Bruxelles-J

Le stage d'insertion professionnelle

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu t’inscris comme chercheur d’emploi après tes études chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente). Sa durée est de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque ACTIRIS te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 5e et au 9e mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous. Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. En effet, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés ;
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté. Si tu n’as pas suivi d’études en Belgique, il est parfois possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Notamment, lorsque tu as travaillé au moins 3 mois (comme salarié ou indépendant) en Belgique.
    A partir du 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM ;
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire ;
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans (nouveauté depuis le 01/01/15) au moment de la demande d’allocations d’insertion (lorsque le stage d’insertion a donc été accompli). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans ;
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par Actiris. Une première évaluation a lieu au cours du 5e et une deuxième au cours du 9e mois de stage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.

Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, rends toi sur la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


99 questions pour “ Le stage d'insertion professionnelle

  1. Pierre
    le 9 août 2017 à 17:46

    Bonjour,

    Je me suis inscrit chez actiris après avoir obtenue mon bachelor. Je me suis simplement affilié à la FGTB mais dois-je faire quelque chose en plus que de simplement m’affilier?  De plus, j’ai une offre d’une entreprise en CIP (contrat d’insertion professionnelle) mais on m’a dit que je dois demander une dispense DV94. Quels sont les démarches que je dois faire pour avoir cette dérogation?

    Merci d’avance

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 août 2017 à 11:57

      Bonjour Pierre,

      Si tu t’es inscrit à Actiris comme demandeur d’emploi à la fin de tes études, nous supposons que tu es en stage d’insertion. Dans ce cas, en plus de ton affiliation à la FGTB, tu n’as aucune démarche particulière à faire. A bout de 12 mois de stage d’insertion, si tu obtiens deux évaluations positives, tu pourrais bénéficier d’allocations d’insertion (allocations sur base de tes études); pour autant que tu aies moins de 25 ans au moment de ta demande. C’est à la fin du stage d’insertion que tu devras faire des démarches: http://www.bruxelles-j.be/?p=7221

      Ce sont uniquement les personnes bénéficiaires d’allocations de chômage qui ont besoin de dispense pour commencer une formation ou un stage en entreprise. Donc si tu es en stage d’insertion, tu n’as pas besoin de cette dispense DV94A pour faire une CIP. De plus, ta période de CIP devrait en principe être prise en compte dans le calcul des journées qui ouvrent le droit aux allocations d’insertion. En effet, lorsque tu es inscrit comme jeune chercheur d’emploi, tu peux «en principe» effectuer une convention d’immersion pendant ton stage d’insertion professionnelle pour autant que tu restes disponible sur le marché de l’emploi. L’ONEM garde néanmoins un pouvoir d’appréciation. C’est la raison pour laquelle nous te recommandons de prendre contact avec l’ONEM afin de lui demander si le stage que tu envisages permet le déroulement valable de ton stage d’insertion professionnelle. Pour cela, tu peux envoyer une lettre à ton bureau de chômage (http://www.onem.be/fr/bureaux/bureau-de-bruxelles) pour leur poser la question.

      Pour d’autres questions, n’hésite ps à nous recontacter.

  2. yayra
    le 3 août 2017 à 09:15

    bonjour, j’ai fini mes études e, juin et j’ai signé un contrat étudiant pour juillet, aout et septembre. puis je m’inscrire chez actiris en octobre? et mes job étudiants compte t’il pour des stages d’insertion?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 août 2017 à 16:28

      Bonjour Yayra,

      Lorsque tu viens de terminer tes études, tu peux travailler comme étudiante jusqu’au 30 septembre. Cela n’aura pas d’impact sur ton inscription comme demandeuse d’emploi ni sur la durée de ton stage d’insertion professionnelle.

      Cela dit, pour les moins de 25 ans, il est conseillé de s’inscrire comme demandeur d’emploi avant le 8 août pour que ton stage d’insertion débute au plus tôt (c’est à dire le 1er août). En t’inscrivant auprès d’Actiris en octobre, ton stage d’insertion débuterait à la date de ton inscription et cela risquerait d’avoir des répercutions sur la date de fin de ton stage d’insertion et le bénéfice de tes allocations familiales.

      Sache d’ailleurs que les jours de travail d’étudiant (sans cotisations de sécurité sociale) situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont  pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle. Il en va de même pour les jours de travail pour lesquelles les cotisations de sécurité sociale (secteur chômage) ont été retenues (c’est généralement le cas d’un job étudiant que tu aurais effectué au delà des 475 heures).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. Youyou
    le 27 juillet 2017 à 20:59

    Bonjour , apres mes étude je me suis inscrit chez actiris directement, puis apres deux mois j’ai reçu une proposition pour travailler chez eux en tant agent d’accueil j’avais un CDD de un an et donc j’ai été licencié au bout de 8 mois sur le motif que je correspondais pas au job. et maintenant ma question c’est que je sais pas combien je vais toucher de mon chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juillet 2017 à 10:15

      Bonjour Youyou,

      Est-ce que tu t’es bien inscrite chez Actiris à la fin de ton  CDD ? Est-ce que cela fait bien un an que tu t’es inscrite comme chercheuse d’emploi ? Si oui et si tu remplis les conditions, tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches à suivre sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=7221

      Tu trouveras les montants des allocations d’insertion sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=7240

      Bien à toi

  4. Cass
    le 24 juillet 2017 à 14:15

    Bonjour , le soucis étant que j’ai fais un pfi de 5 mois , mon patron ne peut donc pas me licencier pendant les 6 mois de CDD donné ? Ici je ne suis qu’au premier moi de mon CDD , pour l’onem quels seraient les raisons pour lesquels nous pourrions rompre un CDD ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juillet 2017 à 14:12

      Bonjour Cass,

      L’employeur ne peut en effet pas te licencier (sans motif valable) pendant les 6 mois qui suivent le PFI.
      Pour l’ONEM, le contrat ne peut être rompu que s’il y a un motif légitime. Dans ta situation (après 5 mois de PFI), il semble difficile de trouver un motif qui sera considéré comme légitime par l’ONEM.
      Bien à toi

  5. Cass
    le 22 juillet 2017 à 21:14

    Bonjour, si jamais je quitte mon CDD de 6 mois d’un commun accord aurais je toujours mes droits au chômage ? Ou faut il absolument que j’ai autre chose pour faire cela sans perdre mes droits ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 juillet 2017 à 14:11

      Bonjour Cass,

      En cas de rupture de commun accord, tu risques une sanction de l’ONEm  (pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines) si ton emploi est jugé comme étant convenable aux yeux de l’ONEm.

      Pendant une sanction, tu peux éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune, cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Pour ne pas être sanctionnée par l’ONEm, tu pourrais demander à ton employeur de te licencier.  Cependant, comme tu es actuellement en CDD, les conditions pour rompre ton contrat sont différentes en fonction du fait que tu sois dans la première moitié de ton contrat, ou dans la deuxième. En effet, si tu te trouves dans la première moitié de ton contrat, il sera possible de rompre ton contrat moyennant un délai de préavis. Par contre, si tu te trouves dans la seconde moitié de ton contrat, en cas de licenciement, ton employeur devra te payer une indemnité.

      De plus, si l’ONEm l’apprend (si par exemple ton employeur te dénonce ou l’indique sur ton C4), tu pourrais être sanctionnée d’avoir refusé un emploi convenable.

