Bruxelles-J

Les allocations familiales : Comment ça marche ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Quels sont les montants des allocations familiales ? Quand peux-tu les percevoir ? Peux-tu percevoir tes allocations toi-même ?
Qu’est-ce que les allocations familiales ?

Il s’agit d’une somme d’argent versée chaque mois à tes parents. Elle leur permet de t’éduquer et d’assurer ta formation. Bref, de subvenir à tes besoins.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour pouvoir bénéficier des allocations familiales, trois personnes sont nécessaires. Ces trois rôles sont indispensables à l’ouverture du droit. Il peut arriver qu’une seule personne assure plusieurs rôles à la fois.

o L’attributaire : la personne qui ouvre le droit aux allocations familiales. Elle doit avoir le statut de travailleur ou y être assimilé car elle est au chômage, pensionnée ou malade. Elle doit par ailleurs avoir un lien familial avec l’enfant.

On suit l’ordre de priorité suivant :
1. le père ;
2. la mère ;
3. le beau-père (au sens du second mari de la mère) ;
4. la belle-mère (au sens de la seconde épouse du père) ;
5. la plus âgée des personnes suivantes : le partenaire du père ou de la mère ; un des grands-parents s’il fait partie du ménage que l’enfant ; un oncle ou une tante s’il fait partie du ménage que l’enfant ;
6. un (demi-)frère ou une (demi-)sœur de l’enfant, même s’ils ne font pas partie du même ménage que l’enfant.

o L’allocataire : la personne qui reçoit les allocations familiales et qui les utilise pour élever l’enfant. C’est généralement la mère, toutefois lorsque la mère n’élève pas elle-même son enfant, c’est la personne qui élève effectivement l’enfant qui perçoit les allocations familiales. L’enfant peut également, à certaines conditions, recevoir lui-même ses allocations familiales. Ce sera le cas quand :
– l’enfant est marié ;
– l’enfant perçoit lui-même des allocations familiales pour un ou plusieurs enfants ;
– l’enfant est émancipé ;
– l’enfant a 16 ans accomplis et n’est plus domicilié chez sa mère ou la personne qui l’élève à sa place.
o Le bénéficiaire : l’enfant pour lequel les allocations familiales sont payées.

Comment bénéficier des allocations familiales ?

L’attributaire doit compléter le formulaire « Demande d’allocations familiales » puis l’envoyer à la caisse d’allocations familiales à laquelle son employeur est affilié (ou à son dernier employeur s’il est malade, chômeur ou pensionné). Ce formulaire peut être obtenu auprès de la caisse d’allocations familiales de l’attributaire ou auprès de FAMIFED (l’Agence Fédérale pour les allocations familiales).
Si aucune caisse ne prend en charge tes allocations familiales (l’attributaire n’a jamais travaillé, travaille à l’étranger ou est enseignant), alors, c’est FAMIFED qui payera les allocations.

Quand peux-tu en bénéficier ?

Le droit s’ouvre le 1er jour du mois qui suit ta naissance. Les allocations familiales sont payées à partir du 8ème jour du mois suivant. En théorie, le droit aux allocations familiales est inconditionnel jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle tu atteins tes 18 ans. Cependant, le droit est maintenu jusqu’à tes 25 ans si tu prouves (annuellement) que tu poursuis une scolarité.

Attention. Tes études doivent répondre à certains critères comme dépasser un certain nombre d’heures de cours de jour. Ainsi, de 0 à 18 ans, le paiement des allocations familiales est sans condition (même si tu ne fréquentes pas régulièrement l’école).
Par contre, à partir de 18 ans (31 août de l’année civile où tu auras 18 ans), il faut prouver que tu suis bien des études pour avoir droit aux allocations familiales (à cet égard, nous t’invitons à lire la fiche « As-tu encore droit aux allocations familiales après tes 18 ans ?» : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux-as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/ ).

Et si tu vis seul ?

Si tu as 16 ans (ou plus) et que tu vis seul (attention, il faut un domicile distinct de celui de tes parents), tu peux demander à percevoir toi-même tes allocations familiales.
Attention. Lorsque tu demandes à les percevoir toi-même, il est probable que tu perçoives moins que ce que tes parents percevaient pour toi. En effet, le montant des allocations familiales pour chaque enfant dépend du nombre d’enfants dans la famille. Il est donc parfois plus intéressant que tu t’arranges avec tes parents ou les personnes qui t’hébergent pour qu’ils te reversent le montant de tes allocations familiales.
Si par exemple tu as un enfant alors que tu bénéficies toi-même encore d’allocations familiales, il sera considéré comme le quatrième enfant de la famille et le montant sera plus important que si tu étais domiciliée ailleurs.

Quel est le montant des allocations familiales ?

Il existe trois rangs différents (l’aîné, le deuxième enfant et ceux qui suivent). Le montant augmente à chaque rang et évolue d’année en année.
Depuis le 1er juin 2016, les allocations familiales de base s’élèvent à :
o 1er enfant : 93,93 €
o 2ème enfant : 173,80 €
o À partir du 3ème enfant et suivants : 259,49 €
Pour la détermination du rang des enfants la règle générale est celle du groupement des enfants autour de l’attributaire unique qui fait partie du ménage.
Néanmoins, lorsqu’il y a plusieurs allocataires pour un même attributaire, pour la détermination du rang il est tenu compte de l’ensemble des enfants bénéficiaires aux conditions cumulatives suivantes :
o les allocataires doivent avoir la même résidence principale ;
o les allocataires doivent être, soit conjoints, soit parents ou alliés au premier, au deuxième ou au troisième degré, soit des personnes déclarant former un ménage de fait. Cette déclaration vaut jusqu’à preuve du contraire.
Si ces conditions ne sont pas remplies, alors il faut déterminer le rang des enfants autour de chaque allocataire qui perçoit les allocations familiales. Ce qui signifie qu’en cas de divorce ou séparation, si un père de 3 enfants, attributaire, a un autre enfant avec une nouvelle épouse (deuxième allocataire) avec qui il vit, cet enfant étant l’unique enfant de son épouse, alors l’enfant sera considéré au 1er rang pour la perception des allocations familiales au bénéfice de sa mère.
Tandis que pour l’ex épouse du père, allocataire des enfants de la première union, qui vit seule avec ses enfants, il faudra appliquer les 3 premiers rangs en excluant l’enfant de la nouvelle épouse du père.
Il est également tenu compte des enfants placés lorsque l’allocataire ou les allocataires concernés perçoivent le tiers des allocations familiales pour ces enfants pour la détermination du rang.

Concernant les enfants dont l’attributaire est un chômeur de longue durée, sans emploi, les familles monoparentales, les enfants de travailleurs invalides, les orphelins et certains autres peuvent bénéficier d’un montant plus élevé (supplément social) à certaines conditions.
Les sommes dépendent aussi de l’âge des enfants. Pour connaître le montant que tes parents doivent percevoir, tu peux utiliser la calculette de Famifed.
Enfin, chaque année, une prime de rentrée scolaire est versée afin d’aider les familles à prendre en charge les dépenses liées à l’achat du matériel scolaire.

 

 

 

 

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


151 questions pour “ Les allocations familiales : Comment ça marche ?

  1. sandracstllno
    le 18 août 2018 à 20:41

    bonjour, je vis chez mes parents avec ma fille et je n’ai aucun revenu. (pas de chomage, ni de CPAS). Lorsque ma fille est née j’étais chomeuse complète indemnisée. Ce qui n’est plus le cas actuellement. Mais je continue de recevoir des allocations familiales. et ici jai recu un courrier me demandant ma situation actuelle pour verifier si j ai droit ou pas aux allocations familiales et éventuellement devoir les rembourser. Dois-je les rembourser meme si je n ai aucun revenu? merci

    • le 21 août 2018 à 09:46

      Bonjour,

      Pour répondre à ta question, nous aurions besoin de plus d’informations sur ta situation particulière : qui a ouvert le droit aux allocations familiales (toi, le père de l’enfant, un autre membre de la famille…) et sur quelles bases ?

      Si les allocations familiales ont été versées indûment, elles peuvent en effet être récupérées par la caisse qui les a versées (avec un délais de prescription de maximum 5 ans).

      Cependant, il y a lieu de vérifier, si c’est le cas, si un autre droit ne peut pas être ouvert pour la même période. Par exemple, si tu as perdu le droit aux allocations car tu étais chômeuse et que tu ne l’es plus, un de tes parents pourrait ouvrir le droit pour sa petite fille car elle vit sous leur toit. Cette demande peut ouvrir un droit de façon rétroactive, en remontant jusqu’à 5 ans en arrière.

      Tu peux avoir plus de renseignements sur ton cas particulier en contactant directement ta caisse d’allocations familiales.

      En espérant avoir répondu à ta question,

      Le Service droit des jeunes

  2. Colombe
    le 10 août 2018 à 08:25

    Ma fille a terminée ses études d’institutrice. Elle est inscrite chez actiris et comme intérimaire. L’intérim lui propose du travail occasionnel. A-t-elle encore droit aux allocations familiale

    • le 14 août 2018 à 10:17

      Bonjour Colombe,

      Pour avoir droit aux allocations familiales il faut avoir moins de 25 ans, être étudiant ou demandeur d’emploi en stage d’insertion. Si ta fille a fini ses études et qu’elle s’est inscrite comme demandeuse d’emploi chez Actiris, elle pourra conserver ses allocations familiales durant son stage d’insertion professionnelle pour les mois où elle ne gagne pas plus de € 541,09 euros brut. Elle pourra garder ce droit aux allocations familiales pendant une période de 360 jours.

      Ta fille peut donc travailler en tant qu’intérimaire et percevoir des allocations familiales en même temps si son salaire ne dépasse pas € 541,09 euros brut par mois et ce, pendant 360 jours.

       

      Pour toutes autres questions, n’hésite pas à contacter ta caisse d’allocations.

       

      Bien à toi,

       

      Le Service droit des jeunes

  3. Carole
    le 8 août 2018 à 23:21

    Bonjour! Mon fils aîné âgé de 18 ans s’est inscrit comme demandeur d’emploi en juin 2018. Mais après formulaires renvoyés auprès de famifed, nous avons encore droit aux allocations durant un certain temps tant qu’il n’a pas trouvé de travail. Mais au moment ou famifed a stoppé les allocations pour mon ainé, celles de mon plus jeune ont été réduites. Est-ce que le second enfant devient dès lors le « premier »?
    Et étant donné que famifed va régulariser les allocations suspendues pour mon aîné, celles de mon plus jeune vont-elles être régularisées en lui rendant son rang de second? Va-t-il garder son rang de second tant que mon ainé ne sera pas sous contrat de travail?
    Merci pour vos réponses.

    • le 10 août 2018 à 15:24

      Bonjour Carole,

      Effectivement, au moment où tu ne percevras plus d’allocations pour ton aîné, ton cadet va changer de rang (il va passer du second ou premier rang). A la place de percevoir 173,80 € pour le second rang, dorénavant tu percevras 93,93 €.

      En régularisant la situation de ton aîné, à notre sens, le montant des allocations de ton cadet sera à nouveau celui du deuxième rang.

      Pour plus d’informations, n’hésite pas à contacter le gestionnaire de ton dossier de Famifed.

       

      En espérant avoir répondu à ta question.

       

      Le Service droit des jeunes

  4. Loudoloudo
    le 8 août 2018 à 02:32

    Si ma copine vient vivre chez moi et quelle suis encore des cours je touche donc des allocation pour elle ?

    • le 9 août 2018 à 12:54

      Bonjour Loudoloudo,

       

      Si ta copine a plus de 16 ans et qu’elle n’est plus domiciliée chez ses parents, elle pourra percevoir elle-même ses allocations familiales. Pour cela, il faut qu’elle se rende à la commune de sa résidence principale afin de s’y domicilier. Toutefois, il est possible qu’en changeant d’adresse de domicile, elle perçoive moins que ce que sa mère percevait pour elle. En effet, le montant des allocations familiales pour chaque enfant dépend du nombre d’enfants dans la famille.

      Il est donc peut être plus intéressant que sa mère continue de percevoir les allocations familiales et les lui verse par la suite.

       

      En espérant avoir répondu à ta question.

       

      Bien à toi,

       

      Pour le Service droit des jeunes

  5. Kats
    le 7 août 2018 à 16:25

    Bonjour, je suis enceinte de 6 mois et mon mari a fait la demande pour l’obtention de la prime de naissance et aussi pour avoir les allocation familial et il veut que sa soit sur sont compte. Normalement c’est sur le compte de la femme, je sais pas pq il est comme ça ?

    • le 8 août 2018 à 11:27

      Bonjour Kats,

      En effet, la prime de naissance ainsi que les allocations familiales sont payées sur le compte bancaire de la mère. Afin de les percevoir, tu dois remplir le formulaire de « Demande d’allocations familiales » puis l’envoyer à la caisse d’allocations familiales.

      Toutefois, il est possible que le père de ton enfant perçoive lui-même les allocations familiales s’il en fait la demande, appelée « délégation de sommes », auprès d’un juge.

       

      J’espère avoir répondu à ta question.

      N’hésite pas à reprendre contact avec nous pour toute information complémentaire.

      Bien à toi,

       

      Pour le Service droit des jeunes

  6. Coco
    le 1 août 2018 à 23:11

    Bonjour j’ai 21 ans je vie toujours chez mes parents j’ai travaillé pendant 1 ans en Belgique et dernièrement au Luxembourg aujourd’hui je suis chômeur ma copine a 17ans et est domiciliée cher ses parents et nous venons d avoir un enfant ,comment cela fonctionne t il pour les allocations ?à quie reviennent t elle ? Merci

    • le 2 août 2018 à 11:57

      Bonjour,

      Pour ouvrir le droit aux allocations familiales, il faut un « attributaire » c’est-à-dire une personne qui travaille ou est assimilé à un travailleur (chômeur, invalide, pensionné,…). Ton enfant bénéficie donc de ce droit. En général, c’est le père qui ouvre ce droit. Mais, il sera mis une priorité à l’attributaire qui ouvre le droit le plus avantageux et à celui qui élève l’enfant principalement.

      C’est en général la mère qui reçoit les allocations familiales. Lorsque la mère n’élève pas elle-même son enfant, c’est la personne qui la remplace qui perçoit les allocations familiales.

      Pour effectuer une demande d’allocations familiales, si c’est une  première demande, tu dois compléter le formulaire ‘Demande d’allocations familiales’ (AA) que tu peux obtenir auprès de ta caisse d’allocations familiales.

      Si tu ne connais pas ta caisse, demande son nom à FAMIFED (0800 944 34). Toutefois, comme tu es chômeur, normalement, tu dois t’adresser à la caisse d’allocations familiales de ton dernier employeur.

      J’espère avoir répondu à ta question,

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  7. Vaness
    le 30 juillet 2018 à 19:40

    Bonjour,

    Le père de mon fils, avec qui je ne vis pas, vient de m’apprendre qu’il a été radié d’office du registre national.
    Pourriez vous me dire si cela va avoir un impact sur les allocations du petit, sachant que celui ci a toujours été domicilié avec moi, et que moi a ce niveau la je suis en ordre? Pour information c’est le père qui a demandé l’ouverture aux droit aux allocation.

    Merci et bonne soirée

    • le 1 août 2018 à 14:54

      Bonjour Vaness,

      Il existe deux situations :

      –              Si tu perçois des allocations familiales, la radiation du père de ton enfant au Registre national n’a pas d’impact sur ta situation si celui-ci continue de travailler pour son employeur et d’être soumis à la Sécurité sociale belge.

