Bruxelles-J

Travailler à temps partiel

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rarement un choix volontaire. Le travail à temps partiel représente de plus en plus souvent une porte d’entrée sur le marché du travail pour de nombreux jeunes. À défaut de trouver un travail à temps plein, le chercheur d’emploi est tenté (quand il n’est pas forcé) d’accepter un temps partiel.

Si ce type de contrat offre plus de temps libre au travailleur, ce n’est pas sans contrepartie. A poste égale, la rémunération sera évidemment moins intéressante en prestant moins d’heures. Mais c’est également sa protection sociale qui sera plus fragile. Travailler à temps partiel pourra avoir des répercussions :

  • au niveau du calcul de la pension ;
  • au niveau du droit aux remboursements des soins de santé ;
  • au niveau de l’assurance indemnités (en cas d’incapacité de travail) ;
  • au niveau des allocations familiales ;
  • au niveau du droit à des allocations de chômage.

Nous nous pencherons ici uniquement sur les implications au niveau de chômage.

Une définition

Travail dont la durée est inférieure à la durée de travail maximale en vigueur dans l’entreprise et dont la rémunération ne correspond pas à la rémunération due pour une semaine complète de travail dans l’entreprise.

Trois catégories

L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit :

  • les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein ;
  • les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits ;
  • les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

Les assimilés à des travailleurs à temps plein

C’est la catégorie la plus avantageuse. Une fois au chômage, tu es indemnisé comme un travailleur à temps plein et bénéficie d’allocations pour tous les jours de la semaine.

Trois conditions :

  • percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.531,93 euros brut ;
  • s’inscrire comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations ;
  • remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour cela, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié (ou avoir perçu au moins une allocation au cours des 3 ans qui précèdent). Plus d’information à ce propos sur la fiche qui explique les conditions pour ouvrir un droit au chômage à temps plein.

Le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

Le maintien des droits

Tu es concerné par cette catégorie si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Sauf en cas de dérogation, tu dois être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).

Les principaux avantages de ce statut sont :

  • d’avoir à nouveau droit à des allocations à temps plein (calculées en principe sur une rémunération à temps plein) à la perte du travail à temps partiel ;
  • de pouvoir parfois ouvrir le droit à une Allocation de Garantie de Revenus (complément du chômage).

Pour bénéficier de ce statut, il faut remettre dans les 2 mois du début de l’occupation à temps partiel le formulaire C 131A-travailleur auprès de ton organisme de paiement.

L’employeur doit également te remplir un formulaire C 131A-employeur à remettre à ton organisme de paiement. A noter qu’il peut le faire de manière électronique.

Il est parfois encore possible de régulariser ta situation au-delà du délai de 2 mois.

Le calcul de l’Allocation de Garantie de Revenus (AGR) est très complexe.

Il correspond à ton allocation de référence + un montant mensuel d’un supplément horaire pour les heures qui dépassent le tiers d’un horaire à temps plein – la rémunération nette.

Tu trouveras de plus amples explications sur ces calculs complexes sur le site de l’ONEM

Tu peux aussi trouver sur le site de l’ONEM un simulateur de calcul de l’AGR.

Les travailleurs à temps partiel dits « volontaires »

Si tu travailles à temps partiel et que tu ne peux pas être repris dans une des deux catégories précédentes (assimilé à un temps plein ou avec maintien des droits), tu es considéré par l’ONEM comme un travailleur à temps partiel volontaire.

Nombre de demi-jours de travail salarié requis (stage)

Pour pouvoir bénéficier du chômage après un travail à temps partiel volontaire, il faut que tu aies été occupé au moins 12 heures par semaine ou au moins le tiers d’une occupation à temps plein et que tu prouves :

  • un certain nombre de demi-jours de travail salarié (stage) ;
  • au cours d’une certaine période (période de référence) précédant immédiatement la demande d’allocations de chômage.
 Age Nombre minimum de demi-jours de travail salarié à prouver (stage) et période de référence
Moins de 36 ans – soit 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant ta demande ;
– soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours de travail au cours des 48 mois précédant ta demande.
De 36 à 49 ans – soit 468 demi-jours au cours des 39 mois précédant ta demande ;
– soit 624 demi-jours au cours des 48 mois précédant ta demande ;
– soit 234 demi-jours dans les 39 mois + 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois ;
– soit 312 demi-jours dans les 39 mois + pour chaque demi-jour qui manque pour arriver à 468 jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 39 mois.
A partir de 50 ans – soit 624 demi-jours au cours des 48 mois qui précèdent ta demande ;
– soit 312 demi-jours dans les 48 mois qui précèdent ta demande et 1.560 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois ;
– soit 416 demi-jours dans les 48 mois + pour chaque jour qui manque pour arriver à 624 demi-jours, 8 demi-jours dans les 10 ans qui précèdent ces 48 mois.

Certaines journées sont assimilées à des journées de travail : par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.

Si tu ne remplis pas la condition prévue pour ta catégorie d’âge, tu peux toutefois être admis si tu satisfaits à celle prescrite pour une catégorie d’âge plus élevée.

La période de référence de 27, 39 ou 48 mois peut être prolongée par certains événements : naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale (secteur chômage), etc.

Comment calculer tes jours ?

Le nombre de demi-jours pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2. Ce résultat ne peut dépasser en moyenne 78 par trimestre (26/mois).

Par exemple, si tu as travaillé à temps plein pendant 3 mois, l’ONEM ne prendra en compte que 78 demi-journées de travail (même si l’application du calcul donne un résultat supérieur).

Exemple

Si tu travailles 4 semaines à mi-temps (19 heures/semaine) dans une société où le temps plein est à 38 heures/semaine, le calcul à faire est le suivant :
4 semaines x 19 heures = 76 heures de travail
76 heures x 6/38 = 12 X 2 = 24 demi-journées qui peuvent être prises en compte pour cette occupation à temps partiel.

Indemnisation à la fin des prestations de travail

Contrairement au travailleur à temps plein qui a droit à 6 allocations par semaine, le travailleur à temps partiel volontaire est indemnisé dans un système de demi-allocations.

Le montant de la demi-allocation de chômage varie en fonction du dernier salaire, de la situation familiale (chef de ménage, isolé ou cohabitant) et de la durée du chômage.

Le calcul de ce montant est complexe. Fais-toi aider par ton organisme de paiement pour le connaître.

Le nombre de demi-allocations que tu perçois par semaines est calculé comme suit :
(nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps partiel x 12) / nombre hebdomadaire d’heures de travail à temps plein dans la même fonction

Exemple

(19×12)/38 = 6 demi-allocations

Le nombre de demi-allocations obtenu est réparti sur tous les jours de la semaine de la manière suivante : 1 demi-allocation par jour à partir du lundi (sauf pour les dimanches). Si le nombre de demi-allocations est supérieur à 6, les demi-allocations restantes sont à nouveau attribuées à partir du lundi de la semaine suivante.

Pour une information plus complète sur le travail à temps partiel et le droit au chômage, n’hésite pas à surfer sur le site de l’ONEM

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


107 questions pour “ Travailler à temps partiel

  1. SURDIM
    le 18 avril 2017 à 17:04

    Bonjour, après 1 an de chomage avec quelques petits travaux en Intérim, j ai enfin pu décroché un CDI (20 h par semaine). Ai je droit à un complément chomage ? (je touchais environ 400 euros par mois, etant toujours chez mes parents).

    Je compte prendre un petit studio, question d’independance mais cela ne va pas etre facile financierement, ai je droit à des aides ?

    Merci pour les renseignements…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2017 à 12:27

      Bonjour Surdim,

      Il semble que tu n’aies pas encore assez travaillé pour bénéficier d’allocation de chômage (sur base du travail). Nous supposons donc que tu percevais des allocations d’insertion. Il est possible de bénéficier d’une AGR (allocation de garantie de revenu) sur base d’allocation d’insertion mais il faut que ton salaire soit inférieur à l’allocation d’insertion à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas. Cela semble donc peu possible sur base d’allocations d’insertion au taux cohabitant. Par contre, si tu vis seul, tu passeras au taux isolé et tes allocations d’insertion seront d’un montant de 850,98 € par mois (si tu as au moins 21 ans).

      Tu dois en faire la demande via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  2. arc ange
    le 13 avril 2017 à 11:41

    Bonjour

    Voilà ma situation je travaillais en 38h semaine  et à ma demande avec un avenant au contrat de travail je passe à 27h

    J’ai un enfant de 7 ans et 16 ans de travail à temps plein , (j’ai déjà prise un crédit-temps de 3 ans en 4/5 avec complément onem).

