Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rappel : cette fiche traite des allocations de chômage sur base des études. Pour connaître le montant des allocations de chômage sur base d’un travail, tu peux lire la fiche « quels sont les montants des allocations de chômage ? ».

Les allocations d’insertion se nommaient « allocations d’attente » jusqu’au 31 décembre 2011.

Le montant des allocations d’insertion dépend de deux critères :

  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé ou cohabitant) ;
  • ton âge.

Les allocations d’insertion sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine). Elles ne sont pas soumises au précompte professionnel à condition que tu ne perçoives aucun revenu d’activité professionnelle en plus de tes allocations.

Les montants

Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu perçois 44,24 € par jour ou 1150,24 € par mois. Si tu prouves 78 jours de travail salarié pendant le stage d’insertion professionnelle, tu peux bénéficier d’une allocation majorée à 45,96 € par jour ou 1194,96 € par mois pendant les 16 premiers mois de chômage.

En tant qu’isolé, tu reçois :

  • 12,57 € par jour ou 326,82 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 19,76 € par jour ou 513,76 € par mois si tu as entre 18 et 20 ans ;
  • 32,73 € par jour ou 850,98 € par mois à partir de 21 ans.

Si tu es cohabitant, tu reçois :

  • 10,67 € par jour ou 277,42 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 17,03 € par jour ou 442,78 € par mois à partir de 18 ans.

Si ton conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement, tu es considéré comme cohabitant privilégié et tu peux bénéficier de montants un peu plus élevés :

  • 11,29 € par jour ou 293,54 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 18,14 € par jour ou 471,64 € par mois à partir de 18 ans.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire. Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci
      OU
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
      Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).
  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu vis seul et que tu ne partages pas avec d’autres personnes les intérêts matériels du ménage.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.
Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.
Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

Clique ici, pour connaître les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle,
Clique ici, pour en savoir plus sur le stage d’insertion professionnelle.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


84 questions pour “ Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

  1. nenny
    le 14 juillet 2017 à 15:34

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante et je bénéficie de l’aide du cpas. Je faisais des études et j’ai raté mon année. Mon rêve est de faire des études institutrice primaire. Je n’ai jamais été demandeuse d’emploi. J’aimerais commencer institutrice en septembre. Il y a t’il des possibilités ? Quels sont les conditions à remplir ? Le cpas n’accepte plus que je fasse des études supérieures c’est pourquoi je viens vers vous afin de voir si il y a des solutions.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 17 juillet 2017 à 12:42

      Bonjour Nenny,

      Tu as certainement dû signer un contrat Projet Individualisé d’Intégration Sociale (PIIS) avec le CPAS. Si c’est le cas, tout va dépendre des clauses de ce contrat. Par exemple, s’il y est stipulé que tu ne peux pas avoir un nombre maximum d’échec pour bénéficier de l’aide du CPAS et que tu ne remplis plus ces conditions, alors tu peux malheureusement voir ton aide supprimée ou suspendue; moyennant certaines obligations.

      Nous te conseillons alors de prendre contact avec ton assistant(e) social(e) et de lui expliquer ton désire et la nécessité pour toi de faire des études supérieures. Le CPAS veut peut-être te proposer un travail? Si tu tiens à poursuivre tes études et que le CPAS te demande de chercher un emploi ou t’en propose un par exemple, sache que tu peux toujours étudier en cours du soir. Pour ton information, il y a deux hautes écoles qui organisent le bachelier Institutrice Primaire à horaire adapté à Bruxelles (la HE Léonard de Vinci et la HE Francisco Ferrer).

      Dans l’hypothèse où aucun accord n’est trouvé, la décision du CPAS pourrait être contesté devant le tribunal.
      Tu trouveras plus d’informations sur la page suivante : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/que-faire-en-cas-de-decision-negative-du-cpas/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontater.

  2. Coralie
    le 12 juillet 2017 à 19:24

    Mon partenaire est moi vivons chez sa maman, qui elle travail et moi aussi à mi temps, mon partenaire lui touche aucuns revenu, ni salaire ni chômage car il a arrêter l’école.
    Je suis enceinte, j’accouche en janvier, il postule beaucoup mais énormément de réponses négative, ma question est ,as til droit à des revenus? Ou une aide ? Une fois qu’il sera papa? Je suis très inquiète et ne sait pas vers qui me retourner et à qui demander, ce petit bout arrive et nous avons qu un mi temps pour l’assumer.

    D’avance merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juillet 2017 à 10:31

      Bonjour Coralie,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise et t’assurer que ton compagnon pourra prétendre à un revenu.

      Mais s’il ne dispose d’aucun revenu, il pourrait s’adresser au CPAS de la commune dans laquelle vous êtes domiciliés.

      Cela dit, sache que l’aide octroyée par un CPAS n’est pas automatique. Lorsqu’il introduira une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier qu’il soit bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. On lui demandera alors de fournir toute une série de documents et d’informations sur sa (votre) situation familiale, ses revenus, les tiens, et ceux de sa mère,… Sache que le CPAS  est d’ailleurs obligé de tenir compte de ton revenu pour déterminer celui de ton compagnon, et peut tenir compte de celui de sa mère (dans la pratique, il le fait régulièrement). L’enquête sociale sera ensuite soumise au Comité Spécial du Service Social du CPAS qui décidera si tu as droit au revenu d’intégration, et ce dans un délai de 30 jours. Il est donc important que l’assistant(e) social(e) soit informé(e) de toute ta situation pour que la décision soit prise de la manière la plus juste.

      À partir de ton sixième mois de grossesse, sache que tu pourras également faire la demande d’une allocation de naissance. C’est un montant  qui te sera octroyé par ta caisse d’allocations familiales une seule fois pour la naissance de ton enfant. Pour l’obtenir, tu dois en faire la demande auprès de ta caisse d’allocations familiales et remettant un certificat médical de ton médecin attestant ta grossesse. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur ce lien : http://www.allocationsfamiliales.be/Les-prestations-familiales/L-allocation-de-naissance

      Après la naissance de ton enfant, tu auras droit à des allocations familiales mensuelles pour lui. Pour obtenir plus d’informations à ce propos, renseigne-toi auprès de ta caisse d’allocations familiales ou sur http://www.famifed.be/home

      Si tu es affiliée à une mutuelle, tu pourrais également prétendre à une prime de naissance. Pour ce faire, tu devras leur remettre un certificat médical attestant de ta grossesse.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. natascha
    le 11 juillet 2017 à 13:03

    Bonjour,

    J’aimerais savoir sur quel montant và se baser le chomage pour mes allocations d’insertions si j’ai travaillée 6mois en fpi , 6 mois en cdd, que j’ai 20 ans et 11 mois? (Vont il se baser sur mes 20 ou mes 21 ans ? Je suis de 1996)
    Vais-je avoir droit à plus d’argent étant donné que j’ai travaillée déjà 6 mois?
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 juillet 2017 à 14:37

      Bonjour Natascha,

      Tu pourras peut-être avoir droit à des allocations d’insertion à la fin de ton CDD. Le montant de ces allocations dépend de ton âge. Les allocations d’insertion te seront octroyées de manière journalière. Il est donc probable que tu perçoives une partie de ton mois indemnisé au montant octroyé aux personnes de 20 ans, et une autre partie indemnisé au montant octroyé aux personnes de 21 ans. Mais cette situation ne sera à concevoir que si tu es considérée comme isolée. En effet, dans les autres situations, les montants sont différents si tu as moins ou plus de 18 ans.

