Bruxelles-J

Les allocations de formation : FPI - PFI

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

La FPI (Formation professionnelle individuelle en entreprise) à Bruxelles et le PFI (Plan de formation-insertion) en Wallonie sont des aides qui permettent aux demandeurs d’emploi de suivre une formation en entreprise tout en bénéficiant d’allocations à charge de l’ONEM (ou parfois à charge du Forem). Les informations développées sur cette fiche s’adressent principalement aux jeunes demandeurs d’emploi qui ne peuvent pas bénéficier d’allocations de chômage parce qu’ils sont encore en stage d’insertion professionnelle (cfr. fiche le stage d’insertion professionnelle), ou parce qu’ils ne comptent pas suffisamment de jours de travail (cfr. fiche quelles sont les conditions pour avoir droit à des allocations de chômage ?).

Cependant, il est tout-à-fait possible d’effectuer FPI ou PFI si tu es chômeur indemnisé. Tu conserves alors tes allocations de chômage (ou d’insertion) tout en te formant dans une entreprise et tu reçois également une prime de l’employeur.

Contrat obligatoire

Il s’agit toujours d’une formation sur le lieu de travail d’une durée entre un et six mois. Cette formation est l’objet d’un contrat conclu entre le demandeur d’emploi (stagiaire), l’employeur et le service compétent pour la formation professionnelle (Bruxelles Formation pour Bruxelles ou le Forem pour la Wallonie). Ce contrat mentionne notamment le début et la durée de la formation, ainsi que les obligations de chacun. Il doit s’agir d’un contrat au moins à mi-temps. A Bruxelles, l’ONEM paie une allocation de formation alors qu’en Wallonie, le Forem paie une indemnité de 248 euros brut. L’employeur paie une prime.

Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier de l’allocation de formation de Bruxelles Formation ?

À la date de début de la formation, tu dois remplir toutes ces conditions :

  • être inscrit comme chercheur d’emploi inoccupé chez Actiris ;
  • ne pas pouvoir prétendre à des allocations d’insertion (sur base des études) ni à des allocations de chômage (sur base du travail) parce que tu ne remplis pas les conditions d’admissibilité ou parce que tu as été exclu du droit au chômage. Si tu bénéficies d’allocations d’insertion ou de chômage, tu peux conclure une FPI (sans allocation de formation). L’employeur complétera tes allocations par une prime de productivité ;
  • ne pas être diplômé de l’enseignement supérieur. Si tu as un diplôme supérieur, tu ne pourras pas bénéficier d’une allocation de formation de l’ONEM sauf si tu as plus de 45 ans.

Quelles conditions dois-tu remplir pour bénéficier de l’indemnité de compensation du Forem ?

Le Forem te versera une indemnité de compensation de 248 euros brut maximum par mois si à la date de début de la formation, tu remplis toutes ces conditions :

  • être inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé au Forem ;
  • ne pas pouvoir prétendre à des allocations d’insertion (sur base des études) ni à des allocations de chômage (sur base du travail) ni à aucun autre revenu (RIS du CPAS par exemple).

Comment obtenir l’allocation de formation pour une FPI ?

Si tu remplis les conditions ci-dessus, tu auras droit à une allocation pendant toute la durée de la formation. Pour cela, présente-toi auprès de ton organisme de paiement (CAPAC ou syndicat) avec :

  • un exemplaire du contrat de formation professionnelle ;
  • le formulaire C63-FPI qui est délivré par Bruxelles Formation. Tu peux aussi te le procurer sur le site de l’ONEM. Ce formulaire est complété en partie par Bruxelles Formation et en partie par toi-même.

L’organisme de paiement te fera également compléter un formulaire C109 et un formulaire C1 (pour que le bureau du chômage connaisse ta situation familiale et puisse fixer le montant de l’allocation). L’organisme de paiement transmettra alors ta demande d’allocations au bureau du chômage de Bruxelles. Cette demande doit leur parvenir dans les deux mois qui suivent le premier jour pour lequel des allocations sont demandées.

Quelles sont tes obligations pendant une FPI ?

Tu dois toujours être en possession d’une carte de contrôle C3A délivrée par ton organisme de paiement et la compléter correctement. A la fin de chaque mois, ton employeur te remet une attestation de présence C98. Cette attestation doit être remise (avec ta carte C3A complétée) chaque dernier jour ouvrable du mois à ton organisme de paiement.

Quel est le montant de cette allocation de formation ?

Le montant de l’allocation de formation est le même que le montant de l’allocation d’insertion. Il dépend donc de ta situation familiale et de ton âge (cfr. fiche quels sont les montants des allocations d’insertion ?). Si la formation est à temps plein, tu perçois en principe six allocations journalières par semaine. Si la formation est à temps partiel, tu perçois en principe un nombre d’allocations journalières proportionnel au nombre d’heures hebdomadaires de ta formation. Le nombre d’allocations auquel tu as droit n’est pas diminué en cas de travail en dehors du cadre de la formation.

Quel est le montant de la prime de l’employeur ?

L’employeur ne paye ni salaire ni cotisations sociales (ONSS). En revanche, il te verse une prime de productivité (pour le FPI) ou une prime d’encouragement (pour le PFI). Cette prime correspond à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et l’allocation de formation de l’ONEM (ou l’indemnité de 248€ du Forem). De plus, cette prime peut être progressive (elle augmente au fur et à mesure pendant ta formation). L’employeur doit aussi t’assurer contre les accidents du travail et te rembourser d’éventuels frais de mission. Pour un FPI, les frais de déplacement sont également à charge de l’employeur. Pour un PFI, les frais de déplacements sont remboursés par le Forem.

Que se passe-t-il à la fin de la formation ?

Une fois la formation terminée, l’employeur doit t’engager sous contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée (avec une durée équivalente au minimum à la durée de la formation). La période de formation professionnelle et la période de travail sont comptabilisées pour le stage d’insertion professionnelle. Si, à la fin du contrat de travail, tu remplis les conditions pour avoir droit aux allocations d’insertion ou de chômage, tu pourras bien sûr en bénéficier.

Tu trouveras d’autres mesures pour faciliter l’embauche des jeunes sur la fiche : qu’est-ce qu’un plan d’embauche et comment peux-tu en profiter ?

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


146 questions pour “ Les allocations de formation : FPI - PFI

  1. Falah
    le 23 juin 2018 à 00:36

    j’ai suivi une formation dans l’électricité à Siréas – Centre des Étangs Noirs ; des Étangs Noirs 85   1080 Molenbeek
    02 410 89 12

    La question est ce que j’ai droit au prime de fin de formation?

    sincère salutation

    Falah

  2. Georgette
    le 22 juin 2018 à 11:41

    Bjr,
    Pour l’instant je travaille sous le statut de l’article 60(jusque fin janvier 2019).
    Par la suite j’aimerais travailler dans le domaine pour lequel j’ai étudiée, ( Secrétaire médicale) ou un métier qui se rapproche de celui-ci ( un poste administratif, accueil,…).
    Malheureusement, je n’ai pas d’expérience par rapport à mon attestation de réussite, par contre j’ai de l’expérience du professionnalisme, du fait que j’ai acceptée des postes qui s’éloigne de mes études.

    Donc la question est : puis-je bénéficier du FPI.

    Bien à vous.

    Georgette.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 juin 2018 à 15:40

      Bonjour Georgette,

      A la fin de ton contrat article 60, tu auras droit au chômage. Tu pourras ensuite conclure un FPI si tu trouves un employeur prêt à t’engager.
      Pendant le FPI, tu coûteras moins cher à l’employeur puisque l’employeur ne devra pas te payer une rémunération ordinaire. Il pourra se contenter d’une prime qui complétera tes allocations de chômage.
      Bien à toi

  3. Tom
    le 5 juin 2018 à 11:18

    Bonjour,

    Suite à un licenciement début décembre, j’ai eu droit à 6 mois de préavis payés, à ne pas prester. Depuis hier, je suis arrivé au bout de ces six mois de préavis et tombe sur le chômage.
    Dans quelques jours, je commence un nouveau boulot en FPI à Bruxelles. J’ai quelques questions, ce serait cool si vous pouvez y répondre :
    – Puis-je prendre des congés pendant le pfi ? J’ai travaillé de janvier à novembre (11 mois) en 2017 et ai donc droit à 18 jours en 2018 (selon mon C4)
    – Si oui, qu’en est-il des allocations de chômages et de la durée du FPI?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 13:56

      Bonjour Tom,

      En principe, on ne peut pas prendre de congé pendant la période de FPI qui est considéré comme une période de formation pour demandeur d’emploi. Cela pourrait éventuellement être négocié à l’avance avec l’entreprise et Actiris. A priori, il s’agira alors d’une interruption du FPI pour la période de tes congés.

      En tant que demandeur d’emploi, tu as droits à 24 jours de congé par année civile. De ces 24 jours, il faut déduire les jours de congés que tu as déjà pris en 2018 durant ta période de travail. Ensuite, les jours de congés annuels acquis sur base du travail en 2017, qui n’ont pas été pris pendant ta période de travail en 2018, t’ont été payés à l’avance à la fin de ton dernier contrat. Cela veut dire qu’en tant que demandeur d’emploi, tu ne seras pas indemnisé par l’ONEM pour ces jours de vacances qui t’ont déjà été rémunéré. Puisque tu vas normalement travailler directement après ton FPI (obligation d’engagement après la période de formation), tu pourras en principe prendre ces congés durant cette période de travail. Généralement, l’employeur récupère le simple pécule payé à l’avance et t’octroie des congés payés.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Tom
        le 13 juin 2018 à 14:24

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse. Donc si je comprends bien, si mon nouvel employeur ne fait pas un geste, je ne pourrai pas prendre de congé cette année 2018 (FPI de juillet à fin décembre) et en plus de cela, je n’aurai droit à aucun congé en 2019 ? (en 2018, ma situation : 6 moi de préavis non presté suivi de 6 mois de FPI).
        Ce qui veut dire que je n’aurai droit à aucun congé pendant 1,5 ans?

        Ce FPI est quand même une grosse opportunité financière pour les entreprises mais peu avantageux pour un demandeur d’emploi (si ce n’est tout de même avoir un job).

        • Tom
          le 13 juin 2018 à 14:33

          Enfin, dernière question, si on me proposait un CDI dans une autre société, ai-je le droit de quitter un FPI pour un CDI ?

          Encore merci pour vos réponses

           

          • Infor Jeunes Bruxelles
            le 14 juin 2018 à 13:56

            Bonjour Tom,

            Effectivement, durant la période de FPI les congés ne sont pas un droit. En ce qui concerne 2019, ta période de préavis non-prestée en 2018 te permet d’ouvrir un droit pour des congés légaux en 2019. De plus, tu pourras ensuite compléter ton droit à des congés légaux avec des vacances européennes si tu le souhaites. Tu trouveras plus d’information sur les vacances européenne sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-europeennes-ou-supplementaires/

            Le fait d’arrêter un FPI (période de formation) sans raison valable peut être évalué négativement mais quitter un FPI pour un emploi ne posera aucun problème.

            N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

            • Tom
              le 14 juin 2018 à 14:18

              Bonjour,

              Super, merci pour ces informations! Ça change la donne :-)

              Si ma période de préavis non-presté ouvre un droit à des congés légaux en 2019, vais-je alors recevoir une attestation de vacances de mon ancien employeur ?
              Si je comprends bien, je peux demander en plus des 10 jours légaux (conséquents aux 6 mois de préavis non presté) 10 jours de vacances européennes.
              Ces vacances européennes, je dois alors les demander à mon employeur qui déduira les sommes versées du double pécule de vacances de l’année suivante.
              Mon raisonnement est-il bon ?

              Encore merci pour votre support !

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 18 juin 2018 à 10:48

              Bonjour Tom,

              Tu devrais effectivement recevoir une attestation de vacances et ton raisonnement est tout à fait correct.

              N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  4. jes
    le 4 juin 2018 à 17:36

    Bonjour,

    J’ai trouvé un emploi avec une période de FPIE, L’Onem refuse de m’accorder une allocation de formation sous prétexte que je ne suis plus chomeur complet indemnisé (mon droit aux allocations d’insertion a pris fin l’année passée) je suis dans la catégorie 63N. Je ne trouve nulpart que les exclus sur base d’allocation d’insertion ne peuvent pas bénéficier de l’allocation de formation en FPIE, que ce soit sur la fiche info de l’Onem, actiris ou Bruxelles-Formation. Ni actiris ni Bruxelles-Formation ni mon syndicat n’a connaissance de cette subtilité. Je me demande si l’Onem ne confond pas allocation de formation et allocation de chômage.

