Bruxelles-J

L'étudiant qui travaille reçoit-il encore les allocations familiales et la mutuelle, qu'en est-il du chômage ?

Print this pageEmail this to someoneShare on FacebookTweet about this on Twitter

Les allocations familiales

Avant 18 ans, il n’y a pas de condition au versement des allocations familiales (jusqu’au 31 août de l’année civile où l’étudiant a 18 ans).

Après 18 ans et jusque 25 ans, l’activité lucrative n’est pas un obstacle à l’octroi des allocations familiales pour autant que les conditions ci-dessous soient respectées :

Si tu travailles durant l’année scolaire

Pour conserver ton droit aux allocations familiales, tu dois travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2ème, 4ème trimestre), quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant). Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre.
Un travail effectué durant les vacances scolaires (Pâques, Noël, …) autres que les vacances d’été, est comptabilisé dans le quota du trimestre concerné.

Si tu travailles durant les vacances d’été

Pendant le 3ème trimestre (juillet, août, septembre), tu conserves tes allocations familiales, sans limite d’heures de travail, quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant).

Si tu travailles durant les vacances d’été après la fin de tes études

L’étudiant qui travaille durant les vacances d’été (3ème trimestre) qui suivent la dernière année d’études est dans une situation particulière.
Après la fin de tes études, tu t’inscris chez Actiris (Bruxelles) ou au Forem (Wallonie) comme demandeur d’emploi. Le stage d’insertion professionnelle, pour les jeunes qui ont terminé leurs études et qui s’inscrivent comme demandeur d’emploi, débute le 1er août au plus tôt. Lorsqu’il est terminé, il donne droit aux allocations de chômage sur base des études (lorsqu’on remplit toutes les conditions d’études).

Le jeune demandeur d’emploi reste bénéficiaire de ses allocations familiales durant les 12 mois de son stage d’insertion professionnelle. Il ne les recevra cependant pas pour le mois entier au cours duquel il perçoit une rémunération supérieure à 530.49 € brut par mois, quelle que soit la forme du contrat de travail.
Il y a donc un changement de critère pour continuer à percevoir ses allocations familiales lorsqu’on passe du statut d’étudiant à celui de demandeur d’emploi : on passe d’une limite en terme de nombre d’heures de travail (maximum 240h par trimestre) à une limite en terme de rémunération mensuelle maximum (530.49 € brut).
Pour garder ses allocations familiales durant les vacances d’été (3ème trimestre) qui suivent la dernière année d’études (c’est-à-dire au moment de la transition entre le statut d’étudiant et celui de demandeur d’emploi), il faut travailler au maximum  240h sur les mois de juillet, août, septembre. Mais, même si tu dépasses cette limite d’heures, tu auras droit aux allocations familiales pour les mois de ce trimestre pendant lesquels tu n’as pas gagné plus de 530.49 € brut.

La mutuelle

L’étudiant de moins de 25 ans, qui est bénéficiaire d’allocations familiales, est couvert pour ses soins de santé par la mutuelle de ses parents. Il est dans ce cas considéré comme personne à charge du point de vue de la mutuelle.

Lorsqu’un étudiant travaille durant l’année scolaire sous contrat donnant lieu à un paiement de cotisation Onss, son employeur adresse à sa mutuelle via la Banque Carrefour de la sécurité sociale, un bon de cotisation.
Lorsque l’étudiant travaille régulièrement et que le salaire est trop important (pour 2015 : maximum 4.505,46€ brut pour les moins de 21 ans, maximum 6.007,28 € pour les plus de 21 ans), il doit devenir titulaire de sa mutuelle et donc payer ses cotisations lui-même. Pour en savoir plus, il est important de se renseigner auprès de sa mutuelle.

L’étudiant travaillant comme indépendant, doit être titulaire de sa propre mutuelle, dans le régime indépendant même s’il ne paie pas de cotisations sociales.

Tu trouveras plus d’information sur la mutuelle, dans la rubrique : « Mutuelle et prix des soins de santé« .

Le chômage

Jusqu’au 31 décembre 2011, le travail étudiant pouvait avoir une incidence sur la durée du stage d’insertion professionnelle (ex stage d’attente). Il pouvait raccourcir ou prolonger le stage selon la situation. Ce n’est plus le cas depuis le 1er janvier 2012. Le stage d’insertion professionnelle n’est pas prolongé ou raccourci par le travail d’étudiant. Par contre, les jours de travail d’étudiant situés après le 31 juillet qui suit la fin des études sont maintenant pris en compte pour le stage d’insertion professionnelle.
Plus d’info à ce sujet sur la page : le stage d’insertion professionnelle.

