Bruxelles-J

Travailler à temps partiel

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rarement un choix volontaire. Le travail à temps partiel représente de plus en plus souvent une porte d’entrée sur le marché du travail pour de nombreux jeunes. À défaut de trouver un travail à temps plein, le chercheur d’emploi est tenté (quand il n’est pas forcé) d’accepter un temps partiel.

Si ce type de contrat offre plus de temps libre au travailleur, ce n’est pas sans contrepartie. A poste égale, la rémunération sera évidemment moins intéressante en prestant moins d’heures. Mais c’est également sa protection sociale qui sera plus fragile. Travailler à temps partiel pourra avoir des répercussions :

  • au niveau du calcul de la pension ;
  • au niveau du droit aux remboursements des soins de santé ;
  • au niveau de l’assurance indemnités (en cas d’incapacité de travail) ;
  • au niveau des allocations familiales ;
  • au niveau du droit à des allocations de chômage.

Nous nous pencherons ici uniquement sur les implications au niveau de chômage.

Une définition

Travail dont la durée est inférieure à la durée de travail maximale en vigueur dans l’entreprise et dont la rémunération ne correspond pas à la rémunération due pour une semaine complète de travail dans l’entreprise.

Trois catégories

L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit :

  • les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein ;
  • les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits ;
  • les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

Les assimilés à des travailleurs à temps plein

C’est la catégorie la plus avantageuse. Une fois au chômage, tu es indemnisé comme un travailleur à temps plein et bénéficie d’allocations pour tous les jours de la semaine.

Trois conditions :

  • percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.562,59 euros brut ;
  • s’inscrire comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations ;
  • remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié (ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent). Plus d’information à ce propos sur la fiche qui explique les conditions pour ouvrir un droit au chômage à temps plein.

Le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Le maintien des droits

Tu es concerné par cette catégorie si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Sauf en cas de dérogation, tu dois être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).

Les principaux avantages de ce statut sont :

  • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel ;
  • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage).

Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement.

L’employeur doit également te remplir un formulaire C 131A-employeur à remettre à ton organisme de paiement. A noter qu’il peut le faire de manière électronique.

Il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.

Le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe.

Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette.

Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR.

Les travailleurs à temps partiel dits « volontaires »

Si tu travailles à temps partiel et que tu ne peux pas être repris dans une des deux catégories précédentes (assimilé à un temps plein ou avec maintien des droits), tu es considéré par l’ONEM comme un travailleur à temps partiel volontaire.

Nombre de demi-jours de travail salarié requis (stage)

Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :

  • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage) ;
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
 Age Nombre minimum de demi-jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande ;
– soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours de travail au cours des 48 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours au cours des 48 mois précédant ta demande ;
– soit 234 demi-jours dans les 39 mois + 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois ;
– soit 312 demi-jours dans les 39 mois + pour chaque demi-jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent ta demande ;
– soit 312 demi-jours dans les 48 mois qui précèdent ta demande et 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois ;
– soit 416 demi-jours dans les 48 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 demi-jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois.

Certaines journées sont assimilées à des journées de travail : par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 27, 39 ou 48 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Comment calculer tes jours ?

Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).

Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).

Exemple

Si tu travailles 4 semaines à mi-temps (19 heures/semaine) dans une société où le temps plein est à 38 heures/semaine, le calcul à faire est le suivant :
4 semaines x 19 heures = 76 heures de travail
76 heures x 6/38 = 12 X 2 = 24 demi-journées qui peuvent être prises en compte pour cette occupation à temps partiel.

Indemnisation à la fin des prestations de travail

Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations.

Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.

Le calcul de ce montant est complexe. Fais-toi aider par ton organisme de paiement pour le connaître.

Le nombre de demi-allocations que tu perçois par semaines est calculé comme suit :
(nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps partiel x 12) / nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein dans la même fonction

Exemple

(19×12)/38 = 6 demi-allocations

Le nombre de demi-allocations obtenu est réparti sur tous les jours de la semaine de la manière suivante : 1 demi-allocation par jour à partir du lundi (sauf pour les dimanches). Si le nombre de demi-allocations est supérieur à 6, les demi-allocations restantes sont à nouveau attribuées à partir du lundi de la semaine suivante.

Pour une information plus complète sur le travail à temps partiel et le droit au chômage, n’hésite pas à surfer sur le site de l’ONEM

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


107 questions pour “ Travailler à temps partiel

  1. HB
    le 15 décembre 2017 à 15:41

    Bonjour, j’ai travaillé à temps partiel en France alors que je vis en Belgique, pendant 4 mois & demi et j’ai perçu 104,22 euros d’allocations durant mon interruption d’une semaine, que l’on me réclame ne connaissant pas mes droits à l’époque…

    Quels sont-ils?

    Je suis actuellement une formation en alternance à une formation indépendante sans rémunération et d’après le forem, je ne réponds pas aux conditions pour percevoir mes allocations de chômage.

    Comment puis-je récupérer mes droits?

     

  2. R.k
    le 14 décembre 2017 à 00:57

    Bonjour j’ai perdu mon travail ya 5mois après 13mois de travail je bénéficie du chomage complet, ma question es que si je travaille quelque heure par semaine c’est possible de continué à bénéficie du chômage complet? Merci bien à vous

  3. Ilham
    le 12 décembre 2017 à 23:31

    Bonjour

    Je travail a mi-temps (19h/semaine) volontairement. depuis 3 ans et demi dans la meme societe. J aimerai savoir si je peux recevoir un complement de chomage etand donne que je suis paye 1200 +ou- ( salaire net) et ayant mon mari a ma charge

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 décembre 2017 à 12:43

      Bonjour Ilham,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise .
      En effet, pour pouvoir avoir droit à un complément chômage (appelé allocation de garanti de revenu ou AGR), il faudrait que tu sois dans les conditions pour avoir droit à des allocations de chômage ou d’insertion.

      Il faudrait également que ton salaire soit inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps-plein (sans aucun contrat de travail) ou si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1562,59 euro.

      Si tu n’as jamais travaillé à temps plein  avant ton temps-partiel, il semble peu probable que tu aies droit à un complément du chômage (sauf si tu avais ouvert un droit à des allocations d’insertion avant de travailler à temps partiel).
      Si tu n’as pas droit à une AGR et que tu as besoin d’obtenir une aide financière supplémentaire, tu pourrais, si tu le souhaites t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  4. Mousti
    le 12 décembre 2017 à 20:10

    Bonsoir, je suis licenciée après un contrat de travail à temps partiel de plus de 6 ans .
    J’ai droit à une allocation de licenciement étant donné que j’ai été engagée en 2011 .
    Est ce que celle-ci sera cumulée à mon allocation de chômage?

    Merci d avance

  5. David
    le 12 décembre 2017 à 09:22

    Bonjour,

    Je viens de terminer une formation de six mois. Avant cela, j’ai travaillé en mi-temps 19h/semaine de mars 2015 à mai 2017. Dois-je passer par le stage d attente car je n’ai plus de rémunération à partir du 01/01/18. Quelle est la procédure? Je me suis ré-inscrit chez Actiris comme demandeur d emploi. Je n’ai jamais été dans cette situation. Merci de me revenir avec ceci. Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2017 à 14:04

      Bonjour David,
      En principe, si avant de commencer ton emploi (et ta formation) tu avais moins de 25 ans et que tu t’étais inscrit comme demandeur d’emploi, tu pourrais bénéficier d’allocations de chômage sur base des études (allocations d’insertion). Tu trouveras les démarches à effectuer pour en bénéficier sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/
      Mais en ayant travaillé pendant 2 ans, tu pourrais ouvrir un droit sur base de ton travail. En effet, si tu as moins de 36 ans, il semblerait que tu puisses ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage sur base de ton emploi à temps-partiel. Pour ce faire, il faudra que tu te rendes auprès de  l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC) afin d’introduire ta demande. Plus d’infos sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/)
      Nous te conseillons donc de te rendre auprès de l’organisme de paiement de ton choix (syndicat ou CAPAC) pour savoir quel serait le montant de tes demi-allocations de chômage. Tu pourras également voir avec eux le type d’allocations chômage  (insertion ou sur base du travail) qui serait le plus avantageux dans ta situation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  6. Cansgg
    le 11 décembre 2017 à 13:40

    Ou puis je faire la demande? Quelles sont les démarches ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 16:09

      Bonjour Cansgg,

      Comme expliqué dans notre réponse précédente, il faut faire une demande de maintien des droits et d’AGR via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC). Tu peux donc te rendre à ton organisme de paiement pour faire les démarches avec eux.

      Bien à toi.

  7. Naben
    le 11 décembre 2017 à 12:21

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.

