Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations de chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Cette fiche explique la manière de calculer les allocations de chômage complet sur base du travail. Les allocations d’insertion (=allocations de chômage sur base des études) ne se calculent pas de la même manière (voir la fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?).

Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères :

  • ta dernière rémunération brute ;
  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant) ;
  • la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).

Ta dernière rémunération brute

Le montant de ton allocation est calculé sur base de ton dernier salaire brut plafonné à 2.547,39€ (pour les 6 premiers mois de la première période d’indemnisation).

L’ONEM prend en compte ta dernière rémunération à condition que :

  • ce jour fasse partie d’une période de travail d’au moins 4 semaines qui se suivent chez le même employeur ;
  • cette rémunération soit assujettie à la sécurité sociale belge.

Si ces conditions ne sont pas remplies, le montant de l’allocation de chômage est calculé sur base d’un salaire de référence qui est de 1.531,93€ brut.

Ta situation personnelle et familiale

Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.180,66€/mois.

Si tu es isolé, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 991,64€/mois.

Si tu es cohabitant, tu reçois 65 % de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60 % de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40 % de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 523,90€/mois.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).
  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement ;
      Ou
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.

La présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).

Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas pris en compte si le montant brut ne dépasse pas 402,14€ par mois. Les revenus professionnels d’un enfant ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ce revenu, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu habites seul.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.

Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit ET règlent principalement en commun les questions ménagères.

Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

La durée de ton chômage

Les allocations de chômage ne sont pas limitées dans le temps. Elles diminuent cependant progressivement. On distingue 3 périodes d’indemnisation :

  • 1ère période = 1ère année de chômage. Elle est divisée en 3 phases (3 mois, 3 mois et 6 mois). A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 2ème période = Sa longueur dépend de ta carrière professionnelle. Elle dure au minimum 4 mois et au maximum 3 ans. Elle est divisée en 6 phases maximum. A chaque changement de phase, tes allocations sont susceptibles de diminuer.
  • 3ème période = débute à la fin de la 2ème période.

Les montants

Tu trouveras un tableau récapitulatif en fonction de ta situation personnelle et familiale en cliquant sur l’image qui y est associée :

Si tu es cohabitant avec charge de famille :cohabitant avec charge de famille

 

Si tu es isolé :

isole

 

Si tu es cohabitant :

cohabitant

Les allocations sont soumises à un précompte professionnel de 10,09 %. Certaines catégories de chômeurs ne sont toutefois pas soumises à ce précompte. Il s’agit notamment des chômeurs complets avec charge de famille et chômeurs complets isolés.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


138 questions pour “ Quels sont les montants des allocations de chômage ?

  1. Sissi
    le 21 août 2016 à 22:05

    Je me retrouve au chômage après 43 années de travail à temps plein il sait que j aurais 65% du 1au 3 mois puis 60% du 4 au 12 mais après je n ai pas compris je suis cohabitant sans charge de famille

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 août 2016 à 11:43

      Bonjour Sissi,

      Tu retrouveras toutes les informations sur le montant des allocations de chômage et sur leur évolution sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67

      A priori, si tu as un passé professionnel supérieur à 25 ans ou si tu as plus de 55 ans, tes allocations de chômage devraient s’arrêter de diminuer en première phase de la deuxième périodes soit à 40% de ton salaire brut.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  2. Ivanneb
    le 18 août 2016 à 10:20

    Bonjour,
    Je suis française. J’ai vécu et travaillé en Belgique de 1997 à 2001. J’ai quitté mon travail pour un congé de maternité et j’ai ensuite suivi mon mari à l’étranger pour son travail. Je suis restée 15 ans en Amérique du Nord en tant que mère au foyer.
    Nous nous sommes séparés il y a deux ans. Je suis revenue en Belgique en 2015 en tant que mère isolée avec 2 enfants.
    Je n’ai ni le droit aux allocations familiales, ni le droit aux allocations de chômage. Je suis demandeuse d’emploi depuis 1 an 1/2.
    Financièrement c’est difficile, je vis seulement avec la pension alimentaire de mon ex-mari.
    Les 2 offres d’emploi qui étaient possibles pour moi exigeaient le passeport PTP, que je ne peux pas avoir, puisque je ne touche pas le chomage.
    Y a-t-il d’autres pistes / droits pour moi ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 août 2016 à 15:20

      Bonjour Ivanneb,

      En fonction de ton titre de séjour, tu pourrais peut-être bénéficier d’une aide du CPAS. Tu peux te rendre dans le CPAS de la commune dans laquelle tu vis pour faire une demande d’aide. Ils pourront également t’informer des impact que cette aide pourrait avoir ou non sur ton séjour en Belgique. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment. A priori, si tu es aidée par le CPAS, tu pourras peut-être également ouvrir un droit aux prestations familiales garanties (allocations familiales alternatives).

      Concernant ton droit aux allocations de chômage, as-tu introduit une demande qui t’a été refusée? Nous te posons la question pour voir si ta situation a été anaylsée par l’ONEM ou pour si tu n’as tout simplement pas fait de demande te disant que tu n’y avais pas droit. Car, la période durant laquelle il faut prouver du travail en Belgique pour ouvrir un droit est prolongeable par certains événements (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t39) et donc dans certain cas, il est possible de remonter en arrière (max 15 ans).

      Sache qu’il existe d’autres aide à l’emploi que le PTP qui ne nécessite pas spécialement d’être demandeur d’emploi indemnisé. C’est notamment le cas du FPI, du staut ACS ou APE. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  3. Francky
    le 17 août 2016 à 15:54

    Bonsoir, j’ai une question par rapport à mes allocations de chômage. Mon statut est celui de chef de famille. Jusque là tout va bien… J’ai commencé à percevoir ces allocations il ya plus ou moins 1an et demi. Le problème est que, dès le premier mois je ne m’attendais pas à avoir ce staut là car mon père a une pension de 1100€ + 550€ de pension d’outre mer ce qui fait 1650€ par mois je me suis tout de suite inquiété et j’ai contacté le service chômage qui m’a demandé de fournir un justificatif de son salaire or je n’ai rendu que le justificatif de sa pension normale sans préciser qu’il touchait de l’outre mer. Pensez vous que je suis en infraction et que normalement je n’ai pas droit à ce fameux statut de chef de famille? Je ne voudrais pas avoir de mauvaise surprise dans le future et devoir rembourser ce que l’on m’a versé en trop jusqu’à maintenant. Merci de m’éclairer à ce sujet . Franck

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 août 2016 à 13:10

      Bonjour Francky,

      Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM: « Nous entendons par pension les pensions de vieillesse, de retraite, d’ancienneté et de survie. ». Hélas, nous ne savons pas si cela comprend les pensions étrangères ou pas. Nous avons posé la question au service règlementation de l’ONEM et nous reviendrons vers toi dès que nous aurons eu une réponse.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 août 2016 à 09:40

      Bonjour Francky,

      Nous avons reçu la réponse de l’ONEM. Les pensions étrangères sont bien prises en compte. Dans ton cas hélas, tu devrais donc avoir le statut de cohabitant ordinaire et pas le statut de cohabitant avec charge de famille.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  4. Anny
    le 17 août 2016 à 12:48

    Je ne sais si vous pouvez me renseigner, mais:

    Dans les années 1990, mon mari est tombé au chômage et moi seule travaillait! nous avions 4 enfants. Pour des raisons d’instabilité et d’alcoolisme, il est parti plusieurs fois, domicilié ailleurs et puis hospitalisé en Hôpital psychiatrique!

    Donc j’élevais et subvenais seule aux besoins des enfants, domiciliés avec moi!

     

    Qui est considéré durant ces périodes comme Chef de ménage?

     

    J’habite depuis 12 ans en France, et le fisc français me réclame un redressement et amendes, et refuse de reconnaître que j’ai eu mes enfants à charge durant plusieurs année…..de ce fait, je perds ce qu’ils appellent ici, 1/2 part! Ce qui double mes impôts!

     

    Je dois leurs prouver mon statut de Chef de ménage ou famille! Ils refusent tous les documents d’Etat Civil Belge!

    Ils réclament le livret de famille, qu’en Belgique, on a pas, et les déclarations d’impôts des années 1990 à 1995, ce qui est impossible, car en Belgique, on ne les conservent QUE 3 ans!

     

  5. Jo
    le 17 août 2016 à 10:43

    Bonjour,

    Je vais être licenciée prochainement. Je suis depuis 2005 au sein de cette société et mon salaire brut mensuel est de 2800€, j’ai 57 ans, isolée et j’ai une carrière continue donc je pourrais bénéficier de la pension en août 2020. J’aurai donc un préavis d’1 an à prester ou pas. Quelles seraient mes indemnités de chômage en net? Y-a-t-il quelque chose de prévu pour les plus de 55 ans? Merci d’avance pour votre réponse et bonne journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 août 2016 à 14:10

      Bonjour Jo,

      Si ton salaire brut annuel au 31 décembre 2013 était bien supérieur à 32.254€, tu auras 9 mois + 12 semaines de préavis.

