Bruxelles-J

Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Pour rappel, tu trouveras les explications sur la durée de ce stage, sur tes obligations pendant ce stage, et sur les conditions pour avoir droit à des allocations d’insertion sur la page « le stage d’insertion professionnelle ».

Demande d’allocations d’insertion

A la date de fin de ton stage d’insertion professionnelle, tu dois te présenter personnellement auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat : voir la fiche « à qui t’adresser ?»). Tu introduiras ta demande au moyen du formulaire C109/36. Ce formulaire doit être complété par toi et par ton service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Selon ta situation, tu devras fournir une copie de ton diplôme supérieur belge ou faire remplir en plus le formulaire C109/36 Certificat par l’établissement d’enseignement secondaire ou de formation.

L’organisme de paiement te remettra une carte de contrôle. Dès le premier jour, tu dois être en possession de cette carte (carte bleue C3A ou carte blanche C3C, en cas de dispense) à rentrer en fin de mois auprès de ton organisme de paiement.

Réinscription comme demandeur d’emploi

Dans les 8 jours qui suivent ta demande d’allocations d’insertion, tu dois t’inscrire à nouveau comme demandeur d’emploi auprès du service régional de l’emploi (Actiris pour Bruxelles). Cette démarche est obligatoire même si tu ne t’étais jamais désinscrit pendant ton stage d’insertion professionnelle.

Après combien de temps reçois-tu tes allocations ?

Ton organisme de paiement a un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage. Ton bureau de chômage a alors un délai d’un mois maximum pour prendre sa décision. Si ton bureau de chômage décide de te convoquer pour t’entendre sur un point, le délai maximum s’allonge à un mois et 10 jours.

Si ta demande est acceptée par le bureau de chômage, tu recevras tes allocations calculées à partir de la date de ta demande. Le délai est très souvent beaucoup plus rapide.

Si le dossier est incomplet, ton organisme de paiement te réclamera les informations manquantes. Il est essentiel de fournir ces informations dans le délai demandé.

Si le bureau de chômage refuse ta demande d’allocations d’insertion, tu peux introduire un recours devant le tribunal du travail dans un délai de 3 mois.

Quelles sont tes obligations lorsque tu es chômeur ?

Si tu reçois des allocations d’insertion (= allocation de chômage sur base des études), tu es soumis aux mêmes obligations que si tu recevais des allocations de chômage sur base du travail. Tu trouveras ces obligations sur la fiche : « quelles sont tes obligations en tant que chômeur ?».

Quelques situations particulières à la fin du stage d’insertion professionnelle

  • Si tu es totalement inoccupé, tu peux immédiatement prétendre à des allocations d’insertion (pour autant que ton stage d’insertion professionnelle soit validé) ;
  • Si tu es salarié à temps plein au moment de la fin théorique du stage d’insertion professionnelle, tu pourras introduire une demande d’allocations de chômage (sur base des études ou sur base du travail selon la durée de ton occupation) à la perte de ton emploi ;
  • Si tu es salarié à temps partiel, tu as intérêt à faire la procédure de maintien de droit (formulaire C131A). Tu pourras éventuellement (selon certaines conditions) recevoir une Allocation de Garantie de Revenu (= un complément du chômage en plus de ton salaire). Tu trouveras plus d’explication à ce propos sur la fiche : travailler à temps partiel ;
  • Si tu travailles en tant qu’indépendant à titre principal, tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion si tu arrêtes ton activité indépendante avant l’âge de 25 ans ;
  • Si tu travailles en même temps comme salarié (à temps partiel) et comme indépendant complémentaire, tu pourras peut-être (selon certaines conditions) bénéficier d’allocations d’insertion à la perte de ton emploi salarié. Ces allocations se cumuleraient donc avec les revenus de ton activité complémentaire ;
  • Si tu poursuis des études ou une formation entamée pendant le stage d’insertion professionnelle, plusieurs cas sont possibles :
    – S’il s’agit d’études de plein exercice ou d’une formation en alternance, le stage d’insertion professionnelle sera invalidé et tu devras recommencer ton stage d’insertion professionnelle à la fin de ces études.
    – S’il s’agit d’études ou de formation qui ne nécessitent pas de dispense (par exemple : des cours du soir en promotion sociale), tu pourras bénéficier d’allocations d’insertion tout en continuant à suivre les cours.
    – S’il s’agit de cours qui nécessitent une dispense pour pouvoir être suivis tout en bénéficiant d’allocations d’insertion, tu devras demander cette dispense. Plus d’info à propos des dispenses pour se former tout en étant au chômage sur la fiche : peux-tu obtenir une dispense pour te former pendant ton chômage ?.
    Il s’agira généralement de la dispense pour « autre formation ou études ». A Bruxelles, cette dispense doit être demandée à Actiris au moyen du formulaire DV94A.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


66 questions pour “ Quelles sont les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle ?

  1. Anaïs
    le 30 novembre 2016 à 07:20

    Apparement je n’ai pas droit à mes allocations d’insertion. Cause ma nationalité (congolaise) ne faisant pas partie du pays aillent signer je ne sais quoi avec la Belgique. 24 ans mon stage d’insertion c’est terminé vers septembre mais avait fait la demande du chômage d’insertion en juin car Actiris m’y a obliger. On me dit vraiment que je n’ai pas droit à mes allocations d’insertion parce que je ne suis pas belge mais CONGOLAISE. Pourtant j’ai effectuer mes études primaires et secondaire professionnelle en Belgique. Pour l’instant j’ai l’aider du CPAS mais mon assistant sociale m’a dit que je dois rèclamer mon droit aux allocation d’insertion. Chose que j’ai fais hier (passage au syndicat, téléphoner l’onem la personne que j’ai eu au téléphone confirme que je n’ai pas droit à mes allocations d’insertion à cause de ma nationalité). Je ne comprends vraiment plus rien. Et malheureusement je ne peux plus faire un recourt car le délais des 3 mois sont passer au moment où j’avais reçu la lettre du refus (août). Je conte travailler 1 ans pour ouvrir mes allocations de chômage complet et reprendre mes études supérieures tranquillement. Trouver du travaille c’est du n’importe quoi et trop difficile. Est ce normal ce refus à cause de ma nationalité ???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 13:12

      Bonjour Anais,

      Malheureusement, il se peut que la réponse de l’ONEM soit correcte.
      Cependant, il existe parfois des exceptions à cette règle de nationalité. Et ces exceptions ne sont pas toujours vérifiées par l’ONEM lors de l’introduction de la demande d’allocations d’insertion.
      Tu pourrais ouvrir un droit à des allocations d’insertion, malgré ta nationalité congolaise, si tu étais membre de la famille d’un ressortissant européen (si par exemple un de tes parents a la nationalité belge) ou encore si tu as un droit de séjour dans un Etat membre de l’Union européenne (par exemple la Belgique) et que ta situation est liée à plusieurs Etats membres (par exemple que tu aies travaillé en France).

