018 à 13:47

          Bonjour BF,

          C’est ce qui est prévu par la réglementation de l’ONEM. Cette réglementation est très complexe et peut parfois paraître illogique ou injuste.
          Dans les deux cas envisagés, la personne est considérée comme un chômeur complet pendant cette année. Pour l’ONEM, un chômeur complet est une personne qui n’est pas liée par un contrat de travail. Mais un travailleur à temps partiel est également considéré comme un chômeur complet pour les heures pendant lesquelles il ne travaille pas habituellement.

          Dans la situation que vous décrivez, la personne qui travaille à temps partiel avec une AGR gagnera en principe plus que la personne qui ne travaille pas. Puisque l’allocation de garantie de revenu (AGR) vise à vous garantir un revenu global (rémunération + allocation) qui est supérieur à votre allocation de chômage si votre emploi à temps partiel dépasse 1/3 temps. Plus l’horaire de travail est élevé, plus la différence est importante.

          Bien à vous

  40. Sasa
    le 7 février 2018 à 14:40

    Bonjour mon mari et moi sommes au chomage on touche chacun 539 euro par moi sa fait 1080 a ns 2 est ce normal merci on a credit maison de 900euro 147 electricite gaz et le reste … sa fait plus que ce qu on gagne

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 17:38

      Bonjour Sasa,

      Non, cela semble anormal. Vous devriez bénéficier chacun du taux cohabitant « privilégié » et recevoir chacun 726,44€ (27,94 x 26). Comme indiqué en-dessous de ce tableau: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Vous deviez donc avoir 1452,88€ (726,44 x 2) pour le ménage.

      Nous vous conseillons de contacter au plus vite votre organisme de paiement pour régler ce problème.

      Bien à vous

  41. Zlan
    le 6 février 2018 à 18:35

    Voila j’ai travaillé 2 ans en intérim j’ai arrêt 2 semaine ou j’ai touché du chômage 55.40 journalier après j’ai repris 3 mois en intérim maintenant je suis au chômage me je touche que 51.19 journalier normalement quand ont travaillé la dégressivité d’arrêt ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 15:45

      Bonjour Zlan,

      Normalement, la période de travail à temps plein de plus de 3 mois interrompt la dégressivité. Cela veut dire que tu devrais récupérer des allocations de chômage au même montant que juste avant de commencer à travailler. Tu trouveras plus d’informations sur cette fiche-info de l’Onem: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67#h2_2 (paragraphe « Les périodes d’indemnisation peuvent-elles être prolongées ? »).

      Il se peut que ton syndicat ne soit pas au courant de ta reprise de travail et que ce type de courrier soit envoyé automatiquement. Nous t’invitons à en discuter avec ton organisme de paiement.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  42. The Old
    le 6 février 2018 à 10:09

    Je suis pensionné et c’est avec un grand intérêt que j’ai lu les explications concernant les allocations de chômage sur votre site, bien que je ne sois plus concerné. Il y a une chose qui me chiffonne concernant le montant des allocations de chômage versées à un cohabitant après la 1ère année. Si j’ai bien compris, quelle que soit le revenu du conjoint, l’allocation versée au cohabitant est la même. Que le cohabitant ai les revenus de Stéphane Moreau ou des revenus de remplacements?

    Assez paradoxal n’est-il pas?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 11:36

      Bonjour The Old,

      C’est à peu près ça. Si ce n’est que si le conjoint gagne moins de 781,27 euros brut par mois provenant d’un travail salarié, le chômeur pourra conserver le taux de cohabitant avec charge de famille. Vous pouvez trouver toutes les situations à propos de ces statuts sur le site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      Mais sur le fond, nous sommes bien d’accord avec vous. Cette réglementation est loin d’être logique. Si vous voulez notre avis, c’est le statut de cohabitant en lui-même qui devrait être supprimé pour individualiser les droits sociaux.
      La réglementation actuelle provoque injustice et discrimination. Cela fait longtemps qu’elle est dénoncée par les acteurs de première ligne comme le témoigne par exemple cette revue (qui a déjà presque 10 ans): http://www.asbl-csce.be/journal/63hanotiauxcohabitantstatutinjustedossier.pdf

      Bien à vous

  43. JB
    le 5 février 2018 à 11:30

    Bonjour,

    Si je comprends bien, la durée de la période n°2 est variable selon le nombre d’années professionnelles exercées avant la période de chômage ? J’ai dans mon cas été au chômage après un contrat de 4 années, je suis donc pendant 8 mois dans chaque phase de la période 2 ? En d’autres termes, pourriez-vous me dire dans mon cas après combien de temps de chômage je me retrouverai en catégorie 3 si je ne retrouve pas de travail d’ici là ? De même, que veux concrètement dire la durée « illimitée » du forfait de la 3ème catégorie d’allocations ? C’est un droit de « revenu minimum » qui est inaliénable ?

    Par avance merci pour vos réponses,

    JB

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2018 à 16:37

      Bonjour JB,

      En ayant travaillé 4 ans, tu seras en période 3 (forfaitaire) après 22 mois de chômage:

      • 12 mois de période 1;
      • 10 mois de période 2 (2 mois de phase 2A et 8 mois de phase 2B).

      Ta carrière professionnelle n’est pas suffisamment longue pour une période 2 plus importante.

      Le droit au chômage sur base du travail est illimité dans le temps. Cependant ta recherche d’emploi est régulièrement contrôlée par ton service régional de l’emploi (Actiris à Bruxelles). Si tes recherches d’emploi ne sont pas suffisantes, tu pourrais quand même finir par perdre ton droit au chômage. Une aide du CPAS serait alors peut-être envisageable.

      Bien à toi

      • JB
        le 7 février 2018 à 10:33

        Merci beaucoup pour vos éclaircissements. J’avais entendu que ce forfait de catégorie 3 était une forme de « prêt » fait par l’état, et qu’il fallait rembourser tous les mois de forfait une fois un travail retrouvé. Vous me confirmez que c’est faux ? Et que ce forfait de 3ème catégorie est un droit illimité ?
        Concernant ma recherche d’emploi, des emails d’envoie de candidatures, avec cv et lettre de motivations sont-ils suffisants ? J’envoie énormément de candidatures mais j’ai très peu de réponses par email ou téléphone.. Il est donc difficile de prouver aux agents de contrôle que j’ai postulé, mise à part avec des screenshots de mes mails envoyés.