    Donc nous sommes bien d’accord qu’en ayant travaillé du 30 mai 2016 au 15 juillet 2017 à raison de 20H / semaine , j’arrive bien à plus de 312 demi jours ?

    Pourquoi la CSC et L’onem de m’ont pas conseillé directement les allocations sur base du travail ?? au lieu de me prolonger les 3ans avec les jours de travail que j’ai effectué ??

    Si je me renseigne pas par moi même et si je ne demande pas votre aide et bien je me fais avoir et j’attend que le délai des 3ans se termine donc pour ma part en janvier 2019 .. Et quand en janvier 2019 je fais une demande d’allocation sur BASE DU TRAVAIL, ma demande sera refusé car si j’ai bien compris il faut prouver 312 jours au cours des 27 mois qui précédent la demande … Donc le jour ou je ferais la demande en janvier 2019 si je retire 27 mois je tombe en octobre 2016 … Si mes calculs sont bon il est impossible pour moi de prouver 312 demi jours à partir de octobre 2016 sauf si par magie je trouve un travail ce qui est très difficle
    Est ce que l’onem ou la csc peut refuser mon droit au allocations sur base du TRAVAIL ??

    j’ai 30 ans je suis mariée donc Je suis cohabitante , et mon mari travail

    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2017 à 11:52

      Bonjour Naben,

      Le syndicat a peut-être privilégié le droit aux allocations d’insertion parce que le montant des allocations d’insertion est plus important que le montant des demi-allocations. Tu es effectivement en droit de demander des demi-allocations de chômage mais si ton syndicat est réticent, tu peux en parler avec l’atelier des droits sociaux: http://www.atelierdroitssociaux.be/page/comment-nous-joindre

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d ‘informations

       

  8. Cansgg
    le 9 décembre 2017 à 22:04

    Bonsoir, j’ai une petite question à vous poser. J’ai commencer à travailler il y a une semaine et j’ai un contrat de 15h/sel est je le droit d’un complément de chômage. Et si oui le salaire de mes parents vont-ils être pris en considération ?
    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 11:58

      Bonjour Cansgg,

      Pour avoir droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément de chômage), il faut être dans les conditions pour ouvrir une droit à la base. Si tu as déjà travaillé suffisamment avant pour ouvrir un droit aux allocations de chômage ou si tu es dans les conditions pour bénéficier d’allocations d’insertion, tu pourrais, si ton salaire est inférieur à l’allocation à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas, bénéficier d’une AGR. Il faut alors faire une demande de maintien des droits et d’AGR via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

      Le fait que tes parents travaillent seras pris en compte pour évaluer ton statut familial. Et le statut familial a un impact sur le montant de l’allocation de chômage (ou d’insertion).

      Si tu n’ouvres pas de droit aux allocations de chômage ou aux allocations d’insertion à la base, tu n’es pas dans les conditions pour bénéficier d’une AGR. Le seul fait de commencer à travailler à temps partiel ne permet d’ouvrir un droit à un complément.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. Naben
    le 9 décembre 2017 à 21:34

    Bonjour,

    Depuis Septembre 2015, je bénéfice d’allocation d’insertion pour une durée de 3 ans . A partir de Mai 2016 j’ai travaillé 11 mois à temps partiel , en juillet 2017 j’ai obtenu mon C4 pour réorganisation d’équipe , donc moi droit aux d’allocation d’insertion à été prolongé jusqu’en janvier 2019.

    Cette prolongation de 1ans me fait peur , car comme beaucoup de personne j’ai déjà eu beaucoup de mal à trouver un travail et je n’ai pas envie de me retrouvé avec 0 euros en janvier 2019.

    Ma question: Etant donné que je suis dans les conditions pour ouvrir un droit a des demi allocations de chômage sur base du travail Est ce que j’ai le droit de demander à l’onem de m’accorder des allocations sur base du travail qui sont a durée indeterminée et arrêter de percevoir ses allocations d’insertion ?

    Merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 11:47

      Bonjour Naben,

      Si tu as moins de 36 ans et que tu arrives à prouver 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande, tu peux ouvrir un droit à des demis-allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/. En principe, tu as effectivement le choix entre ouvrir un droit aux allocations d’insertion ou au demi-allocations de chômage si tu es dans les conditions pour avoir accès aux 2 droits. Actuellement, tu es toujours dans les conditions pour ouvrir ton droit aux demi-allocations de chômage et tu devrais donc pouvoir demander à ouvrir ce droit (plutôt que ton droit aux allocations d’insertion).

      En effet, les allocations de chômage sur base du travail sont illimitées dans le temps mais dégressives. Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage. Le calcul de ce montant est complexe. Tu peux te faire aider par ton organisme de paiement pour le connaître. Plus d’infos: http://www.onem.be/fr/citoyens/travail-temps-partiel

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  10. Sef
    le 7 décembre 2017 à 18:20

    Bonjour,

    Hypothèse: un travailleur à temps partiel volontaire, qui a déjà travaillé comme travailleur à temps plein pendant plusieurs années, et qui a déjà bénéficié des allocations de chômage. Cette personne n’introduit pas une demande pour être travailleur à temps partiel avec maintien des droits, et n’est pas assimilé à un travailleur à temps plein, donc il est un travailleur à temps partiel volontaire. Il travaille à temps partiel pour 3 mois, et après il est de nouveau en chômage. A quelles allocations de chômage peut-il prétendre s’il n’a pas introduit la demande pour maintien des droits?

    Merci beaucoup d’avance pour la réponse!

  11. Alen
    le 4 décembre 2017 à 16:26

    Bonjour,

    je travaille du lundi au jeudi 6h par jours ( donc  un contrat de 24h semaine)mais je suis payé 27h /semaine avec 3h rtt, dans mon calcul quel chiffre dois-je prendre en considération?sur ma fiche de paie j’ai une case ; rémunération avec un montant et une autre case , brut onss  avec un autre montant  , quelle case je dois prendre pour savoir ma paie brut?

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 10:32

      Bonjour Alen,

      L’ONEm prend en compte le salaire brut. Nous ne savons pas t’aider à lire ta fiche de paie sans l’avoir sous les yeux. Le salaire brut correspond normalement au salaire avant déduction des cotisations ONSS et du précompte professionnel. C’est donc en principe le plus gros montant sur ta fiche de paie.

      Bien à toi.

  12. alan
    le 4 décembre 2017 à 09:36

    bonjour,

    je travaille a temps partiel fixe soit 19h/sem,debut du contrat CDI le 16/09/2017,

    je voudrais remettre mon preavis pour terminer fin decembre 2017,

    pouvez-vous m’aider pour calculer les jours de preavis et a partir de quand dois t’il débuter.

    comission paritaire 302,00

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 14:21

      Bonjour Alan,

      Tu trouveras les informations concernant la durée du préavis sur cette page: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198

      Comme tu as entre 3 mois et 6 mois d’ancienneté, tu auras un préavis de démission de 2 semaines. Il faut donc que ton préavis commence à courir le 18/12 pour qu’il soit fini pour fin décembre. Le délai de préavis commence le lundi suivant la semaine durant laquelle le préavis a été notifié et la date de notification est différente en fonction de la méthode utilisée pour notifier son préavis. En effet, si tu remets toi-même un écrit à ton employeur (de la main à la main), la notification se fera le jour de la remise de cet écrit. Si tu envoies ton préavis par lettre recommandée, la notification a lieu le troisième jour ouvrable qui suit la date de son expédition.. Dans ce cas, il faut envoyer ton préavis par recommandé au plus tôt le 7 décembre et au plus tard le 13 décembre ou le remettre de la main à la main au plus tôt le décembre et au plus tard le 15 décembre.

      Le préavis sera de 2 semaines calendriers et se preste dans le régime de travail habituel (le fait de travailler à temps partiel ne prolonge pas la durée du préavis).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Laura2112
    le 29 novembre 2017 à 16:45

    Bonjour !

    J’ai une petite question à vous poser.

    Je suis actuellement en stage d’insertion professionnelle depuis le 17 août 2017. Depuis le 2 octobre, je travaille à mi-temps (19h/semaine) pour une Haute École de Liège. Mon contrat se termine en mars (6 mois de travail au total). Si je ne suis pas reprise, ou si je ne trouves pas de l’emploi avant la fin de mon stage d’insertion, aurais-je tout de même droit aux allocations d’insertion. Si oui, à quel montant aurais-je droit. Car on m’a dit qu’il fallait que je travaille 1 an avant d’y avoir droit. Non pas que je ne veuilles pas travailler, mais on ne sait jamais ^^

    Je précise que j’ai 23 ans et que je suis cohabitante.