      La source juridique de cette restriction en fonction de la nationalité est l’article 43 de l’AR de 1991: http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=1991112550&table_name=loi

      Bien à toi

       

  2. Rico
    le 25 novembre 2016 à 11:03

    J’ai 26 ans et je souhaite entamer une activité indépendante comme agent d’assurances.

    Je suis demandeur d’emploi et je n’ai pas encore atteint le minimum de 310 jours de mon stage d’insertion professionnelle.

    Questions:

    Quelle démarche dois-je entreprendre vis-à-vis de l’Onem ou ma caisse de chômage ?

    Cette activité en tant qu’indépendant compte-t-elle dans mon stage des 310 jours ?

    Si je ne réussis à gagner corretement ma vie dans cette activité indépendante et souhaite faire marche arrière et arrêter celle-ci, quels sont mes droits pour me réinscrire comme demandeur d’emploi et quand pourrais-je percevoir des allocations de chômage ?

    Merci de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 novembre 2016 à 13:02

      Bonjour Rico,

      Malheureusement, vu ton âge, tu ne peux plus espérer ouvrir un jour le droit à des allocations d’insertion. En effet, ce droit ne peut être ouvert que si tu as moins de 25 ans. Il est donc inutile de te préoccuper de démarches vis-à-vis de l’Onem et vis-à-vis de ton stage d’insertion professionnelle.
      Pour ouvrir un droit au chômage, ta seule possibilité est de travailler au moins un an comme salarié.
      Bien à toi

  3. Eme
    le 14 novembre 2016 à 11:43

    j’ai bientôt 26 ANS (janvier);

    j’ai eu mon diplôme bachelier en préscolaire en 2015.Je me suis inscrite au forem  qui m’a dit que vu que j’allais avoir 25 ANS , à la fin de mon stage d’insertion, je n’aurais pas droit aux allocations de chômage.J’ai cherché du travail et ai fini par trouver de janvier 2016 à juin 2016  UN TEMPS PARTIEL à BRUXELLES  ( 5 périodes/semaine). Depuis plus rien… j’ ai eu une convocation du forem   mais qui a été annulée  et depuis  pas de nouvelles ni d’informations . Que dois-je faire maintenant ? Quelles sont les formalités que je dois remplir?Dois-je m’inscrire  à un organisme de paiement , syndicat ? Ai je des papiers à fournir au forme ??

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 novembre 2016 à 15:51

      Bonjour Eme,

      Tu n’as aucune démarche à faire vis-à-vis du Forem ni de l’Onem ou d’un organisme de paiement. Tu peux rester inscrite comme chercheuse d’emploi pour bénéficier des services du Forem et avoir accès aux plans d’embauche.

      Pour l’instant, tu ne dois pas t’inscrire à un organisme de paiement (syndicat, CAPAC) puisque tu n’as malheureusement pas encore assez travaillé pour ouvrir un droit à des allocations de chômage.
      Tu pourras ouvrir un droit à des demi-allocations de chômage dès que tu auras travaillé au moins un an à mi-temps: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

       

       

  4. Yas
    le 7 novembre 2016 à 16:30

    Bonjour j’ai fais mon stage d’insertion puis j’ai repris des cours pour terminer ma 6e proffesionelle devrais-je être indemniser ou refaire un stage d’attente

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 novembre 2016 à 14:47

      Bonjour Yas,

      Si tu as validé ton stage d’insertion  avant de reprendre tes cours (effectué 310 jours, obtenu 2 évaluations positives et introduit ta demande),  tu pourras effectivement bénéficier d’allocations d’insertion pour autant que tu aies, au préalable, introduit une demande de dispense et que celle-ci ait été acceptée par le service emploi de ta région (Forem, VDAB, Actiris, ADG). Tu pourras vérifier si tu remplis bien les critères pour obtenir une dispense en consultant la fiche suivante :  http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Par contre, si tu as interrompu ton stage d’insertion ou que tu ne l’as pas validé à la fin des 310 jours , tu devras malheureusement reprendre ton stage d’insertion à la fin de ta 6 ième professionnelle.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  5. Sam
    le 17 octobre 2016 à 13:59

    Bonjour, lors de l’introduction des formulaires,est il obligatoire de faire remplir le formulaire C109/36-certificat, ne peut-on pas juste fournir une copie du CESS? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2016 à 16:26

      Bonjour Sam,

      Tu trouveras les modalités sur cette page du site de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t36

      Tu dois effectivement faire remplir le formulaire C109/36 par ton école secondaire. Si tu as fait des études supérieures, tu devrais également pouvoir introduire une preuve que tu as suivis ces études (à la place de faire remplir le formulaire). Normalement, il s’agit de prouver que tu as fait des études qui ouvrent le droit et ton diplôme devrait être suffisant mais les organismes de paiement n’accepte pas toujours cette méthode.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  6. Elise
    le 9 octobre 2016 à 11:22

    Ai je droit a des allocations de chomage dans le cas ou j effectue un stage rémunéré de 750 euros par mois ? Hors du cadre de mes études

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2016 à 16:25

      Bonjour Elise,

      Est-ce que tu effectues une CIP (convention d’immersion professionnelle) ? Si oui, tu trouveras les explications sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      Pour le chômage, une CIP sera compatible avec le stage d’insertion professionnelle si elle est considérée comme utile pour ton insertion sur le marché de l’emploi. C’est l’ONEM qui en jugera. Pour le savoir, tu peux écrire une simple lettre à l’attention du directeur de ton bureau de chômage.
      L’indemnité d’apprentissage n’est pas considérée par l’ONEM comme une rémunération. Par conséquent, les journées sous CIP ne sont pas comptabilisées pour l’ouverture d’un droit au chômage sur base du travail.
      Si tu es chômeur indemnisé et que tu souhaites entamer une CIP, tu dois demander une dispense « pour une autre formation ou études » via le formulaire DV94A (chez Actiris). Si tu obtiens la dispense, tu pourras cumuler allocations de chômage et avantages financiers perçus pendant le stage (si l’indemnité de stage est inférieure à 1303€/mois).

