Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.619,09€ pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.562,59€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.031,94€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 418,39€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :    cohabitant avec charge de famille

 

Si tu es isolé :isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


123 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Fatimouna
    le 15 décembre 2017 à 00:04

    Je suis au chomage depuis le 01/13/2017 et maintenant je touche 344euro net mais brut 382,64 et chaquefois le chomage a prit fis 38,64 j ai pas compris pourquoi il a pris le 38,64?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 décembre 2017 à 10:26

      Bonjour Fatimouna,

      Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09?% (comme les salaires sauf que ce précompte est moins élevé pour les allocations de chômage). C’est pour cette raison qu’une partie de tes allocations de chômage est retiré. 38,60 correspond bien à 10,09% de 382,64.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  2. khalid
    le 13 décembre 2017 à 00:23

    bonjour,

    aujourd’hui j’ai terminé mon préavis, j’ai travaillé plus de 312 jours sur 21 mois alors je suis dans les conditions. je touchais entre 1500/1600  €  net ( 1700/1800 € brut ) j’aimerais bien savoir combien je toucherais a peu près  en chômage ? et pendant combien du temps ? sachant que ma femme travaille depuis quelques mois et on a pas d’enfants.

    cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 décembre 2017 à 12:34

      Bonjour Khalid,

      Si tu vis avec ta femme qui travaille, tu auras en principe de la statut de cohabitant.

      Dans ce cas, tu percevras 65% de ton salaire brut durant les 3 premiers mois (si on prend un salaire brut de 1700 euros cela fait 1105 euros par mois). Durant les 9 mois suivants, tu passeras à 60% de ton salaire brut (soit 1020 euros par mois). Après un an de chômage en tant que cohabitant, tu passeras à 40% du salaire brut (soit 680 euros par mois). A partir de là, les allocations de chômage diminueront progressivement en fonction de ta carrière professionnelle avant d’arriver au forfait. Tu peux te baser sur le tableau cohabitant: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  3. zola
    le 11 décembre 2017 à 15:43

    Bonjour,

    J’aimerais savoir à partir de quel moment retire-t-on le précompte professionnel quand on perçois des indemnités de maladie primaire de la mutuelle suite à une maladie et sous contrat de travail… ?

    Merci pour vos réponses.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2017 à 11:30

      Bonjour Zola,

      Tu retrouveras cette information ici: Site de l’INAMI

      Tu verras que le précompte professionnel en tant que travailleur est prélevé directement sauf si cela implique que tu percevrais une indemnité inférieur au minima.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • zola
        le 12 décembre 2017 à 11:56

        Bonjour,

        Merci pour vos informations.

        Je voulais également vous demander, le précompte professionnel de 11,11 % est-il calculé sur base du montant net après les 60 % du salaire brut ou le calcul se fait-il en globalité (60% + 11.11% sur le salaire brut) ?

        Merci pour votre retour.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 12 décembre 2017 à 15:18

          Bonjour Zola,

          Comme indiqué dans le site que nous t’avons communiqué dans notre réponse précédente, le précompte professionnel est déduit de l’indemnité. Donc 60% du salaire brut – 11.11% de l’indemnité (donc – 11.11% des 60% du salaire brut). Tu es ici sur une page qui parle des allocations de chômage. Nous ne sommes pas spécialisés dans les questions qui touchent aux indemnités de l’assurance maladie-invalidité. Pour des réponses plus précises, nous te conseillons donc de contacter ta mutuelle.

          Bien à toi.

  4. Nabil
    le 10 décembre 2017 à 23:47

    j arrive de italie j ai fait indépendant pour 6 mois pas passe bien après j ai travaillé 5 mois dans un pizzeria tout régler mais pas beaucoup de travail le patron m’a donné c4 maintenant je suis à la maison son travail ma domonde si je le droit de chômage
    nationalité italien et j ai toujours travail in italie merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 14:14

      Bonjour Nabil,

      Si tu es de nationalité étrangère, tu dois, pour bénéficier des allocations de chômage, satisfaire aux mêmes conditions générales d’admission et d’octroi que les travailleurs belges. Tu dois donc prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période de référence qui précède ta demande. Pour plus de détails, consulte la fiche « quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier du chômage ». En principe, si tu as moins de 36 ans et que tu arrives à prouver 312 jours de travail sur une période de référence de 21 mois, tu peux ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Les journées de travail que tu as prestées à l’étranger dans un pays de l’Union Européenne peuvent être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande). Ce qui est bien ton cas puisque tu as travaillé durant 5 mois en Belgique en tant que salarié. Pour rappel, le travail comme indépendant n’est pas pris en compte (voir lien précédent).

      Par conséquent, si tu arrives à compléter tes jours de travail en Belgique (5 mois) par des jours de travail salariés que tu aurais presté en Italie (pour autant qu’ils soient dans la période de référence précédent ta demande), tu pourras ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. Pour introduire ta demande, tu dois te présenter à l’organisme de paiement de ton choix (CAPAC ou syndicat) qui te fournira un formulaire C109 pour introduire ta demande d’allocation.

      Tu dois joindre à ce formulaire C109 le document suivant: un formulaire européen U1 (ou E301) complété par l’organisme étranger (en Italie) compétent. Si tu ne disposes pas de ce document, sollicite alors au plus vite la collaboration de l’ONEM, par l’intermédiaire de ton organisme de paiement ; l’ONEM s’adressera directement au pays concerné pour demander ces informations. Tu dois également fournir le C4 de ton dernier emploi.

      Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_1

      Adresses des organismes de paiement: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/chomage-adresses-utiles/
      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  5. mama21
    le 9 décembre 2017 à 00:18

    Bonjours, je suis au chomage depuis plus 1ans j’habite toujour avec mes parent j’aimerai sa voir si je trouve un appart qui me plait et je decide de partir  est ce que  mon chomage sera le meme ou pas (je gagne actuellement+/- par moisrt surtout ou aller et comment faire

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 10:40

      Bonjour Mama21,

      Tu n’indiques pas ton statut familial, ni le montant que tu perçois actuellement (ni si tu perçois des allocations de chômage ou d’insertion) donc il nous est difficile de te répondre avec précision. Si tu as le statut de cohabitant (parce que tes parents ont des revenus par exemple) et que tu vas vivre seule, tu auras alors le statut d’isolé. Le montant de tes allocations de chômage pourrait augmenter. En effet, après un an de chômage les allocations diminuent fortement pour les personnes qui ont le statut de cohabitant (voir tableau ci-dessus). Si tu as des allocations d’insertion, et que tu passes du statut cohabitant au statut isolé, tes allocations augmenteront aussi: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites préciser ta situation ou si tu as d’autres questions.

       

  6. Chacha
    le 8 décembre 2017 à 20:38

    Bonjour je voudrai me mettre en ménage avec mon ami qui est au chômage comme chef de famille moi je viens de perdre mon emploi et je vais m inscrire comme demandeur d emploi je n ai personne a charge je voudrais savoir combien va être le montant au pire le plus bas de nos chômage si on se mes en ménage merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 15:28

      Bonjour Chacha,

      Si tu emménages chez ton ami et que tu disposes de revenus de remplacement (des allocations de chômage donc) cela aura un impact sur vos statuts. Ton ami passera du statut de « chef de ménage » au statut de « cohabitant ». Quant à toi tu passeras du statut de « isolé » au statut de « cohabitant » également. Cela aura un impact sur le montant de vos allocations dans le sens où elles seront moins élevées dès la deuxième période de chômage.

      En fait, le montant des allocations de chômage dépend de trois facteurs :
      – Ton dernier salaire brut
      – Ton statut
      – La durée de ton chômage

      Dans vos cas, si tu emménages avec ton ami et que vous passez donc tous les deux au statut de cohabitant, vous recevrez respectivement 65?% de votre dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, vous recevrez 60?% de votre dernière rémunération. Ensuite, vous recevrez 40?% de votre dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de vos carrières professionnelles. Lorsque vous arriverez en dernière période de chômage, vous recevrez alors une allocation forfaitaire de 539,76€/mois. A noter que si vous vous retrouvez tous les deux en «cohabitant» en 3e période (voire même peut-être dès la fin de leur 2e période), vous devriez avoir droit à des allocations de cohabitants dits « privilégiés » : 726,44€/mois (au lieu de 539,76). Tu peux te référer à ce tableau pour le calcul : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Attention que si vous décidez d’habiter ensemble, vos statuts se verront donc modifiés. Il faudra alors rapidement prévenir l’ONEm de ce changement. Si vous ne déclarez pas le changement tout de suite et que l’ONEm s’en rend compte vous risquerez alors une sanction de 4 semaines au moins (allocations suspendues) et le remboursement des allocations perçues en trop. Il suffit de déclarer le changement à votre organisme de paiement.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  7. missfatty
    le 8 décembre 2017 à 19:45

    Bonjour,

    j’ai 26 ans et j’ai arrêté mes études depuis le mois de juin dernier, actuellement je suis à la recherche d’un emploi à temps plein. Je vis chez mes parents, ma mère travaille et me prends entièrement à charge ( elle me donne de l’argent de poche, me nourrit et me blanchit). Je ne perçois absolument aucun revenu, tout vient de la poche de ma mére qui par ailleurs n’a aucune aide financière me concernant. Mon dernier emploi en tant que job etudiant remonte à juillet 2016 pour une durée de 4 semaines exactement. Est-ce que j’aurai droit aux allocations de chômage en tant que cohabitante?

    merci d’avance pour la réponse, bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 15:22

      Bonjour Missfatty,

      Malheureusement, si tu as plus de 25 ans tu ne pourras ouvrir ton droit au chômage que sur base du travail (l’ouverture du droit aux allocations d’insertion – sur base des études donc – ne pouvant se faire uniquement si le demandeur à moins de 25 ans au moment de la demande). Tu n’as en outre effectivement plus droit aux allocations familiales, même si tu es toujours domiciliée chez ta mère (les allocations étant octroyées jusque 25 ans max).