        Bien à vous,
        JB

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 7 février 2018 à 12:28

          Bonjour JB,

          Je te confirme que ce n’est pas un prêt. Les allocations de chômage ne doivent jamais être remboursées sauf en cas de fraude ou d’erreur.
          Et je te confirme le caractère illimité (pour l’instant) des allocations de chômage sur base du travail. Cela pourrait bien sûr être modifié un jour par le législateur.

          Pour tes preuves de recherche d’emploi, n’hésite pas à en discuter avec ton conseiller chez Actiris (ou Forem). Il pourra te dire ce qu’il attend comme preuves.
          Voici quelques conseils d’Actiris en la matière:
          – Conservez toutes les preuves possibles de vos efforts pour chercher du travail.
          – Demandez une preuve de ces démarches (par exemple une attestation d’un employeur chez qui vous vous êtes présenté).
          – Contactez Actiris qui vous aidera dans vos recherches d’emploi.
          – Réagissez toujours à toutes les lettres d’Actiris.

          Tu peux trouver des conseils plus détaillés sur le site du Forem: https://www.leforem.be/MungoBlobs/508/10/conseils_pour_garder_preuves_recherche_emploi.pdf

          Bien à toi

  44. Lili
    le 4 février 2018 à 15:22

    Bonjour,

    Je suis cohabitant et je touche 539euro je travaille en interim a hauteur de 5 jours semeine.
    Je voulais savoir combien de temp dois je travailler pour ouvrir un nouveau droit au chomage et revenir en 1er fase?erci de me repondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2018 à 16:29

      Bonjour Lili,

      Pour revenir en début de première période d’indemnisation, il faut avoir travaillé au moins 12 mois (312 jours) dans les 18 derniers mois.
      Et pour qu’une nouvelle rémunération puisse être prise en compte, il faut une interruption du chômage pendant au moins 24 mois (et avoir travaillé au moins 4 semaines pendant l’interruption).

      Bien à toi

  45. Kim
    le 4 février 2018 à 01:52

    Bonjour. J’ai terminé mes études en juin 2017. J’ai bossée comme étudiante de juillet à fin septembre. Ensuite j’ai enchaîné un contrat de remplacement jusque mi décembre, un cdd jusque mi janvier et maintenant un contrat de remplacement jusque juin. Tout cela en mi temps.

    Je me demandais si je pouvais avoir droit à des allocations de chômage au premier juillet vu que mon stage d’insertion sera fini.

    Merci !

  46. M
    le 4 février 2018 à 00:54

    Bjr, est ce que les allocations d’insertion diminuent si on perçoit une pension alimentaire ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 16:40

      Bonjour M,

      Non tes allocations de chômage ne diminueront pas si tu perçois une pension alimentaire.
      Elles peuvent par contre augmenter pour la personne qui vit seule et qui doit payer une pension alimentaire (elle pourrait bénéficier d’un taux cohabitant avec charge de famille).

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  47. Magali
    le 3 février 2018 à 17:20

    Bonjour, je suis actuellement à la charge de mon conjoint avec lequel nous avons deux enfants. Donc aucune obligation et aucun revenu ! (Nous sommes cohabitants légaux) Combien est ce que j aurais en tant que cohabitant et en faisant une formation ? Merci d’avance pour votre réponse!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 16:38

      Bonjour Magali,

      Ta question n’est pas très claire. Je suppose que tu souhaites savoir si tu as droit au chômage et de quel montant tu pourrais bénéficier. Pour pouvoir te répondre j’ai besoin d’avoir plus de précisions sur ta situation. Qu’elle est ta situation actuelle? Quel âge as-tu ? As-tu un travail pour l’instant? As-tu déjà travaillé par le passé ? Ton conjoint a-t-il un revenu ?
      N’hésite pas à revenir vers nous avec plus de précisions.

      Nous restons à ta disposition!

  48. charleroi
    le 2 février 2018 à 15:04

    benjamin 02-02-2018

    bonjour

    je vais bientôt avoir fini mon 4 cdd de 6 mois pas d engagement en vue mon patron peut il me reprendre directement comme interim

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 13:35

      Bonjour Charleroi,

      Ton employeur peut conclure avec toi un maximum de quatre CDD consécutifs, à condition que la durée de chacun d’eux ne soit jamais inférieure à trois mois, et que leur durée totale ne dépasse pas les deux ans.

      A l’issu des 4 CDD, ton employeur doit te proposer un CDI.

      Apparemment ton patron te propose un contrat intérimaire, celui-ci est possible car, sous contrat intérimaire ton nouvel employeur sera l’agence d’intérim et non ton patron !

      Il existe six motifs pour lesquels il peut être fait appel au travail intérimaire. La durée maximale pendant laquelle le travail intérimaire est autorisé, de même que la procédure qui doit être suivie, varient selon le motif pour lequel il est fait appel au travail intérimaire. Tu trouveras ces motifs sur:

      http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=3474

       

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  49. Subat
    le 2 février 2018 à 13:15

    Bonjour je suis chef de famille depuis longtemp et je touch par jour 47.00 quelle que montat et mon marie il est tombi en muteelle depuis 3 mois et mon salair dimunie jusqa 560 eur il toche 430 eur mon mari est que cest normal en total en toche 990eur ala place de 1247 euro j’ai 3 enfent a ma charge merci votre repons

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 17:17

      Bonjour Subat,

      Ton statut au chômage dépend de la situation financière de ton mari. Pour définir ton statut, le fait d’avoir des enfants n’intervient malheureusement pas aux yeux de l’ONEm car c’est le revenu de ton mari qui prime.

      Si tu étais considérée comme chef de famille c’est donc sans doute parce que ton mari n’avait pas de revenu.

      Depuis qu’il a droit à des allocations de la mutuelle, l’ONEm doit sans doute te considérer comme cohabitante simple. En effet, comme les allocations de mutuelle sont toujours considérées comme un revenu de remplacement (peu importe le montant), il est fort probable que tu aies changé de statut, ce qui explique pourquoi tes allocations de chômage sont plus basses.