    J’ai eu des infos différentes ;-(

     

    Si demain malheureusement je perd mon emploi , quid pour mes allocations de chômage.

     

    D’avance je vous remercie de votre aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 avril 2017 à 15:46

      Bonjour Arc Ange,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence. Cela varie en fonction de l’age (Voir tableau: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Il est possible d’ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes sur base d’un travail à temps partiel, si ton dernier salaire brut est au moins équivalent à 1.531,93 euros brut. De plus, il faudra transformer la période de travail à temps partiel en travail à temps plein pour voir à combien de jours de travail complets cela équivaux. Tout cela est expliqué dans le paragraphe « Les assimilés à des travailleurs à temps plein » ci-dessus.

      Si tu n’as pas le salaire minimum, ou si tu n’arrives pas à prouver suffisamment de jours (ce qui semble peu probable vu ton passé professionnel), tu ouvriras alors un droit à des demi-allocations de chômage, comme expliqué dans le paragraphe « Les travailleurs à temps partiel dits « volontaires » ».

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  3. Pascale
    le 7 avril 2017 à 12:01

    Pascale
    le 7 avril 2017 à 12:01
    Bonjour,

    J’ai 50 ans. Je travaille depuis 32 ans (dont 24 ans dans la même société). Je travaille à temps partiel (9/10 ème) depuis 2001.

    J’aimerais maintenant passer en 4\5ème et je me pose les questions suivantes:

    Quel sera l’impact sur ma pension ? Quels serait l’impact si je passe en 4\5ème sans diminution de salaire ?

    Y a t’il d’autres possibilités mises en place après 50 ans ? crédit-temps ?

    Merci d’avance

     

  4. jessi
    le 1 avril 2017 à 11:11

    Bonjour,

    J’ai travailler pendant 2 ans en cdd mi temps 25h5 par semaine en restant inscrite comme demandeuse d’emploi temps plein. Je suis sur le chômage depuis le 1 Janvier 2017.

    mon syndicat m’a dit que j’avais droit à mon chômage complet à savoir 65% de mon salaire brut pendant 3 mois puis que cela allais être dégressif. Hors j’ai toucher pour le mois de mars le minimum soit 503E.

    Je pense qu’il doit y avoir une erreur

    Merci de votre réponse

     

  5. Nandy
    le 28 mars 2017 à 14:48

    Bonjour,

    je suis employée depuis 18 mois auprès d’un service public jusqu’en juin 2017, puis j’aurai enfin mes droits au chômage.

     

    Si je trouve avant juin un emploi à 4/5 de temps qu’est-ce que je perds au niveau de mes allocations si un jour je retombe au chômage? la même question si je trouve un mi-temps…

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2017 à 11:37

      Bonjour Nandy,

      Si tu trouves un emploi à temps partiel directement après ton emploi à temps plein, tu dois faire une demande maintien des droits (et éventuellement d’allocation de garantie de revenu=complément chômage). Le maintien des droits permet, lorsqu’on a suffisamment travaillé pour ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes mais qu’on entame un emploi à temps partiel, de tout de même maintenir son droit à des allocations de chômage complètes même après une période de travail à temps partiel. Tu retrouveras toutes les explications nécessaires sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t30

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  6. domisabri
    le 24 mars 2017 à 10:04

    Bonjour,

    J’ai plusieurs questions à poser :

    J’ai toujours trouvé des CDD à ma sortie des études et n’ai donc jamais chômé.

    En septembre 2015 j’ai signé un CDI 24h/semaine et il était convenu, oralement, avec mon employeur que mon contrat passerait en temps plein si l’occasion se présentait et si bien entendu je convenais.

    Du 7/12/2015 au 31/01/2016 j’ai signé un avenant 38h/semaine (période des fêtes, plus de travail).

    Du 01/02/2016 au 26/06/2016 j’ai signé un nouvel avenant 32h/semaine.

    Du 27/06/2016 au 4/03/2017 j’ai signé un nouvel avenant 38h/semaine.

    Mon employeur me fait maintenant resigner un avenant 38h/semaine à dater du 5/03/2017, pour trois mois, en faisant un genre de « chantage » ayant trait au fait que le chiffre d’affaires n’est pas bon et que s’il ne remonte pas je repasse au CDI initial de 24h/semaine.

    Ma question est : mon employeur a-t-il le droit de me faire signer autant d’avenants successifs, sachant que deux employées temps-plein on démissionné en cours d’année 2016 et que deux CDD temps plein ont été engagés, leurs contrats s’achevant en avril.

    Est-ce que mon employeur n’avait pas l’obligation de convertir mon CDI 24h/semaine en CDI 32h ou 38/h semaine ?

    Est-il opportun que j’adresse un courrier recommandé à mon employeur indiquant que je souhaite obtenir un CDI temps plein si un poste se libère ?

    Si je repasse en CDI 24h semaine, puis-je avoir droit à un complément de chômage, même pour une durée temporaire, dès lors que je suis cohabitante et que mon compagnon travaille ?

    merci de me renseigner.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mars 2017 à 10:40

      Bonjour Domisabri,

      Il n’y a à notre connaissance aucune limite à la signature d’avenant. Cependant, nous te conseillons d’en parler avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Concernant la possibilité de bénéficier d’une allocations de garantie de revenu (AGR=complément), il faudrait voir si tu peux ouvrir un droit aux allocations de chômage complètes sur base d’un travail à temps partiel. Tout ceci est expliqué ci-dessus. Il faut prouver 312 jours de travail complet sur les 21 mois qui précèdent (si tu as moins de 36 ans) et avoir un salaire au moins équivalent à 1.531,93 euros brut pour les 4 dernières semaines avant la demande d’AGR. Puisque cela fera presque un an que tu es en 38h/semaine, tu devrais pouvoir prouver suffisamment de jours de travail complet.

      Si tu prouves suffisamment de jours de travail, tu devras faire une demande de maintien des droits et d’AGR. Si ton salaire à temps partiel est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu étais complètement au chômage, tu pourrais alors ouvrir un droit à une AGR. Il se pourrait cependant que l’ONEm applique une période de carence de 3 mois (3 mois durant lesquels tu n’auras pas droit à l’AGR, même si tu es dans les conditions pour ouvrir le droit) car la diminution du temps de travail à lieu chez le même employeur.

      Tu retrouveras des informations détaillés sur l’AGR sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. audrey
    le 21 mars 2017 à 16:06

    Bonjour je touche des allocations de chômage à temps plein . Je suis chef de famille, j’ai mes 2 enfants et mon compagnon à ma charge. Il a peut être possibilité pour mon compagnon d’avoirun travailde 19h semaine , jaimerait savoir si il accepte esque je vais perdre mes allocationsde chômage ou être diminuerou si rien en changera pour moi .
    Merci de avant

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2017 à 12:42

      Bonjour Audrey,

      Si ton compagnon travaille, tu ne perdras pas ton droit aux allocations de chômage, cependant le montant de tes allocations risque de diminuer.

      En effet, si ton compagnon gagne moins de 765,97 euros bruts par mois, tu resteras cohabitante avec charge de famille et le montant de tes allocations sera alors inchangé.

      Par contre, s’il perçoit plus de ce montant, tu seras alors considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille) et le montant de tes allocations de chômage sera sans doute moins élevé.

      Le fait des enfants à charge n’a malheureusement pas d’impact dans ton cas puisque lorsque l’ONEm détermine un statut, il faut savoir que la situation financière du compagnon prime toujours sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage.

      Tu pourrais te référer aux tableaux de la fiche suivante pour savoir comment évoluent les allocations de chômage d’une personne cohabitante avec charge de famille et cohabitante simple: http://bruxelles-j.be/?p=4605

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. Jill
    le 18 mars 2017 à 13:49

    Bonjour,

    J’ai travaillé pendant 7 ans en temps partiel (cdd , 18H semaine) , et je n’ai jamais demandé un complément de chomage car vivant encore avec mes parents je pensais ne pas y avoir droit…
    par conséquent, j’aimerais donc savoir si cela joue sur le futur montant de mes allocations de chômage, au moment où mon contrat se terminera?

    Merci :)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 12:08

      Bonjour Jill,

      Si tu as toujours travaillé à temps partiel (que tu aies bénéficié d’un complément sur base d’allocation d’attente/insertion ou pas), tu pourras ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage comme expliqué ci-dessus dans la partie « Les travailleurs à temps partiel dit volontaires ».