A noter qu’un parent chômeur, qui vit seul avec un ou plusieurs enfants , et qui perçoit des allocations de chômage au taux cohabitant avec charge de famille, continue à recevoir ses allocations de chômage à ce même taux avantageux, si les revenus professionnels de l’enfant ne dépassent pas 410,19€ par mois.
MAIS attention, les revenus d’un « contrat d’occupation étudiant » ne sont jamais pris en compte, peu importe le montant perçu. Travailler sous contrat étudiant ne risque donc pas d’entraîner une diminution des allocations de chômage du parent avec lequel vit l’étudiant.
Ajoutons également que les revenus professionnels d’un enfant, ne sont pas considérés comme des revenus, peu importe le montant de ces revenus, pendant une période de 12 mois prenant cours le jour où l’enfant perçoit pour la première fois un revenu professionnel après la fin de ses études.

Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les impôts, lis la fiche « Qu’en est-il des impôts ? »
Pour connaître l’impact du travail étudiant sur les cotisations sociales (règle des 50 jours), lis la fiche « Lorsqu’un étudiant travaille, quand le contrat est-il soumis à l’ONSS ? »

Tu as une question ?

Remplis le formulaire ci-dessous.

Ton adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un *

*


56 questions pour “ L'étudiant qui travaille reçoit-il encore les allocations familiales et la mutuelle, qu'en est-il du chômage ?

  1. MichelT
    le 30 novembre 2016 à 09:25

    Bonjour,

    Mon fils Thomas 23 ans viens de terminer ses études d ingénieur au mois de juin 2016.  il a travaillé durant le mois de juillet (80 heures) comme job étudiant, pas de job ni boulot en aout  et il a   signé son contrat d’embauche au mois de septembre. Nous avons reçus une demande de remboursement des allocations perçues pour les mois de juillet et aout (120,00 euros + 201,00 euros),alors ma question est la suivante. Doit on effectivement rembourser ses montants?

    Je vous remercie pour toute l attention que vous réserverez à ce Mail

    salutations

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 novembre 2016 à 16:37

      Bonjour MichelT,

      Comme expliqué ci-dessus:
      « Pour garder ses allocations familiales durant les vacances d’été (3ème trimestre) qui suivent la dernière année d’études (c’est-à-dire au moment de la transition entre le statut d’étudiant et celui de demandeur d’emploi), il faut travailler au maximum 240h sur les mois de juillet, août, septembre. Mais, même si tu dépasses cette limite d’heures, tu auras droit aux allocations familiales pour les mois de ce trimestre pendant lesquels tu n’as pas gagné plus de 530.49 € brut. »
      Si votre fils a dépassé les 240 heures de travail pour le trimestre, il a très certainement perdu son droit aux allocations familiales pour juillet et septembre. Par contre, pour le mois d’août, s’il n’a eu aucun revenu, il ne nous parait pas normal que la caisse d’allocations familiales vous demande le remboursement de ce mois. Nous vous conseillons de vérifier cela avec la caisse d’allocations familiales. Vous pouvez aussi en parler avec Famifed au 0800/94.434

      N’hésite pas à nous contacter pour toute question supplémentaire.

      • MichelT
        le 5 décembre 2016 à 14:42

        bonjour,

        D’après la réponse de famifed. Il y a une condition supplémentaire pour ne pas rembourser le mois d aout, Thomas aurait dû s inscrire comme demandeur d ’emplois auprès d un organisme,mais il ne la pas fait puisqu’il avait déjà signé son contrat d’embauche pour le mois de septembre… Une règle qui lui coute 120,00 euros !!  voila si ça peut servir à de futurs étudiants !!!

        Je pense que je dois accepter la réponse avec toutes les difficultés de comprendre les décideurs!

        salutations

        Michel

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 5 décembre 2016 à 16:18

          Bonjour MichelT,

          Effectivement, c’est correct. Cela nous avait échappé mais il devient bien avoir le statut de demandeur d’emploi pendant le mois d’août pour pouvoir bénéficier de cette règle des <530.49€ brut.
          Nous comprenons cependant votre sentiment d’incompréhension. Il semble absurde de devoir s’inscrire comme demandeur d’emploi alors qu’il avait déjà signé un contrat de travail pour le mois de septembre.
          Bien à vous

           

  2. Marguerite
    le 26 novembre 2016 à 23:00

    Bonsoir, j’ai travaillé pendant 44 jours en étudiant chez un employeur et 6 jours en étudiant toujours chez un autre mais je voudrai continuer à travailler chez ce premier employeur (44jrs). Que se passera -t-il pour mes allocations familiales ? Les conserverai-je ? Est-ce que je peux travailler sous contrat ouvrier ou étudiant mais payant des cotisations normales? Et si je depasse ces 50 jours ne serai-je que taxée normale qu’à partir du 51eme et je pourrai conserver mes allocations ? Comment continuer un job et toujours percevoir mes allocations familiales ? Bien à vous

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 28 novembre 2016 à 11:15

      Bonjour Margueritte,

      Si tu travailles plus de 50 jours, tu ne perds pas d’office tes allocations familiales mais tu devras payer les cotisations sociales comme un travailleur normal.