      Sache aussi que de manière générale, les allocations de chômage sont dites dégressives, cela signifie qu’elles diminuent avec le temps. C’est ce qu’explique les tableaux de la fiche ci-dessus

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  50. Kevin
    le 1 février 2018 à 22:05

    Bonjour je suis résidents belge depuis juillet 2017. Je travaille depuis 18 ans en France et je viens de césser mon activité intérimaire, ma femme travaille également en France et touche 1200€ en cdi. Nous avons 2 enfants à charge.
    Dans quelle catégorie suis je ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 février 2018 à 11:05

      Bonjour Kevin,

      Puisque ta femme travaille et qu’elle a des revenus professionnels supérieurs à 781,27 euros brut par mois, tu auras le statut de cohabitant (http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png). A partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec un partenaire, seule la situation de ce partenaire est prise en compte (peu importe que vous viviez avec des enfants à votre charge ou avec d’autres amis qui travaillent).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  51. eva04
    le 1 février 2018 à 00:08

    Bonjours j’ai commencé à travaillé en avril 2017 plus précisément le 14 pendant 6 mois en 38h dans la vente et quelque jours (7jours) après j’ai travaillé en usine toujours sous régime de 38h (3 pause ) j du 26octobre au 12janvier , je suis cohabitante j’habite Avec mon père est ce que mon chômage mensuel vas augmente ? Ou rester à la même échelle merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2018 à 16:43

      Bonjour Eva04,

      Nous supposons que tu étais chômeuse indemnisée avant de commencer à travailler.
      Sache qu’à la fin de ton dernier CDD, tu rouvriras le droit aux allocations de chômage.
      Pour revenir en début de première période d’indemnisation, il faut avoir travaillé au moins 12 mois dans les 18 derniers mois.
      Et pour qu’une nouvelle rémunération puisse être prise en compte, il faut une interruption du chômage pendant au moins 24 mois (et avoir travaillé au moins 4 semaines pendant l’interruption).

      Tu n’as donc malheureusement pas suffisamment travaillé pour que tes allocations de chômage puissent augmenter. Tes 9 mois de travail permettent juste de prolonger (de la durée de tes contrats de travail) la période de chômage dans laquelle tu te trouvais.
      Si ton papa a des revenus professionnels ou de remplacement, tu seras indemnisée au taux cohabitant.
      Tu trouveras tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  52. Fleur
    le 31 janvier 2018 à 23:24

    Voilà j habite avec mon ami je ne suis pas marié avec lui mais j ai 4 enfants à charge je suis chef de famille êt mon ami est indépendant

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2018 à 12:06

      Bonjour Fleur,

      Ta question n’est pas précise.
      Mais si tu veux savoir combien tu toucheras en tant que chômeuse indemnisée, à partir du moment où tu habites avec ton ami et que celui-ci perçoit des revenus professionnels, cela pourrait avoir un impact sur le montant de tes allocations. Comme il travaille en tant qu’indépendant, tu toucheras le taux cohabitant ordinaire; quel que soit le montant de ses revenus. Tu trouveras tous les montants (plafonnés à 2619,09 euro brut) sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  53. rachel
    le 31 janvier 2018 à 19:34

    Bonjour je vous envoie ce mail car j’ai une question par rapport au chômage donc je voulais savoir pour l’instant je suis chômeuse à temps plein et je voulais savoir si je pouvais toujours percevoir du chômage dans le cas où je me mettait en ménage avec une personne indépendante je suis maman deux enfants.
    merci de me lire
    Rachel

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2018 à 11:50

      Bonjour Rachel,

      Peu importe le montant des revenus de votre conjoint, vous êtes d’office considéré comme cohabitante par l’Onem si celui ci exerce un métier indépendant. Vous continuerez à conservez vos allocations de chômage mais au taux cohabitant. A titre informatif, L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:

      vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      le montant brut ne dépasse pas 781,27 euros par mois.
      Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

       

      N’hésitez pas si tu as besoin de plus d’informations

  54. H’Didouane
    le 31 janvier 2018 à 13:42

    Bonjour,
    Je voudrais savoir quel serait le montant si je tombe au chômage sachant que:
    Mon salaire est de 2650€ brut
    Ma femme a aussi 2550€ Brut
    Nous somme marié et avons 1 enfant à charge et avons une allocation de 85€
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2018 à 17:36

      Bonjour H’Didouane,

      Si tu perds ton emploi et que tu es dans les conditions pour bénéficier d’allocations de chômage, le montant de tes allocations dépendra de trois critères :

      – Ton statut familial. Dans ton cas comme tu habites avec ton épouse qui travaille, tu percevras le taux cohabitant.

      – Ta période de chômage (elle se divise en trois temps)

      – Ton passé professionnel

      Lors de ta première demande d’allocations de chômage, on prend en compte la rémunération de la dernière occupation d’au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur.

      Ainsi, en tant que cohabitant, tu recevras 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu recevras 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle.
      Lorsque tu arriveras en dernière période de chômage, tu recevras une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.
      Attention, les montants sont plafonnés ! Comme ta rémunération dépasse le plafond, tu peux te référer à la dernière colonne à droite de ce tableau : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.pn.

      Attention cependant; si tu redemandes des allocations après une interruption de ton chômage, on se basera à nouveau sur la rémunération qui a été prise en compte lors de ta première demande de chômage sauf si tu n’as pas touché d’allocations pendant au moins deux ans et que tu as travaillé pendant cette période au moins 4 semaines consécutives chez un même employeur. Dans ce dernier cas, on prendra alors compte la rémunération de la dernière occupation (d’au moins 4 semaines).

      Pour plus d’informations tu peux consulter le site de l’ONEM:http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  55. Laurie
    le 30 janvier 2018 à 21:09

    Bonjour
    Mon papa travail dans une boulangerie depuis un peu plus d’1 an seulement le patron le paye quand il en a envie on peut courir après il n’est jamais payer en temps et en heure cela commence a bien faire.. combien toucherais t il si il retombais au chômage le temps de trouver autre part ? Sachant qu’il a passer 30 ans de travail merci j’espere Que vous saurez m’aider

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2018 à 11:31

      Bonjour Laurie,

      Le montant des allocations de chômage est calculé sur base du salaire brut de ton papa, de la situation familiale (avec qui il vit et y a-t-il d’autre revenu dans le ménage) et de son régime de travail s’il ne travaille pas à temps plein. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision. Cependant, s’il ouvre un droit à des allocations de chômage complètes (parce qu’il travaille à temps plein par exemple), ses allocations de chômage devraient normalement être équivalentes à 65% de son salaire brut durant les 3 premiers mois puis à 60% de son salaire brut durant les 9 mois suivants. Après un an de chômage, la dégressivité varie en fonction de la situation familiale et de la carrière professionnelle (voir tableaux ci-dessus).