    Y a-t-il des personnes qui sont dans la même situation que moi?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2018 à 11:34

      Bonjour Jes,

      Voici effectivement les conditions pour obtenir une allocations de formation comme indiqué sur le site de l’ONEm (http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t96) :

      « A quelles conditions devez-vous satisfaire pour suivre une FPI avec une allocation de formation?

      Pour suivre une FPI avec une allocation de formation à charge de l’ONEM, vous devez satisfaire aux conditions suivantes:

      – au début de la formation, vous n’avez pas droit à des allocations d’insertion ou de chômage étant donné que vous ne satisfaites pas aux conditions d’admissibilité ou parce que vous êtes exclu du droit aux allocations pour chômage volontaire, activation du comportement de recherche ou chômage de longue durée;

      – au début de la formation, vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé auprès du service de l’emploi compétent (ACTIRIS, Arbeitsamt, FOREM ou VDAB);

      – vous n’avez pas de diplôme ou de certificat de l’enseignement supérieur (cette condition ne s’applique que si vous avez moins de 45 ans);

      – la formation est prévue dans un contrat conclu entre vous-même, l’employeur et le service de formation professionnelle compétent (FOREM, VDAB, IBFFP ou Arbeitsamt) et est acceptée par le directeur du bureau du chômage de l’ONEM. »

      De notre point de vue, tu aurais donc effectivement bien droit à cette allocation. Il y a cependant peut-être une subtilité dans le règlement qui ne serait pas indiqué dans la fiche vulgarisée sur le site de l’ONEm. Nous te conseillons de t’adresser directement au Service Réglementation de l’ONEm (reglement@onem.be) et de leur poser la question en mettant en copie la réglementation indiquée sur le site. Demande-leur plus de précisions quant à la décision de ne pas t’accorder cette allocation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  5. Teresa
    le 2 juin 2018 à 00:34

    Bonjour, je suis sous contrat pfi depuis février 2018 et juin est le dernier mois de mon pfi (5mois) j’ai mon cdi tout de suite apres. Ma question est la suivante: est ce que les 5 mois de pfi (« fiche de paie ») me permettent d’aller à la banque pour demander un prêt?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2018 à 13:14

      Bonjour Teresa,

      Nous ne savons te répondre car chaque banque analyse la situation personnelle de ses clients afin d’évaluer si oui ou non ils sont en mesure de contracter un prêt et chaque banque peut potentiellement avoir des critères différents. A priori, si tu as un contrat de travail à durée déterminée avec le montant de ton salaire indiqué sur ton contrat, cela devrait être suffisant pour prouver tes revenus. Nous te conseillons donc de contacter directement les banques qui t’intéressent afin de connaitre les détails pour chaque banque.

      Bien à toi.

  6. Cather
    le 1 juin 2018 à 11:39

    Bonjour,je suis en invalidité depuis 13mois ,burn out,je viens de postuler à un autre emploi et il veulent m’engager mais sous contrat pfi,donc comment dois je faire ?
    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juin 2018 à 15:16

      Bonjour Cather,

      Les contrats PFI, Plan Formation Insertion, sont des contrats de formation en entreprise de 4 à 26 semaines, suivie d’un contrat de travail d’une durée équivalente, au sein de cette même entreprise. C’est le Forem qui se charge de ces plans de formation (les PFI sont quant à eux sous le contrôle de Bruxelles Formation)

      Les conditions pour pouvoir signer un FPI sont:
      – Résider en Belgique
      – Être demandeur d’emploi inoccupé au moment de la demande

      Ce deuxième point risque de poser problème dans ta situation. En effet il faut que tu ne sois plus sous contrat pour pouvoir signer un FPI. Dans ton cas il faudrait donc que tu quittes ton emploi actuel mais cela peut s’avérer compliqué. D’une part tu devras prester l’entièreté de ton préavis si ton employeur l’exige. Tu ne pourras donc pas commencer ton contrat FPI avant la fin de ton préavis chez ton employeur actuel. Note que si tu es sous certificat médical, la maladie ne prolonge pas le délai de préavis en cas de démission. Ainsi ton préavis s’écoule même si tu ne te rends pas au travail parce que tu es en incapacité. Ensuite, si tu démissionnes de ton travail actuel tu risques une sanction de l’ONEm et ainsi être exclue du chômage pour une période allant de 4 à 52 semaines. Or il faut savoir qu’en signant un contrat FPI tu ne signes pas un contrat de travail rémunéré. Ton employeur ne fera que te payer une «prime d’encouragement» progressive qui est égale à la différence entre le salaire imposable de la profession à apprendre et les revenus éventuels du stagiaire. Dans ton cas comme il se peut que tu ne puisses pas bénéficier du chômage suite à une sanction, tu devras peut-être faire une demande d’aide au CPAS. En résumé tu ne toucheras pas de salaire pendant ce contrat. Généralement les FPI sont donc conseillés aux demandeurs d’emploi indemnisés par le chômage afin qu’ils puissent suivre une formation en entreprise tout en continuant de bénéficier de leurs allocations.

      Comme tu es en incapacité de travail actuellement, ce que tu nous te conseillons de faire est de voir avec le médecin conseil de la mutuelle si ce contrat PFI ne pourrait pas faire partie de ton trajet de réintégration professionnelle. Il faudra bien sûre voir si c’est possible étant donné que du point de vue du Forem il faut être demandeur d’emploi pour signer un PFI, mais peut-être qu’il existe des arrangements entre le Forem et la mutuelle à ce sujet. Cela te permettrait de faire ce PFI sans devoir rompre ton contrat de travail actuel et donc sans risque de sanction de l’ONEm.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  7. Vladimir
    le 29 mai 2018 à 08:24

    Bonjour, j’ai fais un pfi de 4mois et demi et un cdd de la même durée et maintenant j’obtiens une prolongation de 4mois et demi… Ma période de pfi va t’elle compté pour obtenir mes droits au chomage ? Sachant que j’ai 26 ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 mai 2018 à 15:03

      Bonjour Vladimir,

      La période de formation PFI peut être assimilées à des journées de travail pour ouvrir un droit aux allocations de chômage pour un maximum de 96 jours. Tu devrais donc à priori avoir suffisamment de jours de travail à la fin de ton contrat de travail que pour pouvoir ouvrir un droit aux allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Sylvie
    le 22 mai 2018 à 19:44

    Bonjour.

    J’ai le projet de me lancer comme indépendante complémentaire mais j’ai trouvé un emploi qui débute par un pfi de 6 mois. Je peux quand même me lancer comme indépendante complémentaire ? Ou sous contrat pfi je ne peux pas ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 mai 2018 à 17:04

      Bonjour Sylvie,

      Tu peux peut-être t’installer comme indépendante à titre principal. Mais tu ne pourras probablement pas bénéficier des avantages de « l’indépendant complémentaire ». En effet pour être indépendant complémentaire, il faut travailler au moins à mi-temps.
      Les indépendants à titre complémentaire exercent simultanément et principalement une autre activité professionnelle :

      • soit en tant que travailleur salarié,
      • soit dans l’enseignement,
      • soit en tant que fonctionnaire.

      Le PFI ne remplira probablement pas cette condition puisque tu gardes le statut de demandeur d’emploi lorsque tu fais un PFI.
      Nous te conseillons néanmoins d’en discuter avec le Service 1819 qui est plus spécialisé pour les questions liées aux indépendants: http://bruxelles-j.be/nos-partenaires/service-1819/

      Bien à toi

  9. Louis
    le 11 mai 2018 à 13:23

    QUESTION SUPPLÉMENTAIRE AU POST CI-DESSOUS:

    Est-ce que si j’envoie mon préavis le premier jour du cdi, le préavis commence-t-il la semaine suivante?

    | |
    | |
    | |
    | |
    | |
    \ /

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 17:01

      Bonjour Louis,

      Oui, cela commence le lundi qui suit pour autant que le préavis ait été notifié assez tôt.
      Bien à toi

  10. Louis
    le 11 mai 2018 à 13:10

    Bonjour,

    J’ai signé un cdi suite à un pfi, mais j’avais passé des entretiens pour d’autres entreprises pendant mon pfi. Je viens de recevoir des offres des entreprises et j’aimerais quitter l’entreprise où je fais mon pfi, car mon cdi n’a pas débuté et les autres entreprises m’intéressent.

    Est-ce que je peux envoyer par recommandé mon préavis le jour du début du cdi et partir après 1 semaine de préavis? Je n’ai pas de période d’essai dans mon cdi.

    Est-ce que les jours fériés sont comptés dans le préavis? Et est-ce que la règle des trois jours après l’envoi du préavis est satisfaite la semaine de l’envoi si j’envois le recommandé un mercredi?

    D’avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 mai 2018 à 17:00

      Bonjour Louis,

      Désolé, ta question est passée inaperçue à cause d’un problème technique.
      Tu peux retrouver les règles sur la manière de remettre ton préavis sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/
      Il est bien possible de démissionner dès le 1e jour en prestant une semaine de préavis. Le préavis débute toujours le lundi qui suit la notification. Il faut en effet envoyer le recommandé au plus tard le mercredi pour que cela commence le lundi qui suit.
      Les jours fériés sont bien pris en compte dans le préavis.
      Bien à toi

  11. Mélissa
    le 4 mai 2018 à 13:53

    Bonjour, je suis actuellement en 1ère année de bachelier en diététique. J’ai déjà un diplôme de bachelier en droit et à partir de septembre j’aimerai m’inscrire comme demandeur d’emploi afin d’entrer dans la vie active. Cependant je suis récemment tombée sur une offre d’emploi à laquelle je correspond totalement à un point prêt, je ne suis pas demandeur d’emploi. Cette offre d’emploi est en fait un contrat PFI. J’ai tout de même postulé en précisant que j’étais disposée à me desinscrire de la haute école immédiatement en cas de réponse positive. D’après vous, ai-je des chances d’être recontactée étant donnée que je ne serai pas chômeuse de longue durée et qu’il y a donc moins d’avantages pour eux à m’engager ? Faut-il être inscrit comme demandeur d’emploi depuis un certain temps pour entrer dans les conditions d’un contrat PFI ou une journée suffit ?
    Je vous remercie d’avance de votre aide.
    Mélissa

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2018 à 15:57

      Bonjour Mélissa,

      La FPI (Formation professionnelle individuelle en entreprise) à Bruxelles et le PFI (Plan de formation-insertion) en Wallonie sont des aides qui permettent aux demandeurs d’emploi de suivre une formation en entreprise tout en bénéficiant d’allocations à charge de l’ONEM (ou parfois à charge du Forem).

      Dans ton cas, si c’est un contrat PFI qui est proposé, il semblerait donc que ça dépende du Forem (office régional pour l’emploi en Wallonie). Dans ce cas les deux conditions sont

      – être inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé au Forem
      – ne pas pouvoir prétendre à des allocations d’insertion (sur base des études) ni à des allocations de chômage (sur base du travail) ni à aucun autre revenu (RIS du CPAS par exemple).

      Si tu réponds aux deux conditions ci-dessus il semblerait donc que tu puisses effectivement signer un contrat PFI tout en bénéficiant de l’indemnisation du Forem.

      Sache cependant qu’il est vrai qu’un candidat qui toucherait des allocations de chômage ou d’insertion serait potentiellement plus intéressant pour un employeur car ce dernier ne devrait l’indemniser que de la différence entre un salaire et leurs allocations. Comme tu ne touches pas d’allocations, l’indemnisation sera donc plus importante pour l’employeur ce qui pourrait jouer en ta défaveur.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  12. Cleo2018
    le 3 mai 2018 à 10:31

    Bonjour, je suis actuellement en contrat FPI et je suis tombée malade . Mon certificat a été rendu dans les délais mais est ce que ces 4 jours de maladie seront rémunérés ? Si oui , par qui ?