      Les allocations de chômage sont dégressives dans le temps. Étant donné que ton salaire brut dépasse le plafond, tu peux tout simplement regarder la colonne « maximum par mois » pour connaitre le future montant de tes allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2016/07/isole.png

      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne pouvons pas te renseigner sur toutes les spécificités liées aux demandeurs d’emploi de plus de 55 ans. Mais nous pouvons te dire que les allocations de chômage arrêteront de diminuer à la première phase de la deuxième période puisque tu as plus de 55 ans.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  6. Chanelle
    le 11 août 2016 à 18:40

    Bonjour, je suis enseignante et je gagne environ 1500 euros par mois, je suis enceinte de 7mois et mon compagnon avec qui je vis vient de demissionner de son travail, il a porté son papier de demission à l’onem mais je ne comprends pas bien la suite. Il cherche bien entendu activement un nouveau travail mais en attendant… Que va-t-on toucher et à partir de quand? Je suis un peu paniquée….

  7. Kiki
    le 11 août 2016 à 16:55

    Bonjour j ai 27 ans je travaille et j aimerai m installer un petit tps chez mon frere ( chef de famille)qui est marié et a 2 enfants . Sa femme travaille mais lui a perdu son emploi et obtient des alloc de chomage. Le fait de me domicilier chez eux aura t il un impact sur le calcul de ses alloc de chomage? Merci pr votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 août 2016 à 10:17

      Bonjour Kiki,

      A partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec son conjoint, seule la situation du conjoint est prise en compte pour établir le statut, peu importe si d’autres personnes vivent avec. Ton installation chez ton frère ne devrait donc rien changer à son statut et au montant de ses allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Billie
    le 10 août 2016 à 22:25

    Bonjour,

    Je viens de perdre mon emploi, un peu plus de 15 ans de carrière et  un salaire mensuel brute d’environ 2600 euros.

    Je souhaiterais reprendre des études de secrétaire médicale (40 h semaine) pendant 1 an. Je sais que le montant des allocations de chômage sont dégressifs, mais quel sera le montant minimum d’allocation que je percevrai,  pendant cette période de  formation?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Bien à vous,

    Billie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 août 2016 à 15:52

      Bonjour Billie,

      Pour effectuer des études de plein exercice en étant au chômage, il faut demander une dispense auprès d’Actiris. Cette dispense peut être accordée directement si la formation te permet d’accéder à un métier en pénurie. En revanche, si la formation ne te permet pas d’accéder à profession considérée en pénurie, la dispense est accordée à d’autres conditions, notamment celle d’avoir bénéficié de l’allocation de chômage complet pendant 312 jours. Si tu souhaites avoir plus d’informations sur cette dispense, tu peux te rendre sur la fiche d’information d’Actiris disponible au lien suivant : http://www.actiris.be/Portals/33/Vous%20souhaitez%20reprendre%20des%20%C3%A9tudes%20de%20plein%20exercice%20vers%20SQT.pdf ou sur notre fiche en cliquant sur le lien suivant : http://bruxelles-j.be/?p=4627

      Si la dispense est accordée pour une formation qui ne fait pas partie de la liste des formations vers un métier en pénurie, le montant de ton allocation de chômage sera dégressif et variera en fonction de ta situation à partir de la deuxième période (en fonction de si tu es isolée, cohabitante, avec des personnes à charge ou non).

      Si tu es dispensée et que tu effectues une formation vers un métier en pénurie, ton chômage sera dégressif jusqu’à la première phase de la deuxième période et si tu es en première phase de la deuxième période ou une phase ultérieure, le montant de tes allocations de chômage sera maintenu pendant toute la durée de tes études.

      Enfin, si la dispense ne t’est pas accordée et que tu reprends tes études, tu ne recevras d’allocations de chômage pendant la période de tes études. Mais si tu demandes des allocations chômage après avoir fini tes études, aucune dégressivité n’aura été appliquée sur ton allocation chômage pendant ta période d’études.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  9. Julien
    le 10 août 2016 à 15:07

    Bonjour,

    Je cohabite encore avec ma mère. Je touche des allocations d’insertion professionnelle d’un montant de 425 euros par mois.

    Ne trouvant pas de travail, ma mère touche le chômage.

    Je voudrais savoir si le fait que je trouve un travail en intérim pourrais avoir une incidence sur le chômage que touche ma mère.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 août 2016 à 16:34

      Bonjour Julien,

      Cela peut dépendre de la situation familiale globale. Si tu vis seul avec ta mère, nous supposons qu’elle perçoit des allocations de chômage au taux cohabitant depuis que tu perçois des allocations d’insertion.

      Par contre, il existe une exception lorsque l’enfant perçoit des revenus professionnel. En effet, L’ONEM ne considérera pas le revenu professionnel de l’enfant comme un revenu professionnel dans les deux situations suivantes:

      • le montant brut du revenu professionnel ne dépasse pas 410,19 euros par mois;
      • il s’agit du premier revenu professionnel perçu par l’enfant après la fin des études, pendant une période de 12 mois, peu importe le montant.

      Cela veut dire, qu’elle pourrait avoir le statut de cohabitant avec charge de famille s’il s’agit de ton premier emploi.

      Si vous vivez avec d’autres personnes qui ont déjà des revenus, cela pourrait ne rien changer à la situation de ta maman.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

       

  10. Auraur
    le 8 août 2016 à 14:37

    Bonjour,

    Je suis intérimaire et j’ai normalement droit au chômage en complément. J’ai aussi le statut d’étudiant à l’onem. Depuis peu, je suis cohabitant et du fait que mon conjoint avait un Cdi, il était considéré comme chef de famille et moi, j’avais plus droit à rien. Est ce normal? Car une femme m’avait dit que j’aurai droit à 400€ par mois et un autre me dit que mnt j’ai droit à rien. Et depuis 2 mois, mon conjoint a perdu son emplois et rien n’est rétablis.

    Bien à vous

    Aur

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 16:22

      Bonjour Auraur,

      Ta situation n’est pas très claire… Tu travailles comme intérimaire mais tu as le statut d’étudiant à l’ONEM avec normalement un droit à un complément? Nous ne comprenons pas très bien comme cela est possible?

      Si ton conjoint travaillait et gagnait plus de 765,97 euros brut par mois, tu avais le statut de cohabitant. Dans ce cas, il se peut que tu n’aies plus droit au complément auquel tu avais droit lorsque tu étais isolée par exemple.

      Maintenant que ton conjoint n’a plus d’emploi, il faut voir s’il a droit aux allocations de chômage. Si c’est le cas, tu seras toujours considérée comme cohabitante et ta situation ne changera pas.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites préciser ta situation ou si tu as d’autres questions.

  11. Damej
    le 8 août 2016 à 14:26

    Bonjour,

    Je travaille actuellement en tant qu’employée à mi-temps avec un salaire de 800 euros brut depuis près de 3 ans.

    A quoi aurais-je droit si je suis mise au chômage sachant que j’ai renoncé au début de mon contrat à l’allocation de garantie de revenu ?

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 16:13

      Bonjour Damej,

      Avais-tu ouvert un droit aux allocations de chômage complètes avant ce travail à temps partiel. Si tu as renoncés à l’AGR peut-être as-tu quand même fait la demande de maintien des droits? Dans ce cas, tu auras à nouveau droit à des allocations de chômage complètes (calculées sur base d’un temps plein). Si ce n’est pas le cas, tes allocations de chômage seront calculées sur base d’un temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. dilopat
    le 7 août 2016 à 20:16

    Bonjour je voulais juste savoir si 2 cohabitent travaille un mi temps tout les deux es ce que l un ou l autre peut bénéficier d un taux de chefs de famille vu que c 2mi temps?? j ai oublié avec 2 enfants a charge

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 12:00

      Bonjour Dilopat,

      A priori, dans ce cas, chaque travailleur à mi-temps peut demander une allocations de garantie de revenu (AGR=complément) au taux cohabitant. Si l’un des 2 gagnes moins de 765,97 euros brut par mois et ne demande pas (ou ne peut pas avoir) d’AGR, alors l’autre pourrait être considéré comme cohabitant avec charge de famille. A partir du moment où tu vis avec un partenaire, le fait qu’il y ait des enfants dans le ménage ne change rien.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. imane
    le 5 août 2016 à 13:35

    Bonjour,

    SVP j’ai une question concernant les allocations, je suis marocaine mariée à un allemand je réside en Belgique depuis Novembre 2014 et j’ai travaillé en Belgique pendant 6 mois (3 mois de travail et 3 mois de stage payé)et j’ai travaillé au Maroc pendant 4 ans. Est ce que je peux bénéficier des allocations de chômage?