      Sache que si l’employeur de ton papa ne respecte pas ses obligations, ton papa peut en parler au contrôle des lois sociales (de la ville de son entreprise): http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Il est également important de savoir que les personnes qui quittent leur emploi (démission ou rupture d’un commun accord) risquent une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Le fait que l’employeur persiste à ne pas respecter ses obligations pourrait éviter la sanction mais nous n’avons pas suffisamment de détail pour pouvoir analyser cela et nous ne pouvons pas non plus prévoir les décisions de l’ONEm.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  56. Patricia D.
    le 30 janvier 2018 à 13:39

    Bonjour,

    Pourriez vous m’expliquer comment fonctionne la carte de de chaumage ?

    Je travaille comme intérimaire et je dois noircir les cases.

    On me dit qu’on est payé 6 jours semaine au chômage mais moins si on travaille. En fonction des jours prester on est payé 6, 5 1/2, 5 …

    Y a t il moyen d’avoir une explication clair ??

    Merci d’avance de votre réponse.

    Patricia

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 15:58

      Bonjour Patricia D,

      Nous nous excusons pour le retard de la réponse, mais nous attendons une réponse plus claire de la part de l’ONEm. Nous n’avons en effet pas toutes les informations demandées dans ta question.

      Voici ce que nous pouvons déjà te préciser:

      Ce qui pourrait amener un changement quant aux nombre de jour payés est le cas du samedi. En effet, aucune allocations n’est accordée au chômeur complet pour le samedi lorsqu’il se trouve dans une des situations suivantes :
      – il a perçu pour la semaine considérée une rémunération correspondant à un régime de travail à temps plein ;
      – le vendredi précédent et le lundi suivant ne sont pas indemnisables ;
      – le samedi suit immédiatement cinq journées non indemnisables ;
      – dans la semaine considérée, à compter à partir du dimanche, il y a au moins quatre jours, pour lesquels le chômeur n’a pas droit à des allocations conformément à l’article 44.

      Ainsi, les semaines pour lesquelles tu travailles en temps plein, du lundi au vendredi, tu ne seras pas indemnisée les samedis (tu auras donc un salaire qui couvre tes 5 jours de travail et non 6).

      Nous reviendrons avec les informations complètes dès que nous les aurons (par exemple qu’en est-il des personnes qui travaillent dans la vente où l’horeca qui travaillent le samedi mais récupèrent un jours de la semaine).

      En attendant, si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  57. Mp
    le 29 janvier 2018 à 21:50

    Bonjour!

    J’ai une question par rapport au faite que ça fait plusieurs années que je travaille en CEFA, donc j’ai une rémunération chaque mois, je suis sous la charge de ma mère, j’ai toujours eu droit aux allocations familiales puisque je n’ai jamais dépassé plus que le montant autorisé, mais l’onem a envoyé une convocation disant que voilà depuis x années je bénéficiais d’une rémunération à côté, ma question est, est-ce que les allocations de chômage ou familiale peuvent être touchés à cause de la rémunération que j’ai eu, sachant je suis toujours resté sous la barre des 400€.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2018 à 14:36

      Bonjour Mp,

      Ta question n’est pas claire.
      Porte-t-elle sur les allocations familiales ou sur les allocations de chômage?
      Es-tu bénéficiaire d’allocations de chômage (d’insertion) ? Ou parles-tu de l’impact de tes revenus sur les allocations de chômage de ta maman ?

      En tant que chômeur indemnisé, tout changement de ta situation doit être signalé à ton organisme de paiement. Donc, si tu entreprends une formation en alternance, tu dois avoir demandé une dispense à ton service régional de l’emploi. Si tu as obtenu la dispense, les avantages financiers perçus pendant la formation peuvent être cumulés avec des allocations de chômage mais uniquement de façon limitée.

      Si tu te demandes si tes revenus ont une influence sur le chômage de ta maman, cela dépend du type de contrat que tu as signé.
      S’il s’agit d’une convention d’apprentissage industrielle, tes revenus risquent de faire descendre ta maman au taux cohabitant. S’il s’agit d’un contrat d’alternance, tes revenus n’ont en principe aucune incidence sur le chômage de ta maman.

      Et, cette législation est totalement différente de celle sur les allocations familiales. En tant qu’apprenti, ce droit sera garanti jusqu’à tes 18 ans; indépendamment des revenus que tu peux percevoir de ton patron. Si tu as plus de 18 ans et jusqu’à tes 25 ans, tu gardes tes allocations familiales pour les mois pour lesquels tu ne dépasses pas 541, 09 euro. Attention, il s’agit d’un montant brut ( pas ce que tu reçois sur ton compte tous les mois qui est un montant net).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  58. France
    le 29 janvier 2018 à 19:11

    Bonjour je travaille depuis 2 mois en tant que conjoint aidant dans le restaurant de mon conjoint qui va déposer le bilan début février. J aimerai savoir en ayant travailler sous contrat de 22h semaine durant 3 ans à combien vont s élever mes allocations de chômage. D avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2018 à 16:08

      Bonjour France,

      Le statut de conjoint aidant est assimilé au statut d’indépendant (https://www.belgium.be/fr/economie/entreprise/creation/independants/conjoint_aidant). De ce fait, le travail presté sous ce statut ne peut pas être utilisé pour ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Tu parles également d’un contrat de travail de 22h/semaine. S’il s’agissait bien d’un travail salarié, tu pourrais en principe ouvrir un droit sur base de cet emploi si tu prouves suffisamment de jours de travail sur la période de référence (cela varie en fonction de l’âge mais en ayant travaillé 3 ans, tu devrais en principe pouvoir ouvrir un droit: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Comme tu travaillais à temps partiel, il est possible que tu ne puisses ouvrir un droit qu’à des demi-allocations de chômage. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Nous ne pouvons hélas pas t’informer de manière précise sur le montant de tes futures allocations de chômage de chômage car elles sont calculées sur base du salaire brut pris en compte, de la situation familiale, de la période de chômage et en cas de demi-allocations également sur base du régime de travail à temps partiel du travailleur et du régime de travail à temps plein dans l’entreprise. Ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) devrait pouvoir t’informer avec plus de détail en connaissant ta situation personnelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. Steph
    le 29 janvier 2018 à 13:18

    Bonjour

    Je suis cohabitant ma compagne travaille j avais en 28h semaine en vente je suis en accident de travail depuis 3 ans je voulai savoir combien j aurai si je retombai au chomage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 janvier 2018 à 12:27

      Bonjour Steph,

      Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

      – Ton statut familial. Dans ton cas si tu habites avec ta compagne et que cette dernière travaille, tu es effectivement cohabitant.

      – Le montant de ta dernière rémunération brute (celle perçue de ton employeur, avant les indemnités de la mutuelle ou de l’assurance)

      – Ta période de chômage (elle se divise en trois temps)

      En tant que cohabitant, tu recevras 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu recevras 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arriveras en dernière période de chômage, tu recevras une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

      Tu peux te baser sur le tableau suivant pour ton calcul : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  60. roekie
    le 29 janvier 2018 à 10:18

    Bonjour,

    J’ai entendu qu’il y a un changement depuis le 1 janvier 2018  au niveau du montant des allocations en cas de chômage cohabitant depuis le 1 janvier 2018.

     

    Merci de m’informer à ce niveau!

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2018 à 16:15

      Bonjour Roekie,

      Le montant des allocations de chômage n’a pas changé depuis le début de cette année, quelle que soit la catégorie (taux cohabitant avec charge de famille, taux cohabitant ordinaire ou taux isolé). La dernière indexation a été faite en septembre de 2017. Tu trouveras tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Roekie
        le 31 janvier 2018 à 11:55

        Merci de votre réponse.

        On m’a pourtant dit qu’il y aurait une nouvelle loi depuis 2018 mais c’est peut-être au niveau de la façon qu’on cohabite?

        De façon légale où pas! (je ne sais pas si je m’exprime bien…. comme si on était marié)

        On est bien enregistré tous les deux à la même adresse mais on n’est pas enregistré comme des cohabitants légaux!

        Serait-ce là un changement qui influence le montant que l’on perçoit?

         

        Merci beaucoup de votre réponse!

         

  61. Michel
    le 29 janvier 2018 à 09:06

    Mon épouse seras pensionnée au mois de juillet et est handicapee dans quelle catégorie et revenu vais je avoir mercis

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2018 à 17:48

      Bonjour Michel,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à votre question de manière précise car le montant de vos allocations de chômage dépend de votre dernière rémunération brute et de la période d’indemnisation à laquelle vous vous trouvez actuellement.

      Cependant, les revenus de votre épouse peuvent avoir un impact sur votre statut (isolé, cohabitant simple, cohabitant avec charge de famille). En effet, en fonction des revenus concrets de votre épouse l’ONEm déterminera votre statut.

      Si votre épouse dispose d’une pension de moins de 630,23 euros bruts, alors vous serez considéré comme cohabitant avec charge de famille; dans le cas contraire, vous serez considéré comme cohabitant simple. (Sachez également que les allocations pour personnes handicapées ne sont pas prises en compte).

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  62. Antigone
    le 28 janvier 2018 à 20:00

    Bonjour, la période minimum de CDD ou d’intérim après un CDI afin de percevoir les allocations de chômage est-elle toujours de 4 semaines ou cela a-t’il changé depuis le 1er janvier 2018? J’ai entendu certaines rumeurs.

    Je réside dans le namurois mais je ne pense pas que ces conditions-là soient différentes par région.

    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 janvier 2018 à 13:55

      Bonjour Antigon,

      Nous supposons qu’il s’agit d’une rupture de contrat par licenciement. Car, en cas de licenciement, le travailleur ne doit pas prouver de jours minimum de travail salarié avant de pouvoir bénéficier des allocations de chômage.

      Mais effectivement, en cas de démission, le travailleur évite tout risque de sanction en travaillant sous un nouveau contrat de minimum 4 semaines avant d’introduire la demande d’allocations. Cela signifie que le travailleur doit avoir effectivement presté 20 jours de travail (en semaine de 5 jours) ou 24 jours de travail (en semaine de 6 jours). Le texte n’exige pas que cette reprise de travail de 4 semaines soit ininterrompue, ni qu’elle s’effectue auprès du même employeur. Il n’exige pas non plus que la reprise de travail soit à temps plein. Plusieurs périodes de travail à temps partiel auprès d’employeurs différents permettent donc au travailleur de remplir cette condition, pour autant qu’elles atteignent au total une durée de 4 semaines.

      Quant à la période de référence minimum à prester pour ouvrir le droit aux allocations de chômage après une démission, nous n’avons vu passer aucun changement en la matière.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  63. Awat
    le 26 janvier 2018 à 15:05

    Bonjour voila j’ai travailler 1 ans comme artcile 60 et je voudrais savoir combien je serai payer par le chomage donc j habite chez mes parents mais je suis pas a charge de mes parents et je gagnais brut 1783 euros et net 1450 euros comme article 60

    nous habitons à 3 chez mes parents et ma mère n’a pas de salaire rien même pas le chomage et mon papa il gagne 1430 il est pensionné ma soeur est chômage et mon frère travaille
    Ps mon papa est prioritaire de sa maison

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 janvier 2018 à 13:04

      Bonjour Awat,

      Pour rappel, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours jours de travail sur une période référence de 21 mois pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as travaillé durant 1 an en article 60, tu ouvriras bien un droit aux allocations de chômage. Attention, si tu avais déjà ouvert un droit et que tu as perçu des allocations de chômage dans les 24 dernier mois, tu bénéficieras des allocations de chômage sur base du salaire et du taux de dégressivité en question avant ton travail (article 60).

      Si ce n’est pas le cas, le montant des allocations de chômage se basera (entre autres) sur ta dernière rémunération brute. Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.619,09€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation. Dans ton cas, le calcul se fera sur ton slaire brut de 1783 euros en tant que cohabitant.

      Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation?(Voir en haut de la page dans la rubrique « durée de ton chômage »). par conséquent, tu reçois 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  64. dylan
    le 25 janvier 2018 à 11:53

    bonjour pour un complément de revenu je peux directement m’adresser à Lonem ou pas

    b8en a vou

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2018 à 11:13

      Bonjour Dylan,

      Pour demander un complément au chômage, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC): http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/a-qui-t%e2%80%99adresser/

      L’employeur doit également te remplir un formulaire C 131A-employeur à remettre à ton organisme de paiement. A noter qu’il peut le faire de manière électronique. Il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois. Le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe. Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette. Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

      Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR. Plus d’infos sur le travail à temps partiel et le chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  65. Carla
    le 25 janvier 2018 à 10:25

    Bonjour,je suis au chômage depois 2016 avec un c4 medical a ce moment la je touche 450e dépend de mois je besoin savoir si je peu passer a charge de mon mari mes 3 enfants son déjà a charge de lui et quel son les avantages merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2018 à 12:00

      Bonjour Carla,

      Il t’est possible de te mettre à charge de ton mari en renonçant à ton droit aux allocations de chômage. Tu seras alors sans revenus et pourra être à charge de ton mari. Cela influence vos statuts familiaux. Dans le cas où ton mari touche des allocations de chômage, il passera certainement du statut de « cohabitant » à celui de « cohabitant avec charge de famille », ce qui a une incidence sur le montant de ses allocations, elles seront plus avantageuses. Tu trouveras le tableau du montant des allocations de chômage pour un cohabitant avec charge de famille sur ce tableau : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-avec-charge-de-famille-1.png

      Attention que dans le cas où tu te mets à sa charge, tu renonces donc à tes propres allocations et seras donc sans revenus. Seules les allocations de ton mari couvriront votre ménage. Si tu y renonces tu pourras les récupérer si tu en refais la demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      Note également que si ton mari travaille, il ne bénéficiera que d’un avantage fiscal appelé « quotient conjugal » : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/autres#q4

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  66. lylie
    le 24 janvier 2018 à 11:48

    Bonjour,en invaliditéede puis  1ans,le medecin du travail m’a permise de recevoir mon c4 pour raison médical ,n’ayent pas d’autre emploie pour moi.

    je viens de quitter la mutuelle;pour me retrouver au chomage dans le but de retrouver un emploie au plus vite,

    ma question est apres 18 mois de mutuelle mais sous contrat de travail ,qu’elle va etre le montant de mes allocation de chomage?

    Entant que choabitant sans enfants a charge puis que monsieur travail et les a prit a charge ,

    je ne peux plus les prendre ,mais mon papa de 66 ans puis je le prendre à ma charge ou pas ?

    Et ou peu on ce renseigné avec certitude du montant exacte journalié que la caisse va pay:er pour pouvoir anticipé les problemes financié etant a la fgtb ,par internet rien a bouger depuis le 08/01/2018

    merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 11:35

      Bonjour Lylie,

      Le montant des allocations de chômage est calculé sur base du salaire brut pris en compte, de la situation familiale et de la période de chômage. C’est bien ton salaire brut qui sera pris en compte et non ton indemnité de la mutuelle.

      Nous ne savons donc pas te répondre avec précision sans ces informations.

      Pour évaluer ta situation familiale, il faut voir avec qui tu vis exactement. Si tu vis avec tes enfants et ton papa, il faut voir si tu perçois les allocations familiales pour tes enfants et il faut voir de quelle rémunération dispose ton papa (pension? salaire? quel montant?). Tu trouveras plus de détail sur les différentes situations familiales sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      Comme tu peux le voir, pour évaluer le montant des allocations de chômage avec précision, il faut connaitre beaucoup d’information. Cependant, la première année, la situation familiale n’a pas beaucoup d’impact. A priori, tu percevras donc 65% de ton salaire brut durant les 3 premiers mois puis 60% de ton salaire brut durant les 9 mois suivant. Après un an, la dégressivité plus variable en fonction de la situation familiale.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  67. Yassin
    le 23 janvier 2018 à 14:49

    Bonjour ma femme et moi somme au chômage pour le moment vu que je viens de terminer mon cdd. Ma question est si je décide de mettre ma femme à ma charge le temp que je trouve un travail pourra t’elle réintroduire une demande d’allovation et aura t’elle droit ? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2018 à 13:19

      Bonjour Yassin,

      Il est tout à fait possible d’interrompre son droit aux allocations de chômage soit en arrêtant de remettre ses cartes de contrôle et en se désinscrivant comme demandeur d’emploi; soit en introduisant une renonciation officielle d’une durée minimale d’1 an. Il est possible de récupérer son droit aux allocations de chômage après une interruption si on en refait la demande au plus tard dans les 3 ans qui suivent le dernier jours indemnisés. Tu retrouveras cette information ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  68. Gina
    le 23 janvier 2018 à 10:43

    Bonjour
    Je travaille avec un contrat de travail (CDI) depuis 2010. J’ai démissionné depuis 2 mois.
    Je voudrais savoir si j’ai le droit de chômage ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 16:39

      Bonjour Gina,

      En principe, tu sembles prouver suffisamment de jours de travail que pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Cependant, comme tu as démissionné, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Dans le cadre de la constitution de ton dossier de demande, tu seras convoquée par l’ONEm pour expliquer les raisons de cette fin de contrat mais hélas, nous ne savons pas prévoir les décisions de l’ONEm. Même si tu es sanctionnée, sache que cette sanction est temporaire et que si tu prouves suffisamment de jours de travail (ce qui semble être ton cas), tu pourras récupérer ton droit à la fin de la période de sanction (en réintroduisant une demande).

      Sache que l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent en emploi pour un autre pour autant qu’on preste au moins 4 semaines dans ce nouvel emploi avant d’introduire sa demande d’allocation.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  69. Melo
    le 22 janvier 2018 à 20:51

    Bonjour
    J ai pls questions svp
    1) je vis seule Avec mon.bebe et je suis mono parental ..
    Je suis quoi pour vous alors ?
    2) je suis’ en train de faire faillite .. mais je peux bénéficier de vos services Car j etais salarié plein temps avant , mais cb de temps après lé jugement de la faillite je pourrais recevoir le 1 er versement. , ?
    Merci bcp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 15:36

      Bonjour Melo,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse et ce n’est donc pas de nous dont dépend le droit aux allocations de chômage.

      Pour répondre à tes questions, si tu vis seule avec un enfant, tu auras en principe le statut de cohabitant avec charge de famille.