      Une autre solution pour ne pas être sanctionnée serait effectivement de trouver n’importe quel autre emploi (quel que soit le type de contrat: interim, CDD, CDI) pour autant que ce dernier ait une durée minimum de 4 semaines et que tu n’interrompes pas volontairement ce nouveau contrat de minimum 4 semaines avant de demander tes allocations de chômage.

      Sache tout de même que pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail salarié en fonction de ton âge (et ce sur une période de référence); le nombre minimum -valable pour les moins de 36 ans- est de 312 jours, soit 1 an. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  6. Cass
    le 19 juillet 2017 à 21:21

    Bonsoir , voilà je suis dans le cas d’un CDD de 35h que j’ai commencé le 4 juillet ici vu que j’étais en pfi avant, c’est un CDD de 6 mois .. Puis je le quitter pour un autre CDD imaginons de moins d’heures sans problème ? Puis je partir d’un commun accord et garder mes droits au chômage par la suite ? Ou suis je obligée de faire mes 6mois ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juillet 2017 à 15:01

      Bonjour Cass,

      Il est possible de rompre unilatéralement un CDD moyennant la prestation d’un préavis durant la première moitié du CDD; donc dans ton cas durant les 3 premier mois (le préavis doit être presté dans ces 3 mois). Durant la deuxième moitié, il n’est plus possible de rompre unilatéralement le CDD moyennant la prestation d’un préavis. Il faut alors soit payer une indemnité de rupture soit répondre d’un commun accord (La rupture d’un commun accord est possible à tout moment).

      L’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent leur emploi pour un autre, pour autant que ce nouvel emploi ait une durée minimale de 4 semaines. Si tu diminues volontairement tes heures de travail (En démissionnant pour un autre contrat avec moins d’heures par exemple), tu ne pourrais pas bénéficier d’un complément du chômage (AGR) durant ce contrat.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. Cass
    le 19 juillet 2017 à 11:51

    Bonjour , peut on quitter un CDD 35h pour un autre CDD sans problème ? Ou quels sont les conditions ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juillet 2017 à 15:24

      Bonjour Cass,

      Tu peux effectivement rompre un CDD pour un autre. Mais lorsque tu es en CDD, les conditions pour rompre ton contrat sont différentes en fonction du fait que tu sois dans la première moitié de ton contrat, ou dans la deuxième.

      En effet, si tu te trouves dans la première moitié de ton contrat tu pourras rompre ton contrat moyennant un délai de préavis.

      Par contre, si tu te trouves dans la seconde moitié de ton contrat et que tu décides de quitter ton emploi, tu devras payer à ton employeur une indemnité généralement égale à la rémunération que tu aurais dû percevoir pour les jours que tu ne presteras pas. Cependant, le montant de l’indemnité est plafonné : il ne peut excéder le double de la rémunération correspondant à la durée du délai de préavis qui aurait dû être appliqué si le contrat de travail n’avait pas été conclu pour une durée déterminée mais au contraire pour un CDI.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. Slvn Glnr
    le 11 juillet 2017 à 21:04

    Bonjour,

    J’ai 25 ans et j’ai finis mes études en aout 2015, après ça je me suis inscrit chez Actiris, et j’ai fais mon stage d’insertion professionnel. Je touche actuellement les allocations d’insertion sur bases des études.

    Aujourd’hui un employeur potentiel (pour un CDI ) me demande si je peux être « chômeur indemnisé complet », mais je ne sais pas quel statut j’ai actuellement, et si le statut post-stage d’insertion me donne les mêmes droits (ou différents en bien ou en mal).

    Donc mes questions sont les suivantes:

    -Quel est mon statut officiel auprès de l’ONEM/Actiris et autre organisme ?

    -Ai-je droit au privilège d’être « chômeur indemnisé complet » ?

    -Où puis-je trouver une liste exhaustive des différences entre les différent statuts ?

    -Où puis-je trouver une liste exhaustive des différences qu’ont les employeurs d’engager selon les différents statuts ?

    Merci d’avance pour vos réponses

    Bonne journée à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 14:13

      Bonjour Slvn Glnr,

      Si tu es bénéficiaire d’allocations d’insertion et que tu n’as aucun revenu professionnel (d’un travail à mi-temps par exemple), tu es considéré comme chômeur complet indemnisé. Donc, ton statut correspond bien à celui qui n’est recherché par cet employeur.

      La réglementation en matière de chômage étant particulièrement complexe, tu ne trouveras pas de listes exhaustives sur les différents statuts. Tes droits et obligations vont changer selon que tu sois chômeur indemnisé ou pas. Tu trouveras plus d’informations sur: http://www.onem.be/fr/citoyens/ch%C3%B4mage/chomage-complet#8143

      Ton statut de chômeur complet indemnisé et la durée de la période de ton chômage peuvent avoir un impact sur ton accès à certains plans d’embauche. Tu trouveras les différents plans d’embauche à Bruxelles sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quest-ce-quun-plan-dembauche-et-comment-peux-tu-en-profiter/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Slvn glnr
        le 14 juillet 2017 à 10:13

        Bonjour,

        tout d’abord merci pour votre réponse.

        j’aimerais préciser que j’ai travailler quelques jours ( 15 éparpillés sur 1ans et demi) via la Smart. Donc j’ai noirci les cases pour les jours prester.

        Je me demandais si dans ce cas précis, je suis toujours chômeur indemnisés complet ?

        merci d’avance

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 14 juillet 2017 à 16:40

          Bonjour Slvn glnr

          Ce qui importe ici, c’est ta situation actuelle. Comme nous te l’avons dit précédemment, si tu es bénéficiaire d’allocations d’insertion et que tu n’as aucun revenu professionnel (d’un travail à mi-temps par exemple), tu es considéré comme chômeur complet indemnisé.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  9. SarahSapo
    le 11 juillet 2017 à 12:42

    Bonjour,

    Cela fait 1 an que jai terminer mes études et que je suis donc inscrite cher Actiris,
    cependent je ne suis pas restée les bras croisée et ai travailler quelques mois dans une entreprise.
    Ma question est la suivante,
    est ce que le stage dattente recommence a zero a chaque fin de contrat ?
    comment cela se passe til?

    et, si actuellement je suis a nouveau engager dans cette meme société a duree determinee quel serai la suite des evenements au niveau de ce stage d’attente ? quels sont mes droits dans ces cas la ?

    merci d’avance

    Sarah

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 11:14

      Bonjour SarahSapo,

      En principe, les journées de travail salarié effectuées pendant le stage d’insertion sont prise en compte pour ce dernier. Cela signifie concrètement que le fait de travailler ne suspend pas ton stage d’insertion et ne te le fait pas reprendre depuis le début.

      Sache d’ailleurs que si tu travailles de manière salariée temps plein pendant 4 mois, cela équivaut à une évaluation positive; si tu travailles 8 mois à temps plein, tu totaliseras automatiquement deux évaluations positives.

      Si tu es salariée à temps plein au moment de la fin théorique du stage d’insertion professionnelle, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage (sur base des études ou sur base du travail selon la durée de ton occupation) à la perte de ton emploi?.

      Si tu n’as pas eu l’occasion d’être évaluée par l’ONEm au cours de ton stage d’insertion, lorsque tu introduira ta demande d’allocations d’insertion auprès de l’organisme de paiement de ton choix(syndicat ou CAPAC), celui-ci transmettra ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, SIP valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une évaluation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. David
    le 7 juillet 2017 à 07:21

    Bonjour,

    J’arrive au bout de mes stages en alternance en septembre et j’ai 24 ans. Cela fait 3 ans que j’effectue des stages en entreprise. Je suis passé par 3 patrons avec un intervalle d’un ou deux mois entre chaque stage.