      –              Si tu perçois des prestations familiales garanties, le demandeur des prestations (ici le père de ton enfant) doit avoir sa résidence en Belgique. Le fait que ce dernier n’est plus inscrit au Registre national pourra donc avoir un effet sur ta situation.

      Dans les deux cas, nous conseillons au père de ton enfant de contacter la nouvelle commune de sa résidence actuelle afin de les informer de ce changement ou si cela n’est pas possible, de demander une adresse de référence au CPAS.

      Pour plus d’informations, tu peux toujours contacter ta caisse d’allocations ou nous contacter par téléphone tous les jours sauf le jeudi entre 9h et 17h au 02/209.61.61.

       

      En espérant avoir répondu à ta question.

       

      Pour le Service droit des jeunes

  8. Nicnac
    le 23 juillet 2018 à 23:29

    Bonjour,

    Mon fils de 20 ans voudrait travailler bénévolement aux Etats Unis durant le mois de janvier 2019 et ne saurait par conséquent pas présenter ses examens de janvier. Perdrait-il son droit aux allocations familiales?

    • le 26 juillet 2018 à 11:43

      Bonjour Madame,

      Le droit à la perception des allocations familiales est conditionné à la poursuite des études, dès que le jeune atteint 18 ans. Par étude, il faut entendre les études secondaires de plein exercice ou les études supérieures de plein exercice (minimum 27 crédits sur l’année).

      Vous devez, uniquement, apporter la preuve que le jeune est valablement inscrit dans son établissement et qu’il jouit du statut d’étudiant, durant l’année académique en cours.
      Donc pour répondre à votre question, s’il décide de partir travailler bénévolement aux USA pour une période déterminée, sans mettre fin à ses études, il ne perd pas son droit aux allocations familiales pour autant qu’il garde son statut d’étudiant.

      S’agissant de son activité de volontariat n’étant pas considérée comme une activité lucrative, elle est tout à fait compatible avec la perception des allocations familiales.

      Dans l’espoir d’avoir pu répondre à votre question.

      Bien à vous,

      L’équipe du service droit des jeunes

  9. Clara
    le 20 juillet 2018 à 15:29

    Esc ce que je touche encore des allocations si mes enfants son scolariser dans le sud de la france?

    • le 2 août 2018 à 12:18

      Bonjour,

      Si votre enfant séjourne ou étudie dans l’un des pays de l’EEE (la France en fait partie), vous avez droit aux allocations familiales belges complétées éventuellement de suppléments.

      Dans le cas d’études à l’étranger, le programme d’études doit être reconnu par l’Etat de ce pays ou l’étudiant doit suivre au moins 17 heures de cours par semaine.

      Si l’un des parents de l’enfant peut ouvrir un droit aux allocations familiales à l’étranger (par ex. Détachement à l’étranger), il se peut que le droit aux allocations familiales existe simultanément dans les deux pays. La priorité est déterminée en tenant compte du pays de résidence de l’enfant et des prestations des membres du ménage dans les différents Etats membres. Le montant le plus élevé des allocations familiales est toujours garanti grâce au paiement différentiel.

      En espérant vous avoir éclairer,

      Service droit des jeunes

  10. AP
    le 19 juillet 2018 à 03:30

    Bonjour,

    Je prépare le Grand Jury central à domicile. Je suis inscrite aux examens de la Communauté Française pour l’année 2018-2019.
    Ai-je encore droit aux allocations familiales ?

    Merci

    • le 2 août 2018 à 18:16

      Bonjour AP,

      Tu as droit aux allocations familiales de façon inconditionnelle jusqu’à tes 18 ans. Au-delà de 18 ans et jusqu’à tes 25 ans, tu dois être étudiant pour bénéficier des allocations familiales.

      Pour que tu sois considéré comme un étudiant, il faut que tu sois inscrit dans un établissement scolaire que tu fréquentes régulièrement (minimum 17 heures de cours par semaine), ou que tu suives une formation de chef d’entreprise dans un centre de formation.

      Les types d’enseignements acceptés pour conserver ton droit aux allocations familiales sont les suivants :

      L’enseignement secondaire à temps plein ou de promotion sociale;
      L’enseignement à horaire réduit ou une formation reconnue;
      L’enseignement spécial;
      La formation de chef d’entreprise.

      Dans ton cas, comme tu ne suis pas de cours pour te préparer au jury central et que tu étudie à domicile,  tu n’as plus le droit aux allocations familiales étant donné que tu n’es plus scolarisé.

      J’espère avoir répondu à ta question.

      N’hésites pas à reprendre contact avec nous pour toute information complémentaire.

      Bien à toi,

      Pour le Service droit des jeunes

      Magalie

  11. carine09
    le 18 juillet 2018 à 10:55

    Si je perds les allocations pendant une année est ce que je les récupère l’année suivante ou je les perds définitivement ?

    • le 23 juillet 2018 à 11:44

      Bonjour Carine09,

       

      Si les conditions sont à nouveau remplies (tu as moins de 25 ans, tu es étudiante et tu résides en Belgique, tu ne dépasses pas le plafond d’heures autorisées en matière d’activité lucrative…) tu peux récupérer ton droit aux allocations familiales. N’hésites pas à contacter Famifed si tu as d’autres questions ou à consulter leur site internet ( voir : http://www.famifed.be/home).

       

      Bien à toi,

       

      Le Service droit des jeunes.

  12. sakande
    le 17 juillet 2018 à 22:01

    bonjour,

    j’etais adopter a mes 4 ans et à l’age de 12 ans mes parent adoptifs m’ont renvoyer dans mon pays d’origine

    et mon père adoptifs ne travaille plus depuis longtemps parce qu’il a un problème de genoux

    mais depuis que j’etais renvoyer dans mon pays d’origine j’avais recu que deux coup de fil de leur part et

    maintenant ca fait 2 ans que je suis en Belgique et je commence à poser des questions…

    donc j’aimerais savoir si c’est possible qu’ils aient toucher des allocations familiales pendant mon absence

    si oui ya t’il quelquechose que je puisse faire

    merci d’avance

    • le 23 juillet 2018 à 11:29

      Bonjour Sakande,

       

      L’article 52 de la loi du 19 DECEMBRE 1939  [Loi générale relative aux allocations familiales (LGAF)] dit que : « Les allocations familiales ne sont pas dues en faveur des enfants qui sont élevés ou suivent des cours hors du Royaume. »

       

      Si ta famille adoptive a touché des allocations familiales pendant que tu étais dans ton pays d’origine, elle les a donc touchées indûment. C’est-à-dire que les allocations n’auraient pas dû être payées. Il est possible que ça ait été le cas, car il suffit que tes parents n’aient pas déclaré ton absence à la caisse d’allocations familiales. Les allocations auront alors continué à être versées automatiquement jusqu’à tes 18 ans.

       

      Normalement, une procédure de récupération est prévue (c’est-à-dire que les personnes qui ont touché des allocations sans y avoir droit doivent les rembourser à la caisse d’allocation familiales quand celle-ci s’en rend compte.) Mais tu ne pourrais pas récupérer toi-même cet argent.

       

      Il y a aussi des délais de prescription :  ils sont de trois ans si les personnes qui ont touché l’allocation étaient de bonne foi, et de 5 ans s’il y a eu fraude. Pour les fraudes nées après 2013, le délais de prescription ne commence à courir qu’à partir du moment où la caisse a connaissance de la fraude.

       

      Pour toute question, tu peux contacter la caisse d’allocations familiales et, si tu ne la connais pas, tu peux contacter Famifed.

       

      Peut-être peux-tu aussi en parler avec l’organisme qui s’est occupé de l’adoption, si celle-ci s’est mal passée et que tu restes avec des questions à ce sujet.

       

      En espérant avoir répondu à ta question,

       

      Le service droit des jeunes

  13. Omar
    le 12 juillet 2018 à 12:41

    Bonjour
    Je vis avec ma famille nous sommes 4, on est 3 enfant et ma mère j’aimerais savoir si je travail est ce que je perd mon allocation? Sinon combien on va nous payé si j’ai un salaire de 1400€ ?

    • le 17 juillet 2018 à 11:55

      Bonjour Omar,

       

      Si tu es mineur, tu as droit aux allocations familiales de façon inconditionnelle jusqu’à tes 18 ans.

      Si tu es majeur, tu peux continuer à bénéficier des allocations familiales jusqu’à tes 25 ans, pour autant que tu peux prouver chaque année que tu poursuis ta scolarité ou que tu es inscrit au chômage ( tu y as alors droit pendant ton stage d’insertion professionnelle) . Le droit aux allocations familiales s’arrête donc si tu n’es plus scolarisé ( ou que tu n’es pas en période de stage d’insertion professionnelle) et que tu as plus de 18 ans. Tes frères et sœurs de moins de 18 ans  et ceux qui ont moins de 25 ans et sont encore aux études, pourront continuer à recevoir leurs allocations familiales

      J’espère avoir répondu à ta question.

      Bien à toi,

      Pour le service droit des jeunes

      Magalie

  14. Sandi
    le 11 juillet 2018 à 16:38

    Bonjour voilà ma question j ai trois enfants à charge et un autre enfant qui vivait cher sont pere moi la caisse d allocations es onats et la caisse de mon ex marie groupeS base en Flandre mon exari a mis mon fils a la rue il es donc revenu vivre cher moi es t il noale qu il reste à cette caisse d allocations groupesS qui eux le concidere comme un première enfants hors dans la fraternité il es le deuxième et il me dise que il ne sera pas à ma caisse d allocations onafts mais resterait cher groupesS je ne comprend pas pourquoi

    • le 17 juillet 2018 à 10:10

      Bonjour Sandi ,

      Si nous comprenons bien votre situation, vous avez un premier enfant avec votre ex-mari qui ouvre le droit aux allocations familiales pour lui auprès de la Caisse d’allocations familiales « Groupe S » et qui vivait avec lui jusqu’il y a peu. Par ailleurs, vous avez trois autres enfants avec un autre homme pour lesquels vous touchez des allocations familiales auprès de FAMIFED. Maintenant que votre premier fils vient vivre avec vous, vous auriez aimé que votre caisse d’allocations familiales le prenne en charge en tant que 4ème enfant à votre charge.

      Cela n’est malheureusement pas possible car le droit aux allocations familiales est ouvert par priorité par le père de l’enfant, même si c’est vous qui touchez effectivement le montant des allocations familiales pour votre fils car c’est maintenant vous qui l’élevez.  Par conséquent, le fils que vous avez recueilli doit effectivement continuer de dépendre de la caisse d’allocation à laquelle il était inscrit lorsqu’il vivait chez son père (Groupe S) et doit garder le taux de « premier enfant » ouvert par son père.

      En espérant vous avoir éclairé,

      Service droit des jeunes.

  15. Zara
    le 8 juillet 2018 à 13:35

    Bonjour,
    j’ai postulé pour une régularisation générale de 9bis. Puis-je avoir une allocation de naissance? L’enfant a 4 ans.
    Merci d’avance.

    • le 17 juillet 2018 à 10:09

      Bonjour,

      Pour bénéficier de la prime de naissance, il ne suffit pas juste d’introduire une demande de régularisation 9 bis. Il faudrait qu’au moment de votre demande de prime de naissance,  la procédure soit positive (que vous obteniez effectivement un titre de séjour en Belgique) et que votre enfant n’aie pas atteinte l’âge de 5 ans au moment de votre demande.  En effet, pour la prime de naissance, il y a un délai de 5 ans de rétroactivité. Si toutes ces conditions sont remplies, vous pourriez avoir droit à la prime de naissance.

      En espérant vous avoir éclairé,

      Service droit des jeunes.

  16. Paola
    le 7 juillet 2018 à 23:05

    Bonjour,
    Je suis une maman de trois enfants, les deux premier avec mon ex on est divorcer, mon troisième bébé vient de naître, le papa de bebe travaille et c’est son premier enfants, mais on est pas ensemble mais il a donner le’ nom à son fils( avec une reconnaissance à la commune).
    Mon bébé il est sur ma charge avec mes deux enfants.
    Ma question c’est : comment je vais recevoir les allocations?
    Est ce que je vais recevoir c’est les trois chacun son rang? Ou les deux première à part et le troisième à part car les pères diffèrent?
    Et comment les allocations familiales va calculer?
    Pour moi c’est trois mois enfants mais pour le copain c’est son premier en p’us il travail!!
    Merci de me répondre.

    • le 9 juillet 2018 à 10:01

      Bonjour,

      La loi prévoit que dans votre situation, les enfants sont « groupés » pour déterminer les rangs. S’ils sont tous inscrit à la même adresse, ils seront considérés aux yeux de la caisse d’allocation familiale comme étant frères et sœurs.

      Votre troisième enfant sera donc pris en compte au troisième rang.

      Bonne journée.

      Pour le Service droit des Jeunes

      Xavier

  17. Mondo
    le 5 juillet 2018 à 23:43

     

    Bonjour

    J’ai la nationalité belge et j’ai mon fils de 17 ans qui vient de me rejoindre en regroupement familial et je bénéficie du CPAS.

    Dans ce cas, à partir de quelle année les allocations familiales vont elles être calculées?

    • le 9 juillet 2018 à 10:51

      Bonjour,

      Le droit aux allocations familiales existent sur base du travail ou assimilé (chômage, maladie, retraite). Si personne au sein de votre ménage ne travaille vous pourrez demander les prestations familiales garanties.

      Dans les deux cas, il faut que l’enfant se trouve en Belgique pour qu’un droit existe. Donc pour la période avant son arrivée, vous ne pourrez pas demander le bénéfice des allocations familiales.

      Pour le Service droit des Jeunes

      Xavier

       

  18. Lilou13
    le 5 juillet 2018 à 18:07

    Bonjour, j’ai 18ans. Mes parents sont divorcés et ma mère habite à plus de 1000km. J’habite avec mon père, mais celui-ci est radin et ne me paie rien. C’est mon papy qui doit rapporter à manger et à boire tous les jours, qui doit payer les frais scolaires, les courses, mes vêtements, les frais de médecin, etc… mon père ne veut pas me reverser ne serai-ce qu’une partie des allocations car il n’ est pas d’accord.. sachant qu’il a fait une facture de 985€ le mois dernier avec son abonnement de téléphone en hors forfait car il appelle tous les jours des voyantes et autres.. je voudrai savoir si c’est possible que mon grand-père ou moi perçoive les allocations car cette situation ne me convient pas. Pour précision, ce sont les allocations du Luxembourg.

    • le 9 juillet 2018 à 11:13

      Bonjour,

      Normalement, tes parents doivent veiller à ce que tu ne manques de rien, et ce jusqu’à la fin de ta formation. Ils sont tous les deux responsables de cette obligation d’entretien.

      Concernant tes allocations familiales, sans être expert dans le droit Luxembourgeois, il semblerait que les allocations sont versées au parent qui héberge l’enfant. Mais le mieux est peut être de les contacter directement pour voir si une solution existe dans un cas comme le tien :

      http://cae.public.lu/fr.html

      Pour le Service droit des Jeunes

      Xavier

  19. Jennyfere
    le 4 juillet 2018 à 10:30

    Bonjour
    Mon fils aura 25 ans en décembre 2020 mais il n aura pas terminé l’école puis-Je encore bénéficier de ses allocations familiales

    • le 4 juillet 2018 à 11:32

      Bonjour Jennyfere,

      Le droit aux allocations familiales s’arrête, dans tous les cas, à la fin du mois au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans.

