Bruxelles-J

Le stage d'insertion professionnelle

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente). Sa durée est de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous. Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. En effet, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés ;
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté. Si tu n’as pas suivi d’études en Belgique, il est parfois possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Notamment, lorsque tu as travaillé au moins 3 mois (comme salarié ou indépendant) en Belgique.
    A partir du 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM ;
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire ;
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans (nouveauté depuis le 01/01/15) au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans ;
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par Actiris. Une première évaluation a lieu au cours du 5e et une deuxième au cours du 9e mois de stage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.

Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, rends toi sur la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


110 questions pour “ Le stage d'insertion professionnelle

  1. ale
    le 8 décembre 2017 à 14:55

    Bonjour,

    Mon employeur me demande si ma période de stage d’insertion professionnelle d’un an peut lui permettre de bénéficier d’aides à l’emploi autre que PFI, que dois-je lui répondre?

    Merci beaucoup d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 décembre 2017 à 16:59

      Bonjour Ale,

      Le fait d’être inscrit comme demandeur d’emploi durant une certaine période peut effectivement permettre de bénéficier de certains plans d’embauche. C’est par exemple le cas pour le passeport APE (en Région Wallonne). Certains plans d’embauche nécessitent d’être demandeur d’emploi indemnisé depuis un certain temps et dans ce cas, un inscription comme demandeur d’emploi en stage d’insertion n’est pas suffisante pour avoir accès à ces plans d’embauche. Il y a également parfois des conditions d’âge, de diplôme ou encore de secteur et donc il est difficile de te répondre de manière précise et exhaustive. Comme tu parles du PFI, nous supposons que tu es en Région Wallonne. Dans ce cas, tu trouveras les différents plans d’embauche possibles sur cette page du site du Forem: https://www.leforem.be/particuliers/aides-financieres-emploi.html

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  2. Celili1995
    le 7 décembre 2017 à 23:47

    Bonjour, je vais avoir 22 ans en Décembre. Je suis actuellement en stage d’insertion (inscrite en juillet comme demandeuse d’emploi). J’ai la possibilité de prendre un travail salarié à 13H/semaine payé 8€/H ce qui me fait un salaire inférieur à 500€ par mois. Ai-je droit à une allocation en plus de mon salaire comme une AGR ou je n’ai droit à rien ? Et si mon contrat se finit par exemple après 3 mois de travail, je n’ai pas droit au chômage mais ai-je droit à l’allocation d’insertion étant donné que je serai toujours dans les 36 mois légaux pour toucher les allocations ?
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2017 à 11:19

      Bonjour Celili1995,

      Afin d’ouvrir ton droit aux allocations d’insertion il te faudra d’abord valider ton stage d’attente qui est de 310 jours (ouvrables) à partir du 1er août si tu t’es inscrite comme demandeuse d’emploi juste après tes études.

      Pendant la période de ton stage il est tout à fait possible d’occuper un contrat de travail, cela ne l’interrompra pas mais ne le diminuera pas non plus. Si tu travailles à mi-temps, comme tu n’as pas encore ouvert ton droit aux allocations d’insertion (ni aux allocations de chômage d’ailleurs) tu n’auras pas droit à un supplément afin de compléter ton salaire.

      Si ton stage a bien commencé en août, tu ouvriras donc normalement ton droit vers la fin juillet. Si ton contrat prend fin avant fin juillet, tu n’auras pas encore droit à tes allocations d’insertion mais tu continueras ton stage – a condition de bien restée inscrite comme demandeuse d’emploi-  normalement jusqu’à ce que celui-ci soit validé (310 jours + deux évaluations positives). Attention que si tu signes un CDI, tu ne pourras pas interrompre ce contrat sans risquer une sanction de l’ONEm (et donc voir ton droit aux allocations d’insertion temporairement suspendu).

      Dans le cas où tu serais toujours salariée à temps partiel au moment où ton stage d’insertion se termine, tu auras alors intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A) en même temps que l’introduction de la demande d’allocations d’insertion pour valider ton stage d’insertion (formulaire C109/36). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir (à la place des allocations d’insertion) une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Plus d’info sur : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Finalement, quand tu parles des 36 mois légaux, c’est en fait la période pendant laquelle tu as droit aux allocations d’insertion après avoir ouvert ce droit. Dans ton cas, comme tu ne l’as pas encore ouvert, le calcul des 36 mois n’a pas encore commencé.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  3. Miya
    le 6 décembre 2017 à 23:25

    Bonjour

    J’aimerai savoir combien de temps dure un stage d’insertion ? 3 ans ou plus ?
    Et pour avoir des allocations à base de travil , il faut travail minimum combien de temps ? Car pour le moment je perçois des allocations à base d étude. Et on m’a propose un contrat de trois mois mais dans une boutique de prêt à porter mais ce n’est pas encore sur. je me demande si a la fin des trois mois sous quel statut je serais chômeuse sur base de travail ou étude

    Merci d avance une bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 14:37

      Bonjour Miya,

      Il nous manque quelques informations pour pouvoir répondre à ta question de manière précise. En effet, la règle de base est que les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois. Cependant ce qui varie est le moment où l’on commence à calculer ces 36 mois. Cela dépendra de ton statut :

      – Si tu es « cohabitant » le crédit de 36 mois débute dès le jour où tu as ouvert ton droit aux allocations d’insertion.

      – Si tu es « cohabitant à charge de famille », « isolée » ou « cohabitant privilégié », le crédit de 36 mois débutera à partir du mois qui suit ton 30ème anniversaire.

      Tu trouveras toutes les informations par rapport aux différents statuts ici : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4

      Note qu’en outre, un changement de situation familial (= statut) pendant la période des 36 mois a également une influence sur le calcul. Tu trouveras toutes les informations concernant la période d’octroi des allocations d’insertion ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Quoiqu’il en soit, il existe certaines situations pour lesquelles le délai de 36 mois est suspendu. Le fait d’occuper un travail salarié à temps plein en est une. Dans ce cas, après ton contrat de trois mois, tu recommenceras à toucher les allocations d’insertion (pour peu que tu y avais encore droit avant de débuter ton contrat). Attention que cette règle ne vaut pas en cas de travail à temps partiel sans maintien des droits.
      En ce qui concerne l’ouverture du droit aux allocation de chômage sur base du travail, il faut pour cela justifier un certain nombre de jours de travail sur une certaine période. Tu trouveras tout le calcul sur cette fiche-ci : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour résumé : si ta période de 36 mois, calculée selon ton statut, est encore valide au moment où tu débutes ton contrat de trois mois, tu rouvriras ton droit aux allocations d’insertion une fois ton contrat terminé. Attention qu’il doit s’agir d’un équivalent temps plein et que tu ne dois bien évidemment pas démissionner de ce travail pour maintenir ton droit aux allocations d’insertion (quitter un emploi sans motif valable peut être sanctionné par l’ONEm).

      Si le calcul ne te semble pas encore clair, n’hésite pas à nous donner plus d’informations (ton statut, date d’ouverture des droits aux allocations d’insertion, ton âge, les détails de ton contrat de trois mois, etc.) afin que nous puissions y voir plus clair pour ta situation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  4. Furuba
    le 6 décembre 2017 à 14:08

    Bonjour, si je m’inscris en stage le 1 juillet après avoir terminé mes études. Et que je travaille en tant qu’étudiant pour les mois de juillet et août, mes parents perdront-ils leurs allocations familiales ?

     

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2017 à 14:41

      Bonjour Furuba,

      Même si tu t’inscris comme demandeur d’emploi dès le 1er juillet, ton stage d’insertion ne débutera que le 1er août. Depuis le 1er janvier 2012, le travail étudiant n’a plus d’incidence sur le stage d’insertion, il n’y a donc pas de problèmes à ce que tu travailles comme étudiant pendant les mois de vacances.