      En effet, à partir du 51 ème jour, tu devras effectivement payer des cotisations sociales ordinaires.

      Sache que même pour les jours où tu travailles comme étudiant sans bénéfice des réductions de cotisations sociales, tu peux conserver le statut d’étudiant et peux donc avoir un contrat d’occupation étudiant (Tu n’es donc pas obligé de passé au statut d’ouvrier). La seule différence réside dans le montant des cotisations à payer.

      Au niveau de tes allocations familiales, comme expliqué ci-dessus, tu peux travailler maximum 240 heures par trimestre. Si tu dépasses cette limite, tu ne percevras pas d’allocations familiales pour le trimestre. Attention, cette règle n’est pas valable pendant le 3ème trimestre (juillet, aout, septembre) pour autant que tu continues tes études l’année suivante.

      Par contre, ce à quoi tu devras éventuellement faire attention, c’est de ne pas dépasser 10141,01 euros brut par an pour que tu n’aies pas d’impôt à payer. Il faudra également veiller à ne pas dépasser un certain montant (défini en fonction de ta situation familiale) pour éviter que tes parents aient plus d’impôts à payer. Plus d’informations sur http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  3. Moumou
    le 23 novembre 2016 à 10:32

    Bonjour, j’ai touché un salaire avec effet rétroactif ce mois-ci(novembre).. Mais le problème c’est que je n’étais pas sûr de le toucher et que donc j’ai gardé mes allocations familliales.Mon contrat stipule que je suis lié du 1er janvier 2016 âu 31 décembre 2016 mais il a été signé ce mois-ci.. Qu est ce que je risque au niveau des allocations familiales ?

  4. Werny Koralie
    le 18 novembre 2016 à 08:31

    Bonjour,

    Je poursuis actuellement des études en supérieur depuis 3 ans. Pour subvenir à mes besoins, j’effectue des travaux d’étudiants. J’aurais voulu savoir si je conservais mon droit aux allocations familiales si je travail en étant taxé ?

    D’avance, je vous en remercie et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 novembre 2016 à 14:19

      Bonjour Werny Koralie,

      Tu peux garder tes allocations familiales tout en effectuant des jobs étudiants; pour autant que tu travailles maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2ème et 4ème trimestre). Si tu dépasses cette limite d’heures, tes allocations familiales seront supprimées pour tout le trimestre.

      Pour d’autres questions, n’hésite pas de nous recontacter.

  5. besoindevoyager
    le 7 novembre 2016 à 12:53

    Bonjour,

    je suis inscrite dans une haute école cette année et je possède un job étudiant. Or, j’aimerais partir 3 mois à l’étranger (vers mars 2017) et faire une formation avant mon départ. Je compte reprendre mes études en septembre 2017. Mon père risque de perdre les allocations familiales ? Si oui, combien ? (sachant que nous sommes 4 enfants donc 3 en supérieur et une en secondaire + mon père qui est taxé à 52%) Est-ce que je vais perdre mon statut d’étudiante ?
    Qu’est ce qui sera le plus intéressant entre payer un minerval de 890euros ou risque de perdre les allocations et mon statut d’étudiante ?

    Je vous remercie

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 16:20

      Bonjour Besoindevoyager,

      Pour pouvoir percevoir les allocations familiales, il faut soit suivre des études (études de plein exercice ou cours de promotion sociale: tu trouveras plus d’informations à ce sujet ici: http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/); soit être demandeur d’emploi en stage d’insertion.

      Si tu n’as pas dans ces conditions, ton papa perdra les allocations familiales prévues pour l’enfant de rang 1 (soit le plus gros montant). Nous ne pouvons pas te dire quel sera le montant car les montant des allocations familiales dépend, nde l’age de chaque enfant ainsi que de la situation familiale et professionnelle. Tu peux utiliser la calculatrice de FAMIFED pour évaluer ce montant: http://dg.famifed.be/fr/calculator

      Durant ton voyage, tu ne seras probablement plus dans les conditions pour pouvoir bénéficier d’allocations familiales sauf si tu t’inscris comme demandeuse d’emploi et que ce voyage est pris en compte dans ton stage d’insertion (si tu vas faire un stage à l’étranger par exemple). Pour bénéficier d’allocations familiales, il ne suffit normalement pas de payer le minerval et il faut normalement suivre les cours. En effet, certaines école te désinscrivent si tu ne suis pas les cours ou si tu ne présentes pas les examens.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  6. Micki98
    le 7 novembre 2016 à 12:52

    Je suis étudiante en dernière année mais je compte l arrêté l’école.. j’ai déjà en travaille étudiante de 8h semaines. Est ce qu’en arrêtant l’école et en continuant à travailler je perds mes allocations ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 novembre 2016 à 16:34

      Bonjour Micki98,

      En principe, tu devrais malheureusement plus pouvoir travailler comme étudiante car même si la loi n’est pas très claire sut le statut étudiant, il est précisé que tes études doivent constituées ton activité principale, ce qui ne sera plus le cas.