      Le montant des demi-allocations de chômage dépend de ton salaire brut, de ton régime de travail, de ta situation familiale et de ta période de chômage. Le calcul des demi-allocations de chômage est complexe et nous ne pourrons donc pas te répondre avec précision.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  9. Lolie
    le 17 mars 2017 à 23:21

    Bonjour je travaille depuis juin en temps partiel avec complément chômage . J habitais avec ma maman et donc je l avais pris à charge donc jt chef de ménage . Mnt je suis isolé ils disent que j ai plus droit au complément chômage alors que j ai peine 900 euro pour vivre … est ce que j ai droit à autre chose du chômage ou pas ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 12:37

      Bonjour Lolie,

      Comme son nom l’indique, le complément chômage a pour but de compléter le montant de ton salaire pour parvenir au montant auquel tu aurais théoriquement droit si tu avais été au chômage (sans contrat). En passant isolée, il est effectivement probable que le montant des allocations de chômage auxquelles tu aurais théoriquement droit soit moins élevé que ton salaire actuel.

      Si tu souhaites obtenir un autre complément, tu pourrais éventuellement t’adresser au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Cela dit, sache qu’une personne isolée au CPAS perçoit 867,40 €/mois. Il semble donc très peu probable que tu puisses  obtenir une aide financière mensuelle du CPAS.

      Cela dit, tu pourrais, si tu le souhaites, leur demander une aide sociale, une aide ponctuelle sous forme d’une aide financière, en nature (alimentation, chauffage, fourniture scolaire)?, d’une caution locative, aide médicale, aide à la gestion financière,… qui pourrait te dépanner.

      Le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. GDL65
    le 17 mars 2017 à 10:21

    J’ai été un travailleur à temp partiel (19h par semaine 5 Jours) et j’ai suivi aussi chez API Charleroi un cours de formation de langue avec un contrat forem F70bis de duree 22,5 h/SEMAINE du 7/09/2016 au 30/6/2017. Pour ce cours le forem me donne aussi 1€/h de formation plus un remboursement forfaitaire des frais de déplacement.

    JE DEMANDE:

    Pourquoi l’ONEM me donne des allocation au chômage comme travailleur a temp partiel?

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 10:04

      Bonjour GDL65,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence. Si tu as toujours travaillé dans un emploi à temps partiel de 19h par semaine, tu ne peux pas prouver suffisamment de jours de travail sur la période de référence que pour pouvoir ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes mais seulement à des demi-allocations de chômage (comme expliqué ci-dessus dans la rubrique « Les travailleurs à temps partiel dit volontaires »). Ta formation avec le Forem n’est pas considéré comme un emploi. L’ONEm peut assimiler 96 jours de formation à des journées de travail pour les prendre en compte mais cela ne permet d’ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes si tu as toujours travaillé à mi-temps.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  11. Helena
    le 16 mars 2017 à 16:33

    Bonjour,

    Mon CDD de 34h prenant fin bientôt, mon employeur me propose un engagement en CDI en 24h car pas le choix de m’offrir plus d’h … Cependant je vis seul avec charge de famille et un salaire de 24h ne me convient pas du tout… À moin de faire un complément de chômage ou que l’on me paie plus ( ce qui n’arrive n’arrivera pas) … Mais je crois que le complément chômage n’est pas très avantageux pour moi dans la durée d’accepter ?? Pendant Combien de temps l’onem pourrait-il m’accorder ce complément ?
    Est-ce que j’aurais mérite à accepter cette offre ou je ferais mieux de chercher une meilleure offre par rapport aux horaires ??
    Je suis complètement perdue !! Et j’ai peur d’accepter et de me retrouver dans une situation plus que désespérante…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mars 2017 à 15:37

      Bonjour Helena,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre a ta question de manière précise car la décision te revient.

      Cela dit sache que tu pourras ouvrir un droit à un complément de chômage que si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion). Dans ce cas, tu pourras alors faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).

      Si tu es dans les conditions pour y prétendre, ta demande sera en principe acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) ou si ton salaire mensuelle brute moyen est inférieure à 1.531,93 euros.

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de garantie de revenu, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière complémentaire (revenu d’intégration en complément de tes revenus) . Cela dit, l’aide du CPAS n’est malheureusement pas automatique; celui-ci effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. Laurie
    le 15 mars 2017 à 09:03

    Bonjour,

    j’ai encore une question pour mon amie , toutes les 2 nous avons fait le calcule pour voir si mon amie arrivait au 312 demi jour.

    Dans votre précédent message , vous nous avez dis que sur une période de 1ans elle serait dans les conditions, mais quand nous faisons le calcule tous les 2 nous n’arrivons pas a 312 demi jours. Nous nous sommes basés sur l’exemple ci dessous pour faire le calcul:

    Bonjour Laurie,

    Les 312 demi-jours correspondent à 12 mois de travail. Si ton amie travaille 312 demi-jours sans interruption, elle rentre dans les conditions pour ouvrir le droit à des allocations. Le nombre de jour à prouver ne doit pas obligatoirement se faire en 27 mois.

    Votre précédent message :

    Bonjour Laurie,

    Les 312 demi-jours correspondent à 12 mois de travail. Si ton amie travaille 312 demi-jours sans interruption, elle rentre dans les conditions pour ouvrir le droit à des allocations. Le nombre de jour à prouver ne doit pas obligatoirement se faire en 27 mois.

    L’Exemple sur le quel nous nous sommes basés:

    Si tu travailles 4 semaines à mi-temps (19 heures/semaine) dans une société où le temps plein est à 38 heures/semaine, le calcul à faire est le suivant?:
    4 semaines x 19 heures = 76 heures de travail
    76 heures x 6/38 = 12 X 2 = 24 demi-journées qui peuvent être prises en compte pour cette occupation à temps partiel.

    Dans son cas c’est:

    Elle travail 20h semaine donc 80 heures par mois

    donc nous avons fait :

    80heures x 6/38 = 12,63 (donc nous avons arrondis a 12 ) x 2 = 24  demi jours …  je suppose que les 24 demi jours compte pour 1 mois de travail donc pour obtenir le nombre de demi jours sur une année complete nous avons fait 24 demi jours x 12 mois et nous avons obtenus 288 demi jours et nous 312, donc si elle travail que 12 nous elle ne serait pas repris dans les conditions ??

    Est ce normal ou est ce que nous nous sommes trompés quelque part :)

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mars 2017 à 16:58

      Bonjour Laurie,

      Le nombre de demi-jours à prendre en considération est obtenu en multipliant le nombre d’heures prestées pendant l’occupation à temps partiel par 6/S (S = la durée hebdomadaire moyenne d’un travailleur à temps plein dans la même fonction). Ensuite vous multipliez le résultat obtenu par 2.

      Il y a plus que 4 semaines dans un mois. Il y en a 4,333. Il y a 13 semaines dans un trimestre et 52 dans une année.

      Donc si elle a travaillé 52 semaines, voici le calcul à faire:

      20 heures x 52 semaines x 6 /38 = 164
      164 x 2 = 328 demi-jours.

      Elle semble donc bien dans les conditions puisqu’elle dépasse les 312 demi-jours.

      Bien à vous

  13. Kevin
    le 13 mars 2017 à 20:10

    Bonjour,

    J’ai actuellement un travail à temps partiel dans une entreprise de pompes funèbres, les horaires sont très variable, je peux faire 4 heures sur une semaine comme 20h par semaine, tout en étant limité à 50 heures par mois! Puis-je introduire une demande de complément de chômage ?

    Ayant reçu mes deux évaluations positives, ce qui me donne le droit au allocation de chômage.

    Merci madame monsieur de l’attention que vous porterez à ma demande.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2017 à 14:20

      Bonjour Kevin,

      Si tu parles d’évaluation positives, nous supposons que tu parles d’allocations d’insertion (sur base des études) et non d’allocations de chômage (sur base du travail). Si tu es maintenant dans les conditions pour ouvrir ton droit aux allocations d’insertion, tu peux effectivement faire une demande d’allocation de garantie de revenu (AGR=complément). Pour cela, il faut que ton salaire mensuel soit inférieur à l’allocation d’insertion à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas.

