Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rappel : cette fiche traite des allocations de chômage sur base des études. Pour connaître le montant des allocations de chômage sur base d’un travail, tu peux lire la fiche « quels sont les montants des allocations de chômage ? ».

Les allocations d’insertion se nommaient « allocations d’attente » jusqu’au 31 décembre 2011.

Le montant des allocations d’insertion dépend de deux critères :

  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé ou cohabitant) ;
  • ton âge.

Les allocations d’insertion sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine). Elles ne sont pas soumises au précompte professionnel à condition que tu ne perçoives aucun revenu d’activité professionnelle en plus de tes allocations.

Les montants

Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu perçois 46,70 € par jour ou 1214,20 €. Si tu prouves 78 jours de travail salarié pendant le stage d’insertion professionnelle, tu peux bénéficier d’une allocation légèrement majorée pendant les 16 premiers mois de chômage.

En tant qu’isolé, tu reçois :

  • 13,08 € par jour ou 340,08 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 20,55 € par jour ou 534,30 € par mois si tu as entre 18 et 20 ans ;
  • 34,33 € par jour ou 892,58 € par mois à partir de 21 ans.

Si tu es cohabitant, tu reçois :

  • 11,00 € par jour ou 286,00 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 17,54 € par jour ou 456,04 € par mois à partir de 18 ans.

Si ton conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement, tu es considéré comme cohabitant privilégié et tu peux bénéficier de montants un peu plus élevés :

  • 11,92 € par jour ou 309,92 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 19,15 € par jour ou 497,90 € par mois à partir de 18 ans.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire. Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci
      OU
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
      Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).
  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu vis seul et que tu ne partages pas avec d’autres personnes les intérêts matériels du ménage.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.
Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.
Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

Clique ici, pour connaître les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle,
Clique ici, pour en savoir plus sur le stage d’insertion professionnelle.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


91 questions pour “ Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

  1. Lina
    le 17 février 2018 à 10:46

    Bonjour mon frère ne sait pas encore incris chez actiris mais il yaura bientôt 25 ans il voudrait faire des stages insertion

  2. Lina
    le 14 février 2018 à 03:05

    En faite ma situation familiale nous habitons 3 moi et mon petit frère , ma mère elle est sur la vierge noire vous croyez ça va changer mon statut de chef de famille sinon mon petit frère s inscris chez actiris ou bien s’ils travaille par pour une somme 650 ?merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 février 2018 à 14:29

      Bonjour Lina,

      Le simple fait que ton frère soit inscrit comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris n’aura pas d’impact sur ton statut et sur le montant de tes allocations. Par contre, si ton frère à des revenus (qui proviennent d’un emploi ou d’allocations de chômage/insertion), ton statut va changer et tu passeras au statut de cohabitant. Si tu perçois des allocations d’insertion, cela aura donc un impact sur le montant des allocations et sur la durée de ton droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  3. Sarah
    le 12 février 2018 à 16:39

    Actuellement j’ai introduit une demande d’allocation de chômage sur base d’étude . Je vis avec mes parents et mes frères et sœur . Mon père touche du chômage et ma mère rien . J’ai un enfant moi même . Je paie aussi les charges dans la famille . Quel sera le taux de chômage que je toucherai ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2018 à 14:42

      Bonjour Sarah,

      En principe, puisque ton papa a des revenus de remplacement, tu auras le statut de cohabitant ordinaire. Tu percevras donc des allocations d’insertion d’un montant de 456,04 € par mois.

      Tu retrouveras toutes les possibilités familiales sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  4. Jo
    le 11 février 2018 à 17:24

    Bonjour,

    J’ai perdu mon job le sam 6 janvier 2018 en CDI, depuis je me suis inscrit à la CAPAC  ainsi qu’ à une formation via le forem et avec mon C4 j’était éligible au allocation chômage sur base des études, j’ai 24 ans, isolé et je voulais savoir quel était le délais avant de recevoir le virement des premières allocations et aussi de qui allait venir le virement ( Capac, ancienne employeur, forem, etc)

    Merci

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 février 2018 à 16:16

      Bonjour Jo,

      En principe, si tu as bien remis ta carte de contrôle à la fin du mois de janvier 2018, tu devrais avoir reçu tes allocations de chômage.

      C’est la CAPAC qui devra te rémunérer tes allocations de chômage. N’hésite donc pas à les contacter pour savoir dans quel délai tu recevras ton paiement. Tu trouveras également ici le calendrier des paiements de l’ONEm. Généralement, si tu as remis ta carte de contrôle à temps, un délai d’environ 3 jours ouvrables est nécessaire avant que l’argent soit réellement sur ton compte bancaire.

      Si tu constates qu’il y a un retard dans le paiement de tes allocations, sache qu’il existe parfois la possibilité de réclamer des intérêts : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t81

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  5. Marc
    le 8 février 2018 à 15:53

    bonjours

    je suis repris comme isolée chef de ménage. Donc je touche comme chef de ménage car je paye une pension

    Mon fils fais un stage pour l’école et est rémunérée .

    Es que je dois le déclarer  ou pas ?

    je saie que quand il sera au chômage ou si il travaille  soit quand il gagnera sa vie je devrais le déclarer et ne plus payer la pension et moi je serais repris comme isolée .

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2018 à 16:48

      Bonjour Marc,

      De quel type de stage s’agit-il ?
      S’il s’agit d’un contrat en alternance, ses revenus ne sont en principe pas pris en compte par l’ONEM.
      Par ailleurs, tant que tu paies effectivement une pension alimentaire pour ton fils et que tu vis seul, tu peux continuer à être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille.
      Bien à toi

  6. Lina
    le 3 février 2018 à 05:16

    Bonjour j’ai plusieurs question à vous posez merci d’avance je me suis inscrit chez actiris 2014 a 2015 j’ai eu pas mal d’avis positifs donc j’ai eu mon stage insertion début 2016 en temps que chef de famille vue que mon frère toujours étudiant aucun nôtre revues quand mes stages vont-ils terminer ? J’ai pas de trouvé de travail depuis 2018 j’ai encore le temps de trouvé un travail avant les 36 mois les temps sont dure sincèrement je galère et voici ma dernière question mon petit frère est étudiant pour l’instant il prend des cours du soir pour terminer ces études dans 2 mois bientôt il y aura 25 ans et il travaille en temps que étudiant pour payer c’est étude bientôt il va passer de statut d’étudiant a professionnel gagne pas plus de 650 mois ca va changer mon statut en temps chefs de famille

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2018 à 10:44

      Bonjour Lina,

      Si tu perçois des allocations d’insertion en tant que cohabitant avec charge de famille parce que personne d’autre n’a de revenu dans ta famille, tu as droit aux allocations d’insertion jusqu’à tes 33 ans puisque le crédit des 36 mois ne commence à s’écouler qu’à partir de 30 ans pour les personnes qui ont ce statut familiale.