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 mai 2018 à 14:15

      Bonjour Cleo2018,

      Malheureusement, il n’y a pas de rémunération garantie par l’employeur pendant le période de formation du FPI. Si tu es bénéficiaire d’allocations de chômage ou d’insertion, tu pourras bénéficier d’indemnités de ta mutuelle. Pour cela, tu dois rentrer le certificat médical à ta mutuelle et indiquer des M pour chaque jour de maladie sur ta carte de contrôle.
      Si tu n’es pas bénéficiaire d’allocations de chômage ou d’insertion, tu ne peux prétendre à aucune rémunération pendant la maladie.
      Bien à toi

  13. Mrad Lara
    le 2 mai 2018 à 14:11

    Bonjour

    Je suis en Belgique depuis 6 ans. J’ai un diplôme  équivalent en Baccalauréat technique section Informatique-Comptabilité. Je cherche un boulot mais toujours refusé ( tu n’as pas d’expérience ). Pouvez-vous m’aider de faire un stage (secrétaire administrative) dans un entreprise.

    Merci.

  14. maria
    le 25 avril 2018 à 21:33

    Bonjour,

    En démissionnant d’un CDI pour un FPI, aurais je droit aux allocations de chômage?

    Bien à vous,

    Maria

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 avril 2018 à 16:45

      Bonjour Maria,

      Quitter un emploi pour entamer un formation professionnelle n’est pas une raison légitime pour l’ONEm. Tu risques donc une sanction pouvant être un avertissement ou une exclusion temporaire du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      L’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent un emploi pour un autre emploi pour autant qu’elles prestes au moins 13 semaines dans ce nouvel emploi avant de demander des allocations de chômage. La période de formation du FPI n’est pas considéré comme un emploi.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Neshko
    le 18 avril 2018 à 13:28

    Combien et la salaire à la fin du moi que je veux avoir en pfi en tout?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 avril 2018 à 15:22

      Bonjour Neshko,

      En principe, tu dois recevoir au moins le minimum (barème) de la profession à apprendre. Mais la façon dont est composé ta rémunération dépend de ta situation précise. Pour avoir une réponse précise, le plus simple est de contacter directement ton conseiller PFI du Forem.

      Bien à toi

  16. Chacha
    le 18 avril 2018 à 12:02

    Bonjour,
    Voilà actuellement je suis en fpi dans une grosse société le truc es que j’ai l’impression que il nous font comprendre que à la fin il y a possibilité de ne pas ressigner un cdd ou cdi alors que en info session on nous a dit le contraire. L’employeur a l’obligation de nous reprendre après notre fpi ? Ou pas ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 avril 2018 à 15:12

      Bonjour Chacha ,

      A la fin de la partie formation de ton FPI , l’employeur a obligation de te proposer un contrat CDD d’une durée égale ou supérieure à cette première partie OU un CDI. S’il ne le fait pas, il sera obligé de te payer des indemnités.
      Nous te conseillons d’en parler à ton conseiller FPI en cas de non signature de contrat. Tu pourrais également te plaindre au près du contrôle des lois sociales si la situation n’évolue pas: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  17. Jean
    le 17 avril 2018 à 18:08

    Bonjour
    Je suis en FPIE via Bruxelles Formation je suis détenteur d’une carte orange de 4 mois de séjour qui pourra être prolongé à l’issue de ma formation au cas où je signe un contrat de formation avec min futur employeur. Ma question est de savoir si j’aurai besoin d’un permis de travail pour suivre les 6 mois de FPIE en entreprise puisque j’aurai une une rémunération mensuelle sous la forme d’une indemnité.
    NB j’ai une carte de séjour illimitée de l’Italie et voudrais travailler en Belgique après avoir obtenu une carte de séjour belge.. Me faut-il obligatoirement un permis de travail pour suivre mon stage FPIE en FPIE?..Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2018 à 11:57

      Bonjour Jean,

      Oui, à priori, tu as bien besoin d’un permis de travail B pour pouvoir accomplir le contrat de travail qui suit le formation FPIE.
      L’étranger ressortissant de pays tiers, qui bénéficie du statut de résident de longue durée dans un autre Etat membre de l’UE, peut travailler en Belgique avec un permis B.

      La procédure de demande et de délivrance du permis de travail B est simplifiée pour le résident de longue durée d’un autre Etat membre qui souhaite exercer en Belgique un métier en difficulté de recrutement ou métier
      en pénurie (pas d’analyse de la situation du marché de l’emploi, pas de condition de nationalité, pas de certificat médical). En revanche, la procédure reste inchangée pour les autres métiers.
      A l’expiration d’une période de douze mois, pendant laquelle cet étranger est admis sur le marché du travail belge, la procédure de demande et de délivrance du permis de travail B est simplifiée pour tout métier (Art. 38septies AR 9 juin 1999).

      N’hésite pas à vérifier cela auprès du service juridique de l’ADDE: http://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2

      Bien à toi

  18. Kawaii
    le 17 avril 2018 à 11:16

    Bonjour,

    Je suis PFIE via Bruxelles Formation pour une période de 6 mois, puis un CDD de 6 mois. J’ai 5 jours de vacances via mon attestation de vacances de mon ancien employeur, à prendre au cours de l’année 2018. Dois-je obligatoirement les prendre après les 6 mois de formation? Et mon employeur peut-il légalement me refuser ces jours de vacances, même sous CDD?

     

    Je vous remercie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 avril 2018 à 11:04

      Bonjour Kawaii,

      Tu dois prendre ces jours de vacances obligatoirement au cours de 2018. Ils pourraient aussi être pris pendant la formation (en indiquant des V sur ta carte de contrôle) en trouvant un accord avec l’employeur. Sinon, tu devras les prendre pendant le CDD. L’employeur ne peut pas te les refuser. Mais la fixation de la date de ces jours de vacances se fait de commun accord.
      Bien à toi

  19. Céline
    le 10 avril 2018 à 12:03

    Bonjour,
    Suite à un contrat PFI, un contrat CDI m’a été proposé. J’ai signée même si le travail ne me plaisait pas trop à cause du contrat PFI, et je regrette. Puis-je démissionner pour chercher un autre travail, ou est-ce que je risque d’avoir des problèmes (indemnités, …)? Et quel est le délais de préavis que je dois respecter? J’ai signée mon contrat CDI il y a 2 semaines.

    Vous remerciant d’avance pour votre réponse, je vous souhaite une bonne journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 avril 2018 à 11:07

      Bonjour Céline,

      Il est tout-à-fait possible de démissionner d’un CDI. Pendant les 3 premiers mois du CDI, tu peux démissionner avec un préavis d’une semaine : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198

      Tu ne risques pas de devoir payer des indemnités. C’est ton droit de démissionner. Mais par contre, si tu demandes des allocations de chômage après une démission, une sanction de l’ONEM est plus que probable (exclusion du chômage entre 4 et 52 semaines) : http://www.bruxelles-j.be/?p=4619
      Pour éviter une sanction de l’ONEM, il faut que tu ne demandes pas d’allocations et que tu trouves un autre emploi de minimum 13 semaines.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

      • Céline
        le 12 avril 2018 à 20:59

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse. Il me reste un dernier point à éclaircir. Est-ce que le contrat PFI m’impose une contrainte sur la durée minimale du CDI, vu que j’ai été formée avec le contrat PFI pour ce travail, ou une condition devait être insérée dans le contrat CDI? Ou est-ce qu’il y a une contrainte dans le cas d’un contrat CDD seulement?

        Je vous remercie d’avance.

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 13 avril 2018 à 15:54

          Bonjour Céline,

          Lors que tu signes un CDI à la suite d’un PFI, tu es soumise à la réglementation d’un contrat de travail CDI classique (tant dans la manière de le rompre que pour d’éventuels risques de sanction en cas de démission). Donc, il n’y a pas de période minimale pour pouvoir rompre ton contrat PFI mais tu seras exposée aux mêmes sanctions. Pas besoin nécessairement d’une clause supplémentaire dans le contrat.

          Seul l’employeur est tenu de t’engager (et te faire travailler), après le PFI, pour une période au moins égale à celle de la formation PFI. Tu n’es pas concernée par cette obligation. Tu peux démissionner en prestant un préavis sans risquer de sanction de l’employeur. Par contre, comme nous te l’avons expliqué, tu risques une sanction par rapport à tes droits au chômage.

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  20. Linda
    le 9 avril 2018 à 01:00

    Bonjour,

    je suis a mon 6ieme mois de stage d insertion et j ai commencer une formation forem en janvier . L’école ne me fourni pas de c98 pretextant que ce nest que pour ceux ayant droit au chômage , vrai /faux?

    Ne pourrait je pas avec ce document bénéficier d allocations d’insertion ou d allocations de stage ?

    Si oui , en faisant quel demarche , et sera t il possible de rattraper la paie de janvier février mars ?

    Linda

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 avril 2018 à 11:29

      Bonjour Linda,

      Effectivement, le formulaire C98 est un document délivré par les écoles et les centres de formation, attestant de la présence et de la fréquentation des chômeurs indemnisés faisant l’objet d’une dispense. Donc, si tu es encore en stage d’insertion, tu ne remplis pas les conditions pour que l’école de le donne.
      Pour l’instant, tu ne remplis malheureusement pas les conditions pour bénéficier d’allocations d’insertion. Tu devras d’abord finir ton stage d’insertion de 12 mois et obtenir deux évaluations positives avant de prétendre à ces allocations. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Mais, comme il s’agit d’une formation professionnelle, tu pourrais peut-être bénéficier d’une prime de 1 euro de l’heure et du remboursement de tes frais de déplacement. Nous te conseillons de te renseigner auprès du Forem.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. michael
    le 8 avril 2018 à 08:19

    bonjour,

    je suis actuellement en formation j ai 11klm aller et 11klm retour je perçois 3,24 eur par jour de deplacement ! est ce normal?           (je me deplace en voiture) merci d avance pour votre reponse

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 avril 2018 à 14:38

      Bonjour Michel,

      A priori, la méthode de calcul des remboursements des frais de déplacement devrait être indiqué sur ton contrat de formation. Il peut s’agir d’un calcul fait à partir du prix d’un ticket ou d’un abonnement pour des transports en commun (même si tu utilises ta voiture personnelle) ou d’un forfait au kilomètre (0,15 euro/km). Le montant que tu perçois ne semble pas spécialement anormal. Nous te conseillons d’en discuter avec ton organisme de formation ou avec ton conseiller emploi.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Jonathan
    le 3 avril 2018 à 13:44

    Bonjour,

    Je suis actuellement en pfi (avec le forem) et mon patron m’a proposé un cdi pour après la période de formation. Mais je voudrais changer de travail. Est-ce que je peux refuser le cdi à la fin de la période de formation sans aucune sanction pour chercher un autre travail?

    D’avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 avril 2018 à 17:00

      Bonjour Jonathan,
      En effet, si tu refuses un contrat après un Plan de formation-Insertion, tu pourrais être sanctionné pour refus d’un travail convenable. De plus, ce refus pourrait aussi donner lieu à une évaluation négative et, de conséquence, tu risques de ne plus être indemnisé. Tu ne risques aucune sanction si tu refuses cet emploi parce que tu as déjà trouvé un autre emploi. Nous te conseillons d’en discuter avec ton conseiller PFI du Forem.
      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  23. Severino
    le 1 avril 2018 à 15:25

    Peut on faire des heures supplémentaires en contrat PFI?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 avril 2018 à 15:54

      Bonjour Severino,

      Le régime des heures supplémentaires n’est applicable qu’aux employeurs et aux travailleurs soumis à la réglementation sur la durée du travail. Il s’agit de tous les travailleurs liés par un contrat de travail ou qui, autrement qu’en vertu d’un contrat de travail, fournissent des prestations sous l’autorité d’une autre personne (ex.: PFI, apprentis).
      Cependant, nous te conseillons vivement d’en discuter d’abord avec ton conseiller PFI du Forem.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Grosella
    le 28 mars 2018 à 15:15

    Bonjour,

    Un employeur me propose un contrat FPI. Je suis actuellement au chômage, je perçois des allocations, mais je suis aussi indépendante complémentaire. Est-ce possible de garder mon statut d’indépendante complémentaire tout en faisant une FPI?

    Merci pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mars 2018 à 14:19

      Bonjour Grosella,

      Durant la partie formation du FPI, tu gardes ton statut de demandeuse d’emploi et tu peux donc garder ton statut d’indépendante complémentaire sur cette base-là. Cela ne pose à priori aucun souci. Ceci est d’ailleurs abordé sur la fiche d’Actiris à ce sujet: http://www.actiris.be/ce/tabid/112/language/fr-BE/Formation-en-entreprise.aspx Tu peux en discuter avec ton conseiller emploi chez Actiris.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Ben
    le 25 mars 2018 à 01:38

    Bonjour je ne touche actuellement rien comme revenu que ce soit du chômage du cpas de la mutuelle j’ai été exclu du chômage je chechaix pas assez ai-je droit à un pfi et à la l’indemnité de compensation du forem je précise j’ai 32 ans

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mars 2018 à 15:57

      Bonjour Ben,
      Comme écrit dessus, le Forem te versera une indemnité de compensation de 248 euros brut maximum par mois si à la date de début de la formation, tu remplis toutes ces conditions?:
      o être inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé au Forem?;
      o ne pas pouvoir prétendre à des allocations d’insertion (sur base des études) ni à des allocations de chômage (sur base du travail) ni à aucun autre revenu (RIS du CPAS par exemple).