    Mon projet est maintenant de passer par une couveuse d’entreprise pour petit à petit me mettre à mon compte tout en continuant des cours de promotion sociale (frigoriste).
    Mais pour ce faire, j’ai besoin de mes allocations d’insertion pendant la période de préparation.

    Pensez-vous qu’avec mon profil je suis certain de les avoir?
    Précision: la formation en promotion sociale demande un petit stage mais on en est dispensé s’il on prouve que l’on a déjà travaillé.

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juillet 2017 à 09:10

      Bonjour David,
      En principe, si tu as toujours moins de 25 ans à la fin de ta formation, tu pourras sans doute prétendre aux allocations d’insertion (allocations de chômage après études) .Pour ce faire, tu devras effectuer un stage d’insertion qui, en principe, est de 310 jours (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/). Cela dit, étant donné que tu auras terminé une formation en alternance, ton stage d’insertion professionnelle peut être diminué :

      – soit du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage, si tu as réussi ta formation;

      – soit de la moitié du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage, si tu n’as pas réussi ta formation. Mais dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours (6 mois).

      Donc si tu réussis ta formation en alternance, il semble donc très probable que tu sois dispensée de stage d’insertion et que tu puisses bénéficier immédiatement des allocations d’insertion. Tu trouveras les démarches sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/
      Par contre, si tu veux suivre une formation en promotion sociale en ayant droit à tes allocations d’insertion, sache qu’il te faudra introduire une demande de dispense auprès du service emploi de ta région (ADG, Forem, Actiris ou VDAB) si tes cours sont organisés en journée.  Nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu pourras obtenir cette dispense car la décision revient au directeur du service disponibilité du service emploi de ta région. Il prendra en considération ton âge, les études déjà suivies, tes aptitudes, ton passé professionnel, la durée de ton chômage, la nature de la formation et les possibilités qu’elle peut t’offrir sur le marché de l’emploi. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=4627

      En ce qui concerne ton projet de devenir indépendant, sache qu’il existe la possibilité de débuter une activité de ce type tout en étant au chômage. Tu pourras en lire d’avantage sur http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  11. Maya
    le 4 juillet 2017 à 14:31

    bonjour,

    je me suis inscrite pour l’étage d’insertion professionnel y’a 2 mois , j’aimerai reprendre mes études en comptabilité en promotion sociale en septembre. Cela stoppera mon stage d’attente automatiquement ou Non?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2017 à 17:27

      Bonjour Maya,

      En principe, tes études risquent d’invalider ton stage d’insertion si elles sont organisées en cours du jours.

      En effet, les périodes au cours desquelles tu suis des études, une formation ou un stage d’une durée prévue de 9 mois ou plus lorsque le nombre d’heures de cours (y compris les éventuels stages) atteint, en moyenne par semaine, au moins 20 dont 10 heures au moins se situent du lundi au vendredi entre 8 et 18 heures; ne sont pas pris en considération pour le stage d’insertion professionnelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. Petite fleur.
    le 1 juillet 2017 à 18:47

    Bonjour comment réaliser
    un stage s’insertion?
    A quoi sert les allocations d’insertion? Esque j’en et lors du stage d’insertion? Ou une fois que j’ai le chômage? Ou les deux.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 juillet 2017 à 15:21

      Bonjour Petite Fleur,

      Le stage d’insertion, c’est une période de 12 mois d’inscription comme demandeuse d’emploi au service emploi de ta région après la fin ou l’arrêt de tes études, qui t’ouvre le droit à des allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.
      Les allocations d’insertion, c’est les allocations de chômage sur base des études (que tu obtiens après ton stage d’insertion si obtiens deux évaluations positives). Le montant de tes allocations d’insertion va dépendre de ta situation personnelle et familiale. Tu trouveras plus d’informations sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Donc, pendant ton stage d’insertion, tu ne perçois aucune allocation (sans tenir compte des allocations familiales).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  13. Cass
    le 30 juin 2017 à 21:30

    Bonsoir , je voulais savoir ici je fini mon pfi ensuite je suis donc en CDD pendant 5 mois imaginons qu’après mes 5mois ils ne me reprennent pas aurais je droit au chômage ? En sachant que j’ai 23 ans mon cess et que j’ai fini mon stage d’insertion en septembre ça fera 1 ans que j’attends

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 juillet 2017 à 10:31

      Bonjour Cass,

      À priori, il semblerait que tu puisses ouvrir un droit aux allocations d’insertion à la fin de ton CDD (si celui-ci n’est pas renouvelé).  Le fait d’avoir travaillé ne pénalisera pas ton droit. Tu pourras donc introduire ta demande de manière tardive pour autant que ton stage d’insertion soit validé.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  14. Cass
    le 30 juin 2017 à 08:05

    Bonjour , quels serait les raisons valable pour ne pas signer un CDD après le pfi ? Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2017 à 10:48

      Bonjour Cass,

      Si tu as trouvé un autre emploi ou si ton employeur ne respecte pas ses obligations (il ne te paye pas par exemple), tu pourrais ne pas signer le CDD sans risquer une sanction de l’ONEm. Cependant, ce genre de situation est toujours délicate et nous te conseillons d’en parler avec ton conseiller PFI.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. mama
    le 25 juin 2017 à 12:31

    bonjour

    j ai ma fille qui a 24 ans  elle arrete ses études  elle s’est inscrite dans des agences t’interimes

    elle vit chez nous  elle n a aucun revenu  que doit elle faire

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 14:33

      Bonjour Mama,

      Si ta fille a mis fin à ses études, elle doit s’inscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’un organisme régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg). Elle entamera alors son stage d’insertion professionnelle. Sache que durant le stage d’insertion professionnelle, elle garde le droit aux allocations familiales pour les mois où elle ne gagne pas plus de 541,09 euros brut.

      Normalement, le stage d’insertion professionnelle permet à terme d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Cependant, le droit aux allocations d’insertion doit être ouvert avant 24 ans. Dans le cas de ta fille, elle ne pourra donc à priori pas ouvrir ce droit puisque le stage d’insertion a une durée d’un an et elle a déjà 24 ans.

      Si elle a des difficultés financières et que vous ne savez plus la soutenir financièrement, elle peut introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle elle vit. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut l’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. Alex
    le 22 juin 2017 à 14:59

    Bonjour,

    J ai 24 ans, je suis diplômée en tant qu éducatrice A2. Je vis avec mon compagnon qui a un emploi fixe depuis 3 ans et je voulais savoir si je pouvais bénéficier de quelque chose sachant que je suis inscrite chez Actiris et que je n ai jamais rien touché de quoi que ce soit ou j ai pu réaliser un stage en entreprise puis ensuite pendant les vacances d été 2016 j ai travaillé en plaine pendant 1mois et demi et après 2 mois en crèche
    Par la suite Actiris m a convoqué pour me proposer un contrat d insertion au sein d une asbl cela me plaisait bcp mais j ai été hospitalisé et ils ont mis fin à mon contrat après 3 mois
    Un salair pour nous deux n est vraiment pas suffisant
    Que puis je faire?
    Merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 juin 2017 à 11:54

      Bonjour Alex,

      Ta situation n’est pas très claire.

