Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.619,09€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.562,59€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.031,94€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 418,39€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :    cohabitant avec charge de famille

 

Si tu es isolé :isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


140 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. yaya
    le 26 avril 2018 à 17:39

    bjr  voila je viens de fini mon article 60 je me suis inscrit au chomage  j quand je travail je touche 1700 euro et la le chomage ma tirer 500 euro je touche que 1200 euro je trouve sa pas normal portant j ai 2 enfant a charge plus leur maman qui touche a rien  .   merci a vous

  2. badine
    le 26 avril 2018 à 03:24

    Bonjour,

    J’ai reçu mon C4 .
    je touchais 1803 euros brut temps plein depuis 2008.
    je suis une maman seule avec 1 enfant a chargé.

    quelle sera mon allocation de chômage ?

  3. Cass
    le 25 avril 2018 à 10:00

    Bonjour , ayant un salaire qui varie de 1270 à 1400€ par mois je finis mon contrat en cdd le 3 juillet combien vais je percevoir de chômage ? J’ai travaillé 1et demi dans la société on peut compter 1 ans car les 5 premiers mois était en pfi
    Merci à vous

  4. Baby
    le 24 avril 2018 à 13:59

    Bonjour,

    Je suis personne à charge, je voudrais savoir si je perçois 150€ d’un travail pour un mois, si mon compagnon sera déchu de son droit à l’allocation de chômage avec charge de famille?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 avril 2018 à 17:25

      Bonjour Baby,

      L’ONEM ne considérera pas tes revenus comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      Ton compagnon doit déclarer tes revenus auprès de son organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme)  au début de ton activité professionnelle.
      Tes revenus proviennent d’un travail salarié;
      Le montant brut ne dépasse pas 781,27 euros par mois.
      Pour plus d’informations, contacte nous !

  5. patje
    le 24 avril 2018 à 13:34

    bonjour,

    en ayant travaille pendant 34 ans et agé de 52 ans après combien de temps reçoit t’on le montant forfaitaire de 539 euros

    merci

  6. elise12
    le 23 avril 2018 à 12:36

    Bonjour je suis indépendante depuis bientôt 5 ans. j’aimerais arrêter mon activiter ! pouvez vous me dire comment sa ce passe pour le chômage et quels montant je vais percevoir?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 avril 2018 à 12:00

      Bonjour Elise12,

      Afin d’ouvrir son droit au chômage, il faut pouvoir justifier un certain nombre de jour de travail sur une période déterminée selon son âge. Tu peux te référer au tableau du haut de cette fiche-ci pour plus d’information : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      – Si tu n’as jamais ouvert ton droit aux allocations de chômage, il faudra comptabiliser ton nombre de jours de travail en tant que salariée. Les jours de travail sous le statut d’indépendant ne peuvent pas être comptabilisés dans le calcul. Ainsi, si tu souhaites ouvrir ton droit aux allocations de chômage, il faudra voir si tu as travaillé sous contrat, comme employée, avant d’entamer ton activité d’indépendante. Si c’est le cas il faudra alors calculer si tu as travaillé un nombre suffisant de jours sur la période de référence. Note que l’activité indépendante prolonge cette période de référence de la durée de l’activité (avec un maximum de 15 ans). Si tu ne parviens pas à justifier un nombre suffisant de jours, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir ton droit aux allocations de chômage. Dans ce cas, si tu arrêtes ton activité et que tu te retrouves dans une situation financière difficile, c’est vers le CPAS qu’il faudra te tourner ( http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/)

      Dans le cas où tu ouvrirais ton droit aux allocations de chômage, le montant que tu percevras sera alors calculé selon trois critères : ton statut familial, ton dernier salaire brut en tant qu’employée, la période de chômage (cf. fiche ci-dessus). C’est donc bien le salaire brut perçu chez ton dernier employeur qui sera pris en compte.

      – Si tu avais droit au chômage avant de débuter ton activité d’indépendante, tu récupèreras sans problème tes allocations. Le travail indépendant (de plus de 6 mois) prolongeant la période de chômage en cours, tu devrais percevoir le même montant que ce que tu recevais avant l’activité indépendante.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  7. MIG
    le 22 avril 2018 à 08:57

    bonjour,

    Je suis père d’un enfant de 3 ans,
    je vis seul avec ma mère mais suite a quelque problème avec cette dernière qui notamment tourne dans l alcool voir la drogue je pense à partir habiter chez la mère de mon fils qui elle vit chez ses parents.

    Je travail depuis presque 4 ans en CDI mais je vais avoir mon préavis pour raison de manque de motivation et prestation insuffisante, malheureusement pour moi, toute cette situation ma beaucoup affecté psychologiquement et j’en suis donc arriver à perdre mon travail…
    ma question est donc:
    A quoi vais-je avoir droit comme allocation si je vais habiter chez ma mon compagne qui travail et que ses 2 parents travaillent également, alors que chez ma mère il n y a que moi qui travaillait car elle touche une pension de veuve ?
    toute cette situation me stress énormément car j’ai comme tout le monde des emprunts à payer, notamment pour ma voiture, j ai un fils à nourrir, et j ai également besoin de me ressourcer psychologiquement et de fuir mon habitat actuel pour offrir une vie convenable à mon enfant et à moi même…
    merci pour vos réponses.

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2018 à 12:23

      Bonjour MIG,

      Malheureusement, n’ayant pas plus d’informations sur ta situation, nous ne pouvons te dire quel sera le montant de tes allocations de chômage. Mais sache que le calcul se fait toujours sur base de la dernière rémunération brute, de la situation familiale et personnelle et également sur la durée du chômage.

      Mais sache qu’en tant que chômeur indemnisé, si tu pars vivre avec ta compagne alors que celle-ci a des revenus professionnels, cela pourrait avoir un impact sur le montant de tes allocations.
      Si ta compagne gagne un salaire dépassant 781,27 euro brut par mois, tu seras considéré comme cohabitant ordinaire. Si elle touche moins, tu seras considéré comme cohabitant avec charge de famille. Le fait que ses parents aient des revenus n’aura aucune importance sur ta situation. Tu trouveras plus d’informations sur les montants des allocations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  8. Brooklyn
    le 21 avril 2018 à 17:33

    bonjour à combien reviens les allocation des deux personne une perçois l’allocation de chômage en tant que isoler et l’autre perçois le cpas en tant que isoler bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 avril 2018 à 16:31

      Bonjour Brooklyn,

      Lorsque 2 personnes vivent sous le même toit, elles sont considérées comme cohabitantes. Dès lors le montant des allocations (chômage, CPAS) est adapté à la situation familiale.

      Si ces deux personnes vivent ensemble et forment un ménage de fait, à priori, le cohabitant au chômage devra prendre l’autre personne à sa charge. Ce qui lui permettra de recevoir le taux cohabitant avec charge de famille. Et l’autre perd le droit au CPAS. Le CPAS est une aide résiduaire, c’est -à-dire qu’il est obligatoire de faire valoir toute autre aide possible avant celle du CPAS. L’aide du chômage est donc prioritaire à celle du CPAS.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      • Brooklyn
        le 24 avril 2018 à 08:43

        bonjour merci pour votre réponse qu’attendez-vous par ( faire un ménage de fait ) ?

        bien à vous

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 24 avril 2018 à 10:40

          Bonjour Brooklyn,

          Deux personnes (ou plus) forment un ménage de fait si:
          – elles cohabitent à la même adresse (ce qui doit ressortir du registre national ou d’une autre
          source officielle),
          – elles ne sont ni parentes ni alliées jusqu’au troisième degré inclusivement (par exemple pas
          les époux, les parents, les beaux-parents, les enfants, les frères, les demi-sœurs, les grandsparents,
          les oncles ni les tantes),
          – elles contribuent chacune à régler conjointement leurs problèmes ménagers, financièrement
          ou d’une autre manière.
          En outre, qu’elles soient de même sexe ou de sexe différent n’a aucune importance.

          Bien à toi

  9. Neri
    le 21 avril 2018 à 02:06

    Je travail et ma mere est pensionné. Puis la prendre a ma charge au travail? Si oui sous quel condition? Merci pour votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2018 à 10:27

      Bonjour Neri,

      Nous supposons que par «la prendre à charge au travail» tu veux dire qu’elle serait à ta charge vis-à-vis du SPF finance et que tu bénéficierais ainsi d’un avantage fiscal sur tes revenus ? Si c’est le cas, voici ce que prévoit le SPF Finance (https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/autres#q2) :

      « Vous pouvez, quand toutes les conditions sont remplies, prendre les personnes suivantes à charge :

      – vos ascendants (parents, grands-parents, …)

      – vos frères et sœurs

      – les personnes qui vous avaient à charge exclusive ou principale quand vous étiez enfant
      Par exemple, une tante qui, à la mort de vos parents, vous a pris à charge pendant votre enfance.

      Les personnes susceptibles d’être à votre charge pour l’exercice d’imposition 2018, revenus 2017, doivent satisfaire à trois conditions:

      1. Elles doivent faire partie de votre ménage au 1er janvier 2018. 
      Cela signifie que vous êtes réellement à la tête du ménage et que la personne que vous souhaitez prendre à votre charge habite effectivement et de manière durable avec vous.
      Attention ! Si la personne susceptible d’être à votre charge est éloignée temporairement de l’habitation familiale pour des raisons de santé etc., elle est normalement toujours considérée comme faisant partie de votre ménage.
      Les personnes qui sont décédées en 2017 sont censées encore faire partie de votre ménage au 1er janvier 2018 à condition qu’elles aient déjà été à votre charge pour l’exercice d’imposition qui précède (c.-à-d. l’exercice d’imposition 2017, revenus 2016).

      2. Leurs ressources nettes ne peuvent pas dépasser 3.200 euros (revenus 2017). Ne constituent toutefois pas des ressources pour les personnes susceptibles d’être prises à charge :la première tranche de 25.750 euros (revenus 2017) des pensions, rentes et allocations en tenant lieu perçues par vos parents, grands-parents, arrière-grands-parents, frères et sœurs âgés de 65 ans ou plus au 1er janvier 2018

      3. Elles ne peuvent pas percevoir de rémunérations qui sont des charges professionnelles pour vous.  »

      Cela dépendra donc du montant de la pension de ta mère. Si cette dernière est plus élevé que 3.200€ net sur l’année 2017 (sans prendre en compte la première tranche de 25.750€), elle ne pourra pas être considérée comme étant à ta charge.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  10. charaf
    le 21 avril 2018 à 01:12

    Bonjour je vais divorcer et j’ai deux enfants qui reste avec leur mère etjaurais le droit a 6 jours de visite par mois et je vais payer 100 euro de pention alimentaire par mois je veux savoire combien je touche des allocation de chomage merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2018 à 10:41

      Bonjour Charaf,

      Il existe deux cas de figure pour lesquels un parent divorcé peut maintenir son statut de « cohabitant avec charge de famille » :

      – Si il a la garde des enfants au moins deux jours par semaine. Cela ne semble pas être ton cas.