      Tu sembles donc être dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’un PFI et de l’indemnité de compensation. Nous te conseillons de contacter un conseiller Forem de ta région pour en discuter directement avec lui: https://www.leforem.be/contact/conseillers-referents.html

      N’hésite pas à revenir vers nous pour toute autre question :)

  26. Scl
    le 24 mars 2018 à 21:27

    Bonjour
    Je voudrais demander j ai un contrat indétermine dans une maison de repos je suis nettoyeuse pourriez vous me dire sije peux arrêter de travailler est faire une formation en aide soignante

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 mars 2018 à 14:44

      Bonjour Scl,

      Il est toujours possible de quitter son emploi.

      Pour ce faire, il faudra en principe que tu remettes une lettre de démission à ton employeur et que tu prestes un préavis. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-quitter-ton-emploi/

      Par contre, si tu as l’intention de demander des allocations de chômage après avoir quitter ton emploi, sache qu’en cas de démission, tu risques d’être sanctionnée par l’ONEm (une sanction pouvant aller d’un avertissement à une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines)  si l’ONEm considère que tu disposais d’un emploi convenable et que tu as démissionné sans motif légitime. Sache que reprendre des études en cours du jour n’est jamais considéré comme motif légitime pour quitter un emploi.

      Pendant une sanction, tu as la possibilité de solliciter l’aide du CPAS de ta commune pour la période où tu ne perçois pas d’allocations de chômage. Cependant, il faudra vérifier que tu entres bien dans les critères d’admission. Tu trouveras des informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/obtenir-de-laide-du-cpas/ . Il te sera alors peut-être possible d’entreprendre tes études pour autant que tu entreprennes des études qui te donnent plus de chance de réintégrer le marché de l’emploi que dans ta situation actuelle.

      Attention! Car lorsque tu bénéficies d’allocations de chômage et que souhaites entreprendre des études, tu dois demander une dispense auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem) ou à l’ONEm si tu habites la Flandre (avant le début de tes études). Ces dernières s’obtiennent sous des conditions bien précises. Si tu as besoin de plus d’infos à ce sujet, clique sur ce lien : http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/droits-sociaux/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  27. Rem
    le 22 mars 2018 à 12:32

    Bonjour,

    Je suis domicilié en région wallonne et suis à la recherche d’une possible formule de stage avantageuse pour moi et pour l’employeur dans une société située à Bruxelles. Je vous explique ma situation.

    Je suis titulaire du diplôme CESS. J’ai fait une formation de 6 mois chez Technocité (centre de compétences)  terminée en octobre 2017. Je perçois actuellement des allocations de chômage basée sur mes études.

    Je suis en contact actuellement avec une petite société à Bruxelles qui serait intéressée par mon profil mais comme stagiaire. Il s’agit vraiment d’un emploi qui correspond à la formation que j’ai suivie chez Technocité mais évidemment je n’ai aucune expérience et c’est une société qui a de très petits moyens. Je sais qu’il existe plusieurs formules de stage mais cela semble fort compliqué et différent de région en région. (FPI, PFI, MISIP, ETC ……)

    Pourriez-vous m’orienter et me donner les avantages de chaque formule pour moi et pour mon employeur afin de pouvoir trouver ou au moins essayer de trouver une solution qui puisse me permettre d’acquérir de l’expérience ce qui est mon but premier.

    Je vous remercie.

     

    Rem.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mars 2018 à 17:11

      Bonjour Rem,

      Les informations sur le FPI se trouvent sur cette même page. Par ailleurs, nous te conseillons d’aller sur la page suivante pour te renseigner sur le stage first: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/ Il s’agit d’un stage dans une entreprise, dans une ASBL ou dans un service public d’une durée entre 3 et 6 mois à temps plein. Pendant ce stage, Actiris te paie une allocation de maximum 26,82€/jour et l’employeur (ou plutôt « maître de stage ») te paie une prime de 200€/mois.

      Il existe aussi la convention d’immersion professionnelle (CIP) est une convention de stage en entreprise. Elle est conclue sur base volontaire entre l’employeur et toi. Son but est de te permettre d’acquérir connaissances et aptitudes en travaillant pour un employeur. Il s’agit de te former et d’apprendre d’une manière pratique en étant directement « sur le terrain ». Plus d’infos: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

       

  28. Alvine
    le 20 mars 2018 à 09:07

    Bonjour,
    J’ai signé un contrat PFI chez OKAY une filiale du groupe Colruyt pour une période de 15 semaines allant du 18 décembre 2017 au 1er avril 2018 en tant
    Que preparatrice de commande . Cependant le 20 février suite à une consultation chez mon médecin J’ai découvert que j’étais enceinte de 8semaines et à cause des pertes de sang que j’avais le médecin m’a mis sur repos médical pour une période d’un mois. Des mon retour au travail le 19 mars J’ai eu un malaise et je suis allé rencontrer mon chef avec qui J’ai eu un entretien en compagnie de la dame du VDAB. Et ils ont jugé qu’il était mieux de mettre un terme au contrat et de reprendre tout à zéro des que je serai dans de très bonne dispositions du à mon État de santé. Cependant je suis inquiète car ils ne m’ont pas donné une date fixe de reprise de travail pourtant dans mon certificat médical il est bien mentionné que l’accouchement est prévu pour le 10 octobre 2018.je ne sais donc pas combien de temps vais passer à la maison après l’accouchement pour pouvoir reprendre le travail. S’il vous plaît dans mon cas est ce que j’aurais droit à une allocation ?
    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 mars 2018 à 11:31

      Bonjour Alvine,

      Avais-tu droit aux allocations de chômage avant de commencer ton PFI?

      En tant que demandeuse d’emploi indemnisée, durant une période de maladie couverte par un certificat médical ou durant le congé de maternité, tu n’es plus indemnisée par l’ONEm mais bien par la mutuelle (il faut bien contacter sa mutuelle afin de pouvoir être indemnisée). Le congé de maternité a une durée de 15 semaines et il doit commencer au plus tard 1 semaine avant la date prévu de l’accouchement et se terminer au plus tôt 9 semaines après l’accouchement.

      Si tu es bien demandeuse d’emploi indemnisée, tu pourras tout à fait récupérer tes allocations de chômage après ton congé de maternité en introduisant une nouvelle demande. Le fait d’avoir du interrompre ton PFI ne devrait pas avoir d’impact puisque tu avais un motif médical valable qui a été accepté par l’employeur et par le conseiller emploi.

      Si tu n’avais pas droit aux allocations de chômage avant ton PFI, tu ne seras en principe pas dans les conditions pour ouvrir un droit après ton congé de maternité. Si tu es en stage d’insertion, sache que les périodes de maladie ne sont pas prises en compte dans le stage d’insertion. Par contre, ton congé de maternité devrait bien être pris en compte.

      En ce qui concerne la possibilité de recommencer un PFI après ton congé de maternité, cela ne devrait pas non plus poser de problème et nous te conseillons de recontacter ton conseiller emploi et ton ancien employeur dès que tu seras à nouveau apte à travailler.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. dylan
    le 19 mars 2018 à 19:08

    Bonjour,

    Je vais bientôt signer pour un pfi et je dispose actuellement d’allocations de chômage sur base de travail.

    A titres d’informations, si mon employeur me prends pour 3 mois de formation + 3 mois en cdd et ne me reprends plus après. Comment cela ce passe t’il pour les allocations de chômage ?

    Je retoucherai comme en ce moment ou bien je ne toucherai plus rien par rapport à la durée du pfi ?

    Merci d’avance pour votre réponses.

    Dylan

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2018 à 15:50

      Bonjour Dylan,

      Tu récupéreras bien tes allocations de chômage à la fin du CDD de 3 mois.
      Pendant les 3 mois du PFI, tu continues à percevoir tes allocations de chômage. Puis elles seront interrompues pendant le CDD. Comme ce dernier dure au moins 3 mois, la dégressivité est suspendue pendant ton CDD. Tu devrais donc récupérer le même montant que celui que tu reçois de ton organisme de paiement pendant le PFI.
      Bien à toi

  30. Sacha
    le 16 mars 2018 à 17:12

    Bonjour
    Je me trouve dans une situation assez compliquée
    Mon contrat vient de prendre fin; j’ai une promesse d’embouche Pour un engagement immédiat mais
    Y a un souci, l’engagement qu’on me propose à une condition c’est d’avoir un plan Activa
    Ma demande de la carte Activa est refusée motif( je ne justifie pas suffisamment de jours comme demandeur d’emploi)
    Y a pas autre possibilité dans mon cas qui peut me permettre d’avoir une nouvelle carte afin d’etre Engagé le plus rapidement possible?

  31. Mimi
    le 16 mars 2018 à 14:10

    Bonjour
    Est-il possible de faire 2 fois la formation en fpie dans différent société ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 mars 2018 à 17:09

      Bonjour Mimi,

      Il est bien possible en principe de faire plusieurs FPIE auprès d’employeurs différents.

      Cependant, si c’était pour apprendre exactement le même métier, cela n’aurait pas forcément de sens.
      Nous te conseillons d’en discuter avec Bruxelles Formation par téléphone au 02 371 74 61 ou au 02 371 74 81 ou au 02 371 73 34 ou par mail à fpie@bruxellesformation.be

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  32. HMC
    le 13 mars 2018 à 18:21

    Bonjour,

    J’ai 28ans je viens d’avoir mon équivalence de diplôme et je veux travailler au secteur d’horeca comment je peux faire pour avoir où accéder au FPI et qui je doit contacter.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2018 à 11:29

      Bonjour HMC,

      Si tu es étudiant, tu ne peux pas conclure de FPI.
      Pour pouvoir signer une FPI, tu dois être inscrit comme chercheur d’emploi inoccupé (indemnisé ou pas) auprès d’Actiris, du VDAB ou du FOREM ou perçevoir un revenu d’intégration social.
      Tu peux trouver des offres d’emploi (notamment pour des FPI) sur le site d’Actiris: http://www.actiris.be/ce/tabid/93/language/fr-BE/Offres-d-emploi.aspx

      N’hésite pas à en discuter avec ton conseiller chez Actiris.

      Bien à toi

  33. Zabou
    le 12 mars 2018 à 21:41

    Bonsoir,
    Je suis sur une liste de réserve de recrutement dans une société. Ils peuvent me proposer un emploi CDD d 1 an suivi d un CDI dans 1 mois ou dans 3 mois…mais il faudra encore passer des tests.Cependant c est la société pour laquelle je veux absolument travailler.
    Si une autre société me propose un PFI de 6 mois + 6 mois CDD puis CDI et que j accepte en attendant,pourrais je rompre ce PFI sans risquer un litige avec l onem?
    Peut on juste rompre car l emploi ne nous correspond pas?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 mars 2018 à 10:31

      Bonjour Zabou,

      Il est tout a fait possible de rompre un PFI , sous certaines conditions. Dans ta situation, si tu trouves par exemple un CDD d’un an ou un contrat à durée indéterminé, tu pourrais mettre fin à ton PFI. Mais, avant de prendre ta décision, nous te conseillons de prendre contact avec ton conseiller PFI afin d’avoir son avis.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  34. Sam
    le 10 mars 2018 à 12:58

    Bonjour,

    J’ 25 ans, diplômé de l’enseignement supérieur (master), viens de travailler 15 mois pour en employeur. Mon contrat vient se s’achever fin février et suis depuis lors inscrit en tant que demandeur d’emploi.

    Je commence un stage (non rémunéré) en 4/5e   le 26 mars pour une durée de trois mois, dans une ASBL à Bruxelles sans aucun lien avec le Forem. Il s’agit de ma propre initiative, j’ai simplement répondu à une offre de stage informelle.

    Est-il possible de percevoir mes allocations durant la période de stage? Quitte à justifier que je recherche de l’emploi en après journée? Est-il possible de faire passer ce stage dans une sorte de « plan professionnel »?