      Pour ouvrir ton droit au chômage sur base du travail il faudra justifier un certain nombre de jours de travail sur une période déterminée. Dans ton cas, si tu as 26 ans, tu devras avoir travaillé :
      – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?;
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

      Note que le travail étudiant n’entre pas en compte dans le calcul de ces jours.
      Si tu ne peux pas justifier ces jours, tu n’ouvres malheureusement pas ton droit. Tu trouveras toutes les informations concernant l’ouverture des droits au chômage ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu es sans revenus et que la situation financière devient difficile, ce sera vers le CPAS qu’il faudra te tourner. Tu peux directement entrer une demande auprès du CPAS de ta commune en expliquant ta situation. Ils auront alors 30 jours pour analyser ta demande et prendre une décision. Tu trouveras toutes les information concernant l’aide du CPAS ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  8. AF
    le 7 décembre 2017 à 12:37

    bonjour,

    Moi et mon amie se trouvons tous les deux dans une situation un peu désagréable.

    Nos contrat on pris fin a un mois intervalle et on se trouve tous les deux sans emploie, on va donc faire rentrer nos droit au allocation de chômage.

    Je pense que d’après vos explication, nous sommes tous les deux au taux cohabitant, mais cela veut dire que nos montant vont tourner a peu prés a combien ensemble?

    Car je n’est pas trop bien compris le tableau des montants.

    Est-il  plus intéressant d’avoir deux revenue cohabitant ou un seule cohabitant avec charge de famille ?

    Si seulement un de nous deux obtiens les allocations de chômage, et que l’autre fasse une demande au CPAS, comme c’est un revenu de remplacement, l’autre cohabitant aura le taux cohabitant simple ou chef de famille?

     

    Merci de vos réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 15:20

      Bonjour AF,

      Les allocations de chômage étant calculées sur base du salaire brut pris en compte, nous ne savons pas te répondre avec précision. A priori, il n’y a pas vraiment de différence de montant durant la première année de chômage entre les différents statut sauf si vous êtes au minimum. Les allocations de chômage correspondant à 65% du salaire brut les 3 premiers mois puis elles passent à 60% du salaire brut pour les 9 mois suivants. Après un an, la différence entre les statuts est plus importante.

      Il n’est à priori pas possible de refuser son droit aux allocations de chômage pour demander une aide au CPAS. L’aide du CPAS étant une aide résiduaire, elle intervient lorsque les personnes n’ouvrent aucun autre droit. De plus, cela ne serait pas financièrement avantageux puisque le revenu d’intégration sociale est pris en compte comme un revenu par l’ONEm lorsque celui-ci est perçu par le partenaire. Vous seriez donc tout de même tous les deux indemnisés au taux cohabitant.

      Bien à toi.

  9. Valerie
    le 7 décembre 2017 à 11:59

    Bonjour oui j était à la mutuelle jusque 30 novembre le 1 décembre je me SUIs inscrit au chômage mon partenaire à des revenu à la mutuelle comme cohabitant et moi j aurais des revenu comme cohabitant aussi merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 15:09

      Bonjour Valérie,

      Effectivement, tu auras également le statut de cohabitant par rapport à la législation du chômage.

      Bien à toi.

       

  10. Tofcris
    le 7 décembre 2017 à 07:29

    Bonjour je suis au chomage depuis peux je vis avec ma compagne elle perçoit de la mutuelle elle a un enfant toujours a l ecole . Moi je suis repris comme cohabitant mais je verse une pension alimentaire a mon ex femme pour mon fils mon statut ne devrait être cohabitant avec charge familiale ? . Merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 12:00

      Bonjour Tofcris,

      Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) disposant de revenus de remplacement , tu seras considéré comme cohabitant. En effet, les allocations de maladie et d’invalidité et les allocations dans le cadre de l’assurance maternité sont toujours un revenu de remplacement, quel que soit leur montant.

      Le versement d’une pension alimentaire est pris en compte uniquement dans le cas où vivez seule (isolé). Dans ce cas de figure seulement, il vous donne le droit de bénéficier du statut de cohabitant avec charge de famille.

      Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

  11. Meli
    le 6 décembre 2017 à 20:15

    Bonjour, je vis chez mes parents et je touche environs 1100€ pour le moment de chômage. J’aimerais me mettre en ménage comme cohabitant légaux et mon compagnon travail, vais-je tomber au minimum? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 10:50

      Bonjour Meli,

      Il est difficile de te répondre sans connaitre ton statut familial actuel et la période de chômage dans laquelle tu te trouves. Si tes parents ont des revenus, tu as à priori déjà le statut de cohabitant et donc le fait de vivre avec ton compagnon (que vous soyez officiellement cohabitant légaux ou pas) qui a des revenus ne changera rien à ta situation. Si tes parents n’ont pas de revenu (ou des revenus qui ne sont pas pris en compte comme tels) et que tu as le statut de cohabitant avec charge de famille alors, en vivant avec ton compagnon, tu passeras au statut cohabitant et cela pourrait effectivement avoir un impact sur tes allocations de chômage en fonction de la période de chômage dans laquelle tu te trouves.

      En tant que cohabitante, tu peux te baser sur ce tableau pour évaluer le montant de tes allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Attention, si tu perçois des allocations d’insertion (sur base des études), le montant des allocations est forfaitaire et tu trouveras les montants sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. Coco
    le 6 décembre 2017 à 13:32

    Bonjour
    Je suis indépendante depuis 13ans en ayant stoppé le chômage pour m inscrire en tant que indépendante mais j ai heureusement rempli les papiers pour conserver mes droits 15ans .
    En sachant que je percevais un salaire de chômage minimum pour cohabitant (plus ou moins 400€) combien vais je percevoir si je stop mon activité d indépendante en étant isolée ?
    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 décembre 2017 à 17:36

      Bonjour Coco,

      Effectivement, le travailleur indépendant ne peut pas prétendre aux allocations de chômage car il ne cotise pas pour le chômage. Mais, comme toi tu était bénéficiaire des allocations de chômage avant de débuter ton activité indépendant, tu pourrais effectivement récupérer ton droit. Sachant que tu ne peux remonter que 15 ans en arrière, si tu vis seul désormais, tu bénéficieras du taux isolé (le minimum  pour isolé étant de 1031,94€). Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  13. mike
    le 6 décembre 2017 à 00:30

    bonjour ma compagne et moi somme mis en menage non marier ma compagne avait statut isolé et quand je suis venu m’installer chez elle moi je suis passer a un statut cohabitant ms ma compagne ms a plus son statut chef de famille pourtant elle a deux enfants et moi un enfant en garde alterner  je comprend pas merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 décembre 2017 à 11:16

      Bonjour Mike,

      Pour l’ONEm, à partir du moment où tu vis avec un partenaire (marié ou non), seule la situation de ce partenaire est prise en compte pour évaluer le statut familial (peu importe qu’il y ait des enfants ou d’autres personnes dans le ménage). Donc si vous percevez tous les 2 des allocations de chômage, vous aurez tous les 2 le statut de cohabitant. Tu retrouveras cette information sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Lilfle
    le 5 décembre 2017 à 14:46

    Bonjour, je suis maman en tremplin indépendant et je perçois donc des allocations de chômage pour l’instant. Ma copine est étudiante et bénéficie du RIS. Elle vient de perdre son logement et nous pensons emménager ensemble. Je sais que son RIS sera diminué mais qu’en est il de mes allocations de chômage ? Pour l’instant le taux est de 47,60/jour…

    Merci d’avance de répondre à ma question.