      A partir du 1er janvier 2021, tu ne toucheras donc plus d’allocations familiales pour ton fils, même s’il est encore étudiant.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  20. loudo
    le 3 juillet 2018 à 07:38

    Bonjour je suis né le 30 novembre 2002,j’ai pris mon domicile chez ma grand mère car ma mère ne me veux plus !Il parait que j’ai de nouveau droit a mes alloc famil orphelin majorée à conditions que ma mère ne me verse pas d’argent je n’ai plus de contact avec elle.Est ce que ma gd mère peut toucher mes alloc sur un compte àelle et est vrai qu’ 16 ans je peux les toucher moi meme!Quels démerches doit on faire .Un grand merci pour votre réponse .Ludo

  21. Jessica
    le 25 juin 2018 à 07:10

    Bonjour,

    J’ai une soeur qui va faire 25 ans le 22 août 1993, et qui poursuit une formation en Esthétique (promotion sociales), est ce qu’a 25 ans a t elle droit encore aux allocations familliales?

    Merci.

    • le 26 juin 2018 à 12:06

      Bonjour Jessica,

      Le droit aux allocations familiales s’arrête à la fin du mois au cours duquel le jeune atteint l’âge de 25 ans.

      Donc pour ta soeur, à partir du 1er septembre il n’y aura plus de droit aux allocations familiales, quelle que soit son activité.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  22. Jahmal
    le 20 juin 2018 à 14:34

    Bonjour, étant enfant j’ai habité avec mon père pendant des années, j’avais pas une bonne éducation car mon père me privait de beaucoup de choses et me battait quand il en avait l’occasion… j’ai pas eu une « enfance normale » pendant que je vivais avec lui. Ma mère m’a récupéré en 2008 suite à une fugue que j’avais commis et ma ramener au Congo où j’ai étudié dans une école privé Belge, mon père d’ailleurs avait fait une décharge comme quoi il était plus mon titulaire. Mais j’ai appris que entre 2008 et 2014 mon père a touché mes allocations sans m’envoyer 1€ pendant toutes ses années. Ma question est là suivante, est-ce que j’ai le droit de le poursuivre en justice étant donné que je ne vivais pas avec lui et en plus de ça il m’a rien envoyé comme argent ?

    • le 21 juin 2018 à 15:29

      Bonjour Jahmal,

       

      L’objectifs des allocations familiales est d’aider les parents à éduquer et subvenir aux besoins de leur enfant. Cet argent n’est pas destiné à l’enfant mais bien à la personne qui élève l’enfant. Ton père n’était donc pas tenu de te redonner tes allocations familiales. Dès lors, tu ne peux pas le poursuivre en justice pour la raison que tu avances.  Si ton père a bénéficié de ces allocations familiales de façon indûe il peut dans certains cas devoir les rembourser à FAMIFED.  Si l’ erreur provient de FAMIFED et que ton père ignorait qu’il n’avait pas le droit de percevoir ces allocations, FAMIFED ne peut pas récupérer les montants payés. Par contre, si le droit a été maintenu après ton départ de la Belgique suite à une fraude de ton père, FAMIFED peut lui demander le remboursement des allocations jusqu’à 5 ans.

       

      J’espère que ces informations te seront utiles.

       

      Bien à toi,

       

      Pour le service droit des jeunes,

      Magalie

  23. Nari
    le 16 juin 2018 à 19:39

    Dans quel cas a ton droit aux arrierés des allocations familial?

  24. Nari
    le 16 juin 2018 à 19:38

    Je suis divorcée,ma mère percevait les allocation de ma fille unique de 4ans car moi j etais radiée de la commune car je vivais a l etranger,maintenant je suis revenue et trouvé un logement,nous nous sommes inscrites toutes les deux a la commune a la meme adresse.Ma question ai je droit a recuperer les allocation familial?

    • le 19 juin 2018 à 12:33

      Bonjour Nari,

      Les allocations familiales sont en principe payées à l’allocataire. Le plus souvent il s’agit de la mère. Lorsque la mère n’élève pas elle-même son enfant, la personne qui la remplace perçoit les allocations familiales. C’est sur cette base-là que ta maman les a sans doute perçues en ton absence. Maintenant que tu vis de nouveau avec ton enfant, tu peux contacter la caisse d’allocations familiales afin de leur demander que les allocations familiales te soient versées.

      On espère que ces informations pourront t’aider.

      Bien à toi,

      Le Service Droit des jeunes

       

  25. plante77
    le 16 juin 2018 à 14:29

    J’ai 19 ans. Ma mère perçoit des allocations familiales pour 2 enfants. Je rentre en prépa à la rentrée et j’aurai mon propre logement. Ma mère ne me donne pas un centime. Je voudrais savoir si ma part des allocations familiales que touche ma mère peut être versée sur mon compte bancaire. Merci d’avance pour votre réponse

    • le 19 juin 2018 à 10:18

      Bonjour,

      La loi prévoit qu’à partir de 16 ans, si tu n’es plus domicilié avec la personne qui t’élève, donc ta mère, la caisse d’allocations familiales peut te payer directement tes allocations familiales sur ton numéro de compte en banque. Si tu effectues un changement d’adresse à la commune, la caisse d’allocations familiales en sera automatiquement informée, via le Registre National. Saches cependant que cela peut prendre quelques semaines avant que ton changement d’adresse n’apparaisse au registre national. Si tu veux percevoir tes allocations familiales plus vite, tu peux envoyer les documents suivants à ta caisse : la déclaration de changement de résidence (« Modèle 2 » : document reçu à l’administration communale lors de la demande de changement d’adresse) ou le rapport du contrôle de résidence de l’agent de quartier, ainsi que ton numéro de compte en banque.

       

      J’attire ton attention sur le fait qu’il est peut être mieux de trouver un arrangement ta mère car le fait de percevoir toi-même tes allocations familiales va diminuer le montant global des allocations familiales que reçoit ta mère pour toi et ta sœur (je t’invite à lire la fiche ci-dessus expliquant le système des rangs). De sorte que si ta maman accepte de te donner le montant des allocations familiales divisés par 2, tu recevrais également davantage que ce que tu recevras si tu devais toucher toi-même tes allocations familiales.

       

      N’hésite donc pas à nous contacter par téléphone tous les jours sauf le jeudi entre 9h et 17h au 02/209.61.61 si cet élément de réponse n’est pas suffisant.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  26. rg
    le 6 juin 2018 à 15:39

    Bonjour.
    Jetait a letranger en pause carriere pour 6 mois. Jai ete radie de la commune le 23/03/18. Et je me suis reinscrite le 31/05/18. Je ne percoit plus mes allocations familiales depuis ma radiation.
    -est ce quapres ma reinscription tout sera en ordre?
    – est ce retroactif?
    – me remettrons t il mes allocs avant le 31/05?
    – pourkoi arretent ils de payer alors que les enfant sont tjrs aux etudes?
    Merci pour votre reponse
    Rg

    • le 15 juin 2018 à 16:10

      Bonjour,

      Il nous est difficile de répondre à tes questions car nous n’avons pas tous les éléments nous permettant d’y répondre. Notamment, Est-ce toi qui ouvre le droit aux allocations familiales ou quelqu’un d’autre ( et c’est toi qui les « touchait » ?) . Et Est-ce que les enfants ont poursuivis leurs études à l’étranger ou en Belgique en ton absence ? Car en principe, il faut que l’enfant soit domicilié en Belgique et qu’il étudie en Belgique pour avoir droit aux allocations familiales. A certaines conditions, les parents peuvent garder les allocations familiales pour leur enfant qui étudie dans certains pays étrangers si l’enfant reste domicilié en Belgique.

      N’hésite donc pas à nous contacter par téléphone tous les jours sauf le jeudi entre 9h et 17h au 02/209.61.61 si cet élément de réponse n’est pas suffisant.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

       

       

  27. Abdelmalik
    le 30 mai 2018 à 21:24

    Je suis belge au cpas marié avec une femme du maroc et j ai deux enfants a ma charge je percevait les allocations familliale et ma femme a transferer les allocations a son compte les allocations familliales

    • le 4 juin 2018 à 11:21

      Bonjour Abdelmalik,

      C’est la personne qui élève effectivement l’enfant qui perçoit les allocations familiales et c’est généralement la mère.

      EN effet, l’article 69 de la Loi générale relative aux allocations familiales prévoit:

      « § 1er. Les allocations familiales et de naissance sont payées à la mère. En cas d’adoption plénière de l’enfant par deux personnes de même sexe ou en cas d’adoption plénière par une personne de l’enfant ou de l’enfant adoptif de son conjoint ou cohabitant de même sexe, les allocations familiales sont payées au plus âgé des parents au premier degré.

      Si la personne à laquelle les allocations familiales sont payées en vertu de l’alinéa 1er n’élève pas effectivement l’enfant, les allocations familiales sont payées à la personne physique ou morale qui remplit ce rôle. »

       

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Service droit des jeunes.

  28. Luna
    le 24 mai 2018 à 20:02

    Bonjour, ma question es comment un père de famille laisse son enfant à la maman avec son accord, accord également pour la scolarité près de ou il réside seulement le papa refuse que son enfant sois domicilié chez moi tout ça pour garder les allocations familiales. Comment faire ? La commune ne peut pas inscrire mon enfant à mon domicile sans l’accord du papa donc je me retrouve dans une situation bien compliquée mais car je élève seule mon enfant je paie tout c’est a dire la nourriture l’école les vêtements et le bien être de mon enfant mais cela sans allocations familiales. De plus que le papa a carrément abandonné son enfant ne le voit jamais car mon enfant ne veut plus voir son papa mais son papa c’est également le cas. Cela dure depuis début décembre nous sommes arrivons au mois de juin le papa ne paie rien, mon fils toujours domicilié la bas. Que doit-je faire dans ce cas ???? Car le papa fraude les allocations familiales mais de plus que je n’ai pas de pension alimentaire rien. J’ai vraiment besoin d’aide pour que les choses soient tout en ordre et officielle car il n’est pas non plus facile pour mon enfant de savoir que son papa a un tel comportement et laisse son fils comme ça sans même aider le moindre centimes pour lui. Je trouve scandaleux les gens qui peuvent faire cela. Est-ce que le père risque de devoir me remboursé les allocations familiales depuis décembre ainsi que une pension alimentaire ? Merci de bien vouloir nous aider. Veuillez croire mes sentiments les plus sincères.

    • le 4 juin 2018 à 10:25

      Bonjour Luna,

      Les allocations familiales sont payées au parent qui élève effectivement l’enfant. Tu peux demander à la caisse d’allocations familiales de te verser les allocations une fois que ton enfant sera domicilié chez toi. En principe la commune ne peut pas s’opposer à ce changement d’adresse étant donné qu’il correspond à la réalité. De plus la commune a pour instruction de procéder au changement d’adresse même s’il n’a pas l’accord écrit de l’autre parent. En effet, dans le cadre de l’exercice de l’autorité parentale, chaque parent est présumé agir avec le consentement de l’autre. Cela est clairement mentionné dans les instructions générales concernant  la tenue des registres de la population :

      c)            Lorsque les deux parents ne vivent pas ensemble, il suffit que l’un d’eux assiste le mineur non émancipé lors de la déclaration du transfert de sa résidence principale, et ce à condition que ce parent ne soit pas déchu de son autorité parentale et qu’il n’y ait aucun jugement judiciaire confiant l’autorité parentale exclusive à l’autre parent. La présomption stipulée à l’article 373, alinéa 2 du Code civil  s’applique également dans le cas où les parents ne vivent pas ensemble (article 374, §1er, premier alinéa du Code civil).

      Il n’est aucunement requis que la commune demande l’accord de l’autre parent en ce qui concerne le transfert de la résidence principale du mineur qui a été déclaré.

      A côté des allocations familiales, concernant la contribution alimentaire que le père ne te paie pas pour élever votre fils, tu as deux solutions :

      –          Si tu as un jugement du tribunal de la famille qui le condamne à verser une contribution alimentaire, tu peux forcer l’exécution de ce jugement en t’adressant au SECAL qui peut directement prélever la contribution sur le salaire du papa pour te la verser

      –          Si il n’y a pas de jugement, tu peux saisir le Tribunal de la famille pour condamner le papa à te verser une contribution alimentaire.

      J’espère que ces informations te seront utiles.

      Pour le service Droit des jeunes ,

      Magalie

  29. Cevline
    le 23 mai 2018 à 11:34

    Bonjour voilà j ai 21 ans j ai arrêté mes étude en novembre suite a ma grossesse je compte reprendre mes étude en septembre est ce que je continuerais a bénéficier de mes allocation ?
    Et autre question je bénéficie d allocation d orpheline est ce que si je me marie je perd mes allocation d orpheline ?
    Merci d avance de vos réponse

    • le 11 juin 2018 à 11:19

      Bonjour Cevline,

      Tu as droit aux allocations familiales jusqu’à tes 25 ans uniquement si tu peux prouver, chaque année, que tu es étudiante. Tu dois informer ta caisse d’allocations familiales du fait que tu as interrompu tes études, afin qu’ils cessent de te payer les allocations.  Cela évitera que tu aies un montant important à leur rembourser. Lorsque tu reprendras tes études, si tu as toujours moins de 25 ans tu pourras récupérer ton droit aux allocations familiales.

      En ce qui concerne la majoration à laquelle tu as droit en tant qu’orpheline, le fait que tu te maries n’aura pas d’impact sur le montant que tu reçois. Tu pourras continuer à recevoir les allocations majorées pour les orphelins. C’est le mariage ou la cohabitation du parent survivant qui peut supprimer le droit à la majoration pour orphelin. En effet, si tu as encore un parent et que celui-ci vit en couple, tu n’as droit qu’aux allocations familiales ordinaires.

      J’espère avoir répondu à tes questions.

      Bien à toi,

      Pour le Service Droit des jeunes,

      Magalie

  30. Vanessa
    le 20 mai 2018 à 13:10

    J’ai 4 enfants je suis séparée, nous avons choisis la garde partagé, est ce que les allocations familiales des 4 enfants peuvent être versé de moitié à moi et à leur père ? Du fait de la garde partagée qui a les enfants à charge, nous 2? Et je suis enceinte de mon nouveau compagnon :vais je toucher les allocations familiales pour un cinquième enfant ou comme pour un premier? Cela dépend du nombres d’enfants à charge mais comme c’est une garde partagé on considère que j’ai combien d’enfants à charge?

    • le 25 mai 2018 à 16:54

      Chère Vanessa,

      La séparation ou le divorce des parents n’a pas de conséquences sur le paiement des allocations familiales, ni sur le montant de celles-ci sauf les cas de familles recomposées (si votre nouveau compagnon a lui-même des enfants d’une première union).

      Par conséquent, les allocations familiales continuent à être payées à la mère de l’enfant, par la caisse d’allocations familiales de l’employeur du père de l’enfant.

      Il existe toutefois certains cas dans lesquels les allocations familiales seront payées à quelqu’un d’autre. Si les enfants sont domiciliés chez leur père, celui-ci peut demander que les allocations familiales lui soient payées. Il doit introduire sa demande à la caisse d’allocations familiales compétente. Il doit joindre à sa demande le jugement qui constate que les enfants sont domiciliés chez leur père.

      Vous pouvez cependant vous mettre d’accord avec le papa des enfants et vous partager le montant des allocations familiales. Vous pouvez, par exemple, prévoir que la mère reçoit les allocations familiales, puis qu’elle reverse la moitié au père. Vous pouvez aussi prévoir que l’un de vous garde un peu plus de la moitié, par exemple parce qu’il a droit à une majoration.