      Le fait d’avoir travaillé ne te permettra malheureusement pas de percevoir plus d’argent sauf si tu es cohabitante avec charge de famille.

      Sache également que tu n’auras pas droit aux allocations de chômage sur la base du travail non plus car dans ton cas, il faut que tu totalises 312 jours de travail salarié sur une période de 21 mois. Les 6 mois de FPI sont comptabilisés pour le stage d’insertion professionnelle mais ils ne sont pas considérés comme des jours de travail ordinaire étant donné qu’ils ne donnent pas lieu à des cotisations sociales pour le chômage. Cependant, 96 jours de formation en FPI sont comptabilisés au maximum.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  4. tdp
    le 6 juillet 2017 à 19:00

    Bonjour
    J’ai 57 ans, j’ai travaillé plus de 25 ans dans la même société.
    J’ai reçu mon préavis.
    Quel sera le montant de mes allocations de chômage et pour combien de temps.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 juillet 2017 à 11:33

      Bonjour Tdp,

      « Si tu es cohabitant avec charge de famille (anciennement appelé « chef de ménage »), tu reçois 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 16ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, cela dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.204,32€/mois.

      Si tu es isolé, tu reçois 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 55?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 1.011,66€/mois.

      Si tu es cohabitant, tu reçois 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois. Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 534,30€/mois. »

      Attention, dans certaines situations, il y a une possibilité d’avoir un complément d’ancienneté. Tu trouveras toutes le information nécessaires sur http://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/chomage-complet-avec-complement-danciennete.

      N’hésite pas! ;-)

  5. Petite fleur.
    le 1 juillet 2017 à 15:32

    Bonjours. J’ai 21ans j’ai eu mon CEB mais j’ai pas eux mon CESS. Je compte faire une formation pédicure medicale durant un ans. Je vie avec ma mère. Esque j’aurais droit a un chômage au bout de un ans d’inscription de chômage?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 juillet 2017 à 14:14

      Bonjour Petite Fleur,

      A quel niveau as-tu arrêté tes études secondaires? Car, pour bénéficier des allocations d’insertion, il faut s’inscrire comme demandeur d’emploi au service emploi de ta région pendant 12 mois, obtenir deux évaluations positives et remplir certaines conditions d’âge et d’études. Comme tu n’as pas obtenu ton CESS, tu devras avoir terminé (pas forcément réussi) la troisième année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel.

      Mais, comme tu as l’intention d’entamer une formation, cette période ne sera probablement pas prise en compte dans le calcul des journées ouvrant le droit aux allocation d’insertion; les études ou formations de plus de 9 mois n’étant pas comptabilisées. Aussi, si ta formation représente plus de 20h/semaine et que les cours se donnent en journée, elle ne sera pas prise en compte. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-journees-prises-en-compte-pour-le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  6. Marcus
    le 30 juin 2017 à 12:13

    Bonjour,

    J’ai 24 ans et je viens de recevoir aujourd’hui la 2eme evaluation positive de Forem et je vais introduire le dossier pour les allocations d’insertion aupres le CSC. Moi je vie avec ma feyoncee avec la quelle je forme un menage de fait (elle ne dispose d’aucun revenus et ses parents habitent en Roumanie, d’ou elle est originaire) et avec mes parents. Le seul qui percois des revenus c’est mon pere (il touche la mutualite environ 1000€).

    Question: moi avec ma feyoncee on est considere comme « cohabitant avec charge de famille » ou pas?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2017 à 15:24

      Bonjour Marcus,

      Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement, tu peux être considérè comme étant cohabitant avec charge de familles. Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.

      Nhésite pas si tu as besoin de plus d’informations

  7. johnw
    le 28 juin 2017 à 13:28

    Bonjour,

     

    J’ai 33 ans et je travaille en Belgique depuis 13 ans. Ma compagne est sud américaine.

    Elle m’a rejoint en Belgique et nous avons fait une cohabitation légale (en ordre depuis le mois passé).

    Elle a toujours travaillé en Amérique du Sud. Elle possède 2 diplômes et souhaitent travailler. Cependant, nous attendons prochainement un heureux événement et elle va donc avoir du mal à trouver directement un travail dans son secteur (chimie).

    A-t-elle droit à une quelconque allocation pour l’instant ? Allocation d’insertion, chômage, stage d’attente,… ?

    Merci de votre aide, je ne trouve pas beaucoup d’informations sur le sujet.

    John

     

  8. Korian
    le 28 juin 2017 à 11:23

    Bonjour,

    J’ai finis un gros stage en tant que technicien et je viens d’apprendre que je peux prétendre aux allocations d’insertion. Ma question est:

    -Est ce qu’il serait possible de toucher des arrièré sachant que je suis « éligible » si c’est le mot depuis Aout 2016 :)

    -De quels papiers ai je besoin d’amener à mon syndicats

    -Et quelle le montant que je pecevrait sachant que j’habite avec ma mère qui à un salaire et que j’ai eu 2 évaluations positive de l’ONEM

    Merci de vos réponses Bien à vous :p

  9. JUJU
    le 24 juin 2017 à 10:34

    Bonjour,

     

    J’ai 27 ans, j’ai travaillé 4 mois en 2016 mais mon contrat n’a pas été reconduit suite à la nouvelle circulaire des compétences dans l’enseignement (jétais sercrétaire de direction).  Je perçois le Cpas depuis septembre 2016 en tant qu’isolé. Depuis mai 2017, mon amie habite avec moi et nous percevons chacun le Cpas cohabitant.  Je viens se signer un PFI de 3 mois, qui sera suivi d’un CDI.  Mon amie commence à travailler mi-juillet en CDD 3 mois et CDI si concluant.