  14. riki
    le 3 août 2016 à 15:08

    Bonjour,

     

    Je suis actuellement en mi-temps, je vais recevoir mon c4.

     

    Je vis en collocation avec une autre personne. Serais-je considérée comme isolée?

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2016 à 16:57

      Bonjour Riki,

      Voici ce que dit l’ONEM au sujet de la cohabitation:
      « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères. Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits. Le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu es cohabitante ou isolée. Si tu considères que tu as une situation d’isolée (tu ne partages aucun frais, tu payes un loyer…), il faut que tu te déclares comme isolée. Ensuite, si l’ONEM constate que tu cohabites, ils pourraient te considérer comme cohabitante. Dans ce cas, si tu n’es pas d’accord, il faudra faire un recours au tribunal du travail.

      La situation est toujours à évaluer au cas par cas mais voici quelques exemples de jugement qui ont permis un passage du statut de cohabitant au statut d’isolé:

      • Dans un jugement du 24 avril 2015, le Tribunal du travail de Nivelles, division Wavre a octroyé le statut d’isolé à un jeune chômeur qui vivait dans une maison unifamiliale avec d’autres personnes, chacune y occupant une chambre et les autres pièces étant communes. Le chômeur a invoqué que le loyer global était de 1.200€, que chaque occupant paye 300€ – argent versé sur un compte au nom du chômeur qui paye le loyer global au propriétaire – et que les charges sont partagées en quatre, même s’il n’y a qu’un seul compteur pour l’eau, le gaz et l’électricité. Le tribunal a constaté que l’ONEM a pris sa décision sur la base des données du registre national et de la déclaration du demandeur lui-même, sans effectuer d’enquête sur place et sans vérifier si ces éléments permettaient de conclure à un règlement principalement en commun des questions ménagères.
      • Dans un arrêt du 2 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles a aussi estimé que le fait de vivre au sein de la même maison, de payer chacun une partie du loyer et des charges et de partager certaines pièces n’est pas suffisant pour constater une cohabitation au sens de la réglementation du chômage. Elle prescrit qu’il faut opérer une analyse détaillée des faits et avoir égard à la volonté des colocataires de mettre en commun un patrimoine et de partager la majorité des frais de la vie quotidienne.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Steph
    le 3 août 2016 à 08:18

    Bonjour, ayant repris des études, j’ai stopper côté boulot. Je vais en octobre vivre sous le même toit que mon compagnon et j’ai deux enfants à charge.. je vais recevoir quoi comme chômage?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2016 à 11:25

      Bonjour Steph,

      En principe, si tu remplis les conditions pour ouvrir un droit  (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/) et que tu as volontairement quitté ton emploi pour suivre une formation , sache que tu risques une sanction de l’ONEM (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi était toujours jugé convenable.

      Une alternative serait d’introduire ta demande maintenant et de laisser courir la sanction. Pendant celle-ci, tu peux éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune pour la période où tu ne perçois pas d’allocations de chômage, cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur :  http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Si, après la sanction, tu bénéficies d’allocations de chômage, sache que l’ONEm se basera sur ta situation familiale et ta dernière rémunération brute pour déterminer le montant de tes allocations. En effet, l’ONEm tiendra compte du fait que ton compagnon perçoit des revenus ou non: Si tu emménages avec ta compagnon, tu seras considérée comme cohabitante s’il perçoit plus de 765,97 euros brut par mois, et comme chef de ménage s’il perçoit moins que ce montant.

      Sache également que si tu souhaites poursuivre tes études tout en étant au chômage, il faudra que tu introduises une demande de dispense auprès de l’ONEm. Celle-ci se fait généralement avant de débuter ses études. Plus d’infos sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  16. Alex
    le 2 août 2016 à 17:10

    Bonjour!

    Je suis salarié au temps plein, et aussi étudiant (mastér: les études sont a temps partiel). J’ai un contrat à durée déterminée jusqu’à Janvier 2017. Mon master finira Juin 2017 (je sera encore étudiant au temps partiel après mon contrat est fini).

    Sois je admissible pour recevoir des droits de chômage après Janvier 2017? Je suis ressortisant d’une pays de l’UE avec un conjoint qui ne travaille pas. Je recois un salaire de 5500 euro brut. Quel montant puis-je attendre?

  17. khlif
    le 2 août 2016 à 00:59

    j habite chez mes parents mais je paye une pension alimentaire quel est mon statut????

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2016 à 10:17

      Bonjour Khlif,

      Si tes parents ont des revenus professionnels, tu es au taux cohabitant.
      Si tes parents ont d’autres revenus, tout dépend du type de revenus et de leurs montants.
      La pension alimentaire que tu payes n’a pas d’influence sur ton statut au chômage sauf lorsque tu habites seul. Dans ce cas, tu peux bénéficier du taux cohabitant avec charge de famille.
      Bien à toi

      • khlif
        le 2 août 2016 à 10:53

        reponse pour infor jeune :mon pere a une pension de 1600 euro avec 2 personne a charge et je ne peut pas etre chef de famille ayant une pension alimentaire de 150 euro a payer???

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 2 août 2016 à 11:18

          La pension de ton papa est trop élevée pour que tu puisses le prendre à ta charge. En effet, le montant brut ne  doit pas dépasser 1.322,02 euros par mois pour que tu puisses prendre tes parents à charge.
          La pension alimentaire n’est prise en compte par l’ONEM que si tu habites seul.
          Tu seras donc indemnisé au taux cohabitant.

          Bien à toi

  18. Steve
    le 1 août 2016 à 19:39

    Bonjour. Je suis à charge de ma compagne qui elle même est récemment au chômage. Je souhaite savoir si moi de mon coté je peux travailler sans qu’elle perde le montant qu’elle perçoit. Si oui quel est le montant que peux apporter dans le ménage sans perdre ses droits en tant que chef de ménage. C’est pour une duré de deux mois parce qu’elle vas resigner un nouveau contrat au mois de Septembre. ce n’est pas que je ne veux pas travailler, c’est que quelqu’un de nous doit doit assurer le trajet de l’école de notre fils et aller le rechercher. Il doit également être suivi par une Logopède trois fois par semaine et les horaires de ma femme ne correspondent pas aux heures de mon fils donc je me suis résigner à m’occuper de mon fils au lieux de travailler à plein temps. Tout ceci pour ne pas me faire passer pour le gros fainéant de service.  En ce qui me concerne j’ai trouvé un job à mi temps mais je m’inquiète de perdre des rentrées durant deux mois. Déjà qu’on a pas vraiment facile. D’avance je remercie la personne qui pour avoir une réponse concrète à ma question.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2016 à 10:14

      Bonjour Steve,

      Si tu gagnes plus de 765,97€ brut par mois, ta compagne sera indemnisée au taux cohabitant. Pour qu’elle reste au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que tu gagnes moins que ce montant.

      L’ONEM ne considérera pas le revenu de votre conjoint(e) ou de votre partenaire comme un revenu professionnel si les trois conditions suivantes sont remplies:

      • vous déclarez ces revenus auprès de votre organisme de paiement (sur un formulaire C1, disponible auprès de cet organisme) lorsque vous introduisez votre demande d’allocations ou au début de l’activité professionnelle ou de la cohabitation;
      • ces revenus proviennent d’un travail salarié;
      • le montant brut ne dépasse pas 765,97 euros par mois.

      http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      Bien à toi

  19. Isa
    le 30 juillet 2016 à 22:34

    Bonjour
    Je suis actuellement au chomage en tant que cohabitant met femme a une activite complemêntaire qui ne raporte pas asez quand on lit les article du chomage j ai le droit a avoir le statue chefs de menage met le syndicat me dit que non
    Pourtant les montant ne sont pas elever au contraire elle est en deficite

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 août 2016 à 13:37

      Bonjour Isa,

      Ta question n’est pas très claire. Si tu vis seule avec une femme qui a des revenus en tant qu’indépendante, c’est bien au taux cohabitant que tu dois être indemnisée par le chômage. Et cela, peu importe le montant des revenus du travail indépendant de la personne avec qui tu vis.
      Bien à toi

  20. luc
    le 25 juillet 2016 à 12:30

    Bonjour j’ai passé un stage de transition que bruxelle formation propose
    J’ai fait 6 mois

    Est-ce que pendant ma période au chomage je pourrais etre amener a faire d’autre stage en entreprise ???

  21. farid
    le 18 juillet 2016 à 15:06

    Bonjour,

     

    En fait , je comprend pas le montant de l’allocation que j’ai reçu du mois de mai (qui est mon premier mois en première période, je suis cohabitant, mon dernier salaire est de 1815 brut en 36h semaine(soit 1995 eur en 38h), je n’ai reçu que 904 eur ( normalement il devait faire ce calcul ci : 1815 à 65 % =1179 – préc à 11.11% de 1179 =1179-130 qui fait 1049 , je leur ai dit aussi de me déduire les cotisations syndicales de 98 eur qui fait 1049-98= 951. il y a une différence de 45 eur . je précise que c’est mon premier mois et que la date du début de calcul du mois de mais est à partir 02 mai.