      Mais si vous voulez que la caisse vous paye chacun la moitié (ou une autre répartition), il vous faut un jugement. Vous pouvez demander au tribunal de la famille d’homologuer votre accord, ou de décider pour vous si vous ne parvenez pas à vous mettre d’accord. Si vous remettez à la caisse d’allocations familiales un jugement qui prévoit que la moitié des allocations familiales doit être payée à chaque parent, la caisse doit le respecter.

      Vous pouvez aussi demander à la caisse de verser les allocations familiales sur un compte bancaire commun, auquel vous avez tous les deux accès, mais uniquement pour des dépenses relatives à l’enfant et dans l’intérêt de l’enfant.
      Il suffit de communiquer le numéro de ce compte commun à la caisse d’allocations familiales, et de lui demander d’y verser les allocations familiales.

      Si  vous n’arrivez pas à vous mettre d’accord, vous pouvez demander au tribunal de la famille de décider qui perçoit les allocations familiales. Le tribunal décide toujours dans l’intérêt de l’enfant. Le greffe du tribunal (ou une autre personne concernée) envoie une copie du jugement à la caisse d’allocations familiales.

      Pour finir, le montant des allocations familiales dépendant du nombre d’enfants faisant partie du ménage, le montant de vos allocations familiales sera augmenté suite à la naissance de votre nouvel enfant à naître.

      J’espère que toutes des informations vous seront utiles.

      N’hésitez pas à prendre contact avec le service médiation de chez FAMIFED qui répond à toute  question en matière d’allocations familiales (au numéro vert : 0800 94 434 ) .

      Bien à vous,

      Le Service droit des jeunes.

  31. oxygene
    le 20 mai 2018 à 03:02

    Bonjour,

    voila jets un enfants en garde alterné mon ex femme perçois

    les allocations familiales sur le jugement il est mentionné quelle

    dois me versé   la moitié tous les mois chose quel ne respecte pas

    quel son les démarches à suivre pour demander que ma part

    soi directe versé sur mon compte par l’organisme des allocations

    familiales et sur tous que dois je faire pour récupérer les arriérés

    quel me dois en espérant une réponse favorable de votre part je vous

    salue .

    Biens à vous  .

     

    abdelkader .

    • le 24 mai 2018 à 16:26

      Cher Abdelkader,

       

      Différents moyens de contrainte existent en cas de non-paiement de la contribution alimentaire. Il est possible de :

      • demander au juge du tribunal de la famille de mettre en place une délégation de sommes. La délégation de sommes est une procédure permettant de recevoir directement la contribution alimentaire que le débiteur doit payer auprès de personnes qui lui sont redevables de sommes d’argent ( son employeur, sa caisse de chômage,..). Cette délégation de sommes doit être prévue dans un jugement.
      • procéder à une saisie sur salaire. il faut dans ce cas faire intervenir un huissier. Le salaire pouvant être sais intégralement.
      • Faire appel au SECAL. Ce service du SPF finances peut accorder des avances sur des contributions alimentaires ou récupérer des contributions alimentaires non payées.( voir le site internet du SECAL pour davantage d’informations à ce sujet).
      • Déposer plainte pour abandon de famille. Le non-paiement des contributions alimentaires est une infraction pénale. après deux mois d’impayés, le créancier peut déposer plainte à la police. Le procureur du roi est ensuite libre d’entamer ou non des poursuites. Cette procédure est souvent utilisée comme moyen de pression.

      J’espère que ces informations te seront utiles.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

       

       

  32. Mia
    le 19 mai 2018 à 23:19

    Bonjour,

    J’ai un petit soucis. En effet, je suis domiciliée avec ma sœur de 20 ans et j’ai 19 ans. Nous étions encore. Cependant, c’est elle qui a perçu mes allocations familiales via un chèque à son nom. Malheureusement, lorsque je lui ai demandé ma part, elle a refusé. Comment puis-je faire ? Bien à vous,

    • le 22 mai 2018 à 16:00

      Bonjour Mia,

      Il importe de savoir si ta sœur t’a pris à sa charge en lieu et place de tes parents. Dans ce cas, pour pouvoir percevoir personnellement tes allocations tu dois avoir une adresse différente de ta sœur.

      Par contre si vous êtes de simples colocataires, vu que tu es majeur, tu peux faire la demande à la caisse d’allocations familiales pour percevoir personnellement tes allocations. Mais cela a une incidence sur le montant dont tu as droit. En effet, tu changes de rang cela signifie que tu passes du rang 2 où tu percevais 173,80 € au premier rang où dorénavant tu percevras 93,93 €. Car la caisse d’allocations familiales va scinder vos droits et chacun aura un montant du premier rang, à savoir, chacun 93,93 €.

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Service droit des jeunes.

  33. Ella
    le 18 mai 2018 à 23:55

    Bonjour,

    Actuellement, je suis étudiante en dernière année et je serai diplômée en juillet 2018. Je voudrais appliquer pour un master complémentaire d’un an aux Pays-Bas, débutant en février 2019.

    Dès lors, je me demandais si l’inscription en février posait problème et si je risquais de perdre mes allocations familiales.

    Merci d’avance pour votre réponse

    • le 22 mai 2018 à 16:29

      Bonjour Ella,

      En principe, pour bénéficier des allocations familiales, tu dois remplir des conditions légales, notamment être élevé ou suivre des cours sur le territoire belge. Autrement dit, tu ne pourras plus prétendre aux allocations familiales lorsque tu poursuit tes études à l’étranger.

      Toutefois, grâce à un Règlement européen qui garantie la liberté de circulation des personnes, la condition de suivre des cours sur le territoire belge est  présumée remplie pour tous les étudiants qui suivent leurs études dans l’un des Etats de l’Espace Economique Européen, dont fait partie les Pays-Bas.

      Par conséquent, tu pourras continuer à percevoir, jusqu’à l’âge de 25 ans, tes allocations familiales tout en poursuivant tes études au Pays-Bas.

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Service droit des jeunes.

       

       

       

       

       

  34. Manuel
    le 16 mai 2018 à 13:22

    Bonjour,

     

    Je réside actuellement chez mes parents : j’ai 23 ans et je suis en Master à l’université, ils perçoivent donc des allocations familiales (je suis le seul enfant).

    J’envisage prochainement d’emménager chez ma conjointe :

    Est-ce que j’aurai toujours droit aux mêmes allocations familiales ?
    Serais-je considéré « à la charge » de ma conjointe ?

    • le 1 juin 2018 à 16:24

      Bonjour Manuel,

      La loi prévoit qu’à partir de 16 ans, si tu n’es plus domicilié avec  la personne qui t’élève,  la caisse d’allocations familiales peut te payer directement tes allocations familiales sur ton numéro de compte en banque. Si tu effectues un changement d’adresse à la commune, la caisse d’allocations familiales en sera automatiquement informée, via le Registre National. Saches cependant que cela peut prendre quelques semaines avant que ton changement d’adresse n’apparaisse au registre national.  Si tu veux percevoir tes allocations familiales plus vite, tu peux envoyer les documents suivants à ta caisse : la déclaration de changement de résidence (« Modèle 2 » : document reçu à l’administration communale lors de la demande de changement d’adresse) ou le rapport du contrôle de résidence de l’agent de quartier, ainsi que ton numéro de compte en banque.

      J’espère que ces informations te seront utiles.

      Bien à toi,

      Pour le Service Droit des jeunes,

      Magalie

  35. SANDRA0606
    le 14 mai 2018 à 14:44

    Bonjour

    je vis avec mon conjoint et notre fils de 3 ans . il est ala charge de mon mari et sur les fiche de paye ses bien marquer chez lui qu il est  a sa charge mais se smoi qui touche les allocation familliale. se n est pas  un soucis ?

    • le 15 mai 2018 à 10:56

      Bonjour,

      La loi prévoit que les allocations familiales doivent être payées à la personne qui élève l’enfant et précise qu’en général, il s’agit de la mère.

      Si l’enfant vit dans le ménage de ses parents, les allocations familiales sont donc d’office payées à la mère.

      Par conséquent, ne t’inquiète pas, même si ton fils est à la charge de ton mari, il est parfaitement normal que ce soit toi (la maman), qui perçoive les allocations familiales.

      En espérant avoir répondu à ta question.

      Service droit des jeunes.

  36. Maxime
    le 11 mai 2018 à 23:03

    Bonjour, je voulais s’avoir si on continué à toucher les allocations familiales quand on rentre dans une formation à distance à l’âge de 16 ans. Merci cordialement.

    • le 18 mai 2018 à 15:04

      Bonjour Maxime,

      Le droit aux allocations familiales est normalement accordé jusqu’à que tu sois âgé de 18 ans . Il est possible d’étendre ce droit jusqu’à ses 25 ans uniquement si tu peux démontrer que tu poursuis une scolarité de manière effective.

      N’hésites pas à nous contacter au 02/209.61.61 lors de notre permanence téléphonique (ayant lieu tous les jours sauf le jeudi de 9h à 17h sauf de 12h30 à 13h) .

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  37. Ysn Slv
    le 11 mai 2018 à 12:36

    Bonjour , j’ai 21 ans et je ne souhaite plus suivre ma filière d’étude en kinésithérapie , j’ai actuellement arrêter les cours ( 2 semaines ) , et je suis à l’université ( en étude supérieur ) , je compte quand même aller signé mes exams en juin , mais j’ai plus la force dn aller en cours …vont ils me retirer mes allocation familiale ?

    • le 22 mai 2018 à 15:25

      Bonjour,

      La loi dit que : « les allocations familiales sont accordées jusqu’à l’âge de 25 ans, dans les conditions déterminées par le Roi, en faveur de l’enfant qui suit des cours ou effectue un stage pour pouvoir être nommé à une charge. »

      Tandis que l’arrêté royal du 10 août 2005 fixant les conditions auxquelles les allocations familiales sont accordées en faveur de l’enfant qui suit des cours ou poursuit sa formation (M.B. 19.8.2005) précise que :  « Le droit aux allocations familiales est acquis pour l’ensemble de l’année académique lorsque le total d’au moins 27 crédits est atteint à la suite  d’une inscription intervenue au plus tard le 30 novembre de l’année académique concernée (…) » Et que « Les allocations familiales cessent d’être dues si l’enfant, dans le courant de l’année académique, ramène son inscription ou ses inscriptions sous le seuil de 27 crédits ou met, dans le courant de l’année académique, un terme à la formation à laquelle ou aux formations auxquelles il s’était inscrit. »

      A notre sens, tant que tu restes inscrit dans l’enseignement supérieur, les allocations familiales sont dues jusqu’à la fin de l’année scolaire.

      En espérant avoir répondu à ta question,

      Service droit des jeunes

  38. Lily
    le 4 mai 2018 à 22:51

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je n’ai plus droit aux allocations depuis janvier 2018. Etant orpheline, ma tante a toujours perçu mes allocations jusque là mais depuis que je suis émancipée Famifed me refuse les allocations car je suis à charge de personne. D’après ce que j’ai lu, je suis en droit de les percevoir car je suis étudiante à temps-plein et j’ai moins de 25 ans.

    Suis-je bien dans les conditions pour être allocataire?

    Cordialement

    • le 8 mai 2018 à 18:23

      Chère Lily,

      Pour avoir droit aux allocations familiales majorées pour orphelins, il te faut remplir trois conditions :

      • qu’un parent ou que les deux parents soient décédés ;
      • et que le parent survivant ne soit pas remarié ou cohabitant (en couple avec un nouveau partenaire) – ou que le parent survivant n’ait plus aucun contact avec l’enfant, et ne contribue pas ou peu aux frais d’entretien de l’enfant (dans ce cas c’est une autre personne qui reçoit les allocations familiales) ;
      • et que le parent décédé ou une autre personne de la famille ouvre le droit aux allocations familiales (travail, chômage, pension, etc.) au moment du décès (au moins pour 6 mois durant les 12 mois qui précèdent le décès).

      Si ces conditions sont remplies, tu devrais y avoir droit jusqu’à tes 25 ans même si tu ne vis plus avec ta tante à condition que tu sois encore étudiante ou en stage d’attente au chômage. Si c’est le cas, n’hésites pas à recontacter la caisse d’allocations familiales de tes parents pour en parler avec eux.

      Mais peut-être que tu ne remplissais pas ces trois conditions et que depuis le décès de tes parents, tu bénéficiais d’allocations familiales via ta tante avec laquelle tu vivais (et non pas via tes parents décédés). Et donc, depuis que tu ne vis plus avec elle, tu ne bénéficies plus d’allocations familiales puisque tu devais vivre avec elle pour y avoir droit.

      Ou encore, tu ne bénéficiais pas d’allocations familiales mais de prestations familiales garanties qui répondent à d’autres conditions.

      En fait, nous n’avons pas assez d’informations sur ta situation pour te répondre avec certitude.

      C’est pourquoi, si ces informations ne sont pas suffisantes, on te conseille d’envoyer un mail au service médiation de Famifed qui répond à toute question concernant les dossiers qu’ils traitent ( et qui explique bien les choses ! ) . Voici leur adresse mail :  info.mediation@famifed.be . Il te faudra indiquer ton nom, prénom et date de naissance pour qu’ils retrouvent ton dossier et puissent te répondre de manière complète et certaine.

      Si tu n’as pas la réponse à ta question, n’hésites pas à nous contacter au 02/209.61.61 lors de notre permanence téléphonique (ayant lieu tous les jours sauf le jeudi de 9h à 17h sauf de 12h30 à 13h) .

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  39. Hope
    le 30 avril 2018 à 13:42

    Bonjour,
    Je suis française domiciliée en Belgique depuis 3ans et quelques mois. J’ai repris des études, et je termine mon cursus l’année prochaine.

    J’ai un garçon de 9 ans qui vit en France chez ma mère. Pour des raisons personnelles, il doit venir s’installer avec moi pour la rentrée prochaine. Reconnu par son papa, à la naissance, je n’ai eu par la suite plus de nouvelles de lui, c’est moi qui m’en occupe, aider de ma mère.

    J’aimerai savoir si je rentre dans les critères pour l’obtention d’une allocation familiale, sachant que je ne travaille pas.

    J’ai 32ans.

    Cordialement

    • le 30 avril 2018 à 15:56

      Bonjour Hope,

      Tout d’abord, il faut savoir que selon l’article 52 de la loi générale relative aux allocations familiales,  celles-ci  « ne sont pas dues en faveur des enfants qui sont élevés ou suivent des cours hors du Royaume. »

      Concrètement, dans ton cas, pour bénéficier des allocations familiales ou prestations familiales garanties, il faudrait juste que tu sois bénéficiaire d’allocations de chômage ou d’un revenu d’intégration sociale (CPAS).

      Si tu rentres dans une de ces conditions, il faudrait que tu ailles au plus vite chez Famifed pour que tu puisses bénéficier des allocations familiales ou prestations familiales garanties.

      En espérant avoir répondu à ta question,

      Pour le Service droit des jeunes.

