Bruxelles-J

Le stage d'insertion professionnelle

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Lorsque tu t’inscris comme demandeur d’emploi chez ACTIRIS, tu dois accomplir un stage d’insertion professionnelle. Jusqu’au 31 décembre 2011, ce stage se nommait « stage d’attente ». À partir du 1er janvier 2012, il a changé de nom et sa durée a été prolongée : il est maintenant de 310 jours (un an) pour tous (quel que soit l’âge).

De quoi s’agit-il ?

Le stage d’insertion professionnelle est une période d’un an avant de pouvoir introduire une demande d’allocations d’insertion (c’est-à-dire des allocations de chômage sur base des études).

Pendant ton stage tu dois :

  • signaler à ACTIRIS toute modification de ta situation de demandeur d’emploi (changement d’adresse, reprise des études, travail, etc.) ;
  • répondre à toute convocation d’ACTIRIS ou de l’ONEM ;
  • être disponible sur le marché de l’emploi ;
  • accepter tout emploi convenable ou formation professionnelle proposée par ACTIRIS ;
  • rechercher activement un emploi et obtenir, au cours de ton stage, deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Garde précieusement toutes tes preuves de recherche puisque l’ONEM te convoquera et te demandera des comptes (sur ta recherche active d’emploi) au 7ème et au 11ème mois de stage.

Combien de temps dure-t-il ?

Sa durée ne dépend plus de ton âge à la fin du stage d’insertion professionnelle. Il est de 310 jours pour tous. Tous les jours sont pris en compte (y compris samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Tu trouveras les journées prises en compte pour le stage d’insertion professionnelle sur une autre page.

Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée de ton stage. Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. Par contre, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.

Quelles sont les conditions pour obtenir des allocations d’insertion ?

A l’issue de ton stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier des allocations d’insertion si tu remplis certaines conditions :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire ;
  • Avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur ou la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel dans un établissement d’enseignement organisé, reconnu ou subventionné par une des Communautés ;
    Par ailleurs, sous certaines conditions, le suivi d’un enseignement spécial, le suivi d’un enseignement à horaire réduit, la fin d’une formation en alternance ou encore le suivi d’études ou de formations à l’étranger ouvre également le droit aux allocations d’insertion. Sache aussi que tu peux être admis au bénéfice des allocations d’insertion si tu as réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur ou suivi des études de l’enseignement supérieur pour autant que tu aies préalablement suivi au minimum 6 ans d’études dans un établissement organisé, subventionné ou reconnu par une Communauté.
    A partir du 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. La liste des diplômes, des certificats et des attestations qui ouvrent un droit se trouve sur le site de l’ONEM ;
  • Ne plus suivre un programme d’études de plein exercice. Cela implique soit de ne plus exercer aucune activité imposée par un programme d’études (comme par exemple devoir rédiger un mémoire ou effectuer un stage) soit d’avoir abandonné ses études en cours d’année scolaire ;
  • Ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans (nouveauté depuis le 01/01/15). Cette règle n’est pas absolue car il existe des dérogations si tu as dû interrompre tes études pour cause de force majeure ou si une occupation comme travailleur salarié explique que tu n’as pas introduit ta demande avant tes 25 ans ;
  • Avoir bénéficié de deux évaluations positives de son comportement de recherche d’emploi par l’ONEM. Une première évaluation a lieu au cours du 7ème et une deuxième au cours du 11ème mois de stage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur le site de l’ONEM.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit encore d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire.

Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Pour plus d’information sur les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle, rends toi sur la fiche d’information « Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ? »
Pour en savoir plus sur le montant des allocations d’insertion, découvre la fiche « Quels sont les montants des allocations d’insertion ?»

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


35 questions pour “ Le stage d'insertion professionnelle

  1. lala
    le 12 février 2016 à 20:54

    Bonjour, si j’ai mon diplôme à partir de 25 ans , je n’ai plus droit au chômage jusqu’à la fin de ma vie ? Donc je ne dois compter que sur mes revenus ?

  2. Sarah
    le 12 février 2016 à 09:30

    Bonjour,

    Excusez-moi je n’ai pas formulé clairement ma question précédente.

    Je suis en stage d’insertion donc depuis le 10 juillet 2015. J’ai accepté un stage de transition proposé par actiris que j’ai entamé à la commune de Saint-Gilles le 17 novembre 2015 . Continuant ma recherche d’emploi, j’ai trouvé un emploi à mi-temps à la commune d’Etterbeek et l’ai entamé le 18 janvier 2016. C’est un contrat de remplacement. Ma question est: puis-je faire un maintien de mes droits et bénéficier de mes allocations de chômage une fois mon contrat terminé? Maintien qui ne prendra pas en considération le fait que j’ai travaillé à mi-temps. Si oui, à qui dois-je m’adresser sachant que je suis syndiqué à la FGTB? Suis-je encore inscrite à mon stage d’insertion? et dois-je continuer ma recherche d’emploi?
    Merci

  3. Sarahhmd
    le 12 février 2016 à 09:18

    Bonjour,

    Je suis en stage d’insertion depuis le 10 juillet 2015 et ai entamé un travail à mi-temps à la commune d’Etterbeek depuis le 18 janvier 2016. Dois-je continuer ma recherche d’emploi? Et puis-je faire un maintien de mes droits pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage à la fin de mon contrat?