    Merci d’avance pour votre réponse et bonne journée !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2017 à 13:24

      Bonjour Laura2112,

      Il faut faire la différence entre les allocations d’insertion (sur base des études) et les allocations de chômage (sur base du travail).

      Si tu es en stage d’insertion, en principe, tu devrais pouvoir ouvrir un droit à des allocations d’insertion à la fin de ton stage si tu réponds à toutes les conditions: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Le fait de travailler peut être assimilé à une évaluation positive. Attention, si tu travailles à temps partiel, il est important de vérifier que tu maintiens une inscription comme demandeuse d’emploi à temps plein auprès de ton organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg). Sinon, seules les heures prestées seront assimilées à ton stage d’insertion et pas toute la période.

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut effectivement prouver au moins une année de travail (312 jours de travail complet pour le chômage complet ou 312 demi-jours de travail pour des demi-allocations de chômage dans le cadre d’un travail à temps partiel). Après 6 mois de travail à temps partiel, tu ne seras pas encore dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’information sur les conditions pour ouvrir un droit à des allocations de chômage sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu es cohabitante et que tu ouvres un droit aux allocations d’insertion, tu auras droit à 456,04 € par mois. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/ Le montant des allocations de chômage est quant à lui calculé sur base du salaire brut pris en compte.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Laura2112
        le 4 décembre 2017 à 18:40

        Bonjour,

        Merci beaucoup pour la réponse !! Ça m’a bien éclairée.

        Par contre, je ne comprends pas très bien cette partie : « Attention, si tu travailles à temps partiel, il est important de vérifier que tu maintiens une inscription comme demandeuse d’emploi à temps plein auprès de ton organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg). Sinon, seules les heures prestées seront assimilées à ton stage d’insertion et pas toute la période. »

        Est-il possible que vous me l’expliquiez d’une autre manière ?

        J’aimerai aussi savoir si j’ai droit à un complément de chômage sachant que mon salaire tourne autour de 1350,00 euros brut pour un mi-temps. Et quel en serait le montant. De plus, on me dit que comme je travaille pour l’état, je n’ai pas droit au bonus à l’emploi, est-ce vrai. Je n’ai pas encore reçu ma première fiche de paie …

        Merci d’avance pour la réponse !!!

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 5 décembre 2017 à 11:23

          Bonjour Laura2112,

          Pour être sûr que ton stage d’insertion soit terminé après un an (le 16 août 2018), il faut que toute la période soit prise en compte. Le travail est d’office pris en compte dans le stage d’insertion. Cependant, si on travaille à temps partiel et qu’on ne maintien pas une inscription comme demandeur d’emploi à temps plein, l’ONEm ne prendra en compte dans ton stage d’insertion que les heures de la semaine où tu travailles et pas toutes les journées de la période parce que si tu n’es pas inscrite comme demandeuse d’emploi à temps plein, ils considéreront que les heures où tu ne travaillais pas, tu ne cherchais pas non plus un autre emploi (un autre mi-temps ou un emploi à temps plein). Il est donc important de vérifier auprès de ton organisme régional pour l’emploi que tu es toujours bien inscrite.

          Pour avoir droit à une allocations de garantie de revenu (AGR=complément), il faut avoir déjà ouvert un droit. Comme cela n’est pas encore ton cas, tu n’as pas droit à un complément.

          En théorique, les agents contractuels du secteur public devraient pouvoir bénéficier d’un bonus à l’emploi. Cependant, nous ne sommes pas spécialisés dans les questions qui traitent le secteur public. Nous te conseillons de poser ta question à ton service des ressources humaines.

          Bien à toi.

  14. INCOMPREHENSION
    le 29 novembre 2017 à 06:36

    Bonjour,

    J’ai travaillé à mi-temps pendant 2 ans dans une asbl et mon contrat se termine fin janvier prochain.Je recevais un complément du CPAS en plus de mon salaire, le tout au final variait entre 900 et 1000 €.Serai-je dans les conditions pour bénéficier du chomage en temps plein ou être assimilé à un travailleur à temps plein? A combien approximativement s’élèverait le montant à toucher ?

    Je profite pour savoir si la prime de fin d’année est-elle facultative ou mon employeur est obligé de la payer. ..puisqu ‘il m’a fait comprendre la première année que c’est pas une obligation donc il ne l’a pas payée ?J’ai des doutes à ce sujet.

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2017 à 14:04

      Bonjour Incomprehension,

      A priori tu ouvriras un droit à des demi-allocations de chômage puisque tu ne sembles pas remplir les conditions pour être assimilé à un travailleur à temps plein ou avoir fait un maintien des droits (règles expliqué sur la fiche ci-dessus).
      Cependant, il est parfois possible d’ouvrir un droit à des allocations de chômage à temps plein sur base d’un travail à temps partiel sur base d’un calcul.

      Le nombre de jours de travail pris en considération est: égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Le résultat obtenu doit alors correspondre au nombre de jour requis pour l’ouverture d’une droit à temps plein:
      Nombre minimum de jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
      Moins de 36 ans
      – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?;
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.
      De 36 à 49 ans
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours au cours des 42 mois précédant ta demande?;
      – soit 234 jours dans les 33 mois + 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois?;
      – soit 312 jours dans les 33 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 33 mois.
      A partir de 50 ans
      – soit 624 jours au cours des 42 mois qui précèdent ta demande?;
      – soit 312 jours dans les 42 mois qui précèdent ta demande et 1.560 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois?;
      – soit 416 jours dans les 42 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 jours, 8 jours dans les 10 ans qui précèdent ces 42 mois.

      Concernant la prime de fin d’année, légalement cette prime n’est pas obligatoire.
      L’octroi ou non de cette prime dépend de la réglementation qui est d’application dans la commission paritaire.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  15. mar
    le 28 novembre 2017 à 14:10

    Bonjour,

    je travaille depuis 4 années complètes 4jrs/5 temps partiel volontaire (je suis comptable). ai je droit à un complements de chômage ?

    autres question je suis malheureusement épileptique depuis peux et j aimerai diminuer mes heures de travail c est à dire préster un mi temps. dans ce cas puis avoir une compensation du chomage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2017 à 12:13

      Bonjour Mar,

      Ton droit à une AGR (complément du chômage) semble très peu probable. Pour peut-être avoir droit à un complément du chômage, il faudrait notamment qu’avant ce 4/5e, tu étais au chômage à temps plein ou travailleur à temps plein. Ce ne sont pas les seules conditions. Tu trouveras plus d’informations à ce propos sur la fiche ci-dessus. Tu peux également consulter cette feuille-info de l’Onem: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Si tu réduis tes heures de travail volontairement, tu n’auras pas non plus droit à une AGR. Plus d’explication sur cette page : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t65#h2_1

      Ta maladie ne peut donc pas vraiment t’ouvrir le droit à un complément de chômage. Si tu veux diminuer tes heures de travail sur cette base, nous te conseillons de la faire constater par un médecin. Ainsi, si tu es reconnu malade, tu pourrais être indemnisé par la mutuelle. Et éventuellement, avec accord du médecin conseil de la mutuelle, reprendre le travail avec un régime horaire moindre (c’est ce qu’on appelle couramment « mi-temps médical »).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  16. Christ
    le 28 novembre 2017 à 00:28

    Bonjour, je vais commencer bientôt un contrat PTP temps plein.
    J’aurai voulu savoir combien plus ou moins je serais rémunérer?(Par l’onem et mon employeur)
    En étant chef de famille de 2enfants à charge.
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 15:53

      Bonjour Christ,

      Même s’il s’agit d’un emploi PTP, la rémunération dépend des barèmes prévus pour le secteur et la fonction. Nous ne savons donc pas te répondre avec précision. Nous te conseillons d’en discuter avec ton futur employeur ou avec ton conseiller emploi (Actiris, Forem, Cdab, Adg).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. Sam
    le 26 novembre 2017 à 20:57

    Bonjour, je suis employé à temps pleins depuis mnt deux ans dans la même société malheureusement l’ambiance et ainsi que la mauvaise organisation de la société a fait que j’ai rendu ma démission. Je termine le 1 décembre 2017 inclus.
    J’ai reçu mon décompte de sortie et ma prime de fin d’année n’est pas dedans j’ai donc envoyé un mail au service concerné il m’a été répondu qu’il fallait 5 ans d’ancienneté pour pouvoir toucher cette prime alors que l’année precendente je l’ai toucher. J’ai donc bien relis mon contrat et c’est spécifie nul part! Est ce normal? Dois je aller au service juridique de mon syndicat ?
    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 11:44

      Bonjour Sam,

      La prime de fin d’année peut être réglementée par différents documents tels que des conventions collectives de travail (CCT), le contrat de travail, le règlement de travail, l’usage dans l’entreprise… En cas de fin de contrat en cours d’année, des modalités spécifiques peuvent être prévues. En effet, comme le travailleur n’est pas là à la fin de l’année, il peut être prévu que la prime ne soit pas payée du tout ou payée au prorata des prestations. Il faudrait donc vérifier également dans les autres documents tels que les CCT ou le règlement de travail. Tu peux effectivement te faire aidé de ton syndicat pour vérifier la justesse de cette décision.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. Sarou
    le 26 novembre 2017 à 01:05

    Bonjour
    Je travail actuellement avec un contrat CDI de 25h par semaines dans une société d’horeca , et temps en temps on me propose des avenants plein temps avec une durée déterminée , est ce que avec des avenants on peut compléter nos droits de chomage complet?