      Si tu as terminé ton stage d’insertion et que tu es sous CIP en même temps, tu peux introduire une demande d’allocations d’insertion et envoyer en même temps une demande de dispense.

      Bien à toi

  7. Stephanie
    le 28 septembre 2016 à 17:50

    Bonjour c ‘est Stephanie ,j aimerais savoir alors vu que je n ai pas droit au allocation d incerssion et que j aurais aucun ressource est-ce que je peux rester à charge de mes parents? et doit il me rayer de son travail et dois je avoir une mutuelle à mon nom .merci de me répondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 septembre 2016 à 10:01

      Bonjour Stephanie,

      En principe, tu peux fiscalement rester à la charge de tes parents tant que tu ne disposes pas de revenus propres.

      Cela dit, à partir de tes 25 ans, tu devras avoir ta propre mutuelle et en être titulaire.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  8. Stephanie
    le 27 septembre 2016 à 14:57

    Jeme prese te Stephanie ,Bonjour,je suis aux etudes et j ai 24 ans j ‘en aurai 25 en juin que se passe t il pour moi sachant que je ne me suis jamais inscrit chez Actiris à quoi ai je droit? Merci de me répondre car je suis un peu perdue avec toutes ses nouvelles loi .Avoir droit au CPAS je pense pas être non plus dans ses possibilité car mes parents sont propriétaire Alors SVP que puis je faire Merci de me répondre

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 septembre 2016 à 15:26

      Bonjour Stephanie,

      Etant donné que tu finiras tes études après ton 25 ème anniversaire, tu ne pourras malheureusement pas ouvrir de droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études).

      Cependant tu auras bien droit au chômage sur base du travail si tu travailles au moins un an. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Une autre alternative, serait effectivement de t’adresser au CPAS de la commune dans laquelle tu habites et solliciter une aide financière. Le CPAS vérifiera effectivement que tu sois dans les conditions pour bénéficier de son aide avant de te l’octroyer.

      Cela dit, sache le fait que tes parents soit propriétaires n’est pas automatiquement considéré comme un critère  d’exclusion au  bénéfice du revenu d’intégration sociale.

      En effet, le CPAS considérera  cette propriété comme ressource (étant donné que vous n’avez pas de loyer à payer), mais effectuera un calcul complexe pour évaluer la part que prend le logement dans vos ressources totales.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  9. Sarah
    le 18 septembre 2016 à 21:21

    Bonjour,
    Je viens de faire ma demande pour les Allocations à mon bureau de chômage (j’ai choisi la CSC) seulement voilà, on m’a demandé de remettre un document Actiris (qui concerne le début et la fin de stage) et je ne sais pas du tout de quel document il s’agit. J’ai joint le document A23 mais apparement il ne s’agit pas de celui-la…
    Pouvez-vous éclairer ma lanterne ?
    Merci d’avance !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 septembre 2016 à 10:37

      Bonjour Sarah,

      Tu trouveras ici les documents nécessaires. Lorsque tu introduis ta demande d’allocations d’insertion, tu dois effectivement te réinscrire auprès d’Actiris et demander une nouvelle attestation. Nous te conseillons donc de te rendre chez Actiris afin de compléter ton dossier de demande.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  10. Joy.detry
    le 16 septembre 2016 à 14:44

    Bonjour,
    J’ai effectué mon stage d’insertion via le forem en débutant en septembre 2014. J’ai eu fini ce stage d’insertion en août 2015. J’ai eu 2 évaluations positives par l’onem ce qui me donnait le droit aux allocations de chômage. Cependant, je ne les ai pas demandé car je suivais une formation en cours du soir et je ne voulais pas profiter du système. De plus, j’espérais trouver un stage en relation avec ma formation mais à ce jour je n’ai toujours pas réussi à en trouver. Dès lors, je me demandais donc s’il était encore possible d’obtenir les allocations de chômage maintenant ?
    Merci d’avance

    Joy Detry

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 septembre 2016 à 14:54

      Bonjour Joy,

      C’est possible que tu ouvres immédiatement un droit aux allocations d’insertion à condition que tu aies toujours moins de 25 ans. Si tu as plus de 25 ans, le droit est malheureusement définitivement perdu.
      Le stage d’insertion professionnelle que tu as effectué reste valide SAUF si tu as, depuis la fin de ce stage, repris des études incompatibles avec le stage d’insertion (par exemple études de plein exercice). Dans ce cas, il faudrait recommencer intégralement le stage d’insertion professionnelle.
      Bien à toi

  11. Karin
    le 15 septembre 2016 à 10:45

    Bonjour
    Mon fils vient de finir le ecole et je voudrais le inscrire à la fgtb comment je doit faire

  12. Morgane
    le 8 septembre 2016 à 19:13

    Bonjour,

    J’arrive à la fin de mon stage d’insertion chez Actiris(dans 10 jours), et j’ai eu 25 ans il y a deux mois. Je n’ai jamais été contactée par l’Onem, je ne trouve pas de travail et je viens d’apprendre que je n’aurai pas droit aux allocations de chômage étant donné que je viens d’avoir 25 ans. Mon conseiller ne m’avait jamais informée de ce petit détail.

    Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 septembre 2016 à 13:44

      Bonjour Morgane,

      Effectivement, le droit aux allocations d’insertion doit obligatoirement être ouvert avant 25 ans (sauf si tu travaillais à ce moment-là ou si ton inscription à ton stage d’insertion a été retarder pour une raison exceptionnelle, par exemple maladie durant les études). Tu retrouveras cette informations dans la liste de conditions sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Hélas, même pour les jeunes qui commencent leur stage d’insertion trop tard, le stage d’insertion se déroule normalement. Du coup, certains organismes n’informent pas les jeunes.