      Par contre, si tu passes au statut de cohabitant, tes allocations d’insertion vont diminuer mais le crédit des 36 mois va également s’écouler comme si tu étais cohabitant depuis le début et donc depuis début 2016.

      Nous n’avons hélas pas assez d’information sur ta situation familiale pour évaluer l’impact de l’emploi de ton frère (cela pourrait dépendre si vous tu vis avec d’autres personne ou pas: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147) Nous te conseillons d’en discuter avec ton organisme de paiement qui connait bien ta situation familiale et qui pourrait analyser ton droit plus précisément.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  7. Paupau099
    le 2 février 2018 à 16:18

    Bonjour j habite avec mon compagnon qui est au chomage et est chef de menage car je suis en stage d insertion. Lorsque je toucherai les allocations d insertion son statut va t il changer ? Merci

  8. Alaska
    le 1 février 2018 à 22:24

    Bonjour,

    J’ai fini mon stage d’insertion pendant mon stage first qui à pris fin le 18 décembre. Mais jusqu’à maintenant

    je n’ai pas encore demander d’allocation car j’attendais un contrat mais qui a été repoussé vers avril ou mai.

    donc j’aimerais savoir si je peux encore faire la demande. Merci

  9. Fanchon
    le 31 janvier 2018 à 20:29

    Bonjour, est ce normal de n’avoir que 17,54 par jour après avoir travaillé 3 ans mi temps chez un employeur qui m’a licencié pour restructuration. Je suis cohabitante et mon ami travaille ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 février 2018 à 11:47

      Bonjour Fanchon,

      Puisque tu travaillais à temps partiel, tu perçois probablement des demi-allocations de chômage et dans ce cas, ce montant est tout à fait possible.

      Le montant des demi-allocations de chômage est calculé sur base du salaire brut, du régime de travail à temps partiel du travailleur, du régime de travail à temps plein dans l’entreprise, de la situation familiale et de la période de chômage.

      Si tu penses qu’il y a une erreur dans le calcul de tes allocations, n’hésite pas à en parler avec ton organisme de paiement afin de vérifier ta situation.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  10. Sylvie
    le 24 janvier 2018 à 14:07

    Bonjour,

    J’habite seule avec ma mère qui est au chômage pour cause de faillite. Elle est considérée comme isolée car je n’ai aucun revenu. Si bientôt je touche les allocations d’insertion, je serai considérée comme cohabitante. Mais ma mère aura-t-elle un changement de statut, va-t-elle être considérée comme cohabitante au lieu d’isolée parce que je touche les allocations d’insertion ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 14:53

      Bonjour Sylvie,

      Ta maman va garder le statut de cohabitant avec charge de famille car les allocations de chômage ou d’insertion ne sont pas prises en compte comme un revenu si c’est l’enfant du demandeur d’emploi qui les perçoit et que ce montant n’est pas supérieur à 456,04 euros ce qui correspond exactement au montant des allocations d’insertion au taux cohabitant.

      Je t’invite à  consulter la fiche 147 sur le site de l’ONEm : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  11. Maya
    le 24 janvier 2018 à 10:21

    Bonjour je vais avoir 24 ans au mois de mars, je touche des allocation d insertion pour le moment et je vie chez mes parent donc je suis considéré comme cohabitante
    Mais je voulais savoir est ce que j’ai le droit de louer une maison seule? Quel serait alors mon statut ? Et combien toucherai je part mois ?
    Et est ce que comme je loue une maison seule mais revenu d’insertion s’arrêteront à mes 25 ans ou non ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2018 à 11:05

      Bonjour Maya,

      Si tu vis seule, tu auras le statut d’isolée. Dans ce cas, le montant des allocations d’insertion augmente et passe à 892,58 € par mois. En tant qu’isolée, il y a également un changement au niveau du crédit des 36 mois. En effet, pour les personnes ayant le statut d’isolé, le crédit des 36 mois ne commence à s’écouler qu’à partir de 30 ans. Si tu restes isolée, tu auras donc en principe droit aux allocations d’insertion jusqu’à tes 33 ans. Tu retrouveras cette information ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  12. CHRISTELLE
    le 23 janvier 2018 à 12:22

    BONJOUR

    POUR UN JEUNE DE MOINS DE 26 ANS HABITAT EN HAINAUT EN STAGE D ATTENDE AU FOREM PEUT IL ACCEPTER UN CONTRAT PFI ET QU ELLE SERA SONT INDEMNITES PAR MOIS.

    SA SITUATION EST CELIBATOIRE .

    PEUT IL EGALEMENT ACCEPTER DES INTÉRIMS PENDANT CE CONTRAT .

    BIEN A VOUS

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 janvier 2018 à 14:09

      Bonjour Christelle,

      Un jeune peut effectivement conclure un PFI pendant son stage d’insertion (anciennement appelé stage d’attente). Cette expérience peut d’ailleurs être valorisée par des évaluations positives (celles-ci sont d’ailleurs nécessaires pour pouvoir valider son stage d’insertion). En effets un PFI d’au moins 4 mois équivaut à une évaluation positive, et un PFI de plus de 8 mois donne automatiquement droit à deux évaluations positives.

      A priori, rien n’empêche une jeune de combiner son PFI avec un contrat intérimaire pour autant que les horaires de ces deux activités professionnelles soient compatibles. Sachez également qu’une période de travail de 4 mois  donne lieu à 1 évaluation positive, une période de travail de 8 mois donne lieu à 2 évaluations positives.

      Par contre, il semble difficile que le jeune puisse combiner les deux types de contrats auprès du même employeur car l’une des conditions pour pouvoir commencer un PFI est de ne pas avoir été occupé, pour le type de poste à pourvoir, plus de 20 jours dans l’entreprise dans les trois mois qui précèdent le PFI.

      Cela dit, nous vous conseillons tout de même de contacter le conseiller emploi de ce jeune au préalable.

      Attention, si ce jeune est âgé de 25 ans, et qu’il est en stage d’insertion, sachez qu’il ne pourra malheureusement jamais ouvrir de droit aux allocations puisqu’il faut avoir introduit la demande (et donc avoir terminé son stage d’insertion) avant son 25ieme anniversaire. Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésitez pas à nous recontacter!