      En matière d’allocations familiales, il faudrait voir quelle est cette dernière année que tu effectues (secondaire ou supérieur) et si tu restes inscrite auprès de ton école. En effet, le droit aux allocations familiales est aussi conditionné au fait de suivre des études lorsqu’on est majeure  (par exemple, en supérieur, il faut minimum 27 crédits  sur l’année). Tu trouveras plus de détails sur http://bruxelles-j.be/droits-sociaux/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/

      Tu verras également sur cette fiche qu’il est possible de continuer à percevoir des allocations familiales lorsqu’on est inscrit comme demandeur d’emploi et que l’on a moins de 25 ans pour les mois où tu gagneras moins de 530,49 euros brut.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  7. Edwvdn
    le 23 octobre 2016 à 18:15

    Bonjour,

    J’ai travailler durant 3 mois du mois de février à mai ( 2016 ) sous contrat CDD.
    Depuis le 14 septembre, je suis étudiant à temps plein en haute école.
    Ai-je le droit à faire des jobs étudiant ou dois-je attendre l’année 2017?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 octobre 2016 à 16:13

      Bonjour Edwvdn,

      Etant inscrit dans une école à plein temps et à partir du moment où les études restent ton activité principale, tu as le statut étudiant. Tu as alors le droit de travailler sous contrat étudiant. Pour plus d’informations sur le job étudiant, je t’invite à lire ce lien: http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/qui-est-etudiant-et-qui-peut-conclure-un-contrat-doccupation-etudiant/

      Et sache que si tu travailles sous contrat occupation étudiant, pendant 50 jours (jusque Décembre 2016), tu ne paies pas de cotisations sociales. Mais au delà, tu ne bénéficieras plus de ces cotisations réduites et tu devras cotiser comme tout salarié.

      Pour plus de questions, n’hésite pas de nous recontacter.

       

  8. Endalasia
    le 6 octobre 2016 à 16:10

    Bonjour,

    J’ai un contrat dans une boulangerie tous les samedi matin (6h/sem) et je travail dans un restaurant en plus à coté, le patron peut me déclarer en tant que travailleur occasionnel tout en gardant les allocations familiale ?

    Merci pour la réponse.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 10 octobre 2016 à 11:26

      Bonjour Andalasia,

      En tant qu’étudiante tu as toujours la possibilité de travailler. Mais, pour pouvoir garder tes droits aux allocations familiales, tu dois travailler moins de 240 heures par semestre durant l’année scolaire. Donc, dans ton cas, tu peux cumuler les deux contrats pour autant que tu ne dépasses pas ce quota. Pour plus d’explications, je t’invite à lire la fiche ci-dessus.

      Par contre pendant les vacances d’été, il n’y a pas de limite d’heures et pas de risque de perte d’allocations familiales; quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, ouvrier, employé, etc).

      Pour plus d’informations, n’hésite pas de nous recontacter.

       

  9. karibou
    le 26 septembre 2016 à 17:14

    Bonjour,

    je suis sur la mutuelle mes 2 enfants habitent avec moi, l’un fait une formation au cefa et l’autre en ifapme.

    pourriez-vous me dire s’il a des restrictions au niveau salaire et heures de travail pour eux afin, est ce qu’il y aura des répercutions sur mon revenu de remplacement et si oui comment éviter cela. Quand est -il également des allocations familiales? cela fait beaucoup de questions mais l’on me renvoi au contributions, onem, mutuelle…

  10. Frédérick
    le 14 septembre 2016 à 20:49

    Bonjour, je suis actuellement en terminale BAC professionnel en alternance, et je comme si faire d’autre étude après celà, est-il possible de garder les allocation de chômage en étant un étudiant ?? Merci de votre réponse.

  11. Alk
    le 2 septembre 2016 à 17:53

    Bonjour j’aimerai bien travailler comme étudiant mais j’ai fini mes 50 jours et cetait pour savoir est ce que je peut travailler après mes 50 jours ? Est ce que j’aurai toujours droit aux allocations familiales ? Car je serai cotiser comme un employé normal merci de me répondre au plus vite merci bonne
    journée.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 5 septembre 2016 à 10:28

      Bonjour Alk,

      Tu peux effectivement continuer à travailler comme étudiant au delà des 50 jours. Seulement, comme tu le dis toi même tu ne bénéficieras plus des cotisations sociales réduites et devras cotiser comme un employé classique.