      Il faudrait savoir depuis quand es-tu inscrite auprès d’Actiris. En effet, si tu es en stage d’insertion depuis 2016 et que tu as obtenu deux évaluations positives, peut-être pourras-tu prétendre à des allocations d’insertion.

      Si ce n’est pas le cas, il est peu probable que tu puisses y prétendre car cette possibilité se limite à tes 25 ans. En effet, il faut avoir terminé son stage d’insertion et introduit sa demande d’allocations avant ses 25 ans.

      À partir de 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié. Mais à priori, il semble que tu ne puisses malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage non plus, car pour ce faire tu dois totaliser au minimum 312 jours (1 an) de travail salarié sur les 21 mois précédents ta demande.

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Dans ce cadre là, le CPAS est d’ailleurs obligé de tenir compte des revenus de ton compagnon pour déterminer ton droit. Dans ton cas, tu pourras donc au mieux percevoir un complément du CPAS. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  17. geoffrey
    le 21 juin 2017 à 16:36

    Bonjour,

    Je vais avoir mon diplôme d’instituteur primaire d’ici la fin du mois. Je souhaite  poursuivre mes études l’année prochaine pour un Masters et je souhaite savoir comment je pourrais faire une demande pour une dérogation afin de commencer mon stage d’insertion professionnelle?
    J’ai 23 ans et après mes études j’aurai 26 ans, devrais-je d’abord commencer à travailler sans cette dérogation…?

    Geoffrey

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2017 à 09:22

      Bonjour Geoffrey,

      Qu’entends-tu exactement par dérogation?

      Le stage d’insertion professionnelle se fait lorsqu’on a mis fin à toute activité liée aux études. Si tu poursuis tes études, tu ne dois pas t’inscrire comme demandeur d’emploi et tu ne dois donc pas être en stage d’insertion professionnelle.

      Si tu fais ton master en cours du soir, tu pourrais t’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion sans devoir demander de « dérogation ». Il n’est pas nécessaire de s’inscrire comme demandeur d’emploi pour pouvoir travailler, mais il est important d’être bien inscrit pour chaque période où tu ne travailles pas ou de maintenir ton inscription comme demandeur d’emploi lorsque tu travailles à temps partiel afin que toutes les journées soient bien prise en compte dans ton stage d’insertion.

      Comme tu le sais peut-être, le droit aux allocations d’insertion doit être ouvert avant 25 ans et donc le stage d’insertion professionnelle doit commencer avant 24 ans.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu souhaites clarifier ta situation.

      • geoffrey
        le 22 juin 2017 à 23:55

        Bonjour,

        J’avais entendu dire qu’il y avait la possibilité de commencer le stage d’insertion professionnelle même en entreprenant des études si celles-ci étaient considérées comme en pénurie et que donc il y avait moyen de faire une demande de dérogation pour commencer la période d’insertion professionnelle.

        Geoffrey

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 23 juin 2017 à 14:34

          Bonjour Geoffrey,

          A notre connaissance, une telle dérogation n’existe pas. Il est possible de demander une dispense pour suivre des études tout en percevant des allocations d’insertion; ou certaines formations (si en soirée ou de courte durée ou à horaire réduit) peuvent être suivis tout en faisant son stage d’insertion mais les études de plein exercices sont incompatibles avec la stage d’insertion. Tu retrouveras cette information ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

          Bien à toi.

          • geoffrey
            le 30 juin 2017 à 21:49

            Bonjour,
            Une dernière question, si je travaille 7h semaine dans une école en plus de mon master, je perds donc mon statut d’étudiant? N’ayant que 23 ans, je perds mes allocations familiales même avec le peu d’heure de travail? Mon stage d’insertion professionnel commencerait tout de même?

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 3 juillet 2017 à 10:32

              Bonjour Geoffrey,

              Ce n’est pas parce que tu travailles 7h par semaine que tu perds ton statut d’étudiant. Donc si tu suis un master, tu peux avoir le statut d’étudiant, travailler 7h par semaine et garder ton droit aux allocations familiales (il ne faut pas travailler plus de 240h sur le trimestre, ce qui est équivalent à maximum 20h/semaine).

              Si tu t’inscris comme demandeur d’emploi pour pouvoir entamer ton stage d’insertion et que tu travailles 7h/semaine, il faudra t’inscrire comme demandeur d’emploi à temps partiel et tu ne peux pas continuer tes études.

              Bien à toi.

  18. justine
    le 20 juin 2017 à 19:26

    Bonjour,

    Pour rapidement résumer ma situation, je suis actuellement enregistrée à la VDAB et depuis 1mois j’effectue un CIP. Pour cela, il m’a fallu demander une exemption à la VDAB qui a été acceptée.

    Seulement, à la fin du mois, je déménage à Brussels. Ma question est donc la suivante: dans un premier temps suis-je obligée de m’enregistrer chez actiris et de recommencer toutes les démarches d’exemption? Est-il possible de continuer mon CIP sans être rattachée à un organisme d’emploi? ou est-il simplement possible de rester enregistrée à la VDAB?

    Merci beaucoup pour votre aide.

    Cordialement

    Justine

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 juin 2017 à 11:39

      Bonjour Justine,

      Si tu déménages à Bruxelles, il faut obligatoirement modifier ton inscription et t’inscrire comme demandeuse d’emploi chez Actiris (dans les 8 jours qui suivent le déménagement). Nous ne voyons pas ce que tu entends par « demande d’exemption ». S’agit-il d’une demande de dispense? Normalement, si tu as une dispense, celle-ci reste valable même si tu déménages et que tu change d’organisme régional pour l’emploi.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  19. Ness
    le 17 juin 2017 à 11:35

    Bonjour,

    Je rentre directement au vif du sujet. J’ai u 25 ans le 11 juin 2017, je suis inscrite comme demandeuse d’emploi depuis oktobre 2015. Depuis je cherche du travail mais je n’ai toujours rien trouver qui me convienne. Ma premier évaluation était positif et ma deuxième évaluation était négatif. Je ne perçoit pas d’allocation de chomage, il y a que mon marie qui travail c’est pas toujours facile. J’ai fait des études en boulangerie pâtisserie se qui est une passion pour moi. Mais hélas c’est souvent un travail de nuit et pour une femme sans permis se n’est pas toujours facile. Du coup je me suis tourné vers l’administration ou le call center je suis bilingue j’ai fais mes études dans un établissement néerlandais. Mais je constate qu’une forte demande de connaissances en englais est demander. Si je fais une formations en englais est ce que je perçoit une allocations ou quel conque ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juin 2017 à 11:46

      Bonjour Ness,

      Malheureusement, tu n’as plus droit à des allocations sur base d »études parce que tu as atteins l’âge de 25  et et d’après ce que nous comprenons,   tu n’as pas encore travaillé pour pouvoir prétendre à des allocations de chômage sur base du travail.  Une formation en langue ne peut pas t’ouvrir un droit aux allocations mais il existe des formations en langues gratuites et adaptées que tu peux débuter pour te perfectionner dans ce domaine. N’hésite pas à contacter Actiris pour suivre une de ces formations.