    A partir du mois de décembre ils vont me proposer un avenant de 38h/s avec une duree indéterminée a mon contrat de travail. C’est quoi les désavantages de travailler avec un avenant? Par rapport a une modification définitive pour un plein-temps dans mon contrat actuel.

    Merci
    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 12:40

      Bonjour Sarou,

      En principe tes avenants seront effectivement comptabilisés comme temps-plein pour que le calcul du nombre de jours suffisants nécessaires à l’ouverture d’un droit au chômage.
      Par contre, nous ne voyons pas de désavantage à travailler avec un avenant dès décembre, ni la différence avec la signature d’un nouveau contrat CDI; un avenant ou un nouveau contrat, c’est exactement la même chose.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  19. Coccinelle
    le 25 novembre 2017 à 10:21

    Combien aurais je d indemnité si je tombe sur la mutuelle si je fais un 20h semaine ?

  20. Sinem
    le 24 novembre 2017 à 13:12

    Bonjour,

    Je suis sous contrat temps plein depuis le 28/09/2017 dans une Asbl. Avant cela j’étais au chômage complet vivant seule avec deux enfants. Mon employeur me parle de peut être de devoir passer à un contrat mi-temps car cela lui revient trop cher pour un temps plein.

    Ma question est : Puis je conserver mes droits pour un complément de chômage? Si ce contrat à mi temps devait être annulé, aurais je droit à mes droits d’allocations de chômage complets?

     

    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 16:11

      Bonjour Sinem,

      Lorsqu’on a ouvert un droit à des allocations de chômage complètes et qu’on entame une activité à temps partiel, il faut faire une demande de maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément).

      Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel. L’AGR permet de compléter les revenus pour arriver à un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage théorique. En principe, si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu devrais pouvoir bénéficier d’une AGR. Attention, dans ton cas, comme tu travailles déjà à temps plein, une AGR est possible seulement s’il s’agit bien d’une réduction du temps de travail involontaire et seulement après une période de carence de 3 mois (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_1).

      Tu peux faire ces demandes via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement. Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus dans le paragraphe « Le maintien des droits ».

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. monique
    le 20 novembre 2017 à 19:14

    bonjour quand on travaille 35h semaine on travaille mi-temps ou bien temps plein?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 10:16

      Bonjour Monique,

      Le régime de travail à temps plein ou à temps partiel dépend de ton emploi. Quel est le régime de travail à temps plein dans ton entreprise? Cela doit être prévu dans le règlement de travail ou dans des conventions collectives de travail liées à ton secteur. Un régime de 35h/semaine pourrait être considéré comme un temps plein si c’est le cas dans l’entreprise. Par contre, si un régime de travail à temps plein dans l’entreprise est de 40h/semaine et que tu travailles 35h/semaine, tu seras considérée comme travaillant à temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Katia
    le 20 novembre 2017 à 15:41

    Bonjour,

    Je suis actuellement chômeuse à temps plein.  Je suis cohabitante et je perçois +/- 20 euros par jour, soit +/- 500 euros par mois.  Pour diverses raisons, principalement pour l’organisation familiale, je suis à la recherche d’un travail mi-temps.  Afin d’éviter que le Forem ne me mette la pression pour accepter un emploi à temps plein, est-il possible de s’inscrire comme demandeuse d’emploi à mi-temps, et ne percevoir le cas échéant que la moitié de l’indemnité, soit +/- 10 euros par jour ?

    Quelles sont alors les démarches à faire ?

    Merci d’avance.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2017 à 13:17

      Bonjour Katia,

      Malheureusement deux des conditions pour toucher les allocations de chômage est d’être involontairement au chômage et d’être disponible sur le marché de l’emploi. Ces deux conditions ne permettent donc pas de refuser un emploi convenable, qu’il soit à temps plein ou à temps partiel.

      Depuis le 1er janvier 2015 il n’est en outre plus possible de demander une dispense pour raisons familiales. Tu devras donc répondre à toutes les conditions pour maintenir tes droits au chômage.

      Sache finalement qu’opter pour un travail à temps partiel peut avoir un impact important sur ta protection sociale. Informe donc toi bien avant de prendre cette décision. Tu trouveras plus d’informations sur le travail à temps partiel et ses impacts sur cette page : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  23. Nizar
    le 20 novembre 2017 à 01:18

    Bonjour j était pleins temps et je passe en mi-temps pas volontaire au même entreprise.si le patron met fin a mon contrat,est ce que j aurais un chômage pleins temps vu que je touchais un chômage pleins avant de commencer à travailler pour cette entreprise. Merci j espère que j était claire .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 13:11

      Bonjour Nizar,

      Si cette réduction de temps de travail est involontaire, il faut faire une demande de maintien des droits via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement. Dans ce cas, tu devrais pouvoir récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel. Si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu pourrais également bénéficier d’une allocations de garantie de revenu (AGR=complément) durant ta période de travail à temps partiel (mais seulement après 3 mois car une réduction dtu temps de travail chez un même employeur même involontaire implique une période de carence de 3 mois). Tout ceci est expliqué ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Ana
    le 20 novembre 2017 à 00:25

    Bonjour
    Je vais bientôt travailler 20h je en travaille pas pour l’instant et ne perçois pas de chômage
    Puis je avoir un complément ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 14:44

      Bonjour Ana,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, pour pouvoir bénéficier à un complément chômage (appelé aussi allocation de garantie de revenu ou AGR) , il faut préalablement prétendre à des allocations de chômage à temps-plein. Cela signifie concrètement que si tu as actuellement droit ou aurait théoriquement droit à des allocations de chômage (ou d’insertion) et que tu décides de travailler à temps partiel, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).

      En principe, une demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1562,59 euros.

      Par contre,  nous ne pourrons malheureusement pas te dire quel en est le montant car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras sur ce lien un simulateur de calcul : http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

      Sache aussi que si tu n’as actuellement pas droit à des allocations de chômage (ou que tu n’as pas droit à une AGR), et que tu acceptes l’emploi à mi-temps, tu pourrais, si tu le souhaites, éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  25. Mélodie
    le 14 novembre 2017 à 21:26

    Bonjour,

    Voila, je me posais une question. Je vais essayer de faire simple.

    Sous peu, je signerai peut-être un contrat de travail. Seulement celui-ci est un CDD de 5 semaines, pour un travail à temps partiel (Minimum 19h/semaine).

    Ce que j’aimerais savoir, c’est, est-ce qu’en complément du salaire à temps partiel, je touche toujours du chômage (pour faire un « temps plein » je sais pas si c’est compréhensible.)

    Et ce que j’aimerais savoir, c’est si après la fin du CDD, j’ai toujours droit au chômage?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Mélodie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 14:29

      Bonjour Mélodie,

      Si tu perçois actuellement des allocations de chômage à temps-plein et que tu souhaites commencer à travailler à temps-partiel, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).
      Pour ce faire, tu devras introduire les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement, et ce au plus tard dans les 2 mois qui suivent le début de ton contrat à temps-partiel.
      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) et que ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1562,59 euros.
      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras un simulateur sur http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

      L’avantage d’introduire une demande de maintien des droits et de pouvoir avoir de nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) après le contrat de travail à temps-partiel. Plus d’informations sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t29

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  26. chantal1956
    le 14 novembre 2017 à 12:19

    je suis invalide a plus de 66pourcent  et j ai repris depuis  16 an a l ‘eglise  comme sacristine   j ai 61ans  et je 7.h30  par  semaine  la fabrique envoie les jours prester  a la mutuelle que je fais cela fait 16ans que c est toujours les meme jour qu il envoie  a la mutuelle  ce que je veux savoir si il me donne un preavis combien je dois prester se preavis et combien il me donnerais

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 11:24

      Bonjour Chantal1956,

      Si cela fait 16 ans que tu travailles dans cette église, il faudra faire 2 calculs. Un calcul pour ton ancienneté depuis le début jusqu’au 31 décembre 2013 puis un calcul pour ton ancienneté depuis le 1er janvier 2014 au jour du licenciement. A priori, tu aurais donc 9 mois de préavis pour la première partie (http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42171) et 15 semaines pour la deuxième partie (http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42197). Le préavis se preste toujours dans ton ton régime habituel. Tu peux utiliser ce calculateur pour vérifier la durée de ton préavis avec toutes les information utiles (que nous n’avons pas: statut, rémunération…): http://www.fgtb.be/preavis

      En fonction du statut que tu as par rapport à la mutuelle, n’hésite pas non plus à en discuter avec ton médecin conseil de la mutuelle.