     

    Merci pr vos réponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juillet 2016 à 16:09

      Bonjour Farid,

      En réalité, ce système de calcul permet une approximation du montant de l’allocation. En réalité, l’ONEM fait un calcul par jour. De plus, ton calcul n’est pas tout à fait juste puisqu’il faut enlever une journée non-indemnisée (1er mai). Cela pris en considération, il nous semble possible qu’il n’y ait pas d’erreur (la différence de 45 euros semble correspondre l’allocation du 1er mai: 1179/26=45,34). Cependant, tu peux toujours t’adresser à ton organisme de paiement pour qu’une vérification soit faite.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Louisette
    le 17 juillet 2016 à 10:01

    Bonjour,

    Je reviens vers vous avec une question concernant le domicile et les allocations de chômage.

    Ne pouvant pas me permettre de louer un appartment étant donné le montant exorbitant des loyers, je suis actuellement hébergée chez une personne, dans un studio séparé, mais pour des raisons personnelles relatives à cette personne, je ne peux pas y mettre mon domicile.

    J´aimerais savoir si je peux avoir une « adresse de référence », par exemple chez un membre de ma famille, afin de pouvoir garder mes droits sociaux, entre autres les allocations de chômage.

    Quelle est la procédure pour avoir officiellement cette « adresse de référence » ? Dois-je me rendre à l´administration communale avec le membre de ma famille afin de faire une déclaration ? Quel genre de déclaration ?

    Cette démarche aura-t-elle des répercutions pour cette personne. Mon cousin est retraité et son épouse travaille.

    Par avance je vous remercie pour ces informations.

    Salutations cordiales.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juillet 2016 à 11:26

      Bonjour Louisette,

      Tu trouveras toutes les informations utiles sur l’adresse de référence sur cette page: http://www.ibz.rrn.fgov.be/fr/population/faq/linscription-aux-registres-de-la-population/

      Il est possible d’avoir une adresse de référence chez une personne (chez qui on ne vit pas).

      Cette personne doit être inscrite à cette adresse au registre de la population, à titre de résidence principale et elle doit être d’accord de recevoir votre courrier et de vous le transmettre. Attention, il ne peut s’agir d’une simple boite postale.

      Tu dois aller avec la personne qui accepte de te donner son adresse comme adresse de référence à la commune et demander un formulaire au service de la population de la commune. Si le fonctionnaire de la commune refuser de faire l’inscription, fais-lui consulter le site internet du Front Commun des SDF. Souvent les communes refusent, car elles ont reçu un avis du Ministre de l’Intérieur (chasse aux criminels et autres). Si c’est accepté ? Vous ne pouvez en aucun cas y résider, même provisoirement !

      La personne qui accepte d’offrir son adresse de référence à un sans abri ne sera pas considérée comme cohabitante. Elle ne risquera donc pas de voir son revenu d’intégration ou autres allocations diminuer ou de voir son loyer augmenter. Mais il est quand même conseillé de rédiger un contrat écrit avec la personne pour préciser que vous ne vivez pas là et qu’il s’agit simplement de votre adresse de référence.

      Cependant, généralement, si une personne t’héberge, la commune considère que tu as établi ta résidence principale chez cette personne, et donc tu n’appartiens plus à une catégorie qui donne accès à l’adresse de référence.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. farid
    le 15 juillet 2016 à 16:11

    Bonjour,

     

    Est-ce que les jours fériés sont comptés pour le paiement des allocations?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juillet 2016 à 10:51

      Bonjour Farid,

      En principe, oui: en règles générale, tu peux bénéficier d’allocations pour tous les jours de la semaine, sauf les dimanches.

      Les jours fériés sont donc des jours rémunérés par l’ONEM sauf s’ils tombent le dimanche.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  24. Belin
    le 12 juillet 2016 à 23:06

    Bonjour voilà je suis en arrêt depuis le 19 décembre 2015 je suis sur mutuel grossesse , voilà c’est pour une question Je vis avec mon compagnon nous avons notre adresse ensemble , bientôt bébé sera la mes sera a ma charge , je ne c’est pas si je serai reprise ou je travailler car mon CDD et fini .
    Combien vège avoir par mois ?
    J’ai des charges évidemment mes le papa ne veux pas assume bébé financièrement .

    Je pose cette question car sa me stresse pas mal , quand j’ai accoucher je vais demander déjà voir si il me reprenne si pas rechercher déjà durant que j’allaite mon enfants avant de me réinscrire au forem .
    Merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juillet 2016 à 13:48

      Bonjour Belin,

      Si tu remplis les conditions permettant d’ouvrir le droit aux allocations de chômage (http://bruxelles-j.be/?p=4562) et que tu ne reprend pas ton emploi, tu pourras percevoir des allocations de chômage.
      Concernant le montant, tu pourras le voir dans les tableaux ci-dessus, il varie en fonction de la durée et de ta situation familiale.

      Tout dépendra du revenu de ton compagnon. En effet, tu seras considérée comme cohabitante s’il perçoit plus de 765,97 euros brut par mois, et comme chef de ménage si il perçoit moins que ce montant (et ce indépendamment du fait que tu aies un enfant). Tu trouveras plus d’explications sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147.

      En tant que cohabitant, tu percevras durant les 3 premiers mois, 65% de ton salaire brut. Ensuite, tu percevra 60%.
      C’est seulement après un an que la différence entre les différents statut se remarque fortement car en tant que cohabitant tu ne percevras plus que 40% de ton salaire brut. Ensuite, les allocations de chômage continueront à diminuer progressivement (en fonction des années de carrières) avant d’arriver au forfait. Tu peux te référer à ce tableau: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2015/09/cohabitant.png

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  25. Buffallo
    le 12 juillet 2016 à 17:50

    Bonjour,je voudrais savoir le montant que je vais percevoir au chômage en étant isolé avec des pensions alimentaires a payer pour 4 enfants avec un montants de pres de 400 euros… j’étais sur la mutuelle en invalidité et maintenant le medecin conseil me remet au travail léger.. bien a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juillet 2016 à 11:43

      Bonjour Buffallo,

      Si tu remplis les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/), l’ONEm te considérera comme une personne ayant charge de famille si les pensions alimentaires que tu as à payer sont issues d’une décision judiciaire,  d’un acte notarié dans le cadre d’une procédure de divorce ou de séparation de corps par consentement mutuel, ou d’un acte notarié (en dehors d’une procédure de divorce) pour tes enfants (mineurs ou majeur en état de besoin).

      Si ce n’est pas le cas, tu seras alors effectivement considéré comme isolé.

      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire quel sera le montant de tes allocations de chômage car cela dépend non seulement de ta situation familiale mais aussi de ta dernière rémunération brute. Cela dit, tu trouveras sur la fiche ci-dessus la manière dont tu peux calculer le montant de tes allocations de chômage .

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter !

  26. MATHIEU
    le 12 juillet 2016 à 13:29

    bonjour j’aimerais savoir que se passe t’il après avoir passer 8 mois au chômage 

     

    merci a vous  

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2016 à 14:58

      Bonjour Mathieu,

      A priori, il ne se passe rien de spécial.

      Les diminutions du montant des allocations de chômage peuvent avoir lieu après 3 mois puis après 1 an.

      En ce qui concerne la procédure d’activation, le premier entretien a lieu à 9 mois pour les jeunes de moins de 25 ans et à 1 an pour ceux âgés de 25 ans et plus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  27. Michmich
    le 12 juillet 2016 à 09:24

    Bonjour. Pour une personne isolée qui a travaillé seulement 7 ans sur tout ça vie et qui est chômage longue durée. Combien touchera t’il de pension ?

