Bruxelles-J

As-tu droit à des vacances "européennes" ou "supplémentaires" ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Tu viens de décrocher ton premier emploi ! Félicitations ! Mais à partir de quand pourras-tu prétendre à des congés ? Depuis 2001, le système des « vacances jeunes » permet aux jeunes de bénéficier de vacances dès leur première année de travail. Tous les jeunes ? Non, des conditions limitent l’accès à ce droit. Cependant, en 2012, un nouveau régime de vacances voit le jour et permet, cette fois, à tous les jeunes travailleurs (et d’ailleurs pas seulement à eux) de pouvoir revendiquer des congés dès leur première année de travail.

Émile, 2014, Ixelles

Émile, 2014, Ixelles

Le principe général

Les travailleurs salariés ont le droit, pendant un certain nombre de jours par an, de ne pas travailler tout en gardant leur rémunération. Cette période d’inoccupation est appelée « vacances annuelles » ou encore « congés payés ». Pour y avoir droit, il faut avoir été lié par un contrat de travail ou d’apprentissage l’année précédente.

Le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu as droit en 2017 dépend du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2016. Si tu as travaillé pendant toute l’année, tu as droit à 4 semaines de vacances rémunérées l’année suivante. Si tu as travaillé six mois en 2016, tu n’as droit qu’à 2 semaines de vacances rémunérées et qu’à la moitié du pécule de vacances en 2017. Ce sont les vacances annuelles ordinaires.

Le pécule de vacances

Il s’agit de la rémunération que tu reçois lorsque tu prends tes congés.

Si tu es ouvrier, c’est une caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera ce pécule. Son montant brut correspond à 15,38 % de ta rémunération brute (pendant toute l’année précédente) portée à 108 %. Tu peux estimer le montant de ton pécule de vacances net au moyen de l’application «Mon compte de vacances» sur www.securitesociale.be/citoyen

Si tu es employé, il faut distinguer le simple et le double pécule :

Le simple pécule de vacances est le salaire normal que tu reçois de l’employeur pour chaque jour de vacances. Tu continues donc à recevoir ton salaire habituel même quand tu es en congé.

Le double pécule est un supplément que l’employeur doit te payer au moment où tu prends tes vacances principales. Il correspond à 92 % de la rémunération brute du mois pendant lequel tu prends tes vacances.

Les vacances «européennes» ou «supplémentaires»

Une directive européenne prévoit le droit à 4 semaines de congé par an à chaque travailleur. Or, en Belgique, le droit aux vacances était jusqu’en 2012 conditionné par les prestations de travail de l’année précédente. La Belgique a donc dû, en 2012, mettre en place un nouveau système de vacances : les vacances dites « européennes » ou « supplémentaires ». Ces dernières viennent compléter notre système de vacances pour garantir ces 4 semaines de congé par an à tous les travailleurs. Il s’agit d’un système différent que celui des «vacances jeunes» mais le but reste le même : assurer le droit à 4 semaines de congé par an.

Pour qui ?

Ce système t’intéressera si tu débutes une activité salariée. Par exemple, s’il s’agit de ton premier emploi. Il retiendra également l’attention des personnes qui reprennent une activité salariée. Par exemple, après une période de chômage, de maladie, de crédit-temps, de congé sans solde,…

Quelles conditions ?

Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile. Ces trois mois peuvent avoir été prestés chez un ou plusieurs employeurs. Ils ne doivent pas forcément avoir été prestés de manière continue. Le type de contrat n’a pas d’importance. Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ».

Notons que si tu as droit à des jours de vacances « ordinaires » suite à des prestations de travail l’année précédente, tu dois impérativement avoir épuisé tous ces jours avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.

Quelle durée ?

À la fin de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
Par exemple : si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.

Ces vacances sont-elles payées ?

Pendant ces vacances, tu continues à recevoir ta rémunération habituelle (sous forme de simple pécule). Cette rémunération est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.

En réalité, tu finances toi-même tes vacances européennes. L’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

Si le double pécule de l’année qui suit n’est pas suffisant, on déduira également sur les doubles pécules de vacances des années suivantes. Si l’employé quitte son emploi avant que cette déduction ait eu lieu, elle sera faite sur le pécule de sortie.

Pour les ouvriers, il n’y a pas de distinction entre le simple et double pécule. Dès lors, le pécule reçu lors de vacances européennes sera déduit du paiement du pécule de l’année qui suit, à concurrence maximum de 50 % du montant du pécule.

Vacances jeunes ou vacances européennes : quelle formule choisir ?

Si tu es dans les conditions pour bénéficier des vacances jeunes, il semble plus intéressant d’opter pour ces dernières. L’indemnité de l’ONEm que tu reçois dans le cadre des vacances jeunes n’est pas réclamée au travailleur l’année d’après. Avec les vacances jeunes, tu conserves ton droit au double pécule complet l’année suivante.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


100 questions pour “ As-tu droit à des vacances "européennes" ou "supplémentaires" ?

  1. Héléna
    le 16 février 2018 à 08:26

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 6 novembre 2017 et je compte prendre des congés en juin 2018. Je pensais prendre des congés sans solde mais je viens de découvrir les vacances européennes. Comment ça se passe ?

    A qui dois-je m’adresser pour savoir réellement combien de jours j’aurais ? Puis-je recevoir une feuille et la donner à mon employeur ou c’est à lui de chercher cela ?

    Merci d’avance,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 16:45

      Bonjour Héléna,

      Ta période de travail de 2017 a dû t’ouvrir le droit à 2, voire 3 jours de vacances ordinaires pour 2018. Si tu le souhaites, tu peux effectivement prendre des jours de vacances européennes (ou supplémentaires); le but étant d’arriver à 20 (ou 24 selon ton régime de travail) jours de vacances pour toute l’année.

      Le nombre de jours de vacances européennes que tu peux prendre dépend toujours du nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as ouvert le droit l’année précédente. Voir la feuille de décompte de tes vacances ordinaires que tu as probablement dû recevoir de ton employeur en début d’année.
      Par exemple, si tu as 3 jours de vacances ordinaires, tu peux ouvrir le droit jusqu’à 17 (ou 21 jours) de vacances européennes en fonction de ton régime de travail.
      Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Donc, à partir du 1er avril, tu auras droit à des jours de vacances européenne.
      Par exemple, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  2. Ginette
    le 13 février 2018 à 17:03

    Durant la première année de travail, je comprends bien que nous avons droit aux vacances européennes mais lorsque cette année de travail est terminée, nous avons le droit d’avoir des congés annuels? En sachant que j’ai pris mes 20 jours de congés européens durant ma première année, y-a-t il un impact sur les congés annuels de l’année suivante?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 11:44

      Bonjour Ginette,

      Si tu travailles en régime 5 jours/semaine et que tu as bénéficié de 20 jours de vacances européennes en 2017, c’est que tu as travaillé toute l’année en 2017.
      Tu as donc bien droit à 4 semaines (20 jours) de congés payés en 2018.
      Les jours de vacances européennes sont bien assimilés à des jours de travail et n’ont aucun impact négatif (si ce n’est sur le double pécule de vacances) sur ton droit à des vacances l’année suivante.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  3. AdriTze
    le 8 février 2018 à 11:43

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 18 septembre 2017 jusqu’au 31 décembre 2017 dans le secteur public (hôpital) où on a apuré mes congés au fur et à mesure jusqu’au 31 décembre. A partir de ce 15 janvier, j’ai décroché un emploi dans le secteur privé (hôpital) et là je n’ai droit à aucun congé vu qu’ils ont été apurés. Je n’ai pas droit non plus aux congés jeunes vu que je travaillais dans le public. Puis-je bénéficier des vacances européennes et si oui comment les obtenir?

    Un grand merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 10:47

      Bonjour Adritze,

      Pour bénéficier de vacances supplémentaires, le travailleur doit satisfaire aux conditions suivantes :

      – débuter (ex. : premier emploi, ancien indépendant, ancien fonctionnaire, travailleur de retour sur le territoire belge) ou reprendre (après une période de chômage complet, d’incapacité de travail de plus d’un an, de crédit-temps à temps plein, etc).
      – avoir presté effectivement ou de manière assimilée au moins 3 mois durant une même année civile (« période d’amorçage »).
      – avoir épuisé ses jours de vacances légales.

      Étant donné que tu sembles remplir ces différentes conditions et que tu as intégré un nouvel emploi à partir du mois de Janvier 2018 , il te faudra une période d’amorçage de trois mois à la fin de laquelle, tu auras  droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail. Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours. Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  4. Tattibitati
    le 7 février 2018 à 12:56

    J’ai commencé à travailler le 28 août 2017, c’est mon premier emploi et à temps partiel  . Ai-je droit pour l’année 2018, entre juillet et août, aux vacances européennes?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 16:30

      Bonjour Tattibitati,

      Tu as commencé à travailler en août dès lors tu as droit à des congés ordinaires (+- 5 jours). Ceux-ci seront proportionnels à ton régime de travail.

      (Par exemple : une personne avec un contrat temps plein a droit à deux jours de congé par mois de prestations effectuées si elle travaille six jours par semaine.)