      Tu peux en faire la demande à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. N’hésite pas à en parler avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Rawette
    le 13 mars 2017 à 18:01

    Bonjour , le travaille ( contrat ptp ) ai je droit au gros chômage après deux ans .. Merciii

  15. Minou
    le 12 mars 2017 à 01:45

    Bonsoir,
    Je travaille à temps partiel (CDD) et je touche un complèment chômage; mon employeur m’a proposé de travailler 1 mois à temps plein, elle m’a parlé d’un contrat dont elle ne m’a pas encore fait signer.
    Dois je signer un contrat pour ce genre des situations? Ou n’est il pas nécessaire? Et qu’est va t il se passer avec mon complèment pour la suite?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 15:47

      Bonjour Minou,

      Il est effectivement conseillé de signer un nouveau contrat ou un avenant au contrat en cas de changement d’horaire.
      Concernant le retour au temps partiel par la suite, cela risque selon nous de poser problème. En effet, le passage involontaire d’un temps plein à un temps partiel chez un même employeur entraîne une période de carence de 3 mois. Cela veut dire que pendant 3 mois tu n’aurais pas droit à l’allocation de garantie de revenu (AGR=complément).

      Nous te conseillons cependant de vérifier cela avec ce service juridique gratuit où tu pourras parler à une personne spécialisée dans les questions concernant le travail à temps partiel et l’AGR: (Uniquement le mardi pour le travail à temps partiel et l’AGR)
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. Patrice
    le 10 mars 2017 à 19:29

    Bonjour,

    Je travaille à temps partiel (20h/semaine) depuis 9 mois.

    Est-ce que j’ai droit à des allocations de chômage en plus ?

    Ou une autre compensation ?

    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 11:37

      Bonjour Patrice,

      Tout dépend de ta situation avant ce travail à temps partiel.
      Si tu avais droit à des allocations de chômage ou que tu aurais maintenant droit à des allocations si tu n’avais pas cet emploi à temps partiel, tu pourrais peut-être bénéficier d’un complément.
      Pour évaluer si tu y as droit, tu peux essayer d’utiliser le simulateur de calcul en ligne d’AGR: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel

      Si tu n’y as pas droit et que tes revenus sont inférieurs au revenu d’intégration sociale du CPAS, tu pourrais peut-être bénéficier d’un complément du CPAS. Mais tout dépend de ta situation familiale. Tu trouveras plus d’information sur l’aide du CPAS sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Bien à toi

       

  17. Evelyne
    le 10 mars 2017 à 14:28

    Bonjour,

    Si j’ai un contrat CDI 18h semaine et que je reste inscrite comme demandeuse d’emploi temps plein (sachant que j’ai pas droit à un complément vu mon barème) , est ce que cela pose un souci au niveau de la protection mutuelle ? Faut=il un mi=temps minimum (CP 329) ?

    Merci pour vos infos et tout le bon boulot que vous faites,
    Evelyne

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 10:28

      Bonjour Evelyne,

      Pour pouvoir bénéficier d’indemnité de la mutuelle en cas d’incapacité de travail, il faut effectivement prouver un certain nombre d’heure de travail. C’est ce qu’on appelle le « stage ». Il faut donc prouver 400h de travail sur les 6 mois qui précèdent. Cela est équivalent à 15h/semaine. Tu ne devrais donc pas avoir de soucis en cas d’incapacité.

      En ce qui concerne le remboursement des médicaments et autres interventions médicales, il n’y a pas de stage à faire mais il faut payer ses cotisations. Pour toute question sur ton accès aux différents services de la mutuelle, n’hésite pas à en parler avec ta propre mutuelle qui est la plus à même de t’informer sur tes droits au regard de ta situation personnelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. Kate
    le 10 mars 2017 à 10:53

    Bonjour, j’ai une question, s’il vous plaît ??
    Je travaille dans un titre-service depuis 01/08/2014 et bientôt je vais avoir 64 ans, j’ai une carte de séjour pour 5 ans, je travaille temps partiel, la question Come bien je dois travailler pour toucher une pension !!! Merci à l’avance

  19. Laurie
    le 8 mars 2017 à 11:56

    Bonjour j’ai oublié de vous poser une question importante… est ce que le fait que mon amie soit sous contract activa est ce que ca peut lui poser problème ??? Elle est payer par l’employeur et par la csc ?? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mars 2017 à 14:56

      Bonjour Laurie,

      Le fait que ton amie bénéficie du plan Activa n’a aucun impact sur sa situation. Le travail sous plan Activa est soumis aux mêmes réglementations que le travail sous un contrat classique.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

       

  20. Laurie
    le 8 mars 2017 à 10:05

    Bonjour , merci pour vos réponses, j’ai une autre question est ce que les jours de maladie couvert sous certificat compte pour le calcul des 312 demi jours ?? Merciiii

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mars 2017 à 14:37

      Bonjour Laurie,

      Oui, les journées d’incapacité de travail couvertes par un certificat médical sont bien prises en compte dans le calcul du nombre de jours de travail salarié qui ouvrent le doit au chômage. Donc, si au cours des 312 demi-jours de ton travail ton amie tombe malade et que cela est constaté par un médecin, alors cette période sera comptabilisée.

      Les journées de maladie indemnisées par la mutuelle sont généralement prises en compte pour atteindre les 312 jours ou demi-jours. Cependant, elles ne peuvent pas être prises en compte si la personne bénéficiait des allocations d’insertion avant de travailler. Dans son cas, les journées indemnisées par la mutuelle ne devraient donc malheureusement pas être comptabilisées par l’ONEM.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  21. Charlotte
    le 7 mars 2017 à 22:10

    Bonjour,

    J ai une question :

    Je suis engage dans une petite société depuis septembre 2014 et j ai eu droit a une compensation de chômage mais je m y suis pris trop tard et je n ai pu donc pas bénéficier de cela.

    Que dois-je faire pour pouvoir a nouveau me presenter a la CAPAC pour avoir droit a cette compensation de chômage ?

    Nouveau contrat ?

    Que dois-je faire ?

    Je suis a mi´temps depuis 2014 et je sas que j ai droit a cela.

    Merci d avance.

     

    Charlotte

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mars 2017 à 11:21

      Bonjour Charlotte,

      Pour pouvoir bénéficier d’une allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage), il faut être dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (complètes ou au moins supérieures au régime de travail actuel). Il faut donc prouver un certain nombre de jour de travail: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Hélas, si cela fait 3 ans que tu travailles à mi-temps, tu n’es peut-être plus dans les conditions pour ouvrir un droit à des allocations de chômage complètes. De plus, il faut normalement demander un « maintien des droits ». Cela permet à une personne qui est au chômage complet (ou qui perd un travail à temps plein) et en retrouve un à temps partiel, de maintenir ses droits à des allocations de chômage complètes malgré le reprise d’une activité à temps partiel. Cette demande doit normalement être faite dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel.

      Il semble donc peu probable qu’en restant dans un régime de travail à mi-temps, tu puisses ouvrir à nouveau un droit à une AGR. Cependant, tu peux en discuter avec ce service juridique gratuit afin de vérifier ton ancien droit et voir dans quelle mesure celui-ci pourrait être récupérable:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h (Dans l’idéal, le mardi après-midi pour les questions d’emploi à temps partiel)
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. nvv
    le 7 mars 2017 à 00:11

    Bonjour,

    J’ai une question pour une amie. Elle a travaillé en temps plein pendant 25ans  , pour une raison personnel elle a demandé de réduire son temps de travail  en 4/5  (29,30 heures/semaine) depuis 1 ans. Son contrat modifié  mentionne une grille d’horaire fixe par semaine  + une clause indiquant que c’est la société qui fixe la localisation &  planning .

    Le probleme est que la société la demande trop souvent de prester plus d’heures , souvent ne suit pas l’horaire fixé dans le contrat et dépasser parfois le temps plein.

    Est-qu’elle a le droit de refuser ces heures supplémentaires quasi imposé par son employeur? quelles sont les recours possible?

    Merci d’avance de votre réponse

  23. Laurie
    le 6 mars 2017 à 18:52

    Re bonjour, j’ai encore une question …une fois la fin du contrat est ce qu’elle peut d’abord décider d’épuiser ses 36 mois ( prolongation + droit additionnel) car au niveau du salaire c’est plus avantageux pour elle et une fois cela épuiser après opter pour le chômage sur base du travail ??? Ou à la fin du contrat de travail elle doit tout de suite choisir soit pour l’un ou pour l’autre ? Merciiii

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mars 2017 à 14:47

      Bonjour Laurie,

      Comme je l’ai dit dans la première réponse, si ton amie travaille au moins un an avant la perte de son emploi (condition pour ouvrir le droit au chômage sur base du travail), elle aura le choix entre la récupération des allocations d’insertion (prolongation + droit additionnel) et des demi-allocations. Donc, en fonction des montants de chaque allocation, elle peut choisir la plus avantageuse dans un premier temps.