    Lilfly

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 décembre 2017 à 10:09

      Bonjour Lilfle,

      Si tu vis avec ta copine, sa situation va être prise en compte pour calculer ton droit aux allocations de chômage. En effet, pour l’ONEm, seule la situation du partenaire est prise en compte (peu importe qu’il y ai des enfants ou d’autres personnes dans le ménage). Le RIS étant pris en compte comme un revenu de remplacement lorsqu’il est perçu par le partenaire, tu auras alors le statut cohabitant et plus le statut cohabitant avec charge de famille si tu vivais seule avons ton enfant. Dans ce cas, en fonction de ta période de chômage, tes allocations de chômage pourraient effectivement diminuer. Tu peux te base sur le tableau cohabitant pour évaluer tes futures allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Naomie
    le 5 décembre 2017 à 11:36

    Bonjour,

    je suis sous la charge de ma maman qui est en ce moment au chômage, j’ai pris un CDI temps partiel de 16h, en sachant que mes deux autres soeurs beneficent des allocations de CPAS!

    es que cela vas changé la situation ?

    cordialement

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 14:03

      Bonjour Naomie,

      Si ta mère ne cohabite pas avec un conjoint ou partenaire et, à part ses enfants, aucune autre personne ne cohabite avec elle et si elle a droit aux allocations familiales pour au moins un de ses enfants ou encore si aucun des enfants ne dispose d’un revenu professionnel ou de remplacement, l’ONEM la considèrera comme travailleur ayant charge de famille.

      Les revenus d’intégration sociale perçu par tes soeurs ne sont pas considérés comme des revenus de remplacement ET s’il s’agit de ton premier emploi après tes études (ou si tu gagne moins de 418,39 euros brut par mois), ton salaire n’est pas non plus considéré comme un revenu professionnel et ta maman gardera alors le statut de cohabitant avec charge de famille même si elle ne perçoit plus d’allocations familiales pour aucun de ses enfants…

      Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  16. Lou
    le 5 décembre 2017 à 09:27

    Je travaille en CDI depuis 3ans pour un salaire net de 466euros par mois pour 65h par mois.je pointe au chômage ts les mois et j ai un complément RSA.je suis seule avec mon fils.quelles sont mets droits et montant si jamais j ai une rupture conventionnelle

  17. Alen
    le 4 décembre 2017 à 16:03

    Bonjour,

    Quel est le pourcentage du chômage sur  salaire brut? j’ai lu qque part 65% , c’est possible?

    Cordialement

    Seynur Alen

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 11:04

      Bonjour Alen,

      Comme tu peux le voir plus haut dans cette page, 3 critères déterminent le montant des allocations de chômage:

      1) ta dernière rémunération brute?;
      2) ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant)
      3) la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

      Ainsi, les allocations de chômage ne sont pas limités dans le temps mais sont dégressives. En effet, pendant les 3 premiers mois, tu reçois 65?% de ta dernière rémunération (brute), du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération brute. C’est dans la 2e et 3ème période de chômage que ta situation personnelle et familiale aura un impact sur tes allocations. En effet,  si tu es isolé, tu reçois 55?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Il est de 40% si tu es cohabitant.

      Enfin, lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire qui dépendra de ta situation personnelle et familiale. Si tu es cohabitant, cette allocation forfaitaire sera de 539,76€/mois. Si tu es isolé, cette allocation forfaitaire sera de 1.031,94€/mois. Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.246,44€/mois. Nous t’invitons à te rendre en haut de cette page pour voir à quoi correspond ta situation personnelle et familiale (cohabitant, isolé, etc…).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  18. Valerie
    le 4 décembre 2017 à 10:14

    Bonjour même si j était à la mutuelle je vais toucher en taux de cohabitant avec famille à charge et partenaire qui a des revenu merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 14:32

      Bonjour Valérie,

      Comme nous te l’avons expliqué, en principe, si ton partenaire a des revenus, tu percevras un taux cohabitant et non un taux cohabitant avec charge de famille.

      Nous ne comprenons pas bien ta question. Étais-tu à la mutuelle avant avec un statut cohabitant avec charge de famille? Sache que la mutuelle et l’ONEm n’ont pas les mêmes critères pour déterminer la situation familiale et celle-ci peut donc être différente en fonction de ta situation.  Cela peut également dépendre du type de revenu et du montant des revenus de ton partenaire. Nous te conseillons d’en discuter avec ton organisme de paiement qui est le plus à même d’analyser avec toi ta situation familiale. Tu trouveras également sur cette page toute les informations concernant l’analyse de la situation familiale pour l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      Bien à toi.

  19. Alen
    le 1 décembre 2017 à 21:21

    Ré-bonjour;

    Si j’ai bien compris les explications pour l’indemnisation de chômage ,on prend en compte le dernier fiche de salaire,dans ce cas , si la période de préavis prend fin au milieu du mois, pour le calcule sur base de salaire brut , on est perdant , non?

    Cordialement

    Seynur

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 11:56

      Bonjour Alen,

      L’ONEm prend en compte le dernier salaire brut d’un mois complet. Ils ne prendront pas en compte le salaire perçu pour 2 semaines par exemple en cas de rupture en cours du mois.

      Bien à toi.

  20. Alen
    le 1 décembre 2017 à 20:56

    Bonjour,

    Je suis salarié depuis 1 octobre 2013, (avant cela indépendant  33ans) j’ai appris que je vais être licencié pour motif réorganisation.j’ai un contrat de cdi, 24h semaine +3h rtt,

    Ma question est le suivante, ai-je assez de jour/heure pour être bénéficiaire du chômage (avec regret à 60ans) Le calcule proposé sur le site de l’Onem ,à vrai dire je ne m’en sort pas!Mon salaire brut est de 1499€.

    Merci de votre temps
    Alen

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 11:54

      Bonjour Alen,

      Tu devrais être dans les conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage (sur base d’un travail à temps partiel). Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      A partir de 50 ans, il faut prouver 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent ta demande. Pour voir combien de demi-jours de travail tu prouves, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant toute l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois). Tu atteins aisément ce chiffre. Par contre, tu n’es pas dans les conditions pour pouvoir transformer ce travail à temps partiel en journées de travail complètes pour pouvoir ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes car pour pouvoir faire cela, il faut que la dernière rémunération brute soit au moins égale à 1.562,59 euros.

      Bien à toi.

      • Alen
        le 4 décembre 2017 à 15:35

        Bonjour,

        merci d’avoir répondu bien clairement

        Cordialement Alen

  21. Valerie
    le 1 décembre 2017 à 15:48

    Donc je vais touche comme cohabitant de combien merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 10:03

      Bonjour Valérie,

      Le montant des allocations de chômage (sur base du travail) sont calculées sur base du salaire brut pris en compte. Nous ne savons donc pas te répondre de manière précise sans cette information. Normalement, tu percevras 65% du salaire brut durant les 3 premiers mois. Puis 60% du salaire brut durant les 9 mois suivants. Après un an, tu passeras à 40% du salaire brut puis les allocations continueront à diminuer progressivement en fonction de ta carrière professionnelle pour arriver au montant forfaitaire. Tu peux te baser sur le tableau cohabitant pour évaluer tes futures allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Valerie
    le 1 décembre 2017 à 12:28

    Bonjour sa veux dire quoi partenaire qui n est pas financièrement a charge sur mon c1 merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2017 à 15:29

      Bonjour Valérie,

      Cela veut dire que tu vis avec un adulte qui a des revenus. Le C1 est normalement rempli sur base de tes déclarations donc tu as du dire à la personne avec qui tu as rempli le C1 que tu vivais avec quelqu’un qui a des revenus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. geoffrey
    le 29 novembre 2017 à 22:29

    Bonjour voila j ai travailler durant 17 ans dans rupture .maintenant je suis au chômage et ca va faire 2 ans ce mois ci …Mes allocations de chomage vont ils diminuer ? ( je suis cohabitant )

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2017 à 13:58

      Bonjour Geoffrey,

      En principe, toutes les allocations de chômage sont soumises à la dégressivité (sauf dispense) mais la dégressivité peut agir différemment en fonction de la situation familiale et de la carrière. En tant que cohabitant, tu peux te baser sur ce tableau: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      En principe avec 17 ans de carrière, tu devrais arriver au forfait après 4 ans de dégressivité. N’hésite pas à en discuter avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Yoop
    le 28 novembre 2017 à 09:41

    Bjr ma compagne et moi nous sommes mis en ménages j’ai donc du prendre un taux chef de ménages ma compagne à perdu ces droit r.i.s je voudrais savoir si elle as droit à un cohabitant

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 16:28

      Bonjour Yoop,

      Ta question n’est pas très précise. Parles-tu d’un droit au revenu d’intégration sociale au taux cohabitant? Le CPAS doit prendre en compte les ressources du partenaire du demandeur de l’aide. Dans votre cas, si tes allocations de chômage dépassent le montant prévu pour 2 personnes cohabitantes (1190,27 €), ta compagne ne pourra pas être aidée par le CPAS. Dans le cas contraire, elle pourrait peut-être bénéficier d’une aide.

