Bruxelles-J

Le stage d'insertion professionnelle

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu t’inscris comme demandeur d’emploi chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle. Jusqu’au 31 décembre 2011, ce stage se nommait « stage d’attente ». À partir du 1er janvier 2012, il a changé de nom et sa durée a été prolongée : il est maintenant de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque l’ONEM te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 7ème et au 11ème mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous. Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. Par contre, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés ;
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté. Si tu n’as pas suivi d’études en Belgique, il est parfois possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Notamment, lorsque tu as travaillé au moins 3 mois (comme salarié ou indépendant) en Belgique.
    A partir du 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM ;
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire ;
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans (nouveauté depuis le 01/01/15). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans ;
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par Actiris. Une première évaluation a lieu au cours du 5ème et une deuxième au cours du 9ème mois de stage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site d’Actiris.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.

Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, rends toi sur la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


59 questions pour “ Le stage d'insertion professionnelle

  1. Moha
    le 17 mars 2017 à 19:48

    Bonjour, je suis inscris chez actiris depuis le mois de septembre ( 2016 ). Donc je sujs en stage d’attente et je souhaiterai simplement savoir qui s’occupe des evaluations ? Est-ce encore l’ONEM ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2017 à 13:58

      Bonjour Moha,

      C’est Actiris qui se charge actuellement des évaluations durant le Stage d’insertion. Il y en a deux : une première au 5e mois et une seconde au 9e mois. Tu trouveras plus d’informations sur le site d’Actiris : http://www.actiris.be/jeunes/tabid/976/language/fr-BE/Controle-de-ma-disponibilite.aspx

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

      • Moha
        le 22 mars 2017 à 15:29

        J’ai une autre question… si j’ai abandonné mes études en 6 ème année général ( arrêt en cours d’anée).. puis-je ouvir un droit aux allocations d’insertion étant donné que j’aurai 21 ans le 3 septembre et que la date de fin de stage d’insertion est prévu pour le 12 septembre ?

  2. CharlottePan
    le 15 mars 2017 à 16:31

    Bonjour,

    De nationalité française, je suis arrivée à Bruxelles il y a trois mois désormais. Dans un premier temps, j’ai trouvé un travail dans un magasin mais cela ne correspondait pas à mes études ni à mon profil. Je souhaite à présent chercher un emploi dans mon secteur et j’ai vu qu’Actiris proposait des stages d’insertion et ou des formations. En tant que française, puis-je y accéder ? Si oui, comment ?

    Je vous remercie par avance.

    Bien à vous,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 mars 2017 à 11:48

      Bonjour CharlottePan,

      Le stage d’insertion est une période d’un an à l’issue de laquelle les jeunes n’étant plus soumis à l’obligation scolaire et inscrits comme demandeurs d’emploi peuvent introduire une demande d’allocations de chômage sur base de leurs études; sous certaines conditions. Tu trouveras toutes les conditions sur obtenir ces allocations d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      L’une des conditions pour prétendre aux allocations d’insertion en Belgique est d’y avoir suivi au minimum 6 années d’études dans un établissement d’enseignement organisé et subventionné par une communauté. Mais, il est parfois possible pour certains jeunes qui ne remplissent pas cette condition de scolarité d’ouvrir le droit à ces allocations. Dans ta situation, tu devras d’abord travailler au minimum 3 mois (si ce n’est déjà fait) avant de faire ta demande d’allocations.

      Tu trouveras les différents stages et formations proposés par Actiris ainsi que les conditions pour y avoir accès sur : http://www.actiris.be/jeunes/tabid/853/language/fr-BE/En-Belgique.aspx. Le fait que tu sois française n’est pas un obstacle.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  3. Jacky
    le 15 mars 2017 à 09:29

    Ma fille est professeur d’éducation physique, née le 14 mars 1993. Elle a son premier intérim à horaire complet qui va du 1er septembre 2016 au 31 mars 2017.

    A -t-elle droit aux allocations de chômage à partir du 1er avril 2017 ?

    Merci d’avance pour réponse et vos précisions en la matière.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mars 2017 à 17:10

      Bonjour Jacky,

      Pour avoir droit au chômage sur base du travail, il faut travailler au moins un an. N’ayant travaillé que 7 mois, elle ne peut pas encore y prétendre.
      Vous trouverez les explications à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31#h2_2

      Elle pourra probablement avoir droit à des allocations d’insertion à la fin de son stage d’insertion professionnelle d’un an. Ses 7 mois de travail sont bien sûr pris en compte pour son stage d’insertion.
      Il est important qu’elle s’inscrive comme demandeuse d’emploi chez Actiris dès la fin de son contrat de travail.