    Je souhaite savoir quel sera mon revenu réel net en tant que PFI, puis-je conserver mon Cpas durant les 3 mois de formation ? Quel sera le montant payé par mon employeur ? J’ai entendu dire que je devrais percevoir 60% le 1er mois, 80% le 2me mois et 100% le 3me mois du salaire de le fonction objet du PFI.  C’est assez nébuleux !!  Merci de m’éclairer à ce sujet

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 juin 2017 à 12:40

      Bonjour Juju,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre de manière précise à ta question car le PFI est en principe composé d’une allocation de formation et d’une prime de l’employeur.

      Si tu remplis les conditions pour avoir droit à une allocation de formation () tu devrais recevoir 17,03 € par jour soit 442,78 € par mois puisque tu seras considérée comme cohabitante. Si tu ne remplis pas les conditions pour percevoir cette allocation, tu pourras cumuler ton revenu du CPAS et la prime de l’employeur.

      La prime de l’employeur correspond à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et l’allocation de formation que tu percevras (ou revenu du CPAS). Celle-ci est effectivement progressive: l’allocation de formation ou CPAS  +  prime de l’employeur  doivent te fournir un revenu globale s’approchant au fur et à mesure du salaire que tu percevras pour cette fonction lorsque tu seras sous contrat ordinaire.

      Par exemple, pour une fonction où le salaire net est de 1200 euros, si tu reçois une allocations de formation (ou CPAS) de 500 euros, tu pourras ajouter à cela la prime de l’employeur équivalente à 80% de 1200-500 (soit 560 euros) puis à 90% de 1200-500 (soit 630 euros) puis à 100% de 1200-500 (soit 700 euros).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. mua
    le 21 juin 2017 à 18:54

    Bonjour,
    Alors voilà j’aurais deux petites question.
    j’ai 25 ans et habite encore chez ma maman qui est au chômage à cause d’invalidité de travaille a 70%. j’ai eu un stage d’attente pour le chômage mais qui n’a pas abouti ça fait déjà 2 ans. Problème de leurs coté apparament.. bref . Le mois passé j’ai eu un RDV pour remplir les papiers d’alloctions de chômage ect .. tout à été envoyer à L’ONEM .
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1 question: Je serais payer le mois qui viens ? ou vraiment dans 3 mois
    2 question: Combien serais-je payer ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 juin 2017 à 10:19

      Bonjour Mua,

      Ta situation n’est pas très claire car en principe il faut avoir terminer son stage d’insertion et introduire sa demande d’allocations d’insertion avant son 25ième anniversaire. Donc si l’on suis la règle générale, tu n’aurais malheureusement pas droit à une allocation d’insertion.

      Cela dit, si vu les soucis du côté ONEm que tu évoques te permettent de bénéficier d’allocations d’insertion, alors tu devrais être considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille) et percevoir 17,03 € par jour soit 442,78 € par mois.

      En ce qui concerne le délai de paiement, nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise. Cela dit, ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) dispose d’un délai de deux mois maximum pour transmettre le dossier à ton bureau de chômage.
      Ton bureau de chômage a ensuite un délai d’un mois maximum (+ 10 jours en cas de convocation) pour prendre sa décision.

      N’hésite pas à contacter ton organisme de paiement pour connaître l’avancement de ton dossier.

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  11. Sisi
    le 19 juin 2017 à 10:52

    Bonjour
    Je suis de mons je vis chez mes parents actuellement à la recherche d’un emploi . J’ai un forfait de 500 euros et des poussières et j’aimerais m’installer seule . À combien s’élèverait mon montant par mois au chômage en sachant que je travaillé à temps pleins pendant 9 mois . Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 juin 2017 à 13:49

      Bonjour Sisi,

      Sache que le montant des allocations d’insertion dépend non seulement  de la situation familiale et personnelle, mais aussi de l’âge de l’allocataire. Donc, si tu pars de chez tes parents pour habiter toute seule, tu bénéficieras du taux isolé et le montant sera en fonction de ton âge. Par exemple, si tu as plus de 21 ans, tu toucheras 868,14€/mois. Tu trouveras tous les montants sur la fiche ci-dessus.

      Par contre, s’il s’agit d’allocations de chômage sur base du travail et que tu es en 3ème période, tu toucheras un montant forfaitaire de 991€ en tant qu’isolée.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  12. Junior
    le 18 juin 2017 à 23:36

    Bonjour,

    Je suis actuellement en stage d’insertion professionnelle, celui-ci se terminera fin août 2017. Je fais actuellement une formation de Brancardier (avec EFT Echafaudage) en lien avec le Forem (formation de 6 mois). Je vis actuellement chez ma mère. A la rentrée, j’aimerais reprendre des cours du soir d’éducateur spécialisé ou une formation à l’IFAPME pour avoir plus de chance de trouver de l’emploi, cela me permettra-t-il de bénéficier de revenus d’allocation d’insertion?

     

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 juin 2017 à 16:33

      Bonjour Junior,
      En principe, lorsqu’on bénéficie d’allocation de chômage, une formation en soirée est compatible avec le fait d’avoir des allocations de chômage pour autant que tu continues à respecter les obligations imposées aux chômeurs http://www.bruxelles-j.be/?p=4592

      Par contre, concernant ta formation en alternance, tu devras introduire une demande de dispense auprès du Forem. Tu trouveras également les conditions pour bénéficier de cette dispense sur la fiche suivante: http://bruxelles-j.be/?p=4627

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  13. joju
    le 16 juin 2017 à 10:48

    Bonjour, j’ai 25 ans et je suis prof d’éducation physique et je fais des remplacements. Je perçois un complément de 17 eur par jour où je ne travaille pas. J’aimerais m’installer avec ma copine ou pas qui est actuellement jeune demandeuse d’emploi et touche donc 470 eur par mois.
    Si je m’installe seul je serai isolé ? Et toucherai 990 eur ? Et elle chez ses parents 470 eur ?
    Qu’en est il si nous vivons ensemble ?
    Combien aurons-nous si nous sommes tous les 2 demandeurs d’emploi ?
    Que se passera-t-il si je fais comme maintenant des remplacements ? Aurais-je encore un complément pour les jours sans ? Et elle ?
    J’ai cherché mais c’est très complexe
    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2017 à 15:38

      Bonjour Joju,

      En tant qu’isolé et bénéficiaire d’allocations d’insertion, tu pourrais prétendre à 868,14€/mois.
      En tant que cohabitant, le montant est de 451,62€/mois.