      – Si il paye une pension alimentaire suite à la décision d’un juge (un acte notarié est indispensable, un simple accord à l’amiable entre les ex-mariés n’étant pas suffisant). Si c’est ton cas et que la pension que tu vas verser fait suite à un jugement, tu pourras alors maintenir ton statut de « avec charge de famille ».

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  11. Mat
    le 20 avril 2018 à 19:42

    Bonsoir je viens de finir mon contract d un an 3/4 Temps j ai bientot 20 ans je suiq domicilier xhez ma.mere qui a des revenu d allocation de maladie vipo avec les conque frère et soeur vais je être comme co habitant ou es ce que c est ma mère qui va être diminuer à la mutuel

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2018 à 14:59

      Bonjour Mat,

      Si ta maman perçoit des indemnités de la mutuelle, tu auras le statut de cohabitant car ces indemnités sont bien prises en compte comme des revenus. Si elle perçoit une allocation pour personne handicapée, ces revenus ne sont pas pris en compte. Il faudra alors voir si tes frères et soeurs ont des revenus ou pas. S’ils n’en ont pas, tu devrais avoir  le statut de cohabitant avec charge de famille. Tu peux en discuter avec ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) lorsque tu introduiras ta demande d’allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. Crouton
    le 20 avril 2018 à 16:13

    Bonjour,

    Je suis licenciée ce jour avec indemnités. Je sais que je ne toucherai des indemnités de chômage qu’après la durée du préavis. Mon dernier salaire est de 2846 € brut. J’ai un horaire 4/5 mais avec des périodes en 2017 de temps plein. J’ai 56 ans, pouvez vous svp me dire combien je toucherai du chômage et comment je peux connaitre les formations qui me permettent de prolonger la période de paiement des indemnités

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2018 à 17:00

      Bonjour Crouton,

      En ce qui concerne le montant des allocations de chômage, si tu ouvres ton droit aux allocations de chômage à temps plein (c’est-à-dire si tu as pu assimiler ton temps partiel 4/5ème à un temps plein pour le calcul de l’ouverture du droit, toutes les informations sur cette fiche-ci: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ ) le montant de tes allocations sera alors calculé selon trois critères :
      – Ton statut familial
      – Ton dernier salaire brut
      – Ta période de chômage

      Tu peux dès lors te référer aux différents tableaux sur la fiche ci-dessus afin de connaître le calcul pour le montant de tes allocations.

      Si, par contre, tu ne peux pas assimiler ton temps partiel à un temps plein et que tu ne justifies pas suffisamment de jours de travail à temps plein (dans tes anciens contrats par exemple) sur une des périodes de référence (voir cette fiche-ci : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), le montant de tes allocations sera alors calculé sur base de demi-allocations. Ce calcul est complexe, nous te conseillons dès lors de t’adresser à ton organisme de paiement.

      Nous ne comprenons pas bien la deuxième partie de ta question. Qu’entends-tu par « formations qui permettent de prolonger la période de paiement des indemnités ». Parles-tu de formations qui suspendent la dégressivité du montant des allocations ? Si c’est le cas, tu trouveras les informations sur cette fiche de l’ONEm : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58

      Si tu parles d’autre chose, nous t’invitions à nous préciser ta question afin que nous puissions y répondre.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      • crouton
        le 25 avril 2018 à 08:58

        Bonjour,

        Merci pour les infos, tout est très clair et répond bien à mes questions. On m’a dit aussi d’aller à la « maison de l’emploi », qu’ils m’aideraient pour toute les démarches et répondraient aussi à mes questions.

        Merci pour votre aide et belle journée à vous

        Crouton

  13. Néfalime
    le 19 avril 2018 à 16:57

    Bonjour, je vais partir avec Actiris international le 5 mai et je garde mes allocations de chômage durant mon stage mais je voulais savoir si mes allocations seront gelées lors de la signature du contrat de stage ou bien le 1 jour de travail? Merci de votre attention.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2018 à 12:24

      Bonjour Néfalime,

      Si tu as obtenu une dispense te permettant de maintenir tes allocations de chômage durant ton stage (http://www.actiris.be/Portals/33/DV14%20dispense%20%C3%A9tudes%20programme%20Erasmus,%20formation%20ou%20stage%20%C3%A0%20l%E2%80%99%C3%A9tranger.pdf) et que, en outre, cette dispense te permet de geler le montant de tes allocations durant cette période, c’est à partir du moment où ton stage débutera que le dégressivité sera temporairement suspendue. Attention que toutes les formations/stages ne permettent pas de bénéficier de ce gel du montant des allocations. Comme indiqué sur le site de l’ONem, ce n’est possible que dans 4 cas:

      Premièrement, c’est possible pour une formation professionnelle. Deuxièmement, dans 3 autre cas : suivre des études de plein exercice préparant à un métier en pénurie ou suivre la formation comme indépendant ou vous préparer à une activité indépendante au moyen d’une coopérative d’activités,

      Il semblerait donc que pour un stage à l’étranger, le dégressivité n’est pas suspendue. Tu trouveras les informations sur cette fiche de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4Cependant, comme indiqué dans le document de demande de dispense d’Actiris, nous te conseillons de t’adresser directement à ton organisme de paiement afin d’avoir toutes les informations concrètes.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  14. Giulia
    le 19 avril 2018 à 15:13

    Bonjour,

    Pourriez-vous me dire quel sera le salaire que j’aurai si je tombe au chômage en sachant que je suis actuellement employée en 3/5 dans une entreprise depuis 4 ans avec un salaire brut de 1386,64€ et que j’ai un enfant à charge. De plus j’habite dans la maison de mes beaux parents, donc en tant que cohabitant.
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 avril 2018 à 15:41

      Bonjour Giulia,

      Si ton dernier emploi est à temps-partiel et que ta rémunération brute mensuelle pour ton emploi à temps partiel est supérieure à 1562,59 1.562,59 #sthash.X8rxy4Xh.dpuf
      euros, alors tu pourras effectuer le calcul suivant pour que tes jours de travail soient assimilés à des jours de travail à temps-plein : Le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Malheureusement, le montant que tu perçois ne correspond pas à cette situation. Tu pourras par conséquent bénéficier de demis-allocations de chômage puisque tu as assez de jours de travail (4 ans) dans ce régime: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations. Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Le calcul de ce montant est complexe. Fais-toi aider par ton organisme de paiement pour le connaître.

      Le nombre de demi-allocations que tu perçois par semaines est calculé comme suit?:(nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps partiel x 12) / nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein dans la même fonction): http://www.onem.be/fr/citoyens/travail-temps-partiel

      Calcul:  22,8 x 12/38= 7.2 >>>>>>>>> Tu as donc droit à 7 demis – allocations. Il reste à évaluer le montant de la demi-allocations. Ton organisme de paiement pourra t’aider.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  15. GIUSEPPEDL
    le 19 avril 2018 à 11:18

    Bonjours depuis 2 moi je travail avec des contrats temp plein interimaire tout le jours.

    A partir du 1 Mai le travail va arrête car il n’y a pas de boulot.

    Avant le travail interimaire j’etais un chômeur avec de demi-allocation.

    Lorsque je vais à faire la nouvelle demande de chômage je vais à toucher l’allocation à temp-plein ou reste toujours chômeur avec des demi-allocation???

    J’ai travaille en Italie da l’année 1991 jusque a Aout 2015.

    En belgique avec un contrat a mi-temp da Fevrier 2016 jusqu’à Décembre 2016. Apres j’ai étais au chômage et je commence à travailler da le 25/1/2018 et je vais a terminer la fin de Avril.

     

    Merci pour votre réponse.

  16. Mso
    le 18 avril 2018 à 10:44

    Bonjour

    Je travaille à 19h semaine et je suis isolée avec 2 enfants à charge je touche le complément de chômage et je voulais cohabiter avec mon copin qui lui travail 25h semaine.Est ce que j’aurai toujours le complément de chômage. Merci bien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2018 à 16:26

      Bonjour Mso,

      Si tu vis avec un partenaire qui a un salaire supérieur à 781,27 euros brut par mois, tu auras le statut de cohabitant (et plus de cohabitant avec charge de famille). Dans ce cas, cela pourrait effectivement avoir un impact sur le montant de l’allocation de chômage théorique sur laquelle est calculé ton complément de chômage. En fonction de cela, ton complément pourrait diminuer ou disparaitre. Nous ne sommes hélas pas en mesure de te répondre avec précision. Nous te conseillons donc d’en discuter avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. F.
    le 17 avril 2018 à 07:45

    Bonjour,

     

    Peut-on percevoir des allocations chômage si le conjoint exerce une activité professionnelle ?

     

    Cordialement,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2018 à 15:16

      Bonjour F,

      Le droit aux allocations de chômage dépend de ton passé professionnel. Tu dois prouver un certain nombre de jours de travail pendant une période qui précède directement la demande d’allocations. Tu trouveras sur cette page le détail des conditions pour pouvoir prétendre aux allocations de chômage : http://www.bruxelles-j.be/?p=4562

      Le fait de cohabiter avec une personne qui a des revenus professionnels n’interviendra que dans la détermination du montant des allocations de chômage, puisque celui-ci va dépendre, entre autres, de la situation familiale. Si tu cohabites avec une personne qui a des revenus professionnels, tu auras droit à des allocations de chômage au taux cohabitant (voir ci-dessus).

      Cependant, attention, le fait que ton conjoint ait un revenu a une influence sur le droit aux allocations d’insertion. En effet, si tu bénéficies d’allocations d’insertion et que tu es isolé, cohabitant privilégié ou cohabitant avec charge de famille, ce droit, qui dure en principe trois ans peut être prolongé. Mais, si tu es simple cohabitant, il cesse après trois ans. Tu trouveras les informations à ce sujet sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=19505

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  18. Shadow
    le 17 avril 2018 à 01:56

    Bonjour,
    Je suis sur le chômage tant que maintenant et mon compagnon sur le cpas, on va se mettre en ménage nous somme pas mariés.
    Est ce que ce serai plus judicieux que le côté cpas prenne un chômeur à charge ou le chômeur prendre la personne cpas à charge ? Pour pouvoir s’en sortir au mieux tant que maintenant ?
    C’est assez urgent.
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2018 à 17:28

      Bonjour Shadow,

      Si tu te mets en ménage avec ton compagnon, il devra introduire une déclaration de changement de sa situation familiale auprès de son organisme de paiement (capac ou syndicat) et indiquer que la composition de ménage a changé. Il va déclarer que tu vis avec lui et que tu ne disposes pas de revenu du travail ou de revenu de remplacement autre que le CPAS.
      Il sera alors considéré comme chômeur avec personne à charge et bénéficiera du taux cohabitant avec charge de famille.
      L’aide du CPAS est toujours subsidiaire aux autres revenus et est le dernier filet de sécurité. Tu ne pourras jamais en tant que bénéficiaire d’un revenu d’intégration prendre une personne qui a droit aux allocations de chômage à ta charge. Ce n’est de toute façon pas dans l’intérêt de ton compagnon de renoncer à ses allocations de chômage car tant qu’il bénéficie d’allocations de chômage il continue à bénéficier de l’assurance invalidité et de cotiser pour sa pension.
      Si vous avez des enfants et/ou que vous avez des difficultés financières malgré l’allocation de chômage de ton partenaire, tu pourras toujours demander de continuer à bénéficier d’un revenu d’intégration ou d’aides sociales ponctuelles.
      La situation du ménage sera examinée au cas par cas (ressources, charges, nombre de personnes dans le ménage…).