  40. Flo62
    le 29 avril 2018 à 12:48

    Bonjour. Je suis française et mon ex conjoint est aussi français et travaille en Belgique.
    Il n’y a aucune entente entre nous.(il ne fait aucun papier pour que je puisse avoir les allocations)
    J’ai deux enfants avec mon ex conjoint, je pense pouvoir percevoir les allocations familiales belges mais je n’ai aucune idée de quelle organisme ou je dois m’adresser. Pouvez vous m’aider ? Cordialement

    • le 30 avril 2018 à 15:19

       

      Bonjour Flo,

      Pour que tes enfants aient droit aux allocations familiales, ils doivent résider en Belgique. Si tel est bien le cas, leur papa peut demander les allocations, en s’adressant à la caisse d’allocations familiales compétente pour son employeur. S’il ne sait pas quelle caisse est compétente pour son employeur, il peut directement introduire sa demande auprès de Famifed en complétant le formulaire disponible sur leur site internet à l’adresse suivante : http://wallonie.famifed.be/sites/default/files/forms/A-F-comaternit%C3%A9-W-032017_0.pdf

      Si le papa ne fait pas cette démarche, sache que tu peux introduire la demande toi-même auprès de Famifed.

      Pour le Service droit des jeunes,

      Magalie

  41. christopher
    le 19 avril 2018 à 07:08

    Bonjour! Je m’appel christopher, je suis majeur et j’habite avec mes parents. Mes allocations sont versés sur le compte de mère et je voulais savoir si c’est possible qu’ils soient versées sur mon compte vu que je suis majeur. Merci de me répondre

    • le 20 avril 2018 à 16:12

      Bonjour Christopher,

      A notre sens, si tu veux toucher toi-même tes allocations familiales, tu dois te domicilier à une adresse différente de celle de ta mère. La caisse d’allocations familiales est informée via le registre de la population (banque carrefour de sécurité sociale). Ta caisse te paiera automatiquement tes allocations familiales ; il n’y a donc pas de démarche à faire. Lorsque tu demandes à les percevoir  toi-même, il est probable que tu perçoives moins que ce que ta mère percevait pour toi. En effet, le montant des allocations familiales pour chaque enfant dépend du nombre d’enfants dans la famille.

      Si ta mère est d’accord, si tu as des frères et sœurs, il est donc  plus intéressant, si tu décides de vivre ailleurs, que tu t’arranges avec elle (qui t’héberge) pour qu’elle te reverse le montant de tes allocations familiales ( afin que la somme que tu reçoives soit plus importante que la somme que tu aurais perçu si c’était la Caisse d’allocations familiales qui te versait directement la somme).

      Bien à toi,

  42. Nef
    le 17 avril 2018 à 10:53

    Bonjour, j’ai 17ans je ne vais plus a l´école depuis 1mois car j’avais eu des problemes , maintenant je suis eleve libre et Je suis a 20 demi jour mais je vais les justifier, est-ce que je vais garder les allocations ?

    • le 17 avril 2018 à 14:27

      Bonjour,

       

      Le droit aux allocations familiales est normalement accordé jusqu’à que tu sois âgé de 18 ans . Il est possible d’étendre ce droit jusqu’à ses 25 ans uniquement si tu peux démontrer que tu poursuis une scolarité de manière effective.

      Cependant, le droit est maintenu jusqu’à tes 25 ans si tu prouves (annuellement) que tu poursuis une scolarité. Donc, entre 18 ans et 25 ans, les cours doivent être suivis régulièrement, en cas d’absences injustifiées qui te rende élève libre , le droit aux allocations familiales est suspendu.

      J’espère avoir répondu à ta question mais pour toute informations supplémentaires, n’hésite pas à nous consulter lors de nos permanences tous les jours de 13h00 à 17h00 sauf le jeudi (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) ou à nous contacter par téléphone (02/209.61.61)

      bien à toi,

       

  43. Yasmine
    le 5 avril 2018 à 18:21

    Bonjour, je suis mariée, j’ai une fille je perçois les allocations familiales , mon mari travaille maisnmoi pas. Je ne perçois aucuns revenus , je ne suis ni au chômage ni au cpas . Est ce que je peux bénéficier d’une allocations majorées ?

    • le 10 avril 2018 à 14:20

      Bonjour Yasmine,

      Seuls les enfants dans l’une des situations suivantes peuvent bénéficier d’allocations familiales majorées:

      –  L’enfant handicapé ou atteint d’une maladie spécifique occasionnant une diminution de ses aptitudes physiques ou mentales. Dans ce cas, il faut que le service public fédéral de la sécurité social reconnaisse son handicap ou sa maladie ;

      – L’enfant élevé par un seul parent ;

      – Les orphelins

      Je crois comprendre que tu élèves ta fille avec ton mari, tu n’es donc pas dans les deux dernières situations. Cependant, si ton enfant est handicapé ou malade, tu peux introduire une demande d’allocations familiales majorées en prenant directement contact avec ta caisse d’allocations familiales afin de demander une évaluation médicale. La caisse d’allocation transmettra ta demande au SPF sécurité sociale  qui t’enverra le formulaire nécessaire pour introduire la demande d’allocations familiales majorées.

      Pour toute information complémentaire, n’hésites pas à nous contacter lors de notre permanence téléphonique ( qui a lieu tous les jours sauf le jeudi de 9h à 17h au 02/209.61.61) .

      Bien à toi,

      Pour le service droit des jeunes

      Magalie

  44. Loujeine
    le 23 mars 2018 à 13:50

    Je suis belge et mes trois enfants aussi j ai quitter la belgique a l age de 16 ans et maintenant je suis revenue avec mes enfants depuis le 04 decembre 2017 a partir de quand vont etre calculer mes allocation depuis mon inscription a la commune ? Je me suis inscrite le 5 decembre 2017 merci de me repondre

    • le 4 avril 2018 à 12:11

      Bonjour Loujeine,

      Pour ouvrir le droit aux allocations familiales à tes enfants en tant qu’attributaire, tu dois avoir le statut de travailleur salarié ou indépendant en Belgique, ou être assimilée à ce statut parce que tu es au chômage, pensionnée ou malade. Si à la date de ton inscription à la commune tu disposais de l’un de ses statuts, le droit aux allocations familiales peut être ouvert pour tes enfants depuis le 5 décembre 2017.

      Saches que si tu ne peux pas ouvrir le droit aux allocations familiales à tes enfants parce que tu n’as pas le statut de travailleur ou tu n’y es pas assimilée, (et que le père de tes enfants ne peut pas non plus leur ouvrir ce droit, même dans un autre pays), tu peux demander un droit aux prestations familiales garanties. Il s’agit d’allocations familiales pour les personnes ne remplissant pas les conditions pour obtenir les allocations familiales classiques.  Les conditions pour obtenir les prestations familiales garanties sont plus strictes. Dans ton cas, il faudrait nécessairement que tes enfants soient domiciliés chez toi, qu’ils soient à ta charge et que tu bénéficies d’un revenu d’intégration sociale du CPAS ou que tes revenus ne dépassent pas un certain plafond.

      J’espère avoir répondu à ta question mais pour toute informations supplémentaires, n’hésite pas à nous consulter lors de nos permanences tous les jours de 13h00 à 17h00 sauf le jeudi (Rue Van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles) ou à nous contacter par téléphone (02/209.61.61)

      Pour le Service droit des jeunes

      Magalie

  45. Christelle
    le 19 mars 2018 à 14:27

    Bonjour, je vis avec ma mère qui travaille à temps plein et je suis enceinte de 2 mois, mais le père du bébé n’est pas présent, puis je quand même avoir droit aux allocations même si je ne travaille pas et si oui qui doit faire la demande? Merci

    • le 26 mars 2018 à 11:08

      Bonjour Christelle,

      Les personnes suivantes peuvent en priorité ouvrir le droit aux allocations familiales pour ton enfant :

      1. Son père?;

      2. Sa mère?;

      3. Son beau-père (si tu es mariée à un autre homme que le père de ton enfant)?;

      4. Sa belle-mère (la femme avec laquelle le père de ton enfant est éventuellement marié)?;

      5. la plus âgée des personnes suivantes?: le partenaire du père ou de la mère?; un des grands-parents s’ils vivent avec l’enfant.

      Par conséquent, si le père reconnaît ton enfant et qu’il travaille, sache qu’il peut ouvrir un droit aux allocations familiales pour ton enfant même s’il ne vit pas avec vous.

      Si le père ne reconnait pas ton enfant ou qu’il ne travaille pas et qu’aucune autre personne reprises comme étant prioritaires dans la liste ci-dessus pour lui ouvrir le droit aux allocations familiales, ta maman peut donc lui ouvrir ce droit (si elle vit avec l’enfant) en s’adressant à la caisse d’allocation familiale compétente pour son employeur.

      Saches également que dans le cas où elle n’ouvrirait pas de droit pour ton enfant,  tu pourrais introduire une demande de prestations familiales garanties auprès de Famifed. Les prestations familiales sont des allocations familiales prévues pour les enfants dont les parents n’ont pas de ressources propres et pour qui il n’existe pas de droit aux allocations familiales classiques.

      N’hésites pas à revenir vers nos permanences pour toute information supplémentaire.

      Bien à toi,

       

      Magalie

  46. Sab
    le 15 mars 2018 à 08:43

    Bjr recevant les allocations pour ma dernière fille avec ki je vie es ce que mon autre fille ki ne vie plus chez aurai t elle le droit de récupérée les allocation de sa soeur sans mavoir informer en changeant juste le numéro de compte au père

    • le 15 mars 2018 à 09:35

      Bonjour,

      Normalement, c’est toujours la maman des enfants qui perçoit les allocations familiales, sauf dans de rares exceptions (enfant de plus de 16 ans qui ne vit plus avec ses parents, mère qui ne dispose pas d’un numéro de compte, décision de justice, …).

      Le mieux serait probablement de contacter directement la caisse d’allocation familiale pour obtenir des explications.

      Si vous n’avez pas leur coordonnées, contactez Famifed qui pourra identifier la caisse dont il est question.

      Pour le Service droit des Jeunes

      Xavier

       

  47. Shosha
    le 11 mars 2018 à 20:46

    J ai eu un enfant avec un premier compagnon je vais en avoir à deuxième avec mon nouveau compagnon l enfant que je vais avoir sera considéré comme le premier ou le deuxième à yeux de famifed

    • le 13 mars 2018 à 16:14

      Bonjour Shosha,

      Quand les allocations familiales sont payées, il est tenu compte du nombre d’enfants que tu as et de la chronologie de leur naissance, indépendamment de la fratrie des enfants (même si ce n’est pas le même père, la logique des rangs va s’appliquer).

       

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

      Bien à vous,

      Le Service Droit des Jeunes.

  48. Lucie
    le 10 mars 2018 à 20:05

    Bonjour, j’aurais une petite question concernant ma situation. Mes parents sont divorcés je suis majeure et je vis chez ma mère mais elle n’utilise pas les allocations familiales pour moi elle ne me paye rien de ce dont j’ai besoin (vettements, médecin,…) pourrais-je faire une demande pour toucher moi même les allocations? Et si oui ou?
    D’avance merci.

    • le 13 mars 2018 à 15:50

      Bonjour Lucie,

      C’est généralement la maman qui perçoit les allocations familiales au bénéfice de ses enfants. Un enfant pourra les percevoir pour lui-même à la stricte condition d’avoir plus de 16 ans et de ne plus vivre avec aucun de ses deux parents.

      Par contre, ta maman (et ton papa) doivent encore subvenir à l’ensemble de tes besoins, ce compris les vêtements et les frais médicaux, et ça jusqu’à ce que tu puisses subvenir toi même à tes besoins. Si tes parents refusaient, tu as la possibilité de demander au tribunal de la famille de les condamner.

      Maintenant, avant d’en arriver là peut être que l’aide d’un médiateur familial permettra de faciliter le dialogue …

      J’espère que ces informations te seront utiles.

      Pour le Service droit des jeunes,

      Xavier

  49. Lougiulia
    le 1 mars 2018 à 18:32

    Bonjour,

    J’aide une jeune âgée de 16 ans a effectuer une émancipation – elle vit actuellement chez son père et la situation est très difficile il y a négligence et maltraitance au foyer familial

    Je voulais savoir si elle pouvait faire une demande d’allocation familiale?

     

    je vous remercie de votre aide et de votre réponse

     

    Sincèrement

     

     

    • le 2 mars 2018 à 15:23

      Bonjour,

      Une mineure d’âge peut toucher elle-même ses allocations familiales si elle est domiciliée ailleurs que chez ses parents. Elle doit dès lors d’abord se rendre à la commune de sa résidence principale pour demander à pouvoir s’y domicilier et ensuite, elle pourra prendre contact avec la Caisse d’allocations familiales de son père ou de sa mère pour qu’ils lui versent directement les allocations familiales sur son compte en banque.

      J’espère que ces informations pourront vous aider.

      Pour le Service droit des jeunes,

      Anne-Sophie Leloup

      Anne-Sophie Leloup

       

  50. Nicky
    le 21 février 2018 à 13:58

    Bonjour
    Jai mon petit frère mineur donc je souhaite qu’il viens continuer ses études secondaire ici en Belgique.

    Il vivra chez moi. Est il possible qu’il touche des allocations familiales ?

    Merci

    • le 22 février 2018 à 15:04

      Bonjour Nicky,

      En principe, c’est d’abord les personnes suivantes qui peuvent en priorité ouvrir le droit aux allocations familiales pour ton frère :

      1. Son père?;

      2. sa mère?;

      3. son beau-père (au sens du second mari de la mère)?;

      4. sa belle-mère (au sens de la seconde épouse du père)?;

      5. la plus âgée des personnes suivantes?: le partenaire du père ou de la mère?; un des grands-parents, un oncle ou une tante s’ils vivent avec ton frère.

      Si aucune des personnes ci-dessus ne peut lui ouvrir le droit aux allocations familiales, la loi permettrait en effet que tu ouvres le droit pour ton frère si, par ailleurs, tu remplis les autres conditions te permettant d’ouvrir ce droit ; tu travailles ou tu es au chômage ou tu dépends du CPAS ( dans ce cas, tu ouvrirais un droit aux prestations familiales garanties auprès de FAMIFED pour ton frère s’il a un titre de séjour pour vivre en Belgique).

      Lorsque ton frère sera en Belgique, tu pourras introduire ta demande via au formulaire disponible sur le site internet de FAMIFED à l’adresse suivante : http://bruxelles.famifed.be/sites/default/files/forms/A-F-comaternit%C3%A9-W-032017_0.pdf auprès de la caisse d’allocation familiales de ton employeur ou de ton dernier employeur.

      Nous restons à ta disposition pour toute information complémentaire.

      Magalie

  51. karl
    le 31 janvier 2018 à 14:17

    Bonjour, je suis divorcé depuis deux ans environ. Dans la convention de divorce nous sommes en garde alternée une semaine sur deux. mon ex-épouse touché la totalité des allocations familiales pour nos deux enfants et elle est dans l’obligation de me verser la moitié début de chaque mois. Elle ne le fait pas depuis deux années. Comment puis-je faire pour récupérer les arriérés et l’inciter à me verser mon dû chaque mois?

     

    • le 1 février 2018 à 16:14

      Cher Karl,

       

      Si ton ex-épouse ne te paie pas la contribution alimentaire qu’elle te doit en vertu de ton jugement de divorce, tu as plusieurs solutions :

      1. Tu peux introduire une procédure devant le tribunal de la famille qui te permet de percevoir directement ta contribution alimentaire auprès des personnes redevables de sommes d’argent à l’égard de la mère de vos enfants (employeur, caisse de chômage, mutuelle, etc) à condition de connaître l’ employeur ou  la caisse sociale qui doivent de l’argent à la mère de vos enfants.

        En effet, la délégation de sommes peut se demander après le jugement fixant la contribution alimentaire si la personne redevable n’a pas payé au moins 2 mois de contribution alimentaire, – consécutifs ou non,- au cours des 12 mois qui précèdent l’introduction de votre demande.