      Le préavis peut soit être presté, soit être indemnisé. Si ton employeur ne veut pas que tu preste ton préavis, il devra te payer une indemnité équivalente au salaire brut que tu aurais du percevoir durant toute la durée de ton préavis.

      Bien à toi.

  27. Flora
    le 13 novembre 2017 à 15:39

    Meci pour votre reponse et precision.en fait s il ya rupture de contrat bref que l employeur ne veuille plus me garder..aurais je droit aux allocations de chomage apres un an et demi de contrat?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2017 à 15:01

      Bonjour Flora,

      Pour bénéficier des allocations de chômage, il faudra prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence; en fonction de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, une période de 1 an et demi de travail te donnera droit aux allocations de chômage; que ton contrat ait été un temps plein ou à temps partiel. Tu trouveras toutes les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base d’un contrat à temps partiel sur la fiche ci-dessus.

      Quant aux conditions sur base d’un temps plein, tu les trouveras sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Dans tous les cas, si tu perds ton emploi de manière involontaire, tu devrais bénéficier des allocations de chômage. Donc, si ton contrat se rompait par exemples pour licenciement ou parce qu’il arrive à échéance, tu bénéficieras des allocations de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  28. jonas
    le 12 novembre 2017 à 18:06

    bonjour,

    voila j’ai travailler pendant 16 ans pour la même boite ou j’avais un temps plein, en septembre j’ai démissionner et trouvé du travail temps plein en interim car le chômage me donnait une sanction, sauf si je travaillais au moins 4 semaines même en interim, la voila bientot 2 mois que je suis la, donc en toute logique je devrai récupérer mes droits, la on me propose un cdd en mi temps autres part, est ce que si j’accepte j’aurai droit au complément sur mon temps plein? et que vais je avoir du chômage en cas d’arrêt du contrat, vais je récupérer ou gardé mes droits de mes 16 ans de temps plein?

     

    merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 12:27

      Bonjour Jonas,

      Si ton contrat de travail intérimaire à temps plein prend fin et que tu entames un emploi à temps partiel, il faut effectivement introduire une demande de maintien des droits et d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément) comme expliqué dans la fiche ci-dessus. En principe, tu ne seras pas sanctionné pour avoir démissionné de ton emploi précédent puisque tu as travaillé au moins 4 semaines dans un autre emploi et tu pourras ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes (sur base de tes années de travail et calculées sur base de ton dernier salaire brut, donc le salaire de ton emploi en intérim à temps plein). Tu pourras avoir droit à une AGR si ton salaire à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu étais au chômage complet.

      Si tu quittes cet emploi intérimaire à temps plein pour entamer un emploi à temps partiel, tu n’auras pas droit à l’AGR durant cette période de travail à temps partiel, par qu’il s’agira d’une réduction de travail volontaire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Samia
    le 8 novembre 2017 à 13:37

    Bonjour je travail a temp partiel esque jai le droit au allocation familliale

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 17:36

      Bonjour Samia,

      Ta question n’est pas très claire.

      Les allocations familiales sont versées pour les enfants de moins de 18 ans ou de moins de 25 ans s’ils répondent aux conditions. Les parents de ces enfants doivent répondre à certaines conditions d’octroi, notamment d’être dans une situation liée à l’emploi (travailleur, demandeur d’emploi indemnisé, pensionné…). Si tu travailles et que tu as des enfants, tu devrais en principe pouvoir bénéficier d’allocations familiales pour tes enfants. Nous te conseillons de demander à ton employeur quelle est la caisse d’allocations familiales dont il dépend afin de pouvoir contacter cette caisse et voir comment tu peux introduire une demande.

      Il s’agit d’une demande pour toi, sache que pour qu’un jeune de plus de 18 ans puisse percevoir les allocations familiales, ces parents doivent être dans les conditions et le jeune doit soit être étudiant, soit être demandeur d’emploi en stage d’insertion (et ne pas avoir des revenu supérieurs à 541,09 euros brut par mois).

      Tu peux toujours contacter FAMIED qui est l’organisme fédéral qui gère les allocations familiales pour leur poser tes questions concernant la possibilité de bénéficier d’allocations familiales: 0800/94.434.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. sau
    le 7 novembre 2017 à 15:03

    Bonjour,

    j’aimerais savoir si je suis au chomage complet indemnisé et que je prends 1 temps partiel avec maintien droit et AGR, est ce que pendant ce temps là le montant de mes allocations diminue ? Ou si le temps du travail je reste dans la meme phase qu avant ce job?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 11:25

      Bonjour Sau,

      L’AGR peut être dégressive en fonction de la situation familiale. En réalité, elle est calculée sur base de ton allocations de chômage complète. En fonction de là où tu te trouves dans la dégressivité, l’AGR est calculé soit sur ton allocations de chômage réelle (si tu es en première période par exemple), soit sur base d’une allocations théorique égale à ton allocations de chômage de première phase de la deuxième période. Elle restera calculée sur cette allocations théorique tout le temps de l’occupation à temps partiel si tu as le statut de cohabitant avec charge de ménage ou d’isolé. Par contre, si tu as le statut de cohabitant « ordinaire », dès l’instant où tu passes en dernière période (allocations forfaitaire), ton AGR est calculé sur ton allocations de chômage réelle (ce qui peut faire qu tu n’as plus droit à l’AGR puisque l’allocation de chômage complète est devenue inférieure au salaire). Tu retrouveras ces explications ici: http://www.onem.be/fr/quel-est-limpact-de-la-nouvelle-degressivite-pour-les-travailleurs-temps-partiel, http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 et http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t71

      Cela peut rapidement devenir complexe donc n’hésite pas à en discuter avec ton organisme de paiement.

      Sache que le travail à temps partiel avec maintien des droits et avec AGR n’interrompt pas la dégressivité (même si l’AGR est calculée sur une allocation de chômage théorique maintenue en première phase de la deuxième période). Cela veut dire que si ton travail à temps partiel s’arrête, tu pourras récupérer des allocations de chômage complètes mais dans la phase dans laquelle tu seras à ce moment-là comme si tu n’avais pas travaillé et que tu avais continué à percevoir des allocations de chômage complètes.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. yogipierre
    le 7 novembre 2017 à 08:58

    Les cotisations patronales  donnent elle accès à une mutuelle.

    Si oui,  pour en bénéficier de cet accès, quel est le minimum à prester et quelle est la période de référence ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 novembre 2017 à 15:44

      Bonjour Yogipierre,

      En principe, les cotisations ONSS qui sont directement retirées de ton salaire brut te permettent de pouvoir bénéficier de l’assurance mutuelle obligatoire. Il existe effectivement une cotisation obligatoire que payent les patrons à cet effet. Pour cette part, il n’existe pas de temps minimum à prester ou de période de référence.
      Par contre, il existe effectivement un stage de 6 mois pour les personnes qui doivent rouvrir leur droit au soin de santé suite au non-respect de leurs obligations de cotisations personnelles, et qui décident de se ré-affilier par la suite;  et un stage pour ouvrir le droit aux indemnités d’incapacité de travail versées par la mutuelle (stage d’attente) qui est de 12 mois au cours desquels il faut avoir travaillé minimum 180 jours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  32. Ced
    le 31 octobre 2017 à 20:01

    Je suis étudiant hors UE . j ai un CDI (20h/semaine) depuis juillet 2014. Je vais prester mon préavis a partir du lundi prochain. Puis je bénéficier du chômage ? Je suis en effet domicilié dans le Hainaut et je ne peux pas m inscrire au forem. Que dois je faire? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 14:23

      Bonjour Ced,

      Malheureusement un étudiant étranger ne peut pas bénéficier d’allocations de chômage.