      Bien à vous

  4. max
    le 12 mars 2017 à 21:49

    bsr  j’ai 21 ans  , je suis incrist comme demandeur d’emplois chez actiris , la je suis en stage depuis  février  tout allais  bien . j’usqau au jour je me suis cassée la geule dans les escalier… ce jour la comme je devais dessendre des marchandise dans la cave avec des des escalier insalubre et super petit  méme  presque pas  de lumiére bref !  je me suis cassée la geule dans les escalier , resultat la jambe enflé je ne peux plus bouger ma jambe droite.  étant dans un secteur ou j’ai l’habitude d’étre  debout  plus de 38 h   la pour le coup  j’ai vraiment du male a bouger c’est juste impossible , que dois je faire ? sachant que mon contrat dure jusque août .. je pourrais bénéficier du chomage en attendant mon rEtablissement ? ou autres ?? je suis sous plâtre … merci de m’aider je suis vraiment au plus malle je vous remerci en avance xx max

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 15:21

      Bonjour Max,

      Ta situation n’est pas très claire. Quel type de stage faisais-tu (stage de transition, stage first, FPI, PFI, convention d’immersion professionnelle)?

      Lorsqu’une personne est en incapacité, c’est la mutuelle qui indemnise. Cependant pour pouvoir bénéficier d’une indemnisé d’incapacité, il faut avoir travaillé au moins 120 jours sur les 6 mois qui précèdent. Cela ne semble pas être ton cas.

      Les périodes d’invalidité ne sont hélas pas prises en compte dans le stage d’insertion. Si tu étais actuellement en train de faire ton stage d’insertion, cela veut dire que ton stage d’insertion sera prolongé de la duré de l’incapacité. Concernant la possibilité de reprendre ton stage chez ton employeur, cela peut dépendre du type de stage. Nous te conseillons d’en parler avec ton conseiller emploi (Actiris, Forem, Vdab, Adg).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  5. tequila
    le 24 février 2017 à 17:15

    Bonjour,

     

    J’ai 27 ans et je suis demander d’emploi depuis plus d’un an. J’ai effectué un stage de travail de 6 mois à l’onem qui s’est terminé début novembre. Depuis, je n’ai plus eu la possibilité de travailler. Que dois-je faire pour bénéficier d’allocations de chômage, sachant que pour le moment je ne touche rien. Je suis domiciliée chez ma mère qui bénéficie d’allocation  de la mutuelle.
    Je commence vraiment à désespérer car je n’ai pas de revenus…. cela est humiliant et je ne parviens pas à trouver de boulot…Dans l’attente d’une réponse, je vous prie de croire, à l’assurance de mes sentiments distingués.

     

    Charlotte

  6. Caroline
    le 20 février 2017 à 13:43

    Bonjour,

    Je viens d’obtenir l’ouverture de mes droits aux allocations d’insertion après mes 12 mois de stage d’insertion. Ma question est la suivante : je viens de trouver un stage (en lien direct avec mes études et mon projet professionnel) mais qui n’est malheureusement pas rémunéré. Puis – je effectuer ce stage et continuer à bénéficier de ses fameuses allocations ? Sachant que sans un apport financier, je serais obligé de décliner cette opportunité qui peut, j’en suis, persuadée être un vrai tremplin pour ma carrière?

    Si non, quelles sont mes autres possibilités sachant que l’employeur n’a pas les moyens de me rémunérer ?

    Autre question, puis-je effectuer ce stage, sans convention ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 16:17

      Bonjour Caroline,

      En Belgique, il n’est légalement pas possible de faire un stage non rémunéré en dehors du cadre scolaire. Si tu souhaites faire un stage, tu dois signer une convention d’immersion professionnelle (CIP: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/), passer par un système de formation par le travail prévu par les organismes régionaux pour l’emploi ou faire du bénévolat (Attention, toutes les structures ne peuvent pas légalement accueillir des bénévoles: http://www.levolontariat.be/types-dorganisations).

      La CIP prévoit que l’entreprise qui accueille le stagiaire lui verse une indemnité minimale (en fonction de l’age).

      Si tu es chômeuse indemnisée et que tu souhaites entamer une CIP, tu dois demander une dispense « pour une autre formation ou études » via le formulaire DV94A (chez Actiris). Si tu obtiens la dispense, tu pourras cumuler allocations de chômage et avantages financiers perçus pendant le stage (si l’indemnité de stage est inférieure à 1303€/mois).