    Merci

  4. tun
    le 2 février 2016 à 21:58

    j’ai arreté mes études de marketing en 2ème année de l’enseignement supérieur. Depuis novembre 2015 j’ai entrepris une formation auprès de l’EFPME pour devenir chef d’entreprise..je suis rémunéré pour un montant de 388 euros. ai je droit au chomage j’ai 26 ans. merci de répondre

  5. Kemal
    le 2 février 2016 à 03:51

    J’ai 2 évaluation positif mais je n’ai pas fini les 310 jours , ai je droit au allocation dinsertion ?

  6. Cédric
    le 28 janvier 2016 à 12:33

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et je viens de me réinscrire pour 12 crédits (ECTS) à ma haute école car il ne me reste plus que mon travail de fin d’étude à présenter (j’ai échoué à la session passée et je dois le représenter).

    Mon questionnement est le suivant :

    Est-ce que je peux déjà m’inscrire et/ou remplis les conditions pour accomplir mon stage d’insertion professionnel (tout en travaillant sur mon TFE* en parallèle) ?

    Sauf erreur de ma part, comme je suis uniquement réinscrit pour 12 crédits, je ne remplis plus les conditions pour pouvoir bénéficier des allocations familiales. De surcroit, si je dois attendre la date du dépôt de mon TFE (qui est en septembre) pour pouvoir m’inscrire pour le stage d’insertion professionnel, il sera trop tard, car j’aurai 25 ans !

    Donc en fait je risque de perdre les deux si je ne trouve pas réponse à mon questionnement.

    Parallèlement, je ne sais pas si j’ai encore véritablement le statut d’étudiant et si je peux encore travailler comme étudiant en étant inscrit pour uniquement 12 crédits.

    D’avance merci pour votre éclairage!

    *Travail de fin d’étude

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 janvier 2016 à 14:44

      Bonjour Cédric,

      Tu ne peux pas entamer le stage d’insertion professionnelle avant d’avoir entièrement mis fin à tes études (y compris le TFE). Mais de toute façon, tu es déjà trop âgé pour espérer ouvrir un jour un droit à des allocations d’insertion.
      Ces allocations doivent être demandées avant tes 25 ans. Et comme il y a avant un stage d’insertion professionnelle de minimum un an, cela signifie qu’il faut finir ses études au plus tard à 23 ans. Vu que tu en as déjà 24, ce n’est pas envisageable.

      Par contre, tu devrais toujours avoir droit aux allocations familiales:
      http://dg.famifed.be/fr/familles/situation-de-lenfant/enfant-suit-des-%C3%A9tudes-sup%C3%A9rieures
      « Si votre enfant ne suit pas de formation pour 27 crédits, vous avez droit aux allocations familiales pendant la période entre les dernières vacances d’été et la date à laquelle le mémoire est remis. Cette période ne peut jamais durer plus d’un an. Ce règlement ne peut être appliqué qu’une seule fois par formation. Si votre enfant suit différentes formations pour lesquelles un mémoire est nécessaire, ce règlement peut toutefois être appliqué plusieurs fois. »

      A notre sens, tu peux toujours travailler comme étudiant jusqu’à la fin de tes études. Tu trouveras les informations à ce sujet sur cette page:http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/
      Tu y verras que la réglementation est très floue et que si tu veux une réponse officielle, il faut écrire au SPF Emploi pour savoir si tu peux toujours travailler comme étudiant.
      Vu que tu es toujours lié à tes études supérieures, que tu ne peux pas t’inscrire en stage d’insertion professionnelle et que tu es dans les conditions pour garder les allocations familiales en tant qu’étudiant, nous supposons que tu peux encore travailler comme étudiant. Les études semblent toujours constituées ton activité principale.

      Bien à toi

  7. Nanie
    le 25 janvier 2016 à 22:51

    Bonjour, j’ai travailler plus de 4 mois durant mon stage d’insertion. Est il vrai que mes 3 évaluations sont directement considérées comme positives ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 janvier 2016 à 11:43

      Bonjour Nanie,

      Tout d’abord, il faut deux évaluations positives pendant le stage d’insertion (et non 3).
      Quatre mois de travail (104 jours) sont automatiquement assimilés à une évaluation positive. Mais pas à deux.
      Pour avoir deux évaluations automatiquement positives, il faut avoir travailler au moins 8 mois (208 jours). Tu peux trouver tous les détails sur cette procédure sur: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t144

      Bien à toi

  8. Niouzia
    le 25 janvier 2016 à 16:44

    Bonjour, je suis une jeune femmes de 22 ans qui as une dépression anxieuse,sa fait 6 mois maintenant au mois de janvier 2016 que je suis sur traitement je prend de 2 comprimée de Sypralexa 100mg, 1/2 de Xanas et du Loramet.

    Je suis tomber en dépression anxieuse a cause que j’ai débuter au mois de décembre 2015, un stage d’insertion professionnel car j étais sur le marché de l’emploie. j’ai trouver mon stage d’insertion professionnel moi même au magasin prénommé Tom & Co.

    Au début des mois j’étais Motivé, j’ai débuter au mois de Décembre 2015 ,Je commencer a 9h et je débaucher a 18h. j’aller toujours avec le sourire, la bonne humeur, Motivé d’apprendre, persévérante.Les deux premiers mois sa aller mais après plus rien n’as étais comme je le souhaiter.

    le premier jours en une seule fois le patron m’as montrer comment tapisser (taper, aplatir les sacs) les sac de croquette pour chien 20 kg et les mettre en rayons le premiers produit reçue les nouveaux en dernier derrière les anciens et les anciens devant les nouveaux produit. le réassortiment des rayons.(premiers entrée dernier sortie). Puis il ma montré une fois la caisse a enregistreuse, ensuite une visite du magasin.il m’as montrée une fois la caisse a enregistreuse.