      Mais, pour pouvoir introduire une demande d’allocations sur base de son mi-temps (allocations de chômage illimitées dans le temps), il lui faudra toujours rester dans la période de référence.

      Elle pourrait donc commencer par bénéficier des allocations d’insertion pour ensuite bénéficier de demi-allocations de chômage à la condition qu’au moment où elle introduise sa demande de demi-allocations, elle puisse prouver 312 demi-jours de travail dans les 27 derniers mois.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  24. Laurie
    le 6 mars 2017 à 16:57

    Re Bonjour , Un grand Merci pour vos explications j’aurais juste besoin d’une petite précision avant de communiquer tous ca à mon amie … pour le calcul des 312 demi jours sur une période de 27 mois … Si les 312 demi jours on était réalisé sur une période de 1 ans est ce que c’est valable ou il faut absolument les réaliser en 27 mois ?? En travaillant 20 h semaines à raison de 4h par jour sur une période de 12 mois est ce qu’elle y arrivera ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mars 2017 à 13:51

      Bonjour Laurie,

      Les 312 demi-jours correspondent à 12 mois de travail. Si ton amie travaille 312 demi-jours sans interruption, elle rentre dans les conditions pour ouvrir le droit à des allocations. Le nombre de jour à prouver ne doit pas obligatoirement se faire en 27 mois.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  25. Laurie
    le 6 mars 2017 à 08:45

    Bonjour,

    j’ai une question pour une amie…. elle est cohabitante sans charge de famille et son mari travail, en septembre 2014 elle s’est inscrit au chômage et elle touché la somme de 16,36 € par jour ( car le montant a était calculé sur base des études si je ne trompe pas ) pour une période de 36 mois donc jusqu’en septembre 2017 … En juin 2016 , elle a trouvé un travail à temps partiel de 20h /semaine en CDI …

    Ma 1ere question : si elle perd son travail involontairement ( type c4) est ce qu’elle aura toujours le droit au chômage ?

    Est ce qu’elle reste toujours dans sa précédente catégorie donc « la catégorie des 36 mois de chômage   » + la période additionnelle de travail effectué + les périodes additionnel de 6 mois et une fois tout ça épuisé , elle ne bénéficiera de plus rien ???

    Ou est ce qu’elle passe sous un autre régime du type chômage sur BASE DU TRAVAIL avec une durée INDETERMINEE  ??

    Merci à vous

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 mars 2017 à 16:01

      Bonjour Laurie,

      En principe, les allocations sur base des études sont limitées à 36 mois. Mais comme ton amie travaille, cette période peut prolonger la durée de son bénéfice des allocations d’insertion; si elle perdait son CDI avant de pouvoir remplir les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur base du travail.

      Pour prétendre à des allocations de chômage sur base de son travail, elle devra prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Comme elle a un contrat temps partiel, elle devra travailler 312 demi-jours au cours des 27 mois précédant sa demande d’allocations.

      Si elle travaille jusqu’en juin 2017, elle aura travaillé un an. A la perte de son emploi, elle aura le choix entre la récupération des allocations d’insertion (prolongation + droit additionnel) et des demi-allocations de chômage sur base de son travail à mi-temps. Elle pourra choisir la solution la plus intéressante pour elle (tout en sachant que les demi-allocations de chômage sont illimitées dans le temps).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  26. Mimi
    le 5 mars 2017 à 19:06

    Bonjour je travailles depuis 2 ans à temps plein contrat à durée indéterminée . depuis le 01 mars 2017 je travaille mi temps et l autre moitié en congé parental jusqu au 01/11/2017. À partir du mois de novembre je souhaite passer en mi temps. Aurais je droit à un complément de chômage ? Dois je faire des démarches?

  27. RAzako
    le 3 mars 2017 à 11:37

    Bonjour

    Je suis chef familler de 3 enfants et je suis en chomage salarié de 1180 euro par mois et ma femme travaille 15 heurs par semaine salarie par mois 650 euro elle a travailler le mois juin jusqu’a december apres j’ai reçu une lettre de acv que j’ai pas le droit de gagne cette sommes chaque autant que chef famille et la loi dit que mon joint ne pa depasse 762.00 euro par mois j’ai rien compris et plus mon amis il a meme situation que mois
    Merci aide mois

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mars 2017 à 10:23

      Bonjour RAzako,

      En fonction des revenus de ta femme, tu seras soit considéré:

      • soit comme cohabitant avec charge de famille si elle perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros bruts par mois (ou qu’elle n’a aucun revenu)
      • soit comme cohabitant simple lorsqu’elle perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros bruts par mois. Dans ce cas, tu recevras des allocations de chômage moins élevée.

      Si ses revenus sont variables, alors tu devras introduire un formulaire C110A auprès de ton syndicat (ACV) pour le mois où son salaire ne dépasse pas ce montant.
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  28. Peugeot02
    le 28 février 2017 à 15:05

    Bonjour
    Voilà je suis sortie de l’école en juin 2016, je me suis alors inscrite au chômage. Depuis novembre 2016 je travaillais à temps partiel pour une durée de 4 mois.
    A partir de demain je suis de nouveau demandeur d’emplois, es ce que j’ai droit aux allocations de chômage ou alors est ce que je dois attendre la fin de mon stage d’attente?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 mars 2017 à 10:57

      Bonjour Peugeot02,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail), il faut prouver 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent la demande. Cela correspond à un an de travail à temps plein. Tu n’es donc pas encore dans les conditions pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      Après ton contrat, il faut donc te réinscrire comme demandeur d’emploi pour continuer ton stage d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Canelle
    le 28 février 2017 à 14:43

    Bonjour,
    Je diminue un CDI temps plein en 1/3 temps suite à des problèmes relationnels etc….( harcèlement moral…)
    J’ai trouvé un CDI de 20h/ sem . Donc je presterai 33h /sem.au total.
    Puis je espérer être considérée comme travailleur à temps partiel avec maintien des droit? Au vu du contexte particulier…
    Prendre un crédit temps m’empêchait de pouvoir exercer ailleurs…je n’ai pas vu d’autre possibilité pour me sortir de cette situation.
    Merci
    Et quid pour ma future pension? Est il.vrai qu’elle est calculée sur les 5 dernières années de travail?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 mars 2017 à 10:52

      Bonjour Canelle,

      Hélas, tu ne récupères pas le même régime de travail. L’ONEm risque donc d’assimiler cela à une réduction volontaire du temps de travail. Tu trouveras toutes les informations à ce sujet sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t65 Comme tu peux le voir sur cette page, tu n’auras donc probablement pas droit au maintien des droits durant la période de travail (et donc à une allocation de garantie de revenu). Tu pourrais récupérer des droits à temps plein après cette période de travail.

      Pour des questions précises concernant le travail à temps partiel, tu peux toujours demander l’avis de ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. Nathalie vdv
    le 27 février 2017 à 20:37

    Bonjour,

    Je souhaiterais bénéficier  droit à l’allocation de garantie de revenus.

    Quels sont les démarches et formulaire à remplir.

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 février 2017 à 14:03

      Bonjour Nathalie,

      Pour obtenir le statut de travailleur à temps partiel avec maintien des droits ou pour obtenir l’allocation de garantie de revenus (l’allocation complémentaire).

      Il te faut introduire le formulaire C 131 A travailleur sur lequel tu auras complété la partie I, auprès de ton organisme de paiement.

      Ton employeur peut envoyer par voie électronique une « Déclaration de début de travail à temps partiel avec maintien des droits » à l’extranet de la sécurité sociale (cette déclaration sera envoyée auprès de ton organisme de paiement)

      ou il peut compléter un formulaire papier C 131 A employeur (que tu dois introduire toi même auprès de ton organisme de paiement).

      Les formulaires C 131 A travailleur et C 131 A employeur – « Déclaration de début de travail à temps partiel avec maintien des droits » doivent parvenir au bureau du chômage dans un délai de deux mois prenant cours le lendemain du jour où débute l’occupation.

      Lien à consulter: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70#h2_5

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  31. Jonathan
    le 27 février 2017 à 11:51

    Bonjour,je travaille dans les Écoles de la commune de Chaudfontaine (Liege) comme surveillant scolaire (sous contrat à temps partiel)à raison de 13h/semaine.je suis en arrêt maladie depuis le 9 janvier 2017 donc le premier mois à été payé par mon employeur.je suis tombé sur la mutuelle mais apparement il faut minimum 19h/semaine pour pouvoir bénéficier de la mutuelle en cas de maladie ce que je n’ai pas..donc je ne touche de nulle part..(ni du chômage,ni du cpas..) ou puis je me retourner car cela devient inquiétant.bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 15:13

      Bonjour Jonathan,

      Pour pouvoir bénéficier d’indemnité de la mutuelle, il faut effectivement prouver un certain nombre d’heure de travail (c’est ce qu’on appelle le stage). Pour un travailleur à temps partiel, il faut prouver 400h de travail sur les 6 mois qui précèdent.