      Si vous vivez ensemble, vous serez considérés comme cohabitants privilégiés et vous aurez chacun 481,26€/mois. Mais si c’est plus intéressant pour vous, un de vous deux pourrait renoncer à ses allocations pour que l’autre bénéficie du taux “cohabitant avec charge de famille”: 1173,12€/mois.

      Si tu es bénéficiaire d’allocation d’insertion, tu les perds automatiquement pour les jours où tu travailles. Tu dois noircir la case de ta carte de contrôle pour chaque jour de travail. Il n’y a pas de complément.
      Si elle seule reçoit les allocations au taux cohabitant avec charge de famille (1173€), tes revenus n’aura pas d’impact sur son chômage si le montant brut de tes revenus ne dépasse pas 781,27 euros par mois. Par contre, si tu dépasses ce montant, elle retombera au taux cohabitant (451€).

      Bien à toi

  14. Sadzot
    le 15 juin 2017 à 20:53

    Bonjour, je me pose une question, en etant retourné chez ma maman qui elle touche une pension de ma vierge noir de quoi ai je droit ? Tout en sachant que je paye une pension allimantaire pour mes 2 enfants ?
    Si je touche est ce que ma maman sera diminué ? Merci de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 16 juin 2017 à 10:43

      Bonjour Sadzot,

      Les allocations comme personne handicapée ne sont jamais considérée comme un revenu par l’ONEM.
      Si ta maman n’a aucun autre revenu, tu devrais garder le droit au taux le plus avantageux:  cohabitant avec charge de famille.
      Nous ne sommes pas spécialisés dans les montants des allocations pour personne handicapée. Pour savoir si le changement de situation familiale de ta maman aura un impact sur son allocation, tu peux contacter le Service Phare: https://phare.irisnet.be/droits/allocations/allocations-aux-personnes-handicap%C3%A9es/#AAPA
      Ou encore ce service juridique:

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Bien à toi

  15. Papy
    le 13 juin 2017 à 18:09

    Bonjour, je suis Cohabitant sans revenu je suis en charge de ma compagne elle travail, elle gagne 1350€/mois avec allocation familiale de 90. J’ai ne pas du tout travailler depuis que je suis à Belgique.Je suis demandeur d’emploi, je viens de terminer une formation. Je suis dans le plan activa et est-ce-que je droit des allocations de chômage où insertion ?

  16. Mika
    le 13 juin 2017 à 12:07

    Bonjour, je travaille en belgique et habite en France, je travaille en belgique depuis plus de 8ans et je me suis marié et la je vient d’être papa, au niveaux du chômage je perçoit toujour La meme chose (chômage parciel, baisse de travaille)
    Je n’est pas changer ma situation personnel, en changeant ma situation vais-je percevoir plus de la part du chômage?
    Merci davance pour votre aide.

    Cordialement.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2017 à 16:17

      Bonjour Mika,

      Vu que tu vis en France, c’est la France qui est compétente pour t’octroyer des allocations de chômage et non la Belgique.
      Etant un centre d’information belge, nous ne pouvons pas t’informer sur la réglementation française.
      Nous te conseillons de contacter Pole Emploi pour savoir si tu peux espérer plus.
      Bien à toi

  17. Maite
    le 11 juin 2017 à 23:38

    Bonjours je vais avoir 21 le mois prochain j ais fait deux moi de stage avec là mirel est se que j aurais droit au chômage ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 juin 2017 à 09:52

      Bonjour Maite,

      Ta situation n’est pas très claire.

      Quel type de stage as-tu suivi auprès de la Mirel ?

      Si tu as 21 ans et que tu es inscrite comme demandeuse d’emploi auprès du Forem, tu devrais être en stage d’insertion. Dans ce cadre-là, les formations professionnelles subventionnées ou organisées par le Forem sont généralement pris en compte pour un stage d’insertion. D’ailleurs, si ce dernier était prévu pour une durée de minimum 4 mois, celui-ci te donneras automatiquement droit à une évaluation positive. Mais il faudrait savoir à quel moment de ton stage d’insertion tu te trouves pour savoir si tu peux potentiellement avoir droit à des allocations de chômage sur base des études.

      Si tu souhaites savoir dans quelle mesure est ce qu’une formation professionnelle est prise en compte pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail sache qu’elle est prise en compte à raison de maximum 96 jours.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  18. Isabelle
    le 8 juin 2017 à 09:18

    Bonjour, je suis actuellement en stage d’insertion. Récemment j’ai emménagé avec mon compagnon qui travaille. J’ai aussi une petite fille. Alors je souhaiterai savoir dans quel catégorie je serais (cohabitant avec famille a charge ? Car ma fille est ma charge) ou cohabitant tout simplement ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 juin 2017 à 11:42

      Bonjour Isabelle,

      Pour l’ONEm, à partir du moment où tu vis avec un partenaire, seule la situation sociale de ce partenaire est prise en compte. Donc dans ton cas, si ton compagnon travaille (et a un salaire supérieur à 781,27 euros par mois), tu auras le statut de cohabitant ordinaire (même s’il y a un enfant dans le ménage).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  19. JessicaaLogan
    le 6 juin 2017 à 20:04

    Bonjour, voilà j’ai une question, Je suis actuellement en stage d insertion qui se termine le 6 septembre 2017. Je ne travaille pas mais je vais suivre une formation de promotion sociale à partir du 17 septembre 2017. Est ce que j’aurais toujours droit au allocation familliale même si mon stage d insertion va être terminé ? Merci beaucoup pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2017 à 13:52

      Bonjour JessicaaLogan,

      Soit tu ouvres un droit aux allocations d’insertion et tu n’as alors plus droit aux allocations familiales (puisque tu perçois des allocations d’insertion). Dans ce cas, en fonction du type de formation que tu souhaites reprendre en promotion sociales, tu devras peut-être demander une dispense pour pouvoir continuer à percevoir tes allocations d’insertion tout en suivant une formation. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/ (Paragraphe « Dispense pour une autre formation ou études »).

      Soit tu n’ouvres pas de droit aux allocations d’insertion (parce que tu ne réunis pas toutes les conditions ou parce que tu n’as pas obtenu la dispense) et dans ce cas, tu peux bénéficier d’allocations familiales pour autant que tu aies toujours moins de 25 ans et que tu sois inscrite à au moins 17h de cours pas semaine s’il s’agit d’études de niveau secondaire ou à 27 crédits sur l’année s’il s’agit d’études de niveau supérieur.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  20. Audrey
    le 3 juin 2017 à 22:24

    Bonjour,

    je vis actuellement avec deux enfants et le papa du deuxième. Ce dernier vient d’avoir une réponse positive pour demande de régularisation auprès de l’office des étrangers. Je suis au CPAS donc c’est avec cela que nous vivons. Actuellement mon partenaire est à la recherche d’un travail et j’aimerai savoir si le CPAS va complètement me couper le RIS  lorsque ce dernier aura des revenus.