  13. Valérie
    le 22 janvier 2018 à 19:26

    Bonjour, j ai 27 ans et cela fait 8 ans que je travaille j ai récemment été licencié de mon travail et ai retrouvé un cdd directement mais je ne pense pas être reprolongee.. puis je reprendre des études ou une formation pour un travail qui est en pénurie et avoir un chômage plein en sachant que je suis mariée et que j ai un enfant ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 janvier 2018 à 15:22

      Bonjour valérie,

      Tu n’auras en principe aucun problème pour ouvrir ton droit aux allocations de chômage vu ton passé professionnel.

      Lorsque tu auras ouvert ton droit aux allocations de chômage, si tu souhaites reprendre des études tout en percevant des allocations de chômage, il faudra probablement demander une dispense. Le type de dispense et les critères d’octroi dépendent du type d’études que tu souhaites entreprendre. Tu retrouveras toutes les informations concernant les dispenses sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Laura
    le 17 janvier 2018 à 14:24

    Tout d’abord merci pour votre réponse concernant les allocations d’insertions
    Mon problème en fait est que je touchais des allocations familiales majorées d’orpheline récemment j’ai eu leur service au téléphone qui m’ont dit que tant que je ne dépassais pas 500 et quelques euros brut je touchais encore les allocations
    Hier je reçois un courrier de leur part me réclamant 1200€ … au motif que comme je touche du chômage je n’avais plus droit aux allocations … La problème est que les montants qu’on touche au chômage sont légèrement plus élevés que ceux des allocations d’insertions … jˆai 17€/jour soit 450€ par mois
    il faut savoir egalemznt que je suis un bachelier en comptabilité en promotion sociale et en cours du jour j’ ai cours tous les jours je ne peux donc pas me trouver un travail
    cette mauvaise nouvelle me penalise fortement … premizrement car il va etre tres difficile de rebourser cette somme deuxiemement carjˆai besoin dˆun minimum de revenu pour pouvoir poursuivre sereinement mes etudes
    je nˆai pas envie de compromettre mon avenir je veux finir mes etudes
    jˆai appelle les allocations familiales mais dˆune personne alˆautre je nˆobtiens pas les memes informations … merci beaucoup pour vos reponses

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 17:03

      Bonjour Laura,

      Dans ta situation tu es considérée comme demandeuse d’emploi indemnisée, que tu perçoives des allocations de chômage ou d’insertion ne fait aucune différence.
      Ce statut prime sur tes études, ce qui signifie qu’a partir du moment ou tu ouvres un droit à des allocations de chômage ou d’insertion, tu ne remplis plus les conditions pour percevoir des allocations familiales.

      N’hésite pas à nous recontacter pour tout autre question.

  15. Laura
    le 17 janvier 2018 à 11:09

    Bonjour pouvez-vous me dire si les allocations d’insertion et les allocations de chôamge sont considérées comme les mêmes allocations ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 janvier 2018 à 14:13

      Bonjour Laura,

      Les allocations d’insertion sont des allocations sur base des études alors que les allocations de chômage sont sur base de période de travail.
      Bien qu’elles émanent toutes les deux de l’ONEM, les conditions d’accès, les montants et la durée ne sont pas semblables.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  16. Mohamed
    le 12 janvier 2018 à 00:54

    Bonjour,

    Je suis propriétaire d un appartement et je vis seul dois je le signaler a l onem? y aurat il un impact sur le montant d allocation, est ce que je risque d etre exlu l allocation parce que j ai un bien ? Et combien faut il de preuve de candidature par mois ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 janvier 2018 à 14:15

      Bonjour Mohamed,

      Effectivement ta situation familiale (isolé, cohabitant ou cohabitant avec charge de famille) a un impact sur le montant de tes allocations de chômage. Par contre être propriétaire ou locataire n’influence en rien le montant de tes allocations de chômage.

      Je t’invite à contacter ton ou ta conseiler(e) Actiris afin d’obtenir plus de renseignement quant aux nombre de candidatures  à envoyer par mois.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  17. Sara
    le 9 janvier 2018 à 17:28

    Je suis chef de famille j ai un enfant et j ai un deuxième en route ai ce que je vais toucher en plus ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 16:56

      Bonjour Sarah,

      Les allocations de chômage perçues en tant que chef de ménage sont effectivement les plus élevées. Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu perçois 46,70 € par jour ou 1214,20 €. Le nombre d’enfants n’influence pas le montant ni le statut de tes allocations de chômage.
      Par contre, le montant des allocations familiales que tu perçois pour tes enfants devrait augmenter.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  18. Benjamin
    le 6 janvier 2018 à 17:56

    Bonjour,

    Pour vous expliquer ma situation, je dispose actuellement des allocations d’insertion en tant qu’isolé. Cela fait maintenant 2 mois que ma copine habite avec moi, à ma charge celle ci ne disposant pas de revenus.
    Jusqu’ici j’avais peur de déclarer qu’on habitait ensemble car je croyais qu’on me considérerait comme cohabitant mais en naviguant sur votre site j’ai cru comprendre que j’aurais droit aux allocations d’insertion en tant que chef de ménage.
    Pouvez vous me dire si je rentre bien dans les conditions pour obtenir ce statut?
    Ma copine étant française la question de se séparer par manque d’argent se pose actuellement et ce statut pourrait éviter qu’elle ne soit obligée de rentrer chez elle, par ailleurs l’obtention d’une adresse en Belgique lui permettrait de se former ici pour ensuite trouver un job.

    D’avance je vous remercie pour l’attention que vous porterez à mon message,

    Benjamin.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 janvier 2018 à 18:08

      Bonjour Benjamin,

      En effet, si ta copine habite avec toi et n’a aucun revenu, tu peux bénéficier du taux cohabitant avec charge de famille.
      Ta copine doit d’abord s’inscrire à la commune et demander une autorisation de séjour de plus de trois mois. En effet, même si elle est citoyenne européenne si elle souhaite séjourner plus de trois moi en Belgique elle doit en faire la demande et apporter la preuve de différents éléments en fonction de sa qualité (chercheuse d’emploi, travailleuse, étudiante,etc).Cette demande doit être introduite à l’administration communale du lieu de résidence.
      Tu peux consulter le site de l’Association pour le droit des étrangers (ADDE asbl) et le site de l’Office des étrangers pour avoir plus d’informations sur le séjour des européens et les formalités à accomplir (http://www.adde.be/ressources/fiches-pratiques/citoyens-union-europeenne/sejour-3-mois-ue et https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Guidedesprocedures/Pages/Le_droit_de_sejourner_+_de_3_mois.aspx ).
      Dès qu’elle a demandé son enregistrement à la commune, tu peux aller à ton organisme de paiement pour signaler un changement dans ta situation familiale et signaler que tu es désormais cohabitant avec charge de famille.