      En ce qui concerne les allocations familiales, tu ne dois pas dépasser la limite des 240 heures de travail  par trimestre si tu veux les maintenir. Cette règle est valable pendant toute l’année, sauf pendant les mois de Juillet, Août et Septembre où tu peux travailler sans limite d’heures pour autant que tu poursuives tes études l’année suivante.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  12. N235
    le 7 août 2016 à 16:51

    Bonjour,

    Je termine actuellement un master avec un mémoire à rendre en seconde session, sans certitude quant à sa réussite. Ma question est la suivante : si jamais je suis amenée à me réinscrire à l’université pour le représenter en janvier et que je trouve un emploi, puis-je déjà commencer à exercer une activité professionnelle sous statut d’employé ordinaire, quand bien même je serais toujours inscrite pour quelques mois à l’université ?
    Sachant que j’ai déjà 25 ans, donc que je ne touche plus les allocations familiales et que je vais bientôt souscrire à une mutuelle à mon propre nom, donc ma question ne concerne ni les allocations, ni le fait de rester à charge de mes parents, ni les éventuelles allocations d’attente du chômage.

    Merci d’avance de votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 8 août 2016 à 11:25

      Bonjour N235,

      Si ton horaire te le permet, tu peux tout à fait commencer à travailler en tant qu’employé ordinaire. Le fait d’être encore étudiant n’est pas un problème.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  13. Sa
    le 2 août 2016 à 10:30

    Bonjour, je travaille comme étudiante dans l’horeca et j’ai bientôt fini mes 50 jours mais j’aimerais continuer à travailler. Je me suis renseignée sur plusieurs site et même aux allocations familiales mais pour moi ce n’est pas très clair .. Est ce qu’on peut dépasser nos jours en gardant nos allocations familiales? Et est ce que nos parents seront-ils plus taxés dans ce cas? Car la dame des allocations m’a dit que si je dépasse mes 50 jours je ne serais plus considérée comme à charge de ma maman et quand je me renseigne sur les sites ils ne parlent pas de ca. Merci d’avance pour votre réponse

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 août 2016 à 11:26

      Bonjour Sa,
      En principe, tu as effectivement la possibilité de continuer à travailler en tant qu’étudiante au delà des 50 jours. A partir du 51ième, tu ne bénéficieras plus des cotisations sociales réduites et seras donc taxé comme un travailleur ordinaire.

      Tu pourrais éventuellement vérifier si, dans ton job étudiant actuel, tu as utilisé tes jours de travail étudiant classique. Peut-être te reste-t-il la possibilité d’utiliser les jours Horeca (si tu continues à travailler dans ce secteur). Tu trouveras plus d’informations sur: https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/a-propos-50-jours/travail-horeca.html

      Si tu souhaites bénéficier d’allocations familiales tout en travaillant comme étudiant, tu ne dois pas dépasser 240h de travail par trimestre (sauf en juillet, août septembre où tu peux travailler sans limite pour autant que tu continues à étudier).

      Au niveau fiscal, tu resteras à charge de tes parents tant que tu ne gagnes pas plus de :
      – 6.535 euros brut par an si tes parents sont imposés conjointement

      – 8.272,50 euros brut par an si  tes parents sont imposés séparément

      – 9.797,50 euros brut par an si tes parents sont imposés séparément et que tu présentes un lourd handicap
      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  14. Redou1908
    le 30 juin 2016 à 14:38

    Bonjour à vous !

    Je suis un étudiant de 21 ans résidant à Bruxelles et j’achève ma dernière année d’étude en bachelier AESI (agrégé de l’enseignement secondaire inférieur). Je compte poursuivre mes études par un master en horaire décalé à l’université tout en travaillant comme enseignant à mi-temps. Dans ma situation, quelles seront les répercussions sur mes allocations familiales (sous quelles conditions pourrais-je les garder ?), la mutualité de mes parents (dois-je m’affilier à une mutualité moi-même ? Suis-je toujours à charge de mes parents ? Sous quelles conditions ?) et sur les impôts (jusqu’à quand suis-je fiscalement à charge de mes parents ?) ?

    Pour vous donner un exemple concret, imaginons que je travailles à mi-temps (à raison de 10-12h/semaine) en tant qu’enseignant dans une école pendant une année et que je sois bénéficiaire du barème salariale 301 de 2.289,48 € brut mensuel indexé (barème pour les régents de l’enseignement secondaire à temps plein), est-ce que j’aurai toujours droits aux allocation familiales ? Serais-je toujours à charge de mes parents point de vue mutualité et impôts ?

    J’aimerais, si possible, recevoir de votre part une réponse assez complète de manière à éviter toutes mauvaises surprises à mes parents si je me mets à travailler en même temps que mes études !