  28. LILO
    le 11 juillet 2016 à 11:48

    bonjour,

    je suis une jeune maman de 27 ans, avec ma fille de six ans, je touche le chômage sur base de mes études au taux chef de famille. J’ai perdu mon appartement et je peux être hébergée chez ma grand mère chez qui habite aussi mes deux frères, seul l’un des deux touche moins de 1000 euro à la mutuelle comme invalide isolé. Ma grand mère touche plus ou moins 1140 euro par mois de pension et un revenu spf car elle a un handicap à 11 points, elle touche 400 euro de revenu d’intégration.

    si je me domicilie chez elle le chômage va t’il me considérer comme chef de famille ou comme cohabitante ?  et de combien sera le montant de mes allocations de chômage ?

    merci pour votre réponse

    Lilo

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2016 à 11:13

      Bonjour Lilo,

      Si tu te domicilies chez ta grand-mère, tu auras le statut de cohabitant. En effet, les indemnités d’incapacité sont toujours considérées comme des revenus de remplacement quel que soit le montant. Tu retrouveras toutes les possibilités familiales et l’influence sur le statut du demandeur d’emploi sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      Le montant des allocations d’insertion au taux cohabitant est de 442,78 € par mois.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Jim
    le 10 juillet 2016 à 22:00

    Bonjour,

     

    Sommes nous considéré comme isolé ou cohabitant, si on loue un appartement chez ses parents, en payant tout les mois le loyer, eau, gaz, électricté merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2016 à 14:20

      Bonjour Jim,

      Voici ce que dit l’ONEM au sujet de la cohabitation:
      « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères. Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits. Le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu es cohabitant ou isolé. Sache cependant que la location d’une partie de la maison familiale est souvent interprétée comme de la cohabitation par l’ONEM. Si tu considères que tu as une situation d’isolé (tu ne partages aucun frais a et tu payes un loyer), il faut que tu te déclares comme isolée. Ensuite, si l’ONEM constate que tu cohabites, ils pourraient te considérer comme cohabitante. Dans ce cas, si tu n’es pas d’accord, il faudra faire un recours au tribunal du travail.

      La situation est toujours à évaluer au cas par cas mais voici quelques exemples de jugement qui ont permis un passage du statut de cohabitant au statut d’isolé:

      • Dans un jugement du 24 avril 2015, le Tribunal du travail de Nivelles, division Wavre a octroyé le statut d’isolé à un jeune chômeur qui vivait dans une maison unifamiliale avec d’autres personnes, chacune y occupant une chambre et les autres pièces étant communes. Le chômeur a invoqué que le loyer global était de 1.200€, que chaque occupant paye 300€ – argent versé sur un compte au nom du chômeur qui paye le loyer global au propriétaire – et que les charges sont partagées en quatre, même s’il n’y a qu’un seul compteur pour l’eau, le gaz et l’électricité. Le tribunal a constaté que l’ONEM a pris sa décision sur la base des données du registre national et de la déclaration du demandeur lui-même, sans effectuer d’enquête sur place et sans vérifier si ces éléments permettaient de conclure à un règlement principalement en commun des questions ménagères.
      • Dans un arrêt du 2 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles a aussi estimé que le fait de vivre au sein de la même maison, de payer chacun une partie du loyer et des charges et de partager certaines pièces n’est pas suffisant pour constater une cohabitation au sens de la réglementation du chômage. Elle prescrit qu’il faut opérer une analyse détaillée des faits et avoir égard à la volonté des colocataires de mettre en commun un patrimoine et de partager la majorité des frais de la vie quotidienne.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. danachcl
    le 10 juillet 2016 à 13:06

    Bonjour

    Je travaille à temps partiel dans l’horéca ( 5 X 4 heures ) de 11 h à 15 h du mardi au samedi depuis 6 ans .

    Je viens de divorcer et donc  me voila en garde alternée de mes 2 enfants .

    Ai-je droit à des allocations de chomage ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2016 à 13:29

      Bonjour Danachcl,

      Travailles-tu toujours? Est-ce que tu te demandes si tu as droit à un complément des allocations de chômage?

      Pour avoir droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément), il faut avoir déjà suffisamment travaillé que pour ouvrir un droit à temps plein, ou avoir déjà précédemment ouvert un droit à des allocations de chômage complète. Ensuite, il faut faire une demande de maintien des droits et d’AGR via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu te demandes si tu auras droit aux allocations de chômage si tu arrêtes de travailler, tu pourrais avoir droit à des demi-allocations de chômage pour autant que tu perdes ton emploi de manière involontaire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions ou si tu souhaites préciser ta situation.

  31. Miri
    le 9 juillet 2016 à 10:54

    Je ne suis pas cohabitant mais j’ai sous loyer une chambre de même adresse est ce que mon allocation chômage va descendre?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2016 à 11:27

      Bonjour Miri,

      Voici ce que dit l’ONEM: « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères.Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits.Le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Le fait de sous louer une chambre dans un appartement où vivent d’autres personnes pourrait donc être considérer comme de la cohabitation par l’ONEM.

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu es cohabitant ou isolé. Si tu considères que tu as une situation d’isolé (tu ne partages aucun frais avec la personnes chez qui tu vis et tu payes un loyer), il faut que tu te déclares comme isolé. Ensuite, si l’ONEM constate que tu cohabites, ils pourraient te considérer comme cohabitant. Dans ce cas, si tu n’es pas d’accord, il faudra faire un recours au tribunal du travail.

       

  32. Suerte
    le 9 juillet 2016 à 10:11

    Suite à une décision de justice, j’ai perdu mon emploi en date du 19 février 2016. Malgré de nombreuses démarches, je n’ai obtenu mon C4 que le 02 mai 2016, jour où je me suis présenté à la CAPAC pour compléter mon dossier de demandeur d’emplois et demander des allocations de chômage. Suite à un premier examen  de mon dossier, j’ai reçu en date du 30 mai un refus d’allocations, prétextant que la cotisation chômage n’avait pas été versée. Or ce versement était clairement indiqué sur mon C4 et j’avais joint courrier de mon employeur qui en attestait. Une révision du dossier a donc été entamé le 30 mai. A ce jour, 9 juillet 2016, je n’ai toujours perçu aucune allocation de chômage; je n’ai reçu aucune information de l’Onem et lors de la remise de carte à la CAPAC, le 30 juin, on m’a dit ne disposer d’aucune information sur mon dossier. Il me semble que l’Onem doit communiquer sa décision dans les 30 jours. Le délai est ici largement dépassé. Je ne sais donc absolument pas à quoi m’en tenir. J’ai un loyer à payer, une pension alimentaire et je n’ai rien.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 juillet 2016 à 13:42

      Bonjour Suerte,

      Malheureusement, il faudra que tu t’adresses à la CAPAC pour connaitre l’évolution de ton dossier. Tu as également la possibilité de te rendre sur leur site et te connecter sur l’application « Mon dossier CAPAC » à l’aide d’un lecteur de carte, ta carte d’identifié et le code PIN de ta carte :  https://www.hvw.fgov.be/fr/mon-dossier-capac .

      Sache tout de même qu’en cas de retard de paiement de l’ONEm tu pourras peut-être percevoir des indemnités de retard. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t81

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. Anastasia
    le 7 juillet 2016 à 16:39

    Bonjour

     

    Ai-je le droit de faire une demande de reconnaissance d’handicap, sachant que je suis arrivée en fin de droit depuis 4 mois.

    J

     

    Merci

  34. Velia
    le 7 juillet 2016 à 14:36

    bonjour,

    Je voulais juste savoir lorsqu’un est étudant(e), et qu’on a plus droit au allocation famille car on a 25 ans mais les étuds ne sont pas encore fini on a droite l’allocation du chômage ou pas qui puisse nous aidé pendant le mois.

     

     

     

  35. Mica
    le 6 juillet 2016 à 20:57

    Bonjour,

    J’ai l’intention de poursuivre des études dans l’enseignement supérieur dès l’année académique suivante (bachelier 3 ans), dans le cas où je serai dans l’incapacité d’aller travailler à l’étranger (longue procédure administrative) dès cet été.

    Auparavant, j’ai travaillé durant 1 année et 7 mois, majoritairement en temps partiel (20h et 25h par semaine) plutôt qu’en temps plein (3 mois tout au plus). Puis-je prétendre à des revenus de chômage malgré tout? Si oui, étant donné que le salaire mensuel brut qui était moins de 1500 €, ou le salaire de référence de 1501,82 € servira-t-il de base pour le calcul du montant d’allocations?

  36. Jean
    le 6 juillet 2016 à 15:58

    Bonjour,

    Je suis étudiant, né le 26/09/1991

    J’ai doublé ma 1ière année bac et je ne souhaite plus continuer en septembre.

    Quels conseils me donnez vous ?

    Je vis chez ma mère qui est au chômage.

    A quelle période dois je m’inscrire et quels sons les avantages ?

    Merci pour votre aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2016 à 16:09

      Bonjour Jean,

      Tu peux t’inscrire dès maintenant chez Actiris comme demandeur d’emploi. Les avantages de cette inscription sont cependant limités à cause de ton âge. Vu que tu vas bientôt avoir 25 ans, tu n’auras plus droit aux allocations familiales et tu ne pourras pas non plus prétendre à des allocations d’insertion à la fin du stage d’insertion professionnelle.

      Dès lors, les intérêts de t’inscrire chez Actiris sont les suivants:

      • Cette inscription sera nécessaire si tu voulais introduire une demande de RIS (revenu d’intégration sociale) au CPAS;
      • Tu seras suivi(e) de manière personnalisée par un conseiller d’Actiris;
      • Tu pourras bénéficier d’aides à l’emploi (ACS, points APE, plan Activa, etc.);
      • Tu auras accès aux formations de Bruxelles Formation et du  FOREM et/ou tu pourras bénéficier d’un minerval réduit pour une inscription en Promotion sociale.