      En ce qui concerne les allocations familiales, tu peux travailler comme étudiant en juillet et août juste après avoir terminé tes études. Cependant, afin de garder tes allocations familiales, tu ne devras pas travailler plus de 240h pour la période de juillet, août et septembre (attention que la règle qui permet aux étudiants de travailler plus en été ne vaut pas dans le cas où tu n’étudies plus après, dans ce cas les 240h max doivent être respectées). Mais, même si tu dépasses cette limite d’heures, tu auras droit aux allocations familiales pour les mois de ce trimestre pendant lesquels tu n’as pas gagné plus de 541.09 € brut. Tu trouveras toutes les règles à garder en tête pour le travail étudiant ici : https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/documents/pdf/infographie-reglementation.pdf

      Note également que, durant la période de ton stage d’insertion, tu maintiens le droit aux allocations familiales jusqu’à tes 25 ans à conditions d’être inscrit comme demandeur d’emploi et pour les mois pour lesquels tu ne gagnes pas plus de 541,09€ brut.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  5. Amel
    le 3 décembre 2017 à 18:51

    Bonjour j’ai 23 ans , j’ai fait tout mes études au Maroc, en arrivant en Belgique je me suis inscrit chez Actiris , j ai finis mon stage d’insertion et j’ai obtenu deux évaluations positives et j ai fait on parallèle des cours en néerlandais et on anglais . Ma question c’est est ce que j’ai le droit des allocations d’insertion

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 décembre 2017 à 12:39

      Bonjour Amel,

      Pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études), en plus d’avoir fait son stage d’insertion, d’avoir obtenu 2 évaluations et d’avoir moins de 25 ans, il faut remplir une condition d’études.

      Pour les personnes qui n’ont pas fait leurs études en Belgique, il est tout de même possible d’ouvrir un droit si on prouve une équivalence du diplôme secondaire (ou si on a eu accès aux études supérieures en Belgique) et qu’on prouve soit 6 ans d’étude en Belgique avant d’avoir obtenu son diplôme d’études secondaires à  l’étranger, soit 3 mois de travail salarié ou indépendant. Tu retrouveras ces informations ici: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_3

      Sache également que pour pouvoir bénéficier d’allocations de l’ONEm il faut être en possession d’un titre de séjour valable et si nécessaire d’un permit de travail.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  6. Chacha
    le 3 décembre 2017 à 11:16

    Je suis étudiante au cefa, je suis en stage dans un carrefour mais j’aimerais arrêter et avoir un papier qui dis que je suis demandeuse s’emploie pour pouvoir travailler en temps pleins car jai trouver un patron et je dois pouvoir commencer le plus tôt possible j’arret l’école dans tout les cas Donc c’est possible d’avoir ce papier de preuve d’inscription de demandeuse d’emploi vue que je suis déjà inscrite chez actiris cela est possible svp merci

  7. Lise
    le 29 novembre 2017 à 22:31

    Bonjour, peut on suivre une formation chez Bruxelles formation durant le stage d’insertion professionnelle. J’ai plus de 24 ans et je ne suis pas encore inscrite comme demandeuse d’emploi car j’ai encore le statut d’étudiante. Donc je sais que je n’aurai pas droit aux indemnités
    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2017 à 15:19

      Bonjour Lise,

      En effet comme tu le soulignes, il est inutile pour toi de commencer ton stage d’insertion car tu auras 25 ans au moment de le terminer (et tu ne rentreras dons plus dans les critères pour débloquer des allocations d’insertion). Dans ce cas, la seule option pour toi afin d’ouvrir tes droits aux allocations de chômage sera de la faire sur base du travail (toutes les informations se trouvent ici : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/)

      Cela ne t’empêche cependant pas de t’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès de ton agence régionale pour l’emploi.  Cette inscription te permettra de maintenir ton droit aux allocations familiales jusqu’à tes 25 ans. Et pour répondre à ta question, il n’y a pas de problème à ce que tu suives une formation en étant inscrite.

      Sache finalement que ta situation pourrait également te permettre d’entrer dans les conditions pour obtenir une allocation de formation FPI (pour peu que tu ne sois pas diplômée de l’enseignement supérieur). Tu trouveras toutes les informations ici : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  8. RisDo
    le 29 novembre 2017 à 10:43

    Bonjour,
    Je fais actuellement un stage first qui se termine dans une semaine. Je viens de m’installer en Belgique et tous mes diplômes sont français, aucun diplôme obtenu en Belgique et en plus de cela, je suis enceinte
    Ma question est la suivante :
    Ai-je droit au revenu d’insertion professionnelle après les 1 an d’inscription au sein d’actiris ou alors à quelle aide j’ai droit.
    Merci de votre réponse

  9. Ju
    le 26 novembre 2017 à 16:40

    Bonjour,

    Je suis en dernière année de master et je travaille depuis 3 ans avec un statut employé (je suis donc taxée et retouche/paye des impôts). Cependant, je ne travaille pas assez que pour ne plus avoir d’allocations.
    Est-ce tout de même considéré comme job d’étudiant et donc n’entre pas en compte pour le stage d’attente ?
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 12:12

      Bonjour Ju,

      Si nous comprenons bien, tu travailles depuis 3 ans en cotisant pleinement à l’ONSS, à 13,07% (et donc pour le chômage) tout en étant étudiant et tout en conservant le droit aux allocations familiales (parce que tu travailles moins de 240 heures par trimestre).
      Ces journées de travail peuvent être prises en compte pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail (mais pas avant que tes études ne soient terminées) à condition que tu aies travaillé suffisamment:
      – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?;
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

      Si tu n’atteins pas le nombre de jours requis, tu pourras vérifier (toujours à la fin de tes études) si tu n’entres pas dans les conditions pour des demi-allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Par contre, tes journées de travail ne peuvent pas être prises en compte pour le stage d’insertion. En effet, le stage d’insertion professionnelle ne peut pas débuter avant la fin de tes études. Si tu travailles après la fin de tes études, les journées de travail pourront alors bien être comptabilisées pour le stage d’insertion.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  10. Cindy
    le 23 novembre 2017 à 17:20

    Bonjour,
    J aimerai accueillir une personne via le stage d insertion. Domaine de la petite enfance.
    Est ce possible de l effectuer sur une periode de six mois ?
    Cette personne est actuellement en formation promotion sociale danc ce domaine et sera diplômé en fevrier. Afin de poursuivre sa connaissance dans le secteur j aimerai qu elle approfondisse afin d éventuellement se lancer par la suite.

  11. Linda carter
    le 22 novembre 2017 à 00:17

    Bonsoir jaimerai savoir si on peut suivre un stage d’insertion professionnel en décembre?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 novembre 2017 à 13:36

      Bonjour Linda,

      Le stage d’insertion professionnelle n’est pas un stage en entreprise. Il s’agit d’une période de temps de minimum un an pendant laquelle les jeunes demandeur·euse·s d’emploi inscrit·e·s chez Actiris de moins de 24 ans (au moment de l’inscription) doivent prouver à minimum deux reprises leur comportement de recherche d’emploi.
      Lorsque les deux évaluations du comportement de recherche d’emploi sont positives, au terme de cette année de stage d’insertion professionnelle, il est possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) pour autant que la demande est faite avant les 25 ans.
      Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus (disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=520 )

      Si tu es à la recherche d’un stage professionnel et d’une expérience à l’étranger, il existe divers programmes auxquels tu peux participer. Tu trouveras plus d’informations en cliquant sur le lien suivant: http://ijbxl.be/j-ai-envie-de-faire-un-stage-professionnel-a-l-etranger-est

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  12. Mak bilal
    le 21 novembre 2017 à 12:41

    Bjr
    Je m’appelle bilal
    Je suis algérien de nationalité .en regroupement familiale en Belgique .
    J’ai travailler comme Dr vétérinaire de la sûreté national algérienne 2015/2017
    Es que j’ai droit au chômage ? Et comment ?
    Merci

  13. Aida
    le 19 novembre 2017 à 00:32

    Bonjour ma question veste: Je fait mes étude supériorité à l’étranger âpre certen temp je me suis marie ici et ça fait 4ann que je suis on charge de mon marie.Est que je droit au chomage au un prime avant de pouvoir évaluer ma diplôme? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 novembre 2017 à 11:34

      Bonjour Aida,

      Pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études), il faut répondre à certains critères. Ceci est expliqué dans la fiche ci-dessus. Pour la condition d’études, il faut voir si tu as fait tes études secondaires en Belgique ou pas. Si oui, pas de problème pour cette condition. Sinon, il faut avoir une équivalence de ton diplôme étranger et prouver soit 6 années d’études en Belgique avant d’avoir eu ton diplôme secondaire à l’étranger ou prouver 3 mois de travail en Belgique depuis ton arrivée en Belgique. De plus, il faut avoir fait un stage d’insertion d’un an (être inscrit comme demandeuse d’emploi et chercher activement un emploi pendant un an), obtenir 2 évaluations positives et avoir moins de 25 ans. Si tu ne réponds pas à ces critères, tu ne pourras pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion.