      Une fois que tu auras un jugement définitif, le greffe se charge de notifier le jugement à l’employeur ou la caisse  d’allocations de chômage.

      En pratique, c’est une procédure peu couteuse et efficace pour s’assurer du paiement des contributions alimentaires  futures.

      2.    Par ailleurs, le fait de ne pas payer les contributions alimentaires est une infraction pénale.  Il s’agit de l’infraction d’abandon de famille. Tu peux donc aller porter plainte à la police.
      Ton ex-femme  risque la prison, une amende pénale ou une peine de travail. Depuis 2014, le juge peut également prononcer comme sanction le retrait du permis de conduire.

      Toutefois, pour éventuellement risquer une condamnation, il faut que les contributions alimentaires aient été fixées dans un jugement ou dans une convention de divorce, que le jugement obtenu soit un jugement définitif et que la contribution alimentaire n’ait plus été payée pendant deux mois au moins.

      La personne poursuivie pour abandon de famille risque d’être citée à comparaître devant le tribunal correctionnel.

      3. Tu peux aussi demander l’intervention du SECAL pour que celui-ci t’octroie des avances ou pour récupérer des contributions alimentaires impayées.

      Pour faire appel au SECAL, il faut cependant remplir les conditions suivantes :
      1. Tu dois être domicilié(e) en Belgique. Par contre, celui qui doit payer cette contribution alimentaire, ne doit pas être nécessairement domicilié en Belgique.
      2. Il faut que 2 mensualités n’aient pas été payées ou n’aient pas été intégralement payées dans l’année qui précède la demande. Cela ne doit pas nécessairement être pendant deux mois consécutifs.
      3. La contribution alimentaire doit avoir été fixée dans un jugement ou dans un acte authentique, par exemple, des conventions de divorce par consentement mutuel établies devant un notaire.

      Si vous souhaitez toucher des avances, vos revenus mensuels nets doivent être inférieurs à 1.800 EUR, augmenté de 67 EUR par enfant à charge.  Si vous demandez au SECAL de récupérer des contributions alimentaires impayées, il n’y a pas de condition de revenus.
      Avant d’agir en justice ou d’aller porter plainte, l’idéal serait de prendre contact avec ton ex-femme afin de tenter une médiation afin d’éviter de judiciariser les choses.

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

      Pour le Service droit des jeunes,

       

      Anne-Sophie Leloup

  52. Linda
    le 29 janvier 2018 à 22:49

    Je vie à étrangers j ai le doit à allocations familiales

    • le 1 février 2018 à 14:29

      Bonjour,

      La loi générale relative aux allocations familiales dit que « Les allocations familiales ne sont pas dues en faveur des enfants qui sont élevés ou suivent des cours hors du Royaume. » Sauf exceptions, il faut donc que l’enfant soit domicilié en Belgique pour donner droit à des allocations familiales.

      Les exceptions sont :

      –          si l’enfant séjourne ou étudie dans un pays de l’espace économique européen (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Suède et Suisse) , il a droit aux allocations familiales belges à condition que l’un des parents travaille en Belgique.

      –           Si l’enfant séjourne dans un pays avec lequel la Belgique a conclu un accord (Maroc, Tunisie, Algérie, Turquie, Macédoine, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, Serbie et Monténégro) , il a droit à des allocations dont les montants varient mais à condition par ailleurs qu’un des parents travaille en Belgique.

      D’autres situations plus spécifiques (comme aller plusieurs mois à l’étranger pour des raisons de santé ou avec une bourse d’études belge) peuvent donner droit à des allocations familiales. Le mieux est de contacter ta caisse d’allocations familiales pour te renseigner. La caisse compétente étant celle qui dépend de l’employeur( et si tu ne sais pas de quelle caisse ton employeur dépend ( ou celle de ton mari), tu peux contacter Famifed ( pour trouver leur coordonnées voir le lien suivant : http://wallonie.famifed.be/fr/contact)

      En espérant avoir répondu à tes questions,

      Le service droit des jeunes

  53. Pica
    le 20 janvier 2018 à 01:43

    Bonjour,

    Je suis étudiant à l’université, ici en Belgique. J’ai 21 ans. Mes parents son divorcés. Je vis seul avec ma maman, qui n’a pas de revenu si ce n’est sa pension. Ai-je droit aux allocations familliales et quel en serait le montant ?

     

    • le 22 janvier 2018 à 15:31

      Bonjour,

       

      En théorie, le droit aux allocations familiales est inconditionnel jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle tu atteins tes 18 ans. Cependant, le droit est maintenu jusqu’à tes 25 ans si tu prouves (annuellement) que tu poursuis une scolarité, ce qui est ton cas. Tu devras alors remplir un formulaire que tu devras faire parvenir à la caisse d’allocations familiales dont tes parents dépendent.

      Attention si tu as des absences injustifiées, tu pourrais perdre les allocations familiales pour les jours où tu as été absent.

      Concernant le montant des allocations familiales, il existe trois rangs différents (l’aîné, le deuxième enfant et ceux qui suivent).

      Depuis le 1er juin 2016, les allocations familiales de base s’élèvent à?:

      o 1er enfant: 93,93 €

      o 2ème enfant: 173,80 €

      o À partir du 3ème enfant et suivants: 259,49 €

      Tu pourrais éventuellement demander un supplément pour les familles monoparentales et en raison du statut de pensionnée de ta maman. Pour plus de détails, je t’invite à prendre contact avec la caisse d’allocations de tes parents. Si tu ne connais pas la caisse d’allocations familiales de tes parents, tu peux prendre contact avec Famifed qui pourra rechercher pour toi la caisse d’allocations familiales compétente . Pour les contacter, voir le lien suivant : http://wallonie.famifed.be/fr/contact

       

      J’espère avoir répondu à ta question.

       

      Service droit des jeunes

  54. Patricia
    le 17 janvier 2018 à 09:18

    Mon beau fils n’est plus scolarisé depuis décembre 2017 il a 19 ans jusqu’à quand à il droit au allocation familiale

    • le 19 janvier 2018 à 11:08

       

      Bonjour Patricia,

       

      Le droit aux allocations familiales est normalement accordé jusqu’aux 18 ans de ton beau-fils. Il est possible d’étendre ce droit jusqu’à ses 25 ans uniquement s’il peut démontrer qu’il poursuit une scolarité de manière effective.

      Malheureusement, si ton beau-fils a 19 ans et qu’il n’est pas inscrit dans une école ( ou qu’il y est inscrit mais qu’il ne va plus à l’école), il n’a plus droit aux allocations familiales.

      Les parents sont censés prévenir la Caisse d’allocations familiales que l’enfant ne va plus à l’école afin qu’ils arrêtent de leur verser les allocations familiales. Si cela n’a pas été fait et que la Caisse a continué à payer après les 18 ans de ton beau-fils, elle est en droit de demander le remboursement de toutes les allocations familiales payées indûment.

      Attention, il a cependant encore droit aux allocations familiales si alors qu’il a arrêté l’école, il s’est inscrit au chômage. En effet, il aura droit aux allocations familiales durant la période d’attente des allocations de chômage.

       

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

       

      Bien à toi,

       

      Le Service droit des jeunes

  55. Amaury
    le 16 janvier 2018 à 18:30

    Bonjour j’aimerais savoir si m’a maman perd les allocations si je quitte l’école pour l’histoire d’une semaine et que je suis déjà inscrits à l’ifapme (sens avoir déjà signer avec un patron)?

    • le 19 janvier 2018 à 11:09

      Bonjour Amaury,

      Ta maman percevra de toute manière les allocations familiales si tu as moins de 18 ans.

      Si tu as plus de 18 ans et que tu peux prouver que tu es inscrit dans une école, ta maman pourra continuer à percevoir les allocations familiales. Pour cela, tu devras remplir un formulaire que tu devras faire parvenir à la caisse d’allocations familiales dont tes parents dépendent. Attention si tu as des absences injustifiées, tu pourrais perdre les allocations familiales pour les jours où tu as été absent.

      Si tu comptes suivre une formation en alternance, je te conseille de consulter cette fiche car il existe certaines conditions supplémentaires : http://bruxelles-j.be/etudier-se-former/se-former/vas-tu-continuer-a-toucher-des-allocations-familiales-en-entrant-en-formation/

       

      Dans l’espoir d’avoir répondu à ta question.

       

      Le Service droit des jeunes

  56. Nancy
    le 8 janvier 2018 à 20:51

    JHébergé un enfants chez moi avec le statut debergement principal décerné par le tribunal avec autorité parental pour le paire jattend
    Le pli qui vas percevoir les allocation il a 16 à s

    • le 10 janvier 2018 à 10:55

      Bonjour,

      Tu peux percevoir les allocations familiales pour ce jeune.

      Pour cela il faut que tu prennes contact avec la caisse d’allocations familiales et que tu leur signales le changement de domicile de l’enfant.

      Bien à toi,

      Le Service droit des jeunes

  57. aure
    le 26 décembre 2017 à 23:19

    bonjour,

    suite a une séparation et une décision de justice, nous avons obtenu, une garde conjointe et égalitaire de nos deux enfants qui sont chacun domicilies chez l’un et chez l’autre….. puis-je des lors demander des allocations familiales, en tant que père,  pour l enfant qui est domicilie chez moi ? je précise j’élève mes deux enfants 1 semaine/2 mais un seul est domicilie chez moi, le plus jeune qui a 3 ans…

    bien a vous

    • le 27 décembre 2017 à 10:58

      Bonjour,

       

      Voici quelques règles en matière de parents séparés :

      • En cas de coparentalité, les allocations familiales sont payées à la même personne qu’avant la séparation. Lorsque des parents qui n’étaient pas mariés se séparent, la caisse d’allocations familiales considère aussi qu’il y a coparentalité.
      • Si les enfants sont domiciliés chez le père, celui-ci peut demander par écrit que les allocations familiales lui soient payées. S’il ne le fait pas, on continue de payer à la mère.
      • Vous pouvez aussi demander que les allocations familiales soient payées sur un compte enfants commun. Les deux parents doivent en faire la demande.
      • Lorsque l’enfant atteint l’âge de 18 ans, les allocations familiales sont payées au parent chez lequel l’enfant est domicilié.

      En résumé,

      Si avant votre séparation, c’est la mère des enfants qui percevaient les allocations familiales, elle continuera à les toucher après la séparation, sauf si vous écrivez à votre caisse d’allocation pour demander à percevoir des allocations familiales pour l’enfant qui est domicilié chez vous.

      L’autre solution serait de demander d’un commun accord avec la mère de vos enfants que les allocations soient versés sur un compte commun.

      En espérant avoir répondu à ta question,

      Service droit des jeunes.

  58. jlm
    le 20 octobre 2017 à 21:44

    peut on toucher des allocations familiales pour son fils de 22 ans qui suit une formation au jury central pour obtenir le cess?

    Peut il dans le même temps avoir un contrat d’étudiant?

    • le 24 octobre 2017 à 15:43

      Bonjour,

       

      En théorie, le droit aux allocations familiales est accordé jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle le jeune atteint ses 18 ans. Cependant, le droit est maintenu jusqu’à ses 25 ans s’il peut prouver qu’il poursuit sa scolarité soit :

      –          Par des études secondaires de plein exercice ou des études supérieures de plein exercice (minimum 27 crédits sur l’année).

      –          Si le jeune suit une formation en alternance ou en promotion sociale, que ce soit de niveau secondaire ou supérieur (les conditions peuvent être un peu différentes).

      Dès lors, si ton fils est inscrit et suit des cours dans un établissement reconnu par la Communauté française pour préparer son examen de jury central, tu pourrais demander des allocations familiales. Nous te conseillons de prendre contact avec ta caisse d’allocations familiales pour vérifier que les études suivis répondent  aux conditions pour pouvoir bénéficier des allocations familiales.

      Quant au contrat d’étudiant, cela dépend également de sa situation scolaire. S’il est inscrit et suit des cours, il a effectivement le statut d’étudiant et pourra alors travailler au maximum 240 heures par trimestre durant l’année scolaire. Attention à la limite d’heures car si celle-ci est dépassée, les allocations familiales seront supprimées pour tout le trimestre.
       

      En espérant avoir répondu à ta question,

       

      Le Service droit des jeunes 

  59. mela.meli
    le 11 octobre 2017 à 15:06

    bonjour.

    j’aimerai m’occuper de mes enfants et voyager avec eu durant un an.
    est il possible de garde ses allocation famiale tout en leur donnant cours a la maison ou dans les lieux que l’on va visité (belgique principalement et si possible Maroc ou tunisie)

    • le 13 octobre 2017 à 15:34

      Bonjour,

      Pour avoir droit aux allocations familiales, tes enfants ne peuvent en principe ni étudier ni être domiciliés en dehors de la Belgique.

      Il existe toutefois des exceptions grâce auxquelles tu peux quand même ouvrir ou conserver le droit aux allocations familiales en Belgique même si vous ne remplissez pas ces conditions.

      C’est notamment le cas si tes enfants séjournent  ou étudient dans un pays de l’Espace économique européen (Pays faisant partie de l’Espace économique européen: Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Suède et Suisse).

       

      Dans ces pays où des règlements sociaux européens sont d’application, tu as droit aux allocations familiales belges (allocations familiales ordinaires et suppléments sociaux).

       

      Par conséquent, n’hésites pas à prendre contact avec la caisse d’allocations familiales de l’employeur du papa des enfants en Belgique pour être sûre que cela est bien possible  . Et si tu ne sais pas quel est l’employeur du papa des enfants,

      tu peux prendre contact avec Famifed (( Téléphone: 02-237 21 12, Adresse email: bxl.fam@famifed.be (link sends e-mail), Site web: http://www.famifed.be)

       

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

       

      Bien à toi,

  60. Tony
    le 4 octobre 2017 à 19:19

    BONJOUR je vie chez mon ex elle famille j’ai 17 ans je travail en tant que apprentie j’aimerais savoir si je peux recevoir moin mepe mes allocations

    • le 13 octobre 2017 à 15:36

      Bonjour,

      La règle est que la personne qui élève effectivement l’enfant perçoit les allocations familiales. Tu pourrais cependant recevoir toi-même tes allocations familiales si tu te domicilies là où tu vis ( ailleurs qu’avec un de tes parents).

      En principe, tant que tu es mineur, ce sont tes parents qui peuvent demander ton changement de domicile auprès de ta nouvelle commune de résidence. S’ils refusent de procéder à ton changement de domicile, tu pourrais demander seul ton changement de domicile à ta nouvelle commune qui , en l’absence d’accord de tes parents, serait obligée de procéder à ton changement de domicile d’office après avoir fait une enquête de résidence ( ce droit est prévu à la page 87 des instructions générales concernant la tenue des registres de la population que tu pourras trouver dans le lien ci joint : http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/instructions/instructions-population-02052017.pdf).

      J’attire ton attention sur le fait qu’il est peut être mieux de trouver un arrangement tes parents car le fait de percevoir toi-même tes allocations familiales va diminuer le montant global des allocations familiales que reçoivent tes parents pour toi et tes éventuels frères et sœurs (je t’invite à lire la fiche ci-dessus expliquant le système des rangs). De sorte que si tes parents acceptaient de te donner le montant des allocations familiales divisés par le nombre d’enfants, tu recevrais également davantage que ce que tu recevras si tu devais toucher toi-même tes allocations familiales.

      Si tu souhaites nous rencontrer,  n’hésites pas à venir à l’une de nos permanences ayant lieu tous les jours sauf le jeudi de 13h à 17h à la rue van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles ou à nous téléphoner au 02/209.61.61 de 9h à 17h tous les jours sauf le jeudi.