    Enfin, il ma présenter a ses deux vendeurs conseillère en animalerie (elle fait mourir les animaux, n’as pas de coeur, elle lave les chinchilla a l eau froide et sans les essuie, elle les remet en cage, ils sont mort de froid) et le vendeur assistant vecterinaire. la vendeuse m’as montrer une seule fois comment nettoyer, enlever les escremants avec une pelle mettre dans un sac, et désinfecter les cages du magasin des rongeurs: Hamster, Rats, cobays, Lapin, chinchilla et les cages des oiseaux: Mandarins,petites perruches,Canaries,cacariki, Grande perruches,.Puis le Vendeur m’as montrer comment chiffonner les aquariums durant 5 minutes, d’ailleurs quand je l’est fait jai avaler de l’eau des plantes c’étais dégeu jai tout de suite recracher et le vendeur qui se fouter de ma gueule il rigoler et le patron a vue et n’as rien dit.

    Voila tous les jours je commencer au matin par passer l’aspirateur sur le tapis de l’entrée et derrière le comptoir de la caisse ainsi que sur le tapis dans le fond du magasin près des aquarium après je balayer tout le magasin.Puis je décharger les marchandise et je les mettais les produit reçu des palettes dans les caddies ou sur les chariot plat : sac de 20kg de croquettes chien, chat, Sable de 15 Kg, sac de 5 kg, jouet et accessoires chiens et chats, produit pharmacies pour animaux, ect…Je fesait la mise en rayons des produits, le réassortiment des rayons et la gestion du stocks je gérer le stock.Puis le mercredi ou jeudi je nettoyée et désinfecter les cages îlot devant des rongeurs: lapins, rats,souries,cobays,chinchilla?, hamsters et les cages des oiseaux et les aquariums ainsi que ceux de la réserve.

    Arrivée avant la fermeture je passer l aspirateur sur le tapis devant le magasin derriere le comptoir et dans le fond du magasin sur le tapis,puis je balayer tout le magasin et enfin je n’avais plus que 10 minute pour rentrée les niches, clapiers de 1 mètres et plus a 9h50, je les rentrée avec le trans-palette.Durant c’est 5 mois jai maigrir fameusement je ne fesait plus que 40 kg pour 1 m50.

    Le patron et sa femmes la patronne , ne m’ont jamais parler, c’étais le calme total dans le magasin, ne m ont jamais encourager, féliciter, ne m’ont jamais rien dit si c’étais bien ou que c’étais pas bien, qu’il ne fallait pas faire ainsi et il ne me montrer rien de rien surtout que j’étais la pour apprendre mon métier de vendeuse.j’ai toujours du me démerder et apprendre par moi même.

    j’étais en formation surtout que c’étais la première fois que j essayer dans ce domaine animalerie car je n’est fait que des stage d’école en prêt a porter, je n’avais pas beaucoup d’expériences et je connaisser pas tout les produit pourtant je fessait toujours de mon mieux, je donner le meilleur de moi même, j’ai toujours renseigner les clients selon leur besoin,désir du mieux que je pouvait j’essayer de répondre a leur attente besoin malgré que je connaiser pas grand choses.

    J’ai vendu pour 200€ de panier pour chiens, et 75 € un arbre a chat et des accessoires etc… la pour la premières fois les patrons m’on féliciter et étais fier de moi.

    les deux premiers moi sa avait l’air d’aller c’étais ce que je croyait, je passer l aspirateur devant l’entrée du magasin et derrière dans le fond du magasin , derrière le comptoir, puis j’encaisser dans la caisse enregistreuse tactile dessus il y avait plusieurs option ranger dans des catégories différent tel que chiens, chats,rongeurs, oiseau, manger, accessoires. j’étiqueters les produits, j’encoder, je fessait des étiquettes quand il fallait, nettoyer désinfecter les cages, décharger, mise en rayons, réassort des produits, soigner les animaux blesser, brosser le magasin et enfin rentrée avec le trans palette les niches,clapier, nichoirs, mangeoires.

    Puis au fils des mois sa c’est dégrader, j y aller en étant stresser, avec un mal être je me forcer même a sourire j avait plus le moral mais je persévéré et je me motivé.Car le patron et les vendeurs avec eux j’ai vécu des verte et pas murs, il m’ont fait tourner au bourrique, bouche trou.ils ont bien profiter.
    Le patron avec le contrat du stage d’insertion me payer que 200€ et devait me former et l’ onem me payer le reste 600€.