      Bien à toi

  37. box1
    le 6 juillet 2016 à 12:36

    Bjr j ai 25 ans et ne touche aucun revenu après mon exclusion au chômage . Toute les aides refuse de m aider car ma sœur qui habite dans le même immeuble travaille. Mon père est invalide est touche 1300€ par mois avec ma mère et ma sœur a sa charge, et mon frère est chef de famille et habite dans le même immeuble avec 3 enfants à sa charge plus sa femme . Personne ne veux m aider, je ne peux pas payer la mutuelle assurance ni subvenir à mes besoins . Demain je vais probablement quitter le milieu familiale qui ne m aide pas pour aller vivre dans des refuges . Je suis née en Belgique et j y vis depuis toujours . Je ne pas suivre de formation à cause de mes problèmes de santé .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2016 à 14:29

      Box1,

      Le CPAS peut prendre en compte les revenus de tes parents pour déterminer s’ils peuvent t’aider ou pas. Cependant, si ton père perçoit 1300 euros et qu’il a 3 personne à sa charge, cela nous semble étonnant que le CPAS ait complètement refusé de t’aider. Tu peux refaire une demande d’aide au CPAS et tu peux également faire un recours contre leur décision au tribunal du travail. Tu peux te faire aider dans ces démarches par le service juridique gratuit « L’Atelier des droits sociaux »:
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service aide sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  38. Sam
    le 6 juillet 2016 à 01:05

    bonjour, depuis 2013 je perçois des allocations au taux d’isolé, je vis sous le toit de mes parents mais dans mon propre appartement qui comprend (cuisine,douche,chambre,wc) il est situé au 3ieme étage de la maison de mes parents. Je paie un loyer de 400€ (avec charge comprise) tout les mois à mon père avec reçu à l’appuie, on a aussi fait un contrat de bail lorsque j’ai commencé a obtenir mes allocation. Lorsque je m’étais rendu au syndicat pour introduire la demande de chômage en 2013, on m’a demandé quel statut j’avais (cohabitante,isolé,chef de famille) je leurs ait répondu isolé vu que je rentre dans se critère là

    Aujourd’hui je reçois une lettre de l’Onem me disant que je vis avec mes parents et que je n’étais pas inscrite au registre de la population en tant qu’isolé, que j’ai perçu des allocations en trop et que la fin de mes allocations étaient censé s’arrêté en janvier 2016 vu la restriction à 36 mois. En gros je dois remboursé la partie de somme indûment perçu de la période de janvier 2013 à janvier 2016 + la totalité des allocations a partir de janvier 2016 à aujourd’hui ce qui doit faire à peu près

    19 000€ .

    Je suis vraiment en colère contre le syndicat qui ne m’a pas donné + d’explication concernant les procédures a suivre, et si il fallait ou pas s’inscrire à la commune, Je pensais que les informations concernant notre statut étaient directement envoyer à l’Onem.

    Je suis totalement perdue, je ne sais pas où me rendre, à qui parler, comment faire pour rembourser sachant qu’aucun membre de ma famille peux m’aider, je me vois très prochainement finir à la rue sans revenu et sans avenir.

     

     

     

     

  39. cri
    le 5 juillet 2016 à 16:55

    Je suis chômeuse avec chômage complet on me propose 3o h en titre service ai je droit à un supplément je suis isolé cri

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juillet 2016 à 13:11

      Bonjour Cri,
      Si tu décides de reprendre un temps partiel alors que tu es chômeuse, tu pourrais effectivement ouvrir le droit à un complément de chômage, appelé  aussi allocations de garantie de revenu (AGR).

      Il faudra que tu fasses une demande de maintien des droits et d’AGR . Pour ce faire tu dois introduire les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement, et ce au plus tard dans les 2 mois qui suivent le début de ton contrat à temps-partiel.
      En principe, ta demande sera acceptée si  ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail). Plus d’infos sur notre fiche « Travailler à temps partiel »

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  40. Ania
    le 5 juillet 2016 à 14:43

    Bonjour,
    J habite chez mes parents mais depuis le 1juillet, j occupe l appartement du rez de chaussée. Le gaz et l électricité vont être mis à mon nom. Je ne paie pas de loyer à mes parents. Puis je me déclarer isolé ? Et si oui quels sont les démarches à entreprendre? Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2016 à 16:58

      Bonjour Ania,

      Voici ce que dit l’ONEM: « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères.Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits.Le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Chaque situation est à prendre au cas par cas et nous ne pouvons donc pas te dire si tu es cohabitante ou isolée. Si tu estimes être isolée, tu dois te déclarer comme telle auprès de ton organisme de paiement. Si l’ONEM évalue ta situation différemment et estime que tu es cohabitante, tu devras faire un recours au tribunal du travail contre la décision de l’ONEM.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. patricia
    le 5 juillet 2016 à 14:13

    bonjour je vis avec mon copain  ! on a pas signer de papier a la comune comme cohabitant )  il est en médiation de dette  (l avocat prend une x somme et reverse le reste du salaire )  mais maintenant on es cohabitant pour le chomage et avec la somme relever on arrive a peine a 900€ par mois pour deux avec la petite en GA pour la quelle on ne touche rien …

     

    si je le prend a ma charge que je devient cohabitant a charge de famille  que deviendront ses dettes .. est ce que je rique les huissier chez moi vu qu a ce moment la il aura plus du tout de revenu

    • patricia
      le 5 juillet 2016 à 14:45

      je précise que si ces moi qui le prend a charge ce n es pas pour tricher ou quitter la mediation pour tjs car  je travaille en ALE et si je ne suis plus chomeuse complette indemniser je n ai plus droit en ce travail ..et je vise un contat   dans l ecole qui m engage pour le moment ;)  et a ce moment la il se remet au chomage

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 6 juillet 2016 à 11:51

        Bonjour Patricia,

        Tu ne peux en principe pas prendre ton copain à ta charge s’il perçoit un revenu sauf s’il perçoit un revenu professionnel inférieur à 765,97 euros brut par mois ou s’il n’a pas de revenu.
        En principe, les dettes resteront au nom de ton copain, par contre, comme vous habitez à la même adresse, si un huissier souhaite entamer un procédure de saisie, il pourrait effectivement prendre tes meubles.

        D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  42. Mehdy 022
    le 5 juillet 2016 à 05:16

    Bonjour

    J ai démissionner de mon travail temps plein que j avais depuis 3ans
    Je vie seul depuis 1 ans mais n avais pas en ore fais le changement d adresse
    Je voudrai savoir à quoi ai je le droit svp
    On me di a rien…
    :(

  43. Stéphanie
    le 4 juillet 2016 à 23:24

    Bonsoir, mon compagnon a été ce matin au syndicat pour dire qu’ il reprenait à charge sa maman et il a demandé à passer comme chef de ménage. Mais on lui a dit que comme j habitait avec lui et que je touchais du chômage il pouvait pas être chef de ménage et qu’ il serai cohabitant. Je voulais savoir si c est normal ou bien pas.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2016 à 11:15

      Bonjour Stéphanie,

      A partir du moment où le demandeur d’emploi vit avec son conjoint, il n’y a que la situation du conjoint qui est prise en compte, peu importe qu’il y ait d’autre personne dans le ménage ou pas (enfant, parent, amis, …). La décision du syndicat semble donc justifiée.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  44. Louisette
    le 4 juillet 2016 à 17:33

    Bonjour,

    J´ai une question concernant le domicile et les allocations de chômage.

    J´ai lu dans l´article que si j´habite une chambre mais que je paie mes frais de nourriture et d´entretien (même si la cuisine et la sdb sont commune) je peux être considérée comme « isolée »

    Comment puis-je prouver que je ne suis pas cohabitante ? car en général lorsqu´on habite avec une autre personne on est d´office considérée comme cohabitante.

    Doit-on se justifier en gardant les tickets d´achat de nourriture et produits d´entretien ???

    Puis-je mettre mon domicile officiel chez la personne qui m´héberge ? Car pour recevoir les allocations de chômage j´ai besoin d´un domicile officiel. La personne qui héberge doit-elle faire une déclaration d´hébergement provisoire à la commune ? Dans ce cas, le caractère provisoire a-t-il une limite de temps ?

    Par avance je vous remercie pour répondre à mes questions.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2016 à 10:56

      Bonjour Louisette,

      Voici ce que dit l’ONEM au sujet de la cohabitation:
      « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères.Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits. Le directeur de l’ONEM prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Si tu considères que tu as une situation d’isolée (tu ne partages aucun frais avec la personnes chez qui tu vis et tu payes un loyer), il faut que tu te déclares comme isolée. Ensuite, si l’ONEM constate que tu cohabites, ils pourraient te considérer comme cohabitante. Dans ce cas, si tu n’es pas d’accord, il faudra faire un recours au tribunal du travail.