      Si tu souhaites faire du bénévolat, il faut également prévenir l’ONEm. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t42

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. Sophie
    le 15 février 2017 à 15:18

    Bonjour,

    J’ai démissionné de ma fonction en CDI en Juillet dernier mais je n’ai toujours pas retrouvé d’emploi. Je souhaite savoir si j’ai droit à des allocations de chômage? Je pense que non vu qu’il s’agit d’une démission mais je souhaite être sure car j’ai vraiment du mal à joindre les 2 bouts en attendant…

    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 février 2017 à 13:58

      Bonjour Sophie,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela dépend de ton age: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Si tu as déjà ouvert un droit aux allocations d’insertion ou de chômage avant cet emploi, tu peux introduire une nouvelle demande.

      Cependant, le fait d’avoir démissionné peut t’amener à recevoir une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines (Il ne s’agit donc pas d’exclusion définitive).

      Si tu es effectivement sanctionnée et donc sans ressource durant cette période, tu peux faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Florence
    le 12 février 2017 à 12:57

    Bonjour,

    Voici le cas de figure : j’ai arrêté mes études en juin 2015, et je me suis inscrite chez Actiris à ce moment-là. Je vis seule dans un appartement financé en partie par mes parents et en partie par des petits boulots. Ai-je droit à l’allocation d’insertion, et comment faire pour la toucher ?

    Merci de me répondre,

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2017 à 13:07

      Bonjour Florence,

      Si tu avais moins de 25 ans lors de ton inscription, tu as sans doute été inscrite en stage d’insertion (stage après études).

      Dans ce cas, il faudra vérifier que tu aies eu deux évaluations positives (à cette époque, faite par l’ONEm) pendant ton stage d’insertion.

      Si tu as toujours moins de 25 ans et que tu n’as pas été convoqué par l’ONEm au cours de ton stage d’insertion, tu pourrais introduire une demande d’allocations d’insertion auprès de ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC), qui transmettra ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, SIP valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une évaluation.

      Si tu as plus de 25 ans, tu ne peux malheureusement plus ouvrir de droit aux allocations d’insertion étant donné que pour ce faire, il faut avoir terminé son stage d’insertion de 310 jours, avoir obtenu 2 évaluations positives et introduit sa demande d’allocations d’insertion avant son 25 ème anniversaire.
      A partir de 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié (soumis aux cotisations sociales, secteur chômage compris). En effet, tu pourras ouvrir un droit au chômage sur base du travail si tu as travaillé au moins 312 jours sur les 21 mois précédent ta demande; cette règle est valable jusqu’à tes 36 ans.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  9. lucie
    le 6 février 2017 à 13:53

    Bonjour

    J aurais aime savoir ce qu il se passe si, imaginons, je trouve un travail déclaré a temps plein lors de mon stage d insertion professionnel. Serais je toujours inscrite dans mon stage ? Devrais je quand même répondre aux convocations?

    merci beaucoup

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2017 à 10:01

      Bonjour Lucie,

      Lorsque tu es en stage d’insertion, tu as obligation de signaler à Actiris tout changement de ta situation.
      Donc, si au cours de ta période de stage d’insertion tu trouves un emploi et que Actiris en est informé, tu n’es en principe pas convoquée pendant toute la période de travail. Cependant, à la fin de ton contrat de travail, tu devras te réinscrire comme demandeur d’emploi.

      Sache que les périodes de travail sont bien prises en compte dans le délai de 12 mois du stage d’insertion professionnelle.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  10. Marie
    le 6 février 2017 à 13:47

    Je possède un CESS depuis juin 2010. A cette époque, j’ai commencé des études supérieures et j’ai abandonné en 2013. Je me suis alors inscrite au FOREM par internet. L’inscription a peut-être été mal encodée,  car je n’étais pas inscrite dans la bonne catégorie (stage d’insertion professionnelle).  J’ai ensuite repris des études en fleuristerie (IFAPME) . Lors de mes stages rémunérés inhérents à ce type d’études, je me suis évidemment retirée du Forem.  Je termine ma troisième année en juin 2017.  Je me suis réinscrite au FOREM le 01/09/2016 (stage d’insertion professionnelle) puisque mon quota de stages rémunérés est terminé.  J’aurai 25 ans le 21 avril 2017. Je suis enceinte de deux mois. Je vis avec mon conjoint qui a un revenu professionnel (CDD).

    Ma question : Aurai-je droit à une allocation de chômage ou d’insertion ? et quelle démarches dois-je entreprendre. Ma conseillère au Forem ne m’ayant pas donné précisément toutes les informations à ce sujet. Sur quels types de revenus puis-je compter dans ma situation ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2017 à 14:23

      Bonjour Marie,

      Comme tu t’es inscrite le 1/9/2016 au Forem et la durée du stage d’insertion étant de 12 mois, celui-ci prendra fin le 31/08/2017. Mais, comme à cette date tu auras déjà atteint tes 25 ans, tu ne pourras malheureusement plus prétendre à des allocations d’insertion.

