Bruxelles-J

Quelles sont les différentes possibilités d’emploi ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Les possibilités d’emploi sont nombreuses et très différentes. Pour t’y retrouver, il est important de distinguer les divers types de travail. La première distinction essentielle oppose le travail salarié au travail indépendant. Au sein du travail salarié, on distingue l’ouvrier de l’employé et le secteur privé du secteur public.

Le travail indépendant

Tu es indépendant lorsque tu travailles pour ton propre compte. Tu es ton propre patron. Pour y arriver, tu dois créer ton « affaire » ou exercer une profession libérale. Le travail indépendant concerne de nombreuses professions : les artisans, les commerçants, les agriculteurs, les professions libérales (avocats, médecins, pharmaciens, architectes, …), etc.

T’installer à ton compte implique de nombreuses démarches : t’inscrire à un guichet d’entreprises, ouvrir un compte bancaire distinct de ton compte privé, t’inscrire à la TVA, t’affilier à une caisse d’assurances sociales, etc. Pour plus d’informations sur ces nombreuses démarches et sur les aides à l’installation en tant qu’indépendant, tu peux contacter le Service 1819. Tu peux  aussi consulter les fiches du dossier « Entreprendre« .

Le travail salarié

Tu es salarié lorsque tu offres tes services à un employeur contre rémunération. Tu travailles pour le compte d’un patron en tant qu’ouvrier ou employé. En tant que salarié, tu n’es pas confronté aux nombreuses démarches des travailleurs indépendants. Tu ne dois, par exemple, pas te soucier de cotiser pour la sécurité sociale. On te retire automatiquement ces cotisations de ton salaire brut. Lorsque tu travailles comme salarié, il est souvent nécessaire de signer un contrat de travail écrit entre l’employeur et toi. Dans ce contrat, tu t’engages à effectuer un travail moyennant rémunération. Le contrat de travail instaure un lien de subordination entre l’employeur et toi.

La réglementation de ce contrat est légèrement différente selon la nature du contrat. On distingue principalement le contrat de travail ouvrier du contrat de travail employé. Alors que l’ouvrier effectue essentiellement un travail d’ordre manuel, l’employé fournit principalement un travail d’ordre intellectuel.

Le secteur privé

Il est constitué surtout de petites et moyennes entreprises, d’artisans et de commerçants et, dans une moindre mesure, de grandes entreprises. Dans ce secteur, les métiers se diversifient de plus en plus. Les meilleurs débouchés peuvent varier d’une année à l’autre. Aussi, pour les découvrir, il s’agit de te montrer actif. Pour t’informer sur les tendances du marché, sur les entreprises et sur les emplois offerts, plusieurs possibilités s’offrent à toi : rencontrer des employeurs, consulter les journaux, visiter les sites Internet des grandes entreprises, contacter les services d’aide d’ACTIRIS, etc.

Les conditions de travail des travailleurs du secteur privé sont réglées par un ensemble de lois et d’arrêtés qui forment la législation du travail. Cette législation détermine les règles en matière de contrat de travail, de durée du travail, d’hygiène et de sécurité du travail, de bien être au travail, etc.

Le secteur public

Pour entrer dans un secteur, tu dois passer par le Selor (Bureau de sélection de l’administration fédérale). Le Selor organise des concours de recrutement en vue d’engager des personnes comme statutaires. Pour t’informer sur ces concours, consulte le site Internet du Selor : www.selor.be

Les conditions de travail des travailleurs du secteur public sont réglées par différents textes qui forment le statut des agents de l’État. Cependant, les services publics engagent également des personnes de façon contractuelle. Ces personnes sont alors soumises, en partie, à la législation du travail et non au statut.

Le travail intérimaire

Tu es intérimaire lorsque tu effectues un travail temporaire pour le compte d’un employeur (l’entreprise de travail intérimaire) auprès d’un tiers (l’utilisateur). Il s’agit donc d’une relation à trois entre :

  • l’entreprise de travail intérimaire : la société qui engage l’intérimaire pour le mettre à la disposition d’un tiers et qui est, en fait, le seul et unique employeur de celui-ci du point de vue juridique (seules les entreprises de travail intérimaire agréées par les autorités compétentes peuvent exercer cette activité) ;
  • l’intérimaire : le travailleur qui s’engage dans les liens d’un contrat de travail intérimaire pour être mis à la disposition d’un utilisateur ;
  • l’utilisateur : la société qui fait appel à une entreprise de travail intérimaire pour pouvoir disposer temporairement d’un travailleur.

Ton patron est donc bien l’entreprise de travail intérimaire, puisque c’est avec celle-ci que tu signes un contrat de travail. Travailler comme intérimaire est une situation très précaire puisque il s’agit de contrat à la semaine et tu peux donc te retrouver sans emploi du jour au lendemain.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


7 questions pour “ Quelles sont les différentes possibilités d’emploi ?

  1. Zou
    le 4 novembre 2016 à 23:20

    Bonjour je travail actuellement en article 60 j habite toujour chez ma maman qui n à pas de revenu j ai 1559 brut si je me met en tant qu isolee aurai je plus ou pas ? C est tj dans la même commune

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 11:05

      Bonjour Zou,

      Non malheureusement tu n’aurais pas plus en devenant isolé. Le montant que tu reçois actuellement dans le cadre de ton article 60 n’est pas déterminé par ta situation familiale. Il s’agit d’une rémunération pour le travail que tu accomplis.

      Bien à toi

  2. Jatka
    le 7 avril 2016 à 08:51

    Bonjour,

    J’espère que je poste ma question dans la bonne rubrique….

    J’ai 26 ans et un diplôme de haute école type court. En septembre 2015 j’ai entamé une première master à l’université mais j’ai abandonné ces études depuis début décembre (je ne me suis pas inscrit aux examens).Je  n’en n’ai pas informé officiellement l’université et ne me suis pas réinscrit comme demandeur d’emploi.