      Si votre mari gagne moins de 1179€/mois, vous pourriez demander une aide complémentaire au CPAS.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

       

       

  20. azerty
    le 15 juin 2017 à 11:49

    bonjour

    j’ai deux contrats de travail  un contrat  avec 18  heures fixes par semaine et un autre contrat de 15 heures par semaine mais je travaille toujours 5 heures de plus ce qui me donne 20 heures par semaine .

    comment calculer mes jours de travail ?

    est ce que les heures supplémentaires sont comptées parmi les jours de travail?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 juin 2017 à 17:05

      Bonjour,

      Pour calculer le nombre de jours que tu peux comptabiliser, tu dois effectuer le calcul suivant pour chacun de tes emplois:
      le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Ensuite, tu multiplies le résultat obtenu par 2.

      Tu pourras ensuite additionner les résultats pour connaitre le nombre de jours que tu totalises. Plus d’informations au sujet du travail à temps partiel sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/?p=16006

      Il te sera peut-être également possible d’ouvrir un droit à temps-plein sur base de tes emplois à temps partiel. Pour les périodes de travail à temps partiel (et en vue d’une admission au chômage à temps plein), le nombre de jours de travail pris en considération est égal au nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction. Si dans les faits, tu travailles 38 heures par semaine,tu pourras peut-être considérer que tu effectues un temps plein et compter automatiquement 26 jours par mois.

      Tes heures supplémentaires sont prises en compte si elles donnent lieu à une rémunération ou à des à des jours de repos compensatoires (pour autant qu’ils aient été épuisés).

      Sache que si tu es actuellement en stage d’insertion, nous te conseillons de maintenir ton inscriptions comme demandeur d’emploi dans le cas où tu ne travaillerais plus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  21. laetitia
    le 13 juin 2017 à 07:56

    Bonjour,

    je suis en stage d’insertion depuis septembre 2016, je travaille depuis novembre 2016 et je n’ai pas encore été convoquée part l’onem…Que dois-je faire?

    Merci d’avance,

    Laetitia

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2017 à 15:44

      Bonjour Laetitia,

      Si tu as trouvé un emploi au cours de ta période de stage d’insertion et que Actiris en a été informé, tu n’es en principe pas convoquée pendant toute la période de travail. La recherche d’emploi n’est plus contrôlée par l’ONEM mais bien par Actiris depuis le 1er janvier 2017. Sache que 4 mois de travail sont assimilés automatiquement à une évaluation positive et 8 mois de travail sont automatiquement assimilés à deux évaluations positives.

      Par ailleurs, sache que les périodes de travail sont prises en compte pour ton stage d’insertion. Pour rappel, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail, il faut avoir prouvé 312 jours de travail salarié au cours de 21 mois précédant la demande.

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Laetitia
        le 13 juin 2017 à 16:55

        Un grand merci pour ces éclaircissements.

        Vous dites que 4 mois sont associés à une évaluation positive et 8 mois à deux évaluations positives.

        Est-ce que cela compte à partir du début de mon stage d’insertion ? ou à partir du premier janvier 2017 ?

        Merci beaucoup pour ce que vous faites.

        Bonne journée.

        Laëtitia

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 14 juin 2017 à 11:02

          Bonjour Laetitia,

          Selon leur durée, certaines situations pendant le stage d’insertion professionnelle peuvent être assimilées à une ou deux évaluations positives et peuvent donc avoir pour effet de dispenser le jeune demandeur d’emploi d’un entretien d’évaluation ou des deux. C’est notamment le cas pour les périodes de travail. Cette règle était déjà d’application avant le transfert du contrôle à Actiris (1er janvier 2017). Cela veut dire que lorsque tu travailles, tu continues ton stage d’insertion normalement. Dans ton cas, il faut compter à partir de septembre 2016, période au cours de laquelle tu as débuté ton stage d’insertion professionnelle.

          Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  22. Christine
    le 11 juin 2017 à 22:18

    Bonjour,

    J’aimerais savoir si je les jours de stage retribué auprès de la Commission Européenne (blue book traineeship) peuvent etre considérés dans le calcul des jours de travail salarié à prouver pour etre admis aux allocations de chomage. J’ai 25 ans et depuis mai 2016 j’ai cumulé 3 mois de stage, plus une période d’intérim de 3 mois et 2 CDDs de 3 mois chacun – ce qui équivaudrait théoriquement aux 312 jours requis?

    D’avance merci pour votre aide!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juin 2017 à 16:44

      Bonjour Christine,

      Tout dépend si tu as cotisé pour le chômage pendant ce stage ou  non. C’est ça qui devrait déterminer si tu peux ouvrir le droit au chômage ou non.
      As-tu reçu un C4 à la fin de ce stage ? Si tu as cotisé pour le chômage pendant ce stage, tu as en principe travaillé suffisamment pour avoir droit à des allocations de chômage. Sinon, tu dois encore travaillé au moins 3 mois.

      Bien à toi

  23. Noémie
    le 8 juin 2017 à 22:35

    Bonjour, j ai arreter l ecole durant un an. J ai effectué mon stage d attente et j ai touché 1 mois du chômage après j ai repris mes etudes durant 3 ans. Ici je vais terminer les études.
    Ensuite etre demandeuse d emploie. Ai je droit directement a mon chomage sachant que j ai déjà fait mon stage d attente il y a 3 ans ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2017 à 15:55

      Bonjour Noémie,

      En règle générale, tu as la possibilité de bénéficier d’allocations d’insertion pendant une période de 36 mois.

      Cela dit, cette période pourra être prolongée (de la durée de tes études, soit 3 ans) si tu as repris des études de plein exercice sans bénéficier de tes allocations?de chômage en parallèle. Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Si c’est ton cas, tu pourrais donc à priori rouvrir un droit à tes allocations d’insertion en introduisant une nouvelle demande auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  24. GL
    le 6 juin 2017 à 14:24

    Bonjour,

    J’ai 22 ans et je viens de terminer (en mai 2017) un master en communication. Je ne sais pas encore ce que je vais faire en septembre (poursuivre des études ou faire un stage en entreprise ou travailler). Je suis domiciliée en Flandres. Pouvez-vous me renseigner sur les démarches administratives que je dois effectuer et dans quels délais?

    Une autre question : j’habite chez ma mère et mon père me verse une pension alimentaire. Jusque quand doit-il la payer ?

    d’avance merci !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 11:10

      Bonjour GL,

      Tu dois t’inscrire comme demandeur d’emploi auprès du VDAB afin de faire commencer ton stage d’insertion dès que tu es diplômé (si tu es diplômé avant le mois de juin) ou au plus tard le 8 août si tu est diplômé en juin. C’est la seule démarche à faire.

      En ce qui concerne la pension alimentaire, cela dépend de comment cette pension alimentaire a été décidée. S’il s’agit d’un arrangement amiable, la fin de cette pension alimentaire est également à prévoir à l’amiable. S’il y a eu un jugement ou un acte notarié, il faut se référer à ce qui est prévu dans la décision officielle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Majda
    le 4 juin 2017 à 12:37

    Bonjour
    Je suis des études ein exercice en promotion sociale

    Je n ai plus droit aux familiales depuis 1mois car 25ans.

    Je ne sais pas travailler car cours toute la journée.

    Quand aurai je droit aux allocations de chômage?