    A noter que je suis enceinte.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 juin 2017 à 16:02

      Bonjour Audrey,

      En effet, ces revenus seront pris en compte.
      S’il perçoit plus de 1.179,65 euros, vous ne percevrez plus de RIS.
      Par contre si ces revenus sont inférieurs à ce montant, un complément pourra vous être versé afin de continuer à percevoir au minimum le taux cohabitant de 1179,65 euros.

      N’hésite pas à nous recontacter pour toute autre question.

  21. Ji
    le 1 juin 2017 à 16:43

    Bonjour
    Maman d’une petite et enceinte d’une seconde. Je suis momentuelement en maladie pour ma grossesse jusqua l’arrivée du bb. Entre temps je me suis séparer de mon mari. Je persevait +-450e du chômage. Mnt je vie seul ou je loue mon appartement dont ma mere est propriétaire. Est ce que je toucherai plus au chômage avec deux enfant à charge merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 juin 2017 à 11:21

      Bonjour Ji,

      En principe, le montant de tes allocations de chômage n’augmentent pas lors de l’arrivée d’un nouvel enfant.

      Par contre, étant donné le montant que tu perçois, il semblerait que tu aies été considérée comme « cohabitante simple » auprès de l’ONEm.

      Si maintenant tu vis seule, nous te conseillons d’informer ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) de ton changement de situation familiale afin de voir si dans ta situation, il est possible pour toi d’être considérée comme cohabitante avec charge de famille (ce qui te permettra alors d’obtenir des allocations de chômage d’un montant plus élevé).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  22. Emilie
    le 31 mai 2017 à 07:15

    Bonjour, je viens de sortir de mes études et après 2 contrôles positifs. Jaurai droit aux allocations d’insertions. Sachant que je vais loué un appartement dont le propriétaire est mon père, et que j’aurai mon mari à ma charge. Combien pourrai-je percevoir? Est-ce que le fait que le propriétaire est mon père change le montant du chômage ou pas du tout? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 31 mai 2017 à 12:21

      Bonjour Emilie,

      Le fait que ton père soit le propriétaire de l’appartement que tu loues ne devrait pas avoir d’impact pour autant qu’il s’agisse bien d’un appartement séparé. Et si ton mari n’a aucun revenu, tu devrais bien avoir le statut de cohabitant avec charge de famille. Dans ce cas, tu percevras des allocations d’insertion d’un montant mensuel de 1150,24 €.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  23. Miia
    le 29 mai 2017 à 22:34

    Bonjour,
    Voilà je vis encore chez mes parent et touche donc 442,78 euro par mois
    Ma copine elle qui vis aussi chez ses parents viens de perdre son travail à temps partiel et touche donc 25,30 euro par jours ( qui sera dégressif vu qu’il est basée sur le travail et non les etude)
    Mais je voulais savoir si on avais le droit de louer une maison à deux? et si je pouvais donc être considéré comme chef de famille et la prendre à ma charge ? Quel sont les revenus que je toucherais ? Est ce que sa conterais dans mes 36 mois ou serait il reporter après mes 30 ans ? Mes allocations serait elles fixe ou dégressive ?
    Merci d’avance de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2017 à 15:00

      Bonjour Miia,

      Si vous vivez à deux, vous serez tous les deux indemnisés au taux cohabitant dit « privilégié ».
      C’est à dire que tu auras droit à 18,14 € par jour ou 471,64 € par mois.
      Pour que tu puisses être indemnisé au taux cohabitant avec charge de famille, il faut que ta copine renonce à ses allocations de chômage.
      En tant que cohabitant privilégié ou cohabitant avec charge de famille, le délai de 36 mois commence à courir à tes 30 ans. Plus d’info à ce sujet sur: http://www.bruxelles-j.be/?p=19505
      Les allocations d’insertion ne sont pas dégressives (contrairement aux allocations de chômage sur base du travail).
      Bien à toi

       

  24. niah
    le 24 mai 2017 à 22:31

    Bonsoir, habitant sous le même toit que ma belle mère (fonctionnaire) et mon compagnon (demandeur d’emploi indemnisé) et notre fils de 10 mois, je voudrais savoir le montant que l’on pourrait percevoir l’un et l’autre étant tout les deux demandeurs d’emploi bénéficiant des allocations dé chômage. Sachant que mon compagnon est considéré comme chef de famille mais que je ne refuse pas mon droit aux allocations de chômage. Et je voudrais aussi savoir le montant que l’on pourrait percevoir si l’on vivait sous le même toit mon compagnon, notre fils et moi en étant toujours au chômage.

    Merci d’avance.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 mai 2017 à 13:30

      Bonjour Niah,

      Si ton compagnon et toi êtes au chômage tous les deux, tout en vivant avec ta belle-mère, vous bénéficierez chacun des allocations de chômage au taux cohabitant.

      Mais sache que le calcul des montants se fait sur base de la dernière rémunération brute, de la situation familiale et personnelle et de la durée du chômage. N’ayant pas plus d’informations sur vos situations respectives, nous ne pourrons te dire avec précision quels seront les montants de vos allocations. Tu trouveras plus d’informations sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tes allocations de chômage sont sur base de tes études, tu bénéficieras du taux cohabitant privilégié; idem pour ton compagnon. Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.

      Même si vous ne viviez plus avec ta belle-mère, la situation serait la même.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  25. poupinette
    le 24 mai 2017 à 14:41

    Etant cohabitante , j’obtiendrais 442.78 euros  et quel est la prime versée par l’employeur ou je fais ce stage ? 200 euros ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 16:34

      Bonjour Poupinette,

      Si tu parles du FIP/PFI , sache que la prime de l’employeur est équivalente à à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et ton allocation de chômage. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=7252

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  26. Moi
    le 23 mai 2017 à 14:57

    J’ai un art 60 de 12 mois bientôt terminé.
    Je suis isolée
    Combien aurais je à la fin de mon contrat au chômage?

  27. Emi
    le 23 mai 2017 à 11:21

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en Juin 2016, depuis je suis inscrite comme demandeur d’emploi. Malgré que j’ai cherché du travail j’en ai jamais eu. J’ai passé mes 2 contrôles et tout les deux sont positifs. Je doit aller m’inscrire au syndicat à partir du 7 juin 2017. Ma situation est celle-ci; j’ai 21 ans, je suis marié avec un étranger et nous sommes entrain de faire le contrat de bail pour un appartement. Mais le changement d’adresse ne sera peut être pas encore valide jusqu’au 7juin. Combien je percevrai d’allocations d’insertion sachant que j’ai mon mari à ma charge? Est-ce que je devrai donner mon contrat de bail pour qu’ils se basent sur ça pour faire mon revenue? Car je ne serai plus cohabitante chez mes parents. Combien de temps après l’inscription au syndicat aurai-je le montant sur mon compte? Merci à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 15:00

      Bonjour Emi,

      L’ONEm se base sur la situation de fait. Si au moment où tu introduis ta demande d’allocations d’insertion tu vis déjà avec ton mari, il faut le déclarer comme tel même si la domiciliation n’est pas encore validée. L’organisme de paiement se rendra probablement compte que la situation que tu déclares n’est pas là même que celle enregistrée officiellement et ils te demanderont alors la raison et les preuves de ta déclaration. Le contrat de bail, une attestation du propriétaire (avec une copie de sa carte d’identité), des factures, … peuvent être des preuves te permettant de prouver ta situation de fait.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  28. Mila
    le 18 mai 2017 à 23:51

    Bonjour,

    J’ai accouché il a 3 mois, nous habitons moi mon conjoint et le bebe mais juste mon conjoint travaille, nous n’avons aucune aide et moi je n’ai aucun revenu. Je voudrais savoir si j’ai droit à qqch jusqu’a que je trouve un travail/formation?
    Merci

  29. Gwen
    le 15 mai 2017 à 03:49

    Bonjour je recois que 78 euro pars mois en cohabitant cela est il normal j ai 18 ans et je suis enceinte

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 15:04

      Bonjour Gwen,

      Il nous semble effectivement particulier que tu perçoives des allocations d’insertion (chômage après études) de 78 euros par mois (pour autant que tu ne travailles pas en parallèle ou que tu n’aies pas eu de suspension partielle de tes allocations de chômage suite à une mauvaise évaluation). Peut-être ne s’agit-il pas d’allocations de chômage ?

      Si tu perçois bien des allocations de chômage sur base de tes études,  nous te conseillons donc de contacter ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC)  afin de voir s’il est possible de régulariser ta situation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  30. Roni
    le 11 mai 2017 à 01:25

    Bonjour,
    J’ai 24 ans e j’ai deja accompli mon stage d’insertion professionelle , mais j’ai fait mes etudes a l’etranger.
    Je lu que dans ce cas les allocations peuvent etre octroyé si je prouve 78 jours de travail salarié en belgique ou si je m’etabli comme independent pendent au moins 3 mois. En sachant que je travail en tant que artiste , mais sourtout a l’etranger , me prestation salarié effectué en dehors de la belgique ne sont pas prises en compte. Je pense donc m’etablir en tant que independent, pour pouvoir pretendre aux allocations. Je me suis inscrit aux guichet d’entreprise, et a une casse d’assurance. Je vien lire que cela n’est pas suffisant pour aquerir le statut d’independent et que l’INASTI doit de sa part valider le statut d’independent des artistes a travers l’analyse d’un formulaire a remettre. Pouvez me confirmer ceci et m’aider a comprendre quelle est la demarche pour etre legalment consideré independent? Pensez vous que si je m’etabli en tant que independent pendent un certain periode j’aurai droit aux allocation? Merci d’avance…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 14:14

      Bonjour Roni,

      Les artistes sont à priori considérés comme des salariés. Pour être indépendants, ils doivent donc prouver leur indépendance socio-économique vis-a-vis des commanditaires. Tu retrouveras ces informations ici: http://www.inasti.be/fr/obligations-legales-pour-les-artistes

      En tant qu’artiste, il est également possible de faire une déclaration d’activité indépendante auprès de la Commission Artiste. Cela renforce le statut d’indépendant.

      N’étant pas spécialisé ces questions, nous te conseillons de prendre contact avec un de nos partenaires tels que le Service 1819 (Spécialisé dans le travail indépendant sur Bruxelles: http://www.1819.be/fr) ou Iles asbl (spécialisé dans le statut d’artiste et l’entrepreneuriat: http://www.iles.be/contact-2/) ou encore directement avec la Commission Artiste (http://www.inasti.be/fr/commission-artistes).

      Le fait d’avoir été établi comme indépendant à titre principale durant une période minimal de 3 mois devrait effectivement te permettre de répondre à la condition d’étude pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion pour autant que tu aies obtenu une équivalence ou une admission à des études supérieures en Belgique: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_3 Bien sûr, il faudra également répondre à toutes les autres conditions (stage d’insertion, âge, évaluations positives, …).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions

      • Roni
        le 21 mai 2017 à 19:26

        Bonjour,
        Encore quelques questions :
        Si je m’établis comme indépendant pendant un période minimale de 3 mois, et je satisfais toutes les conditions pour pouvoir bénéficier des allocation d’insertion (24 ans,stage d’insertion accompli, diplôme d’études supérieures en Belgique)  afin que la demande soit considéré , faudra-il entre temps avoir arrêté l’activité d’indépendant?  est-il possible de percevoir les allocations tout en étant indépendant?

        La deuxième question concerne le stage d’insertion: mon stage d’insertion a été fait chez Actiris mais je déménage bientôt en Flandre. Faudra-t-il que je me réinscrive auprès du Vdab?  J’imagine que il sera tenu compte du stage déjà effectué avec Actiris, mais pouvez vous me confirmer cela?

        Comment introduire la demande d’allocation d’insertion? Cette demande se fait toujours a travers le syndicat?

        En espérant que les questions soient assez claires,

        merci d’avances pour votre disponibilité

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 22 mai 2017 à 15:28

          Bonjour Roni,

          Normalement, il n’est pas possible d’exercer une activité indépendante tout en percevant des allocations d’insertion. Cela est parfois possible en tant qu’indépendant complémentaire mais pas en tant qu’indépendant classique. Tu trouveras plus d’information sur le travail indépendant (et les activités artistiques) et le bénéfice d’allocations sur ces pages du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87, http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158 et http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t53 Hors dispense prévue dans les liens précédents, tu ne peux plus avoir le statut d’indépendant si tu tu veux percevoir des allocations d’insertion.

          En ce qui concerne ton stage d’insertion, peu importe qu’il ait été fait lorsque tu vivais en Flandre ou à Bruxelles, cette période de demandeur d’emploi en prise en compte quelle que soit la région dans laquelle elle a été effectuée. Pour introduire ta demande d’allocations d’insertion, tu dois te réinscrire comme demandeur d’emploi (donc au Vdab si tu as déjà déménagé) et introduire ta demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement. Il s’agit donc soit d’un syndicat de ton choix, soit de l’organisme de paiement public (HVW en Flandre).

          Tu trouveras toutes les démarches sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

          • Roni
            le 30 mai 2017 à 10:02

            Bonjour,

            Après avoir réfléchi sur cette réponse j’ai encore un doute:

            Admettons que je fasse la demande a la commission artiste pour la déclaration de l’activité indépendant, et que après quelque mois je choisi d’arrêter mon activité (cessation de l’inscription a la BCE / casse d’assurance ecc.) Je peux donc m’inscrire comme demandeur d’emploi , et demander des allocations d’insertion, ou faut il aussi annuler le statut d’indépendant attribué par la commission artiste?

            J’hésite a faire cette déclaration sans savoir si ça peux demander de démarche supplémentaires  dans le cas ou dans le future je souhaiterai changer de statut (faire peut être aussi des contrats salarié) et/ou demander de bénéfices…

            Merci beaucoup…

             

            • Infor Jeunes Bruxelles
              le 30 mai 2017 à 13:39

              Bonjour Roni,

              Selon nous, si tu arrêtes ton activité d’indépendant, le fait d’avoir fait la déclaration d’artiste indépendant n’est pas un frein. Cependant, nous te conseillons d’en discuter avec Iles asbl qui est plus spécialisés dans les questions concernant les activités artistiques: http://www.iles.be/

              Bien à toi.

  31. Jérôme
    le 9 mai 2017 à 19:53

    Bonjour, serait-il possible que je soit toujours aux chômage si j’entamais une 7ème professionnelle en sachant que cette j’ai une dispense pour les deux dernières années que j’ai faite à l’IFAPME? Et si c’est le cas, est-ce que c’est possible que je puisse prendre ma petite sœur à charge

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 11:34

      Bonjour Jérôme,

      En principe, tu pourras probablement bénéficier d’une dispense pour effectuer une 7ième professionnelle. A priori, rien ne t’empêche de pouvoir introduire une nouvelle demande puisqu’il s’agit d’un autre type d’enseignement, et donc d’une autre dispense (dispense pour une formation de plein exercice). Il faudra vérifier que tu remplisses bien toutes les conditions citées ci-dessus (ce qui semble être le cas).

      Concernant la prise en charge de ta soeur, sache qu’en principe, rien ne t’empêche non plus de pouvoir le faire. Par contre, il est possible que ce changement de situation familiale ait un impact sur le montant de tes allocations de chômage. En effet, si tu vis exclusivement avec ta soeur et qu’elle ne dispose d’aucun revenu  professionnel ou de remplacement (allocations de chômage, mutuelle, d’interruption de carrière, CPAS… ), l’ONEM te considèrera comme cohabitant ayant charge de famille. Dans le cas inverse, tu seras considéré comme cohabitant simple (sans charge de famille).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  32. oce
    le 9 mai 2017 à 02:01

    Bonsoir je voudrais savoir ma maman est au chomage son homme a moi et ma soeur a ses charges j’ai eu un bebe j’ai eu un taux chef de famille mais seriez vous me dire si ces possible d avoir un chef de famille au chomage et au cpas aussi merci

    Je me suis un peux mal exprimer mais avoir 2 chefs de famille un au chomage et un cpas sur le même toit

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 10:03

      Bonjour Oce,

      Ta situation n’est pas très claire.

      Mais si tu souhaites savoir s’il est possible que ta maman perçoive des allocations de chômage comme cohabitant avec charge de famille et que toi tu perçoives un revenu d’intégration social du CPAS au taux chef de ménage, sache qu’en principe, dans ta situation cela pourrait être possible.

      En effet, le statut de ta mère dépend de la situation financière de son homme (indépendamment des autres personnes qui vivent avec elle): en fonction de ses revenus, elle sera considérée comme cohabitante avec charge de famille s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’il n’a aucun revenu.

      Concernant ton cas, si tu n’a pas de revenu, tu pourrais théoriquement ouvrir un droit au revenu d’intégration sociale (RIS). Cela dit, comme cette aide est résiduaire, elle n’est pas octroyée de manière automatique. En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Comme tu as un enfant, tu pourrais effectivement bénéficier d’un taux chef de famille. Il est possible que le CPAS prenne peut-être en compte le revenu de ta mère, et t’octroiera un RIS  en complément du revenu de ta mère. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  33. lou
    le 8 mai 2017 à 15:13

    Bonjour,

    j’ai travaillé pendant 3 ans à mi-temps (entre 20 et 30 h semaines) en tant que serveuse à Bruxelles. J’ai démissionné pour m’installer en province de Luxembourg, à Arlon. J’ai fait mes demandes de chômage. Je n’ai pas été sanctionnée, car je suivais mon copain qui a trouvé un emploi dans la région.  Par contre je n’ai droit qu’à 530€ d’allocation de chômage, alors que pendant 3 ans, j’ai gagné entre 1000 et 1200 € net! Je ne comprends pas du tout  leurs calculs. J’ai lu qu’on se basait sur le dernier salaire, sauf qu’en janvier j’ai fini le 13 (1/2 mois), et en décembre il fermait le magasin 10 jours à cause des fêtes de fin d’année. Du coup pour se baser sur mon salaire, il faut retourné à novembre. (Est-ce que c’est possible?) Car c’est le vrai salaire que j’ai gagné pendant 3 ans. (J’ai travaillé exprès 3 année consécutives , alors que je détestais mon job, pour pouvoir respirer quelques mois et vivre de ma vrai passion et je me retrouve avec 530€ pour vivre! Ça me désole! )

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2017 à 16:31

      Bonjour Lou,

      Je te propose de contacter l’atelier des droits sociaux, pour qu’il vérifie avec toi si le montant est bien correcte.

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  34. Lia
    le 6 mai 2017 à 11:52

    Bonjour, j’ai travaillé en tant que stagiaire (employé) en entreprise avec rémunération dans la période de 2011-2012. Est ce qu’il est possible d’avoir une allocation de chômage de chômage maintenant ou est-il trop tard? En sachant que j’ai 25 ans et que je suis toujours aux études supérieures

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2017 à 10:37

      Bonjour Lia,

      Malheureusement, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion car pour ce faire, il faut avoir terminé ses études, effectué un stage d’insertion de 310 jours (1 an), obtenu deux évaluations positives et introduit sa demande avant son 25ième anniversaire.

      Il semblerait qu’il te sera également difficile d’ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. En effet, pour ce faire, il faut totaliser au minimum 312 jours (1 an) de travail salarié sur les 21 mois précédent ta demande, ce qui actuellement te mènerait à Août 2015. Cela signifie que tu devrais totaliser 312 jours de travail entre Août 2015 et maintenant pour pouvoir ouvrir un droit, ce qui n’est malheureusement pas ton cas.

      Dans le but de faire prendre en compte ta période de travail de 2011-2012, sache qu’il est parfois possible de prolonger cette période de référence par des événements tels que naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale -secteur chômage (travail indépendant),…

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Lia
        le 8 mai 2017 à 11:18

        Pourtant, je connais certaines personnes qui ont une allocation de chômage pendant leur étude, c’est pour ç a que je viens vers vous pour savoir si il était possible dans mon cas.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 8 mai 2017 à 14:11

          Bonjour Lia,

          Il est parfois possible de prétendre à des allocations de chômage tout en entamant des études, et ce pour autant que l’on ait, préalablement au début de ses cours, demandé une dispense au service emploi de sa région (Actiris, VDAB, Forem, ADB). C’est peut être le cas des personnes que tu connais. Plus de détails en cliquant sur ce lien : http://bruxelles-j.be/?p=4627

          Tu comprends donc que ces personnes ont d’abord dû remplir les conditions pour ouvrir un droit, puis ont demandé une autorisation pour bénéficier des allocations de chômage tout en suivant des études.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Marco2014
    le 4 mai 2017 à 12:42

    Je travaille depuis 30 ans je dois m’inscrire au chômage suite à une perte d’emploi je suis cohabitant avec des enfants à charge et une femme qui travaille avec un salaire de plus de 2500 € brut ça sera le montant de mon indemnité

  36. Johanna
    le 3 mai 2017 à 18:32

    Bonjour voici ma question je suis employé dans une société de titre service la société vient d’être racheté je ne suis pas d’accord avec cela nous formions une belle famille et tout ça va changer pour une grosse entreprise où on n’est plus qu’un numéro je voulais savoir suis-je obligé de Ré signer si pas aurais-je droit au chômage et en plus de ça ai-je droit au chômage si mon compagnon est indépendant merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 10:35

      Bonjour Johanna,

      Tu trouveras des informations sur le transfert d’entreprise sur cette page: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=492

      Normalement, les contrats de travail sont automatiquement transférés sans que tu n’aies à signer de nouveau contrat.

      Si on te propose de signer un nouveau contrat (ou un avenant à ton contrat actuel), tu es toujours en droit de refuser. L’entreprise pourrait alors te licencier. Dans ce cas, tu risques une sanction seulement si l’ONEm apprend que tu as refuser de signer un nouveau contrat (et que tu as donc refusé un emploi). Dans ce cas, la sanction peut être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      Le fait que ton compagnon soit indépendant ne t’empêche pas de percevoir des allocations de chômage. Cela aura par contre un impact sur ton statut et donc sur le montant de tes allocations. Si tu vis avec un indépendant, tu auras d’office le statut de cohabitant. Attention, si tu perçois des allocations d’insertion (sur base des études) et non des allocations de chômage (sur base du travail), parce que tu n’as pas encore assez travaillé que pour pouvoir ouvrir un droit par exemple, le fait d’avoir le statut de cohabitant peut avoir un impact sur ton droit puisque les allocations d’insertion sont limitées dans le temps.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. Moi
    le 2 mai 2017 à 16:45

    Bonjour,
    Je suis en formation (FPI)
    Je suis coahabitante
    J’ai 30 ans et je n’ai plus droit aux allocations de chômages
    Est ce que j’ai droit au (AGR)?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 10:33

      Bonjour Moi,

      Il semble malheureusement peu probable que tu puisses bénéficier d’une AGR, car pour ce faire, il faut travailler à temps partiel alors que tu pourrais théoriquement ouvrir le droit des allocations de chômage (ou d’insertion)si tu n’étais pas sous contrat.

      Par contre, sache que pendant un FPI, tu peux (à certaines conditions) bénéficier d’une allocation de formation en plus de la prime de l’employeur. Plus d’informations à ce sujet sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/?p=7252

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  38. Houly
    le 30 avril 2017 à 19:09

    Bonjour,

    1)Si une personne est isolé et est actuellement au chômage depuis un certains temps et à plus de 50ans avec toutes les difficultés à trouver un travail, est ce que cette personne pourrait bénéficier d’un revenu minimum indéfiniment sans apporter les preuves de recherche d’emploi sachant que le marcher pour les non diplômé et même les diplômé sont parfois dans la même difficulté, ou est qu’ont peux lui supprimé la totalité de son chômage?
    2) est ce qu’un chômeur peux lui même demander une suspension provisoire de chômage pour divers raisons, et Que ce passerait il lorsqu’il voudra retrouvé ces droits.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 11:36

      Bonjour Houly,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse. Nous ne sommes donc pas spécialisés dans les dispenses prévues pour les demandeurs d’emploi d’un certain âge. Tu trouveras ici qu’avant 60 ans, tu dois être totalement disponible et donc chercher activement un emploi: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t52#h2_4  Nous te conseillons d’en parler avec ton organisme de paiement.

      Il est possible d’interrompre son droit aux allocations de chômage. Soit officiellement en renonçant à son droit pour une durée d’un an en remettant un formulaire signé à ton organisme de paiement. Soit en ne remettant plus ses cartes de contrôle et en se désinscrivant comme demandeur d’emploi.

      Tu peux récupérer tes allocations de chômage pour autant que tu en refasses la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

       

  39. andyboys
    le 20 avril 2017 à 23:18

    Voila dans peu de temps je vais etre au chomage , je cohabite avec ma copine qui travaille dans les titres services mais gagne environs 600 euro par mois . Ma question est ;lorsque je serai au  chomage j aurai le statut de chef de ménage donc des allocations fixes ou dan le cas contraire elles seraient régressives.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 avril 2017 à 11:36

      Bonjour Andyboys,

      Tu peux avoir le statut de cohabitant avec charge de famille si les revenus de ta copine ne dépassent pas 765,97 euros brut par mois.

      Si tu perçois des allocations de chômage (sur base du travail), quel que soit ton statut familial, les allocations de chômage seront dégressives. Par contre, le calcul est différent ce qui fait que la dégressivité est plus importante pour les personnes ayant le statut de cohabitant ordinaire. Tu peux voir cela en comparant les tableaux sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tu perçois des allocations d’insertion, le montant est toujours fixe (pas de dégressivité) et dépend de ta situation familiale et de ton age. Tu retrouveras les montants ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.