    Au commencement c’est la vendeuse qui a commencer a être sur mon dos après moi sans raison valable par méchanceté, elle me donner des ordres, elle m’as même dit qu’elle étais ma supérieure alors que non car elle étais aussi sur un contrat au début de 3 mois puis il c’est allongées définitivement.Elle profiter de moi, elle m’ordonner de vider ses sceau remplit d’eau sale, de jeter les ordures de la caisse, ainsi que les ordures les escremants des animaux, de lui apporter les caddies de la réserve, je les remplissait de produit du camion, reçus , les nouveaux jusqu’au comptoir a la caisse enregistreuse.je l’est dit au patron mais il s’en fouter carement et puis sa l’arranger et c’étais sur son ordre.Puis une fois j ‘étais entrain de conseiller des clients sur les hamster et madame s’en n’est mêler alors qu elle étais a la caisse elle cria tout haut comme quoi moi je ne savait pas renseigner, elle me diminuer et sourier en narguant, toujours des clins d œil parfois entre eux, des messe basse.Une fois avec elle elle avait mis avec mon aide un clapier sur un chariot plat elle le conduiser et le cogner partout et pour le rentrer dans la voiture d’une cliente, elle la meme casser et la pauvre cliente n’as rien dit sa m’as dégoutter je n’ais oser rien dire ni au patron. je n’oser jamais lui dire non je disait toujours oui, elle en n’as bien profiter.

    Les animaux la bas mourait souvent de maladies ou autres de blessures infliger par eux sans le faire exprès avec une trappe au tirant il ont coupé les pattes d’un canaris sans faire exprès il le mettait dans une cage de la réserve et le soigner même pas c’est moi qui m’en n’occuper sinon il le laisser ainsi.ou elle laver la vendeuse les animaux a l eau froide et ne les essuie pas il mourait de froid.Le patron mettait un cobay qui était entrain de mourir dans sa cage il l’as pris est la mis dans le congélateur la ou les animaux mort sont.

    Une fois en soirée je me suis pas sentit très bien , j’ai eu une baisse de tension une demi heure a 17h35 avant la fermeture, donc je me suis assis dans la cuisine et la le patron est venue voir et m’as dit de pas m’énerver et de pas trembler alors que je rester tres calme et je trembler pas j ‘étais juste vraiment pas bien alors jai dut partir plus vite rentrée chez moi.

    Puis un jours le Patron c’est foutue de ma gueule il a imiter la baise de tension que javais eu dans un rayons en fessant semblant de tomber a terre devant moi il sourier en narguant. je n’est rien dit me suis sentit mal a laise et jai encaisser.
    Une autre fois jai parler avec le patron je lui est rapeller qu’il étais la pour me former et m’apprendre monsieur n’as pas étais content il est devenue tout rouge et il s’énerver en parlent et il a claquet les portes.Il m’as dit que j’étais pas la première a pleurer ici.

    Je m’entendais bien avant avec le vendeur , je lui parler souvent et du jours au lendemain il a changer de comportement avec moi il ne me parler plus, il m ignorer , m’éviter même alors que je ne comprenais rien javais rien fait.il me montrer plus rien.

    Plus personnes ne me parler, jamais d’encouragement, ont me montrer rien, ont me disait pas quand c’étais pas bien ou bien rien de rien.

    une fois la patronne ne m’as pas rater m’as fait des reproche et jai pleurer dans le magasin et puis les jours suivants J’aller dans les toilette pleurer puis en rentrant chez moi je pleurer je manger plus, je n’avais plus de gout a rien plus envie de rien, je ne regarder plus la tv ni aller sur le pc , je fesait plus mes loisir, dessiner, je fesait que pleurer, je dormait plus . j’vais beaucoup maigrir.

    Une fois je nettoyer les biberons a lapins dans la baignoir de la reserve et le patron est arrivée apres moi et a étais au toilette pour hommes qui se trouver a ma droite,je les voyer la ou j étais il a pas fermer sa porte et il a fait debout je voyait que son dos mais comme même c’est un sans gene mal elever.

    Les vendeurs m’ont laisser un jours décharger seule des camions et charger les produit sur les chariot plat, caddies et les mettre en rayons, réassort , gerer le stock et ranger le stock toute seule.eux pendant ce temps il papoter rigoler entre eu devant le comptoir il fesait rien il m’ont laisser 4 a 6 palette charger remplit de produits.

    Ils m’ont fait tourner en bourrique,je ne savais plus ou je poser les produit , je perdait la tête, perder confiance en moi alors que je n’avais jamais eu confiance en moi, j’étais stresser , je courrait partout pour ranger les produits et je conseiller du meilleurs que je peut les clients selon leurs besoins.les vendeurs ranger n’importe ou et poser express mal les produits dans les rayons.jai perdut tout mes moyens, je me sentait mal.Et puis les vendeurs s’amuser a dire noir puis blanc il changer a chaque fois leur instructions a faire et moi j étais perdut je ne s’avait plus quoi. Par jalousie , méchanceté car je ne leurs est jamais rien fait c’est sa le pire dans l’histoire.

    Le patron profite du système des stages d’insertion professionnel c’est pas la première fois qu’il prend des jeunes pour profiter d’eux il avait pris un jeunes garçon l’avant dernier moi qui étais en contrat du stage d’insertion professionnel comme moi. je l’est vue pleurer dans la cuisine lui aussi après une semaines seulement.

    Voila comment j’ai attraper une dépression anxieuse l’avant dernier mois jai remis le 5 eme mois un certificat puis jai fait une crise chez moi malheureusement ma famille a du subir cela sans que je le veulent vraiment sans le faire express puis jai dut rentrée au urgence au centre psychiatrique a van gohd a marchenne au pont durant une semaines puis j’ai dut rentrée dans un pavillons toujours a van goh suis rester un mois avec mes medocs 2 sypralexa au matin , 1 matin, midi et soir xanas entier, 1 zyprexa et au soir 1 loramet un près sommeil.je suis rester 1 mois est demis la bas en étant suivis par les infirmiers et psychiatre et psychologue je suis sortit le mois d aout 2015.