      Ensuite, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (pour la première fois), il faut prouver un certain nombre de jours de travail salariés sur une période de référence qui précède la demande (cela varie en fonction de l’âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/). Le travail indépendant ne peut pas être pris en compte mais peut prolonger la période de référence pour utiliser un travail salarié exercé avant. En principe, tu peux demander des allocations de chômage dès que tu as cessé toutes activités (lendemain du jugement) . Il faut introduire cette demande auprès d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et s’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès de l’organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg). Le délai de traitement du dossier de demande est de maximum 3 mois (donc 3 mois peuvent s’écouler entre la date de la demande et le premier versement) mais ces délais sont généralement plus courts. Sache qu’il existe également le droit passerelle: https://socialsecurity.belgium.be/fr/elaboration-de-la-politique-sociale/droit-passerelle-pour-independants

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  70. Yassin
    le 22 janvier 2018 à 20:12

    Bonjour je touchais 47,94 par jour à base de travail avec ma ferma à charge. Ensuite ma femme a introduit une demande d’allocation à base d’etude qui a été accepter. J’ai reçu une lettre en me disant qui me laisseront 42,66 par jour. Ma
    Question est vont il encore me diminuer sachant que sa fait que 3 mois que j’ai fini mon contrat merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 16:02

      Bonjour Yassin,

      Tout d’abord, il est normal que ton chômage ait diminué à partir du moment où ta femme a commencé à percevoir des allocations d’insertion. Tu es sans doute passé du statut de « cohabitant avec charge de famille » au statut de simple « cohabitant » qui, en toute logique, est moins avantageux comme vous êtes maintenant deux à bénéficier de revenus dans le ménage. Le montant des allocations de chômage dépend en effet de ton statut familial.

      Ensuite il faut également savoir que le montant des allocations de chômage dépend aussi de la période de chômage. Le montant des allocations de chômage est dégressif, c’est-à-dire qu’il diminue avec le temps. Si tu es au chômage depuis trois mois, tu es sans doute dans la première période. En tant que cohabitant du touches donc normalement entre le 4ème et le 12ème mois 60% de ton dernier salaire brut. Ensuite tu ne toucheras plus que 40% de ta dernière rémunération pour une période qui dépend de ta carrière professionnelle. Finalement en troisième période tu toucheras un montant fixe de 539,76€ pars mois.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  71. Nephalem
    le 22 janvier 2018 à 16:46

    Bonjour, je suis actuellement au chômage et habitant encore chez mes parents, je souhaite déménager chez ma compagne d’un cote je suis chef de famille pour le moment et je perçoit 600 d’allocation de chômage quels sont les risques pour moi étant donné que d’après se que j’ai lut je vais passer cohabitant! D’après mon organismes je risque d’être vachement pénalisé…. Pour quel raison et sous quel critère???

    Merci d’avance en l’attente d’une réponse prochaine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2018 à 10:34

      Bonjour Nephalem,

      Sache que le montant de tes allocations de chômage dépend toujours de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage et de la situation  familiale et personnelle. Donc, si tu pars habiter chez ta compagne, cela pourrait avoir un impact sur le montant de tes allocations. Si elle gagne un revenu ne dépassant pas 781,27 euro brut, tu bénéficieras du taux chef de famille. Si elle gagne plus, tu auras le taux cohabitant ordinaire. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  72. Marie
    le 22 janvier 2018 à 09:55

    Bonjour,

    Je signe un CDD de 114H par mois pour un salaire net de 1340 euros. (éducateur A3)Je suis isolée avec un enfant scolarisé de 17 ans. Je me suis inscrite au forem afin de maintenir mes droits plein temps au chômage A131A, aurais je droit à un complément chômage? et si oui de combien? Merci, belle semaine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 14:20

      Bonjour Marie,

      Si tu percevais des allocations de chômage avant cet emploi, tu pourrais bénéficier d’une allocation de garantie de revenu (AGR=complément) si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage théorique à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout. De plus, le calcul de l’AGR étant très complexe, nous ne savons pas te répondre avec précision. Tu peux utiliser le simulateur de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel ou en discuter avec ton organisme de payement à qui tu dois remettre ce formulaire C 131A-travailleur.

      Tu retrouveras toutes les informations concernant le travail à temps partiel et le droit aux allocations de chômage sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  73. Said
    le 20 janvier 2018 à 02:22

    Bonjour
    Je travail depuis 28/09/2011 sans arrêt chez le même patron. Je suis en préavis jusqu’àu 04/06/2018 je veux savoir si je ne trouve pas un travail et je suis en chômage combien je vais toucher mon salaire brut 3057€ et ma date de naissance 01/06/1989
    Merci d’avance .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 11:33

      Bonjour Said,

      Malheureusement, n’ayant pas plus de détails sur la situation, nous ne pouvons te dire avec précision combien tu toucheras d’allocations de chômage. Sache tout de même que cela va dépendre non seulement de ta dernière rémunération brute, de la durée de ton chômage mais aussi de ta situation familiale et personnelle. Tu pourrais donc bénéficier soit du taux isolé, soit du taux cohabitant ordinaire ou encore du taux cohabitant avec charge de famille. Tu trouveras plus d’informations sur les catégories et tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Vu que ta rémunération brute dépasse le plafond de 2619€ par mois, tu peux te fier aux montants de la colonne la plus à droit des tableaux ci-dessus (en fonction de ta situation personnelle et familiale).
      Montants desquels tu dois retirer 10,09% de précompte professionnel si tu es cohabitant.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  74. pripri
    le 19 janvier 2018 à 11:55

    bonjour etant actuellement chez mon papa qui travaille et ayant ma fille a charge pourriez vous me dire cb je gagnerais par mois en sachant que j ai travaille pendamt 13ans dans la mm boite en 3/4 tps???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 16:19

      Bonjour Pripri,

      Le calcul du montant des allocations de chômage se fait sur base de trois critères :

      – Ta situation familiale. Dans ton cas, comme tu vis chez ton père et que ce dernier travaille, tu seras considérée comme « cohabitant » et ce même si tu as un enfant à charge.

      – Ta dernière rémunération brute

      – La durée de ton chômage (le montant des allocations de chômage est dégressif)

      En tant que cohabitant, tu recevras 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu recevras 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arriveras en dernière période de chômage, tu recevras une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

      Tu peux te baser sur le tableau suivant pour ton calcul : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Note que ce tableau est valable si ton temps partiel est assimilé à un temps plein (la condition étant que tu gagne plus de 1562,59€ brut par mois pendant ton temps partiel).

      Si ce n’est pas le cas, tu seras indemnisée dans le régime des demi-allocations de chômage. Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Le calcul de ce montant est complexe. Fais-toi aider par ton organisme de paiement pour le connaître. Tu trouveras déjà une base d’informations pour le chômage sur base d’un temps partiel sur cette fiche-ci: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  75. BP
    le 19 janvier 2018 à 11:33

    Bonjour,

    Après avoir travaille à temps plein pendant plus de 7 ans, je travaille à temps partiel à 33% depuis septembre 2017 et je bénéficie d’un complément chômage (alloc de garantie de revenu).

    Un chômage complet est calculé sur base de 26 jours.