      Nous restons à ta disposition si tu as encore des questions !

  19. Marie
    le 15 avril 2018 à 21:00

    Bonjour
    Je suis française et j ai travaille 2 ans en belgique je suis parent isolé avec 3 enfants mon dernier salaire est de 1413 euros brut avec un contrat de 24h semaine a combien s elevera mon choamge merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 avril 2018 à 16:58

      Bonjour Marie,

      Si tu n’as jamais travaillé à temps plein, tu ne pourras pas ouvrir un droit au chômage sur base d’un travail à temps plein avec ces deux années de travail à temps partiel.
      Par contre, tu devrais pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel « volontaire ». Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/?p=16006
      Tu verras que le calcul du montant auquel tu pourras prétendre est un peu complexe.
      Il faut d’abord déterminer à combien de demi-allocations tu as droit par semaine et puis il faut évaluer le montant de la demi-allocations. Tu peux t’adresser à ton organisme de paiement pour demander une estimation.
      Bien à toi

  20. Hamza
    le 15 avril 2018 à 15:48

    Bonjour,

    Je suis au chomage, je suis séparé et j’habite seul, j’ai un  fils, il habite avec sa maman et les week-ends chez moi. Ma nièce n’habite pas en Belgique, elle voulait continuer ces études supérieurs à Bruxelles et m’a demandé de l’heberger, je voulais savoir s’il vous plait est ce que cela a un impact sur mes allocations de chomage si je l’hebergerai et est ce que dois-je prévenir mon syndicat au cas ou elle habitera chez moi? Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 avril 2018 à 16:13

      Bonjour Hamza,

      Tout changement de situation doit bien être signalé à ton organisme de paiement (syndicat).
      Si tu as la garde de ton fils pendant au moins, en moyenne, deux jours par semaine, tu devrais déjà avoir le taux cohabitant avec charge de famille.
      Le fait que ta nièce, sans revenus, vienne habiter avec toi ne devrait donc pas changer ton statut de « chef de famille ».
      Et si tu es actuellement indemnisé au taux isolé, ta nièce devrait te permettre de bénéficier du taux cohabitant avec charge de famille.

      Bien à toi

  21. Dd
    le 13 avril 2018 à 23:32

    Bonjour à vous,
    J’ai travaillé 4ans. Maintenant je suis en CDD qui se termine dans 1mois. Mon épouse travail. Nous avons 2enfants. Pourriez-vous me donner une idée du montant qui me sera octroyé svp? Je gagne 2500 brut. Un tout grand merci! Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 avril 2018 à 15:10

      Bonjour Dd,

      Tu percevras l’allocation de chômage au taux cohabitant. Dès lors tu percevras pendant 3 mois 65% de ton salaire brut (0.65*2500=1625 euros) ensuite tu percevras pendant 9 mois 60% de ton salaire brut (0.60*2500=1500 euros). Par la suite ton chômage diminuera progressivement en fonction de tes années de travail (phase 2 puis phase 3). Le montant minimum que tu auras en phase 3 sera de 539.76 euros. On te retirera 10,09% de précompte professionnel (sauf en phase 3).

      Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus « Cohabitant »

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  22. Fethi
    le 13 avril 2018 à 18:00

    Je suis chef de famille.et chaumière.ma femme travaille avec titre service elle gagne 750€par mois.et de temps en temps elle dépasse 750€ elle arrive à 800€.pour 50€en plus je touche le minimum.est ce que ça normale?(pour 50€en plus je perds 800€

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 avril 2018 à 11:13

      Bonjour Fethi,

      Effectivement, le demandeur d’emploi garde son statut de cohabitant avec charge de famille pour autant que son partenaire ne gagne pas plus de 781,27 euros brut par mois. Les mois où les revenus de ta femme dépassent ce montant (que ce soit d’1 euro ou de 1000 euros), tu passes au statut de cohabitant (ordinaire). En fonction de ta période de chômage, la différence entre le montant prévu pour un cohabitant avec charge de famille et un cohabitant ordinaire peut être importante.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. Zazou
    le 13 avril 2018 à 15:12

    Bonjour

    J’ai mon chomage complet depuis le mois de aout , et quand je fais le calcule il me manque a chaque fois un plus de 100€ a mon allocation de chomage !!? en sachant qu’on me paye 45,50€ par jour
    Je comprends pas bien et quesque je dois faire ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 avril 2018 à 11:02

      Bonjour Zazou,

      Percevoir l’allocation de chômage sur base du travail se calcule de la manière suivante:
      Lors de de la première année de chômage ce qui correspond à la phase 1, tu percevras 65% de ton salaire brut pendant 3 mois et ensuite 60% (phase 1.2 et 1.3) de ton salaire brut pendant 9 mois pour autant que tu sois isolé.

      Actuellement tu te situes dans la phase 1.3 (8 mois de chômage), ce qui explique peut-être cette perte de 100 euros et ce depuis novembre (car tu étais en phase 1.2).

      A savoir le montant perçu par mois est variable en fonction du nombre de jours ouvrables dans le mois (du lundi au samedi).
      Exemple : le mois de mars compte 27 jours contre 24 jours en févier, cette différence de jours ouvrables influence aussi le montant de ton allocation de chômage.

      Je t’invite à consulter le tableau ci-dessus et à contacter ton organisme de paiement afin de vérifier s’il n’y a pas une erreur !

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  24. Laroja
    le 13 avril 2018 à 14:07

    Bonjour,

    Je vous contacte afin d’avoir un éclaircissement concernant ma situation professionnelle.
    J’ai 29 ans et je suis employé depuis 2014 en tant qu’opérateur de support technique.
    Depuis quelques mois, la société souhaite abandonner ce projet, du coup la plupart des agents techniques seront licenciés, avec un C4 signalant qu’on ne correspond pas à l’évolution de l’entreprise qui se dirige plus vers l’aspect commercial et administratif du support.
    D’après les représentants syndicaux, ça nous garantira nos droits aux allocations de chômage.

    Mon salaire brut est de 1.623,00 euro, je travaille 30h/semaine, je suis chef de famille, mon épouse est en maladie et touche 970 euro et j’ai une petite fille de 3 ans, est ce que vous pouvez me donner une idée du montant des allocations de chômage auxquelles j’aurai droit ?

    Je suis Bachelier en informatique, et je souhaiterai reprendre mes études et donc faire un master en informatique à l’ULB en cours de jour, j’ai appris aussi que quand on fait des études menant à des métiers en pénurie, nous avons quelques avantages, est ce que vous pouvez m’en informer ?

    A l’attente de votre réponse, veuillez agréer mes salutations distinguées .

    Bien à Vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2018 à 16:29

      Bonjour Laroja,

      Un tel motif de C4 devrait effectivement t’ouvrir le droit au chômage. Vu que ton épouse a des revenus de remplacements, tu seras indemnisé au taux cohabitant: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Pendant les 3 premiers mois, tu devrais recevoir: 1623 x 0.65 = 1055 – 10,09% de précompte professionnel = 949€
      Pendant les 9 mois suivants: 1623 x 0.6 = 974 – 10,09% de précompte professionnel = 879€

      En tant que chômeur indemnisé, tu peux en effet demander une dispense pour être autorisé à suivre des études tout en bénéficiant du chômage. Tu trouveras les informations à ce sujet sur:
      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/
      Vu que tu disposes déjà d’un bachelier en informatique (considéré comme très porteur sur le marché de l’emploi), il n’est pas du tout certain qu’Actiris t’octroiera la dispense pour un master. Mais tu ne perds rien à introduire la demande.

      Si tu obtiens la dispense, tes allocations de chômage ne diminueront plus (pendant tes études + 6 mois) à partir de la phase 2A, c’est-à-dire à partir de la 2e année de chômage: 765,96€/mois

      Bien à toi

  25. KOKITO
    le 12 avril 2018 à 09:36

    Bonjour,

     

    j’aimerais savoir combien je vais toucher au chômage et pendant combien de temps , je gagne 3400 brut et suis seul avec deux enfants à charge. Merci.

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 avril 2018 à 15:21

      Bonjour Kokito,

      Le montant brut maximum pris en considération s’élève à 2619.09 euros. Dès lors pendant la « phase 1 » qui dure une année tu percevras pendant 3 mois: 1702.48 euros, les 3 mois suivants tu auras 1571.44 euros et les 6 derniers mois tu percevras 1464.48 euros. La durée de la « phase 2 » dépendra de tes années de travail à faire valoir. Le montant minium que tu percevras en « phase 3 » sera de 1246.44 euros.

      Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus « cohabitant avec charges de famille »

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  26. Zoi
    le 12 avril 2018 à 07:41

    Bonjour je suis cheumeuse complet au deuxième année. Je vivre en cohabitation avec mon partenaire qui est indépendant.Je fait un bachelier en informatique de promotion sociale et j’ai la dispesne pour mes études.Mon chaumage été diminué progressivement et je touche 700 euro.Le syndicat m’informer que ce montant va être encore diminuer parce que j’ai fait mes études dans promotion sociale et que c’est considéré comme une simple formation et c’est sont pas les études de plein exercice mais je ne le savais pas avent et je pensais que le montant va être galerer jusqu’au 700 euro. Je voudrais demander combien je toucherait net et si je risque de rester sans revenus avant avoir fini mes études et avant avoir trouvé un travail.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 avril 2018 à 15:00

      Bonjour Zoi,

      Le montant de ton allocation de chômage va diminuer progressivement en fonction des tes années de travail. Dans ton cas tu te trouves déjà dans la phase 2 de la dégressivité. La prochaine étape sera la phase 3 dans laquelle tu percevras une allocation de 539,76 euros et ce de manière continue pour autant que tu satisfasses les obligations imposées par Actiris (pendant ta dispense poursuite de ton cursus et après ta dispense recherche active d’emploi).

      Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  27. Prince chafik
    le 11 avril 2018 à 11:45

    Sault
    combien des jours de travail pour obtenir le chomage j’ai 31 ans que je suis encharge avec ma famille la meme adres acteulment j’ai un travaille avec interim et merci ???

  28. elbuscador
    le 10 avril 2018 à 23:40

    Bonjour
    Je suis ressortissant italien âgé de 58 ans, j’ai cessé de travailler depuis 2007.
    Je suis parti a l’étranger en dehors de l’europe ou j’ai fait des différents travaux ( réceptionniste d’hotel,enseignant de langues, des cours de soutien scolair, etc),tout cela sans aucun contrat de travail.
    J’ai repris mes études en obtenant un diplome de doctorat auprès de l’université de séville en Espagne.
    Maintenant je suis en Belgique comme demandeur d’emploi ,quelles sont les possibilités d’obtenir une allocation de chômage en attendant de décrocher un post de travail.
    Mes salutations les plus distingués.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 avril 2018 à 12:36

      Bonjour Elbuscador,

      Tu trouveras les conditions pour avoir droit au chômage sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/?p=4562

      A ton âge, il faut prouver:

      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois qui précèdent ta demande?;
      – soit 312 jours de travail dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois?;
      – soit 416 jours de travail dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      Des études permettent de prolonger la période de référence (les 42 mois).
      Par contre, du travail non déclaré, ne devrait pas être pris en compte par l’ONEM pour prolonger la période de référence (mais tu peux toujours en discuter avec ton bureau de chômage).

      D’après les informations que tu nous communiques, tu ne sembles pas être dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage pour le moment.

      Bien à toi

  29. benoit
    le 10 avril 2018 à 17:39

    bonjour, si ma copine mes sont domicile avec moi , combien je toucherait par mois exactement? pour l’instant je touche un peut prêt 900 comme isoler

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 avril 2018 à 13:48

      Bonjour Benoît,

      Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant. Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères. Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement, dans ce cas, tu pourras être considéré comme cohabitant avec charge de famille et tes revenus seront sur base de ce statut (plus importante que le statut cohabitant simple).

      Les montants minimums en  fonction de chaque statut sont les suivants:

      – Si tu es cohabitant, lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

      – Si tu es cohabitant avec charge de famille, lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois.

      Si tu es bénéficiaire d’allocations d’insertion (ce qui semble probable vu le montant dont tu parles), tu trouveras les montants de ces allocations sur cette page : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Le montant dépendra des revenus de ta copine.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

       

       

       

       

       

  30. Kiss
    le 9 avril 2018 à 00:05

    Bonjour, j ai été licencié le 6 mars et j ai reçu le une indemnité compensatoire de préavis correspondant à 6 semaines de préavis. Le preavis se termine le 16 avril et je n’ai pas encore reçu le c4. Que dois je faire? Deuxième question: j ai travailler 6 mois et demi à temps plein en 2016 chez mon premier employeur, 16 mois et demi à temps partiel cher un autre employeur en 2017 et 6 mois temps plein chez mon troisième employeur. Pourrais-je demander des allocations de chômage? Comment calcule le nombre de jours pour un travail à temps partiel? Merci
    Alex

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2018 à 10:02

      Bonjour Kiss,

      Ton employeur est dans l’obligation de te remettre ton C4 à la fin de ton contrat. S’il te le remet d’ici le 16 avril, il faudra alors que, dès la fin de ton contrat, tu t’inscrives le plus rapidement possible comme demandeuse d’emploi et que tu entres une demande d’allocations de chômage à ton organisme de paiement (syndicats ou CAPAC) munie de ton C4. Si ton employeur ne te l’a pas remis à la fin de ton contrat, tu peux quand même entrer une demande d’allocations à l’aide du formulaire c109 (http://www.onem.be/fr/formulaires/c109) en y indiquant qu’il te manque ton C4.

      Pour calculer ton admissibilité au chômage, le calcul est facile pour les périodes à temps plein: c’est le nombre de jours de travail. Tout en sachant que l’ONEm compte automatiquement 26 jours par mois de travail complet. Pour le contrat temps partiel, le calcul est le suivant : le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Il faudrait donc savoir quelle était la base horaire de ton contrat à temps partiel.

      Tu trouveras toutes les informations concernant l’ouverture du droit aux allocations de chômage sur base d’un temps partiel ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  31. Floriane
    le 5 avril 2018 à 18:56

    Bonjour,

    Je touche des allocations de chômage en isolé d’un montant de 850€ = ou -.

    Je viens de déménager dans un studio avec cuisine et sdb. Je paie un loyer de 550€ pour ce studio et je ne partage rien avec les personnes habitant la même maison.

    Le studio est au dernier étage d’une maison unifamiliale. A la commune, si je me domicilie, je ferai partie de la composition de ménage de la famille qui occupe le reste de la maison. Et vice versa…

    Cela changera t-il qqch à mes allocations ?

    Serais-je comme cohabitante ? Si oui, cela changera t-il qqch à mes allocations ?

    Merci

    Floriane

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 avril 2018 à 12:50

      Bonjour Floriane,

      Comme expliqué ci-dessus, si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a?:

      soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture?;
      soit une répartition interne des tâches.
      Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».
      Si tu peux prouver que tu es dans cette situation, tu peux te déclarer comme isolée. Mais si l’agent de quartier de déclare comme cohabitante (et que tu fais partie de la même composition de ménage), il est très probable que tu sois par la suite convoquée à l’ONEM pour amener les preuves que tu es bien isolée. L’idéal serait donc que l’agent de quartier accepte de t’inscrire comme isolée. Cela simplifierait les choses.

      Si l’ONEM refusait de te considérer comme isolée, sache que de nombreuses décisions de justice récentes vont à l’avantage du chômeur. Cela vaudrait alors peut-être la peine d’envisager un recours au Tribunal du travail.

      A ce sujet, nous pouvons te conseiller la lecture de cette news : https://www.droitsquotidiens.be/fr/actualites/pour-les-allocations-sociales-les-colocataires-ne-sont-pas-necessairement-des-cohabitants

      On peut aussi te donner 2 exemples (parmi de nombreux autres) de décisions favorables de la part de juges :

      A titre d’illustrations, dans un jugement du 24 avril 2015, le Tribunal du travail de Nivelles, division Wavre a octroyé le statut d’isolé à un jeune chômeur qui vivait dans une maison unifamiliale avec d’autres personnes, chacune y occupant une chambre et les autres pièces étant communes. Le chômeur a invoqué que le loyer global était de 1.200€, que chaque occupant paye 300€ – argent versé sur un compte au nom du chômeur qui paye le loyer global au propriétaire – et que les charges sont partagées en quatre, même s’il n’y a qu’un seul compteur pour l’eau, le gaz et l’électricité. Le tribunal a constaté que l’ONEM a pris sa décision sur la base des données du registre national et de la déclaration du demandeur lui-même, sans effectuer d’enquête sur place et sans vérifier si ces éléments permettaient de conclure à un règlement principalement en commun des questions ménagères.

      Dans un arrêt du 2 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles a aussi estimé que le fait de vivre au sein de la même maison, de payer chacun une partie du loyer et des charges et de partager certaines pièces n’est pas suffisant pour constater une cohabitation au sens de la réglementation du chômage. Elle prescrit qu’il faut opérer une analyse détaillée des faits et avoir égard à la volonté des colocataires de mettre en commun un patrimoine et de partager la majorité des frais de la vie quotidienne.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  32. synda
    le 3 avril 2018 à 19:26

    Bonjour jai32ans mariée avec deux enfants et mari qui est aussi au chomage jai travaillé pendant 8 mois et demi mi temps chez un employoer qui a mis fin a mon contrat et ma payé 1 mois et demi d’indemnité de repture et puis jai trouvé un contrat de 2 mois intérime 19 heur par semaine jai entendu parler de formulaire c 131a pour les maintien de droit comme jai travailler mi temps ma question et la suivante comment peut on avoir se formulaire?as que j peu demander ce formulaire tard! apres 10 mois de travaille?sachant que c mon premiere travaille!merci de me repondre

  33. DGalaxy
    le 2 avril 2018 à 19:50

    Bonjour,

    Dans 4 mois j’aurais fini mon Article 60 CPAS, je gagne 1774 Brute et 1533 Net part mois et je suis cohabitent aprés mon Article 60 combien je vais percevoir au chomage ?, est que je vais directement percevoir  539,76€/mois.

    Je vous remercie d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2018 à 11:26

      Bonjour DGalaxy,

      Lorsque tu auras terminé ton contrat sous article 60, tu pourras ouvrir ton droit à une allocation de chômage si tu prouves 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande. Lors de la première année de chômage (phase 1) tu percevras pendant 3 mois 65% de ton salaire brut (1774*0,65= 1153,10 euros), et ensuite pendant 9 mois tu auras 60% de ton salaire brut (1774*0,60= 1064.401 euros),  . Ton chômage diminuera progressivement en fonction de tes années de travail (765.96 euros pendant 4 mois en phase 2) pour atteindre un minimum de 539,76 euros en phase 3. En phase 1 et en phase 2, on te retirera 10,09% de précompte professionnel.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  34. Phil
    le 1 avril 2018 à 20:03

    Bonjour,
    Après 34 ans de carrière et ayant 58 ans.. je vais me retrouver au chômage au mois de mai .. étant marié et mon épouse étant salariée pendant combien de temps puis je bénéficier du chômage ? Quel est le montant minimum des allocations et après combien de temps ?
    Merci pour l’information

  35. flipflap
    le 1 avril 2018 à 10:40

    Bonjour,

    J’ai travaillé à mi temps du 1er mai 2017 au 31 décembre 2017 comme aide-soignante. Avant cela j’ai travaillé 18 mois à temps plein de mai 2015 au mois de novembre 2016. J’aimerais reprendre des études d’infirmère à partir de septembre. En travaillant à temps plein en juin, juillet et aout 2018, à combien s’éleveraient mon droit aux allocations de chômage en septembre en sachant que le salaire mensuel brut est de plus ou moins 2000 euros?

    • flipflap
      le 1 avril 2018 à 10:43

      J’ai oublié de mentionner que je suis cohabitante.

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 4 avril 2018 à 15:44

        Bonjour flipflap,

        La première chose à vérifier est de calculer si tu peux ouvrir un droit à des allocations de chômage à temps plein (ou seulement à des demi-allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel).

        Il nous semble que tu pourrais prouver, en septembre 2018, 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

        Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

        Avec tes 21 mois à temps plein et tes 9 mois à mi-temps, les 624 jours devraient être atteints.