    A quel organisme puis je faire appel pour aide financière? Jai un mari qui travaille mais salaire – 1300€/mois

    Et nous avons un enfant en bas âge.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 10:48

      Bonjour Majda,

      Malheureusement, à 25 ans, tu ne plus avoir droit ni aux allocations familiales, ni aux allocations d’insertion (allocations de chômage sur base des études). Tu trouveras plus d’informations sur les conditions pour bénéficier des allocations d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Et, pour ouvrir le droit à des allocations de chômage sur base de travail, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, comme tu as 25 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Quant à une éventuelle aide financière, si ton mari a un salaire net supérieur à 1179,65€/mois?, tu n’y auras malheureusement pas droit. Par contre s’il perçoit moins, vous pourrez introduire une demande d’aide sociale au CPAS de votre commune de résidence. Ainsi, une enquête sociale sera menée par un(e) assistant(e) social(e) qui déterminera si vous pouvez prétendre à un complément de revenu ou pas.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  26. Dvni
    le 3 juin 2017 à 13:50

    Bonjour j’ai bientot 18 ans et j’ai arreté mes etudes secondaire en 4Professionel, j’aimerais faire une demande d’insertion es ce possible? Vus que je n’es pas de diplomes? Merci bcp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2017 à 14:23

      Bonjour DVNI,

      Tu semble être dans les conditions permettant de débuter ton stage d’insertion, cependant à la fin de celui-ci tu ne pourras pas ouvrir immédiatement de droit aux allocations d’insertion.
      En effet, pour les jeunes de moins de 21 ans, il existe depuis le 1er septembre 2015, une condition supplémentaire ( doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance.)
      Dans ta situation, tu devras donc attendre tes 21 ans avant de pouvoir percevoir des allocations d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  27. Delphine
    le 2 juin 2017 à 20:49

    Bonjour,

    Je me suis inscrite au forem le 01/08/2016, je suis donc dans ma période de « stage d’attente » (qui se terminera bientôt). Depuis 2 mois j’effectue un remplacement qui se terminera le 28/06/2017. Est-ce que à la fin de mon remplacement je serai toujours en stage d’attente ou est-ce que je percevrai une allocation de chômage ?

     

    D’avance, merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2017 à 10:26

      Bonjour Delphine,

      Après ce contrat de remplacement, il faudra bien te réinscrire directement comme demandeuse d’emploi. Tu continueras donc ton stage d’insertion jusqu’au 31 juillet 2017. La période de travail sera prise en compte dans ton stage d’insertion mais ne permet d’ouvrir directement un droit à des allocations de chômage (puisqu’il faut prouver au moins 312 jours de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. Inès
    le 2 juin 2017 à 14:19

    Bonjour. Je suis actuellement en stage d’insertion depuis septembre 2016. Et j’aurai 25 ans en septembre 2017. Je voulais savoir si j’ai droit à quelques chose apres avoir fini mon année d’insertion en septembre 2017 ( sachant que j’aurais 25ans le 25 septembre ) et je presise que je vis avec mon mari qui est au chômage, il est chef de famille et reçois +- 1150€ par mois. Merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2017 à 09:21

      Bonjour Inès,

      A la fin du stage d’insertion, si toutes les conditions sont réunies, tu peux ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Attention, ce droit doit être ouvert avec 25 ans. Il faudrait donc que ton stage d’insertion soit terminé avant le 25 septembre.

      Si tu vis avec ton mari qui perçoit des allocations de chômage, tu auras le statut de cohabitant privilégie. Dans ce cas, si tu réponds bien à toutes les conditions, tu pourras ouvrir un droit à des allocations d’insertion d’un montant mensuel de 471,64€. Attention, à partir du moment où tu percevras des allocations d’insertion, ton mari n’aura plus le statut de cohabitant avec charge de famille mais de cohabitant. Dans ce cas, en fonction de la période de chômage dans laquelle il se trouve, ses allocations pourraient diminuer.

      Tu trouveras ici les démarches à faire à la fin de ton stage d’insertion: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. Kcz
    le 1 juin 2017 à 19:14

    Bonjour, je suis actuellement en bloc 2 à la haute école. Cependant, les études ne me plaisent pas. J’ai postulé auprès de la SNCB et j’ai réussi les tests. Je suis bénéficiaire du RIS en taux cohabitant (avec ma maman, mon frère et ma petite soeur) avec comme objectif à mon contrat la réussite scolaire (logique). J’aimerais arrêter mes études afin de trouver un contrat de travail me permettant de mettre de l’argent de côté avant de commencer à travailler pour la SNCB. Je vais donc devoir m’inscrire comme demandeuse d’emploi et aurais un stage d’attente d’1 an mais pourrais-je continuer à bénéficier de mon revenu d’intégration sociale le temps de trouver un emploi? D’avance merci, c’est compliqué…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juin 2017 à 11:55

      Bonjour Kcz,

      Etant donné que ta situation vis-à-vis du PIIS que tu as signé, va changer, le plus judicieux serait d’expliquer ta situation à l’assistante sociale qui s’occupe de ton dossier et de demander de signer un nouveau PIIS (Généralement appelé PIIS Emploi). De cette manière, tu ne seras pas en défaut vis-à-vis de ton PIIS actuel.

      Sache qu’en principe un PIIS peut être négocié et prendra en compte ta situation et ta volonté de t’insérer sur le marché de l’emploi pour autant que tu respectes les engagements que tu auras pris. En effet, dans le nouveau PIIS que signeras, tu devras alors t’engager à mettre tout en œuvre pour trouver un emploi.

      De plus, si tu as moins de 25 ans et que tu aies réussi tes études ou non, lorsque tu t’inscris en stage d’insertion professionnelle, tu continues à percevoir tes allocations familiales pendant la durée du stage d’insertion professionnelle.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  30. Han
    le 25 mai 2017 à 13:45

    J’ai été inscrite chez actiris comme chercheuse d’emploi et puis je me suis inscrite pour suivre une formation à l’EFP et j’ai commencé un stage à l’année. Du coup on a annulé mon inscription comme chercheuse d’emploi malgrès que dans mon stage je touche 434 euros pour faire un stage de 38h/semaine.comment faire pour m’inscrire de nouveau et quels sont mes droits ? Notant que je fini ma formation en septembre et que je la reussie aurait-je droit à des allocations d’insertions?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2017 à 11:04

      Bonjour Han,

      Dès que tes études sont terminées, tu peux te réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris. Tu seras à nouveau en stage d’insertion. Cependant, sache que pour les étudiants ayant suivis une formation en alternance, le stage d’insertion est diminué:

      • Si tu as obtenu une qualification professionnelle : le stage d’insertion professionnelle de 310 jours est diminué du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage.
      • Si tu n’as pas obtenu de qualification professionnelle : le stage d’insertion professionnelle de 310 jours est diminué de la moitié du nombre de jours (excepté les dimanches) situés dans la période couverte par le contrat d’apprentissage. Mais dans ce cas, le stage d’insertion professionnelle doit au moins toujours comporter 155 jours.

      En plus d’avoir fait un stage d’insertion professionnelle (ou d’en être dispensé grâce à ton apprentissage), il faut répondre aux autres conditions indiquée dans la fiche ci-dessus et notamment la condition d’âge. Pour introduire ta demande d’allocations d’insertion et faire analyser ta situation, tu dois te rendre auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. Emma
    le 24 mai 2017 à 12:39

    Bonjour,

    Actuellement en formation à l’EFP, je suis en stage rémunéré depuis bientôt 3 ans.
    La formation et donc le stage se terminent en septembre.

    Si je réussi cette formation, puis-je toucher directement des allocations d’insertions?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 14:56

      Bonjour Emma,

      En principe, si tu termines et réussis ta formation en alternance (et que tu remplis les autres conditions), tu pourras normalement prétendre à des allocations d’insertion directement (en étant dispensé du stage d’insertion de 310 jours).