      Dans ce cas, il faudra soit travailler au moins un an avant de pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) soit introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Attention, en fonction de ton titre de séjour, une demande d’aide peut avoir un impact sur ton droit de séjour en Belgique. L’aide du CPAS n’est pas automatique. Ils feront une enquête sociale pour évaluer les revenus de ton ménage et pour voir dans quelle mesure ils peuvent t’aider.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. tessa
    le 13 novembre 2017 à 23:37

    Bonjour, je voudrais récupérer mes droits, pour le moment je suis demandeuse d’emploi libre et je vais entamer une formation en assistante familiale. j’aurais 300 h de stage  est ce suffisant pour récupérer mes droits au chaumage pendant la durée de ma formation?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 11:33

      Bonjour Tessa,

      Ta question n’est pas précise. Es-tu arrivée en fin de droit?
      Dans ce cas, tu ne peux malheureusement pas récupérer des allocations d’insertion juste en suivant une formation; quel que soit la durée de celle-ci. Pour ouvrir de nouveau droit à des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, les personnes de moins de 36 ans doivent travailler minimum 312 jours (1 an) au cours des 21 mois qui précèdent leur demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Et, sache que les jours de formation professionnelle peuvent être assimilés à des jours de travail (pour l’ouverture d’un droit au chômage) à concurrence de maximum 96 jours.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  15. Louise
    le 13 novembre 2017 à 20:57

    Bonjour,

    J’ai 22 ans, j’ai terminé mes études en juin 2017 (dernière épreuve: présentation du travail de fin d’études le 16 juin 2017) et je me suis inscrite comme demandeuse d’emploi le 21 juin 2017.

    Je travaille en CDD temps plein depuis le 3 juillet 2017, date de fin de contrat incertaine (vers fin mai début juin). Donc j’aurai travaillé 11 mois environ.

    A quelle date pourrais-je ouvrir le droit aux allocations de chômage?

    Le fait d’avoir travaillé pendant presqu’un an me donne-t-il un avantage?

    Merci.

    Louise

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2017 à 15:22

      Bonjour Louise,

      Afin d’ouvrir ton droit aux allocations de chômage sur base du travail tu devrais avoir travaillé 312 jours au cours des 21 mois précédent ta demande. Si tu es en CDD temps plein depuis début juillet et que la fin de contrat est prévue fin mai, tu n’auras malheureusement pas atteint ce quota.

      Tu ouvriras donc ton droit suite à ton stage d’insertion professionnelle. Tu t’es inscrite comme demandeuse d’emploi en juin, cependant légalement ton stage ne débute qu’à partir du 1er août. Comme tes jours de travail sont comptabilisés dans le calcul des jours de stage d’insertion, tu devrais atteindre les 310 jours requis pour ouvrir ton droit aux allocations fin juillet 2018. L’avantage d’avoir travaillé pendant 11 mois pendant ta période de stage d’insertion professionnelle est que ça te permettra d’obtenir tes deux  évaluations positives par Actiris qui sont indispensables pour ouvrir tes droits aux allocations de chômage.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  16. Los45
    le 13 novembre 2017 à 09:41

    Bonjour
    Je suis à la demande d’emploi depuis avril 2017 et j’ai postuler partout. J’ai 45 ans sans revenu. Comment faire pour bénéficier les allocations de chômage. Est ce que je peut bénéficier l’aide quand je trouve une formation professionnelle. Et combien la durée pour bénéficier. Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 14:59

      Bonjour Los45,

      Malheureusement une inscription à une formation professionnelle n’ouvre pas le droit aux allocations de chômage. Pour avoir droit au chômage, tu dois pouvoir prouver au moins 18 mois de travail (468 jours dans les 33 mois qui précèdent).
      Sache que des journées de formation professionnelle peuvent être prise assimilées à des journées de travail mais à concurrence de 96 jours maximum.

      Si tu es sans revenus, le mieux sera alors de t’adresser au CPAS de ta commune afin d’y faire une demande de revenus d’intégration sociale. Le CPAS pourra également te guider dans tes choix de formation et t’aider dans ta recherche d’emploi.

      Pour faire la demande il te suffit de te rendre directement au CPAS de ta commune (celle où tu résides) et d’expliquer ton cas à l’accueil. Ils te donneront alors un « accusé de réception » que tu devras garder comme preuve. Tu devrais ensuite recevoir une réponse dans les 30 jours suivants ta demande.

      Si tu as besoin de plus d’informations, n’hésite pas !

  17. Caro
    le 12 novembre 2017 à 16:53

    Bonjour,

    Ma fille va abandonner ses études en Haut Ecole en cours d’année (maintenant en novembre).

    Peut-elle s’inscrire en stage d’insertion professionnelle pour conserver les allocations familiales et suivre en  même temps des cours d’anglais en promotion sociale (12h/semaine) ? Peut-elle refuser une offre de travail si les heures coïncident avec ses heures de cours à l’EPFC ?

    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 15:10

      Bonjour Caro,

      En principe votre fille pourra garder ses allocations familiales pour autant qu’elle soit inscrite en stage d’insertion OU qu’elle suive des cours du jours en promotion sociale à raison de minimum 17h/semaine.

      Elle peut, si elle le souhaite, combiner les deux activités tel que vous l’exposez. Par contre, si son but est de percevoir les allocations d’insertions à la fin de son stage d’insertion professionnelle, nous lui conseillons de ne pas justifier son manque de recherche d’emploi ou le refus d’un emploi par le fait qu’elle suive des cours de langue. En effet, en s’inscrivant en stage d’insertion, la priorité est en principe donnée à la recherche d’emploi.

      Par contre si le seul but de son inscription comme demandeuse d’emploi est le maintien de son droit aux allocations familiales pour le restant de l’année académique, en attendant la prochaine rentrée, elle pourrait effectivement ne pas prêter attention aux convocations du service emploi de votre région (Actiris, FOREM, ADG, VDAB) .

      En effet, en justifiant un refus d’emploi par ses cours, elle pourrait risquer d’avoir une évaluation négative, ce qui prolongerait son stage d’insertion professionnelle. Plus d’informations sur la procédure de contrôle sur le site d’Actiris.

      Sachez tout de même que le fait de se désinscrire peut également avoir des répercussions à d’autres niveaux, notamment au niveau de la récupération du minerval ou au niveau de la bourse d’études. Plus d’informations à ce sujet sur cette page .

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  18. Zet
    le 8 novembre 2017 à 12:53

    Bonjour
    Je viens de m’inscrire chez actiris et ma question est ceci , je compte habiter seule dans quelque jours, on m’a a dit qu’on a droit aux allocations familiales a notre nom, si je reçois une aide du Cpas donc RIS et l’aide des allocations familiales, en tout ce sera quel montant si c’est déduit svp?

  19. Ty
    le 3 novembre 2017 à 16:16

    Bonjour, justement l’école ne voulait pas m’inscrire tant que je n’étais apte à suivre les cours sinon dès mon rétablissement je pouvais m’inscrire mais j’ai préféré m’inscrire conne demandeur d’emploi en stage d’insertion

    Du coup, c’est bon ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 12:21

      Bonjour Ty,

      Si tu n’étais pas inscrit dans ton école pour cette année scolaire, tu ne justifiais malheureusement pas d’une activité ouvrant le droit aux allocations familiales en début d’année scolaire.

      Cela signifie que tu as pu bénéficier des allocations familiales jusqu’au 31 août suite à ton inscription de l’année dernière; puis à partir de ton inscription en tant que demandeur d’emploi.