      Si tu parles d’un droit à des allocations de chômage ou d’insertion au taux cohabitant, il faut que ta compagne soit dans les conditions pour ouvrir un tel droit. Voici les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail): http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Voici les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (sur base des études): http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Sache que si elle perçoit une aide du CPAS ou des allocations de chômage (ou d’insertion), tu n’auras en principe plus le statut de cohabitant avec charge de famille et cela pourrait avoir un impact sur le montant de tes allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Caro
    le 28 novembre 2017 à 00:52

    Je suis au chômage chef de famille j ai un pti garçon de 4ans . Nous vivons seule si je vous écrit c est parceque mon cousin vivait chez mon grand père mes celui ci et décédé et mes oncles on vendu la maison donc mon cousin et en attende de radiation à la commune et n’a pas de logement il dort à gauche et à droite dans la famille il travail je voulais savoir si il venais vivre chez moi le temps qu il puisse mettre de l argent en place et pouvoir se payer un logement car énormément de crédit qu il ne serais payer un loyer si je continuerai à toucher en temp que chef de ménage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 16:59

      Bonjour Caro,

      A partir du moment où ton cousin vient habiter chez toi (quel que soit la période), cela risque d’avoir un impact sur tes allocations de chômage. Comme ton cousin a un revenu professionnel, tu ne seras plus considérée comme chef de ménage par l’Onem. Tu bénéficieras du taux cohabitant ordinaire. Tu trouveras plus d’informations sur les montants du chômage sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  26. Hul
    le 27 novembre 2017 à 20:03

    Je suis actuellement avec un revenu de la cpas je voudrais vivre avec ma soeur qui est au chomage et son mari indepandant, je voudrais savoir si elle perderai ses droit d’allocation de chomage si habite chez elle aurai des point negatif

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 15:46

      Bonjour Hul,

      A partir du moment où ta soeur vit avec son partenaire, seule la situation du partenaire est prise en compte pour évaluer son statut familial et son droit aux allocations de chômage. Le fait que tu ailles habiter avec ta soeur n’aura donc aucun impact par rapport à son droit aux allocations de chômage. En fonction de ta propre situation familiale actuelle, le fait de vivre avec d’autres personnes pourrait avoir un impact sur ton droit au revenu d’intégration sociale (si tu es isolé et que tu deviens cohabitant par exemple).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  27. Clochette2312
    le 27 novembre 2017 à 19:25

    Bonsoir je voudrai avoir un renseignement moi et mon compagnon voulant se mettre en ménage… il perçoit une allocation de chômage avec chef de famille car il paie une pension alimentaire et moi je touche comme chef de famille avec ma fille a chargé… que perd on si nous nous mettons ensemble ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 15:36

      Bonjour Clochette,

      Si tu comptes t’installer avec ton partenaire, la seule condition pour conserver ton statut de cohabitant avec charge de famille est que tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

      Puisque toi et ton partenaire disposez d’allocations de chômage, vous aurez le statut cohabitant et bénéficierez d’allocations de chômage correspondant à ce statut (moins élevé que votre statut actuel). Pour rappel, les allocations ne sont pas limitées dans le temps mais dégressives et le montant des allocations dépendront également de la phase dans laquelle vous vous situez dans cette dégressivité (Voir Tableau cohabitant en haut de la page).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  28. Celine3630
    le 24 novembre 2017 à 23:40

    Bonjour, je suis actuellement en contrat de 36h semaine et j’ai signé pour un contrat de 6mois. Étant enceinte, mon terme arrive plus ou moins au même moment que mon contrat se termine c’est à dire en Mars et je sais qu’ils ne me garderont pas par la suite à cause de ca. De combien seront mes allocations de chômage si j’en fais la demande? Je précise qu’avant ce contrat j’ai travailler 2ans en mi temps 24h et j’ai fais la demande d’allocation de chômage quand mon contrat s’est terminé j’ai perçu une allocation de chômage de juste 1mois et le mois d’apres J’ai retrouver ce boulot. Je suis en cohabitation avec mon compagnon qui lui travaille en 36h. Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 10:32

      Bonjour Céline3630,

      Puisque tu as déjà ouvert un droit aux allocations de chômage, tes allocations devraient en principe être calculées sur base de ton ancien salaire. C’est comme si tu récupérais ton ancien droit. Comme tu as travaillé à temps plein, peut-être es-tu maintenant dans les conditions pour ouvrir un nouveau droit à des allocations de chômage complètes. Il faudra faire le calcul des jours avec ton organisme de paiement.

      Les allocations de chômage étant calculées sur base du salaire brut pris en compte de la situation familiale et du régime de travail, nous ne savons pas t’informer de manière précise sur le montant de tes allocations de chômage.

      Cependant, si tu es en congé de maternité (qui commence au plus tard une semaine avant la date prévue de l’accouchement), ce n’est pas l’ONEm qui t’indemnisera mais la mutuelle. Pour percevoir les indemnités de la mutuelle durant son congé de maternité, il faut faire des démarches via sa mutuelle (certificat médical de grossesse par exemple). N’hésite pas à en discuter avec ta mutuelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Camille
    le 24 novembre 2017 à 22:52

    Bonjours,
    Petite question, je vis chez mes parents , je viens d être licenciée après 10 an de service , je paye une pension alimentaire ..combien je vais toucher ? Je suis considéré comme cohabitant ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 10:24

      Bonjour Camille,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise car le montant des allocations de chômages est calculé sur base de la dernière rémunération brute (du dernier emploi effectué pendant au moins 4 semaines auprès d’un même employeur).

      Nous pouvons par contre te dire que si tu vis exclusivement seule et que tu payes une pension alimentaire sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié, tu pourras être considérée comme cohabitante avec charge de famille.

      En effet, il faut savoir que les allocations de chômage sont dégressives, c’est à dire qu’elles diminuent avec le temps: pendant les 3 premiers mois, tu percevras 65 % de ta rémunération brute (avec un plafond de 2619,09 euros) ; ensuite 60% pendant les 3 mois qui suivent (avec le même plafond), puis 60% de ta rémunération (avec un plafond de 2441,04 euros) pendant les 3 mois suivants; et ainsi de suite. Tu pourras te référer à ce tableau pour comprendre la suite de la dégressivité de tes allocations de chômage.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  30. hind
    le 24 novembre 2017 à 10:02

    bonjour,

    en fait, mon copain touche une allocation d incapacité de travail , car il a eu un accident de travail en coupant son pouce, depuis il se trouve au chômage forcé et avec une allocation de chômage et d invalidité, il habite seul et il a deux fille en garde alterné.

    nous voudrions emménager ensemble, moi je travaille avec des CDD à chaque fois renouvelable pour un un salaire de commission paritaire 200 classe B (1937 euro Brut)

    est ce que si on emménage ensemble; il va perdre son statut ? ou il va être considérer comme cohabitant donc, il touchera que 539 au lieu des 1200 qu’ il touche actuellement?

    sachant qu’ il a la garde alterné, est ce qu’ il peut garder quand même son statut de cohabitant avec charge de famille?

    aidez nous svp à comprendre bien la situation.

    Bien à vous

    Hind

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 15:24

      Bonjour Hind,

      Si vous vivez ensemble, ton copain aura effectivement le statut de cohabitant. Pour l’ONEm, à partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec un partenaire, seule la situation du partenaire est prise en compte pour évaluer le statut familial. Si tu as des revenus professionnels, il aura donc le statut de cohabitant (peu importe qu’il y ait des enfants à charge ou encore d’autres personnes vivant avec vous dans le ménage).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. Dumbo
    le 23 novembre 2017 à 15:35

    J’envisage de me mettre en ménage avec mon petit copain, celui ci travail au Luxembourg et perçoit 1777€ net aurais je droit au taux cohabitant comme expliqué ci dessus? (A savoir j’ai un enfant a ma charge et un 2 ème en route) j’ai travaillé durant un an donc je suis toujours dans ma première année de chômage jusque janvier

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 09:57

      Bonjour Dumbo,

      Si tu vis avec ton copain qui a des revenus, tu pourras continuer à percevoir des allocations de chômage mais au taux cohabitant effectivement. Tu peux donc te base sur le tableau ci-dessus pour évaluer le montant de tes allocations de chômage et leur évolution.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  32. Laeti
    le 23 novembre 2017 à 14:35

    Bonjour voilà mon compagnon travail plein temps j’aurais voulu savoir si j’avais droit au chômage en temps que cohabitant ? Merci à vous bonne journée

  33. Mymimi
    le 22 novembre 2017 à 15:46

    Bonjour.

    Je commence un travail a mis temps demain 19h/semaine. Je suis au chomage complet depuis le 1 janvier. Je suis mariée. J’ai droit au plan impulsion 12+.Je pense avoir droit au chomage pour le reste du temps. Mais a combien va s’élever le montant journalier ? Merci de votre reponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2017 à 09:51

      Bonjour Mymimi,

      Si tu travailles à temps partiel et que ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu pourrais probablement bénéficier d’un allocation de garantie de revenu (AGR=complément). Pour en bénéficier, il faut faire une demande de maintien des droits et d’AGR via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur à ton organisme de paiement. Cette demande doit être introduite dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel.

      Le calcul de l’AGR est très complexe et prend en compte le montant de ton allocations de chômage théorique, ton salaire, ta situation familiale, etc… Il ne nous est donc pas possible de faire ce calcul pour toi. Tu peux utiliser ce simulateur de l’ONEm pour évaluer ton éventuelle AGR: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel

      Tu peux bien entendu en discuter avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  34. Derrider
    le 22 novembre 2017 à 15:26

    Bonjour, je suis actuellement au chômage avec des allocations de cohabitant avec charge de famille, mon conjoint travaille actuellement comme intérimaire mais ce n’est pas un temps plein et il n’a que ça comme revenu.