      Il semble en effet justifié que tu ne puisses t’inscrire comme demandeur d’emploi car cela signifierait que ton activité principale ne serait plus tes études mais la recherche d’emploi. En effet, le statut de demandeur d’emploi prime toujours sur celui d’étudiant, ce qui ne justifierait malheureusement plus ton titre de séjour et donc ta présence sur le territoire.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. jasim
    le 31 octobre 2017 à 00:09

    A ce moment la je ne travaille pas
    mon marie travaille en temps plein pour 55000 par an
    une partie de son salair , soit 9000 n’est pas taxe car je travaille pas , soit mon allocation est ~400 eur par mois sans travailler

    Si je decide de travailler demain en temps parciel pour 500 eur par mois, est ce que cela veux dire que je perd les 400 euro que je touchais sans travaille , soit comme si je travaille pour just 100 euro ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 10:41

      Bonjour Jasmin,
      A priori, rien ne t’empêche refuser un emploi, ceci dit, si tu perçois des allocations de chômage et que le service de contrôle apprend que tu as refusé un emploi convenable tu pourrais te voir sanctionnée; le fait de ne pas y trouver un avantage financier n’est malheureusement pas une raison valable pour refuser un emploi.
      Et même si au niveau des montants perçus le travail à temps-partiel trouvé te permettra d’obtenir 100 euros de plus, il faut savoir que le montant de ta rémunération réelle sera de 500 euros. De plus, le fait de travailler te permet d’avoir divers avantages tels qu’une expérience professionnelle qui pourrait te permettre de t’intégrer sur le marché de l’emploi et de t’ouvrir des portes vers des emplois à temps-plein; des cotisations sociales pour ton futur (par exemple ta pension). Au delà de la dimension financière, et comme d’autres activités pourraient te le permettre, un travail favorise également les interactions sociales et l’élargissement de ton réseau; et ces éléments peuvent t’être bénéfiques pour d’éventuelles opportunités.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  34. Atash
    le 28 octobre 2017 à 13:36

    Bonjour
    J ai 35 ans. Je suis au chômage depuis mars 2017.
    Mon mari travaille et on n’a pas d enfants.
    J ai trouvé un travail mi temps (20h/s).
    Je ne sais pas je toucherai combien. Je voudrais savoir si mon salaire sera moins du salaire que je touche pour le moment par chômage, il y aura un garanti?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 15:43

      Bonjour Atash,

      Si tu es demandeuse d’emploi et que tu commences un emploi à temps partiel, il faut demander un maintien des droits et éventuellement une allocations de garantie de revenu (AGR=complément). Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après la période de travail à temps partiel. l’AGR permet de compléter le revenu. En principe, si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage complète à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu devrais pouvoir bénéficie d’une AGR. Le calcul de l’AGR est complexe et nous ne savons donc pas te répondre avec précision quant à son montant mais elle doit en principe assurer au travailleur un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complète.

      Il faut introduire la demande via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement, comme expliqué ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  35. Tea v
    le 27 octobre 2017 à 21:05

    Bonjour je suis maman de 3 enfants statut d isolé chômeuse depuis 2013 et je suis en ce moment en contrat de remplacement temps pleins et on me propose un mi temps ai – je droit à un complément ? Merci pour vos réponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 14:59

      Bonjour Tea v,

      Si tu réduits volontairement ton temps de travail, tu n’auras pas droit à une allocations de garantie de revenu (AGR=complément). Si ton contrat de remplacement prend fin et que par la suite, tu retrouves un emploi à temps partiel, tu pourrais avoir droit à une AGR si le salaire que tu perçois en travaillant à partiel est inférieur à l’allocation de chômage complète à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout. Le calcul de l’AGR est complexe et nous ne savons donc pas t’informer avec précision sur son montant. Mais l’AGR doit permettre au travailleur d’avoir un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complète.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Ll
    le 25 octobre 2017 à 14:26

    Bonjour
    J’ai 25 ans et suis au chômage indemnisé depuis le12 août 2017.
    Je suis universitaire mais je viens d’accepter un cdd de 3 mois à mi-temps comme vendeuse dans un magasin de vêtements.
    Vais-je continuer à recevoir une allocation du chômage ?
    Si oui va t’elle juste compenser ce que je touche en moins par rapport au chômage ou aurais je un peu plus avec les deux revenus cumulés ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 11:10

      Bonjour Li,

      Si tu es demandeuse d’emploi indemnisé et que tu commences à travailler à temps partiel, il est conseillé de demander un maintien des droits et éventuellement une allocation de garantie de revenu (AGR=complément). Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel et l’AGR permet de compléter son revenu. Tu pourrais avoir droit à une AGR si le salaire que tu perçois est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas. Le calcul de l’AGR est complexe et nous ne savons donc pas te répondre avec précision quant à son montant mais l’AGR doit permettre d’avoir un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complète. Il y a effectivement un « bonus » et plus le régime de travail est important, plus le bonus l’est également. Tu retrouveras des informations détaillées sur l’AGR sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Pour faire la demande de maintien des droits et d’AGR, tu dois introduire les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. Gilles
    le 24 octobre 2017 à 16:42

    Bonjour.

    J’ai 33ans et au chômage depuis 1 an après 5annees d activités.
    Actiris me propose un poste de gestionnaire d installation avec 19h semaines.
    Vais je pouvoir compter sur un apport du chômage ? Le poste est très intéressant.
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 16:55

      Bonjour Gilles,

      Si tu as droit à des allocations de chômage et que tu commences à travailler à temps partiel, tu dois faire une demande de maintien des droit et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément). Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel et l’AGR permet de compléter ses revenus. Tu pourras en principe bénéficier d’une AGR si le salaire que tu perçois en travaillant à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout. Le calcul de l’AGR est complexe et nous ne savons donc pas t’informer avec précision sur son montant mais elle doit permettre au travailleur de bénéficier d’un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complètes. Tu retrouveras toutes ces informations ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Il faut introduire ces demandes via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur auprès de ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  38. Agnieszka
    le 19 octobre 2017 à 18:43

    Bonjour,
    J’ai passé 3 années au CEFA avec stage (24h/semaine),une fois 7e fini (obtenu mon CESS et diplome de gestion) j’ai ete engagé dans un magasin ( de septembre 2016 – mars 2018 et je ne suis pas sure de renouveler le contrat) mais j’aimerai aussi profiter pour faire des formations .
    Pourriez vous m’aider a compter si moi j’aurai bien droit d’etre au chomage ?

    Je n’aimerai pas me mettre au chomage, mais chaque formation que je trouve une des conditions est d’etre chomeur. ( j’aimerai faire une formation car le metier dans le magasin ne me convient plus)

     

    Mercii

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 14:58

      Bonjour Agnieszka,

      Le travail en tant qu’apprenti n’est pas pris en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail). Si tu as moins de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande. 312 jours correspondent à 1 an de travail à temps plein. Tu devrais donc bien être dans les conditions pour ouvrir un droit à des allocations de chômage si ton contrat n’est pas renouvelé. Si tu travailles à temps partiel, tu devrais être dans les conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

      Sache que pour suivre une formation tout en bénéficiant d’allocations de chômage, il faudra probablement demander une dispense. Le type de dispense et les conditions d’octroi dépendent de la formation. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Alis
    le 19 octobre 2017 à 16:12

    Bonjour,

    J’ai été salarié d’une entreprise pendant 5ans ( de 2008 à 2014) en temps partiel 20h/ semaine.
    Après ça j’ai été indépendante de 2014 à 2017 .
    La faillite de mon entreprise a été déclaré en janvier 2017.
    J’ai droit à un droit de passerelle , mais pour ça je dois avoir un document stipulent que je n’ai pas droit au chômage.
    Penser vous que j’ai droit au chômage vu ma situation?

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 14:24

      Bonjour Alis,

      A priori, tu es dans les conditions pour pouvoir bénéficier de demi-allocations de chômage. En effet, tu prouves normalement suffisamment de demi-jours de travail salarié sur la période de référence (puisque le travail indépendant prolonge la période de référence et qu’on peut donc utiliser ton travail salarié avant ta période de travail indépendant pour ouvrir le droit).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  40. maria
    le 18 octobre 2017 à 12:38

    Bonjour. je travaille depuis avril 2016 à 28h/semaine , mon contrat prend fin décembre 2017 . je suis en incapacité de travail depuis mi septembre et avec le problème que j’ai, jusque fin de mon contrat je serai en incapacité de travail , mon médecin m’a dit… est ce qu après j aurai droit à un chômage si avant mon contrat j’étais exclue du chômage? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 octobre 2017 à 14:45

      Bonjour Maria,

      Pour te répondre avec précision, il faudrait savoir pour quelle raison tu as été exclu. S’agissait-il d’une sanction temporaire, d’une sanction définitive ou d’une fin de droit aux allocations d’insertion.

      S’il s’agissait d’un exclusion temporaire, tu devrais pouvoir récupérer des allocations de chômage.

      S’il s’agit d’une exclusion définitive, tu devrais pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage sur base de ton travail à temps partiel.