        Pour tes 3 premiers mois, tes allocations devraient être de 2000 x 0.65 = 1300 – 10,09% = 1169€ environ
        Pour les 9 mois suivants: 2000 x 0.6 = 1200 – 10,09% = 1079€ environ
        Et ensuite: 2000 x 0.4 = 800 – 10,09€ = 720€ environ

        Pour pouvoir suivre tes études, tu devras introduire une demande de dispense: http://www.bruxelles-j.be/?p=4627
        Cela te permettra de « geler » la dégressivité à partir de la 2e période (donc à partir des 720€).

        Bien à toi

         

  36. Marie
    le 29 mars 2018 à 12:04

    Quels sont les montants alloués pour un complément chomage avec personne à charge?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 16:41

      Bonjour Marie,

      Tu trouveras les informations sur le travail à temps partiel sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Le complément du chômage se nomme allocation de garantie de revenus. Tu verras que le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe.Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette.

      Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

      Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  37. red
    le 29 mars 2018 à 00:29

    Bonjour  ,

     

    je viens d etre licencié  ,  mon salaire brut était de 3200 €  , d après ce que je lis  , le  plafond  est  à 2619 €,   je suis cohabitant  et ma compagne viens de débuter comme indépendante  ,  elle  gagne environ 1100 € par mois  ,   vais  je  quand même percevoir  65 % de 2619 €  ?  y aura t il  un precompte  sur le montant  que  je  vais percevoir .  vais aussi  devoir  rembourser  aux  contributions .  merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 16:12

      Bonjour Red,

      Lors de la première phase, tu percevras pendant 3 mois 65% du salaire brut plafonné soit 1702.48 euros par mois. Les 3 mois suivants tu percevras 1571.44 euros et les 6 derniers mois 1464.48 euros. Lors de la phase 2 la diminution de ton allocation de chômage sera plus conséquente (912.34 euros). (Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus). Tes allocations seront bien soumises à un précompte professionnel de 10,09?%.

      Si vous êtes mariés ou cohabitant légal vos contributions seront à remplir ensemble. Par contre si vous êtes cohabitant vos impôts seront calculés de manière individuelle même en vivant sous le même toit.

      Pour le calcul de l’imposition je te conseille de contacter le spf finance:
      – Par téléphone au 0257 257 57
      Pour toute question simple: chaque jour ouvrable de 8 h à 17h .

      – Par mail voir sur cette page: https://eservices.minfin.fgov.be/webForm/public/fin/

      – Sur place à l’adresse suivant Boulevard du Jardin Botanique 50 BRUXELLES – Finance Tower

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  38. Momo
    le 28 mars 2018 à 21:46

    Bonsoir, je suis isolé, ma dérnière paie était de 1536,24eu,je veux savoir le montant que je vais recevoir pour le premier mois en chômage.
    Merci

  39. Anne
    le 28 mars 2018 à 18:37

    Bonjour,

    Je suis cohabitante pour le moment Ca fait 7 ans avec une personne a chargé. Si je deviens isolé…. combien vais toucher?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 14:40

      Bonjour Anne,

      Le montant de ton allocation de chômage sera de 1031.94 euros. Je t’invite à consulter le tableau ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  40. Bibou
    le 28 mars 2018 à 15:50

    Bonjour, Voilà ma mère est au chômage avec 3 enfants a chargés, j’ai fini mes études et je travaille depuis 2 mois en tant que intérimaire en temps plein et je gagne un peu près 1340 euro/mois.
    Le revenu de ma mère va t’il diminuer ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 14:58

      Bonjour Bibou,

      Si ta maman vit seule avec ses enfants, elle pourra garder le statut de cohabitant avec charge de famille tant qu’elle perçoit des allocations familiales pour au moins un de ces enfants ou, si elle ne perçoit plus d’allocations familiales pour aucun de ses enfants, pour autant qu’aucun enfant n’ai de revenu. Sache que les revenus du premier emploi d’un enfant après ses études ne sont pas pris en compte durant les 12 premiers mois. Cela veut dire que même si ta maman ne perçoit plus du tout d’allocations familiales pour aucun de ses enfants, elle devrait quand même pouvoir garder le statut de cohabitant avec charge de famille même si tu as des revenus puisqu’il s’agit de tes premiers revenus professionnels après tes études.

      Tu retrouveras toutes les explications concernant toutes les situations familiales possible sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. Bab
    le 28 mars 2018 à 13:29

    Bonjour,
    Si je suis isolée et que je ne trouve qu’un mi-temps, à combien aurais-je droit comme aide?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 16:25

      Bonjour Bab,

      Si tu bénéficies déjà d’allocations de chômage à temps plein et que tu trouves un mi-temps, tu devras demander un maintien de droit à ton organisme de paiement. En effet,  tu es concerné par cette catégorie si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Sauf en cas de dérogation, tu dois être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).Les principaux avantages de ce statut sont?:

      d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel?;
      de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage).
      Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement. le montant que tu percevras dépendra de la phase de dégressivité dans laquelle tu te trouves actuellement si tu perçois des allocations de chômage au taux isolé. Mais le montant minimum est de 1.031,94€/mois en tant qu’isolé. Si tu perçois moins dans ton emploi mi-temps, tu peux bénéficier d’un complément au chômage pour atteindre ce montant ou le montant correspondant à ta situation actuelle. (Voir tableau phase de dégressivité).

      Toutes les infos sont sur la page suivante: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  42. synda
    le 28 mars 2018 à 11:26

    Bonjour jai travaillé dans le secteur paramédicale pendant une période de dix mois et demi et jai eu mon licenciement par mon emplyeurs il a mis fin au contrat et il mavait payè un mois et demi de préavis !ce qui fait que travaillé 12 mois temps partielle as que jaurais le droit de mes allocation de chomage?as que le mois dt demi de préavis payés sont conséderer comme jour de travaille? Merci a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 16:17

      Bonjour Synda,

      Tu trouveras les conditions pour bénéficier d’allocations de chômage :
      – en tant que travailleur à temps partiel assimilé au travailleur à temps plein, ici:http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      – en tant que travailleur à temps partiel non assimilé au travailleur à temps plein ici:http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/
      En principe, si tu as moins de 36 ans, tu devrais bien avoir droit à des allocations (ou à des demi-allocations) de chômage si tu as travaillé au moins un an (préavis compris).

      Cependant pour que l’on puisse vérifier si tu peux bénéficier d’allocations de chômage alors que tu travaillais à temps partiel, il nous faut connaitre:
      – ton âge
      – plus précisément la date de ton entrée en service et de la fin de ton préavis
      – savoir si c’était ton premier emploi ou si tu avais travaillé avant (et si oui dans quel régime)
      – savoir combien d’heures par semaine tu as travaillé, et quel est le nombre d’heures de travail prestées normalement pour une personne à temps plein exerçant la même fonction que toi dans ton entreprise (cette information figure sur ton C4)
      – savoir si tu as travaillé le même nombre d’heures pendant toute la durée de ton occupation.

      Si tu souhaites que nous répondions plus précisément à la question, tu peux nous renvoyer ces informations.

      Les journées couvertes par une indemnité de préavis sont prises en compte dans les journées de travail pour vérifier si tu es admissible aux allocations de chômage.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  43. J-p-m
    le 28 mars 2018 à 07:12

    Bonjour ..
    Je gagnais 1800€ par moi chez mon employeur ,sui depuis 2 mois tombe’malade,,suis sur la mutuel,j’ai 44 ans de travail déjà prester…,en 2020 je deviendrai pensionner. Mon patron ne veut plus me reprendre après ma maladie parce que je ne suis plus compétitif..si il me licencie et que je tombe au chômage à la fin de mon certificat, quelle sera mon salaire en temps que chômeur complet..merci de votre réponse bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 15:10

      Bonjour J-p-m,

      Dans le cas où ton employeur refuse que tu reprennes ton emploi et donc te licencie à ton retour, avec 44 ans de travail derrière toi tu ouvriras bien évidemment ton droit aux allocations de chômage.

      En ce qui concerne le montant de ces dernières, il sera calculé selon :

      – Ton dernier salaire brut (celui de chez ton employeur, pas l’indemnité de la mutuelle)

      – Ton statut familial (isolé, cohabitant ou avec charge de famille)

      – Ta période de chômage (il y en a 3)

      Tu peux te baser sur les tableaux qui sont en bas de la fiche pour calculer le montant. Comme nous ne connaissons ni ton salaire brut, ni ton statut familial, nous ne pouvons pas te donner plus d’informations quant à un éventuel montant.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  44. Wavre.
    le 24 mars 2018 à 16:08

    Bonjours.
    Je travail actuellement en article 60.
    Je touche actuellement 1532€
    J’aimerais savoir combien je toucherai au chômage en temps que personne seul avec enfant a charge. J ai essayé de faire le calcul moi même et je tombe sur une histoire de 940 euro , alors que au dessus je vois que le minimum es de 1240 et quelques,je ne comprend pas ?
    Bien a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2018 à 12:02

      Bonjour Wavre,

      Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec?un enfant pour lequel tu puisses prétendre aux allocations familiales ou qui ne dispose pas de revenu professionnels ou de remplacement, tu seras considéré comme cohabitant avec charge de famille (Voir plus haut).

      Il ne faut pas oublier que le montant des allocations est calculé sur base de ta rémunération brute et pas le net. C’est peut être pour cette raison que tu obtiens d’autres chiffres. En principe, si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu es dans la catégorie la plus avantageuse au niveau des taux d’indemnisation des allocations de chômage. Tu reçois 65?% de ta dernière rémunération (brute) pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois. Voici le montant qui semble correspondre à ta situation.

      Si tes calculs donnent un montant inférieur au minima dans le tableau (c’est tout-à-fait possible), alors tu pourras prétendre au minima prévu. Tu recevras donc 1.246,44€/mois pendant toute la durée de son chômage.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  45. Elmo
    le 23 mars 2018 à 18:14

    Bonsoir je m’appelle Ahmed Barry c’est mon premier contrat de travail et je vis avec mon père et celui qui est chef de ménage est-ce-que les allogations de mon père restent sans être diminué pendant une année ?

  46. san
    le 23 mars 2018 à 13:28

    Bonjour ,

     

    pour un temps plein 5 jour semaine

    combien de temps de stage d’attente svp

     

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 13:35

      Bonjour San,

      Ta question n’est pas très claire. Mais si tu te demandes combien de temps tu dois travailler sous contrat temps plein 5j/semaine pour pouvoir ouvrir ton droit aux allocations de chômage, la réponse est alors qu’il te faudra travailler une année complète (si tu as moins de 36 ans).