      Si tu es sans revenu, tu peux faire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Tu trouveras plus d’informations sur les CPAS et les aides qu’ils peuvent fournir sur ces pages: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Giuseppe
    le 30 août 2016 à 11:52

    Bonjour,

    Durant le mois de mai j’ai signé un contrat PFI de 6mois (poste en consultance informatique). Je suis en mission au Luxembourg pour une longue durée mais je suis toujours domicilié en Belgique chez mes parents.
    Mon stage d’insertion vient de se terminer,  est-ce que c’est obligatoire de s’inscrire au près d’un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) et me réinscrire comme demandeur d’emploi au Forem ?
    Si c’est obligatoire quelle solution existe t’il pour les personnes qui ne savent pas se rendre dans les bureaux de la ville où ils sont domiciliés ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 août 2016 à 13:12

      Bonjour Giuseppe,

      Si tu es occupé à temps plein pour ton PFI, tu ne dois pas faire de démarche pour le moment pour la fin de ton stage d’insertion professionnelle. Tu ne devras faire ces démarches qu’au mois de mai 2017 si tu n’as pas d’emploi à temps plein après le contrat de travail qui suit le PFI.
      Bien à toi

  14. Tracy
    le 18 août 2016 à 13:49

    Bonjour,

    Voilà aujourd’hui 1an que je suis inscrite comme demandeuse d’emploi et mon stage d’insertion touche donc aussi à sa fin. Je travaille depuis la fin du mois de février en mi -temps, j’ai donc eu une première évaluation positive et reste actuellement sans nouvelles concernant la deuxième. Cependant, je pense reprendre mes études via un master et souhaiterais poursuivre mes recherches d’emploi en cette même période en vue de combiner étude et emploi. Quelles seraient les conséquences concernant les contrôles et les rendez-vous ONEM/FOREM ? Quel statut aurai-je alors, étudiant ou employé/demandeur d’emploi si j’ai un emploi ou au contraire si malheureusement je n’en ai plus ? Je souhaiterai ne pas perdre cette année de stage d’insertion, que dois-je faire exactement ? J’ai pu lire qu’il fallait m’inscrire à une caisse d’allocation : à partir de quand puis je le faire ? et y a-t’il un délais à respecter une fois inscrit pour le valider ?

    D’avance merci!

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 août 2016 à 12:02

      Bonjour Tracy,

      Si tu n’as pas été convoquée pour ta deuxième évaluation par l’ONEm au cours de ton stage d’insertion, ton organisme de paiement transmettra ta demande au service admissibilité de ton bureau de chômage. Si ce service constate que tu remplis les conditions (âge, études, SIP valable,…) mais que tu n’as pas obtenu deux évaluations positives, le dossier est transmis au service DISPO de ton bureau de chômage qui te convoquera pour une évaluation.

      Concernant ton statut et ton droit aux allocations d’insertion,  après un stage d’insertion tu dois t’adresser à un organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour introduire ta demande et te réinscrire comme demandeuse d’emploi. Nous te conseillons de d’abord valider ton stage d’insertion avant de reprendre des études car la reprise d’étude de plein exercice invalide tout le stage d’insertion s’il n’est pas terminé.Tu risquerais alors de le recommencer.

      Si tu souhaites bénéficier d’allocations de chômage et que tu souhaites entreprendre des études, tu dois en principe préalablement obtenir l’accord de l’ONEm en faisant la demande d’une dispense auprès du service emploi de ta région si tu habites Bruxelles ou la Wallonie (Actiris ou Forem) ou directement auprès de l’ONEm. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      Dans ce cas, le statut de demandeuse d’emploi primera sur celui d’étudiante, pour autant que tu puisses suivre tes études.

      Si ta dispense n’est pas acceptée, sache qu’une reprise d’études de plein exercice sans allocations?pourrait prolonger le délai des 36 mois de bénéfice d’allocation d’insertion. (Tu seras alors considérée comme étudiante).

      Comme tu travailles à temps-partiel, nous te conseillons également de faire la procédure de maintien de droit (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/)

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  15. Manon
    le 16 août 2016 à 12:36

    Bonjour,

    Le 3 août dernier, mon stage d’insertion professionnel a pris fin, j’ai d’ailleurs reçu une lettre d’Actiris m’informant de la fin de mon inscription dans leurs bureaux. J’ai eu l’occasion de partir à l’étranger et d’avoir des dispenses de l’ONEM, j’ai donc reçu des évaluations positives de l’ONEM durant ces 12 mois.

    En septembre, je vais reprendre des études universitaires. Mais pour ne pas perdre le stage d’insertion de 12 mois que je viens d’effectuer, dois-je d’abord m’inscrire à la Capac et faire une demande d’allocation d’insertion avec le document C109/36 avant de m’inscrire à l’université ?

    Merci de votre aide.

    Cordialement

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 août 2016 à 14:11

      Bonjour Manon,

      Tout à fait. Il est vivement conseillé de valider son stage d’insertion avant de reprendre des études de plein exercice car celles-ci annulent tout le stage s’il n’a pas été validé. Il faut donc te réinscrire comme demandeuse d’emploi auprès d’Actiris et introduire une demande d’allocation (auprès d’un syndicat ou de la CAPAC) avec le document C109/36 avant de commencer l’année.

      Durant tes études, tu n’auras plus droit aux allocations d’insertion sauf si tu as une dispense (http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/). Cependant, comme tu viens de terminer ton stage d’insertion, il y a selon nous peu de chance que tu sois dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’une dispense.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. Aurelie
    le 16 août 2016 à 11:13

    Bonjour (j’ai 23 ans )
    J’ai reçu une lettre des allocations familiales dans la qu’elles on me demande une attestation concernant les évaluations positives de l onem
    Hors mon stage d invertion se fini le 15 septembre 2016 et je n’ai toujours pas ete convoqué pour aucune des évaluations
    Qu’est ce que je doit faire ??