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et le temps que vous m’accorderez :)

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 juin 2016 à 16:17

      Bonjour Redou1908,

      Si tu es inscrit à minimum 27 crédits sur l’année, tu peux garder tes allocations familiales. Et tu perdras tes allocations familiales pour un trimestre si tu travailles plus de 240h sur le trimestre concerné (peu importe le revenu), comme expliqué ci-dessus.

      En ce qui concerne les impôts, tu trouveras tes réponses ici: http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/ Tu verras que pour rester à charge fiscalement, il ne faut pas gagner plus qu’un certain montant. Ce montant est différent si tes parents sont imposé ensemble ou séparément. Si tu gagnes plus de 10.141,01€ brut par an, tu devras toi-même payer des impôts.

      En ce qui concerne la mutuelle, pour rester à charge de tes parents tu ne doit pas gagner plus de 6007,28 € bruts par an ou 2372,52 € bruts par trimestre.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

      • Redou1908
        le 30 juin 2016 à 23:08

        Bonsoir,

        Je vous remercie d’abord pour votre réponse assez claire et rapide :)
        J’ai tout de même encore quelques questions dont j’aimerai avoir les réponses si possible. Lorsque je lis votre fiche d’information concernant la mutuelle, cette phrase me perturbe un peu : « Lorsqu’un étudiant travaille durant l’année scolaire sous contrat donnant lieu à un paiement de cotisation Onss, son employeur adresse à sa mutuelle via la Banque Carrefour de la sécurité sociale, un bon de cotisation. »

        Qu’est-ce qu’un bon de cotisation ? Dans ma situation, puisque je serais toujours à charge de mes parents du point de vue de la mutuelle, cela veut dire que ce bon de cotisation sera envoyé à leur mutuelle ? Quelles conséquences cela aura-t-il ?

        Et une petite dernière question : La règle des 50 jours de travail sous statut d’étudiant permettant de ne payer que les cotisations de solidarité, est-elle valable que pour un contrat d’occupation étudiant ou alors est-elle valable pour n’importe quel type de contrat que pourrait effectuer un étudiant ?

        Merci pour tout !

        • Infor Jeunes Bruxelles
          le 1 juillet 2016 à 10:09

          Bonjour Redou1908,

          En ce qui concerne la mutuelle, tu risques de devoir payer ta propre mutuelle vu tes revenus. Les bons de cotisations, veulent dire que tu cotises pour pouvoir bénéficier d’indemnité de la mutuelle en cas d’absence pour cause de maladie.

          Le bénéfice des 50 jours n’est valable que pour les étudiants engagés sous contrat d’étudiant. Hélas, en tant qu’étudiant à horaire décalé, tu n’as à priori pas le droit de signer un contrat d’occupation étudiant.

          N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  15. Zara932
    le 21 juin 2016 à 09:42

    Lorsque l’on a plus de 25 ans (et que nous ne recevons dés lors plus d’allocations familiales), peut-on travailler tant que l’on veut en tant qu’étudiant durant le troisième trimestre ou y a-t-il un nombre d’heure maximum ?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 21 juin 2016 à 14:48

      Bonjour Zara932,

      La limite des heures ne s’applique que lorsqu’on veut garder ses allocations familiales. Si tu n’en perçois plus, tu n’as rien à perdre si tu travailles plus de 240h (de plus, le 3e trimestre n’est pas soumis à une limite d’heure si tu reprendre des études l’année d’après).

      Tu es par contre toujours concernée par l’avantage des 50 jours et tu peux toujours faire attention aux limites pour ne pas payer d’impôts ou pour rester fiscalement à la charge de tes parents: http://bruxelles-j.be/travailler/travailler-pendant-tes-etudes/quen-est-il-des-impots/

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  16. MM
    le 7 juin 2016 à 10:05

    Bonjour,

    Je termine une année de spécialisation, ce qui veut dire que j’ai déjà un premier diplôme.

    J’ai reçu une offre de travail pour un remplacement d’une semaine.

    Puis-je travailler même en étant inscrite dans une année d’étude ? Il faut savoir que c’est un remplacement d’une semaine et que cette semaine-là, je suis justement en congé à l’école.

    Y a-t-il un changement au niveau des allocations ?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 7 juin 2016 à 12:22

      Bonjour MM,

      Tu peux tout à fait signer un contrat de travail ordinaire, et ce même si tu n’étais pas en congé pendant cette période.

      En effet, si tu es en mesure de concilier les deux occupations (travail et étude) cela ne pose aucun problème.

      Concernant les allocations, nous supposons que tu parles des allocations familiales, tu peux travailler au maximum 240 heures par trimestre (pour les trimestres 1,2 et 4) ;

       

  17. Neopace
    le 29 mai 2016 à 17:13

    Bonjour,

    je suis actuellement étudiant à l’université et n’ayant pas réussi tout mes cours durant l’année passée, je suis maintenant en 2ème avec des cours de 3ème. Seulement voila, si je réussi tout mes cours cette année je me retrouverai avec 20 crédits l’année prochaine ce qui me fera 4 cours pour un an. Ceci étant très peu je me demandais si je pouvais commencer un travail à mi-temps pendant un an (tout en validant les 4 cours restants) et continuer mes études à temps plein pour commencer mon master? Si oui, est-ce qu’après cette année de travail à mi-temps, je garde des allocations familiales? Et qu’en est-il pour la mutuelle?