      Tu pourras en plus de tes congés ordinaires prendre des vacances européennes.  Les vacances européennes peuvent se prendre uniquement après avoir épuisé les congés ordinaires et le droit à ces vacances s’ouvre progressivement au prorata des prestations de l’année.
      Donc en juillet et août, tu pourras compléter tes jours de vacances ordinaires pour avoir un total de 2 semaines de vacances, voire un peu plus (tout dépendra de la date précise de tes congés).

      A savoir: si tu prends des vacances européennes, celles-ci impacteront ton double pécule de l’année prochaine en le diminuant ou le supprimant.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

       

  5. maya
    le 7 février 2018 à 10:42

    Bonjour,

    Après une période de chômage de 13 mois, suite à un licenciement, j’ai repris une activité professionnelle le 08/01/2018 à temps partiel (19h/semaine). Pour l’année 2018, ai-je droit aux vacances européennes ou « jeunes », sachant que j’ai 51 ans?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 10:05

      Bonjour Maya,

      Si tu n’as pas travaillé en 2017, tu n’auras effectivement pas de congés légaux en 2018. Les vacances européennes sont faites pour ce type de situation. Tu pourras donc bien y faire appel. Pour cela il faudra d’abord que tu travailles 3 mois en 2018 (= période d’amorçage). Suite à cette période d’amorçage tu bénéficieras déjà d’un nombre de jours proportionnellement à ton régime de travail. Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours. Dans ton cas, comme tu es à temps partiel 19h/semaine ce sera autour de 2,5 jours (ce chiffre est indicatif, il faudrait que tu en parles directement avec ton employeur).

      Après cette période d’amorçage, tu pourras prendre des jours de congés supplémentaire pour atteindre un total de 4 semaine de congé sur 2018. Comme tu travailles moins qu’un temps plein, tu auras droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail (4x 19 heures soit 76 heures). Ces congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata des prestations.

      Les vacances européennes ne nécessitent pas démarche particulière. Il faut juste informer ton employeur qu’il s’agit de vacances européennes et négocier la période de vacances comme pour tout autre congé.

      Attention que les vacances européennes ne sont pas « offertes ». Il s’agit d’une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante. Ce dernier sera donc moins important en 2019 si tu fais appel aux vacances supplémentaires cette année.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  6. Marie
    le 7 février 2018 à 09:22

    Bonjour,j’ai commencé mon 1er travail le 17/07/2017 jusqu’au 30/09/2017 puis j’ai commencé mon 2eme travail le 02/11/2017 jusqu’à maintenant,je suis temps plein,une infirmière je fait 1 weekend sur deux,est ce que j’ai le droit aux congés Européennes/supplémentaire ? Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 09:45

      Bonjour Marie,

      En ayant travaillé de juillet à septembre puis de novembre à décembre en 2017, tu t’es déjà constitué une base de congé légaux pour 2018 (un peu moins de la moitié comme tu as travaillé 5 mois sur 12). Ces congés légaux pourront être complétés par le système des « vacances européennes » afin que tu totalises 4 semaines de congé pour l’année 2018.

      Tu dois toujours épuiser d’abord les jours de congés auxquels tu as droit. Ensuite, tu pourras disposer des jours de vacances européennes à conditions que tu travailles au moins trois mois dans la même année civile, soit en 2018 (= période d’amorçage). Si tu travailles à temps plein dans un régime de 5j/semaine, tu pourras donc bénéficier de 5 jours de congé à partir du mois d’avril. Après, les congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata des prestations.

      Les vacances européennes ne nécessitent pas démarche particulière. Il faut juste informer ton employeur qu’il s’agit de vacances européennes et négocier la période de vacances comme pour tout autre congé.

      Attention que, contrairement aux vacances jeunes, les vacances européennes ne sont pas « offertes ». Il s’agit d’une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante. Ce dernier sera donc moins important en 2019 si tu fais appel aux vacances supplémentaires cette année.

      En ce qui concerne les vacances jeunes, les trois conditions sont :

      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2017
      – Après la fin des études avoir été sous occupation de contrat salarié pendant au moins un mois et avoir travaillé 13 jours complets

      Il faudrait donc que tu remplisses ces trois conditions (ensemble) pour bénéficier des vacances jeunes. Comme nous ne connaissons ni ton âge, ni ton parcours étudiant, il nous est impossible de te répondre précisément. Tu trouveras toutes les informations sur les vacances jeunes ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  7. Julie
    le 22 janvier 2018 à 11:58

    Bonjour,

    Après 16 ans comme indépendante, j’ai repris un mi-temps (19h/semaine, étalé sur 3 jours) en septembre 2017.  En 2017, j’ai pris 8h de vacances supplémentaires.

    En 2018, à combien d’heures de congé (supplémentaires et légaux) ai-je droit?

    Merci d’avance pour votre réponse.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2018 à 11:51

      Bonjour Julie,

      Concernant les jours de vacances ordinaires auxquels tu as droit, ceux-ci vont être calculés de manière un peu différente si tu es employée ou ouvrière et pourra aussi varier d’un secteur d’activité à l’autre (certains secteurs ou entreprises disposent de jours de congés extra-légaux). A titre indicatif, Si tu as travaillé 4 mois à temps plein en 2017 en tant qu’employée, tu as en principe droit à 7 jours de vacances ordinaires en 2018. Si tu as travaillé à mi-temps pendant 4 mois entiers en qualité d’employée, cela reviendra selon mes calculs à une semaine de 19 heures + une journée complète de congé de congés légaux en 2018. Ton régime de travail de 19heures semaines, correspond-il bien à un mi-temps dans ton entreprise ?
      Il vaut cependant mieux que tu te renseignes auprès de ton employeur sur le nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as droit exactement.

      Tu dois toujours épuiser d’abord les jours de congés auxquels tu as droit.
      Ensuite, tu peux demander des jours de vacances supplémentaires (ou européennes) pour atteindre les 4 semaines de congé par an ( 4x 19 heures soit 76 heures).
      Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile, soit en 2018. Le nombre de jours de vacances supplémentaires auxquelles tu auras droit dépendra des périodes que tu as travaillé. Si tu travailles selon un régime à temps plein de cinq jours semaines en qualité d’employée, tu as droit à 5 jours de vacances après les trois premiers mois et à 1,66 jours supplémentaires par mois de prestations supplémentaires après les trois premiers mois. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail. Puisque tu travailles 19heures semaines répartis sur 2 jours et une demi-journée, au bout de la période d’amorçage de trois mois tu devrais avoir droit à 19 heures de congé, soit à 2,5 jours et ainsi de suite. Je te donne ces chiffres à titre indicatif car je n’ai pas toutes les données nécessaires pour te répondre.
      Parles-en avec ton employeur. Celui-ci est plus à même de te renseigner.
      Pour les conséquences sur ton droit au double pécule de la prise de vacances « supplémentaires », je te renvoie à la fiche ci-dessus.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  8. Mélu
    le 19 janvier 2018 à 17:35

    Bonjour,
    Je viens de signer ce jour un CDD pour 6 mois.
    J’ai 34 ans, j’ai repris des études d’infirmière en 2014.
    Avant mes études j’étais employée, comment mes vacances seront calculées ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 10:37

      Bonjour Mélu,

      Pour cette année tu n’auras pas droit à des vacances ordinaires. Par contre tu peux demander de prendre des vacances européennes. Celles-ci te seront accordées après une période d’amorçage (ce qui correspond à 3 mois de travail), tu auras droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations  effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail (maximum 4 semaines / an).

      Sache qu’en prenant des vacances européennes, celles-ci impacteront ton double pécule de l’année prochaine, celui-ci ne te sera pas versé ou sera diminué.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  9. Flore
    le 17 janvier 2018 à 13:06

    Bonjour,

    J’ai été diplômée en juin 2016. J’ai commencé à travailler le 13 février 2017 à mi-temps jusqu’au 3 avril 2017, date à laquelle je suis passée en temps plein. En 2017, je n’ai pas eu droit à des congés.

    Cette année, j’ai droit à des congés mais je n’arrive pas à 4 semaines étant donné que je n’ai pas travaillé une année entière en 2017.

    Dans ces conditions, puis-je demander les congés européens?

    Merci beaucoup,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 15:35

      Bonjour Flore,

      Tu peux effectivement compléter ton droit aux vacances annuelles acquises sur base de ton travail salarié de l’année passée avec des vacances européennes. Tu pourrais utiliser des vacances européennes après la période d’amorçage. Cette période d’amorçage se constitue de 3 mois de travail salarié sur l’année civile dans laquelle on souhaite prendre des vacances européennes. Cela veut dire que tu pourras prendre des vacances européennes à partir du mois d’avril 2018. Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Flore
        le 23 janvier 2018 à 09:31

        Bonjour,

        La GRH de mon entreprise dit que les vacances européennes sont une avance sur mes congés de l’année prochaine (2019). Selon elle, je peux en prendre maximum 10 cette année, qui seront déduits de mes 20 jours l’année prochaine… Est-ce correct? Si c’est le cas, le problème de ne pas avoir mes 20 jours de congé par année ne fait que se reporter à l’année prochaine…

        Merci beaucoup,

        Flore

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 23 janvier 2018 à 14:17

          Bonjour Flore,

          Les vacances européennes sont effectivement « auto-financées » par le travailleur mais elles ne sont pas récupérées sur les jours de congés annuels de l’année suivante mais sur le double pécule de l’année suivante. Le double pécule est une somme d’argent que l’on reçoit généralement vers le mois de mai. En 2019, tu auras donc bien tous les jours de congés acquis sur base de ton travail en 2018 par contre, ton double pécule sera diminué de la rémunération perçue durant les jours de vacances européennes pris en 2018. Tu retrouveras cette explication à la fin de cette page: https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/vacances-supplementaires-pour-employes-et-apprentis-employes

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  10. Ldarville
    le 16 janvier 2018 à 14:04

    Bonjour,

    Je suis employée en Belgique depuis le 1er décembre 2017. Je travaillais au paravent en France depuis plusieurs années.

    J’ai reçu de la France des indemnités de CP lors de mon départ. Suis-je éligible au congé européen? Quelles sont les démarches à suivre?

    Vous remerciant par avance,

    Laurence,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 10:56

      Bonjour Ldarville,

      Les vacances européennes ont justement été créées pour répondre à ce type de situation. Tu devrais donc tout à fait avoir droit aux vacances européennes après la période d’amorçage. La période d’amorçage consiste à avoir travaillé au moins 3 mois dans la même année civile. Si tu travailles à temps plein de un régime de 5j/semaine, tu pourras donc bénéficier de 5 jours de congé à partir du mois d’avril. Après, les congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata des prestations.

      Les vacances européennes ne nécessitent pas démarche particulière. Il faut juste informer son employeur qu’il s’agit de vacances européennes et négocier la période de vacances comme pour tout autre congé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  11. Sinead
    le 16 janvier 2018 à 09:12

    Bonjour,

    Commnent doit-on faire pour demander des vacances européennes et aussi savoir combien de jours on a droit?

    D’avance merci.

    Salutations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 12:27

      Bonjour Sinead,

      Pour bénéficier des vacances européennes, tu dois avoir travaillé minimum 3 mois dans la même année civile. Par exemple?, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Et, après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé (à raison d’un régime de 6 jours) et si tu travailles moins, tu auras droit à des vacances proportionnellement à ton régime de travail. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour demander les vacances européennes, tu n’as aucune démarche particulière à faire. Tu dois juste en informer ton employeur. Comme pour les vacances ordinaires, tu devras également négocier les jours de vacances à prendre auprès de ton employeur.

      Malheureusement, nous ne sommes pas en mesure de te dire le nombre de jours de vacances européennes auquel tu peux prétendre. Cela va dépendre si tu as ouvert le droit à des jours de vacances ordinaires en 2017 ou pas. Ces vacances européennes viennent compléter notre système de vacances pour garantir 4 semaines de vacances par an. Si par exemple tu as une semaine de vacances ordinaires, tu peux ouvrir le droit à 3 semaines de vacances européennes. Et, si tu n’as pas du tout travaillé l’année dernière, tu peux prendre jusque 4 semaines de vacances européennes si tu le souhaites.

      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Sinead
        le 18 janvier 2018 à 09:57

        Bonjour,

         

        Je vous remercie beaucoup pour votre explication.

        C’est pour mon mari en fait, il a été en cdd de fin décembre 2016 au 31 janvier 2017, ensuite la même société lui a fait un PFI du 1er février au 31 juillet et à partir du 1er août 2017 il a eu un cdi dans cette même société.

        Le secrétariat social de la société l’a informé qu’il a droit à 8 jours de congés annuels donc si je comprends bien, il pourrait prétendre à 12 jours de congés européens?

        D’avance merci.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 18 janvier 2018 à 17:00

          Bonjour Sinead,

          Tout a fait. Si ton mari a ouvert le droit à 8 jours de congés annuels pour sa période de travail de 2017, il peut effectivement prétendre jusqu’à 12 jours de vacances européennes cette année. Mais, qu’il sache qu’il devra d’abord épuiser ses jours de vacances annuels avant de pouvoir prendre des vacances européennes.

          Les jours de vacances européennes ne peuvent être pris que progressivement au prorata des prestations de l’année.
          Pour bien comprendre, voici 2 exemples :
          – une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
          A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours « ordinaires ». Il lui reste 1 jour de congé « européen, à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires. »
          – une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés « ordinaires », soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances européennes seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  12. laurent
    le 14 janvier 2018 à 15:46

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 11 septembre 2017, c’est mon premier emploi et j’ai 26 ans depuis le 8 octobre. Je n’ai pas droit à mes congés jeunes mais ai-je droit aux congés européens ? Et si oui, il faut les demander à l’entreprise même ou sur une plateforme gouvernementale ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2018 à 16:40

      Bonjour Laurent,

      Les vacances européennes s’acquièrent après une période d’amorçage de 3 mois sur la même année civile. Tu n’es donc pas encore dans les conditions pour pouvoir bénéficier de vacances européennes en 2018. Il faudra d’abord travailler au moins 3 mois en 2018 avant de pouvoir bénéficier de ce type de vacances.

      Les vacances européennes doivent se demander à son employeur tout simplement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. justine
    le 9 janvier 2018 à 12:00

    Bonjour,

    Je travaille depuis le 1er octobre 2017 en tant qu’employée.  Je suis sortie des études début septembre et j’ai 24ans.

    Je souhaite prendre mes 20 jours de vacances en 2018 mais je ne sais que choisir.

    En effet, il semblerait que les vacances jeunes soient intéressantes mais de nombreuses personnes me rapportent la « mauvaise surprise ».  Les vacances jeunes ne seraient qu’une avances des jours de congés de l’année suivante.   donc si je prends mes 20 jours en 2018, je n’aurai plus de jours en 2019?

    en revanche, les vacances européennes ne semblent être qu’un problème financier.  Je ne toucherais pas mon double pécule en 2019.

    à choisir, je préférerais perdre de l’argent que des jours de congés.

     

    Aussi, sauriez-vous me dire s’il est possible de prendre des congés sans solde lors de la première année de travail?

     

    Merci,

    Bien à vous,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2018 à 12:05

      Bonjour Justine,

      Comme tu as fini tes études en septembre 2017, que tu as moins de 25 ans et que ton contrat a débuté en octobre 2017, tu remplis les conditions pour bénéficier de vacances jeunes.
      En sachant que les vacances jeunes ne sont en aucun cas une avance sur tes jours de vacances de l’année prochaine, prendre ces vacances serait pour avantageux dans ta situation. Par exemple, si tu prends 20 jours de vacances jeunes en 2018, tu recevras une allocation « vacances jeunes » correspondant à 65 % de ta rémunération brute (plafonnée à 2252,94 euro). Et, le fait de prendre des vacances jeunes cette année n’aura aucun impact sur les jours de vacances ordinaires auxquels tu ouvriras le droit l’année prochaine. Tu trouveras plus d’informations sur les vacances jeunes sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Alors que si tu prends les vacances européennes, tu recevras ton salaire mensuel « normal » mais pas ton double pécule de vacances en 2019. Tu trouveras plus d’informations sur les vacances européennes sur la fiche ci-dessus. Comme pour les vacances « ordinaire », si tu veux prendre des vacances jeunes ou des vacances européennes, tu devras négocier les jours avec ton employeur.

      Quant aux congés sans solde, tu peux effectivement les prendre dès ta première année de travail. En les prenant, tu ne recevras juste pas de rémunération pendant tes périodes de congés mais tu auras à ton double pécule de vacances l’année prochaine. Et, sache que les congés sans solde ne pas un droit, mais une faveur que l’employeur peut accorder au travailleur. Ton patron devras alors donner son accord pour que tu puisses en bénéficier.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  14. Valentine
    le 7 janvier 2018 à 18:51

    J ai finis mes études en 2016, j ai en 2017 travailler 6 mois en Australie en tant qu employée. Je traveille depuis 4 mois en Belgique toujours sous le statue d employé. Puis je faire valoriser mon travail en Australie afin de beneficier de vacances ordinaires en 2018. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 13:37

      Bonjour Valentine,

      En principe tu ne pourras malheureusement pas utiliser tes jours de travail en Australie pour prétendre à des vacances annuelles en Belgique. Par contre, ton travail en Belgique en 2017 va te permettre de bénéficier d’un certain nombre de jours de congés en 2018 (ce nombre étant déterminé par ton régime de travail). N’hésite pas à demander cette information auprès de ton employeur.

      De plus, à partir du mois d’Avril 2018, tu pourras faire appel au système des vacances européennes décrit ci-dessus afin de compléter le nombre de jours de congé auxquels tu as ouvert le droit et de bénéficier de 4 semaines de congés.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  15. Imane
    le 4 janvier 2018 à 14:58

    Bonjour, je voulais savoir si j’ai droit aux vacances jeunes. En effet, un de mes collègues m’a dit que j’y avais droit car j’ai moins de 25 ans. Voici ma situation, en décembre 2016, j’ai terminé ma formation chez actiris. J ‘ai signé un contrat fpie qui a commencé le 09 janvier 2017. Au 10 juillet j’ai signé un cdd de 6 mois comme le prévoit le contrat fpie. Sauf qu’en que durant juillet et août, j’ai pris des jours de congé sans solde sans savoir que j’avais peut-être droit aux vacances jeunes. Pourriez-vous m’éclairer sur ma situation.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2018 à 17:14

      Bonjour Imane,

      Tu n’avais malheureusement pas droit à des vacance jeunes en 2017 car tu n’avais pas travaillé en 2016 (or il faut avoir travaillé minimum un mois) .

      Et tu n’auras malheureusement pas droit aux vacances jeunes en 2018 étant donné que pour ce faire tu dois avoir terminé en 2017 des études de plein exercice (secondaire supérieur ou la troisième année d’études de plein exercice de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté), un jury central ou une formation en alternance; ce qui n’est pas ton cas.

      Par contre en travaillant pendant 6 mois sous contrat CDD en 2017, tu as ouvert le droit à +/- 9 jours de congés légaux si tu travailles à temps-plein à raison de 5 jours par semaine, et 12 jours si tu travailles à temps plein à raison de +/-6 jours par semaine.

      Tu pourras donc cette année-ci faire appel au système des vacances européennes expliqué ci-dessus pour compléter ton nombre de jours de congés légaux pour parvenir à 4 semaines de vacances.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  16. Line
    le 28 décembre 2017 à 16:03

    Bonjour,

    Je remplis les conditions pour des congés jeunes.

    Je travaille comme employé dans une petite entreprise, et le patron est plutôt réticent aux congés.

    Est-il obligé d’accepter la totalité des congés jeunes en plus de mes congés légaux?

     

    D’avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 12:38

      Bonjour Line,

      Les vacances jeunes sont un droit. Cela signifie qu’à partir du moment où tu en formules la demande et que tu peux y prétendre (car tu remplis les conditions pour et que tu as épuisé le nombre de jours de vacances annuelles auxquelles tu as ouvert le droit en travaillant en 2017) ton employeur est tenu de te les octroyer et ne peut en principe pas te refuser tes congés.

      Par contre, la période de tes vacances doit être négociée avec lui et pourrait éventuellement se voir refusée si ton absence à cette période perturbe l’organisation du travail de l’entreprise.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  17. Vic
    le 28 décembre 2017 à 15:02

    Bonjour,

    J’aurais aimé savoir ce qu’il en était de mes congés pour l’année 2018 sur base mon profil qui est le suivant :

    J’ai terminé mes études en septembre 2017
    J’ai travaillé 5 jours en tant qu’interimaire au mois de décembre
    J’ai commencé un CDI en décembre, mois durant lequel j’ai presté 9 jours + 1 jour férié
    Je suis de mars 1992 et ai donc 25 ans actuellement

    Si je ne me trompe, je n’aurai pas droit aux congés jeunes .. A quoi ai-je droit dans ce cas ?

    D’avance merci pour votre aide !

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2018 à 11:15

      Bonjour Vic,

      Effectivement, tu ne remplis pas les conditions pour bénéficier des vacances jeunes.
      Par contre, tu pourrais ouvrir droit à des vacances européennes. Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, à partir d’avril 2018, tu auras droit à des jours de vacances en fonction de ton régime de travail. Par exemple?, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Et, après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé (à raison d’un régime de 6 jours) et si tu travailles moins, tu as droit à des vacances proportionnellement à ton régime de travail. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  18. Aurélie
    le 27 décembre 2017 à 15:50

    Bonjour,

     

    J’ai été diplômée d’un Bachelier en juin 2014, j’ai ensuite commencé à travailler au mois de décembre 2014 jusqu’au mois d’août 2015 et, pendant cette période, j’ai bénéficié des vacances jeunes car je remplissais les conditions d’octroi.

    Après août 2015, j’ai commencé un Master pour lequel j’ai été diplômée en juin 2017. Je travaille actuellement dans un cabinet d’avocats depuis novembre dernier.

    Ma question est donc : Est-ce que je pourrais à nouveau bénéficier des vacances jeunes étant donné que j’ai travaillé plus d’un mois pendant l’année de mon dernier diplôme et que j’ai moins de 25 ans ? Ou est-ce que ma seule option est le congé européen afin de prendre des vacances en 2018 ?

     

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année !

     

    Bien à vous,

     

    Aurélie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 11:27

      Bonjour Aurélie,

      A priori, si tu as travaillé comme salariée après juin 2017 (et ce pendant au moins 1 mois), alors tu pourras effectivement, une nouvelle fois, bénéficier de vacances jeunes afin de compléter le nombre de jours de congé auxquels tu auras ouvert le droit en travaillant en 2017 pour pouvoir atteindre 4 semaines de congé.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  19. Morgane
    le 19 décembre 2017 à 21:44

    Bonjour,
    J’ai fini mes études au mois de septembre 2017.
    Cependant, j’ai travaillé comme employé (en étant etudiante) de novembre 2016 à février 2017.
    J’ai commencé un cdd de 6 mois en novembre 2017.
    J’aurai 25 ans l’année prochaine.
    Ai je droit à des congés européens ?
    Si oui, a partir de quand puis je les prendre ?

    Je vous remercie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 décembre 2017 à 18:00

      Bonjour Morgane,

      Le travail étudiant ne permet pas de remplir la condition de la période d’amorçage mais si il s’agit d’un contrat de travail ordinaire avec un prélèvement de cotisations sociales ordinaire, tu pourrais alors peut-être bénéficier de vacances supplémentaires en 2017 (2 mois en janvier février puis 1 mois en novembre=3 mois de période d’amorçage… tu pourrais donc en prendre en décembre).
      Pour pouvoir bénéficier des vacances en 2018, nous te conseillons d’opter pour des « vacances jeunes » (qui sont plus intéressants car contrairement aux vacances Européennes, tu conserves ton droit au double pécule complet l’année suivante): http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      3 conditions sont nécessaires?:

      Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017?;
      Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2017?;
      Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2017 comme salarié pendant une période minimale.

      Le jeune travailleur doit être lié, pendant au moins un mois, par un ou plusieurs contrats de travail et cette occupation doit comprendre au moins 13 journées de travail. Un travail sous contrat d’occupation étudiant (sans retenue de sécurité sociale) n’ouvre pas le droit aux «vacances jeunes». Si tu remplis ces trois conditions, tu peux demander l’allocation « vacances jeunes » à l’aide du formulaire C103 que tu obtiendras auprès de la CAPAC, de ton syndicat ou du bureau de chômage de l’ONEm. Tu dois le compléter avec ton employeur et remettre ce formulaire à chaque nouvelle période de congés. Le paiement a lieu après chaque période de vacances (mais au plus tôt à partir du mois de mai).

      Tu ne peux prendre tes jours de « vacances jeunes »  que pendant une occupation salariée et après avoir épuisé tes vacances rémunérées « ordinaires ». La planification se fait comme pour les vacances « ordinaires », c’est-à-dire de commun accord avec l’employeur et/ou selon les « règles » en vigueur dans ton secteur. Ces jours peuvent être pris en une ou plusieurs fois, par jour complet ou demi-jour.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  20. Julien
    le 11 décembre 2017 à 18:54

    bonjour, j’ai arrêté mes études à la suite des examens en juin 2017.

    j’ai commencé à travailler en job étudiant en aout 2017 puis CDI en septembre 2017.

    Ai-je droit aux vacances jeunes pour 5 jours en février 2018 ?

    merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 décembre 2017 à 14:46

      Bonjour Julien,

      Il y a trois conditions pour pouvoir ouvrir ton droit aux vacances jeunes en 2018 :
      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017?;
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2017?;
      – Après la fin des études avoir été sous occupation de contrat salarié pendant au moins un mois et avoir travaillé 13 jours complets

      Il semble que tu remplisses les conditions d’études et de travail. Dans le cas où tu as toujours moins de 25 ans au 31 décembre 2017, tu auras droit aux vacances jeunes en 2018.

      Note aussi que le fait d’avoir travaillé de septembre à décembre en 2017 t’ouvrira également le droit à un certain nombre de jours de congés légaux. Ces jours de congés légaux doivent d’ailleurs être impérativement épuisés avant de pouvoir faire appel à des jours de vacances jeunes.

      Si tu as plus de 25 ans, dans ce cas les « vacances européennes » pourront être une solution pour compléter ces jours de congés légaux. Dans ce cas il te faudra d’abord travailler 3 mois en 2018(= période d’amorçage) pour bénéficier d’une semaine de vacances. Ensuite les jours de congés seront proportionnels à ton régime de travail. Attention que, contrairement aux vacances jeunes, les vacances européennes ne sont pas « offertes ». Il s’agit d’une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante. Si tu es dans les conditions pour l’obtention des vacances jeunes, elles sont financièrement plus intéressantes.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  21. Alessandra
    le 5 décembre 2017 à 12:00

    Bonjour !

    J’ai travaillé de Mars à Juin en mi-temps avec rémunération via la Smart durant l’année 2017. Aujourd’hui, j’ai commencé un nouvel emploi depuis le 14 novembre à temps plein dans une société avec un contrat employé régulier.

    Je me demandais donc quand j’aurai droit à des congés européens ? Est-ce que ma période d’emploi via la Smart est valable dans le calcul des 3 mois ou non ? Si non, j’imagine que j’aurai droit à ces congés après le 14 février ?

    Merci d’avance !

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 décembre 2017 à 11:21

      Bonjour Alessandra,

      Le droit aux vacances européennes peut être ouvert chaque année civile pour lesquelles tu n’aurais pas le quota de jours de congés légaux et donne donc droit à des jours de congés supplémentaires pour cette même année. Pour résumer si tu entres dans les conditions pour ouvrir ton droit en 2017, tu n’auras droit aux jours de congé qu’en 2017. Il faudra réouvrir ce droit en 2018 pour obtenir des jours supplémentaire en 2018.

      Dans ton cas, à condition que tu étais sous le statut employée (et non indépendante) durant ton contrat SMART, tu as normalement ouvert ton droit pour l’année 2017. Dans ce cas, tu devrais obtenir une nombre de jours de congés supplémentaires proportionnellement à ton régime de travail. Attention que ces jours doivent être pris en 2017 et ne peuvent pas être reportés à 2018.

      Le fait d’avoir travaillé en 2017 te permettra de déjà obtenir un certain nombre de congé « ordinaires » pour l’année 2018. Si tu souhaites compléter ces jours de congés légaux par des jours de congé supplémentaires, il te faudra alors rouvrir ton droit en 2018 et donc travailler au moins 3 mois cette année-là (= période d’amorçage). Tu devras également d’abord écouler tes jours ordinaires et ensuite faire la demande pour les jours de congé vacances européennes.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  22. Marion
    le 5 décembre 2017 à 08:33

    Bonjour,

    J’aimerais avoir des informations supplémentaires concernant les vacances européennes.

    Voici ma situation: employée salariée à temps plein depuis le 19 septembre 2017 (diplômée début juin)

    A combien de jours de vacances européennes ai-je droit? Est-ce que je dois systématiquement prendre ces jours avant le 31/12/2017 ou puis-je les placer en l’année 2018?

    D’un point de vue financier, est-il préférable de poser mes vacances européennes ou de conserver mon double pécule de vacances (qui arrivera en 2018)?

    D’avance merci pour votre aide :)

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 16:12

      Bonjour Marion,

      Pour bénéficier des vacances européennes, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, comme ton contrat actuel a débuté le 19 septembre, depuis le 20 novembre, tu as droit à des jours de vacances européennes en fonction de ton régime de travail. Par exemple?, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Malheureusement, n’ayant pas plus d’informations, nous ne pouvons te dire avec précision le nombre de jours de vacances européennes auquel tu peux prétendre. Mais, sache que depuis cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail (jusqu’au 31 décembre) tu as droit à deux jours supplémentaires de congé (à raison d’un régime de 6 jours) et si tu travailles moins, tu as droit à des vacances proportionnellement à ton régime de travail). Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Et, malheureusement, tu ne peux prendre les jours de vacances européennes auxquels tu as ouvert le droit en 2017 pour l’année prochaine.

      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2018. D’un point de vue strictement financier, il est plus intéressant de ne pas prendre tes vacances européennes. En effet des vacances européennes sont un peu comme des jours de vacances sans solde (sauf que tu reçois en avance une partie de ton double pécule de vacances de 2018).
      Si tu ne prends pas tes jours de vacances européennes, tu recevras ta rémunération ordinaire en 2017 (puisque tu travailles) et ton double pécule de vacances ordinaire (non-amoindri) pour 2018.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • VonLapeer
        le 14 décembre 2017 à 17:24

        Bonjour,

        Vous dites «  il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, comme ton contrat actuel a débuté le 19 septembre, depuis le 20 novembre, tu as droit à des jours de vacances européennes en fonction de ton régime de travail. »

        Est ce que celà ne devrait pas être le 20 décembre? Ou bien ai-je tout compris de travers ? ;)

         

        Et pour revenir sur le coté financier, est ce qu’on ne dit pas que généralement il est plus avantageux de prendre ses congés supplémentaires car l’avance sur le pécule de vacances sera moins taxé que si on le garde pour l’année suivant?

        Merci d’avance

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 15 décembre 2017 à 10:11

          Bonjour Vonlapeer,

          Effectivement, c’est bien le 20 décembre et non le 20 novembre.

          Concernant ta question, puisque l’imposition est calculée sur base d’un revenu annuel, il nous semble que cela ne change rien et qu’il n’est pas spécialement plus ou moins avantageux de prendre des vacances supplémentaires plutôt que de recevoir son double pécule de vacances. Cependant, nous ne sommes pas spécialisés en fiscalité et tu peux toujours en discuter avec le SPF finance: https://finances.belgium.be/fr/Contact

          Bien à toi.

  23. Laurence
    le 4 décembre 2017 à 09:13

    Bonjour,

    Je suis employée à mi-temps depuis le 1er septembre 2017. Auparavant, j’étais indépendante à titre principal.

    J’ouvre donc le droit à 2 jours 1/2 de congés au 1er décembre (après 3 mois de travail).

    Mon contrat se termine le 31 août 2018. Ma question est donc la suivante: combien de jours puis-je prendre d’ici le 31 août?

    Merci de votre réponse!

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 16:12

      Bonjour Laurence,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise car les vacances européennes se calculent habituellement en heure.

      Cela dit, nous pouvons toutefois te dire qu’en travaillant en 2017 tu as ouvert le droit à 1 semaine de congé (soit 2 jours 1/2).

      En travaillant en 2018, tu ouvriras également le droit à 1 semaine de congé (soit 2 jours 1/2) à partir du mois d’avril, car pour rappel tu ouvres le droit à une semaine de congé après une période d’amorçage (c’est à dire 3 mois de travail dans une année civile). Cependant, étant donné que tu as travaillé en 2017 et que tu as donc ouvert un droit à +/- 3,2 jours des vacances annuelles, ta semaine de vacances européenne sera couverte par tes vacances annuelles.

      A partir d’avril et jusqu’en aout 2018, tu ouvriras le droit à +/- 4 jours de vacances européennes dont une partie sera également couverte par les vacances annuelles (constituées en travaillant en 2017).

      En d’autres termes, tu auras donc droit à prendre +/- 6,6 jours de congés.

      Pour t’aider à comprendre notre raisonnement, voici notre calcul de référence:

      Pour une personne qui travaille à temps plein (5 jours/semaine): 20 jours de vacances annuelles divisé par 12 (soit un an) = 1,6 jours de congé / mois
      En travaillant 8 mois à temps-plein (janvier-août), tu ouvres donc le droit à +/- 13 jours de congés.
      En travaillant à mi temps, tu ouvriras donc le droit à 6,6666… jours de congés.

      Nous te conseillons tout de même d’en discuter avec ton employeur afin de connaitre le nombre exact de congés auquel tu auras droit.

      D’autres questions ?N’hésite pas à nous recontacter!

  24. Maité
    le 28 novembre 2017 à 10:42

    Bonjour,

    Les congés européens sont-il également lié à l’âge ou à l’expérience? A la région ou à la province?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 16:33

      Bonjour Maité,

      Il n’y a aucune condition d’âge, d’étude ou de région pour pouvoir bénéficier de vacances européennes.

      Les seules conditions sont une reprise d’emploi (qui fait que le travailleur n’a pas droit à la totalité des congés annuels auxquels ils devraient normalement avoir droit) et une période de travail d’amorçage de 3 mois sur l’année civile durant laquelle on souhaite prendre des vacances européennes.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Mélodie
    le 27 novembre 2017 à 15:06

    Bonjour,

    j’aimerais avoir des informations complémentaires concernant les vacances européennes.

    Voici ma situation : employée depuis avril 2017

    précédemment intérimaire de août 2016 à février 2017 (avec interruptions)

    j’ai déjà pris mes 3 jours de vacances annuelles

    Ainsi, j’aurais voulu savoir si j’étais en droit de prendre ces vacances européennes. De même que j’ai un peu de mal à comprendre  en quoi consiste le double pécule de vacances. Pourriez-vous me confirmer que si je prends 4 jours en décembre, on ne touchera pas à mon salaire ni à mon simple pécule (qui correspond à ce que je reçois lorsque je prends mes congés payés annuels). J’ai contacter quelqu’un à l’ONVA qui m’a clairement dit que cela ne valait pas la peine de prendre ces jours de vacances européennes mais que des jours sans soldes reviennent au même.

    Merci d’avance

    Bonne journée

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 16:54

      Bonjour Mélodie,

      Pour bénéficier des vacances européennes, il faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, sache que depuis janvier 2017, tu as ouvert le droit à un certain nombre de jours de vacances en fonction de ton régime de travail. Par exemple?, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Et, après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu as droit à deux jours supplémentaires de congé (à raison d’un régime de 6 jours) et si tu travailles moins, tu as droit à des vacances proportionnellement à ton régime de travail). Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Mais, ne connaissant pas tes périodes exactes de travail (car il y a eu des interruptions dans tes contrats depuis le début de l’année), nous ne pouvons te dire avec précision le nombre de jours de vacances européennes auquel tu auras droit en 2017. Sache tout de même que tu as suffisamment travaillé cette année pour prétendre aux 4 jours de vacances que tu comptes prendre.
      Effectivement, nous te confirmons que prendre des jours de vacances européennes n’aura aucun impact sur ton salaire du mois, ni sur ton simple pécule de vacances.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2018 (payée par l’ONVA).

      Dans ta situation, prendre des vacances européennes ou des congés sans solde aura le même impact. Car dans le 1er cas, tu reçois ton salaire mensuel « normal » mais un double pécule de vacances moindre l’année prochaine alors que tu ne recevras aucune rémunération si tu prends des congés sans solde mais ton double pécule en 2018.

      Sache que malgré que tu aies droit à ces jours de vacances, tout comme pour les jours de vacances annuelles, ta période de vacances (européennes et/congés sans solde) devra être négociée avec ton employeur.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  26. Marcelline
    le 21 novembre 2017 à 21:59

    Bonjour,
    Quelles sont les demarches à suivre afin d obtenir les vacances Européene?
    Je suis employée depuis mi janvier.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 11:59

      Bonjour Marcelline,

      Il n’y a pas de démarches spécifiques à suivre. Il te suffit d’en parler avec ton employeur comme pour toute demande de vacances et celui-ci doit donner son accord (il peut s’agir d’un simple accord verbal mais il est toujours préférable d’avoir un accord écrit). L’employeur ne peut pas s’opposer à ta demande de prise de vacances européennes mais il faut toutefois que vous vous mettiez d’accord avec lui sur les dates concernées. Au final, c’est ton employeur qui effectuera le paiement du pécule de vacances supplémentaire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

  27. Ass
    le 7 novembre 2017 à 15:02

    Bonjour,

    Actuellement j’ai terminer mon CDD, j’ai travaillée un an et 9 mois en temps partielle en tant qu’employée, je vais faire valoir mes droits au chômages, le seule problème, c’est que je n’est jamais pris de congé.

    Mon ancien employeur n’en n’accordé pas facilement, car ils n’y avait pas assez de personnel et trop de client.

    Ma question est la suivante:

    Doit il me payer mes congé ? et leurs montant sera t il cumulable au allocation de chômage ? ou seront-ils déduit de ce montant.

    Merci pour votre réponse.

    Cordialement ASS.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2017 à 10:50

      Bonjour Ass,

      Ton employeur doit te payer les congés que tu n’as pas su prendre en 2017 et les congés acquis pour 2018 sur base de ton travail en 2017.

      En tant que demandeur d’emploi, tu as droit à 24 jours de congés sur l’année civile. Lorsque tu prendras ces congés, ils ne seront pas indemnisés par l’ONEm s’ils sont couverts par un pécule payé par les employeurs précédents. Si tu ne prends pas ces congés en tant que demandeur d’emploi, ces journées seront automatiquement déduites des tes allocations de chômage du mois de décembre. Le pécule de vacances que tu as reçu pour tes congés de 2018, ne sera pris en compte par l’ONEm qu’en 2018.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. Caroline
    le 7 novembre 2017 à 12:18

    Bonjour,

    Je travaille depuis le 6 novembre en tant que salarié, j’étais avant travailleur indépendant.

    J’ai plus de 26 ans.

    A combien de jours de congés européens aurais-je droit fin mars 2018 et ensuite fin juin 2018 etc… vu que visiblement il faut déduire les jours de congés ordinaires que nous acquérons avec chaque mois de travail ?

     

    Merci

    Caroline

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 16:27

      Bonjour Caroline,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      Cela dit, en travaillant en 2017, tu as ouvert le droit à un certain nombre de jours de congés définis en fonction de ton régime de travail. Par exemple, une personne ayant commencé son contrat en novembre 2017 et travaillant à raison de 6 jours/semaine à temps-plein ouvrira le droit à 4 jours de congé en 2018.

      En principe ton employeur te remettra une attestation de vacances en fin d’année.

      En matière de vacances européennes à partir de fin mars (et donc après avoir effectué ta période d’amorçage de trois mois dans la même année civile), tu auras droit à une semaine de congé diminuée du nombre de jours de congé auquel tu as ouvert le droit en travaillant en 2017.

      Pour reprendre l’exemple de la personne ayant commencé son contrat en novembre 2017 et travaillant à raison de 6 jours/semaine à temps-plein, celle-ci aura droit à 2 jours de congés supplémentaires après mars  (soit 6-4) étant donné qu’elle aura ouvert le droit à 4 jours en travaillant en 2017.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à un certain nombre de jours de congé par mois proportionnel à ton régime de travail (Une personne qui travaille 6 jours/ semaine à droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  29. Cédric
    le 6 novembre 2017 à 11:42

    Bonjour,

    Je travaille depuis le 1er Septembre 2017 en tant que jeune travailleur sortant des études.

    Ayant 25 ans, je n’ai pas droit au congés jeunes. Puis-je, dès lors, prendre des congés européens ? Si oui, combien et comment en faire la demande ?

    Merci !

    Cédric

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 15:52

      Bonjour Cédric,

      Comme expliqué ci-dessus, tu peux prendre des vacances européennes après une période de travail de 3 mois dans la même année civile. Si tu travailles à temps plein, tu pourras donc prendre 5 jours de vacances européennes au mois de décembre 2017.

      En 2018, tu pourras compléter ton droit à des congés annuels acquis sur base de ton travail en 2017 avec des vacances européennes, à nouveau après au mois 3 mois de travail en 2018 (pour atteindre au maximum 4 semaines de vacances en cumulant congés annuels et vacances européennes). Les vacances européennes s’acquièrent au prorata des prestations de travail soit 5 jours de vacances pour 3 mois de travail à temps plein dans un régime de travail de 5 jours/semaine (soit environ 1,6 jours de vacances par mois presté).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. Morgane
    le 31 octobre 2017 à 11:03

    Bonjour,

    J’ai droit aux congés  européens mais je ne vais pas tous les prendre.

    Je voudrais être sur que l’année prochaine je vais juste perdre le montant correspondant exactement aux nombres jours que j’ai pris et pas sur l’ensemble des jours auxquels j’ai normalement droit.

    Pouvez-vous me confirmer que je ne suis pas obligé de tous les utilisés et que je ne serais « imposée » que sur les jours effectiviment pris?

    bonne journée

    Morgane

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 11:09

      Bonjour Morgane,

      Nous te le confirmons: on ne te retirera de ton double pécule de vacances de 2018 que la rémunération reçue pour les jours de vacances européennes réellement pris en 2017 (et non pas celle pour ceux auxquels tu avais droit mais que tu n’as pas pris).
      Tu n’es en effet pas obligée de tous les prendre (ni même d’en prendre un seul).
      Bien à toi

  31. Kams
    le 31 octobre 2017 à 10:12

    Bonjour,
    J’ai commencé à travailler le 1/5/17.
    J’ai 26 ans donc pas de congé jeunes mais bien des congés européens.
    Par contre ce que je me demande, nous avons droit à 10 jours max c’est bien ça?
    Donc en 2018, vu que j’ai commencé en mai, proportionnelement je devrais avoir 20/12*8=13 jours de congés vu que j’aurais travailler 8 mois. (Est-ce que ce calcul est correct?).

    De ce fait, est-ce que j’aurais encore droit à mes congés européen ou dois-je les prendre avant 2018?
    Si j’en ai droit, je n’aurais pas droit à la totalité si je comprend bien? 20-13= 7 jours max? ou bien les 10 jours pourront être pris?

    Sinon, puis-je prendre 3 jours cette année et laissé 7 jours pour l’année prochaine? –>Peut-on repartir ces 10jours sur deux années civiles différentes?

    Je vous remercie par avance pour votre aide! :)

    Kams

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 novembre 2017 à 16:30

      Bonjour Kams,

      Non, il n’y a pas de plafond maximum à 10 jours de vacances européennes. Le maximum est de 4 semaines tout compris par année civile: congés ordinaires ET congés européens.
      Pour bien comprendre, voici 2 exemples :
      – une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
      A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours « ordinaires ». Il lui reste 1 jour de congé « européen, à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires. »
      – une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés « ordinaires », soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances européennes seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

      Si tu n’as pas travaillé en 2016, tu peux dès maintenant demander des vacances européennes pour 2017. Ces jours ne pourront pas être reportés en 2018. Tu n’es pas obligée de les prendre mais si tu ne les prends pas, ils sont perdus.
      Pour 2018, ton calcul est correct. Tu as même probablement droit à 14 jours de vacances ordinaires. Tu pourras, après les avoir épuisés, recourir (mais pas avant septembre 2018) à 6 jours de vacances européennes pour atteindre un maximum de 20 jours de vacances au total sur l’année 2018.

      Bien à toi

  32. Sara
    le 30 octobre 2017 à 09:53

    Bonjour,

    J’ai débuté mon emploi le 3 Juillet 2017 via une intérim en Job étudiant.

    J’ai eu un contrat de remplacement au même endroit, à la même fonction à partir du 2 Octobre 2017.

    Je n’ai pas droit aux vacances jeunes. Cependant, pour les congés supplémentaires peut-on compter la période intérim-étudiant ? Où les 3 mois doivent débuter à partir du moment où j’ai signé mon contrat de remplacement ?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 octobre 2017 à 14:38

      Bonjour Sara,

      Le travail étudiant n’est pas pris en compte si tu as bénéficié de réductions de cotisations sociales. Si ce contrat étudiant était soumis à des cotisations sociales au taux ordinaire, il pourrait être pris en compte.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  33. Pamela
    le 29 octobre 2017 à 19:57

    Bonjour,

    J’ai un CDD de septembre 2017 a fin fevrier 2018, comme employee temps plein.

    L’annee precedente j’etais chercheuse d’emploi.

    Je n’ai donc pas droits aux conges payes mais je voulais savoir si je pouvais pretendre au vacances europeennes? Apres les 3 mois (sept-oct-nov 2017) en decembre 2017? Ou apres?

    Cela fonctionne-t’il pour toutes les CP Je suis dans la 329.02. Je suis egalement  Activa.

    A qui et comment faire la demande si j’y ai droit? Je vous remercie!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 octobre 2017 à 11:44

      Bonjour Pamela,

      Tu as effectivement le droit de prendre des vacances européennes après 3 mois de travail en 2017 (5 jours de congés acsqui après ces 3 premiers mois). Cette demande doit être introduite auprès de ton employeur (qui devra déclarer au secrétariat social de ton entreprise qu’il s’agit de vacances européennes).

      Tu pourras également en prendre en 2018 (après 3 mois de travail en 2018 même chez un autre employeur) pour compléter ton droit aux vacances annuelles acquis sur base de ton travail en 2017.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Pamela
        le 31 octobre 2017 à 21:44

        Bonsoir,

        Merci pour votre rapide réponse!

        J’aurais une question de précisions oui:

        si j’ai droit à 5 jours après 3mois prestés en 2017 soit dans mon cas à partir de décembre 2017,

        dois-je les prendre obligatoirement en 2017 soit avec pour seul choix décembre…ou puis-je demander de les prendre début 2018?

        Encore merci!

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 3 novembre 2017 à 11:54

          Bonjour Pamela,

          Tu dois en effet les prendre obligatoirement avant le 1er janvier 2018.
          Tu ne peux pas les reporter à 2018 si tu ne les as pas pris en 2017.
          Si tu veux des vacances début 2018, tu dois utiliser les jours de vacances ordinaires auxquels tu as droit pour tes prestations depuis septembre.

          Bien à toi

  34. juju
    le 24 octobre 2017 à 16:21

    Bonjour,

    Je travail actuellement au Luxembourg mais j’aimerais revenir en Belgique.

    Le soucis qui me dérange un petit peu est que l’on m’a dit que je vais devoir travailler non-stop pendant 1 année complète avant de pouvoir bénéficier de congés . Est-ce bien cela ?

    Sinon pouvez-vous m’éclairer svp?Merci.

    Julie.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 17:31

      Bonjour Juju,

      En principe, en Belgique c’est effectivement l’exercice de l’année précédente qui te permet d’ouvrir un droit à un certain nombre de jour de congé (appelé vacances annuelles ou congé payé) en fonction de ton régime de travail. C’est à dire qu’il ne faut pas travailler toute l’année pour ouvrir un droit aux congés payés mais que le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu auras droit en 2018 dépendra du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2017.

      Par exemple, une personne qui a travaillé à temps-plein toute l’année 2017 en régime 5 jours par semaine, ouvre le droit à 20 jours de congé en 2018.

      Si ce n’est pas ton cas, tu pourras recourir au système de vacances européennes expliqué sur la fiche ci-dessus.

      Une autre alternative serait de prendre des congé sans soldes, c’est à dire des congés non-rémunérés.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Phil
    le 10 octobre 2017 à 18:43

    Bonjour,
    J ai travaillé en Suisse comme salarié du 1er mars au 9/8/2017. Retour en Belgique avec un nouveau job CDI au 18 septembre .. puis-je obtenir en 2018 des congés européens ?
    Merci pour l information,
    Philippe

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 octobre 2017 à 17:33

      Bonjour Philippe,

      En 2018, tu auras droit à un certain nombre de jours de congés annuels sur base de ton emploi en Belgique en 2017. Tu pourras effectivement compléter ce droit avec des vacances européennes après 3 mois de travail en 2018 (période d’amorçage) pour arriver à 4 semaines de vacances sur l’année 2018 (comme expliqué ci-dessus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Martin
    le 5 octobre 2017 à 13:51

    Bonjour,

    J’ai été diplômé en juin 2017, à 24 ans.

    J’ai commencé à travailler début septembre 2017 (toujours 24 ans) mais j’aurai 25 ans en novembre 2017.

    Aurais-je droit aux congés jeune en 2018 ou dois-je me tourner vers les vacances européennes ?

    Bien à vous,

    Martin

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 14:50

      Bonjour Martin,

      Comme tu auras déjà 25 ans au 31 décembre 2017, tu ne pourras hélas pas bénéficier des vacances jeunes en 2018. En 2018, tu pourras compléter ton droit aux vacances annuelles acquis sur base de ton travail en 2017 avec des vacances européennes (après 3 mois de travail en 2018, comme expliqué ci-dessus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. anita13
    le 4 octobre 2017 à 11:40

    Bonjour,

    Auprès de qui se renseigner pour savoir si l’on a droit ou non aux congés européens?

    J’ai travaillé 1mois et 1/2   11h/sem  en 2016 (CDD) et en 2017 de 19 juin 2017 à 18 septembre 2017 j’étais en pfi 24h/sem maintenant je viens de signer un cdd 24h/semaine.

    Ai-je droit aux congés européens?  Car mon pfi ne m’ouvre pas le droit aux congés payés.

     

    Merci

     

    Anita.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 12:39

      Bonjour Anita13,

      Pour pouvoir bénéficier de congés européens, il faut avoir travaillé au moins 3 mois dans l’année civile (en 2017 donc). Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus. Tu ne sembles donc pas encore répondre aux conditions pour pouvoir demander des congés européens.

      Si tu as été diplômée en 2016 et que tu avais moins de 25 ans au 31 décembre 2016, tu pourrais peut-être bénéficier de vacances jeunes (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/). N’hésite pas à en discuter avec ton employeur.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  38. nasma
    le 26 septembre 2017 à 17:41

    Bonjour je suis perdue …
    donc voilà j ai repris mes études et validé mon année en sept 2016 je travaille depuis mi mars 2017 dans la même boîte. Je n ai pas le droit au vacances jeune car j ai 30 ans. Donc les vacances européenne sur ment ? Mais à combien de jours ? Est ce mieux de les prendre sans soldes ou bénéficier des vacances Européenne car dans ma boîte on ne nous dit rien.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 octobre 2017 à 10:25

      Bonjour Nasma,

      Effectivement, tu ne remplis pas les conditions pour bénéficier des vacances jeunes.
      Par contre, tu pourras ouvrir droit à des vacances européennes. Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, comme ton contrat actuel a débuté le mi-mars, depuis mi-juin, tu as droit à des jours de vacances en fonction de ton régime de travail. Par exemple?, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Et, depuis cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu as droit à deux jours supplémentaires de congé (à raison d’un régime de 6 jours) et si tu travailles moins, tu as droit à des vacances proportionnellement à ton régime de travail). Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Dans ta situation, prendre des vacances européennes au lieu des congés sans solde serait plus intéressant pour toi. Car dans le 1er cas, tu reçois ton salaire mensuel « normal » alors que tu ne recevras aucune rémunération si tu prends des congés sans solde.

      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2018.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  39. vldbldr
    le 26 septembre 2017 à 10:46

    Bonjour,

     

    J’ai commencé à travailler à septembre 2016 à raison de 5j/semaines en tant qu’employé. On m’a assuré dans ma société que j’avais droit aux vacances européennes, j’ai donc pris deux semaines de congés ce mois-ci et je viens de recevoir mon salaire où je vois que je n’ai pas été payé pour ces deux semaines. Est-ce normal? A qui dois-je faire la demande pour le restant de mon salaire?

     

    Merci pour votre réponse.

     

    Bien à vous,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 septembre 2017 à 10:28

      Bonjour vldbldr,

      Non, cela ne semble pas normal. Tu dois bien être payé par ton employeur lorsque tu prends des jours de vacances européennes. La rémunération des vacances européennes est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.
      En réalité, tu finances toi-même tes vacances européennes. L’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances.

      Adresse-toi à ton employeur pour lui réclamer ton argent.

      Bien à toi

  40. Dim1991
    le 23 septembre 2017 à 01:21

    Bonjour, je viens de reprendre une activité bien en tant qu’en employe mais ayant 26 ans je ne peux pretendre au vacances jeunes, donc j’en me Dirrige vers les vacances européen.

    Cependant puis je prendre par exemple 2 semaines de vacances d’affilée ?

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2017 à 11:38

      Bonjour Dim1991,

      Si tu as travaillé 6 mois en 2017 et que tu n’as pas encore pris de vacances, tu devrais bien avoir droit à deux semaines de vacances européennes. Les dates de prises de congé doivent être négociées avec l’employeur (comme pour des vacances ordinaires).

      Bien à toi

  41. FrançoiseN
    le 22 septembre 2017 à 11:44

    Bonjour,

    Diplômée en septembre 2016, je n’ai pas travaillé directement. Je viens de signer un CDI à temps partiel (4/5), le 18 septembre 2017.
    Suis-je dans les conditions pour bénéficier de mes congés jeunes? Je ne pense pas, mais je préfère m’en assurer.

    Du coup, j’aimerais me rabattre sur les congés européens. Concrètement, je pourrai bénéficier de combien de jours de congé cette année?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2017 à 09:57

      Bonjour FrançoiseN,

      Pour bénéficier des vacances jeunes en 2017, en plus d’avoir eu moins de 25 ans au 31 décembre 2016, tu dois avoir terminé ou arrêté tes études en 2016 et avoir travaillé comme salariée pendant une période minimale en 2016. Donc, dans ta situation, si tu n’as pas du tout travaillé en 2016, tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des vacances jeunes. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Par contre, tu pourras ouvrir droit à des vacances européennes. Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile. Donc, comme ton contrat actuel a débuté le 18 septembre, à partir du 18 décembre, tu pourras prétendre à des jours de vacances en fonction de ton régime de travail. Comme tu travailles 4 jours par semaine, tu auras droit à 4 jours de vacances européennes.

      Ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2018.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • FrançoiseN
        le 26 septembre 2017 à 11:56

        Je vous remercie pour votre réponse, c’est très clair.

        J’ai donc droit à 4 jours de congé pour l’année civile 2017. Mais du coup, pour ce qui est de l’année civile 2018: Je retombe sur le système « normal »?

        Et autre question: dois-je utiliser mes congés obligatoirement pour l’année 2017 ou ceux-ci se reportent-ils en 2018?

        Bien à vous,

         

         

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 28 septembre 2017 à 10:39

          Bonjour Françoise,

          Les 4 jours européens auxquels tu as droit en 2017 doivent être pris entre le 18 et le 31 décembre 2017.
          En 2018, tu auras droit à des jours de vacances ordinaires pour tes prestations de 2017 (environ une semaine).
          Ensuite, tu pourras compléter ces jours (au fur et à mesure de l’année) par des jours de vacances européennes. Tu dois d’abord utiliser tes jours de vacances ordinaires.
          Par exemple: tu pourrais prendre 2 semaines de vacances en juillet 2018 (une via les vacances ordinaires et une via les vacances européennes).

          Tu n’es jamais obligée de prendre tes vacances européennes (contrairement aux vacances ordinaires). Mais si tu ne les prends pas, tu ne peux pas les reporter sur l’année suivante.

          Bien à toi

           

           

  42. Sarah
    le 20 septembre 2017 à 09:27

    Bonjour,
    Je suis un peu perdue j ai 23 ans j ai fini mes études en juin 2016. Par la suite j étais en stage d insertion chez actiris pendant 1 an. Mon stage d insertion vient de se terminer. Je vais commencer à travailler avec un contrat CDI à temps partiel. Aurait-je le droit aux congés européenne malgré que j’étais en stage d insertion? Merci

  43. AMorandini
    le 14 septembre 2017 à 09:05

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 01/08/2017 à temps plein en temps que salarié.

    J’ai un CDD de 6 mois (jusqu’au 31/01/2018).

    On m’avait informé que je pourrais commencer à prendre mes congés européens à partir du 25/10/2017.

    Qu’en est-il?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 septembre 2017 à 16:30

      Bonjour AMorandini,

      Ta question n’est pas très claire.

      Mais si tu te demandes si la date à laquelle tu peux commencer à prendre tes vacances européennes est juste, sache qu’à priori, sauf si tu as déjà travaillé au cours de l’année 2017,  tu devrais pouvoir prendre tes congés à partir du 01.11.2017. En effet, après avoir effectué une période d’amorçage de trois mois (trois mois de travail au cours de la même année civile), tu ouvres le droit à 1 semaine de congé selon ton régime de travail (généralement soit 5 jours soit 6 jours). Après cette période d’amorçage, tu ouvriras le droit, pour le mois de décembre, à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.

      A partir de janvier, les mois de travail que tu as effectué en 2017 te permettront d’ouvrir le droit à un certain nombre de jours de congé pour l’année 2018. Ton employeur devrait en principe te le communiquer à la fin de ton contrat. Puisque tu ne sembles pas avoir travailler une année complète en 2017, tu pourras à nouveau faire usage du système de vacances européennes pour compléter ton nombre de jour de congé après avoir effectué une période d’amorçage de trois mois en 2018. (En effet, la période d’amorçage est à effectuer sur l’année civile).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  44. Margaux
    le 22 octobre 2017 à 18:42

    Merci pour votre réponse.

    Le total des vacances (européennes et congés légaux classiques) ne peut jamais dépasser 20 jours par année?

    Ayant travaillé 8 mois en 2017, j’aurai droit à 11.6 jours de congés légaux en 2018, or, j’aurai aussi droit à partir de  décembre 2017 à 12 jours de vacances européenne, donc le total pour 2018 serait de 23.6 jours si je cumule l’ensemble.

    Puisque les vacances européennes sont censées compléter les congés légaux, si je ne prends pas 4 jours de vacances européenne cette année, ils seront du coup perdus pour l’an prochain?

    Je vous remercie,

    Margaux

     

  45. Infor Jeunes Bruxelles
    le 24 octobre 2017 à 15:42

    Bonjour Margaux,

    Malheureusement, le total des vacances (européennes et ordinaires) sur une période d’un an ne peut pas dépasser 4 semaines (20 ou 24 jours en fonction du régime de travail). Aussi, il n’est pas possible d’exporter tes jours de vacances européennes comptabilisés en 2017 pour 2018.
    Le but des vacances européennes étant que le travailleur qui n’aura pas suffisamment travaillé l’année d’avant puisse totaliser 4 semaines de vacances par an, si ta période de travail de 2017 t’ouvre effectivement droit à 2 semaines de vacances ordinaires l’année prochaine, tu pourrais avoir jusqu’à 2 semaines de vacances européennes.

    Donc, si tu ne prends pas tous les jours de vacances européennes auxquels tu as ouvert le droit cette année, ils seront perdus.

    Pour bien comprendre, voici 2 exemples :
    – une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
    A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours « ordinaires ». Il lui reste 1 jour de congé « européen, à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires. »
    – une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés « ordinaires », soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances européennes seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

    Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  46. Margaux
    le 24 octobre 2017 à 17:05

    Merci à nouveau pour votre réponse.

    J’ai encore une question, plus ciblée sur mes vacances en 2018:

    Puisque j’aurai travaillé 8 mois en 2017, combien de jours de congés légaux pourrais-je prendre?( je travaille 28h/semaine, est ce que cela change quelque chose?)

    Mes vacances européennes l’an prochain seront donc comptabilisées à partir de aout 2018?

     

    Je vous remercie,

     

     

     

  47. Infor Jeunes Bruxelles
    le 2 novembre 2017 à 14:26

    Bonjour Margaux,

    Nous ne pourrons malheureusement pas te dire précisément le nombre de jours de congé auquel tu pourras prétendre en 2018, car le nombre de jours de congés annuels des personnes travaillant à temps-partiel est calculé au prorata de leur temps de travail. Mais pour te donner une idée, une personne qui a travaillé pendant 8 mois à temps-plein en régime de 6 jours/semaines en 2017, aura droit à 16 jours de congé en 2018; une personne qui a travaillé en régime de 5 jours/semaines aura droit à +/-12 jours de congé. Il faudra donc que tu t’adresses à ton employeur pour connaitre le nombre de jours exact auquel tu auras droit. Sache d’ailleurs qu’en principe tu recevras, en début d’année, une feuille relatant le nombre de jours de congés annuels auxquels tu pourras prétendre en 2018.

    Concernant les vacances européennes de l’année prochaine, tu pourras théoriquement y prétendre à partir du mois d’avril. Seulement, comme les vacances européennes servent à compléter le nombre de jours de vacances annuelles auxquels tu as droit, il faudra prioritairement que tu épuises tes congés annuels avant de pouvoir prétendre aux vacances européennes.

    Concrètement, cela signifie que si en travaillant en 2017, tu ouvres le droit à plus d’une semaine de congé, la semaine de congé à laquelle tu as théoriquement droit après la période d’amorçage (soit à partir d’avril) sera couverte par tes vacances annuelles. Il en sera de même pour le restant des jours de congés annuels auxquels tu as ouvert le droit suite à ton travail en 2017, qui couvriront les jours de congés supplémentaires auxquels tu aurais théoriquement droit par mois de prestations effectuées.

    Pour te donner un exemple, reprenons le cas de la personne qui ouvre le droit à 16 jours de congés annuels suite à ses 8 mois de travail en 2017 en régime de 6 jours/semaine:

    En avril 2018, cette personne ouvre théoriquement le droit aux vacances européennes et ouvre le droit à une semaine (soit 6 jours de congés). Sauf que ces vacances annuelles couvriront cette semaine de congé; mais aussi les 10 jours de vacances européennes auxquels elle pourrait prétendre jusque septembre 2018 (puisqu’elle ouvre le droit à 2 jours de congés par mois).  Elle pourra donc concrètement prétendre à des vacances européennes à partir de septembre 2018 pour atteindre les 4 semaines de congés en fin d’année.

    Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.