      Si tu n’es pas dans les conditions pour ouvrir un droit aux indemnités d’incapacité, il faut te tourner vers le CPAS de la commune dans laquelle tu vis.

      Pour vérifier qu’il n’y ait pas d’erreur dans ton dossier au niveau de la mutuelle, tu peux en parler avec ce service juridique gratuit:
      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  32. myriam
    le 25 février 2017 à 10:50

    bonjour

    j’ai une question

     

    voila je travail en A L E dans une école du Hainaut je travail 18h semaine matin,midi,soir cela va faire bientôt 15ans que je travaille comme cela j’ai toujours u droit a la dispense simplement depuis cette année les dispense n’existe plus et je suis convoqué au forem j’ai envoyé un courrier a la commune pour pouvoir avoir enfin un contrat j’attend leurs réponse j’ai 55ans pourriez vous me dire ce que je risque car j’ai jamais été convoqué avec les dispenses je vous remercie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 11:35

      Bonjour Myriam,

      Tant que tu étais sous dispense, tu n’étais effectivement plus dans l’obligation de chercher un autre emploi. A partir du moment où tu n’es plus sous dispense, tu dois recommencer à chercher un emploi à temps plein.

      Si tu es convoquée maintenant, il faudra apporter les preuves de recherche d’emploi (depuis que tu n’es plus sous dispense). Nous ne pouvons pas prévoir les décisions du Forem par rapport à l’évaluation de ta situation.

      Sache qu’il existe des dispenses pour les demandeurs d’emploi à partir d’un certain âge. Étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas compétents dans ces matières mais nous te conseillons d’en parler avec ton conseiller.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  33. scania143a
    le 25 février 2017 à 09:36

    bonjour ma femme a 58 ans a démarrer un cdd en le 07/10/2014 .elle est en cdi depuis le 07/10/2016 est ce quelle a récupérè c est droit .??? je sais pas comment faire parce qu elle a pris des congés payez normal …et quelle est a mis temp 5×4 heures par semaine ….si vous pouviez me répondre merci d avance….

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 12:07

      Bonjour scania ,

      Votre épouse peut effectivement récupérer ses droits mais il faudra voir à quels catégories de travailleurs à temps partiel elle correspond. L’ONEM distingue 3 types de travailleurs qui travaillent à temps réduit?:

      les travailleurs à temps partiel assimilés à des travailleurs à temps plein?;
      les travailleurs à temps partiel avec maintien des droits?;
      les travailleurs à temps partiel dits « volontaires ».

      Les montants et les calculs se feront différemment selon les différents types de catégories.

      Je vous invite donc à vous rendre sur le lien suivant pour avoir plus d’infos: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/#comment-565895

  34. Ibrahim
    le 24 février 2017 à 15:32

    Bonjour,

    Je me nomme Ibrahim et je suis en formation professionnel, j’ai eu une promesse d’embauche mais pour un mi-temps. Si je prend ce mi-temps, aurais-je droit au chômage ou bien à un supplément pour m’aider financièrement ?

    Merci pour votre compréhension.

  35. Cedric
    le 22 février 2017 à 15:42

    Bonjour,

    Ma petite amie a 26 ans. Cela Fait trois ans qu’elle a du abandonner ses études supérieures pour diverses raisons.
    Depuis ces trois ans elle est inscrite comme demandeuse d’emplois et enchaine depuis maintenant 18 mois les missions interims, temps partiel pour la plupart, de courtes durée (une semaine au plus).

    Pour autant que nous sachions, elle n’a droit à aucune allocation de quelque nature que ce soit (problème de limite d’âge au moment de l’introduction du dossier, pas d’aide possible du CPAS, ayant hérité d’un bien immobilier) pour lui permettre de survivre quand elle ne trouve pas de mission et s’assurer d’un minimum de régularité dans ses rentrées financières.

    N’y a-t-il vraiment aucun recours possible?

    D’autre part, j’ai entendu parler qu’une modification de la législation en matière d’accès aux allocation était en cours… quid?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 février 2017 à 14:38

      Bonjour Cedric,

      Malheureusement, nous ne voyons pas de quelle modification tu aurais pu entendre parler concernant l’accès aux allocations.

      Mais si ta petite amie a travaillé 18 mois, peut-être pourrait elle ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage. En effet, dans son cas (comme elle a moins de 36 ans), elle doit totaliser au minimum 312 demi-jours sur une période de 27 mois précédant sa demande.
      Pour calculer le nombre de jours pris en compte, elle peut effectuer le calcul suivant: nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2.
      Si elle n’a pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, elle pourrait alors éventuellement s’adresser au CPAS de sa commune afin de leur solliciter une aide financière.
      L’aide du CPAS n’est effectivement pas automatique, c’est pourquoi un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale afin de vérifier si elle remplit les critères d’admission.

      Le CPAS a effectivement le droit de prendre en compte un héritage immobilier pour savoir si elle ouvre un droit mais il faut savoir qu’il prend en compte l’état de besoin au moment de la demande. Cela signifie que concrètement, si sa demande a été refusée auparavant, elle ne le sera pas forcément cette fois-ci, si la situation financière de ta petite amie a changé.

      Par contre, si ta petite amie perçoit un revenu immobilier suite à cet héritage (si par exemple il y a un locataire), il est effectivement possible que le CPAS ne lui octroie pas d’aide.
      Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • cedric
        le 23 février 2017 à 15:00

        Merci pour votre réponse.

        Question subsidiaire: Le nombre de contrats étant particulièrement important et ventilé sur plusieurs agences intérim, faire le calcul nous même risque d’être particulièrement long, laborieux et incertain.
        Comme je suppose qu’aucun organisme ne nous croira sur parole, je me dis qu’il doit bien y avoir un endroit ou le nombre d’heures prestées durant une période donnée est recensée ou un organisme qui disposerait des données et pourrait nous renseigner (ONEM, ONVA, SPF finances, …)…?

        Merci d’avance,

        PS:

        Pour ce qui est de la modification, c’est mon père qui me dit avoir vu à la télévision qu’il était question d’un décret en cours d’élaboration et qui devrait être applicable aux environs de juin aux wallons inscrit comme demandeurs d’emplois.
        il serait actuellement soumis conseil d’état….

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 24 février 2017 à 11:07

          Bonjour Cedric,

          En principe, tu peux justifier tes jours de travail pour tes divers C4. Peut-être pourrais-tu te rendre auprès des différentes intérims où tu as conclu des contrats de travail pour essayer de demander un duplicata des C4.

          Nous te conseillons donc de rentrer tout tes C4 auprès de l’ONEm (via l’organisme de paiement de ton choix – Syndicat ou CAPAC), c’est cet organisme qui calculera concrètement si tu as droit au chômage. Cela dit, sache que l’ONEm a normalement l’ONEm accès à ta banque carrefour, et donc en principe à l’historique de tes engagements.

          D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

      • cedric
        le 23 février 2017 à 15:04

        il serait actuellement soumis conseil d’état….

  36. Pieter
    le 19 février 2017 à 13:11

    Bonjour, je suis étudiant en dernière année master. Je termine mes études en juin 2017. Je perçois actuellement un revenu d’intégration social du CPAS. Je voudrais savoir si je pouvais déjà signer aujourd’hui  un CDD à temps partiel  et bénéficier d’un complément du chômage et donc mettre un terme à mon revenu d’intégration social.

    Merci d’avance.

    Bien à vous,

    Pieter

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 14:34

      Bonjour Pieter,

      Pour ouvrir un droit à une allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage), il faut être dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (ou d’insertion) et percevoir un salaire inférieur à l’allocation que tu recevrais si tu étais au chômage. Tu n’es pas dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage ou d’insertion et donc tu ne pourras pas bénéficier d’une AGR en travaillant à temps partiel.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. William
    le 16 février 2017 à 16:31

    Bonjour,

    J’habite à Flandres, et j’aimerais travailler dans une restaurant sur Ostende. Mais je suis chômeur complet indemnisé, que dois-je faire pour être engager dans ce travail qui ne m’offre pas de contrat spécifique ? (c’est à dire CDI ou CDD)

    Puis-je proposer à l’ONEM une carte ALE ? En Flandres la carte Activa n’est plus acceptée depuis le 1 janvier 2017.