    J’ai déjà remis le document D 94 A à mon syndicat afin de recevoir une dispense de la part du Forem, mais visiblement, il y aurait peu de chances que ça fonctionne. Il y a t il d’autre pistes?

    La seule manière d’être autorisé à réaliser ce stage est-elle de renoncer à mes allocations de chômage durant la période? Qu’en est-il des jours où je ne suis pas en stage puisqu’il s’agit d’un 4/5e? Si je me (on me) désisnscrit du chômage, dois-je entreprendre des démarches particulières auprès de ma mutuelle.

    Comment pouvoir profiter de cette aubaine pour mon parcours professionnel tout en conservant un revenu afin de payer loyer, frais,… ?

     

    D’avance merci pour votre réponse,

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 mars 2018 à 12:03

      Bonjour Sam,

      La première difficulté est qu’il n’est pas légal de faire un stage non rémunéré en dehors du cadre scolaire. Pour faire un stage hors cadre scolaire, il faut normalement passer par une convention d’immersion professionnelle (CIP) qui doit être rémunérée et qui aura alors un statut plus précis auprès du Forem ou de l’ONEm. Tu trouveras plus d’information sur la CIP sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      Une autre possibilité, serait de définir se stage non pas comme un stage mais comme du volontariat. Dans ce cadre-là, il est légal de travailler pour une asbl bénévolement moyennant une indemnité ou le remboursement des déplacements. Le volontariat est prévu par l’ONEm et donc il est également possible de les prévenir et de cumuler cette activité avec ses allocations de chômage: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t42

      Si tu n’obtiens pas de dispense, tu ne pourras en principe pas cumuler cette activité avec la perception d’allocations de chômage puisque tu seras considéré comme non disponible sur le marché du travail.

      Si tu ne perçois plus d’allocations de chômage, il est conseillé de demander une assurance continuée. Nous te conseillons d’en discuter avec ton organisme de paiement et ta mutuelle.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  35. Mimi
    le 8 mars 2018 à 14:21

    Bonjour
    Est ce que j’ai droit aux allocations de chômage après un contrat de fpie puis un cdd de 6 mois?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mars 2018 à 11:08

      Bonjour Mimi,

      Non tu n’as pas droit aux allocations de chômage sur base du travail avec un FPIE de 6 mois + 6 mois de contrat.
      Tu trouveras les conditions pour avoir droit au chômage sur base du travail sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=4562
      Si tu as travaillé à temps plein, tu peux faire prendre en compte 96 jours du FPIE + 156 jours de CDD = 252 jours. Il te manque donc encore 60 jours pour atteindre les 312 jours requis.

      Par contre, si tu as moins de 25 ans et que tu remplis toutes les conditions (http://www.bruxelles-j.be/?p=520), tu peux peux-être ouvrir un droit à des allocations d’insertion.

      Bien à toi

  36. Mimi
    le 8 mars 2018 à 14:19

    Bonjour,
    J’avais en contrat fpie en 03/2017 puis j’ai eu 6 mois de CDD jusque 02/2018
    Je n’ai pas reçu une prime de fin d’année est-ce normal ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mars 2018 à 11:02

      Bonjour Mimi,

      Le FPIE n’ouvre pas le droit à une prime de fin d’année. Par contre, tu y as peut-être droit pour les 5 mois sous CDD en 2017.
      Cependant, tous les travailleurs n’ont pas droit à une prime de fin d’année.
      Pour avoir droit à une prime de fin d’année, il faut que ce droit soit prévu par un des documents suivants:

      * soit une convention collective (sectorielle ou d’entreprise);
      * soit une convention individuelle de travail ou bien encore dans le contrat individuel de travail;
      * soit que ce droit est fixé par l’usage, pour autant qu’il y ait une promesse ou une obligation unilatérale de l’employeur (doit être générale et constante).

      A défaut, ce droit n’existe pas.

      Si tu peux revendiquer le droit à une prime de fin d’année, il faut vérifier si le texte qui t’y donne droit prévoit quelque chose en cas de prestation pendant une partie de l’année. Généralement, une prime au prorata des prestations est due pour les prestations fournies au cours de cette année. Cependant, parfois il est nécessaire d’avoir travaillé une certaine durée minimum (par exemple 6 mois).

      N’hésite pas à en discuter avec ton employeur ou de vérifier avec le Contrôle des lois sociales de la région où tu travailles: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      Bien à toi

  37. Zeg
    le 2 mars 2018 à 11:58

    Bonjour,

    Si la prime de l’employeur vaut la différence entre les allocations de formation et la rémunération du métier cela veut-il dire que le salaire complet (allocation+prime) obtenu par le stagiaire sera egal à la rémunération du métier?

    Par exemple si la rémunération du métier est de 1500 euros brut par mois et le montant de l’allocation de formation est de 500 euros par mois, la prime de productivité sera de 1000 euros par mois?

    Merci pour votre attention

  38. jojo
    le 26 février 2018 à 12:35

    Bonjour

    J’ai un contrat FPI DE 6 MOIS. Mon CDD commence en mars et se termine en septembre or je souhaiterais prendre des vacances en juillet. est ce possible.

    merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2018 à 13:55

      Bonjour Jojo,

      La seconde période du PFI (qui est sous contrat de travail) est soumise aux mêmes règles que pour tout autre contrat de travail.

      Dans ce cas, le droit aux congés dépends de plusieurs facteurs. Soit tu as travaillé en 2017 (sous contrat de travail, la partie formation du PFI ne donne pas droit à des congés) et tu as donc acquis un certain nombre de congés légaux que tu peux utiliser dans ton nouveau contrat. Soit tu n’as pas travaillé en 2017 ou pas suffisamment pour avoir le nombre maximal de congés et dans ce cas, il est possible d’utiliser le système des vacances supplémentaires (après avoir travaillé sous contrat de travail au moins 3 mois en 2018) ou des vacances jeunes (si tu as terminé tes études en 2017 et que tu réponds aux autres conditions). La période de congé doit toujours se négocier avec l’employeur.

      Durant la première période du PFI (partie formation), tu n’as en principe pas droit à des congés.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  39. Soff
    le 17 février 2018 à 23:08

    Malheureusement ils ont fais une cessation d activité, je n ai donc droit à rien .
    Et je n ose pas expliqué au conseillé du forem . Les tâche effectuee hors contrat bien que j ai des peuvent écrite ou ils disent * demain tu nettoyera le privé *
    J ai bien trop peur d avoir de plus gros soucis en déclarant la vérité.
    Dure dure

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 février 2018 à 17:06

      Bonjour Soff,

      Pour quelles raisons aurais-tu de plus gros problèmes avec le Forem? D’autant plus qu’il semble y avoir de l’abus de l’employeur par rapport aux tâches qui t’ont été confiées! Nous te conseillons par conséquent de prendre le plus rapidement possible contact avec ta conseillère au Forem afin d’évaluer la situation et trouver une solution.

      Tu peux également contacter l’atelier des droits sociaux pour une aide juridique:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90

      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  40. Soff
    le 13 février 2018 à 19:32

    Bonjour ,
    Tjs en contrat pfi qui prend fin le 6 mars
    Le patron annonce via les réseau sociaux qu Il ferme pour cause de maladie. Je les contacte directement pour savoir ce qui ce passais
    Il m annoncé qu Il met fin à l activité ( pas pour faillite)
    Que va t il ce passer pour moi?
    En sachant qu’il devait m engager 3 mois supplémentaire obligatoire suite à mes 3 mois de stage qui prenais fin le 6 mars ?

    J ai beaucoup pris sur moi
    A faire des tâches ménagères de leur privé. Chercher enfants a l ecole est..
    Mais la je me sent trahie
    Car je devais signe un contrat cdd minimun de 3 mois

    Ai je droit à quelque chose?
    Devront il me payer
    Perdue

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 11:44

      Bonjour Soff,

      Durant la période de PFI, tu es toujours considérée comme demandeuse d’emploi en formation. Il n’y a donc pas de contrat de travail en tant que tel. Le PFI peut parfois être rompu avant terme en concertation avec l’employeur et le service de l’emploi de ta région (Forem). Nous te conseillons par conséquent de prendre le plus rapidement possible contact avec ta conseillère au Forem afin d’évaluer la situation et trouver une solution.
      D’autant plus qu’il semble y avoir de l’abus de l’employeur par rapport aux tâches qui t’ont été confiées! Cela doit être dénoncé.
      S’il s’avère que l’employeur met fin à ton PFI peu avant l’obligation de te proposer un vrai contrat de travail de 3 mois, sans motif légitime, il devrait peut-être être possible d’obtenir des indemnités en intentant une action en justice. Tu peux en parler avec ton conseiller PFI ou avec un service juridique (celui du syndicat par exemple).

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’information

  41. Anna
    le 6 février 2018 à 00:49

    Bonjour,
    J’ai commancé mon FPIE de 6 mois alors que j’ai été exclue du chômage, ensuite j’ai été engagée avec un contrat CDI pour la même durée. J’aimerais savoir si à la fin de mon CDI j’aurai le droit aux allocations de chômage? Est ce que la période de FPIE compte comme les jours de travail?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 14:33

      Bonjour Anna,

      Pour répondre à ta question, oui les jours sous contrats FPI sont pris en compte dans le calcul des jours pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage mais à concurrence de maximum 96 jours.

      Pour information, un contrat CDI signifie « contrat à durée indéterminée », c’est-à-dire qu’il n’y a pas de date de fin de contrat. Dans ton cas, il semblerait que tu parles plutôt d’un contrat CDD, c’est-à-dire « contrat à durée déterminée ». Tu aurais donc signé un CDD de 6 mois.

      Dans ce cas, ton CDD de 6 mois, s’il est à temps plein, comptabilisera 156 jours (26joursx6) de travail. Additionné avec les 96 jours de contrat PFI cela fera un total de 252 jours. Malheureusement ce sera insuffisant pour rouvrir ton droit aux allocations de chômage. Si tu as moins de 36 ans il faudra en effet en compter au moins 312 sur les 21 derniers mois. Tu trouveras le nombre de jours nécessaires pour ouvrit ton droit aux allocations de chômage sur base du travail sur cette fiche-ci : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  42. sean
    le 2 février 2018 à 14:41

    Bonjour

    J’ai fait 2 mois en Pfi ou j’étais payé au salaire normal et j’ai du arreter car j’ai trouvé un emploi que j’occupe depuis lors.

    Je voulais savoir si les deux mois sont pris en charge dans le decompte pour bénéficier du chomage.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 février 2018 à 10:11

      Bonjour Sean,

      Ta question n’est pas très claire. Ces 2 mois passés chez cet employeur ont-ils été consacrés entièrement à la partie formation de ton PFI ?

      Sache tout de même que la période formation en PFI peut être prise en compte à concurrence de maximum 96 jours. Dans ce cas, ces 2 mois seront bien pris en compte dans le calcul des jours qui t’ouvriront le droit aux allocations de chômage.

      Dans tous les cas, pour ouvrir le droit aux allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence, en fonction de ton âge. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu devras prouver 312 jours de travail salarié au cours des 21 mois précédant ta demande d’allocations. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Pour d’autres questions,  n’hésite pas à nous recontacter.

  43. Lalie
    le 1 février 2018 à 22:59

    Bonjour,
    Je suis actuellement sous contrat fpie en 19h/semaine.
    Mais ce job ne me correspond pas du tout. Je sais que je peux rompre mon contrat, mais j’aimerais savoir si je vais d’office être sanctionné ou la sanction depend tu motif de la rupture? En sachant que je suis domiciler en région flamande. Pouvez vous m’aider ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2018 à 14:35

      Bonjour Lalie,

      Dans ce cas, nous te conseillons d’en parler avec ton conseiller FPI. En effet, si tu quittes simplement ton FPI, tu risques une sanction de l’ONEm ou du VDAB. Cependant, si en accord avec ton conseiller et l’employeur vous décidez d’arrêter le FPI parce que celui ne te correspond pas du tout, tu ne devrais pas être sanctionnée. Un arrêt du FPI sans concertation avec ton conseiller (et sans raison estimée comme valable par le VDAB et l’ONEM) pourrait dans certain cas mener à une sanction.
      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  44. Mimi
    le 28 janvier 2018 à 13:19

    Mon fils a terminé ses études (7eme année secondaire) fin juin 2017 et il a travaillé comme job étudiant août et septembre. Le 30 octobre il a commencé un FPI qui se termine le 18 février 2018.On lui a déjà proposé un CDI statut ouvrier à partir de 19 février qu’il vient de signer. Ma question est:à t’il droit au vacances jeune ou européenne et combien de jours et aussi dans ce cas les démarches à suivre pour les obtenir au mois de juillet. Je précise que il travaille à Bruxelles et vit en région Flamande.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 janvier 2018 à 16:36

      Bonjour Mimi,

      Malheureusement ton fils ne pourra pas obtenir les vacances jeunes car, il n’entre pas dans les conditions.