    Apres mon traitement a été changer je prend plus que deux comprimés de sypralexa 100 mg, 1/2 xanas au matin et au soir un loramet.J’ai mois d’oublie qu’avant quand je pose mes affaires,et avant je ne savais plus du tout regarder la tv les image passer trop vite, je rentrer plus dedans je n’arriver pas a suivre ni a retenir l histoire et maintenant je sais regarder la tv et suivre sauf que je ne retiens toujours pas l’histoire rien du tout et j’oublie le jours même de mes journée et d’hier et avant hier j’oublie tout, j’oublie ceux que les gens parlent disent et ceux que mes proches parlent pour moi tout est le trou noir.

    Voila enfin sa fait 6 mois maintenant janvier 2016 que je prend mon traitement. jai passer un scanner et un vcn , prise de sang , test d’urine te jai rien tout est en ordre bon.je voulait vous demander si vous avez déja vécu cela auparavant une dépression ou dépression anxieuse avec des oublies de mémoire trou noir? est ce normal? est ce que ma mémoire va revenir? est ce que ma mémoire reviendras comme avant sans s’écaille ? elle redeviendras comment avant ??

    Je vous déconseille de vous laisser faire et de vivre une expérience comme celle-ci et surtout de bien choisir son lieu travaille ou formation stage d’insertion professionnel et pour débuter de commencer un contrat de 3 mois pour vois et pas 6 mois comme moi jai fait l ‘erreur.

    Jai perdut ma prime que je devait recevoir sur ce contrat pourtant je l ‘as meriter je pense et javais tenue bon pour et que ont soit fière de moi…je n’est pas eu droit a un statut social a la FGTB au Syndicat pourtant tout étais en ordre dans les papiers, jai pas put toucher de mutuelle alors heureusement le CPAS a bien voulut me prendre en compte mon cas.

    Maintenant mardi je vais repasser des examen un vcn et p300 ou je sais pas trop quoi a partir de 8h jusque 15h a l’hopital d’un jour a van goh

    est je droit a quelque chose?

    Merci d’avoir pris le temps de me lire et merci d’avance pour vos avis commentaires a bientôt !!! kisss

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 janvier 2016 à 10:46

      Bonjour Niouzia,

      Tu as visiblement très mal vécu ce stage de transition ou STE (à ne pas confondre avec le stage d’insertion professionnelle). Si ce n’est pas encore fait, nous te conseillons de raconter ce témoignage au conseiller du Forem. En fait, tu aurais dû faire cela beaucoup plus rapidement. Dès que tu sentais que ça n’allait plus, il fallait le signaler au conseiller du Forem. C’est lui qui aurait pu intervenir et rappeler à l’employeur ses obligations (d’encadrement et de formation notamment).

      Tu peux trouver les conditions pour avoir droit à une indemnité de la mutuelle en cas d’incapacité de travail sur:
      http://www.inami.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/salaries-chomeurs/Pages/declarer-incapacite-travail-obtenir-reconnaissance-travailleur–salarie-ou-chomeur.aspx#Dans_quel_cas_avez-vous_droit_à_une_indemnité_d’incapacité_de_travail_?

      Tu peux y lire qu’il faut remplir cette condition: « en étant salarié ou chômeur à temps plein, vous avez travaillé 120 jours pendant 6 mois. Certains jours sont assimilés à des jours prestés, comme les jours de chômage contrôlé, les jours de congés annuels ou les jours de repos compensatoire. Un salarié doit également avoir payé suffisamment de cotisations de sécurité sociale ».

      Pendant le stage de transition, tu n’as pas cotisé pour la mutuelle et nous ne sommes donc pas étonnés que la mutuelle n’ait pas pu t’indemniser.
      L’aide du CPAS est alors en effet la solution.
      Dès que tu seras à nouveau apte au travail, il faudra vérifier si tu peux ouvrir un droit à des allocations d’insertion (si ton stage d’insertion professionnelle est terminé, que tu as moins de 25 ans et que tu remplis les conditions ci-dessus).
      Si tu n’as pas droit à des allocations d’insertion, c’est le CPAS qui doit continuer à t’aider jusqu’à ce que tu ouvres le droit au chômage ou que tu trouves un emploi.

      Par rapport à tes questions relatives à ta santé et tes problèmes de mémoire, nous ne sommes pas qualifiés pour y répondre. C’est avec ton médecin que tu dois en discuter.

      Bien à toi

  9. Mariella
    le 23 janvier 2016 à 14:25

    Bonjour,

    J’ai été convoqué par l’onem en avril 2015 et août 2015
    J’ai obtenu une évaluation positive en avril 2015 mais en août 2015 j’ai demandé déplacer mon rendez-vous, la personne a refusé, et m’a dit que j’allais recevoir un recommandé en me disant que je devais demander un autre entretien.
    Du coup, j’ai du attendre 6 mois (j’attends toujours) pour demander un nouvel entretien avec l’onem.
    Cependant, comme mon stage d’insertion a était prolongé suite à mon évaluation négative en août, je suis toujours en stage d’insertion (stage d’attente) c’est bien ça ?
    Comme je suis toujours en stage d’attente, et qu’il a était prolongé, puis-je faire un stage de transition ?
    Mon conseiller forem m’a dit oui, comme mon stage a été prolongé il n’y avait pas de souci…

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2016 à 11:15

      Bonjour Mariella,

      Ton stage d’insertion professionnelle semble en effet avoir été prolongé. Cette histoire de second entretien qui n’a jamais eu lieu est un peu mystérieuse. Voici ce qui est prévu sur le site de l’ONEM:
      « Si, pour une raison ou pour une autre, vous ne pouvez pas vous présenter à l’entretien le jour où vous êtes convoqué, vous pouvez demander le report de l’entretien. Sauf cas de force majeure, la demande de report doit parvenir au bureau du chômage au plus tard la veille de l’entretien. Une nouvelle date, qui ne peut être postérieure de plus de quinze jours à celle qui était précédemment fixée, sera alors fixée par le bureau du chômage. »

      Vu les délais écoulés, je suppose que ton second entretien a été considéré comme négatif (as-tu reçu un courrier par rapport à cela?), et que tu peux donc en effet entamer un stage de transition. Si ton conseiller du Forem te le confirme, il n’y a d’ailleurs pas de problème.

      Bien à toi

  10. Kappa
    le 23 janvier 2016 à 12:19

    Excusez moi du double post , mais j’ai mal formulé ma question .

    Depuis fin septembre 2015 je suis en stage d’insertion professionnelle , je me suis inscrit chez Actiris pour avoir les allocations familiales mais également de trouver un petit job avant de reprendre les études universitaires ou l’armée . Mais depuis janvier , je ne suis plus à la recherche d’emploi car je prépare mes tests pour l’armée en Belgique et en Pologne , et au 7ème mois ( avril probablement )je serai convoqué chez l’ONEM pour une évaluation de recherche d’emploi . Avant de débuter mon année universitaire ou l’armée , je vais en Pologne pour deux mois afin de passer des tests (juillet-août , et la deuxième évaluation de l’ONEM tombe le onzieme mois soit en aout ). Et ce que j’aurais toujours droit aux allocations familiales après les deux réponses négatives de l’ONEM? Et avant la reprise de mes études faut t il que je me désincrive d’Actiris/ONEM ?

    Excusez moi mais c’est assez vague

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2016 à 10:57

      Bonjour Kappa,

      Tu peux rester inscrit comme demandeur d’emploi de manière à pouvoir garder ton droit aux allocations familiales. A la fin de ton stage d’insertion, il se pourrait que certaines périodes ne soient pas assimilées au stage d’insertion (comme les 2 mois en Pologne par exemple). Si cette période n’est pas assimilée à ton stage d’insertion, cela veut dire que tu devras rembourser tes allocations familiales pour cette période. Tu peux également demander l’autorisation à l’ONEM pour savoir à l’avance si cette période à l’étranger pourra être prise en compte ou non dans ton stage d’insertion. Tu peux faire cela via le formulaire C94C (http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/partir-a-letranger-pendant-le-stage-dinsertion-professionnel/).
      Tu peux garder ton droit aux allocations familiales malgré les évaluations négatives. Si tu stage d’insertion est prolonger à cause des évaluation négative, tu peux garder ton droit aux allocations familiales si tu fais toi-même la demande d’une nouvelle évaluation dans les 6 mois qui suivent le début de la prolongation (Cependant, cela ne devrait pas être ton cas puisque tu vas recommencer des études).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  11. nagz
    le 20 janvier 2016 à 16:12

    bonjour j’ai 22ans j’ai arreter mes etudes en 2009 en 3ieme année professionelle mais je ne l’est pas fini c’est a dire que je me suis pas presenter au cours par la suite pour raison familliale est ce que vous pensez que j’ai droit au chomage ou cela ne vaut pas la peine de les contacter

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 janvier 2016 à 16:59

      Bonjour Nagz,

      Si tu n’as jamais terminé une 3ème année professionnelle (peu importe que tu l’aies réussie), tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des allocations d’insertion et il est inutile d’introduire une demande.
      Si tu veux discuter plus en détail de ta situation et notamment d’une reprise de formation, n’hésite pas à nous joindre au 02/514.41.11
      Bien à toi

  12. Loubna
    le 5 janvier 2016 à 19:18

    Bonjour,
    Alors voilà j’ai 25ans bientôt 26 ans et il ya quelques mois j’ai effectué un stage de transition en entreprise à la fin de ce stage On m’avais dit que je pouvais avoir droit aux allocations d’insertions cependant je suis allée voir mon syndicat (csc) et on me dis que je n’ai pas le droit car j’ai dépassé 25ans. Ma question est : Aurais-je droit à des aides financiers ou pas ? Que dois je faire? Merci

  13. Aurélie
    le 5 janvier 2016 à 13:38

    Bonjour,

    Je m’appelle Aurélie et j’ai 20 ans. Voici ma situation :

    J’ai effectué mon stage d’attente d’1 an et j’ai obtenu mes 2 évaluations positives, j’ai donc droit aux allocations d’insertion professionnelle. Cependant, je n’ai toujours rien touché de mon mois de novembre et décembre. Pour le mois de novembre, je peux tout à fait comprendre car je n’avais pas encore tous les documents nécessaires en ma possession (et en ordre) pour pouvoir en bénéficier. Or, depuis la mi du mois de décembre, j’ai rentré le dernier document manquant en ordre et j’ai remis ma carte de contrôle du mois de décembre (celle du mois de novembre avait déjà été déposée), et nous sommes le 5 janvier 2016 et je n’ai encore rien touché de ces 2 mois.

    Je me dis qu’avec le Nouvel An, cela ne peut être que retardé ? En effet, je m’étais rendue le mercredi 30 décembre 2015 après-midi déposé ma carte de contrôle à la CAPAC pour le mois de décembre et j’ai pu voir que l’ouverture de l’organisme de paiement n’était exceptionnellement pas ouvert toute la journée mais juste la matinée), ce qui fait que j’ai mis dans la boîte aux lettres se trouvant à l’extérieur…

    Pensez-vous qu’il faut juste le temps, sachant que l’ouverture « habituelle » a repris hier, à la CAPAC de s’occuper des dossiers pour procéder au versement des sommes dues ? Ayant travaillé 3 mois, le versement de mon salaire mettait plus de temps du fait que je sois chez Belfius, je me dis donc que cela serait aussi, probablement, une des raisons, et que ce serait peut-être le même cas avec les allocations d’insertion professionnelle…

    Combien de jours après avoir déposé sa carte de contrôle devons-nous logiquement toucher cette allocation ? Que dois-je faire si d’ici la fin de la semaine, je n’ai toujours rien ? Me rendre à la CAPAC j’imagine ?

    Merci d’avance pour votre aide.

    Cordialement,

    Aurélie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 janvier 2016 à 15:07

      Bonjour Aurélie,

      La procédure peut en effet prendre prendre 3 mois. Si tu as complété ton dossier mi-décembre, c’est seulement à partir de ce délai-là que le syndicat a pu envoyer le dossier à l’ONEM. A partir de là, l’ONEM a encore un mois pour prendre sa décision.
      Tu peux contacter ton syndicat pour voir où en est ton dossier et pour comprendre s’il est normal que tu n’aies pas encore été payée.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Florence
    le 5 janvier 2016 à 13:31

    Bonjour, un élève de l enseignement spécialisé de type 1 forme 3 qui est en alternance ( 2 jours école, 3 jours en entreprise) doit il s inscrire pour son stage d attente comme un autre élève ou bien le fait qu il soit en alternance lui permet il de commencer son stage d attente en « avance »?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 janvier 2016 à 14:57

      Bonjour Florence,

      Pour commencer, il faut voir si l’enseignement qu’il suit répond bien à la définition de l’enseignement en alternance donnée par l’ONEM:
      Une formation en alternance est une formation qui répond aux conditions suivantes :
      – La formation est constituée d’une partie suivie en milieu professionnel (au moins 20 heures par semaine) et d’une partie suivie au sein d’un établissement d’enseignement ou de formation (au moins 240 ou 150 heures de cours selon que vous étiez ou non soumis à l’obligation scolaire).
      – La formation mène à une qualification professionnelle.
      – Les deux parties de la formation sont effectuées dans le cadre d’un contrat d’apprentissage auquel l’employeur et vous-même êtes parties.
      – Le contrat d’apprentissage prévoit une rétribution financière qui est à charge de l’employeur.

      Si c’est le cas, le fait qui soit dans l’enseignement spécialisé ne change rien et il peut bénéficier d’un stage d’insertion plus court. Cela veut dire que la durée du stage d’insertion professionnelle est diminuée du nombre de jours calendrier (hors dimanche) situés dans la période couverte par le(s) contrat(s) d’apprentissage si le demandeur d’emploi a terminé et réussi sa formation.
      Si le jeune a terminé sa formation en alternance mais sans avoir obtenu la qualification professionnelle, la durée du Stage d’insertion est diminuée de la moitié du nombre de jours calendrier (hors dimanches) situés dans la période couverte par le(s) contrat(s) d’apprentissage, sans toutefois que le stage d’insertion ne puisse comporter moins de 155 jours (6 mois).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. jennifer
    le 16 décembre 2015 à 12:51

    Bonjour,

    J’ai effectué mon stage d’attente de un an après mes études, j’ai obtenu mes 25 ans en plein milieu de ce stage d’attente.
    Je n’ai donc droit a aucune aide financière.
    Je viens de trouver un travail après un an et demi de recherche d’emploi, on me propose un mi-temps pour commencer. Aurais-je droit à mes congés payés, etc ? Combien de temps dois-je travailler pour obtenir ces droits ?

    Bàv.

  16. ninia
    le 15 décembre 2015 à 11:55

    Bonjour,

    Je suis une jeune demandeuse d’emploi et on m’a fait part qu’il était possible de raccourcir le stage d’insertion, grâce au jour de travail presté en tant qu’étudiant. Est-ce possible? à qui m’adresser?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 décembre 2015 à 11:27

      Bonjour Ninia,

      Comme tu peux le lire ci-dessus, le travail (y compris le travail étudiant) ne raccourci pas la durée du stage d’insertion.
      Les journées de travail étudiant situées entre le 1er août et le 30septembre sont comptabilisées dans le stage d’insertion (cela veut dire qu’elles ne prolongent pas le stage d’insertion. Mais elles ne le raccourcissent pas non plus).
      Les périodes de travail (non étudiant) peuvent être assimilés à une évaluation positive, par exemple: 104 journées de travail salarié pendant la période de 14 mois qui précède la date à partir de laquelle le droit aux allocations d’insertion peut être ouvert, est assimilé à une évaluation positive.
      Tu trouveras toutes les informations à ce sujet sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t144