      Si tu parles du stage d’insertion, sache que la période de travail ne prolonge pas le stage, il est pris en compte dans la période des 310 jours.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  47. Dorcas
    le 23 mars 2018 à 12:28

    Bonjour, depuis 2009 mon mari touche les allocations de chômage chef de menage ayant charge de famille. Nous avons 4 enfants. Je viens d’avoir un cdi a temps partiel avec un montant de 850/ mois. Ma question est la suivante: mon mari percevra désormais les allocation au taux cohabitant 3ème phase? Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 12:16

      Bonjour Dorcas,

      Voici ce que l’ONEm prévoit pour votre situation :

      « L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:

      – vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;

      – ces revenus proviennent d’un travail salarié;

      – le montant brut ne dépasse pas 781,27 euros par mois.

      Si les revenus de votre conjoint(e) ou partenaire sont variables, alors vous devez également introduire auprès de votre organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant. Si vous utilisez une carte de contrôle papier, joignez ce formulaire à cette carte de contrôle. »

      Il semblerait donc malheureusement que dans votre cas, le montant de ton salaire sera suffisamment élevé que pour que tu sois considéré comme une personne disposant d’un revenu. Dans ce cas, ton mari perdra effectivement son statut de « avec charge de famille ». Il sera dès lors indemnisé comme simple cohabitant. S’il est actuellement en troisième période d’indemnisation, il le restera et, en tant que cohabitant, le montant est alors forfaitaire et s’élève à 539,76€.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  48. galaad
    le 23 mars 2018 à 10:53

    Bonjour,

    J’ai travaillé pendant 14 ans à mi-temps dans une association puis, j’ai changé d’employeur pour travailler également à mi-temps.

    Je n’ai mahleureusement pas signer le document relatif au caractère involontaire de contrat à mi-temps lors du changement d’employeur.

    Je serais le mois prochain demandeur d’emploi. Pouvez-vois me dire sur quelle base sera calculée mon indemnité de chômage?

    Le taux de 65% de mon dernier salaire brut sera-t-il d’application?

     

    Un grand merci

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 11:53

      Bonjour Galaad,

      Tout d’abord, en ce qui concerne l’ouverture de ton droit aux allocations de chômage, en ayant travaillé 14 ans à mi-temps, tu ouvres bien ce droit. En outre, tu réponds peut-être bien aux conditions pour que ton travail à mi-temps soit assimilé à un temps plein pour le calcul de l’ouverture à ce droit. Les conditions sont :

      1. Tu perçoives tous les mois une rémunération au moins égale à 1.562,59 euros brut

      2. Tu t’inscrives comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations

      3. tu remplisses les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, tu peux te référer au tableau sur cette fiche ci pour connaître la condition de jours selon ton âge : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Si tu réponds bien à la condition de salaire ci-dessus, le calcul pour calculer le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Toutes les informations sur l’ouverture du droit aux allocations de chômage sur base d’un temps partiel ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Dans le cas ou ton temps partiel peut être assimilé à un temps plein, le calcul du montant se fera bien par rapport à ton dernier salaire brut et de ton statut familial (65% étant uniquement si tu es isolé ou avec charge de famille). Si ton temps partiel ne peut pas être assimilé à un temps plein, tu seras alors indemnisé sur base du système des demi-allocations. Le calcul du montant de ces demi-allocations est très compliqué, nous te conseillons de te faire aider par ton organisme de paiement.

      Par contre il faudra voir si tu ne risques pas de sanction de l’ONEm par rapport à ton changement de contrat. Il nous manque des informations dans ta question mais sache que si tu as quitté un CDI pour un CDD de moins de 13 semaines, tu risques alors une sanction de l’ONEm et perdre ton droit aux allocations de chômage pour une durée allant de 4 à 52 semaines. Toutes les informations concernant les sanctions de l’ONEm ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/

      Si tu as besoin d’autres information, n’hésite pas !

  49. assoumanasif
    le 22 mars 2018 à 13:23

    bonjour à vous

    je travaille avec interim depuis decembre 2016 je suis marié et ma femme est au chomage . Les deux prochains mois il n’y aura pas de travail j’aurai droit de toucher le chomage ? combien nous toucherons chacun?

    Bonjour
    Ma femme et moi avons un enfant en commun je toucherai combien ?
    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2018 à 17:45

      Bonjour Assoumanasif,

      Pour percevoir les allocations de chômage sur base du travail tu dois prouver 312 jours de travail au cours des 21 mois précédant ta demande si tu as moins de 36 ans. Je t’invite à consulter cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/
      Si tu entres dans les conditions pour percevoir une allocation de chômage, tu seras considéré au même titre que ta femme comme cohabitant sans charge de famille. Tu percevras 65% de ton salaire brut pendant 3 mois et ensuite 60% de ton salaire brut pendant 9 mois. Si ton employeur ne serait plus amené à te reprendre après une année, ton allocation de chômage diminuera progressivement en fonction de tes années de travail pour atteindre un minimum de 539.43 euros. Je t’invite à regarder le tableau ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 10:09

      Bonjour Assoumanasif,

      Avoir un enfant (ou plusieurs) ne change en rien ton statut pour le chômage, tu seras considéré comme cohabitant sans charge de famille au même titre que ta femme. Le calcul s’effectuera comme décrit ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  50. Od23
    le 22 mars 2018 à 11:24

    Bonjour j’aurai une petite question, je suis sorti de l’école en juin 2017. Logiquement je touche mon chômage fin juillet. J aurai aimé savoir combien je pourrai touché +/- , sachant que je vie chez mes parents et pas d’enfant. Ensuite ma seconde question c’est : est ce qu’avec le chômage nous pouvons obtenir un Prêt ( si les parents signe Bien sûr) et à combien celui ci s’élèvera +/- ? Merci beaucoup.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2018 à 14:48

      Bonjour Od 23,

      Tu es sur la page des montants correspondant aux allocations de chômage sur base du travail. Dans ton cas, d’après les informations que tu nous as transmises,  tu percevras des allocations d’insertion (sur base d’études). En tant que cohabitante, tu reçois?des allocations d’insertion de:

      11,00 € par jour ou 286,00 € par mois si tu as moins de 18 ans?;
      17,54 € par jour ou 456,04 € par mois à partir de 18 ans.
      Plus d’infos: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/ N’oublie pas d’effectuer les démarches nécessaires pour la demande de tes allocations d’insertion à la fin de ton stage d’insertion: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Nous ne pouvons pas te dire si les banques accepteront de t’octroyer un prêt car plusieurs paramètres entrent en jeu: le montant que tu souhaites emprunter, la valeur du bien (voitures, etc), le revenu minimum nécessaire à ta survie, etc. Nous te conseillons par conséquent d’aller chez un courtier ou à ta banque de référence pour te renseigner sur les possibilités qui s’offrent à toi et jusque combien peut s’élever le prêt.

      Néanmoins, tes allocations d’insertion à elles seules peuvent ne pas suffire (comme garantie) à la banque pour t’octroyer un prêt. Toutes les banques ont un site internet sur lequel tu peux faire des simulations de crédits selon ta situation, n’hésite donc pas à t ‘y rendre. Si tu penses à un prêt pour acheter un logement, tu trouveras des informations sur : http://bruxelles-j.be/te-loger/acheter-un-logement-a-bruxelles-les-aides-financieres/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

       

       

       

  51. Sam
    le 21 mars 2018 à 20:58

    Bonjour, je voudrais avoir une idée sur le calcul des allocations du chomage.
    Sur quelle base vous calculer? Est ce vous comptez la moyenne de toute l’année meme si on ne recoit pas le meme salaire ? Ou comment? Parce que j’ai travaillé dans plusieurs poste et je n’avais pas le meme salaire brute.
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2018 à 15:51

      Bonjour Sam,

      Le calcul de l’allocation de chômage s’effectue sur base du montant de ton dernier salaire brut d’au moins 4 semaines. Pendant les 3 premiers mois tu percevras 65% de ton salaire brut et pendant 9 mois tu auras 60% de ton salaire brut. Ensuite ton allocation de chômage diminuera progressivement en fonction de tes années de travail. Le montant minimum que tu pourras percevoir en tant qu’ isolé sera de 1031.94 euros. Je t’invite à consulter le tableau ci-dessus.

      Par contre si tu as travaillé à temps partiel le calcul sera complètement différent, dans ce cas je te conseille de prendre contact avec ton organisme de paiement (Syndicat, Capac )

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  52. Manoune
    le 21 mars 2018 à 10:03

    Bonjour,

    Je vis en collocation avec une amie. Je me suis domiciliée là avant elle, et lorsqu’elle s’est domiciliée à son tour, j’ai reçu une composition de ménage avec nos deux noms disant que j’étais chef de famille. Or, nous ne dépendons pas l’une de l’autre financièrement. Chacune paie un loyer directement à la propriétaire, et nous partageons uniquement l’eau et l’électricité. Actuellement, nous n’avons pas de contrat de bail, car nous connaissons la propriétaire et elle nous fait confiance. Si je dois toucher le chômage, comment l’ONEM regardera la situation? Serais-je considéré comme isolée ou comme cohabitant? Comment faire pour être considérée comme isolée? Existe t-il des contrats de baux spécifiques à ce genre de situation et qui pourraient éventuellement m’aider à régulariser la situation?

    Merci beaucoup et bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2018 à 14:45

      Bonjour Mamoune,

      Nous ne pouvons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question.

      Le fait d’être inscrite comme chef de famille est dans votre cas, plus une formalité administrative.

      Par contre, sache que de manière générale, si tu vis en colocation tu seras considérée comme cohabitante simple (Sans charge de famille). En effet, pour déterminer ton statut, l’ONEm se réfère à la situation de fait et évalue si ta situation constitue un certain avantage économique; il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits.

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu seras considérée comme cohabitante ou isolée.
      En consultant le lien suivant, tu comprendras que les instances (ONEm et Tribunaux) nuancent parfois chacun à leur manière les critères définissant la colocation, notamment à propos de la « mise en commun des dépenses communes » et du fait d’en tirer un « avantage économique », qui est parfois baser sur des critères larges plus que le simple partage d’un loyer.
      Tu en trouveras une explication sur: http://www.droitsquotidiens.be/fr/actualites/pour-les-allocations-sociales-les-colocataires-ne-sont-pas-necessairement-des-cohabitants
      Par prudence, nous conseillons généralement de vous déclarer comme cohabitantes auprès de l’ONEm. Mais si tu estimes pouvoir prouver que vos logements et charges sont clairement séparés, tu pourrais te déclarer comme isolée. Si tu es convoqué à l’ONEM, tu devras leur prouver que tu remplis bien les conditions pour être isolée.

      Une autre alternative serait de passer par une procédure auprès du Tribunal du travail. Mais avant ça, tu pourrais essayer d’introduire une demande de complément auprès du CPAS de ta commune sur base du fait que tu t’estimes isolé. Dans ce cadre là, une enquête sociale et une visite à domicile seront effectuées par un(e) assistant(e) social(e) qui soumettra un rapport au Comité Spécial du Service Social. Ce Comité déterminera alors si tu peux être considérée comme isolée aux yeux du CPAS et obtenir un complément. Si la décision est favorable tu pourras alors retourner auprès de ton syndicat avec cette dernière et demander une demande en révision pour être considérée comme isolé eauprès de l’ONEm. Généralement l’ONEm suit la décision du CPAS car une enquête sociale a été faite par le CPAS.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  53. Lena1606
    le 20 mars 2018 à 18:59

    Bonjour , mon compagnon est à ma charge il ne perçoit donc pas de revenus et j’ai également notre fille de 3ans à ma charge. Je voulais savoir si mon compagnon commence a travailler comme intérimaire quelle seraient les répercussions sur mon chômage ( taux cohabitant ou .. ) ? Sachant que j’ai toujours notre fille de 3ans à ma charge. Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 15:56

      Bonjour Lena1606,

      En effet si ton compagnon commence à travailler et que vous habitez ensemble, cela pourrait avoir une répercussion sur le montant de tes allocations de chômage. Tu passeras tu statut de « avec charge de famille » à celui de « cohabitant ». Il faudra dès lors te baser sur ce tableau-ci pour le calcul du montant de tes allocations : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      La seule exception qui pourrait te permettre de garder ton statut de « avec charge de famille » serait le montant des revenus de ton compagnon. Voici ce que prévoit l’ONEm:

      «L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:
      · vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      · ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      · le montant brut ne dépasse pas 781,27 euros par mois.

      Si les revenus de votre conjoint(e) ou partenaire sont variables, alors vous devez également introduire auprès de votre organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant.Si vous utilisez une carte de contrôle papier, joignez ce formulaire à cette carte de contrôle.»

      Donc pour les mois où ton compagnons gagne moins de 781,27€, il n’y aura pas de changement. Mais attention de bien suivre la procédure.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  54. kadman
    le 20 mars 2018 à 17:49

    Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

    Bonjour

    Ma question est la suivante : je ne vis pas seul mais je paie une pension alimentaire sur base d’une décision judiciaire !

    Alors cela fonctionne ou pas vu la situation ?

     

    merci d’avance de votre réponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 13:54

      Bonjour Kadman,

      Effectivement, à partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec un partenaire, seule la situation de ce partenaire est prise en compte pour analyser le statut familial (peu importe qu’il y ait des enfants ou d’autres personnes dans le ménage ou encore qu’il y ait le paiement d’une pension alimentaire). En principe, si tu vis avec une personne qui a des revenus, tu auras donc le statut de cohabitant ordinaire (même si tu payes une pension alimentaire).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • kadman
        le 22 mars 2018 à 00:42

        Merci pour votre réponse

        mais un truc qui me dérange dans ce pays,c’est quand je travaillais,je ne suis plus cohabitant ordinaire mais célibataire et par contre plus taxé vu que je ne suis pas en cohabitation non légale et par contre au chômage cela change !

        Comique non ?

        Et encore merci pour votre réponse qui m’éviteras de faire la queue et de mon nez au syndicat …(Lol)

         

  55. Bentomas
    le 20 mars 2018 à 16:46

    Bonjour,

    je vais être au chômage à partir de juillet 2018 et j’aurai à ce moment là 61,5 ans.

    quid des montants auxquels j’aurai droit ? seront-ils les mêmes que ceux repris dans le tableau ci-dessus ? (je suis cohabitant)

    D’après « my pension » j’ai le droit de prendre ma pension anticipée en mai 2020. Est-ce que ce sera toujours le cas ?

    Bàv,

    Benjamin

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 13:51

      Bonjour Benjamin,

      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas spécialisés dans les questions qui concernent la pension ou l’impact de l’âge (ou de la carrière) sur les allocations de chômage.

      En ce qui concerne la pré-pension, nous te conseillons donc d’en parler directement avec l’ONP ou avec le SPF sécurité sociale

      En ce qui concerne le montant des allocations de chômage, tu peux effectivement te baser sur la tableau « cohabitant » pour évaluer le montant de tes allocations de chômage. La carrière professionnelle ou l’âge peuvent avoir un impact sur la dégressivité et l’interrompre mais nous te conseillons d’en parler avec un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC).

      Bien à toi.

  56. Guillaume
    le 20 mars 2018 à 11:10

    Bonjour,

    Ma compagne a travaillé 5 ans sous CDI. Elle a récemment démissioné pour un CDD de 4 semaines, en vue de l’obtention d’un CDI. Elle n’a pas eu de période de chômage entre les deux emplois. Par contre, ça ne se passe pas très bien dans son nouvel emploi et il est très probable que le CDD ne sera pas renouvelé après la période des 4 semaines.

    Aura-t-elle droit au chômage?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 11:20

      Bonjour Guillaume,

      Depuis le 19 février 2018, l’ONEm a changé la règle concernant le risque de sanction lorsqu’on quitte un CDI pour un CDD. Avant il suffisait de travailler sous CDD au minimum 4 semaines pour maintenir ses droits. Dorénavant il faut travailler au minimum 13 semaines pour ne pas risquer une sanction de l’ONEm.

      Ce changement a été mis en place pour lutter contre le « chômage volontaire ». Dès lors, dans ton cas le directeur du bureau de chômage pourrait estimer que ta compagne a quitté son emploi CDI de bonne foi pour travailler pour un autre employeur avec de meilleures conditions d’emploi (et une perspective de CDI). Et dans ce cas, la règle des 4 semaines minimum reste d’actualité et elle aura droit au chômage si le CDD n’est pas prolongé.
      Si son CDD de 4 semaines n’est pas renouvelé, il se peut  donc qu’elle ait droit au chômage mais nous ne pouvons pas garantir que l’ONEM ne décidera pas d’une sanction puisqu’ils ont un pouvoir d’interprétation dans ce genre de situation.
      Si ta compagne veut une réponse au plus vite, elle peut contacter le service Ruling de son bureau de chômage afin de directement leur poser la question : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t91

      Bien à toi

  57. Sou
    le 20 mars 2018 à 01:27

    Bonjour, Je suis marié depuis un mois mais pour des raisons personels nous n’habitons pas ensemble ( pour le moment ) je perçois des allocations de chômage sous statut isolé. Je vis seul. Mon mariage aura t il un impact sur mes revenus du chômage ? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 11:17

      Bonjour Sou,

      Pour l’ONEm, c’est bien la situation de fait qui est importante. Si tu ne vis effectivement pas avec ton mari, le fait d’être marié n’aura aucun impact sur ton droit aux allocations de chômage. A priori, l’ONEm vérifie la déclaration faite par le demandeur d’emploi sur sa situation familiale grâce à la banque carrefour de la sécurité sociale. Si vous n’êtes pas domicilié à la même adresse, il n’y aura donc aucun souci pour conserver ton statut d’isolé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  58. Juju
    le 19 mars 2018 à 16:43

    Bonjour je suis cohabitante sans charges je paye un précompte professionnel de 10 pour cent combien de temps vais je encore payer le précompte est ce que qd je vais retomber à 40 pour cent est ce que on va encore m’enlever 10 pour cent ça fait 4 mois que je suis au chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2018 à 15:24

      Bonjour Juju,

      L’organisme de paiement retient un précompte professionnel de 10,09 % sur les allocations.

      Les chômeurs suivants ne sont pas soumis au précompte professionnel :

      • les cohabitants ayant charge de famille ;
      • les isolés ;
      • les cohabitants sans charge de famille qui perçoivent des allocations dans la « deuxième période », à condition que leur conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement ;
      • les cohabitants sans charge de famille qui perçoivent des allocations dans la « troisième période » (= l’allocation forfaitaire) ;
      • les chômeurs qui bénéficient d’une dispense pour raisons sociales et familiales.

      Bien à toi

  59. Fido
    le 16 mars 2018 à 18:57

    Bonjour,

    Je suis en invalidité, je compte suivre une formation en septembre et j’aimerai savoir dans ce cas le montant des indemnités de chômage que je vais percevoir, puisque mon invalidité va s’arrêter? Est ce que je vais recevoir le même montant que celui de la mutuelle?

    Je vous remercie d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 14:44

      Bonjour Fido,

      Le montant des allocations de chômage (en principe comme le montant des indemnités d’incapacité) est calculé sur base du salaire brut pris en compte mais également sur base de la situation familiale et de la période de chômage (si tu as déjà perçu des allocations de chômage avant ou pas par exemple). Nous ne savons donc pas te répondre avec précision. En fonction de ta situation familiale, tu peux te baser sur les tableaux ci-dessus pour évaluer le montant de tes futures allocations de chômage.

      Sache qu’en tant que demandeur d’emploi, tu devras probablement demander une dispense pour pouvoir suivre une formation tout en bénéficiant d’allocations de chômage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  60. Galia
    le 16 mars 2018 à 16:59

    Bonjour, 

    Je suis aides soignante dans une maison de repos depuis Cinq ans avec un Contrat en Cdi. J’aimerais pouvoir reprendre des études pour une durée de trois ans, j’ai entendu dire qu’on avait pas droit aux allocations chômages si on démissionnait d’un emploi à contrat à durée indéterminée. Est-ce vrai? et si cela s’avère être vraie ,pouvez vous me dire comment faire pour prétendre au chômage afin de pouvoir m’inscrire à ma formation à plein temps? je n’ai pas d’enfant mais je vie chez mon compagnon qui a trois enfants qui ne sont pas à sa charge. je vous remercie d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 17:10

      Bonjour Galia,

      Il faut savoir que si tu quittes volontairement ton CDI , tu risques une sanction de l’Onem allant de 4 à 52 semaines. L’arrangement à l’amiable est également considéré comme une démission pour l’Onem. Pour contourner cette sanction, on conseille souvent de trouver un nouvel emploi de minimum 13 semaines. Mais attention, cela ne veut pas dire qu’on a le droit de quitter son nouvel emploi au bout de ces 13 semaines. Tu risques toujours la même sanction si tu venais à quitter volontairement (sans raisons valables) cet emploi même au delà des 13 semaines: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%e2%80%99onem/
      Avant de prendre sa décision, l’Onem t’écoutera sur les raisons de ton licenciement pour évaluer s’il y’a lieu de te donner une sanction ou non. Durant cette audition, tu pourras te faire accompagner par la personne de ton choix (un délégué syndical par exemple). Si tu es sanctionnée,  après ta période d’exclusion, tu pourras bénéficier des allocations de chômage en fonction de ta situation personnelle: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Tu devras réintroduire ta demande d’allocations à la fin de ta période de sanction. A titre d’information, la sanction de l’Onem prendra cours à partir de ta date d’inscription chez Actiris. Dès la fin de ton travail, nous t’invitons par conséquent à le faire le plus rapidement possible en même temps que ta demande auprès de ton organisme de paiement: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Si tu ouvres un droit à des allocations de chômage, tu dois être disponible sur le marché de l’emploi et tu ne peux en principe pas suivre des études tout en bénéficiant du chômage.
      Cependant, il existe des dispenses qui permettent de cumuler chômage et études. Tu trouveras les informations à ce sujet sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=4627
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  61. Loulou
    le 16 mars 2018 à 15:46

    Bonjour, je voudrais savoir une chose. Je travaille et je vais habiter avec mon compagnon, nous avons un enfant qui est à ma charge et j’ai un autre enfant à ma charge donc 2 enfants à ma charge. Combien gagnera mon compagnon s’il est au chomage car il est interimaire et quel situation sera plus avantageuse pour nous car nous avons trop de depense creche dans le privé, loyer plus les charges. Je voudrais être situé pour savoir quoi faire.merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 15:21

      Bonjour Loulou,

      Si ton compagnon est actuellement considéré comme « isolé » et que vous emménagez ensemble, il passera automatiquement au statut de « cohabitant », ce qui est moins avantageux au niveau du montant des allocations de chômage.