      La situation est toujours a évaluer au cas par cas. Voici quelques exemples de jugement qui ont permis un passage du statut de cohabitant au statut d’isolé:

      • Dans un jugement du 24 avril 2015, le Tribunal du travail de Nivelles, division Wavre a octroyé le statut d’isolé à un jeune chômeur qui vivait dans une maison unifamiliale avec d’autres personnes, chacune y occupant une chambre et les autres pièces étant communes. Le chômeur a invoqué que le loyer global était de 1.200€, que chaque occupant paye 300€ – argent versé sur un compte au nom du chômeur qui paye le loyer global au propriétaire – et que les charges sont partagées en quatre, même s’il n’y a qu’un seul compteur pour l’eau, le gaz et l’électricité. Le tribunal a constaté que l’ONEM a pris sa décision sur la base des données du registre national et de la déclaration du demandeur lui-même, sans effectuer d’enquête sur place et sans vérifier si ces éléments permettaient de conclure à un règlement principalement en commun des questions ménagères.
      • Dans un arrêt du 2 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles a aussi estimé que le fait de vivre au sein de la même maison, de payer chacun une partie du loyer et des charges et de partager certaines pièces n’est pas suffisant pour constater une cohabitation au sens de la réglementation du chômage. Elle prescrit qu’il faut opérer une analyse détaillée des faits et avoir égard à la volonté des colocataires de mettre en commun un patrimoine et de partager la majorité des frais de la vie quotidienne.

      Tu peux te domicilier chez la personne qui t’héberge si elle l’accepte. Elle ne doit pas faire de déclaration d’hébergement provisoire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  45. Palor
    le 4 juillet 2016 à 11:41

    J’arrive en deuxième période ce 9 Juillet.

    je suis inscrit dans une école pour reprendre les études en plein exercice, comment est calculé mon chômage pensant ma formation.

    Vais-je rester avec l’indemnité de la période 1 qui restera geler pendant la formation ou la dégressivité court-elle toujours?

    En résumé; si je reprend les courts en septembre je serais en période deux, sera-t-elle celle qui est pris en compte pour mon indemnité chômage ou conserverais-je la période 1?

     

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 14:36

      Bonjour Palor,

      Si tu as une dispense pour suivre des études de plein exercices, les allocations de chômage arrêtent de diminuer en période 2A, s’il s’agit d’études qui préparent à un métier en pénurie. S’il ne s’agit pas d’études qui prépare à un métier en pénurie, les allocations de chômage continuent à diminuer durant la période de dispense.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Lili
    le 4 juillet 2016 à 09:47

    Ayant eu mon chômage à temps partiel et maintenant travaille a temps partiel depuis 16mois,si je retourne au chômage,esque mon chômage revient comme au début,donc sans les diminutions,merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 14:09

      Bonjour Lili,

      Tu trouveras un tableau pour les retour en début de première période d’indemnisation sur base du travail sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67
      Tu verras que pour un travail de minimum 18 heures/semaine, il te faut 24 mois de travail (dans les 33 derniers mois) pour retourner en première période. Mais 12 mois à temps plein (sur les 18 derniers mois) sont aussi suffisants pour retourner en début de première période.
      Pour un travail de minimum 12 heures/semaine, il te faut 36 mois de travail dans les 45 derniers mois.
      Avec 16 mois à temps partiel, tu récupéreras malheureusement le même montant que celui que tu recevais avant cet emploi.
      Bien à toi

  47. proxacutor
    le 3 juillet 2016 à 10:57

    Peut t’on travailler sans être rémunéré en étant au chômage ?

  48. Armani007
    le 2 juillet 2016 à 12:57

    Bonjour, je voudrais savoir si je travail et que ma compagne est au chômage combien sera le montant qui lui saura octroyer du chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 11:38

      Bonjour Armani007,

      Elle devrait être indemnisée au taux cohabitant. Le montant de ses allocations dépend du typa d’allocation qu’elle reçoit (allocations d’insertion, chômage sur base du travail, demi-allocations de chômage), de sa dernière rémunération brute et de la période de chômage dans laquelle elle se trouve. Tu peux retrouver toutes les explications ci-dessus.
      Bien à toi

  49. farid
    le 2 juillet 2016 à 01:32

    Bonjour,

     

    Etant cohabitant célibataire vivant chez mes parents, quel est le calcul du montant des allocations? est-ce que ça commence par la première période , sera t il calculé sur 65 % du salaire ou à 40 % ?

    merci,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 11:24

      Bonjour Farid,

      En tant que cohabitant, tu percevras durant les 3 premiers mois, 65% de ton salaire brut. Ensuite, tu percevra 60%. C’est seulement après un an que la différence entre les différents statut se remarque fortement car en tant que cohabitant tu ne percevras plus que 40% de ton salaire brut. Ensuite, les allocations de chômage continueront à diminuer progressivement (en fonction des années de carrières) avant d’arriver au forfait. Tu peux te référer à ce tableau: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2015/09/cohabitant.png

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  50. luna
    le 1 juillet 2016 à 20:41

    Bonjour,
    Je vous contacte pour avoir quelques renseignements .
    Mon compagnon travaille à temps plein et à un salaire de 1500 euros par mois.
    Moi je suis au cpas en tant qu’isoler avec 2 enfants à charge.
    Ma question est que si je me mets en tant que cohabitation avec monsieur qu’elle serait mon revenu ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 11:02

      Bonjour Luna,

      Si tu te mets en ménage avec ton compagnon, tu dois prévenir ton CPAS de ce changement et tu risques de perdre totalement ton revenu du CPAS. En effet, le CPAS doit prendre en compte les revenus de ton compagnon. Vu qu’ils sont supérieurs à 1156,53 €/mois, le CPAS considérera probablement que vous avez assez pour vivre.
      Bien à toi

  51. Yasmine
    le 1 juillet 2016 à 18:23

    Bonjour je vis avec mon compagnon et actuellement j’ai un enfant et bientôt un deuxième qui va arriver je travaille en temps pleins je touche environ 1600€ brut n’ayant jamais été au chômage je voulais savoir si je me retrouvais au chômage en ayant deux enfants à charge et un compagnon qui travaille combien je toucherais ? Merci à vous

  52. patrick
    le 1 juillet 2016 à 16:53

    Bonjour est-ce possible de trouver un appartement en étant au chomage complet ??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 10:25

      Bonjour Patrick,

      Il devrait être possible de trouver un appartement en étant bénéficiaire d’allocations de chômage. Il est vrai que certains propriétaires préfèrent des locataires ayant un emploi cependant, cette discrimination est interdite.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  53. co
    le 1 juillet 2016 à 11:33

    S il on perçoit 1100 euros net à t on bien droit à des allocations de chômage lorsqu on est à mi temps

  54. Boubou2109
    le 30 juin 2016 à 04:22

    Bonjour, un oubli ds ma question précédente, tiennent ils comptent de la dernière fiche de salaire uniquement ou de la rémunération annuelle , 13 eme mois compris si il tiennent effectivement compte comme demandé ds ma question précédente de mon salaire employé et Nôn pas de mes indemnités maladie . Merci encore

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2016 à 11:02

      Bonjour Boubou2109,

      Pour le chômeur complet, la rémunération qui sert de base au calcul de l’allocation de chômage est la rémunération journalière brute moyenne, plafonnée, à laquelle il pouvait prétendre à la fin de la dernière période d’au moins 4 semaines consécutives auprès d’un même employeur.
      Il ne s’agit donc pas de la rémunération annuelle et le 13ème mois n’est pas pris en compte.