      Nous restons à ta disposition si tu as d’autres questions !

  19. Sara
    le 3 janvier 2018 à 21:53

    Bonjour,
    Pour le moment je suis considéré comme’ cohabitant au niveau du chômage car je vie chez mes parents et que on père avait un revenu professionnel mais depuis peu mes parents se sont séparé et donc je vie seul avec ma mère qui n’en touche rien appart une petite pension par mon père mais ça celle-ci nous permet pas de vivre correctement en tout de payer correctement notre loyer Et les facture, moi je n’en touche que 450 euro au chômage mais j’aimerai pouvoir aider à payer les charge, pensez vous qu’il serai possible que je passe en tant que cohabitante avec charge comprise ? Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2018 à 17:04

      Bonjour Sara,

      En effet, si tu cohabites avec un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement, tu peux demander des allocations d’insertion en tant que cohabitant avec charge de famille. Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu perçois 46,70 € par jour ou 1214,20 €. Ne sera pas considéré comme un revenu de remplacement les pensions de survie ((pension payée à la maman par l’état parce qu’elle était mariée et qu’elle a divorcé ) si les montants mensuels bruts de celles-ci ne dépassent pas 1.348,45 euros brut par mois par personne. S’il s’agit d’une pension alimentaire, celle-ci n’est tout simplement pas considérée comme un revenu de remplacement: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4

      Par ailleurs, tu es dans l’obligation de déclarer tout changement dans ta situation familiale  à ton organisme de paiement. Nous te conseillons donc de le faire au plus vite.

      N’hésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  20. Meline
    le 28 décembre 2017 à 02:15

    Bonjour,

    Ma question je la vois plus comme une demande de conseil, je m’explique, nous louons pour l’instant un appartement qui grâce à mon mari nous n’avons pas de souci de le payer. Mais mon mari à appris recensement que la société aller se mettre en faillite, suite à quoi il va se retrouver au chômage. Ce que j’aimerais savoir c’est plus ou moins le montant que toucherais mon mari au chômage afin de voir si nous pouvons rester chez nous ou si nous devons prendre un autre appartement moins chère.

    Mon mari occupe un poste dans la société ou il perçoit +-3000€ net par mois.  Autre question est -il plus bénéfique que je cohabite avec lui ou qu’il soit isolé.

    D’avance merci de votre réponse

    Bien à vous

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 janvier 2018 à 14:14

      Bonjour Meline,

      Ton mari pourrait effectivement bénéficier des allocations de chômage si la société pour laquelle il travaille fait faillite; pour autant qu’il ait suffisamment travaillé. Tu trouveras toutes les conditions pour bénéficier des allocations de chômage sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      En tant que chômeur complet indemnisé, le montant de ses allocations va dépendre non seulement de sa dernière rémunération brute, de la durée de son chômage, mais aussi de sa situation familiale et personnelle. N’ayant pas plus d’informations, nous ne pourrons malheureusement pas te dire avec précision quel sera le montant mensuel de ses indemnités. Mais, sache que comme vous êtes mariés et vivez sous le même toit, il ne pourra sans doute pas bénéficier du taux isolé.
      Dans sa situation, le montant de ses allocations va dépendre selon que tu perçoives un revenu professionnel ou pas (et en fonction du montant de celui-ci). Si tu gagnes un montant ne dépassant pas 781,27 euro brut par mois ou que tu ne perçois aucun revenu, il bénéficiera du taux cohabitant avec charge de famille. Par contre, si tu gagnes plus, il touchera la taux cohabitant ordinaire.

      Vu que son salaire est au dessus du plafond, il touchera les revenus de la colonne la plus à droite du tableau sur la fiche: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/ (celui qui correspond à sa situation familiale). Sache aussi que la situation familiale a peu d’impact pour la 1ere année de chômage.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  21. Val
    le 21 décembre 2017 à 08:47

    Bonjour… je suis française et jaimerai m’installer en belgique.Je suis hébergé par une amie le temps de trouver un emploi ainsi qu’une adresse à moi.. sachant que les employeurs sont régissants quand ils voient que je n’ai pas d’adresse a moi et pour en avoir une il me fau un travail.. cercle difficile à résoudre pour moi sans aides.. puis je avoir le droit à une aide.. merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 décembre 2017 à 14:32

      Bonjour Val,

      Théoriquement, il faut se domicilier là où on vit. Tu devrais donc en principe pouvoir te domicilier à l’adresse de ton amie. Cependant, même si tu n’y es pas domiciliée, puisqu’il s’agit effectivement de ton domicile, tu peux simplement communiquer cette adresse à de potentiels employeurs sans avoir à spécifier qu’il s’agit d’un hébergement temporaire. Cela ne devrait donc pas être un problème dans ta recherche d’emploi.

      En tant qu’européenne qui vient chercher du travail en Belgique, tu n’as hélas pas accès à l’aide sociale en Belgique car si tu demande une aide sociale, tu risques de recevoir un ordre de quitter le territoire.

      En ce qui concerne la possibilité de bénéficier d’allocations de chômage, il faudrait voir si tu avais ouvert en droit aux allocations de chômage en France. Si c’est le cas, tu pourrais demander pour continuer à bénéficier d’allocations de chômage françaises tout en vivant en Belgique pour y chercher du travail (pour une période de 3 mois renouvelable une fois). Pour cela, il faut t’adresser à Pôle-emploi.

      Pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut prouver un certain nombre de jours de travail sur une période de référence qui précède la demande. Cela varie en fonction de ton âge: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/ Pour que des journées de travail effectuées en France puissent être prises en compte pour ouvrir un droit aux allocations de chômage en Belgique, il faut travailler au moins 3 mois en Belgique après le travail à l’étranger et avant la demande d’allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  22. S
    le 20 décembre 2017 à 12:57

    Bonjour,

    Je suis actuellement stagiaire rémunérée, c’est la 2e année, je gagne 800e par mois. J’ai 23 ans et j’aimerai habiter seule, louer un appartement. Est ce qu’il est possible d’avoir un complément de salaire? Comme 800e ce n’est pas assez pour subvenir à mes besoins et comme je serai considéré comme isolé?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 décembre 2017 à 16:13

      Bonjour S,

      Pour avoir droit à une allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage), il faut d’abord être dans les conditions pour ouvrir un droit à la base. Si tu es toujours étudiant, nous supposons que tu n’es ni dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études après un stage d’insertion), ni dans les conditions pour ouvrir un droit aux allocations de chômage (chômage sur base du travail salarié. Les contrats de travail dans l’enseignement en alternance ne sont pas pris en compte).