      Tu comprends donc qu’entre ces deux périodes (du 1er septembre au 16 octobre) tu ne peux malheureusement pas avoir droit aux allocations familiales. Si tu as déjà perçu les allocations du mois de septembre (ce qui sera probablement le cas) et de début octobre, tu devras sans doute les rembourser.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  20. Sara
    le 2 novembre 2017 à 15:05

    Bonjour, enfet j’avais trouvé un travail l’employeur m’as dit qu’il avait preparé mon contrat avec son comptable mais je ne l’ai pas encore eu en main ni signé, mais il ya un probleme avec l’employeur je le trouve bizarre l’employeur, il n’est pas normal envers moi donc je lui ai dit que je ne voulais pas travailler avec lui et la il me dit qu’il avait mis au courant l’ONSS et il me dit qu’il va mettre fin alors a mon contrat. Je ne comprends pas je n’ai meme pas signé de contrat encore, comment il va mettre fin ?
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 novembre 2017 à 10:46

      Bonjour Sara,

      Si tu n’as pas encore signé de contrat de travail, tu n’es pas encore lié à cet employeur et il n’y a donc aucune démarche à faire pour rompre le contrat. S’il t’a déclaré à l’avance, il peut simplement modifier sa déclaration mais cela n’implique pas de rupture de contrat.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. Ty
    le 31 octobre 2017 à 02:12

    Bonjour, oui ma situation n’est très claire.
    Normalement, je devais faire ma 5eme générale. Mais suite à une dépression je n’ai pas pu suivre les cours ( donc je n’ai pas été une seule fois en cours).
    Après avoir été rétabli, jai arreté les cours pour pouvoir m’inscrire comme demandeur d’emploi.
    J’ai été malade du 5septembre jusqu’au 16 octobre puis seulement à ce moment je me suis inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion.

    Est-ce que j’aurai toujours droit aux allocations familiales et pas devoir rembourses ?
    Parce que j’ai cru comprendre qu’il faut avoir au moins ete une seule fois en cours( je pense ).

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 11:03

      Bonjour Ty,

      En principe, si tu étais inscrit au sein d’une école (et couvert par un certificat médical au début de ton année scolaire), tu n’auras normalement pas à rembourser tes allocations familiales, et ce même si tu n’as pas été concrètement en cours étant donné que ton absence était justifiée.
      Si après ta période de maladie tu t’es inscrit comme demandeur d’emploi en stage d’insertion, cela te permet effectivement de maintenir ton droit aux allocations familiales. Tu pourras d’ailleurs y avoir droit pendant toute la durée de ton stage d’insertion pour les mois où tu n’auras pas gagné plus de € 541,09 euros brut. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  22. Sara
    le 28 octobre 2017 à 20:32

    Bonjour, je suis en stage d’insertion depuis avril 2017, c-à-d que je cherche du travail depuis ce temps. J’ai trouvé un travail avec un contrat déterminé pour 1 mois. Ma question est la suivante: Si après 1 mois, l’employeur ne veut pas me faire un nouveau contrat, mon stage continue-t-il ? Et les mois travaillés comptent-ils aussi dans le stage d’insertion ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 16:24

      Bonjour Sara,

      Les journées de travail à temps plein sont bien prises en compte dans le stage d’insertion. Les journées de travail à temps partiel sont prises en compte également mais dans ce cas, il faut s’assurer de rester quand même inscrit en tant que demandeur d’emploi à temps plein pour que toute la période soit pris en compte.

      Dès que ton contrat de travail est terminé, il faut se réinscrire comme demandeur d’emploi afin de s’assurer que son stage d’insertion continue bien.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      (Nous avons supprimé tes 2 autres commentaires et ne répondront donc qu’à celui-ci puisque les 3 commentaires étaient similaires).

       

  23. Caslas
    le 25 octobre 2017 à 14:52

    bonjour je viens de lire les conditions pour pouvoir bénéficier de l’allocation d’insertion, entre autre, il faut avoir eu 2 avis positifs.
    Donc cela signifie qu’après mon inscription je ne reçois rien ?
    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 octobre 2017 à 11:13

      Bonjour Caslas,

      Effectivement, l’inscription comme demandeur d’emploi après les études permet d’entamer le stage d’insertion. Durant le stage d’insertion, on ne reçoit pas encore d’allocations (on peut conserver le droit aux allocations familiales). Pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion, il faut avoir réalisé son stage d’insertion (d’un an normalement), avoir obtenu 2 évaluations positives et répondre aux autres conditions d’âge et d’études (comme expliqué ci-dessus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Ty
    le 24 octobre 2017 à 16:04

    Bonjour, je viens de m’inscrire au forem ( j’habite Wallonie ) comme demandeur d’emploi, en stage d’insertion.
    Et jai une attestation médicale qui justifie mes absences du 1 septembre au 16 octobre.
    Dois je, juste envoyer mon attestation d’inscription du forem + mon attestation médicale ( je n’ai pas pu suivre les cours ), aux personnes qui s’occupent des allocations familiales
    Cest tout ?

    Merci beaucoup d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 17:20

      Bonjour Ty,

      Ta situation n’est pas très claire (quel type de cours suis-tu ?).

      Mais sache qu’une période de maladie peut prolonger ton stage d’insertion professionnel.

      Par contre, le fait d’être malade n’a en principe aucun impact sur le fait de pouvoir percevoir tes allocations familiales, pour autant que tu sois toujours inscrit comme demandeur d’emploi (si tu es en stage d’insertion professionnel).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  25. Lucie
    le 23 octobre 2017 à 19:40

    Bonjour,

    Je viens de finir mes études à l’université. Malgré cette reussite j’ai toujours eu envie de suivre des cours d’esthétique (ce que mes parents ne souhaitaient pas du tout). Je viens de m’inscrire à l’EFP donc afin de me former un jour semaine.
    A l’école on ma dit de suivre un stage mais que le stage rémunéré est exclu pour moi étant donné qu’il est considéré comme des cours et que je dois alors demander une dispense à Actiris.
    De ce fait, on ma proposé de suivre un stage non rémunéré afin de rester sur le marché de l’emploi tout en suivant cette fameuse formation.
    En plus de tout cela, pendant mes études le CPAS a bien voulu m’aider financièrement. Actuellement le comité à pris la decision que je devais suivre ma formation 1x/semaine, faire un stage non rémunéré (du weekend) et cherche un travail à temps partiel (en semaine).
    Ma question est la suivante: Que se passe-t-il pour moi l’année prochaine? J’ai plus de 25 ans et le cpas a dit qu’ils sont là pour moi jusqu’à la fin de ma formation mais ils ont tout de même mis leurs conditions.
    Pourrais-je suivre un stage rémunéré l’année prochaine ou ca serait de nouveau reparti pour des stages non rémunérés? ( 1ere année 450€/mois, 2ème année 650€/mois et 3ème année 800€/mois).
    Le cpas m’aide en tant que personne isolée actuellement et je me disais que si je pouvais suivre les stages rémunérés et me faire « compléter » ce dernier par le cpas cela serait parfait.
    Bien entendu, cette année je fais tout pour trouver un mi temps mais je me pose pas mal de questions pour ma formation car j’aimerais pouvoir pratiquer le plus possible. Cela n’est pas possible avec les stages non rémunérés puisqu’on ne peut dépasser les 20h de cours par semaine si j’ai tout bien compris.
    Merci de m’éclairer et désolé pour un aussi long texte et une situation aussi compliquée!
    Lucie.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 14:47

      Bonjour Lucie,

      Il faut distinguer tes obligations par rapport à Actiris en tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion et tes obligations par rapport à ton PIIS dans le cadre de l’aide du CPAS.

      En tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion, les formations ne sont compatibles que si elles ont une durée prévue de moins de 9 mois (ce qui ne semble pas être ton cas), ou s’il y a moins de 20h de cours par semaines stage compris (même s’ils ne sont pas rémunérés) ou si tu suis cette formation en soirée. Il n’est pas possible de demander une dispense pour suivre une formation en tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion. Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Cependant, comme tu as plus de 25 ans, tu ne pourras de toute façon pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion à la fin de ton stage d’insertion et donc tu n’as en principe aucune obligation à respecter par rapport à Actiris puisque ce stage d’insertion ne te permettra pas d’ouvrir un droit et que tu ne bénéficies actuellement pas d’allocations chômage. Tu es donc considérée comme une demandeuse d’emploi libre.