    Merci d’avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 30 mai 2016 à 13:06

      Bonjour Neopace,

      Pour avoir droit aux allocations familiales en tant qu’étudiant dans l’enseignement supérieur, il faut être inscrit à minium 27 crédits sur l’année. Ceci n’étant pas ton cas, tu ne devrais donc plus avoir droit aux allocations familiales pour l’année prochaine. Tu retrouveras cette information ici: http://bruxelles-j.be/exercer-tes-droits/as-tu-encore-droit-aux-allocations-familiales-apres-tes-18-ans/µ Tu pourras les récupérer lorsque tu seras à nouveau inscrit dans un enseignement de plein exercices avec au moins 27 crédit (et pour autant que tu aies toujours moins de 25 ans).

      Quoi qu’il en soit, tu as effectivement le droit de travailler puis de reprendre des études à temps plein par la suite. En ce qui concerne la mutuelle, tu devras être titulaire de ta propre mutuelle si tu fais un travail assujettis à l’ONSS (donc un contrat de travail ordinaire).

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  18. ludivinepirotton
    le 23 mars 2016 à 18:23

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante en dernière année et je travail les week end dans la restauration, j’aurais souhaité savoir si j’ai le droit aux 50 jours de travail malgré  la fin de  mes études en juin et donc demandeuse d’emploi à partir de septembre ou si je perd le restant de mes jours non presté.

     

    En espérant recevoir une réponse de votre part.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 24 mars 2016 à 11:32

      Bonjour Ludivinepirotton,

      Tu peux utiliser ces 50 jours tant que tu es effectivement étudiante. Si tu es diplômée en juin, tu peux les utiliser jusqu’au 30 septembre.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  19. sarahel
    le 12 mars 2016 à 07:42

    Bonjour, voila je vais essayer d etre plus precise dans ma question pour etre sure d avoir les bonnes informations,
    voila imaginons qu’un etudiant travaille pendant ces 2 semaines de vacances (10jours=80h de travail) et pendant les 2 mois d’été juillet/aout ( 44jours= + de 240h de travail ) sachant que c’est sa derniere année à l’ecole secondaire mais qui compte poursuivre ses etudes donc cette etudiant est dans le droit de depasser ces 240h ? Aussi, cette etudiant va donc travailler 54jours au lieu de 50 mais toutefois sur ces 54 jours il y a 3 jours feriés où l’etudiant ne travaille pas mais est je pense rémunéré, donc je voudrais savoir si c’est compté 51 jours de travail ou (meme si c’est ferié) 54jours ? Et aussi qu arrive t il donc si on depasse les 50 jours à 1 jours près ? Voila ma question est bcp plus precise et complete que mon premier post. Je vous remerci d avance pour votre reponse

  20. Barbara
    le 8 mars 2016 à 21:29

    Bonjour,

    J’ai signé un contrat d’étudiant jusqu’au 31 mars.
    Le problème est que le 7 mars, j’aurais atteints mes 240h.
    Mon employeur peut-il m’obliger à travailler encore jusqu’au 31 mars?

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 9 mars 2016 à 11:08

      Bonjour Barbara,
      Avant le terme prévu dans le contrat, chacune des parties peut y mettre fin, moyennant un préavis.
      Des délais sont prévues légalement, en cas de démission tu devras donc prester un préavis d’1 jour s’il s’agit d’un contrat de maximum 1 mois ou 3 jours s’il s’agit d’un contrat de plus d’1 mois.

  21. Emma
    le 2 mars 2016 à 05:00

    Bonjour,
    Durant le troisième trimestre, ma fille, Sarah a travaillé plus de 240 heures alors qu’elle était en dernière année. Cependant, elle avait un examen de passage et elle n’a pas eu son certificat de réussite CESS avant le 15 septembre. Devrais-je rembourser les allocations familiales du troisième trimestre? Merci de votre sollicitude, bonne journée

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 2 mars 2016 à 17:12

      Bonjour Emma,

      Si ta fille était âgée de moins de 18 ans, elle peut percevoir ses allocations familiales de manière inconditionnelle et tu n’auras donc rien à rembourser.

      Si elle était âgée de 18 ans ou plus , tout dépend de si elle a continué des études ou arrêté en septembre.

      Si elle a continué ses études, elle garde ses allocations familiales puisque la limite des 240 heures ne s’applique pas en été.