       

      En espérant avoir pu t’éclairer,

       

      Service droit des jeunes.

  61. Jennnnnnn96
    le 1 octobre 2017 à 13:18

    Bonjour, j’habite actuellement chez mon père, ma maman est decedee il y a 4 ans, je vais avoir 21 ans et mon père utilise mes allocations familiales pour ses biens personnels (consoles de jeux, i phone 8, ect ), est ce que ce serait possible de les obtenir sur mon compte tout en habitant chez lui ?

    • le 6 octobre 2017 à 17:08

      Bonjour,

       

      A notre sens, si tu veux toucher toi-même tes allocations familiales, tu dois te domicilier à une adresse différente de celle de tes parents. La caisse d’allocations familiales est informée via le registre de la population (banque carrefour de sécurité sociale). Ta caisse te paiera automatiquement vos allocations familiales ; il n’y a donc pas de démarche à faire.

       

      Bien à toi,

  62. inconnue
    le 29 septembre 2017 à 00:18

    Bonsoir ,

    J’aimerais savoir quelle démarche faire pour que mon père n’ai plus à mes allocations familiales, j’aimerais qu’on versé ce la sur min compte .

    • le 29 septembre 2017 à 12:59

      Bonjour,

       

      La règle est que la personne qui élève effectivement l’enfant perçoit les allocations familiales. Tu pourrais recevoir toi-même tes allocations familiales à certaines conditions, a savoir:
      – l’enfant est marié;
      – l’enfant perçoit lui-même des allocations familiales pour un ou plusieurs enfants;
      – l’enfant est émancipé;
      – l’enfant a 16 ans accomplis et n’est plus domicilié chez sa mère ou la personne qui l’élève à sa place.

       

      J’attire ton attention sur le fait qu’il est peut être mieux de trouver un arrangement avec ton père si tu as des frères et sœurs. Le fait de percevoir toi-même tes allocations familiales va diminuer ce qui serait dû pour tes frères et sœurs (je t’invite à lire la fiche ci-dessus expliquant le système des rangs).

       

      N’hésites pas à nous contacter au 02/209.61.61 si tu as encore des questions.

       

      Si tu souhaites nous rencontrer,  n’hésites pas à venir à l’une de nos permanences ayant lieu tous les jours sauf le jeudi de 13h à 17h à la rue van Artevelde, 155 à 1000 Bruxelles ou à nous téléphoner au 02/209.61.61 de 9h à 17h tous les jours sauf le jeudi.

       

      bien à toi

  63. fati
    le 24 septembre 2017 à 10:40

    Bonjour.
    Je suis marocainne , femme au foyer , mon mari travaille en Belgique , là où on residait tous.Actuellement séparé de mon mari ( je n ai pour le moment aucun document officiel qui prouve cette separation), je vis avec mes enfants ( britannique) dans un autre pays de l union européenne que la belgique.Est ce que je peux toujour beneficier des allocations familiales?est ce que mon mari peut mettre fin à ces allocations familiales sachant que les enfants sont agés entre 5 ans et 16 ans et sont toujours scolarisés? Et si oui est ce qu il n y a pas un moyen de bénéficier de ces allocations?
    Merci

    • le 29 septembre 2017 à 15:15

      Bonjour,

       

      Pour avoir droit aux allocations familiales, tes enfants ne peuvent en principe ni étudier ni être domiciliés en dehors de la Belgique.

      Il existe toutefois des exceptions grâce auxquelles tu peux quand même ouvrir ou conserver le droit aux allocations familiales en Belgique même si vous ne remplissez pas ces conditions.

       

      C’est notamment le cas si tes enfants séjournent  ou étudient dans un pays de l’Espace économique européen (Pays faisant partie de l’Espace économique européen: Allemagne, Autriche, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Suède et Suisse).

       

      Dans ces pays où des règlements sociaux européens sont d’application, tu as droit aux allocations familiales belges (allocations familiales ordinaires et suppléments sociaux).

       

      Par conséquent, n’hésites pas à prendre contact avec la caisse d’allocations familiales de l’employeur du papa des enfants en Belgique . Et si tu ne sais pas quel est l’employeur du papa des enfants,

      tu peux prendre contact avec Famifed (( Téléphone: 02-237 21 12, Adresse email: bxl.fam@famifed.be (link sends e-mail), Site web: http://www.famifed.be)

       

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

       

      Bien à toi,

  64. Angelkristina
    le 6 juillet 2017 à 18:08

    Bonjour, je suis marié et j’ai eu une petite fille il y a 5 ans avec mon mari. Mon mari à une fille de 13 ans du premier mariage porte le même nom que son papa et sa petite soeur. La plus grande est domicilié avec sa maman et est la charge de sa maman. Mais c’est mon mari qui lui à ouvert le droit au allocation. Par contre notre deuxième fille en commun la demi soeur de la plus grande porte le même nom mais touche les allocations comme pour une première hors mon mari à deux filles et on vient de me faire savoir que ma fille devrait toucher comme pour une deuxième puisque que mon mari à bien 2 filles, maman différente es-ce vrai que ma petite fille de 5 ans devrait toucher comme pour une deuxième ?? merci à vous.

    • le 10 août 2017 à 16:19

      Chère Madame,

      Pour la détermination du rang des enfants la règle générale est celle du groupement des enfants autour de l’attributaire unique qui fait partie du ménage.

      Pour la détermination du rang, lorsqu’il y a plusieurs allocataires pour un même attributaire, il est tenu compte de l’ensemble des enfants bénéficiaires aux conditions cumulatives suivantes :

      o   les allocataires doivent avoir la même résidence principale ;

      o   les allocataires doivent être, soit conjoints, soit parents ou alliés au premier, au deuxième ou au troisième degré, soit des personnes déclarant former un ménage de fait. Cette déclaration vaut jusqu’à preuve du contraire.

      Si ces conditions ne sont pas remplies, alors il faut déterminer le rang des enfants autour de chaque allocataire qui perçoit les allocations familiales.

      Dans votre cas, votre mari a eu un premier enfant qui vit avec son ex-femme et pour qui sa mère perçoit des allocations familiales au 1er rang  et vous vous percevez pour votre fille également des allocations familiales au 1er rang.  Car comme nous venons de vous l’expliquer les conditions pour grouper les enfants autour de Monsieur ne sont pas remplies, dès lors, il faut déterminer le rang des enfants autour de chaque allocataire qui perçoit les allocations familiales.

       

      N’hésites pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

       

      Bien à vous,

  65. Marjo
    le 23 juin 2017 à 23:48

    Bonjour je suis maman encours de séparation je souhaite pas diviser les allocations familiales est t’ils possible de les mettre sur un compte ou nom ma fille est lui bloquée elle a 5ans merci à vous

    • le 26 juin 2017 à 10:06

       

       

      Bonjour,

       

      La séparation ou le divorce des parents n’a pas de conséquences sur le paiement des allocations familiales, ni sur le montant de celles-ci (sauf les cas de familles recomposées).

      Les allocations familiales continuent à être payées à la mère de l’enfant, par la caisse d’allocations familiales de l’employeur du père de l’enfant.

       

      Il existe toutefois certains cas dans lesquels les allocations familiales seront payées à quelqu’un d’autre :

      Si un seul des parents exerce l’autorité parentale :  les allocations familiales lui sont payées par sa caisse d’allocations familiales. Il faut pour cela donner à la caisse une copie du jugement qui attribue l’autorité parentale à un seul des parents.
      Si la mère n’élève pas l’enfant, autrement dit s’il est élevé exclusivement ou principalement par une autre personne, celle-ci est souvent désignée comme allocataire : c’est elle qui perçoit les allocations familiales, et non la mère de l’enfant.
      Si les enfants sont domiciliés chez leur père, celui-ci peut demander que les allocations familiales lui soient payées. Il doit introduire sa demande à la caisse d’allocations familiales compétente. Il doit joindre à sa demande le jugement qui constate que les enfants sont domiciliés chez leur père.
      Si un autre attributaire a été désigné selon l’ordre de priorité : les allocations familiales sont payées à l’allocataire par sa caisse d’allocations familiales.
      Si un autre allocataire touchait déjà les allocations familiales avant la séparation, elles continuent à lui être payées.
      En cas de séparation, si vous voulez diviser les allocations familiales, vous devez vous arranger entre vous. Vous pouvez, par exemple, prévoir que la mère reçoit les allocations familiales, puis qu’elle verse la moitié au père. Mais vous ne pouvez pas demander à votre caisse d’allocations familiales de payer la moitié à vous, et l’autre moitié à l’autre parent (ou une autre proportion). Même si un juge a décidé l’hébergement alterné de votre enfant, et même si le jugement prévoit que vous devez vous partager les allocations familiales.

       

      Pour finir, les allocations familiales de l’enfant devant servir à faire face aux dépenses utiles pour élever l’enfant, il n’est pas possible de bloquer cet argent sur un compte.

       

      On espère que ces informations pourront vous aider.

       

      Bien à vous,

      ,

  66. Loulou
    le 23 mai 2017 à 09:50

    Bonjour, alors voilà j’ai 17 ans je n’habite plus avec mes parents mais je vais toujours à l’école ayant aucun revenus puis-je demander de toucher directement moi même mes allocations famillials? A qui dois-je m’adresser?

    • le 23 mai 2017 à 10:42

      Bonjour Loulou,

      Tu peux, dès 16 ans, percevoir toi-même tes allocations familiales si ton domicile n’est pas le même que celui de tes parents. Tu dois donc être domiciliée ailleurs, ou bien disposer d’une attestation de résidence officielle (de la police ou d’un CPAS par exemple).

      Tu peux t’adresser directement à ta caisse d’allocation familiale ou, si tu ne connais pas son nom (il y en a beaucoup), tu peux adresser ta demande à Famifed au 0800 94 434 (numéro gratuit). Ils t’enverront un document à compléter et à leur renvoyer.

      J’attire ton attention sur le fait qu’il est peut être mieux de trouver un arrangement avec tes parents si tu as des frères et sœurs. Le fait de percevoir toi-même tes allocations familiales va diminuer ce qui serait dû pour tes frères et sœurs. Connaître tes droits t’aidera peut-être à trouver un arrangement à l’amiable avec tes parents

      J’espère t’avoir été utile

      Xavier

      Pour le Service droit des jeunes

  67. Alexou
    le 3 mai 2017 à 01:12

    Es ce que le cpas peux me prendre mes allocations familiales c est a dire les décompter de mon revenu d intégration sociale ?
    Je suis toujours étudiant a pleins temps et je vis avec mon copain qui a perdu son emplois.

    • le 5 mai 2017 à 17:19

      Bonjour Alex,

       

      Effet, si tu as entre 16 ans et 25 ans, et que tu ne vis pas avec tes parents les allocations familiales que tu perçois pour toi-même sont prises en compte. Le montant de tes allocations est déduit du montant du RIS que tu perçois.

       

      Bien à toi,

  68. Raino
    le 28 avril 2017 à 21:50

    Bonjour. J ai 18 ans le 30/7 ,Mon papa ne veut plus de moi sous son toit. Ma maman part vivre en corrélé 7/5/17. Papa a fait le.changement d adresse de mon frère et ma soeur chez lui mais pas le mien car j ai des problèmes avec la.justice et celle ci ne me laisse pas quitter le pays pour aller vivre en corse avec maman. Que puis je faire? A partir du 7/5/17, je suis à la rue, sans toit, sans revenu, sans école car expulse du a mon comportement. Mon audience publique serait vers le mois de juin. Je.ne sais pas quoi faire pour ne pas me retrouver à la rue.
    Merci à vous .
    Raino

    • le 16 mai 2017 à 10:51

      1.       Concernant ton absence de ressources :

      Comme l’indiqué à l’article 203 du code civil, les parents ont une obligation d’éducation, d’hébergement, de surveillance, de santé, d’épanouissement et d’entretien à l’égard de leurs enfants mineurs, ou majeurs encore en âge de formation ou n’étant pas encore en mesure de gagner sa vie . Tant que tu es mineur, ton père et ta mère (même si elle est à l’étranger) doivent assumer cette responsabilité. Lorsque tu auras 18 ans, cette obligation alimentaire de tes parents à ton égard existe encore tant que tu es encore aux études ou tant que tu n’es pas en mesure de subvenir à tes besoins. Tes parents ne peuvent donc pas décider de ne plus t’héberger et de ne plus t’aider financièrement même si tu es majeur. Soit ils acceptent que tu vives chez eux et que tu sois nourris/logé/ blanchis soit ils te donnent une aide financière pour te permettre de vivre seul. S’ils refusent de t’aider, tu peux aller au CPAS de ton lieu de résidence pour demander à celui-ci de t’aider et tu peux introduire un recours contre tes parents devant le tribunal de la famille avec l’aide d’un avocat spécialisé en droit de la famille afin qu’ils soient contraints de t’aider s’ils refusent.

      2.       Concernant ta scolarité :

      Par ailleurs, tu dois savoir que même si tu es exclu de ton école, tu es toujours en âge d’obligation scolaire. Tu dois donc normalement chercher une autre école.  La commission zonale d’inscription compétente pour l’école qui t’as exclu peut t’aider à en trouver une. Tu trouveras leurs coordonnées sur la décision d’exclusion définitive qui t’as été remise. Une nouvelle école ne peut refuser de t’inscrire car tu as été exclu tant que tu es mineur d’âge. Si elle refuse, demande une attestation de refus d’inscription ; c’est un document que toute école doit remettre quand un jeune vient s’inscrire quel que soit le moment de l’année où il vient s’inscrire.

       

      N’hésites pas à venir à l’une de nos permanences si tu as des questions ou si tu souhaites de l’aide concernant tout ceci. Nos permanences sont lieu tous les jours sauf le jeudi de 13h à 17h rue van Artevelde 155 à 1000 Bruxelles.

      Bien à toi

      Pour le service droit des jeunes

  69. RUS
    le 1 février 2017 à 15:07

    Bonjour,

    Je suis belge et je vis a l`etranger (Hors UE) pour le moment avec ma mere. J`ai 17 ans et je voudrais  rentrer et poursuivre mes etudes ( derniere annee de l`ecole) en Belgique. Ma mere ne pourra pas me suivre en Belgique, donc je compte partir tout seul. Mon pere habite en Belgique mais sa nouvelle femme ne veux pas me faire domicilier chez eux ni m`heberger pour quelque temps. Quels solutions je peux avoir dans ce ca-la. Ou me faire domicilier? Pourais-je avoir une aide financiere? allocation? CPAS? Pourrais-je demander a un juge de paix de obliger mon pere de m`enscrire chez lui pour avoir une adresse et mutuelle? Ou je dois louer un kot moi-meme?

    Merci d`avance pour votre conseil!

    • le 17 février 2017 à 12:09

      Bonjour,

       

      Si nous avons bien compris ta question, tu es en dernière année secondaire et tu désires revenir en Belgique pour poursuivre tes études supérieures.

      Le problème c’est que ton père refuse de t’accueillir chez lui en Belgique afin de te permettre d’activer certains de tes droits.

       

      Un enfant de moins de 18 ans est soumis à l’autorité parentale de ses parents ; ce sont donc tes parents qui doivent t’élever et subvenir à tes besoins et prendre les décisions importantes à ton égard. Ta maman peut cependant exercer son autorité parentale à distance en te permettant de venir vivre en Belgique et ton papa n’est pas obligé de t’héberger chez lui ; avec son accord, tu peux aller vivre dans un studio ou un kot à ton arrivée en Belgique et t’y domicilier ( si le propriétaire du kot ou du studio accepte que tu t’y domicilie). C’est en principe ton père qui devra te domicilier à ton studio ou ton kot. S’il refusait de t’aider à t’y domicilier, il existe une procédure que la commune connaît qui permet à un mineur d’âge de se domicilier seul à l’adresse où il vit.