    A partir de quel montant brut va t il devenir chef de famille et moi devenir simple cohabitante ?

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 14:50

      Bonjour Derrider,

      L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:

      • vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      • ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      • le montant brut ne dépasse pas 781,27 euros brut par mois.

      Si les revenus de votre conjoint(e) ou partenaire sont variables, alors vous devez également introduire auprès de votre organisme de paiement un formulaire C110A (disponible auprès de cet organisme) pour le mois dans lequel le revenu ne dépasse pas ce montant. Si vous utilisez une carte de contrôle papier, joignez ce formulaire à cette carte de contrôle.

      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous recontacter.

  35. Irene
    le 22 novembre 2017 à 14:15

    Bonjour
    Je travaille à temps plein depuis plus d’un an et je voudrais savoir si j’ai le droit d’avoir le chômage et si s’est possible d’avoir ça même si je quitte de commun accord.
    Merci
    Irene

  36. Sarah 02
    le 22 novembre 2017 à 12:07

    Bonjour,

    Je m’appelle Sarah et j’ai 27 ans. J’ai terminé mes études en Juin 2015 avec un master des beaux-arts, lorsque je me suis inscrite au Forem on m’a annoncé que comme j’avais 25 ans je ne pouvais pas bénéficier des allocations de chômage même après le stage d’attente d’un an.

    J’ai commencé de Sept 2015 à Juin 2016 à faire un 6H semaine en tant que surveillante, j’ai refais de Sept 2016 à Juin 2017 un 6H semaine en tant que surveillante, et cette année de Sept 2017 à Sept 2018 je suis surveillante et j’ai un 8H semaine. Avec cela je pourrai rajouter les petits contrats de vacance en tant qu’animatrice, et les petits contrats avec Smart.

    Mais en bref, je ne travaille pas plus de 2h par jour car on ne me propose pas plus d’heures et donc je n’ai pas bcp d’heures de travail à cumuler sur une journée.  Quelle demande puis-je faire pour percevoir une aide financière? la demi-allocation je ne peux pas y avoir droit puisqu’il faut faire un mi-temps?! Que puis-je demander d’autre?

    Je sais que je dois faire sur un an en temps plein pour ouvrir un droit aux allocations de chômage mais cette année je fais des cours du soir pour me permettre de trouver plus facilement du travail avec un autre métier, et je dois faire des stages en journée donc je ne saurais pas faire un temps plein. Lorsque j’aurais été diplômée en tant que prof je compte même faire des ménages pendant un an s’il le faut pour récupérer ce droit aux allocations de chômage que je n’ai jamais perçue jusqu’a maintenant, le but serait de récupérer mes droits, pas de rester au chômage. Une fois que j’aurais récupéré mes droits je compte postuler en tant que prof et même si j’ai des petits remplacements avec pas bcp d’heure sur une journée j’espère avoir droit au complément de chômage.

    Merci de répondre à mes questions, et de me conseiller au mieux pour avancer.

    Sarah.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2017 à 10:05

      Bonjour Sarah 02,

      Effectivement, tu ne pourras malheureusement jamais bénéficier d’allocations d’insertion car pour ce faire il faut avoir terminé son stage d’insertion de 310 jours, avoir obtenu 2 évaluations positives et introduit sa demande d’allocation d’insertion avant son 25 ème anniversaire.

      Lorsque que tu as plus de 25 ans, il reste toutefois possible d’ouvrir un droit au chômage MAIS sur base du travail. Comme tu travailles à temps partiel, tu dois pour ce faire (et tant que tu as moins de 36 ans), totaliser 312 demi-jours de travail salarié à comptabiliser sur une période de référence de 27 mois.

      Pour savoir combien de jour tu totalises actuellement tu dois effectuer le calcul suivant : le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Tu trouveras plus de renseignements à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu n’as pas droit à une allocation de chômage et que tu as besoin d’obtenir une aide financière supplémentaire, tu pourrais, si tu le souhaites t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  37. Hervé
    le 22 novembre 2017 à 11:14

    Bonjour
    Je vais vivre chez des amis le temps de retrouver un travail ( mon loyer me coûtait trop cher)…. je vais m y domicilier le temps de trouver un nouveau job.
    Est ce que je perd mon droit aux allocations de chômage ??? Et quelles démarches dois je faire auprès de quels organismes???
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 16:13

      Bonjour Hervé,

      Le fait de te domicilier ailleurs ne te fera pas perdre tes allocations de chômage. Cependant il se pourrait que ça ait un impact sur ton statut, et donc le montant de tes allocations. Si, par exemple, tu étais jusqu’à présent considéré comme « isolé », le fait de t’installer chez des amis risque de te faire passer sous le statut de « cohabitant » (et ce même s’il s’agit de colocation, dans ce cas l’ONEm risque de te demander des preuves que tu restes bien isolé et que tu ne partages pas les dépenses ménagères).

      Quoiqu’il en soit tu devras signaler ton déménagement le plus rapidement possible à la fois à ton organisme de paiement ainsi qu’à ton service régional de l’emploi.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  38. gaby
    le 22 novembre 2017 à 10:50

    Bonjour mon fils a 21ans a ete indépendant 1an maintenant il est au cpas il vit chez son père qui est pensionne combien toucherait il s il allait au chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 12:59

      Bonjour Gaby,

      Nous supposons que si ton fils n’a travaillé que comme indépendant, tu parles des allocations d’insertion (chômage sur base des études après le stage d’insertion) puisqu’il ne pourra pas ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base d’un travail d’indépendant.

      S’il vit uniquement avec son père qui est pensionné, il aura le statut de cohabitant si le montant de la pension de son père est supérieur 1.348,45 euros brut par mois. Dans ce cas, il percevra des allocations d’insertion d’un montant de 456,04 € par mois. Si la pension de son père ne dépasse pas 1.348,45 euros brut par mois, il aura le statut de cohabitant avec charge de famille et dans ce cas, il percevras des allocations d’insertion d’un montant de 1214,20 € par mois.

      Tu retrouveras les informations concernant les montants des allocations d’insertion sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Ben
    le 22 novembre 2017 à 06:12

    Bonjour,

    Je me suis fait licencier récemment après quatre mois et demi d’activité (j’ai été engagé le 1er juin passé) et dois repercevoir mes allocations de chômage (le licenciement n’est pas de faute grave).

    Je suis en phase de contrat de bail pour un logement à partir du 1er janvier 2018. Je réside actuellement dans un appartement, en contrat à court terme, à Ixelles mais, la propriétaire refuse catégoriquement ma domiciliation. Ce qui fait qu’au jour d’aujourd’hui, je ne suis domicilié nulle part, administrativement parlant.

    Mon adresse de domiciliation actuelle est celle précédent mon contrat de bail provisoire. J’ai pris contact avec mon ancienne propriétaire récemment et elle m’a dit qu’elle a lancé la procédure de radiation.

    Est-ce que je peux me voir refuser mes allocations sur base du fait que je ne suis administrativement domicilié nulle part, actuellement ?

    Pourrais-je indiquer à mon syndicat/à l’ONEM mon adresse de résidence actuelle étant donné que je n’y suis pas domicilié administrativement ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 15:13

      Bonjour Ben,

      Tout d’abord sache que légalement ton propriétaire ne peut refuser le fait de te domicilier dans ton appartement qu’à deux conditions :
      – Que ce soit écrit et justifier dans ton contrat de bail (et que la justification du propriétaire soit expresse et sérieuse)
      – Que dès lors l’adresse à laquelle tu comptes être domicilié pendant la durée de la location soit notée dans le bail
      Si ton bail ne mentionne pas les deux conditions précitées, tu es en droit de te domicilier là où tu habites.

      Quoiqu’il en soit il faut effectivement que tu sois inscrit dans le registre de la population pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage. Il te faut donc te domicilier là où tu vis (ta situation ne te permettant pas de demander une adresse de référence). C’est une obligation et ton bailleur ne peut pas s’y opposer (tu n’as d’ailleurs pas besoin de son accord pour te rendre à la commune pour une domiciliation).

      Ce que tu peux faire dès aujourd’hui, c’est de rentrer le formulaire de demande d’allocation C1 en y indiquant ton adresse actuelle. En plus de ce formulaire-là, remplis également le formulaire C1-Annexe Regis (http://www.onem.be/fr/formulaires/c1-annexe-regis). Ce formulaire te permet d’expliquer les éventuelles différences entre les informations communiquées dans le formulaire C1 et la réalité. Tu pourras donc en quelque sorte « justifier » que tu n’es pas encore domicilié à l’adresse communiquée mais confirmer que tu habites bien là.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      • Ben
        le 22 novembre 2017 à 16:24

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.

        Le propriétaire a effectivement bien mentionné dans le contrat que la domiciliation n’est pas possible.