      Par contre il peut obtenir des vacances européennes. Pour obtenir les vacances européennes, il doit avoir travaillé 3 mois dans l’année civile. Cette période sera dite d’amorçage. A l’issu de cette période il aura droit à une semaine de congé. Le nombre de jours exact est proportionnel à son régime de travail.
      Après cette période d’amorçage, il a droit à deux jours supplémentaires par mois de prestations  effectuées s’il travaille six jours par semaine. S’il travaille moins, il a droit à des jours de vacances proportionnellement à son régime de travail .

      Sache qu’en prenant des vacances européennes, celles-ci impacteront son double pécule de l’année prochaine, celui-ci ne lui sera pas versé ou sera diminué.

      Dans le cas de ton fils, il pourra prendre une semaine de vacances européennes au plus tôt le 19 mai (ou en juillet une semaine et demi).
      Je t’invite à consulter cette fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-europeennes-ou-supplementaires/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  45. Natacha
    le 26 janvier 2018 à 14:37

    Bonjour,
    J’ai commencer chez mon employeur 3 mois en 35h semaine en stage first je suis actuellement en contrat fpi 38h semaine depuis 3 mois et ce jusque fin avril. Est il possible de s arranger avec l employeur je voudrais passer à un 35h mais je ne sais pas si il est possible de faire un changement au milieu d un contrat. Et sinon serait il possible qu à la fin du fpi quand je serais en cdd de modifier le nombre d heures par semaine. Merci poir vos réponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 janvier 2018 à 10:56

      Bonjour Natacha,

      Une négociation est toujours possible. Mais comme le FPI est un contrat entre toi, l’employeur et le Forem, il faut d’abord en parler avec ton conseiller FPI.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. Marinou
    le 26 janvier 2018 à 13:08

    Bonjour
    Je souhaiterais savoir si je peux bénéficier de la FPI si j ai 45 ans depuis le mois d août 2017?
    Je suis chômeuse complète indemnisée.
    Un tout grand merci !
    Bon we à Vous
    Marianne

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 janvier 2018 à 15:31

      Bonjour Marinou,

      En tant que chômeuse complet indemnisée, tu peux sans problème faire un FPI; même à 45 ans. Par contre, vu que tu garderas tes allocations de chômage pendant ton FPI, tu ne recevras pas d’allocations de formation. Tu auras tout de même droit à la prime de productivité accordée par l’employeur. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  47. Sara
    le 24 janvier 2018 à 12:14

    Bonjour merci encore pr toutes vos réponses et le temps que ca vs demande…
    Voila ma question, je ss actuellement en cdi 13h/sem et je vais avoir mon préavis prochainement car ma patronne cesse son activité. J’ai une proposition de pfi immédiate, quand puis-je alors le commencer ? Le temps de prester mon préavis et la place sera donnée à qq d autre…
    Merci par avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 16:19

      Bonjour Sara,

      Si tu as un préavis à prester avant la cessation des activités de l’entreprise, tu devras en principe le prester avant de quitter ton emploi. Nous te conseillons alors de négocier la durée de ton préavis avec ton employeur afin que tu puisses partir plus tôt. Ainsi, tu pourras commencer ton PFI dès que tu ne seras plus liée à ton contrat CDI. Tu trouveras plus d’informations pour faire PFI sur la fiche ci-dessus.

      Mais attention, si tu demandes les allocations de chômage (pendant la période formation de ton PFI par exemple), l’Onem ne te les accordera en principe pas pour la durée qui aurait dû être couverte par le préavis.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

       

  48. Stefi
    le 24 janvier 2018 à 11:46

    Bonjour,
    Où puis-je trouver une liste des entreprises qui proposent des formations FPI sur Bruxelles ?
    Bonne journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 11:26

      Bonjour Stefi,

      A priori, il n’existe pas de liste d’entreprise qui proposent de FPI. Toute entreprise peut faire un FPI avec un candidat et tu peux tout à fait proposer de passer par un FPI lorsque tu postules pour rendre ta candidature plus attrayante.

      Tu peux également en discuter avec ton conseiller emploi afin qu’il puisse t’aider à orienter tes démarches.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  49. Jerome
    le 21 janvier 2018 à 20:11

    Bonjour, mon Pfi c est terminé le 6 décembre donc la je suis toujours ds la période qui suis le Pfi.
    Pouvez-vous me dire si je quitte mon boulot pdt cette dernière période si mon patron devra rembourser les primes qu’ il a gagné?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 17:06

      Bonjour Jerome,

      A la fin de ton PFI, as-tu signé un contrat à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI) ?

      Si c’est toi qui mets fin à ton contrat de travail, ton employeur ne risque rien.

      Si tu es en CDI, tu dois notifier un préavis à ton employeur et continuer à travailler durant la durée de ce préavis.
      Tu trouveras sur le site du SPF Emploi, les délais de préavis en cas de démission :http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198.http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42198. Tu verras que ceux-ci varient en fonction de ton ancienneté.

      Si tu es en CDD, il faut distinguer deux situations en fonction du moment où tu démissionnes.
      Si tu es dans la première période de ton contrat (première moitié), tu peux mettre fin au contrat moyennant la notification d’un préavis dont la durée sera la même que celle prévue en cas de CDI (voir lien ci-dessus).
      Si tu es dans le seconde moitié de ton contrat, tu ne peux plus mettre fin au contrat moyennant préavis. Tu dois alors solliciter l’accord de ton employeur pour mettre fin au contrat d’un commun accord. A défaut, si tu mets quand même fin au contrat avant terme et sans motif grave, tu devras payer une indemnité à ton employeur. Celle-ci est égale au montant de la rémunération qui aurait été due jusqu’au terme du contrat. Elle ne peut cependant dépasser le double de la rémunération correspondant à la durée de préavis qui aurait été appliqué si le contrat avait été conclu pour une durée indéterminée.

      Sois cependant attentif au fait que si tu mets fin à un contrat de travail sans motif légitime tu risques une sanction de l’ONEM (4 à 52 semaines d’exclusion) si tu demandes des allocations de chômage juste après ta démission. Une rupture de commun accord avec ton employeur est aussi en principe considérée par l’ONEM comme un abandon d’emploi et peut aussi être sanctionné en l’absence de motif légitime.

      Si c’est ton employeur qui met fin au contrat et te licencie sans motif légitime et sans respecter son obligation de t’engager pour une durée au moins égale à ton PFI, on peut considérer qu’il commettrait une faute pour laquelle tu pourrais demander des dommages et intérêts.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  50. Sophie
    le 18 janvier 2018 à 22:22

    Bonsoir , pourriez vous me dire si les jours en pfi son calculée pour la récupération de mes droit au chômage ?
    Ma 2 ème question est imaginons que mon patron en pfi me fais faire des corvée hors contrat
    Dans le style nettoyer sa maison repasser et (travailler en cuisine quand même ouf)..
    Je ne peux rien dire au maître de stage qui viens chaque mois demande comment ça ce passe . Je ne veux pas perde mon post .. Mais imaginons après mon pfi je signe un CDI est ce que je serai tjs contrainte de nettoyer le privé?
    Je suis en horeca

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 janvier 2018 à 11:01

      Bonjour Sophie,

      Il n’est clairement pas normal que ton employeur te demande d’exécuter toutes ces tâches en plus de ton contrat PFI. Ce qu’il fait est illégal et il est impératif que tu expliques ta situation à la personne qui encadre ton plan de formation. Tu parles de perdre ton poste mais sache que c’est ton employeur qui est en tort et qu’il abuse très clairement de son pouvoir (ta situation peut d’ailleurs tout à fait être assimilée à du harcèlement moral). Essaye, si possible, de rassembler quelques preuves pour appuyer tes propos. Ça peut par exemple être des échanges de mails ou de messages dans lesquels il te demande d’accomplir ces tâches en extra. Nous comprenons que tu craignes de perdre ton poste actuel ou de ne pas signer un CDI chez cet employeur, mais à la vue de ce que tu expliques, il est peut-être préférable que tu ne le fasses pas, il semble vraiment malhonnête. Contacte donc le plus rapidement possible la personne responsable de ton dossier au FOREM, il pourra très certainement te soutenir et t’encadrer par rapport à cette situation.

      Finalement pour répondre à ta première question, les jours sous contrat PFI sont bien assimilés à des jours de travail dans le calcul de l’ouverture du droit aux allocations de chômage (avec un maximum de 96 jours cependant).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  51. Carolane
    le 17 janvier 2018 à 14:19

    Bonjour,

    Je suis pour l’instant en chômage complet indemnisé suite a la perte de mon emploi et souhaiterai reprendre une PFI en horeca pour me faire une première expérience dans le domaine. J’ai trouvé un ou deux indépendants intéressés par l’offre de plan mais quelques questions restent encore floues dans ma tête, notamment l’aspect financier.
    Touchant pour l’instant +- 920€ par mois du syndicat, si un employeur m’embauche en catégorie II, mon salaire minimum brut avec 0 expérience serait de 1736€ et des poussières ce qui équivaudrait a environ 1400€ net, donc si je comprends bien, mon employeur m’ayant pris en PFI ne devra me verser que la somme de différence entre mes 920€ de chômage et 60% des 1400€ de salaire net à temps plein que je suis censée touchée ? (Pour les premiers mois du moins, mais le principe est il correct ?) j’aimerai l’expliquer au mieux à mon potentiel employeur qui ne connait pas encore l’existence de ces formations.
    Et est-ce que en travaillant en PFI je garderai quand même mon chômage à temps plein où celui ci sera il diminué ?
    Enfin, est ce que l’entièreté de la formation est assurée par mon patron et/ou le tuteur qu’il aura désigné ou bien faut il fait appel à un formateur extérieur qui procédera à évaluation ?

    Merci d’avance de vos réponses !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 16:45

      Bonjour Carolane,

      Tu retrouveras toutes les informations utiles concernant le FPI pour les demandeurs d’emploi sur cette page: https://www.leforem.be/particuliers/aides-financieres-plan-formation-insertion.html et toutes les informations pour les potentiels employeurs sur cette page: https://www.leforem.be/entreprises/aides-financieres-plan-formation-insertion.html N’hésite pas à en discuter avec ton conseiller emploi ou directement avec un conseiller PFI (ils sont généralement très disponibles pour répondre aux questions).

      En ce qui concerne ta rémunération pendant le PFI, tu continues effectivement à percevoir tes allocations de chômage durant la partie formation (au même montant que si tu ne travaillais pas) et en plus, tu perçois la prime d’encouragement de l’employeur. Cette prime correspond à un pourcentage de la différence entre ton allocation et le salaire prévu pour la fonction. Par exemple pour le premier mois à 60%, cela correspondra donc à 60% de 1400-920 soit 288 euros.

      Après la période de formation, l’employeur est dans l’obligation de t’engager dans un réel contrat de travail (CDD ou CDI) pour une durée au moins équivalente à la durée de la formation.

      La formation est gérée par l’employeur mais le PFI doit évidemment être validé par le FOREM avant son commencement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  52. Toni
    le 17 janvier 2018 à 00:27

    Bonsoir,

    Je suis sous contrat FPI depuis le mois de novembre. Je voulais savoir à quel moment, je suis en mesure de bénéficier d’allocations de chômage. Sachant que j’ai terminé mes études supérieures en septembre, que je me suis directement inscrit chez actiris et que j’ai également effectué un grand nombre de jours étudiant pendant mes études.

     

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 14:52

      Bonjour Tony,

      Quelle est la durée de ton FPI ?
      Malheureusement, tu ne pourras pas immédiatement avoir droit aux allocations de chômage à la fin de ton FPI car tu n’auras pas suffisamment travaillé; la partie formation du FPI n’étant pas considérée comme du travail. En effet, la première moitié du FPI étant consacrée à la formation (donc pas soumise aux cotisations sociales ordinaires), tu ne pourras en valoriser que maximum 96 jours.

      Pour bénéficier des allocations de chômage, tu devras prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple si tu as moins de 36 ans, tu devras travailler minimum 312 jours au cours des 21 mois qui précéderont ta demande. Dans ta situation, tu pourrais faire valoir la 2ème partie de ton FPI (partie contrat de travail) + 96 jours de la partie formation.

      En attendant, tu pourrais peut-être ouvrir le droit à des allocations d’insertion (allocations sur base des études) au bout de 12 mois d’inscription à Actiris; pour autant que tu obtiennes 2 évaluations positives et aies moins de 25 ans au moment de la demande. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Dans tous les cas, tes jours de travail sous contrat d’occupation étudiant ne seront malheureusement pas comptabilisés pour une admissibilité aux allocations de chômage; ces périodes n’étant pas soumises aux cotisations sociales ordinaires.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  53. Nathalie
    le 15 janvier 2018 à 18:43

    Bonjour, lorsque l’on démarre une formation qui se déroule de septembre 2017 a juin 2018 et que l’on a travaillé comme intérim l’année d’avant : A t on droit a des jours de congés? Je vous en remercie.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 18:11

      Bonjour Nathalie,

      En qu’elle année as-tu travaillé comme intérimaire?

      Quand tu parles de formation je suppose que tu veux dire que tu es en FPI (Formation professionnelle individuelle en entreprise) ou en PFI (Plan de formation-insertion) ?

      La période de FPI/PFI est considérée comme une période de formation pour demandeur d’emploi. Tu n’as donc pas droit à des congés durant cette période et elle n’est pas prise en compte pour ouvrir un droit à des vacances annuelles pour l’année suivante.

      Si à la fin de ta formation professionnelle tu es engagée dans le cadre d’un contrat de travail, tu pourras à ce moment là prendre les jours de congés auxquels tu as droit grâce au travail que tu auras presté en tant qu’intérimaire l’année précédente (ainsi, si tu as été intérimaire en 2017, tu auras droit à des jours de congé en 2018). Cependant, tu ne seras pas payée au moment de tes congés.

      Si tu étais ouvrière intérimaire en 2017 tu devrais recevoir ton pécule de vacances entre les mois de mai et juin 2018.

      Si tu étais employée intérimaire en 2017, tu as du recevoir ton pécule de vacances avec ton salaire chaque semaine.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions!

  54. Sissi
    le 12 janvier 2018 à 22:52

    Bonjour mon compagnon commence un pfi mais il est à ma charge.
    Je voulais savoir comme il commence son pfi est ce que je garde mes allocations de chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 janvier 2018 à 14:39

      Bonjour Sissi,

      Sache que le bénéfice des allocations de chômage est un droit. Donc, quel que soit la situation de ton compagnon ou ses revenus, tu gardes tes allocations de chômage. Ce qui pourrait changer, c’est le montant de tes allocations.

      La rémunération en PFI est généralement constituée d’une part par une allocation de chômage, d’insertion ou de formation et d’autre part par une prime de l’employeur.
      Si ton compagnon touche des allocations de chômage (en plus de la prime de l’employeur), tu ne seras malheureusement plus considérée comme cohabitante avec charge de famille; mais plutôt comme cohabitante ordinaire. Tu trouveras tous les montants sur les allocations de chômage sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/
      Et, voici les montants si tu perçois des allocations d’insertion (allocation sur base des études): http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quels-sont-les-montants-des-allocations-dinsertion/

      Sache que si ton compagnon ne reçoit pas d’allocations de chômage ou d’insertion mais une allocation de formation, cette dernière n’est pas prise en compte par l’ONEM. Seule la prime de l’employeur est alors prise en compte. Si cette prime est de plus de 781,27 euro brut par mois, tu seras indemnisée au taux cohabitant et si elle est inférieure, tu seras indemnisée au taux cohabitant avec charge de famille.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  55. David Vincent
    le 11 janvier 2018 à 20:52

    Bonsoir actuellement je fais une FPI.

    Mon patron m’a mis en congé est ce que je perçois toujours mes allocations de chômage même si il me met en congé forcé.

    Est ce que les heures perdues je devrais les récupérer.

    Merci

    Répondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 16:35

      Bonjour Vincent,

      Si ton employeur te met en congé pour cause de chômage économique, intempéries ou de force majeure, la durée de ton contrat sera prolongée moyennement l’accord de ton conseiller FPI et un avenant au contrat de formation devra être établi et signé par les 3 parties.

      Sache que seules les journées prestées pendant le contrat de formation sont payées. Ceci signifie que les absences injustifiées, les jours de chômage temporaire, les jours de petit chômage, les jours d’incapacité de travail et d’accident du travail sont des journées non-prestées et donc non payées par l’employeur.

      tes  absences (justifiées)  seront indemnisées,  par le chômage ou la mutualité, à la condition toutefois que  turépondes aux conditions exigées.

      N’hésite pas à contacter ton conseiller FPI pour faire le point.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  56. Alex
    le 11 janvier 2018 à 15:52

    Bonjour
    Voilà je poursuis une formation pendant 6 mois de 1€ de l’heure un contart du forem mes normalement il versent les sous à la caisse d’allocations de chômage mes comme je ne touche pas encore du chômage donc je sais pas comment je serai payer. ? Sauf si le forem me paye directement à moi ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 15:09

      Bonjour Alex,

      Lorsqu’on suit une formation professionnelle, il y a souvent un document à remettre tous les mois à son organisme de paiement. Même si tu n’as jamais introduit de demande d’allocations de chômage et que tu n’as donc pas d’organisme de paiement, il se peut qu’il faille maintenant te présenter auprès de l’organisme de paiement de ton choix pour pouvoir bénéficier de la prime de formation. Afin d’être sûr des démarches à mettre en place, nous te conseillons vivement d’en parler avec ton conseiller emploi du Forem.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  57. Sinead
    le 11 janvier 2018 à 11:04

    Bonjour,

    Mon mari a fait un FPI du 01/02/17 au 31/07/17, ensuite il a été engagné en CDI.

    Il n’a pas reçu de prime de fin d’année car la convention collective prévoit 6 mois d’ancienneté, la durée du FPI ne compte-t-elle pas?

    Ensuite, le secrétariat social lui dit qu’il a droit à 8 jours de congé pour 2018, le FPI ne donne-t-il aucun droit aux congés pour l’année suivante?

    D’avance je vous remercie pour votre réponse.

    Salutations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 16:21

      Bonjour Sinead,

      Effectivement pendant la formation le candidat n’a pas droit à la prime de fin d’année ni au pécule de vacances car, cette période de «formation professionnelle individuelle en entreprise » est assimilée à une période de chômage.

      Si ton mari veut obtenir des jours de congés supplémentaires, il devra prendre des congés européens (4 semaines maximum au total). Pour obtenir ces congés, il doit avoir travaillé au moins trois mois dans la même année civile. Cette période de trois mois minimum est appelée « période d’amorçage ». Les vacances européennes se prennent seulement après avoir épuisé les vacances ordinaires (dans le cas de ton mari 8 jours).

      Si ton mari prend des vacances européennes cette année, il ne recevra pas son double pécule, ou il sera diminué,  l’année prochaine.

      Je t’invite à consulter cette fiche :

      http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/as-tu-droit-a-des-vacances-europeennes-ou-supplémentaires/

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  58. Nana
    le 9 janvier 2018 à 19:37

    Bonjours , il me reste un mois de contract ayant déjà fini ma formation dans mon salon . Mais un autre salon voudrai me prendre en pfi peut il ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2018 à 13:44

      Bonjour Nana,

      Ta situation n’est pas très claire. Es-tu actuellement en fin de PFI?

      Sache que le PFI permet de se former au sein même d’une entreprise dans un domaine dans lequel on est pas spécialement formé et où on a pas d’expérience. Si tu as déjà fait un PFI ou travaillé dans un salon de coiffure, il semble difficile de pouvoir à nouveau faire un PFI dans ce domaine. De plus, si tu es actuellement en FPI, tu ne peux pas quitter ton PFI sans une bonne raison et le fait de reprendre une formation n’est pas une raison suffisante.

      Nous te conseillons d’en discuter avec ton conseiller emploi du Forem ou directement avec ton conseiller PFI si tu es actuellement en PFI.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  59. Gino
    le 9 janvier 2018 à 14:31

    Je suis en Icl (indemnités complémentaires de licenciements) est ce que j’ai droit a un PFI?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 janvier 2018 à 10:58

      Bonjour Gino,

      Cela pourrait dépendre de comment cette indemnité est versée. Si tu la reçois tous les mois, tu es en principe toujours sous contrat de travail et donc tu n’es pas considéré comme demandeur d’emploi inoccupé. Si l’indemnité t’a été payé d’un coup, le contrat est actuellement déjà rompu et tu pourrais alors être considéré comme demandeur d’emploi inoccupé. Nous te conseillons donc de vérifier cela avec un conseiller PFI: https://www.leforem.be/contact/conseillers-demarches-administratives.html

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  60. Vanessa
    le 8 janvier 2018 à 18:02

    Bonjour
    J ai fini mon contrat pfi qui était en 38h semaine en aide comptable. Mon employeur veux m engager en cdd (6mois) en 19h semaine.
    Vais je perdre de l argent ?
    Vais je avoir une rémunération du forem comme j ai eu en pfi, dans le cas où je perd de l argent en 19h?

    Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 16:26

      Bonjour Vanessa,

      En principe, après un PFI ton employeur est obligé de te proposer un contrat d’une durée au moins équivalente à celle de ton PFI, mais à priori, rien n’empêche malheureusement ton employeur à réduire ton régime de travail (https://www.securex.eu/lex-go.nsf/vwFicheByCategory_fr/B55B667CF9D03290C125759A0049729E?OpenDocument#.Wld9RnnjKUk).

      En travaillant à mi-temps, il est sûr que ton salaire ne sera malheureusement pas équivalent à l’allocation de formation que tu as perçue pendant ton PFI.

      Par contre tu ne percevras malheureusement pas de complément du Forem. Tu pourrais ceci dit, solliciter un complément chômage (appelé aussi allocations de garanti de revenu) auprès d’un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) pour autant qu’avant ton contrat tu avais ou si tu as actuellement droit au chômage. Plus d’informations sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel

      Une autre alternative si tu n’as actuellement pas droit à des allocations de chômage (ou que tu n’as pas droit à une AGR), tu pourrais, si tu le souhaites, éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  61. Sara
    le 7 janvier 2018 à 11:54

    Bonjour
    Étant cdi 13h/sem je suis dans l’obligation de refuser un pfi 19h… Mais étant très intéressée je cherche une solution, la seule trouvée serait de quitter mon emploi actuel, signer mon pfi et me faire réengage par mon employeur… Quels serait alors ? Mes risques ? Mes désavantages ? Quand est il de mes droits au chômage puisque je quitte mon emploi d’un commun accord… De la même d encouragement ?
    Merci bcp pour vos réponses, voilà des semaines que je me torture l’esprit…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 16:15

      Bonjour Sara,

      Si tu quittes ton emploi (démission ou rupture d’un commun accord), tu risques une sanction de l’ONEm pouvant être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines. Le PFI est dans un premier temps considéré comme une formation et le fait de quitter son emploi pour une formation n’est pas une raison valable pour l’ONEm. Si tu demandes des allocations de chômage directement après avoir quitté ton emploi, tu risques donc une sanction.

      Sache que l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent un emploi pour un autre pour autant qu’on preste au moins 4 semaines dans ce nouvel emploi. Donc si tu ne demandes pas d’allocations de chômage après avoir quitté ton emploi mais que tu n’en demandes qu’une fois que l’emploi (qui suit directement la partie formation du PFI) est terminé, tu ne seras pas sanctionnée.

      Durant la période formation du PFI, tu pourras bien entendu avoir droit à la prime d’encouragement de l’employeur, mais tu n’auras en principe pas d’allocations de chômage (parce que sanctionnée ou sans demande). Tu pourras, si tu dans les conditions, bénéficier de l’allocation de formation. Tu peux toujours en parler avec un conseiller Actiris.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  62. i
    le 6 janvier 2018 à 17:55

    Bonjour,

    J’ai signé un contrat en FPI il y a deux mois, le 30 octobre et il semblerait que mes employeurs aient des problèmes pour me payer mon salaire. Fin novembre j’ai eu seulement un acompte de 500€ et le solde le 10 novembre. En ce qui concerne le mois de décembre, je n’ai pas encore été payé et en plus j’ai reçu un SMS de la part du patron qui s’excuse, qu’ils vont trouver une solution mais que pour l’instant ils avaient des problèmes de trésorerie.