    Quelle démarche dois-je faire pour garder mes allocations de chômage ? Sachant que ce restaurant ne sera pas me payé énormément.

    Merci pour votre réponse

    William

  38. goncalves
    le 15 février 2017 à 14:37

    Bonjour, j ai un contrat cdi 20h semaine, j ai 2 ans ancienneté, ma entreprise va fermer ses portes en Mai.C est comment le calcul des demi allocations chomage?Merci,bien à vous

  39. MelFC
    le 10 février 2017 à 13:56

    Pouvons nous quitter un CDI 25h/semaine pour un CDD 38h/semaine?
    Quelles seraient les risques de se changement ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2017 à 17:20

      Bonjour MelFC,

      En principe rien ne t’empêche de quitter un emploi CDI pour un CDD.

      Dans le cas où tu voudrais introduire une demande de chômage après ton CDD, sache que l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui trouvent un autre emploi (quel que soit le type de contrat) pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimal de 4 semaines. Tu ne seras donc pas sanctionnée par l’ONEm d’avoir démissionné si ton CDD est de minimum  4 semaines.

      Par contre, si tu bénéficiais d’un complément chômage (allocations de garanti de revenu ou AGR), celui-ci te sera surement supprimé étant donné que tu travailleras a priori à temps-plein.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  40. Joesalsa
    le 10 février 2017 à 12:56

    Bonjour.

    Je cherche un travail à temps plein  mais je ne trouve pas pour l’instant.

    On me propose un travail avec contrat de 30 h / semaine mais je sais que je ne peux m’en sortir financièrement avec ça. L’horaire proposé (avec de gros déplacements) ne me permet pas de compléter avec un autre job.

    Aurais je droit à un complément de chômage ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2017 à 15:07

      Bonjour Joesalsa,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu auras droit à une AGR (complément chômage) car le calcul du droit à l’AGR et le montant de celle-ci sont compliqués. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70 et un simulateur du calcul de l’AGR sur : http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm .

      Mais si tu comptes  travailler à temps-partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion), tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage).

      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) ou si ton salaire mensuelle brute moyen est inférieure à 1.531,93 euro.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  41. pascal
    le 9 février 2017 à 19:13

    Bonsoir,

    Je suis âgé de 39 ans et au 01/04/17 j’aurai hélas 2 ans de chômage complet indemnisé.

    On me propose un contrat « éventuel » mais hélas mi-temps dans une ASBL, c’est le plus qu’ils pourraient faire.

    On me demande si j’ai droit à l’activa ? D’après le site de l’onem je suis < 45 ans et au 01/04 avec 24 mois de chômage.

    Comment va considérer l’ONEM ce mi-temps ? Comme assimilé temps plein ? Et que se passe-t-il si jamais mon contrat devait ne pas durer après 1 an faute de budget (quelle serait mon allocation ?)

    Merci de vos informations.

    PS : en cas de mi-temps payé par l’employeur, ai-je droit à un complément dans le cadre activa ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 février 2017 à 10:30

      Bonjour Pascal,

      Si tu es demandeur d’emploi indemnisé et que tu entames un emploi à temps partiel, il faut introduire une demande de maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage) à ton organisme de paiement via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Le maintien des droits permet de récupérer des allocations de chômage complètes après une période de travail à temps partiel.

      En ce qui concerne l’AGR, tu pourrais en bénéficier si ton salaire est inférieur à ton allocations de chômage complète. L’AGR doit permettre d’avoir un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complète. Plus le nombre d’heure de travail est important, plus le revenu global peut être supérieur à l’allocation de chômage complète. Le calcul de l’AGR est très complexe et nous ne pouvons donc pas te renseigner avec précision. Cependant, tu peux utiliser ce simulateur: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel

      Dans le cadre d’un contrat Activa, il y a souvent une partie de la rémunération de base qui est payée par l’ONEm. Si tu es dans la catégorie « moins de 45 ans et 24 mois d’indemnisation comme demandeur d’emploi », tu devrais effectivement pouvoir profiter des avantages de la carte Activa. Tu retrouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: http://www.actiris.be/Portals/33/Avez-vous%20droit%20aux%20avantages%20du%20plan%20ACTIVA%20(la%20carte%20de%20travail).pdf N’hésite pas non plus à en discuter avec ton conseiller emploi.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  42. Adrien
    le 8 février 2017 à 18:57

    Bonjour,

    Je suis actuellement enseignant à la Ville de Bruxelles. Au niveau de ma carrière, il s’agit de ma deuxième année prestée. Je partage mon horaire de 23 heures sur deux écoles; 13 heures dans une première, 10 heures dans une seconde.

    Cependant, le 1 mai 2017, mon remplacement au sein de la première école prend fin. Pour effet, 11 heures vont m’être retirées. Je totaliserai donc un horaire de 12 heures (1 dans une école, 10 dans l’autre).

    Pour le moment, il n’y a pas de proposition concernant un remplacement, pour les deux mois concernés, dans une école de la ville de Bruxelles. Dés lors, je recueille un maximum d’informations concernant cette période creuse. Le jargon utilisé par l’ONEM ne m’est pas familier et ne rend pas la compréhension des possibilités aisée…

    En sachant que je presterai un mi-temps durant deux mois, serait-il possible d’obtenir des informations précises concernant un complément de salaire ainsi que les démarches à effectuer ?

    D’avance, merci pour votre attention.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2017 à 11:54

      Bonjour Adrien,

      Lorsqu’on commence à travailler à temps partiel, on peut faire une demande de maintien des droits et d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage). Cette demande doit être faite auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) via les formulaires 131A-travailleur et 131A-employeur  (comme expliqué ci-dessus).

      Pour avoir droit à l’AGR, il faut être dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, ne pas avoir diminué volontairement son temps de travail et avoir un salaire inférieur à l’allocation de chômage à laquelle on aurait droit si on était complètement au chômage (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70).

      A priori, tu devrais être dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’information sur l’ouverture du droit aux allocations de chômage sur base d’un emploi d’enseignant sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_2

      Le calcul de l’AGR est complexe et dépend d’un grand nombre de critère. Il existe un simulateur pour calculer l’AGR: http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/travail-temps-partiel Cependant, il faudrait calculer ton allocation de chômage complète de référence pour pouvoir faire la simulation. Nous te conseillons donc d’en parler avec un organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  43. Naji
    le 8 février 2017 à 18:20

    Bonjour je voudrais travaillé en aide ménagère titres services.on me propose entre 13 et 16 h semaine est ce que cela me donnera droit aux allocations de chômage dans le futur a savoir que j ai 39 ans ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2017 à 10:51

      Bonjour Naji,

      Comme tu peux le voir dans la fiche ci-dessus, il est possible d’ouvrir un droit à des demis-allocations de chômage sur base d’un travail à temps partiel. Pour pouvoir ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage, tu devras pouvoir prouver 468 demi-jours de travail au cours des 39 mois précédant ta demande.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  44. Kiki
    le 7 février 2017 à 11:16

    Bonjour,

    Je voudrais savoir à combien on peut estimer un salaire net pour un 13 h /semaine dans l’horeca et si il y’a des conditions pour maintenir les droits et un complément de chômage etc…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2017 à 17:03

      Bonjour Kiki,

      Pour évaluer ton salaire, tu peux te rendre sur cette page: https://www.salairesminimums.be/jc_overview.html. Dans l’horeca, tu devrais dépendre sur secteur de l’industrie hôtelière (302000): https://www.salairesminimums.be/document.html?jcId=ceaa4cb322cc4933bdb1b933335760ee&date=07/02/2017 Le salaire peut varier en fonction de ton age et de ton ancienneté.

      Si tu avais un droit aux allocations de chômage ou d’insertion, tu pourrais peut-être bénéficier d’un maintien des droit et d’une allocations de de garantie de revenu (AGR). Pour pouvoir bénéficier de l’AGR, il faut à priori que ta rémunération soit inférieur au montant de l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu ne travaillais pas à temps partiel.

      Il faut introduire la demande de maintien des droits et d’allocation de garantie de revenu auprès de ton organisme de paiement dans les 2 mois qui suivent le début de l’activité à temps partiel via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. N’hésite pas à en parler avec ton organisme de paiement pour t’aider dans les démarches.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  45. Laudouce
    le 4 février 2017 à 18:04

    Bonjour, on me propose un mi temps en MRS comme éducatrice A1. C’est un 19h/semaine … Mais…

    Là où j’ai des doutes c’est qu’on me dit que je suis déclarée 6 jours semaines mais qu’en réalité de terrain je preste 5 jours une semaine, et 7 la semaine d’après avec deux jours de repos…

     

    Est-ce légal? Cela veut il dire que les deux semaines où je preste le week end ne seront pas compté en week end?

     

    Merci de m’éclairer!

  46. Naty
    le 3 février 2017 à 17:49

    Je suis serveuse à temps partiel je travaille 3 jours soit 24h par semaine mon patron me paie 1096€ brut soit 798€ net es ce que c’est bon?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2017 à 11:43

      Bonjour Naty,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise car ta question n’est pas très claire.

      Si tu souhaites savoir si tu as droit à un complément du chômage (AGR), il faudra prioritairement voir si tu avais droit à des allocations de chômage avant de commencer ton emploi, ou si tu aurais droit à des allocations de chômage si tu n’étais pas sous contrat.

      Dans ce genre de situation, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu (AGR ou complément de chômage). En principe, cette demande est acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail).

      Si tu souhaites savoir si tu as droit à des demi-allocations de chômage, il faudrait connaitre ta date d’engagement et le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  47. odollox
    le 3 février 2017 à 15:44

    Bonjour!

    J’ai bientot 50 ans et suis actuellement chomeur complet indemnisé (990 euros par mois)

    On me propose un contrat à temps partiel  de 20 heures/semaine et ma question concerne le montant du complément car chez actiris je reçois d’autres informations que sur le site de l’onem.

    j’ai lu plus bas qu’il faut faire un calcul et sur le site l’exemple est le suivant : un personne qui travaille 4 semaines 19 heures/ semaine (quasi moi) il peut percevoir 24 demi-journées.

    Est ce que 24 demi-journées (ce qui correspond on va dire à 12 jours complets chomage) est possible et que je toucherai dans ce cas 12 jours de chomage (environ 500 euros) ??

    Car chez actiris je ne recevrais d’après la personne que j’ai vue que 300 euros pour arriver au montant du chomage de 990 euros (dans ce cas je vois pas pourquoi travailler, mais bon…)

    merci d’avance pour vos réponses.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2017 à 11:32

      Bonjour Odollox,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car le calcul de l’AGR (allocation de garanti de revenu ou complément chômage) est différent du calcul des allocations de chômage, et est assez compliqué.

      Tu pourrais cela dit, utiliser le simulateur du site de l’ONEm pour estimer le montant auquel tu pourrais prétendre: http://app.rva.be/Application/IGU/IGU_1/ContentFR.htm

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  48. will
    le 26 janvier 2017 à 09:32

    bonjour,

    je suis en invalidté pour dépression majeur, mais je m évade en créant un organisme ma adit que je pouvais garder mes indemnités de mutuelle si je ne travaillais qu a quart temps car je ne sais pas plus ca a commence par un burnout puis une crise cardiaque et je suis toujours fatigué aprés avoir dessiné , créé et refléchi max une heure une heure et demi.

    pour m ensortir lentement j aimerais pouvoir travailler un peu, pouvez vous m aider.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2017 à 13:59

      Bonjour Will,

      Toute reprise de travail même partielle doit être discutée avec la mutuelle et le médecin de la mutuelle. Nous te conseillons donc d’en discuter avec ta mutuelle avant de commencer ton activité.

      Tu retrouveras quelques informations en fonction de ta situation avant ton incapacité de travail et le type d’activité que tu souhaites reprendre dans cette brochure de la mutualité chrétienne: https://www.mc.be/binaries/Brochure_incapacite_A5_MICBRO001_DEF_2016_FR_WEB_tcm377-109417.PDF

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. Jane
    le 25 janvier 2017 à 10:18

    Bonjour
    J’ai un travail intérimaire à mi temps. Comment dois-je remplir ma carte de chaumage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2017 à 13:53

      Bonjour Jane,

      En principe, tu n’as  aucune démarches particulière à effectuer, sauf si tu as commencé cet emploi au cours du mois. Dans ce cas, tu devras noircir les cases qui correspondent aux jours prestés pour éviter tous soucis, et en informé ton organisme de paiement (CAPAC ou Syndicat). Nous te conseillons tout de même d’en informer le service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ADG) afin d’éviter d’être convoquée.

      Comme tu travailles à temps partiel, nous te conseillons aussi d’introduire une demande de « maintien des droits » et d’allocations de garanti de revenu (AGR ou complément chômage).  Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  50. Shawtys
    le 24 janvier 2017 à 19:38

    Bonjour,
    Mon conjoint travaille en tant qu’interimaire. Donc par semaine, il n’a pas d’horaire fixe car c’est contrat journalier.A ce jour il a comptabilisé 160 journée de travail à compter de août 2015. Comment calculer son chômage ? Sera t’il considéré comme temps partiel volontaire ou temps plein ? Sachant que ses horaires de semaines sont variables.
    Pourras-t-il introduire une demande de chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2017 à 11:40

      Bonjour Shawtys,

      Dans ce genre de situation, pour voir s’il ouvre un droit aux allocations de chômage complètes, il faut calculer le nombre de jour de travail avec les heures. Il faut donc faire le calcul suivant: nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      En dessous de 36 ans, il faut prouver 312 jours de travail complet (un an à temps plein) sur les 21 mois qui précèdent la demande pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. Il n’a donc pas encore assez travaillé. Pour ce genre de situation, lorsqu’il pense être près du nombre de jours suffisant, l’idéal est de se présenter à un organisme de paiement avec tout ces C4 afin que son droit puisse être calculé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  51. Nadia
    le 24 janvier 2017 à 17:03

    Merci de m avoir répondu aussi vite….j irai me renseigner à ma mutuelle

  52. Jacqueline
    le 24 janvier 2017 à 09:59

    Bonjour,

     

    Je viens d’être inscrite au chômage depuis le 20/12/2016 et je suis à la recherche d’un travail en temps plein ou 3/4 temps.Mais pour l’instant on a souvent des mi-temps.

    Je suis inscrite dans des bureaux d’intérims et là on me propose du mi-temps mais dans mon cas je ne sais pas si je peux prendre du mi-temps.

    Pouvez-vous m’aider svp?

     

    Merci

    Jacqueline

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2017 à 11:58

      Bonjour Jacqueline,

      Si tu es demandeuse d’emploi indemnisé à temps plein, il est tout à fait possible de reprendre un emploi à temps partiel. Si tu commences une occupation à temps partiel, il faut faire une demande maintien des droits. Cela permet de garder des droits à temps plein et donc de récupérer des allocations de chômage complètes après la période de travail à temps partiel.

      Si le salaire que tu percevras en travaillant à temps partiel est inférieur au montant de ton allocations de chômage complète (que tu recevrais si tu étais complètement au chômage), tu peux également faire une demande d’allocation de garantie de revenu (AGR=complément). Cela te permet de maintenir des revenus au moins égale (voir supérieur) à ton allocations de chômage complètes.

      Tu dois en faire la demande à ton organisme de paiement dans les 2 mois qui suivent de début de l’occupation à temps partiel via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur (comme expliqué ci-dessus). Tu peux en discuter avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  53. Nadia
    le 23 janvier 2017 à 17:45

    Bonjour
    Voilà mon mari est à la mutuelle moi je n’ai pas de revenu…je voulais savoir si je trouve un travail à mi temps où qq heures par semaine…si les allocations de mon mari seront diminuer
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2017 à 10:03

      Bonjour Nadia,

      Les indemnités de la mutuelle peuvent varier en fonction de la durée d’incapacité et de la situation familiale. Si ton mari a le statut de cohabitant avec charge de famille et que tu commences à travailler, cela pourrait avoir un impact sur ses indemnités mais cela dépendra du montant de ton salaire. Nous te conseillons d’en parler avec la mutualité de ton mari afin d’évaluer l’intérêt financier d’entamer une activité professionnelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  54. Titi.
    le 21 janvier 2017 à 13:15

    Bonjour, si je travail à temps partiel 30 h donc aux alentours de 900€ net par mois ai je le droit de demander un complément au chômage et de combien sera à peu près ce complément ?
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2017 à 10:31

      Bonjour Titi.,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car pour savoir si tu pourrais prétendre à un complément de chômage (Allocation de garantie de revenu ou AGR), il faudrait savoir si tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (si tu n’avais pas été sous contrat actuellement).

      Si c’est le cas, tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de (AGR ou complément de chômage).

      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail).

      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!