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 août 2016 à 14:06

      Bonjour Aurélie,

      Il arrive quelques fois que l’ONEM n’arrive à organiser les évaluations dans les temps. Voici ce qui est indiqué sur le site de l’ONEM: « L’ONEM met tout en oeuvre pour que les entretiens d’évaluations pendant le stage d’insertion professionnelle aient lieu dans les délais réglementairement prévus. Toutefois, s’il s’avère que, pour des raisons qui ne vous sont pas imputables, les entretiens d’évaluation ont lieu en dehors des délais prévus, vous n’en subirez pas les conséquences. En cas d’évaluation positive de vos efforts, votre droit aux allocations d’insertion sera ouvert, le cas échéant, avec effet rétroactif, à partir de la date à laquelle vous auriez eu droit aux allocations d’insertion si les délais avaient été respectés. »
      Il faudra donc introduire ta demande dès que ton stage d’insertion sera terminé même si tu as n’as pas eu tes évaluations.

      Concernant les allocations familiales, nous te conseillons de contacter ta caisse d’allocations familiales pour leur expliquer la situation. Cette situation n’est pas rare. Ces formulaires (P20 et BIT_1) que tu as reçu sont probablement prévu pour voir si ton stage d’insertion va être prolongé (si tu as eu des évaluations négatives). Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles.famifed.be/fr/familles/situation-de-lenfant/jeune-demandeur-demploi

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. OLIVI13
    le 10 août 2016 à 21:09

    Bonjour,

    Je suis (j’étais) en stage d’insertion professionnelle depuis août 2015 et ai passé un premier entretien avec l’ONEM fin janvier qui fut positif. Ma période de stage est techniquement terminée depuis fin juillet mais je n’ai toujours pas reçu de convocation pour mon deuxième entretien. Ma caisse d’allocations familiale vient de me faire parvenir une lettre que je dois remplir et à laquelle je dois attacher le formulaire P20 et/ SIP 1. Étant donné que je n’ai pas eu mon entretien avec l’ONEM je suis bloquée à ce stade. Pourriez vous m’éclairer sur les étapes à suivre et pourriez-vous me dire si ce problème va influencer mon droit aux allocations familiales/ futures allocations de chômage.(pour informations je me suis inscrite chez actiris avant mes 24 ans et j’aurai 25 ans dans quelques jours)

    Merci de votre aide

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 août 2016 à 11:57

      Bonjour OLIVI13,

      Pendant ton stage d’insertion professionnelle, tu dois effectivement avoir deux évaluations positives de ton comportement de recherche d’emploi. Cependant, il arrive que pour des raisons extérieures à ta situation et à ton comportement de recherche d’emploi, il n’y ait pas de deuxième entretien dans les délais prévus. Sache que tu n’en subiras pas les conséquences.

      Par conséquent, le plus judicieux serait d’introduire ta demande d’ouverture de ton droit aux allocations d’insertion professionnelle, avant tes 25 ans, comme si tu avais eu tes deux entretiens positifs. L’ONEm te convoquera alors pour effectuer la deuxième évaluation. Si cette deuxième évaluation est positive et malgré le retard de la convocation, l’ONEm te paiera ton allocation d’insertion rétroactivement à partir du moment où tu aurais dû y avoir droit si les délais avaient été respectés.

      Enfin, concernant les allocations familiales, il n’est plus du tout possible de recevoir des allocations familiales après 25 ans.

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  18. Roland
    le 5 août 2016 à 15:03

    Bonjour , j’arrive doucement à la fin de mon stage d insertion professionnelle. Je suis donc parti m’inscrire dans un syndicat afin de pouvoir toucher les allocations. J’avais avec moi le document c109-36 complété par actiris et une attestation de réussite / diplôme provisoire de mon bachelier. L’employé au syndicat n’a malheureusement pas accepté mon attestation. D’après elle, il fallait absolument la copie du diplôme officiel. Le souci est que l’haute Ecole ou j’ai suivi mes études n’a pas encore reçu les diplômes officiels. Du coup, l’employé m’envoie encore faire un tas de paperasse auprès de mon école secondaire (fermée ces vacances). J’ai une amie qui elle a eu réponse favorable du syndicat rien qu’avec l’attestation provisoire. Alors suis-je tombé sur une personne de mauvaise foi ou effectivement une attestation provisoire ne vaut rien ? Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 août 2016 à 16:32

      Bonjour Roland,

      Selon nous, tu devrais effectivement pouvoir ouvrir ton droit sur base de ton diplôme provisoire (La Fédération Wallonie Bruxelles pouvant mettre plus d’une année à délivrer les diplômes officiels). Cependant, nous ne trouvons pas de base légale sur laquelle attester notre réponse. Nous avons donc envoyer un mail au service réglementation de l’ONEM afin de vérifier l’information. Nous reviendrons vers toi dès que nous aurons eu une réponse.

      Tu pourrais également retourner au syndicat et demander sur quelle base légale ils justifient le refus de prendre en compte ton diplôme provisoire.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 11:52

      Bonjour Roland,

      Nous avons contacté l’ONEM. Ils nous ont confirmé que le diplôme n’est pas nécessaire.

      Par contre, le droit aux allocations d’insertion est un droit qui s’ouvre sur base des études secondaire. Donc, pour une personne qui a effectivement fait ses études secondaires en Belgique, il est normalement prévu qu’elle ouvre son droit sur base de celles-ci grâce au formulaire C109/36.

      Pour les personnes qui n’ont pas fait d’études secondaire en Belgique, une simple attestation d’accès à des études supérieures en Belgique est suffisante car elle prouve que les études secondaires faites à l’étranger sont équivalentes aux études secondaires en Belgique puisqu’elles permettent l’accès à l’enseignement supérieur belge. Une attestation de réussite devrait donc être un document suffisant.

      Tu peux interpeler la personne du syndicat en lui disant que cette information se trouve sur le C109/36-annexe: « soit la preuve qu’après ma période d’études à l’étranger, j’ai été admis en Belgique:
      – au 3ème degré de l’enseignement secondaire technique, professionnel ou artistique
      – à l’enseignement supérieur (la preuve peut être remplacée par une copie du diplôme du master ou du
      bachelier obtenu en Belgique).