      Dans ce cas, tu ne peux pas bénéficier d’un complément de la part de l’ONEm.

      Une possibilité serait de demander une aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Le montant du revenu d’intégration social prévu pour une personne seule est de 892,70 €/mois. Si ton allocation de stage est inférieure à ce montant, tu pourrais peut-être, en fonction de ta situation familiale et personnelle (et seulement après enquête sociale et analyse de ta situation par le CPAS), bénéficier d’une aide complémentaire. L’aide du CPAS se décidant au cas par cas et après analyse de la situation personnelle, nous ne savons pas prévoir leurs décisions.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. Marco
    le 15 décembre 2017 à 17:13

    bonjour,

    je dois bientôt déménager mais je vais habiter avec quelqu’un de ma famille qui travaille et vais devoir payer un loyer ainsi que des charges .

    Vais-je être considéré comme cohabitant ou comme isolé ?

    Le fait d’avoir un contrat à mon nom qui reprend les détails de ce que je loue et paye change t-il quelque chose à mon statut en tant que chômeur?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 décembre 2017 à 09:47

      Bonjour Marco,

      En tant que bénéficiaires d’allocations d’insertion, à partir du moment où tu iras vivre chez cette personne de ta famille, comme elle possède des revenus professionnels, tu ne pourras malheureusement plus bénéficier du taux isolé. Tu seras indemnisé au taux cohabitant ordinaire, soit 456,04 € par mois.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  24. Walid
    le 15 décembre 2017 à 13:55

    Bonjour.

    J’ai reçu une lette de chez actiris , qui veut dire que j’ai le droite aux allocation d’insertion
    Mais je sais pas comment je peux faire pour avoir les allocation d’insertion ?

    Je vous remercie d’avance.

  25. O.
    le 9 décembre 2017 à 19:30

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse! C’est ce que je pensais.

    J’habite chez mes parents, je suis donc considéré comme cohabitant ?

    Je suis donc toujours à la charge de mes parents ?

    Quelles sont les « avantages » et les « désavantage »  ?

    Mes parents travaillent.

    Bien à vous,

    O.

  26. O.
    le 8 décembre 2017 à 14:32

    Bonjour,

    Si je perçois une allocation d’insertion, mes parents recevront toujours une allocation familiale ?

    Bien à vous,

    O.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 décembre 2017 à 16:51

      Bonjour O.

      A partir du moment où tu ouvres un droit aux allocations d’insertion, tu n’es plus dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations familiales. Ces 2 droits ne sont pas cumulables.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  27. Verrmaj
    le 30 novembre 2017 à 15:14

    Bonjour,
    J’ai 26 ans. Je suis diplômée depuis septembre et je recherche du travail. Je suis actuellement inscrite en stage d’insertion socioprofessionnelle chez Actiris. Je suis mariée et ai un enfant de Moins d’un an. Mon conjoint est salarié . Ai je droit aux allocations d’insertion socioprofessionnelle ? Comment puis je en bénéficier ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 1 décembre 2017 à 10:29

      Bonjour Verrmaj,

      Pour avoir droit aux allocations d’insertion, il faut d’abord faire un stage d’insertion d’une durée d’un an. En plus, il faut normalement avoir moins de 25 ans pour pouvoir ouvrir le droit (cela veut dire commencer son stage d’insertion au plus tard le dernier jours de ses 23 ans). Dans ton cas, il semble donc que tu ne pourras jamais ouvrir un droit aux allocations d’insertion.

      Le seul moyen d’ouvrir un jour un droit, est d’ouvrir un droit aux allocations de chômage (sur base du travail) en prouver au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèderont ta demande. Cela correspond à 1 an de travail.

      Si tu es actuellement sans ressource, tu peux te tourner vers le CPAS de la commune dans laquelle tu habites. Le CPAS fera une enquête sociale (et prendra en compte les revenus de ton mari) pour analyser ta situation et voir dans quelle mesure ils peuvent t’aider.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. Fanny
    le 28 novembre 2017 à 20:02

    Bonjour,
    Depuis 2015 je ne touche plus allocation de insertion 36mois épuisé mais j’ai vu que si on prouve 156jours on as le droit à 6mois supplémentaire. En 2015 j’ai travailler temps plein 4mois.puis en 2016 j’ai travailler temps partiel 19h semaine 2mois demi avec ma tiens de droit au allocation temps plein. Et puis 2017 5mois demi temps plein. Ma question est est ce que 2017 est compter avec pour les allocation insertion ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2017 à 12:04

      Bonjour Fanny,

      Ton expérience professionnelle de 2017 sera effectivement comptabilisée.

      Mais sache qu’une expérience professionnelle à temps plein?et une expérience professionnelle à temps partiel avec maintien des droits sans allocation de garantie de revenus? te permet déjà de prolonger automatiquement ton droit de la durée de tes périodes de travail sans pour autant que tu aies totalisé 156 jours.

      En effet, ces derniers sont importants pour le droit additionnel que tu pourras demandé après la prolongation de ton droit aux allocations d’insertion. Tu trouveras plus d’informations sur les deux types de prolongation en consultant cette fiche : http://bruxelles-j.be/?p=19505

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  29. Soum
    le 27 novembre 2017 à 15:15

    Bonjour,
    Je suis actuellement au chômage, j’habitais avec ma mère qui est veuve avec une petite pension et j’étais donc sous statut de chef de famille. J’ai déménagé de chez elle mi octobre, et j’ai été A la commune pour faire un changement d’adresse . L’agent de quartier n’est toujours pas passé, je n’ai pas d’attestation. devrais je quand même prévenir le syndicat ?

    Je vous remercie d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2017 à 15:27

      Bonjour Soum,

      Pour l’ONEm, c’est la situation de fait qui est importante. Tu dois donc déclarer ton déménagement le plus rapidement possible et il ne faut pas attendre que la domiciliation soit officiellement déclarée. Nous te conseillons donc de prévenir ton organisme de paiement au plus vite. Car tu risques de devoir rembourser une partie de tes allocations de chômage si ton statut familial a changé et que cela a impact sur le montant de tes allocations.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. Edwin
    le 26 novembre 2017 à 22:27

    Es ce que des Que j’estime que j’ai les 312 jours je peux faire la demande malgré que j’ai des allocations d’insertion ? Et Avec un salaire brut de 1990 euro combien j’aurai ? J’ai un chomage complet charge de famille.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 11:56

      Bonjour Edwin,

      Effectivement, dès que tu prouves suffisamment de jours de travail et que tu n’es plus sous contrat de travail, tu peux introduire une demande d’allocations de chômage même si tu perçois des allocations d’insertion. Il s’agit d’ouvrir un droit différent.