    Je trouve que cette entreprise n’est pas sérieuse et je ne sais pas trop comment réagir par rapport à elle.

    Que me conseillez-vous ? Dois-je en parler à Bruxelles Formation ? Quelles peuvent être les conséquences pour moi ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 14:05

      Bonjour I,

      Effectivement, nous te conseillons d’en discuter avec ton conseiller FPI. L’employeur doit respecter ses obligations et donc te rémunérer à la date prévue. Mais comme le FPI est un accord entre toi, l’employeur et Bruxelles-Formation, il est toujours préférable de discuter de tout problème dans son FPI avec son conseiller avant de prendre une décision. Un arrêt du FPI sans concertation avec ton conseiller (et sans raison estimée comme valable par Actiris) pourrait dans certain cas mener à une sanction.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  63. Elnöra
    le 5 janvier 2018 à 11:05

    Bonjour ~

    Je suis actuellement psychologue indépendante depuis deux ans et demi et j’ai récemment découvert une offre d’emploi soumise au plan PFI. Or, je suis très intéressée par celle-ci. Je me demandais donc s’il était possible de bénéficier du plan PFI, tout en gardant ma pratique d’indépendante à côté et donc passer en indépendant complémentaire. Est-ce faisable ?

    J’ai cru comprendre également que c’est à la compagnie qui offre cette opportunité de s’occuper de l’obtention du plan PFI. Est-ce bien le cas ? Ou dois-je démarcher de mon côté ?

    Douce journée à vous et merci pour votre réponse !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 15:08

      Bonjour Elnöra,

      Dans l’état actuel des choses, il te sera impossible de signer un contrat PFI car une des conditions afin de pouvoir signer ce type de contrat est d’être demandeuse d’emploi inoccupée (or tu es sous le statut d’indépendante).

      Une solution serait de te désinscrire au guichet des entreprises, et donc de renoncer à ton statut d’indépendante pour devenir demandeuse d’emploi inoccupée, de signer le contrat PFI pour ensuite te réinscrire comme indépendante. Attention cependant que si tu as déjà le titre de psychologue, tu pourrais te voir refuser le contrat PFI. En effet, il s’agit bien d’un contrat de formation. Dans le cas où tu as déjà le titre de psychologue, tu pourrais donc te voir l’accès au poste refusé car tu es déjà formée à ce titre (le but d’un PFI étant de former des demandeurs d’emploi).

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas!

  64. Raph
    le 3 janvier 2018 à 23:14

    Bonjour,

    Je suis actuellement demandeur d’emploi, âgé de 36 ans, j’ai suivi avec fruit un bachelier en commerce extérieur il y a plus de 10 ans à l’EPHEC, lors d’un de mes jobs, j’ai bénéficié du FPI (il y a près de 5 ans).

    J’ai repris une formation d’installateur électricien en cours du soir il y a près de 3 ans et je devrais la terminer au mois de juin.

    Je suis actuellement à la recherche d’une première expérience comme électricien mais je me heurte à des embuches étant donné que je suis déjà lancé dans la vie et ne peut me contenter d’un salaire d’apprenti de 18 ans mais n’ai pas non plus l’expérience nécessaire pour décrocher un salaire décent.

    Ayant effectué des études supérieurs et ayant droit à des allocations de chômage, il me semble que je ne peut prétendre à l’allocation de Bruxelles formation mais que j’ai bien droit au FPI?

    Cela est-il correct même si j’ai déjà bénéficié d’un FPI un jour dans le passé?

    Si je devais me présenter à un employeur et faire une simulation pour lui simplifier la vie et le motiver, serait-il correct de lui dire que le salaire qu’il devrait me verser correspond au salaire brut moins 13,07% d’ONSS et moins mon allocation de chômage de disons 1000 euros?

    Soit pour un brut de 2500 euros il devrait retirer 326 euros d’ONSS et ensuite 1000 euros, ce qui fait qu’il me paierait un brut imposable de 1049 euros.

    Cela est-il correct?

    Résultat du calcul
    SALAIRE BRUT € 2.500,00
    – Cotisation ONSS € 326,75
    + Réduction salaire minimum (Bonus à l’emploi) € 2,51
    = REVENU BRUT IMPOSABLE € 2.175,76
    – Précompte professionnel € 479,30
    + Réduction du précompte professionnel pour les bas salaires € 0,70
    + Déduction professionnelle € 0,00
    – Cotisation spéciale de sécurité sociale € 24,21
    + Indemnités reçues non imposables € 0,00
    = SALAIRE NET

    Cordialement,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 11:36

      Bonjour Raph,

      En effet, il t’es possible de faire une FPI mais tu n’auras cependant pas droit à l’allocation de formation. Dans ton cas tu continueras à bénéficier de tes allocations de chômage ainsi que de la prime de productivité de la part de ton employeur.

      Le calcul ci-dessous ne nous semble pas correct. En effet, il existe des règles plus spécifiques pour calculer ce que l’employeur doit verser comme prime de productivité (notamment une règle de pourcentage de prime selon le nombre de mois de contrat). Ce calcul est compliqué, nous te conseillons donc de prendre directement contact avec Bruxelles Formation (en charge de l’organisation de ce type de contrat) afin d’obtenir plus de précisions. Tu peux joindre leur service à ce numéro : 02 371 74 61 ou au 02 371 74 81 ou au 02 371 73 34 ou par mail à fpie@bruxellesformation.be

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  65. drax
    le 21 décembre 2017 à 22:36

    En cas de déces d’un member de ma famille mes jours d’absences sont ils couvert ?
    Mon oncle est mort, j’ai donc décidé de prendre deux jours de congé pour m’occuper des préparatifs. Serais je payé pour ces deux jours ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 janvier 2018 à 16:09

      Bonjour Drax,

      Malheureusement les jours de « congé de circonstances », c’est-à-dire les jours de congés payés qui couvrent un évènement familial ne sont pas applicables pour le décès de ton oncle. Voici ce que la loi prévoit en cas de décès :

      – Décès du/de la conjoint(e), d’un enfant du travailleur ou de son/sa conjoint(e), du père, de la mère, du beau-père ou de la belle-mère du travailleur: trois jours, à choisir durant la période qui commence le jour du décès et se termine le jour de l’enterrement;

      – Décès d’un frère, d’une soeur, d’une belle-soeur, d’un beau-frère, d’un grand-père, d’une grand-mère, d’un petit-enfant, d’un arrière-grand-père, d’une arrière-grand-mère, d’un arrière-petit-enfant, d’un beau-fils ou d’une belle-fille habitant chez le travailleur: deux jours, à choisir durant la période qui commence le jour du décès et se termine le jour de l’enterrement;

      – Décès d’un frère, d’une soeur, d’une belle-soeur, d’un beau-frère, d’un grand-père, d’une grand-mère, d’un petit-enfant, d’un arrière-grand-père, d’une arrière-grand-mère, d’un arrière-petit-enfant, d’un beau-fils ou d’une belle-fille qui n’habite pas chez le travailleur: le jour de l’enterrement;

      Le lien de parenté « oncle – neveu » n’est pas repris dans les catégories ci-dessus.

      Si tu souhaites prendre congé pour les préparatifs, il faudra dès lors :
      – Soit les prendre sur tes congés légaux
      – Soit les prendre en congés sans soldes
      – Soit éventuellement voir avec ton employeur si ton contrat de travail ne prévoit pas une règle spécifique pour ta situation.

      Si tu as besoin d’autres informations, n’hésite pas !

  66. Toutakimis
    le 13 décembre 2017 à 11:35

    Bonjour,

    Je suis actuellement sous PFI (20heures/semaines) jusqu’au mois de juin et je suis également des cours du soir

    Je reçois des convocations d’ACTIRIS pour des séances d’accompagnement

    Suis je obligé d’y aller malgré tout ? Si oui,que dois je faire vu que je suis sous PFI ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 11:28

      Bonjour Toutakimis,

      Désolé pour le délai, ta question était passée inaperçue à cause d’un souci technique.
      En suivant un PFI, tu es dispensé de la procédure de contrôle de recherche d’emploi effectuée par Actiris.
      Tu ne dois pas te rentre à ces séances d’accompagnement. N’hésite pas à le signaler à Actiris.
      Bien à toi

  67. Doc
    le 12 décembre 2017 à 12:48

    Bonjour,

    J’ai deux questions relative au FPI

    1) Mon employeur a-t-il des restrictions/obligations vis-à-vis des termes du contrat qu’il doit me proposer à la fin de mes 6mois de FPI?

    Concrêtement:

    j’ai été engagé à X €/mois pour un 40h/semaines,
    j’ai signé le CDI et le PFI en même temps et ils avaient des conditions similaires,
    suite a un problème administratif (changement de date), on m’a demandé de signé un nouveau CDI avant que le premier n’entre en vigueur. Il « était identique au premier avec seulement la date qui changeait »…naivement, j’ai fait l’erreur de le signer sans y preter plus d’attention et je me retrouve donc avec les conditions suivantes:

    X €/mois (inchangé par rapport à mon FPI)
    « personnel de confiance » qui n’a ni droit à des récupération, ni droit à une compensation salariale si je dépasse ces heures…

    2) Ma période de FPI est-il prise en compte lors d’un préavit remis/reçu lors de la période sous CDI ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 décembre 2017 à 14:44

      Bonjour Doc,
      1) Ton employeur à comme obligation de te faire signer  un contrat ayant au minimum la même durée que ton PFI (partie formation) et pour les mêmes tâches que celles effectuées lors de ta formation.

      Par contre, il n’a malheureusement aucune obligation particulière au niveau des récupérations et des compensations; ton employeur doit pour ces éléments se baser sur la convention collective de travail, la commission paritaire ou le règlement de travail. Nous te conseillons donc de te référer à ces documents afin de savoir ce qui est prévu pour l’entreprise dans laquelle tu travailles.

      2) En principe ta période de PFI n’est pas prise en compte dans le calcul de ton préavis car c’est une formation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  68. ornela
    le 9 décembre 2017 à 20:47

    Bonjour j ai eu un contrat IBO de 4 mois et mon employeur a mis fin a mon contrat deux jours avant la fin de mon contrat et sans aucune évaluation ni de l entreprise ni de ma consultante vdab qui ne m a jamais demande comment ca allait pendant la durée de mon stage. Quels sont mes droits ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 janvier 2018 à 11:31

      Bonjour Ornela,

      Désolé pour le délai, ta question était passée inaperçue à cause d’un souci technique.
      La manière de faire de ton employeur semble abusive. Il est en principe obligé de te proposer un contrat de travail à la fin de la période de formation IBO.
      Si ce n’est déjà fait, il est important de t’en plaindre auprès de ta consultante VDAB.
      Si tu veux nous contacter pour en discuter, n’hésite pas à nous appeler au 02/514.41.11

      Bien à toi

  69. Jayz
    le 5 décembre 2017 à 12:00

    A t on le droit à une prime de fin d année en PFI

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 décembre 2017 à 10:24

      Bonjour Jayz,

      Seule la 2ème partie de ton PFI (partie contrat d e travail) pourrait éventuellement t’ouvrir le droit à une prime de fin d’année. Pour cela, il faudrait que cela soit prévu par la convention collective de travail, dans le règlement ou dans le contrat de travail.

      Donc si tel est le cas dans l’entreprise dans laquelle tu es, tu devras en principe en bénéficier; pour autant que tu sois dans la 2ème partie de ton PFI au moment du paiement de la prime. Ainsi, si tu as une prime de fin d’année, le montant de celle-ci sera proportionnel à tes prestations depuis le depuis de ton contrat de travail (période de formation en PFI non comprise).

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  70. Olivia
    le 4 décembre 2017 à 22:38

    Bonjour est ce que je dois cocher alors la case quand je suis malade et aussi cocher quand je prends un congé en Fpi? Merci d avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 décembre 2017 à 11:55

      Bonjour Olivia,

      Durant une période de formation FPI, tu es toujours considérée comme demandeuse d’emploi. Tu dois effectivement mettre un « M » sur ta carte de contrôle et te tourner vers ta mutuelle.

      Normalement, il n’y a pas de congé durant un période de FPI. Si tu as négocié cela avec ton employeur et ton conseiller FPI, il faudrait effectivement mettre un « V » sur ta carte de contrôle.

      Nous te conseillons de discuter de tout cela avec ton conseiller FPI qui peut répondre à toutes tes questions concernant la spécificité du FPI.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.