      Quant aux allocations de chômage, pour y avoir droit à 25 ans, il faut avoir prouvé 312 jours de travail salarié au cours de 21 mois précédant la demande. Comme tu ne remplis pas cette condition de travail, tu n’auras malheureusement pas droit à ces allocations non plus.

      Mais, si ton compagnon gagne un revenu de moins de 1156,53 euro par mois, tu pourras introduire une demande d’aide au CPAS de ta commune de résidence. Un(e) assistant(e) social(e) mènera une enquête sociale afin d’évaluer l’état de besoins et tu pourrais éventuellement bénéficier d’une aide sociale en complément de revenu.

      Nous te conseillons  de toujours te renseigner à la mutuelle pour voir si tu ne pourrais pas éventuellement ouvrir le droit à des indemnités de leur part pendant le congé de maternité.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  11. Sarah
    le 25 janvier 2017 à 16:36

    Bonjour je vai effectuer des stages dinsertions, et les 800€ par moi c l’onem qui nous paye? Et on doit s’inscrire?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2017 à 14:13

      Bonjour Sarah,

      Sache que pour effectuer ton stage d’insertion qui va durer 12 mois, tu devras t’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région. Pour être dans les conditions et pour bénéficier des allocations d’insertion, tu dois avoir moins de 24 ans au moment de ton inscription. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche ci-dessus.

      Et, c’est seulement à la fin de ton stage d’insertion que tu recevras des allocations d’insertion (payées par l’Onem) dont le montant dépendra de ta situation personnelle et familiale. Tu trouveras toutes les démarches à effectuer à la fin de ton stage d’insertion sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Vu que tu semblais penser être rémunérée directement, nous nous demandons si tu ne confondrais pas avec le stage de transition. Tu trouveras les informations à ce propos sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  12. Arielle
    le 25 janvier 2017 à 12:36

    Bonjour,
    J’ai 26 ans ,j’ai arrêté mes études à 25 je me suis inscrite chez Actiris et j’ai cherché du boulot pendant 1 an sans rien trouvé. Ensuite j’ai fait un stage de transition professionnelle pendant 6 mois. Pourquoi j’ai pas droit aux allocations ? L’onem ne m’a jamais contrôle pendant mon stage d’insertion, et quand il s’est terminé j’ai pas eu d’informations sur les démarches à entreprendre.
    Pouvez-vous m’aider ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2017 à 16:12

      Bonjour Arielle,

      Une des conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations d’insertion est d’ouvrir le droit avant 25 ans. En ayant terminé tes études à 25 ans, tu ne pouvais donc pas répondre à cette condition. Il est parfois possible d’ouvrir le droit aux allocations d’insertion après 25 ans si pour une raison de force majeur tu as du interrompre tes études (et tu les as donc terminées plus tard que prévu).

      Tu pourras ouvrir un droit aux allocations de chômage, lorsque tu pourras prouver 312 jours de travail sur 21 mois (Chômage sur base du travail: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).

      En attendant, si tu ne trouves pas de travail et que tu n’as pas de ressource, tu peux faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as d’autres questions.

       

  13. Samanthafombo
    le 23 janvier 2017 à 15:09

    Bonjour, est ce que je dois recommencer mon stage d’insertion si j’ai repris des cours (en secondaire) en optionnelle, 2 jours et demi par semaine, ce qui représente 21h de cours je pense.. Je suis obligée de recommencer mon stage d’insertion ?

    Merci bien a vous.

  14. Yollandia
    le 21 janvier 2017 à 09:00

    Bonjour,

    J’ai trouvé un travail durant mon stage d’insertion. Puis je beneficier d’une allocation de chomage lors des Chomages economique en m’inscrivant aux syndicats ou Capac?
    Ps: Je travail dans l’horeca

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2017 à 10:31

      Bonjour Yollandia,

      Tu trouveras toutes les informations concernant la possibilité de percevoir des allocations de chômage temporaire sur cette page: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t32

      Tu verras que pour pouvoir être admis au bénéfices des allocations de chômage temporaire pour manque de travail pour causes économiques ou pour une suspension employés, tu dois remplir des conditions d’admissibilité similaires à celles requises pour les chômeurs complets (et donc prouver un certain nombre de jour de travail sur une période de référence voir tableau: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/).