        Il faut savoir que – j’ai ommis de le préciser – c’est un contrat de bail étudiant et qu’il s’agit d’une colocation de trois personnes (je suis inscrit en Faculté de droit, à l’Université Saint-Louis, en horaire de soirée). Il a accepté de résilier le contrat sans indemnités à la condition que je trouve et lui présente un nouveau candidat locataire, ce qui est en phase.

        Le fait qu’il aie fait mention de l’impossibilité de domiciliation et le fait du type de contrat de bail étudiant m’autorise-t-il encore à aller m’inscrire à la commune ? Ne me risquerai-je pas à des conséquences juridiques ?

        Qu’est-ce qui pousse les propriétaires à être réticent à la domiciliation ? Une augmentation des impôts ? Plus de sécurité sur le plan juridique ?

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 23 novembre 2017 à 14:39

          Bonjour Ben,

          Pour que ton propriétaire soit en droit de refuser ta domiciliation, les deux conditions citées doivent être remplies, à savoir l’indiquer (et pouvoir le justifier de manière expresse et sérieuse) dans le bail ainsi que noter de manière claire l’adresse à laquelle tu comptais être domicilié tout le temps de ton bail. Le fait que ce soit un contrat de bail étudiant n’y change rien, tu as l’obligation de te domicilier là où tu habites. Ton propriétaire ne peut pas outrepasser la loi et une commune ne peut pas refuser une inscription au registre de la population au motif que le contrat de bail interdit au locataire de se domicilier dans les lieux. La seule raison pour laquelle la commune peut refuser la domiciliation d’un étudiant est dans le cas où ce dernier ne sait pas prouver qu’il est indépendant financièrement, et qu’il est donc encore à la charge de ses parents. Mais il semble que ce ne soit pas ton cas comme tu travaillais.

          Les propriétaires refusent généralement la domiciliation parce que certaines règles liées au bail peuvent changer selon que ton appartement soit ta résidence principale ou non. Un bail couvrant un appartement qui ne fait pas office de résidence principale dépend généralement du « droit commun » (ex: les kots étudiants). En te domiciliant et en faisant donc de ton appartement ta résidence principale, c’est une autre loi spécifique qui sera d’application. Cette loi sur la résidence principale est souvent considérée comme plus « protectrice » pour le locataire que celle du « droit commun ». Par exemple, les règles en matière de garantie locative ou de rupture anticipée du bail ne seront pas les mêmes selon que ton appartement soit ta résidence principale ou non.

          Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  40. Elvire
    le 21 novembre 2017 à 17:52

    Bonjour,
    Je vais peut être avoir mon c4 en mars 2018 mais ce n est pas sur. J aimerai savoir combien je toucherai au chômage le temps de retrouver du boulot. Je travaille depuis août 2016 et je vis avec mon compagnon qui a un CDI. Bien â vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 12:17

      Bonjour Elvire,

      Il ne nous est pas possible de te donner un montant précis car les allocations de chômage varient d’une personne à l’autre et selon trois critères bien précis :

      – Ta dernière rémunération brute?;
      Pour les 6 premiers mois de chômage, et sous certaines conditions, l’ONEM prend en compte ton salaire brut (plafonné à 2619.09€). Tu recevras un certain pourcentage de ce salaire, selon ta situation familiale.

      – Ta situation personnelle et familiale
      Comme dit juste au-dessus, tu recevras un pourcentage précis de ton dernier salaire brut selon ta situation. Dans ton cas il semblerait que tu sois cohabitant. Dans ce cas, tu recevras 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu recevras 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu recevras 40?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 539,76€/mois.

      – La durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).
      Les allocations de chômage diminuent progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation?:
      1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois, comme décrit ci-dessus). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
      2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
      3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

      Voici un tableau qui clarifie le calcul des montants pour le cohabitant : http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  41. Valerie
    le 21 novembre 2017 à 11:49

    Bonjour ces pour vous demander voilà je doit m inscrire au chômage après été a la mutuelle mon compagnon touche de la mutuelle et j ai des enfant à charge combien je vais toucher merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 14:45

      Bonjour Valérie,

      Les allocations de chômage sont toujours calculées sur base du salaire brut pris en compte, de la situation familiale et de la période de chômage. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision sans ces éléments. Si tu vis avec un compagnon qui perçoit des indemnités de la mutuelle, tu auras le statut de cohabitant (peu importe que vous ayez des enfants à charge ou pas). Tu peux donc te baser sur le tableau cohabitant pour évaluer tes futures allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-1.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  42. Edwin
    le 20 novembre 2017 à 20:21

    BonJour ma compagne es sous contrat d’apprentissage avec le « salaire » niveau b 375.02 par mois. Es ce que mes allocations de chômage vont diminuer ? Vu que je l’ai à ma charge. Et dites moi es ce que l’intérim compte pour un droit au chomage Sur base des jours de travail ? Vu que j’ai en se moment des allocations d’insertion. Mais je travail 15 jours Sur 20 donc je commence à avoir quelque jours. Et je remarque que les allocations de chômage sur baSe du travail sont plus élever que celle d’insertion.bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 13:15

      Bonjour Edwin,

      Les indemnités perçues dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ne sont pas prises en compte comme des revenus par l’ONEm. Donc les revenus que ta compagne perçoit dans le cadre de son contrat d’apprentissage n’auront aucun impact sur ta situation familiale de demandeur d’emploi (elle pourra rester à ta charge s’il s’agit de ses seuls revenus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  43. Infor Jeunes Bruxelles
    le 20 novembre 2017 à 16:55

    Bonjour Sarah,

    Pour t’aider à répondre à ta question, il faudrait nous donner plus d’indications: Avais-tu droit au chômage avant de travailler? Parle t-on d’un maintien de droit au chômage? Tu pourrais demander de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage) si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) et que ton salaire est inférieur à l’allocation à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout.

    L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit?:

    les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein?;
    les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits?;
    les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

    Si tu travailles à temps partiel et que tu ne peux pas être repris dans une des deux catégories précédentes (assimilé à un temps plein ou avec maintien des droits), tu es considéré par l’ONEM comme un travailleur à temps partiel volontaire. Tu percevras en effet des demis-allocations de chômage. Mais pour prétendre à ces demis-allocations, tu devras prouver 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

    Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Tu percevras donc des demis-allocations de chômage au taux isolé mais ce statut n’ouvre pas le droit à des allocations de chômage complètes. Le calcul du montant des demis-allocations de chômage est complexe, fais toi aider par ton organisme de paiement (FGTB, CSC, CAPAC).

    Pour une information plus complète sur le travail à temps partiel et le droit au chômage, n’hésite pas à surfer sur le site de l’Onem: http://www.onem.be/fr/citoyens/travail-temps-partiel

    N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  44. Sisi
    le 20 novembre 2017 à 14:56

    Bonjour
    Voilà je travail à mi-temps 20hrs semaines et j’aimerai vivre seule .
    Est-ce que en tant que isolée j’aurais droit à un complément chômage ?
    Ça va faire 4mois que je bosse j’ai 34ans

  45. Joséphine
    le 20 novembre 2017 à 12:11

    Bonjour,

     

    J’habite chez ma mère et travaille  à mi-temps depuis 5 ans. J’aimerais bénéficier d’un complément de chômage.

    Est-il possible d’obtenir un complément de chômage même si j’habite chez elle sachant qu’elle est à la pensions, ou dois-je attendre d’habiter seule pour faire la demande?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 15:31

      Bonjour Joséphine,

      Pour avoir droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément), il faut avoir ouvert un droit à des allocations de chômage complètes ou à des allocations d’insertion et avoir un salaire inférieur au montant de l’allocation qu’on percevrait si on était totalement au chômage. Il s’agit bien d’un complément par rapport à un droit ouvert précédemment. A priori, si tu as toujours travaillé à mi-temps, tu n’es pas dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’un complément. Tu peux toujours en discuter avec un organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Jess
    le 19 novembre 2017 à 20:25

    Bonjour, mon compagnon habite seul et perçois un revenu d’isolé (il est au chômage). Moi je vie encore chez ma mère et je suis aussi au chômage mais j’en gagne le minimum, je me demandais si je me mettais en ménage avec mon compagnon comment cela fonctionnerais niveau finance vu qu’on est tout les deux au chômage ? Quelle serais la décision de l’onem, combien on gagnerais ? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 12:58

      Bonjour Jess,

      Si tu vis avec ton compagnon et que vous percevrez tous les 2 des allocations de chômage, vous aurez tous les deux le statut de cohabitant et les allocations de chômage calculées pour ce taux. Les allocations de chômage étant calculées sur base du salaire brut pris en compte, de la situation familiale et de la période de chômage, nous ne savons pas te dire à combien s’élèverait vos allocations si vous vivez ensemble. Tu peux en parler avec ton organisme de paiement ou te référer au tableau cohabitant ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  47. Caro
    le 19 novembre 2017 à 17:11

    Bonjour, j’aimerais habiter avec une femme qui est veuve et pensionnée, car elle est seule et moi aussi et je l’a connais depuis très longtemps. Seulement j’ai perdue mon boulot il y a quelques mois et donc ça me bloque un peu (de mettre mon adresse chez elle) car je touche du chômage, et je ne veux pas être diminuer en attendant de retrouver du travail. ma question était, est ce que mon salaire au chômage va diminuer si vis avec cette femme veuve et pensionnée? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 12:52

      Bonjour Caro,

      Si la personne avec qui vous allez vivre possède des revenus de remplacement, vous percevrez des allocations de chômage au taux cohabitant (moins avantageux que le taux isolé dans votre cas). Néanmoins, l’Onem ne considérera pas les pensions de votre cohabitante comme des revenus de remplacement si les montants mensuels bruts de celles-ci ne dépassent pas 630,23 euros. Et vous serez alors considéré comme cohabitant avec charge de famille , ce qui sera plus intéressant pour vous. (Voir tableau en haut de la page).