      Si ton dernier salaire brut est de 1990 euros et que tu ouvres un droit à des allocations de chômage complètes, tu percevras 65% du salaire brut durant les 3 premiers mois soit 1293,5 euros puis 60% du salaire brut. Comme ton salaire brut est peu élevé, tu seras alors au minimum prévu pour cette catégorie soit 1246.43 euros par mois et tes allocations de chômage ne diminueront plus pour autant que tu gardes le statut de cohabitant avec charge de famille: http://bruxelles-j.be/wp-content/uploads/2017/09/cohabitant-avec-charge-de-famille-1.png

      Bien à toi.

  31. Alison
    le 25 novembre 2017 à 00:21

    Bonjour,
    J aimerais savoir si je démissionne de mon travail car beaucoup de problème avec le manager et les Rh ne font rien pour arranger le problème… Aurais je une sanction de la part du chômage? Et je voulais savoir aussi si c est accepté en sachant que mon mari travail à temps plein je toucherais combien? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 novembre 2017 à 11:50

      Bonjour Alison,

      Tu seras considéré comme ayant abandonné ton emploi si tu prends toi-même l’initiative de quitter ton emploi soit en donnant ta démission, soit en t’absentant du travail sans motif. En principe, une rupture du contrat de travail de commun accord avec ton employeur est considérée également comme un abandon d’emploi.

      Concernant les sanctions de l’ONEM je t’invite à lire la fiche suivante pour de plus amples informations : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-sont-les-sanctions-de-l%E2%80%99onem/

      Pour éviter le risque de perdre tes droits, il est conseillé de trouver un autre emploi d’au moins 4 semaines avant de quitter l’actuel ou de te mettre en maladie. Ce qui permettra de faire débuter un trajet de réintégration qui pourrait éventuellement aboutir à une rupture de contrat pour force majeure médicale (et t’ouvrir le droit au chômage sans risque de sanction).

      Concernant le montant des allocations de chômage (les allocations d’insertion étant les allocations octroyées sur base des études), ceux-ci sont variables.

      Les allocations de chômage sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine).

      Le montant des allocations de chômage dépend de trois critères?:

      ta dernière rémunération brute?;
      ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé, cohabitant). Ton mari travaillant à temps plein, tu seras indemnisée au taux cohabitant?;
      la durée de ton chômage (3 périodes d’indemnisation).
      Pour plus d’informations à ce sujet je te renvois vers cette fiche :

      http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésites pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

  32. Edwin
    le 24 novembre 2017 à 06:08

    BonJour je Travail comme intérim Mais assez long 15-17 jours par mois quand je ne Travail pas je perçoit les allocations d’insertion es ce que ces jours en intérim compte pour ouvrir un droit chomage Sur baSe du travail? Car ces allocation sont légèrement plus intéressante.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 14:34

      Bonjour Edwin,

      Bien entendu, toutes les prestations sous contrat de travail intérimaire sont prises en compte pour l’ouverture d’un droit aux allocations de chômage sur base du travail (comme pour tout autre type de contrat de travail salarié). Pour rappel, tu devras prouver au moins 312 jours de travail sur les 21 mois qui précèdent ta demande d’allocations de chômage pour ouvrir ce droit.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  33. Ami207
    le 23 novembre 2017 à 18:59

    Je me suis inscrite chez actiris le 2 septembre 2016 comme chercheur d’emploi, jusqu’au mois de Mai j’ai pas obtenu un travail. Étant hospitalisée pour ma grossesse j’ai pas répondu à ma première convention chez actiris au mois de juin puis il m’envoie un courrier comme quoi mon inscription a été annulé. Je viens de me réinscrire et j’aimerais savoir si mon stage d’insertion professionnel débute aujourd’hui jour de ma reinscription ou depuis le 2 septembre. Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 14:20

      Bonjour Ami207,

      La période d’interdiction de travailler dans le cadre de la protection de la maternité, c’est-à-dire la période à partir du 7ème jour avant la date présumée de l’accouchement jusqu’à la fin de la 9ème semaine à partir du jour de l’accouchement?est pris en compte dans le stage d’insertion. Si tu ne t’es pas réinscrite directement après après cette période, cela veut dire que tu peux compter ton stage d’insertion comme suit: du 2 septembre 2016 jusqu’au dernier jours de la période d’interdiction de travailler + à partir de ta date de réinscription jusqu’à la fin de ton stage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  34. michel1310
    le 23 novembre 2017 à 15:26

    bonjour

    je vais toucher un revenu de remplacement a la vierge noire mais mon compagnon touche au chomage comme chef de famille pour instant est ce que cela va changer pour lui

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 novembre 2017 à 10:09

      Bonjour Michel1310,

      En principe, les allocations de la Vierge Noire ne sont jamais considérées comme revenu de remplacement et n’auront donc pas d’impact sur les allocations de chômage de ton compagnon. Il restera donc cohabitant avec charge de famille.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Ahmed
    le 21 novembre 2017 à 22:06

    Bonjour,

    Je fais un travail temps plein à partir du 09/01/2017, du 09/01/2017 au 24/09/2017 sous un contrat CDI que j’ai rompu (démission), et du 25/09/2017 jusqu’à nos jours, sous un contrat intérimaire, prolongeable toutes les semaines.

    Avant la reprise du travail, j’étais chômeur complet indemnisé. Si je décide d’arrêter de travailler maintenant, ai-je droit aux allocations de chômage? Pour votre cohabitation, j’ai 37 ans et  je cohabite avec ma partenaire qui perçoit un salaire net de 1400 € net par mois.

    Si j’ai droit au chômage, à quel montant s’élèverait le montant?

    Je reste à votre disposition pour toute autre information complémentaire.

    Je vous remercie d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 novembre 2017 à 10:54

      Bonjour Ahmed,

      En principe, l’ONEm ne sanctionne pas les personnes qui quittent leur emploi pour un autre emploi pour autant qu’elles prestent au moins 4 semaines dans ce nouvel emploi. Puisque tu travailles depuis plus de 4 semaines depuis ta démission, tu ne devrais donc pas être sanctionné pour avoir quitté ton emploi précédent (pour autant qu’il s’agisse bien de 2 emplois différents).

      Tu peux tout à fait refuser de signer un nouveau contrat avec ton agence intérim. Tu recevras alors un C4t de fin de CDD qui ne mène pas à une sanction. L’ONEm pourrait tout de même sanctionner si jamais ils apprenaient (par dénonciation par exemple) que tu as refusé un emploi convenable.

      Pour qu’un nouveau salaire (brut) soit pris en compte, il faut ne plus avoir perçu d’allocations de chômage pendant au moins 24 mois. Comme cela n’est pas ton cas, tes allocations de chômage seront toujours calculées sur base du salaire qui avait été pris en compte précédemment. Tu récupères donc ton droit précédent. Sache que les périodes de travail d’au moins 3 mois prolongent les périodes de dégressivité et si tu arrives à prouver 12 mois de travail sur les 18 derniers mois, tu pourras retourner en première période d’indemnisation. Puisque tu vis avec une personne qui a un revenu, tu auras le statut de cohabitant. Tu peux donc te baser sur le tableau cohabitant de cette page pour évaluer tes futures allocations de chômage: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Moïse
    le 14 novembre 2017 à 13:58

    Je suis au chômage et vis avec ma compagne, qui est en congé allaitement. On m’a dit que je n’avais plus droit aux allocations car je suis cohabitation, et que je suis au chômage du fait des etudes. Est ce normal ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 novembre 2017 à 11:34

      Bonjour Moïse,

      Pour les personnes ayant le statut de cohabitant, le droit aux allocations d’insertion (chômage sur base des études) est limité à 36 mois à partir de la date de la première demande. Tu retrouveras ces explications ici: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/ Ce crédit de 36 mois peut être prolongé par certains événements dont le travail.

      Le congé d’allaitement n’existe pas en tant que tel. Après le congé de maternité, la maman peut demander des pauses d’allaitement. Il s’agit de pauses d’une demi-heure permettant à la maman d’aller allaiter son enfant. Dans ce cas, la maman a repris le travail et bénéficie d’une pause (ou 2 pauses) supplémentaire durant la journée de travail pour allaiter son enfant. Si ta compagne a des revenus (salaire ou indemnité de la mutuelle si elle est congé de maternité), tu as effectivement le statut de cohabitant.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. Deli
    le 13 novembre 2017 à 03:31

    J’habite depuis 1 ans dans un appartement 2 chambre avec un colocataire.
    Mon statut est de cohabitant mais je me demandais s’il était possible de passer en collocation car nous avons chacun une facture assigner et nous payons chacun la moitié du loyer. Nos chambre sont séparer mais nous avons les toilettes ainsi que la douche en commun.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 14:24

      Bonjour Deli,

      Si tu estimes que tu as une situation d’isolé, il faut le déclarer comme tel à ton organisme de paiement. Si vous êtes déclarés comme cohabitant à la commune, tu devras alors prouver (via contrat de bail, facture, etc) que vous ne partagez pas les frais et que vous ne vivez pas vraiment en cohabitation. La cohabitation est une question de faits. C’est le directeur de l’Onem qui décide s’il y a ou non cohabitation. Il vérifie principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe un avantage économique. En cas de désaccord, ce sera au juge du tribunal du travail de trancher la question de la situation familiale.
      Sache que la Cour de cassation a rendu un arrêt le 9 octobre 2017 concernant le statut d’isolé ou de cohabitant des colocataires. Le fait de vivre sous le même toit, de partager un loyer, des pièces de vie comme la cuisine, une salle de bain et un salon ne sont pas des motifs suffisant pour attribuer le statut de cohabitant.
      Selon la Cour, « il faut aussi que les personnes concernées effectuent ensemble les tâches, activités et autres tâches ménagères – comme l’entretien de l’habitation et éventuellement, son aménagement, les lessives, les courses, la préparation des repas – et qu’elles apportent éventuellement des moyens financiers pour ce faire ».

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  38. Lulu
    le 10 novembre 2017 à 13:05

    Je suis complet indemnisé avec un enfant à charge, mon petit ami aimerait vivre chez moi, vais je être diminuer du chômage ? Pour info,Je reste chef de menage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 novembre 2017 à 11:38

      Bonjour Lulu,

      Sache que le montant des allocations de chômage dépend toujours de la dernière rémunération brute, de la durée du chômage et de la situation familiale et personnelle.
      Donc, si ton petit ami vient vivre avec toi et qu’il a des revenus professionnels ou de remplacement, cela peut avoir un impact sur le montant de tes allocations. Dans ta situation, s’il travaille comme salarié et gagne moins de 781,27 euro brut par mois, son salaire ne sera pas pris en compte par l’Onem. Dans ce cas, tu bénéficieras du taux cohabitant avec charge de famille.
      Par contre, s’il travaille comme indépendant ou s’il a des revenus de remplacement (quel que soit le montant), tu seras considéré comme cohabitant ordinaire. Tu trouveras tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  39. Yas
    le 1 novembre 2017 à 10:57

    Bonjours je viens de terminer mon contrat d’un ans j’ai eu droit à mon chômage complet qui s’élève a 1240. Ma femme voudrai introduire une demande d’allocation de chômage a base d’étude. Ma question est s’il accepte vont t’il me diminuer mon salaire a moi vu que je suis chef de famille merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 novembre 2017 à 14:50

      Bonjour Yas,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car le montant de tes allocations de chômage vont également dépendre de la période d’indemnisation à laquelle tu te trouves actuellement.

      Dans tous les cas, lorsque ta femme ouvrira son droit aux allocations d’insertion, tu seras sans doute considéré comme cohabitant simple (sans charge de famille). Tes allocations de chômage risquent donc effectivement de diminuer. Tu pourras te référer à ce tableau pour comprendre l’évolution des allocations de chômage. Une alternative serait de contacter ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour leur poser la question.

      De plus, sache que les cohabitants simples sont soumis à un précompte professionnel de 10,09% .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  40. dimo
    le 23 octobre 2017 à 21:31

    bonjour

    je 21 ans j habite encore chez ma maman et là je viens de faire une demande d’allocations sur format étudiant en chef d’entreprise 4jour formation 1 jour école c’est pour savoir combien les allocations vont me paie et je suis le fils aine sur le 5 enfants de 8ans ,4ans ,2ans,6mois vu qu’ils ont accepter combien je toucherai les allocation!et dans ma formation je fais pas de stage et de plus le cpas me paie en temp que cohabitant.