      Si tu es mise en chômage temporaire pour d’autres raisons ( intempéries, accident technique, force majeure, force majeure pour raisons médicales, fermeture collective pour vacances annuelles ou repos compensatoire, gréve ou lock-out, ou comme travailleur protégé), tu ne dois pas remplir de conditions d’admissibilité et tu pourrais donc avoir droit aux allocations de chômage temporaire sans devoir prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. wael
    le 11 janvier 2017 à 13:40

    Bonjour,
    Étant que je suis un étranger résidant en belgique depuis mai 2015,avoir fini le stage d’insertion depuis fin juillet et un stage de transition le 3 janvier.
    Sachant que j’ai plus que 25 ans,est ce que j’ai le droit d’avoir des allocations d’insertion après avoir des évaluations positives ?
    Bien à vous
    Wael

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2017 à 09:55

      Bonjour Wael,

      En plus des conditions scolaires et d’avoir obtenu deux évaluations positives à l’issue du stage d’insertion d’un an, il faut aussi avoir moins de 25 ans à la fin de celui-ci pour pouvoir bénéficier des allocations d’insertion. Mais, si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas pu introduire ta demande avant tes 25 ans, tu as la possibilité de la faire à la fin de ton contrat de travail. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Donc, si en fin juillet (date de la fin de ton stage d’insertion) tu n’avais pas encore fêter ton 25éme anniversaire, alors tu restes dans les conditions pour introduire une demande d’allocations d’insertion. Nous t’invitons tout de même à nous appeler au 02.514.41.11 afin de voir si tu remplis bien les conditions en tant qu’étranger résidant en Belgique depuis mai 2015.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  16. Samantha
    le 10 janvier 2017 à 19:49

    De plein exercice c’est à dire ?
    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2017 à 10:53

      Bonjour Samantha,

      Les études de plein exercice sont les études dans une école d’enseignement secondaire ou supérieure ou à l’université. Mais cela ne concerne pas l’enseignement de promotion sociale.
      N’hésite pas à nous préciser les études que tu souhaites recommencer et l’établissement que tu souhaites intégrer.
      Bien à toi

  17. Samantha
    le 10 janvier 2017 à 14:28

    Bonjour, si on sentait inscrite en demandeude d’emploi, qu’on était arrivé à la fin du stage d’insertion quasi, puis qu’on s’est desinscrite du forem pour reprendre des études, est ce qu’on doit recommencer le stage d’insertion ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2017 à 16:56

      Bonjour Samantha,

      La reprise d’études de plein exercice avant la fin du stage d’insertion invalide le stage. Cela veut dire qu’à la fin des études, il faut recommencer le stage depuis le début. Par contre, si tu n’as pas repris des études de plein exercice, tu devrais pouvoir reprendre ton stage d’insertion là où il s’est arrêté.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. Viktoria
    le 10 janvier 2017 à 11:44

    Merci pour votre réponse!
    Desole Mais je n’arrive pas à répondre sur votre réponse.

    J’avais une autre question. Un ami qui fait la même chose que moi m’a dit qu’il avait suspendu son stage d’insertion, est ce possible?

    Merci beaucoup.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2017 à 14:54

      Bonjour Viktoria,

      Le fait de partir à l’étranger pourrait effectivement « suspendre » ton stage d’insertion. Pour être exacte, ton stage d’insertion sera prolongé de la durée de ta période à l’étranger.

      Attention! Pour info, si tu souhaites bénéficier d’allocations d’insertion, il faut que tu introduises ta demande avant tes 25 ans. Si ton stage est prolongé, il faudra donc veiller à ce que tu remplisses toujours cette condition.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  19. Viktoria
    le 9 janvier 2017 à 17:52

    Bonjour,

    Je pars dans le sud de la France pour du travail et dans une famille aider en meme temps. Est ce que cela s’assimile à mon stage d’insertion?
    Ou c’est peut être pas la même chose à liège qu’à Bruxelles ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2017 à 11:07

      Bonjour Viktoria,

      Tu peux partir sans interrompre ton stage d’insertion professionnelle pour travailler à l’étranger pour autant qu’il s’agisse d’un emploi qui donnerait lieu en Belgique au paiement de cotisations de sécurité sociale (secteur chômage).

      Pour faire prendre en compte ces journées de travail, tu devras remplir le formulaire C36.5 (par exemple au moment où tu demandes des allocations d’insertion) sauf si tu as travaillé au moins trois mois en Belgique après les prestations étrangères.
      Je te conseille de te désinscrire du Forem au moment où tu pars pour l’étranger.
      Tu peux consulter cette fiche :
      http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/

       

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  20. anthony
    le 7 janvier 2017 à 23:28

    Bonjour,

    Je suis en stage d’insertion depuis mi  novembre 2016 et je viens d’être engagé comme intérimaire. La durée prévue de l’intérim est de 2 mois. Dois-je (pour une évaluation positive) continuer à chercher du travail durant l’intérim? Ce serait compliqué, car je travaille à temps-plein. Ou est-ce suffisant de reprendre les recherches quand l’intérim sera terminé?

    Merci d’avance!

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 11:45

      Bonjour Anthony,

      Si tu travailles à temps plein, tu ne dois pas chercher du travail durant cette période. Toutes les périodes de travail à temps plein sont prises en compte dans le stage d’insertion et tu es dispensé de chercher du travail durant ces périodes sous contrat. Il faut évidemment te réinscrire comme demandeur d’emploi et reprendre tes recherches dès que tu ne travailles plus.

      Sache que si tu prouves 104 jours de travail sur 14 mois qui précèdent ta demande d’allocations d’insertion, cela sera assimilé à une évaluation positive et si tu prouves 208 jours sur les 14 mois qui précèdent ta demande, cela sera assimilé à 2 évaluations positives.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  21. Michou
    le 4 janvier 2017 à 18:46

    Bonjour,

    J’aurai 25 ans en mai 2017 et je terminerai mes études en juin ou septembre 2017.

    A quoi aurais-je droit?

    Mes allocations familiales seront supprimées, puis-je rester à charge de ma mère ( travailleur isolé)?

    Qur dois-je faire pour la mutuelle ? J’aimerais m’installer avec ma copine, étudiante. et trouver du boulot ? Puis je accepter des contrats courts?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 janvier 2017 à 15:04

      Bonjour Michou,

      Tu ne pourras malheureusement pas ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) étant donné que pour ce faire, il faut avoir terminé son stage d’insertion de 310 jours, avoir obtenu 2 évaluations positives et introduit sa demande d’allocation d’insertion avant son 25 ème anniversaire.
      A partir de 25 ans, la seule possibilité pour ouvrir un droit au chômage est sur la base d’un travail salarié (soumis aux cotisations sociales, secteur chômage compris). En effet, tu pourras ouvrir un droit au chômage sur base du travail si tu as travaillé au moins 312 jours sur les 21 mois précédent ta demande; cette règle est valable jusqu’à tes 36 ans.  Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/ .

      Par contre, nous ne savons pas ce que tu entends par rester à charge de ta mère ? (si tu souhaites savoir si tu peux rester fiscalement à la charge de ta mère tant que tu n’as pas d’emploi, sache que c’est effectivement possible).

      Au niveau de ta mutuelle, en principe tu devras t’inscrire comme titulaire auprès de la mutuelle de tes parents ou celle de ton choix et payer des cotisations. Si tu ne veux pas payer de cotisations, tu peux t’affilier à la CAAMI. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/ta-sante/mutuelle-et-prix-des-soins-de-sante/comment-et-quand-sinscrire-a-une-mutuelle/

      Concernant les contrats de travail, tu peux effectivement accepter tout contrat qui te conviendrait (peu importe la durée). Tout contrats de travail (soumis aux cotisations sociales -secteur chômage) peuvent être pris en compte pour pouvoir ouvrir un droit.

      Par contre, sache que les propriétaires ont parfois tendance à te demander des fiches de paie (généralement des 3 derniers mois) lorsque tu souhaites louer un logement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  22. pau
    le 31 décembre 2016 à 11:06

    Bonjour,

    Je suis en stage d’attente depuis peu et je vais bientôt travailler une semaine via la smart. Que dois-je faire par rapport à actiris ? Dois-je les prévenir ?

    Il me semble que puisque je vais travailler une semaine, mon stage sera rallongé d’une semaine, est-ce bien cela ?

    Merci d’avance !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 janvier 2017 à 11:13

      Bonjour Pau,

      Le mieux est effectivement de prévenir ton conseiller emploi afin d’éviter d’être convoqué pendant que tu travailles.

      Par contre, travailler pendant ton stage d’insertion ne prolonge pas celui-ci. En effet, avoir une expérience professionnelle pendant le stage d’insertion est considéré comme positif et pris en considération pour l’évaluation de ton stage. Sache d’ailleurs que si tu travailles de manière salariée temps-plein pendant 4 mois, cela équivaut à une évaluation positive; si tu travailles 8 mois à temps-plein, tu totaliseras deux évaluations positives.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  23. Damien
    le 22 décembre 2016 à 01:01

    Bonjour, j’aurai 25 ans à la fin de mes études. Je n’aurai jamais travaillé en tant que salarié, uniquement en tant qu’indépendant sous l’article 37 (+- la même chose que les indépendants complémentaire). Si je comprends bien, je n’aurais pas droit aux allocations d’insertion. Pourrai je bénéficier d’autre chose ?