      S’il passe cohabitant, vous pouvez vous baser sur ce tableau-ci pour connaître le montant de ses allocations : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Si vous décidez d’emménager ensemble, vous devez déclarer ce changement de situation familiale à son organisme de paiement sans quoi il risquerait de devoir rembourser les allocations perçues en trop voire une sanction en plus. A noter que ce changement de situation n’est pas uniquement lié à la composition de ménage. L’ONEm se base sur la situation de fait pour établir la situation familiale d’une personne.

      Cela aura également un impact sur ta propre situation familiale. En effet, s’il devait arriver que touches des allocations de chômage à l’avenir, si tu habites avec ton compagnon, tu ne seras plus considérée comme « avec charge de famille » même si tu es maman. Le fait que ton compagnon touche soit un salaire soit un revenu de remplacement (le chômage par exemple) fera que tu seras considérée, tout comme lui, comme « cohabitant ».

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  62. Gene
    le 16 mars 2018 à 13:08

    Bonjour; après 14 ans indépendante je suis au chômage !!sur quelle base vont il calculer vont il prendre en compte mon salaire d y a 14 ans !!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 13:38

      Bonjour Gene,

      En principe, un indépendant n’a pas droit à des allocations de chômage. Tu peux toutefois t’adresser à l’ONEM si tu as travaillé en tant que salarié avant le début de ton activité principale d’indépendante.
      En effet, si ton activité d’indépendante (exercée à titre principal) se situe entre 6 mois et 15 ans, tu entres entre en ligne de compte pour l’octroi d’allocations de chômage. La période durant laquelle tu as travaillé comme salariée avant le début de ton activité d’indépendante sera déterminante.

      Si tu ouvres un droit au chômage sur base de ton travail salarié d’il y a 14 ans, c’est ton salaire de l’époque qui devrait servir de base de calcul à l’ONEM pour déterminer le montant de tes allocations de chômage.

      Si tu ne peux pas bénéficier  d’allocations de chômage tu peux prendre contact avec le CPAS de ta commune afin d’obtenir le revenu d’intégration. Le CPAS, avant de prendre une décision quant à l’octroi d’un revenu d’intégration, te demanderas de lui fournir toutes les informations suivantes : identité, montants des tes ressources financières et des personnes qui vivent sous ton toit, composition du ménage, possessions, …

      Je t’invite à consulter ces fiches:

      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/quelles-sont-les-aides-fournies-par-le-cpas-a-qui-sadressent-elles-quelles-sont-les-conditions/

      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ou-sadresser-et-comment-faire-trouver-plus-dinfos-sur-internet/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  63. Soso
    le 15 mars 2018 à 15:38

    j’ai été employé pendant 1 ans temps plein,1560 euro brut ,je suis isolé ,si je pace sous statu étudient ,combien vais je percevoir d’ allocations de chômage à se moment la,svp merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 13:48

      Bonjour Soco,

      Ton emploi d’une année, te permet d’ouvrir ton droit à une allocation de chômage sur base du travail. Le montant de ton allocation s’élèvera à 65% de ton salaire brut pendant 3 mois ( tu peux calculer de cette manière: 1560 X 0,65= 1014 euros )et ensuite à 60% de ton salaire brut pendant 9 mois ce qui correspond à la phase 1. Etant donné que tu as travaillé une seule année, tu passeras à l’issue de cette phase 1 à la phase 2 pour 4 mois (2a et 2b) et pour terminer à la phase 3, le montant minimum qui te sera accordé sera de 1031,94 par mois. Dans ton cas, la dégressivité n’aura aucune influence.

      Je t’invite à regarder le tableau « isolé » ci-dessus afin d’obtenir un complément d’information !

      Pour garder tes allocations de chômage pendant toute la durée de ta formation/ étude, tu devras remplir certaines conditions consultables sur cette fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      De plus tu devras introduire une demande de dispense auprès d’Actiris! Si la dispense t’es accordée tu pourras entamer ta formation/ étude dans le cas contraire tu ne pourras malheureusement pas entamer ta formation/ étude tout en bénéficiant des allocations de chômage.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  64. coco
    le 15 mars 2018 à 12:51

    je vais probablement , m inscrire au chômage, suite a des problème de dos je ne sais plus exercé mon métier  ,j ai travailler plus de 22 ans dans ma vie maintenant j ai 50 ans et mon dernier salaire brute s élève a 1255 eur brut , ma femme est sur la mutuel grave problème de santé(elle touche 850 eur mois  et j ai tj un fils au étude mes question

    je sus considéré comme  chef de famille ou comme cohabitant ?? et combien je vais toucher et combien de temps    merci d avance  pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 10:47

      Bonjour Coco,

      Lorsqu’on vit  avec son conjoint (et éventuellement d’autres personnes) et que celui/celle-ci perçoit un revenu professionnel ou de remplacement, l’ONEm nous considère comme cohabitant simple.

      En effet, dans ce genre de situation, ce sont donc les revenus de votre femme qui seront pris en compte pour déterminer votre statut, et le fait d’avoir un enfant à votre charge n’a donc pas d’impact sur la détermination de votre statut.
      Etant donné que les allocations de mutuelle  sont toujours considéré comme un revenu de remplacement et, quel que soit leur montant, vous comprenez donc que vous serez considéré comme cohabitant simple (sans charge de famille) par l’ONEm (pour autant que vous ayez la possibilité d’ouvrir un droit au chômage (sur base du travail ou suite à une rupture pour force majeure médicale)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  65. Émik14
    le 15 mars 2018 à 12:16

    Bonjour,
    Comment vais-je être considéré (isolé, cohabitant,..) si je loue un appartement seule avec un enfant ? Bonne journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2018 à 16:44

      Bonjour Émik14,

      Si tu vis exclusivement avec un enfant et que tu perçois des allocations familiales pour lui OU qu’il n’a pas de revenu, alors l’ONEM te considèrera comme cohabitante avec charge de famille.

      Par contre, si tu n’as plus droit aux allocations familiales ET que ton enfant dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement, alors l’ONEM te considèrera comme  cohabitant simple (sans charge de famille).

      Plus d’informations sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  66. Aurélie
    le 15 mars 2018 à 09:05

    Bonjour pour l instant je touche comme chef de famille mais je compte me mettre en ménage et mon copain touche entre 1500 a 1600 comme intérimaire combien moi je toucherai au chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2018 à 14:56

      Bonjour Aurélie,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te dire le montant exact de tes allocations de chômage dans le cas où tu emménages avec ton copain car cela dépendra de la période d’indemnisation à laquelle tu te trouves actuellement (et de ton dernier salaire brut pris en compte par l’ONEm). Tu pourras t’aider de ce tableau pour comprendre les périodes d’indemnisation et l’évolution des allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png
      Par contre, nous pouvons te dire que tu seras en principe considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille). En effet, lorsqu’une personne vit avec son partenaire ou conjoint qui perçoit plus de 781,27 euros but par mois, l’ONEm le considère comme cohabitant simple. C’est généralement la situation financière du partenaire/conjoint qui prime pour déterminer un statut.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  67. Clad401
    le 14 mars 2018 à 13:18

    Bonjour …
    Voilà je veux me marier civilement mais m’a conjointe est au chômage en temps que femme isoler …
    Moi j ai un mi temps pour le moment .
    Donc ma question est si elle me prend à sa charge ,sachant que j ai un mi temps de plus ou moins 920e
    Elle perdra ses droits au chômage ou elle continuera à toucher comme chef de famille ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mars 2018 à 15:42

      onjour Clad,

      Le chômage se base sur la situation de fait. Le fait de se marier ne change rien. Si vous vivez déjà ensemble, ton amie est censée être indemnisée au taux cohabitant. Ta compagne ne peut pas te prendre à sa charge parce que le montant brut de tes revenus dépasse 781,27 euros par mois. Dès lors, elle  percevra l’allocation de chômage au taux cohabitant sans charge de famille ( minimum 539,76 euros en phase 3).

      Je t’invite à consulter le tableau ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  68. Marjo
    le 13 mars 2018 à 22:33

    Bonjour
    Je travaille depuis 1 an en titres services chez mon employeur actuel et 3 ans et demi chez un autre juste av celui la donc depuis le mois de janvier 2013 je suis sous cdi 38h. Si je devrai perdre ma place pour manque de travail quel serais le montant que j’aurais droit au chômage. Je suis cohabitant chef de famille.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2018 à 15:29

      Bonjour Marjo,

      Comme expliqué dans la fiche ci-dessus, le montant des allocations de chômage dépend du montant de ton dernier salaire brut, ta situation ainsi que de la période de chômage dans laquelle tu te trouves (trois périodes).

      Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle.Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois. Tu peux te référer à ce tableau-ci: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-avec-charge-de-famille-1.png

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  69. suzanne
    le 13 mars 2018 à 17:49

    Bonjour,

     

    J’aurai 55 ans début septembre 2018, le bureau du chômage veut me diminuer selon le code 74B2C 4ème phase d’allocations le 12 décembre 2018 en sachant que j’aurai 55 ans et un passé professionnel de plus de 20 ans.

    Merci d’avance pour votre réponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2018 à 11:21

      Bonjour Suzanne,

      Etant un centre d’information pour les jeunes, nous ne sommes pas spécialisés dans les questions liées à la dégressivité des chômeurs âgés. Nous vous conseillons de poser vos questions à votre organisme de paiement.
      Vous pouvez également contacter ce service juridique gratuit:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Bien à vous

  70. Raphael
    le 13 mars 2018 à 14:46

    Merci pour vos explications.

    Bonne fin de jopurnée