      En effet, la durée du stage d’insertion professionnel est diminuée du nombre de jours calendrier (hors dimanche) couverts par une formation en alternance pour autant que tu aies terminé et réussi ta formation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Emma
        le 3 juin 2017 à 19:45

        Merci de votre réponse.

        Cependant, je ne travaille pas sous un contrat mais sous une convention de stage rémunéré à durée de 3 ans.
        Mon employeur ne peut donc pas me délivrer de C4.
        Y a t-il possibilité de toucher ces allocations sans ce document?

        D’avance merci.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 6 juin 2017 à 10:08

          Bonjour Emma,

          Ta question n’est pas très claire.

          Comme dit dans la réponse précédent, le fait d’avoir effectuer une formation en alternance peut parfois permettre à un jeune de moins de 25 ans de pouvoir directement prétendre à des allocations d’insertion (chômage après études). Il n’y a pas besoin d’avoir un C4, mais d’avoir une preuve de réussite de ton cursus.

          Tes jours de stage te permettent d’être exemptée (partiellement) du stage d’insertion de 310 jours que tu dois normalement effectuer pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage après études).

          Si tu veux ouvrir un droit à des allocations de chômage sur base du travail, il faudra que tu effectues 312 jours de travail salarié sur une période de 21 mois précédent ta demande. Dans ce cadre tes jours de stage ne pourront malheureusement pas être pris en compte pour ouvrir un droit (sauf si tu fais valoir un contrat de travail comme étant ton stage).

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  32. sara
    le 23 mai 2017 à 12:20

    bonjour,

    j’ai encore une autre question

    a la fin de mon stage d’insertion je me suis réinscrite chez actiris pour 3 mois mais je n’ai pas fait de demande  d’allocation d’insertion est-ce que c’est grave ? mais je compte la faire c pour sa que je vous pose la question . et est-ce que je peux encore la faire?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 16:27

      Bonjour Sara,

      Malgré que tu n’as pas immédiatement fait ta demande d’allocations à la fin de ton stage d’insertion ( le 10 mai, cf. ta première question), tu peux toujours la faire sans problème. Comme nous te l’avons conseillé, tu peux introduire ta demande et commencer à bénéficier des allocations de chômage en attendant de reprendre tes études.

      Et, dès que tu recommenceras les études, elles seront suspendues mais tu pourras bénéficier des allocations familiales de nouveau; au moins jusqu’à tes 25 ans (si tu ne les as pas encore) ou jusqu’à la fin de ta formation (même si tu as moins de 25 ans).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  33. sara
    le 21 mai 2017 à 18:46

    bonjour ,
    j’ai eu 2evaluation positives .
    ma question est est ce que je peux changer mon evaluation en negative car je ne veux pas percevoir le chomage jai envie de continuer a percevoir mes allocation pour une raison .
    je sais que les allocation de chomage payent mieux mais je n’ai pas envie les percevoire .
    et mon stage est finie le 10 mai 2017.
    donc voila aidez moi svp .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mai 2017 à 16:43

      Bonjour Sara,

      Tu ne peux malheureusement pas transformer ton évaluation positive en négatif. Mais, si tu ne veux pas percevoir tes allocations de chômage, tu peux y renoncer. Mais, sache qu’en y renonçant, tu risques de te retrouver sans revenu. En effet, à la fin de ton stage d’insertion, tu ne bénéficieras plus d’allocations familiales; même si tu as moins de 25 ans.

      Si tu remplis toutes les conditions, il est vivement recommandé d’introduire une demande d’allocations d’insertion : http://www.bruxelles-j.be/?p=7221
      Ne fut-ce que pour un seul jour. Si tu ne le fais pas, tu risques de perdre le droit définitivement (par exemple si tu atteins l’âge de 25 ans) ou de devoir recommencer ton stage d’insertion.

      Pour pouvoir bénéficier des allocations familiales à la fin de ton stage d’insertion (si tu as moins de 25 ans), tu devras être inscrite dans un établissement d’enseignement. Dans ce cas, tu gardes le bénéfice de tes allocations familiales jusqu’à la fin de tes études (tant que tu as moins de 25 ans) et, si tu as ouvert ton droit aux allocations d’insertion avant ta reprise d’études, tu ne devras plus refaire de stage d’insertion une fois tes études terminées. Tu auras automatiquement droit aux allocations d’insertion.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. Dali
    le 19 mai 2017 à 13:24

    Bonjour, si je fais une demande pour les allocation en attendant les 310 jours si je trouve un travail ou que je fais une formation dans une ecole Efp ou Cefa , je toucherais quand meme mon chomage a la fin de ces 310jours ou pas du tout

  35. sara
    le 18 mai 2017 à 15:51

    merci pour votre réponse

    bonne journée a vous

  36. sara
    le 18 mai 2017 à 12:14

    bonjour,
    enfaite mon stage d’insersion est terminer le 10 mai et jai eu evaluation positive .
    ma question est-ce que les allocation familial continueront de me payer jusque fin du moi?

    merci pour votre comprehension

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 mai 2017 à 14:32

      Bonjour Sara,

      Lorsque le droit au allocations familiales s’arrête en cours de mois, le droit est conservé pour le mois concerné. Tu devrais donc encore recevoir les allocations familiales pour le mois de mai (qui seront versées début juin).

      Si ton stage d’insertion est terminé, tu peux introduire ta demande d’allocations d’insertion auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) et te réinscrire comme demandeuse d’emploi après d’un service régional pour l’emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg). Tu retrouveras les explications de ces démarches sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. Chola
    le 16 mai 2017 à 20:46

    Bonjour ,
    Alors voila j’ai arrêter mes études je me sui inscrite en tant que demandeuse d’emploi Et durant ma période d’insertion je n’avais pas droit au allocations familliale meme si je n’ai que 23 ans . Est ce normale ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 mai 2017 à 11:58

      Bonjour Chloa,

      Il nous semble particulier que tu ne puisses reçoives pas tes allocations familiales en étant inscrite en stage d’insertion, car dans ce cas (et comme tu as moins de 25 ans) tu peux effectivement garder tes allocations familiales (http://bruxelles-j.be/?p=26200)

      Le mieux serait de contacter ta caisse d’allocations familiales afin de connaitre les possibilités d’actions pour régulariser ta situation. Si tu ne connais pas ta caisse d’allocations familiales tu pourrais contacter FAMIFED (http://bruxelles.famifed.be/fr/contact) et leur poser la question.

      (Par contre, lors du bénéficie des allocations d’insertion, sache que tu n’as malheureusement plus droit au allocations familiales)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  38. Sibylle
    le 12 mai 2017 à 15:40

    Bonjour,

    Je suis en stage d’attente depuis quelques mois et je viens d’apprendre que j’ai une hernie discale qui dure depuis 2 mois et qui m’empêche de rester assise trop longtemps. C’est donc un problème pour un éventuel futur emploi sachant que j’ai un métier à fonctions principalement administratives.

    Que dois-je faire ? Car je suis obligée de rechercher activement un emploi mais, je redoute d’être engagée avec ce mal de dos qui m’empêche de me concentrer sur mes tâches, la douleur étant beaucoup trop forte.