    Bien à vous,
    Damien

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 décembre 2016 à 11:41

      Bonjour Damien,

      Le fait que tu n’aies jamais travaillé en tant que salarié ne te permet malheuresement pas d’ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. Malheuresement, ton activité en tant qu’indépendant n’ouvre pas le droit aux allocations.

      Tu ne pourras pas demander des allocations sur base des études non plus car il faut avoir moins de 25 ans pour pouvoir le demander et débuter son stage d’insertion au plus tard à la veille de ses 24 ans. Etant donné que tu termineras tes études à 25 ans, ce ne sera malheureusement pas possible non plus.

      Tu peux toujours aller demander l’aide d’un CPAS au cas où tu souhaiterais une aide financière durant ta recherche d’emploi: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      N’hésite pas si tu as d’autres questions

  24. kévin
    le 20 décembre 2016 à 19:02

    Bonjour,

    Ma copine est dans le même cas,elle est actuellement en stage d’insertion depuis le mois de septembre

    donc presque 4 mois,elle s’est inscrite en formation mais n’a pas eu droit a sa dispense.

    Elle doit chercher du travail malgré sa formation 40h/semaine.Sa formation est de 18 mois ou est l’ai censée avoir 1€ brut/heure.

    Je me poser une question,est ce qu’elle aura droit à son 1 euro brut de l’heure malgré qu’elle soit en stage

    d’attente?

    Merci d’avance pour votre réponse

  25. Julie
    le 19 décembre 2016 à 16:43

    Bonsoir,

    Je m’étais inscrite pour mon stage d’insertion le 08/12/2015. J’ai entre-temps obtenu une évaluation positive. Après l’été, j’ai eu des soucis de réorientation, et je me suis inscrite-désinscrite à deux reprises d’une école le 20/11(j’espérais entrer dans une école où j’ai été refusée après des tests d’admission très long d’où la question de réorientation). Cette période a duré 1 semaine, et je n’ai fréquenté les cours que très peu. Je me suis désinscrite car on m’a dit que j’avais trop de retard. Ensuite je me réinscris au Forem, et j’obtiens une deuxième évaluation positive pour le stage d’insertion. Aucun conseiller du Forem ne me dit que mon stage est annulé, et à la dernière évaluation on m’indique tout ce qu’il faut faire au syndicat pour obtenir mes allocs.

    Je me rends donc au Forem pour obtenir une attestation nécessaire pour le dossier du syndicat, qui lui n’ont plus ne me prévient pas et pourtant au courant du dossier, où une employée me dit que mon stage d’insertion est annulé car j’ai repris des études!

    Je ne comprends pas, est-ce qu’il y a des exceptions à la règle d’annulation car reprise d’étude, ou bien comme dans ma situation, à un mois de la fin de mon stage d’insertion on me dit qu’il est à refaire!

     

    Merci à vous,

    Bonne soirée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 décembre 2016 à 15:50

      Bonjour Julie,

      Malheureusement, même si personne ne t’a prévenue en cours de parcours, ton premier Stage d’insertion a été annulé. Le Stage d’Insertion est annulé dans le cadre d’une reprise d’études de plein exercice. Tu dois donc recommencer ton stage d’insertion à zéro à partir du moment où tu t’es désinscrite de tes dernières études.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu souhaites plus d’explications ( 02/514.41.11).

  26. Sasha
    le 19 décembre 2016 à 09:35

    Bonjour,

    J’ai commencé mon stage d’insertion professionnelle dans le courant du mois de décembre 2015. Au premier juillet 2016, j’ai trouvé un CDD de 6mois, qui se termine le 30 janvier 2017. J’aurai 25 ans au 1er mars 2017, je n’ai que mon CESS (obtenu en 2011) et je fais un graduat en promotion sociale.

    Mon stage d’insertion professionnelle continue-t-il pendant encore 6 mois?

    Ai-je droit à une aide financière quelconque? Je suis isolée en colocation, j’ai quitté mes parents.

    D’avance un grand merci pour votre réponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 décembre 2016 à 17:00

      Bonjour Sacha,

      En principe, à la fin de ton contrat (30 janvier 2017), tu pourras ouvrir un droit à tes allocations d’insertion au taux cohabitant (simple), pour autant que tu introduises ta demande avant ton 25ème anniversaire; sauf si tu as obtenu une évaluation négative au cours de ton stage d’insertion (ce qui le prolongera) ou que tes cours en promotion sociale invalide ton stage d’insertion (c’est le cas des études de plein exercice ou d’une formation en alternance).