      La personne que nous avons eu nous as dit que si tu continuais à avoir des problèmes avec ton syndicat, tu pouvais t’en plaindre à ton bureau régional de l’ONEM: http://www.onem.be/fr/bureaux

      • Roland
        le 8 août 2016 à 19:08

        Bonjour,

        Un grand merci pour votre réponse.

        Du coup, je dois quand même attendre la réouverture de mon école secondaire (j’ai fait mes études en Belgique). Je pensais que l’ attestation de réussite niveau bachelier serait suffisante.

  19. Helene93
    le 26 juillet 2016 à 23:59

    Bonjour, j’ai 23 ans, j’ai fini mon stage d’insertion avec 2 évaluations positives en août 2015 je perçois donc depuis septembre 2015 les allocations d’insertions et on ne m’a pas envoyer de lettre pour une évaluation …je pensais qu’après 6 mois on en avait une mais toujours rien … C’est possible ?

  20. Jennifer
    le 24 juillet 2016 à 21:13

    Bonsoir, Je me permet de vous demander de l’aide.

    Il y a énormément d’informations de tout côté et c’est difficile de savoir dans quel cas nous sommes…
    J’ai entamé mon stage d’insertion en septembre 2012 après la réussite de ma 6ème (CESS en poche). Arrivée en fin de stage d’insertion, j’ai décidé de reprendre les études, mais on m’a conseillé de toucher un mois de chômage (en août 2013) avant de reprendre les études afin de ne pas avoir à recommencer cette période de stage.

    Aujourd’hui, trois ans plus tard, j’arrête ces études, cependant, après renseignement, il s’avère que mes 36 mois sont pratiquement écoulés (ils se terminent en août). J’aimerai savoir si, étant donné que je n’ai touché qu’un mois, il est vrai que je n’y aurai plus le droit?

    Quelle est cette histoire de prolongement de 6 mois?

    Pour la situation, j’étais inscrite en tant que personne à charge et en septembre, je serai considérée comme chef de famille. On m’a dit que ça pouvait changer les choses. J’ai 24 ans (25 en décembre)

    Donc, pour résumer, mes questions : ai-je droit à mes 35 mois restants en sachant que je change de situation? Si non, ai-je droit au prolongement de 6 mois?  Et enfin : dois-je me réinscrire en août (avant la fin des 36 mois, en sachant que j’ai mes examens de passage) ou en septembre, c’est bon?

    Merci beaucoup pour votre aide ! Je suis très inquiète…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 juillet 2016 à 13:05

      Bonjour Jennifer,

      Tu trouveras les informations à propos du délai des 36 mois sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/
      Tu y verras qu’une reprise d’études de plein exercice sans allocations prolonge la période des 36 mois. Tu y as donc toujours bien droit. Par ailleurs, vu que tu es cohabitante avec charge de famille, tu as droit aux allocations d’insertion jusqu’à tes 33 ans (le délai des 36 mois ne débute qu’à tes 30 ans). Attention, si ta situation familiale change cela pourra avoir un impact sur ton droit aux allocations d’insertion (mais tu y as de toute façon droit encore pour au mois 35 mois!).
      Pour récupérer tes allocations d’insertion, il faudra te réinscrire comme demandeuse d’emploi chez Actiris et te présenter à ton organisme de paiement après ta seconde session.
      Bien à toi

       

  21. DjennaÏ
    le 14 juillet 2016 à 07:08

    Bonjour ,

    Je vais terminer mon stage d’insertion professionnelle le Mois Septembre pour l’infant je travaille avec un contrat de 3 mois . J’ai 24 ans le 31 Juillet .

    J’ai effectué deux années d’universités soit j’ai recommencé ma première et je n’ai pas présenté mes examens de deuxième session les deux années consécutives. J ‘étais en Interprète Anglais -Russe troisième langue  Chinois . avec pour les langues des résultats en première session , respectivement 18 enAnglais et 16 en Russe . Je n’ai pas su gérer le cancer de maman , vivre seule et mon entrée à l’université après un Jury central (réussi) et deux ans en Chine.
    Aujourd’hui cela fait un an que je cherche du travail et je n’ai pu obtenir que des intérims.

    J’ai compris que sans diplôme supérieure , mon « énergie »ma motivation ne suffit pas.

    J’ai un parent , maman, pour l’instant handicapé à plus de 66% rentrée: moins de 11000€/an ) mais propriétaire de 5 appartements .(prêt pour le bâtiment en cours ) si tout vas bien elle aura  fini de payer en 2028)

    Questions :

    Puis-je reprendre des études à l’université ? Si oui , suivant le dernier décret sous quelle modalité , notamment point de vue temps ?

    Puis-je reprendre des études en Interprète ?

    Ai-je le choix des langues ?

    Puis-je retourner chez Maman ?

    Ai-je droit à une bourse d’études ?

    Quelle conséquences financières pour maman , isolée en maladie pour l’instant ?

    Pourrais-je travailler comme étudiante si j’ai droit à reprendre des études ?

    Si je reprends des « études en pénuries » après mon stage d’insertion  » à quoi ai-je droit ?
    Quelles conséquences pour les rentrées de Maman, statut invalide,soit plus ou moins 835€/mois si je peu retourner chez elle ? ( par ma petite expérience je ne penses pas que les rentrées potentielles me permettent de vivre seule )

    Si je peux recommencer des études après la fin de mon stage d’insertion est-ce-que je dois le recommencer après mes études ? ou il reste valide après mes études ?

    En attendant de vous lire , bien à vous

    Djennaï

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 juillet 2016 à 11:14

      Bonjour Djennaï,

      Tu peux te réinscrire à l’université en interprétariat si au moment de ta demande d’inscription, tu remplis une des conditions suivantes :
      – Avoir acquis 75% des crédits de son programme annuel des études de sa dernière année académique dans l’enseignement supérieur belge ou étranger;
      – S’être réorienté une fois après 2 échecs dans un même cycle au cours des 5 dernières années académiques;
      – Avoir acquis la moitié des crédits auxquels il était inscrit au cours des 3 dernières inscriptions.

      Si tu n’es pas dans une de ces conditions, tu n’es plus finançable. Tu peux soit demander une dérogation pour reprendre une 3e année en interprétariat ou accéder à une 3e année dans d’autres études (réorientation).