      En ce qui concerne le CPAS, les conditions sont propres à ton PIIS et celles-ci sont normalement négociables avec ton assitant-e social-e. Le CPAS devrait continuer à t’aider tant que tu es dans un état de besoin (donc sans ressource). Cependant, il arrive que les CPAS refuse que les études se prolongent s’ils estiment que tu es suffisamment formée pour travailler.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  26. Jimmy
    le 20 octobre 2017 à 15:55

    bonjour j’ai reçu un papier de l’onem comme quoi j’ai pas droit au chômage d’insertion alors que j’étais disponible sur le marché depuis mon inscription 15.09.16 chez actiris..

    c’est marqué que j’ai accompli que 285 jours et le 310 ème jours arrive au plus tot le 11.10.17  alors qu’on est maintenant le 20 octobre ? Ma demande était envoyé le 14.09.17

    Que dois je faire je ne comprend plus leur système

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 16:55

      Bonjour Jimmy,

      Vu que les 310 jours semblent maintenant atteints, nous te conseillons de te présenter à ton organisme de paiement pour introduire une nouvelle demande d’allocations d’insertion. Dans le doute, nous te conseillons également de te réinscrire chez Actiris (ou Forem si tu vis en Wallonie).

      Bien à toi

  27. Yei
    le 20 octobre 2017 à 11:01

    Bonjour,

    J’ai 50 ans. j’ai la nationalité belge. Récemment je me suis inscrit chez Actiris comme chercheur d’emploi. Je n’ai pas de diplomes belges et je n’ai jamais travaillé en Belgique. Actiris m’a dit que je suis inscrit comme volontaire. Est-ce que pour Actiris je suis considéré comme faisant un stage d’insertion professionnelle? Est-ce que j’ai le droit de faire un stage dans le cadre d’une convention d’immersion professionnelle (CIP)? Je ne reçois pas d’indemnisation de chomage.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 16:22

      Bonjour Yei,

      Tu es inscrit comme demandeur d’emploi libre car tu ne perçois pas d’allocations de chômage. Tu n’es pas en stage d’insertion puisque cela est prévu pour les jeunes demandeurs d’emploi qui sortent de leurs études.

      Cependant, tu peux tout à fait faire une CIP si tu trouves un employeur qui souhaite faire ce genre de convention avec toi. Tu peux en parler avec ton conseiller Actiris.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. ju
    le 16 octobre 2017 à 16:15

    Bonjour,

    mes droits au allocations d’insertion viennent de prendre fin, en janvier je rentre en formation FOREM, est ce que mes droits vont reprendre pendant la formation? ou n’aurais je que le défraiement de la formation?

    il me manque 19 jours de travail pour pouvoir maintenir mes droits, est ce que si je travail par exemple comme intérimaire un 25 jours je pourrais demander une prolongation des droits? ou ceux ci sont ils définitivement perdu?

     

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 octobre 2017 à 11:48

      Bonjour Ju,

      Le fait de reprendre une formation ne te permet pas de récupérer tes allocations d’insertion si celles-ci sont terminées. Par contre,certaines conditions peuvent te permettre de ré-ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      Ex: Si tu étais cohabitant et que ta situation personnelle change (tu deviens isolé ou chef de ménage), tu peux refaire une demande d’allocations dans un délai de 3 ans maximum après la dernière allocation perçue. Dans pareil cas, le délai des 36 mois commence à courir au delà de ton 30ème anniversaire.

      Pour bénéficier de ce droit additionnel, il faut prouver 156 jours (=6 mois) de travail ou assimilés pendant la période de 24 mois qui précèdent.

      Plus d’infos: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations.

  29. favi
    le 12 octobre 2017 à 10:37

    Bonjour,

    J’ai 22 ans, je suis actuellement en stage d’insertion (1 évaluation positive).

    J’ai une proposition de reprise d’étude payée pour aller étudier 3 ans au Brésil la Théologie.

    Que dois je faire?

    ai je droit à une dispense, dois je rouvrir mon droit en tant qu »étudiante aux allocations familiales? Quid mutuelle…?

    svp aidez  moi?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2017 à 16:43

      Bonjour Favi,

      Un jeune demandeur d’emploi qui reprend des études, peut récupérer ses allocations familiales sur base du statut étudiant sans problème. Pour voir si les études que tu souhaites entreprendre à l’étranger peuvent permettre de récupérer les allocations familiales, cela peut dépendre du type d’études entrepris et du type d’études que tu as déjà faites avant. Tu retrouveras ces informations sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/les-allocations-familiales/tu-vis-ou-tu-voyages-a-letranger-mais-as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales/ Nous te conseillons d’en discuter avec ta caisse d’allocations familiales. Si tu ne la connais pas, tu peux contacter FAMIFED: 0800/94.434

      Attention, sache qu’en principe, la reprise d’étude de plein exercice annule le stage d’insertion. Cela veut dire qu’à ton retour en Belgique, tu devrais recommencer ton stage d’insertion et donc tu ne pourras à priori jamais ouvrir de droit aux allocations d’insertion puisque ce droit doit être ouvert avant 25 ans.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. Olivier
    le 5 octobre 2017 à 11:08

    Bonjour,

    Je m’appelle OLIVIER (14/01/1998) et ma maman ISABEL a reçu de votre part un formulaire à remplir pour le maintien des allocations familiales. J’ai terminé mes études de menuiserie en juin 2017.

    Ma question

    Dois je m’inscrire directement comme demandeur d’emploi alors qu’un employeur pourrait signer un contrat d’apprentissage/formation dans les prochaines semaines ?

    Vu ma situation quel formulaire dois je remplir? Quels articles de ce formulaire dois je remplir?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 octobre 2017 à 14:17

      Bonjour Olivier,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information. Tu n’as donc pas reçu de formulaire de notre part.

      Si tu as terminé tes études, il est conseillé de s’inscrire au plus vite comme demandeur d’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg) afin de commencer son stage d’insertion et ainsi garder le droit aux allocations familiales pendant ce stage (sauf pour les mois où tu travailles et gagnes plus de 541,09 euros brut). Dès que tu es inscrit comme demandeur d’emploi, tu peux remplir le formulaire que ta maman a reçu afin de garder tes allocations familiales. N’hésite pas à en parler avec ta caisse d’allocations familiales.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. Maria
    le 4 octobre 2017 à 09:36

    Maria,
    Bonjour
    Je suis inscrite depuis le 29 septembre comme demandeuse d emploi apr s avoir terminer mes études Combien d heures-homme peux travailler par semaine sans pour autant perdre le droit aux allocations que je vais percevoir pendant 310 jours(alloc familiales)
    Bonne journée

  32. Marie T
    le 3 octobre 2017 à 20:50

    Bonjour,
    Je viens de m’inscrire comme demandeur d’emploi depuis septembre à la suite de mes etudes et je suis donc dans un stage d’insertion.
    J’ai peut être un emploi mais on me demande si J’ai un jour de chômage, est-ce que je suis considéré au chômage si je n’ai pas d’indemnités?

    Cordialement
    Marie T

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 octobre 2017 à 14:50

      Bonjour Marie,

      Ta question manque un peu de précision. Nous supposons que ton employeur te demande si tu as déjà perçu des allocations de chômage dans l’optique de bénéficier d’un plan d’embauche. Ce qui n’est malheureusement pas ton cas. Tu es donc chômeuse sans indemnités et la plupart des plans d’embauche exige la perception d’allocations de chômage au préalable.

      Nous t’invitons à te rendre sur cette page pour voir si l’un ou l’autre plan d’embauche te correspond: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d ‘informations

  33. Jimmy
    le 28 septembre 2017 à 10:01

    Bonjour , que dois je vraiment faire a la fin de mon stage d’insertion , y’a til une difference entre l’onem et le forem

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 octobre 2017 à 14:44

      Bonjour Jimmy,

      A la fin de ton stage d’insertion, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région (Forem si tu habites en Wallonie) et introduire une demande d’allocations de chômage à un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat). Si tu as obtenu au moins deux évaluations positives et que tu as moins de 25 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu pourrais bénéficier d’ allocations d’insertion (allocations sur base de tes études). Tu trouveras plus d’informations sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      La différence entre l’Onem et le Forem est que le 1er est le service public fédéral de sécurité sociale qui met en œuvre le système d’assurance-chômage, accorde les allocations de chômage (ou d’insertion), sanctionne les chômeurs en cas de non respect des obligations.
      Tandis que le Forem est le service régional de l’emploi en Wallonie. Il accorde les dispenses pour suivre les formations, études et stages, contrôle les chômeurs, donne accès à certains plans d’embauche (APE, le plan Activa, les chèques ALE, le PFI,etc.), aide à la recherche d’emploi et de formation, etc.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. mumu
    le 15 septembre 2017 à 11:08

    bonjour

    mon fils est en stage d’insertion mais voudrait partir en france pour y chercher du travail et s’installer par après avec sa copine qui vit la bas..

    le peut il? durant la période d ‘attente….

    si oui sous quelles conditions et suivants quelles démarches?

    si non, quand et comment pourra t  il le faire?

    on s’y perds ds les infos lues sur le net :(

    merci de vos conseilsµ

    bav

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 septembre 2017 à 10:01

      Bonjour Mumu,

      Il est effectivement possible de partir à l’étranger pendant un stage d’insertion professionnelle. Cependant, certaines activités se verront assimilées au stage d’insertion, tandis que d’autres le prolongeront.

      Si votre fils compte partir pour travailler, les jours de travail qu’il aura effectué en France seront pris en compte pour son stage d’insertion, pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage). Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

      Ceci dit, s’il s’installe en France, il faut savoir qu’il ne pourra malheureusement plus prétendre à des allocations de chômage en Belgique. Il faudra alors qu’il se réfère à la législation française pour voir s’il peut prétendre à quelque chose au niveau de la France.

      À ce niveau, nous ne pourrons malheureusement pas vous renseigner sur les éventuelles possibilités d’ouvrir un droit aux allocations de chômage en France ou les différentes aides possible dans cette situation car Bruxelles-J est une plateforme d’information belge. Nous ne sommes donc pas spécialisés dans la législation française.
      Nous vous invitons donc à poser la question au Pôle Emploi (http://www.pole-emploi.fr/accueil/) ou au CIDJ de la région (http://www.cidj.com/reseau-ij/france-metropolitaine?departement=974#reseau-ijafin) dans laquelle votre fils compte emménager afin de connaître ses droits.

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  35. Nabil
    le 8 septembre 2017 à 21:49

    Je viens de terminé mon stage d’insertion et j’ai eu 2 évaluation positive d’actiris. J’ai donc droit aux allocations de chômage. Mais j’aimerai faire une passerelle d’une durée d’un an. Si je la fais. Ai je quand même droit aux allocations de chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 septembre 2017 à 11:49

      Bonjour Nabil,

      Si tu ouvres un droit aux allocations d’insertion et que tu souhaites reprendre des études, il faut demander une dispense. Tu trouveras plus d’information sur les dispense sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/ La dispense permet de suivre une formation tout en percevant des allocations.

      Si tu n’obtiens pas la dispense mais que tu souhaites tout de même suivre cette formation, nous te conseillons de valider ton stage d’insertion avant d’entamer ces études. Tu pourras alors interrompre ton droit aux allocations d’insertion durant ta formation et récupérer ton droit à la fin de celle-ci.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Fabinho
    le 6 septembre 2017 à 20:18

    Bonjour, je vais finir mon stage d’insertion ce mois ci, mon dossier sera envoyé le 14 septembre. Cependant j’aimerais reprendre des études, puis je m’inscrire le 14 septembre à l’école sans encourir le moîdre risque?

  37. Djily
    le 5 septembre 2017 à 09:56

    Bonjour,

    J’ai 18 ans. En juin, j’ai échoué ma rhéto. Je pars minimum 6 mois au Sénégal chez mon père fin du mois pour faire mon jury central à distance.

    Puis-je m’inscrire comme demandeur d’emploi?

    Si non, est-ce que je garde mes droits au chômage si je m’inscris dans 6 mois ou 1 an?

    D’avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 septembre 2017 à 11:11

      Bonjour Djily,

      Tant que tu es en Belgique, tu peux t’inscrire comme demandeur d’emploi. Mais tu dois te désinscrire avant de partir à l’étranger. Tu n’auras probablement pas droit aux allocations familiales et ton stage d’insertion ne peut pas courir pendant que tu es à l’étranger.
      Dès que tu reviens en Belgique, tu peux t’inscrire comme demandeur d’emploi et faire débuter (ou continuer) ton stage d’insertion professionnelle d’un an. A la fin de celui-ci, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu as obtenu un diplôme.

      Bien à toi

  38. Adad
    le 29 août 2017 à 18:33

    Bonjour,

    Je me suis inscrite chez actiris début du mois d’août.

    Cependant, je suis encore étudiante, j’ai une seconde session jusqu’en septembre.

    Mon inscription aura un impact sur ma seconde session ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 août 2017 à 13:50

      Bonjour Adad,

      Ton inscription en tant que demandeuse d’emploi n’aura pas d’impact sur ta seconde session. Par contre, puisque tu n’as pas mis fin à toutes tes activités liées à tes études, tu ne dois normalement pas t’inscrire comme demandeuse d’emploi et la période d’inscription qui se situe avant la fin réelle de tes études ne sera pas prise en compte dans ton stage d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. cindy
    le 27 août 2017 à 13:41

    bonjour,j’ai fini mes etudes en juin.ai je droit a plus que mes allocations familiales?je suis cohabitante,ai je droit a une difference a l’onem?merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 août 2017 à 11:51

      Bonjour Cindy,

      Quelles études as-tu terminées? Car, à la fin des études, les allocations s’arrêtent (fin août pour les études secondaires et fin septembre pour les études supérieures); à moins que tu sois inscrite comme demandeuse d’emploi en stage d’insertion au service emploi de ta région.

      Si tu es en stage d’insertion (nous te conseillons de t’inscrire si ce n’est pas déjà fait), tu conserveras tes allocations familiales durant toute la période de ton stage (12 mois ou plus, sous certaines conditions). Mais en attendant la fin de ton stage, tu n’auras malheureusement pas droit à des allocations d’insertion.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  40. MIMI
    le 25 août 2017 à 14:50

    Bonjour,

    Je suis étudiante étrangere en Belgique hors union européenne. Depuis deux mois je travail pour une entreprise qui souhaite m’engager en contrat d’insertion professionel (PFI). Savez-vous si c’est faisable et quelles sont les démarches à entreprendre sachant que je suis en dernière année de mon cursus scolaire et ne pense pas décrocher mon diplôme car j’ai raté ma deuxième session.

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 août 2017 à 14:46

      Bonjour Mimi,

      Le PFI est prévu pour les personnes inscrites comme demandeuses d’emploi. Dans ton cas, comme tu es en Belgique avec un visa d’étudiant, tu n’es pas considérée comme demandeuse d’emploi et tu ne peux donc en principe pas faire de PFI. Si tu es en Belgique avec un visa d’étudiant et que tu ne poursuis pas tes études, tu ne pourras pas rester en Belgique sauf si tu fais une demande de changement de statut (parce que tu as obtenu un travail ordinaire avec un permis de travail B par exemple: http://www.adde.be/ressources/fiches-pratiques/sejour/changement-de-statut-demande-technique)

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. P
    le 24 août 2017 à 22:00

    Bonjour, est-il possible de faire son stage d’insertion professionnelle en même temps que des cours du soir (aess dans mon cas) ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 août 2017 à 11:31

      Bonjour P,

      Tu trouveras ce qui est compatible ou incompatible avec le stage d’insertion sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Tu verras que si tes cours se déroule après 18h, cela pourra être pris en compte dans ton stage d’insertion pour autant que tu restes disponible sur le marché de l’emploi (et continue à chercher activement un emploi).

      Sache cependant que pour entamer son stage d’insertion, il faut avoir mis fin à ses études. Il ne peut donc à priori pas s’agir de la suite des tes études (si tu es diplômé et que tu entames une agrégation en cours du soir, cela pourrait être possible).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  42. Elodie
    le 22 août 2017 à 17:32

    Bonjour,
    J’ai terminé mon stage d’insertion professionnel d’une durée de 310 jours soit 1 an. Durant cette période j’ai eu l’occasion de travailler en tant qu’intérimaire. Je me suis inscrite à la fin de mon stage en tant que demandeur d’emploi. J’ai plus de 25 ans et fini mes études. Sur quel montant puis je compter comme allocation de chômage en attente d’un job? Merci pour votre repose.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 août 2017 à 15:05

      Bonjour Elodie,

      Pour bénéficier des allocations de chômage sur base des études, il faut avoir effectué un stage d’insertion d’une durée de 12 mois (310 jours) et obtenir deux évaluations positives; pour autant que tu aies moins de 25 ans au moment de l’introduction de la demande d’allocations (lorsque le stage d’insertion donc été accompli).

      Cette règle de 25 ans n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans?. Dans tous les cas, ton inscription en tant que demandeuse d’emploi en stage d’insertion devrait avoir été faite avant tes 24 ans pour pouvoir prétendre à des allocations d’insertion.

      A priori, si tu as fait une année complète de stage d’insertion (période de 310 jours qui n’a éventuellement pas été prolongée par ta période de travail), tu ne peux malheureusement pas bénéficier d’allocations d’insertion à plus de 25 ans.

      Et, pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail, tu devras travailler au moins un an.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  43. Pierre
    le 9 août 2017 à 17:46

    Bonjour,

    Je me suis inscrit chez actiris après avoir obtenue mon bachelor. Je me suis simplement affilié à la FGTB mais dois-je faire quelque chose en plus que de simplement m’affilier?  De plus, j’ai une offre d’une entreprise en CIP (contrat d’insertion professionnelle) mais on m’a dit que je dois demander une dispense DV94. Quels sont les démarches que je dois faire pour avoir cette dérogation?

    Merci d’avance

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 août 2017 à 11:57

      Bonjour Pierre,

      Si tu t’es inscrit à Actiris comme demandeur d’emploi à la fin de tes études, nous supposons que tu es en stage d’insertion. Dans ce cas, en plus de ton affiliation à la FGTB, tu n’as aucune démarche particulière à faire. A bout de 12 mois de stage d’insertion, si tu obtiens deux évaluations positives, tu pourrais bénéficier d’allocations d’insertion (allocations sur base de tes études); pour autant que tu aies moins de 25 ans au moment de ta demande. C’est à la fin du stage d’insertion que tu devras faire des démarches: http://www.bruxelles-j.be/?p=7221

      Ce sont uniquement les personnes bénéficiaires d’allocations de chômage qui ont besoin de dispense pour commencer une formation ou un stage en entreprise. Donc si tu es en stage d’insertion, tu n’as pas besoin de cette dispense DV94A pour faire une CIP. De plus, ta période de CIP devrait en principe être prise en compte dans le calcul des journées qui ouvrent le droit aux allocations d’insertion. En effet, lorsque tu es inscrit comme jeune chercheur d’emploi, tu peux «en principe» effectuer une convention d’immersion pendant ton stage d’insertion professionnelle pour autant que tu restes disponible sur le marché de l’emploi. L’ONEM garde néanmoins un pouvoir d’appréciation. C’est la raison pour laquelle nous te recommandons de prendre contact avec l’ONEM afin de lui demander si le stage que tu envisages permet le déroulement valable de ton stage d’insertion professionnelle. Pour cela, tu peux envoyer une lettre à ton bureau de chômage (http://www.onem.be/fr/bureaux/bureau-de-bruxelles) pour leur poser la question.

      Pour d’autres questions, n’hésite ps à nous recontacter.

  44. yayra
    le 3 août 2017 à 09:15

    bonjour, j’ai fini mes études e, juin et j’ai signé un contrat étudiant pour juillet, aout et septembre. puis je m’inscrire chez actiris en octobre? et mes job étudiants compte t’il pour des stages d’insertion?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2017 à 16:28

      Bonjour Yayra,

      Lorsque tu viens de terminer tes études, tu peux travailler comme étudiante jusqu’au 30 septembre. Cela n’aura pas d’impact sur ton inscription comme demandeuse d’emploi ni sur la durée de ton stage d’insertion professionnelle.

      Cela dit, pour les moins de 25 ans, il est conseillé de s’inscrire comme demandeur d’emploi avant le 8 août pour que ton stage d’insertion débute au plus tôt (c’est à dire le 1er août). En t’inscrivant auprès d’Actiris en octobre, ton stage d’insertion débuterait à la date de ton inscription et cela risquerait d’avoir des répercutions sur la date de fin de ton stage d’insertion et le bénéfice de tes allocations familiales.

      Sache d’ailleurs que les jours de travail d’étudiant (sans cotisations de sécurité sociale) situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont  pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle. Il en va de même pour les jours de travail pour lesquelles les cotisations de sécurité sociale (secteur chômage) ont été retenues (c’est généralement le cas d’un job étudiant que tu aurais effectué au delà des 475 heures).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  45. Youyou
    le 27 juillet 2017 à 20:59

    Bonjour , apres mes étude je me suis inscrit chez actiris directement, puis apres deux mois j’ai reçu une proposition pour travailler chez eux en tant agent d’accueil j’avais un CDD de un an et donc j’ai été licencié au bout de 8 mois sur le motif que je correspondais pas au job. et maintenant ma question c’est que je sais pas combien je vais toucher de mon chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juillet 2017 à 10:15

      Bonjour Youyou,

      Est-ce que tu t’es bien inscrite chez Actiris à la fin de ton  CDD ? Est-ce que cela fait bien un an que tu t’es inscrite comme chercheuse d’emploi ? Si oui et si tu remplis les conditions, tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches à suivre sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=7221

      Tu trouveras les montants des allocations d’insertion sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=7240

      Bien à toi

  46. Cass
    le 24 juillet 2017 à 14:15

    Bonjour , le soucis étant que j’ai fais un pfi de 5 mois , mon patron ne peut donc pas me licencier pendant les 6 mois de CDD donné ? Ici je ne suis qu’au premier moi de mon CDD , pour l’onem quels seraient les raisons pour lesquels nous pourrions rompre un CDD ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juillet 2017 à 14:12

      Bonjour Cass,

      L’employeur ne peut en effet pas te licencier (sans motif valable) pendant les 6 mois qui suivent le PFI.
      Pour l’ONEM, le contrat ne peut être rompu que s’il y a un motif légitime. Dans ta situation (après 5 mois de PFI), il semble difficile de trouver un motif qui sera considéré comme légitime par l’ONEM.
      Bien à toi

  47. Cass
    le 22 juillet 2017 à 21:14

    Bonjour, si jamais je quitte mon CDD de 6 mois d’un commun accord aurais je toujours mes droits au chômage ? Ou faut il absolument que j’ai autre chose pour faire cela sans perdre mes droits ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 juillet 2017 à 14:11

      Bonjour Cass,

      En cas de rupture de commun accord, tu risques une sanction de l’ONEm  (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.

      Pendant une sanction, tu peux éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune, cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Pour ne pas être sanctionnée par l’ONEm, tu pourrais demander à ton employeur de te licencier.  Cependant, comme tu es actuellement en CDD, les conditions pour rompre ton contrat sont différentes en fonction du fait que tu sois dans la première moitié de ton contrat, ou dans la deuxième. En effet, si tu te trouves dans la première moitié de ton contrat, il sera possible de rompre ton contrat moyennant un délai de préavis. Par contre, si tu te trouves dans la seconde moitié de ton contrat, en cas de licenciement, ton employeur devra te payer une indemnité.

      De plus, si l’ONEm l’apprend (si par exemple ton employeur te dénonce ou l’indique sur ton C4), tu pourrais être sanctionnée d’avoir refusé un emploi convenable.

      Une autre solution pour ne pas être sanctionnée serait effectivement de trouver n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce dernier ait une durée minimum de 4 semaines et que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 4 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      Sache tout de même que pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge (et ce sur une période de référence); le nombre minimum -valable pour les moins de 36 ans- est de 312 jours, soit 1 an. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  48. Cass
    le 19 juillet 2017 à 21:21

    Bonsoir , voilà je suis dans le cas d’un CDD de 35h que j’ai commencé le 4 juillet ici vu que j’étais en pfi avant, c’est un CDD de 6 mois .. Puis je le quitter pour un autre CDD imaginons de moins d’heures sans problème ? Puis je partir d’un commun accord et garder mes droits au chômage par la suite ? Ou suis je obligée de faire mes 6mois ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2017 à 15:01

      Bonjour Cass,

      Il est possible de rompre unilatéralement un CDD moyennant la prestation d’un préavis durant la première moitié du CDD; donc dans ton cas durant les 3 premier mois (le préavis doit être presté dans ces 3 mois). Durant la deuxième moitié, il n’est plus possible de rompre unilatéralement le CDD moyennant la prestation d’un préavis. Il faut alors soit payer une indemnité de rupture soit répondre d’un commun accord (La rupture d’un commun accord est possible à tout moment).

      L’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent leur emploi pour un autre, pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimale de 4 semaines. Si tu diminues volontairement tes heures de travail (En démissionnant pour un autre contrat avec moins d’heures par exemple), tu ne pourrais pas bénéficier d’un complément du chômage (AGR) durant ce contrat.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. Cass
    le 19 juillet 2017 à 11:51

    Bonjour , peut on quitter un CDD 35h pour un autre CDD sans problème ? Ou quels sont les conditions ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juillet 2017 à 15:24

      Bonjour Cass,

      Tu peux effectivement rompre un CDD pour un autre. Mais lorsque tu es en CDD, les conditions pour rompre ton contrat sont différentes en fonction du fait que tu sois dans la première moitié de ton contrat, ou dans la deuxième.

      En effet, si tu te trouves dans la première moitié de ton contrat tu pourras rompre ton contrat moyennant un délai de préavis.

      Par contre, si tu te trouves dans la seconde moitié de ton contrat et que tu décides de quitter ton emploi, tu devras payer à ton employeur une indemnité généralement égale à la rémunération que tu aurais dû percevoir pour les jours que tu ne presteras pas. Cependant, le montant de l’indemnité est plafonné : il ne peut excéder le double de la rémunération correspondant à la durée du délai de préavis qui aurait dû être appliqué si le contrat de travail n’avait pas été conclu pour une durée déterminée mais au contraire pour un CDI.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  50. Slvn Glnr
    le 11 juillet 2017 à 21:04

    Bonjour,

    J’ai 25 ans et j’ai finis mes études en aout 2015, après ça je me suis inscrit chez Actiris, et j’ai fais mon stage d’insertion professionnel. Je touche actuellement les allocations d’insertion sur bases des études.

    Aujourd’hui un employeur potentiel (pour un CDI ) me demande si je peux être « chômeur indemnisé complet », mais je ne sais pas quel statut j’ai actuellement, et si le statut post-stage d’insertion me donne les mêmes droits (ou différents en bien ou en mal).

    Donc mes questions sont les suivantes:

    -Quel est mon statut officiel auprès de l’ONEM/Actiris et autre organisme ?

    -Ai-je droit au privilège d’être « chômeur indemnisé complet » ?

    -Où puis-je trouver une liste exhaustive des différences entre les différent statuts ?

    -Où puis-je trouver une liste exhaustive des différences qu’ont les employeurs d’engager selon les différents statuts ?

    Merci d’avance pour vos réponses

    Bonne journée à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 14:13

      Bonjour Slvn Glnr,

      Si tu es bénéficiaire d’allocations d’insertion et que tu n’as aucun revenu professionnel (d’un travail à mi-temps par exemple), tu es considéré comme chômeur complet indemnisé. Donc, ton statut correspond bien à celui qui n’est recherché par cet employeur.

      La réglementation en matière de chômage étant particulièrement complexe, tu ne trouveras pas de listes exhaustives sur les différents statuts. Tes droits et obligations vont changer selon que tu sois chômeur indemnisé ou pas. Tu trouveras plus d’informations sur: http://www.onem.be/fr/citoyens/ch%C3%B4mage/chomage-complet#8143

      Ton statut de chômeur complet indemnisé et la durée de la période de ton chômage peuvent avoir un impact sur ton accès à certains plans d’embauche. Tu trouveras les différents plans d’embauche à Bruxelles sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Slvn glnr
        le 14 juillet 2017 à 10:13

        Bonjour,

        tout d’abord merci pour votre réponse.

        j’aimerais préciser que j’ai travailler quelques jours ( 15 éparpillés sur 1ans et demi) via la Smart. Donc j’ai noirci les cases pour les jours prester.

        Je me demandais si dans ce cas précis, je suis toujours chômeur indemnisés complet ?

        merci d’avance

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 14 juillet 2017 à 16:40

          Bonjour Slvn glnr

          Ce qui importe ici, c’est ta situation actuelle. Comme nous te l’avons dit précédemment, si tu es bénéficiaire d’allocations d’insertion et que tu n’as aucun revenu professionnel (d’un travail à mi-temps par exemple), tu es considéré comme chômeur complet indemnisé.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  51. SarahSapo
    le 11 juillet 2017 à 12:42

    Bonjour,

    Cela fait 1 an que jai terminer mes études et que je suis donc inscrite cher Actiris,
    cependent je ne suis pas restée les bras croisée et ai travailler quelques mois dans une entreprise.
    Ma question est la suivante,
    est ce que le stage dattente recommence a zero a chaque fin de contrat ?
    comment cela se passe til?

    et, si actuellement je suis a nouveau engager dans cette meme société a duree determinee quel serai la suite des evenements au niveau de ce stage d’attente ? quels sont mes droits dans ces cas la ?

    merci d’avance

    Sarah

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 11:14

      Bonjour SarahSapo,

      En principe, les journées de travail salarié effectuées pendant le stage d’insertion sont prise en compte pour ce dernier. Cela signifie concrètement que le fait de travailler ne suspend pas ton stage d’insertion et ne te le fait pas reprendre depuis le début.

      Sache d’ailleurs que si tu travailles de manière salariée temps plein pendant 4 mois, cela équivaut à une évaluation positive; si tu travailles 8 mois à temps plein, tu totaliseras automatiquement deux évaluations positives.

      Si tu es salariée à temps plein au moment de la fin théorique du stage d’insertion professionnelle, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage (sur base des études ou sur base du travail selon la durée de ton occupation) à la perte de ton emploi?.

      Si tu n’as pas eu l’occasion d’être évaluée par l’ONEm au cours de ton stage d’insertion, lorsque tu introduira ta demande d’allocations d’insertion auprès de l’organisme de paiement de ton choix(syndicat ou CAPAC), celui-ci transmettra ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, SIP valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une évaluation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  52. David
    le 7 juillet 2017 à 07:21

    Bonjour,

    J’arrive au bout de mes stages en alternance en septembre et j’ai 24 ans. Cela fait 3 ans que j’effectue des stages en entreprise. Je suis passé par 3 patrons avec un intervalle d’un ou deux mois entre chaque stage.

    Mon projet est maintenant de passer par une couveuse d’entreprise pour petit à petit me mettre à mon compte tout en continuant des cours de promotion sociale (frigoriste).
    Mais pour ce faire, j’ai besoin de mes allocations d’insertion pendant la période de préparation.

    Pensez-vous qu’avec mon profil je suis certain de les avoir?
    Précision: la formation en promotion sociale demande un petit stage mais on en est dispensé s’il on prouve que l’on a déjà travaillé.

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juillet 2017 à 09:10

      Bonjour David,
      En principe, si tu as toujours moins de 25 ans à la fin de ta formation, tu pourras sans doute prétendre aux allocations d’insertion (allocations de chômage après études) .Pour ce faire, tu devras effectuer un stage d’insertion qui, en principe, est de 310 jours (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/). Cela dit, étant donné que tu auras terminé une formation en alternance, ton stage d’insertion professionnelle peut être diminué :

      – soit du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage, si tu as réussi ta formation;

      – soit de la moitié du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage, si tu n’as pas réussi ta formation. Mais dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours (6 mois).

      Donc si tu réussis ta formation en alternance, il semble donc très probable que tu sois dispensée de stage d’insertion et que tu puisses bénéficier immédiatement des allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/
      Par contre, si tu veux suivre une formation en promotion sociale en ayant droit à tes allocations d’insertion, sache qu’il te faudra introduire une demande de dispense auprès du service emploi de ta région (ADG, Forem, Actiris ou VDAB) si tes cours sont organisés en journée.  Nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu pourras obtenir cette dispense car la décision revient au directeur du service disponibilité du service emploi de ta région. Il prendra en considération ton âge, les études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée de ton chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut t’offrir sur le marché de l’emploi. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=4627

      En ce qui concerne ton projet de devenir indépendant, sache qu’il existe la possibilité de débuter une activité de ce type tout en étant au chômage. Tu pourras en lire d’avantage sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  53. Maya
    le 4 juillet 2017 à 14:31

    bonjour,

    je me suis inscrite pour l’étage d’insertion professionnel y’a 2 mois , j’aimerai reprendre mes études en comptabilité en promotion sociale en septembre. Cela stoppera mon stage d’attente automatiquement ou Non?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2017 à 17:27

      Bonjour Maya,

      En principe, tes études risquent d’invalider ton stage d’insertion si elles sont organisées en cours du jours.

      En effet, les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 dont 10 heures au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures; ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!