      Plus d’infos: http://www.rva.be/nl/node/16277

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations

  48. Petit coeur
    le 19 novembre 2017 à 14:14

    J aimerais savoir mon revenu journalier. Mon numero de fpre est êtes Chantal. Mon numéro de forem est le 973700
    Merci à vous pour votre réponse.
    Bien à vous
    Chantal

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 11:47

      Bonjour Chantal,

      Bruxelles-J est une asbl qui informe les jeunes sur leurs droits. Nous n’avons pas accès aux dossiers du FOREM. Pour avoir des informations personnelles te concernant et concernant un emploi ou une formation, nous te conseillons de contacter directement ton conseiller emploi du Forem.
      Pour avoir plus de détail sur le montant de tes allocations de chômage, tu peux contacter ton organisme de paiement.

      Bien à toi.

  49. Christina
    le 18 novembre 2017 à 13:41

    Bonjour,
    Mon.fils de 20 ans termine.un stage de transition forem de 6.mois.
    J’ai un autre fils de 11 ans.
    Puis je continuer a être chef de famille?
    Une personne de la FGTB m’a dit que tant que mon fils n’a pas 15 ans, je reste chef de famille et ce même si mon fils de 20 ans travaille sans aucuns plafonds de revenus pour lui.
    Est-ce vrai?
    Je suis très inquiète car il termine son stage de transition le 20 décembre 2017! Et de plus je pense que vu qu’il n’aura pas 1 an de stage, il ne pourra prétendre aux allocations de chômage.
    Christina

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 16:52

      Bonjour Christina,

      Après la période de stage de transition de ton fils de 20 ans, il pourrait bénéficier des allocations d’insertion; pour autant qu’il ait effectué un stage d’insertion de 12 mois et obtenu deux évaluations positives. Et, du fait qu’il habite avec toi et que toi tu bénéficies des allocations de chômage, il percevra le taux cohabitant ordinaire (456,04 € par mois). Tu trouveras tous les montants des allocations d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Quant à toi, sache que le montant des allocations de chômage dépend toujours de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage mais aussi de la situation familial et personnelle. L’âge de ton fils n’aura aucun impact sur ta situation. Dans ta situation, comme tu vis seule avec tes enfants, tant que tu peux prétendre à des allocations familiales pour au moins un d’eux, tu percevras toujours le taux cohabitant avec charge de famille (le taux chef de famille). Tu trouveras plus d’informations les situations et les montants des allocations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  50. Arlette
    le 16 novembre 2017 à 19:24

    J ai 60 an suis indemnisée au chômage et mes 2 enfants ont trouver un emploie de 18 mois juste après leurs études vais je être diminué de revenu

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 14:47

      Bonjour Arlette,

      En principe, si vos deux enfants ont un revenu professionnel, vous ne serez plus considérée comme cohabitant avec charge de famille et percevrez des allocations de chômage au taux cohabitant. Cependant, les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 418,39€ par mois. De plus, les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

      Vous continuerez par conséquent à percevoir des allocations de chômage comme cohabitant avec charge de famille durant un an puisqu’il s’agit du premier emploi de vos enfants. Vous passerez au taux cohabitant par la suite. A la fin du contrat de vos enfants, vous pourriez à nouveau prétendre à des allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille s’ils n’ont pas d’autres revenus (tels que des allocations de chômage par exemple).

      N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’information

  51. stéphanie
    le 16 novembre 2017 à 18:06

    Bonjour

    je suis en fin de préavis après 10 ans de travail dans la même boite. sachant que je travail en ce moment comme intérimaire(depuis 7 semaine) pour une mission de trois mois.

    Si je tombe au chômage le 14 décembre quel c4 dois je présenter?? et mes rémunérations seront calculer a base de quelle salaire?

    est quelles sont les conditions pour que mes rémunérations soient calculés sur mon derniers salaires de mes 10 dernières années et pas des trois mois d’interime actuelle?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 14:30

      Bonjour Stéphanie,

      Légalement, il faut apporter tous ses C4 et la rémunération est calculée sur base dernier emploi occupé au moins 4 semaines. Si ton emploi en intérim, s’arrête avant la fin de la période couverte par l’indemnité de préavis, tu pourrais en principe présenter le C4 de cet emploi précédent et les allocations de chômage seront donc calculées sur base de cet emploi. Par contre, si ton emploi intérimaire se termine après la fin de cette période de préavis, il faudrait en principe présenter le C4 de ton emploi en intérim. Tu pourrais ne pas le présenter mais les organismes de paiement ont accès à la banque carrefour de la sécurité sociale et donc ils risquent de voir que tu as travaillé entre cet emploi qui a duré 10 et ta demande d’allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  52. Wal
    le 16 novembre 2017 à 17:28

    Bonjour
    J’ai 40 ans, pour avoir le droit aux allocation de chômage je doit avoor travailler 468 jours pour une periode de référence de 33 mois.
    Ma question est: que veut on dire par 468 jours?
    Est ce que le nombre d’heures travaillées par jour est calculé?
    Exemple:
    Je travaille 4h par jour, peut on compter ça comme un jour pour le calcul du droit aux allocation?
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 novembre 2017 à 16:39

      Bonjour Wal,

      Tu ne pourras pas ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes mais peut-être à des demi-allocations de chômage. Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois)

      A priori en travaillant 20h/semaines,  tu devra avoir travaillé au moins 18 mois pour prétendre à ces demis-allocations. Malheureusement, tu ne mentionnes pas exactement le régime de ton travail dans ta question. Nous ne pouvons par conséquent pas t’aider à effectuer le calcul correspondant.

      Comme tu peux le constater, les calculs pour les demi-allocations de chômage sont assez complexes et nous te conseillons de te rendre sur le site de l’Onem pour une information plus complète: http://www.onem.be/fr/citoyens/travail-temps-partiel

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  53. Kim
    le 16 novembre 2017 à 11:11

    Bonjour, j’avais une question sur le montant du chômage que je recevrai. Je suis en stage d’insertion en demandeur d’emploi et je n’ai jamais travaillé auparavant parce que j’étais dans les études ou année de recherche d’orientation d’études.. J’ai 24 ans et je vis chez ma grand-mère maternelle, je ne suis pas à sa charge et je ne sais pas si je le suis encore de ma mère, d’ailleurs comment le savoir ? À oeu près quel montant puis – je recevoir ?
    Ensuite, je voulais savoir sur mon temps d’attente se finit ce 16 décembre 2017, aurais-je le chômage en janvier ou en février ?

    Merci beaucoup pour vos réponses, cordialement, Kim.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2017 à 15:33

      Bonjour Kim,

      Pour déterminer la situation familiale, on se base sur ta situation effectivement, donc avec qui tu vis réellement. Si tu vis uniquement avec ta grand-mère, ton statut dépend des revenus de ta grand-mère. Si elle perçoit une pension, tu aurais le statut de cohabitant si sa pension dépasse 1.348,45 euros brut par mois. Si sa pension ne dépasse pas ce montant, tu pourras avoir le statut de cohabitant avec charge de famille. Les règles sont différentes en fonction du type de revenu donc il est difficile pour nous de te dire quelle sera ton statut familial sans information sur ta grand-mère.

      Si tu as le statut de cohabitante, tu percevras 456,04 € et si tu le statut de cohabitante avec charge de famille, tu percevras 1214,20 € par mois. Tout ceci est expliqué sur cette fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Dans le cadre des allocations d’insertion (chômage sur base des études), la situation familiale a également un impact sur la durée du droit aux allocations. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Le droit s’ouvre à partir de la date de la demande. Donc si tu introduis ta demande le 17 décembre 2017, tu as droit aux allocations d’insertion à partir du 17 décembre 2017 et celles-ci peuvent être payées à partir du mois de janvier 2018. Dans la pratique, lors d’une première demande, la constitution du dossier peut prendre un peu de temps et donc tu percevras peut-être tes premières allocations un peu plus tard mais bien rétroactivement à partir de la date de la demande.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  54. Violette
    le 16 novembre 2017 à 09:46

    j’habite seule un petit appartement annexe de la maison de mon père(entrée séparée, kitchenette,douche..)que ma mère m’a légué à son décès;je paie à mon père la moitié de la facture globale d’eau,de gaz,d’electricité car il n’y a pas de compteurs séparés pour la maison et l’appartement;serai je considérée par l’onem comme isolée si je deviens chômeuse?merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2017 à 14:45

      Bonjour Violette,

      Dans un premier temps, l’ONEm se base sur la déclaration du demandeur d’emploi. Si tu estimes être isolée, il faut donc te déclarer comme telle. A priori, si les 2 logements sont séparés et que vous êtes domiciliés à des adresse différentes à la commune, il n’y aura aucun malentendu sur ta situation d’isolée. Par contre, si au niveau de l’enregistrement à la commune, vous êtes domiciliés ensemble à la même adresse et enregistré comme cohabitant (parce que les 2 logements ne sont pas  officiellement déclarés séparés à l’urbanisme par exemple), l’ONEm va le constater. Dans ce cas, il faudra que tu puisses prouver ta situation d’isolée (par un contrat de bail ou un acte de propriété séparant bien les 2 domiciles, des factures, la séparation nette des habitation etc…).