      Si tu suis des cours du soir en promotion sociale, tu pourras alors bénéficier d’allocations d’insertion tout en continuant à suivre les cours. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu n’as pas la possibilité d’ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu pourrais alors éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  27. Mirage
    le 15 décembre 2016 à 10:23

    Bonjour,

    Je suis étudiante de 25 ans en dernière année haute école, je vis avec ma mère et j’aimerai faire un PVT l’année prochaine.

    Je n’ai plus aucune entrée de l’état mais j’ai tendance à trouver des petits boulots d’étudiants pour mes dépendances journalières.

    Ma question est la suivante:

    Est ce que les jours de travail que je vais effectuer durant mon PVT (Projet vacances travail à l’étranger) seront-ils pris en considération lors du calcul des jours prestés pour l’obtention d’un droit au chômage ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 décembre 2016 à 14:10

      Bonjour Mirage,

      Il nous sera difficile de répondre à ta question de manière précise car cela dépendra du pays dans lequel tu pars (et de ta nationalité). Il faudra également veiller à ce que ces jours de travail ouvrent le droit aux allocations de chômage dans le pays où tu les auras effectué.

      De plus, les journées de travail que tu as prestées à l’étranger pourront être comptabilisées pour être admis au chômage si tu as travaillé au moins trois mois comme salarié en Belgique après la période de travail à l’étranger (et avant l’introduction de la demande).

      En effet, depuis le 01.10.2016, la réglementation pour prendre en compte le travail à l’étranger est devenue plus stricte. Tu trouveras plus d’information sur la fiche de l’ONEm (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31)

      (Si tu n’as pas effectué ces trois mois, les jours de travail que tu auras prestés à l’étranger pourront en principe te permettre de prolonger ta période de référence. Ce qui peut peut-être s’avérer intéressant si tu travailles en Belgique avant ton départ)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  28. Sacha
    le 12 décembre 2016 à 13:11

     

    Bonjour, j’ai fait une formation de couture pendant 3 ans:  2007 2008 2009 2010 et j’ai eu mon diplôm et je suis inscrite chez actiris  comme demandeuse d’emploi  et j’ai une carte  activa . Elle expira en janvier 2017.

    Pour trouvez un emploi dans les ateliers il demande un stage de 3 mois jusque 6 mois est c’e qu’ Actiris pourra accepter ce stage? J’ai 35 ans.

    En attente d’une réponse

    Sacha

     

     

  29. Infor Jeunes Bruxelles
    le 13 décembre 2016 à 14:34

    Bonjour Sacha,

    Si tu trouves une annonce qui t’intéresse mais qui exige un stage, comme tu es inscrite comme demandeuse d’emploi à Actiris, tu peux demander à ton employeur de te faire signer un contrat FPI (Formation Professionnelle Individuelle en entreprise). Tu trouveras les informations sur le FPI sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/

    Aussi, tu peux proposer aux employeurs de t’engager sous Convention d’Immersion Professionnelle. Le but étant de te former au métier, l’employeur ne te paiera pas un salaire mais te versera une indemnité à la fin de chaque mois, en fonction de ton âge. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

    Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

     

  30. kévin
    le 20 décembre 2016 à 18:18

    Bonjour,

    Ma copine est dans le même cas,elle est actuellement en stage d’insertion depuis le mois de septembre

    donc presque 4 mois,elle s’est inscrite en formation mais n’a pas eu droit a sa dispense.

    Elle doit chercher du travail malgré sa formation 40h/semaine.Sa formation est de 18 mois ou est l’ai censée avoir 1€ brut/heure.

    Je me poser une question,est ce qu’elle aura droit à son 1 euro brut de l’heure malgré qu’elle soit en stage

    d’attente?

    Merci d’avance pour votre réponse

  31. Infor Jeunes Bruxelles
    le 21 décembre 2016 à 12:38

    Bonjour Kévin,

    A priori, rien ne l’empêche de pouvoir avoir droit à son défraiement pour sa formation.

    Par contre, généralement lorsqu’on est en stage d’insertion, on ne doit pas introduire de demande de dispense. Mais le fait de suivre sa formation pendant cette période risque de prolonger le stage d’insertion professionnelle de ta copine. En effet, le type de formation qu’elle suit ne semble pas compatible avec le stage d’insertion (sauf si elle est organisée ou subventionnée par Bruxelles-Formation).
    Tu trouveras plus de détails en lisant la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

    D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!