     

    bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 15:09

      Bonjour Dimo,

      Ta situation n’est pas très claire. De quel type d’allocations parles-tu? Pour percevoir des allocations d’insertion (chômage sur base des études) en tant que demandeur d’emploi, il faut avoir accompli un stage d’insertion comme expliqué sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/ Si tu ouvres un droit aux allocations d’insertion, tu ne seras en principe plus aidé par le CPAS puisque tu auras un revenu (sauf complément si ce que tu perçois est inférieur au montant de l’aide du CPAS). Si tu suis une formation tout en percevant des allocations d’insertion, il faut demander une dispense. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/ Les montant des allocations d’insertion sont indiqués ci-dessus. Si tu as le statut de cohabitant et que tu as 21 ans, tu pourras percevoir 456,04 € par mois.

      Si tu parles des allocations familiales, tu gardes le droit aux allocations familiales si ta formation fait au moins 17h de cours (stage compris). Tu retrouveras ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/ Le montant des allocations de chômage dépend en effet du nombre d’enfant dans le ménage et de l’âge des différents enfants mais également de la situation professionnelle de l’attributaire (personne qui ouvre le droit) et de l’allocataire (personne qui perçoit les allocations familiales). Tu peux utiliser la calculatrice de FAMIFED: http://bruxelles.famifed.be/fr/calculator Tu peux en discuter avec ta caisse d’allocations familiales. Si tu ne connais pas ta caisse d’allocations familiales, tu peux contacter FAMIFED: 0800/94.434

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. Bibi
    le 23 octobre 2017 à 21:13

    Bonjour, mon compagnon viens d’avoir son préavis de 9semaines. Dont apres il sera au chômage. Moi qui suis deja au chômage depuis février? comment cela ce passera t-il? Qui passera en chef de famille? Quelle sera le montant que lui et moi toucheront ? Sachant que toute charge dans la maison est divisée en deux

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 octobre 2017 à 14:58

      Bonjour Bibi,

      Si tu perçois des allocations de chômage et que ton compagnon travaille, nous supposons que tu as le statut de cohabitant. Lorsqu’il sera au chômage, il aura aussi le statut de cohabitant et donc vous recevrez chacun des allocations de chômage au taux cohabitant (voir tableau ci-dessus).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  42. Celine
    le 22 octobre 2017 à 09:24

    Est ce normal qu’en chef de menage vivant avec mon conjoint qui n’a aucune revenu et mon fils de 4ans je ne perçoit que +- 1000 euros ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 octobre 2017 à 15:52

      Bonjour Céline,

      Cela semble peu. Ce n’est possible que si tu perçois des demi-allocations de chômage sur base d’un temps partiel.
      Et dans ce cas, tu es en droit de demander un complément au CPAS pour recevoir au moins 1190,27 €/mois?.

      Si tu reçois des allocations d’insertion, tu dois avoir au moins  1214,20 €/mois.
      Si tu reçois des allocations de chômage sur base du travail à temps plein, tu dois avoir au moins 1246,44€/mois.

      Bien à toi

  43. Aldo
    le 18 octobre 2017 à 15:31

    Un grand merci pour votre réponses rapide. Donc si je résume bien, ma mère toucherai toujours une histoire de 1200€/mois et moi j’en toucherai également 400€/mois à peu près. Le fait qu’en nous vivions sous le même toit dans cette situation ne nous mets pas en statut cohabitant. C’est bien ça? Encore merci et désolé pour toutes mes questions.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 octobre 2017 à 10:58

      Bonjour Aldo,

      Les allocations de chômage (ou d’insertion) ne sont pas pris en compte comme des revenus si elles de dépassent pas 456,04 euros par mois et qu’elles sont perçues par l’enfant du demandeur d’emploi. Ta maman pourras donc garder le statut de chef de famille. Toi, tu auras bien le statut de cohabitant.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions?

  44. Aldo
    le 17 octobre 2017 à 12:52

    Bonjour , je vis avec ma maman qui elle touche du chômage au taux chef de famille. Mais apparement au syndicats on m’a dit que je pouvais bénéficié du revenu d’intégration et que ma mère toucherai toujours sont taux chef de famille également. (J’ai eu 2 évaluation positive et j’ai 22 ans j’ai eu fini l’école secondaire.) merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 octobre 2017 à 14:43

      Bonjour Aldo,

      Il semble que tu aies fini ton stage d’insertion. Dans ce cas, tu peux ouvrir un droit aux allocations d’insertion. Si tu perçois des allocations d’insertion au taux cohabitant, ta maman pourra garder son statut de chef de ménage pour ses allocations de chômage.

      Si jamais tu n’ouvres pas de droit aux allocations d’insertion et que tu ouvres un droit au revenu d’intégration sociale (CPAS), ta maman pourra également garder son statut de chef de ménage par rapport à ses allocations de chômage.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  45. Lolo
    le 11 octobre 2017 à 22:09

    Je recois mon c4 lundi et je suis sans domicile fixe combien je recois aux allocation de chomage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 octobre 2017 à 15:18

      Bonjour Lolo,

      Si tu perçois des allocations d’insertion (sur base des études), les montants sont fixes et généralement les personnes sans domicile fixe ont le statut d’isolé. Tu pourrais alors percevoir 892,58 € par mois (si tu as au moins 21 ans sinon voir montant ci-dessus).

      Puisque tu as travaillé, peut-être ouvres-tu un droit à des allocations de chômage (sur base du travail). Dans ce cas, les allocations de chômage sont calculées sur base du salaire brut. Si tu ouvres un droit à des allocations de chômage complètes (parce que tu travaillais à temps plein par exemple), cela équivaut à 65% du salaire brut durant les 3 premiers mois puis à 60% du salaire brut durant les 9 mois suivants. Après un an, la dégressivité en différentes en fonction du statut familial. Tu retrouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Attention, pour pouvoir percevoir des allocations d’insertion ou de chômage, il faut prouver sa résidence sur le territoire belge et avoir une adresse de contact. C’est généralement la domiciliation qui permet de prouver cela. Si tu es sans domicile fixe, il faudrait demander une adresse de référence. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://www.atd-quartmonde.be/Comment-obtenir-une-adresse-de-reference-quand-on.html

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  46. maxou
    le 11 octobre 2017 à 14:38

    Bonjour,

    J’arrive au bout de mon stage d’attente. Je me suis inscrit à la FGTB ;On me demande les revenus de mes parents chez qui je sui cohabitant;

    Est-ce normal? Mes copains me disent que non.

    Merci de me répondre.

    Maxime

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 octobre 2017 à 14:05

      Bonjour Maxou,

      Oui c’est tout-à-fait normal.
      Pour introduire ta demande d’allocations de chômage, tu dois remplir le formulaire C1 à la FGTB: http://www.onem.be/fr/formulaires/c1
      Dans ce formulaire, tu dois en effet indiquer les revenus des personnes avec qui tu vis.

      Bien à toi