       

      Tant que tu es mineur d’âge et quand tu auras 18 ans, tant que tu es encore aux études, ce sont tes parents qui doivent subvenir à tes besoins en te permettant soit de vivre chez eux et de satisfaire à tes besoins soit en te permettant de vivre seul et en subvenant financièrement à tes besoins en fonction de leurs possibilités financières. A certaines conditions, tu pourrais cependant demander l’aide du CPAS si tes parents ne t’aident pas financièrement.

      Il importe de distinguer si tu as atteint l’âge de 18 ans en arrivant en Belgique. Si tu as moins de 18 ans quand tu arrives en Belgique, au regard de l’article 1er de loi du 8 juillet 1976 Loi organique des Centres publics d’action sociale  « toute personne a droit à l’aide sociale. Celle-ci a pour but de permettre à chacun de mener une vie conforme à la dignité humaine ». Malgré ta minorité du dispose d’un droit à l’aide sociale financière pour autant que tu résides sur le territoire belge. Si par contre tu atteins l’âge de 18 ans à ton arrivée en Belgique, tu as droit à l’intégration sociale. Ce droit peut, dans les conditions fixées par la présente loi, prendre la forme d’un emploi et/ou d’un revenu d’intégration, assortis ou non d’un projet individualisé d’intégration sociale. Conformément à l’article 6 et suivant de la loi 26 mai 2002 concernant le droit à l’intégration sociale.

       

      Cependant, que ce soit pour ton droit à l’aide sociale si tu es mineur ou pour ton droit à l’intégration sociale si tu es majeur, le CPAS peut décider de ne pas t’aider et de te renvoyer vers tes débiteurs d’aliments, à savoir tes parents, car ce sont en principe les parents qui doivent subvenir aux besoins de leur enfant. Le CPAS peut cependant accepter de te donner une aide financière complémentaire si tes parents n’ont pas suffisamment de moyens financiers pour subvenir à tous tes besoins ou tu peux demander au CPAS de ne pas te renvoyer vers tes débiteurs d’aliments( tes parents) pour des « motifs d’équité » ; si tu peux arriver à démontrer au CPAS que de demander à tes parents de l’aider financièrement va empirer la relation à tes parents qui n’est déjà pas très bonne. Le CPAS peut décider cela. Et si le CPAS refuse ta demande d’aide sociale ou de revenu d’intégration sociale, tu pourras toujours introduire un recours au tribunal du travail contre la décision du CPAS avec l’aide d’un avocat spéciale en aide sociale.

       

      S’agissant à ton droit aux allocations familiales :

      Les conditions d’octroi des allocations familiales figurent sur la présente fiche, donc je t’invite à la consulter.

      Néanmoins, il importe de te rappeler les éléments suivants :

      Si tu es âgé de moins de 18 ans : la loi prévoit qu’à partir de 16 ans  si tu établis ton domicile à une autre adresse que celle de ta mère ou de la personne qui t’élève (données du RN ou document officiel), la caisse d’allocations familiales peut te payer directement tes allocations familiales.

      Si tu es âgé de 18 ans tu peux demander à percevoir seul tes allocations familiales sans condition si tu en fait la demande.

      Cette fiche ne couvre pas l’ensemble des matières contenues dans ta question, dès lors nous t’invitons, à consulter d’autres fiches présentes sur le site ou à nous contacter par téléphone au 02/209.61.61.

      Dans l’espoir d’avoir répondu à ta question.

  70. Maga009
    le 1 novembre 2016 à 10:41

    Bonjour en faite je viens d’aménager seule , j’ai 19 ans et j’ai été voir l’allocation pour pouvoir le percevoir sur mon compte au lieu de celui de mes parents .. J’ai été hier le 31 octobre , c’est pour savoir à partir de quand je commencerai à etre paye ?
    Merci

    • le 2 novembre 2016 à 12:08

      Bonjour Magalie,

      Si tu as effectué un changement d’adresse auprès de l’administration communale de ton nouveau logement, la Caisse d’allocations familiales sera avertie, via le Registre National, de ton changement d’adresse. Cependant, cela peut prendre quelques semaines pour que cela apparaisse au registre national et que la caisse te verse alors tes allocations familiales directement sur ton compte en banque . Si tu veux percevoir tes allocations familiales plus vite, en attendant que ta nouvelle adresse légale apparaisse au Registre National, tu peux néanmoins faire parvenir les documents suivants à ta caisse :

      la déclaration de changement de résidence (« Modèle 2 » : document reçu à l’administration communale  lors du changement),
      ou un constat de police
      Cela pourrait ainsi permettre à ta Caisse d’allocations familiales de te verser les allocations familiales dès qu’ils auront reçu ces documents.

      N’hésite cependant pas à prendre contact téléphoniquement avec ta caisse d’allocations familiales pour qu’il te précise la date effective de paiement.

       

      Bien à toi,

  71. Ali
    le 30 août 2016 à 12:59

    Bonjour, j’ai 17 ans et n’aurai que 18 ans en février, je perçois des allocations majorées car mon père est mort. Je vais arrêter l’école et j’habite chez mon petit ami, son père nous a laissé construire un studio dans le grenier mais nous partageons les toilettes, sdb, cuisine. Aurais je encore droit aux allocations familiales ou à une autre aide? Merci

    • le 30 août 2016 à 17:00

      Bonjour,

      Les allocations familiales sont versées jusqu’au 31 août de l’année civile au cours de laquelle le jeune atteint l’âge de 18 ans. Donc jusqu’en aout 2017 en ce qui te concerne.

      Pour la période qui suit, si tu ne reprends pas d’études, tu pourrais prétendre aux allocations familiales en tant que jeune demandeur d’emploi.

      Si tu arrêtes les cours avant ta majorité, tu pourrais prétendre à conserver tes allocations pour une période de 360 jours (commençant le lendemain de ta majorité), à la condition toutefois d’être inscrit comme demandeur d’emploi et de chercher activement un travail.

      Ce qui reporterait la date de fin de droit à février 2018.

      Si tu veux en savoir plus sur le calcul de ce délai de 360 jours, je t’invite à lire cet article sur le site de Famifed :

      http://dg.famipedia.be/fr/themes/beneficiary-child/young-applicant-employment/theory/the_granting_period-0

      Si tu rentres dans les conditions du Revenu d’Intégration Sociale, tu pourras aussi t’adresser au CPAS de ta commune. Pour en savoir plus, je t’invite à parcourir cette fiche :

      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      J’espère t’avoir éclairé.

      Bien à toi

      Pour le service droit des jeunes

      Xavier

  72. cricri
    le 23 mai 2016 à 13:04

    Bonjour,

     

    Quel est le montant maximum autorisé en rentrée financière, càd salaire job étudiant annuel + rente alimentaire annuelle payée par un des deux parents, pour ne pas perdre ses droits aux allocations familiales…en tant qu’étudiant universitaire?

    merci

    • le 24 mai 2016 à 09:41

      Bonjour,

      En tant qu’étudiant, tu as, en principe, droit aux allocations familiales jusqu’à tes 25 ans. Si tu effectues un job d’étudiant, tu dois tenir compte des limites suivantes :

      Trimestres 1, 2 et 4 : tu peux travailler au maximum 240 heures par trimestre ;

      Trimestre 3 : tu peux travailler autant que tu veux, sauf si tu n’étudies plus après le trimestre, auquel cas la limite des 240 heures s’applique.

      Si tu dépasses ces limites, tu ne reçois pas d’allocations familiales pour le trimestre durant lequel tu as trop travaillé.

      Attention: si tu quittes l’école après l’enseignement secondaire, les dernières vacances d’été s’achèvent fin août. En septembre, tu peux gagner 520,08 EUR brut au maximum en tant que jeune inscrit comme demandeurs d’emploi. Les heures de travail sont contrôlées via la déclaration ONSS de l’employeur.

      Par ailleurs, le montant de la pension alimentaire qui te serait payée par tes parents n’a aucune incidence sur le droit aux allocations familiales si tu touches toi-même tes allocations familiales; tu as donc droit à tes allocations familiales quel que soit le montant de la pension alimentaire payée par tes parents. Cependant, si ce sont tes parents qui touchent tes allocations familiales car tu es encore domicilié chez eux, ils peuvent en tenir compte pour le montant qu’ils souhaitent te verser pour subvenir à tes besoins si tu vis en-dehors de chez eux ( ils peuvent évaluer une somme qu’ils jugent raisonnable compte-tenu de leurs possibilités financières).

      J’espère que ces informations pourront t’aider.

       

      Cordialement,

  73. charlène
    le 8 mars 2016 à 20:13

    Bonjour,
    Je viens de changer d’adresse pour vivre chez mon copain. Et je suis encore aux études. J’aimerais toucher mes allocations moi-même. Est-ce plus intéressant de demander que les allocations soient directement versés sur mon compte ou demander que mon copain soit l’attributaire?

    • le 17 mars 2016 à 13:54

      Bonjour Charlène,

      En principe, les allocations familiales sont versées à la mère de l’enfant, ou au père.

      Il existe plusieurs situations dans lesquelles l’enfant peut demander le versement des allocations sur son compte. Dans ton cas, vu que tu as plus de 16 ans, que tu es toujours aux études et que tu as établis ta résidence principale dans un autre logement que tes parents (après modification auprès du service de la population), tu pourrais demander le versement en ta faveur.
      Il te suffirait alors de contacter l’organisme qui verse les allocations pour leur faire la demande à l’appui de l’attestation fournie par le service de la population de la commune.
      Attention. Lorsque tu demandes à les percevoir toi-même, il est probable que tu perçoives moins que ce que tes parents percevaient pour toi. En effet, le montant des allocations familiales pour chaque enfant dépend du nombre d’enfants dans la famille. Il est donc parfois plus intéressant que tu t’arranges avec tes parents ou les personnes qui t’hébergent pour qu’ils te reversent le montant par exemple.

      Ton copain ne peut pas être l’attributaire. En effet, pour être attributaire des allocations, plusieurs conditions doivent être remplies :
      Avoir avec l’enfant bénéficiaire un lien de parenté ou d’alliance suffisant. Pour ouvrir le droit aux prestations familiales, toute personne doit être parente ou alliée jusqu’au 3e degré avec le bénéficiaire.
      Les conjoints, compagnons et partenaires des parents, (arrière)-grands-parents et oncles ou tantes peuvent également être attributaires.

      Nous espérons avoir répondu à ta demande.

      Cordialement,

      Le Service Droit des Jeunes.

  74. coco's
    le 23 février 2016 à 18:07

    bonjour,mon fils a arrêté ses études en vue de l’obtention du CESS en promotion sociale, afin de passer devant le jury central, a-t-il toujours droit aux allocations familiales?Il aura 22 ans au cours de cette année.
    Merci de bien vouloir me répondre.

    • le 24 février 2016 à 15:18

      • Bonjour Madame,
      Si votre fils est majeur et prépare le jury central (pour obtenir son Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur, le CESS), alors il ne peut plus bénéficier des allocations familiales. En effet, le paiement des allocations familiales pour les jeunes majeurs nécessite de suivre des « cours de jour et plein exercice » d’un minimum de 17h par semaine.
      Bien à vous.

  75. Lauredk
    le 29 décembre 2015 à 16:18

    Bonjour,
    Je suis une jeune fille de 20 and toujours aux études (secondaires) . Je vis à mes dépens : je travaille pour me payer mes repas (matin – midi et soir). Je travaille le mercredi, vendredi soir et samedi. Ma maman perçoit mes allocations mais elle soutient qu’elles lui sont prélevée afin de rembourser des detes créés par mon père . Je viens chez lui maiq n’est jamais présent . Je suis donc dans le besoin car je ne sais pas m’en sortir avec 150€/mois. Je suis en couple et mon ami vit seul. Pourrais je toucher mes allocations afin de pouvoir vivre seule avec lui?
    Un grand merci pour votre réponse qui m’aiderai grandement !
    Laure

    • le 30 décembre 2015 à 10:51

      Bonjour,

      En principe, en effet, les allocations familiales sont versées à la mère de l’enfant, ou au père si les parents sont séparés et que l’enfant vit chez celui-ci. La personne qui perçoit les allocations doit les utiliser dans l’intérêt de l’enfant, ce qui a priori n’est pas le cas de ta mère.
      Et pour ta parfaite information, sache que les allocations familiales sont insaisissables :
      http://www.mediationdedettes.be/Les-revenus-insaisissables-296

      Il existe plusieurs situations dans lesquelles l’enfant peut demander le versement des allocations sur son compte. Dans ton cas, vu que tu as plus de 16 ans, si tu établis ta résidence principale dans un autre logement que le sien (après modification auprès du service de la population), tu pourras demander le versement en ta faveur.
      Il te suffira alors de contacter l’organisme qui verse les allocations à ta mère pour leur faire la demande à l’appui de l’attestation fournie par le service de la population de la commune.

      Nous espérons avoir répondu à votre demande.

      Cordialement,

      Le Service Droit des Jeunes.

  76. nona
    le 20 décembre 2015 à 15:02

    Bonjour, voilà mon mari a deux enfant avec son eex nous nous sommes marié et attendons notre première enfant pour ma part mais le troisième pour mon mari qu’elle rang il aura au niveaux des allocation familiale seras tilleul compté comme le troisième ou comme le premier? Je précise que nous avons les enfant de mon mari un Web en sur deux et que ceux si perçoive une pension alimentaire de leurs père

    • le 21 décembre 2015 à 13:38

      Bonjour,

      Vous recevez à notre sens les allocations familiales pour votre enfant qui sera considéré en rang 1, les enfants de votre mari n’habitant pas avec vous et étant domiciliés chez leur maman.
      Le montant diffère selon le rang, vous pouvez consulter celui-ci sur le lien: http://dg.famifed.be/fr/montants

      Bien à vous.

  77. le 13 mai 2016 à 15:08

    Bonjour Anaïs,

     

    Si le père de votre enfant travaille ( ou est au chômage) , il peut lui-même faire une demande d’allocation de naissance et une demande d’allocations familiales auprès de la caisse d’allocations familiales de son employeur même s’il ne vit pas avec toi.

    Si par contre il ne travaille pas et que tu vis toujours chez ta maman, c’est ta maman  qui pourra faire une demande d’allocation de naissance auprès de sa Caisse d’allocations familiales pour votre bébé dès tes 6 mois de grossesse mais c’est sur ton compte en banque que la Caisse d’allocations familiales versera cette somme d’argent ( cette somme te sera payée à tes 8 mois de grossesse) . Elle pourra également faire une demande d’allocations familiales pour ton enfant à sa Caisse d’allocations familiales et c’est à nouveau sur ton compte en banque que la Caisse d’allocations familiales versera la somme tous les mois dès que ton enfant sera né.

     

    Le raisonnement est que les allocations familiales devant servir à élever l’enfant, le principe est que l’argent est versé à la mère de l’enfant , même si c’est ta maman qui « ouvre le droit » aux allocations familiales de ton enfant car toi et le père ne travaillez pas . Et ta maman continuera à percevoir tes propres allocations familiales.

     

    J’espère que ces informations pourront t’aider.

     

    Cordialement,

     

    Le Service droit des jeunes.