      Bien à toi

  55. Boubou2109
    le 30 juin 2016 à 04:12

    Bonjour, apreS une période d incapacité de travail de 10 mois, j ai ete mise au chômage pour force majeure. Comme sont calcule mes droits , est ce sur mon dernier salaire employeur ou, sur base de mon indemnité mutuelle? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2016 à 10:56

      Bonjour Boubou2109,

      Tes droits sont calculés sur base de ton dernier salaire brut et non sur base de ton indemnité de mutuelle.
      Bien à toi

  56. patrick
    le 29 juin 2016 à 17:00

    Bonjour je voudrais savoir si les alloc chomage sans un revenu a temps plein etait de 471

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2016 à 10:33

      Bonjour Partick,

      Ta question n’est pas très claire. Si tu perçois des allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel, les allocations sont quand même calculées sur ton salaire. Il ne nous est pas possible de dire si ce montant est correct par rapport à ta situation ou pas.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  57. julie
    le 29 juin 2016 à 12:45

    Bonjour,

    je vis actuellement avec un ami, lui travaille et moi suis cohabitante, je dois payer une pension alimentaire, décidée via un jugement en ma possession, est-ce que mes indemnités changent?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2016 à 14:57

      Bonjour Julie,

      A partir du moment où tu vis avec un partenaire, l’ONEM ne prend en considération que la situation du partenaire. Le fait de payer une pension alimentaire ou de vivre avec d’autre personne en plus ne change rien au montant de ton allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  58. melanie
    le 28 juin 2016 à 21:23

    Bonjour je perçois une allocation de chômage cohabitent parce que je vis avec mon conjoint qui lui travail . Je vais accoucher en août j’aimerais savoir si je percevrait plus d’argent ou est ce mon conjoint qui percevra plus d’argent ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 juin 2016 à 13:09

      Bonjour Mélanie,

      Pour l’ONEM, si tu habites avec ton conjoint, seule la situation du conjoint est prise en compte. Dans ce cas, le fait d’avoir un enfant ou pas n’a aucun impact sur le montant de tes allocations de chômage. Concernant le salaire de ton mari, cela pourrait avoir un impact sur son imposition. Cependant, nous ne sommes pas spécialisés en fiscalité. Pour ce genre de question, tu peux t’adresser au SPF finance: http://finances.belgium.be/fr/Contact

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. sj
    le 27 juin 2016 à 16:05

    Je touche actuellement aux allocations 1292 eur / mois ; les revenues de mon épouse sont au niveau de 1000 eur / mois brut. Si elle gagnera plus, comment vont mes allocations diminuer ?

    Merci

  60. M
    le 27 juin 2016 à 15:48

    Bonjour,

    Je suis cohabitante et je suis depuis le mois d’avril en arrêt maladie, je touche donc 60% de mon salaire. Comme je suis dans l’enseignement je serai demandeuse d’emploi à partir du 1er juillet, j’aimerais savoir si je toucherai moins ou plus en allocations de chômage que ce que je ne reçois actuellement de la mutuelle?

    Merci d’avance pour vos informations,

    M

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2016 à 15:12

      Bonjour M,

      Si c’est la première fois que tu perçois des allocations de chômage, tu percevras 65% de ton salaire brut les 3 premiers mois puis 60% les 9 mois suivant. Si tu as perçu des allocations de chômage avant, la dégressivité pourrait reprendre là où elle s’était arrêté quand tu as recommencé à travailler.

      Attention, pour pouvoir percevoir des allocations de chômage, tu dois être apte au travail sinon tu dois continuer à être indemnisée par la mutuelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  61. Ultim de Hamal
    le 27 juin 2016 à 14:51

    Bonjour, Voici ma question : Si je perd mon emploi, selon vous quel sera le montant journalier des allocations de chômage auxquelles je pourrais prétendre  en fonction des fractions horaires prestées ?

    Périodes de travail :

    11/12/2006 au 28/02/2009     38h/38h

    01/03/2009 au 31/08/2010     33h6’/38h

    01/09/2010 au 31/07/2011       31h12’/38h

    01/08/2011 au 01/01/2012       29h15’/38h

    02/01/2012 au 31/12/2015        20h/38h (crédit temps mi-temps éducation enfant)

    01/01/2016 au 30/06/2016       20h/38h

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2016 à 15:49

      Bonjour Ultim de Hamal,

      Le montant de tes allocations de chômage dépend notamment de ta dernière rémunération brute. Cela dépend également de ta situation familiale et de savoir si tu es ou non travailleur à temps partiel avec maintien des droits.
      Si tu bénéficies de ce statut (http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/), tu pourras prétendre à des allocations de chômage calculées sur un temps plein. Sinon, elles seront calculées sur base de ta rémunération à temps partiel.
      N’hésite pas à discuter de tout cela avec ton organisme de paiement.
      Bien à toi

       

  62. Me
    le 27 juin 2016 à 13:29

    Bonjour ,
    Je suis actuellement cohabitante mais je vais déménager donc être isolé , je touche actuellement 460 € de chômage par mois esque je pourais avoir un compléments ? Merci

  63. harque
    le 26 juin 2016 à 21:52

    Les allocations de chomage diminue en dessou de 500€ ou pas

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2016 à 13:55

      Bonjour Harque,

      Le montant forfaitaire le plus bas (pour les cohabitants) est de 523,90 euros par mois. Ce montant est prévu pour les personnes qui ont des allocations de chômage complètes (sur base d’un travail à temps plein). Cependant, les allocations de chômage sont soumise à un précompte professionnel de  10,09?%. Donc ce que les personnes perçoivent réellement s’élève à 471,04 euros.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  64. Monica
    le 26 juin 2016 à 19:06

    Bonjour,
    Je suis en CDI depuis Mars 2015 si je trouve Un travail en CDD et l’employeur décide de ne pas RENOUVELLER le contrat j’ai le droit au Chomage?
    Merci

    MONICA

  65. nanou
    le 25 juin 2016 à 21:55

    Bonjour,

    je touche actuellement 1430 euro brut par mois sans compter que j’ai reçu une prime de fin d année qui s’élève a 686 euros net.

    Etant actuellement occupée a prester mon préavis. je voudrais savoir combien je toucherais au chomage  en sachant que je fais un 36 heure semaine.

    J ai commencé chez mon employeur le 11 février 2014 et me reste 2 semaines de préavis à prester.

     

    Merci pour votre réponse

     

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2016 à 13:59

      Bonjour Nanou,

      Est-ce que tu travailles à temps plein? Ce 36 heures/semaine correspond-il à la durée de travail maximale en vigueur dans l’entreprise? Et ta rémunération correspond-elle à celle due pour une semaine complète de travail?
      Si tes réponses à ces questions sont toutes « oui », tu devrais avoir droit à des allocations de chômage à temps plein.
      Le montant de ton allocation dépendra alors de ta situation familiale.
      Bien à toi

  66. bigjerem
    le 24 juin 2016 à 20:45

    Bonjour,

     

    Depuis le mois de septembre 2014 j’ai entamé des études d’infirmier directement reprise en 2e année, cette année (la 2e) c’est bien passé et je suis rentré en 3e année. Depuis 2014 l’onem m’a accordé la dispense et le plan de formation forem.

     

    Je viens de rater cette 3e année. Je suis en catégorie 2B  pourrais-je bénéficier d’une nouvelle dispense pour la future année scolaire?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2016 à 15:20

      Bonjour Bigjerem,

      Malheureusement, il n’est en principe pas possible de garder le droit à la dispense en cas d’échec. Sauf si tu peux invoquer des éléments relevant de la force majeure qui ont provoqué cet échec.
      Depuis 2016, ce n’est plus l’ONEM qui accorde la dispense mais bien le Forem pour la Wallonie. Tu peux donc t’adresser directement au Forem pour savoir si un renouvellement de la dispense serait possible.
      Bien à toi

       

  67. J. Friend
    le 23 juin 2016 à 15:15

    Bonjour,

    Depuis le 1/11/2013, j’ai travaillé toujours comme employée de bureau en temps partiel pour différents employeurs :

    1) 1/11/2013 : 13H/sem. jusqu’au 15/12/2015. (+ allocations complémentaire temps partiel durant les périodes où il n’y a pas de 2eme contrat)

    2) 1/3/2015 : + 20H/ sem. jusqu’au 31/08/2015 (tiers tps uniquement du 01/09 au 13/10 + allocations complémentaires tps partiel)

    3) 13/10/2015 : +20H/sem. jusqu’au 13/07/2016 (cumulé avec tiers temps du 13/10 au 15/12)

    Je suis cohabitante depuis 2007 sur Bruxelles. Mon dernier salaire brut est de 1400euros/mois (idem les 8 mois qui le précèdent)

    J’avais un peu plus de 6 mois de chômage complet avant le 1/11/2013.

    Où je me situe dans le tableau cohabitant, svp ??? Suis-je toujours dans les « 2C.. »

    Tout grand merci d’avance de vos réponses,

    Bien cordialement,

    J.F.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 juin 2016 à 11:46

      Bonjour J.F.,

      Tu trouveras un tableau pour les retour en début de première période d’indemnisation sur base du travail sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t67
      Tu y verras qu’un tiers temps avec AGR ne permet pas d’être comptabilisé pour retourner en début de première période.
      Tu ne peux donc comptabiliser que les période à plus de 18 heures/semaine. D’après nos calculs, tu as 15 mois à valoriser. Il t’en faut 24 (dans les 33 derniers mois) pour retourner en première période. Mais 12 mois à temps plein (sur les 18 derniers mois) sont aussi suffisants pour retourner en début de première période.
      Si nous comprenons bien, tu as cumulé un 20 heures/semaine et un 13 heures/semaine pendant 8 mois.
      Pour bénéficier d’un retour en première période, il te manque donc malheureusement:

      • soit 9 mois à temps partiel (plus de 18h/semaine);
      • soit 4 mois à temps plein.

      Ton « ancienneté chômage » continuera donc là où tu es arrivée (2C apparemment).
      Mais tu devrais évidemment récupérer des allocations de chômage à temps plein.

      Bien à toi