      La cohabitation étant une notion flou pas clairement définie par la loi, il appartient souvent au juge de prendre la décision lorsque le demandeur d’emploi et l’ONEm ne se mettent pas d’accord.

      Sache que la Cour de cassation a rendu un arrêt le 9 octobre 2017 concernant le statut d’isolé ou de cohabitant des colocataires. Le fait de vivre sous le même toit, de partager un loyer, des pièces de vie comme la cuisine, une salle de bain et un salon ne sont pas des motifs suffisant pour attribuer le statut de cohabitant.
      Selon la Cour, « il faut aussi que les personnes concernées effectuent ensemble les tâches, activités et autres tâches ménagères – comme l’entretien de l’habitation et éventuellement, son aménagement, les lessives, les courses, la préparation des repas – et qu’elles apportent éventuellement des moyens financiers pour ce faire ».

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  55. fafa75
    le 15 novembre 2017 à 18:15

    Bonjour , j etais en chomage temporaire jusqu’ au 04/09/2017 , j ai été declare inapte definitivement a mon poste par le medecin de l ‘onem ainsi que la medecine du travail , ayant retrouve un travail en interim ( 4 semaine ) j ai d un commun accord avec mon employeur rompu mon contrat le 06/10/2017 pour commencer le 9 / 10 / 2017 chez mon nouvel employeur qui m a donner un cdd le 06/11/2017 qui malheureusement se termine fin novembre , ai je droit au chomage complet ? et quel montant vais je avoir le brut de l interim 4 semaines , le brut de mon cdd , ou bien le brut de mon ancien employeur avec qui j etais en chomage temporaire , merci pour votre aide

     

    fabrice

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 novembre 2017 à 16:22

      Bonjour Fafa75,

      Sache que la rupture d’un contrat de travail par commun accord est considérée comme une démission par l’Onem. Et, en démissionnant, le travailleur risque une sanction de l’Onem allant d’un simple avertissement à une exclusion du droit du chômage de 4 à 52 semaines.

      Mais, pour éviter ce risque de sanction, le travailleur doit signer un contrat de minimum 4 semaines (quel qu’en soit le type) chez un nouvel employeur avant d’introduire une demande d’allocations. Le montant qui sera pris en compte pour le calcul de tes allocations de chômage sera celui de la dernière rémunération brute de minimum 4 semaines.

      Tu pourras donc bénéficier des allocations de chômage pour autant que tu prouves un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; en fonction de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras avoir travaillé minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande. Ici, toutes tes périodes de travail seront prises en compte (ton emploi pour lequel tu as été déclaré inapte, ton contrat intérimaire et ton dernier CDD). Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour ouvrir le droit aux allocations de chômage sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  56. emeline11
    le 15 novembre 2017 à 13:03

    Bonjour,

    Je souhaite savoir si une personne avec un enfant à charge et qui aurait travaillé à temps partiel si elle touche le chômage complet ou pas?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 15:00

      Bonjour Emeline11,

      Il est parfois possible d’ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes après un emploi à temps partiel mais cela n’est pas automatique et ne dépend pas de la situation familiale.

      Pour ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande (si tu as moins de 36 ans). Pour pouvoir transformer du travail à temps partiel en journée de travail complètes, il faut que le dernier salaire soit au moins égale à 1.562,59 euros brut et il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant toute l’occupation à temps partiel, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Cela n’est possible qu’avec un emploi d’un régime supérieur à un mi-temps.

      Si tu ne réponds pas aux conditions de salaire ou si tu n’arrives pas à 312 en faisant le calcul, tu ne pourras pas ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes mais tu seras peut-être dans les conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage sur base d’un emploi à temps partiel. Dans ce cas, il faut prouver 312 demi-jours de travail sur les 27 mois qui précèdent la demande. Cela correspond à 1 an au moins à mi-temps. Tu retrouveras toutes ces explications ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      La situation familiale n’a pas d’impact sur les conditions pour ouvrir le droit mais sur le calcul du montant de l’allocation ou de la demi-allocations. Si tu vis seule avec un enfant, tu auras le statut de cohabitant avec charge de famille.

      Si tu perds ton emploi, ton organisme de paiement pourra calculer le nombre de jours que tu prouves et quel droit tu pourras ouvrir.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  57. Flora
    le 14 novembre 2017 à 11:54

    Bonjour
    Merci pour votre reponse
    J aimerais savoir si ccest possible de continuer à temps partiel et beneficier du chomage partiel aprés un an et demi de contrat à temps partiel.pour etre bref..aprés un an et demi..je quitte le cpas qui me paie le supplement maintenant et je le reclame à l onem.c est possible?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 11:28

      Bonjour Flora,

      Malheureusement, dans ta situation, il ne te sera pas possible de continuer à travailler à temps partiel et bénéficier d’un complément de chômage. Pour ouvrir droit à ce complément de l’Onem, il faut « remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Vous devez prouver un certain nombre de jours de travail salarié dans une période qui précède votre demande ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent votre demande; »

      Donc, si tu perdais ton emploi temps partiel, tu serais indemnisée par des demi-allocations de chômage. Et, sur cette base, on ne peut pas t’accorder de complément. Ton contrat de base n’ayant pas été un temps plein.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  58. Flora
    le 13 novembre 2017 à 13:27

    Bonjour..j a un contrat à durée indeterminée a mi temps depuis le 1er janvier 2017. Pour 20h par semaine variable.et un salaire variant de 500 à 750 euros par mois.je suis beneficiaire au cpas qui me paie le complement tous les mois.j ai 41 ans.j aimerais demissioner et ma question est de savoir si je peux beneficier du chomage. Sinon..il me reste combien de temps?merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 15:20

      Bonjour Flora,

      Si tu travailles à mi-temps et que tu as 41 ans, tu dois prouver 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande pour pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. Cela correspond à un an et demi de travail à mi-temps. Tu retrouveras ces informations ici (dans le paragraphe « Les travailleurs à temps partiel dits volontaires »): http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Cependant, sache que si tu démissionnes ou si tu fais une rupture d’un commun accord, tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. Brocoli
    le 12 novembre 2017 à 18:40

    Bonsoir Madame, Bonsoir Monsieur,

    J’ai un contrat de  3 mois en tant que vendeur à mi-temps pour un salaire brut de 758,51 euros/mois.  Mon contrat prendra fin en février en même temps que mon stage d’insertion professionnelle. Dans mon cas, aurais-je droit à des allocations d’insertion ou des allocations de chômage ?

     

    Bien à vous et d’avance merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 12:38

      Bonjour Brocoli,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage avant 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande. 312 jours de travail correspondent à 1 an de travail à temps plein. Tu n’es donc pas encore dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Si tu remplis toutes les conditions, tu pourras en principe ouvrir un droit aux allocations d’insertion à la fin de ton stage d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  60. Melanie
    le 11 novembre 2017 à 19:56

    Bonjour j’ai 21 ans et je suis encore au étude. Jai droit au allocation de chômage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 14:50

      Bonjour Mélanie,

      En tant qu’étudiante tu n’auras pas droit aux allocations de chômage.

      Logiquement, même si tu as plus de 18 ans, tes parents ont toujours une obligation alimentaire envers toi durant la durée de tes études. Cependant si tu ne vis plus chez eux et que vous ne trouvez pas d’accord entre vous, deux solutions s’offrent à toi :

      – Soit tu fais une demande pour obtenir une pension alimentaire de la part de tes parents. Cela se fait par l’intermédiaire du tribunal de la famille. Attention qu’il s’agit bien d’une procédure en justice et que tes parents risquent d’être condamnés à te verser cette pension. Cette solution peut donc amener ou aggraver des tensions familiales

      – Soit tu t’adresses directement au CPAS de ta commune pour obtenir un revenu d’intégration sociale ou des aides sociales. Attention que l’aide du CPAS n’est pas automatique et que tu devras justifier ta demande. Tu recevras une réponse dans les 30 jours qui suivent ta demande.

      Sache finalement que tu ne peux prétendre à des allocations d’insertion (chômage sur base des études) qu’après un stage d’insertion d’un an qui ne peut débuter qu’après la fin de tes études. Pour le chômage sur base du travail, tu dois avoir travaillé au moins un an pour pouvoir y prétendre.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !