Bruxelles-J

As-tu droit à des vacances "européennes" ou "supplémentaires" ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Tu viens de décrocher ton premier emploi ! Félicitations ! Mais à partir de quand pourras-tu prétendre à des congés ? Depuis 2001, le système des « vacances jeunes » permet aux jeunes de bénéficier de vacances dès leur première année de travail. Tous les jeunes ? Non, des conditions limitent l’accès à ce droit. Cependant, en 2012, un nouveau régime de vacances voit le jour et permet, cette fois, à tous les jeunes travailleurs (et d’ailleurs pas seulement à eux) de pouvoir revendiquer des congés dès leur première année de travail.

Émile, 2014, Ixelles

Émile, 2014, Ixelles

Le principe général

Les travailleurs salariés ont le droit, pendant un certain nombre de jours par an, de ne pas travailler tout en gardant leur rémunération. Cette période d’inoccupation est appelée « vacances annuelles » ou encore « congés payés ». Pour y avoir droit, il faut avoir été lié par un contrat de travail ou d’apprentissage l’année précédente.

Le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu as droit en 2018 dépend du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2017. Si tu as travaillé pendant toute l’année, tu as droit à 4 semaines de vacances rémunérées l’année suivante. Si tu as travaillé six mois en 2017, tu n’as droit qu’à 2 semaines de vacances rémunérées et qu’à la moitié du pécule de vacances en 2018. Ce sont les vacances annuelles ordinaires.

Le pécule de vacances

Il s’agit de la rémunération que tu reçois lorsque tu prends tes congés.

Si tu es ouvrier, c’est une caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera ce pécule. Son montant brut correspond à 15,38 % de ta rémunération brute (pendant toute l’année précédente) portée à 108 %. Tu peux estimer le montant de ton pécule de vacances net au moyen de l’application «Mon compte de vacances» sur www.securitesociale.be/citoyen

Si tu es employé, il faut distinguer le simple et le double pécule :

Le simple pécule de vacances est le salaire normal que tu reçois de l’employeur pour chaque jour de vacances. Tu continues donc à recevoir ton salaire habituel même quand tu es en congé.

Le double pécule est un supplément que l’employeur doit te payer au moment où tu prends tes vacances principales. Il correspond à 92 % de la rémunération brute du mois pendant lequel tu prends tes vacances.

Les vacances «européennes» ou «supplémentaires»

Une directive européenne prévoit le droit à 4 semaines de congé par an à chaque travailleur. Or, en Belgique, le droit aux vacances était jusqu’en 2012 conditionné par les prestations de travail de l’année précédente. La Belgique a donc dû, en 2012, mettre en place un nouveau système de vacances : les vacances dites «européennes» ou «supplémentaires». Ces dernières viennent compléter notre système de vacances pour garantir ces 4 semaines de congé par an à tous les travailleurs. Il s’agit d’un système différent que celui des «vacances jeunes» mais le but reste le même : assurer le droit à 4 semaines de congé par an.

Pour qui ?

Les vacances européennes t’intéresseront si tu débutes une activité salariée. Par exemple, s’il s’agit de ton premier emploi. Elles retiendront également l’attention des personnes qui reprennent une activité salariée. Par exemple, après une période de chômage, de maladie, de crédit-temps, de congé sans solde,…
Elles pourront aussi t’intéresser si ton temps de travail a augmenté  (temps-partiel avec plus d’heures par semaine ou passage d’un temps-partiel à un temps-plein).

À quelles conditions ?

Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Ces trois mois peuvent avoir été prestés chez un ou plusieurs employeurs. Ils ne doivent pas forcément avoir été prestés de manière continue. Le type de contrat n’a pas d’importance. Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ».

Notons que si tu as droit à des jours de vacances « ordinaires » suite à des prestations de travail l’année précédente, tu dois impérativement avoir épuisé tous ces jours de congé avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.

À combien de jours as-tu droit ?

À la fin de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
Par exemple : si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

Pour bien comprendre, voici 2 exemples :

  • une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
    A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours «ordinaires». Il lui reste 1 jour de congé « européen », à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires » ;
  • une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés «ordinaires», soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances « européennes » seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

Ces vacances sont-elles payées ?

Pendant ces vacances, tu continues à recevoir ta rémunération habituelle (sous forme de simple pécule). Cette rémunération est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.

En réalité, tu finances toi-même tes vacances européennes. L’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

Si le double pécule de l’année qui suit n’est pas suffisant, on déduira également sur les doubles pécules de vacances des années suivantes. Si l’employé quitte son emploi avant que cette déduction ait eu lieu, elle sera faite sur le pécule de sortie.

Pour les ouvriers, il n’y a pas de distinction entre le simple et double pécule. Dès lors, le pécule reçu lors de vacances européennes sera déduit du paiement du pécule de l’année qui suit, à concurrence maximum de 50 % du montant du pécule.

Comment bénéficier des vacances européennes ?

Pour demander tes vacances européennes, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur.
Les « vacances européennes » sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser si tu remplis les conditions citées ci-dessus.
Par contre, comme pour tout congé, il faut se référer aux règles de ton secteur et de ton entreprise pour la façon dont sont déterminées les dates de congé.
Si tu as droit à des vacances européennes, tu es libre d’y avoir recours ou non. Contrairement aux vacances ordinaires, tu n’es pas obligé d’utiliser tous tes jours de vacances européennes.

Vacances jeunes ou vacances européennes : quelle formule choisir ?

Si tu es dans les conditions pour bénéficier des vacances jeunes, il semble plus intéressant d’opter pour ces dernières. L’indemnité de l’ONEm que tu reçois dans le cadre des vacances jeunes n’est pas réclamée au travailleur l’année d’après. Avec les vacances jeunes, tu conserves ton droit au double pécule complet l’année suivante.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


140 questions pour “ As-tu droit à des vacances "européennes" ou "supplémentaires" ?

  1. Margaux
    le 21 octobre 2018 à 15:14

    Bonjour,

     

    Ayant commencé à travailler en septembre 2017, je n’ai eu cette année droit que à quelques jours de vacances « officielles ». Il me reste des jours de vacances européennes à prendre pour cette année 2018 pour compléter. Si je n’ai pas l’occasion de les prendre cette années, sont-ils cumulables pour l’an prochain, en 2019, une fois que mes jours officiels seront épuisés?

     

    Je vous remercie,

     

    Margaux

  2. Alice92
    le 17 octobre 2018 à 12:12

    Bonjour,

    Ayant commencé à travailler en mai 2018, est ce que j’ai droit à des vacances européennes en octobre 2018 ?

    Merci d’avance !

  3. Virgnie
    le 8 octobre 2018 à 15:56

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler pour mon employeur sous contrat intérim de fin septembre 2017 à mi-avril 2018.

    Depuis mi-avril je suis en CDI.

    J’ai demandé à mon employeur des congés européen et pour son calcul il me déduit 3 mois de mi-avril  à mi-juillet.

    Si je comprend bien votre explication, c’est 3 mois  à partir de janvier peut importe le contrat ou l’employeur et donc le calcul de mon employeur est faux.

    Pouvez-vous me dire combien de jour de congé européen ai-je le droit?

    Merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2018 à 15:07

      Bonjour Virginie,

      Malheureusement, sans connaitre ton nombre de jour de travail hebdomadaire, il nous sera difficile de répondre à ta question de manière précise.

      Mais sache que les vacances européennes se calculent effectivement sur une année civile (donc à partir de janvier) : une fois que tu as effectué trois mois de travail dans une année civile, tu peux théoriquement prétendre à une semaine de congé (le nombre de jours dépend de ton régime de travail).

      Dans ton cas, tu as donc théoriquement ouvert ce droit depuis avril 2018. Il s’agit donc bien de 3 mois à partir de janvier et ce peut importe le contrat ou l’employeur. Cela dit, ce droit est dit théorique car le système des vacances européennes permet de compléter les vacances annuelles auxquelles tu as ouvert le droit en travaillant en 2017 afin que tu atteignes 4 semaines de congé sur l’année 2018.

      Concrètement, cela signifie qu’à la semaine de vacances européennes à laquelle tu a ouvert le droit en travaillant 3 mois en 2018, on te retirera le nombre de jours de vacances annuelles auquel tu as ouvert le droit en travaillant en 2017 (car l’exercice de l’année précédant te permet d’ouvrir le droit à un certain nombre de jours de vacances l’année civile suivante).

      Après ces trois mois de travail (appelé également période d’amorçage), tu ouvres le droit à deux jours de congé par mois supplémentaire presté si tu travailles à raison de 6 jours par semaines. Si tu travailles moins de jours, le nombre de jours de congé auquel tu ouvres le droit par mois sera calculé au prorata.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  4. Math
    le 7 octobre 2018 à 22:55

    Bonjour,

    En 2017, je n’ai pas travaillé ( ni bénéficié du chômage). Cette année (2018), je travaille depuis février (5j/sem) en tant que salariée.

    Je ne pense pas avoir droit aux congés jeunes mais ai-je droit aux congés européens, cette année ou dois-je attendre 2019 pour en bénéficier?

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse,

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 octobre 2018 à 12:17

      Bonjour Math,

      Il y’a trois conditions pour pouvoir bénéficier des vacances jeunes :

      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017;
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2017 (travail de fin d’études compris);
      – Après la fin des études, de l’apprentissage ou de la formation, avoir travaillé en 2017 comme salarié pendant une période minimale.

      Toutes les informations sur cette fiche-ci : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Si tu n’as effectivement pas droit aux vacances jeunes, tu auras certainement droit aux vacances européennes. Si tu travailles à temps plein depuis février 2018, tu as déjà presté ta « période d’amorçage ». Tu as déjà donc droit à 5 jours de congé pour cette période. Ensuite, tu as droit à 1,6 jours de congé supplémentaires par mois presté entre mai et maintenant. Ces jours sont à prendre avant janvier 2019. Pour demander tes vacances européennes, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur. Les « vacances européennes » sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser.

      Attention par contre que, contrairement aux vacances jeunes, les vacances européennes sont une avance sur ton double pécule de l’année prochaine et non pas un « cadeau ».

      Sache finalement que, en ayant travaillé en 2018, tu as déjà débloqué un nombre de jours de congés légaux pour l’année 2019 (environ 1,6 par mois de travail).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  5. Jojo
    le 3 octobre 2018 à 16:31

    Bonjour je travaille dans les titres services depuis novembre 2017. Après échange verbal avec mon employeur, j’ai fait l’erreur d’acheter un ticket d’avion pour l’Afrique aller retour pour 4 semaines en 2019, sans autorisation écrite préalable. Aujourd’hui mon employeur dit qu’en principe je peux partir maximum 3 semaines. Il est d’accord que je parte 4 semaines à la seule condition que je signe un contrat de travail temporaire durant mes congés pour la moitié du temps habituel. Je passerais de 30h à 15h. Puis un nouveau contrat à mon retour pour la durée habituelle de 30h. Il m’informe aussi que je n’aurai plus droit à des congés en 2019.
    Étant donné qu’on cotise pour ses congés l’année 2018 pour 2019, quelles sont les conséquences de la diminution des heures dans ce contrat de travail pendant mes congés ? J’imagine qu’il veut me pénaliser en me payant moins. Qu’en pensez-vous ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 octobre 2018 à 15:26

      Bonjour Jojo,

      Le nombre de jours de congé rémunérés auxquels tu as droit dépend en effet tu nombre de jours de travail de l’année précédente. Ainsi, un travailleur en équivalent temps plein qui a travaillé toute l’année 2018, débloquera 20 jours de congés légaux pour l’année 2019. Comme tu es en temps partiel (30h/semaine) tu as certainement droit à moins de 20 jours (environ 15), mais quoiqu’il en soit, ton employeur ne peut décider de t’octroyer moins que le nombre de jours de congé légaux sur l’année 2019.

      Ton employeur à cependant un droit de regard sur le moment auquel tu prendras ces jours. Il peut donc tout à fait ne pas t’accorder 4 semaines consécutives par exemple (mais il ne s’agit pas là d’une loi, c’est à l’employeur de fixer les règles via le règlement de travail). Ton employeur a donc le droit de te refuser les 4 semaines consécutives mais sa proposition de signer un avenant au contrat nous parait étrange. Il pourrait en effet simplement te mettre en congé payés pour les trois premières semaines (= 15 jours) et en congés sans soldes pour les 5 suivants. Attention donc que sa manière de faire semble étrange.

      Attention également que, si tu passes à 15h/semaine à la place de 30h/semaine, tu épuiseras moitié moins de jours de congé légaux ces semaines là (ce qui revient à te mettre une semaine en congé sans soldes).

      Quoiqu’il en soit, si tu épuises ton quota de 15 jours de congé légaux sur tes vacances en Afrique, il est normal que tu n’aies alors plus droit à des jours de vacances le reste de l’année. De même, dans le cas où ton employeur réduit ton temps de travail ou que tu es en congés sans soldes pour une partie de tes vacances, cela réduira ton quota de jours de travail sur l’année 2019 et, en toute logique, tu cotiseras donc un peu moins et aura potentiellement droit à moins de jours de vacances en 2020.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  6. lance
    le 2 octobre 2018 à 13:51

    Bonjour ,

     

    j’ai travaillé de septembre 2014 à septembre 2016.

    Je suis ensuite parti à l’étranger faire une année d’étude complémentaire (janvier 2017 – decembre 2017).

    J’étais au chômage de Janvier 2018 à Juin 2018.

    Je travaille depuis début Juillet en tant qu’employé, à plein temps.

    Ai-je droit aux congés européens? Mon employeur me dit que je ne remplis pas les conditions, ce dont je doute.

     

    Merci pour vos éclaircissements!

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2018 à 14:44

      Bonjour lance,

      Tu as droit à des vacances européennes si tu reprends une activité salariée et que, n’ayant pas travaillé l’année dernière, tu n’as pas ouvert de droit à des vacances annuelles ordinaires cette année.
      Attention cependant que tu ne peux faire appel aux vacances supplémentaires que si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ».
      À la fin de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
      Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

      Les « vacances européennes » sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser si tu remplis les conditions.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  7. Silva
    le 30 septembre 2018 à 14:32

    Je suis née au Bresil, 65 ans avant, et j’ai a nationalité europeenne. Ca fait depuis ottobre 2002 que ja travaille en France, et j’ameriez pre dre pour la premiere fois les conges pour des citoyens ayannt de la fammille au Bresil. J’ai une file handicapée que non peut venir me voir et comme me restent encore 3 semaines de vacances a prendre, je cris avoir droit a 3 semaines suplementaires. Si vous pouvez me donnez l’article ou se trouve cet droit( c’est eligible a chaque 2 ans, je pense), je vous remercie enormement. Mes salutations distinguees. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 octobre 2018 à 15:01

      Bonjour Silva,

      Si tu travailles en France, tu dépends de la législation Française. Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse belge, nous ne connaissons pas la législation française. D’ailleurs ce système de vacances additionnelles pour les personnes ayant de la famille à l’étranger n’existe pas en Belgique.

      N’hésite pas à te renseigner auprès d’un service d’information français tel que le CIDJ: https://www.cidj.com/nous-rencontrer

      Bien à toi.

  8. Éric
    le 27 septembre 2018 à 00:13

    Bonjour,

    Je suis diplômé depuis ce mois de septembre et je commence à travailler à partir d’octobre (5j/s).
    J’ai déjà 25 ans et donc pas droit aux vacances jeunes si je ne me trompe pas.

    J’aimerais utiliser les vacances européennes.

    Aurais-je droit à ces vacances à partir de janvier ?

    Et après j’aurais droit à 2 jours de vacance en plus pour chaque mois prestés ?

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 octobre 2018 à 11:18

      Bonjour Eric,

      Tu n’as en effet pas droit aux vacances jeunes si tu as déjà 25 ans.
      Tu auras droit à 5 jours de vacances ordinaires à partir de janvier 2019.
      Les jours de vacances européennes ne pourront eux être pris que de manière progressive, au plus tôt à partir d’avril (1,6 jours par mois). Mais attention, tu dois impérativement avoir épuisé tous tes jours de congé ordinaires avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.

      Pour t’aider à comprendre, voici un exemple:

      • une personne qui a travaillé 2 mois en 2018 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2019.
        A la fin du mois de mars 2019, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours «ordinaires». Il lui reste 1 jour de congé « européen », à prendre après les 4 jours de congés « ordinaire ».

        Bien à toi

  9. Julie
    le 19 septembre 2018 à 11:46

    Bonjour,

    J’ai fini mes études en janvier 2017 ; j’ai travaillé sous contrat PFI de fin mars à fin septembre 2017 et j’ai ensuite été en CDI jusque fin mars 2018. J’ai démissionné pour un autre CDI qui a débuté en avril 2018 ; à combien de semaines de vacances européennes ai-je droit ?
    Merci d’avance,

    Julie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2018 à 16:57

      Bonjour Julie,

      Il nous sera compliqué de te répondre de manière précise.

      Mais en principe, en travaillant sous contrat CDI en 2017, tu as ouvert le droit à soit 6 jours de vacances annuelles (si tu travailles en régime de 6 jours/semaine), soit à +/-4,2 jours de vacances annuelles (si tu travailles à raison de 5 jours/semaine) pour l’année 2018.

      Pour comprendre le système de vacances européennes et compter correctement tes jours de congé il faut savoir que ce système te permet de compléter le nombre de jours de congé (vacances annuelles) auquel tu as ouvert le droit en travaillant l’année passée (puisque chaque travailleur a normalement droit à 4 semaines de congé par an).

      En effet, en ayant effectué 3 mois de travail en 2018 (période d’amorçage), le système des vacances européenne te permet théoriquement de prétendre à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail (par exemple: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours).

      Ce droit est théorique car comme les vacances européennes permettent de compléter tes vacances annuelles afin d’arriver à 4 semaines de congés, concrètement, les jours de vacances annuelles sont déduits de cette première semaine de vacances européennes.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine (soit 12 jours jusqu’à présent). Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine, soit +/- 9,6 jours jusqu’à présent).

      Attention, tu ne peux utiliser ces jours de vacances européennes qu’à partir du moment où tu auras épuisé tes jours de vacances annuelles, et une fois que tu auras presté les mois t’ouvrant à chaque fois le droit à des jours en plus.

      Tu trouveras un exemple sur la fiche ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

      • Julie
        le 27 septembre 2018 à 15:23

        Bonjour,

        Merci de cette réponse hyper détaillée !

        J’ai oublié de le préciser mais j’ai pris une semaine de vacances en juillet et j’ai donc épuisé mes jours légaux (j’ai d’ailleurs dû prendre un jour sans solde) ; du coup je comptais sur ces vacances européennes pour prendre une semaine fin décembre.

        Mais j’ai un doute quand je lis ceci « Ce droit est théorique car comme les vacances européennes permettent de compléter tes vacances annuelles afin d’arriver à 4 semaines de congés, concrètement, les jours de vacances annuelles sont déduits de cette première semaine de vacances européennes. » ; ça voudrait dire que la semaine de vacances à laquelle j’avais droit en juillet a empiété sur les jours de vacances européennes à ma disposition ?

        Bonne journée,

        Julie

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 1 octobre 2018 à 11:14

          Bonjour Julie,

          Effectivement, en quelque sorte la semaine de vacances annuelles à laquelle tu as ouvert le droit et que tu as déjà utilisé ne sera pas mobilisable dans le cadre des vacances européennes. Autrement dit, la semaine à laquelle tu as théoriquement droit après avoir travaillé 3 mois dans l’année civile 2018(période d’amorçage) a été épuisée.

          Par contre, depuis avril 2018, tu ouvres à chaque fois le droit à  deux jours de vacances européennes supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine (soit 12 jours jusqu’à présent). Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine, soit +/- 9,6 jours jusqu’à présent). Tu pourrais donc utiliser ce nombre de jours pour pouvoir prendre des congés en décembre.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. Caroline
    le 17 septembre 2018 à 11:02

    Bonjour,

    Je suis diplomée depuis Juin 2018 et ai été engagée en tant qu’indépendante dans une agence de Pub depuis Juillet 2018 pour une période de 2 mois. Suite à cette période, je suis engagée sous contrat CDI depuis Septembre 2018. J’aimerais prendre une semaine de vacances en Novembre pour rendre visite à ma famille, et j’aurai 24 en Janvier 2019.

    Quelle serait la meilleure option dans ce cas, les vacances jeunes ou les vacances européennes?

    Merci de votre réponse!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 septembre 2018 à 10:49

      Bonjour Caroline,

      Si tu souhaites prendre des congés en novembre 2018, tu ne pourras pas bénéficier de vacances jeunes. En effet, les vacances jeunes ne peuvent être prises que durant l’année civile qui suit l’année dans laquelle tu as été diplômée. Tu sembles répondre aux critères et tu pourras donc prendre des vacances jeunes en 2019.

      Pour cette année, il est donc possible de prendre des vacances européennes. Cela ne sera possible qu’à partir de la dernière semaine de la période d’amorçage (3 mois sous contrat de travail salarié). Dans ton cas, si tu travailles à temps plein (dans un régime de 5 jours/semaine), tu devrais alors pourvoir prendre congé la dernière semaine du mois de novembre.

      Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: https://www.onva.be/fr/les-vacances-suppl%C3%A9mentaires

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  11. Luc
    le 12 septembre 2018 à 23:49

    Bonjour,

    J’ai travaillé pour une société en intérim en moyenne 4 jours par semaine de septembre 2017 à février 2018 et puis j’ai signé mon contrat en Mars. Aurais-je droit à des congés européens suite à mes prestations en intérim?
    Merci de votre réponse!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 septembre 2018 à 15:17

      Bonjour Luc,

      Puisque tu n’as pas droit à l’entièreté de tes congés légaux (puisque tu n’as pas travaillé une année complète en 2017), tu peux effectivement bénéficier de vacances européennes après 3 mois de travail en 2018 (période d’amorçage). Le travail intérimaire effectué en 2018) est bien pris en compte dans cette période d’amorçage. Tu retrouveras des explications plus détaillées sur cette page: https://www.onva.be/fr/les-vacances-suppl%C3%A9mentaires

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. Júlia
    le 11 septembre 2018 à 10:29

    Bonjour,

    Voici mon cas,
    J’ai commencé à travailler en Belgique le 31/07,en temps plein(38h).Avant ça, je travaillais au Portugal, de janvier 2018 à juin 2018.
    Je voudrais savoir si j’ai droit à ces congés européennes pour 2018? Et pour 2019 comment ça se passera ?
    Merco

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 septembre 2018 à 11:34

      Bonjour Júlia,

      En 2018, tu pourras bénéficier de vacances européennes après une période d’amorçage de 3 mois. Tu auras alors droit à une semaine de vacances (jours de congé au prorata de tes prestations). Par la suite, tu continues acquérir des jours de vacances européennes au fur et à mesure et au prorata de tes prestations.  En 2019, tu pourras également prendre de vacances européennes après avoir utilisé tes jours de congés légaux (que tu auras acquis sur base de ton travail en Belgique en 2018) pour arriver à un total de 4 semaines de vacances.

      Si tu es employée, tu dois demander ces congés à ton employeur.

      Tu retrouveras des explications détaillées sur cette page: https://www.onva.be/fr/les-vacances-suppl%C3%A9mentaires

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Mathilde
    le 8 septembre 2018 à 14:08

    Bonjour,

     

    Je sors des études et je travaille depuis le 16/08/2018. J’ai 25 ans depuis 6 mois. Si je comprends bien je n’ai donc pas droit aux vacances jeunes. Mais j’ai droit aux congés européens. Je voudrais savoir si j’ai droit à ces congés européens dès cette année 2018 ou si je dois attendre l’année 2019 ? Et à combien de congés payés ai-je droit en 2018 et combien en aurai-je en 2019 ?

     

    Merci pour ces informations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 septembre 2018 à 12:26

      Bonjour Mathilde,

      Tu pourras effectivement prétendre à des vacances européennes en décembre. En ayant effectué 3 mois de travail en 2018 (période d’amorçage), tu peux prétendre à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail (par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours).

      En 2019, tu ouvriras le droit à 8 jours de vacances annuelles si tu travailles à raison de 6 jours/semaine, et +/- 6 jours si tu travailles en régime de 5 jours/semaine. Comme chaque travailleur normalement droit à 4 semaines de congé par an, tu pourras compléter ton nombre de jours de vacances annuelles avec des vacances européennes.

      Comme dit précédemment, après 3 mois de travail dans une même année civile (soit 2019), tu peux théoriquement ouvrir le droit à une semaine de vacances européennes. Ce droit est théorique car les vacances européennes permettent de compléter tes vacances annuelles afin d’arriver à 4 semaines de congés. Concrètement, les jours de vacances annuelles seront déduits de cette première semaine de vacances européennes.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

      Attention, tu ne peux utiliser ces jours de vacances européennes qu’à partir du moment où tu auras épuisé tes jours de vacances annuelles, et une fois que tu auras presté les mois t’ouvrant à chaque fois le droit à des jours en plus.

      Tu trouveras un exemple sur la fiche ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  14. Jeune travailleuse
    le 6 septembre 2018 à 18:08

    Bonjour,

    Voici mon cas:
    J’ai été diplômée en Septembre 2017, je suis partie ensuite pour 6 mois dans le cadre d’un projet à l’étranger (que j’ai pu faire valoir auprès d’ Actiris). Je suis rentrée en Mars 2018 et j’ai commencé à travailler en Juillet 2018 et j’ai un contrat d’un an.

    Mes questions sont les suivantes:

    Est-ce que j’ouvre un droit à des congés légaux pour 2019 ?
    Ai-je droit à des vacances jeunes ?
    Si pas, ai-je droit à des vacances européennes ?

    D’avance merci pour vos réponses !

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 septembre 2018 à 11:42

      Bonjour Jeune travailleuse,

      Le principe est que pour avoir droit à des congés payés (vacances annuelles), il faut avoir été lié par un contrat de travail ou d’apprentissage l’année précédente.

      Le nombre de jours de vacances rémunérés auxquels tu auras droit en 2019 dépend du nombre de jours pendant lesquels tu as travaillé en 2018. Si tu as travaillé pendant toute l’année, tu as droit à 4 semaines de vacances rémunérées l’année suivante. Si tu as travaillé six mois en 2018, tu n’auras droit qu’à 2 semaines de vacances rémunérées et qu’à la moitié du pécule de vacances en 2018. Ce sont les vacances annuelles ordinaires.
      A côté il est possible que dans ton secteur ou ton entreprise, tu aies droit à quelques jours supplémentaires (congés extra légaux).

      Il ne te sera pas possible de compléter tes jours de vacances annuelles ordinaires par des vacances jeunes. En effet, pour y avoir droit, tu dois entre autres avoir travaillé minimum 13 jours dans le cadre d’un travail salarié durant l’année civile au cours de laquelle tu as fini tes études, ce qui n’est pas ton cas.

      Cependant, il te sera possible de prendre des vacances « européennes » pour compléter tes jours ordinaires et atteindre le nombre de 20 jours de congés.
      Tu peux faire appel aux vacances européennes si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Après cette période de trois mois tu as droit à une semaine de congé, puis à deux jours supplémentaires par mois presté.
      Attention, si tu as droit à des jours de vacances « ordinaires » suite à des prestations de travail l’année précédente, tu dois impérativement avoir épuisé tous ces jours de congé avant de pouvoir prendre des jours de vacances supplémentaires.
      Si tu as travaillé six mois en 2018 en régime 5 jours/semaine, tu auras droit à 10 jours de congés «ordinaires», soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances « européennes » seront donc comptabilisés après les 6 premiers mois d’occupation en 2019, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

      Tu noteras aussi que puisque tu travailles depuis le mois de juillet 2018, tu pourrais déjà prendre des vacances européennes en 2018 et ce après trois mois d’occupation.

      J’espère que c’est plus claire pour toi.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  15. Manon
    le 3 septembre 2018 à 17:16

    Bonjour,

    En 2015, j’ai été diplômée de la haute école. Ensuite, j’ai fait la passerelle à l’université. Cette année 2018-2019, il me reste mon mémoire à valider. Cependant, je vais commencer à travailler d’ici peu pour un contract de remplacement d’environ 1 an à raison de 20 heures par semaine. Ai-je droit à des congés européens ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 septembre 2018 à 17:43

      Bonjour Manon,

      Oui, tu pourrais revendiquer le droit à des congés européens après avoir presté au moins 3 mois (comme expliqué ci-dessus).

      Bien à toi

  16. Lola
    le 28 août 2018 à 15:13

    Concernant mes jours de congé légaux et européens:

    J’ai travaillé (premier emploi) du 10 janvier 2018 jusqu’au 9 mars 2018 (soit 2 mois) pour un premier employeur. Mon contrat est venu à terme et j’ai repris une activité (toujours en tant que salariée, 5j/sem) le 20 août 2018. J’aimerais comprendre:
    – Si j’ai droit a des congés avant la fin de l’année 2018 et si oui combien;
    – Combien de jour de congé j’ai droit pour l’année 2019 et si je peux les prendre à partir du 1er janvier 2019 ou à une date ultérieure.

    Je vous remercie d’avance pour votre aide précieuse.

    Très cordialement,

    Lola

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2018 à 11:39

      Bonjour Lola,

      En Belgique on débloque toujours ses jours de congé l’année précédente (année d’exercice de vacances) pour l’année qui suit (année de vacances). Ainsi si tu n’as pas travaillé en 2017, tu n’as pas de congé légaux pour 2018. En travaillant en 2018, tu débloques des jours de congé pour l’année 2019.

      Dans ton cas, tu n’as donc pas droit à des congés légaux en 2018. Tu pourras dès lors bénéficier du système de vacances européennes pour pouvoir bénéficier comme tout le monde de 4 semaines de vacances sur l’année 2018. Il s’agit du système décrit sur la fiche ci-dessus. Il faudra que tu travailles d’abord 3 mois complets pour pouvoir débloquer ce droit aux vacances européennes. Ce ne sera donc envisageable qu’à partir du 20 septembre dans ton cas. Une fois les trois mois de travail effectués, tu auras droit à une semaine de vacances (soit 5 jours si tu travailles 5j/semaine). Ensuite, tu auras droit à 1,6 jours de vacances supplémentaire par mois entier presté. Tu remarqueras que tu n’arrives pas aux 4 semaines prévues mais cela est simplement dû au fait que tu as été sans emploi de mars à août.

      Nous ne connaissons pas ta situation personnelle, mais, si tu as terminé tes études dans le courant 2017, tu pourrais vérifier si tu entres dans les conditions pour bénéficier des « vacances jeunes ». Contrairement aux vacances européennes, les vacances jeunes sont en quelques sorte « offertes » aux jeunes qui terminent leurs études et commencent à travailler l’année suivante. Ces vacances sont directement indemnisées par l’ONEm contrairement aux vacances européennes qui sont une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante (et ne sont donc pas un « cadeau »). Tu trouveras toutes les informations sur les vacances jeunes ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Finalement, en ce qui concerne ta deuxième question, en travaillant en 2018, tu ouvres effectivement ton droit à des jours de congé légaux pour 2019. Cela représente un peu moins de 2 jours de congé par mois entier presté. Attention cependant que, comme tu as changé de travail, tu as probablement déjà été payées pour les jours que tu as débloqué tes deux mois de travail de janvier à mars. En effet, lorsque l’on change d’employeur, les jours de congé que l’on a débloqué lors de sa période de travail sont directement payés par l’employeur au moment de la fin de contrat dans le « pécule de sortie » (somme d’argent que tu reçois à la fin de ton contrat). Dans ce cas, tu as bien droit à ces jours de congé l’année suivant (en 2019 donc) mais ces jours ne te seront pas payés comme ils l’ont déjà été dans ton pécule de sortie. Ces jours de congé peuvent être pris dès le 1er janvier 2019, pas avant.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  17. Sophie
    le 27 août 2018 à 12:18

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si j’ai droit à des vacances Européennes.
    Voici mon cas :
    J’ai travaillé deux ans comme employé puis j’ai été au chômage pendant 8 mois pour ensuite commencé un nouveau job.

    J’ai mon nouveau job depuis juin 2017 ( donc ça fait un peu plus d’un an).
    C’est un temps pleins donc 5 jours/semaine

    J’ai droit aux vacances Européennes et combien de jours?

    Merci d’avance pour votre réponse!

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2018 à 11:22

      Bonjour Sophie,

      Le but des vacances européennes est de compléter les jours de congés légaux d’un travailleur afin que celui-ci puisse bénéficier de 4 semaines de vacances sur l’année civile.

      Ainsi, si tu travailles depuis juin 2017, tu auras déjà débloqué une partie de jours de congé légaux pour 2018 (un peu moins de 2 par mois presté, donc environ 14 dans ton cas). Tu pourras compléter ces jours de congé légaux par un nombre de jours de vacances européennes de façon à obtenir 20 jours de congé au total de l’année 2018.

      Comme tu as déjà travaillé 3 mois cette année, tu as presté ta « période d’amorçage ». Tu as donc droit à une semaine de congé (5 jours dans ton cas, comme tu as un régime de 5 jours/semaine). Ensuite, tu as droit à 1,6 jours de congé supplémentaire par mois presté.

      Ainsi, si tu avais effectivement bien droit à environ 14 jours de congé légaux, tu pourras en prendre environ 6 supplémentaire sous forme de vacances européennes afin d’avoir 4 semaines de congé au total sur l’année 2018.

      Attention que ces jours de vacances européennes ne sont pas un « cadeau » mais bien une avance sur ton double pécule de l’année suivante.

      Pour demander tes vacances européennes, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

      • Sophie
        le 3 septembre 2018 à 10:19

        Bonjour ,

        Merci beaucoup pour votre réponse. J’ai juste oublié de mentionner que de juin 2017 à decembre 2017 j’étais en FPI comme employé temps pleins. ça change quelque chose ?

         

        Merci beaucoup !

         

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 10 septembre 2018 à 11:46

          Bonjour Sophie,

          Malheureusement cela change bien quelque chose. En effet, en étant sous contrat FPI, tu es toujours considérée comme demandeur d’emploi en formation et non travailleur. Cela signifie que sous ce type de contrat, tu ne débloques pas de jours de congés légaux pour l’année suivante. Ainsi, si ce contrat FPI de juin 2017 à décembre 2017 est ta seule expérience de travail pour l’année 2017, tu n’auras droit à aucun jour de congé légal en 2018. Si tu souhaites prendre des vacances cette année, tu devras alors les prendre sous forme de vacances européennes.

          Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  18. Benjamin
    le 21 août 2018 à 11:13

    Bonjour,

    Je voudrais savoir s’il y avait d’autres avantages que d’avoir une avance sur salaire à prendre ces congés européens à la place des congés sans solde ?

    En effet, il semblerait que ce serait plus intéressant au niveau cotisation pour l’année prochaine ainsi qu’au niveau des jours de congés pour l’année suivante de choisir des congés européens au lieu de prendre des congés sans solde.

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2018 à 15:42

      Bonjour Benjamin,

      Comme expliqué ci-dessus, lorsque tu prends des vacances européennes, tu continues à recevoir ta rémunération habituelle (sous forme de simple pécule) . Cette rémunération est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.

      Prendre des vacances européennes n’a pas de réel impact au niveau des cotisations, mais signifie en réalité, que tu finances toi-même tes vacances européennes.

      En effet, l’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle». Par contre, tes cotisations restent en principe identiques puisque ton simple pécule n’a pas bougé.

      Lorsque tu prends des congés sans solde, il faut savoir qu’en principe tu ne reçois aucune rémunération. Au niveau des cotisations, il peut effectivement y avoir des répercussions sur tes droits sociaux tels que le droit au chômage (en effet, pour ouvrir un droit au chômage, il faut généralement totaliser un certain nombre de jours de travail salarié. Il faut savoir que seuls maximum 10 jours de congés sans solde peuvent être pris en compte), ta prime de fin d’année (qui sera probablement recalculée en fonction des jours de travail prestés), effectivement le nombre de jours de congés de l’année prochaine (puisque l’exercice de l’année en cours détermine le nombre de jours de congés de l’année prochaine), …

      Il faut également savoir que le congé sans solde est une faveur, ton employeur pourrait donc te le refuser sans avoir à se justifier. Par contre, même s’il faut négocier le moment auxquels prendre tes vacances européennes, celles-ci sont par contre un droit, ton employeur est donc en principe tenu de te les accorder.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Benjamin
        le 3 septembre 2018 à 09:13

        Un grand merci pour cette réponse

  19. Olivier
    le 13 août 2018 à 18:54

    BONJOUR,
    J’ai été indépendant jusque fin mars 2018
    depuis je suis ouvrier 5j/semaine, ai je droit à des congés pour l année 2018 ?
    Vancances européenne ou autre ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 août 2018 à 12:03

      Bonjour Olivier,

      En Belgique, un travailleur débloque son droit à des jours de congés légaux l’année précédant l’année en cours. Ainsi, si tu n’as pas travaillé comme employé/ouvrier en 2017, tu n’auras ouvert aucun droit pour 2018.

      Dans ce cas, tu pourras effectivement faire une demande de vacances européennes. Attention qu’il ne s’agit pas de jours de congés « offerts » mais bien une avance sur ton double pécule de l’année suivante (celui-ci sera donc diminué tu nombre de jours que tu prendras cette année).

      Comme il semble que tu as déjà travaillé au moins trois mois cette année, tu as déjà presté ta « période d’amorçage ». Tu peux donc prendre tes jours de congé dès maintenant. Le nombre de jours de congé auxquels tu as droit est proportionnel à ton régime de travail. En ayant validé ta période d’amorçage en 5 jours/semaine, tu as droit à 5 jours. En suite tu as droit à 2 jours supplémentaires par mois que tu prestes. Tu as donc actuellement droit à 6 jours (7 après le mois d’août).

      Pour demander tes vacances européennes, il n’y a pas de démarche particulière à effectuer. Il suffit de t’adresser à ton employeur. Les « vacances européennes » sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser si tu remplis les conditions citées ci-dessus.

      Note que, dans le cas où tu aurais terminé tes études l’année dernière, tu entres peut-être dans les conditions pour les vacances jeunes qui sont financièrement plus intéressantes : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  20. G.
    le 13 août 2018 à 15:19

    Bonjour,

    J’ai recommencé à travailler le 02-02-2018 après un arrêt de un an suite à ma démission (je n’ai pas travaillé entre janvier et décembre 2017).

    Je suis en régime temps plein (38h), 5 jours par semaine.

    Je n’ai pas droit à des congés légaux. Ai-je droit à des vacances européennes? Si oui, à combien de jours jusqu’à présent?

    Y a t il un maximum de jours de vacances européennes?

    Je vous souhaite une bonne journée.

    G.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 août 2018 à 13:48

      Bonjour G.,

      Au niveau des conditions:

      Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile (entre janvier et décembre d’une même année). Ces trois mois peuvent avoir été prestés chez un ou plusieurs employeurs. Ils ne doivent pas forcément avoir été prestés de manière continue. Le type de contrat n’a pas d’importance. Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ».

      A combien de jour auras-tu droit?

      À la fin de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail (donc dans ton cas 5 jours à partir du 02/05/18).
      Après cette période d’amorçage, tu as droit à 1,6 jours par mois (en régime de travail de 5 jours / semaine) par mois de prestations effectuées. Donc, dans ton cas, du 02/05/18 au 02/08/18 cela fait 4,8 jours supplémentaires (1,6 x 3).

      En additionnant les 2, tu as droit à 9,8 jours de vacances européennes (donc quasi 2 semaine au 02/08/18).

      Par contre, il faut savoir que, l’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

      Tu te demandais également s’il y avait un maximum de jours. Le principe des vacances européennes étant d’assurer à chaque travailleur d’avoir droit à 4 semaines de vacances par an, le nombre de jours maximum de vacances européennes auquel tu pourrais avoir droit en régime de travail de 5 jours par semaine est donc de 20 jours / an.

      N’hésites pas si tu as besoin de compléments d’information!

  21. LaetiD
    le 3 août 2018 à 11:44

    Bonjour,

    J’ai 25 ans, je suis sortie de l’université en juin 2016 et suis partie un an à l’étranger. Je suis rentrée en octobre 2017 et ai commencé à travailler en janvier 2018.

    Ai-je droit aux « vacances jeunes ». Si oui, combien de jours puis-je demander ? Et quelle est la procédure exacte ? Mon employeur n’a pas l’air au courant de leur existence.

    Merci !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2018 à 15:59

      Bonjour LaetiD,

      Malheureusement, te ne peux plus prétendre à des vacances jeunes en 2018 étant donné que tu as terminé tes études en 2016.

      En effet, pour pouvoir bénéficier de ces «vacances jeunes»  il aurait fallut que les trois conditions suivantes soient réunies au cours de l’année 2017:

      • Avoir moins de 25 ans au 31 décembre
      • Avoir terminé (ou arrêté) tes études (travail de fin d’études compris)?;
      • Après la fin des études, avoir travaillé une période minimum

      Sache qu’il n’est également pas possible d’utiliser un éventuel droit que tu aurais ouvert en 2017 (si par exemple tu as travaillé à l’étranger après la fin de tes études). Plus d’infos sur : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes

      Tu pourras par contre faire appel aux vacances européennes pour obtenir des vacances payées cette année.

      En effet, depuis avril 2018, tu as ouvert le droit à 1 semaine de vacances européennes.

      Depuis, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

      Tu trouveras plus d’explications sur la fiche ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  22. Jonathan
    le 2 août 2018 à 10:26

    Bonjour,

    Je m’appelle Jonathan et J’ai 20 ans. Je viens de terminer mes secondaires. J’ai donc eu mon CESS.

    J’ai commencé à travailler en CDI temps plein 36h/semaine (5 jours/semaine) le 22 mai 2018.

    Si mes calculs sont bons j’aurai travaillé 7 mois en 2018 et j’aurai droit à 2 fois 5 jours de vacances en 2018 et en comptant les 1.666 jours de vacances par moi presté après la période de 3 mois (donc 4 mois restants pour lesquels j’ai droit à ces jours), j’ai droit à 6.6 jours de plus.

    Donc, si j’ai bien compris, après mes trois mois prestés, j’ai droit à 5 jours de vacances. Après ces trois mois, 4 mois supplémentaires font que j’ai droit à nouveau à 5 jours plus 6.6 jours pour l’année 2018 ?

    Et en 2019, qu’est-ce qui sera déduit ? combien de jours de vacances disposerais-je en 2019 ?

     

     

    Autre question,

    J’ai déjà pris et épuisé mes jours de congés normaux et jours de congés non payés pour l’année 2018.

    Est-ce que cela a un impact sur l’attribution de mes jours de congé européens ?

    Et si je comprend bien, ces jours de congé européens sont payés mais cela est du à la moitié de mon double pécule pour l’année 2019 ?

     

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2018 à 14:23

      Bonjour Jonathan,

      Comme tu n’as pas travaillé l’année passée, tu n’ouvres malheureusement pas droit à des jours de vacances ordinaires pour cette année. Mais si tu le souhaites, tu peux faire appel à un autre type de vacances appelé « Vacances européennes ».

      Pour en bénéficier, il faut avoir travaillé au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Donc, comme ton contrat a débuté le 22 mai, à partir du 23 août, tu auras droit à des jours de vacances européennes. Comme tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances européennes (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      En 2019, ta période de travail de 7 mois et quelques jours de 2018 t’ouvrira le droit à un peu plus de 2 semaines de vacances ordinaires (en principe, ton employeur te remettra un décompte de tes jours de vacances en début d’année). A ces jours, si tu le souhaites, tu peux ajouter des jours de vacances européennes afin d’avoir un total de 4 semaines de vacances pour toute l’année.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  23. Juj
    le 2 août 2018 à 09:19

    Bonjour,

    J’ai commence à travaillé au mois de juillet 2017 et j’avais 23 ans. Pour l’année 2018 j’ai eu 20 jours de congés qui se résument comme suit :

    Pécule de vacances simple : 9 jours

    Récupération jours fériés : 2 jours

    Congé extra légaux : 9 jours.

    Sachant que je n’ai eu « que » 9 jours pour mon pécule de vacances simple ai-je droit a quelques jours de congés jeunes ou européens ?

     

    Merci d’avance de votre retour

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2018 à 12:10

      Bonjour Juj,

      Comme indiqué sur la fiche (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/) , les trois conditions pour avoir droit aux vacances jeunes sont :

      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017

      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études dans le courant de 2017

      – Après la fin des études, avoir été sous contrat pendant au moins un mois en ayant travaillé au moins 13 jours (les contrats étudiants n’entrant pas en compte).

      Ayant commencé ton contrat en juillet, il semblerait donc que tu répondes à ces trois conditions.

      Si tu as bien terminé tes études en 2017, tu pourras compléter tes 9 jours de congé légaux (calculé sur ton temps de travail de 2017) par 11 jours de vacances jeunes pour obtenir un total de 4 semaines de congé sur l’année 2018. Note que tes jours de congés légaux doivent être pris en priorité. Pour les demandes de congé supplémentaire, tu peux ensuite demander l’allocation « vacances jeunes » à l’aide du formulaire C103 (http://www.onem.be/fr/documentation/formulaires-attestations) que tu obtiendras auprès de la CAPAC, de ton syndicat ou du bureau de chômage de l’ONEm. Tu devras le compléter avec ton employeur et remettre ce formulaire à chaque nouvelle période de congés. Le paiement aura lieu après chaque période de vacances (mais au plus tôt à partir du mois de mai).

      Par contre, si tu ne remplis pas les 3 conditions ci-dessus, tu n’auras pas droit aux vacances jeunes. Tu pourras alors, si tu le souhaites, faire appel aux vacances européennes comme expliqué ci-dessus.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

      • Juj
        le 8 août 2018 à 10:45

        Super merci de votre retour !

        J’ai juste une dernière question.

        Est-ce que le fait de prendre des vacances jeunes à une incidence sur mes jours de congés l’années prochaine ? En 2019 j’aurai  droit à 20 jours de congés légaux vu que j’aurai travaillé une année complète en 2018. Si je prends des congés jeunes en 2018, le nombre de jours de congés légaux auxquels j’ai droit en 2019 sera-t-il moins élévé ? Les congés jeunes ont-ils une incidence sur mon pécule de vacances ?

         

        Merci d’avance,

         

        Bien à vous,

         

        Julie

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 13 août 2018 à 17:09

          Bonjour Juj,

          En principe, si tu peux bénéficier de vacances jeunes, cela n’aura aucun impact sur le nombre de jours de congés auxquels tu auras droit en 2019, ni sur le paiement de celles-ci. Comme dit ci-dessus l’indemnité de l’ONEm que tu recevras dans le cadre des vacances jeunes ne te sera pas réclamée l’année d’après.  Avec les vacances jeunes, tu conserves ton droit au double pécule complet l’année suivante.

          En effet, tes congés 2019 seront déterminés par l’exercice 2018 (le travail temps presté en 2018). Si tu as travaillé à temps-plein toute l’année 2018 en régime 5 jours par semaine, tu ouvriras le droit à 20 jours de congé en 2019.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  24. Mimi
    le 31 juillet 2018 à 09:53

    Bonjour,

    J’ai commencé le travail le 1/10/2017, j’avais lors 24 ans.. Logiquement j’ai droit à 3 semaines de congés européens  (si j’ai bien compris).. Si je prends mes trois semaines de congés. aurais-je trois semaines de congés déduites de mes 20 jours en 2019?

    Merci pour votre réponse

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 août 2018 à 14:43

      Bonjour Mimi,

      Ta période de travail en 2017 te permettra d’ouvrir le droit à un certain nombre de jours de congés annuels en fonction de ton régime de travail (soit 4 jours si tu travailles à raison de 6 jours par semaine, soit +/- 3 si tu travailles à raison de 5 jours par semaine).

      Comme tu as travaillé plus de trois mois au cours de cette année civile, tu pourrais effectivement prétendre à des vacances européennes (période d’amorçage).

      Depuis avril, tu as donc ouvert le droit théorique à 1 semaine de vacances européennes. Ce droit est théorique car les vacances européennes permettent de compléter tes vacances annuelles afin d’arriver à 4 semaines de congés. Concrètement, les jours de vacances annuelles seront déduits de cette première semaine de vacances européennes.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à un certain nombre de jours de vacances proportionnel à ton régime de travail (1,6 jours par mois si tu travailles 5 jours par semaine).

      Attention, tu ne peux utiliser ces jours de vacances européennes qu’à partir du moment où tu auras épuiser tes jours de vacances annuelles, et une fois que tu auras presté les mois t’ouvrant à chaque fois le droit à des jours en plus.

      Au niveau de tes congés de l’année prochaine, il n’y aura pas de répercussion sur le nombre de jours de congé puisque légalement tu dois avoir droit à 4 semaines de congés (et qu’en travaillant toute l’année tu pourras y prétendre sans système particulier). Par contre, prendre des vacances européennes signifie que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. En effet, on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle», mais au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Tu trouveras plus de renseignement sur la fiche ci-dessus.

      Par contre, si tu as arrêté ou terminé tes études en 2017, il existe un système plus avantageux pour compléter tes jours de congés: les vacances jeunes.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  25. Léandre
    le 24 juillet 2018 à 08:50

    Bonjour,

    Dans ma situation,j’ai eu un CDI à partir du 21 juin en tant qu’employé à raison de 38h/semaine ( 5 jours/semaine). Ayant 26 ans et n’ayant pas eu de diplôme plus que le CESS ,je n’ai pas droit aux vacances jeunes.

    Si je comprend bien,à partir du 21 septembre ( soit après trois mois de prestations),j’aurais droit à 5 jours de congés européennes selon le système de congé européen ? De combien de jours supplémentaires je disposerai par mois supplémentaire de prestation si je travaille 5 jours/semaine ?

    Est-ce que pour l’année 2019,les compteurs pour les jours de congé sont remis à zéro malgré les congés européens pris ?

    Merci de l’attention que vous porterez à ce message.

    Bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 juillet 2018 à 16:07

      Bonjour Léandre,

      Oui, tu as bien compris: tu as droit à une semaine de vacances européennes à partir du 21 septembre.
      Chaque mois de prestation en plus t’ouvre le droit à 1,6666 jours supplémentaires.
      Pour 2019, tu auras droit à un nombre de congés légaux proportionnel au nombre de mois travaillés.
      Si tu as travaillé 6 mois en 2018, tu auras droit à deux semaines de congés légaux en 2019. Pour compléter ces congés légaux, tu pourras à nouveau faire appel aux vacances européennes durant le second semestre de 2019 (de manière progressive).

      Bien à toi

  26. GAGA
    le 23 juillet 2018 à 11:03

    Bonjour,

    J’ai obtenu l’information des vacances supplémentaires il y a quelques jours et j’essaie de voir plus clair car c’est beaucoup d’informations à assimiler en une fois. J’ai obtenu un CDD qui a commencé depuis le 21 Mars 2018. Avant ça, j’étais étudiant et j’avais arrêté en Mars 2017. Ensuite, j’ai effectué une formation que j’ai terminé le 21 Janvier. Je ne sais pas quel type de vacances que je peux prendre et je suis un peu perdu. Pourriez-vous m’aider s’il vous plait ?

    Au passage, j’ai 24 ans et j’aurai 25 ans à la fin de cette année 2018 et dans mon CDD, j’ai une fréquence de travail de 5 jours par semaine. (J’ai vu qu’après avoir bénéficié de la 1ère semaine de vacances, pour des personnes qui travaillent 6 jours/semaine, ont droit à 2 jours/mois de congé. Comment aussi savoir pour 5 jours/mois de travail S.V.P ?)

     

    Merci de prendre le temps de lire ce mail.

    Bonne journée.

    • GAGA
      le 23 juillet 2018 à 11:05

      C’est toujours la même personne et je me suis trompé dans ma dernière question. Je voulais dire 5jours/semaine, excusez-moi…

      • Infor Jeunes Bruxelles
        le 24 juillet 2018 à 14:41

        Bonjour Gaga,

        Tu ne peux prétendre qu’à des vacances européennes.
        Tu as ouvert le droit à une semaine de vacances européennes le 21 juin. Chaque mois de prestation en plus t’ouvre le droit à 1,6666 jours supplémentaires.
        Par exemple, si tu prends tes vacances fin août, tu pourras prétendre à une semaine + 3 jours de vacances européennes. Et si tu prends tes vacances après le 21 septembre, tu pourras prétendre à 2 semaines.

        Bien à toi

  27. Amande
    le 18 juillet 2018 à 13:34

    Bonjour,

    je suis diplômée depuis juin 2017 et travaille en tant qu’infirmière depuis le 2/10/2017. j’ai eu 25 ans le 9/9/2017.  J’ai donc eu droit à 1 semaine de congés payés.  Ai-je droit à plus de congés payés . grâce aux congés européens ?  si oui combien?  et comment  les obtenir ?

     

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juillet 2018 à 16:20

      Bonjour Amande,

      En principe, tu peux effectivement ouvrir le droit à des vacances européennes:

      Théoriquement, tu as ouvert le droit à 1 semaine de congé en avril 2018 (soit après 3 mois de travail au cours de cette année civile, on appelle ça une période d’amorçage). Le nombre exacte de jour de congé est défini en fonction de ton régime de travail (si tu travailles 6 jours/ semaine, tu ouvriras le droit à 6 jours de congé).

      Cependant, comme les vacances européennes ont pour objectif de compléter le nombre de jours de vacances annuelles auquel tu as ouvert le droit en travaillant en 2017 (soit tes 5 jours) pour atteindre 4 semaines de congé, il est peu probable que tu puisses prétendre à cette semaine de congé (sinon à 1 jour, si tu travailles bien à raison de 6 jours/semaine).

      Après la période d’amorçage de 3 mois, si tu travailles à raison de 6 jours par semaine, tu ouvres le droit à 2 jours de congé supplémentaire par mois de prestation (soit 10 jours supplémentaires en août, ou 18 jours supplémentaire en décembre). Si ton régime de travail est inférieur à 6 jours/semaine, le nombre de jour auquel tu ouvres le droit sera proratisé.

      Attention, tu pourras prétendre à ces « 2 jours supplémentaires par mois » uniquement si le mois qui t’y donne droit est déjà presté. Aussi, avant de pouvoir utiliser ces jours, il faudra que tu épuises tout tes jours de vacances annuelles.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  28. Marvan
    le 16 juillet 2018 à 10:23

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler mi-mai (14mai exactement).
    Rentrant dans les conditions pour avoir droit aux congés européens mes questions sont les suivantes:

    A combien de jours de congé européen ai-je droit jusqu’à la fin décembre de cette année?
    Puis-je prendre ce nombre de jours de congé d’un coup avant la fin décembre? ou dois-je prester 3 mois pour avoir les 5 premiers jours par exemple?
    Puis je récupéré ces jours l’année prochaine? Par exemple, si je décide de prendre ces jours de congé à cheval sur le mois de déembre et janvier, cela pose-t-il un problème? ou dois absolument les utiliser avant la fin 2018?

    BAV,

    Marion V.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 juillet 2018 à 13:35

      Bonjour Marvan,

      Comme précisé plus haut sur cette fiche, suite à une période d’amorçage de 3 mois, tu es en mesure de prendre une semaine de vacances européennes. Les mois de travail supplémentaires te permettent d’ouvrir un droit à deux jours maximum de vacances européennes par mois. Ainsi, en ayant commencé à travailler le 14 mai,  tu seras en mesure de demander des vacances européennes à partir du 14 août (date à partir de laquelle tu auras droit à une semaine de vacances européennes). Le calcul des jours supplémentaires après la période d’amorçage dépend de ton régime de travail.

      En fonction de ton statut, tu devras effectuer la demande auprès de l’ONVA (pour les ouvriers) ou directement auprès de ton employeur (pour les salariés). Ainsi, n’hésite pas à te renseigner auprès de l’un ou l’autre pour entamer les démarches nécessaires. La totalité des vacances européennes auxquelles tu as droit doit être prise pendant l’année au cours de laquelle tu as fait la demande. Il ne sera pas possible de reporter une partie en janvier 2019.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  29. Math
    le 10 juillet 2018 à 00:05

    Bonjour,

    J’imagine que notre employeur a tout à fait le droit de nous refuser ces congés européens?

    Merci d’avance pour votre réponse!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2018 à 15:08

      Bonjour Math,

      Les congés Européens sont un droit et l’employeur ne peut pas te les refuser si tu remplis toutes les conditions (voir plus haut). Néanmoins, pour les jours de congés que tu prendras, ceux-ci doivent être pris avec l’accord de l’employeur en fonction des possibilités que permet l’organisation interne de ton lieu de travail (comme pour tout congé).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  30. sophie
    le 22 juin 2018 à 21:22

    Bonjour,
    Je suis actuellement en bachelier en ingénieur du son et en parallèle je suis réceptionniste de nuit 5jours semaines tout au long de l année.
    Ayant commence en décembre 2017 je ne bénéficie que de un seul de conge paye pour 2018. Est il possible de faire appel aux vacances européennes afin de pouvoir avoir des conges payes en 2018? Les vacances jeune ne sont pas possible comme je n ai pas fini les études..

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2018 à 15:47

      Bonjour Sophie,

      Effectivement, comme tu n’as pas encore fini tes études, tu ne peux pas prétendre à des vacances jeunes.
      En plus du seul jour de vacances auquel tu as ouvert le droit en 2018, tu pourrais prendre des jours de vacances européennes.

      Pour bénéficier des vacances européennes, il faut avoir travaillé au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Donc, depuis le 1er avril 2018, tu as droit à des jours de vacances européennes. Si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.
      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances européennes (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  31. nicou
    le 14 juin 2018 à 20:24

    J’ai 28 ans, j’ai terminé mes études en juin 2016 ensuite, j’ai voyagé pendant un an, je ne me suis jamais inscrite comme demandeuse d’emploi. Depuis septembre 2017 je travaille à 1/4 temps, mon contrat se termine fin juin, à partir du mois d’août je vais avoir un temps plein chez un nouvel employeur, à combien de jours de congé européen aurai-je droit?

    Merci déjà.

    Bien à vous.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 juin 2018 à 12:08

      Bonjour Nicou,

      Les vacances européennes permettent de compléter les congés annuels pour arriver à 4 semaines de congé. Cela dépend donc du nombre de congés légaux que tu as acquis sur base de ton travail en 2017. En principe après 3 mois de travail, on a droit à une semaine de congé européen (le nombre de jours de congé dépend du régime dans lequel le travailleur est au moment où il prend ses congés. Le fait d’avoir travaillé à temps partiel au début de l’année 2018 n’a donc pas d’impact sur le nombre de congé européen auxquels tu auras droit durant ta période de travail à temps plein). En principe au premier juillet (et donc au 1er aout puisque tu ne travailles pas en juillet), tu es donc en mesure de prendre 2 semaines de congés (congés légaux + vacances européennes). Mais tu continues à cumuler des congés européens pour arriver à 4 semaines en fin d’année civile. Tu peux tout à fait discuter de cela avec ton nouvel employeur).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  32. Marie
    le 31 mai 2018 à 14:00

    Bonjour

    je suis française infirmière et occupe un poste depuis des années.

    je déménage en belgique très prochainement , j’y ai trouvé un poste de remplacement dans une commune pour fin aout  2018 jusqu’a fin décembre 2018 .

    Aurais je droit au congés européens?

    a combien au total?

    si oui la commune qui va m’embaucher semble ne pas être au courant.

    pourriez vous me dire quels sont les démarches a effectuer , formulaire a remplir?

    me donner les références officielles des textes de loi afin que je puisse leur communiquer.

    merci infiniment de vos précieuses réponses.

    je ne voudrais pas passer a coté de droit qui me sont accordés.

    bien a vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juin 2018 à 16:30

      Bonjour Marie,

      Malheureusement, ta période de travail en France ne t’ouvrira le droit ni aux vacances ordinaires, ni aux vacances européennes en Belgique.
      Et, pour bénéficier des vacances européennes, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Si par exemple ton contrat débute le 27/08/2018, à partir du 27/11/2018, tu devrais avoir droit à des jours de vacances européennes. Si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Mais, comme ton contrat auras une durée de 3 mois, tu n’ouvriras malheureusement pas le doit à des vacances européennes pour cet emploi. Sauf si celui-ci est prolongé ou que tu travailles pour un autre employeur avant la fin de l’année 2018 après ton contrat se remplacement de 3 mois.

      Tu trouveras plus d’informations sur les vacances européennes sur la fiche ci-dessus ou dans l’Arrêté Royal du 19 juin 2012: http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=2012061903&table_name=loi

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  33. Saskia
    le 23 mai 2018 à 13:58

    Bonjour,

    Je travaille depuis le mois de mars comme employée. J’ai droit aux congés européens mais comment introduire ma demande pour le mois de juillet ?

     

    Cordialement,

     

    Saskia

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 18:20

      Bonjour Saskia,

      Tous les travailleurs sous contrat de travail, qui ont presté au moins 3 mois pour le compte de leur employeur (période d’amorçage) peuvent faire une demande de vacances européennes. Pour les employés, il suffit de t’adresser directement à ton employeur.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  34. Géraldine
    le 12 mai 2018 à 16:52

    Bonjour,

    J’ai 23 ans et j’ai terminé mes études de Puériculture en Juin 2017. J’ai ensuite travaillé en statut étudiant durant les 2 mois et demi d’été (juillet-septembre 2017). Je viens maintenant de commencer à travailler comme puéricultrice dans une crèche communale (25 Avril dernier), et celle-ci ferme durant 3 semaines en Juillet-Août, 3 semaines durant lesquelles je ne serai donc pas payée. Que puis-je faire pour percevoir un salaire ou une aide minimum durant ces 3 semaines? Je vis seule et j’ai besoin d’un revenu minimum.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2018 à 11:50

      Bonjour Géraldine,

      Tu peux faire appel aux congés supplémentaires. A partir du 26 juillet tu auras droit à une semaine de congé (elle te sera payée par ton employeur mais, cette semaine sera déduite de ton double pécule de l’année prochaine). Pour les deux autres semaines, ton employeur doit te mettre en chômage temporaire, dans ce cas, le chômage te paiera. Ton employeur doit compléter le formulaire de contrôle C3.2A. Je t’invite à consulter cette feuille info: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e23

      Sache qu’il serait plus intéressant pour toi de bénéficier du chômage temporaire pour l’ensemble de la période de fermeture.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  35. Charlotte
    le 9 mai 2018 à 15:50

    Bonjour,

    Je suis diplômée depuis Juin 2017 et engagée en CDI depuis le 05/02/2018 en tant qu’employé dans le secteur privé sous un régime de 5 jours/semaine. Je souhaiterai prendre 12 jours de congés européens en Octobre du 19/10 au 02/11.
    N’ayant pas travailler en 2017, je n’ai pas droit à des congés ordinaires.

    Ai-je le droit de prendre 12 jours de congés européens?

    Bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mai 2018 à 16:40

      Bonjour Charlotte,

      Tu auras bien droit à 12 jours de vacances européennes (et même un peu plus) entre le 19/10 et le 02/11. Pendant ces vacances, tu continues à recevoir ta rémunération habituelle (sous forme de simple pécule). Cette rémunération est à charge de l’employeur si tu travailles sous statut employé. Si tu es ouvrier, c’est la caisse de vacances annuelles (ONVA par exemple) qui te payera.

      En réalité, tu finances toi-même tes vacances européennes. L’année suivante, au moment de recevoir normalement ton double pécule de vacances, on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  36. Glad
    le 7 mai 2018 à 14:40

    Bonjour,

    Je suis diplomé depuis juin 2017.

    Je travaille depuis le 2 avril 2018 en CDI en tant qu’employé. J’ai également travaillé du 22 janvier 2018 au 30 mars en intérim en temps plein.

    Ai-je droit à des vacances européennes ?

    Merci d’avance,

    Bien à vous,

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2018 à 16:22

      Bonjour Glad,

      Effectivement, comme tu travailles depuis plus de 3 mois depuis le début de cette année, tu remplis les conditions pour bénéficier des vacances européennes; même si ton premier contrat n’était pas chez ton employeur actuel.

      Comme tu travailles depuis le 22/01/2018 ans interruption,  depuis le 23/04 tu as droit à des jours de vacances européennes. Si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur. Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances européennes (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  37. willa
    le 7 mai 2018 à 11:00

    Bonjour,

    Je travaille depuis le mois de novembre 2017 (c’est mon premier emploi). Je travaille quatre jours par semaines. Cette année, j’avais droit à 2 jours de congés ordinaires, que j’ai pris au mois d’avril 2018.

    J’ai demandé à mon employeur combien de jours de congés européens il me serait possible de prendre en juillet 2018, et celui m’indique avoir droit à 6 jours de congés européens au mois de juillet, car il faudrait « déduire » les 2 jours de congés ordinaires que j’ai pris. Je ne vois cependant aucune mention de cela où que ce soit.

    Pourriez-vous m’éclairer ?

    Je vous remercie !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2018 à 14:54

      Bonjour Willa,

      La façon de procéder de ton employeur est bien correcte. Il faut en effet d’abord prendre les jours de vacances ordinaires. Ces derniers sont donc bien déduits des vacances européennes.

      Pour bien comprendre, voici 2 exemples :
      – une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
      A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours « ordinaires ». Il lui reste 1 jour de congé « européen, à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires. »
      – une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés « ordinaires », soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances européennes seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

      Bien à toi

  38. Denisa
    le 7 mai 2018 à 09:22

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en Juin 2017. J’ai seulement travaillé 6 jours en décembre 2017 je sais que je bénéficie pas de congés. Je travaille dans le secteur public depuis le 27 février 2018. Si je comprends bien, j’ai droit à des vacances Européennes. Auprès de qui dois-je me renseigner pour avoir droit à ces vacances durant le mois de juillet ou d’août? Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2018 à 15:33

      Bonjour Denisa,

      A priori tu n’as pas droit aux vacances européennes. Dans le secteur public, les prestations qui déterminent le congé du travailleur sont les prestations de l’année en cours. Dans le secteur privé, au contraire, les prestations qui déterminent le congé du travailleur sont les prestations de l’année précédente.

      Si tes vacances sont déterminées par tes prestations de travail de l’année en cours, les vacances européennes n’ont pas d’intérêt pour toi comme tu es supposé avoir déjà droit à un nombre de jours de congés. Tu ne pourrais y avoir droit que si tu travaillais comme salarié (contractuel) et que tes vacances sont déterminées par tes prestations en 2017.

      Renseigne donc toi auprès de ton employeur afin de savoir si tu as déjà droit à des jours de vacances ou non.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  39. billy
    le 3 mai 2018 à 11:46

    Ma situation me permet-elle de bénéficier de vacance jeune en Belgique ?

    Sachant que je suis jeune employé à temps plein de 23 ans (1er emploi) depuis novembre 2017 et fraichement diplômé depuis juin 2017.

    merci pour votre aide !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mai 2018 à 14:25

      Bonjour Billy,

      Oui, tu sembles remplir toutes les conditions pour avoir droit à des vacances jeunes. Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Tu peux demander l’allocation « vacances jeunes » à l’aide du formulaire C103 que tu obtiendras auprès de la CAPAC, de ton syndicat ou du bureau de chômage de l’ONEm. Tu dois le compléter avec ton employeur et remettre ce formulaire à chaque nouvelle période de congés. Le paiement a lieu après chaque période de vacances.

      Bien à toi

       

  40. Guen
    le 1 mai 2018 à 18:14

    Bonjour,

    J’ai travaillé en 2017 jusqu’en février 2018 en France. Depuis Mars 2018 je travaille en Belgique, mon employeur me dit que je n’ai droit à aucun jour de vacances. Est ce que j’ai le droit aux vacances européennes?

    Merci,

    Guen.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2018 à 15:16

      Bonjour Guen,

      Effectivement tu pourras obtenir des vacances « supplémentaires » lorsque tu auras travaillé au moins trois mois dans la même année civile en Belgique. À la fin de ces trois mois, tu auras droit à une semaine de congé (vers juin). Le nombre de jours exact sera proportionnel à ton régime de travail. (Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours). Après cette période , tu auras droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu auras droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  41. An
    le 29 avril 2018 à 13:04

    Bonjour,
    Ai-je droit à des vacances alors que je n’ai pas travaillé un jour en 2017.( minimex)
    Je commence mon travail le 1er Juin 2018. Vu que j’ai un enfant qui va en Crèche je vais etre obligé de prendre congé en juillet. Je ne sais pas quoi faire … merci de votre aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 avril 2018 à 16:54

      Bonjour An,

      A priori tu ne pourras pas prendre de congé en juillet sauf si ton employeur accepte que tu prennes un congé sans solde.

      Tu pourras seulement obtenir des vacances « supplémentaires » lorsque tu auras travaillé au moins trois mois dans la même année civile (A partir de septembre). À la fin de ces trois mois, tu auras droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact sera proportionnel à ton régime de travail. (Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours). Après cette période , tu auras droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu auras droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail. Plus d’info sur: http://www.bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-europeennes-ou-supplementaires/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  42. Mathieu
    le 25 avril 2018 à 21:37

    Dois-je faire une démarche particulière ou bien les congés européens s’activent automatiquement ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2018 à 16:47

      Bonjour Mathieu,

      Il n’y a en principe aucune démarche particulière à faire pour toi. Il faut simplement prévenir ton employeur qu’il s’agit de vacances européennes. Ce sera alors au secrétariat social de ton employeur de calculer l’incidence de ces vacances européennes sur ton double pécule de l’année suivante.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  43. gabdans
    le 20 avril 2018 à 11:40

    Bonjour,

    J’ai commencé un CDI temps plein le 1/02/2018. J’ai droit à 13 jours de congés extralégaux (jours de récups et congé offerts par mon organisation) mais à aucun jour de vacances légal.

    A combien de jours de congé européen ai-je droit ? Aussi, pour les obtenir, est-ce qu’il suffit de les notifier auprès de mon secrétariat social ?

    Merci beaucoup !

    Gabriela

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 avril 2018 à 16:19

      Bonjour Gabdans,

      Pour obtenir les vacances européennes (maximum 4 semaines), tu dois avoir travaillé minimum 3 mois en 2018. A l’issu de cette période dite d’amorçage tu auras droit à une semaine de congé (à partir du 01 mai 2018) . Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.

      Sache que les vacances européennes , impacteront ton double pécule de vacances de l’année suivante. C’est-à-dire qu’on déduira de ce double pécule la rémunération que tu as reçue pendant tes vacances européennes. Prendre des vacances européennes signifie donc que tu reçois à l’avance le supplément que représente le double pécule de vacances. Mais on ne touchera jamais à ton simple pécule de vacances, c’est-à-dire à ta rémunération «habituelle».

      Pour demander les vacances européennes, tu n’as aucune démarche particulière à faire. Tu dois juste en informer ton employeur. Comme pour les vacances ordinaires, tu devras également négocier les jours de vacances à prendre auprès de ton employeur.

      A savoir: les jours de récupérations et les jours extra légaux n’ont aucune influence sur ton droit aux vacances européennes.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  44. Jo
    le 17 avril 2018 à 10:34

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en juin 2017 et j’aurai 25 ans en juin 2018. Je travaille dans le secteur privé depuis le 23 octobre 2017.

    Je rentre donc dans les conditions des congés jeunes, mais n’ayant travaillé que 2 mois et un semaine en 2017 j’ai droit à moins d’une semaine de congé jeunes, est-ce correct?

    Est-ce que je peux cumuler ceci avec des congés européens? Tout en sachant que mon contrat se termine en septembre et que je prévois d’entamer une thèse de doctorat pour les 4 années qui arrivent.

    Merci d’avance pour votre aide.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2018 à 15:09

      Bonjour Jo,

      Effectivement tu remplis les conditions pour bénéficier des vacances jeunes cette année. Et, celles-ci sont plus intéressantes que les vacances européennes.

      Ta période de travail de 2 mois et une semaine de 2017 ne t’ouvre pas le droit à des jours de vacances jeunes mais plutôt à des jours de vacances ordinaires (ou congés légaux). A ces jours, tu peux si tu le souhaites, ajouter des jours de vacances jeunes de sorte à avoir un nombre maximum de 20 jours (ou 24 jours ) en fonction de ton régime de travail. Tu trouveras plus d’explications sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Tu devras alors demander l’allocation « vacances jeunes » à l’aide du formulaire C103 que tu obtiendras auprès de la CAPAC, de ton syndicat ou du bureau de chômage de l’ONEm. Tu dois le compléter avec ton employeur et remettre ce formulaire à chaque nouvelle période de congés. Le paiement a lieu après chaque période de vacances (mais au plus tôt à partir du mois de mai).

      Il n’est malheureusement pas possible de cumuler vacances jeunes et vacances européennes (ou supplémentaires), c’est soit l’un ou l’autre type de vacances. Ces vacances viennent compléter notre système de vacances pour garantir ces 4 semaines de congé par an à tous les travailleurs.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  45. Luka
    le 15 avril 2018 à 16:09

    Bonjour,

    Je commence à travailler dans le secteur privé comme employée du 01/05/2018 au 30/04/2019 (CDD).

    Je voudrais savoir si j ´ai droit aux vacances européennes et si appliquable combien de jours? À noter que l ´année précédente j ´ai travaillé dans un autre Etat membre de l ´UE en CDI. Si je n ´ai pas droit aux vacances européennes, à partir du quel moment je pourrai prendre mes congés annuels?

    Merci pour votre réponse.

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 avril 2018 à 17:11

      Bonjour Luka,

      Malheureusement, tu ne peux pas ouvrir le droit à des jours de vacances annuelles en Belgique sur base d’une période de travail à l’étranger. Mais comme c’est ta première année de travail en Belgique, tu pourrais effectivement avoir le droit à des vacances européennes.

      Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Comme ton contrat va débuter le 01/05/2018, à partir du 1er août, tu auras droit à des jours de vacances européennes. Si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances européennes (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Tu pourrais ouvrir le droit à des vacances annuelles à partir du 2019. Ta période d’occupation de 2018 (01/05 au 31/012; soit 7 mois de travail) te donnera droit à un peu plus de 2 semaines de vacances ordinaires l’année prochaine. A ces jours, tu pourras ajouter des jours de vacances européennes si tu le souhaites; de sorte à avoir 4 semaines de vacances au total en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  46. You
    le 4 avril 2018 à 10:19

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études au mois de juin 2016.

    J’ai commencé à travaillé comme employée du 08/06/2017 au 31/12/2017 à mi-temps 18h30 par semaine (3jours). A partir du mois de janvier 2018, j’ai obtenu une augmentation d’heures ce qui fait que les congés auxquels j’ai droit s’élève seulement à un peu plus d’une semaine ….

    Pouvez-vous me dire si j’ai droit aux congés européens dans ce cas de figure?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 avril 2018 à 15:41

      Bonjour You,

      Oui, tu remplis bien les conditions pour faire appel aux congés européens.
      Bien à toi

  47. Julien
    le 27 mars 2018 à 14:02

    Bonjour,

    Les congés européens sont ils accessibles aux travailleurs du secteur public ?

     

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mars 2018 à 10:50

      Bonjour Julien,

      A priori, non. Puisque, dans le secteur public, les prestations qui déterminent le congé du travailleur sont les prestations de l’année en cours. Contrairement, au secteur privé où les prestations qui déterminent le congé du travailleur sont les prestations de l’année précédente.
      Si tes vacances sont déterminées par tes prestations de travail de l’année en cours, les vacances européennes n’ont pas d’intérêt pour toi (et il n’est donc pas possible d’y recourir).
      Tu ne pourrais y avoir droit que si tu travaillais comme salarié (contractuel) et que tes vacances sont déterminées par tes prestations en 2017.
      Bien à toi

  48. Nathalie
    le 26 mars 2018 à 08:30

    Bonjour,
    J’ai 27 ans et je suis actuellement sous contrat de travail interim chez Manpower depuis le 1 février 2018. J’aimerai prendre quelques congés européens en mai et en septembre. Quelle est la démarche à entreprendre ? Car mon employeur me dit de me tourner vers l’ONEM pour bénéficier de ces derniers.
    Merci pour votre réponse !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 15:41

      Bonjour Nathalie,

      Les vacances européennes sont différentes des vacances jeunes. Il ne faut pas faire de démarches auprès de l’ONEm pour bénéficier de vacances européennes. Il suffit que l’employeur les déclare comme telles. En effet, les vacances européennes sont en réalité auto-financées et la rémunération que tu percevras durant ces congés sera récupérée sur ton double pécule de l’année prochaine.

      Par contre, si tu as commencé à travailler en février 2018, tu n’es pas encore dans les conditions pour en bénéficier puisqu’il faut d’abord avoir travaillé au moins 3 mois dans l’année civile en cours pour pouvoir en bénéficier (au prorata des prestations). Tu ne pourras prendre donc prendre des vacances européennes qu’à partir du mois de mai. Tout ceci est expliqué ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. Iberia
    le 19 mars 2018 à 16:22

    Combien aurais je droit d argent pour congé …
    Travailler le 07/17 au 31/12/17
    Employés

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2018 à 15:19

      Bonjour Iberia,

      Tu devrais avoir droit à un simple et un double pécule de vacances.
      Tu as droit à 2 semaines de vacances ordinaires en 2018. Pendant ces deux semaines de vacances, tu continueras à être payé normalement. C’est ce qu’on appelle le simple pécule.

      En plus de ce pécule, tu perçoisun montant supplémentaire appelé «double pécule de vacances». Le double pécule de vacances est la partie du pécule de vacances à laquelle le travailleur a droit en vertu des lois coordonnées relatives aux vacances annuelles des travailleurs salariés et qui ne correspond pas à la rémunération normale des journées de vacances. Sur cette partie du pécule de vacances, les cotisations de sécurité sociale ne sont pas dues. Cependant, une retenue spéciale à charge du travailleur doit être prélevée sur celle-ci.

      Tu peux évaluer le montant de ton double pécule sur; https://www.jobat.be/fr/articles/quel-est-le-montant-de-votre-pecule-de-vacances/
      Comme tu n’as travaillé que 6 mois en 2017, tu dois diviser le montant obtenu par 2.
      Bien à toi

       

  50. JDP
    le 16 mars 2018 à 15:28

    Bonjour,

    Je travaille depuis début Juin 2017 en tant qu’employé.  Je travaille à temps plein 5 jours/semaine.

    J’ai déja pris 8 jours de vacances européennes, il m’en reste, sauf erreur de ma part, 12 à prendre.

    J’aurais voulu savoir si ces jours de congé doivent absolument être pris durant la première année de travail, dans mon cas, jusqu’à début Juin, ou bien si il sont encore valables après.

    Si ils sont seulement valable pendant la première annnée, ça voudrait dire que je dois prendre mes 12 jours, avant début juin, ou bien ces jours de vacances seront perdus?

    Merci de m’éclairer.

    Jean

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 15:05

      Bonjour Jean,

      Les vacances européennes permettent en fait aux travailleurs qui n’ont pas travaillé suffisamment de jours l’année précédente que pour avoir ouvert leur droit aux 20 jours de congé légaux par an, de quand même avoir le même nombre de jour de congé que tout le monde.

      Dans ton cas, si tu as déjà travaillé depuis juin 2017 (hors contrat étudiant) tu devrais normalement déjà avoir ouvert ton droit à un certain nombre de jours de congé légaux (on compte généralement un peu moins de deux jours pour deux mois de travail). Tu devrais donc avoir environs 12 jours de congés légaux pour l’année 2018. Ces jours sont à prendre en priorité, avant de les compléter avec des jours de vacances européennes. Il semble également impossible que tu aies déjà pris 8 jours de vacances européennes en 2018. Peut-être les as-tu pris en 2017? Dans ce cas le compteur retombe à zéro pour l’année civile 2018.

      Quoiqu’il en soit, tu pourras compléter tes 12 jours de congés légaux (si tu le souhaites ce n’est pas obligatoire), par maximum 8 jours de vacances européennes à prendre progressivement durant les 5 derniers mois de 2018 (tu n’y as pas droit pendant les 7 premiers mois de 2018 qui sont « couverts » par tes jours de vacances ordinaires »). Par exemple: tu ne pourrais pas prendre 8 jours de vacances européennes en aout, tu ne pourrais en prendre qu’1 ou 2 en aout. Par contre, en décembre, tu pourrais en prendre 8 d’un coup.

      Si tu travailles l’entièreté de l’année 2018, dans ce cas tu auras droit à 20 jours de congé légaux en 2019 et tu n’aurais alors plus droit aux vacances européennes (comme tu auras suffisamment de jours de congés ordinaires).

      Finalement tu parles de « perdre » tes jours de vacances européennes. Attention que, contrairement aux vacances jeunes, les jours de vacances européennes ne sont pas « offerts ». Il s’agit en effet d’une avance sur ton double pécule de vacance de l’année suivante. Ainsi chaque jour que tu prends sous forme de vacances européennes en 2018 sera déduit de ton double pécule de 2019. Il s’agit donc en fait d’une avance et non d’un cadeau.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  51. Leila
    le 16 mars 2018 à 12:43

    Bonjour,

    Je désire savoir si j’aurais le droit aux vacances européennes (et à partir quand) selon le suivant:

    Fin août 2017 : fin de mes études (doctorat)
    17/07/2017 à 16/10/2017 : stage non rémunéré aux Nations Unis
    01/04/2018: je commencerai un travail intérim de 6 mois

    Selon ces conditions, quand aurais-je droit aux vacances européennes ?

    Merci d’avance pour votre retour.

    Bien à vous,

    Leila

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2018 à 14:42

      Bonjour Leila,

      Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile.  Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ».
      À la fin de la période d’amorçage de trois mois, tu as droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.
      Par exemple : si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.
      Tu as donc droit, au plus tôt, à une semaine de vacances européennes dès le 01/07/18.

      Bien à toi

  52. Valérie
    le 13 mars 2018 à 09:02

    Bonjour,

    Ayant été intérimaire en 2017 (6 mois de prestation puis 6 mois sans travaille). Puis-je pretendre au conge européen en 2018?

    Merci pour votre aide.

     

    Valérie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2018 à 12:43

      Bonjour Valérie,

      Ta période de travail de 6 mois en 2017 a dû t’ouvrir le droit à 2 semaines de vacances ordinaires pour 2018. Si tu le souhaites, tu peux évidemment prendre des jours de vacances européennes (ou supplémentaires) cette année; le but étant d’arriver à 20 (ou 24 selon ton régime de travail) jours de vacances pour toute l’année.

      Le nombre de jours de vacances européennes que tu peux prendre dépend toujours du nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as ouvert le droit l’année précédente. Voir la feuille de décompte de tes vacances ordinaires que tu as probablement dû recevoir de ton employeur en début d’année.
      Par exemple, si tu as 2 semaines de vacances ordinaires, tu peux ouvrir le droit jusqu’à 2 autres semaines (10 ou 12 jours) de vacances européennes en fonction de ton régime de travail.

      Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Si par exemple ton contrat à débuté le 01/01/2018, à partir du 1er avril, tu auras droit à des jours de vacances européennes. Si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Mais, tu dois d’abord utiliser tes jours de congés ordinaires et tu ne pourras prendre, au plus tôt, des vacances européennes que durant le 2e semestre de 2018. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter..

  53. Damien
    le 12 mars 2018 à 09:31

    Bonjour,

    Je désire savoir si j’ai le droit aux vacances européennes selon les conditions suivantes :

    Fin juin 2016 : fin de mes études (haute école)
    17/03/2017 à 18/01/2018 : travail en tant qu’employé dans le secteur public (17 jours de congés pour 2018 pré-payés par l’organisme public).
    01/02/2018 jusqu’à 31/08/2018 (CDD) dans le secteur privé.

    Selon ces conditions, ai-je droit aux vacances européennes ?

    Merci d’avance pour votre retour rapide.

    Bien à vous,

    Damien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mars 2018 à 15:06

      Bonjour Damien,

      Tu devrais pouvoir bénéficier de vacances européennes après 3 mois de travail en 2018 (période d’amorçage) soit à partir du 1er mai. Tu acquières ces congés au fur et à mesure au prorata de tes prestations soit 5 jours de congé pour 3 mois de travail dans un régime de 5 jours/semaine à temps plein (ou 1,6 jour  par mois).  Toutes les explications concernant le calcul et le financement de ces vacances se trouvent sur la fiche ci-dessus ou sur cette page du SPF Sécurité sociale: https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/vacances-supplementaires-pour-employes-et-apprentis-employes

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  54. nagui
    le 8 mars 2018 à 08:08

    Bonjour,

     

    Je suis employée et je travaille 5 jours/semaine. Je suis à temps partiel (25h).

    Lors de l’année 2017 j’ai accumulé 3 congé parentaux et en plus j’ai ajouté à cela mes vacances annuelles.

    Donc je n’ai pas travaillé du tout l’année passée. J’ai repris mon travail le 15.01.2018 toujours à temps partiel / 25h-semaine / 5jours – semaine.

    J’aimerais svp savoir si selon vous, j’ai droit à des congés européens? Si oui quelle durée?

    D’après ce que j’ai compris c’est le travailleur qui finance ses congés européens sachant que le montant perçu sera déduit du double pécule de vacances de l’année qui suit.

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Dans l’attente de vous lire, je vous prie d’agréer mes salutations.

    Mme Baki

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mars 2018 à 15:19

      Bonjour Nagui,

      Pour pouvoir prendre des vacances européennes, il faut être dans une situation de début ou de reprise d’activité. Le fait d’avoir interrompu ses activités pour un congé parental et de reprendre le travail est effectivement un événement qui peut permettre de bénéficier de vacances européennes.

      Après 3 mois de travail salarié en 2018 (donc à partir du 15 avril 2018), tu pourras donc bénéficier d’une semaine de vacances (soit 25h de congé). Ensuite, les congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata de tes prestations pour arriver à 4 semaines de vacances sur l’année civile.

      C’est effectivement toi qui « auto-finances » ces congés puisque la rémunération que tu percevras durant ces congés sera récupérée sur ton double pécule de l’année suivante.

      Tu retrouveras ces informations sur le site de l’ONVA: https://www.onva.be/fr/que-faire-en-cas-de-%E2%80%A6/recommencer-ou-les-vacances-suppl%C3%A9mentaires ou du SPF sécurité sociale: https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/vacances-supplementaires-pour-employes-et-apprentis-employes

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  55. Jon
    le 5 mars 2018 à 10:56

    Bonjour,

    J’ai été diplomé de l’université en Juin et j’ai commencé à travailler pour une société en Flandres à Grimbergen en mi-octobre 2017 sous contrat IBO (VDAB) en Flandre pendant 3 mois pour une société en tant que stagiaire. Mon contract IBO a pris fin début février 2018 et j’ai reçu un CDI dans la boite où j’ai fait mon stage. Pour l’instant, j’ai droit avec ma société à 11,5 jours de congés extra-légaux payés par la société.

    Je suis née en 1992 donc je pense que je n’ai pas droit aux congés jeunes car je n’ai pas moins de 25 ans. Cependant, je me demandais s’il était possible (bien que je n’ai pas moins de 25 ans) que j’ai droit à d’autres congés en plus payé par un organisme ou autre étant donné que c’est ma première année de travaille. Exemples: congés européens ect… Savez-vous à qui je dois m’adresser pour ce genre de questions

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 mars 2018 à 10:17

      Bonjour Jon,

      Tu ne réponds effectivement pas aux conditions pour avoir droit aux vacances jeunes puisque tu as plus de 25 ans et que tu n’as pas travaillé sous contrat de travail en 2017 (le stage IBO n’est pas pris en compte comme du travail).

      Par contre, tu pourrais avoir droit aux vacances supplémentaires après la période d’amorçage de 3 mois (il faut avoir travaillé au moins 3 mois dans l’année civile où l’on souhaite prendre des vacances européennes). Cela veut dire que tu pourras en prendre à partir du mois de mai. Les vacances européennes s’acquièrent au prorata des prestations. Après la période d’amorçage de 3 mois, si tu travailles à temps plein dans un régime de 5 jours/semaine, tu auras droit à 5 jours de congé. Ensuite, tu continues à cumuler des congés au prorata de tes prestations soit en moyenne 1,6 jour de congé par mois presté (dans un régime à temps plein de 5 jours/semaine). Les vacances européennes permettent de compléter le droit aux congés légaux pour atteindre un maximum de 20 jours par année civile. Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus.

      Pour demander des vacances européennes, il suffit en principe de négocier la période avec son employeur et de prévenir le secrétariat social. En réalité, tu auto-finances tes vacances puisque la rémunération que tu percevras durant ces vacances européennes cette année sera récupérée sur ton double pécule de l’année prochaine.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  56. Seb
    le 27 février 2018 à 09:50

    Bonjour,
    Alors j’ai commencé à travailler en octobre 2017 au paravant j’étais chez actiris donc c’est mon premier emploi , à mon travail j’ai su avoir des congés compensatoire c’est à dire dès congés grâce à mes heures sup qui seront récupérées en congés , des congés exeptionnel, et mon employeur m a donné 5 jours de congé aussi, dû coups j’ai déjà deux semaine de congé en août 2018 aurais-je tout de même le droit de demander un congé européen supplémentaire ou pas?
    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 février 2018 à 11:13

      Bonjour Seb,

      Tu pourrais effectivement demander des congés supplémentaires car le nombre de jours de vacances supplémentaires  dépend  du nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as ouvert le droit en travaillant l’année passée (on ne tient donc pas compte des congés compensatoires et des congés exceptionnels).

      En effet, en travaillant en 2017, tu as ouvert le droit à +/- 4 jours de congé annuel (si tu travailles à raison de 5 jours par semaine) ou 6 jours (si tu travailles à raison de 6 jours par semaine). Peut-être s’agit-il des 5 jours de congé octroyé par ton employeur ? N’hésite donc pas à lui poser la question ou a consulter ton attestation de vacances que ton employeur t’a peut-être remise en début d’année.

      Les vacances européennes te permettent donc de pouvoir compléter tes jours de vacances annuelles pour parvenir à 20 ou à 24 jours  de congé (en fonction de ton régime de travail).

      Ce droit te sera par contre accessible à partir du 1er avril, car pour pouvoir en bénéficier tu dois avoir travaillé minimum 3 mois dans la même année civile.

      Attention! pour pouvoir utiliser tes vacances européennes, tu devras d’abord épuiser tes vacances annuelles.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  57. Héléna
    le 16 février 2018 à 08:26

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 6 novembre 2017 et je compte prendre des congés en juin 2018. Je pensais prendre des congés sans solde mais je viens de découvrir les vacances européennes. Comment ça se passe ?

    A qui dois-je m’adresser pour savoir réellement combien de jours j’aurais ? Puis-je recevoir une feuille et la donner à mon employeur ou c’est à lui de chercher cela ?

    Merci d’avance,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2018 à 16:45

      Bonjour Héléna,

      Ta période de travail de 2017 a dû t’ouvrir le droit à 2, voire 3 jours de vacances ordinaires pour 2018. Si tu le souhaites, tu peux effectivement prendre des jours de vacances européennes (ou supplémentaires); le but étant d’arriver à 20 (ou 24 selon ton régime de travail) jours de vacances pour toute l’année.

      Le nombre de jours de vacances européennes que tu peux prendre dépend toujours du nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as ouvert le droit l’année précédente. Voir la feuille de décompte de tes vacances ordinaires que tu as probablement dû recevoir de ton employeur en début d’année.
      Par exemple, si tu as 3 jours de vacances ordinaires, tu peux ouvrir le droit jusqu’à 17 (ou 21 jours) de vacances européennes en fonction de ton régime de travail.
      Pour en bénéficier, il te faut travailler au minimum 3 mois dans la même année civile.
      Donc, à partir du 1er avril, tu auras droit à des jours de vacances européenne.
      Par exemple, si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours.
      Après cette période d’amorçage de trois mois, pour chaque mois de travail tu auras droit à deux jours supplémentaires de congé. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Comme pour les vacances ordinaires, les jours de vacances européennes doivent être négociés avec ton employeur.
      Toutefois, ton employeur devra prendre en compte qu’il s’agit bien de vacances supplémentaires (et en informer son secrétariat social s’il en a un) car la rémunération que tu recevras durant cette période de congé devra être récupérée sur ton double pécule de vacances en 2019.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  58. Ginette
    le 13 février 2018 à 17:03

    Durant la première année de travail, je comprends bien que nous avons droit aux vacances européennes mais lorsque cette année de travail est terminée, nous avons le droit d’avoir des congés annuels? En sachant que j’ai pris mes 20 jours de congés européens durant ma première année, y-a-t il un impact sur les congés annuels de l’année suivante?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 11:44

      Bonjour Ginette,

      Si tu travailles en régime 5 jours/semaine et que tu as bénéficié de 20 jours de vacances européennes en 2017, c’est que tu as travaillé toute l’année en 2017.
      Tu as donc bien droit à 4 semaines (20 jours) de congés payés en 2018.
      Les jours de vacances européennes sont bien assimilés à des jours de travail et n’ont aucun impact négatif (si ce n’est sur le double pécule de vacances) sur ton droit à des vacances l’année suivante.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  59. AdriTze
    le 8 février 2018 à 11:43

    Bonjour,

    J’ai commencé à travailler le 18 septembre 2017 jusqu’au 31 décembre 2017 dans le secteur public (hôpital) où on a apuré mes congés au fur et à mesure jusqu’au 31 décembre. A partir de ce 15 janvier, j’ai décroché un emploi dans le secteur privé (hôpital) et là je n’ai droit à aucun congé vu qu’ils ont été apurés. Je n’ai pas droit non plus aux congés jeunes vu que je travaillais dans le public. Puis-je bénéficier des vacances européennes et si oui comment les obtenir?

    Un grand merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 10:47

      Bonjour Adritze,

      Pour bénéficier de vacances supplémentaires, le travailleur doit satisfaire aux conditions suivantes :

      – débuter (ex. : premier emploi, ancien indépendant, ancien fonctionnaire, travailleur de retour sur le territoire belge) ou reprendre (après une période de chômage complet, d’incapacité de travail de plus d’un an, de crédit-temps à temps plein, etc).
      – avoir presté effectivement ou de manière assimilée au moins 3 mois durant une même année civile (« période d’amorçage »).
      – avoir épuisé ses jours de vacances légales.

      Étant donné que tu sembles remplir ces différentes conditions et que tu as intégré un nouvel emploi à partir du mois de Janvier 2018 , il te faudra une période d’amorçage de trois mois à la fin de laquelle, tu auras  droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail. Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours. Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  60. Tattibitati
    le 7 février 2018 à 12:56

    J’ai commencé à travailler le 28 août 2017, c’est mon premier emploi et à temps partiel  . Ai-je droit pour l’année 2018, entre juillet et août, aux vacances européennes?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 16:30

      Bonjour Tattibitati,

      Tu as commencé à travailler en août dès lors tu as droit à des congés ordinaires (+- 5 jours). Ceux-ci seront proportionnels à ton régime de travail.

      (Par exemple : une personne avec un contrat temps plein a droit à deux jours de congé par mois de prestations effectuées si elle travaille six jours par semaine.)

      Tu pourras en plus de tes congés ordinaires prendre des vacances européennes.  Les vacances européennes peuvent se prendre uniquement après avoir épuisé les congés ordinaires et le droit à ces vacances s’ouvre progressivement au prorata des prestations de l’année.
      Donc en juillet et août, tu pourras compléter tes jours de vacances ordinaires pour avoir un total de 2 semaines de vacances, voire un peu plus (tout dépendra de la date précise de tes congés).

      A savoir: si tu prends des vacances européennes, celles-ci impacteront ton double pécule de l’année prochaine en le diminuant ou le supprimant.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

       

  61. maya
    le 7 février 2018 à 10:42

    Bonjour,

    Après une période de chômage de 13 mois, suite à un licenciement, j’ai repris une activité professionnelle le 08/01/2018 à temps partiel (19h/semaine). Pour l’année 2018, ai-je droit aux vacances européennes ou « jeunes », sachant que j’ai 51 ans?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 10:05

      Bonjour Maya,

      Si tu n’as pas travaillé en 2017, tu n’auras effectivement pas de congés légaux en 2018. Les vacances européennes sont faites pour ce type de situation. Tu pourras donc bien y faire appel. Pour cela il faudra d’abord que tu travailles 3 mois en 2018 (= période d’amorçage). Suite à cette période d’amorçage tu bénéficieras déjà d’un nombre de jours proportionnellement à ton régime de travail. Par exemple?: si tu travailles 5 jours par semaine, tu auras droit à 5 jours de vacances européennes. Si tu travailles 6 jours par semaine, tu auras droit à 6 jours. Dans ton cas, comme tu es à temps partiel 19h/semaine ce sera autour de 2,5 jours (ce chiffre est indicatif, il faudrait que tu en parles directement avec ton employeur).

      Après cette période d’amorçage, tu pourras prendre des jours de congés supplémentaire pour atteindre un total de 4 semaine de congé sur 2018. Comme tu travailles moins qu’un temps plein, tu auras droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail (4x 19 heures soit 76 heures). Ces congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata des prestations.

      Les vacances européennes ne nécessitent pas démarche particulière. Il faut juste informer ton employeur qu’il s’agit de vacances européennes et négocier la période de vacances comme pour tout autre congé.

      Attention que les vacances européennes ne sont pas « offertes ». Il s’agit d’une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante. Ce dernier sera donc moins important en 2019 si tu fais appel aux vacances supplémentaires cette année.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  62. Marie
    le 7 février 2018 à 09:22

    Bonjour,j’ai commencé mon 1er travail le 17/07/2017 jusqu’au 30/09/2017 puis j’ai commencé mon 2eme travail le 02/11/2017 jusqu’à maintenant,je suis temps plein,une infirmière je fait 1 weekend sur deux,est ce que j’ai le droit aux congés Européennes/supplémentaire ? Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 février 2018 à 09:45

      Bonjour Marie,

      En ayant travaillé de juillet à septembre puis de novembre à décembre en 2017, tu t’es déjà constitué une base de congé légaux pour 2018 (un peu moins de la moitié comme tu as travaillé 5 mois sur 12). Ces congés légaux pourront être complétés par le système des « vacances européennes » afin que tu totalises 4 semaines de congé pour l’année 2018.

      Tu dois toujours épuiser d’abord les jours de congés auxquels tu as droit. Ensuite, tu pourras disposer des jours de vacances européennes à conditions que tu travailles au moins trois mois dans la même année civile, soit en 2018 (= période d’amorçage). Si tu travailles à temps plein dans un régime de 5j/semaine, tu pourras donc bénéficier de 5 jours de congé à partir du mois d’avril. Après, les congés s’acquièrent au fur et à mesure au prorata des prestations.

      Les vacances européennes ne nécessitent pas démarche particulière. Il faut juste informer ton employeur qu’il s’agit de vacances européennes et négocier la période de vacances comme pour tout autre congé.

      Attention que, contrairement aux vacances jeunes, les vacances européennes ne sont pas « offertes ». Il s’agit d’une avance sur ton double pécule de vacances de l’année suivante. Ce dernier sera donc moins important en 2019 si tu fais appel aux vacances supplémentaires cette année.

      En ce qui concerne les vacances jeunes, les trois conditions sont :

      – Avoir moins de 25 ans au 31 décembre 2017
      – Avoir terminé (ou arrêté) tes études (ou ton apprentissage) dans le courant de 2017
      – Après la fin des études avoir été sous occupation de contrat salarié pendant au moins un mois et avoir travaillé 13 jours complets

      Il faudrait donc que tu remplisses ces trois conditions (ensemble) pour bénéficier des vacances jeunes. Comme nous ne connaissons ni ton âge, ni ton parcours étudiant, il nous est impossible de te répondre précisément. Tu trouveras toutes les informations sur les vacances jeunes ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-jeunes/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  63. Julie
    le 22 janvier 2018 à 11:58

    Bonjour,

    Après 16 ans comme indépendante, j’ai repris un mi-temps (19h/semaine, étalé sur 3 jours) en septembre 2017.  En 2017, j’ai pris 8h de vacances supplémentaires.

    En 2018, à combien d’heures de congé (supplémentaires et légaux) ai-je droit?

    Merci d’avance pour votre réponse.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2018 à 11:51

      Bonjour Julie,

      Concernant les jours de vacances ordinaires auxquels tu as droit, ceux-ci vont être calculés de manière un peu différente si tu es employée ou ouvrière et pourra aussi varier d’un secteur d’activité à l’autre (certains secteurs ou entreprises disposent de jours de congés extra-légaux). A titre indicatif, Si tu as travaillé 4 mois à temps plein en 2017 en tant qu’employée, tu as en principe droit à 7 jours de vacances ordinaires en 2018. Si tu as travaillé à mi-temps pendant 4 mois entiers en qualité d’employée, cela reviendra selon mes calculs à une semaine de 19 heures + une journée complète de congé de congés légaux en 2018. Ton régime de travail de 19heures semaines, correspond-il bien à un mi-temps dans ton entreprise ?
      Il vaut cependant mieux que tu te renseignes auprès de ton employeur sur le nombre de jours de vacances ordinaires auxquels tu as droit exactement.

      Tu dois toujours épuiser d’abord les jours de congés auxquels tu as droit.
      Ensuite, tu peux demander des jours de vacances supplémentaires (ou européennes) pour atteindre les 4 semaines de congé par an ( 4x 19 heures soit 76 heures).
      Tu pourras faire appel aux vacances supplémentaires si tu as travaillé au moins trois mois dans la même année civile, soit en 2018. Le nombre de jours de vacances supplémentaires auxquelles tu auras droit dépendra des périodes que tu as travaillé. Si tu travailles selon un régime à temps plein de cinq jours semaines en qualité d’employée, tu as droit à 5 jours de vacances après les trois premiers mois et à 1,66 jours supplémentaires par mois de prestations supplémentaires après les trois premiers mois. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail. Puisque tu travailles 19heures semaines répartis sur 2 jours et une demi-journée, au bout de la période d’amorçage de trois mois tu devrais avoir droit à 19 heures de congé, soit à 2,5 jours et ainsi de suite. Je te donne ces chiffres à titre indicatif car je n’ai pas toutes les données nécessaires pour te répondre.
      Parles-en avec ton employeur. Celui-ci est plus à même de te renseigner.
      Pour les conséquences sur ton droit au double pécule de la prise de vacances « supplémentaires », je te renvoie à la fiche ci-dessus.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  64. Mélu
    le 19 janvier 2018 à 17:35

    Bonjour,
    Je viens de signer ce jour un CDD pour 6 mois.
    J’ai 34 ans, j’ai repris des études d’infirmière en 2014.
    Avant mes études j’étais employée, comment mes vacances seront calculées ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 10:37

      Bonjour Mélu,

      Pour cette année tu n’auras pas droit à des vacances ordinaires. Par contre tu peux demander de prendre des vacances européennes. Celles-ci te seront accordées après une période d’amorçage (ce qui correspond à 3 mois de travail), tu auras droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à ton régime de travail.

      Après cette période d’amorçage, tu as droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations  effectuées si tu travailles six jours par semaine. Si tu travailles moins, tu as droit à des jours de vacances proportionnellement à ton régime de travail (maximum 4 semaines / an).

      Sache qu’en prenant des vacances européennes, celles-ci impacteront ton double pécule de l’année prochaine, celui-ci ne te sera pas versé ou sera diminué.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  65. Flore
    le 17 janvier 2018 à 13:06

    Bonjour,

    J’ai été diplômée en juin 2016. J’ai commencé à travailler le 13 février 2017 à mi-temps jusqu’au 3 avril 2017, date à laquelle je suis passée en temps plein. En 2017, je n’ai pas eu droit à des congés.

    Cette année, j’ai droit à des congés mais je n’arrive pas à 4 semaines étant donné que je n’ai pas travaillé une année entière en 2017.

    Dans ces conditions, puis-je demander les congés européens?

    Merci beaucoup,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 15:35

      Bonjour Flore,

      Tu peux effectivement compléter ton droit aux vacances annuelles acquises sur base de ton travail salarié de l’année passée avec des vacances européennes. Tu pourrais utiliser des vacances européennes après la période d’amorçage. Cette période d’amorçage se constitue de 3 mois de travail salarié sur l’année civile dans laquelle on souhaite prendre des vacances européennes. Cela veut dire que tu pourras prendre des vacances européennes à partir du mois d’avril 2018. Tout ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Flore
        le 23 janvier 2018 à 09:31

        Bonjour,

        La GRH de mon entreprise dit que les vacances européennes sont une avance sur mes congés de l’année prochaine (2019). Selon elle, je peux en prendre maximum 10 cette année, qui seront déduits de mes 20 jours l’année prochaine… Est-ce correct? Si c’est le cas, le problème de ne pas avoir mes 20 jours de congé par année ne fait que se reporter à l’année prochaine…

        Merci beaucoup,

        Flore

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 23 janvier 2018 à 14:17

          Bonjour Flore,

          Les vacances européennes sont effectivement « auto-financées » par le travailleur mais elles ne sont pas récupérées sur les jours de congés annuels de l’année suivante mais sur le double pécule de l’année suivante. Le double pécule est une somme d’argent que l’on reçoit généralement vers le mois de mai. En 2019, tu auras donc bien tous les jours de congés acquis sur base de ton travail en 2018 par contre, ton double pécule sera diminué de la rémunération perçue durant les jours de vacances européennes pris en 2018. Tu retrouveras cette explication à la fin de cette page: https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/vacances-supplementaires-pour-employes-et-apprentis-employes

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  66. Sinead
    le 18 janvier 2018 à 09:57

    Bonjour,

     

    Je vous remercie beaucoup pour votre explication.

    C’est pour mon mari en fait, il a été en cdd de fin décembre 2016 au 31 janvier 2017, ensuite la même société lui a fait un PFI du 1er février au 31 juillet et à partir du 1er août 2017 il a eu un cdi dans cette même société.

    Le secrétariat social de la société l’a informé qu’il a droit à 8 jours de congés annuels donc si je comprends bien, il pourrait prétendre à 12 jours de congés européens?

    D’avance merci.

  67. Infor Jeunes Bruxelles
    le 18 janvier 2018 à 17:00

    Bonjour Sinead,

    Tout a fait. Si ton mari a ouvert le droit à 8 jours de congés annuels pour sa période de travail de 2017, il peut effectivement prétendre jusqu’à 12 jours de vacances européennes cette année. Mais, qu’il sache qu’il devra d’abord épuiser ses jours de vacances annuels avant de pouvoir prendre des vacances européennes.

    Les jours de vacances européennes ne peuvent être pris que progressivement au prorata des prestations de l’année.
    Pour bien comprendre, voici 2 exemples :
    – une personne qui a travaillé 2 mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 4 jours de congés « ordinaires » en 2018.
    A la fin du mois de mars 2018, elle a droit à 5 jours de congés « européens » dont il faut déduire 4 jours « ordinaires ». Il lui reste 1 jour de congé « européen, à prendre après les 4 jours de congés « ordinaires. »
    – une personne qui a travaillé six mois en 2017 en régime 5 jours/semaine a droit à 10 jours de congés « ordinaires », soit à deux semaines de congé. Les jours de vacances européennes seront donc comptabilisés au-delà des 6 premiers mois d’occupation en 2018, c’est-à-dire à partir du mois de juillet.

    Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.