      Par contre si elle n’a pas continué d’études, pour garder ses allocations familiales durant les vacances d’été (3ème trimestre) qui suivent la dernière année d’études (c’est-à-dire au moment de la transition entre le statut d’étudiant et celui de demandeur d’emploi), il faut travailler au maximum 240h sur les mois de juillet, août, septembre.
      Cependant, même si elle dépasse cette limite d’heures, elle aura droit aux allocations familiales pour les mois de ce trimestre pendant lesquels elle n’a pas gagné plus de 520.08 € brut.

      De plus, si elle n’est plus scolarisée, il faudrait qu’elle s’inscrive auprès du service emploi de votre région (Actiris, VDAB, FOREM, ADG), afin d’être inscrite en stage d’insertion; ce qui lui permettra de continuer à bénéficier des allocations familiales. Tu trouveras plus d’informations à ce sujet ci-dessus.

      D’autres questions ? N’hésite pas à nous recontacter!

  22. Ali
    le 25 février 2016 à 14:22

    Merci pour les informations
    on ma aussi dit que si je suis une formation de 17h par semaine je garde mon statut étudiant

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 février 2016 à 15:22

      Bonjour Ali,

      Tu gardes un statut étudiant par rapport à ton droit aux allocations familiales si tu suis un enseignement de niveau secondaire durant au moins 17h par semaine. Mais ce n’est pas pour cela que tu peux automatiquement travailler comme étudiant.

  23. itachi
    le 25 février 2016 à 11:25

    Bonjour,

    Etudiant en Master 1 et ayant 25 ans, j’aimerais savoir s’il était possible de travailler sous contrat étudiant à 25, 26 ou 27 ans si je suis un enseignement de plein exercice en Master ?

    D’avance merci

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 février 2016 à 16:06

      Bonjour Itachi,

      Tu peux tout à fait travailler en tant qu’étudiant tant que tu es considéré comme tel et ce quel que soit ton age. Le fait de suivre un master dans l’enseignement de plein exercice est une condition suffisante pour que tu puisses travailler en tant qu’étudiant.

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  24. Ali
    le 24 février 2016 à 22:03

    Bonjour
    je vous contacte pour demander si j ai toujours le titre d etudiant car j ai remis mon formulaire d abandon a l Universités au mois de novembre et depuis l abandon je ne rien et j ai continuer a travaillé comme étudiants mais mnt j ai une formation de 17h par semaine. Je voudrais savoir si j aurais une amande ou quoi que ce soit.

    Merci d avance

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 25 février 2016 à 14:07

      Bonjour Ali,

      En effet, tu n’avais plus le droit de travailler en tant qu’étudiant. Cependant, les contrôles au niveau du travail étudiant sont peu nombreux.
      Normalement, en suivant une formation à horaire réduit, tu n’es pas non plus dans les conditions pour pouvoir travailler comme étudiant. Cependant, la loi ne précise pas réellement ce qu’elle entend par horaire réduit. Pour savoir avec certitude si tu peux ou pas travailler en tant qu’étudiant, tu peux vérifier cela avec le SPF emploi: http://www.emploi.belgique.be/defaultTab.aspx?id=6552

      N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions.

  25. Anaïs
    le 19 février 2016 à 13:14

    Bonjour,

    Je réagis par rapport à la réponse reçue ci-dessous.
    L’intérim concerne le remplacement d’une enseignante de néerlandais en primaire. Il ne s’agit donc pas d’un job d’étudiant. Votre réponse est-elle toujours valable? Si non, où puis-je avoir les réponses à mes questions?

    Merci

  26. Anaïs
    le 18 février 2016 à 09:12

    Bonjour,

    Je suis actuellement étudiante à l’université. Cependant, j’ai déjà deux diplômes (AESI en langues germaniques et AESI en français langue étrangère). Je n’ai encore jamais travaillé mais on vient de me proposer un intérim (24h au total) que je peux combiner avec mon horaire à l’université.
    Qu’en est-il des allocations familiales? Quelles sont les conséquences si j’accepte cet intérim?

    Merci.

    • Infor Jeunes Bruxelles
      le 19 février 2016 à 11:32

      Bonjour Anaïs,

      Tu as le droit de travailler 50 jours en tant qu’étudiante en bénéficiant des réductions des cotisations sociales. Tout étudiant qui travaille plus de 240 heures par trimestre ne perçoit plus d’allocations familiales pour le trimestre durant lequel il a trop travaillé.
      C’est-à-dire que si tu travailles plus de 240h par trimestre, tu ne percevras pas d’allocations familiales pour ce trimestre. Cependant, cette règle n’est pas valable pour l’été. Tu peux donc travailler plus pendant cette période sauf pendant les dernières vacances d’été de tes études. Tu trouveras des informations à ce sujet sur http://www.bruxelles-j.be/?p=9282

      Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous recontacter.