    Mon allocation a été calculée sur base de 9 jours. Vu que mon contrat est à 33%, cela n’aurait pas dû être calculé sur 17 jours plutôt? Ou alors c’est pour ne pas dépasser un certain seuil?

    Merci pour ce petit éclaircissement.

  76. Sylvia
    le 19 janvier 2018 à 11:03

    G tjs travailler et je suis actuellement au chômage et droit au maximum mais pendant combien de temps ai-je droit au maximum ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 janvier 2018 à 16:59

      Bonjour Sylvia,

      Comme tu peux le voir dans le tableau correspondant à ta situation familiale ci-dessus, les allocations de chômage diminuent pour la première fois après 3 mois.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  77. chchi
    le 19 janvier 2018 à 10:12

    bonjour

    j’ai travaillé temps  plein(mi temps CDI et CDD) dans une même boite durant 1 an.(oct 2016 au 29 septembre 2017).

    en oct 2017 j’ai perdu mon mi temps Cdd mais j’ai trouvé un autre mi temps cdd de 6 mois pour la durée du 10 oct 2017 au 28 fev 2018) dans une nouvelle institution.

    Etant donné que mon deuxième mi temps prend fin en février, ma question est la suivante:

    Quel sera le montant de chômage complémentaire?

    nb: je suis mariée et mon époux travaille en  temps plein CDI.

    MERCI

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 janvier 2018 à 16:37

      Bonjour Chichi,

      Si tu as moins de 36 ans ou que tu as déjà ouvert un droit aux allocations de chômage complètes avant cet emploi, tu pourrais bénéficier d’une allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage) si ton salaire à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout.

      Il nous est impossible de calculer une AGR car cela prend en compte trop de facteurs différents et le calcul est complexe. Nous ne savons donc pas t’informer de manière précise sur son montant. Tu peux utiliser le simulateur de l’ONEm mais là également il faudrait connaitre ton allocation de chômage complète de base théorique (calculée sur base du salaire brut pris en compte, de la situation familiale et de la période de chômage): http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel

      Nous te conseillons donc plutôt de passer par ton organisme de paiement qui pourra calculer cela pour toi. Tu trouveras les démarches à faire pour pouvoir maintenir tes droits (en tant que travailleur à temps plein) et demander l’AGR sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_5

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  78. Popottes
    le 17 janvier 2018 à 18:10

    Bonjour

     

    J’ai ete en maladie-invalidité depuis 5/07 2015 jusqu’au 04/12/2017 jour ou j’ai repris le travail.

    Le 19/12/2017 je me suis inscrit comme demandeur d’emploi pour toucher des allocations de chomage.

    Avant la maladie je travaillais pour 2500 brut en interim pendant 6 mois.  Avant cela mes indemnités de chomage étaient supérieures à 50 eur net par jour.  Apres mes deux semaines de travail de decembre 2017

    mon net d’allocations de chomage est descendu à 38 eur par jour.  Je ne comprends pas je croyais que les jours de maladie étaient considérés comme jours travaillés?  Pouvez- vous m’expliquer par mail svp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 janvier 2018 à 16:59

      Bonjour Popottes,

      Il nous manque certaines informations pour répondre de manière complète à ta question, mais voici ce qui expliquerait ta situation :

      Si au moment où tu es passé en maladie-invalidité tu étais au chômage (et pas sous contrat), la dégressivité du montant des allocations de chômage ne s’est alors pas arrêtée pendant la période où tu étais indemnisé par la mutuelle. Si tu étais en première période d’indemnisation en juillet 2015, il est du coup très probable que tu sois passé en troisième période au moment où tu as fait la demande d’allocation suite à ton contrat de décembre 2017.

      Afin de revenir à la première période d’indemnisation, il faut avoir une durée occupation de travail déterminée. Tu trouveras toutes les informations sur cette fiche de l’ONEm : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67 Comme indiqué sur la fiche, les périodes indemnisées à charge de l’assurance maladie-invalidité n’entrent pas en ligne de compte pour déterminer la durée d’occupation. En outre, les deux semaines de contrats que tu as prestées en décembre ne sont malheureusement pas suffisantes.

      Si cette explication ne concorde pas avec ta situation, n’hésite pas à nous donner plus d’informations sur ton parcours, ton statut, etc.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  79. Ben
    le 17 janvier 2018 à 13:32

    Bonjour, je suis sous contrat depuis mars 2017 .. d’abord 6 mois fpie et puis 6 mois Cdd

    il me reste 2 mois de contrat mais après quelques soucis , je voudrais arrêter mon contrat.. est ce que j’aurai droit au chômage ? le temps de trouver autre chose qui me plaise..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 15:47

      Bonjour Ben,

      Pour commencer, sache qu’il n’est pas possible de quitter un CDD de manière unilatérale moyennant la prestation d’un préavis (démission) durant la 2e moitié du CDD. Puisque tu as un CDD de 6 mois et qu’il te reste 2 mois, tu es bien dans cette 2e partie de CDD. Dans ce cas, pour pouvoir rompre le contrat de travail avant la fin, il faut soit trouver un accord avec l’employeur pour faire une rupture d’un commun accord, soit payer une indemnité de rupture qui sera équivalente à 4 semaines de salaire brut.

      De plus, sache que si tu quittes ton emploi (démission ou rupture d’un commun accord), tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      Ensuite, il faut également analyser si tu remplis les condition d’admission au chômage. Si tu avais déjà ouvert un droit, il n’est plus nécessaire d’analyser cela. Par contre, si tu n’as jamais ouvert de droit aux allocations de chômage, il faut bien remplir ces conditions. Sache que si tu n’as pas eu d’autres emploi avant celui-ci, tu ne pourras à priori pas immédiatement avoir droit aux allocations de chômage à la fin de ce contrat car tu n’auras pas suffisamment travaillé. En effet, pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple si tu as moins de 36 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande (312 jours de travail correspond à 1 an de travail à temps plein): http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/. La première moitié du FPI étant consacrée à la formation (donc pas soumise aux cotisations sociales ordinaires), tu ne pourras en valoriser que maximum 96 jours.  Dans ta situation, tu pourrais faire valoir les jours prestés durant ton contrat de travail + 96 jours de la partie formation.

      En attendant, tu pourrais peut-être ouvrir le droit à des allocations d’insertion (allocations sur base des études) au bout de 12 mois d’inscription à Actiris; pour autant que tu obtiennes 2 évaluations positives et aies moins de 25 ans au moment de la demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.