    En fait, via une société d’intérim je travaille depuis février  en tant qu’étudiant jobiste, à temps plein depuis bientôt 50 jours auprès d’une même entreprise (mais je signe un contrat jour par jour).

    La société d’intérim me propose de continuer à travailler dans cette entreprise comme étudiant au-delà des 50 jours mais je ne suis pas d’accord : je souhaiterais travailler comme employé puisqu’en réalité je ne suis plus étudiant.

     

    Je souhaiterais donc savoir si je peux passer sans transition  d’un contrat étudiant à un contrat employé (via la même société d’intérim et toujours auprès de la même entreprise) ou bien s’il faut que je me réinscrive auparavant auprès du Forem  pour un jour ou deux ? La situation serait-elle différente si je suis engagé directement par l’entreprise où je travaille ? Enfin, est-ce que je ne risque pas des ennuis pour avoir travaillé comme étudiant alors qu’en fait je n’étudiais plus ?

    Merci d’avance pour votre aide.

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 avril 2016 à 14:56

      Bonjour Jatka,

      Tu peux entamer un contrat d’employé ou ouvrier immédiatement sans devoir t’inscrire avant comme demandeur d’emploi.
      La situation ne serait pas différente si tu était engagé directement par le client de l’intérim.
      Théoriquement, tu aurais dû te désinscrire de l’université et travailler sous contrat de travail employé ou ouvrier.
      Cependant, le risque de problème semble vraiment infime. D’autant plus que tu es resté officiellement inscrit comme étudiant. Si l’ONSS ou le SPF Emploi se rendaient compte que tu avais travaillé pendant 50 jours sous statut étudiant alors que tu ne l’étais pas, ils pourraient te demander de payer les cotisations sociales ordinaires de 13,07% (puisque tu n’as été prélevé qu’à 2,71%). Mais c’est peu probable.
      Bien à toi

       

  3. Sousou
    le 16 février 2016 à 15:14

    Je voudrais de l’aide pour trouver un emploi

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 février 2016 à 13:27

      Bonjour Sousou,

      Il est malheureusement difficile de t’aider à trouver un emploi par écrit, car une recherche d’emploi s’effectue en fonction de ton âge, ton profil (études, formations, expériences professionnelles passées, tes compétences…), tes souhaits (dans quoi voudrais-tu/peux-tu travailler?)

      Nous pouvons cependant te conseiller et t’orienter pour ta recherche d’emploi. Tu trouveras cependant une fiche qui pourra t’aider sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-organiser-ta-recherche-emploi/

      En effet, lorsque tu te lances dans une recherche d’emploi, tu dois commencer par rédiger ton CV et ta lettre de motivation. Ce sont les document qui te présenteront à l’employeur, c’est donc via ceux-ci que l’employeur se fera une première impression de toi. Tu comprends donc que ces documents sont très importants. tu trouveras une aide pour réaliser les CV sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-rediger-un-cv/ avec un exemple ici http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2015/06/exemple_cv.rtf , et une autre pour ta lettre de motivation sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/comment-rediger-une-lettre-de-candidature/ (exemple: http://www.bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2015/06/exemple_lettre_candidature.rtf ).

      Une autre chose important est de t’inscrire en tant que demandeur d’emploi auprès du Service Emploi de ta Région (Actiris, VDAB, Forem, ADG). Ces institutions sont spécialisés dans l’aide à la recherche d’emploi et disposent de divers services qui peuvent te guider. D’ailleurs des conseillers y sont disponibles afin de discuter avec toi de ton projet professionnel (de le clarifier), de t’aider dans la construction des tes outils de recherche d’emploi. N’hésite donc pas à demander un rendez-vous avec eux. Surtout qu’ils peuvent éventuellement te conseiller en matière de plans d’embauche (des mesures de l’Etat ou des Régions qui offrent des avantages au employeurs et donc peuvent parfois favoriser l’engagement d’une personne). Il peut donc être très utile de connaître ceux auxquels tu peux prétendre.
      Tu trouveras également sur les sites internet des services emploi, des offres qui sont actualisées de manière journalière. A toi donc de postuler lorsque l’une d’entre elle t’intéresse et/ou que tu réponds aux critères demandés. Tu peux également envoyer des candidatures spontanées, c’est à dire postuler dans une institution/entreprise qui t’intéresse sans qu’il y ait d’offre d’emploi.

      Une autre alternative serait de te rendre auprès de Missions Locales (http://www.mission-locale.be/) où tu trouveras également des personnes compétentes pour t’aider dans la recherche d’emploi. N’hésite pas à leur demander s’il existe la possibilité de faire un atelier de recherche active d’emploi (atelier qui t’apprendra justement à acquérir les techniques et les outils pour débuter une recherche d’emploi)

      Tu peux également trouver de nombreux sites internet utiles pour ta recherche d’emploi sur: http://ijbxl.be/liens-utiles-108

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter !

  4. 1819
    le 26 mai 2015 à 17:23

    Bonjour Amy,

    Etre co-gérant et être en cooperative d’activité sont deux choses différentes.
    Tu peux être co-gérante d’une SPRL et employée en même temps (tu auras un statut assimilé à l’indépendant complémentaire).

    La cooperative d’activité, c’est different, il s’agit d’une structure qui te permet de tester une activité pendant 18 mois maximum tout en gardant tes allocations de chômage. Ce n’est pas compatible avec la creation d’une société, ni avec le statut d’employé.

    N’hésite pas à nous appeler au n°1819 ou à nous envoyer un e-mail à info@1819.be afin que nous puissions mieux comprendre ta question et te répondre avec precision.

    Le 1819