      S’il s’agissait d’une fin de droit aux allocations d’insertion, les périodes indemnisées par la mutuelle ne sont alors pas assimilées à des période de travail. Si tu as moins de 36 ans, tu devrais prouver suffisamment de jour de travail pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage mais si tu as plus de 36 ans, tu n’es probablement plus dans les conditions.

      Nous te conseillons d’en parler avec un organisme de paiement dès que ton contrat est terminé et que tu es à nouveau apte au travail.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. Trinity
    le 17 octobre 2017 à 10:24

    Bonjour , voilà j ai signer un contrat 19h semaine . Avant je touchais chômage plein chef de ménage j ai 5 enfants et mon mari a chargé. Je sais le démarches que je dois faire mais personnes ne sait me.repondre sur la question combien je vais toucher en complément chômage? J ai regarder sur l onem . D après leur calcul qui Disent de faire je devrais toucher plus que mon chômage complet et au syndicat ils me disent que non??

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2017 à 17:29

      Bonjour Trinity,
      Le calcul de l’AGR est compliqué et dépend d’énormément de facteurs. Nous ne pourrons donc malheureusement pas te répondre de manière précise. Mais peut-être pourrais-tu utiliser le simulateur de calcul : http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

      Si tu souhaites obtenir des explications sur la différence entre ton calcul et le calcul qu’a effectué le syndicat , tu pourrais contacter ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 Bruxelles
      Tel: (32) 2 512 71 57 – (32) 2 512 02 90
      Fax: (32) 2 512 76 68
      emploi@atelierdroitssociaux.be
      http://www.atelierdroitssociaux.be
      Service Emploi/Sécurité sociale/Aide sociale:
      mardi de 9h à 12h et de 13 à 16h
      mercredi de 9h à 12h
      jeudi de 16h à 20h (uniquement sur rendez-vous)

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  42. Naben
    le 13 octobre 2017 à 18:20

    j’ai une question … j’ai travaillé dans la vente pendant 6 ans. Dans cette société j’ai eu 2 contrats… Le 23/06/2008 un CDI de 9h/ semaine et ensuite Le 01/06/2009 un CDI de 18h/ semaine … Pour des raisons médicale j’ai dû mettre un terme à mon contrat, j’ai été reconnu inapte définitivement pour ce travail.
    Le 12/09/2014, j’ai reçu un C4 médical pour force majeure …
    Suite à ce C4 médicale je suis allée m’inscrire au chômage le 18/09/2014 … je touché la somme de 16,36 € par jour , ce montant a était calculé sur base des études ( car apparemment je n’avais pas le droit au allocations sur base du travail) et ceux pour une période de 36 mois donc jusqu’en septembre 2017 … Le 30 mai 2016 , j’ai trouvé un travail à temps partiel … 20h /semaine en CDI … le 28 juillet 2017 j’ai reçu mon c4 pour réorganisation de l’équipe… je n’ai pas du prester de préavis car mon employeur me l’a payé … Ma question : récemment je me suis ré inscrite au chômage ,lorsque j’ai demandé à l’employée de la csc comment mes allocations aller etre calculé (sur base du travail ou des études ) … Elle m’a répondu sur base des études … je l’ai interpellé en lui disant que je pense etre dans les conditions pour avoir le droit à des demis allocations sur base du TRAVAIL … Elle m’a répondu : tout dépend si l’onem accepte , on verra ça dans 15 jours ! Si possible , J’aimerais avoir votre avis …. pour info : j’ai 30 ans ( née en 1987) mariée depuis 2014 , mon mari travail et nous n’avons pas d’enfants…..

    Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2017 à 14:36

      Bonjour Naben,

      Si tu as 30 ans, tu dois prouver 312 demi-jours pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage (chômage sur base du travail à temps partiel). Les organismes de paiement ne se prononcent pas toujours sur l’ouverture d’un droit parce que ce n’est effectivement pas eux qui analysent le dossier et qui prennent les décisions mais bien l’ONEm. Ils attendent donc la décision de l’ONEm car il y a parfois des subtilités par rapport aux journées de travail prises en compte et aux journées de travail assimilées. Cependant, si tu as travaillé plus d’un an à mi-temps (et que tu n’as pas de période de maladie ou de congés sans solde ou autres situations particulières), tu devrais effectivement être dans les conditions pour ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  43. Sana
    le 13 octobre 2017 à 18:13

    Bonjour ;

    Je suis à Bruxelles actuellement avec un visa touristique , je viens de décrocher un contrat de travail de 19h , ils m’ont dit qu’il faut 38h pour faire changement de statut de touriste à employer .
    Ma question est la suivante si mon employeur fait la demande pour un contrat de 19h et je rentres dans mon pays pour introduire ma demande de visa de travail 19h au consulat belge à tunis
    Pensez vous que ma demande sera accepter

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2017 à 15:34

      Bonjour Sana,

      Il nous sera malheureusement difficile de te répondre car nous ne sommes pas spécialisés en droit des étrangers.

      Mais il semblerait effectivement qu’il faut que tu introduises une demande de visa auprès du consulat belge à Tunis.

      Cependant, avant de pouvoir introduire cette demande, ton employeur devra demander une autorisation d’occupation et un permis de travail B s’il souhaite que tu puisses venir travailler en Belgique. Cela dit, il est généralement assez complexe d’obtenir un permis B car l’office des étrangers demande régulièrement à l’employeur de prouver qu’aucune autre personne en Belgique ne peut exercer le travail pour lequel il souhaite t’engager.

      Nous te conseillons tout de même de prendre contact avec l’un de ces services spécialisés:

      l’Association pour le Droit Des Etrangers (ADDE)

      Rue du BOULET, n° 22
      1000 Bruxelles
      Belgique
      Tél: 02 / 227.42.42
      Fax: 02 / 227.42.44

      ou SIREAS: http://www.sireas.be/pages/spip.php?page=nos_structures&id_article=513

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  44. Sara
    le 12 octobre 2017 à 12:01

    Bonjour je travaille à temps partiel 18heures par semaine.combien de temps devrais-je travailler pour obtenir le chômage .quand j’ai posté le question au ONEM il m’a dit il faut travailler 468 jours,mais je nai pas compris combien de mois (de 18 mois ou moins ou plus)la question posée est savoir combien de mois je dois travailler pour avoir le droit de prendre ma chômage.la 2emme question .j’ai travaillé pendant 06 mois au temps partiel puis je me suis arrêté le travail pendant 15 jour puis je suis retourné au mon travail .cela n’affecte -il pas à mon droit pour obtenir le chômage parceque j’ai travaillé pendant 06 mois et j’ai peur d’avoir travaillé pendant 06 mois sans aucune bènifice merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 octobre 2017 à 11:05

      Bonjour Sara,

      Le nombre de jours à prouver pour ouvrir un droit aux allocations de chômage dépend de ton âge. Si l’ONEm t’a répondu 468 jours, nous supposons que tu as entre 36 et 49 ans. Dans ce cas, il faut effectivement prouver 468 jours au cours des 33 mois qui précèdent la demande.

      Il faut également différentier allocations de chômage complètes et demi-allocations. Puisque tu travailles à temps partiel et que tu as déjà travaillé 6 mois à temps plein, tu pourras ouvrir un droit à des demi-allocations après environ 13 mois de travail à temps partiel. Si ton salaire à temps partiel est au moins équivalent à 1.562,59 euros brut, tu pourrais ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes après environ 26 mois de travail à temps partiel. Il s’agit de calcul approximatif. Tu peux en parler avec un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

       

  45. Anais
    le 11 octobre 2017 à 16:28

    Bonjour, je travail à mi temps dans l’horeca depuis 1 ans et demi en cdi. Je suis demandeuse d’emploi à temps plein. Seulement j’en ai marre d’envoyer des cv suis je obliger de continuer à en envoyer?
    Dois je aller me desinscrire pour sa?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2017 à 14:54

      Bonjour Anais,

      Si tu n’as pas ouvert de droit à des allocations de chômage compète précédemment, tu n’es pas obligé de maintenir cette inscription à temps plein. Par contre, si tu avais ouvert à droit à temps plein avant et que tu arrêtes d’être inscrite comme demandeuse d’emploi à temps plein en travaillant à temps partiel (maintien des droits), tu risques de ne pas pouvoir récupérer des allocations de chômage complètes après cette période de travail à temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Florentine
    le 11 octobre 2017 à 11:48

    Bonjour,

    Je suis inscrite au Forem depuis un mois et je suis entrain d’effectuer mon stage d’insertion, donc je ne bénéficie d’aucunes allocations de chômage et je n’en toucherai pas vu que je vais terminer le stage après mes 25 ans. On me propose actuellement un contrat à temps partiel pour travailler dans une école privée qui enseigne l’anglais. Je ne travaillerais que le samedi, à raison de 6h par semaine. Est-ce qu’avec si peu d’heures prestées, suis-je obligée de me désinscrire du Forem?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2017 à 11:21

      Bonjour Florentine,

      Non, tu n’es pas obligée de te désinscrire du Forem. Tu peux demander à maintenir ton inscription comme demandeuse d’emploi à temps partiel afin de pouvoir continuer ton stage d’insertion et continuer à bénéficier d’un accompagnement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  47. Bruno
    le 10 octobre 2017 à 01:55

    Bonjour,

    je viens de signer un contrat à temps partiel soit 19h/semaine, que dois je faire sachant que j’étais avant cela demandeur d’emploi percevant le chômage complet, je viens également de terminer une formation qualifiante .