      Actuellement, puisque les études sont organisées par bloc, il est possible d’obtenir une bourse d’étude malgré un échec. Tu trouveras plus de renseignement sur ce site: http://www.allocations-etudes.cfwb.be/

      Tu as tout à fait le droit de retourner vivre chez ta maman. Concernant, ces allocations de remplacement de revenu, ta venue pourrait avoir un impact car la situation familiale influence le montant (la faire augmenter ou diminuer en fonction de tes revenus). Tu trouveras plus d’information ainsi qu’un simulateur sur cette page: http://handicap.belgium.be/fr/mes-droits/allocation-remplacement-revenu.htm

      Concernant ton statut, il est conseillé de valider ton stage d’insertion avant de reprendre des études. En effet, la reprise d’étude de plein exercice invalide tout le stage d’insertion s’il n’est pas terminé. Il faut donc tout recommencer après les nouvelles études. Et dans ton cas, cela sera impossible car tu auras déjà 25 ans (et le droit doit s’ouvrir avant 25 ans). Il faut donc valider ton stage d’insertion. Ensuite, tu peux demander une dispense pour pouvoir continuer à percevoir des allocations d’insertion tout en suivant des études. Tu auras le statut de cohabitant si tu vis avec ta maman et tu pourras percevoir 442,78 € par mois. Si tu vis seule, tu percevras 850,98 € par mois. Dans ce cas, tu gardes le statut de demandeuse d’emploi et tu ne peux donc pas travailler sous contrat d’occupation étudiant. Si tu n’obtiens pas la dispense, tu peux suivre tes études mais tu ne pourras pas percevoir d’allocations d’insertion (tu pourras les récupérer après tes études). Dans ce cas-là, tu peux travailler sous un contrat d’occupation étudiant.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. Edwin
    le 5 juillet 2016 à 11:48

    Je suis deja affiliés à un syndicat fgtb es ce que je vai Devoir attendre pour le payement des allocations d insertion ? Quand es ce que je peux introduire le dossier je contrat se termine le 31 juillet et j’ai réussi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 juillet 2016 à 14:18

      Bonjour Edwin,

      Tu pourras introduire ta demande d’allocations d’insertion auprès de la FGTB dès la fin de ton contrat. Tu trouveras une explication précise des démarches à faire pour ouvrir ton droit aux allocations d’insertion en cliquant ici.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

       

  23. Nenetta
    le 4 juillet 2016 à 15:04

    Bonjour Alors voila j ai 23 ans, je peux faire la demande de chômage à partir du 28 juillet 2016 car mon stage d’insertion ce termine, mais je voudrais reprendre deux ans d’études, puis-je le faire ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 juillet 2016 à 16:14

      Bonjour Nenetta,

      Nous te conseillons d’introduire une demande d’allocations dès le 28 juillet.
      Si tu le faisais après ta reprise d’études, tu risquerais de devoir recommencer intégralement le stage d’insertion à la fin de tes études.
      Pour bénéficier des allocations d’insertion tout en étudiant, il sera peut-être nécessaire d’obtenir une dispense (tout dépend des études précises que tu envisages): http://www.bruxelles-j.be/?p=4627
      Si une dispense est nécessaire et que tu ne remplis pas les conditions pour l’obtenir, tu devras renoncer à tes allocations pendant la durée des études. Mais tu récupéreras immédiatement tes allocations à la fin de tes études (même si tu as plus de 25 ans).
      Bien à toi

  24. SoSo
    le 27 juin 2016 à 21:32

    Bonjour,

    J’ai eu deux évaluations positive de recherche d’emploi par l’onem et mon stage d’insertion termine se mois si (pour bénéficier des allocations de chômage).

    Le soucis est que je retrouve plus le premier document d’évaluation au cours du 7è mois de l’onem stipulant que mon évaluation est positif ? (j’ai le document de la deuxième évaluation au cours du 11è mois de stage)

    Dois je retourné à l’onem chercher un duplicata de ce document pour pouvoir bénéficier des allocations de chômage ?

    merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 juin 2016 à 16:00

      Bonjour Soso,

      Ce papier n’est pas nécessaire pour introduire ta demande. Tu dois simplement te présenter à un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) pour introduire ta demande via le formulaire C109/36 (comme expliqué ci-dessus). Le service admission vérifiera si tu remplis les conditions. Il est enregistré dans ton dossier à l’ONEM que tu as eu tes 2 évaluations positives. Il n’est donc pas nécessaire de leur prouver avec ce papier.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Sam
    le 9 juin 2016 à 08:14

    Bonjour
    Ma fille est tombé en dépression au cours de sa 3 èmes professionnelle, et ce depuis ce mois de janvier, elle restera sous certificat jusqu’à la fin juin.
    Elle aura 18 ans début janvier et ne veux pas y retourner en septembre étant donner que sa dépression provient de l’ambiance scolaire.
    Esque le fait d’être sous certificat l’a couvre et la considère comme ayant terminer sa 3 èmes sans l’avoir réussi bien-sûr et aura t’elle droit aux allocations d’insertion ?
    Je suis dans l’impasse j’ai peur qu’elle n’ai droit à rien en ayant pas terminée sa 3 èmes :(
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 juin 2016 à 10:40

      Bonjour Sam,

      Tu retrouveras les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations d’insertion sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Tu verras que la conditions d’études est différente pour les jeunes qui demande des allocations d’insertion avant 21 ans. En effet, depuis le 1er septembre 2015, le jeune qui demande les allocations d’insertion en dessous de l’âge de 21 ans, doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint. Ta fille n’ouvrira donc pas de droit à la fin de son stage d’insertion car elle n’aura pas encore 21 ans. Elle devra attendre 21 ans pour ouvrir son droit (puisqu’à partir de 21 ans, on peut ouvrir le droit en ayant terminé (pas spécialement réussi) une 3e année professionnelle).

      Nous attirons également ton attention sur le fait que si elle a 18 ans en janvier 2017, elle est légalement toujours soumise à l’obligation scolaire jusqu’à ses 18 ans.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  26. Karim
    le 26 mai 2016 à 17:32

    Bonjour,

    J’ai 21 ans et je finis mon stage d’insertion en aout 2016 . J’ai commencer une formation a temps plein de 13 mois en avril 2016. Puis je combiner ma formation temps plein avec un travail le soir et le weekend? Exemple:

    je fini ma formation a 16h30 et ensuite je travaille en tant que chauffeur de taxi de 17 h à 23 heure.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 mai 2016 à 12:57

      Bonjour Karim,

      Il n’y a pas de problème pour travailler en même temps que ta formation.
      Par contre, il n’est pas certain que ta formation soit compatible avec ton stage d’insertion professionnelle. Tout dépend de la formation précise dont il s’agit.
      Si tu veux en discuter, tu peux nous joindre au 02/514.41.11
      Bien à toi

  27. Laurasa
    le 22 mai 2016 à 11:16

    Bonjour je voudrais arête mon stage d insertion car je m’en sens vraiment pas bien la bas est ce que je peut ravoir les allocation familiale tout en sachant que je reprend les cours en septembre

  28. Chelsea10
    le 22 avril 2016 à 14:22

    Bonjour
    J ai l intention de commencer un stage d insertion mais j aurais aimé savoir si durant ce stage je peux encore percevoir mes allocations familiales ?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 avril 2016 à 15:13

      Bonjour Chelsea10,
      Pendant le stage d’insertion professionnelle, tu peux chercher activement un emploi tout en gardant les allocations familiales et en restant à charge de la mutuelle de tes parents. Attention, pour maintenir ces droits sociaux, tu dois?:

      • avoir moins de 25 ans?;
      • ne pas avoir exercé une activité lucrative pour laquelle tu as reçu une rémunération brute supérieure à 520,08 €/mois.

      Tu trouveras les informations sur le stage d’insertion professionnelle sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/
      Bien à toi

  29. sabrina
    le 1 avril 2016 à 14:11

    Bonjour,

    Je suis étudiante et je viens d’avoir 25 ans. Je travaille actuellement comme étudiante, mais n’ayant plus droit aux allocations familiales dois-je toujours respecter ma limite des 50 jours ou ai-je le droit de dépasser sans être taxées? Si oui, quelles sont les conditions? Y a t-il un montant brut à ne pas dépasser par an?

    Merci de m’éclairer sur le sujet,

     

    Bien à vous

    Sabrina

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 avril 2016 à 10:43

      Bonjour Sabrina,

      Étant toujours étudiante, tu as toujours droit aux 50 jours durant lesquels toi et l’employeur payez moins de cotisations sociales. Tu n’as pas droit à plus de jours. Tu peux travailler plus que 50 jours sur l’année, mais des cotisations sociales seront alors prélevées normalement.

      Pour ne pas payer d’impôts, tu trouveras les montants sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      Comme tu as plus de 25 ans et que tu  n’as plus droit aux allocations familiales, tu ne dois plus faire attention à la limite des 240h par trimestre (qui si elle est dépassée, fait perdre les allocations familiales).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. maria
    le 1 avril 2016 à 11:52

    bonjour,

    comme j’ai 25 ans et en fin d’étude vous m’avez répondu que je n’ai pas droit au stage d’insertion mais bien comme demandeuse d’emploi ou de formation, et que pour avoir mes droits je dois travailler 312 jours sur une période de 21 mois. cela tient compte pour un temps plein ou si je trouve un mi-temps cela équivaut à un jour ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 avril 2016 à 10:39

      Bonjour Maria,

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, il faut prouver (si tu as moins de 36 ans) 312 jours de travail à temps plein.

      Si tu travailles à temps partiel, soit tu peux ouvrir un droit à des demi-allocations, soit ce travail est assimilable à du temps plein pour l’ouverture du droit. Dans ce cas, tu dois:
      – percevoir tous les mois une rémunération au moins égale à 1.501,82 euros brut?(même en temps partiel);
      – t’inscrire comme demandeur d’emploi à temps plein au moment de la demande d’allocations?;
      – remplir les conditions pour être admis comme travailleur à temps plein au moment de la demande d’allocations (après le contrat de travail). Pour transformer le temps partiel en jour de travail à temps plein, il faut faire le calcul suivant: le nombre d’heures de travail effectuées pendant l’occupation, multiplié par 6, et divisé par le nombre hebdomadaire moyen d’heures de travail à temps plein pour la même fonction.

      Tu retrouveras ces informations sur les pages suivantes: http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ et http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  31. audrey
    le 31 mars 2016 à 22:11

    Bonjour. Ma question :
    Voilà mon stage de transition prend fin aux moins de août mais j aimerais savoir si par exemple je trouve un stage de transition de 6 mois ( avril à octobre ) je vais dépaiser de 2 moins est ce que sa compter toujours en stage de transition ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 avril 2016 à 11:31

      Bonjour Audrey,

      Ta situation n’est pas très claire.
      Tu trouveras plus d’informations sur les stages de transition sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-de-transition/

      Tu peux commencer un stage de transition au plus tard le dernier jour du 12e mois de ton stage d’insertion, donc cela ne pose pas de problème si ton stage de transition dépasse ton stage d’insertion.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  32. Ny
    le 3 février 2016 à 16:54

    Bonjour,
    Ayant un contrat a durée déterminée de 3mois et étant en stage d’insertion au forem je voulais savoir qu’est ce qu’il adviendrait si jamais je venais a quitter le CDD avant ces 3mois?
    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 février 2016 à 14:30

      Bonjour Ny,

      En principe, un CDD ne peut être rompu unilatéralement que pendant la première moitié (un mois et demi). De plus ton préavis devra se terminer avant cet échéance. Tu trouveras des précisions à ce sujet sur : http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=42268

      Sache tout de même qu’avoir une expérience professionnelle pendant le stage d’insertion est positif et pris en considération pour ton stage. Cependant, mettre fin à ton CDD pourrait être considéré comme abandon d’emploi convenable par l’ONEm lors de ton évaluation, ce qui constituerait un manquement à tes obligations. Tu risquerais donc d’être sanctionné. En effet, Si l’ONEM apprend ta démission (via le C4 que tu devras rendre), tu risques de recevoir un entretien négatif lors de ton évaluation.

      Sache également qu’une expérience professionnelle d’au moins 4 mois à temps-plein auprès d’un même employeur équivaut à une évaluation positive.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!