Bruxelles-J

Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Rappel : cette fiche traite des allocations de chômage sur base des études. Pour connaître le montant des allocations de chômage sur base d’un travail, tu peux lire la fiche « quels sont les montants des allocations de chômage ? ».

Les allocations d’insertion se nommaient « allocations d’attente » jusqu’au 31 décembre 2011.

Le montant des allocations d’insertion dépend de deux critères :

  • ta situation personnelle et familiale (cohabitant avec charge de famille, isolé ou cohabitant) ;
  • ton âge.

Les allocations d’insertion sont accordées pour tous les jours de la semaine à l’exception des dimanches (6 allocations par semaine). Elles ne sont pas soumises au précompte professionnel à condition que tu ne perçoives aucun revenu d’activité professionnelle en plus de tes allocations.

Les montants

Si tu es cohabitant avec charge de famille, tu perçois 44,24 € par jour ou 1150,24 € par mois. Si tu prouves 78 jours de travail salarié pendant le stage d’insertion professionnelle, tu peux bénéficier d’une allocation majorée à 45,96 € par jour ou 1194,96 € par mois pendant les 16 premiers mois de chômage.

En tant qu’isolé, tu reçois :

  • 12,57 € par jour ou 326,82 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 19,76 € par jour ou 513,76 € par mois si tu as entre 18 et 20 ans ;
  • 32,73 € par jour ou 850,98 € par mois à partir de 21 ans.

Si tu es cohabitant, tu reçois :

  • 10,67 € par jour ou 277,42 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 17,03 € par jour ou 442,78 € par mois à partir de 18 ans.

Si ton conjoint dispose uniquement de revenus de remplacement, tu es considéré comme cohabitant privilégié et tu peux bénéficier de montants un peu plus élevés :

  • 11,29 € par jour ou 293,54 € par mois si tu as moins de 18 ans ;
  • 18,14 € par jour ou 471,64 € par mois à partir de 18 ans.

Les allocations d’insertion sont-elles limitées dans le temps ?

Oui ! Il s’agit d’une nouvelle mesure depuis le 1er janvier 2012. Les allocations d’insertion sont octroyées pour une période de 36 mois maximum, prolongeable sous certaines conditions. Le calcul du crédit de 36 mois débute au plus tôt à partir du 1er janvier 2012 (en d’autres termes, les périodes de chômage indemnisées en allocations d’attente avant le 1er janvier 2012 ne sont pas comptées pour le calcul du crédit).

Des règles dérogatoires sont cependant prévues pour les cohabitants avec charge de famille, les isolés et les cohabitants dits « privilégiés ». Pour eux, le crédit de 36 mois débute à partir du mois qui suit leur 30ème anniversaire. Tu trouveras plus d’explication sur ce crédit de 36 mois sur la fiche jusque quand as-tu droit aux allocations d’insertion ?

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant avec charge de famille ?

  • Si tu cohabites avec un conjoint ou un partenaire (marié ou non) ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
    Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation, même si ces personnes disposent de revenus.
  • Si tu ne cohabites pas avec un conjoint ou un partenaire mais exclusivement avec :
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition que tu puisses prétendre aux allocations familiales pour au moins un de ceux-ci
      OU
    • un ou plusieurs enfant(s) à condition qu’aucun de ceux-ci de dispose de revenu professionnels ou de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs enfants (avec bénéfice d’allocations familiales pour au moins un) et d’autres parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus. Pour autant que ces derniers ne disposent ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement
      OU
    • un ou plusieurs parents ou alliés jusqu’au troisième degré inclus, ne disposant ni de revenus professionnels, ni de revenus de remplacement.
      Dans ce cas, la présence d’autres personnes dans le ménage ne modifie pas ta situation à condition que ces personnes ne disposent d’aucun revenu (professionnel ou de remplacement).
  • Si tu vis seul et que tu paies une pension alimentaire (sur base d’une décision judiciaire ou d’un acte notarié).

Dans quel cas es-tu considéré comme isolé ?

Tu es considéré comme isolé lorsque tu vis seul et que tu ne partages pas avec d’autres personnes les intérêts matériels du ménage.

Dans quel cas es-tu considéré comme cohabitant ?

Si tu n’habites pas seul et que tu ne peux pas justifier de charge de famille, tu es considéré comme cohabitant.
Il y a cohabitation lorsque deux ou plusieurs personnes vivent sous le même toit et règlent principalement en commun les questions ménagères.
Si tu habites dans une maison communautaire, l’ONEM considère qu’il y a cohabitation lorsque les commodités sont utilisées en commun et qu’il y a :

  • soit partage des frais concernant le loyer, l’entretien ou la nourriture ;
  • soit une répartition interne des tâches.

Si tu habites dans une chambre, que tu t’occupes de ton propre ménage et que tu ne partages aucun frais avec d’autres habitants, tu seras considéré comme isolé par l’ONEM même si certaines commodités (douche, WC, cuisine) sont communes. Cependant, s’il s’agit d’une chambre chez tes parents ou chez un membre de ta famille, tu ne seras pas considéré comme « isolé ».

Clique ici, pour connaître les démarches à effectuer en fin de stage d’insertion professionnelle,
Clique ici, pour en savoir plus sur le stage d’insertion professionnelle.

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


118 questions pour “ Quels sont les montants des allocations d’insertion ?

  1. niah
    le 24 mai 2017 à 22:31

    Bonsoir, habitant sous le même toit que ma belle mère (fonctionnaire) et mon compagnon (demandeur d’emploi indemnisé) et notre fils de 10 mois, je voudrais savoir le montant que l’on pourrait percevoir l’un et l’autre étant tout les deux demandeurs d’emploi bénéficiant des allocations dé chômage. Sachant que mon compagnon est considéré comme chef de famille mais que je ne refuse pas mon droit aux allocations de chômage. Et je voudrais aussi savoir le montant que l’on pourrait percevoir si l’on vivait sous le même toit mon compagnon, notre fils et moi en étant toujours au chômage.

    Merci d’avance.

  2. poupinette
    le 24 mai 2017 à 14:41

    Etant cohabitante , j’obtiendrais 442.78 euros  et quel est la prime versée par l’employeur ou je fais ce stage ? 200 euros ?

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mai 2017 à 16:34

      Bonjour Poupinette,

      Si tu parles du FIP/PFI , sache que la prime de l’employeur est équivalente à à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et ton allocation de chômage. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/?p=7252

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. Moi
    le 23 mai 2017 à 14:57

    J’ai un art 60 de 12 mois bientôt terminé.
    Je suis isolée
    Combien aurais je à la fin de mon contrat au chômage?

  4. Emi
    le 23 mai 2017 à 11:21

    Bonjour,

    J’ai terminé mes études en Juin 2016, depuis je suis inscrite comme demandeur d’emploi. Malgré que j’ai cherché du travail j’en ai jamais eu. J’ai passé mes 2 contrôles et tout les deux sont positifs. Je doit aller m’inscrire au syndicat à partir du 7 juin 2017. Ma situation est celle-ci; j’ai 21 ans, je suis marié avec un étranger et nous sommes entrain de faire le contrat de bail pour un appartement. Mais le changement d’adresse ne sera peut être pas encore valide jusqu’au 7juin. Combien je percevrai d’allocations d’insertion sachant que j’ai mon mari à ma charge? Est-ce que je devrai donner mon contrat de bail pour qu’ils se basent sur ça pour faire mon revenue? Car je ne serai plus cohabitante chez mes parents. Combien de temps après l’inscription au syndicat aurai-je le montant sur mon compte? Merci à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 23 mai 2017 à 15:00

      Bonjour Emi,

      L’ONEm se base sur la situation de fait. Si au moment où tu introduis ta demande d’allocations d’insertion tu vis déjà avec ton mari, il faut le déclarer comme tel même si la domiciliation n’est pas encore validée. L’organisme de paiement se rendra probablement compte que la situation que tu déclares n’est pas là même que celle enregistrée officiellement et ils te demanderont alors la raison et les preuves de ta déclaration. Le contrat de bail, une attestation du propriétaire (avec une copie de sa carte d’identité), des factures, … peuvent être des preuves te permettant de prouver ta situation de fait.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  5. Mila
    le 18 mai 2017 à 23:51

    Bonjour,

    J’ai accouché il a 3 mois, nous habitons moi mon conjoint et le bebe mais juste mon conjoint travaille, nous n’avons aucune aide et moi je n’ai aucun revenu. Je voudrais savoir si j’ai droit à qqch jusqu’a que je trouve un travail/formation?
    Merci

  6. Gwen
    le 15 mai 2017 à 03:49

    Bonjour je recois que 78 euro pars mois en cohabitant cela est il normal j ai 18 ans et je suis enceinte

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 mai 2017 à 15:04

      Bonjour Gwen,

      Il nous semble effectivement particulier que tu perçoives des allocations d’insertion (chômage après études) de 78 euros par mois (pour autant que tu ne travailles pas en parallèle ou que tu n’aies pas eu de suspension partielle de tes allocations de chômage suite à une mauvaise évaluation). Peut-être ne s’agit-il pas d’allocations de chômage ?