    Mon statut est celui de cohabitant ( je vis chez mes parents).

    D’avance merci !!!

    Bruno

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 octobre 2017 à 16:34

      Bonjour Bruno,

      Si tu commences à travailler à temps partiel alors que tu es demandeur d’emploi complet, il faut demander le maintien des droits et éventuellement une allocation de garantie de revenu (AGR=complément).

      Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après la période de travail à temps partiel. L’AGR permet de compléter les revenus. Si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas du tout, tu pourrais avoir droit à une AGR afin d’avoir un revenu global (salaire + AGR) au moins égal à l’allocation de chômage complète.

      Cette demande doit être faite dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel auprès de ton organisme de paiement via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus dans la partie « Le maintien des droits ».

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  48. melanie
    le 9 octobre 2017 à 22:17

    bonjour, voila mon mari travail dans le privé depuis 10 ans et moi je ne travaille pas pour le moment. et nous avons 4 enfants dont 3 en dessous de 8 ans. nous aimerions savoir

    1.
    s’il a droit à un credit temps complet pour motif « soin de ses enfants de moins de 8  ans » étant donner que sur le site il indique ne pas prend le mot « soin » au sens premier médicale.

    2.
    est ce que les congé parentale sont cumulable par enfant ex: 1 enfant 4 mois  de congé parental 2  enfants 8 mois ??
    et on peut prendre le congé parentale jusqu’a ce que l’enfant atteint quel age merci

    merci je ne sais pas trop quel est le meilleur choix merci pour tout.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 octobre 2017 à 15:43

      Bonjour Mélanie,

      Toutes les explications concernant le congé parental se trouvent sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t19

      Le congé parental est prévu pour pouvoir s’occuper de ses enfants de manière générale et pas spécialement pour un enfant malade. Tant que l’enfant à moins de 12 ans, vous pouvez demander le congé parental. Vous pouvez prendre un congé parental par enfant mais il faudra à chaque fois réintroduire une demande.

      Le congé parental peut se prendre à temps plein ou à temps partiel selon vos besoins.

      Si ton mari rempli bien toutes les conditions, le congé parental ne peut pas lui être refusé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. gwendoline. d
    le 6 octobre 2017 à 18:09

    bonjour je bénéficie de l Agr le problème et que la F.G.T.B ne pas dis je devais faire signer ma carte à la commune avent la fin du mois donc je perd deux mois d AGR quesque je peu faire sachant que j ai été mal informé par eux

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2017 à 10:25

      Bonjour Gwendoline, d,

      En principe, tu pourrais théoriquement te rendre auprès de ta commune pour essayer de faire valider tes formulaires de contrôle précédent afin de les remettre auprès de ton syndicat. Généralement il est possible de remettre sa carte de contrôle jusqu’à 3 ans après la date à laquelle tu étais censée la remettre.

      Sache que lorsque tu te rends auprès de la commune tu peux faire valider le formulaire pour le mois en cours mais également pour les trois mois suivants. Il faudra donc que tu te rendes auprès de ta commune tous les 3 mois.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  50. HW
    le 5 octobre 2017 à 16:16

    Bonjour,

    J’ai été dispensé du chômage durant la durée de ma formation, je suis maintenant en stage rémunéré, je souhaite quitter le chômage, je ne sais pas comment m’y prendre.  pouvez vous me dire la procédure?

    Merci d’avance,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 16:05

      Bonjour HW,

      Si tu ne souhaites plus être demandeur d’emploi, tu peux te désinscrire (auprès de l’organisme régional pour l’emploi: Actiris, Forem, Vdab, Adg) et arrêter de remettre tes carte de contrôle à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  51. bruxelles
    le 4 octobre 2017 à 22:24

    bonjour,

    suis au chômage complet, je travaille 3h par jours avec un  cdi depuis 3ans,

    mnt je viens de trouver un cdd temps plein en tant qu’intérimaire,

    la question: si je démissionne du contrat cdi ( de 3h par jours)  à cdd temps plein en tant qu’intérimaire, est ce que je perds mes allocations de chômage ????????

    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 13:38

      Bonjour Bruxelles,

      L’ONEm ne sanctionne pas les personne qui quittent leur emploi pour un autre pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimale de 4 semaines. Si tu travailles au moins 4 semaines, tu devrais donc pouvoir récupérer tes allocations de chômage sans problème.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  52. Vanie
    le 3 octobre 2017 à 10:34

    Bonjour,j aurai aimé savoir …
    Je suis en incapacite de travaille depuis peut, est ce qu en etant indemnise par la mutuel,je garai droit a mon complement chomage? Je vous remercie d avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 octobre 2017 à 16:00

      Bonjour Vanie,

      En principe, tu ne pourras malheureusement pas percevoir de complément chômage. En effet, celui-ci est destiné aux personnes qui travaillent à temps partiel alors qu’elles ont/auraient droit aux allocations de chômage si elles n’étaient pas sous contrat.

      Le fait de percevoir un complément chômage sous-entend qu’il faut continuer à satisfaire certaines obligations imposées aux chômeurs, notamment celle d’être apte au travail, ce qui ne sera malheureusement pas ton cas étant donné que tu es en incapacité de travail.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  53. Lorena
    le 2 octobre 2017 à 13:42

    Bonjour,

    Je voudrais avoir des informations.

    J’ai travaillé durant un an (septembre à septembre) 20h/semaine – dont un mois en 35h/semaine et 2 mois en 25h/semaine – dans une entreprise ou un temps plein représente 35h. Je voudrais savoir si je rentre dans les conditions pour faire une demande de  demi-allocations en tant que travailleur à temps partiel volontaire durant ma période de recherche d’emploi. Je n’ai jamais touché de chômage auparavant, ce sera ma première demande d’allocation.

    Merci d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 octobre 2017 à 14:30

      Bonjour Lorena,

      Si tu as moins de 36 ans, tu pourras en principe ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. En effet, lorsqu’on est âgé de moins de 36 ans, il faut totaliser 312 demi-jours (soit 1 an) au cours des 27 mois précédant ta demande.

      Par contre, si tu as plus de 36 ans, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir de droit à des demi-allocations de chômage car tu totalises environ 363  demi-jours. Tu trouveras alors un tableau récapitulatif du nombre de demi-jours à totaliser dans ton cas sur la fiche ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  54. laluneestbelle
    le 30 septembre 2017 à 13:47

    Bonjour,

    Je suis actuellement sous contrat CDD, j’ai un contrat qui est renouvelé de mois en mois (nouveau contrat chaque mois) car je ne travaille jamais le même nombre d’heures par mois. J’ai actuellement chaque mois un complément de chômage (pas d’AGR mais suite à ma carte bleue remplie, je suis payé les jours où je ne travaille pas).

    On me propose maintenant un contrat fixe (donc des jours fixes et même nombre heures par mois) à durée indéterminée, je me demandais si je pouvais toujours bénéficier de mon complément de chômage ? Je travaillerai très peu de jours par mois comme avant en fait sauf que mon contrat changerait.

    Par ailleurs, pouvez vous me dire quand a-t-on droit à des RTT ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 octobre 2017 à 15:19

      Bonjour laluneestbelle,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à tes questions avec précision.

      En effet, le calcul de l’AGR est compliqué et dépend d’énormément de facteurs. Nous ne pourrons donc pas te dire si tu continueras à percevoir une AGR. En principe, le droit à l’AGR est accepté si le montant du salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail), ou si ton salaire mensuel brut moyen est inférieur à 1562,59 euros.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 . Si tu le souhaites, tu pourrais également utiliser ce simulateur pour te faire une idée: http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

      Au niveau des RTT, si tu cherches des informations concernant les interruption de carrière et les crédits-temps, nous te conseillons de consulter la page suivante: http://www.onem.be/fr/citoyens/interruption-de-carriere-credit-temps-et-conges-thematiques . En effet, les conditions pour obtenir une réduction du temps de travail dépendent également de plusieurs éléments, mais surtout de ton secteur et du motif de ta demande.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!