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Cordialement,

    Sibylle

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 10:32

      Bonjour Sibylle,

      Comme tu n’es pas capable de travailler pour le moment, tu es considérée comme en incapacité de travail. Tu dois donc normalement remettre un certificat médical à ta caisse d’allocations familiales pour pouvoir garder tes allocations familiales et te désinscrire d’Actiris. Tu ne seras donc plus en stage d’insertion tant que tu seras en incapacité de travail. Dès que ton incapacité est terminée, tu dois te réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris pour reprendre ton stage d’insertion. Cette période de maladie prolongera donc ton stage d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Carlos
    le 11 mai 2017 à 04:50

    Bonjour, j aimerais savoir si je peux avoir droit aux allocations de chômage ? Ayant été inscrit chez actiris avant mes 25 ans donc a 24 ans et des poussières mais le stage d attente se finit dans 2 a 3 jours et j ai 25 ans en ce moment mais mes 2 évaluations sont passer positives y ai je droit ? (Je parle bien sûr du chômage sur base d etude)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 13:57

      Bonjour Carlos,

      Normalement, si tu as atteint l’âge de 25 ans à la fin de ton stage d’insertion, tu ne pourras pas bénéficier de cette allocation.

      Mais cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans. Ce qui ne semble pas être ton cas.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  40. Boubou
    le 10 mai 2017 à 11:30

    Bonjour,

    Je me suis inscrite en stage d insertion. Je me suis inscrite depuis peu à une formation aupres du Forem.
    J aimerai savoir si je peux bénéficier des 1euro brut par heure qu ont droit les chômeurs?

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 15:22

      Bonjour Boubou,

      Si tu suis une formation au Forem inscrite dans le cadre d’un contrat de formation professionnelle, tu devrais pouvoir bénéficier d’une indemnité de 1 euro imposable par heure de formation ainsi que d’une intervention dans tes frais de déplacement et de garderie (ou crèche). N’hésite pas à te renseigner auprès de ton conseiller au Forem ou de ton responsable de formation.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  41. Chay
    le 27 avril 2017 à 22:11

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en juin 2016 (études d’ingénieur qui durent 5ans) j’ai fini ces études à l’âge de 25 ans (née en mars 1991). Cette année j’effectue donc mon stage d’insertion. À la fin de celui-ci j’aurai 26 ans. Est-ce que cela signifie que je n’aurais pas droit aux allocations d’insertion ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 avril 2017 à 12:19

      Bonjour Chay,

      Pour pouvoir avoir droit aux allocations, il faut avoir ouvert son droit aux allocations d’insertion avant ses 25 ans.
      Pour pouvoir l’ouvrir à ses 25 ans ou plus, il faut prouver un événement de force majeur qui aurait prolongé tes études.
      Malheureusement, il nous semble que tu ne pourras pas avoir droit aux allocations d’insertion.

      Cependant, tu pourrais éventuellement ouvrir un droit aux revenus d’intégration social ( CPAS) pour plus d’infos, tu peux consulter la fiche http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      J’espère t’avoir éclairé,

      N’hésite pas! ;-)

  42. Justine
    le 26 avril 2017 à 07:37

    Bonjour,

    en 2011, juste après mes secondaires, j’ai effectué un stage d’attente (actuellement stage d’insertion professionnelle) et perçu 2 mois d’allocations d’attentes. Ensuite j’ai décidé de reprendre des études universitaires durant 5 ans. J’ai a présent fini et je voulais savoir si je devais effectuer à nouveau un stage d’attente ou si celui que j’avais réalisé il y a 5 ans valait toujours et que je pourrais donc directement toucher les allocations d’attentes?

     

    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 avril 2017 à 12:00

      Bonjour Justine,

      Comme tu as déjà ouvert un droit en 2011, tu pourras toucher directement des allocations d’insertion à la fin de tes études.

      Pour savoir jusque quand tu pourras en bénéficier, je t’invite à lire cette page : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Tu peux lire que les personnes qui ont ouvert un droit avant 2012 (ce qui est ton cas) et qui sont cohabitants ordinaires démarrent leur période de 36 mois au 1 janvier 2012.  Mais comme tu as repris des études de plein exercice entre temps, la période est décalée et commence à la fin de tes études (si tu es cohabitant ordinaire donc).  Si tu es isolé, cohabitant avec charge de famille ou cohabitant privilégié, le décompte des 36 mois commencerait  le jour de tes 30 ans.  Et bon à savoir aussi, ce crédit de 36 mois est prolongeable dans certaines conditions.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu a besoin d’autres informations.

      • Justine
        le 26 avril 2017 à 19:02

        Merci beaucoup pour votre réponse, ça m’aide énormément.

        J’ai une dernière question. J’ai donc a présent terminé mes études, mais j’ai encore le statut d’étudiant jusque septembre (j’ai une situation un peu spécifique car j’ai rendu mon mémoire en janvier) et je travaille pour l’instant dans un restaurant en tant qu’étudiante. Dans 1 mois je vais avoir 25 ans, si je veux pouvoir bénéficier des allocations d’attentes, sachant que j’ai donc fini mon stage d’attente, dois-je m’inscrire au chômage avant mes 25 ans pour pouvoir toucher les allocations d’attentes, dans quel cas je devrais arrêter mon job d’étudiant, ou puis-je m’inscrire au chômage à partir de septembre quand je n’aurais plus le statut d’étudiant et quand même toucher les allocations d’attentes même si j’ai déjà 25 ans?

        J’espère que ma question est clair.

         

        Merci d’avance pour votre réponse et encore merci pour le temps que vous m’accordez.

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 27 avril 2017 à 11:47

          Bonjour Justine,

          Il faut avoir moins de 25 ans au moment d’ouvrir le droit aux allocations d’insertion. Dans ton cas, tu as déjà ouvert ce droit en 2011 donc tu pourras recommencer à les percevoir en septembre même si tu as déjà 25 ans à ce moment-là.

          Et, encore une fois, tu ne dois pas hésiter à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

  43. Laura 1990
    le 25 avril 2017 à 11:16

    Je vais avoir 27 ans en septembre 2017. Je termine mes etudes en juin. Je n’ai pas interrompu mes etudes mais apres avoir fais 4 annees de droit j ai changer de direction et je termine actuellement mes 5 annees d architecture d interieur et design. Si je lis bien les regles si je ne trouve pas de travail au bout de l annee d attente je n aurais pas droit a l allocatiob d insertion. Est ce que je rentre dans les conditions pour obtenir une derogation?

    Merci d avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 avril 2017 à 13:41

      Bonjour Laura1990,

      Pour pouvoir ouvrir son droit aux allocations d’insertion après ses 25 ans, il faut prouver un événement de force majeure qui aurait prolongé tes études. Ce ne semble hélas pas être ton cas. Selon nous, cela ne sera donc pas possible.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  44. Clo
    le 23 avril 2017 à 19:26

    Bonjour,
    Pendant mon stage d’insertion,j’ai commencé une formation d’aide-soignante. Mon stage d’insertion se finissant le 30 décembre 2016, je n’ai fait la demande de dispense qu’en Janvier. Celle-ci m’a été refusée et de ce fait j’ai été exclue du chômage. Mais quelques jours plus tard, je reçois un courrier me disant que je pouvais bénéficier des allocations d’insertion. Est-ce normal ? Ai-je droit à ces allocations ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 avril 2017 à 15:46

      Bonjour Clo,

      Je te propose de contacter François au 02/514 41 11. Il sera plus à même de répondre à ta question par téléphone, car celle-ci par écrit n’est pas assez précise quant  à savoir si ta formation est compatible ou pas avec l’allocation d’insertion.

      Pour plus d’informations, contacte nous !