      Si tu perçois bien des allocations de chômage sur base de tes études,  nous te conseillons donc de contacter ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC)  afin de voir s’il est possible de régulariser ta situation.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  7. Roni
    le 11 mai 2017 à 01:25

    Bonjour,
    J’ai 24 ans e j’ai deja accompli mon stage d’insertion professionelle , mais j’ai fait mes etudes a l’etranger.
    Je lu que dans ce cas les allocations peuvent etre octroyé si je prouve 78 jours de travail salarié en belgique ou si je m’etabli comme independent pendent au moins 3 mois. En sachant que je travail en tant que artiste , mais sourtout a l’etranger , me prestation salarié effectué en dehors de la belgique ne sont pas prises en compte. Je pense donc m’etablir en tant que independent, pour pouvoir pretendre aux allocations. Je me suis inscrit aux guichet d’entreprise, et a une casse d’assurance. Je vien lire que cela n’est pas suffisant pour aquerir le statut d’independent et que l’INASTI doit de sa part valider le statut d’independent des artistes a travers l’analyse d’un formulaire a remettre. Pouvez me confirmer ceci et m’aider a comprendre quelle est la demarche pour etre legalment consideré independent? Pensez vous que si je m’etabli en tant que independent pendent un certain periode j’aurai droit aux allocation? Merci d’avance…

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 11 mai 2017 à 14:14

      Bonjour Roni,

      Les artistes sont à priori considérés comme des salariés. Pour être indépendants, ils doivent donc prouver leur indépendance socio-économique vis-a-vis des commanditaires. Tu retrouveras ces informations ici: http://www.inasti.be/fr/obligations-legales-pour-les-artistes

      En tant qu’artiste, il est également possible de faire une déclaration d’activité indépendante auprès de la Commission Artiste. Cela renforce le statut d’indépendant.

      N’étant pas spécialisé ces questions, nous te conseillons de prendre contact avec un de nos partenaires tels que le Service 1819 (Spécialisé dans le travail indépendant sur Bruxelles: http://www.1819.be/fr) ou Iles asbl (spécialisé dans le statut d’artiste et l’entrepreneuriat: http://www.iles.be/contact-2/) ou encore directement avec la Commission Artiste (http://www.inasti.be/fr/commission-artistes).

      Le fait d’avoir été établi comme indépendant à titre principale durant une période minimal de 3 mois devrait effectivement te permettre de répondre à la condition d’étude pour ouvrir le droit aux allocations d’insertion pour autant que tu aies obtenu une équivalence ou une admission à des études supérieures en Belgique: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_3 Bien sûr, il faudra également répondre à toutes les autres conditions (stage d’insertion, âge, évaluations positives, …).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions

      • Roni
        le 21 mai 2017 à 19:26

        Bonjour,
        Encore quelques questions :
        Si je m’établis comme indépendant pendant un période minimale de 3 mois, et je satisfais toutes les conditions pour pouvoir bénéficier des allocation d’insertion (24 ans,stage d’insertion accompli, diplôme d’études supérieures en Belgique)  afin que la demande soit considéré , faudra-il entre temps avoir arrêté l’activité d’indépendant?  est-il possible de percevoir les allocations tout en étant indépendant?

        La deuxième question concerne le stage d’insertion: mon stage d’insertion a été fait chez Actiris mais je déménage bientôt en Flandre. Faudra-t-il que je me réinscrive auprès du Vdab?  J’imagine que il sera tenu compte du stage déjà effectué avec Actiris, mais pouvez vous me confirmer cela?

        Comment introduire la demande d’allocation d’insertion? Cette demande se fait toujours a travers le syndicat?

        En espérant que les questions soient assez claires,

        merci d’avances pour votre disponibilité

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 22 mai 2017 à 15:28

          Bonjour Roni,

          Normalement, il n’est pas possible d’exercer une activité indépendante tout en percevant des allocations d’insertion. Cela est parfois possible en tant qu’indépendant complémentaire mais pas en tant qu’indépendant classique. Tu trouveras plus d’information sur le travail indépendant (et les activités artistiques) et le bénéfice d’allocations sur ces pages du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t87, http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t158 et http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t53 Hors dispense prévue dans les liens précédents, tu ne peux plus avoir le statut d’indépendant si tu tu veux percevoir des allocations d’insertion.

          En ce qui concerne ton stage d’insertion, peu importe qu’il ait été fait lorsque tu vivais en Flandre ou à Bruxelles, cette période de demandeur d’emploi en prise en compte quelle que soit la région dans laquelle elle a été effectuée. Pour introduire ta demande d’allocations d’insertion, tu dois te réinscrire comme demandeur d’emploi (donc au Vdab si tu as déjà déménagé) et introduire ta demande d’allocations auprès d’un organisme de paiement. Il s’agit donc soit d’un syndicat de ton choix, soit de l’organisme de paiement public (HVW en Flandre).

          Tu trouveras toutes les démarches sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  8. Jérôme
    le 9 mai 2017 à 19:53

    Bonjour, serait-il possible que je soit toujours aux chômage si j’entamais une 7ème professionnelle en sachant que cette j’ai une dispense pour les deux dernières années que j’ai faite à l’IFAPME? Et si c’est le cas, est-ce que c’est possible que je puisse prendre ma petite sœur à charge

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 11:34

      Bonjour Jérôme,

      En principe, tu pourras probablement bénéficier d’une dispense pour effectuer une 7ième professionnelle. A priori, rien ne t’empêche de pouvoir introduire une nouvelle demande puisqu’il s’agit d’un autre type d’enseignement, et donc d’une autre dispense (dispense pour une formation de plein exercice). Il faudra vérifier que tu remplisses bien toutes les conditions citées ci-dessus (ce qui semble être le cas).

      Concernant la prise en charge de ta soeur, sache qu’en principe, rien ne t’empêche non plus de pouvoir le faire. Par contre, il est possible que ce changement de situation familiale ait un impact sur le montant de tes allocations de chômage. En effet, si tu vis exclusivement avec ta soeur et qu’elle ne dispose d’aucun revenu  professionnel ou de remplacement (allocations de chômage, mutuelle, d’interruption de carrière, CPAS… ), l’ONEM te considèrera comme cohabitant ayant charge de famille. Dans le cas inverse, tu seras considéré comme cohabitant simple (sans charge de famille).

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  9. oce
    le 9 mai 2017 à 02:01

    Bonsoir je voudrais savoir ma maman est au chomage son homme a moi et ma soeur a ses charges j’ai eu un bebe j’ai eu un taux chef de famille mais seriez vous me dire si ces possible d avoir un chef de famille au chomage et au cpas aussi merci

    Je me suis un peux mal exprimer mais avoir 2 chefs de famille un au chomage et un cpas sur le même toit

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 mai 2017 à 10:03

      Bonjour Oce,

      Ta situation n’est pas très claire.

      Mais si tu souhaites savoir s’il est possible que ta maman perçoive des allocations de chômage comme cohabitant avec charge de famille et que toi tu perçoives un revenu d’intégration social du CPAS au taux chef de ménage, sache qu’en principe, dans ta situation cela pourrait être possible.

      En effet, le statut de ta mère dépend de la situation financière de son homme (indépendamment des autres personnes qui vivent avec elle): en fonction de ses revenus, elle sera considérée comme cohabitante avec charge de famille s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’il n’a aucun revenu.

      Concernant ton cas, si tu n’a pas de revenu, tu pourrais théoriquement ouvrir un droit au revenu d’intégration sociale (RIS). Cela dit, comme cette aide est résiduaire, elle n’est pas octroyée de manière automatique. En effet, lorsque tu introduis une demande d’aide, un(e) assistant(e) social(e) effectuera une enquête sociale et une visite à domicile afin de vérifier que tu sois bien dans les conditions pour bénéficier de cette aide. Comme tu as un enfant, tu pourrais effectivement bénéficier d’un taux chef de famille. Il est possible que le CPAS prenne peut-être en compte le revenu de ta mère, et t’octroiera un RIS  en complément du revenu de ta mère. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  10. lou
    le 8 mai 2017 à 15:13

    Bonjour,

    j’ai travaillé pendant 3 ans à mi-temps (entre 20 et 30 h semaines) en tant que serveuse à Bruxelles. J’ai démissionné pour m’installer en province de Luxembourg, à Arlon. J’ai fait mes demandes de chômage. Je n’ai pas été sanctionnée, car je suivais mon copain qui a trouvé un emploi dans la région.  Par contre je n’ai droit qu’à 530€ d’allocation de chômage, alors que pendant 3 ans, j’ai gagné entre 1000 et 1200 € net! Je ne comprends pas du tout  leurs calculs. J’ai lu qu’on se basait sur le dernier salaire, sauf qu’en janvier j’ai fini le 13 (1/2 mois), et en décembre il fermait le magasin 10 jours à cause des fêtes de fin d’année. Du coup pour se baser sur mon salaire, il faut retourné à novembre. (Est-ce que c’est possible?) Car c’est le vrai salaire que j’ai gagné pendant 3 ans. (J’ai travaillé exprès 3 année consécutives , alors que je détestais mon job, pour pouvoir respirer quelques mois et vivre de ma vrai passion et je me retrouve avec 530€ pour vivre! Ça me désole! )

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mai 2017 à 16:31

      Bonjour Lou,

      Je te propose de contacter l’atelier des droits sociaux, pour qu’il vérifie avec toi si le montant est bien correcte.

      L’atelier des droits sociaux
      Rue de la Porte Rouge 4
      1000 – Bruxelles
      02.512.71.57
      02.512.02.90
      Pour le service emploi/sécurité sociale :
      Mardi de 9h à 12h et de 13h à 16h
      Mercredi de 9h à 12h.
      Uniquement sur rendez-vous : Jeudi de 16h à 20h.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  11. Lia
    le 6 mai 2017 à 11:52

    Bonjour, j’ai travaillé en tant que stagiaire (employé) en entreprise avec rémunération dans la période de 2011-2012. Est ce qu’il est possible d’avoir une allocation de chômage de chômage maintenant ou est-il trop tard? En sachant que j’ai 25 ans et que je suis toujours aux études supérieures

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 mai 2017 à 10:37

      Bonjour Lia,

      Malheureusement, il ne te sera pas possible d’ouvrir un droit aux allocations d’insertion car pour ce faire, il faut avoir terminé ses études, effectué un stage d’insertion de 310 jours (1 an), obtenu deux évaluations positives et introduit sa demande avant son 25ième anniversaire.

      Il semblerait qu’il te sera également difficile d’ouvrir un droit aux allocations de chômage sur base du travail. En effet, pour ce faire, il faut totaliser au minimum 312 jours (1 an) de travail salarié sur les 21 mois précédent ta demande, ce qui actuellement te mènerait à Août 2015. Cela signifie que tu devrais totaliser 312 jours de travail entre Août 2015 et maintenant pour pouvoir ouvrir un droit, ce qui n’est malheureusement pas ton cas.

      Dans le but de faire prendre en compte ta période de travail de 2011-2012, sache qu’il est parfois possible de prolonger cette période de référence par des événements tels que naissance ou adoption, interruption de carrière, emprisonnement, reprise d’études ou de formation comme chômeur non indemnisé, exercice d’une profession non-assujettie à la sécurité sociale -secteur chômage (travail indépendant),…

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

      • Lia
        le 8 mai 2017 à 11:18

        Pourtant, je connais certaines personnes qui ont une allocation de chômage pendant leur étude, c’est pour ç a que je viens vers vous pour savoir si il était possible dans mon cas.

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 8 mai 2017 à 14:11

          Bonjour Lia,

          Il est parfois possible de prétendre à des allocations de chômage tout en entamant des études, et ce pour autant que l’on ait, préalablement au début de ses cours, demandé une dispense au service emploi de sa région (Actiris, VDAB, Forem, ADB). C’est peut être le cas des personnes que tu connais. Plus de détails en cliquant sur ce lien : http://bruxelles-j.be/?p=4627

          Tu comprends donc que ces personnes ont d’abord dû remplir les conditions pour ouvrir un droit, puis ont demandé une autorisation pour bénéficier des allocations de chômage tout en suivant des études.

          D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. Marco2014
    le 4 mai 2017 à 12:42

    Je travaille depuis 30 ans je dois m’inscrire au chômage suite à une perte d’emploi je suis cohabitant avec des enfants à charge et une femme qui travaille avec un salaire de plus de 2500 € brut ça sera le montant de mon indemnité

  13. Johanna
    le 3 mai 2017 à 18:32

    Bonjour voici ma question je suis employé dans une société de titre service la société vient d’être racheté je ne suis pas d’accord avec cela nous formions une belle famille et tout ça va changer pour une grosse entreprise où on n’est plus qu’un numéro je voulais savoir suis-je obligé de Ré signer si pas aurais-je droit au chômage et en plus de ça ai-je droit au chômage si mon compagnon est indépendant merci à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 4 mai 2017 à 10:35

      Bonjour Johanna,

      Tu trouveras des informations sur le transfert d’entreprise sur cette page: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=492

      Normalement, les contrats de travail sont automatiquement transférés sans que tu n’aies à signer de nouveau contrat.

      Si on te propose de signer un nouveau contrat (ou un avenant à ton contrat actuel), tu es toujours en droit de refuser. L’entreprise pourrait alors te licencier. Dans ce cas, tu risques une sanction seulement si l’ONEm apprend que tu as refuser de signer un nouveau contrat (et que tu as donc refusé un emploi). Dans ce cas, la sanction peut être un avertissement ou une exclusion du droit aux allocations de chômage d’une durée de 4 à 52 semaines.

      Le fait que ton compagnon soit indépendant ne t’empêche pas de percevoir des allocations de chômage. Cela aura par contre un impact sur ton statut et donc sur le montant de tes allocations. Si tu vis avec un indépendant, tu auras d’office le statut de cohabitant. Attention, si tu perçois des allocations d’insertion (sur base des études) et non des allocations de chômage (sur base du travail), parce que tu n’as pas encore assez travaillé que pour pouvoir ouvrir un droit par exemple, le fait d’avoir le statut de cohabitant peut avoir un impact sur ton droit puisque les allocations d’insertion sont limitées dans le temps.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  14. Moi
    le 2 mai 2017 à 16:45

    Bonjour,
    Je suis en formation (FPI)
    Je suis coahabitante
    J’ai 30 ans et je n’ai plus droit aux allocations de chômages
    Est ce que j’ai droit au (AGR)?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mai 2017 à 10:33

      Bonjour Moi,

      Il semble malheureusement peu probable que tu puisses bénéficier d’une AGR, car pour ce faire, il faut travailler à temps partiel alors que tu pourrais théoriquement ouvrir le droit des allocations de chômage (ou d’insertion)si tu n’étais pas sous contrat.

      Par contre, sache que pendant un FPI, tu peux (à certaines conditions) bénéficier d’une allocation de formation en plus de la prime de l’employeur. Plus d’informations à ce sujet sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/?p=7252

      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter!

  15. Houly
    le 30 avril 2017 à 19:09

    Bonjour,

    1)Si une personne est isolé et est actuellement au chômage depuis un certains temps et à plus de 50ans avec toutes les difficultés à trouver un travail, est ce que cette personne pourrait bénéficier d’un revenu minimum indéfiniment sans apporter les preuves de recherche d’emploi sachant que le marcher pour les non diplômé et même les diplômé sont parfois dans la même difficulté, ou est qu’ont peux lui supprimé la totalité de son chômage?
    2) est ce qu’un chômeur peux lui même demander une suspension provisoire de chômage pour divers raisons, et Que ce passerait il lorsqu’il voudra retrouvé ces droits.

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mai 2017 à 11:36

      Bonjour Houly,

      Bruxelles-J est une plateforme d’information jeunesse. Nous ne sommes donc pas spécialisés dans les dispenses prévues pour les demandeurs d’emploi d’un certain âge. Tu trouveras ici qu’avant 60 ans, tu dois être totalement disponible et donc chercher activement un emploi: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t52#h2_4  Nous te conseillons d’en parler avec ton organisme de paiement.

      Il est possible d’interrompre son droit aux allocations de chômage. Soit officiellement en renonçant à son droit pour une durée d’un an en remettant un formulaire signé à ton organisme de paiement. Soit en ne remettant plus ses cartes de contrôle et en se désinscrivant comme demandeur d’emploi.

      Tu peux récupérer tes allocations de chômage pour autant que tu en refasses la demande dans les 3 ans qui suivent le dernier jour indemnisé.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

       

  16. andyboys
    le 20 avril 2017 à 23:18

    Voila dans peu de temps je vais etre au chomage , je cohabite avec ma copine qui travaille dans les titres services mais gagne environs 600 euro par mois . Ma question est ;lorsque je serai au  chomage j aurai le statut de chef de ménage donc des allocations fixes ou dan le cas contraire elles seraient régressives.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 avril 2017 à 11:36

      Bonjour Andyboys,

      Tu peux avoir le statut de cohabitant avec charge de famille si les revenus de ta copine ne dépassent pas 765,97 euros brut par mois.

      Si tu perçois des allocations de chômage (sur base du travail), quel que soit ton statut familial, les allocations de chômage seront dégressives. Par contre, le calcul est différent ce qui fait que la dégressivité est plus importante pour les personnes ayant le statut de cohabitant ordinaire. Tu peux voir cela en comparant les tableaux sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Si tu perçois des allocations d’insertion, le montant est toujours fixe (pas de dégressivité) et dépend de ta situation familiale et de ton age. Tu retrouveras les montants ci-dessus.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  17. Marisca
    le 14 avril 2017 à 12:28

    Bonjour,

     

    Le 23 mars je me suis inscrite à Actiris car mon contrat intérimaire s’est terminé.

    Actuellement je ne suis pas encore allée m’inscrire à L’ONEM car je pensais retrouver du travail mais ce n’est malheureusement pas le cas et mes ressources deviennent insuffisantes. Dès demain je vais donc m’inscrire à l’ONEM. Un ami m’a proposé de m’installer en France pour du travail mais j’aimerais savoir comment ça fonctionne si je quitte définitivement la Belgique le 30 mai avec l’intention de ne plus y réhabiter? Est-ce que l’ONEM va payer les allocation du 23 mars au 30 mai? ou ils arrêteront de payer les allocations à la date où je les prévient que je pars?

     

    Merci à vous !

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 18 avril 2017 à 16:06

      Bonjour Marisca,

      Comme tu as l’intention de partir chercher du travail dans un pays membre de l’EEE, tu auras la possibilité d’exporter tes allocations de chômage pendant trois mois (renouvelable une fois); pour autant que tu sois chômeuse complet indemnisée depuis au moins 4 semaines. Donc, dans ta situation, nous te conseillons d’introduire sans tarder une demande d’allocations de chômage à l’Onem, si ce n’est déjà fait.

      Pour continuer à percevoir tes allocations de chômage après ton départ (en attendant d’y trouver un emploi), tu devras introduire une demande auprès de l’Onem via le formulaire U2. Tu devras également t’inscrire comme demandeuse d’emploi à ton arrivée en France.
      Pour plus d’informations, nous te conseillons de consulter la feuille-info de l’Onem: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t122

      Pour tes allocations de chômage, tu seras indemnisée à partir de ta date d’inscription comme demandeuse d’emploi à Actiris, c’est-à-dire le 23 mars et ce, jusque 3 mois (voire 6 mois) après ton départ; pour autant que tu remplisses les conditions. Tu trouveras toutes les informations sur les démarches à effectuer pour bénéficier des allocations de chômage (allocations sur base de travail) ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Sur cette autre fiche, tu trouveras les informations sur les démarches à effectuer pour obtenir les allocations d’insertion, si tu es en fin de stage d’insertion professionnelle: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/quelles-sont-les-demarches-a-effectuer-en-fin-de-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

       

  18. Marie
    le 13 avril 2017 à 22:02

    Bonjour,
    Avec la nouvelle législation, ai-je droit au chômage après 7mois de travail chez un même employeur mais sous deux contrats différents ( contrat de remplacement et CDD)?
    D’avance, je vous remercie

    Olive

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 avril 2017 à 14:29

      Bonjour Marie-Olive,

      Le fait d’avoir plusieurs contrats chez différents employeurs (que ce soient des CDD ou des contrats de remplacement) n’a aucune incidence sur le fait d’ouvrir un droit au chômage.

      Ce que tu dois regarder c’est le nombre de jours que tu as travaillé.  En effet, pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail, il faut avoir travaillé un certain nombre de jours au cours d’une période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans :
      – soit 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande?(cela équivaut à 1 an);
      – soit 468 jours au cours des 33 mois précédant ta demande?;
      – soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant ta demande.

      Donc si tu as travaillé 7 mois, ce ne sera pas suffisant pour ouvrir un droit au chômage sur base du travail.

      Je t’invite à lire cette page pour plus d’informations : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  19. Omar
    le 7 avril 2017 à 08:25

    Bonjour je voudrais savoir si je vais toucher une prime sachant que avant d’avoir mon droit au chômage j’ai travaillé un an et que je suis àu taux cohabitant avec ma mere et que elle aussi à travailler un an et aura droit au chômage prochainement quelle est le montant de la prime et quand je vais la recevoir ? Merci d’avance pour votre réponse

  20. claudiane28
    le 31 mars 2017 à 20:18

    Bonjour je suis interessee par cette insertion professionnelle. Dite moi comment faire svp.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 avril 2017 à 11:26

      Bonjour Claudiane28,

      Ta question n’est pas très claire.

      Si tu souhaites savoir comment avoir droit à des allocations d’insertion, sache que pour ce faire, il faut avoir entre 18 et 24 ans, effectuer un stage d’insertion à la fin de tes études de 310 jours (soit 1 an) et obtenir deux évaluations positives au cours de ce dernier. Tu trouveras plus d’informations sur le stage d’insertion sur : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Si tu souhaites savoir comment t’insérer au niveau professionnel, nous te conseillons de lire les fiches de notre catégorie suivante : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/  ou de te rendre auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ou ADG) pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  21. ananas3366
    le 18 mars 2017 à 21:40

    Bonjour, je compte remettre mon préavis. Mon mari reçoit une indemnité de chômage en tant que cohabitant.Nous avons 2 enfants à charge. Va t’il y avoir une augmentation de ses indemnités durant la période où je ne percevrai plus rien et un futur job ? bien merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 mars 2017 à 10:00

      Bonjour Ananas3366,

      Si tu as travaillé un nombre de jours suffisant pour ouvrir un droit à l’allocation de chômage sur base de ton travail et que tu souhaites interrompre ton contrat de travail, tu pourras ouvrir ton droit au chômage sur base du travail après une période de sanction de l’ONEm (la sanction est entre 4 et 52 semaines d’exclusion).
      Durant cette période, étant donné que tu n’auras pas de salaire ni de revenu de remplacement, ton conjoint sera considéré comme cohabitant ayant charge de famille. Il y aura donc probablement une augmentation de son allocation de chômage.
      Passée la sanction de l’ONEm, lorsque tu ouvriras ton droit au chômage, vous serez tous les deux considérés comme cohabitant.

      Si tu souhaites avoir plus d’informations sur les montants de l’allocation de chômage sur base du travail (et non le chômage sur base des études qui est détaillé sur cette fiche), tu peux te rendre sur la fiche disponible au lien suivant: http://bruxelles-j.be/?p=4605

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

  22. stef
    le 17 mars 2017 à 16:41

    Bonjour, j’ai 42 ans je vie au Maroc depuis 2 ans, je compte rentré vivre en Belgique,

    j’ ai été a l’onem, j’aurai droit au chomage dés que je retrouve un domicile et me réinscris,

    ma femme est marocaine et va me rejoindre avec nos 2 enfants, a combien aurais je droit pour nous 4 ?

    Ma femme aura t elle droit a une quelconque indemnisation a son arrivée? style cpas, revenu d’insertion…?

    Dans l’attente de votre retour, je vous salue et vous souhaite un très bon week-end,

    d’avance merci de votre attention,

    cordialement,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 mars 2017 à 11:44

      Bonjour Stef,
      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car le montant de tes allocations de chômage dépend de ta dernière rémunération brute, ta situation familiale et de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouves (http://bruxelles-j.be/?p=4605)

      En effet, en fonction des éventuels revenus de ta compagne, ton statut (et donc le montant de tes allocations de chômage) pourrait changer.  Tu seras soit considéré comme cohabitant avec charge de famille (si ta femme perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros bruts par mois ou qu’elle n’a aucun revenu), soit comme cohabitant simple. Ça sera le cas si elle perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration du CPAS ou si elle perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois.
      Le fait d’avoir deux enfant à votre charge n’a malheureusement pas d’impact dans votre cas puisque c’est la situation financière du partenaire/conjoint qui prime sur le fait d’avoir des enfants au sein du ménage.
      Pour ce qui est des possibilités de revenu de remplacement pour ta femme, il sera effectivement difficile de répondre. Mais si sa situation administrative est en ordre, et qu’elle n’a aucun revenu elle pourrait s’adresser au CPAS de la commune dans laquelle vous serez domiciliés. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission(Plus d’infos sur http://bruxelles-j.be/?p=22211). Il faudra alors voir ce qui sera plus avantageux pour vous étant donné que tu seras alors considéré comme cohabitant simple.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  23. Kevin
    le 13 mars 2017 à 20:48

    Bonjour,

    Je travail en temps partiel dans une entreprise de pompes funèbres, d’ici la fin du mois de mars mon contrat est terminé. J’ai terminé mon stage d’insertion professionnel et reçu deux Evaluations positive  de l’onem puis-je avoir droit au allocation d’insertion professionnel? En sachant que je n’ai jamais bénéficié ni d’insertion professionnel, ni d’allocation de chômage.

    Merci de l’attention que vous porterez à ma demande.

  24. Mimi 26
    le 13 mars 2017 à 16:43

    Mon fils a 30 ans depuis février. Il a commencé à beneficier d’une allocation d’insertion en octobre 2014. Du 13 avril au 6 septembre 2015 il a travaillé à temps plein. Par après, il a à nouveau eu droit à l’allocation d’insertion. Depuis février 2016 il suit une formation de baccalauréat en informatique de gestion à l’EPFC. Pour cette raison il a reçu une dispense de l’Onem afin de ne pas devoir chercher de travail pendant les périodes de cours. Il est maintenant en deuxième annee.
    J’aimerais savoir jusque quand il bénéficiera de l’allocation d’insertion et si le fait de suivre une formation en pénurie peut prolonger ce délai.

    Merci pour votre réponse.

  25. Melanie
    le 11 mars 2017 à 12:40

    Bonjour,
    Voila en faites je suis actuellement àu chomage en temps que chef de famille depuis environ 1ans, Mais depuis 6 mois maintenant je travaillais en temps partiel 19 H j’avais donc 550€ de complément de chomage. Mon patron m’as prévenue aujourd’hui qu’il m’avait envoyer mon c4, du coup je me retrouve encore une fois sans travail.. Mais bon je suis entrain de déménager ects j’ai une voiture j’ai énormément de chose à payer, mais je vis seule. À combien mes allocation de chomage vont t-elle etre ? Vais je garder mes allocations de chomage pleine ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 mars 2017 à 13:40

      Bonjour Mélanie,

      Puisque lorsque tu travaillais à temps partiel, tu avais droit au maintien des droits et à l’allocation de garantie de revenu (AGR=complément), tu devrais effectivement pouvoir récupérer des allocations de chômage complètes. Nous ne pouvons pas t’indiquer le montant de tes futures allocations de chômage avec précision puisque celui-ci dépend du salaire brut qui avait été pris en compte au début, de ta période de chômage et de ta situation familiale. N’hésite pas à en parler avec ton organisme de paiement.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  26. Stéphanie
    le 10 mars 2017 à 08:51

    Bonjour, mon compagnon a travaillé 2 ans et maintenant il est au chômage mais il a reçu un papier de son syndicat disant qu’il pouvait demander le taux 26,25€ comme cohabitant privilégié. Mais au syndicat on me dit que c est basés sur des études et non du travail. Est ce vrai?

  27. kelly
    le 2 mars 2017 à 14:52

    Bonjour,

    Je suis une mère seul avec un enfant (allocations familiale de 135 euros) et dans 1 mois un deuxième enfants.

    J’aimerais que leurs père vive avec nous,celui-ci touche 195 euros du CPAS. S’il mes son adresse avec la mienne comme cela vas t-il se passer au niveaux revenu?vais-je diminuer ou doit-je le reprendre a ma charge pour pouvoir garder mes droit au chômage?Car le père n’aient pas de diplôme n’a pas le droit de toucher au chômage.

    Merci de votre réponse.Veiller agrée mes salutations les plus distinguée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 mars 2017 à 09:49

      Bonjour Kelly,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise car pour savoir quel est le montant de tes allocations de chômage, il faudrait savoir dans quelle période d’indemnisation tu te trouves et quel est ton statut.

      Pour déterminer ton statut, il faudra connaitre les revenus de ton compagnon car le fait d’avoir des enfants à ta charge n’a pas d’impact dans ton cas puisque la situation financière du partenaire/conjoint prime toujours sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage. En fonction de ses revenus, tu seras donc soit considérée comme cohabitante avec charge de famille (s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros buts par mois ou qu’il n’a aucun revenu), soit comme cohabitante simple. Cela pourrait être le cas étant donné qu’il perçoit un revenu d’intégration du CPAS ou s’il perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros bruts par mois.

      En effet, il nous semble particulier que son revenu du CPAS soit si peu élevé. Il est donc fort probable qu’il perçoit d’autres revenus et que le CPAS lui octroi un complément.

      Tu comprends donc que pour prendre ton compagnon à ta charge, et rester cohabitante avec charge de famille,  il devra soit renoncer à tout ses revenus, soit avoir un revenu professionnel de moins de 765, 97 euros bruts par mois.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  28. espoir
    le 1 mars 2017 à 19:19

    bonjour

    je suis mère divorcée avec un étudiant à charge, on a fait une simulation de ce que je vais avoir comme pension en 2023 et elle sera de 200,45€ par moi.

    aurais je droit à de l’aide sociale ou pas? que va t’il se passer?

    Merci pour votre réponse

    Bien à vous.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2017 à 11:16

      Bonjour Espoir,

      Bruxelles-J étant une plateforme d’information jeunesse, nous ne sommes pas spécialisés dans les questions qui concernent la pension.

      Si en 2023, tu n’as que 200 euros par mois pour vivre avec ton enfant, tu peux tout à fait introduire une demande d’aide au CPAS de la commune dans laquelle tu vis. Après enquête sociale, le CPAS déterminera s’il peut t’aider et comment. On considère que le minimum pour vivre pour une personne seule est de 867,40 €/mois et pour une personne ayant d’autres personnes à charge ce minimum est de 1156,53 €/mois. Tu trouveras plus d’information sur le CPAS et les aides qu’ils peuvent fournir sur ces pages: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  29. rafik
    le 1 mars 2017 à 14:38

    bonjour

    je suis chomeur et j habite une chambre ,ou la cuisine et les sanitaires sont commun avec d autres locataires ,je paye une pension alimentaire suite a un decision judiciaire a ma femme et mes enfants qui vivent a l etranger , est ce que je peut beneficier du statut d isole .

    merci d avance de votre reponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2017 à 10:36

      Bonjour Rafik,

      Voici ce que dit l’ONEm « Cohabiter signifie le fait, pour deux ou plusieurs personnes, de vivre sous le même toit et de régler principalement en commun les questions ménagères. Il n’est pas nécessaire que ces personnes règlent tout en commun. Qu’il s’agisse ou non d’une cohabitation est une question de faits. Le directeur de l’ONEm prendra une décision en la matière et il vérifiera principalement si le fait de partager les frais permet de réaliser des économies et s’il existe donc un certain avantage économique. »

      Nous ne pouvons pas prévoir leur décision. L’ONEm se base sur ta déclaration personnelle puis vérifie. Si tu estimes que tu as une situation d’isolé et que l’ONEm estime que tu as une situation de cohabitant, ce sera à toi de prouver (grâce à des factures, le bail, etc) que tu es bien isolé.

      A priori, si tu arrives à prouver qu’il ne s’agit pas de cohabitation, tu pourrais même avoir le statut de cohabitant avec charge de famille puisqu’une personne isolée qui paye une pension alimentaire pour son enfant sur base d’une décision de justice peut avoir le statut de cohabitant avec charge de famille.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  30. 2629323800
    le 28 février 2017 à 11:44

    Je suis chômeur avec 2 enfants a charge et j’ai mon mari qui vient de commencer a travailler avec un contrat de remplaçant 25 h par semaine a partir de 6 février combien je vais toucher au chômage

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 février 2017 à 16:06

      Bonjour Siham,

      ·         Si ton partenaire a des revenus mensuels inférieurs à un montant plafond ( 765,97 EUR bruts par mois pour le salaire) tu as droit au taux cohabitant avec charge de famille.

      ·         Si ton partenaire a des revenus supérieurs à ces plafonds, tu as droit au taux cohabitant sans charge de famille (moins avantageux). En effet, comme le ménage est composé d’une autre personne bénéficiant d’un revenu, on considère que les charges du ménage peuvent être partagées. Le montant de l’allocation est donc moins élevé.

      Consulte ce lien sur quelle est ta situation familiale: 
      http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t147#h2_4

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  31. Valérie
    le 26 février 2017 à 12:12

    Bonjour,
    J’aurais voulu connaître quelques infos:
    -Je compte habiter seule et je dois réintroduire une demande d’allocations de chômage après une période de maladie (opération).
    À combien s’élève le montant net par mois en tan qu’isolé?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 27 février 2017 à 13:40

      Bonjour Valérie,

      Pour réintroduire une demande de chômage après une maladie, tu dois te rendre à ton organisme de paiement (syndicat, Capac) avec le document C6
      délivré par ta mutuelle. Tu devras aussi t’inscrire auprès d’Actiris.

      Peux tu me donner plus de précisions:
      – As-tu perçu une allocation de chômage avant d’être opérée.
      – As-tu bénéficié du chômage sur base de tes études ou d’un emploi.

      Le montant de ton allocation va dépendre de ton dernier salaire (65% du brut) ou du dernier montant perçu du chômage avant ton opération.

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  32. Zizo
    le 24 février 2017 à 08:22

    Je voudrais savoir le revenu d un chomeur chef du famille ( trois enfants a charge)cohabitant avec avec un autre chomeur

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 février 2017 à 15:50

      Bonjour Zizo,

      Si votre partenaire (cohabitant) touche également des allocations de chômage (revenus de remplacement), vous serez considérés tous les 2 comme « simple » cohabitant, même si vous avez des enfants à charge.

      Vous trouverez sur cette page (en-dessous) les montants correspondant au statut de cohabitant, dans le tableau : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      Lorsque tu es cohabitant, tu reçois 65?% de ta dernière rémunération pendant les 3 premiers mois (avec un plafond). Du 4ème mois au 12ème mois, tu reçois 60?% de ta dernière rémunération. Ensuite, tu reçois 40?% de ta dernière rémunération pour une durée qui dépend de la longueur de ta carrière professionnelle. Lorsque tu arrives en dernière période de chômage, tu reçois une allocation forfaitaire de 523,90€/mois.

      Pour les dernières périodes (voir tableau > *), tes allocations peuvent être augmentées à (au moins) 26,46€/jour si toi et ta partenaire bénéficiez uniquement des allocations de chômage et si le montant journalier de ta partenaire ne dépasse pas 34,13€.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as besoin d’autres informations.

  33. Nichi myo
    le 22 février 2017 à 00:28

    Bonjour
    Quel est le salaire d’un commis de cuisine travaillant à mi-temps et quel sera le complément au chômage
    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 12:09

      Bonjour Nichi Myo,

      Le salaire dépend de différents facteurs notamment du secteur d’activité et de l’ancienneté prise en compte. Nous ne pouvons donc pas te répondre avec précision. Il est tout à fait normalement d’aborder la question de la rémunération avec son futur employeur. N’hésite pas à en parler avec lui et à lui demander la commission paritaire dont vous dépendez pour pouvoir vérifier si le salaire proposé est correct: https://www.salairesminimums.be/index.html

      En ce qui concerne l’allocation de garantie de revenu (AGR=complément chômage), tu pourrais y avoir droit si ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage complète à laquelle tu aurais droit si tu étais toujours demandeur d’emploi à temps plein. Son montant dépend de ton allocations de chômage complète, de ton salaire et de ton régime de travail. Nous ne pouvons donc pas non plus te répondre avec précision. Le but de l’AGR est de permettre à la personne qui entame un emploi à temps partiel alors qu’elle était au chômage, de pouvoir garder un revenu global (salaire + AGR) au moins équivalent à l’allocation de chômage complète.

      Si tu entames un emploi à temps partiel, il faut demander le maintien des droits et éventuellement l’AGR à ton organisme de paiement via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Tu retrouveras toutes les informations concernant le travail à temps partiel sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  34. Caroline
    le 21 février 2017 à 14:52

    Bonjour ,

    J’ai 25 ans et je vis encore chez ma mère. J’ai la possibilité de faire une CIP mais mon employeur n’a pas un énorme budget à consacrer à ses stagiaires. Si on envisage un temps partiel, combien devrait-il me rémunérer ? Pourrais-je continuer à toucher mes allocations d’insertion ?

    Merci d’avance,

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 22 février 2017 à 11:41

      Bonjour Caroline,

      Nous ne pourrons malheureusement pas te répondre de manière précise car le montant de ton indemnité dépendra du temps de travail que tu presteras de manière effective.  En effet, il est tout a fait possible de recevoir une indemnité au prorata du travail à temps-partiel effectué.

      Cela dit, comme tu as 25 ans, sache que l’indemnité prévue pour une CIP à temps plein est de 751 euros.

      Tu trouveras plus d’informations à ce sujet sur : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/la-convention-dimmersion-professionnelle/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  35. Ana
    le 17 février 2017 à 13:00

    Bonjour, j’ai 26 ans – je suis chômeuse depuis septembre 2015.  J’ai repris des cours du soir depuis septembre 2016 pour lesquels j’ai obtenu une dispence.

    Je perçois actuellement +/- 700 €/mois.

    Je vis avec ma grand mère qui perçois une pension de 1321 € nets par mois.

    mes allocations risquent elles d’être diminuées malgré ma dispense ?
    puis-je être considérée comme chef de ménage avec ma grand-mère à charge et si oui, quelle sera la répercussion sur le montant de mes allocations ?

    A l’avance, merci pour vos réponses

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 février 2017 à 10:24

      Bonjour Ana,

      Il est étonnant que tu aies obtenu un dispense pour suivre des cours du soir. De quel type de dispense s’agit-il? Normalement, l’impact sur la dégressivité dépend de la dispense.

      Concernant ton statut, tu peux avoir le statut de cohabitant avec charge de famille si tu vis uniquement avec ta grand-mère et que le montant brut de sa pension ne dépasse pas 1.322,02. Normalement, ces informations sur ta situation personnelle a du être donné à ton organisme de paiement dès le début. Si ce n’est pas le cas, informe ton organisme de paiement le plus vite possible.

      En fonction de ta période de chômage, le fait de passer au statut de cohabitant avec charge de famille (si tu ne l’a pas encore), pourrait faire augmenter tes allocations de chômage. Cependant, les allocations de chômage étant calculées sur base du salaire brut pris en compte, de la période de chômage et de la situation familiale, nous ne pouvons pas t’informer avec précision. N’hésite pas à te référer au tableau cohabitant avec charge de famille de cette page : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quels-sont-les-montants-des-allocations-de-chomage/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  36. Jen1601
    le 15 février 2017 à 12:52

    Bonjour je vais signer un contrat de 13h/semaine contrat inderterminer en sachant que je vais toucher 700 euros net par mois et que je suis cohabitante avec mon compagnon qui travaille et mes beau-parents qui sont pensionnés. je voulais savoir si j aurais droit a un complement de chômage? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 février 2017 à 16:26

      Bonjour Jen1601,

      Si tu es demandeuse d’emploi indemnisée et que tu commences un emploi à temps partiel, il faut faire une demande maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage) à ton organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Tu retrouveras toutes ces informations ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/ Cette demande ne peut être introduite qu’une fois que tu as commencé ton emploi à temps partiel. Et au plus tard dans les 2 mois qui suivent le début de l’emploi.

      La demande de maintien des droits, permet de récupérer des allocations de chômage complètes après la période de travail à temps partiel.

      Si tu es dans les conditions pour pouvoir percevoir des allocations de chômage et que tu commences un emploi à temps partiel, tu devrais pouvoir bénéficier d’une AGR si ton salaire est inférieur à ton allocations de chômage complète. Le calcul de l’AGR est complexe mais l’AGR doit permettre au demandeur d’emploi de bénéficier d’un revenu global (salaire + AGR) au moins égale à l’allocation de chômage complète. Normalement, plus le régime de travail est élevé plus le revenu global peut être supérieur à l’allocation de chômage complète.

      Tu trouveras toutes les informations sur l’AGR ainsi qu’un simulateur pour cacluler l’AGR sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  37. anissa03
    le 14 février 2017 à 17:04

    Bonjour, voila je suis actuellement demandeuse d’emploie avec aucun revenu .

    Mon compagnon a a sa charge mon fils et moi et par mois il touche 1.500 E.

    J’aimerais savoir si j ai le droit de beneficier du chomage et si oui, combien ser le montant par mois . ?

    Dans l’attente d’une reponse, je vous remercie et vous souhaite bonne fin de journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 15 février 2017 à 12:16

      Bonjour Anissa03,

      As-tu travaillé avant d’être chercheuse d’emploi? Car, pour avoir droit aux allocations de chômage, il faut prouver un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une certaine période de référence. Par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois avoir travaillé au minimum 312 jours au cours des 21 mois précédant ta demande. Si tu ne remplis pas ces conditions, tu ne pourras malheureusement pas prétendre à des allocations de chômage. Tu trouveras plus d’informations sur: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/U

      Une autre possibilité est d’ouvrir un droit à des allocations de chômage sur base des études. Ce n’est possible que si tu as moins de 25 ans. Tu trouveras les conditions à remplir sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

      Pour d’autres questions n’hésite pas à nous recontacter.

       

      • anissa03
        le 17 février 2017 à 14:27

        Merci pour votre Réponse .

        NON je n ai jamais travailler a part en job étudiant et intérimaire mais j ai fais que 2 mois ..

        j’aimerai savoir si j’ai le droit et si je serai accepter en ouvrant un droit à des allocations de chômage après la 3 eme réinscription en tant que demandeuse d’emploie .

        Je m’explique .. Je me suis inscrite comme demandeuse d’emploie la 1 ère fois le 18/07/2014 en temps que demandeuse d’emploie a temps plein (j’ai eu rendez vous avec une conseillère pour une séance d’information machin, machin) mais en novembre 2014 j’ai appris que j’attend un enfant et j’étais déjà bien avancé dans ma grossesse mais malgrer tout j’étais quand même encore demandeuse d emploie.

        En avril 2015 ma conseillère a pris contact avec moi en me demandant si j’avais continuer mes recherches d’emploie est tout  et je lui est dis que oui mais que malheureusement du a ma grossesse j’ai du être hospitaliser a cause de quelque complication puis j’ai accoucher et ensuite voila ..

        Mais le truc c que je n’ai pas été m’inscrire a se moment la dans un organisme de paiement et je n’ai jamais toucher du chômage ni de quoi que soit ..

        Aujourd’hui je suis retourné au forem pour avoir plus de renseignement parce que on ma dis que jetai demandeuse d’emploie libre et que je me représentais que je serai demandeuse d’emploie a plein temps et la j’ai reçu une attestation a joindre pour la demande d’allocation de chômage .

        Penser vous que je serai accepter par une demande d’allocation de chômage ?

        (En ayant jamais toucher du chômage)

         

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 20 février 2017 à 16:23

          Bonjour Anissa03,

          Comme je te l’ai dit plus haut, pour avoir droit aux allocations de chômage sur base du travail, il faut avoir travaillé suffisamment. Malheureusement, tu ne pourras pas prétendre à des allocations de chômage sur base de ton job étudiant et ton ton travail intérimaire de 2 mois.

          Sache aussi qu’une simple inscription comme demandeuse d’emploi n’ouvre pas droit aux allocations de chômage. Dans ta situation, tu pourrais éventuellement ouvrir droit à des allocations sur base de tes études (allocation d’insertion). Pour cela, tu dois avoir moins de 25 ans et avoir obtenu deux évaluations positives du Forem. Si ce n’est pas le cas, tu n’auras malheureusement pas droit à ses allocations non plus. Tu trouveras les conditions à remplir sur: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

          Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  38. Lina
    le 10 février 2017 à 17:16

    Bonjour je suis intérimaire depuis deux ans et demi je travaille pas tous le jours j habite avec mon mari et il est Indépendant complètement je suis chef de famille es-ce que j’ai droit au allocations de chômage quand je travaille pas

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 13 février 2017 à 11:32

      Bonjour Lina,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, pour ouvrir un droit aux allocations de chômage, tu dois totaliser un certain nombre de jours de travail en fonction de ton âge à comptabiliser sur une période de référence (par exemple, si tu as moins de 36 ans, tu dois totaliser au minimum 312 jours, soit 1 an, sur les 21 mois précédant ta demande, les 21 mois étant la période de référence) Tu trouveras un tableau récapitulatif sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/. Si tu as travaillé à temps-partiel, il faudra se référer à cette page http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Si tu es dans les conditions et que tu ne travailles actuellement pas, tu pourrais t’adresser à ton organisme de paiement (syndicat ou CAPAC) pour introduire une demande d’allocations de chômage. Il faudra également
      que tu t’inscrives comme demandeuse d’emploi auprès du service emploi de ta région (Actiris, Forem, VDAB, ADG) au plus tard dans les 8 jours qui suivent l’introduction de ta demande d’allocations de chômage.
      Tu trouveras une explication détaillées des démarches à effectuer sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-demarches-dois-tu-effectuer/

      Si tu as la possibilité d’ouvrir un droit à des allocations de chômage, tu seras considérée comme cohabitante simple (sans charge de famille), car l’ONEm prendra en compte le fait que ton mari soit indépendant et considérera d’office qu’il dispose de revenu professionnel. Le fait que tu aies des enfants n’aura malheureusement aucun impact, car c’est la situation de ton mari qui prime pour déterminer ton statut.

      Si tu peux bénéficier d’allocations de chômage, sache que tu devras disposer d’une carte de contrôle, sur laquelle il faudra que tu indiques les jours où tu travailleras. En effet, le travail salarié n’est pas compatible avec le chômage. En d’autres mots, l’ONEm ne te rémunère pas les jours pour lesquelles tu travailleras.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  39. Alisson
    le 9 février 2017 à 17:59

    Bonjour , je vis avec mon Père qui est au chômage et je vis chez lui avec mon mari sans revenu et mon bébé de 3 mois je suis en allocation d’insertion depuis 2015 comme ma situation a changer depuis je suis devenu a charge de famille .
    Mes allocation d’insertion vont elle durée jusque 2018 ou a partir de mes 30 ans ??

  40. Corinne
    le 9 février 2017 à 11:40

    Bonjour je fais actuellement un 34 h / semaine , ma patronne aimerait diminuée les heures et me mettre à 29 h / sem .

    Mon compagnon travaille mis temps .

    Nous sommes domicilié ensemble et j ai une petite fille domicilié aussi chez moi mais dont je partage la garde avec le papa

    Aurais je droit à un complément de chômage et si oui de combien ?

    Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 février 2017 à 14:37

      Bonjour Corinne,

      Lorsque le temps de travail diminue, il faut faire une demande de maintien des droits et éventuellement d’allocations de garantie de revenu (AGR=complément chômage) à un organisme de paiement (Syndicat ou CAPAC) via les formulaires C 131A-travailleur et C 131A-employeur. Il faut bien que la diminution du temps de travail soit involontaire. Tu trouveras plus d’info à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/travailler-a-temps-partiel/

      Pour ouvrir un droit à une AGR, il faut prouver suffisamment de travail que pour ouvrir un droit aux allocations de chômage. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/quelles-conditions-dois-tu-remplir-pour-beneficier-des-allocations-de-chomage/

      Si tu ouvres bien un droit aux allocations de chômage et que ton salaire est inférieur à l’allocation de chômage à laquelle tu aurais droit si tu étais totalement au chômage, tu devrais pouvoir y avoir droit. Cependant, une réduction du temps de travail involontaire chez le même employeur entraine une période de carence de 3 mois. Cela veut dire que même si tu es dans les conditions pour pouvoir bénéficier de l’AGR, tu auras une période de 3 mois pendant laquelle tu ne pourras pas la percevoir. Tu retrouveras ces informations sur cette page du site de l’ONEm: http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  41. maxime
    le 2 février 2017 à 21:31

    Bonjour, j’ai 23 ans, et je suis domicilié chez mes parents dont mon papa est pré-pensionné et ma maman au chômage,

    combien vais je donc toucher ? A quel montant journalier dois-je plutôt me fié ?

    Tout en sachant que j’ai fais un contrat d’apprentissage en maçonnerie durant 3 ans ainsi que ma formation en chef d’entreprise de 2 ans et étant actuellement en année de spécialisation en temps que chef d’entreprise entrepreneur général au centre ifapme et construform de Grâce-Hollogne et château massart.

    J’ai donc actuellement un patron en maçonnerie, qui souhaiterais m’engager une fois ma formation achevée, avec un PFI qui lui permettrait de profiter de certains avantages.

    Est ce bénéfique ou égal pour moi par rapport à un CDI ?

    Il y aura t’il une différence au niveau des revenus mensuel, prime, chômage intempéries ou économique, timbre, etc ?

    Mon patron me dis que je toucherais le même salaire qu’un ouvrier qualifier, est-ce exact ?

    Et sert-il à grand chose de faire un PFI alors que je suis déjà maçon qualifier avec en plus gestion et accès a la profession ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 février 2017 à 11:22

      Bonjour Maxime,
      Un CDI est un contrat à durée indéterminée. Pendant ce type de contrat, la totalité de ton salaire est rémunérée par ton employeur.

      Un PFI (Formation Professionnelle Individuelle): te permet d’être formé pendant une certaine période puis d’être engagé par l’employeur au minimum pendant une période équivalente à ta formation. Tu comprends donc qu’à la suite d’un PFI, ton employeur pourrait t’engager en CDI.

      Pendant un FPI, tu percevras une allocation de formation au taux cohabitant simple (équivalent à 17,03 € par jour, soit 442,78 € par mois) étant donné que tes parents perçoivent un revenu de remplacement.

      À ce montant s’ajoutera une prime d’encouragement de ton employeur; celle-ci correspond à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et l’allocation de formation de l’ONEm et peut être progressive (elle augmente au fur et à mesure pendant ta formation). Tu percevras donc a priori le même salaire qu’un ouvrier qualifié mais aucune prime n’est prévu dans ce cadre étant donné que tu es sous contrat de formation. Tu trouveras sur la fiche suivante : http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/

      Pendant un PFI, il faut savoir que des périodes de suspension pour chômage économique, intempéries, prolongera ton contrat, pour autant que ces périodes soient égales à minimum 14 jours.

      Cela dit, sache que ton patron ne pourra peut-être pas t’engager en PFI car l’une des conditions pour pouvoir commencer ce type de formation est de ne pas été occupé, pour le type de poste à pourvoir, plus de 20 jours dans l’entreprise dans les trois mois qui précèdent le PFI.

      A priori, il n’y a donc pas de réel avantage pour toi à être engagé en PFI. Nous te conseillons tout de même d’en discuter avec ton conseiller PFI: https://www.leforem.be/contact/conseil-entreprises/conseillers-pfi.html

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  42. Talia
    le 2 février 2017 à 16:59

    Bonjour,

    Voici l’explication de ma situation:

    Papa:alloc.de chômage isolé. Avant notre domiciliation chez lui.

    Moi 29 ans+mon fils:(moi jai été radié par l onem car mon epoux etait indépendant)
    Avant cela, j avais droit aux allocation d’insertion. Je suis actuellement séparé de mon époux. Et nous sommes domicilié chez mon papa. Le syndicat m’informe que je n’ai pas le droit au allocation de chômage. Car je suis considérée comme cohabitante. Est ce normal?

    De plus, le syndicat me dit que ma situation changera seulement si je vis seule avec mon fils. Et qu’ensuite j’aurais droit au allocation de chômage j’usqu’au jour de mes 34 ans.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 février 2017 à 14:41

      Bonjour Talia,

      Si tu as épuisé le « crédit de 36 mois » des allocations d’insertion, il est en effet normal, malheureusement, que tu n’aies plus droit à des allocations d’insertion au taux cohabitant. Tu pourrais en effet les récupérer jusqu’à tes 34 ans si tu vis seule avec ton fils. Tu trouveras les explications à ce sujet sur cette page: http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/jusque-quand-as-tu-droit-a-des-allocations-dinsertion/

      Tant que tu vis chez ton papa, la seule possibilité d’aide semble éventuellement celle du CPAS: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      Bien à toi

       

  43. Camille18
    le 25 janvier 2017 à 16:05

    Bonjour,

    Je suis sans emploi et je perçois des allocations d’insertion de +- 400 euros car je vis chez mes parents.

    Cependant, pour des raisons personnelles, j’aimerais me trouver un « petit chez moi ».
    Est-ce qu’une fois le changement d’adresse fait à la commune, je percevrais les 800 euros qu’une personne isolée reçoit? Ou est-ce plus compliqué et  peut-on me les refuser?

    Merci d’avance pour votre aide,

    Camille

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 26 janvier 2017 à 11:27

      Bonjour Camille,

      Tu dois directement déclarer ton changement d’adresse à ton organisme de paiement (dès que tu es installée dans ton nouveau logement, tu ne dois pas attendre l’officialisation de la domiciliation). Si tu vis seule dans ton logement, tu auras le statut d’isolé et tes allocations d’insertion passeront alors automatiquement au montant prévu pour les personnes isolées. De plus, sache que la limitation des allocations d’insertion pour les personnes isolées (limitation à 36 mois) ne commence à courir qu’à partir de 30 ans (pour autant que tu restes isolée) et plus à partir de la date de la demande.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  44. Edwin :)
    le 25 janvier 2017 à 12:33

    Bonjour je voudrai savoir je perçoit des allocations d’insertion au taux chef de ménage sur base de mes étude contrat d’apprentissage… je voudrai savoir si je tombe malade ou un séjour à l’hôpital si je les reçoit encore ? Comment sa fonctionne à se niveau et si ses la mutuelle qui paie combien je recevrai merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2017 à 15:47

      Bonjour Edwin,

      En tant que demandeur d’emploi indemnisé, si tu es en incapacité de travail, ce n’est plus l’ONEm mais la mutuelle qui devrait t’indemniser. L’indemnité de la mutuelle devrait être égale à allocation d’insertion. Il y a cependant d’autres conditions de stage et de cotisation, nous te conseillons donc d’en parler avec ta mutuelle.

      Bien à toi.

  45. cayah
    le 24 janvier 2017 à 19:17

    Bonjour ,
    Je vais signer mon pfi le 1er fevrier, mon compagnon est chef de famille avec deux enfants a charges. ( enfants en commun ) touchant +- 45€/jrs
    Comment ça va se passer au niveau du pfi ? Quelles sommes je vais avoir et est ce que mon revenus pfi vz être cumuler avec son chômage ? Comment cela se passe dans cette situation

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 janvier 2017 à 11:31

      Bonjour Cayah,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise.

      En effet, en principe tu percevras une allocation de formation  qui équivaut à 10,67 € par jour, soit  277,42 € par mois si tu as moins de 18 ans; et  17,03 € par jour  (442,78 € par mois) si tu as 18 ans ou plus.

      A ce montant s’ajoutera une prime d’encouragement de ton employeur; celle-ci correspond à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et l’allocation de formation de l’ONEm et peut être progressive (elle augmente au fur et à mesure pendant ta formation).

      Concernant les allocations de chômage de ton compagnon, il faut savoir qu’en principe, la prime d’encouragement  ne sera pas pris en compte par l’ONEm pour déterminer le montant de son allocation de chômage.

      Par contre, ce sera le cas de l’allocation de formation qui sera considérée comme revenu de remplacement aux yeux de l’ONEm, et ton compagnon sera alors considéré comme cohabitant. Le montant de ses allocations de chômage risque donc de diminuer. Nous ne pourrons malheureusement pas te dire quel sera le montant exact de son chômage car celui-ci dépendra de sa dernière rémunération brute et surtout de la période d’indemnisation dans laquelle il se trouve actuellement.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  46. Lovamanon
    le 19 janvier 2017 à 15:55

    Bonjour, je suis maman d’un petit garçon de 20 mois, je suis actuellement en stage d’insertion professionnelle. J’ai reçu un courrier de la Capac disant que je toucherais 17,03€/j. Je vis chez ma maman, mais est ce normal que je touche si peu ? Merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 20 janvier 2017 à 10:52

      Bonjour Lovamanon,

      Comme tu vis chez ta mère, l’Onem te considère comme cohabitante. Dans ta situation, comme tu ne vis pas seule avec ton garçon, tu ne peux pas être considérée comme isolée. Ta mère étant chef de ménage, si elle a des revenus, le montant de 17,03€/jour qui te sera versé reste correct.

      Mais sache qu’en fonction des revenus de ta mère, tu pourrais peut-être avoir droit à un complément du CPAS.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.

  47. Jennsx
    le 17 janvier 2017 à 19:54

    Bonjour jesuis mère célibataire et je travaille depuis.mes 116 ans mais ici je tombe au chômage pourriez vou me dire combien je vais touché

  48. Wassi
    le 9 janvier 2017 à 12:54

    Bonjour je suis une femme marie j’ai 20 ans et je suis étudiante en 6 eme année . L’année prochaine je ferai ma 7 eme année et je vais avoir mon CESS , mon marie il travaille pas il as pas de revenus et on as pas des enfants .
    Ma question c’est es ce que je pourrais avoir le chomage et combien ? Merci bcp

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 janvier 2017 à 16:32

      Bonjour Wassi,

      Lorsque tu auras obtenu ton CESS, tu devras t’inscrire auprès d’Actiris pour entamer ton stage d’insertion professionnelle d’une durée de 1 an.  Pendant ce stage tu devras recevoir 2 évaluations positives et avoir moins de 25 ans pour obtenir les allocations d’insertions.

      Dans ta situation, tu es cohabitante avec charge de famille, tu percevras 44,24 € par jour ou 1150,24 € par mois. Si tu prouves 78 jours de travail salarié pendant le stage d’insertion professionnelle, tu pourras bénéficier d’une allocation majorée à 45,96 € par jour ou 1194,96 € par mois pendant les 16 premiers mois de chômage.

      Plus d’info sur le stage d’insertion professionnelle
      http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/le-stage-dinsertion-professionnelle/

       

      Pour plus d’informations, contacte nous !

  49. Amine
    le 9 janvier 2017 à 10:39

    Bonjour , Je voudrais savoir si j’ai droit au revenu d’insertion ?

    j’ai 20 ans j’ai la nationalité belge , célibataire et j’ai fini l’école cette année et je vis toujours chez mes parents.

  50. Nano
    le 8 janvier 2017 à 16:06

    Bonjours cela fait 4 mois que mon chomage a prix fin .. je resevai le chomage su base de mes etude. Je suis maman de 2 enfants et sa fait 1 mois que je vis seul avec mes enfants.. est -ce que j’ai droit au chomage de nouveau? Je peut re faire une demande?

  51. cl
    le 6 janvier 2017 à 08:10

    Bonjour, je vines de perdre mon emploi, mon mari travail mais n’a pas ses enfants à sa charge, peux t il les prendre à partir de maintenant? merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 6 janvier 2017 à 11:56

      Bonjour Cl,

      Si tu vis avec ton mari, seule la situation professionnelle de ton mari est prise en compte pour déterminer ton statut de demandeuse d’emploi (peu importe qu’il y ait des enfants dans le ménage ou pas). Donc si ton mari travaille et gagne plus de 765,97 euros brut par mois, tu auras le statut de cohabitant. S’il gagne moins, tu pourras avoir le statut de cohabitant avec charge de famille.

      Le fait d’avoir les enfants à charge peut avoir un impact au niveau de la taxation de son salaire et de son imposition. Il suffit de le déclarer à son employeur et dans sa déclaration d’impôts. Nous ne sommes pas spécialisés en fiscalité donc n’hésite pas à en discuter avec le SPF finance: http://finances.belgium.be/fr/Contact

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  52. salim
    le 28 décembre 2016 à 21:44

    bonjour voila j’ ai une question simple je vie chez mes parent je suis cohabitant et ne fait pas partie de leur ménage déplus j’ai droit au statut bim ou anciennement vipo donc intervention majorée je mes déclaration fiscale son pas lié a mes parent es que je suis considérer comme cohabitant ou comme cohabitant privilégié je suis chômeur complet considérer comme chômeur complet

    QUELLE EST MON STATUT ET QUEL EST LE REVENUE AUQUEL J AI DROIT?

    bien a vous

     

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 3 janvier 2017 à 15:49

      Bonjour Salim,

      Si tu es chômeur indemnisé, tu as probablement le statut de cohabitant ordinaire puisque tu vis avec tes parents (et ce, même si tu fais ta déclaration fiscale séparément).

      Dans ce cas, tu tu perçois des allocations d’insertion, tu auras droit à 442,78 € par mois.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  53. 2629323800
    le 18 décembre 2016 à 13:40

    Bonjour
    Je suis une femme mariée mon mari n’as pas des revenus j’ai deux enfants à ma charge un de 3ans et l’autre a 4mois puis je savoir combien le chômage doit me payer???

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 décembre 2016 à 14:55

      Bonjour 2629323800,

      En principe, puisque ton mari ne dispose d’aucun revenu, tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille. Tu percevras alors  44,24 € par jour ou 1150,24 € par mois
      D’autres questions? N’hésite pas à nous recontacter !

  54. Soumaya
    le 13 décembre 2016 à 16:05

    Bonjour comment ce fait t il que je n es perçue ce mois ci que 523 euroen ayant 3 enfants à charge je suis également cohabitant depuis le 1 novembre 2016

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 14 décembre 2016 à 10:26

      Bonjour Soumaya,

      Ta situation n’est pas assez claire pour que nous puissions répondre de manière précise, mais si tu cohabites avec quelqu’un, il est possible que ton statut soit passé de cohabitante avec charge de famille à cohabitante simple en fonction de la personne avec qui tu habites et de sa situation financière.

      En effet, si par exemple tu vis avec ton conjoint ou un partenaire, tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille si cette personne perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros bruts par mois ou qu’il n’a aucun revenu. Tu seras considérée comme cohabitante simple si cette personne perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration ou si elle perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros bruts par mois.
      Dans ce cas, le fait d’avoir des enfant  à st charge n’a donc pas d’impact puisque la situation financière du partenaire/conjoint prime sur le fait d’avoir des enfants au sein du ménage.
      Attention, l’ONEm considère comme partenaire un homme ou une femme qui constitue un ménage de fait avec toi, qui n’est pas un membre de ta famille et qui n’est pas un enfant pour lequel un droit aux allocations familiales est possible).

      Tu trouveras plus d’informations sur la fiche ci-dessus.
      Sache également que comme les allocations de chômage sont dégressives, le montant de tes allocations de chômage dépendra donc aussi de la période d’indemnisation dans laquelle tu te trouvais au moment du changement de situation familiale .

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  55. isa
    le 12 décembre 2016 à 13:07

    Bonjour,

     

    Je suis à la recherche d’emploi. Je suis en cours d’attente de réponses pour des entretiens passés dont un mi temps ( avec possibilité d’évolution) s’il s’avère que ce mi temps soit l’unique possibilité actuelle de décrocher un emploi, ai je droit à une compensation de chômage le temps de combler avec un autre mi temps ou une activité complémentaire par ex si le montant net est de 1000/mois comme salaire?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Isabelle

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 12 décembre 2016 à 15:46

      Bonjour Isabelle,

      Si tu travailles à temps partiel alors que tu as ou aurais droit à des allocations de chômage (ou d’insertion), tu pourrais éventuellement faire la demande de « maintien des droits » et d’allocation de garantie de revenu(AGR ou complément de chômage).

      En principe, ta demande sera acceptée si ton salaire est inférieur au montant de l’allocation de chômage auquel tu pourrais prétendre si tu avais été au chômage à temps plein (sans aucun contrat de travail) ou si ton salaire mensuel brut moyen est inférieure à 1.531,93 euro.

      Par contre, nous ne pourrons malheureusement pas te dire si tu y auras droit, car le calcul de l’AGR est compliqué. Tu trouveras plus d’information à ce sujet sur : http://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t70

      Si tu n’as actuellement pas droit à des allocations de chômage (ou que tu n’as pas droit à unze AGR), et que tu acceptes l’emploi à mi-temps, tu pourrais, si tu le souhaites, éventuellement t’adresser au CPAS de ta commune afin de leur solliciter une aide financière. Cela dit, le CPAS effectuera une enquête sociale afin de vérifier si tu remplis les critères d’admission. Plus d’infos sur le CPAS en cliquant sur : http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/obtenir-de-laide-du-cpas/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  56. Anthony
    le 6 décembre 2016 à 19:11

    Bonjour ,

    J’ai 30ans et 2enfants a charge . Ma compagne travaille en mi temps et gagne +ou-900 /mois .

    Un patron me propose de me former en pfi pendant 3mois ..Je suis actuellement sous contrat dans une autre entreprise mais au chomage économique car l’entreprise ne marche plus tres bien ; J’aimerais donc pouvoir avoir l’opportunité de faire ce pfi car le patron me dit qu’il m’engagerait par la suite .

    Combien gagnerais-je sous pfi compte tenu de ma situation familliale ?

    J’ai envoyé une demande de Ruling a l’onem car je ne suis pas chomeur …s’ils accepte , je serais heureux mais s’il refusent..combien pourrais je gagner en pfi sans allocations de chomage ??

    Merci pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 décembre 2016 à 11:07

      Bonjour Anthony,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise, mais en principe, si tu remplis les conditions suivantes au moment de l’engagement, tu pourras prétendre à une allocation de formation :

      – être inscrit comme demandeur d’emploi inoccupé?;
      – ne pas pouvoir prétendre à des allocations de chômage (sur base du travail ou sur base des études);

      – ne pas être diplômé de l’enseignement supérieur. Cela dit, si tu as un diplôme supérieur et que tu habites la Wallonie, le Forem te versera une indemnité de compensation de 248 euros bruts maximum par mois.

      Cette allocation de formation s’élèvera à 442,78 € par mois car vu ta situation familiale, tu seras considéré comme cohabitant (étant donné que ta compagne travaille et gagne plus de 765,97 euros brut par mois).

      A cela s’ajoute une prime de l’employeur (appelée prime de productivité ou d’encouragement), qui correspond à la différence entre la rémunération imposable de la profession à apprendre et l’allocation de formation de l’ONEm (ou l’indemnité de 248€ du Forem). Sache que cette prime peut être progressive (elle augmente au fur et à mesure pendant ta formation).

      Sache également qu’en principe, ton employeur est obligé de t’engager au minimum pour un temps équivalent à celui de ta formation (soit 3 mois).

      Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/travailler/ton-premier-emploi/les-allocations-de-formation-fpi-pfi/#comments

      Tu pourrais aussi prendre contact avec le conseiller PFI de ta région. Peut-être pourra-t-il te donner plus de précisions sur les montants https://www.leforem.be/contact/conseil-entreprises/conseillers-pfi.html

       

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  57. alysson
    le 28 novembre 2016 à 18:24

    Bonjour je suis actuellement en fin de mon CDD et je compte reprendre les études en dehors de Bruxelles et donc demenager et etre officiellement en menage avec mon compagnon cependant ma formation commence en septembre en attendant je percevrai des allocations de chômage .. ma question est : que vais je avoir comme revenus étant donné que j’ai un enfant à charge et que je serai cohabitante ? Et dans un autre cas si je suis isolée avec un enfant à charge ? Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 29 novembre 2016 à 10:51

      Bonjour Alysson,

      Nous ne pourrons malheureusement pas répondre à ta question de manière précise, car  le montant de tes allocations de chômage dépendra de ta dernière rémunération brute et de ta situation familiale:

      • Si tu vis seule avec ton enfant, tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille
      • Si tu vis avec ton conjoint, l’ONEm tiendra compte de ses revenus pour déterminer ton statut car la situation financière du partenaire/conjoint prime sur le fait d’avoir un enfant au sein du ménage. Ainsi, s’il perçoit un revenu professionnel de moins de 765,97 euros but par mois ou qu’il n’a aucun revenu, tu seras considérée comme cohabitante avec charge de famille. Par contre, s’il perçoit des allocations de chômage, un revenu d’intégration ou s’il perçoit un revenu professionnel de plus de 765,97 euros brut par mois, tu seras considérée comme comme cohabitante simple.

      Sache qu’en tant que cohabitante simple tu percevras 10,09 % de moins que si tu étais cohabitante avec charge de famille.

      Sache également qu’en fonction du type d’études que tu comptes entreprendre, tu pourrais ne plus avoir droit à tes allocations de chômage. En effet, pour certaines études, il faut introduire une demande de dispense pour pouvoir suivre ses cours et bénéficier d’allocations de chômage en parallèle. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/tes-droits-au-chomage/peux-tu-obtenir-une-dispense-pour-te-former-pendant-ton-chomage/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!