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. AFDB
    le 14 décembre 2015 à 17:57

    Mon fils de 20 ans vient d’arrêter ses études. Pour continuer à obtenir des allocations familales, il devrait donc s’inscrire chez Actiris e stage d’insertion. Au cours de ce stage, il lui sera demandé de fournir des prenuves de ses recherches d’emploi, de se former etc. Le souci est qu’il a arreté ses études précisament pca il n’est pas en bonne forme psychologique pour les poursuivre. Je vois mal comment alors il le serait pour remplir les exigences d’Actiris.
    Dans ce cas, ne vaut il pas mieux ne pas s’inscrire et faire une croix sur nos allocations familiales ? Il compte reprendre des études en septembre prochain.
    Si il n’est pas inscrit, bénéficie t il encore de notre mutuelle (je pense que oui).
    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 décembre 2015 à 16:11

      Bonjour AFDB,

      Tant qu’il n’a ni revenu ni 25 ans, il peut rester personne à charge vis-à-vis de la mutuelle.
      Il pourrait renoncer aux allocations familiales et ne pas s’inscrire chez Actiris. Cependant, cette renonciation ne nous paraît pas nécessaire. Même s’il ne souhaite pas chercher de l’emploi, il peut s’inscrire comme demandeur d’emploi dans le but de conserver un statut et de maintenir ses droits sociaux (aux allocations familiales).
      Il risque après 7 mois d’être convoqué à l’ONEM pour montrer les preuves de ses recherches d’emploi. Mais si l’entretien avec l’ONEM est négatif ou même s’il n’y va pas, cela n’a pas d’impact sur ses allocations familiales. Il pourra les conserver en veillant à rester bien inscrit chez Actiris.
      Par contre, nous lui conseillons de répondre aux convocations d’Actiris. Il ne risque pas non plus de sanction parce qu’il n’a pas de preuves de recherche à montrer à Actiris.

      Vous pouvez trouver plus d’information sur un abandon des études en cours d’année sur: http://ijbxl.be/arreter-ses-etudes-en-cours-d-annee-226

      Bien à vous

  18. Chamu
    le 10 décembre 2015 à 14:09

    Br, mon fils de 24 ans voudrait reprendre des études . Il a raté 3 années de suite sa première année d’études supérieures. N’étant plus finançable pendant les 5 années suivantes, pour se réinscrire en 1ère une 4ème fois, il a décidé de chercher un emploi. Il travaille depuis 3 ans avec tt d’abord un PFI, et a ensuite été engagé avec un Cdi. Son travail ne lui permet pas de s’épanouir,mais salaire oblige pour pouvoir se loger et vivre! Il aimerait bien reprendre des études en septembre, mais il ne sait pas très bien comment faire pour tout d’abord, donner son préavis et garder ses droits. Je crois que pour s’inscrire ds une école, il faudra qu’il justifie sa demande ? Pourra t’il avoir droit au chômage ? Comment faire financièrement pour se loger et vivre tout en étudiant en cours du jour ? Pourriez vous svp nous donner des conseils ou nous orienter vers certains organismes que nous pourrions contacter svp ? Merci d’avance pour votre aide.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 décembre 2015 à 10:39

      Bonjour Chamu,

      Si ton fils a travaillé plus de 312 jours sur les derniers 21 mois avant sa demande, il devrait être dans les conditions d’admission pour pouvoir bénéficier d’allocations de chômage. Il n’a donc pas besoin de demander les allocations d’insertion (sur base des études). Le montant des allocations de chômage est généralement plus élevé que celui des allocations d’insertion.
      Cependant, s’il démissionne ou rompt son contrat d’un commun accord, il risque une sanction de l’ONEM. Cette sanction peut être une exclusion du droit aux allocations de chômage pour une durée de 4 à 52 semaines. Le fait de quitter son emploi pour reprendre des études n’est pas une excuse valable pour l’ONEM.
      S’il souhaite éviter la sanction, il doit soit se faire licencier, soit démissionner et trouver un nouveau travail qui ait une durée minimale de 4 semaines avant de faire sa demande d’allocations de chômage.
      S’il ouvre son droit aux allocations de chômage, il devra ensuite demander une dispense pour pouvoir suivre des études tout en percevant des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur cette page: http://www.bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions. Si tu souhaites en discuter, tu peux également nous contacter par téléphone au 02/514.41.11 ou passer à l’une de nos permanences: http://inforjeunesbruxelles.be/contact

  19. Chris
    le 7 décembre 2015 à 10:11

    Mon fils a décidé d’abandonner son année scolaire (école supérieure). Il doit donc s’inscrire en stage d’insertion professionnelle auprès du Forem. Il compte changer d’orientation et reprendre d’autres études en septembre 2016. Que se passe t-il au niveau de ce stage ? Les jours « prestés » sont-ils tenus en compte ou devra t-il recommencer une nouvelle période de 310 jours après ses nouvelles études ?

    Merci de votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 décembre 2015 à 14:17

      Bonjour Chris,

      Si ton fils reprend des études de plein exercice, cela invalidera le stage d’insertion fait jusque-là et il devra en effet recommencer l’entièreté de son stage une fois qu’il aura terminé ses nouvelles études.
      Il est tout de même intéressant de s’inscrire comme demandeur d’emploi même s’il n’aura pas le temps de terminer son stage d’insertion car cela lui permet de garder un statut et un droit aux allocations familiales.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.